• # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à 10.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # Re: Bruxelles estime que Microsoft a violé les règles anti-trust (lemonde.fr)

      Posté par . Évalué à 3.

      Pas faux. C'est vrai que toujours attaquer MS pour les applis livrées avec Windows n'est pas forcément toujours génial. Certes ça fait de la concurrence déloyale, mais bon, n'importe quel OS est aujourd'hui livré avec tout le paquetage nécessaire : lecteur multimédia, browser web, et même devrait-on dire qu'il faut une suite bureautique. Sinon à quoi ça sert un ordi sans tout ça ? [ Je ne veux même pas imaginer le prix d'un windows s'il était livré avec tout ça ^^ ]

      Je ne fais pas que donner des arguments à MS, mais montrer que si GNU/Linux était à la position que MS (monopole), il pourrait avoir les mêmes problèmes (enfin les distributions plus exactement, y'a abus de langage là) : il est livré tout prêt à utiliser sans rien avoir à installer de plus (sauf des applis spécifiques).

      Par contre il est réel que MS ne laisse que peu de place à la concurrence. Et c'est là le pb... et à ce que j'ai pu comprendre il ne doit plus y avoir d'offres du style « je vous fait un prix sur les windows, mais faut le mettre obligatoirement sur tous vos ordis... » alors pas facile de l'attaquer maintenant qu'il est majoritairement imposé partout. Même chez les vendeurs informatiques ça ne jure de toute façon que sur Windows, et les mecs te regardent comme deux ronds de flan (aux abricots) quand on ose demander « et c'est compatible linux ce matos ? » Je parle pas des grandes surfaces là, mais de petits vendeurs, des « assembleurs » quoi...
      • [^] # Re: Bruxelles estime que Microsoft a violé les règles anti-trust (lemonde.fr)

        Posté par . Évalué à 3.

        Je ne fais pas que donner des arguments à MS, mais montrer que si GNU/Linux était à la position que MS (monopole), il pourrait avoir les mêmes problèmes (enfin les distributions plus exactement, y'a abus de langage là) : il est livré tout prêt à utiliser sans rien avoir à installer de plus (sauf des applis spécifiques).

        GNU/Linux est généralement livré tout prêt aussi, mais avec des softs de sources diverses (mozilla/open office/linux/KDE, pas vraiment la même boite). Et presque chaque fois, il y a le choix : navigateur, window manager, éditeur, lecteur multimédia ... L'utilisateur peut prendre conscience qu'il y a un choix. Et il peut facilement penser qu'il y a encore autre chose sur internet.

        Sous Windows, non seulement on n'a pas le choix au départ, mais en plus, tout est présenté comme étant la seule et unique solution : "lire des mails" (avec Outlook), "naviguer sur internet" (avec IE) ...
    • [^] # Re: Bruxelles estime que Microsoft a violé les règles anti-trust (lemonde.fr)

      Posté par . Évalué à 4.

      Tout à fait. Mais ce n'est pas tellement le programme qui compte : c'est le standard. Si Windows Media Player lisait exclusivement des MPEG et des OGG Machin, si MSN messenger utilisait Jabber, si IE n'apportait pas d'extensions aux normes web, si les éditeurs de texte, de vidéo et autres lisaient et écrivaient par défaut des formats de document normalisés, alors qu'est-ce que ça changerait, que tel ou tel programme soit par défaut ? Seulement, là, on a une société qui exploite sa domination du marché des OS pour

      * Imposer un lecteur vidéo qui incite à utiliser un format qui lui est propre, pareil pour l'audio
      * Imposer un logiciel de messagerie qui utilise un réseau propriétaire
      * Imposer un navigateur web qui implémente de nombreuses extensions qu'il est le seul à pouvoir faire marcher
      * etc.

      Là, l'abus de monopole est bien plus flagrant. Les défenseurs de Microsoft pourront toujours dire « Oui, mais ces formats vidéo / IM / web propriétaires, on n'oblige personne à les utiliser ». Pas faux, mais en pratique, une réponse du type « 95% des gens utilisent windows, donc ont WMP / MSNM / IE / ... » est plutôt courante. Et voulue : on aura du mal à me faire croire que les responsables produit, chez Microsoft, ne l'ont pas fait, du moins partiellement, exprès. C'est assez systématique : sur les segments jugés « Critiques », ils ont toujours tenté d'imposer leur technologie à eux. C'est classique, dans l'univers impitoyable des affaires, ça pourrait même sembler normal, mais ce qui est condamnable, c'est que la position de domination de Microsoft leur permet de s'imposer un peu partout.

      J'ai écrit plus haut : « qu'est-ce que ça changerait, que tel ou tel programme soit par défaut ? ». Je suis volontairement allé un peu vite là-dessus; pour y revenir un peu plus longuement : ça changerait quelque chose pour les éditeurs de logiciels propriétaires et autres sociétés qui entendent vendre des produits concurrents, et c'est peut-être en partie ceux-là que Bruxelles entend protéger. Mais franchement, sur les secteurs où on reproche à Microsoft d'abuser de sa position de monopole, quels sont les concurrents qui vivent directement de la vente de logiciels ?
      * La vidéo ? Les lecteurs propriétaires concurrents de WMP (Real, Quicktime), sont gratuits. Leurs éditeurs vendent, par contre, leurs solutions de streaming très cher.
      * La messagerie ? Pareil, à peu près tous les clients de messagerie propriétaires sont gratuits. Leurs éditeurs vivent soit de la pub, soit de la vente de messageries d'entreprise (?)
      * Le web ? Le seul gros concurrent d'IE, Netscape, a toujours distribué son navigateur gratuitement, mais vend(ait) des serveurs web.
      Alors quoi? À chaque fois, quand guerre il y a, elle est sur le standard, sur le format de fichier, le protocole réseau, ou les extensions propriétaires à une norme; et non sur le logiciel lui-même.

      Que peut-on reprocher à Microsoft, donc ? Non de fournir systématiquement de nombreux outils avec son OS, mais, alors qu'elle est en situation de monopole, de fournir systématiquement des outils incitant à utiliser leur propre « standard », celui qui ne marche... qu'avec leurs outils, justement.
      • [^] # Re: Bruxelles estime que Microsoft a violé les règles anti-trust (lemonde.fr)

        Posté par . Évalué à 1.

        * Le web ? Le seul gros concurrent d'IE, Netscape, a toujours distribué son navigateur gratuitement, mais vend(ait) des serveurs web.
        Alors quoi? À chaque fois, quand guerre il y a, elle est sur le standard, sur le format de fichier, le protocole réseau, ou les extensions propriétaires à une norme; et non sur le logiciel lui-même


        Faux: les premières versions de Netscape étaient payantes, et il me semble que Netscape a fourni son navigateur gratuitement lorsque Ms a intégré IE à Windows.
        • [^] # Re: Bruxelles estime que Microsoft a violé les règles anti-trust (lemonde.fr)

          Posté par . Évalué à 1.

          Le premier Windows à intégrer IE était 98 (et certaines versions tardives de Windows 95 imposaient l'installation d'IE4 au premier login, fallait tuer l'installeur si on en voulait pas). À l'époque, Netscape diffusait déjà son navigateur gratuitement; Netscape 3 (1996) était gratuit pour les particuliers, et il me semble bien que c'était également le cas pour Netscape 2 (1995)
    • [^] # Re: Bruxelles estime que Microsoft a violé les règles anti-trust (lemonde.fr)

      Posté par . Évalué à 1.

      Non.
      Le monople en soi n'est pas illégal.
      par contre profiter du monopole de l'OS pour acquerir un monople sur les players ça c'est de l'abus de position dominante.
  • # Re: Bruxelles estime que Microsoft a violé les règles anti-trust (lemonde.fr)

    Posté par . Évalué à 0.

    une amende dont le montant peut théoriquement aller jusqu'à 10 % du chiffre d'affaires.


    • 10% pour l'OS préinstallé

    • 10% pour le lecteur multimédia préinstallé

    • 10% pour le navigateur internet préinstallé

    • 10% pour l'éditeur de texte préinstallé

    • 10% pour l'éditeur vidéo préinstallé

    • 10% pour le service de messagerie instantanné prinstallé

    • 10% pour le pare-feu préinstallé

    • 10% pour l'outil de gravure préinstallé

    • 10% pour le gestionnaire de fichier compressés au format zip préinstallé

    • 10% pour la visionneuse d'image préinstallé



    _o/ Youpi! Microsoft® Windows® n'est pas si nu que ca finalement...

    plagiats
  • # Re: Bruxelles estime que Microsoft a violé les règles anti-trust (lemonde.fr)

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    Bruxelles estime que ...

    Et puis quoi encore ???

    Bruxelles est une ville, pas une personne.
    Bruxelles est la capitale de la Belgique.
    Bruxelles est le siège du gouvernement national belge.
    Bruxelles est une région à part entière (comme la Wallonie et la Flandre).
    Bruxelles est une agglomération de communes.
    Bruxelles est la capitale de la Flandre (ben, oui, l'agglomération bruxelloise est enclavée en Flandre).
    Bruxelles est la capitale de l'Europe.

    Alors, c'est quel Bruxelles qui a "décidé"? :-)

    Dire que "Bruxelles estime ...", que "Bruxelles a fait ceci ou cela" est une aberration (et je ne dis pas ça pour toi fantome asthmatique, mais pour faire cesser cette hypocrisie et ce style de phrase dénué de toute logique).
    Quand les journaleux parlent de Bruxelles, ils pensent à la Commission Européenne, composée d'élus nationaux (dont des Français, mais ça, c'est dur à admettre). Il est plus facile de rejeter la décision qui ne plait pas sur quelqu'un d'autre, de montrer qu'il ne s'agit pas de nous, que la France se suffit à elle-même.

    Combien de fois, en France, entend-t-on pour une décision nationale (disons: "garer les vieux à l'ombre") que "Paris a décidé de garer les vieux à l'ombre"? Jamais, on entend "Le gouvernement Rafarin a décidé de garer les vieux à l'ombre"!

    Alors, pourquoi ne pas faire la même chose avec Bruxelles/La Commission Européenne?
    Une question de place? Je réfute. Voir exemple Paris/Le Gouvernement Rafarin.
    Un refus de l'identité européenne?
    De l'ostracisme primaire?

    Ghunt,
    Qui en a marre qu'on décrète qu'une ville d'un millions d'habitants avec plus de 15 % de chômeurs par rapport à la population active "prend des décisions" pour à peu près 220.000.000 de personnes.
  • # Re: Bruxelles estime que Microsoft a violé les règles anti-trust (lemonde.fr)

    Posté par . Évalué à 1.

    Le gros probleme est l'interoperabilité des systemes. Un ex. : je suis abonné club-internet et je ne peu pas choisir l'option live pass ( chaine de télé sur internet ) paske ils le diffusent uniquement par Media Player 9.
    Impossible de voir les vidéos car le developpement de lecteur pour format ne sont pas simple car pas de source.

    J'en ai marre, les brevets logiciel et medicaux présents dans certains pays sont déjà insuportables mais ces méthodes utilisées par les systèmes propriétaires pour conserver leur monopole me dégoutent.

    NOUS sommes en train de cautionner un monde ou le genre humain n'auras plus sa place de décideur mais celle de consomateur. Les lois du marché :-| !

    NB : Une entreprise n'a pas de conscience ( Géant du prétrole, de la pharmacologie, de l'energie nucléaire, du logiciel etc... )

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.