• # Toujours des chiffres balancés en l'air

    Posté par  . Évalué à 1.

    Je trouve systématiquement ces évaluations hyper exagérées.
    Selon le lien, les vidéos numérique provoquent 2 % des émissions de CO2 (numérique = 4 %, dont la moitié pour la fabrication des ordinateurs. Donc il reste 2 % pour le reste. À la louche).

    Si je prends mon cas personnel, admettons que je génère 4 tonnes de CO2 par an (l'Adème indique 12 tonnes, d'autres indiquent un peu plus de 4 tonnes).
    2 % donne 80 kg de CO2 par an lorsque je matte du YouTube, YouPr0n, YouMachin.
    Je pars du principe que le CO2 est uniquement généré par la production d'électricité. La fabrication des machines étant dans les 2 % qui restent.

    Wikipedia indique environ 300 g de CO2 par kWh d'électricité produite (valable pour l'Europe).
    Donc pour mes 80 kg ça fait 267 kWh nécessaires sur le trajet des données.
    À 0,15 € du kWh en France, ça me fait 0,11 € par jour (40 € par an).
    C'est la moitié de la consommation d'une télé parmi les moins énergivores utilisée 4h30 par jour (la moyenne en France).

    Hum, du coup cela ne me semble pas exagéré, pas du tout délirant --> article alarmiste « l’insoutenable usage de la vidéo en ligne » genre pute à clic. Encore des pseudos écolos.

    • [^] # Re: Toujours des chiffres balancés en l'air

      Posté par  . Évalué à 3.

      Tes chiffres me paraissent bien plus balancés en l'air que ceux du rapport. En particulier dans une famille de 4 personnes, il y a 1 télévision allumée 4h30 par jour et 4 ordiphones allumés 24h/24h qui diffusent une bonne partie de la journée de la musiques avec de la vidéo en arrière-plan.

      Pour une estimation de la consommation électrique de la navigation sur le web, essayer l'extension Carbonalyser éditée par The Shift Project : https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/carbonalyser/
      Cette page explique la méthode de calcul : https://theshiftproject.org/carbonalyser-extension-navigateur/

      • [^] # Re: Toujours des chiffres balancés en l'air

        Posté par  . Évalué à 3.

        Tes chiffres me paraissent bien plus balancés en l'air que ceux du rapport

        J'ai pompé la plupart des données sur Wikipedia (anglais et français). Le monde entier attends que tu corriges les articles erronnés de cette encyclopédie.

         

        une famille de 4 personnes, il y a 1 télévision allumée 4h30 par jour et 4 ordiphones allumés 24h/24h qui diffusent une bonne partie de la journée de la musiques avec de la vidéo en arrière-plan.

        En quoi cela vient démonter mon estimation à la louche ?

         

        Cette page explique la méthode de calcul

        La page que tu pointes indique juste qu'elle se base sur le lien dont on parle depuis le début. Il n'y a aucun détail permettant de refaire les calculs.

        • [^] # Re: Toujours des chiffres balancés en l'air

          Posté par  . Évalué à 3.

          elle se base sur le lien dont on parle depuis le début

          Erreur de ma part : ça se base sur leur propre modèle (celui du site theshiftproject.org).
          On télécharge un PDF qui contient un lien vers un fichier Excel. Le fichier Excel contient les informations.
          Au final on tombe sur les valeurs déjà indiquées plus haut (forcément puisqu'elles viennent de leur modèle).

          --> on obtient toujours l'équivalent de la moitié d'une TV basse consommation dans une famille « normale ».

          • [^] # Re: Toujours des chiffres balancés en l'air

            Posté par  . Évalué à 1.

            Si je prends mon cas personnel, admettons que je génère 4 tonnes de CO2 par an (l'Adème indique 12 tonnes, d'autres indiquent un peu plus de 4 tonnes).

            D'où sort ce chiffre de 4 tonnes ? Le seul que tu sources est celui de 12 tonnes de l'Ademe, mais il t'arrange moins… Qui balance des chiffres en l'air ?

            une famille de 4 personnes, il y a 1 télévision allumée 4h30 par jour et 4 ordiphones allumés 24h/24h qui diffusent une bonne partie de la journée de la musiques avec de la vidéo en arrière-plan.

            En quoi cela vient démonter mon estimation à la louche ?

            La consommation électrique d'une famille est bien plus importante quand ses membres regardent des vidéos sur leur smartphones que quand ils regardent ensemble la télévision.

            --> on obtient toujours l'équivalent de la moitié d'une TV basse consommation dans une famille « normale ».

            Si je ne m'abuse le propos du rapport est de montrer que l'évolution du poids énergétique de la vidéo en ligne n'est pas soutenable. Pour s'en convaincre c'est non seulement le coût énergétique actuel qu'il faut considérer, mais aussi son évolution dans les années qui viennent. Le rapport de 2018 évalue la croissance de la consommation énergétique du numérique à 9% par an et indique que

            L’intensité énergétique de l’industrie numérique augmente de 4 % par an : une hausse à contre-courant de l’évolution de l’intensité énergétique du PIB mondial, laquelle décroît actuellement de 1,8 % chaque année. L’explosion des usages vidéo (Skype, streaming, etc.) et la multiplication des périphériques numériques fréquemment renouvelés sont les principaux facteurs de cette inflation énergétique.

            • [^] # Re: Toujours des chiffres balancés en l'air

              Posté par  . Évalué à 2.

              D'où sort ce chiffre de 4 tonnes ? Le seul que tu sources est celui de 12 tonnes de l'Ademe, mais il t'arrange moins…

              4 tonnes = Wikipedia français et anglais, ainsi que plusieurs autres endroits que j'ai regardé vite fait (qui pompent peut-être sur Wikipedia)
              12 tonnes = Adème. Seul et unique site sur lequel j'ai trouvé ça. Mais je n'ai pas cherché pendant des heures non plus

              Donc j'ai choisi ce qui m'arrange, ou j'ai opté pour quelque chose qui semble plus crédible qu'une unique agence ?

               

              Qui balance des chiffres en l'air ?

              Pour ton cas, tu ne risques pas d'en balancer en l'air puisque tu ne fais que critiquer sans proposer mieux. Tu ne donnes aucuns chiffres.
              La critique est facile, mais tes commentaires ne font pas avancer. On en est toujours à mon estimation de départ.

               

              La consommation électrique d'une famille est bien plus importante quand ses membres regardent des vidéos sur leur smartphones que quand ils regardent ensemble la télévision.

              Et donc ?
              J'indique simplement que 2 % c'est moitié moins que la consommation d'une TV.
              Qu'ils regardent des vidéos à travers leur postérieur n'y changera rien.

               

              le propos du rapport est de montrer que l'évolution du poids énergétique de la vidéo en ligne n'est pas soutenable.

              J'avais principalement vu le fait qu'ils annoncent que c'est actuellement une horreur obsolue. Le titre est au présent, avec terme alarmiste.

              Effectivement ils parlent de l'évolution de cette consommation. Voilà un point intéressant.

              Ça ne peut pas augmenter exponentiellement pendant longtemps. Une fois que chaque humain regarde 15 vidéos en même temps 24h sur 24, la progression s'arrête. Quelle est la marge de progression ?
              La page web ne parle pas de la limite haute, je trouve que c'est de la mauvaise fois vu qu'ils envisagent ce à quoi le futur ressemblera.

              Le passé à montré que les entreprises cherchent à maximiser leurs gains. Je vois mal l'avenir mettre cela à mal. Elles vont probablement continuer à œuvrer pour limiter les coûts de ces fameuses vidéos (puissance de calcul du côté des fournisseurs, bande passante, stockage, etc).
              Je ne pense pas que ça joue assez pour effacer 9 % de progression annuelle.

              Nous avons une population mondiale qui augmente, et un accès à l'internet qui augmente encore plus vite. Donc globalement il est normal que la consommation augmente. On peut trouver cette consommation problématique, mais la base du problème est que nous représentons 96 % de la biomasse des mammifères (humains + élevage + animaux domestiques) et 70 % de la biomasse aviaire (élevage), que nous ravageons tout.
              Donc je trouve que « l'usage de la vidéo est insoutenable », c'est du foutage de gueule. C'est immensément moins insoutenable que les automobiles ou l'élevage.
              C'est comme dire que le gaz moutarde laisse une odeur désagréable sur les vêtements : c'est vrai, certes, mais le problème de base n'est pas l'odeur, c'est l'utilisation de ce gaz.

              • [^] # Re: Toujours des chiffres balancés en l'air

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

                4 tonnes = Wikipedia français et anglais, ainsi que plusieurs autres endroits que j'ai regardé vite fait (qui pompent peut-être sur Wikipedia)

                J'ai lu les articles de Wikipédia où le 4 tonnes de CO2 / an pour un français est évoqué comme https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_%C3%A9missions_de_dioxyde_de_carbone_par_habitant et https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_carbon_dioxide_emissions_per_capita

                Et ils le disent bien sur ces pages, tout n'est pas pris en compte alors que l'ADEME pour ses 10-12 tonnes par an prend en compte tout ou presque.

                Déjà le premier problème est de différencier kg de CO2 et kg de CO2eq. Le CO2 n'est pas le seul gaz à effet de serre même si c'est le plus important en impact. Wikipédia ne tient donc pas compte de l'impact des fuites des appareils de réfrigération (climatisation, frigo, etc.) ou des émissions de méthane liée à l'élevage animal qui ont une grande importance (environ 25% des émissions CO2 équivalent d'un français moyen).

                Ensuite, pas mal de secteurs sont souvent non pris en compte comme l'aviation ou le transport maritime dans le commerce mondial. Car il est assez délicat de l'attribuer proprement à un pays donné. Mais en achetant beaucoup de produits à l'étranger qu'il faut livrer, le français moyen a un impact non nul sur ces activités et donc pollution.

                Enfin, et non des moindres, l'importation de la pollution n'est pas pris en compte. En achetant beaucoup d’appareil en Chine, nous faisons tourner énormément de centrales à charbon pour des produits qu'on utilise à la fin en France. Donc le français a aussi une responsabilité dans les émissions chinoises de par son mode de vie.

                Et puis il est quand même douteux que la France soit en dessous de la moyenne mondiale par habitant des émissions de CO2 étant donné notre mode de vie. Ce qui rend le 4 tonnes / an très imprécis sur ce sujet. L'ADEME est donc bien plus précis et réaliste.

                Je précise que le but est de tendre au moins pour 2050 les 2 tonnes par habitant et par an dans le monde pour remplir les objectifs fixés. Histoire de mesurer la portée.

    • [^] # Re: Toujours des chiffres balancés en l'air

      Posté par  . Évalué à 2.

      Encore des pseudos écolos

      Cela fait 50 ans (hé oui!) que j'entends cette rengaine concernant les gens qui se préoccupent de l'état de la planète. Les politiques commencent (péniblement) à comprendre que les écolos, avaient raison depuis le début. Les écolos n'ont rien inventé, ils se sont toujours appuyés sur des données scientifiques.

      https://www.notre-planete.info/actualites/247-streaming-emissions-CO2

      Le rapport Clicking Clean

      • [^] # Re: Toujours des chiffres balancés en l'air

        Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 28/07/19 à 03:34.

        Ton commentaire indique juste que tu estimes que mon estimation à la louche est mauvaise, mais tu ne fais que balancer des liens.
        Peux-tu prendre 3 minutes pour argumenter autrement qu'avec des arguments d'autorité ?

        • [^] # Re: Toujours des chiffres balancés en l'air

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

          Tu as trop d'espoir, je crois :-) Autour de « X contribue beaucoup/peu au changement climatique », il est très rarement possible de développer un échange intéressant, au mieux — et c'est déjà pas toujours le cas — on obtient des liens vers des articles journalistiques qui ne font pas avancer les idées, mais uniquement renforcer le biais de confirmation de chaque partie : l'une parce qu'elle croit que son lien « démonte » tout cqfd, et l'autre parce qu'elle trouve le lien peu fiable ou ne répondant pas exactement à la même question, rendant l'interlocuteur encore moins sérieux.

          Ces échanges sont souvent d'autant plus inutiles qu'à la louche d'expérience tu as au moins 80% de chances que l'interlocuteur « écolo » voyage régulièrement et prenne voiture (voire pire : avion), rendant des choses comme une réduction partielle visionnage de vidéo négligeable à côté.

          Ceci dit, c'est pas pour autant que la mode actuelle des vidéos 1080p est raisonnable, donc peu importe l'impact réel, je privilégie pas plus de 480p (pas le choix aussi, mon vieil ordi a déjà parfois du mal avec les 720p de toutes façons, héhé).

          • [^] # Re: Toujours des chiffres balancés en l'air

            Posté par  . Évalué à 1.

            Perso, c'est youtube-dl. Je récupère la vidéo, j'évite la publicité, je lance la vidéo quand je le souhaite en local…Et si c'est une musique, je télécharge le mp3 via YT…

            Bon, c'est de "l'écologie de bouts de chandelles", mais voilà…

        • [^] # Re: Toujours des chiffres balancés en l'air

          Posté par  . Évalué à -1.

          Ton commentaire indique juste que tu estimes que mon estimation à la louche est mauvaise, mais tu ne fais que balancer des liens.

          Oui, elle est mauvaise parce que tu utilises une estimation de base (4T CO2/an) que tu ne sources pas alors que tu as une estimation sourcée (Ademe) mais moins optimiste (12T CO2/an). Ça aussi c'est un argument d'autorité.

          • [^] # Re: Toujours des chiffres balancés en l'air

            Posté par  . Évalué à 1. Dernière modification le 28/07/19 à 21:06.

            30 secondes de recherche te mènent vers Wikipedia français et anglais qui annoncent 4,x tonnes par personne dans les pays développés (hors USA je crois) --> tu es de mauvaise fois

            J'ai pris le soin de préciser que l'Adème (à première vue toute seule dans son coin) annonce 3 fois plus, et tu prends ça comme argument contre ma propre phrase. LOL ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.