mael a écrit 117 commentaires

  • [^] # Re: PS ? Non merci !

    Posté par . En réponse au journal Promulgation du Patriot Act à la française sans opposition. Évalué à 6.

    De toute façon, les chevaux sont plus utiles dans un hachis parmentier que dans un centre équestre.

  • [^] # Re: Des putes, hé

    Posté par . En réponse au journal Promulgation du Patriot Act à la française sans opposition. Évalué à 7.

    Mais personne ne te dit, je pense, c'est toi qui adapte ce qu'on te dit pour ne pas assumer.

    Hein ? J'assume totalement mon choix de voter blanc. On ne peut pas dire la même chose de tout le monde. Il suffit de voir toutes les personnes qui refusent d'indiquer pour qui elles ont voté. Ca doit être honteux de "choisir".

    Le tient est simplement de laisser les autres décider à ta place et que qu'importe le résultat, il te conviendra.

    Ouais. Ou l'inverse : qu'importe le résultat, il ne me conviendra pas.
    Tu as exactement le même discours moralisateur que ceux qui défendent le "vote utile" : si tu votes pour un petit parti, tu laisses les autres décider à ta place.

    Ce n'est pas un soucis (tant que tu viens pas nous dire ensuite que ça ne te convient pas, qui serait en contradiction avec tes actes).

    Tu as un peu de mal avec la logique, non ?

    Et comme les politiques se doutent que quel que soit leur comportement, tu trouveras toujours une excuse pour ne pas voter pour eux, eux ne se souviendront bien évidement pas de toi et se focaliseront sur les demandes des gens susceptibles un jour de voter pour eux.

    Ouais. Et ils les écriront dans leur joli programme. Et comme un programme a force de loi, tes demandes seront bien prises en compte. Youpi \o/

  • [^] # Re: Des putes, hé

    Posté par . En réponse au journal Promulgation du Patriot Act à la française sans opposition. Évalué à 2.

    Je n'ai pas réagi sur le titre du commentaire

    Tu as eu tort, c'était la partie de mon commentaire dont je suis le plus fier. Le reste n'est que futilité.

  • # Des putes, hé

    Posté par . En réponse au journal Promulgation du Patriot Act à la française sans opposition. Évalué à 6.

    En même temps, qui attendait quoi que ce soit de la part de ces gens ?

    Perso, je m'en souviendrai bien évidemment pour les prochaines élections : j'irai pas voter. Ou alors, je voterai blanc s'ils se décident à considérer le vote blanc comme un vrai vote.
    Et j'emmerde profondément ceux qui me diront que c'est mal de pas faire de choix.

  • [^] # Re: PEBKAC

    Posté par . En réponse au journal Informatique de confiance et Android. Évalué à 1.

    tu te retrouves souvent à demander des permissions de fou juste pour une petite fonctionnalité.

    Par exemple ?

  • [^] # Re: J'aime

    Posté par . En réponse au journal Piwik, 2ème du nom. Évalué à 1.

    Ah. Je testerai ce soir, merci pour l'info.

  • [^] # Re: PEBKAC

    Posté par . En réponse au journal Informatique de confiance et Android. Évalué à 6.

    Non, ce n'est pas la même chose. Le principe des permissions sous Android a toujours été qu'une appli doit explicitement demander une permission (comme l'accès réseau) sinon elle plante, et que l'utilisateur peut donc être informé des permissions qu'une application demande. Donc en gros, soit tu installes une application, soit tu ne l'installes pas, mais tu ne peux pas révoquer une permission.
    Dans une des versions d'Android (je ne sais plus exactement laquelle), Google a introduit un mécanisme qui permet de révoquer les permissions des applis. En gros : une application demande un accès au réseau, tu installes cette application, et une fois installée, tu lui interdis d'accéder au réseau.
    Google a décidé de supprimer cette possibilité de révoquer les permissions dans la dernière version, mais tu connaît toujours les permissions qu'une application demande.

  • [^] # Re: PEBKAC

    Posté par . En réponse au journal Informatique de confiance et Android. Évalué à 6.

    Bref, sans commentaires de l'auteur, sans vérification du code pour être sûr, je suis un peu sceptique sur ces histoires de permissions, quand on en demande beaucoup comme ça.

    Pourquoi sceptique ? Evidemment que les permissions ne te permettent pas de savoir ce qu'une application va faire précisément. Ça paraît difficile de le savoir dans le cas des applications propriétaires.
    Une application qui demande un accès aux contacts et un accès réseau ne va pas forcément balancer tous tes contacts sur le réseau.
    Le système de permissions permet (pour le moment) surtout de t'aider à déterminer si tu vas accorder ta confiance à une application. Mais c'est bien une histoire de confiance : tu n'as aucune garantie (à part si c'est une application libre, que tu as lu le code source, et que tu l'as compilé, et encore) que l'application ne va pas abuser de ta confiance. Tout ce que tu sais, c'est ce que l'application peut potentiellement faire, et ça doit t'aider à prendre ta décision.
    Et clairement, une lampe torche qui demande toutes ces permissions, c'est quand même très louche, et ça devrait inciter à ne pas l'installer.

    Ce que le système de permissions aurait dû être dès le début, c'est un vrai système de permissions : tu autorises ou non telle application à accéder à telle donnée. Mais Google en a décidé autrement, certainement pour ne pas rebuter les éditeurs.

  • [^] # Re: PEBKAC

    Posté par . En réponse au journal Informatique de confiance et Android. Évalué à 10.

    En l'occurrence, une lampe torche qui demande à avoir accès à certaines informations (identité, localisation, contacts etc.) + un accès réseau, ça devrait suffisamment mettre la puce à l'oreille pour refuser de l'installer…
    Je viens de regarder sur le play store, et une des premières appli proposées pour faire lampe torche demande :
    - Identité du téléphone
    - Réseau
    - Infos relatives aux applications
    - Appareil photo (normal)
    - Stockage
    - Localisation

    Résultat : plus de 50 millions de téléchargements, 700k votes et une moyenne de 4.8 étoiles.

    Alors qu'il y a des applis de lampe torche qui ne demandent que les permissions nécessaires (c'est à dire l'appareil photo).
    Je pense qu'il y a quand même un souci, non ?

  • # PEBKAC

    Posté par . En réponse au journal Informatique de confiance et Android. Évalué à 10.

    Je suppose que si l'application collectait des données, c'est qu'elle avait les permissions pour le faire (par exemple, les permissions pour lire l'identité du téléphone, ou avoir accès aux contacts, ou la localisation etc.).
    Et je suppose qu'ensuite, l'application envoyait ces données sur un serveur, sinon il n'y a pas grand intérêt. Et si elle envoyait les données sur un serveur, c'est qu'elle avait les permissions réseau.

    C'est quand même problématique qu'un utilisateur donne de telles permissions à une application qui sert juste de lampe torche. J'aimerais bien savoir la part d'utilisateurs qui regardent les permissions des applications, les comprennent et en tiennent compte pour installer ou non une application. Ca doit être très léger.

  • # J'aime

    Posté par . En réponse au journal Piwik, 2ème du nom. Évalué à 2.

    J'ai fait la mise à jour hier soir. Première remarque : j'aime bien les modifications de style qui ont été faites. J'attends avec impatience que des thèmes soient développés, pour voir ce que ça donne. Je sais que c'est assez futile, mais bon, j'aime bien tester des thèmes. Par contre, si j'ai bien compris, l'interface de l'appli mobile est censée avoir été repensée. J'ai fait la mise à jour sur Android, mais je n'ai pas vu de changement.
    L'idée du marketplace, ça va dans le bon sens également. C'est plus simple d'installer des plugins de cette manière.
    La possibilité de voir le "profil" d'un utilisateur, j'aime bien aussi (peut-être que le contenu de la pop-in devrait faire défiler son propre contenu, plutôt que d'utiliser le défilement de la page, mais c'est du détail).

    Donc mise à jour positive pour moi.

  • [^] # Re: campus francais, serveur aux US

    Posté par . En réponse au journal qyshare et Amazon EC2. Évalué à -1.

    ils sont même très très tolérants sur le massascre de la langue fait par les étranger

    Tu m'étonnes. C'est plus simple d'être tolérant avec les fautes des autres que de se risquer à soi-même faire des fautes en apprenant une autre langue.

  • [^] # Re: De l'intérêt des pétitions

    Posté par . En réponse au journal Une pétition contre le Patriot Act à la française (art. 20 (anc. 13) de la PM). Évalué à 2.

    Les politiciens ne fonctionnent qu'au rapport de force. Généralement, ceux qu'on écoute le plus sont ceux qui cassent ou empêchent les autres de travailler et/ou circuler. Tant que ton action n'a aucun impact sur l'économie ou sur la vie de tes concitoyens, tu n'as quasiment aucune chance qu'on t'écoute. Donc je suis comme toi, je suis loin d'être persuadé de l'efficacité des pétitions.

  • # Lâches, pas de toute

    Posté par . En réponse au journal Une pétition contre le Patriot Act à la française (art. 20 (anc. 13) de la PM). Évalué à 10.

    Dans un monde parfait, un député serait ravi de donner sa voix pour qu'on vérifie qu'une loi qu'il a votée est constitutionnelle. D'une part il en serait ravi parce que ça éviterait de futurs soucis si jamais la loi était inconstitutionnelle - comme par exemple gaspiller l'argent du contribuable en mettant en place un truc qui sera censuré plus tard. Et d'autre part parce que ça lui permettrait de vérifier qu'il a fait correctement son boulot en relisant bien la loi qu'il a votée pour vérifier qu'elle est bien ficelée.

    Malheureusement, on n'est pas dans un monde parfait, et ce qui compte, ce n'est pas de faire correctement son boulot, mais de voter comme le Parti l'a décidé. Et surtout, ne pas se risquer à faire appel au CC. Ça pourrait se voir que le boulot est bâclé.

    Le pire du pire, c'est de lire ce que C. Jacob dit. De tête, il a déclaré que si jamais la loi ne passait pas, ce serait "un mauvais signal envoyé aux services de renseignement". Putain de bordel de merde (désolé) ! Voilà l'échelle de valeurs de ces gens : un hypothétique "signal" envoyé aux services de renseignement est plus important que la vérification de la constitutionnalité d'une loi.

  • [^] # Re: Le conseil peut se saisir

    Posté par . En réponse au journal Une pétition contre le Patriot Act à la française (art. 20 (anc. 13) de la PM). Évalué à 1.

    Ah ! En fait, je pensais que la phrase était ironique en parlant du fait que le CC ne puisse pas se saisir lui-même pour tous les types de lois.
    Il est temps pour moi que le week-end arrive.

  • [^] # Re: Le conseil peut se saisir

    Posté par . En réponse au journal Une pétition contre le Patriot Act à la française (art. 20 (anc. 13) de la PM). Évalué à 3.

    Ce serait trop facile sinon de contourner la Constitution…

    Je n'ai pas compris. C'est ironique ?

    Désolé, je suis en mode cerveau off.

  • [^] # Re: Forge

    Posté par . En réponse à la dépêche Ned et les maki 0.1. Évalué à 1.

    Les Kimsufi ou les dedibox sont pas mal. Mais ça reste peut-être encore un peu cher, si t'es étudiant.

  • # To parse or not to parse

    Posté par . En réponse au message Envoyer une url sur une adresse en gmail sans que Googlebot aille fourrer son nez ensuite. Évalué à 2.

    Tiens, c'est marrant. Je me suis justement posé la question il y a quelques semaines : est-ce que Google lit le contenu d'un mail envoyé par (ou à) gmail ?
    Du coup, pour tester, j'ai créé une page HTML avec un nom à la con, dont je suis le seul à connaître l'adresse. Puis j'ai envoyé ce lien depuis une adresse gmail, et également vers une adresse gmail créée pour l'occasion. Donc vraiment personne ne connaît l'adresse de la page.
    Et depuis je surveille les logs de Nginx pour voir si google vient crawler.
    En 3 semaines, Google n'est jamais venu crawler ma page. Donc pour l'instant, rien ne me permet d'affirmer que Google a parsé l'URL de mon email. C'est embêtant parce que si Google était venu crawler ma page, j'aurais pu affirmer que mon email avait été lu pour parser l'URL, mais là, je ne peux rien affirmer =/

  • [^] # Re: GNU/SystemD/Linux

    Posté par . En réponse au journal Systemd va gagner une console système, un bootsplash et un login-screen. Évalué à 10.

    Je suis méchant mais demandez à n'importe qui dans la rue ce que je déteste sur Debian

    J'ai demandé à un type dans le métro, il m'a répondu "ta gueule". :(

  • [^] # Re: Vaut mieux savoir qui cause

    Posté par . En réponse au journal Démocratie : histoire d'un malentendu. Évalué à 1.

    Dans l'histoire, celui qui fait chier, c'est le citoyen, faudrait l'interdire de voter (et d'ête tiré au sort il ferait pas comme toi tu as comme bonne idées).

    Je suppose qu'il y a une attaque dans cette phrase, surtout ce qui est entre parenthèses, mais comme je n'ai rien compris, je ne pourrai pas répondre, désolé.

    Zut alors, on peut pas être dictateur! Il faut vivre avec les autres, leurs idées…

    Ce n'est pas du tout ce que je voulais dire. Les (deux) principaux groupes politiques, c'est à dire ceux qui peuvent avoir un espoir d'influencer le cours des choses sont dirigés par qui ? La réponse n'est pas très compliquée, il y a à peu près un groupe politique par grand parti politique.

    Ceci dit, tu es très mignon avec tes histoires de "convaincre le citoyen". Il y a encore de la place dans ton monde de bisounours ou bien vous êtes déjà trop ? (oui, moi aussi je peux être condescendant)

  • [^] # Re: Vaut mieux savoir qui cause

    Posté par . En réponse au journal Démocratie : histoire d'un malentendu. Évalué à 6.

    On ne doit pas vraiment vivre dans le même monde.
    Où est-ce que tu as vu qu'il suffisait d'avoir de la volonté et des bonnes idées pour exister dans le paysage politique ?
    Pourquoi crois-tu que les politiciens s'accrochent tant qu'ils peuvent à leur grands partis, même quand ça les force à s’asseoir sur leurs idéaux (si tant est qu'ils en aient) ? Si tout était si simple, ils créeraient leur parti dès que quelque chose leur déplaît.
    Un citoyen ordinaire n'a aucune chance d'influencer de quelque manière que ce soit la vie politique nationale. Et même si, soyons fou, il se faisait élire au parlement, qu'est ce qu'il y ferait ? Pour caresser l'espoir d'influencer la vie politique, il faudrait qu'il se joigne à un groupe politique…

    Encore une fois, c'est bien de voir la théorie, mais il faut voir ce qu'il se passe en pratique.

  • [^] # Re: Vaut mieux savoir qui cause

    Posté par . En réponse au journal Démocratie : histoire d'un malentendu. Évalué à 2.

    Où est la cause, où est la conséquence ?

    Je ne sais pas, et c'est difficile d'avoir un avis objectif là-dessus.
    Mais qu'il s'agisse d'une cause ou d'une conséquence, le résultat est là : le pouvoir est aux mains d'une petite "élite" (entre guillemets parce qu'il ne s'agit pas d'une élite : il y a beaucoup de médiocres, c'est pour ça que parler d'aristocratie ne me paraît pas justifié), ce qui est la définition même d'une oligarchie.

  • [^] # Re: Vaut mieux savoir qui cause

    Posté par . En réponse au journal Démocratie : histoire d'un malentendu. Évalué à 6.

    Excuse moi, mais ce que tu dis me semble un peu naïf. A l'heure actuelle, pour se faire élire, il n'y a pas beaucoup d'autre solution que d'entrer dans un grand parti politique. On pourra bien sûr trouver quelques exceptions, mais elles restent ce qu'elles sont : des exceptions.
    Il ne s'agit pas de regarder ce qu'en théorie, les citoyens pourraient faire : bien sûr qu'un citoyen ordinaire, salarié d'une entreprise, commerçant, ou bien ouvrier pourrait, en théorie, se présenter aux présidentielles et pourrait, en théorie, être élu président. Mais il faut regarder ce qu'il se passe en réalité.
    Et la réalité, c'est que la politique s'est professionnalisée, et qu'à peu près tous les hommes politiques viennent des mêmes milieux, fréquentent les mêmes cercles, vivent dans le même monde : pas le nôtre. Ça me paraît franchement difficile de le contester. Et ce n'est pas valable uniquement pour les hommes politiques, c'est le cas également des hauts fonctionnaires.
    Je n'ai pas dit qu'on avait affaire à une oligarchie institutionnalisée. On a affaire à une oligarchie de fait.

  • [^] # Re: Vaut mieux savoir qui cause

    Posté par . En réponse au journal Démocratie : histoire d'un malentendu. Évalué à 3.

    Les aristos sont aristos (par héritage en plus)

    Euh. Il faudrait revoir la notion d'aristocratie. Aristocratie != noblesse ou bourgeoisie. Un pouvoir aristocratique ne se transmet pas par héritage.

    Ceci dit, on est loin d'une aristocratie, à mon avis. On a une sorte d'oligarchie, ça fait peu de doute (dans mon esprit en tout cas), mais je n'ai pas l'impression que ça soit de l'aristocratie.

  • [^] # Re: Bof

    Posté par . En réponse au journal Gnome 3.8 dans debian Jessie !. Évalué à 6.

    Euh. xclock donne l'heure, non ? Ça fait beaucoup de trucs à tester. Si les utilisateurs veulent voir l'heure, ils ont qu'à s'acheter une montre, ou installer une extension. Un DE c'est pas fait pour montrer l'heure.