Journal Le libre otage des grandes entreprises ?

Posté par .
Tags : aucun
-20
26
juin
2010
Bonjour,

ce journal n'est pas une revue exhaustive et argumentée de la contribution des grandes entreprises à linux et au mouvement du logiciel libre, mais plutôt l'expression d'une inquiétude, dont je voudrai me faire l'écho, et également une requête pour connaître vos avis éclairés sur le sujet.

Donc, linux, pour parler d'un logiciel qui a sa place ici, est un système d'exploitation libre et gratuit (nécessite de la bande passante néanmoins). Ce logiciel est soutenu en grande partie par des entreprises d'informatique d'envergure mondiale (Google, RedHat, IBM, …).

Que se passerait-il, si un jour, ces entreprises cessaient de contribuer à Linux ? Que deviendrait le système, vers quoi évoluerait-il ? Est-ce que nous verrions l'émergence de nouveaux systèmes d'exploitation ? Est-ce que Linux continuerait d'être développé et amélioré ? Est-ce que nous ne sommes pas captifs, en quelque sorte, de quelques trust boursiers nous donnant l'illusion de la liberté ?

Je vais à présent parler d'une entreprise assez décriée sur ce site : Apple. Apple utilise sans remord les technologies compiz, si j'ai bien compris, qui permettent d'utiliser un bureau 3D sur un ordinateur. Mais quelle est la part réelle de leur contribution aux bureaux 3D (je ne connais pas bien cette technologie) sous linux ? Sont-ils de simples petits contributeurs, ou sont-ce eux qui ont créé ces logiciels faisant de Linux une alternative intéressante aux OS privateurs bling-bling tels que Windows Vista et Windows seven ?

Enfin, je voudrai rappeler que Apple a maintenant la propriété de cups. Qu'est-ce que cela veut dire concrètement ? Est-ce que Apple, dans sa volonté d'enfermer l'utilisateur, ne montre rien d'autre qu'une velléité dominatrice visant à asseoir son monopole sur l'univers des outils informatiques ? Dans cette hypothèse, linux est un concurrent direct de Apple sur le marché des systèmes d'exploitation de type unix. Pour quoi alors ne pas priver les distributions linux de leurs outils les plus indispensables, tels que le serveur d'impression ? Est-ce que cela ne risque pas d'arriver un jour ?

Amis libristes, je serai heureux d'entendre votre avis sur la question.

Cordialement.
  • # trops gros

    Posté par . Évalué à 10.

    Trop gros, passera pas.....
    • [^] # Re: trops gros

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Si ca passera, en plus il faut beau dehors.

      « En fait, le monde du libre, c’est souvent un peu comme le parti socialiste en France » Troll

  • # Compiz

    Posté par . Évalué à 10.

    Apple n'utilise pas compiz, mais a créé son propre système de compositing il y a, je pense, relativement longtemps.

    On ne peut donc surement pas leur attribuer une contribution dans ce domaine.

    Concernant CUPS, tant que la licence reste permissive (ce qui ne devrait pas changer), je ne pense pas qu'il y ait de soucis à se faire. (fork toujours possible).
    • [^] # Re: Compiz

      Posté par . Évalué à 2.

      il me semble meme que le systeme de compositing de OSX s'appele Quartz

      ce qui evidemment ne veut pas dire qu'Apple ne s'est pas inspiré de ce qui se fait ailleurs (Compiz, Aero, ou autre...)
      • [^] # Re: Compiz

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Bien sûr, en sortant OSX en version finale 5 ans avant la première beta de Vista et avant Compiz (donc en ayant encore plus d'avance que ces 5 ans), ils se sont inspirés.

        Je suis le premier à avoir le poil hérissé quand je lis qu'Apple révolutionne les baladeurs en « inventant » la lecture aléatoire, ou les téléphones en « inventant » la visiophonie, le fait est que s'il y a un point où Apple a clairement innové c'est le compositing.
  • # d'autres questions se posent aussi

    Posté par . Évalué à 10.

    Par exemple : que se passerait-il pour linux si un astéroïde détruisait toute vie sur Terre ?

    Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Re: d'autres questions se posent aussi

      Posté par . Évalué à 10.

      pas grave, un ordinateur équipé de linux n'a pas besoin de vie pour fonctionner, il restera quand même Chat80, Wolfram Alpha, iGod, ALICE, jabberwacky et ELIZA pour discuter entre eux.

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # Donnant/donnant

    Posté par . Évalué à 5.

    Si les entreprises contribuent aux logiciels libres c'est qu'elles ont quelque chose à gagner.

    Par exemple :
    * S'affranchir d'une solution qui ne répond pas à leur besoin en développant sa propre solution.
    * Fédérer une communauté qui apporte(ra) des contributions en terme de codes et/ou de notoriété.

    Tant que les entreprises y auront un intérêt, elles contribueront au libre. Et si elles viennent à arrêter leur contribution aux projets et bien alors il sera toujours possible, comme dit précédemment, de les poursuivre à travers des forks si la communauté du libre l'estime nécessaire avec ou non la participation d'autres entités en support.
  • # Réponses

    Posté par . Évalué à 4.


    Je vais à présent parler d'une entreprise assez décriée sur ce site : Apple. Apple utilise sans remord les technologies compiz, si j'ai bien compris, qui permettent d'utiliser un bureau 3D sur un ordinateur. Mais quelle est la part réelle de leur contribution aux bureaux 3D (je ne connais pas bien cette technologie) sous linux ? Sont-ils de simples petits contributeurs, ou sont-ce eux qui ont créé ces logiciels faisant de Linux une alternative intéressante aux OS privateurs bling-bling tels que Windows Vista et Windows seven ?

    Tu as mal compris, MacOSX n'a jamais utilisé compiz, puisque les effets 3D de bureau existaient avant la création de compiz.
    compiz est né d'un dśir de créé de tels effets sur les systèmes d'exploitation utilisant X comme programme d'affichage.


    Enfin, je voudrai rappeler que Apple a maintenant la propriété de cups. Qu'est-ce que cela veut dire concrètement ? Est-ce que Apple, dans sa volonté d'enfermer l'utilisateur, ne montre rien d'autre qu'une velléité dominatrice visant à asseoir son monopole sur l'univers des outils informatiques ? Dans cette hypothèse, linux est un concurrent direct de Apple sur le marché des systèmes d'exploitation de type unix. Pour quoi alors ne pas priver les distributions linux de leurs outils les plus indispensables, tels que le serveur d'impression ? Est-ce que cela ne risque pas d'arriver un jour ?


    Non, la licence de cups permet de forker.
  • # le libre c'est ...

    Posté par . Évalué à 6.

    ... des contributions. (entre autre).

    Et on ne peut à mon avis que noter que le libre ne serait probablement pas ce qu'il est sans les contributions d'IBM and co.

    Que ce passerait-il si ils arrêtaient ? Le libre "retrouverait" l'état dans lequel il était avant leur arrivée, modulo leur contributions qui de toutes façon resteront libres.

    La question devient alors que serait le libre si ils n'avaient jamais contribué ?
  • # Apple ne s'intéressera bientôt plus au ordinateurs traditionnels

    Posté par . Évalué à 7.

    Je pense qu'Apple s'est mis dans la tête que le fric est dans les portables et autres baladeurs, c'est le simple con-sommateur qui est la véritable poule aux oeufs d'or. Apple veut verrouiller le marché dès sa naissance. Il sait que les simples utilisateurs s'en fichent pas mal des libertés informatiques tant qu'ils peuvent en avoir et en mettre plein la vue. Pour les développeurs, eh bien ce sont des hommes faits de chair et de sang et la chair est faible, traduction : ils iront là où le pognon se trouve et mettront leur conscience au recyclage.

    Pour ce qui est de Mac OS X, c'est pas pareil, le marché des logiciels est déjà dominé par des mastodontes telles qu'Adobe et Microsoft. De plus ce marché contient trop de geeks pour qu'Apple puissent leur imposer quoi que ce soit, sans parler du fait qu'OSX est en partie fait de logiciels libres (le noyau BSD, gcc, etc.). Jobs a dû lire Sun Tzu et il sait que certaines batailles ne valent pas la peine d'être menées.

    PC et smartphones : nous n'avons pas les mêmes valeurs (toutes acceptions confondues)

    Maintenant, les utilisateurs sont libres de devenir les esclaves d'une plate-forme ou d'une organisation à but lucratif et ce n'est pas comme s'ils n'avaient pas le choix...
    • [^] # Re: Apple ne s'intéressera bientôt plus au ordinateurs traditionnels

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Il commence a avoir des rumeurs sur un re-nommage de mac os x, en iOS. Ce qui amènerait à avoir «ios mobile» (iphone et ipad), «ios desktop», et «ios server».

      Ça semble une très bonne occasion pour limiter au maximum l'utilisateur dans un modèle beaucoup plus fermé que mac os x.

      À mon avis, c'est une bonne chose pour le libre en général. Il y a beaucoup de gens qui sont passés de windows a mac os x pour le confort d'utilisation. Maintenant qu'une distribution comme Ubuntu est plus agréable que mac os x, certains vont encore changer d'environnement. Très peu au total, car beaucoup risquent de retourner sur windows, mais quand même un nombre non négligeable.

      Envoyé depuis mon lapin.

  • # Déjà premier erreur

    Posté par (page perso) . Évalué à -2.

    Ce que tu évoques ce n'est pas "Linux" mais de "GNU/Linux"
    avec juste linux "t'irais pas bien loin" (facon de parler)
    • [^] # Re: Déjà premier erreur

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Ce que tu évoques ce n'est pas "Linux" mais de "GNU/Linux"

      Ça dépend, il me semblait nottament que ChromeOS et Androïd était surtout fait avec des logiciels BSD, plutôt que GNU. Une distribution Linux, n'est pas forcément GNU (et rien qu'avec les outils GNU, tu n'irais pas loin non plus).

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Déjà premier erreur

        Posté par . Évalué à 0.

        Si si, avec GNU tu peux absolument tout faire, sans aucune exception, même le café:
        GNU/Emacs!

        Il ne reste qu'à convaincre Mme Michu de l'intérêt de la greffe de doigts additionnels...

        ------------>[ ]
      • [^] # Re: Déjà premier erreur

        Posté par . Évalué à 1.

        Android n'est pas une distribution GNU/Linux.

        Pour l'explication c'est simple:
        Les distributions réalisées en fusionnant les outils GNU à Linux sont des distributions GNU/Linux.

        L'OS des télévisions Philips n'est pas une distribution GNU/Linux
        Le HTC machinchose ac Android n'utilise pas une distribution GNU/Linux.

        Après, ben moi je dirais qu'il y a Ubuntu, Mandriva, Fedora , RedHat, Suze ( hips ) , Debian, et les autres, qui ont le mérite de leur nom, quant à savoir comment elles fonctionnent ( que ce soit une distribution GNU/Linux ) , c'est une gageure qui a surtout un coût dans la sensibilité et qui peut entraîner des explications aiguës .

        Sedullus dux et princeps Lemovicum occiditur

  • # T'es du genre à te plaindre qu'on accepte tes cadeaux ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    >> Apple utilise sans remord les technologies compiz,

    Bon, en omettant le fait que, comme l'ont signalé d'autres commentaires, tu te goures dans cette affirmation, pourquoi devraient-ils avoir des remords ?

    Tu utilises une licence qui dit « copiez-moi ! copiez-moi ! copiez-moi ! » (la chanson du libro) et tu voudrais te plaindre qu'on te copie ?!
    T'es pas du genre à vouloir une licence libre, mais juste pour toi ?
  • # Bof

    Posté par . Évalué à 1.

    GNU/Linux existait avant que des entreprises y contribuent, (certains diront même que GNU/Linux n'a pu se développer que parce qu'on n'a pas demander l'avis des entreprises privées...) Si demain elles arrêtent de contribuer, l'aventure continuera entre libristes intégristes, comme avant...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.