Journal Quatre AS dans la manche

Posté par . Licence CC by-sa.
-31
31
juil.
2011

Notre SamWang national s'intéresse aux échanges de flux B2B pour son projet Zino (ref souhaitée) et souhaite profiter de l'expertise de la communauté à moindre coût. La question du jour porte sur le choix d'une implémentation EDIINT. Doit il s’intéresser en priorité à AS1, AS2, AS3 ou AS4 ?

  • # Au moins AS2 !

    Posté par . Évalué à 5.

    Comme dit dans le précédent journal sur EBICS, AS1 est moins déployé (RFC 3335) et AS3 est inexistant à ma connaissance. (notamment du fait que ça en est resté à l'état de draft pour l'IETF)

    Pour AS2 (RFC 4130), il existe qui plus est OpenAS2 qui semble faire son bout de chemin dans l'industrie.

    AS4, c'est EBMS3 (partie messaging de EbXML) sur AS2. Donc en commencant par AS2, on fait une partie du chemin :). Pour AS4 lui-même, c'est encore jeune (Je crois qu'ils en sont encore aux groupes de travail et autres séminaires web chez Drummond) et ça fait un peu usine à gaz AMHA.
    (Drummond est la boîte qui pousse ces normes EDIINT et fait payer des certifications.)

  • # AS2 car c'est bien - discussion sur l'adéquation à Zino

    Posté par . Évalué à -3.

    je fréquente un spécialiste sur le bouchot (appelons le EB) qui fréquente Linuxfr (je lui fais un bisou en public). Il me recommandait plutôt AS2 par défaut car :

    1. C'est répandu, les admins connaissent et profitent de leur connaissance des flux HTTP(s) et savent penser la scalabilité de ces flux ;
    2. AS1 : SMTP pour des flux professionels ? Sérieusement ?
    3. AS3 : Encore un peu neuf FTP c'est bien mais c'est ancien, dans les infras existantes, y'a déjà plein de règles moisies concernant les flux FTP.

    Et on concluait que les flux AS2 sont donc mieux échellables ((c) LiNuCe), à cause de l'existant.

    EB ajoutait que tout est relatif, le facteur déterminant sur ce genre de choix étant "Quels sont mes interlocuteurs et de quelle infra ils disposent ?".

    Dans le cas de Zino, je verrais bien du p2p à terme, avec FreedomBox dans la ligne de mire.

    EB enchainait ainsi : ...donc C2C, dans ton cas l'AS2 est pas vraiment adapté, tes intervenants n'auront certainement pas de flux http ouverts.

    Puis il me questionna : c'est du stream ou du message que tu veux envoyer en point à point ?

    Vraie question. Pour ma part, je dirais que c'est selon. Pour Zino, c'est des extraits de vidéo (ou de son) qui ont vocation à être échangés, pour produire un "discours" par amalgame d'extraits, avec nécessité de contrôle d'intégrité, authentification, chiffrement optionel.

    EB : OK car ces technos sont pas prévus pour concurrencer Skype
    Moi : ok, y a pas de nécessité de temps réel pour Zino.

    EB : c'est du Google Wave ? du google wave en P2P.
    Moi : Question déjà posée

    • La question (synthétiquement) : une google wave audiovisuelle quoi... :) un gros mélange entre mail, forum et conversation instantanée, incluant les fonctions d'édition, de traduction, d'inclusion d'images, de document google docs etc... ça peut s'organiser de différentes façons. Tu as la version "tout à la suite" genre un forum, puis "par réponse" à la linuxFR, et tu peux relier ta réponse à plusieurs post. Donc tu peux réorganiser la page en fonction de de tes besoins, selon le fil suivi, etc...
    • Ma réponse : pas vraiment une googleWave audiovisuelle dans mon idée, mais une télé véritablement interactive pour décrire vite fait Zind (l'extension de Zino) : tu veux une réponse à une question, tu l'as en vidéo, construite dynamiquement, un discours sourcé. Source : extrait du Bouchot.

    Pour référence, si des débutants comme moi veulent suivre :

    Le protocole EDIINT (EDI via INTernet) est un protocole d’échange de données informatisées disponible en deux versions, l’une en communication courriel (AS1, sur SMTP), l’autre en communication web (AS2, sur HTTP). Une troisième version est en préparation basée sur le protocole FTP (AS3, sur FTP).

    Et Zino, c'est quoi ?
    - Résumé de Zino/Zind en français
    - Résumé de Zino/Zind en anglais (dans le cadre d'un courrier à Richard Stallman auquel il a répondu début mars 2011 en manifestant son vif intérêt, et quelques questions).
    - Le cahier des charges de Zino en version 0.5 (Zind y est rapidement traité en Annexe A) publié il y a 2 ans.

  • # forum

    Posté par . Évalué à 10.

    la section general.trucs-incompréhensibles n'existe pas encore, mais le forum me semble plus approprié quand même

    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: forum

      Posté par . Évalué à -10.

      Qui t'a dit que l'informatique était toujours simple (surtout avec du jargon de spécialiste) ?
      M'enfin, là on est entre gens sympas qui se donnent le temps. Dans mon post au-dessus je donne des explications. Regarde le lien (wikipédia) de EDIINT dans la dernière section "pour référence". Tu verras, au-delà de l'extrait que je cite, qu'il est question du protocole MIME comme base, sécurisé (chiffrement, authentification, contrôle d'intégrité).

    • [^] # Re: forum

      Posté par . Évalué à 0.

      Honnêtement, ça fait beaucoup de mots clefs mais c'est beaucoup plus simple que pas mal de sujets évoqués sur ce site.

      Les protocoles évoqués dans ce journal sont juste des protocoles de transport de données.

      On y ajoute des syntaxes (EDIFACT, XML) et on obtient un moyen pour les entreprises d'échanger factures, avis d'expédition, déclaration de douanes, paiement, catalogues là où on faisait par courrier ou de manière moins suivie (donc moins fiable) avant. L'échange de données informatisées en somme.

      C'est utilisé par beaucoup de secteurs de l'industrie tel notamment la grande distribution, l'automobile, la publicité etc…

      Ce sont généralement des logiciels qui viennent se greffer sur des ERPs et autres systèmes d'informations, qui gèrent assez rarement directement ce genre de chose, vu la pléthore de normes existantes (en fonction du secteur visé)

      • [^] # Re: forum

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Rien que mentionner Zino le classe d'office dans la catégorie des trucs incompréhensibles.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: forum

      Posté par . Évalué à 3.

      Moi j'ai bien aimé. En lisant les commentaires, jusqu'au "Pour référence, si des débutants comme moi veulent suivre :" de SamWang ci-dessus, j'etais convaincu que c'etait une blague, genre essayer de caser le plus de noms de technos incomprehensibles, en essayant de rester cohérent.
      Je crois que j'ai encore plus ri quand j'ai vu que, oui, c'était en fait une question serieuse et des réponses pertinentes.

      • [^] # Re: forum

        Posté par . Évalué à 4.

        C'est quand j'ai vue le premier commentaires que je me suis dis: mais ****** quelqu'un a compris de quoi il parle, mais c'est énorme !

        Sinon le titre était accrocheur, bien joué :)

        Allez tous vous faire spéculer.

  • # plus c'est gros, mieux c'est

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    AS/400

    pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

  • # Ok

    Posté par . Évalué à 10.

    Notre SamWang national s'intéresse aux échanges de flux B2B pour son projet Zino (ref souhaitée) et souhaite profiter de l'expertise de la communauté à moindre coût.

    C'est pas faux.

    La question du jour porte sur le choix d'une implémentation EDIINT.

    C'est pas faux.

    Doit il s’intéresser en priorité à AS1, AS2, AS3 ou AS4 ?

    C'est euh, non mais je le connais pas ce mot là.

  • # J'ai tout compris et je PEUX répondre!

    Posté par . Évalué à 10.

    Je pense que quel que soit l'AS-n qui soit proposé, quelqu'un, quelque part, argumentera que l'AS-n+1 voire AS-n+2 est plus adapté. Donc autant en prendre un au pif.

    En ce qui concerne l'implémentation d'EDIINT, moi je penche pour ViINm, mais d'autres préfèrent toujours EmaINcs.

    Tout cela étant dit, les flux B2B, c'est assez passé de mode, on les a abandonnés peu de temps après les 2B3.

    Finalement, je me dis aussi que SamWang est très fort, puisqu'après avoir exploré dans tous les sens l'art de poser des questions tarabiscotées qui passent par des explications confuses, il est désormais parvenu à ne plus les poser lui-même et le faire faire par quelqu'un d'autre.

    Prochaine étape: Un inconnu vous interpellera dans la rue pour vous demander si Zino devrait d'abord, pour une meilleure interaction image-cortex gauche, dans le cadre d'une utilisation connectée des ressources partagées co-designées non complémentaires, intégrer le support du protocole H246.Y ou plutôt suivre la convention GLOK et sa norme GHYYY6.23RevB?

    PS: Je ne rentrerai pas dans la discussion sur la présence de ce contenu en journal au lieu de forum. Je maintiens qu'à ce stade, on ne peut écarter la pertinence de la question "ce journal n'aurait-il pas plutôt sa place dans la section bugs?".

    • [^] # Re: J'ai tout compris et je PEUX répondre!

      Posté par . Évalué à -7.

      Finalement, je me dis aussi que SamWang est très fort (...) Prochaine étape: Un inconnu vous interpellera dans la rue pour vous demander si Zino...

      Bonne analyse de fond : je prépare en effet notre entrée dans le nouvel ordre mondial réformé. C'est un travail parfois ingrat mais l'objectif est noble : faire rentrer coûte que coûte un concept dans l'esprit des gens, avant d'introduire le produit (sur le marché, n'ayons pas l'esprit tordu).

      Hint : tout le monde y sera gagnant, sauf ceux qui ont quelque chose de sale à cacher aux peuples. Et même eux en définitive, du point de vue ultime, remercieront Zino pour la nécessaire maturation spirituelle qui accompagne le dévoilement.

      Merci Saint-Ignusuce.

  • # zino

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    D'ailleurs, je me pose une question (attention, ça ne veut pas dire que j'ai enfin compris zino/zind...)

    Qu'en est-il du support de Zino sous MultiDeskOS ?
    Outre un rapprochement des auteurs, ça pourrait être pas mal pour le rendre plus universel étant donné la puisse de MultiDeskOS et son côté "je tourne partout et je peux tout exécuter"

    • [^] # Re: zino

      Posté par . Évalué à -8.

      Hmmmm, plutôt que t'intéresser à la "puisse" de MultiDeskOS (tu te fais du mal), cet objet non identifié presque aussi virtuel que Zino, si tu cherches le côté "je tourne partout et je peux tout exécuter" tu peux considérer l'usage de la Framakey. En tant que futur sous-projet de Zino, la Framakey a déjà le mérite d'exister (et de fonctionner, mais c'est accessoire).

  • # AS n°4 - définitions

    Posté par . Évalué à -9.

    je sors le 4e AS de ma manche en révélant la Voie.

    "Release early, release often"
    J'ai pratiqué ainsi jusqu'à aujourd'hui, je n'ai pas changé de pratique en contribuant à Linuxfr. Early, c'est tôt. Tôt, tu conçois, ensuite tu codes, sinon t'es un goret. J'ai donc dévoilé tôt la conception en cours (ça remonte à 6 ans en arrière, je présentais le projet en v 0.3 à Karl Zéro après l'avoir présenté succinctement publiquement).

    Aujourd'hui est un grand jour. Ayant passé des années à observer, noter, penser et communiquer sur la problématique du nouvel ordre mondial et des outils pour réformer le monde, en ce début de mois d'août je plante le drapeau d'une nouvelle détermination : je vais recoder (me remettre à coder, après 8 longues années de pause) avec l'objectif suivant :

    développer l'activité de journalisme citoyen proposant des réponses multimédias d'expert aux questions des internautes, par production d'interviews sous licence libre, ayant vocation à servir de terreau pour la production de discours citoyens sur base de Zino, et à terme de production semi-automatisée sous le contrôle d'un comité éthique sur base de Zind.

    Dans cette perspective, je démarre le codage en Flash, code qui ne sera à priori pas immédiatement libéré pour favoriser l'exclusivité et garantir un modèle économique de journalisme citoyen avec fonctionnalités exclusives. Le code produit aura pour vocation d'être exécutable dans un contexte logiciel entièrement libre (du serveur Flash jusqu'à l'extension Lightspark). La libération interviendra d'autant plus tôt qu'il y aura de pression amicale de la communauté pour l'obtenir. Bien sûr, une fois la preuve de concept obtenue, une phase de codage dans les règles de l'art aura lieu, sous l'égide de guides bienveillants soigneusement sélectionnés [:SamWang].

    Ce choix de Flash et d'une libération ultérieure du code sont deux épines dans mes pieds saints. Pour l'instant, ça ne m'empêche pas de marcher.

    Ensuite, le modèle économique se fondera notamment sur la puissance de l'aura constituée par le portage de ce projet depuis 6 ans, les très nombreux adeptes du logiciel libre francophone ayant reçu cette communication depuis deux ans ainsi que d'autres communautés comme les auditeurs de la radio Ici et Maintenant. Cette aura favorisera l'adhésion d'une communauté constituée, donc son soutien (financement par don ou par abonnement à la communauté Zino racine).

    Au-delà de la communauté racine, l'essaimage sera obtenu par la force de l'empreinte de l'esprit sain (traduire : par l'exemple de la vertu) et les vertus naturelles du logiciel libre.

    Une SCIC aura pour rôle de porter le projet de développement.

    Je terminerai en remerciant celui par qui la Voie est enracinée dans mon esprit : Richard Stallman.

    Amen.

    PS : merci aussi à Chépa Dordjé Rimpotché, vieil enfoiré !

    • [^] # Re: AS n°4 - définitions

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      C'est lumineux !

    • [^] # Re: AS n°4 - définitions

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      ha ha ha !
      désolé © Denisot

      Sérieusement, en 6 ans tout ce que tu as c'est un discours incompréhensible et le choix d'écrire un code non libre avec une techno non libre ?

      la puissance de l'aura constituée par le portage de ce projet depuis 6 ans

      ha ha ha !

      désolé © Denisot

      Je voulais en mettre un peu plus, mais finalement non, j'ai toujours pas compris si c'était autant un fake que MultiDeskOS ou si c'était sérieux dans ta tête.

      • [^] # Re: AS n°4 - définitions

        Posté par . Évalué à -6.

        viens sur la tribune, je t'explique.

        • [^] # Re: AS n°4 - définitions

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Désolé, j'ai déjà essayé de lire ton "explication" et il m'a fallu un moment pour m'en remettre...

          • [^] # Re: AS n°4 - définitions

            Posté par . Évalué à -7.

            je cite mes sources pour être crédible, par pour qu'elles soient consultées par les débutants :-)

        • [^] # Re: AS n°4 - définitions

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          a vrai dire le mieux serait que tu cantonnes tes explications à ce journal

          • [^] # Re: AS n°4 - définitions

            Posté par . Évalué à -5.

            trop tard

            • [^] # Re: AS n°4 - définitions

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Ben non, vas-y, explique enfin de manière claire et simple ton idée.
              Il n'est pas encore trop tard, il doit rester au moins 1% d'écoute (puisqu'il y a des commentaires).
              Mais sans un explication potable, tu va finir par ressembler de plus en plus à Jayce...

              • [^] # Re: AS n°4 - définitions

                Posté par . Évalué à -3.

                D'accord, spécialement pour toi :

                Zino est un outil facilitant le montage vidéo, typiquement l'enchainement d'extraits vidéos avec des discours de liaison propres à l'internaute.


                Et pour aller plus loin, techniquement :

                In fine, il permettra de générer un script qui aura vocation à être transmis facilement, permettant d'exploiter des sources de contenu multimédia sans mobiliser la bande passante d'un serveur dédié maintenu par la communauté. En fait, toute l'architecture sera pensée pour permettre un stockage dans le cloud et/ou chez soi et/ou sur des plateformes spécifiques.

                L'interprétation de ce script pour régénérer localement la vidéo résultante pourra aussi être réalisée dans le cloud, en ciblant une résolution qui convienne à l'internaute, de façon transparente.

                Zino n'est pas que l'outil de production du montage vidéo mais l'ensemble de l'infrastructure.


                Zind est une extension du principe où, par intelligence artificielle, la génération d'un discours cohérent est assurée de façon quasi automatisée, en réponse à une requête de l'internaute en langage naturel contrôlé (contraint, plus limité).

                Pour garantir des productions de qualité, un comité éthique et scientifique est prévu. Il aura notamment pour rôle de consolider les données du modèle.

                C'est plus clair pour toi ?

                • [^] # Re: AS n°4 - définitions

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  par intelligence artificielle, la génération d'un discours quasi cohérent est assurée de façon quasi automatisée, en réponse à une requête de l'internaute en langage naturel

                  ah, bah vala, en mettant un mot à un (meilleur) endroit, ça en devient lumineux ! :D

                  • [^] # Re: AS n°4 - définitions

                    Posté par . Évalué à -3.

                    Pour que je sois compris : l'automatisation ne peut pas être complète dans l'état de l'art de l'IA (cf discussion avec deux spécialistes du TALN (Traitement Automatisé du Langage Naturel) sur Linuxfr (source)). C'est quelque chose qui m'était bien naturel il y a quelques mois et que je perdais de vue dans l'enthousiasme renaissant en début d'année, à l'occasion des échanges avec Richard Stallman.

                    La compréhension d'une requête exprimée en langage naturel n'est pas possible, selon l'état de l'art. En langage naturel contrôlé, si. Je me réfère à l'expertise de Jean-Marc Vanel pour le dire.

                    La génération automatisée d'une vidéo par amalgame d'extraits (dont on disposerait des retranscriptions textuelles) et par génération de discours de liaison, cela n'est pas non plus possible selon l'état de l'art, à moins, et c'est là tout l'enjeu, de mâcher le travail "manuellement" en définissant des heuristiques de parcourt de l'espace des solutions, en bornant cet espace, en balisant les parcours censés. C'est là qu'est la QUASI automatisation. Le "quasi" pointe ce travail en amont (par la communauté, filtré par le comité éthique et scientifique) de la réponse à la requête de l'internaute.

                    • [^] # Re: AS n°4 - définitions

                      Posté par . Évalué à 3.

                      (cf discussion avec deux spécialistes du TALN [...] à l'occasion des échanges avec Richard Stallman.

                      Donc y'a pas qu'à nous que tu casses les pieds... Je sais pas si c'est une bonne ou une mauvaise nouvelle.

                      • [^] # Re: AS n°4 - définitions

                        Posté par . Évalué à -3.

                        gni ?

                        Les deux experts ont mal vécu quelques "incidents techniques de communication" (disons), mais Stallman a apprécié mon projet, cf ici, je (re)cite :

                        Voici sa réaction première, à partir du moment où il prend directement position sur le fond (ici sur Zino) :

                        "Zino" project is about making available an easy way to produce
                        speeches based on quoted video excerpts, a way of participating to the
                        Internet as citizens who engage in video editing do, but in an easier
                        way and with extended functionalities : easy video editing, typicaly to
                        produce speeches composed by quoting multimedia-based (video or audio)
                        excerpts with one's own speech (voice or webcam) or text inserted
                        between them.

                        That sounds like a useful job. If you implement good free software to do this, I think it will be a significant contribution.

                        Quant à Zind, il relève bien le problème, mais sans s'énerver, pour mémoire :

                        Thus, the door is open to the automated generation of speech in response to a
                        query in natural language, by artificial intelligence.

                        This presumes a solution to a very hard problem. Have you solved it? Or are you just presuming you will solve it when the time comes?

              • [^] # Re: AS n°4 - définitions

                Posté par . Évalué à 4.

                C'est simple.
                Une plateforme de montage en ligne.
                Tu peux insérer des extraits vidéos en un clic de souris.
                Lesdits extraits arrivent par magie, parce que ça parle au vortex romulien des klingon qui vivent au coeur de la planète. Un peu comme l'autre malade qui avait son service de recherche ou tu pouvais trouver une mustang rouge en langage naturel.

                Ensuite, tu dis au service "genere moi le texte qui va avec ça" et les klingons écoutent la video, puis écrivent le texte.
                Ou inversement, tu donnes un texte, et les romulien s'occupent de l'ennoncer, et de l'insérer entre les extraits.

                C'est a peu près tout.
                Apres pour satisfaire le fantasme, t'enrobes ça de b2b, de tout plein de mots super complique qui étaient grave a la mode y'a 10 ans (intelligence artificielle, langage naturel, tout ça), t'enrobes tout ça d'une bonne dose de name dropping et t'obtiens Zino.
                Je serais surpris qu'il n'y ait qu'une seule ligne de code écrite dans ce projet, évidement, mais ça c'est un autre problème.

                If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                • [^] # Re: AS n°4 - définitions

                  Posté par . Évalué à -7.

                  nan mais Pffff...
                  C'est quoi le projet ?
                  Tu veux te refaire un karma sur Linuxfr, te faire plusser comme un goret à bon compte, sur mon dos, en criant au loup avec la meute ?

                  T'es hardcore, Pff<. Tu as changé et tu files un mauvais coton.
                  Les OGMs c'est le mal. Médite sur le triste sort de Monsanto.

                  • [^] # Re: AS n°4 - définitions

                    Posté par . Évalué à -5.

                    En fait, je t'ai relu, pas sûr d'avoir saisi la quintessence de ton propos. Demi- mea culpa maxima. En fait, tu as pondu là une magnifique diatribe, dernière phrase exclue !

                    Je croyais notamment lire "je serais surpris qu'il y ait une seule ligne de code écrite dans ce projet"... Alors que la négation est bien présente.

                    Mais en fait, quel sens a ta dernière phrase ?

                    • "je serais surpris qu'il y ait la moindre ligne de code" ? (traduire : "pour moi il n'y aura rien" = "je ne crois pas à son projet")

                    • "je serais surpris qu'il n'y en ait qu'une" ? (traduire : "il devrait logiquement y en avoir une pelletée (le plat débordera de nouilles)")

                    J'en viens à considérer possible que tu aies fait exprès de laisser le doute subsister, et c'est ça qui m'inquiète (pour ta santé mentale).

                    Pour le reste, tout son baratin va dans le sens d'une description de Zind version imagée, pour finir par le constat de l'enrobage dans du jargon, et ça c'est bien vu, surtout dans le contexte de ce journal avec ces normes EDIINT que je découvre.

                    Donc ET félicitations ET pan ! pan !

                    Non, bien sûr, il n'y aura pas qu'une seul ligne. Il y aura de nombreuses lignes toutes auditées avec signature cryptographique de l'audit (je ne rigole pas).

                    • [^] # Re: AS n°4 - définitions

                      Posté par . Évalué à 1.

                      je ne rigole pas

                      Nous par contre, qu'est ce qu'on se poile...

                      If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                  • [^] # Re: AS n°4 - définitions

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Tu veux te refaire un karma sur Linuxfr, te faire plusser comme un goret à bon compte, sur mon dos, en criant au loup avec la meute ?

                    Ça c'est le job de PbPg. Merci de le lui laisser.

                    Depending on the time of day, the French go either way.

              • [^] # Re: AS n°4 - définitions

                Posté par . Évalué à 2.

                Bah, c’est un logiciel qui fait tout et même le café. À bien y réfléchir, il existe, beaucoup de lignes de code ont déjà été pondue. En fait, c’est un fork d’emacs. Pourquoi crois-tu que Stallmann soit autant diplomate avec le môsieur ?

                De ce que j’ai pu lire ici et là Jayce était un allumé sévère. SamWang est carrément rigolo parce qu’il ne se fâche pas, tourne en dérision tout et tout le monde. C’est d’ailleurs ce qui me fait pencher vers le gars qui veut juste s’amuser avec les habitués de Linuxfr en racontant n’importe quoi. Par contre faut être tout autant allumé pour écrire des tartines dans ce seul but… et de les lire !

                Au fait SamWang, tu sais coder dans quels langages ?

                • [^] # Re: AS n°4 - définitions

                  Posté par . Évalué à -4.

                  BB relance de 1. Je suis...

                  j'ai pratiqué l'assembleur X86, 6809, 8051, le Basic, C, Pascal, C++, Java, Javascript, Sheeme, Ocaml (ces deux derniers, très peu) et j'en oublie (source).

                  Hey gros (1) ! Je tartine pas seulement pour le fun. Y a un but affiché, quand même. Renverser loli g'archie.

                  (1) tu m'excuses, BB, mais gros BB, c'est tout mimi.

      • [^] # Re: AS n°4 - définitions

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        j'ai toujours pas compris si c'était autant un fake que MultiDeskOS ou si c'était sérieux dans ta tête.

        Parce que tu crois que Jayce blaguait ?

        pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

    • [^] # Re: AS n°4 - définitions

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Y'a pas à dire, les nouvelles drogues sont vraiment puissantes: elles embrouillent même ceux à qui tu t'adresses !

      • [^] # Re: AS n°4 - définitions

        Posté par . Évalué à -6.

        mauvaise drogue, changer drogue. Désolé, Kerro, je ne pratique pas le Veau doux, ça vient de toi.

    • [^] # Re: AS n°4 - définitions

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Ton projet est voué à l'échec, pour la simple raison que t'es nul en communication. Plus tu cherches à expliquer ton projet, moins on comprend, parce que tu mélanges technique, spiritualité et délires en même temps.

      De tous tes messages que j'ai pu lire sur linuxfr, je n'ai jamais rien bitté, et c'est le cas je pense pour beaucoup d'entre nous.

      Tu crois vraiment que la communauté commence à adhérer à ton projet parce que tu nous balance d'obscures délires régulièrement depuis 2 ans ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.