Journal Magnatune se mets aux DRM, en contradiction avec la licence Creative Common...

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
13
déc.
2005
Le weblabel Magantune avait défrayé la chronique, en lancant un service ouvert à tous de musique sans DRM, en mp3 ou flac. Les artistes touchent 50% du prix, qui est fixé par l'acheteur, un concept révolutionnaire dans la musique en ligne.

Mais dernièrement, John Buckman, le fondateur de Magnatune, à décidé de diffuser le catalogue Magnatune en WMA, avec des DRM "équitable", lisibles gratuitement 3 fois par qui le reçoit, et "vendables" par n'importe quel internaute via un système de commissionnement et de parainage.

Bien entendu, le format sera du WMA via le système Weed de l'éditeur du logiciel de P2P LimeWire. Cela prive les internautes ne pouvant pas utiliser le lecteur Windows Media Player de l'accès aux morceaux, qu'il les achète ou non.

Et, plus grave, il semble que cela va à l'encontre de la licence sous laquelle sont diffusés les titres disponible chez Magnatune, la licence Creative Common by-nc-sa.

Dans sa verson Française, elle stipule :

4. Restrictions. L'autorisation accordée par l'article 3 est expressément assujettie et limitée par le respect des restrictions suivantes :
[...]
L'Acceptant ne peut pas reproduire, distribuer, représenter ou communiquer au public l'Oeuvre, y compris par voie numérique, en utilisant une mesure technique de contrôle d'accès ou de contrôle d'utilisation qui serait contradictoire avec les termes de cet Accord contractuel.

http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/fr/legalcod(...)

Je ne sais pas comment va évoluer l'affaire, mais je suis bien triste de voir l'espoir d'une nouvelle forme de distribution face aux majors disparaitre si bêtement...

Source : http://www.ratiatum.com/news2661_Un_reve_s_effondre_Magnatun(...)
  • # Dommage

    Posté par . Évalué à 2.

    Magnatune, voulant se faire plus de tunes, quitte définitivement la première place de label 'nouvelle économie'. On a rêvé d'un modèle ou la copie est libre, et l'utilisation commerciale payante... Hé bien ce n'est pas pour encore.

    Heureusement, il y a Jamendo ( http://www.jamendo.com ) qui peut donner quelque chose de prometteur :-)
    (en plus, ils ont des bons artistes!)
    • [^] # Re: Dommage

      Posté par . Évalué à 3.

      Oui mais des artistes inscrits à la SACEM sont sur jamendo donc il faut bien se renseigner avant. /o\
  • # ce qui m'enerve le plus...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    ...c'est de se foutre royalement des licences qu'ont choisi les artistes. Tous les morceaux de magnatune sont sous by-nc-sa, on n'a pas le droit de les diffuser en utilisant un procédé technique qui empèche d'exercer les droits donnés par la licence. Hors c'est exactement ce qui est proposé avec les diffusion du catalogue sur LimeWire avec ces fameux DRM qui limitent la copie et pire, l'écoute.

    Après, si ils veulent faire du biz en limitant la liberté des acheteurs, pourquoi pas, mais le respect de la licence choisi par les artistes qui ont signé chez eux, ca pardonne pas.
    • [^] # Re: ce qui m'enerve le plus...

      Posté par . Évalué à 1.

      Les artistes peuvent être forcé de changer de licence, car à vrai dire sans magnatune, existeraient ils?
    • [^] # Re: ce qui m'enerve le plus...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Comme a écrit Julien Portalier, ce sont les mp3 en libre-téléchargement (enfin, en streaming, et en téléchargement par un coup de curl, xargs et wget) qui étaient sous cette license. Les fichiers achetés devaient être sous une même license d'utilisation que la musique achetée classiquement en CD (c'est à dire copie privée).

      Je ne sais pas ce que stipule un contrat passé entre Magnatune et un artiste, donc je ne sais pas si les artistes sont lésés (juridiquement). Après les artistes ne donnaient pas l'exclusivité d'exploitation à Magnatune (par exemple Brad Sucks vend son album sur son site et je crois qu'on peut trouver Jade Leary sur Itunes).
  • # Bah, c'est simple...

    Posté par . Évalué à 3.

    Il suffit de rayer magnatune des sites recommendable voila tout.

    Utiliser un format maitrisé par une boite avec en plus des DRM pour de la musique Creative Common, faut le faire expres !

    Si jamais il vont à l'encontre les licences by-nc-sa, j'imagine que pas mal vont lui rappeler ses obligations.

    allez... vacoulez.com...

    "La première sécurité est la liberté"

  • # Et magnatune ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Je me suis empressé d'aller voir ça de mes propores yeux sur le site de magnatune : http://magnatune.com , mais je n'ai pas vu cette information... étonnant non ? Alors, info ou intox ?
  • # Question :

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Est-ce que les ogg et mp3 resteront disponibles à l'achat ? Si oui, c'est déjà beaucoup moins grave.

    J'ai déjà remarqué que les MP3 gratuits ont maintenantune voix électronique à la fin qui dit "ce mp3 a été téléchargé sur magnatune".

    C'est très chiant mais tout à fait légal. Je suis content d'avoir téléchargé plein d'albums avant ça.

    Maintenant, j'attend comment va évoluer cette affaire mais c'est très très triste.

    Perso, j'ai téléchargé tout plein sous licence CC, je pourrais les réuploader qqpart afin que tout le monde en profite... Qqn sait où trouver des CDs (des vrais) de Lizzi et de Ammonite ? (deux artistes de magnatunes que j'adore)
    • [^] # Re: Question :

      Posté par . Évalué à 2.

      Cf. mon post juste en dessous : l'activité de Magnatune ne change pas, elle délègue juste une exploitation commerciale à un diffuseur. Point.

      Pour acheter des CD d'artistes sur Magnatune, il suffit d'aller sur Magnatune et de choisir d'acheter l'album. Tu as alors le choix entre acheter la version numérique ou la version physique (cd).

      Marrant ça, je suis justement de découvrir Ammonite, via http://last.fm :D
    • [^] # Re: Question :

      Posté par . Évalué à 2.

      geg, heinbg ?!!

      P'tain ! Mais que merde alors ! Je suis justement en train de retélécharger un album que j'adore, suite à un malencontreux rm -rf docs ce week end ...

      Si c'est effectivement le cas et si quelqu'un avait l'album d'iNTROSPEKT en version kélétémieuxavênt, se serait possible de le mettre à disposition quelque part ? :)

      Merci.
      • [^] # Re: Question :

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Ceci dit, soit tu es vraiment fauché, soit tu veux évaluer cet album ad vitam eternam.
        • [^] # Re: Question :

          Posté par . Évalué à 3.

          Il l'a mis sous cette licence pour que tout le monde puisse écouter non ?

          Alors oui je suis pas riche, j'ai pas acheté de CD, ni de DVD, ni de jeux depuis des lustres ( et la liste de ceux que j'ai envie de m'acheter s'allonge de plus en plus ... )

          Et je vois pas en quoi il s'agirait d'une version d'évaluation ... parce que c'est pas du flac ?

          En tout cas moi j'aimais bien, et je trouve ca vraiment dommage d'avoir l'impression de télécharger du warez maintenant ... ( nan mais quand j'ai ajouté le premier morceau dans xmms le truc bouffait tout l'écran et je suis en haute résolution ! y'a des tags [ MAGNATUNE.COM GNAGNAGNA ] partout ! )
          • [^] # Re: Question :

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            C'est sous Creative Commons bidule, on a le droit de l'écouter sans restriction et de le redistribuer. Mais il ne faut pas abuser de ce droit, il faut bien que les artistes aient une rémunération. Donc je vois ça comme une version d'évaluation, bien plus équitable pour l'auditeur que la version Weed où tu ne peux l'écouter que trois fois et qui permet de se faire véritablement un avis.
            • [^] # Re: Question :

              Posté par . Évalué à 8.

              "Mais il ne faut pas abuser de ce droit, il faut bien que les artistes aient une rémunération."

              Transpose ça dans le monde des informaticiens et des logiciels (libres), juste pour comprendre le problème de ta phrase...

              "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: Question :

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                Musique != Logiciel, donc non je n'ai pas envie de transposer ça dans le monde des logiciels libres.

                C'est vrai qu'il y a:
                - beaucoup de travail de musique hautement collaboratif, comme dans le logiciel
                - de boites de service qui vont vendre du support sur la musique, et non pas la musique elle-même. Il est où le Mandriva ou l'Idealx de la musique ?
                • [^] # Re: Question :

                  Posté par . Évalué à 1.

                  C'est le début. Certe un logiciel est un outils (et donc fait parti d'un tout) ce qui n'est pas le cas de la musique. Mais les informaticiens ont autant besoin de bouffer que les musiciens or cela ne les empèche pas de faire du libre pour le principe.

                  Je ne pense pas que le petit plus apporté justifie de jouer avec le feu que représente les DRM. Il y a bien trop d'effet de bord dangereux à terme.

                  "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: Question :

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  "de boites de service qui vont vendre du support sur la musique"

                  ça s'appelle un concert...
                  • [^] # Re: Question :

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    Ce qui a été le boulot d'un musicien pendant des centaines d'années, avant l'apparition de l'enregistrement...

                    Allez voir des concerts, c'est cool.
                    • [^] # Re: Question :

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Tout le monde n'a pas la chanc^W^Wle malheur d'habiter une grande ville dans laquelle un concert est profitable. Sans parler des artistes qui ne font généralement pas l'objet de concerts (musique de film par exemple, dont les concerts se comptes sur les doigts des deux mains dans toute l'Europe chaque année, tous compositeurs confondus).
  • # Wopopop, on ne s'enflamme pas

    Posté par . Évalué à 10.

    Hum, attention à la rumeur, ne pas s'enflammer trop vite, lire un peu ce qui est dit, se renseigner sur Magnatune, voire l'intérêt de la chose, etc.

    Car si on en croit ce journal, alarmiste, alors Magnatune changerait radicalement sa politique, transformerait tout aussi radicalement son site et son business - alors que l'exercice actuel est en hausse. Et qu'il jeterait son slogan « We're a record label. But we're not evil. » aux orties pour passer dans le camp des méchants majors dopés aux DRM.

    Non, il n'en est rien, et le problème est ailleurs. Buckman, le boss de Magnatune, a passé un contrat avec LimeWire, permettant à se dernier de diffuser les albums du catalogue de Magnatune.

    Je rappelle que Magnatune demande à ses utilisateurs - mais n'oblige pas - de ne pas distribuer sa musique sur les réseaux P2P, mais plutôt de rappatrier les gens sur leur site, afin d'avoir une idée plus précise de la demande, de l'écoute ou du téléchargement des morceaux en MP3 et sous licence Creative Commons (CC), la by-nc-sa il me semble.

    D'ailleurs il n'y a que ces MP3 qui sont disponibles sous une licence CC. Si on achète un album on a alors des fichiers d'une qualité bien plus grande (eg: lossless) et dans le format que l'on souhaite, mais ces fichiers ne sont alors pas disponibles sous licence CC. Et magnatune se réserve le droit d'exploitation commercial qu'il peut délèguer à des diffuseurs. Ce qu'il fait actuellement avec LimeWire.

    Faut arrêter de voir le mal absolu dès qu'on parle de DRM. Ce que fait là Magnatune c'est tout simplement de distribuer son catalogue sur des réseaux de distribution pouvant être utilisés par des labels qui réclament des DRM par ex. Il ne va pas rester seul dans son coin d'indépendant, il a un business à faire tourner ! D'autant plus qu'il ne s'agit pas de restreindre les droits des utilisateurs, mais plutôt de mettre en place un réseau P2P innovant dans lequel les DRM peuvent jouer un rôle « non evil ».

    Lisez le billet correspondant sur le blog de Buckman: http://blogs.magnatune.com/buckman/2005/12/weedshare_magna.h(...)

    Je ne vois vraiment pas l'incompatibilité avec la CC. Je le répète: seuls les fichiers MP3 téléchargeables librement et dans un but non commercial sont distribués sous licence CC, pas les fichiers que l'on achète. Je ne vois pas non plus le pied de nez fait aux auteurs qui ont signés chez Magnatune, qui ne fait qu'utiliser le droit d'exploitation commercial délégué par le contrat passé avec les artistes. D'autant plus que Magnatune ne possède pas les ½uvres de ses auteurs à vie, mais pour une durée déterminée (5 ans je crois) reconductible, ou non. Il ne va donc pas agir contre ses auteurs, sinon il court le risque de les perdre.

    D'après Ratiatum, « Elle donne raison à toute l'industrie du disque qui répète à qui veut l'entendre que les DRM sont leur seule et unique moyen de continuer à produire de la musique commercialement sur Internet. » Moi je dis que non. C'est juste une possibilité, et non une obligation. Magnatune montre qu'il est possible de fonctionner sans les DRM, mais qu'il est tout aussi possible de le faire. Elle ne démontre en rien, même par cette démarche, le caractère nécessaire des DRM.

    Après si un type râle parce qu'il a acheté de la musique dopée aux DRM et qu'il ne peut pas l'écouter sur une plateforme Y, autre que celle rendue obligatoire par le système de DRM, et bien on peut lui demander pourquoi il n'est pas allé l'acheter directement chez Magnatune, où la musique est sans contrôle DRM.
    • [^] # Re: Wopopop, on ne s'enflamme pas

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      J'ai quand même l'impression qu'il y'a conflit avec la licence CC, car les fichiers disponibles avec DRM ne peuvent être ecoutés que 3 fois, ce qui est en contradiction avec la licence. D'après ce que j'ai compris, on mets une oeuvre sous CC, pas un fichier. Que le fichier flac ou wma ne soit pas sous CC et le mp3 si, je ne pense pas que ce soit possible, même si ils sont disponible sans DRM ailleurs.

      Il fallait y penser avant si ils souhaitaient changer de business plan, je trouve le système un peu foireux. Si j'étais artiste chez eux, ca me ferait chier qu'on ne respecte pas la licence sous laquelle je protège mes morceaux.
      • [^] # Re: Wopopop, on ne s'enflamme pas

        Posté par . Évalué à 5.

        En effet, c'est bien l'½uvre qui est placée sous CC, et pas seulement le fichier. Sauf qu'on parle d'un contrat passé entre l'offrant (Magnatune et l'artiste) et l'acceptant (nous).

        « l'Offrant se réserve à tout moment le droit d'exploiter l'Oeuvre sous des conditions contractuelles différentes (...) cependant, le recours à cette option ne doit pas conduire à retirer les effets du présent Contrat (ou de tout contrat qui a été ou doit être accordé selon les termes de ce Contrat), et ce Contrat continuera à s'appliquer dans tous ses effets jusqu'à ce que sa résiliation intervienne dans les conditions décrites ci-dessus. » [CC (by-nc-sa) 7.b].

        Et c'est justement ce que fait Magnatune: exploiter l'½uvre sous des conditions contractuelles différentes. C'est la force des CC. Ça permet d'exploiter commercialement une ½uvre sous CC by-nc par ex. Ou d'utiliser plusieurs licences, ou plusieurs contrats sur une même ½uvre. Pas d'exclusivité de la licence.

        Le contrat CC by-nc-sa est passé lorsqu'on licence les albums de Magnatune en les téléchargeant via le « licence for non commercial use or school ». Le fait de le télécharger implique alors la mise en application de la licence sur l'½uvre entre l'offrant et l'acceptant. Sans quoi il n'y a pas de licence CC.

        Ce qui serait impossible par contre ce serait de distribuer sous licence CC des fichiers dopés aux DRM, car la CC l'interdit. C'est un motif de rupture du contrat. D'ailleurs si on suit cette logique, si le DADVSI passe avec ses amendements et que les webradios doivent utiliser les DRM, une webradio française ne pourra plus diffuser la musique de Magnatune sans passer de contrat avec elle. Si ça ça ne crée pas un schisme entre les webradios libres (DRM free) et les webradios non libres (DRM inside)...
        • [^] # Re: Wopopop, on ne s'enflamme pas

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Merci pour l'explication très claire, mais il y'a toujours un truc qui m'échappe.

          Que Magnatune puisse vendre avec l'artiste son morceau, je comprends très bien. Par contre, que les fichiers soient diffusés sur un reseau P2P en DRM, ça ne pose pas de problème ? En plus, jean rené qui refille des WMA de magnatune sur Limewire parce qu'il gagne 0.05¤ a chaque fois, il est quoi dans l'histoire ? Ce qu'il file c'est bien l'½uvre elle même, donc sous by-nc-sa, dont je ne peux pas profiter selon les termes du contrat ?

          Que l'artiste et son diffuseur avec qui il a signé un contrat gagnent de l'argent, c'est tout le mal que je leur souhaite, mais la je trouve le procédé un peu tordu. Et je comprends pas comment par magie d'un cryptage DRM l'½uvre pert son statut by-nc-sa...

          Peux être aurais-je l'esprit plus clair demain :)
          • [^] # Re: Wopopop, on ne s'enflamme pas

            Posté par . Évalué à 3.

            Moi, ce que j'ai du mal à comprendre là dedans, c'est l'histoire du y'a du drm, les utlisateurs vont pouvoir le revendre et se faire de l'argent.
            Ca veut dire quoi ?
            Que quelqu'un paye une chanson 1 euro disons, l'écoute une fois et la revend 66 ( au hasard) centimes pour les 2 écoutes qu'il reste?
            Je ne saisis pas tout, si quelqu'un peut m'expliquer, merci.
            • [^] # Re: Wopopop, on ne s'enflamme pas

              Posté par . Évalué à 3.

              Ah bah merde alors, la musique en est arriver là? un vulgaire consommable?
              C'est quand même pas un truc qui s'bouffe ou ephémère, c'est quoi ce truc qu'ils veulent nous faire avaler?
              Perso, je n'ai tjrs pas compris l'intérêt des DRM, et j'm'en félicite :p

              bye
        • [^] # Re: Wopopop, on ne s'enflamme pas

          Posté par . Évalué à 2.

          " En effet, c'est bien l'½uvre qui est placée sous CC, et pas seulement le fichier. "

          tu es sur ?

          Donc dans le cas de Magnatune, il offre les oeuvres dans 2 licences, une CC et l'autre classique. Pourquoi pas.

          C'est juste qu'utiliser un DRM est absurde d'autant plus que les oeuvres deviennent illisible sous linux et autre...

          Je ne vois pas l'interet des auteurs de diffuser d'un coté leur oeuvre en CC (en qualité qui peut satisfaire le plus grand nombre) et se protéger très fort de l'autre pour un gain qui serait minime voir contre productif vue les emmerdes et limitation de tous les trucs verrouillés par les DRM (impossible de graver ou de le lire dans un lecteur mp3, ...).

          "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: Wopopop, on ne s'enflamme pas

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Que je sache, les fichiers achetés sont sous licence CC non ?

      Moi, j'ai acheté les CDs physiques et je les ai rippés. C'est sous CC ça ou pas ? Il me semble que oui... mais je me trompe p-ê.
      • [^] # Re: Wopopop, on ne s'enflamme pas

        Posté par . Évalué à 1.

        Tu te trompes, j'avais posé la question sur le forum un fois, les fichiers achetés ne sont pas sous licence CC (arg bien imprécis comme formulation CC tout court). Ce sont les fichiers téléchargeables librement en ligne (mp3 128k et ogg équivalent) qui le sont.
  • # Lisez ceci

    Posté par . Évalué à 5.

    Lisez le blog magnatune avant de crier à la mort

    http://blogs.magnatune.com/buckman/2005/12/weedshare_magna.h(...)

    c'est plus pour les sociétés qui voudrait vendre la musique de magnatune qui devront utiliser un systéme de DRM autrement on pourra tjrs acheter de la musique DRM Free sur magnatune.
    • [^] # Re: Lisez ceci

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Moi ce que je comprends, c'est que si on ne veut pas de la compression avec perte, il faut acheter les CD (qu'on peut ripper):
      - qui engendrent un surcoût inutile
      - que l'on doit acheter avec des frais de port
      Si je veux acheter un album (entier) d'un artiste qui est chez Magnatune, quel intérêt ai-je à l'acheter au format Weed par rapport au format Flac ? Gagner des sous quand des personnes auquelles j'aurai filé les fichiers Weed l'achèretons. Mouais... Moi ça ne m'intéresse pas trop
      • [^] # Re: Lisez ceci

        Posté par . Évalué à 1.

        Oula mais on peut dèjà acheter des albums en format FLAC chez magnatune maintenant et je ne vois pas pourquoi ils vont arreter de le faire
        • [^] # Re: Lisez ceci

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          J'essaie d'interpréter ce qu'il y a écrit sur son blog. Et il dit "si vous voulez une version sans perte dûe à la compression, vous pouvez acheter les CD physiques". Après je vois deux interprétations:
          - c'est soit les fichiers Weed, soit le CD (frais de port, frais de prod du CD)
          - soit il ne met pas en avant le fait qu'on puisse encore acheter des albums aux formats traditionnels dans son billet
          • [^] # Re: Lisez ceci

            Posté par . Évalué à 2.

            Pas besoin d'interpréter (les passages en gras sont de ma pomme) : « this is an alternative way for people to buy Magnatune music, in a scheme where they can themselves make money by sharing their bought files with other people, in what is typically referred to as an "affiliate network." We absolutely will continue to sell DRM-free music through the magnatune web site, but for those who wish to make money by sharing their files, that option is now there. »

            Et la vente via le site de magnatune c'est soit les fichiers numériques (avec ou sans perte), soit des CD (physiques).
  • # Fausse alerte

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Lisez ça:

    http://forums.magnatune.com/read/messages?id=617932

    Il y a confirmation que Weed sera un moyen alternatif de vente pour Magnatune pour ceux qui veulent se faire des thunes en faisant connaitre de la musique. Mais on pourra toujours acheter les formats actuels (dont Flac).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.