• # Déception

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

    Je suis un féru de Qt, j'en ai fait personnellement et professionnellement et j'ai toujours adoré cette boite à outils. Mais depuis quelques temps il y a beaucoup de choses qui me déçoivent.

    Effectivement ce changement de licence intempestif (comme Qt Wayland qui passe en GPL ou commercial) bien que je ne fasse que des logiciels libres, je ne veux pas me lier à des licences GPL pour restreindre mes applications donc je suis déjà embarassé.

    QML/Qt Quick. J'ai essayé et il y a rien à faire je n'aime pas. Techniquement ça pourrait rester qu'un point subjectif mais on ressent bien que les Widgets traditionnels sont mis de côté et ne bénéficient plus d'avancée majeur et donc pour mon cas c'est plutôt problématique.

    Et gros hic, en boîte à outils en C et C++ on est que peu servi :

    • Gtk : non, je ne supporte pas l'atitude de certains des développeurs. (Voir la vidéo de Dirk Hohndel pour se faire plusieurs (autres) idées).
    • Qt : futur incertain
    • wxWidgets : utilise les APIs natives mais a une utilisation du C++ préhistorique

    l'azerty est aux dispositions ce que subversion est aux SCMs

    • [^] # Re: Déception

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      Et gros hic, en boîte à outils en C et C++ on est que peu servi : […]

      Il y a aussi Electron, en utilisant les addons C++ de Node.js pour éviter d'avoir à coder en JavaScript, mais c'est vrai que c'est un peu plus compliqué à mettre en œuvre que les boîtes à outils citées, sans compter une certaine lourdeur vu que c'est basé sur chromium.

      Il y a aussi Chromium Embedded Framework, basé sur le même principe, avec probablement les mêmes inconvénients.

      Fut un temps, on avait l'équivalent pour Firefox, avec XULRunner. J'avais écrit un journal à l'époque…

      Le toolkit Atlas, la bibliothèque légère et facile à utilser pour débuter avec la programmation d'interfaces graphiques… (voir 'site Web personnel").

    • [^] # Re: Déception

      Posté par  . Évalué à 1.

      La migration vers Qt de subsurface avait en effet fait du bruit. Après ça fait quelques années, de l'eau est passée sous les ponts et je ne sais pas si les critiques sont toujours fondés. Même s'il me semble que GTK est toujours aussi moche ailleurs que Linux.
      J'ai l'impression que GTK reste privilégié malgré tout sur Linux

      • [^] # Re: Déception

        Posté par  . Évalué à 5.

        J'ai l'impression que GTK reste privilégié malgré tout sur Linux

        Je n'utilise des applications gtk que quand j'ai pas d'alternatives perso. Le file selector de gtk, notamment, me file des boutons. Je suis p'tet un cas isolé cela dis (ça ne me surprendrai pas outre mesure).

    • [^] # Re: Déception

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      la vidéo de Dirk Hohndel

      En quelques mots (puisque tu l'as vu) que faut il retenir de son propos ?

      • [^] # Re: Déception

        Posté par  . Évalué à 3.

        Qu'ils (les développeurs de SubSurface) avaient beaucoup de soucis ergonomique avec GTK (et que c'était moche sur Windows/Mac) et qu'ils étaient incapables d'obtenir de l'aide de la communauté. Alors que ce fut l'inverse avec la communauté Qt.
        Chose hallucinante, en bossant chez Intel, il avait accès aux principaux mainteneurs de GNOME qui étaient incapables de les aider (ou pas intéressés).
        Sa perception est que ceux les développeurs GTK ne s'intéressent qu'à GNOME (c'est les mêmes personnes), et que le reste n'a pas d'importance.
        Alors que le la Qt Company vis des clients utilisant leur toolkit et donc le support et la documentation est importante. KDE n'étant qu'un utilisateur parmi d'autres

    • [^] # Re: Déception

      Posté par  . Évalué à 2.

      Tu as oublié FLTK dans les plus connus, mais c'est vrai qu'il y a pas foule.

      Sinon, j'ai vu la news du changement de licence sur lwn.net, et l'un des commentaires cites https://www.copperspice.com/ (on peux pas linker les commentaires on dirait).

      J'ai jeté un oeil au truc, j'étais curieux malgré que je ne sois pas utilisateur de Qt (pour le code, du moins, j'ai par contre tendance a favoriser les applications Qt au gtk en tant qu'utilisateur).

      En gros, ça semble être un ensemble de bibliothèques basées sur (forké, en fait, de ce que j'ai compris) Qt. Les améliorations qu'ils semblent y avoir apportées sont notamment la suppression du truc qui m'a toujours bloqué: le précompilateur, et l'usage de la STL. Je répète, ce que je dis c'est en gros, j'ai juste été voir vite fait…

      Le point potentiellement bloquant pour certains projets, c'est la dépendance à C++17, qui est relativement récent. D'un autre côté, même Debian l'intègre de nos jours et, tant qu'a faire, autant partir sur un code avec le moins de dette technique possible.
      Franchement, je me garde le truc de côté, pas impossible que je m'y essaie même si je déteste coder des IHMs.

  • # Relativisons un peu

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    Douze mois de retard pour la version open-source, ce n'est pas la mer à boire.

    La bibliothèque est tellement riche que personne ne peut prétendre en avoir fait tout le tour. Je ne suis pas sûr que l'absence de la dernière fonctionnalité "hype" va me manquer.

    Déjà que les distributions ont plus ou moins de retard sur les versions de Qt, je ne pense pas que ça va changer grand-chose pour moi.

    • [^] # Re: Relativisons un peu

      Posté par  . Évalué à 3.

      Ça pose peut-être plus de problème pour la correction de bugs, non!?!

      • [^] # Re: Relativisons un peu

        Posté par  . Évalué à 2.

        Cela pose surtout problème aux contributions externes, que cela soit des correctifs de bugs ou autres, dans le cas où même la version open source serait diffusée au bout de douze mois. Cela dit, pour l'instant rien d'officiel, The Qt Company n'a pas encore pris officiellement sa décision.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.