• # J'ai trouvé l'article tees intéressant

    Posté par  . Évalué à 3.

    Merci pour le partage !

  • # Bof

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 9.

    On peut prendre cet article et en faire un template Travailler avec $nationalite en gardant quasiment tels quels tous les témoignages tant les gens font des généralités de leurs expériences personnelles…

    D'ailleurs je me lance:

    Dave (français) : en Angleterre, il y a beaucoup de réunions avec parfois un but pas clair. On parle beaucoup avant d’agir et chacun donne un peu son avis. Ils prennent un temps important de préparation avant d’agir.

    Newton (hexagonal) : en Roumanie, la communication manque parfois un peu de franchise, surtout lorsqu’il s’agit d’annoncer une mauvaise nouvelle. Les Français ont tendance à être plus frontaux et à moins tourner autour du pot.

    D. N. (niçois) : j’ai noté une culture générale exceptionnelle chez les marocains et j’apprécie l’art de vivre et travailler ensemble, incluant des moments de convivialité.

    Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

    • [^] # Re: Bof

      Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 1.

      C'est à peu près ce que j'ai pensé à la lecture de l'article ! C'est anecdotique, sans plus.

      « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

      • [^] # Re: Bof

        Posté par  . Évalué à 4.

        C'est anecdotique, sans plus

        Les témoignages rapportés dans cet article n'ont rien d'anecdotique, ils pointent du doigt une certaine culture française qui consiste à tout administrer de haut en bas, culture de la bureaucratie. On retrouve également cette méthode de management au plus haut niveau dans l'État français
        Je cite ici ce que j'ai constaté moi-même en France et en Grande-Bretagne:

        Salma (tunisienne, vit en G-B depuis 20 ans): "Les Britanniques peuvent te faire progresser même si tu as un niveau académique assez faible. Tu peux commencer de zéro à arriver au top management. J’ai l’exemple d’une Anglaise qui n’a même pas le bac et est arrivée après dix ans au top management. Elle est bien éduquée, parle bien, elle maîtrise les codes sociaux. Même si elle fait un mauvais calcul, ce n’est pas grave, on lui passe. Elle a été formée par certains chefs pendant un an pour grimper les échelons. Je pense qu’un Français n’accepterait pas que quelqu’un sans diplôme arrive à ce niveau. Il y a la valeur des diplômes qui compte beaucoup pour les Français."

        Poster une information ne signifie pas nécessairement adhésion

        • [^] # Re: Bof

          Posté par  (site web personnel) . Évalué à 10.

          J'ai aussi des exemples de gens sans diplôme qui font de belles carrières dans des boites françaises.

          On peut aussi se demander pourquoi les études sont si chères dans le monde anglosaxon s'ils n'accordent que peu de valeurs aux diplômes :-)

          Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

          • [^] # Re: Bof

            Posté par  (Mastodon) . Évalué à 4.

            Je ne crois pas qu'il est question de dire qu'il n'existe aucun contre-exemple.

            Jami: beabb2b063da0a2f0a2acaddcd9cc1421245d5de

        • [^] # Re: Bof

          Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 5.

          Ce genre d'article ne fait que renforcer les préjugés que l'on peut avoir basés sur une expérience personnelle. La preuve.

          « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

          • [^] # Re: Bof

            Posté par  . Évalué à 2.

            Ce genre d'article ne fait que renforcer les préjugés

            Le problème évoqué dans l'article est confirmé par les statistiques

            "Il se trouve que nous accordons justement une place considérable aux diplômes, bien plus que dans les autres pays." (…) "Statistiquement, vous avez beaucoup moins de chances de ne pas trouver un emploi si vous avez des diplômes élevés. Plus les jeunes vont être diplômés, plus ils vont être protégés du chômage et des emplois de mauvaise qualité" (…) "En France, nous ne sommes pas des pragmatiques et nous avons un sens aigu de l'élite."
            https://www.europe1.fr/economie/grandes-etudes-les-diplomes-sont-ils-toujours-aussi-valorises-en-france-4038657

            Poster une information ne signifie pas nécessairement adhésion

            • [^] # Re: Bof

              Posté par  . Évalué à 9.

              Mais du coup c'est pas la bonne stat, puisqu'il faudrait savoir si c'est différent ailleurs.

              Comme dit plus haut, ça parait assez absurde d'imaginer que les diplômes sont peu valorisés dans les pays anglo-saxons alors que les gens s'endettent sur 20 ans pour en obtenir.

              • [^] # Re: Bof

                Posté par  (site web personnel) . Évalué à 4.

                C'est un phénomène différent. On peut débattre de si c'est mieux ou pas mais c'est pas le sujet. Le sujet qui est vérifiable par toute personne ayant travaillé un minimum en Angleterre c'est qu'il y est relativement facile de monter les échelons sans diplôme. Ce qui n'est apparemment pas le cas en France.

                pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

                • [^] # Re: Bof

                  Posté par  (site web personnel) . Évalué à 5. Dernière modification le 29 août 2022 à 15:56.

                  En France, on peut gravir les échelons sans diplôme, c'est juste que ça demande un effort supérieur à passer un diplôme.

                  Je suppose que c'est pareil en anglosaxe, mais comme là bas les études coûtent les yeux de la tête et la peau des fesses, on a plus de personnes avec du potentiel qui arrivent sur le marché du travail sans avoir pu faire beaucoup d'études.

                  Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

                • [^] # Re: Bof

                  Posté par  . Évalué à 6.

                  Le sujet qui est vérifiable par toute personne ayant travaillé un minimum en Angleterre

                  Mais est-ce que ça n'est pas exactement comme ça qu'on répète des préjugés? Ce que je veux dire, c'est que ça me semble assez difficile d'obtenir des données chiffrées fiables dans ce domaine. Il faudrait avoir un échantillon de grande taille, portant sur plusieurs entreprises, en France et en Angleterre, sur les promotions internes en fonction de l'âge et du diplôme.

                  Obtenir ces données, ça semble être du ressort du travail universitaire. D'ailleurs, il est possible que quelqu'un a déja fait ça et publié un travail dessus. Mais devant la difficulté de la tâche, ça semble totalement impossible de remplacer la collecte des données par une vague impression, du style "c'est vérifiable par toute personne". Non justement, ça ne me semble pas si facilement vérifiable.

                  En particulier, ça parait difficile de contraster l'embauche et la promotion quand on connait pas la distribution des profils embauchés. Si tu embauches les diplômés au niveau +++ et les non-diplomés au niveau 0, tu pourras accorder beaucoup de promotions aux non-diplomés, ils grimperont dans les échelons, mais ils ne rejoigneront jamais les diplomés.

                  Comme c'est un monde que je ne connais pas, je demande naïvement : en France, les promotions sont généralement conditionnées au diplôme qu'on avait au moment d'être recruté? Ou alors c'est juste un effet d'âge? (à un même niveau, les diplomes sont plus jeunes car ils ont été recrutés plus haut, et on donne plus de promotions aux jeunes à un niveau donné?). Je savais que ça existait à l'embauche (genre, quand tu cherches du taf à 50 ans, certaines boîtes regardent de quelle école d'ingénieur tu sors, ce qui semble assez débile sauf à vouloir réseauter), mais est-ce le cas pour les promotions internes? Et si oui, est-ce que la direction est d'accord?

                  • [^] # Re: Bof

                    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 2.

                    Obtenir ces données, ça semble être du ressort du travail universitaire.

                    Ça tombe bien, le lien porte sur une étude de l’École de Guerre Économique. Les extraits cités dans le lien sont apparemment représentatifs des témoignages les plus concrets et les plus récurrents. Je sais pas si ça compte comme étude universitaire mais c'est pas juste des anecdotes Twitter/Linuxfr.

                    pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

            • [^] # Re: Bof

              Posté par  (site web personnel) . Évalué à 3.

              Le raisonnement de l'article est quand même passablement idiot : ces statistiques ne montrent pas qu'on n'est pas pragmatiques, elles montrent simplement que les diplômes sont utiles.

              S'il n'y avait aucune différence entre le fait de faire des études (et donc d'avoir un diplôme) et de ne pas faire d'études, cela signifierait que les études ne servent à rien. Bien heureusement que quelqu'un qui a fait des études a plus de chances d'être compétent (dans son domaine, évidemment) qu'une personne sans diplôme !

              Malheureusement, on trouve toujours des cas ayant eu leur diplôme dans une pochette surprise, mais ça dépend pas mal des spécialités.

          • [^] # Re: Bof

            Posté par  . Évalué à 9. Dernière modification le 29 août 2022 à 13:32.

            Comme ce britannique qui bashe les français parce que ce sont des fainéants, mais qui s’étonne malgré tout qu'a la fin le boulot est quand même fait, sans pour autant conclure que le fait que les français travailleraient moins soit un préjugé !

            Bref, une belle brochette de french bashing pour la plupart, dont je vois pas trop l’intérêt pour être honnête.

            • [^] # Re: Bof

              Posté par  . Évalué à 10.

              J'aime bien celui là aussi :

              Derek (britannique) : Les réunions sont moins structurées qu’en Grande-Bretagne et la barrière de la langue est gênante, les Français n’étant pas à l’aise ou au niveau pour s’exprimer en anglais et le français étant une langue complexe à maîtriser pour un Britannique.

              Venant de la part d'un anglais qui n'a sans doute les bases que dans une seule langue je trouve ça culotté.

              • [^] # Re: Bof

                Posté par  (site web personnel) . Évalué à 1.

                Ce qu'il faut comprendre c'est qu'environ toutes les autres nationalités avec lesquelles ce monsieur a travaillé parlent l'anglais correctement. Si c'est la langue de travail, on s'en fout que les anglais parlent qu'anglais mais on s'en fout moins que les français ne savent pas aligner trois mots correctement.

                pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

                • [^] # Re: Bof

                  Posté par  . Évalué à 5.

                  Mais du coup je comprends qu'il travaille en France, non ?

                  Dans une boîte avant on faisait tout en français excepté quand on était avec ce mec, américain, qui était sur Paris depuis 10 ans mais pour qui le français c'était compliqué. Du coup on se mettait tous à parler en anglais. Mais ouais pour nous c'était compliqué.
                  Heureusement, il était gentil et parlait lentement et en simplifiant son vocabulaire et sa syntaxe.

                  • [^] # Re: Bof

                    Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 6.

                    Oui mais il aurait dû parler en français :-)

                    « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

                  • [^] # Re: Bof

                    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 4.

                    L'article est spécifiquement sur comment les français sont perçus par les autres nationalités dans l'entreprise. Si tu veux une critique des anglosaxons, c'est un autre article/discussion.

                    pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

                • [^] # Re: Bof

                  Posté par  . Évalué à 6.

                  environ toutes les autres nationalités avec lesquelles ce monsieur a travaillé parlent l'anglais correctement.

                  Du coup, il suffit de regarder le niveau moyen en anglais dans une tranche d'âge ou une catégorie socio-professionnelle, non? Si le gars a travaillé avec des Danois ou des Allemands, le niveau d'anglais va être meilleur qu'avec des Espagnols ou des Français. Mais il peut aussi essayer les Biélorusses ou les Tchèques s'il veut moins bien.

                  Comme toutes les généralités, c'est débile de partir sur des stéréotypes. Il y a des Français qui parlent très bien anglais, il suffit de faire un entretien d'embauche en anglais si c'est important.

              • [^] # Re: Bof

                Posté par  . Évalué à 5.

                Tout a fait.

                Ce britannique aurait pu aussi simplifier ses phrases, son vocabulaire voire même (je reve debout) a simplifier son accent afin que l’échange avec ses collègues se passe mieux. Ce que bien souvent, en bonne bourrique d'anglais qu'ils sont, ils s'amusent a ne pas faire pour bien mettre tout le monde mal a l'aise.

                Vous voyez, c'est facile de sortir des préjugés. Vous croyez que je peux me lancer dans un article ?

                • [^] # Re: Bof

                  Posté par  (site web personnel) . Évalué à 2.

                  Vous voyez, c'est facile de sortir des préjugés. Vous croyez que je peux me lancer dans un article ?

                  je peux t'aider :-) /o\

        • [^] # Re: Bof

          Posté par  (site web personnel) . Évalué à 3.

          J'ai l'impression que les gens qui critiquent ton commentaire n'ont jamais eu l'occasion de travailler en anglosaxonie. Personelement j'ai jamais travaillé en France mais les français que je connais qui ont travaillé en Angleterre confirment complétement ce témoignage.

          pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

    • [^] # Re: Bof

      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 0.

      Vu le nom du site, c'est ce que je me suis dit, du coup ça m'a évité une lecture inintéressante

      Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

    • [^] # Re: Bof

      Posté par  . Évalué à 4.

      Du coup, la seule information vérifiable que l'article contient, c'est qu'il y a en Angleterre des gens qui confirment leurs stéréotypes à partir d'anecdotes personnelles? Dit comme ça, ça n'a pas l'air fulgurant…

      • [^] # Re: Bof

        Posté par  . Évalué à 3.

        Des stéréotypes?
        "A en croire une étude (2004) récemment publiée par trois chercheurs du prestigieux Nuffield College (Oxford), le niveau de formation universitaire serait en effet devenu un critère secondaire lors de l'embauche d'un salarié"
        https://www.lesechos.fr/2004/05/grande-bretagne-le-diplome-nest-pas-tout-637551

        Poster une information ne signifie pas nécessairement adhésion

        • [^] # Re: Bof

          Posté par  (site web personnel) . Évalué à 5.

          Les avantages de l'ultra-libéralisme tatchérien : destruction du service public de l'éducation → plus personne de formé sur le marché du travail → nécessité d'y pallier pour le secteur privé → plus de promotions de gens non-diplomés formés sur le tas ?

          « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

          • [^] # Re: Bof

            Posté par  (site web personnel) . Évalué à 9.

            Et on rajoute une couche de propagande les diplômes ça sert à rien pour bien être sûr de réserver les bons postes à ses enfants qui eux sont brillants.

            Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.