Journal Devuan a deux ans

Posté par . Licence CC by-sa.
15
28
nov.
2016

Bonsoir journal,

Aujourd'hui, cela fait deux ans et un jour que le célèbre fork de la distribution Debian par des ADMINS UNIX VETERANS a été annoncé avec fracas suite au refus de voir le célèbre init systemd inclu de base dans Debian, après un débat et une votation.
La distribution Devuan Jessie 1.0 semble toujours en Beta comme indiqué sur le site.
Utilisez vous cette distribution ? si oui, en êtes vous satisisfait. L'avez vous deployé en production sans trop de difficulté, est ce que le suivi des corrections et de sécurité est à la hauteur de Debian

  • # Utilité ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Je fais tourner sans problème des debian jessie (serveurs) et stretch (desktop) sans pour autant utiliser systemd: dans tous les cas, le seul paquet relatif à systemd présent est libsystemd0 puisque beaucoup de paquet lui sont liés dynamiquement, mais aucun processus systemd ne tourne.

    Je n'ai aucun besoin de migrer vers devuan pour le moment: peut-être dans un futur plus ou moins proche debian intriquera systemd de manière plus inévitable dans son environnement, mais à ce jour la décision de placer systemd comme init par défaut n'a pas d'impact sur mon utilisation qui reste fidèle à ce bon vieux sysv.

    • [^] # Re: Utilité ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Pour paraître intelligent aujourd'hui, il faut être contre et s'inventer une minorité persécutée par une majorité… C'est triste. Devuan n'a pas pour but de créer quelque chose, mais juste de conserver quelque chose. Donc oui, ça n'a aucune utilité sauf celle de transformer le conservatisme de leurs auteurs en un noble combat. Merci de faire avancer le schmilblick…

      D'ailleurs, j'en profite pour lancer un appel aux volontaires qui souhaiteraient me rejoindre dans le combat pour le retour des sacs d'avoine dans les stations services.

    • [^] # Re: Utilité ?

      Posté par . Évalué à 0.

      Je suis en sid sans systemd, et libvirt ne fonctionne plus : les scripts d'init ne sont plus présents. Systemd obligatoire donc, et je pense que de plus en plus de logiciels vont migrer comme ça. Note que libvirt vient de chez RedHat, ceci explique peut-être cela.

      • [^] # Re: Utilité ?

        Posté par . Évalué à 4.

        Pourtant, si je regarde la liste des fichiers de https://packages.debian.org/sid/libvirt-daemon-system , je vois bien des fichiers dans /etc/init.d

        • [^] # Re: Utilité ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Paquet qui dépend de policykit-1 (vous savez, le truc qui écrit les règles de sécurité du système en javascript), qui dépend de libpam-systemd, qui dépend de systemd… Merci aux moinsseurs compulsifs pro-systemd de vérifier un peu les choses avant de moinsser. Je ne suis pas forcément un anti buté, je ramène juste des faits, c'est tout.

          • [^] # Re: Utilité ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            les scripts d'init ne sont plus présents

            Il faut surtout que tu précises quel script d'init il manque au lieu d'invoquer des théories du complot.

            • [^] # Re: Utilité ?

              Posté par . Évalué à 0.

              ? As-tu bien lu ce que j'ai écrit ? Le paquet qui contient les scripts d'init dépend de systemd (perso je ne l'avais pas vu exactement comme ça chez moi, car il ne les a simplement pas installés, vu qu'ils sont suggérés et que systemd-sysv n'est pas installable chez moi par préférence), et donc on ne peut pas avoir un libvirt fonctionnel sans systemd. J'ai historiquement encore le script pour libvirt-bin (qui démarre le démon principal), mais il manque virtlogd qui est requis aujourd'hui pour son démarrage, et je n'ai pas de script d'init pour lui. Bref, libvirt ne marche pas sans systemd sous Debian.

              • [^] # Re: Utilité ?

                Posté par . Évalué à 4.

                Alors, dans le message auquel je répondais tu ne parlais pas de dépendances en cascades, tu parlais de script manquants.
                Je t'ai indiqué le paquet qui contient ces scripts, que tu n'a vraisemblablement pas regardé, car moi j'y vois un fichier /etc/init.d/virtlogd (et quand je regarde les sources du paquet, ça ressemble bien à un script à la sauce sysV).

                Je suis d'accord que c'est dommage que systemd se retrouve installé alors que tu utilise un autre système d'init, mais dans la mesure où il n'est pas démarré ça me semble un problème mineur.

                • [^] # Re: Utilité ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Alors, dans le message auquel je répondais tu ne parlais pas de dépendances en cascades, tu parlais de script manquants.

                  Je t'ai indiqué le paquet qui contient ces scripts, que tu n'a vraisemblablement pas regardé, car moi j'y vois un fichier /etc/init.d/virtlogd (et quand je regarde les sources du paquet, ça ressemble bien à un script à la sauce sysV).

                  Oui car au début je croyais que ça venait de là, mais comme j'ai dis dans le message d'après suite à ta remarque, c'est effectivement plutôt que le paquet contenant les scripts n'est pas installable. Mais pas installable pour moi ça revient à ce que je n'ait pas la fonctionnalités des scripts, quoi.

                  Je suis d'accord que c'est dommage que systemd se retrouve installé alors que tu utilise un autre système d'init, mais dans la mesure où il n'est pas démarré ça me semble un problème mineur.

                  Perso libvirt-daemon-system est non-installable sur ma machine à cause de ces dépendances. Je n'ai pourtant interdit que l'installation de systemd-sysv, pas le paquet systemd. Je n'ai pas regardé exactement pourquoi le cycle de dépendance va jusqu'à empêcher cette installation au final, mais en pratique c'est comme ça.

              • [^] # Re: Utilité ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 02/12/16 à 22:17.

                La dernière fois que j'ai installé un serveur MySQL sous Debian ça n'était pas possible sans tirer le paquet d'un serveur SMTP (et en plus chez Debian on te démarre les services à peine sont-ils installés, alors que là d'après wismerhill systemd sera juste installé et pas utilisé) et systemd n'avait même pas encore été ne serait-ce qu'envisagé, alors bon ça a pas l'air de déranger les debianeux les dépendances bâclées et inutiles.

  • # Provocation

    Posté par . Évalué à -10.

    Ce journal ressemble fortement a de la provocation et aurait presque sa place dans un forum.

    Sinon les gens sérieux utilisent RHEL en prod et n'ont pas eu d'autre choix que de s'adapter à systemd.

    Et à XFS aussi tiens, où l'on ne peut pas shrinker.

    Je te propose de reposter ton journal vendredi matin ceci afin qu'il rencontre le suffrage mérité

    • [^] # Re: Provocation

      Posté par . Évalué à 10.

      Les gens sérieux utilisent un xBSD.

      • [^] # Re: Provocation

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        A mon grand regret, pas tant que ça.

        À mon grand regret, parce que dans le cadre de mon travail, j'ai des machines sous divers BSD (pour tester le code), et quand je regarde l'état de l'art de l'intégration avec une infra cloud, c'est pas encore ça. Et moi, j'aimerais bien que ça soit plus simple et plus rapide de faire les choses bien (ie, de faire des tests sur les différents BSD).

        Par exemple, l'installation automatique de NetBSD, ça se fait via anita, qui utilise expect pour répondre aux questions (et ça me parait pas super pérenne, et c'est pas non plus l'installeur "officiel" ie venant de netbsd.org).

        Le format de l'installation automatique d'OpenBSD ne m'a pas l'air complètement documenté et formalisé, et pareil, ça semble un peu fragile (mais comme OpenBSD n'a pas fuse, j'ai pas eu besoin d'automatiser grand chose).

        Y a que FreeBSD qui s'en sort un peu mieux, même si j'ai pas regardé comment mettre ça via virt-install.

      • [^] # Re: Provocation

        Posté par (page perso) . Évalué à -5.

        Je ne peux que plussoir :)

        Systemd sur un serveur, quelle idée :)

        l'azerty est ce que subversion est aux SCMs

    • [^] # Re: Provocation

      Posté par . Évalué à 6.

      Je ne sais pas si utiliser RHEL en prod fait de moi quelqu'un de sérieux (c'est plutôt un choix imposé, si ça ne tenait qu'à moi,il y aurait du Déviant partout)… Toujours est il que si systemd est effectivement devenu incontournable, des ne l'est pas encore et on peut encore coller du ext4 sur une 7.2… Juste que ce n'est plus le défaut !

      Pour revenir à Debian, j'utilise systemd sur mes desktops et laptops dans soucis, j'ai basculé certains serveurs sous systemd alors que d'autres sont toujours en sysV, et pour être honnête je n'ai pas rencontré de problème insurmontable ni de différence notable même si je continue à penser que systemd n'apporte rien sur un serveur…

      • [^] # Re: Provocation

        Posté par . Évalué à 10.

        C'est marrant parce que je pense exactement l'inverse: systemd a des tonnes d'intérêts sur un serveur, et j'en vois beaucoup moins sur un desktop/laptop. Dans les faits, je l'utilise partout (Fedora sur les postes, CentOS sur les serveurs), mais il y a pleins de trucs qui le rendent vraiment utile sur un serveur, de mon point de vue d'admin sys. Les limites d'allocation de ressources par exemple, le redémarrage auto en cas de crash (c'est qu'un palliatif, mais sur la prod, il vaut mieux relancer et analyser à posteriori que de réveiller l'admin sys au beau milieu de la nuit), les instances multiples d'un même démon (très utile pour OpenVPN par exemple: on peut maintenant ne relancer qu'une seule instance), les renforts de sécu, en simplifiant le drop des privilèges, les namespaces qui permettent de masquer certaines parties du FS, ou de ne pas donner accès au réseau à certains démons. Journald aussi qui permet de ne plus rater de journaux, de les centraliser, et de les indexer. C'est aussi bien plus simple de créer un nouveau service, ou de personnaliser un existant sans avoir à se soucier des futures MaJ qui écraseront les changements. Ça m'arrive de rencontrer un ou deux problèmes bien sûr, et je dois encore assez souvent me taper la doc pour retrouver les directives qui vont bien, mais dans l'ensemble, je bénie systemd, c'est vraiment un truc qui manquait (et non, il n'y a pas d'ironie là dedans, je trouve vraiment que systemd apporte beaucoup de choses positives)

        • [^] # Re: Provocation

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          les instances multiples d'un même démon

          Tu as un lien vers la doc là dessus ? Ça m’intéresse.

          Tu parles des « instanced services units (celles avec un @ dans le nom) » ou rien à voir ?

      • [^] # Re: Provocation

        Posté par . Évalué à 3.

        Je ne sais pas si utiliser RHEL en prod fait de moi quelqu'un de sérieux

        Cela fait de toi quelqu'un de riche…

        • [^] # Re: Provocation

          Posté par . Évalué à 1.

          Pas exactement : cela fait de moi quelqu'un qui travaille pour des clients riches… Pour un usage personnel (ou quand on me laisse le choix), je pousse du Debian, ou à défaut du CentOS (si RHEL-like est une contrainte).
          Mais bizarrement, les grands comptes et les institutionnels aiment bien payer des licences, ça rassure les DSI et les décideurs…

          Après, ces boîtes-là engloutissent des centaines de milliers (ou plutôt des millions) d'€ par an en hardware coûteux et totalement overkill pour leurs besoins, alors les quelques dizaines de milliers d'€ qu'ils peuvent lâcher chez Red Hat, c'est limite de l'aumône. Et c'est tant mieux : si il n'y avait pas ces grosses boîtes, qui financerait le développement du LL ?

      • [^] # Re: Provocation

        Posté par . Évalué à 10.

        et pour être honnête je n'ai pas rencontré de problème insurmontable ni de différence notable même si je continue à penser que systemd n'apporte rien sur un serveur…

        Personnellement je trouve qu'au niveau des services lorsque l'on n'utilise un outil de devops comme puppet, chief, ansible, la gestion des units systemd est plus facile et élégante à réaliser que des scripts init.

        Et même à la main une unit de service systemd est faite hyper rapidement et quasi sans risque d'erreurs de syntaxe alors que pour faire la même chose avec un init script shell tout le monde finit par se baser sur une template existante pour éviter de passer des heures de debuggage et de tester chaque condition.

        Bref rien d'ingérable dans les deux cas mais une petite préférence pour systemd sur ce point.

  • # Houpla

    Posté par . Évalué à 10.

    semble toujours en Beta

    Haha !

    Utilisez vous cette distribution ?

    Non

    si oui, en êtes vous satisisfait.

    Je suis tout à fait satisfait de ne pas l’utiliser.

    L'avez vous deployé en production sans trop de difficulté

    Non. Donc c’était sans trop de difficulté.

    est ce que le suivi des corrections et de sécurité est à la hauteur de Debian

    Tu apprendras que par politesse et par respect envers les autres distributions moins bien loties, on évite de provoquer des comparaisons avec Debian, qui est unanimement reconnue comme étant « hors concours ».

    • [^] # Re: Houpla

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      J'aurais tendance à dire pareil que toi.

      je trouve un peu inquiétant qu'à ce rythme, Debian va sans doute réussir à sortir une nouvelle version avant que Devuan n'arrive à sortir une version tout court.

      • [^] # Re: Houpla

        Posté par . Évalué à 10.

        Ça sentait le pétard mouillé dès le départ…

    • [^] # Re: Houpla

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Tu apprendras que par politesse et par respect envers les autres distributions moins bien loties, on évite de provoquer des comparaisons avec Debian, qui est unanimement reconnue comme étant « hors concours ».

      Alors moi je ne connais pas du tout Debian (sérieusement, me moinssez pas siouplé), je me rappelle juste du clash avec Jamie Zawinski, et j'aimerais bien savoir si ta phrase était ironique ou bien si Debian est réellement reconnue comme la distro au-dessus de toutes les autres en matière de suivi de correctifs.

      • [^] # Re: Houpla

        Posté par . Évalué à 5.

        Je viens de lire ce "clash", et je ne peux que conclure que ce Zawinski ne sait pas ce qu'est une distro stable, tout simplement.

        Va chercher les versions LTS des autres distros et tu auras le même problème: on ne change pas les paquets sauf pour corriger une vulnérabilité.

        Si chaque fois qu'en amont une nouvelle version est disponible un nouveau paquet est généré, tu es en rolling-release. Si tu aimes ça il y a ArchLinux, ou Debian/Sid. Au risque que ça casse de temps en temps.

        Si tu ne veux pas que ça casse, Debian/Stable est le genre de distro que tu cherches.

        • [^] # Re: Houpla

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Et s'il se plaint qu'on lui remonte des vieux bugs corrigés y'a 2 ans… ben fallait pas releaser du code avec des bugs dedans!

        • [^] # Re: Houpla

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          On peut retourner l'argument et dire que c'est de la responsabilité de Debian d'avoir choisi la stabilité et de l'assumer.

  • # Tout est là

    Posté par . Évalué à 10.

    fork de la distribution Debian par des ADMINS UNIX VETERANS

    Et donc pas par des mainteneurs Debian, ni personne ayant l'expérience du développement et la maintenance d'une distribution.

    Ça m'inspire autant confiance qu'un groupe de dévs OS confirmés qui annonceraient se lancer dans la conception d'un processeur parce qu'"x86, c'trop d'la merde!".

    • [^] # Re: Tout est là

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Heu si justement y'en a pas mal de gens qui sont mainteneurs debian dans Devuan, et certains ont aussi créé et maintenu des distribs pendant des années… Il suffit de se balader un peu sur les ML ou sur le chat, et pas de se forger un avis en 2 secondes sans même s'être renseigné.

      « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

      • [^] # Re: Tout est là

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Alors on pas du voir les mêmes listes de discussion. Ou on a pas du évaluer la compétence des gens de la même façon. C

        ertes, Jaromi a démarré le projet, et déjà ça, c'est bien. Ensuite, je pense qu'il a encore des lacunes en ce qui concerne le développement, cf 2 soucis d’exécution de code sur "tomb":
        http://www.openwall.com/lists/oss-security/2014/10/20/2

        Et le souci, c'est que quand on va voir la liste, et qu'on prends un thread au hasard, genre le plus récent:

        Ben ça part entre insulter les gens (sans qu'un modo ne dise rien bien sur) :
        https://lists.dyne.org/lurker/message/20161127.220418.b962b9a0.en.html

        Les théories du complot:
        https://lists.dyne.org/lurker/message/20161127.225845.c1e2da4e.en.html

        (surtout venant de la part d'un gars qui fait de la pub pour son livre en signature et dont le business est justement de faire du support sur Linux…)

        L'OP qui raconte comment il s'est fait bannir des forums Gentoo, (bien sur, par abus du modérateur de son point de vue) :
        https://lists.dyne.org/lurker/message/20161128.204113.88e63941.en.html

        ( et bien sur, comment il insulte aussi le mainteneur debian dans le BTS: https://bugs.debian.org/cgi-bin/bugreport.cgi?bug=845480, plus d'une fois cf le dernier message)

        Donc ouais, pour avoir lu et suivi les listes, je pense qu'il y a pas autant de compétence que tu sembles croire.

      • [^] # Re: Tout est là

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Alors je me suis dit "ok, prendre le premier message, c'est pas terrible". Du coup, j'ai cherché un truc plus pointu, et je suis tombé sur ce thread:
        https://lists.dyne.org/lurker/message/20161106.161554.447dc0eb.en.html

        Alors bien sur, faut pas aller loin pour trouver des insultes:
        https://lists.dyne.org/lurker/message/20161106.203151.c86d18ea.en.html

        Mais regardons la technique:

        Donc premier mail avec des trucs intéressants:

        https://lists.dyne.org/lurker/message/20161106.174507.45553586.en.html

        Donc "le comportement fait sens, mais juste pour des trucs dynamiques, donc faudrait pas le faire sur le PCI". Alors, bien sur, personne ne vient dire "le PCI est hot pluggable". C'est juste supporté depuis facile 8 ans. So much pour "Veteran Unix Admins".

        Ensuite, bien sur, quelqu'un dit "non mais y a une autre solution":

        https://lists.dyne.org/lurker/message/20161108.160010.7d942413.en.html

        Solution qui consiste à attendre que tout les périphériques soient détecté (ce qui globalement reviens à mettre une limite arbitraire de temps à la détection, donc à ralentir le boot sans doute pour rien), puis à charger les modules 1 par 1. Et c'est pas grave si y a un module qui mets 10 secondes à s'initialiser. C'est pas grave si justement, y a aucune garantie de l'ordre de chargement parce que les divers bus répondent pas toujours dans l'ordre.

        Et puis, c'est pas grave si le système (tel qu'il est implementé) compte sur le fait que le wrapper ne se plante jamais, vu qu'il est celui qui donne le signal au suivant de se charger.

        Bref, ça, c'est un exemple de la technique sur la liste devuan. Des gens avec en général assez de compétences pour mal régler le problème qu'ils ont avec une solution qui marche mais qui ne leur plait pas.

        Et bon, si on regarde d'autres trucs, on voit que globalement, l'esprit "conservateur" commence même à décourager les bonnes volontés:

        https://lists.dyne.org/lurker/message/20161115.074322.4509d655.en.html

        https://lists.dyne.org/lurker/message/20161123.110634.fa6f2f28.en.html

        • [^] # Re: Tout est là

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Ce qui est "amusant", c'est comment leurs diatribes sont parsemées d'attaques premier degré envers Lennart Poettering. Limite le jour où ils perdront leur clé ils l'accuseront. La seule chose qui doit lui épargner les menaces de viol et de mort sur twitter ça doit être que c'est un homme.

          • [^] # Re: Tout est là

            Posté par (page perso) . Évalué à 8. Dernière modification le 29/11/16 à 16:01.

            Lennart a souvent été décrié pour ses prises de position techniques controversées, mais cela ne dit rien sur sa personnalité ; personnellement j'ai déjà eu affaire à lui et il était tout à fait coopératif et agréable. Je pense que leur désamour de systemd les amène à faire un transfert sur la personne, c'est dommage.

          • [^] # Re: Tout est là

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Pas vraiment. En relisant les listes internes de RH ou le sujet a été discuté par le passé, Lennart a dit qu'il a eu au moins 2 appels sur son répondeur pour l'insulter (en septembre 2014, et il a donné un lien vers l'enregistrement), au moins une personne venu pour le menacer de mort sur #systemd le lendemain, un appel à donner des bitcoins pour embaucher un tueur à gage (sur github, retiré rapidement par github).

            Et il y a toujours les videos creepy d'un troll bien connu sur Youtube (https://www.youtube.com/watch?v=2toVPMHRo8M&feature=youtu.be ), qui n'ont pas été retiré par Google.

            Si quelqu'un veut pas regarder, la video commence par la conf au 27C3 de Wolfgang Draxinger, sur "27c3 - Desktop on the Linux… (and BSD, of course)",) en insultant bien sur Lennart, et en disant qu'il arrête pas d'interrompre Wolfgang et c'est mal. Pour avoir été à la conf ce jour la, je confirme que Wolfgang a bien dit n'importe quoi, et il été d'accord pour être interrompu). Ensuite, il parle de comment systemd est forcé sur les gens, comment tout doit être fait à sa façon, le tout mixé avec des petits cris et des petits passages creepys, comme à 8 minutes 10:
            "system v, the previous system, called sysv, kinda make sense, sys, a girl, does what you tell it to do. Or you can get in there and force it too."

            Ou le passage ou il parle de la femme de Linus Torvalds et celle de Bill Gates (vers 10"). Et ensuite il parle aussi de comment il a jamais entendu Lennart dire qu'il aime les filles, mais qu'il bosse qu'avec des hommes vers la minute 11, etc.

            Bien sur, c'est infiniment moins que ce que d'autres ont reçus (l'exemple le plus connu étant Anita Sarkisian, qui a eu l'audace de critiquer des jeux vidéos sur youtube, ce qui a déclenché l'ire de certains gamers), mais je pense qu'il faut remettre ça à l'échelle du libre et des personnes qui savent ce qu'est un systéme d'init.

            En fait, je pense que la raison de pas avoir de menace sur twitter, c'est plus qu'il a pas l'air d'avoir un compte twitter.

      • [^] # Re: Tout est là

        Posté par . Évalué à 10.

        […] pas mal de gens qui sont mainteneurs debian dans Devuan, et certains ont aussi créé et maintenu des distribs pendant des années…

        Je ne comprendrais jamais le principe du coup. Si tu t'y connais, tu sais qu'il vaut mieux ne pas se lancer dans un chantier où tu va perdre toute ton énergie dans des choses peu utiles. Ils auraient très bien pu créer une communauté au sein de Debian qui maintiens les scripts de sysvinit. Ce serait accepté ! À coté de ça tu fourni une installation sans systemd et tu as fais le job.

        Personne ne t'empêchera de le faire ! Et au lieu de perdre du temps sur des choses inutiles tu as quelque chose d'utilisable tout de suite (même si tout les paquets n'ont pas de script d'init sysv s'il y en a suffisamment, tu as déjà de quoi t'en servir).

        Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

        • [^] # Re: Tout est là

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Si je me souviens bien, ils étaient surtout pas d'accord avec la gouvernance de Debian et la façon dont les décisions étaient prises. C'est ça qui a motivé un fork.

          • [^] # Re: Tout est là

            Posté par . Évalué à 2.

            En fait c’est qui ces mainteneurs qui sont partis de Debian vers Devuan. Ils sont combien et s’occupaient de quels paquets (sous-entendu c’était quoi leurs compétences)?
            J’ai vite fait, mal fait cherché, mais j’ai pas trouvé grand-chose, et atm le site de Devuan n’est pas accessible (sans doute une machination des Chinois du Mossad qui travaillent pour les francs maçons du FBI).

            Depending on the time of day, the French go either way.

            • [^] # Re: Tout est là

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              D'après https://devuan.org/os/team/, il y a Roger Leigh, le mainteneur de sysvinit.

              Je pense qu'à un moment, j'ai vu passer aussi Thorsten Glaser (qui était contre systemd, cf https://www.mirbsd.org/permalinks/wlog-10-tg_e20141119-tg.htm#e20141119-tg_wlog-10-tg )

              Sinon, les autres noms ne me disent rien.

              • [^] # Re: Tout est là

                Posté par . Évalué à 2.

                C’est pour ça que je demandais, parce que l’impression que j’ai, c’est qu’ils ont juste affirmé avoir des mainteneurs Debian sauter le mur pour passer chez Devuan, mais je n’ai pas vraiment vu de noms.
                Sinon la page team me fait penser à ça:
                Team Devuan

                Depending on the time of day, the French go either way.

                • [^] # Re: Tout est là

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Jude Nelson :: vdev Linux integration, strategies to avoid systemd-udev
                  Dima Krasner :: desktop strategies to avoid systemd

                  Le Sous-Secrétariat aux Anciens Combattants dans les cordes.

                  En tout cas les gars ont réussi à caser deux fois le nom de la techno qu'ils détestent et qui a écrasé leur chien sur leur page team, belle performance.

        • [^] # Re: Tout est là

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          C'est exactement ça, Devuan c'est juste Debian sans systemd, qui cherche à avoir un système cohérent sans systemd et les patchs sont remontés upstream. La plupart des paquets sont les même que dans Debian, seulement certains sont modifiés. Il faut voir Devuan comme un patch au dessus de Debian, pas comme une distro complètement indépendante. Devuan c'est une installation de Debian sans systemd, rien de plus.

          Je pige pas l'animosité et les attaques contre Devuan, les mecs font un truc utile, ça vous plaît pas d'accord, mais qu'est-ce que ça change pour vous si vous aimez systemd? Rien du tout. Y'a vraiment des gens qui ont des problèmes d'égo ici…

          « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

          • [^] # Re: Tout est là

            Posté par . Évalué à 2.

            Je me fous de ce qu'ils font, je trouve dommage de dépenser son énergie en pure perte. Ils remontent très peu de choses à Debian, il ne sont pas un projet Debian, etc

            Qui tu veux voir comment ils auraient dû faire regarde le projet testing always installable. Le projet est mort pour diverses raisons, mais il était véritablement dans la coopération avec le reste de Debian

            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

  • # systemd

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    J'ai toujours pas compris quel était le problème de systemd…
    Ok c'est différent que ce que vous avez utilisé pendant des années. J'ai l'impression que c'est l'argument principal, ce qui n'est quand même pas terrible…

    A chaque fois que j'utilise systemd ou fleet je trouve ça plutôt bien. Ça marche bien, ça fait son boulot. Les units sont plutôt simples à écrire. Sur CoreOS fleet (systemd en cluster) est quand même bien cool pour déployer des units facilement, avec cloud-config on a des trucs vraiment sympa.

    Bref, à part un côté "je veux pas changer ce qui marchote" c'est quoi le vrai problème ?

    • [^] # Re: systemd

      Posté par . Évalué à -7.

      ben moi c'est l'expérience inverse.

      Tiens, la semaine dernière sur mon PC je mets à jour LinuxMint vers la version 18, redémarrage, ça reste bloqué lors d'un processus de systemd (je ne sais plus lequel). Je reboote de nouveau, cette fois-ci ça reste bloqué sur le logo de démarrage, et je n'ai même plus d'info en console (même avec esc), plus rien. Nouveau démarrage, je vois que linuxmint a eu la bonne idée de garder une entrée de boot avec upstart, que j'utilise, et tout fonctionne direct, boot en 5 secondes. Bref, systemd, pulseaudio et autre lennarderies, je préfère m'en passer.

      • [^] # Re: systemd

        Posté par . Évalué à 10.

        Bref, systemd, pulseaudio et autre lennarderies, je préfère m'en passer.

        Evidement ça ne pourrait pas du tout venir de l'intégration de systemd par linuxmint, non non…

        • [^] # Re: systemd

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Puis c'est en rapportant des bogues qu'on les corrige et évite à l'avenir aussi.
          J'espère qu'il a bien rempli / crée des tickets à cette fin avant de se plaindre.

      • [^] # Re: systemd

        Posté par . Évalué à 10.

        Moi c'est plutôt des bricolages du genre Linux Mint dont je préfère me passer.

      • [^] # Re: systemd

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Oué enfin tout ça ne dit pas grand chose, ça peut être systemd, ça peut aussi être mint qui a loupé la mise à jour en te configurant un upstart à la place.

        Bref, systemd, pulseaudio et autre lennarderies, je préfère m'en passer.

        Ha oui, c'est vrai, systemd saÿ nul parce que pulseaudio, désolé j'avais oublié.

      • [^] # Re: systemd

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        J'utilise systemd depuis au moins 3 ans, aucun problème que tu as cité.

        l'azerty est ce que subversion est aux SCMs

      • [^] # Re: systemd

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Quelques semaines après la sortie de Linux Mint 18, j'ai mis à jour vers cette nouvelle version un de mes PC portables qui tourne sous cette distribution. Je n'ai pas eu de soucis et globalement tout fonctionne correctement avec systemd. Les seuls soucis que j'ai et pour lequel ma femme me tanne sont :
        - le PC portable démarre bien plus lentement qu'auparavant. Pour ce dernier point, je pense que ceci vient en fait de systemd et des montages NFS (j'ai jusqu'à présent toujours eu des soucis entre systemd et NFS et ceci quelque soit la distribution)
        - de temps en temps, l'arrêt du PC bloque sans explications et aucune trace de ce qui ne va pas (le pb doit venir d'un processus qui ne veut pas mourir, sale bête !)

        Maintenant, je reste encore réservé sur systemd, mais pour des raisons purement personnelles :
        1. Le modèle pipeline sur lequel est basé systemd me laisse perplexe et je lui préfère, par expérience, le modèle par événements
        2. systemd est plus qu'un système d'init et couvre tout un pan de fonctionnement du système : tout est intégré ce qui rend finalement les choses plus cohérentes et, en théorie, plus abouties, à l'image de ce que l'on trouve sous Windows ou MacOS X. Mais je lui préfère le bon vieux schéma Unix dans lequel chaque outil ne fait qu'une et une unique chose et le fait bien et jusqu'au bout et c'est par assemblage de ceux-ci que sont accomplis des tâches plus complexes (ha et aussi dans lequel tout est texte).
        3. le dernier point est peut-être le plus important pour moi : je me sens imposé systemd. En fait, au lieu d'avoir un systemd qui évolue dans son coin chez RedHat et petit à petit s'impose pour ses qualités fonctionnelles et techniques, son adoption a été rapide sans aucune commune mesure alors même que celui-ci n'était pas encore abouti. Résultat : rare sont les distributions qui n'ont pas systemd par défaut, ne laissant finalement peu de choix. De plus, étant plus qu'un système d'init, il vampirise d'autres systèmes (comme dbus par exemple), ce qui rend les choses finalement plus compliqués qu'avant si on veut se passer de systemd.

        • [^] # Re: systemd

          Posté par . Évalué à 4.

          Le modèle pipeline sur lequel est basé systemd me laisse perplexe et je lui préfère, par expérience, le modèle par événements

          De quoi parle-tu ?

          1. systemd est plus qu'un système d'init et couvre tout un pan de fonctionnement du système : tout est intégré ce qui rend finalement les choses plus cohérentes et, en théorie, plus abouties, à l'image de ce que l'on trouve sous Windows ou MacOS X. Mais je lui préfère le bon vieux schéma Unix dans lequel chaque outil ne fait qu'une et une unique chose et le fait bien et jusqu'au bout et c'est par assemblage de ceux-ci que sont accomplis des tâches plus complexes

          Systemd est un ensemble d'outil au même titre que les binutils. Ils sont conçu au sein du même projet, mais c'est tout.

          ha et aussi dans lequel tout est texte

          Le tout texte pose régulièrement de vrai problèmes et cause des bugs dans les scripts de beaucoup de monde.

          son adoption a été rapide sans aucune commune mesure alors même que celui-ci n'était pas encore abouti

          Autant pour PA c'était clairement le cas, autant pour systemd je n'ai jamais rencontré le moindre bug. Que l'intégration ne soit pas parfaite peut être, mais c'est plus une question d'intégration par les distribution que de bug réel de systemd.

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

        • [^] # Re: systemd

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          1. Le modèle pipeline sur lequel est basé systemd me laisse perplexe et je lui préfère, par expérience, le modèle par événements

          Je suppose que tu veux dire "le modèle de dépendance" plus que le modèle en pipeline.

          C'est un modèle par événement en interne tout comme upstart.

          Mais à la différence d'upstart, c'est pas remonté au niveau de la configuration qui en effet ne permet que d'exprimer de "j'ai besoin de ça et ça", et systemd gére en interne sa sauce.

          Parce que quand c'est pas le cas, tu as des soucis. Exemple avec upstart qui fait les choses via des réactions à des événements, tu remontes tout les soucis du modèle sur l'utilisateur/intégrateur, ce qui aboutit à ça:

          https://bugs.launchpad.net/upstart/+bug/447654

          Le bug est marqué corrigé, mais parce qu'il y a plus un workaround qu'un correctif, car utiliser "et" pose toujours souci à upstart:
          https://bugs.launchpad.net/upstart/+bug/447654/comments/6

          En utilisant des dépendances simple "en pipeline", systemd évite le souci.

          Et des soucis liés au coté asynchrone des événements, y en a d'autres dans le bug tracker.

          Par exemple:
          https://bugs.launchpad.net/upstart/+bug/516713 , https://bugs.launchpad.net/upstart/+bug/539175

          C'est connu depuis longtemps qu'il y a des races conditions à ce genre d'architecture (exemple, les signaux unix https://lwn.net/Articles/414618/ ). Donc mettre ça entre les mains des utilisateurs qui sont moins au courant de tout ce qui peut arriver de mal, c'est chercher les emmerdes.

          Mais je lui préfère le bon vieux schéma Unix dans lequel
          chaque outil ne fait qu'une et une unique chose et le fait
          bien et jusqu'au bout et c'est par assemblage de ceux-ci que
          sont accomplis des tâches plus complexes (ha et aussi dans
          lequel tout est texte).

          Tout n'est pas texte, loin de la. C'est un fantasme. Les ioctls, c'est pas du texte par exemple, alors que ça pourrait.

          Les outils ne font pas non plus qu'une chose. sort peut remplacer uniq, par exemple. ls peut faire du tri sans passer par sort. tr peut être remplacer par sed. more existe encore, faisant moins que less. zcat intégre gzip dans cat, ce qui fait du coup 2 choses.

          Y a plein de cas comme ça ou on voit que les outils en ligne de commandes ont été plus le résultat du hasard qu'un design précis.

          Et les scripts d'init n'utilisent pas vraiment les primitives de passages de flux d'unix, c'est juste des enchainements de commande bash (dont un paquet sont pas des binaires séparés, donc on repassera pour "faire une chose et le faire bien", vu que ça fait pas une chose, et ça le fait pas bien dans la mesure ou y a 2 façon différentes de faire les tests, etc, etc)

          Et une préférence n'est pas vraiment un argument technique en tant que tel. Ça serait comme dire "je préfère que ça soit écrit en majuscule".

          le dernier point est peut-être le plus important pour moi :
          je me sens imposé systemd. En fait, au lieu d'avoir un systemd
          qui évolue dans son coin chez RedHat et petit à petit s'impose
          pour ses qualités fonctionnelles et techniques, son adoption a
          été rapide sans aucune commune mesure alors même que celui-ci
          n'était pas encore abouti.

          Je me gausse. Systemd a mis 4 ans à arriver, Fedora a mis 2 release à faire le changement, Debian aussi et propose , Ubuntu l'a pris y a 6 mois.

          Je sais pas dans quel référentiel temporel tu vis, mais un projet qui mets 6 ans à être adopté, ç'est pas ce que j'appelle "rapidement". Pour te remettre dans le contexte, en 2010, KDE était encore en version 4, le kernel était encore 2.6, gcc 4.5 était sorti. Goalgn avait été annoncé 1 an avant. Docker n’était pas la, Openstack venait juste d'être crée, Nicolas Sarkozy était président, Steve Jobs était encore en vie, tout comme Dennis Richie.

          Quand à dire "non abouti", c'est du logiciel libre. Le travail est jamais fini. Et pour un truc non abouti, il n'a pas vraiment causé de dégâts à grande échelle. On nous avez promis des départs massifs d'utilisateurs de Debian, j'ai pas vu ça.
          On avait promis le départ des developpeurs pour des plateformes autre que Linux, et des migrations à BSD, et j'ai pas vu ça. Il suffit de voir les stats:
          https://www.openhub.net/p/netbsd
          https://www.openhub.net/p/freebsd
          https://www.openhub.net/p/openbsd

          NetBSD perds un peu, OpenBSD gagne un peu, FreeBSD reste stable.

          Ou juste voir que Devuan galére à sortir sa version stable alors que tout le travail est fait par Debian.

          Quand à se sentir imposé, bienvenue dans le monde réel. À partir du moment ou tu es en bout de la chaine de production, c'est un cadeau que tu reçoit, tu as juste le choix de ne pas le prendre. Personne n'a d'obligation de te filer autre chose, et visiblement, le consensus va plus vers l'usage de systemd que vers le fait d'aider Devuan a sortir une version sans systemd.

          • [^] # Re: systemd

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Sur Systemd et upstart, je n'ai rien à dire là dessus. Ce que tu soulèves est vrai. Upstart relève plus du bricolage et, par conséquence, comporte des problèmes. Après, à mes yeux, ça n'enlève rien au modèle par événements - on ne peut pas décrier les langages à prototypes à la seule vue de Javascript.

            Et une préférence n'est pas vraiment un argument technique en tant que tel

            Je n'ai jamais voulu émettre un argument technique, factuel. D'où le "mais pour des raisons purement personnelles". Donc de la subjectivité, quelque chose qui relève de mon propre ressenti et le ressenti est quelque chose qui ne relève pas du factuel.

            Tout n'est pas texte, loin de la. C'est un fantasme. Les ioctls, c'est pas du texte par exemple, alors que ça pourrait.
            Les outils ne font pas non plus qu'une chose. sort peut remplacer uniq, par exemple. ls peut faire du tri sans passer par sort. tr peut être remplacer par sed. more existe encore, faisant moins que less. zcat intégre gzip dans cat, ce qui fait du coup 2 choses.

            En fait, dans l'usage quotidien je manipule essentiellement du texte et les outils sont là pour m'aider. Ho certes, chaque outil a évolué pour faire plus qu'il ne faisait initialement mais, in fine, reste toujours aligné à leur but ; ceci relève avant tout à de l'amélioration, pas autre chose. Exemple, ls : au delà de lister le contenu de ton dossier tu peux aussi trier cette liste mais ça reste cohérent vis à vis de sa fonction première.

            Lorsque tu as des tâches plus complexes, il est toujours agréable d'avoir sous sa main un ensemble d'outils qui, connectés les uns aux autres, permettent de répondre à tes attentes. Ok, ce n'est pas tjrs du texte qui sort, ce peut être du binaire comme lorsque je découpe un flux audio-vidéo en deux flux différents, un pour l'audio et l'autre en vidéo, toujours grâce à l'utilisation d'outils distinctes. C'est ça que j'apprécie sous Unix et c'est cette approche que j'adhère, plus que celle des autres OS, où le tout-intégré, séduisant, a la primeur mais dont la qualité dépend bcp de ce qu'en ont fait les auteurs (ou la société) et pour laquelle les utilisateurs ne peuvent qu'accepter.

            Je me gausse. Systemd a mis 4 ans à arriver, Fedora a mis 2 release à faire le changement, Debian aussi et propose , Ubuntu l'a pris y a 6 mois.

            Systemd a commencé à apparaître dans une distrib sur Fedora effectivement et c'était en 2011 avec Fedora 15 si mes souvenirs sont bons mais il cohabitait avec le vieux système (il était là mais je ne m'en servais pas). Systemd n'était toujours pas abouti (ho certes il fonctionnait) au regard de son rôle majeur, important dans un système GNU/Linux. Évidemment, le mettre en place sur une Fedora a son intérêt et RedHat a bien fait de le faire car ça permettait justement de pouvoir essuyer les premiers plâtres à l'extérieur de la boite. En 2012, ArchLinux l'adopte ; en 1 an et pas encore bien fiabilisé (il y avait encore des pbs à l'époque) il commençait son introduction dans les autres distributions. Je m'en rappelle très bien, j'avais deux PC qui tournaient sous ArchLinux. J'ai donc commencé à en pâtir même si j'y ai mis de la bonne volonté à vouloir m'y essayer. Alors oui, ce n'est qu'en 2015 que Debian, la dernière distribution mainstream (hors Slackware), ait intégré Systemd suite à un vote en bonne et due forme, impliquant, 6 mois plus tard, aussi son intégration dans Ubuntu, mais son intégration dans les autres distributions ont commencé bien avant et tout n'était pas encore bien rose à l'époque.

    • [^] # Re: systemd

      Posté par . Évalué à 7.

      J'ai toujours pas compris quel était le problème de systemd…

      Systemd vient avec une approche assez disruptive. Il bouge les lignes et fait beaucoup de choses (systemd, logind,…).
      De plus il a un petit mode « bazars » plutôt que « cathédrale » (le fait de ne plus se baser sur une séquence prédéfinie de services à lancer).

      Tout ça plus les problèmes de communication (le ton un peu « suivez-nous ou mourrez » du projet, les news en mode « bouh ! Ils ont un bug ! C'est trop nul systemd ! »,…) explique très bien le coté clivant du projet.

      Bref, à part un côté "je veux pas changer ce qui marchote" c'est quoi le vrai problème ?

      Il n'y a pas de vrai problème. Un système d'init c'est assez bidon, il en existe au moins une dizaine c'est une bonne preuve que ce n'est pas d'une difficulté incroyable à créer.

      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

      • [^] # Re: systemd

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        le ton un peu « suivez-nous ou mourrez » du projet

        Quand je vois que quasiment toutes les distrib sont passées à systemd c'est soit que les mainteneurs sont juste des nazes à qui on peut dire ça et qu'ils ne peuvent pas choisir, soit que ça répond à des problèmes qu'ils avaient.

        Un système d'init c'est assez bidon, il en existe au moins une dizaine c'est une bonne preuve que ce n'est pas d'une difficulté incroyable à créer.

        Hum, ça je n'en mettrais pas ma main à couper tout de même…

        • [^] # Re: systemd

          Posté par . Évalué à 10.

          le ton un peu « suivez-nous ou mourrez » du projet

          Quand je vois que quasiment toutes les distrib sont passées à systemd c'est soit que les mainteneurs sont juste des nazes à qui on peut dire ça et qu'ils ne peuvent pas choisir, soit que ça répond à des problèmes qu'ils avaient.

          Je parle de communication.

          Un système d'init c'est assez bidon, il en existe au moins une dizaine c'est une bonne preuve que ce n'est pas d'une difficulté incroyable à créer.

          Hum, ça je n'en mettrais pas ma main à couper tout de même…

          Regarde les arcanes de sysvinit ou le rc de NetBSD (je ne sais pas les différences qu'il y a sur les autres BSD), c'est pas vraiment pas incroyable. Cette simplicité est même certaine fierté face à la sophistication d'upstart/systemd. On a tourné des dizaines d'années avec ces choses relativement triviales.

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: systemd

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Regarde les arcanes de sysvinit ou le rc de NetBSD (je ne sais
            pas les différences qu'il y a sur les autres BSD), c'est pas
            vraiment pas incroyable. Cette simplicité est même certaine
            fierté face à la sophistication d'upstart/systemd. On a tourné
            des dizaines d'années avec ces choses relativement triviales.

            Alors au risque de paraitre vaniteux, je vais citer un commentaire que j'ai déjà écrit sur le sujet en 2014:

            https://linuxfr.org/nodes/101472/comments/1527828

            Y a rien de simple dans les initscripts de sysvinit en pratique, en tout cas, sur ceux qui font plus que lancer un démon sur Debian. Les scripts que je vois sur les divers BSD sont en effet mieux que ce qu'on trouve sur sysvinit, tout comme les initscripts de Gentoo. Mais c'est aussi ceux fourni avec le système, j'ai jamais pris le temps de regarder ceux qui viennent des ports.

            Et du coup, je vais aussi reciter un autre commentaire sur le sujet (encore de moi, quitte à être vaniteux):

            https://linuxfr.org/nodes/101472/comments/1527896

            (et on a testé, ça marche sur OpenBSD, mais pas trop sur les autres OS, vu qu'on peux renommer les process la bas, ie, faut un truc spécial dans le kernel pour faire marcher ça, et encore, je pense que y a toujours moyen de faire des trucs amusants en compilant son binaire "sshd" qui fait qu'un sleep).

            • [^] # Re: systemd

              Posté par . Évalué à 5.

              Y a rien de simple dans les initscripts

              En effet la simplicité de sysvinit reporte la complexité sur les scripts de chaque service.

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

      • [^] # Re: systemd

        Posté par . Évalué à 8.

        Un système d'init c'est assez bidon, il en existe au moins une dizaine c'est une bonne preuve que ce n'est pas d'une difficulté incroyable à créer.

        Certes, un sustème d'init minimaliste est plutôt simple, mais dans ce cas on est obligé de le compléter par une panoplie d'outils très hétérogènes, chacun apportant sa complexité à un édifice baroque. Je révère la musique baroque, mais côté logiciel, ce n'est pas ma tasse de thé.

        Par exemple, au démarrage on veut lancer certains démons, mais avec un mécanisme pour les relancer s'ils s'arrêtent (et gérer intelligemment s'ils plantent systématiquement au redémarrage). Impossible avec un sysvinit de base. Il faut par exemple aller chercher Monit. Sauf que certains démons n'écrivent pas leur PID dans un fichier et pratiquent des forks à tout va, et ça Monit ne gère pas. Donc il faut aller voir du côté de runit, etc.

        Idem quand on veut démarrer un service uniquement quand un socket ou un port est lu (inetd), quand on veut paralléliser (startpar), ordonnancer (insserv), gérer les changements matériels comme les conexions USB (hotplug, udev)…

        • [^] # Re: systemd

          Posté par . Évalué à 1.

          Ce que je dis c'est que pour arriver au même niveau de fonctionnalité que les inits historiques qui sont toujours utilisé ce n'est pas la mère à boire.

          Oui tu peux déployer des trésors de sophistications pour couvrir un tas de fonctionnalités toujours plus pointue.

          Mais mon point c'est de dire que remplacer sysvinit/rc.d n'est pas particulièrement compliqué puisqu'ils couvrent très peu de besoin par eux-même.

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

    • [^] # Re: systemd

      Posté par . Évalué à 0.

      Bonjour,

      systemd n'a (à mon humble et modeste avis) rien de mauvais.

      En revanche, et après utilisation, sa structuration ne lui donne vraiment pas autant de souplesse que les scripts "init" (.sh) de sysVinit.

      Par exemple, essaye de faire l'équivalent de ceci avec systemd :

       #!/bin/sh
       PATH="/usr/local/sbin:/usr/local/bin:/usr/sbin:/usr/bin:/sbin:/bin:/opt/my_stuff" 
       SUPATH="/usr/local/sbin:/usr/local/bin:/usr/sbin:/usr/bin:/sbin:/bin:/opt/my_stuff" 
       CLASSPATH=$CLASSPATH":/usr/share/java/scala-library.jar" 
       export PATH CLASSPATH ENV_SUPATH 
      
       ### BEGIN INIT INFO 
       # Provides:          My_stuff
       # Required-Start:    $remote_fs $syslog 
       # Required-Stop:     $remote_fs $syslog 
       # Default-Start:     2 3 4 5 
       # Default-Stop:      0 1 6 
       # Short-Description: My_stuff init script 
       # Description:       This init script can start my_stuff in deamon or client mode, restart it, stop it and request its status and version
       ### END INIT INFO 
      
       # Author: Fnux, fnux.fl at gmail dot com 
       # Version: 1.0 as of 10.02.2013 
      
       Name=my_stuff 
       My_stuff_path=/opt/my_stuff
       START="-d" 
       STOP="-k" 
       TEST="" 
       VERSION="-v" 
       SCRIPT_NAME=/etc/init.d/$Name 
       START_DLG="\\nStarting My_stuff in deamon mode.\\n" 
       UP_DLG="\\nMy_stuff is running.\\n" 
       DOWN_DLG="\\nMy_stuff is not running!\\n" 
       CLIENT_DLG="\\nStarting My_stuff in client mode.\\nHit Ctrl+C (or close the terminal) to stop My_stuff.\\n" 
       STATUS_TEST=`pidof $Name` 
      
       # Exit if My_stuff is not installed 
       [ -x "$My_stuff_path/$Name" ] || exit 0 
      
       case "$1" in 
         start) 
           sleep 3 
           echo $START_DLG 
           cd $My_stuff_path 
           ./$Name $START 
           ;; 
         stop) 
           cd $My_stuff_path 
           ./$Name $STOP 
           ;; 
         status) 
           if [ "$STATUS_TEST" > 0 ] ; then 
             echo $UP_DLG 
           else 
             echo $DOWN_DLG 
           fi 
           ;; 
         restart) 
           cd $My_stuff_path 
           ./$Name $STOP 
           echo $START_DLG 
           ./$Name $START 
           ;; 
         version) 
           cd $My_stuff_path 
           ./$Name $VERSION 
           ;; 
         client) 
           cd $My_stuff_path 
           echo $CLIENT_DLG
           ./$Name 
           ;; 
         *) 
           echo "Usage: $SCRIPT_NAME {start|status|restart|stop|version|client}" >&2 
           exit 3 
           ;; 
       esac 
       : 
      

      Perso, je n'y suis jamais arrivé, et pire encore, malgré de très nombreuses recherches sur de nombreux fora, personne n'a jamais réussi à trouver une solution pour permettre à mon "unit" ci-dessous de proposer les 7 options de mon script "init" à savoir ajouter les options client, status, version et l'invocation de my_stuff sans switch !

       [Unit]
       Description=My_stuff
       ConditionFileExecutable=/opt/my_stuff/my_stuff
       After=NetworkManager.service
      
       [Service]
       Type=oneshot
       Environment="PATH=/usr/local/sbin:/usr/local/bin:/usr/sbin:/usr/bin:/sbin:/bin:/opt/my_stuff"
       ExecStart=/opt/my_stuff/my_stuff -d
       ExecStop=/opt/my_stuff/my_stuff -k
       ExecRestart=/opt/my_stuff/my_stuff-k : /opt/my_stuff/my_stuff -d
       TimeoutSec=0
       RemainAfterExit=yes
      
       [Install]
       WantedBy=multi-user.target
      

      De plus, il est dit que systemd est compatible avec les scripts de sysVint, mais je n'ai jamais trouvé non plus comment le faire.

      Si tu parviens à l'une ou l'autre de ces deux solutions, je suis vraiment preneur.

      Merci d'avance.

      Cordialement.

      N'engage pas une débat lors d'un dîner car celui qui n'a pas faim aura le denier mot.

      • [^] # Re: systemd

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Je ne sais pas ce que tu utilises comme distro, mais sur RHEL, il y a un repertoire /usr/libexec/initscripts/legacy-actions qui sert exactement à ça.

        Du coup, tu peux juste faire "service foo truc", comme avant.

      • [^] # Re: systemd

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Un script d'init qui gère la partie client et serveur… Voilà l'erreur… C'est pas parce que l'on a des mauvaises pratiques que systemd est un mauvais outils…

      • [^] # Un forum, des forums.

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        HS, mais elle m'énerve toujours autant :

        sur de nombreux fora

        « sur de nombreux forums ». Le seul dictionnaire à avoir jamais mentionné « fora » comme pluriel de « forum » en français est l'édition de 1972 du Larousse Encyclopédique, et c'était au côté de « forums ». Tous les autres utilisent « forums », voire « forum » (invariable) pour certains des plus anciens. Et je ne parle même pas de la réforme orthographique de 1990 qui conseille de former les pluriels de manière régulière en français.

        Fin du HS, vous pouvez reprendre une activité normale.

        La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

        • [^] # Re: Un forum, des forums.

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Accorder les pluriels latins ce n'est pas forcément idiot. Un erratum, des errata, c'est très courant par exemple. La réforme orthographique de 1990 est facultative.

          • [^] # Re: Un forum, des forums.

            Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 30/11/16 à 16:49.

            La réforme de 1990 est facultative, mais quand on y réfléchit bien (au-delà du simple « beurk, il faut que je change mes habitudes, alors je fais pas ! » que j'ai appliqué aussi), il n'y a aucune raison logique de ne pas l'appliquer. Pour les détails du raisonnement, cf le lien de mon post précédent.

            En fait, on revient presque au sujet : l'un des plus gros problèmes de cette réforme est le même que l'un des plus gros problèmes de systemd, c'est la résistance au changement des utilisateurs :D

            La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

            • [^] # Re: Un forum, des forums.

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Non, toute critique n'est pas une allergie au changement. La réforme de l'ortographe a introduit certaines bonnes améliorations, par exemple "Les numéraux composés sont systématiquement reliés par des traits d'union", ou des corrections orthographiques. Cependant, elle a été bâclée ; elle ne corrige quasiment aucune exception (pas les pluriels en "oux" par exemple) et aussi introduit des règles pas vraiment souhaitables, comme la suppression du tiret dans certains mots ou la francisation exotique de certains mots anglais. Ainsi, la réforme nous dit qu'on doit désormais écrire "portemonnaie", "contrappel", "entretemps", "tictac", "gageüre" ou "leadeur" (sic, et pas "lideur" non plus). Il y a fort à parier qu'une réforme moins arbitraire et plus générale aurait été adoptée plus vite ; d'ailleurs ni ses créateurs, ni les institutions (*), ni la presse n'ont favorisé son adoption (a contrario de systemd, qui a été jugé utile par les distributions, par exemple).

              (*) sauf l'Éducation nationale récemment, mais ce sont les mêmes qui ont supprimé les cours bilangues, ainsi que les cours de latin et de grec, pour cause d'élitisme…

              • [^] # Re: Un forum, des forums.

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                sauf l'Éducation nationale récemment

                Si tu parles du bruit qu'il y a eu il y a assez peu de temps autour de cette réforme ça n'a rien à voir avec l'éducation nationale mais uniquement avec les fabriquant de manuels scolaires, ce qui n'est pas tout à fait la même chose…

          • [^] # Re: Un forum, des forums.

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            Non, c’est pourri. Au même titre que de dire « une pizza, des pizze » ou « un scenario, des scenarii » ou « des spaghetti, un spaghetto ».

            • [^] # Re: Un forum, des forums.

              Posté par . Évalué à 9.

              C'est surtout pédant en fait.

              • [^] # Re: Un forum, des forums.

                Posté par . Évalué à 0.

                Salut, il te reste des figatello ? c est pour mettre dans mes cannellono :o

                splash!

              • [^] # Re: Un forum, des forums.

                Posté par . Évalué à 2.

                C'est simplement être cultivé. Mais dans le monde moderne, être premier de la classe ou être cultivé, c'est être pédant, un fayot, un salaud. Si tu expliques quelque chose que tu connais, que tu corriges une erreur, au lieu d'écouter les plus stupides diront que « tu te la pètes ». C'est la mode du nivellement par le bas…

                • [^] # Re: Un forum, des forums.

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Comment ça dénonce grave !

                  Mais je suis d'accord avec toi : depuis l'abandon du latin à l'Église, tout fous le camp !

                  Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                • [^] # Re: Un forum, des forums.

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Sauf que là, y’a une différence entre savoir qu’en italien on dit « pizze » au pluriels, et dire « je vais commander des pizze ».

                  Le premier, c’est être cultivé. Le second c’est être un gros relou.

                  • [^] # Re: Un forum, des forums.

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Et même pour étaler sa culture, c'est limite. Moi j'ai déjà casé "pizze" à quasiment tout mon entourage. Si ça continue je vais être obligé d'apprendre un autre mot italien pour me la péter dans les dîners mondains!

                    -------> []

            • [^] # Re: Un forum, des forums.

              Posté par . Évalué à 6.

              Le summum étant "des scénarii" (oui, avec un accent. Et oui, je l'ai déjà vu !)

    • [^] # Re: systemd

      Posté par . Évalué à 0.

      Bref, à part un côté "je veux pas changer ce qui marchote" c'est quoi le vrai problème ?

      SysV ça juste marche et si ça casse parce que j'ai joué avec je sais le réparer.

      Systemd ça ne m'apporte rien de plus que SysV et si ça casse parce que j'ai joué avec je ne sais pas le réparer.

      La vraie question n'est pas "pourquoi je ne veux pas changer ?", mais "quel intérêt j'aurai à changer ?".
      La réponse est "aucun", donc je ne change pas.

      Ça faisait un moment que je ne m'étais pas penché sur le sujet, donc je viens de faire rapidement un tour de plusieurs comparatifs sysv/systemd: je n'ai pas trouvé d'avantages à systemd, par contre je trouve qu'il ajoute indéniablement de la complexité au système.

      Montre moi que cela m'apporte réellement quelquechose, à part les 10 secondes gratouillées au démarrage, et je mettrai de l'énergie à comprendre comment cela fonctionne pour pouvoir être prêt en cas de problème une fois que je l'aurai adopté.
      Autrement, je préfère passer du temps à autre chose.

      • [^] # Re: systemd

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Je pense qu'avoir un système maintenu (ce qui est globalement pas le cas des autres en règle général, que ça soit upstart ou sysv) est une bonne raison.

        Ensuite, si tu as fait des recherches et tout ce que tu as trouvé, c'est "ça m'apporte rien", tu sembles oublier que le choix d'un pile logiciel, c'est avant tout le choix des mainteneurs par rapport au travail que ça leur prends et ce que ça apporte. Et visiblement, les mainteneurs des divers distributions ont choisi dans leur grande majorité.

        • [^] # Re: systemd

          Posté par . Évalué à 0.

          Je conçois parfaitement que les mainteneurs des différentes distribution puissent y voir des avantages. Si systemd leur facilite la vie pour maintenir et faire évoluer leur système, il ne m'apporte rien de plus que sysv en tant qu'utilisateur.

          • [^] # Re: systemd

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            il ne m'apporte rien de plus que sysv en tant qu'utilisateur.

            En tout cas, si y'a bien un truc qui me gonfle dans l'informatique, ce sont les vieux qui arrivés à 40 ans ne valent plus rien parce qu'il ont 20 ans de retards et ne veulent plus apprendre… :p

          • [^] # Re: systemd

            Posté par . Évalué à 5.

            Avec la même logique tu peux protester contre l'utilisation d'un noyau récent alors que "le 2.6 marche très bien chez moi".

            Perso je ne vois pas de différence avec systemd non plus sur ma bécane, et c'est tant mieux: c'est que chez moi ça juste marche. Le bénéfice pour moi est que ça facilite le travail des mainteneurs et qu'ils peuvent donc consacrer plus de temps à d'autres choses. C'est quasi-invisible, mais c'est comme beaucoup de choses: on ne voit que le résultat final sans trop réaliser les efforts mis en oeuvre pour le produire!
            Exemple flagrant: combien de contributeurs sur Devuan vs Debian alors que seul l'init change?
            Faut croire que beaucoup ne veulent plus perdre leur temps sur des scripts shell alambiqués.

            Certes je dois réapprendre des commandes et j'y passe moins de temps que dans ma jeunesse, mais rien de si difficile.

      • [^] # Re: systemd

        Posté par . Évalué à 9.

        Avec systemd tu peux notamment avoir des dépendances entre services. Par exemple un serveur oueb qui doit attendre qu’un SGBD soit dispo.

        Évidemment, tu peux faire la même chose avec sysV, tu peux même tout faire avec sysV vu que ce sont des scripts shell… mais du coup ce n’est pas forcément fait pareil sur toute les distributions… et même selon l’admin ou le mainteneur qui fait ce script.

        systemd apporte indéniablement une homogénéisation à ce niveau là : ton unit systemd il fonctionne pareil sur n’importe quel système qui utilise systemd, ce n’est pas le cas avec un script d’init un poil évolué.

        • [^] # Re: systemd

          Posté par . Évalué à -1.

          Donc l'avantage de systemd réside dans la facilité d'inclusion des logiciels dans un maximum de distribution en minimisant les efforts à fournir par leurs auteurs. Mais en tant qu'utilisateur d'une distribution unique, je ne vois pas pourquoi j'irai faire l'effort d'installer, comprendre, et potentiellement jouer avec, casser et perdre du temps à réparer un outil qui ne m'apporte aucune plus-value à l'heure actuelle.

          En l'état, le jour où je n'aurai plus le choix parce que les mainteneurs de distribution auront décidé qu'ils en ont assez de maintenir en parallèle un outil facilitant leur vie et un outil qu'ils considèrent comme un poids mort ne servant qu'à un chouilla d'utilisateurs accrochés à leur fossile, alors je migrerai.

          • [^] # Re: systemd

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Mais en tant qu'utilisateur d'une distrib unique tu passes autant de temps dans l'init ? En tant qu'utilisateur en général c'est simple tu ne fais quasiment rien dans l'init, sauf utiliser les outils de la distribution.
            Ou alors on parle de faire de l'admin sys et ça peut potentiellement être différent mais j'ai toujours rien vu qui nécessitait d'être comme un utilisateur accroché à un fossile.

            • [^] # Re: systemd

              Posté par . Évalué à 3.

              non: je dis que quand je tripatouille sysv je suis certain de m'en sortir si je fais une connerie, ce qui n'est pas le cas avec systemd puisque je n'ai pas pris le temps de comprendre comment il s'organisait.

              Tu demandes pourquoi ceux qui n'y sont pas encore passés résistent, je te donne ma raison. Si la réponse ne te comble pas de joie et de bonheur, ou te sembles à coté de la plaque je n'y peux rien. Je n'ai jamais dis que cette raison était une vérité absolue.

              • [^] # Re: systemd

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                ce qui n'est pas le cas avec systemd

                J'en ai fait des conneries dans mes unit, mais jamais au point que le serveur ne démarre pas.

                Comment tu t'y es pris ?

                • [^] # Re: systemd

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 30/11/16 à 13:37.

                  Il l'a lu sur Internet, c'est une preuve!

                  D'ailleurs, c'est beaucoup plus facile de planter le boot d'un système avec sysv…

                  • [^] # Re: systemd

                    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                    D'ailleurs, c'est beaucoup plus facile de planter le boot d'un système avec sysv…

                    Par contre, ça j'ai déjà réussi :)

          • [^] # Re: systemd

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            En l'état, le jour où je n'aurai plus le choix parce que les mainteneurs de distribution auront décidé qu'ils en ont assez de maintenir en parallèle un outil facilitant leur vie et un outil qu'ils considèrent comme un poids mort ne servant qu'à un chouilla d'utilisateurs accrochés à leur fossile, alors je migrerai.

            Ainsi donc systemd ne plait pas aux adminsys qui considèrent que le moment de se pencher sur une migration c'est au pied du mur. Intéressant.

            • [^] # Re: systemd

              Posté par . Évalué à 6.

              ah ? je suis admin sys moi ?
              ma motivation n'est pas la motivation universelle : je répond à la question posée.
              Si la réponse ne te plait pas, vole petit papillon.

          • [^] # Re: systemd

            Posté par . Évalué à 3.

            Donc l'avantage de systemd réside dans la facilité d'inclusion des logiciels dans un maximum de distribution en minimisant les efforts à fournir par leurs auteurs.

            Un des intérêts. Franchement tu troll si tu ne vois pas la liste des autres intérêts. Tu as pleins de trucs par là à ce sujet : https://linuxfr.org/tags/systemd/public tu y trouvera tous les pour et les contre.

            En l'état, le jour où je n'aurai plus le choix parce que les mainteneurs de distribution auront décidé qu'ils en ont assez de maintenir en parallèle un outil facilitant leur vie et un outil qu'ils considèrent comme un poids mort ne servant qu'à un chouilla d'utilisateurs accrochés à leur fossile, alors je migrerai.

            Être proactif est généralement une mauvaise idée c'est ça ?

            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

            • [^] # Re: systemd

              Posté par . Évalué à 2.

              Être proactif est généralement une mauvaise idée c'est ça ?

              j'ai dit ça ?
              j'ai dit que dans mon utilisation, je n'en voyais pas l'intérêt et que, en l'état, quand j'y serai obligé parce que dépendant du travail des mainteneurs de la distribution que j'utilise, je passerai à la solution qui sera alors proposée que ce soit systemd ou une autre.

              Ça a l'air de vous être difficile d'entendre que nous n'ayons pas tous les mêmes priorités, quelques puissent en être les raisons.

              • [^] # Re: systemd

                Posté par . Évalué à 7.

                Être proactif est généralement une mauvaise idée c'est ça ?

                j'ai dit ça ?

                Tu as raison, je reformule :

                Être proactif c'est pour les autres, c'est ça ?

                Si c'est quelque chose dont tu as besoin (suffisamment pour te renseigner, pour savoir ce que ça t'apporte ou pas, etc) être proactif est généralement une bonne idée. Comme dans tous les métiers techniques, choisir volontairement d'ignorer une nouveauté qui a une grosse probabilité de t'arriver est une faute importante. Il y en a qui font faillite sur ce genre de bêtise.

                Si tu n'es qu'un simple utilisateur, ton avis est celui d'un simple utilisateur. Tu ne vois pas l'intérêt parce que tu te contente de lancer/arrêter les services de ta distribution et alors, ben on s'en fout parce que tout le boulot est déjà fait pour toi. Tu pourra toujours continuer de lancer la commande service tu ne verra qu'un changement de ce qu'elle renvoie. Mais globalement on s'en fout vraiment (comme on s'en fou de mon avis sur la manière d'envoyer quelque chose sur Mars par exemple, c'est pas mon domaine).

                Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                • [^] # Re: systemd

                  Posté par . Évalué à 1.

                  J'ai répondu à une question qui demandait aux non-utilisateurs de systemd d'expliquer les motivations de leur choix.

                  Je n'ai rien contre le fait que tu me donnes ton avis sur mon choix, mais si je te comprends bien, soit je suis plus qu'un simple utilisateur et j'ai tort, soit je suis un simple utilisateur et donc, tu as raison, on s'en fout, mais histoire de le dire quand même, j'ai tort.

                  Aucune des réponses qui pourront être proposées à la question de CrEv ne pourront donc trouver grâce à tes yeux: inutile-moi ce sera plus rapide.

                  Par ailleurs, ne pas faire le choix de migrer immédiatement vers « une nouveauté qui a une grosse probabilité de t'arriver » ne signifie ni ignorer cette nouveauté, ni faire une faute importante, mais décider de son intégration selon mes priorités et mes conditions.
                  Et pour répondre à ta question, être proactif, pour être efficace, il me semble que cela se décide au cas par cas, en fonction des spécificités d'une activité.

                  • [^] # Re: systemd

                    Posté par . Évalué à 8.

                    J'ai répondu à une question qui demandait aux non-utilisateurs de systemd d'expliquer les motivations de leur choix.

                    Non, il demande ce qui freine l'utilisation de systemd. Il demande pas à n'importe qui son avis. Il demande quels sont les points techniques qui posent problèmes dans systemd. Ma mère n'utilise pas systemd, la question ne lui est pas pour autant adressée.

                    Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                    • [^] # Re: systemd

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Ta mère est sous Devuan !? Bin vous voyez même les Mme Michu Barmic peuvent l'utiliser. Devuan #prêtepourledesktop

          • [^] # Re: systemd

            Posté par . Évalué à 6.

            Donc l'avantage de systemd réside dans la facilité d'inclusion des logiciels dans un maximum de distribution en minimisant les efforts à fournir par leurs auteurs.

            Un de ses avantages.

            Mais en tant qu'utilisateur d'une distribution unique, je ne vois pas pourquoi j'irai faire l'effort d'installer, comprendre, et potentiellement jouer avec, casser et perdre du temps à réparer

            Et bien pour t’éviter de devoir à chercher à comprendre comment fonctionne chaque script d’init en particulier !

            un outil qui ne m'apporte aucune plus-value à l'heure actuelle.

            Si ça ne t’apporte aucune plus-value j’imagine que c’est parce que tu as une utilisation très basique de ton système d’init. Dans ce cas tu ne vas pas passer X temps à trifouiller dans systemd, tu l’installes et ça marche tout seul hein…

      • [^] # Re: systemd

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Ce n'est pas terriblement compliqué non plus d'avoir les bases sur systemd. Il y a aussi des tutoriels pour ça.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.