• # Lien direct

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+7/-0).

    https://www.cnil.fr/fr/la-cnil-publie-son-quatrieme-avis-adresse-au-parlement-covid-19

    Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

  • # J'ai testé pour vous : cas contact

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+10/-0).

    J'ai eu un cas contact dans ma famille lors d'une séance de sport. Je découvre que leur gestion est très loin de ce que j'imaginais:

    • l'entraîneur et ses assistants ne sont pas considéré comme cas contact, car ils portent un masque ;
    • la famille n'a été prévenu que 6 jours plus tard…
    • la qualité de cas contact n'est pas récursive ;
    • l'Agence Régionale de Santé a demandé au club de sport de collecter les identités et INS via un fichier Excel envoyé par mail.

    Bref au niveau sanitaire, c'est pas terrible et niveau RGPD, je me demande s'il ne faut pas appliquer la peine de mort après torture pour que les gens arrêtent de faire n'importe quoi avec les données sensibles…

    Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

    • [^] # Re: J'ai testé pour vous : cas contact

      Posté par  . Évalué à 4 (+3/-1).

      Les promesses politiques n'engagent que les personnes qui y croient…
      Le passe sanitaire n'a donc pas fait barrière dans cette salle ?
      Faire du sport masqué vous immunise selon quelles études ? (moi j'y crois moyen de juger de tels cas non contacts sans tests) Du coup, on peut exclure du fichier aisselle les personnes qui avaient leur masque non ?

      “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

    • [^] # Re: J'ai testé pour vous : cas contact

      Posté par  . Évalué à 3 (+2/-1).

      la qualité de cas contact n'est pas récursive ;

      Heureusement, sinon en pratique ça équivaut très vite à un confinement si tu ne bornes pas assez violemment, genre « profondeur : 1 »

  • # Sérieux ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1 (+1/-4).

    Suis-je seul à trouver aberrante la demande de la Cnil ? Quoique certainement parfaitement légale, existe-t-il seulement des pistes crédibles pour y répondre sérieusement ? Ou s’agit-il d’un abus administratif ? Ces questions étant posée sans considérations pour les débats relatifs au pass.e sanitaire.

    « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

    • [^] # Re: Sérieux ?

      Posté par  . Évalué à 9 (+7/-0). Dernière modification le 01/12/21 à 04:33.

      Ce n'est que mon avis sur cet avis, il vaut ce qu'il vaut (donc rien), mais je trouve cela normal.

      La CNIL s'était prononcé sur ce fichier, et a accordé une dérogation dans le cadre de la lutte contre la pandémie.

      Jusque là, c'est ok, et c'est sur sollicitation du gouvernement qu'elle intervient (https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043915894 ; "Saisie par le ministre des solidarités et de la santé d'une demande d'avis relative au projet de décret […]")

      Je lis divers constats cependant dans ce rapport. Sauf erreur :

      • d'une part un suivi de ses recommandations, effectuées par les gestionnaires, ce qui est rassurant
      • par contre, des manquements/défauts de la part de prestataires, ce qui est plus problématique et pose question

      Enfin, dans le cadre de cette dérogation, la CNIL réévalue sa dérogation et demande si la constitution, alimentation et utilisation de ce fichier a un impact. C'est son rôle, et c'est un processus normal pour une telle autorisation je pense. Il est à noter que l'autorisation n'est pas levée, elle reste, il y aura un prochain avis (le 5ième). Comme il manque des éléments d'évaluation, la CNIL souligne lesquels. Si l'élément de l'apport du fichier est démontré, ça clos un peu les choses au niveau de la dérogation, même si ce sera sujet à actualisation je pense. Ne resterait surtout que les problèmes de non sécurisation et consorts des prestataires comme gros point noir.

      Je ne vois pas une grosse menasse de sanction ou autre, rien que de la procédure normale dans tout ça. Que ça ne fasse pas plaisir, c'est une autre histoire.

      Matricule 23415

    • [^] # Re: Sérieux ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+4/-0).

      S'il n'y a pas de piste crédible pour montrer l'utilité du pas sanitaire, c'est plutôt le gouvernement qui fait de l'abus administratif :-)

      Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

      • [^] # Re: Sérieux ?

        Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

        Le pass sanitaire a montré son utilisé cet été: on est passé en 2 mois de derniers de la classe à premiers de la classe. Durant l'été, il a aussi servi de limiteur de foule pour certains espaces communs.

        Aujourd'hui, son utilité devient plus contestable: 90% de la population éligible est vaccinée, donc l'utilité "jauge" du pass n'existe plus.

        Maintenant, il est utilisé de la même manière pour pousser la 3ème dose. Est-ce que c'est une utilisation légitime ? pas sûr.

        Est-ce que les Français seraient aujourd'hui aussi bien protégés par le vaccin sans l'introduction de ce pass ? Et bien c'est là le piège: impossible à prouver ! On sait juste qu'en juin/juillet, la prise de rendez-vous pour une 1ère dose chutait en flèche.

        • [^] # Re: Sérieux ?

          Posté par  . Évalué à 2 (+1/-1). Dernière modification le 01/12/21 à 10:03.

          Une critique des anti-pass qui me semblait pertinente est que ça permettait d'être présent dans des sites fermés sans masque alors même qu'on savait déjà que le vaccin n'empêche pas d'être contaminé et donc contaminant (sans doute moins et moins longtemps mais contaminant quand même). Comme par ailleurs, le vaccin ne protège pas à 100%, ça pouvait conduire à des contaminations évitables alors qu'on se croyait dans un entre-soi protégé n'incitant pas à garder les autres gestes barrière (distanciation, lavage de mains, etc…).

          Si j'ai bien compris, ce n'est plus le cas maintenant : le pass ne dispense pas du port du masque (sauf, j'imagine, dans les bars et restaurants).

  • # La Cnil perd patience

    Posté par  . Évalué à 7 (+5/-0).

    Je trouve que le début du titre est une interprétation orientée du document de la CNIL. J'aurais trouvé plus neutre (et donc plus objectif), pour un lien, de s'en tenir à "La CNIL demande des chiffres sur l'efficacité du pass sanitaire".

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.