Journal L’occasion des oeuvres intellectuelles a-t-elle une raison d’exister?

Posté par  .
Étiquettes :
-16
24
déc.
2009
C'est vraiment du foutage de gueule. Je viens de voir que la Fnac se lançait dans la vente de jeux vidéo d'occasion au sein même de ses magasins [1]. Concrètement, il s'agit de petits étalages où l'on peut acheter des jeux vidéo à moindre prix.

Exemple en image : [2]

Ce qui me met en rogne, c'est le principe même de revente sur ce genre de produit. Lorsque le produit est vendu neuf, ses créateurs touchent une partie du prix de vente. Lorsque le produit est revendu en occasion, ses auteurs ne touchent pas un centime... mais cela n'empêche pas le revendeur de se faire une grosse marge sur la transaction !

D'un point de vue "soutien à la création", la revente d'occasion est du même acabit que le Peer 2 Peer. Il constitue un marché gris qui n'est pas sans profit pour autant (CDs vierges, baladeurs MP3, connexion haut débit... pour le P2P, revendeurs pour l'occasion) mais toujours sans rémunération des créateurs de la valeur des oeuvres dupliquées. N'est ce pas une position contradictoire pour la FNAC que de soutenir HADOPI en expliquant que le P2P nuit à la création et en même temps mettre en place un marché écartant les créateurs au sein même de ses magasins ?

Et qu'on ne me dise pas que ca permet à certains consommateurs d'accéder à des jeux moins cher. Le prix de production d'une boite en plastique avec un DVD sans même un manuel papier est ridicule. Il est donc tout à fait raisonnable de vendre de vieux jeux à prix cassés tout en rémnuérant les créateurs. La preuve, ca existe même déja à la FNAC ! [3]

Qu'en pensez-vous?

(pub) [4]

1 : http://www.lavoixeco.com/actualite/Secteurs_activites/Commer(...)
2 : http://tuxicoman.jesuislibre.net/blog/wp-content/uploads/Fna(...)
3 : http://jeux-video.fnac.com/s75568/Petits-Prix-jeux-video
4 : https://tuxicoman.jesuislibre.net/2009/12/loccasion-des-oeuv(...)
  • # Vendredi c'est férié pour les trolls ?

    Posté par  . Évalué à 10.

    Pourquoi ne s'en tenir qu'aux oeuvres intellectuelles ? Si les auteurs de jeux, livres, musiques, films doivent-être rémunérés, pourquoi les ingénieurs, les créateurs d'objet de tous les jours ne devrait-ils, eux, ne pas être rémunérés à l'occasion d'un achat de seconde main ?

    Et que ferait alors ceux qui n'ont plus l'utilité d'un jeu, ou d'un livre. Poubelle ? Vive le dévellopement durable ...

    En tout cas les gros artistes qui ont la chance de se faire produire en maison d'édition n'ont pas l'air de mal s'en sortir malgré le marché de l'occasion !
    • [^] # Re: Vendredi c'est férié pour les trolls ?

      Posté par  . Évalué à 1.

      "Tenez monsieur de chez SEAT, voici 10 tuiles."

      10 tuiles étant biensûr un pourcentage du prix que j'ai acheté ma voiture.
    • [^] # Re: Vendredi c'est férié pour les trolls ?

      Posté par  . Évalué à 1.

      Si l'économie de ressources planétaire est ta préoccupation, je pense que le modèle de distribution par boites dans des magasins a bien plus d'impact.

      Dans le cas d'une distribution sous une forme dématérialisée, quid de l'occasion ? Est ce un droit ? Peut-on réclamer à faire sauter les DRMs qui lient les oeuvres à son matériel ? Peut-on demander un nouveau compte pour les jeux en ligne ?
  • # Troubles Rémunérateurs Compulsifs?

    Posté par  . Évalué à 10.

    Arrêtons de voir de la rémunération des créatifsayant droits partout. Lors de l'achat d'un jeu neuf, les ayants droits touchent l'argent pour cette copie du jeu. L'occasion ne crée pas des copies, donc pas de rémunération supplémentaire, ca a déjà été payé.

    Pour n'importe quel produit matériel, tout le monde trouverait anormal de payer deux fois le fabriquant pour le même produit, dont pour le même travail. Certes les jeux vidéos ne sont pas exactement des biens matériels mais l'écrasante majorité de l'industrie video ludique s'acharne a nous persuader du contraire avec la fausse vérté que partage illégale = vol.

    Puis les vendeurs qui font de l'occasion propose un service. Je trouve normal qu'il soient payés pour cela. Quant aux créatifs ils n'apportent rien à l'occasion, alors non on va quand même pas les payer pour que dalle. Si ca continue comme ca, faudra rémunérer les ayant droits même quand on n'y touche pas à leurs trucs ... ah, on me soufle dans l'oreillette que c'est déjà le cas. Monde de merde.
  • # Sisi.

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

    Ça permet à certains consommateurs d'accéder à des jeux moins cher !

    J'ai pour ma part acheté (il y a loooooooongtemps) des jeux d'occasion, notamment l'excellentissime Worms United. Je n'aurais jamais pu me payer le jeu neuf à l'époque.

    Par ailleurs, ça permet à certains de se faire de l'argent en revendant, pour pouvoir racheter plus de neuf après.
    Ensuite, il est interdit en France de vendre à perte, et je ne suis pas sûr qu'il soit si rentable que tu le dis de rééditer des vieux jeux : à quel nombre d'exemplaires ? Tu vas refaire une presse pour chaque CD ? Quels titres vont marcher ? Acheter de l'officiel, c'est *aussi* acheter (pour une durée souvent officieuse) un service après vente (des correctifs) : qui va relancer le SAV des vieux titres ?


    Et quand je pense que tu as prêté des CDs et des VHS à tes amis (qui les ont peut-être eux même montrés à d'autres) sans rémunérer les créateurs, ça me donne envie de vomir.
    Sans compter tous ces salauds qui bouffent au restos du cœur et ceux qui s'habillent chez Emmaüs pendant noël alors qu'il suffit d'acheter du neuf (éventuellement en soldes ou fin de saison)…
    • [^] # Re: Sisi.

      Posté par  . Évalué à 2.

      Pour rééditer, il vaut mieux suivre l'exemple de Good Old Games (gog.com) : totalement immatériel, sans DRM, etc.
      • [^] # Re: Sisi.

        Posté par  . Évalué à 1.

        Ça à l'air sympathique comme tout ce site. Une idée me passe par la tête...
        Je vois par exemple "Simon The Sorcerer" compatible Xp et Vista. La version d'origine je doute fortement qu'elle le soit, du coup ils l'ont portée, ils ont les sources, etc, etc... Ça pourrait valoir le coup de, sans distribuer les sources, au moins fournir des binaires pour d'autres systèmes?
        Je sais que certaines personnes travaillent aux ports de jeux beaucoup plus récents, mais les oldies poseraient moins de soucis techniques (en considérant qu'ils ont déjà été portés sous windows) et financiers aussi je suppose.
        Après, d'accord avec 20 couches de compatibilité superposées, je pourrais le faire tourner relativement bien (ou alors avec un OS d'époque + la version d'origine sans doute indisponible à l'heure actuelle + une machine virtuelle ou un émulateur adapté), mais... c'est déjà le cas.
        Bref, un site qui prendrait l'initiative de rendre des jeux accessibles +/- nativement sous d'autres systèmes mériterait d'être encouragé (cela dit, je suis peut-être le seul à le penser :)).
        • [^] # Re: Sisi.

          Posté par  . Évalué à 1.

          Je crois que GoG fournit les jeux anciens avec Dosbox pour éliminer les problèmes de compatibilité.

          Ce qui doit ouvrir des portes pour jouer sur des systèmes libres (mais je n'ai pas essayé).

          La gent féminine, pas la "gente", pas de "e" ! La gent féminine ! Et ça se prononce comme "gens". Pas "jante".

        • [^] # Re: Sisi.

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          Tu remarqueras que le libre est en très bonne place. Je suppose que Simom The Sorcerer utilise scummvm, dosbox est largement utilisé pour les anciens jeux dos, mame pour tous les jeux d'arcade, les émulateurs souvent libres des vieilles consoles de jeux et bien entendu wine pour les jeux tournants sous les vieux windows.
  • # Logique

    Posté par  . Évalué à 9.

    Non, ça ne me choque absolument pas.
    Je vois ça un peu comme une licence d'écoute qui circule. Je paie une licence, l'ayant-droit est rémunéré. Je revends la licence à quelqu'un d'autre et n'en dispose plus.
    Pourquoi est-ce que l'ayant-droit devrait toucher plus d'argent??

    Pour le coup, la comparaison avec les produits matériels me semble pertinente: si je revends mon téléphone, je ne vois pas pourquoi Nokia devrait toucher plus de sous, ni aucun de ses sous-traitants, ni aucun des fabricants de composants dans le téléphone.

    Si tu achètes un CD, puis que tu l'écoutes, puis que tu décides que tu ne l'aimes finalement pas. Tu le donnes à quelqu'un. Ce quelqu'un l'écoute quelque temps, puis se lasse, et le donne à quelqu'un d'autre.
    Tu veux repayer une petite taxe aux ayant-droit pour tous ces propriétaires?

    Enfin:
    Arrête avec tout ça, tu vas donner des idées à la SACEM pour justifier la prochaine augmentation de taxe: "le manque à gagner engendré par le marché de l'occasion représente 10 000 000€/mois [blablabla] vous vous rendez compte? Un artiste n'est pas d'occasion, Monsieur, c'est une question de respect et de valeurs [blablabla]"
    • [^] # Re: Logique

      Posté par  . Évalué à 7.

      Un artiste n'est pas d'occasion

      y' en a qui devraient l'être, quand on écoute certains disques....
    • [^] # Re: Logique

      Posté par  . Évalué à 1.

      Ouai, je suis d'accord si quelqu'un revends un oeuvre il revends les droit avec, quand il l'offre il offre les droit avec.
      Sinon faudrai payé une taxe supplémentaire quand tu offre un cd a noël.


      C'est comme quand tu revends un Pc avec Windows tu revends le windows avec! (desolé je serai pas là pour la faire vendredi).

      Si lors de la revente il y'a un intermédiaire entre deux c'est normal qu'il se fasse rémunérer.Après la taille des marges toussa toussa... c'est un autre débat.
      • [^] # Re: Logique

        Posté par  . Évalué à 1.

        Je ne sais pas si tu as le droit de revendre tous les logiciels
  • # Les bibliothèques ont-elles une raison d'exister ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    C'est vraiment du foutage de gueule. Je viens de voir que la mairie s'était lancée il y a longtemps dans le prêt de livres au sein même de ses bibliothèques. Concrètement, il s'agit de petits étalages où l'on peut emprunter gratuitement des livres.

    Ce qui me met en rogne, c'est le principe même de prêt ur ce genre de produit. Lorsque le produit est vendu neuf, ses créateurs touchent une partie du prix de vente. Lorsque le produit est prêté, ses auteurs ne touchent pas un centime...
    • [^] # Re: Les bibliothèques ont-elles une raison d'exister ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      anéfait !

      Ça choque parce que la FNAC s'y mets ? Mais ça existe depuis longtemps les jeux d'occaz..
      t'as peur de choper le grippe A ?
    • [^] # Re: Les bibliothèques ont-elles une raison d'exister ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      Mais les DVD prêtés en bibliothèques ont été achetés par la mairie plus cher que leur valeur du commerce. Je ne sais pas s'il en est de même pour les livres et CD.
    • [^] # Re: Les bibliothèques ont-elles une raison d'exister ?

      Posté par  . Évalué à 2.

      non tu payes un abonnement a la bibliotheque.
      par contre on m'a dit que des gens pretait gratuitement leur livre/cd/dvd/vhs et la c'est un manque a gagner pour leur auteur
      je ne parles pas des gens qui permettent aux autres mais qui ne sont pas de leur famille
      de regarder des films sur leur home cinema
      que fait Frederic mitterand devant ce scandale ?
      va-til fermer la bibliotheque François Mitterand ?
      interdirat il les photocopieuses dans les bibliotheques ?
      • [^] # Re: Les bibliothèques ont-elles une raison d'exister ?

        Posté par  . Évalué à 1.

        les bibliothèques/mediathèques paient des droits aux auteurs il me semble.
        De même qu'une taxe pour copie privée est censée "compenser" l'utilisation au sein du cercle familial et des potes (quand notre cercle d'amis était moins grand que le réseau e2k... :))
    • [^] # Re: Les bibliothèques ont-elles une raison d'exister ?

      Posté par  . Évalué à 4.

      je pense que vous avez mal compris le sens de ce journal.

      Moi aussi je trouve cela très hypocrite et contradictoire de la part de ces vendeurs de prétendre qu'hadopi est la solution pour éviter le piratage, pour aider les artistes etc, et d'un autre côté vendre des cd ou des jeux de seconde main, ce qui rapportera 0 aux "artistes et créateurs", et d'en tirer un bénéfice là où les bibliothèques sont d'un intérêt public et "désinteressé", même si dans les faits les bibliothèques bien que payant sans doute la dîme à ces organismes collecteurs, font autant baisser les ventes de "produits culturels" que les téléchargements illégaux en p2p.

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # Essayons avec la force

    Posté par  . Évalué à 6.

    Mesdames messieurs les députes ou membres du gouvernement, ce journal n'existe pas. Vous n'avez jamais lu quoique ce soit concernant des biens culturels sur lesquels aucune taxe n'est perçue. Tout va bien, vous pouvez passer un réveillon tranquille.

    Note à eon : ca va pas de leur donner des idées comme ca ? Pourquoi pas leur dire qu'il n'y a pas de droits d'auteurs percu sur les résumés des livres sur amazon ?

    Note à tous : joyeux noel et bonne année !

    Vous voulez pas la jouer soft ? Je suis pas contraignant... vous voulez la jouer hard ? On va la jouer hard

  • # Pourquoi s'arrêter aux oeuvre intellectuelles ?

    Posté par  . Évalué à 5.

    Très bon principe de retaxer à chaque vente d'occasion pour soutenir un secteur qui vit des heures si difficiles ! Mais pourquoi s'arrêter là ?

    Si on faisait pareil pour tous les marchés de l'occasion ? Tiens l'automobile, voilà un secteur à mettre sous perf^W^W^W soutenir ! A chaque vente de véhicule d'occasion, le constructeur devrait toucher quelque chose, non ?

    Et encore je parle pas de ces pirates d'Emmaüs qui réalisent en toute impunité un dumping honteux en revendant des objets (pour lesquels ils n'ont souvent rien versé, même pas aux fabricants/ayants droit) sans verser leur obole à Ikea, Décathlon et Darty... Cette situation doit cesser !

    (si vous vous poser la question, oui, c'est franchement de l'ironie, oui, je pense que retaxer le marché de l'occasion est une grossière erreur, d'Emmaüs à la Fnac en passant par Rono Occasions)
  • # DLC

    Posté par  . Évalué à 3.

    Les ayant-droits peuvent être aussi rémunérés pour le marché de l'occasion. De mes lectures de quelques sites web sur les jeux vidéos, la tendance à l'air d'être au DLC (Downloadable Content). Ce qui permet, après avoir acheter le jeu, de payer pour quelques extras qui rendront le jeu un peu plus fun.

    Ça réduit donc le manque de brouzoufs à gagner lorsque les copies originales sont revendues d'occasion. Avec les DLC, les joueurs devront mettre la main au porte-monnaie si ils veulent le jeu dans son intégralité. J'ai même lu qu'il y avait (auraient ?) des fins alternatives payantes. :/

    Dans un temps futur, le jeu en lui même risque donc de devenir une plate-forme à micro-paiement où le joueur achètera ses petits plus pour le « tuner », ce afin de profiter d'une « expérience complète ».

    The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

    • [^] # Re: DLC

      Posté par  . Évalué à 3.

      Ouais avec les DLC, tu l'as surtout dans le cul hein (désolé, c'était facile).
      Parceque ton jeu pour peut qu'il ai quelques années, ca fait belle lurette que les services de content donwload n'existent plus.
      Dans le commerce, c'est quoi la durée de vie des jeux ? 1 ans ? 2 ans pour les gros hit ?
      t'as interet a avoir les mêmes gouts que tout le monde de risque que le jeu n'ai plus de service de DLC rapidement. et désolé counter-strike ou WoW (*) ne me branchent pas.

      (*) Je ne suis plus a la page, ces titres ont du être remplacés...
      • [^] # Re: DLC

        Posté par  . Évalué à 2.

        C'est pas tellement un problème avec les DLC ça. En général ils sont toujours dispos même beaucoup d'années plus tard. Ce qui l'est plus, c'est pour les serveurs de jeux en ligne, qui ferment dès qu'il n'y a plus assez de joueurs pour y traîner. D'où l'intérêt de permettre le jeu en ligne décentralisé, mais ça se fait de moins en moins (cf Starcraft 2 qui a fait scandale car ne souhaitant pas proposer de jeu en LAN).
  • # Epuisement du droit

    Posté par  . Évalué à 3.

    http://www.juristic.net/L-epuisement-du-droit

    le droit de distribution dans la Communauté relatif à un objet visé au paragraphe 1 (fixations des exécutions des artistes interprètes, phonogrammes, enregistrements audiovisuels) n’est épuisé qu’en cas de première vente dans la Communauté de cet objet par le titulaire du droit ou avec son consentement


    Une fois le produit vendu "au prix et aux conditions fixées", l'auteur ne peut plus s'opposer à la remise en vente, ni imposer des conditions supplémentaires.

    Si ce n'était pas le cas, sans nul doute que tous les produits seraient sans revente possible, avec tous les abus associés. ex: L'auteur décide demain que ton CD acheté il y a 2 ans n'est légal qu'en Afrique du sud et sur platine sony... (ca ressemble aux DRM çà...)
    Or on vend un droit d'usage (contenu sous droit d'auteur), pas un droit d'accès à des contenus. (bibliothèque) Il est donc naturel que celui ci soit irrévocable.

    La personne est libre de revendre son droit, et à son prix. Le revendeur d'occasion n'est qu'une personne intermédiaire. Il n'y a pas de raison que les produits culturels échappent à la loi du marché.
  • # Fake ?

    Posté par  . Évalué à 3.

    Je parie sur un fake, ça vient du blog tuxicoman et il ne me semble pas que l'auteur du blog puisse défendre ce genre d'opinion débile.
    Sinon, ils l'ont fait Sony leur système de DRMs sur les jeux de la PS3 pour empêcher les gens de revendre leurs jeux d'occasion ?
    • [^] # Re: Fake ?

      Posté par  . Évalué à 3.

      c'est surtout de l'ironie !

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Fake ?

        Posté par  . Évalué à -1.

        Vous avez apparemment mal compris mon journal. Je pointais juste une incohérence manifeste du discours de la FNAC dont son ancien patron (Denis Olivennes) fut l'un des plus grand acteurs de notre fameuse loi nationale "Internet et création".

        Dans un grand élan de soutien à la création (et par extension aux créateurs ?) la FNAC décide de se faire du fric en écartant les créateurs du système, je trouve cela ironique et choquant.

        Vu que ce business n'a l'air de choquer que peu de monde ici. Je rappelle que des personnes travaillent aussi pour rendre acessibles les oeuvres à moindre coût. Ils mettent en place des trackers et/ou des sites webs référencant les oeuvres à télécharger. Parfois ils en tirent moult revenus, trouvez vous cela ce travail comparable au revendeur d'occasion ? Notez que c'est bien plus HQE et que le service est bien plus vaste en terme de catalogue accessible.

        Enfin, si l'on pousse le vice jusqu'au bout, on pourrait imaginer un service d'achat/revente d'oeuvres d'occasion sous forme dématérialisée. Lorsque l'on veut regarder un film, on en achète un exemplaire (on le télécharge sur le dit service), on le regarde, et on le revend aussitot au dit service 1 centime de moins que son prix d'achat. La seule limite pour le dit service est d'avoir un nombre d'exemplaires d'une oeuvre égal au nombre d'utilisations simultanées. Ca m'a l'air parfaitement légal au regard du principe de la vente d'occasion. C'est tout bénéf pour les consommateurs vu que les frais d'achat/revente sont réduits au minimum (oeuvres stockées et partagées en P2P), le catalogue d'oeuvres à 1c devient gigantesque et c'est super écolo car il n'y pas de magasins à ouvrir. Bon les créateurs des oeuvres ne touchent pas un rond, mais ca n'a pas l'air de trop vous émouvoir...
  • # Et l'immobilier?

    Posté par  . Évalué à 3.

    Si je construis une maison et que je la vends, les nouveaux propriétaires vont pouvoir la revendre sans que je touche un centime alors que ça pourrait constituer une rente sur 1000 générations!

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.