• # Ce n'est malheureusement pas pour tout de suite et peut être pour jamais

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    Le développeur de Collabora a proposé son patch à Wine et a écrit:

    Au fait, on m'a dit dans les discussions précédentes, qu'il faudrait qu'un tel patch soit acceptable pour upstream. Quelles sont les critères d'acceptation ?

    Un des mainteneurs de Wine a répondu en gros:

    1. Il faut une réponse positive d'Alexandre
    2. Le driver Wayland doit être au moins entièrement compatible avec les fonctionnalités du driver X11, voire même "plus compatible". Ceci inclus du point de vue du protocole et également être compatible avec tous les gestionnaires de fenêtres. Je veux que ce soit actif par défaut dans staging et qu'il y aie peu de rapports de bugs à ce sujet, comme preuve que le driver n'est pas une mauvaise idée.
    3. 4. 5. Des promesses des développeurs de maintenir le patch, le rebase si besoin et faire la maintenance eux-même à long terme.

    Même avec tous ces points réalisé, je ne suis pas particulièrement enthousiaste avec ce nouveau driver. Je reconnais que je n'ai peut être pas de pouvoir de décision à ce sujet que je ne suis pas un développeur X11 et que je manque de contexte, mais je n'aime pas la manière dont un protocole avec des fonctionnalités incomplètes a été poussé de force dans les applications avec une intention de rapidement remplacer et supprimer le protocole précédant.

    Pour le point "1", je ne connais pas Alexandre, mais il doit avoir autorité dans le sujet, soit.

    Pour le point "2", je comprend en partie, mais je trouve ça particulièrement lourd pour le développeur nouveau venu qui souhaite aider. Surtout associés à toutes les promesses que le nouveau venu doit faire.

    J'ai l'impression que le mainteneur lui dit:

    Si tu veux que ton patch passe chez les testeurs, tu dois promettre d'avoir terminé ton patch, qu'il n'y a aucuns bugs et qu'il règle toutes les incompatibilités Wayland / X11 [ce qui est hors sujet pour le développeur du driver évidemment], que tous les gestionnaires de fenêtre fonctionnent [il devra modifier les gestionnaires de fenêtre ?], que tu proposes plus de fonctionnalités et que tu deviennes mainteneur toi-même.

    La barrière est plutôt très haute et je trouve que c'est le meilleur moyen de décourager / dégoûter un potentiel nouveau contributeur, même si son entreprise s'appelle "Collabora[tion]"…

    En fait, le mainteneur me donne surtout l'impression d'avoir beaucoup de rancœur face à Wayland et il pense que le développeur de Collabora pourra résoudre tous ses problèmes grâce à son patch pour Wine.

    De mon point de vue, il aurait été plus honnête d'être plus direct avec une réponse du genre: "Je suis mainteneur, mais je ne suis pas intéressé par un driver pour Wayland. Il faut regarder avec les autres mainteneurs" et, ensuite, mettre son dernier paragraphe pour expliquer ce qui ne l'intéresse pas dans Wayland. Parce que là, les directives qu'il a donné son clairement disproportionnées pour un nouveau driver dont le développement vient de débuter.

    • [^] # Re: Ce n'est malheureusement pas pour tout de suite et peut être pour jamais

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      Pour information, j'ai regardé la liste des mainteneurs de Wine (suite à un commentaire sur Hacker News) et j'ai trouvé que, en effet, Zebediah est un des nombreux mainteneurs de Wine et en particulier, de la branche wine-staging.

      Par contre, il n'est pas mainteneur du driver X11 (c'est Alexandre Julliard), ni de ce qui touche aux window manager à priori. Il serait donc possible que, malgré son avis, d'autres mainteneurs et développeurs de Wine trouvent de l'intérêt au driver Wayland.

      Par contre, comme il "maintient la branche wine-staging" (je ne sais pas vraiment ce que ça veut dire), ça risque d'être compliqué de le convaincre de fusionner le patch si aucun des développeurs (soit du patch, soit ceux déjà participant à Wine) ne se propose comme mainteneur du driver Wayland.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.