Journal Industrie musicale : la guerre est ouverte

Posté par .
Tags : aucun
0
17
mai
2004
Bonjour,

Ces jours-ci commence la grande compagne anti-piratage du Syndicat National des Editeurs Phonographiques intitulée “La musique a un prix”. C'est donc la guerre ouverte entre les éditeurs de musique et les pirates usant des systèmes d'échange de fichiers (peer-to-peer, P2P).

A cette occasion j'ai pensé qu'il était temps de faire un point sur les si nombreuses choses qui ont été dites sur le sujet du piratage musical, extraire les vérités des bêtises, tout vérifier à la source pour en faire une synthèse compréhensible.

Ce document a aussi pour vocation d'être présenté à tous les sceptiques, les mal informés, ceux qui ne comprennent pas ce qui se passe entre les Majors du disque et nous autres consommateurs.

Je vous souhaite une bonne lecture et je reste naturellement ouvert à tout commentaire !

L'article en HTML: http://www.erik-n.net/idees/mai04.php(...)
Le même en PDF: http://www.erik-n.net/idees/mai04.pdf(...)

Eric NICOLAS.

PS: J'ai proposé une dépêche, mais ce n'est pas passé (comme d'hab, quoi)
  • # on en parle partout

    Posté par . Évalué à 3.

    Voici le thread sur la ml française de la fsf europe :
    http://mail.gnu.org/archive/html/fsfe-france/2004-05/msg00018.html(...)
    • [^] # Re: on en parle partout

      Posté par . Évalué à 3.

      Ce soir, à 19H, sur France Inter, l'émission "le téléphone sonne" est, une fois de plus, consacrée à ce thème, restreint aux films, festival de Canne oblige.
      Voir : http://www.radiofrance.fr/chaines/france-inter01/emissions/telsonne(...)

      Les invités :
      - Nicolas Seydoux, Président de Gaumont et Président de l'ALPA, Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle,
      - Luc Besson, Réalisateur et Producteur,
      - Stéphane Marcovitch, Délégué Général de l'AFA, Association des Fournisseurs d'accès et de services Internet,
      - Eva Bettan, France Inter

      NB : je préfère le mot "pillage" au mot "piratage" (normalement "piraterie"), qui est trop connoté et violent à mon goût.
  • # mon avis à moi

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Euh, l'argument "je pirate le cd pour le mettre dans ma voiture ne tient pas debout : personne n'ira te chercher des noises si t'as un album de Glodfrapp en mp3 et que tu as également l'original... Même si tu ne te l'ai pas procurer de manière légal tu ne risques rien (dans la pratique)...

    Et je trouve qu'il manque des arguments concernant ce que beaucoup ressentent :
    - j'ai envie de découvrir de nouveaux groupes, pas de mettre 20 euros au pif dans une offre qui contient 80% de m... médiatiques.
    - J'ai pas envie d'acheter un cd où un auteur ne touchera qu'un euro (si il a de la chance)
    - J'ai pas envie de payer une taxe sur les cdr qui vont aller dans les caisses des majors et non des auteurs.
    - J'en ai marre des discours des majors, je veux entendre l'avis des auteurs/compositeurs/musiciens (pas des interprêtes/mannequins)
    - Je ne vois pas l'intérêt d'acheter un cd qui ne m'offrira qu'un livret minable de 4 pages. Ca fait cher les 4 pages.
    - Je n'ai pas envie de payer la marge des distributeurs alors qu'on peut aisément s'en passer.
    - Je n'ai pas envie de payer dans l'album de Goldfrapp le budget publicité du dernier single de la starac'.
    • [^] # Re: mon avis à moi

      Posté par . Évalué à 2.

      Je sais bien que personne ne me cherchera des noises, mais si il s'avère que downloader du contenu copyrighté sur du p2p est illégal, ça va devenir très tangent. De plus, je ne veux pas avoir à downloader un CD que j'ai acheté. C'est vraiment absurde comme situation.

      > - j'ai envie de découvrir de nouveaux groupes, pas de mettre 20 euros au pif dans une offre qui contient 80% de m... médiatiques.

      les radios permettent cela. ensuite acheter le CD permet de faire vivre l'artiste que tu aime.

      > - J'ai pas envie d'acheter un cd où un auteur ne touchera qu'un euro (si il a de la chance)
      > - J'en ai marre des discours des majors, je veux entendre l'avis des auteurs/compositeurs/musiciens (pas des interprêtes/mannequins)

      Possible. J'ai volontairement évité de rentrer dans ce débat (je le dit clairement d'ailleurs) parce que je ne prétends pas connaître de façon objective comment fonctionne le système des majors et de rétribution des artistes. C'est un système très complexe et la pluspart des gens n'en parlent que par "on dit".

      > - J'ai pas envie de payer une taxe sur les cdr qui vont aller dans les caisses des majors et non des auteurs.

      C'est dit dans le document.

      > - Je ne vois pas l'intérêt d'acheter un cd qui ne m'offrira qu'un livret minable de 4 pages. Ca fait cher les 4 pages.

      C'est rarement le cas quand même. Souvent les livrets ou les packagings sont luxueux (plus que sur de nombreux DVDs pourtant bien plus cher par exemple). De plus avoir le CD original, comme je le dis, te garanti une perenité : pouvoir lire encore ta musique dans 10 ans.

      > - Je n'ai pas envie de payer la marge des distributeurs alors qu'on peut aisément s'en passer.

      Ca reste à prouver. Il faut qu'un système de distribution fiable et intéressant pour le consommateur s'impose. Ce n'est pas encore le cas. Alors on peut rêver, mais restons sur terre un moment.

      >- Je n'ai pas envie de payer dans l'album de Goldfrapp le budget publicité du dernier single de la starac'.

      Certes. Mais dans l'album de Goldfrapp tu payes aussi le fait qu'un petit groupe comme "Autour de Lucie" va être financé pendant 18 mois pour faire un album qui ne se vendra presque pas. Sans les achats de Goldfrapp et Madonna, "Autour de Lucie" ne ferait pas de disque...
      • [^] # Re: mon avis à moi

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        les radios permettent cela.
        Désolé mais je préfère choisir ce que j'écoute.

        C'est un système très complexe et la pluspart des gens n'en parlent que par "on dit".
        Peut être mais ca fait quand même mal au cul de payer un cd 20 euros sachant qu'il n'y a qu'1 petit euro (et encore) pour l'artiste. C'est psyochologique, je peux pas.

        C'est rarement le cas quand même.
        Euh dans les cd abordables à moins de 15 euros c'est rarement un livret qui tue... En général c'est avec les editions collectors ou deluxe avec le prix qui en prend un coup par la même occasion.

        Ca reste à prouver.
        Techniquement la fabrication des cd, du boitier, du livret, le pressage des cd, la vente de gros, la revente aux détails, tout ça est parfaitement inutile. (Techniquement j'entend). Nous (les clients puisque nous somme de simples consommateurs avant d'être des personnes sensibles à une oeuvre), on est à l'heure. Le reste ne suit pas, ce n'est pas à nous de les attendre.

        Certes. Mais dans l'album de Goldfrapp tu payes aussi le fait qu'un petit groupe comme "Autour de Lucie" va être financé pendant 18 mois pour faire un album qui ne se vendra presque pas.
        Et ? Un groupe de musique qui veut se faire découvrir n'a pas besoin du budget exploité par les majors qui le consacre en grosse partie à leurs dépenses personnelles, aux budget marketing et au salaires des groupes rentables. Moi je préfère retourner en arrière quand les groupes se faisait découvrir comme des grands sur scènes (d'ailleur les affiches des principaux festivals de l'été sont sortis, allez y jeter un oeil), bref, ils font leurs promo en faisant de la musique. Après l'enregistrement studio peut avoir un coup, mais le salaire mensuel de Madonna peut payer 1000 enregistrement studio de "Autour de Lucie" (je dis n'importe quoi comme chiffre).
        Voilà, c'est une manière de montrer un certain ras-le-bol et l'absence de soutient total à ce système qui "vend un produit" avant de faire découvrir une oeuvre musicale. C'est pour moi ça le plus important.
      • [^] # Re: mon avis à moi

        Posté par . Évalué à 4.

        >> - j'ai envie de découvrir de nouveaux groupes, pas de mettre 20 euros au pif dans une offre qui contient 80% de m... médiatiques.

        >les radios permettent cela. ensuite acheter le CD permet de faire vivre l'artiste que tu aime.

        par définition, les radios ne permettent pas de s'affranchir des m.... médiatiques.
        quoique avec les radios internet, c'est en train de changer - mais la plupart des radios streamées sont illégales de toute façon...
        j'écoute de l'electro (drum n bass, jungle, dub, du bon son quoi ;) et je te mets au défi d'en trouver sur la fm... ouais, sauf peut-être dans les grandes villes.
        • [^] # Re: mon avis à moi

          Posté par . Évalué à 4.

          pour du "bon son", je peux pas t'aider...

          mais si tu veux découvrir, tu as FIP, publique (donc pas de pubs), plein de choses différentes (jusqu'au plus chelou), du découvre des Sanseverino & Co 2 ans avant qu'il ne passe à la télé, tu peux entendre tryo :), tu peux entendre des bons vieux Led Zep, Doors & Co...

          bref que du bon!

          Et j'espère ne pas me tromper en disant que tu peux l'entendre de partout (en tous cas sur le net c'est 90%n sûr)!
          • [^] # Re: mon avis à moi

            Posté par . Évalué à 1.

            J'approuve! Très bonne radio, tant par la musique qu'ils passent que par la qualité de leur animateurs/animaterices, toujours agréables à écouter et à 3000 bornes des lourdingues que l'on peut trouver sur beaucoup d'autres radios...
          • [^] # Re: mon avis à moi

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            FIP a beau etre de qualité selon toi, on fait comment si on aime pas Sanseverino & Co, Led Zep, Doors & Co.

            Le nombre de radio (FM) de qualité (i.e. pretes a prendre des risque sur des artistes non confirmé et/ou non soutenu par des majors) est quand meme faible voire negligeable si tu tient compte de leur zone d'emission.

            Reste les fesftivals et les salles de concerts et peut etre quelques magasines, les radio web, les fan/web-zine et google (zone de couverture plus grande globalement).
            Mais c'est une demarche a avoir, pour obtenir du bon, faut le cherché, seule les m...édiatique te tombe dans la bouche.


            http://www.tokyoovertones.com/(...) (extrait en ecoute)
            http://www.folieordinaire.com/(...) (extrait en ecoute)

            Et vous pouvez me lincher si vous voulez mais pas les groupe, j'ai rien a voir avec eux si ce n'est que j'aime bien et qu'ils sont du coin d'ou je viens.
        • [^] # Re: mon avis à moi

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          la plupart des radios streamées sont illégales de toute façon

          Mais d'ou vient cette légende ? La plupart des radios streamées sont légales et payent des droits d'auteur.

          Monte une webradio, avec son beau site web et son entrée dans shoutcast.com, et tu auras vite fait une lettre recommandé de la SACEM/SABAM/RIAA/OBIWANKENOBI te demandant de te mettre en règle.

          Par contre, bien entendu, si tu n'en parle qu'a tes amis et que ta radio est écouté par 3 ou 4 potes, sans aucune visibilité sur le net, personne te cherchera des noises, et à la limite ça sera de la "diffusion limité à la famille et aux cercle d'amis proches", que l'on pourrait considerer également comme légal.
      • [^] # Re: mon avis à moi

        Posté par . Évalué à 7.

        >> - j'ai envie de découvrir de nouveaux groupes, pas de mettre 20 euros au pif dans une offre qui contient 80% de m... médiatiques.

        >Les radios permettent cela. ensuite acheter le CD permet de faire vivre l'artiste que tu aime.

        Encore mieux, tu découvres le groupe ou l'artiste sur scène ou sur le web, et tu achètes directement le CD autoproduit.

        Pas de majors, pas de radio. Pour tirer un CD sympa à 1000 exemplaires, il faut 3000 € et un peu de sueur. Soit 3 € le CD.
        Le public est agréablement surpris de payer "seulement" 10 €
        le CD et du coup achète le Tshirt (ou le marcel) "collector" à 5€.

        Par contre, ces 15 € ne rentrent pas dans les comptes des majors.

        Enzo
      • [^] # Re: mon avis à moi

        Posté par . Évalué à 8.

        les radios permettent cela.

        Justement, parlons-en des radios. L'écrasante majorité de la bande FM est occupée par des radios commerciales, qui vivent de la pub. Elles sont à la botte des majors pour faire la promo du dernier single "à la mode", ou en tout cas qui va le devenir à force de passer en boucle sur les ondes. Ceux-là ne feront jamais découvrir autre chose que le "top 50" ...

        Les radios sur lesquelles on peut encore découvrir des musiques intéressantes et méconnues, pour lesquelles la notion de "part de marché" est inconnue, ce sont les radios associatives (et effectivement les webradios, là je ne suis pas trop au courant), qui diffusent ce que les animateurs estiment bon, et qu'ils ont envie de partager (tiens, c'est très "libre" comme notion, ca). Sans parler de la promo des groupes locaux, les premiers concerts et les premiers CD autoproduits. Au passage, vous savez qu'il faut un minimum de 5 passages en radio authentifiés pour qu'un artiste puisse devenir adhérent SACEM, et donc être rétribué pour ses droits d'auteur ?

        Mais les radios associatives, ca a forcément un petit budget (because pas de pub), des subventions au lance-pierre, une redevance SACEM à payer, la restriction de 50% de chanson francophone, une puissance d'émetteur (donc une couverture géographique) très limitée, et en plus le CSA a droit de vie ou de mort sur leur autorisation d'émettre.

        Donc, oui, les radios permettent de découvrir les artistes, mais c'est pas facile tout les jours. Et Internet est un média bcp plus efficace.

        JiM
        PS : Jet FM et Canal B rulez !
        • [^] # Re: mon avis à moi

          Posté par . Évalué à 1.

          Dans les années 80, ils avaient ralés comme des poux parce que des radios pirates se permettaient d'émettre de la zique sur les ondes sans autorisation.
          On a créé le statut des radios libres.
          Ensuite ils ralent comme des poux parce que les radios libres se sont fait racheter par trois monopoles radiophoniques aux bottes des majors qui font la pluie et le beau temps dans le top 50.
          Ensuite ils ralent comme des poux parce que des internautes émettent de la zique sur le réseau sans autorisation.
          Quel monde absurde.
  • # les chiffres et ce qu'on veut bien qu'ils disent

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Une petite explication sur les "ventes" des majors :

    http://www.kensei-news.com/bizdev/publish/factoids_us/article_23374(...)
  • # Tu a essayé de le poster sur tribunelibre?

    Posté par . Évalué à -1.

    C'est là http://tribunelibre.org/(...)

    C'est surement plus un bon endroit que dflp, dont ce n'est pas le thème.
    • [^] # Re: Tu a essayé de le poster sur tribunelibre?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Non ce n'est pas le thème de dlfp, mais c'est un thème comme un autre d'un journal. Et je trouve celà plus intéressant que de savoir que bidule à réussi à compiler machin-pre2 sur distri prout-prout-35... Celà dis c'est vrai que c'est un sujet redondant en ce moment... Mais il me semble que LinuxFr a des visiteurs qui dans l'ensemble ont une vision contestataire de ce qui les entours... "Mort aux majors", c'est un peu le renouveau de "Mort à Microsoft"... Et n'oublions pas que les LL sont à la base d'un mouvement philosophique sur la notion de liberté du savoir (ici le code d'un programme), la liberté d'accès à la culture est étrangement cousine tu ne trouves pas ?
      • [^] # La "libre culture"

        Posté par . Évalué à 2.

        Alors la un petit bémole, le logiciel libre n'est pas sur le meme modele de conception que l'art ...Le logiciel libre n'impose pas au monde propriétaire la libre utilisation aux utilisateurs . Il l'y emene progressivement :)
        L'amalgame du libre et de la libre culture est douteuse ...

        A noter que des licences specifile existe ... pour la libre culture !

        Pourquoi l'artiste ne se "libererait" t'il pas sur un portail de telepaiement à la sauce Apple (les devs paypal a la sourceforge :)?
        • [^] # Re: La "libre culture"

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          J'ai juste voulu dire qu'il y avait la même idée de liberté d'accès... C'est pas un amalgame c'est un point commun. Un autre point commun : l'utopie... Mais l'espoir faire vivre ;) (alors là elle est facile)
  • # Erreur d'orthographe: ventres de DVD?

    Posté par . Évalué à 1.

    Dans le tableau de l'article en HTML il ya marqué "Ventres de DVD+VHS".

    Il faudrait peut être aussi détaillé le tableau parce que "C.A" ou "G euros" je sais pas ce que c'est (giga euros peut être??).
    • [^] # Re: Erreur d'orthographe: ventres de DVD?

      Posté par . Évalué à 2.

      Oui, C.A. c'est Chiffre d'Affaire, c'est explicité dans le texte.
      G euros c'est Giga euros, le G étant un préfixe standard pour toutes les unités, il n'y a pas besoin je pense de préciser.

      Merci pour la typo.
      • [^] # Re: Erreur d'orthographe: ventres de DVD?

        Posté par . Évalué à 1.

        Désolé mais Giga euros n'a rien de standard... on dit plutôt Milliard d'euros...

        À la rigueur on peut dire kilo euros, lorsqu'on est fraîchement diplomé de son école de commerce ou d'ingénieur et qu'on parle de salaire avec ses anciens amis et nouveaux concurents...
        • [^] # Re: Erreur d'orthographe: ventres de DVD?

          Posté par . Évalué à 3.

          Kilo, Mega, Giga, Tera, Peta... sont les préfixes multiplicatifs du système d'unités international et s'appliquent à toutes les unités.

          Que tu méprises les gens qui parlent de keuros est un autre problème, mais G Euro devrait être compris par tout le monde.

          Et si ces préfixes ont été choisis c'est pour une très bonne raison : ils marchent bien dans beaucoup de langue (alors que Million / Milliard : même initiale, pas cool, de plus Milliard c'est Trillion en anglais donc pas la même initiale et que T c'est pour tera et pas pour milliard).
          • [^] # Re: Erreur d'orthographe: ventres de DVD?

            Posté par . Évalué à 1.

            Ce n'est parce qu'il s'agit d'un standard scientifique que tout le monde va comprendre : suivant le système international, une vitesse s'exprime en m/s, ben si tu commences à mettre des m/s à la place des km/h sur les panneaux routiers et les compteurs de vitesses plus personne ne va rien comprendre!

            En ce qui concerne les GE, c'est pareil, un scientifque ou un informaticien peut comprendre, mais ce n'est absolument pas standard : prend n'importe quel bilan, rapport ou journal économique et tu verras par toi même... si tu ne sais pas par où commencer, fais une recherche sur google avec "giga euros" et "milliard d'euros", tu vas très vite comprendre que tu es le seul a utiliser ce genre de notation... elle n'en reste pas moins tout à fait logique, mais malheureusement les humains ne le sont pas, et je suppose que tu as rédigé ton document pour qu'il puisse être lisible par le plus grand nombre...
            • [^] # Re: Erreur d'orthographe: ventres de DVD?

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              A la difference que Giga euro et millard d'euro c'est deux notation differentes de la meme chose (plus proche de l'equivalence litre et mettre cube) alors que km/h et m/s c'est la meme unité avec un changement d'echelle.
  • # Pirates, guerre

    Posté par . Évalué à 4.

    Juste un bref commentaire pour dire que je trouve le terme "piratage" assez dérangeant, et que le terme "copie illégale" est plus précis, et moins chargé de connotations violentes.

    Des pirates, c'est des gens qui volent, violent et pillent. Vu comme ça, il est justifié de leur faire la "guerre", pas de discution possible.

    J'ai du mal à voir le lien entre des pirates et des ados qui téléchargent des mp3 de Lorie sur kazaa. C'est un peu comme si on traitait de terroriste un type qui s'amuse à rajouter "w4rMaN waz hire" sur la page d'accueil d'un site mal protégé...
    • [^] # Re: Pirates, guerre

      Posté par . Évalué à 2.

      ... ou encore de "copie non autorisée"

      Je crois que juridiquement c'est une "contrefaçon" (?) Mais ce terme ne me convient pas. Je suis pour le respect du droit des marques (mais pour le droit de copier le modèle en citant sa source, on peut toujours rever). Par contre, je trouve hallucinant d'imaginer que l'on puisse contrôler la diffusion de la musique numérique. C'est une utopie, même pas belle en plus.
  • # Comme c'est bizarre...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Cette semaine les sites musicaux officiels payant arrivent....
  • # Article du Figaro : "Internet : Donnedieu part en guerre contre le piratage"

    Posté par . Évalué à 2.

    http://www.lefigaro.fr/eco-medias/20040517.FIG0034.html(...)

    (on est prié de le parcourir avant de crier "aaaah ! le Figaro ! c'est caca !". entre autres, il rappelle sur la fin que le public ne risque pas d'être interessé par du contenu bidon pas frais).
  • # Pub?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    T'a pensé a envoyer ce document a differentes radios/TV/journaux?
    Ca pourrais un peut les eclairer:)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.