Journal Une déclaration de guerre ?!

Posté par .
Tags : aucun
-12
5
mai
2009
"Aujourd'hui, 5 mai 2009, une date qui restera marquée d'infamie, Internet et les libertés individuelles ont été l'objet d'une attaque soudaine et préméditée de la part du ministère de la culture, du gouvernement en général et des lobbies de l'audiovisuel, sans oublier les se
rviles députés

"Les citoyens et les internautes étaient en paix avec ces artistes et ces commerçants, ils écoutaient et achetaient des biens culturels, n'en déplaise au gouvernement et son empereur, même si des ajustements étaient en cours en vue du maintien d'un coût acceptable.

"En fait, un an après que les lobbies eussent arrachés une promesse à l'empereur, et trois semaines après un premier refus par la représentation nationale, le gouvernement transmettait aux députés un message clair. Bien que cette réponse affirmât qu'il semblait utile de poursuivre les négociations en cours, elle contenait menaces et allusions à des représailles et attaques.

"On se souviendra que la distance entre les premières prises de position et le discours actuel montre clairement que cette attaque a été préméditée il y a bien des jours ou même bien des semaines. Pendant ce temps, le gouvernement a délibérément cherché à tromper les artistes et les citoyens en faisant de fausses affirmations et en exprimant l'espoir que les rémunérations allaient augmenter et que les libertés seraient préservées.

"Avant hier en commission des lois, le gouvernement a également déclenché une attaque contre le courrier électronique.

"Aujourd'hui, le gouvernement s'attaque à la séparation des pouvoirs exécutifs et législatifs.

"Aujourd'hui, le gouvernement s'attaque à une décision du parlement européen (qui allait pour une fois dans le bon sens).

"Aujourd'hui, le gouvernement s'attaque à une décision de l'assemblée nationale prise en sa défaveur.

"Aujourd'hui, le gouvernement méprise la représentation nationale.

"Demain, le gouvernement s'attaquera à la neutralité du net.

"Demain, le gouvernement s'attaquera à nos libertés individuelles.


"Le gouvernement a donc déclenché sans surprise mais non sans malice une offensive qui s'étend à tout Internet. Après ce qui s'est passé aujourd'hui, tout commentaire serait superflu. Le peuple s'est déjà fait une opinion et comprend bien la portée du danger qui menace l'existence même de ce média et des libertés qu'il permet d'exercer.

"Il est plus que temps de prendre toutes les mesures nécessaires à notre défense. Nous nous souviendrons toujours de la nature de l'agression qui a été commise contre nous.

"Peu importe le temps qu'il nous faudra pour refouler cette invasion préméditée. Le peuple, fort de son droit, se fraiera un chemin jusqu'à la victoire totale.

"Non seulement nous nous défendrons jusqu'à l'extrême limite de nos forces mais que nous agirons de façon à être bien sûrs que la menace d'une attaque brusquée de ce genre ne pèsera plus jamais sur nous.

"Les hostilités ont commencé. Il n'y a pas à se dissimuler que nos communautés, notre territoire numérique et nos intérêts, sont en péril.

"Confiants en nos forces, nous remporterons l'inévitable triomphe grâce à la résolution inébranlable de nos peers.

"Force est de constater, depuis l'attentat à l'intelligence commis par le gouvernement le 29 avril, que rien ne justifie, l'état de guerre entre les internautes et les responsables de ce crime.
"Aujourd'hui, 5 mai 2009, une date qui restera marquée d'infamie, Internet et les libertés individuelles ont été l'objet d'une attaque soudaine et préméditée de la part du ministère de la culture, du gouvernement en général et des lobbies de l'audiovisuel, sans oublier les serviles députés

"Les citoyens et les internautes étaient en paix avec ces artistes et ces commerçants, ils écoutaient et achetaient des biens culturels, n'en déplaise au gouvernement et son empereur, même si des ajustements étaient en cours en vue du maintien d'un coût acceptable.

"En fait, un an après que les lobbies eussent arrachés une promesse à l'empereur, et trois semaines après un premier refus par la représentation nationale, le gouvernement transmettait aux députés un message clair. Bien que cette réponse affirmât qu'il semblait utile de poursuivre les négociations en cours, elle contenait menaces et allusions à des représailles et attaques.

"On se souviendra que la distance entre les premières prises de position et le discours actuel montre clairement que cette attaque a été préméditée il y a bien des jours ou même bien des semaines. Pendant ce temps, le gouvernement a délibérément cherché à tromper les artistes et les citoyens en faisant de fausses affirmations et en exprimant l'espoir que les rémunérations allaient augmenter et que les libertés seraient préservées.

"Avant hier en commission des lois, le gouvernement a également déclenché une attaque contre le courrier électronique.

"Aujourd'hui, le gouvernement s'attaque à la séparation des pouvoirs exécutifs et législatifs.

"Aujourd'hui, le gouvernement s'attaque à une décision du parlement européen (qui allait pour une fois dans le bon sens).

"Aujourd'hui, le gouvernement s'attaque à une décision de l'assemblée nationale prise en sa défaveur.

"Aujourd'hui, le gouvernement méprise la représentation nationale.

"Demain, le gouvernement s'attaquera à la neutralité du net.

"Demain, le gouvernement s'attaquera à nos libertés individuelles.


"Le gouvernement a donc déclenché sans surprise mais non sans malice une offensive qui s'étend à tout Internet. Après ce qui s'est passé aujourd'hui, tout commentaire serait superflu. Le peuple s'est déjà fait une opinion et comprend bien la portée du danger qui menace l'existence même de ce média et des libertés qu'il permet d'exercer.

"Il est plus que temps de prendre toutes les mesures nécessaires à notre défense. Nous nous souviendrons toujours de la nature de l'agression qui a été commise contre nous.

"Peu importe le temps qu'il nous faudra pour refouler cette invasion préméditée. Le peuple, fort de son droit, se fraiera un chemin jusqu'à la victoire totale.

"Non seulement nous nous défendrons jusqu'à l'extrême limite de nos forces mais que nous agirons de façon à être bien sûrs que la menace d'une attaque brusquée de ce genre ne pèsera plus jamais sur nous.

"Les hostilités ont commencé. Il n'y a pas à se dissimuler que nos communautés, notre territoire numérique et nos intérêts, sont en péril.

"Confiants en nos forces, nous remporterons l'inévitable triomphe grâce à la résolution inébranlable de nos peers.

"Force est de constater, depuis l'attentat à l'intelligence commis par le gouvernement le 29 avril, que rien ne justifie, l'état de guerre entre les internautes et les responsables de ce crime.

"Que gpg, tor et les réseaux maillés nous viennent en aide ..."

Pour ceux qui n'auraient pas reconnu, c'est une très libre adaptation de la déclaration de guerre américaine au Japon, prononcée le 8 décembre 1941 par le président américain Franklin D. Roosevelt: http://en.wikipedia.org/wiki/Infamy_Speech

Je comprendrais que certain s'offusquent de cette comparaison entre un événement tragique de l'histoire (2403 morts et 1178 blessés dit wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Attaque_sur_Pearl_Harbor ). Mais je pense que l'adoption prochaine (et inéluctable ?) de ce texte de loi va provoquer une rupture du même ordre dans l'opinion. Ce ne sera peut-être pas aussi immédiat, mais il y avait un 'avant', et surtout un 'après'.

La guerre est donc déclarée, et notre petit Pearl Harbour, c'est l'adoption par 54 voix contre 25 de la légalisation du filtrage de l'ensemble du traffic circulant sur Internet. Car n'en déplaise à la ministre, anéfé on ne peut pas savoir ce qu'il y a dans un tuyau avant de l'ouvrir, donc le mail y passera aussi d'une façon ou d'une autre...

Peut-on gagner cette guerre ? de tout coeur je le souhaite, et si l'ennemi est bien armé, nous pourrons certainement compter sur un nombre exponentiel de petits soldats.

Pour les actions à mener, c'est assez simple en fait:

- D'abord l'argent. Le nerf de la guerre... Pour cela, ne plus rien acheter qui s'apparente à un bien culturel "ennemi". C'est assez facile, en général ça ressemble à de la soupe de décibel, et de toute façon la gouvernement va nous labelliser tout ça. Il y a aura probablement quelques victimes collatérales, mais moins que dans le camps des internautes, ou la paire de ciseaux de l'hadopi coupera au petit bonheur.

- Toujours l'argent, avec l'utilisation d'Internet pour tout ce qui facilite la vie de l'administration... Par exemple cette année une bonne déclaration d'impôts fera travailler le facteur. (Après tout, si Internet les emmerde tant que ça, y'a pas de raison qu'ils profitent quand même des bons côtés)

- L'argent encore, mutualiser vos accès à internet, 3 voisins sur un seul abonnement, le jour où une coupure est prononcée, hop, le voisin suivant prends le relais. Au pire si l'arbitraire vous frappe 4 fois de suite, vous reviendrez à une situation économique identique à aujourd'hui (avec quelques mois d'économies, d'ici à ce que ce soit mis en place)

- Technique aussi, gpg doit devenir la norme (en plus ça fera une bonne façon de lutter efficacement contre le spam). Le http est mort à terme, https doit aussi devenir la norme. (de toute façon tout les protocoles en clairs sont voués à disparaitre)

J'ai plein d'autres idées, mais je manque de temps dans l'immédiat alors je vous laisse compléter la liste...
  • # Je suis choqué

    Posté par . Évalué à 5.

    Puisque tu en parles... Je suis choqué de ce parallèle avec un évènement tragique.
    En plus selon la [[Loi_de_Godwin ]] si tu commences direct avec une référence à la 2nd guerre mondiale...

    Hadopi, ça craint, ça sent pas bon et c'est très énervant mais il n'y a pas mort d'homme.

    Ma pomme,
    ( qui écoute http://www.jamendo.com/fr/album/31187 )
    • [^] # Re: Je suis choqué

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Bon choix musical ;-)
      Je te conseille http://www.jamendo.com/fr/album/4119
    • [^] # Re: Je suis choqué

      Posté par . Évalué à 5.

      En plus selon la [[Loi_de_Godwin ]] si tu commences direct avec une référence à la 2nd guerre mondiale...

      Bon ben déjà, on en est encore loin, il a pris une déclaration de guerre au hasard, dans les récentes, y'a naturellement celles de la 2nde guerre mondiale, mais on est plutôt loin d'une référence à Hitler ou au nazisme, je trouve...

      Hadopi, ça craint, ça sent pas bon et c'est très énervant mais il n'y a pas mort d'homme.

      Ben oui après tout, c'est juste des sanctions légales sans passer par le pouvoir judiciaire et des mesures techniques complètement irréalistes mais carrément flippantes au nom de la punition collective.
      Y'a pas mort d'homme. En revanche, pour les libertés individuelles...

      Par ailleurs, c'est parce que tu n'écoutes que des supers artistes libres sur jamendo que ton IP ne sera pas tirée à la loterie, ou que tes mails ne seront pas filtrés.
      J'aime bien cette conclusion genre "moi j'écoute jamendo"...
    • [^] # Re: Je suis choqué

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Et alors, d'après toi il ne faut pas s'intéresser au passé et recommencer les mêmes erreurs ?

      Et quand il sera trop tard, qu'il y aura mort d'homme, on fera quoi ?

      Les libertés individuelles, la cconfidentialité, la vie privée ne sont donc pas suffisemment important que l'on puisse les fouler du pied ?

      L'Histoire ne consiste pas a se souvenir de ce que l'on a mangé hier à midi !
  • # pas convaincu

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    - D'abord l'argent. Le nerf de la guerre... Pour cela, ne plus rien acheter qui s'apparente à un bien culturel "ennemi". C'est assez facile, en général ça ressemble à de la soupe de décibel, et de toute façon la gouvernement va nous labelliser tout ça. Il y a aura probablement quelques victimes collatérales, mais moins que dans le camps des internautes, ou la paire de ciseaux de l'hadopi coupera au petit bonheur.
    Vu que le piratage continuera quelque soit les mesures pour tenter de le faire diminuer on l'enrayer, la seule chose que ta "proposition" peut faire c'est de donner un argument supplémentaire pour trouver des mesures plus incisives. L'absence de vente (si tout le monde s'y mettait, mais c'est une utopie) de cette soupe de décibel ne fera que confirmer à certains qu'internet tue le marché du disque... Ils n'ont rien compris, et ce n'est malheureusement pas en n'achetant rien qu'il comprendront mieux que le modèle actuel est dépassé depuis les K7 audios...

    - Toujours l'argent, avec l'utilisation d'Internet pour tout ce qui facilite la vie de l'administration... Par exemple cette année une bonne déclaration d'impôts fera travailler le facteur. (Après tout, si Internet les emmerde tant que ça, y'a pas de raison qu'ils profitent quand même des bons côtés)
    Pas un mauvaise idée, mais l'application généralisée mériterait qu'il y ai beaucoup de communication à ce sujet et comme les gens s'apprêtent à déclarer... le timing est très serré.

    - L'argent encore, mutualiser vos accès à internet, 3 voisins sur un seul abonnement, le jour où une coupure est prononcée, hop, le voisin suivant prends le relais. Au pire si l'arbitraire vous frappe 4 fois de suite, vous reviendrez à une situation économique identique à aujourd'hui (avec quelques mois d'économies, d'ici à ce que ce soit mis en place)
    En même temps, celui qui ne fait pas de P2P illégal est "censé" ne rien craindre. D'ailleurs j'entendais à la radio ce matin, que l'accusation (HADOPI) devrait prouver la culpabilité de la personne visée et non plus l'inverse qui était simplement anti-constitutionnel et anti-démocratique.


    - Technique aussi, gpg doit devenir la norme (en plus ça fera une bonne façon de lutter efficacement contre le spam). Le http est mort à terme, https doit aussi devenir la norme. (de toute façon tout les protocoles en clairs sont voués à disparaitre)
    Le mail à la limite et encore, mais ne faire que du https c'est une connerie à mon avis. La très très grande majorité des sites que je visite ne nécessite pas un tel 'secret' et une telle consommation de ressources.
    Après si tu envisages de 'noyer' les observateurs sous un flux de données illisibles qui à terme fera conclure à l'infaisabilité de ce genre de mesure, je pense que c'est contre productif aussi. Tu risque fort de donner un prétexte à interdire les systèmes d'encryption et de faire revenir en arrière (encore plus) le peu de droits chèrement acquis dans ce domaine.
    • [^] # Re: pas convaincu

      Posté par . Évalué à 3.

      En même temps, celui qui ne fait pas de P2P illégal est "censé" ne rien craindre. D'ailleurs j'entendais à la radio ce matin, que l'accusation (HADOPI) devrait prouver la culpabilité de la personne visée et non plus l'inverse qui était simplement anti-constitutionnel et anti-démocratique.

      Ouai, enfin si la preuve c'est ton adresse ip dans un tracker bittorrent, ça n'a pas changé grand chose au schmilblick...

      Pour ce qui est de la rébellion, effectivement, je pense que ça ne changera pas grand chose, le parti au pouvoir est en train de montrer qu'il sera dictateur sans aucune écoute du peuple ni de l'opposition pendant encore 3 ans.
      La seule chose qui nous reste à faire c'est tenter de résister, et surtout, ne pas oublier la baffe par les urnes...
      • [^] # Re: pas convaincu

        Posté par . Évalué à 3.

        La seule chose qui nous reste à faire c'est tenter de résister, et surtout, ne pas oublier la baffe par les urnes...
        Ouais enfin depuis une dizaine d'années, la droite prend une baffe aux élections intermédiaires (municipales, régionales, européennes, référendum 2005) et gagne les élections nationales : présidentielles et législatives.

        Faut être quand même con pour sanctionner la politique du gouvernement aux élections intermédiaires, si c'est pour revoter pour les même gus quand ils se représentent aux élections présidentielles et législatives.

        Ah non pardon, c'est pas les mêmes parce que Sarkozy il aime pas Chirac…
        • [^] # Re: pas convaincu

          Posté par . Évalué à 2.

          Ouais enfin depuis une dizaine d'années, la droite prend une baffe aux élections intermédiaires (municipales, régionales, européennes, référendum 2005) et gagne les élections nationales : présidentielles et législatives.
          Pour le référendum, la baffe n'est pas tombée que sur la droite.

          Pour les présidentielles, en 95 Delors n'a pas voulu y aller (l'élection n'était pas gagnée d'avance mais c'était possible) et pour la suite il y a eu des efforts méritoires pour perdre.

          Pour les législatives, il y a une histoire d'inversion du calendrier qui ne doit rien à la droite.

          Le résultat final dépend évidement des électeurs mais on ne leurs facilite pas toujours la tâche.
        • [^] # Re: pas convaincu

          Posté par . Évalué à 2.

          La France est un pays majoritairement à droite. La gauche ne peut gagner que si la droite est divisée ou lors d'un vote sanction.

          Ah et pour le référendum de 2005 : le PS et l'UMP était pour le oui, donc je pense que les gens ont voté sans tenir compte des partis.
  • # Et sinon

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Pour faire dérailler un train, t'as une solution ?

    (note pour les RG et policiers qui passent ici (il y en a), c'est de l'humour, ne vous inquiétez pas, je sais très bien comment faire dérailler un train ^^)

    « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

    • [^] # Re: Et sinon

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Toi tu n'auras jamais mon numéro de portable...
    • [^] # Re: Et sinon

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      toi tu vas avoir des problèmes ... des gros problèmes ... :@
    • [^] # Re: Et sinon

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Avec 1 noa 2 grenobl ?
    • [^] # Re: Et sinon

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      >>> Pour faire dérailler un train, t'as une solution ?

      Si l'on en croit les 4252552 films de guerre que j'ai vu il suffit de poser un petit pain de plastic sur le rail puis d'attendre patiemment caché dans un fourré que le train rempli de soldats allemands arrive. Ensuite on appuie sur le petit bidule et BOUM !
      Fastoche.
      • [^] # Re: Et sinon

        Posté par . Évalué à 8.

        Bon, le problème, ça va se pour se procurer les soldats allemands.
      • [^] # Re: Et sinon

        Posté par . Évalué à 7.

        Le fil vert sur le bouton vert, le fil rouge sur le bouton rouge ...
      • [^] # Re: Et sinon

        Posté par . Évalué à 2.

        le fil rouge sur le bouton rouge...
  • # Vont-ils interdire le cryptage ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    - Technique aussi, gpg doit devenir la norme (en plus ça fera une bonne façon de lutter efficacement contre le spam). Le http est mort à terme, https doit aussi devenir la norme. (de toute façon tout les protocoles en clairs sont voués à disparaitre)

    J'ai peur qu'ils finissent par l'interdire, en arguant que "téléchargement, terrorisme, etc..." gna gna gnain

    C'est flippant !

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

    • [^] # Re: Vont-ils interdire le cryptage ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Pas facile à interdire car si l'on interdit les solutions de cryptographie forte il n'y aura plus de solution de paiement sécurisé ce qui serait désastreux pour le e-commerce.
      Bon remettre en place l'idée de tiers de confiance avec obligation de déposer sa clef privée entre ses mains reste possible, pas pour tout de suite, mais possible.
      Sur ce point il me semble avoir lu une définition intéressante (de RMS?) que je résume rapidement: le tiers de confiance c'est celui qui peut trahir ta confiance.
    • [^] # Re: Vont-ils interdire le cryptage ?

      Posté par . Évalué à 5.

      Tant mieux s'ils interdisent le cryptage sachant que cet anglicisme ne veut rien dire.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.