Journal DADvSI : Le ministre veut l'interropérabilité à condition qu'un logiciel libre ne montre pas comment il fait !

Posté par  .
Étiquettes :
0
16
mar.
2006
M. le Ministre Rien, dans la rédaction proposée par le Gouvernement, n'interdit la publication d'un code source d'un logiciel indépendant. La lecture d'un DVD est parfaitement légale et légitime sur un logiciel libre tournant sous Linux ou n'importe quel autre système. Un code source doit cependant être soumis aux mêmes règles que le logiciel correspondant ; il faut notamment éviter qu'il contienne des indications sciemment conçues pour faciliter un contournement.

Donc, un logiciel libre à le droit d'être interropérable mais :
- sans contourner le DRM
- sans donner d'information sur comment le faire

J'ai du mal à imaginer un logiciel interopérable qui non seulement ne contourne pas un DRM mais en plus ne donne pas d'information sur comment faire !

On aurait pu imaginer un VLC légal qui essait de décoder les conditions d'utilisation d'un DRM et les respecter mais les infos pour s'en passer seront forcément inclus dans le code source.

Bref, j'ai l'impression que le ministre ne comprend pas du tout comment fonctionne un DRM.
  • # Est-ce une surprise ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    Bref, j'ai l'impression que le ministre ne comprend pas du tout comment fonctionne un DRM.

    Les débats d'hier soir ont mis en lumière plusieurs choses:
    - le ministre comme le rapporteur ne comprennent rien aux logiciels libres
    - le ministre comme le rapporteur ne comprennent rien aux DRM
    - le ministre comme le rapporteur veulent nous faire croire qu'il suffira de demander à Microsoft et Apple de rendre leurs formats interopérables (on en rit d'avance)
    - le ministre comme le rapporteur ont passé leur temps à systématiquement rejeter les propositions d'amendement sans même les écouter: l'amendement 316, adopté "avec enthousiasme" par ces deux clowns aurait été inutile s'ils avaient adopté quelques uns des amendements précédents (qui n'avaient comme défaut que d'être proposés par la gauche)

    Ces deux bras cassés font honte à la démocratie et honte à la France.
    • [^] # Re: Est-ce une surprise ?

      Posté par  . Évalué à 7.

      amendement à l' ARTICLE 13 qui concerne l'interdiction de contournement proprement dit :

      Rédiger ainsi le III de cet article :

      « III. - Ces dispositions ne sont pas applicables aux actes réalisés à des fins d'interopérabilité ou de sécurité informatique, dans les limites des droits prévus par le présent code. »


      Le problème est que je ne vois pas trop où la phrase se place dans l'article. Mais cela rendrait DeCSS légal.

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Est-ce une surprise ?

        Posté par  . Évalué à 4.

        C'est le dans les limites des droits prévus par le présent code. qui pose problème.

        Quand on te dit « Oui, mais », neuf fois sur dix, le « Non » est dans le « Mais ».

        Si les « limites » sont de ne pas faire un logiciel « manifestement » destiné à laisser les gens contrefaire avec, alors, la garantie est autant du toc que le collège des médiateurs qui peut abaisser à zéro le nombre de copies privées...
    • [^] # Re: Est-ce une surprise ?

      Posté par  . Évalué à 7.

      Mais non c'est toi qui n'a rien compris!

      Le ministre nous a sorti la meilleur loi du monde contre le piratage. Il ne peut pas se tromper, il a consulté les meilleurs spécialistes du domaine (Microsoft, Vivendi Universal, etc ...). Puis de toute façon, par définition, nos chers ministres ne _PEUVENT PAS_ se tromper! !
      • [^] # Re: Est-ce une surprise ?

        Posté par  . Évalué à -3.

        s'il a pas compris, c'est peut etre tout simplement parceque ca l'interesse pas?
        • [^] # Re: Est-ce une surprise ?

          Posté par  . Évalué à 9.

          A mon avis il a très bien compris, peut être même qu'il s'en veut de faire ça.
          Le commentaire de Wauquiez sur le forum framasoft [1] (son identité a été confirmé par les modos) résume très bien la situation. La pression est énorme, à mon avis à la fois pour les députés mais aussi pour le ministre. Pour eux il y a le risque d'être mis au placard lors des prochaines élections.
          Je ne sais pas quels sont les moyens d'influence des majors/éditeurs de logiciels mais visiblement ils ont l'air de faire de l'effet.

          [1] http://forum.framasoft.org/viewtopic.php?p=117679#117679
          • [^] # Re: Est-ce une surprise ?

            Posté par  . Évalué à -2.

            nan mais laisse tomber, j'avais bien compris, le post est au second degre, c'est un running avec totof2000 rapport au dernier caca nerveux de gnap gnap qui a lance une enfilade sur 2 journaux avec ce genre de reponse.
            • [^] # Re: Est-ce une surprise ?

              Posté par  . Évalué à 4.

              Exact, mais si'l n'a pas compris le running c'est qu'il n'en a pas besoin :)

              Donc pour résumer, moins tu comprend quelque chose, moins tu en as besoin. Si tu gnore quelque chose, c'est que tu n'as pas besoin de savoir. Au final je me demande pourquoi on dépense des sommes énormes en Recherche pour apprendre à connaitre le monde qui nous entoure (exploraion de Mars par exemple): si on ne connait pas, c'est qu'on en a pas besoin (avec cette mentalité on en serait certainement à vivre dans des grottes, a se chauffer au feu de bois, etc ... Mais ce ne serait peut-être pas plus mal: y aurait pas Internet, pas de pirates, pas de copie illicite, pas de P2P pas de DADVSI, etc ....).
              • [^] # Re: Est-ce une surprise ?

                Posté par  . Évalué à -1.

                oui, mais le truc bien, c'est que ca marche aussi dans l'autre sens.

                ben oui, moins t'en as besoin, et moins tu t'y interesse!!!

                la classe americaine quoi.
    • [^] # Re: Est-ce une surprise ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.


      Les débats d'hier soir ont mis en lumière plusieurs choses:
      - le ministre comme le rapporteur ne comprennent rien aux logiciels libres
      - le ministre comme le rapporteur ne comprennent rien aux DRM


      Je serais pas aussi affirmatif... Je suis les débats en direct plusieurs jours, et contrairement à ce qu'on avait annoncé, je trouve les députés surprenament au courrant sur la question. En fait, depuis que le sujet a pris de l'importance, tout le monde s'est pas mal renseigné.
      Concernant le ministre (et encore plus le rapporteur), il faut faire la part des choses entre l'incompétence et la mauvaise foi... et des fois (ok c'est rare), ils ont même des arguments valables!

      Alors c'est à la mode de dire que les députés y connaissent rien, mais je suis pas sûr que ce soit encore vraiment exact!
      • [^] # Re: Est-ce une surprise ?

        Posté par  . Évalué à 7.

        Le véritable problème est l'incompétence du rapporteur.
        C'est véritablement lui qui est censé avoir travaillé plusieurs années sur le sujet.
        Ce sont ses convictions à lui qui torpillent le débat.
        RDDV n'est que suiveur dans l'histoire
      • [^] # Re: Est-ce une surprise ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

        Le pire c'est que je pense comme toi. Mais je préfère me dire qu'ils ne comprennent rien plutôt que me dire qu'ils comprennent parfaitement et qu'ils jouent l'hypocrisie à fond.

        Mon opinion actuelle de l'homme politique est suffisamment catastrophique comme ça.
        • [^] # Re: Est-ce une surprise ?

          Posté par  . Évalué à 7.

          Biensur qu'il comprend TRES BIEN ce qu'est le logiciel libre!

          Mais rendez vous compte, en décembre ils ont été "désavoués" par leur propre majorité, et dois-je rappeler que RDDV fait partie du gouvernement Villepin? Ils ne lachent rien pour ne pas s'avouer vaincu face à leur objectif premier: réformer la France. Ils se sentent déja en difficulté face au CPE, mais ne veulent rien lacher, alors si ils n'ont plus de majorité à l'assemblée et si ce texte ne passe pas c'est la fin de leurs éspoirs! Ils sont prets à monter les jeunes les uns contre les autres! Et dans notre cas les députés de droite ont du être gravement brieffé...

          conclusion: faut vraiment changer de gouvernement... on est dans l'impasse.
  • # et plus ...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

    Bref, j'ai l'impression que le ministre ne comprend pas du tout comment fonctionne un logiciel libre.
    • [^] # Re: et plus ...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      En gros, il pense que tant qu'il n'y a pas de :

      /* decommenté pour pouvoir copier
      FUCKDRM=1*/


      La modification du code source sera méga compliqué ;)
    • [^] # Re: et plus ...

      Posté par  . Évalué à 5.

      ou alors il le sait !
  • # Mais ça vous dérange tant que ça ?

    Posté par  . Évalué à 8.

    La loi DADvSI va passer ? On va se retrouver avec plein de DRMs ? Et alors ?

    Oh là là, quelle catastrophe, je ne vais pas pouvoir écouter les dernières daubes ni acheter les tous nouveaux nanars sur mon bô Linusque !

    Cette industrie se fout de la gueule de ses clients, les traite en même temps comme des délinquants et des vaches à lait ? Et vous voulez continuer à les engraisser ? Il y a plein d'autres choses à faire avec de l'argent qu'acheter des CDs/DVDs ou aller au ciné.

    Je sais pas vous, mais en ce qui me concerne, qu'ils aillent se faire foutre ! Une bonne grosse baisse de leurs chiffres ne leur ferait de mal de toutes façons.
    • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

      Posté par  . Évalué à 10.

      Le problème est que toi tu es conscient du problème. Mais la majorité passe outre. Les gens ont assez de problème pour s'en rajouter, alors ils se résignent à acheter les CDs. C'est le même problème que pour l'eau surtaxée ou les carburants.

      Ceux qui sont sensibilisés au problème peuvent arrêter d'acheter les CDs DRMisés, ça n'empêchera pas les majors de continuer à prendre les consommateurs pour des imbéciles. Je n'achète pas les CDs protégés, ça n'empêche qu'il continue à en avoir (4/10 en tête de gondole).
    • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

      Posté par  . Évalué à 10.

      C'est triste ton avis sur le droit d'accès à la culture. Aujourd'hui c'est la musique (que tu ne l'aimes ou ne l'aime pas) demain ce sera les photos, qui numérique aidant, ne seront plus autorisées pour les oeuvres diffusées ou possédés par les majors.

      Disons que la manière de procéder qui consiste à accéder à toutes les requêtes des majors en ignorant toute demande de la population qu'à l'origine un gouvernement est censé défendre pour le bien de la majorité est symptomatique d'une époque où l'argent devient le principal électeur à satisfaire.

      Si vous n'aimez pas ce commentaire c'est qu'il est ironique.

      • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        > Disons que la manière de procéder qui consiste à accéder à toutes
        > les requêtes des majors en ignorant toute demande de la population
        > qu'à l'origine un gouvernement est censé défendre pour le bien de la
        > majorité est symptomatique d'une époque où l'argent devient le
        > principal électeur à satisfaire.

        je suis assez d'accord (et ça concerne plein d'autres débats actuels, cpe et cie ...)

        Une solution pour en finir avec tous ces problèmes, serait simplement d'interdire de le droit de vote (ou le transformer en exception ;-)
        Ainsi, le peuple ne serait plus frustré de ne pas être entendu ...
      • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

        Posté par  . Évalué à 5.

        C'est triste ton avis sur le droit d'accès à la culture.

        C'est pas de culture qu'on parle mais de divertissement.

        De plus je me permets de te rappeler que ce n'est pas moi qui fixe les modalités d'accès au divertissement, mais les majors.

        Je ne fais que tenter de rappeler que le porte monnaie du consommateur est un pouvoir à ne pas négliger. Et j'en ai un peu assez d'entendre des "on va voir ce qu'on va voir en 2007". Si on doit riposter il faut le faire aujourd'hui.
        • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

          Posté par  . Évalué à 5.

          C'est pas de culture qu'on parle mais de divertissement.

          C'est ton avis. Certains peuvent estimer que la musique même la mauvaise est aussi une oeuvre culturelle.

          De plus je me permets de te rappeler que ce n'est pas moi qui fixe les modalités d'accès au divertissement, mais les majors.

          Je ne fais que tenter de rappeler que le porte monnaie du consommateur est un pouvoir à ne pas négliger. Et j'en ai un peu assez d'entendre des "on va voir ce qu'on va voir en 2007". Si on doit riposter il faut le faire aujourd'hui.

          C'est là que le bât blesse: pour que cela fonctionne, il faudrait que ces consommateurs partagent un même état esprit et malheureusement, la tendance actuelle (poussée entre autre, par le néolibéralisme) est de promouvoir l'individualisme et nullement de regrouper des intérêts communs pour qu'ils soient entendus.

          La preuve, le gouvernement et les entreprises redoutent énormément les class action et tout ce qui peut pousser un groupe de personne à défendre un même avis.

          Tu peux prendre une pétition représentant 100.000 électeurs issus de classes moyennes ou populaires, elle aura moins de poids qu'une dizaine d'avocat défendant les intérêts des quelques grands actionnaires de majors.

          Donc, la solution pour quelques uns, disons éclairés, de ne pas acheter les CDs ou ignorer le problème ne saurait être efficace ici.

          Si vous n'aimez pas ce commentaire c'est qu'il est ironique.

          • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

            Posté par  . Évalué à 4.

            C'est ton avis. Certains peuvent estimer que la musique même la mauvaise est aussi une oeuvre culturelle.

            Non. C'est pas juste mon avis.

            La culture c'est pas ce que tu écoutes aujourd'hui. C'est le souvenir de ce que tes parents écoutaient. Bien sur qu'une partie du divertissement d'aujourd'hui deviendra de la culture ( un exemple pour déconner : Quake 4 c'est du divertissement, pong c'est de la culture :D ). Mais aujourd'hui tu écoutes la starac (ou autre chose) pour te divertir. Pour la culture, tu vas plutôt dans un musée.

            C'est là que le bât blesse: pour que cela fonctionne, il faudrait que ces consommateurs partagent un même état esprit et malheureusement, la tendance actuelle (poussée entre autre, par le néolibéralisme) est de promouvoir l'individualisme et nullement de regrouper des intérêts communs pour qu'ils soient entendus.

            Parce que ne pas consommer n'importe quoi n'importe comment, ne pas se faire arnaquer quotidiennement, c'est pas un intéret individuel ?

            Aujourd'hui le CD est à 15 ¤ et je peux en faire autant de copies que nécessaires (pas pour innonder les P2P, juste pour que ma famille puisse l'écouter). Demain je ne pourrais plus le copier, je ne pourrais peut-être même pas l'écouter, mais il sera toujours à 15 ¤. C'est pas défendre un intéret individuel de constater que le produit est devenu beaucoup trop cher par rapport à ce qu'il m'apporte ?
            • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

              Posté par  . Évalué à 4.

              Donc si je comprends bien, ça sert à rien de lire ou d'écouter de la musique aujourd'hui, on va plutôt attendre 15-20 ans quand ce sera de la culture. Pourtant, ce sera le même contenu et ça sera devenu de la culture.
              Bon, ben je vais gagner du temps. J'arrête de lire, regarder les documentaires sur Planète et d'écouter de la musique. Je stocke et je m'y remets dans 20 ans. :-)

              Parce que ne pas consommer n'importe quoi n'importe comment, ne pas se faire arnaquer quotidiennement, c'est pas un intéret individuel ?

              Je crois que tu t'égares. Mon propos était de te faire toucher du doigt que ton attitude individuelle de ne pas acheter ou ignorer le débat ne changerait pas la donne. C'est une action en masse à différent niveau qui fera bouger les choses.
              Pascal Négre se fiche royalement que RodZilla n'achète plus ses disques tant que des millions d'autres continuent.

              Aujourd'hui le CD est à 15 ¤ et je peux en faire autant de copies que nécessaires (pas pour innonder les P2P, juste pour que ma famille puisse l'écouter). Demain je ne pourrais plus le copier, je ne pourrais peut-être même pas l'écouter, mais il sera toujours à 15 ¤. C'est pas défendre un intéret individuel de constater que le produit est devenu beaucoup trop cher par rapport à ce qu'il m'apporte ?

              On est bien d'accord mais tu te contredis là. Tout à l'heure, tu disais qu'il n'y avait qu'à pas acheter pour que ça ne se vende pas. C'est bien beau mais une telle attitude de la part des utilisateurs de LL à l'échelle de tous les clients d'un major, c'est un peu comme voler la carte Moneo de Bill Gates: ça va pas le chagriner beaucoup pour son budget.
              Il ne suffit donc pas que quelques éclairés snobent les majors. Il faut éclairer les autres :-)

              Si vous n'aimez pas ce commentaire c'est qu'il est ironique.

              • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

                Posté par  . Évalué à 4.

                Donc si je comprends bien, ça sert à rien de lire ou d'écouter de la musique aujourd'hui, on va plutôt attendre 15-20 ans quand ce sera de la culture.

                Parce que pop-star dans 15-20 ans ce sera de la culture ?

                ok je sors.... -> []
              • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

                Posté par  . Évalué à 2.

                Donc si je comprends bien, ça sert à rien de lire ou d'écouter de la musique aujourd'hui

                Si. Pour te divertir.
                Et ce qu'il en restera dans 20 ans (dans tes souvenirs), c'est ça qu'on pourra considérer comme de la culture.
                Est-ce que toutes les chansons d'il y a 50 ans sont de la culture ? Même celles dont personne ne se souvient ? Pourtant elles ont été du divertissement...

                Pascal Négre se fiche royalement que RodZilla n'achète plus ses disques tant que des millions d'autres continuent.

                Tu as raison. Et même si au lieu de "RodZilla" on disait "tous les utilisateurs de logiciels libres" ça serait presque pareil.

                Ce que je veux mettre en évidence, c'est que cette attitude d'"éclairés" (le mot est de toi) qui chercheraient à consommer de façon "rationnelle" (le mot est probablement mal choisi), elle n'est pas complètement déconnante. Ni pour un barbu ni pour aucun consommateur.

                Quant à "éclairer les autres" (ou simplement les inciter à s'"éclairer" eux-mêmes, parce qu'on n'a certainement pas de leçons à donner), bien sur que c'est de ça que je parle...
                • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

                  Posté par  . Évalué à 2.

                  Si. Pour te divertir.
                  Et ce qu'il en restera dans 20 ans (dans tes souvenirs), c'est ça qu'on pourra considérer comme de la culture.
                  Est-ce que toutes les chansons d'il y a 50 ans sont de la culture ? Même celles dont personne ne se souvient ? Pourtant elles ont été du divertissement...

                  Donc la culture ne peut être que vieille ? Et bien on ne doit pas avoir la même vision de ce qu'est la culture : http://fr.wikipedia.org/wiki/Culture

                  Ce que je veux mettre en évidence, c'est que cette attitude d'"éclairés" (le mot est de toi) qui chercheraient à consommer de façon "rationnelle" (le mot est probablement mal choisi), elle n'est pas complètement déconnante. Ni pour un barbu ni pour aucun consommateur.

                  Je ne peux qu'abonder dans ton sens. L'idée est plaisante même si inefficace à notre échelle. D'où la volonté d'agir à différents échelons (politique, actions anti-DRM dans les magasins, etc.)

                  Je voulais juster mettre en lumière le fait qu'on ne peut pas seulement les ignorer et ne pas acheter ce type d'oeuvre protégées car ce n'est probablement qu'un début comme l'a laissé entendre RDDV et demain nos logiciels libres seront peut-être illégaux sur d'autres segments (reverse engineering, etc.) sanctuarisés par et pour un nombre restreint d'entreprises.
                  Celles-là même qui prônent le libéralisme pour attaquer les marchés des autres mais qui sont les premières à demander l'intervention de l'état pour protéger les leurs.

                  Si vous n'aimez pas ce commentaire c'est qu'il est ironique.

                  • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

                    Posté par  . Évalué à 2.

                    Pour la culture : ouais, OK. Ce que j'aurais aimé éviter c'est cet amalgame qui donne l'impression que les majors protègent quelque chose de sacré (la culture) alors qu'elles ne font que rechercher du profit.

                    C'est vrai qu'en faisant ça je peux heurter la sensibilité des "utilisateurs". Mais quand je lis un livre, quand je regarde un film ou quand j'écoute de la musique, ben ouais, c'est peut-être bien de la culture, mais je le fais parce que ça me plait. Donc je vois ça comme du divertissement.

                    La culture (ou la "partie" de la culture qui correspond au divertissement), ça serait plutôt global, ce qui définit les "goûts" d'une société à une certaine époque, donc c'est à prendre avec un peu de recul (et c'est typiquement l'aspect dont j'ai rien à foutre quand je consomme du divertissement).


                    Pour les actions futures de RDDV : oui, je sais. Et c'est pour ça que tout ce ptit monde a besoin d'un signal fort (du style "vous prenez les gens pour des cons, allez chercher de l'argent ailleurs").
                    Evidemment un signal fort ça doit être massif (donc ça demanderait à "éclairer" un max de gens), mais si les ventes de musique baissaient rien que de 10% je pense que ça serait déja un signal pas négligeable. Et ça suffirait peut-être à montrer que ça ne sert à rien de faire passer des lois en méprisant ses clients pour sécuriser son business...
                    • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

                      Posté par  . Évalué à 5.

                      Evidemment un signal fort ça doit être massif (donc ça demanderait à "éclairer" un max de gens), mais si les ventes de musique baissaient rien que de 10% je pense que ça serait déja un signal pas négligeable.

                      Mais non, encore un quii n'a rien compris.
                      Les ventes de musiques, si elles baissent c'est a cause du piratage et du pirtoupir rien d'autre! Donc cette loi est la bienvenue. Et en fait si après cette loi les ventes de disques viennent encore à baisser (disons de 10% par exemple), ce sera parce que le gouvernement n'est pas allé assez loin, et une nouvelle loi sera votée (plus restrictive encore), pour protéger les artistes et ayants-droits.
                      • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

                        Posté par  . Évalué à 2.

                        je crois qu'on a affaire a un imitateur de l'imitateur du serial killer.

                        A chaque fois que je met un mec derriere les barreaux, un autre vient prendre sa place.
                        Mais ou est ce que je me trompe?

                        in "L'incroyable don de Cartman", South Park saison 8
                      • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

                        Posté par  . Évalué à 4.

                        Rien que pour voir ce qu'ils vont inventer après ça vaut le coup.
                        L'implant dans les yeux et les oreilles me semble une très bonne idée. En plus ça serait un bon moyen d'avoir le soutien des ophtalmos et des ORLs.
                      • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

                        Posté par  . Évalué à 4.

                        Si les majors disent que les 10% de baisse est du au p2p c'est parceque personne ne s'est réclamé à l'origine de cette baisse, du coup il interprète les chiffres comme bon leur semble.

                        Maintenant si t'as un groupe de boycotteur qui fait : "ok cette fois on va te faire baisser ton chiffre", et que par la suite les chiffres baissent vraiment, là l'argument du p2p passera moins.
                    • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

                      Posté par  . Évalué à 2.

                      Pour la culture : ouais, OK. Ce que j'aurais aimé éviter c'est cet amalgame qui donne l'impression que les majors protègent quelque chose de sacré (la culture) alors qu'elles ne font que rechercher du profit.

                      Tout à fait d'accord. Nous savons tous ou presque ici que l'argument de la défense des droits d'auteur est une hypocrisie totale.

                      C'est vrai qu'en faisant ça je peux heurter la sensibilité des "utilisateurs". Mais quand je lis un livre, quand je regarde un film ou quand j'écoute de la musique, ben ouais, c'est peut-être bien de la culture, mais je le fais parce que ça me plait. Donc je vois ça comme du divertissement.

                      L'un n'empêche pas l'autre.
                      La différence c'est qu'avec ton appréciation, on peut penser que les majors nous empêcheraient l'accès qu'au divertissement, hors, elles risquent aussi de restreindre l'accès à la culture ce qui est autrement plus grave.


                      Pour les actions futures de RDDV : oui, je sais. Et c'est pour ça que tout ce ptit monde a besoin d'un signal fort (du style "vous prenez les gens pour des cons, allez chercher de l'argent ailleurs").
                      Evidemment un signal fort ça doit être massif (donc ça demanderait à "éclairer" un max de gens), mais si les ventes de musique baissaient rien que de 10% je pense que ça serait déja un signal pas négligeable. Et ça suffirait peut-être à montrer que ça ne sert à rien de faire passer des lois en méprisant ses clients pour sécuriser son business...

                      Je comprends bien mais une telle action ne sera suivie que par trop peu et n'aura pas d'impact significatif pour créer ce signal fort.
                      J'applique cette pratique depuis que j'ai un peu de conscience économique (on dira quelques années quand même), je ne dois pas être le seul et pour l'instant, je n'ai pas l'impression qu'un signal fort ait été entendu.
                      D'où le besoin d'agir aussi par d'autre biais en plus d'une action de consommation choisie.

                      En général, mis à part les risques importants pour la santé, le consommateur (et je ne m'exclus pas ce stéréotype) a peu de recul sur sa consommation tant que ça ne touche pas son quotidien.

                      Si vous n'aimez pas ce commentaire c'est qu'il est ironique.

                      • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

                        Posté par  . Évalué à 4.

                        La différence c'est qu'avec ton appréciation, on peut penser que les majors nous empêcheraient l'accès qu'au divertissement, hors, elles risquent aussi de restreindre l'accès à la culture ce qui est autrement plus grave.

                        Hmm c'est un cercle vicieux.
                        En restreignant l'accès au cultuvertissement, les majors prétendent permettre aux artistes d'être rémunérés et donc sauvegarder la divertulture.
                        La distinction n'était peut-être donc pas opportune. J'ai pollué le débat avec mes conneries. Toutes mes excuses ( et un grand merci aux autres de m'avoir aide :D ).

                        D'où le besoin d'agir aussi par d'autre biais en plus d'une action de consommation choisie.

                        Agir par d'autres biais ? En parler le plus possible. Si j'avais voulu jouer la consommation choisie dans mon coin j'aurais pas écrit de commentaire ici.
        • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

          Posté par  . Évalué à 1.

          non seulement on parle de culture, mais aussi de liberté.

          Sur la question de la culture : Oui il y a un nombre incalculable de navets, de blockbusters, de lories.. mais dans le lot, il y a des exceptions, parfois avec messages, parfois sans.

          Moi je retiens la culture.

          Sur la liberté :

          Les majors ont emprunté un concept qui nous est revendus : ce concept qui laisse entendre que le fond est plus important que la forme.

          Quand les majors entendent nous imposer un mode d'achat, ou de consommation, là on empiète sur la liberté.

          En l'état actuel des choses... les majors profitent des infrastructures PUBLIQUES beaucoup plus que toutes les autres industries.
          Il est normal que leur ton marketing s'aligne sur ces avantages organisés et réglementés par l'état.

          Un discours dans le genre :
          "oui nous sommes des entreprises, nous en vivont, ... et les artistes aussi , comme le boulanger en vit... si vous n'êtes pas d'accord, aller acheter votre pain ailleurs"...
          me donne la nausée.

          Ils ne sont pas des boulangers car trop proches des systèmes d'informations.

          On peut penser que c'est un point de détail, mais les institutions doivent organiser les échanges commerciaux, pas à encourager des stratégies de conquète de marchés.

          En tant que citoyens, nous sommes libres de refuser d'accorder ce surplus d'avantages à cette industrie en particulier...

          Les lois sur le commerce étaient jusqu'à présent orientées dans un sens : trouver un rapport permettant le bénéfice et l'apport profitable pour tout le monde... c'est ça l'esprit de la loi.




          En gros ... le sens de la loi est dangeureux non seulement parce qu'il s'agit d'interdictions d'ordre technique , mais aussi parce qu'il est question de vente très (trop) encadrée de produit dont on nous abreuve continuellement et ce grae aux infrastructures publiques.

          Point de procédure... désormais ces mêmes infrastructures ne sont qu'un relais assumé d'un mode marketing doublement facturé aux citoyens / consommateurs...

          D'un point de vue idéologique on pourrait penser à limiter la diffusion de contenu dénaturant le message vendu par l'industrie pour préserver un peu plus les droits d'auteurs (y compris les droits que l'auteur ne formule ou ne réclame pas explicitement).... on n'est pas si loin.
    • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

      Je sais pas vous, mais en ce qui me concerne, qu'ils aillent se faire foutre ! Une bonne grosse baisse de leurs chiffres ne leur ferait de mal de toutes façons.


      Sommes-nous assez nombreux pour vraiment leur faire mal ?

      En dehors des geeks, la pluspart des français ne savent même pas ce que sont les DRM et ne changerons rien à leur habitudes.
      • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

        Posté par  . Évalué à 8.

        En dehors des geeks, la pluspart des français ne savent même pas ce que sont les DRM et ne changerons rien à leur habitudes.

        et qui en cas de problème (crash disque dur, perte ipod) se diront : "bah j'ai perdu ma musique, faut que je la rachète, ce n'est pas grave ! c'est à cause des DRMs. Tant pis !"

        La société de consommateur nous tranforme en mouton !
        • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

          Posté par  . Évalué à 7.

          C'est le principe d'une société de consommation acteulle.
          L'investisseur veut un retour sur investissement mais pour cela, il faut limiter les risques. Moins le consommateur est averti (conscient) moins il y a de risque (d'opposition, de conflits, ....) et donc, plus le retour sur investissement est prévisible.

          Règle de l'investisseur :
          - moins les consommateurs sont informés, plus le comportement statistique de la population (consommateurs) est prévisible.
          - et (très important) le consommateur a raison parce qu'il est nombreux....

          Donc pour conclure, plus il est mouton, mieux c'est car prévisible :)

          JP Martin
          NB : ceci n'exclus pas la théorie de Lorenz (effet papillon)
    • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      à la reflection, je me dis que ce n'est pas evident de se passer de cd, ou de dvd, pour son plaisir propre, ou pour sa culture personnelle.
      mais un moyen de faire baisser le chiffre de ces majors... c'est de choper de l'occasion...
      au japon, on entend parler d'une interdiction de revente des pc d'occasions, aux USA, on commence à entendre parler que les majors veulent empecher l'achat des jeux d'okaz...
      car un jeux pour console d'ocassion, ne rapporte qu'à la petite boutique qui le vend...

      bon, c'etait juste une remarque comme ca.
      ca ne resoud rien à ce probleme de drm...

      saint dvd-john, priez pour nous...
      moi, ca me rend bien triste tout ca...
      • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

        Posté par  . Évalué à 5.

        Contrôle du marché.
        Moins de concurence, meilleur contrôle => plus rentable

        Et dans le même registre, le cas des prix des dvd/cd plus élevés en France qu'ailleurs.
        Et oui, si le consommateur a été capable d'acheter à ce prix là, pourquoi baisser le prix ?
        Certes, il y a eu une baisse de prix les 2 dernières années sur les dvd/cd mais il est encore nettement moins cher d'acheter au canada ou en belgique....
        En France, on aime bien marger... ou le consommateur aime bien se faire.... avoir ?

        Une autre idée, c'est de louer la licence de l'écoute ou de l'utilisation. Je crois que Microsoft compte faire comme ça pour augmenter ces marges de 80%. Ben oui, ils sont déjà à 90% du marché, comment faire pour avoir une croissance à 2 chiffres : la location de licence (windows, office). Avec les DRM, tout est faisable ! Remarquez qu'actuellement, l'idée est la licence à l'utilisation. Je trouve l'idée encore plus séduisante. Je signale qu'à l'époque (c'est pas si vieux 2001-2002) on parlait d'une augmentation de 120% pour les petites structures... des petites structures comme nous, le consommateur. Par contre pour les gros, ça allait jusqu'à une ristourne de 10% (à vérifier car je pense que je minore). Et là, c'est une autre histoire !


        Bref, moins tu gagnes, plus tu paies !


        Bonne journée !

        JP Martin
        NB : le politique, ça discute... surtout sur des sujets qu'ils ne maitrisent pas. D'ailleurs, il discutent en ce moment sur des sujets que l'on comprend un peu mieux... vous imaginez sur le reste :). Il faut croire que la place est bonne vu la tenacité qu'ils ont à y rester (toujours le même cheval en 30ans). A moins qu'ils ne savent pas faire autre chose ?
    • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

      Oh là là, quelle catastrophe, je ne vais pas pouvoir écouter les dernières daubes ni acheter les tous nouveaux nanars sur mon bô Linusque !

      Mais t'es qui pour jugé de ce que j'écoute? Et d'ailleurs je te rappel que certain label/maison de disque mettent systématiquement des protections sur leur CD (cas de EMI si je ne m'abuse). Hors il est bien la le problème, ce n'est pas parce que la maison de disque ce comporte comme une truie que je n'aime pas ce que font les artistes qu'elle a s(a)ignés. C'est par exemple le cas de Anis chez EMI comme ca aurai pu etre celui de Nosfell dont j'ai l'album autoproduit et qui est actuellement edité par V2 (sans mesure anti copie heuresement) et se en moins de 18 mois (que je le connais).
      Mais même quelqu'un qui écoute la Star Ac parce qu'il l'a choisi en connaissance de cause (et non parce qu'il en a bouffé plein a la radio/tv...) je vois pas pourquoi il n'aurais pas le droit de l'ecouter sur Linusque!!!

      Cette industrie se fout de la gueule de ses clients, les traite en même temps comme des délinquants et des vaches à lait ? Et vous voulez continuer à les engraisser ?

      Je veux pas particulièrement les engraisser, je veux juste me faire plaisir en suivant la carrière d'artistes qui me plaise et passer de bon moment a écouter leur musique, les voir en concert... Par contre si je pouvais plus les engraisser eux que les maison de disque, ca m'arrangerais.

      Il y a plein d'autres choses à faire avec de l'argent qu'acheter des CDs/DVDs ou aller au ciné.

      Mais je fait ce que je veux de mon pognon. Sinon y'a aussi plein d'autres truc a faire de son argent que d'acheter un PC, une voiture, avoir un abonnement a internet, un telephone portable... Non serieusement, quand t'as la chance d'avoir un peut d'argent pour te faire plaisir et bien libre a toi de l'utiliser comme tu veux, en fonction de tes gouts, que ce soit CD/Ciné/PC/Vacances/Finacement de LL...

      Je sais pas vous, mais en ce qui me concerne, qu'ils aillent se faire foutre ! Une bonne grosse baisse de leurs chiffres ne leur ferait de mal de toutes façons.

      A eux peut être pas et encore certain petit labels sont deja HS. Pourtant il ne me semble pas que Smallaxe ou Boucheries prod faisant tant de "daubes" que ca...
      Quand aux degats pour nous de leur baisse de CA deja existante, c'est facil, ca ce nome DADVSI
      • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

        Posté par  . Évalué à 3.

        Evidemment si je porte un jugement sur la "qualité" (ouais, j'aime pas la starac', j'ai mes raisons, on peut en discuter si tu veux... et c'est même pas seulement une affaire de goût), il n'engage que moi et je ne pense pas que ce soit le fond du problème.

        Quand tu achètes un CD, ou un morceau de musique sur une plateforme légale, tu n'achètes pas seulement le contenu, tu achètes le support. Un produit est un tout et c'est à toi de déterminer s'il te convient globalement.

        Pour moi un CD que je ne pourrais pas copier, c'est un CD que je n'écouterai pas dans ma voiture (je ne veux pas abimer un CD original). J'aime bien écouter de la musique dans ma voiture donc le produit ne me convient pas même si la musique qui est dessus est fantastique. Ça ne veut forcément pas dire que je vais bouder l'artiste, mais je vais chercher d'autres moyens d'écouter ce qu'il fait (concerts par exemple).

        Et je pense qu'il est nécessaire que chaque consommateur fasse cette démarche pour éviter que la qualité des produits qu'on nous propose continue de se dégrader (et ça c'est beaucoup plus général que l'industrie du divertissement).
      • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

        Posté par  . Évalué à 4.

        "Quand aux degats pour nous de leur baisse de CA deja existant"

        Aux dernières nouvelles, l'augmentation du chiffre d'affaire, et des bénéfices, des majors n'avait jamais été aussi importante qu'en ce moment...

        Yth, perplexe...
        • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

          Posté par  . Évalué à 2.

          Les majors prennent surtout leurs meilleures années (en tous cas les plus profitables) comme periode de reference "avant la chute".

          A ce titre, il me semble que 2001 a té une année exceptionnelle du point de vue rentabilité.
      • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

        Posté par  . Évalué à 2.

        Là, pas mieux :-)

        Si vous n'aimez pas ce commentaire c'est qu'il est ironique.

      • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

        Posté par  . Évalué à 3.

        :s/Hors/Or/
    • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      Il y a plein d'autres choses à faire avec de l'argent qu'acheter des CDs/DVDs ou aller au ciné.
      Bah si ton BIOS est DRMisé et que tu n'as pas le droit de faire sauter ce DRM, tu aura plein d'autres choses à faire que venir troller sur linuxfr avec un OS non autorisé. Si ça ne te pose pas de problème, tu as bien de la chance.
      • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

        Posté par  . Évalué à 7.

        Ah mais tu as tout à fait raison.

        Et c'est certainement pas en gueulant sur LinuxFR ni en envoyant des lettres à ton député ni même en descendant dans la rue mais bien en refusant les DRMs en tant que consommateur que tu vas résoudre ce problème.

        C'est à dire ne pas acheter.

        Et dire à ta femme, tes enfants, tes voisins de ne pas acheter et d'informer les gens autour d'eux.

        Ou alors on continue à faire les moutons et on aura finalement ce qu'on mérite.
        • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

          Posté par  . Évalué à 10.

          Et c'est certainement pas en gueulant sur LinuxFR ni en envoyant des lettres à ton député ni même en descendant dans la rue mais bien en refusant les DRMs en tant que consommateur que tu vas résoudre ce problème.

          Le fameux pouvoir du consommateur. Le même que celui défendu par les libéraux.

          Ce pouvoir n'existe quasiment pas du fait :
          1/ de la lobotomisation du consommateur pour lui éviter de développer un esprit critique
          2/ de la segmentation du marché de la consommation (inhérente au fait que nous sommes tous différents, comme nos goûts, couleurs, intérêts)
          3/ du protectionnisme quasi-automatique des des leaders du marché qui cassent toute possibilité d'alternative à grande échelle
          4/ de la limitation des actions en groupe au niveau juridique (pas de class action)

          Bref, ce pouvoir n'existe que comme une vue de l'esprit de l'idéologie libérale.

          Si vous n'aimez pas ce commentaire c'est qu'il est ironique.

          • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

            Posté par  . Évalué à 5.

            Bref, ce pouvoir n'existe que comme une vue de l'esprit de l'idéologie libérale.

            Hmm je pourrais aussi sortir les mêmes arguments bidons au sujet du droit de vote ( merci pour ta signature, elle me tend la perche :D ).
            Le citoyen lobotomisé (rhhaaaa l'insécurité !), la segmentation (PCF, LCR, LO etc.), le protectionnisme (voir comme les députés UMP sont dociles), et aucune action juridique possible (et même en descendant par milliers dans les rues on s'entend dire que le gouvernement écoute ceux qui ne manifestent pas). Tout y est...

            Bien sur que ce pouvoir n'existe que si les consommateurs l'utilisent. Mais qu'ils y renoncent n'est pas une fatalité.
            • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

              Posté par  . Évalué à 4.

              Hmm je pourrais aussi sortir les mêmes arguments bidons au sujet du droit de vote ( merci pour ta signature, elle me tend la perche :D ).
              Le citoyen lobotomisé (rhhaaaa l'insécurité !), la segmentation (PCF, LCR, LO etc.), le protectionnisme (voir comme les députés UMP sont dociles), et aucune action juridique possible (et même en descendant par milliers dans les rues on s'entend dire que le gouvernement écoute ceux qui ne manifestent pas). Tout y est...

              Je vois que l'on se comprend finalement.
              C'est l'application de la fameuse maxime Diviser pour régner
              Et en prônant l'action individuelle, tu aurais servi leurs causes.

              Finalement, je n'ai pas perdu ma journée, j'ai convaincu au moins une personne.

              Si vous n'aimez pas ce commentaire c'est qu'il est ironique.

              • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

                Posté par  . Évalué à 4.

                Ce qui est triste c'est que tu as l'air résigné.

                Alors que je tentais de montrer qu'une action collective (tous bouder les majors) pouvait coincider avec une action individuelle (refuser de se faire arnaquer).

                C'est pas en se contentant d'être des moutons qu'on évitera le méchoui...
                • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

                  Posté par  . Évalué à 2.

                  Ce qui est triste c'est que tu as l'air résigné.
                  Etonnant que tu penses cela alors que justement, je t'enjoins à ne pas limiter ton action à une action individuelle.

                  Alors que je tentais de montrer qu'une action collective (tous bouder les majors) pouvait coincider avec une action individuelle (refuser de se faire arnaquer).
                  Pourtant tu semblais dire qu'il suffisait de s'en foutre et simplement de ne pas acheter.
                  D'où ma remarque : il ne faut négliger aucune voie/voix pour se faire entendre.
                  L'action de ne pas acheter, à notre échelle, n'aurait qu'un impact négligeable.

                  Si vous n'aimez pas ce commentaire c'est qu'il est ironique.

                  • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

                    Posté par  . Évalué à 3.

                    Pourtant tu semblais dire qu'il suffisait de s'en foutre et simplement de ne pas acheter.

                    Oui, s'en foutre que les DRMs soient pas utilisables sous Linux (parce que de toutes façons ils ne le seront pas) et ne pas acheter ( massivement :D ).

                    Maintenant à notre échelle on peut faire quoi ? Avertir les consommateurs des problèmes posés par les DRMs dans des blogs, forums ou ailleurs (les files d'attente aux caisses de la FN*C/V*rg*n me semblent un endroit approprié) etc.
                    Quoi d'autre ?
        • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

          Et c'est certainement pas en gueulant sur LinuxFR ni en envoyant des lettres à ton député ni même en descendant dans la rue mais bien en refusant les DRMs en tant que consommateur que tu vas résoudre ce problème.
          A mon avis l'un n'empèche pas l'autre. Tu peux écrire à ton député, descendre dans la rue ET ne pas acheter de DRM. Il est possible que cette dernière action soit la plus efficace, mais sans les autres elle perd tout son sens.

          Car ce qui me dérange c'est le refus d'utiliser la procédure officielle sous prétexte qu'elle ne fonctionne pas et essayer d'obtenir ce qu'on désire uniquement par des moyens détournés.
          Appliquer systématiquement et exclusivement la "désobéissance civile" et les mécanismes similaires (boycott entre autres) me semble une approche foireuse qui ressemble plus à une auto-justification de ses actes qu'à une vraie revendication politique. En effet, comment peux tu légimiser l'instauration de nouvelles règles quand tu n'essayes même pas d'utiliser des règles existantes ?
          Parce que dans le cas du DRM, je suis curieux de savoir comment ça va se passer une fois qu'ils seront passés et installés partout. Tu abandonneras musique, cinéma et informatique ? Ou pirateras tu sous le pretexte d'une revendication politique que tu n'auras jamais pris la peine d'exposer au débat public ?

          Note que je ne nie pas l'absence de dialogue parlementaire au sujet des DRM et que je ne critique que ta démarche 'boycott uniquement / si DADVSI passe on s'en tape', cf On va se retrouver avec plein de DRMs ? Et alors ?
          • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

            Posté par  . Évalué à 3.

            Le problème est simple: les DRM sont apparus il y a 2 ans environs: ce n'était qu'un test pour voir comment ils seraient accueillis. Si A CE MOMENT LA tout le monde les avait refusés, on n'en serait pas la aujourd'hui.

            Maintenant, la quasi totalité des con sommateurs lers a acceptés, sous prétexte qu'ils étaient facilement contournable. De ce fait les majors en ont mis presque partout. Maintenant, ils essaient par des voies législatives de "légitimiser" ces DRM. Un peu comme les brevets acceptés a l'OEB, qui sont illégaux, mais qu'il faut bien légitimiser parce que derriere des boites ont payé pour faire enregistrer leurs brevets.
          • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

            Posté par  . Évalué à 4.

            Hmmm je crois que j'aurais du être plus clair dés le début, les discussions partent un peu dans tous les sens.

            Oui c'est vrai c'est bien de tout faire pour que cette putain de loi ne passe pas, mais en ce moment c'est mal barré. Mais ce n'était pas mon propos.

            Je crois qu'on est tous contre les DRMs. Et ce journal s'offusque de l'impossibilité de lire du contenu DRMisé sous Linux. Il accepte donc intrinsèquement l'existence de DRMs.

            Mon discours était simplement : faisons notre possible pour montrer rapidement que les DRMs ne sont pas économiquement viables plutôt que pleurnicher pour avoir accès à des contenus DRMisés (dont de toutes façons nous ne voulons pas) sous Linux, comme ça ils ne reviendront pas nous faire chier avec.

            C'est plus clair maintenant ?
    • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

      Posté par  . Évalué à 10.

      on peut se passer de "musique" et autres "biens culturels" comme les DVDs mais d'autres secteurs deviennent magiquement concernés.


      en particulier les PDFs. avec ce genre de blagues, seul le Acrobat Reader officiel d'Adobe est autorisé et tous les clones libres deviennent illégaux.


      Acrobat Reader Version Officielle par Adobe n'est pas disponible pour votre plateforme ? allez vous faire foutre.

      Acrobat Reader Version Officielle par Adobe n'en est qu'à la version 4 sur votre plateforme et un document PDF "réclame" une version supérieure ? allez vous faire foutre.

      vous avez la bonne plateforme mais au fil du temps, Acrobat Reader Version Officielle par Adobe est devenu une grosse merde toute lente et toute bouffie de partout, avec du support pour Javascript et autres machins dangereux, et livré avec des barres d'outils et autres gadgets inutiles fournis par Yahoo Google ou Macromedia mais installés de force, et vous voulez garder à tout prix l'ancienne version qui est trois fois plus rapide et avoir à côté un lecteur PDF léger et libre pour les quelques, très rares documents qui réclament une version à jour mais n'ont pas besoin du support des formulaires et autres gadgets ? allez vous faire foutre.

      vous déployez à grande échelle Acrobat Reader Version Officielle par Adobe Dernière Version et produisez moult documents avec les produits officiels de la gamme Acrobat officielle et au bout de 3 mois ou 3 ans, vous vous apercevez avec horreur que un vieux PDF sur 5 est illisible pour des raisons nébuleuses ? allez vous faire foutre : vouloir revenir en arrière, installer des versions précédentes, passer outre une vérification en ligne que vous avez bien la bonne et toute dernière version d'installée serait du contournement de DRM, du piratage.

      OpenOffice est capable de produire des PDF ? des tas d'outils bien pratiques peuvent générer ou manipuler légèrement des fichiers PDFs ? entre nous, il se pourrait bien que ça finisse par être interdit aussi, seuls des librairies et modules fournis et autorisés par Adobe restant légaux.

      la pérénnité d'un format associé à un besoin bête et con vient d'être complètement foutu en l'air. je dis bravo. avoir un besoin bête et con de stockage de son (.au, .wav, .mp3) et voir les majors vouloir le nier est quelque chose dans le même esprit .
      • [^] # Re: Mais ça vous dérange tant que ça ?

        Posté par  . Évalué à -2.

        Acrobat Reader Version Officielle par Adobe n'est pas disponible pour votre plateforme ? allez vous faire foutre.
        T'as qu'a acheter une plate-forme standard, c'est quoi cette manie de ne rien vouloir faire comme tout le monde?
        Acrobat Reader Version Officielle par Adobe n'en est qu'à la version 4 sur votre plateforme et un document PDF "réclame" une version supérieure ? allez vous faire foutre.
        T'as qu'a acheter du matos avec l'OS compatible.

        vous déployez à grande échelle Acrobat Reader Version Officielle par Adobe Dernière Version et produisez moult documents avec les produits officiels de la gamme Acrobat officielle et au bout de 3 mois ou 3 ans, vous vous apercevez avec horreur que un vieux PDF sur 5 est illisible pour des raisons nébuleuses ? allez vous faire foutre : vouloir revenir en arrière, installer des versions précédentes, passer outre une vérification en ligne que vous avez bien la bonne et toute dernière version d'installée serait du contournement de DRM, du piratage.
        Il existe un module de la version officielle pour lire vos vieux PDF, mais il coute 3000 Euros.
  • # Je m'impatiente

    Posté par  . Évalué à 3.

    C'est loin 2007.... avec tout ce qui passe en ce moment je pense que certains vont se prendre une jolie tolle mais est-ce qu'on reviendra sur tous les coups bas passés à l'arrache pendant les derniers mois ?
    • [^] # Re: Je m'impatiente

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      Ho mais les francais on la mémoire courte, ne t'inquitte pas.
      Et puis le marketting pollitique ca marche bien... j'suis sur qu'en appuyant sur le bouton insecurité ils peuvent faire des "miracles"...
      • [^] # Re: Je m'impatiente

        Posté par  . Évalué à 2.

        Bizarre que le gouvernement n'aie pas encore stigmatisé les étudiants qui manifestent pour les actes des casseurs/fouteurs de boxon.
  • # La solution

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    Donc, un logiciel libre à le droit d'être interopérable mais :
    - sans contourner le DRM
    - sans donner d'information sur comment le faire

    Bah, c'est très simple suffit de l'écrire en perl...





    Désolé, c'était trop tentant...
    • [^] # Re: La solution

      Posté par  . Évalué à 2.

      Y'avait déjà le Perl-One-liners, le decss sur une ligne.

      On aura aussi un deHDcss sur une ligne peut-être aussi.
  • # Des DRM...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

    DRM par ci, DRM par là ... tout le monde parle de DRM, mais personne ne détaille ce que c'est.

    Litéralement, on comprend "Gestion numérique des droits". Donc, en clair, si je fais un chmod 700 sur un fichier, ou si je protège un répertoire de mon serveur web via un .htaccess et un .htpasswd, j'ai en quelque sorte mis en place un DRM, non ?

    En gros, mettre en place des DRMs, c'est à la portée de tout le monde, à partir du moment où les textes ne fixent pas un niveau de sécurité. Du coup, c'est très con de mettre ça dans un texte, sans plus d'informations.

    Evidemment, dans les yeux de beaucoup de monde, c'est l'artillerie lourde de Microsoft, Apple & Cie qui essayent tant bien que mal de protéger le contenu de la musique jusqu'à nos oreilles (et plutôt mal d'ailleurs, en témoignent les contournements qui arrivent de partout), mais rien ne dit clairement en quoi devront consister les DRM.
    • [^] # Re: Des DRM...

      Posté par  . Évalué à 7.

      - les DRMs sont mal définis, non restreint à un cadre, ils concernent toute mesure de protection numérique, donc en particulier ton chmod 700 sur un fichier.
      - Quels qu'ils soient il est interdit de les contourner.

      Et là tu viens de faire le tour complet du problème, libre à toi, aidé de ton imagination, de trouver tout un tas d'applications simples et merveilleuses de la chose entrainant une restriction dramatique de tes droits, en particulier sur quelque chose que tu as acheté et donc que tu crois - benêt que tu es ! - posséder.

      Yth.
  • # C'est clair

    Posté par  . Évalué à 2.

    >Un code source doit cependant être soumis aux mêmes règles que le logiciel correspondant ; il faut notamment éviter qu'il contienne des indications sciemment conçues pour faciliter un contournement.

    On peut le comprendre de la sorte: DeCSS serait interdit, mais une implémentation 'normale' avec clefs et tout du décodage de CSS serait autorisée.
    • [^] # Re: C'est clair

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

      Je ne comprend pas le principe de clefs que tu exposes.

      Je suis très bouleverssé par le vote de DADvSI,
      "l'interdiction de logiciels P2P" : est-ce que celà signifie que l'on n'a plus le droit d'utiliser des clients et serveurs FTP ?
      Est-ce que le fait d'investir sur un serveur à l'étranger comme dans un pays comme la Suisse par exemple sur lequel on pourrais y accueillir des projets libres est envisageable ?
      Un internet Crypté vas t il voir le jour ?
      Je suis très inquiet sur le devenir de l'utilisation de logiciels libres et leur développement en France. Quand est-il exacetement ?

      La France devrais peut être changer sa devise "Liberté, égalité, fraternité"
      • [^] # Re: C'est clair

        Posté par  . Évalué à 10.

        "La France devrais peut être changer sa devise "Liberté, égalité, fraternité""

        Non, arrête, il faudrait faire trop de travaux, tu n'imagines pas le nombre d'écoles ou de mairies où cette devise est inscrite !

        Juste au passage, on écrit : "Qu'en est-il exactement".


        Pour nous qui savons de quoi nous parlons (enfin la plupart), ftp, mule, bittorrent, même http, tout ça c'est un peu du pareil au même, c'est du p2p dans le sens où, ben, quelqu'un en contacte un autre et reçoit une réponse...
        Avec la mule ou bittorrent, les trucs classiquement appelés p2p, tu contactes plein de gens pour avoir des bouts d'une grosse réponse, avec ftp et http tu n'en contactes qu'un seul, mais tout ça c'est du détail, aucune importance réelle.

        Maintenant, cette loi semble écrite par des manch... euh, des babouins, qui ne connaissent rien à ce dont elle traite, et ils crient au loup contre ce que l'on appelle le p2p. Le ftp, le http ne sont pas visés directement. Tu peux jouer au con, en toute bonne foi en plus : "oh eh, faut préciser si surfer sur le web c'est du p2p hein ! Il n'était question que de la mule et de ses copains !".

        Le problème évidemment ne vient absolument pas de ces logiciels, le problème c'est juste que les majors veulent que les gens payent "à coup sûr" pour écouter de la musique (topo similaire avec l'industrie cinématographique), et mieux vaut être rude et qu'ils paient plus que laxiste et perdre des sous.
        En pratique ça passe par un subtil changement dans la marchandise que tu achètes : tu n'achètes plus un cd avec de la musique dessus, et libre à toi d'en faire ce que bon te semble, tu achètes un droit d'écouter quelques morceaux de musiques, dans des conditions restreintes et définies par la major (lecteur spécifique ou "certifié", OS particulier, chaîne HIFI de la marque bidule, imagine ce que tu veux), et dans la quantité préalablement définie, et il n'y a pas intérêt à ce que tu en fasses profiter d'autres personnes !


        Là où avant, du temps d'ma folle jeunesse, on organisait une boum, une trentaine de personnes, l'organisateur avec ses collections de CDs, cassettes, vinyls, quelques potes à lui avec les leurs, et on fait tourner tout la soirée. Tout le monde était content, les musiques étaient vendues correctement, les gens les écoutaient, les fadas de musiques se ruinaient dedans pour le plus grand bonheur des copains qui pouvaient ensuite faire leur choix et mieux cibler les achats, ou pas.

        Dans l'idée, avec cette loi là, tu vas surtout pouvoir te gratter, et compulser dix-huit kilos de règles, lois, droits divers, et articles pénal pour tenter de faire écouter la musique que tu viens d'acheter à ta copine, pour conclure au bout du compte qu'on te l'interdit.
        Trois choix s'offrent alors à toi :
        - tu pleures ;
        - tu achètes la zique en double comme ça ta copine et toi avez enfin le droit d'écouter, chacun de votre côté, ensemble, la même musique ;
        - tu t'en cognes et si on vient te faire chier, promis, ça va gueuler, parce qu'il faut savoir arrêter de se foutre de la gueule du monde parfois !

        Je caricature un peu. Beaucoup d'accord.
        Les limitations sont surtout d'énormes nuisances, en particulier tu ne peux écouter un CD dans ta voiture qu'avec l'original au risque de l'abimer, tu ne peux écouter le contenu d'un CD dans ton baladeur ogg/vorbis (pour ça il te faut acheter un baladeur wma et acheter ta musique à drm en ligne, et faire doublon avec ton lecteur de CD de salon, des fichiers pour le PC, un CD pour la chaîne HIFI, et tu payes deux fois la même chose).
        Je doute que ta licence d'achat, ton futur CLUF vendu avec les DRM, te permette d'organiser une fête en passant des musiques simplement achetées comme ça, il va falloir passer à la caisse et chopper un licence de diffusion sur un public de 3 à 20 personnes, c'est plus cher pour 21 à 40, etc...
        Je ne chercherais même pas à aborder le sujet d'un auteur musical qui ferait un pastiche d'une chanson existante, ou un remix privé (ie pas commandé par le possesseur des droits sur la chanson originelle, ie une major quelconque dans 95% des cas).



        En très gros : des gens osent écouter de la musique sans payer, ce qui a existé de tout temps, sauf que là c'est plus aisé, et de plus grande ampleur.
        C'est mal disent les majors, on pourrait gagner plus de sous (ce qui est faux, elles ne pourront pomper intégralement, ni accroitre par leur seule volonté le budget "loisir artistique" des gens, c'est comme ça hein, faut pas se leurrer).
        Elles cherchent donc, en se faisant passer pour des victimes, à empécher ces pratiques coûte que coûte.

        Comme effet de bord notable, les logiciels libres pourraient prendre cher, et il pourrait devenir illégal de fait d'écouter un son, de voir une image ou une vidéo, sur un système libre, avec des logiciels libres.
        Ceci uniquement parce que la méthode choisie par les majors, ie les DRMs, est une méthode qui dans son principe même ne peut pas fonctionner (il existe suffisamment de bons articles à ce sujet à droite à gauche, en résumé le DRM crypte les données avec une clef qui doit forcément être fournie à l'utilisateur pour qu'il puisse profiter de son objet au moins une fois, même dans des conditions ultra-restrictive. A partir du moment où la clef du coffre est fournie, quel difficulté y a-t-il à l'ouvrir ? C'est interdit. Point.).


        Voilà un bon résumé de ce que j'ai compris de la chose.
        Une petite touche personnelle m'incite à ajouter que ça tient de la culpabilisation massive des gens qui est pratiquée dans notre beau pays, et ailleurs aussi, depuis un certain temps. Chose qui consiste à donner l'impression aux gens qu'ils sont toujours coupables de quelque chose, que pour vivre à peu près correctement ils doivent enfreindre de multiples petites règles. Ca aide à les confiner dans une attitude de soumission, et oui, c'est moins évident d'ouvrir sa gueule quand on se sent coupable...
        Couple ça aux délires sécuritaires des ces dernières années (plan vigipirate, état d'urgence, terrorisme, etc...), qui servent surtout à augmenter la pression et mettre plus de flics, de contrôle.
        A l'arrivée tu vas obtenir un merveilleux moyen de pression, de répression, sur les gens communs, qui seront tous dans l'illégalité d'une manière ou d'une autre. Te voilà avec un état totalitaire, et une population bien soumise, et souvent contente de son status.
        Forcément les affreux qui osent trouver ça louche, on ne les entend pas bien longtemps...

        On n'est pas encore là, et c'est bien pour ça que c'est aujourd'hui qu'il faut refuser ces saloperies de DRM, et refuser de se laisser marcher sur les pieds par des "intérêts économiques" qui n'influeront jamais positivement sur nos vies (à moins de travailler dans une major).
        Et les artistes dans tout ça, ils ne le savent pas forcément, mais ils vivraient mieux sans les majors, et grâce à internet.


        Yth, le premier qui dit que je ferai mieux de bosser plutôt que de trainer sur linuxfr a raison, et les autres aussi, mais je m'en fous, na !
        • [^] # Re: C'est clair

          Posté par  . Évalué à 7.

          D'un autre côté, exception faite des morceaux difficiles à trouver, s'il n'y avait pas autant de cons pour télécharger de la musique illégalement (la plupart du temps de la merde), le phénomène de piratage serait moins retentissant.
          Alors oui, universal et consorts sont des gagne-petits (je ne les insulte pas sinon nos chers modero vont encore censurer et je parle en connaissance de cause) mais il ne faut non plus oublier tous ces imbéciles écervelés qui font tourner sans arrêt leur logiciel de p2p et qui seront aussi responsables si un jour le LL se trouve handicapé face aux DRM à cause de ces connards qui téléchargent tellement de morceaux qu'on se demande comment ils font pour tous les écouter.

          Alors univers sale et compagnie sont peut-être prêts à tout pour gagner du fric mais au moins ils produisent tandis que les autres cons de téléchargeurs, ben ils ne font que faire perdre de l'argent et après quand ils se rendront compte qu'ils vivent dans une société merdique où tout doit être identifié, et bien ils seront quand même trop diminués du crâne pour savoir que c'est à cause de leur connerie qu'ils en sont là.
          • [^] # Re: C'est clair

            Posté par  . Évalué à 3.

            Je ne te contredirai pas. Je suis plutôt d'accord.
            Même si le préjudice subit par ces téléchargeurs compulsifs qui comme tu le dis n'ont même pas le temps d'écouter et donc encore moins de profiter, doit être surtout pour la bande passante globale que pour les majors ou auteurs ou qui sais-je...

            Je tique un poil cependant quand même quand tu dis que les majors produisent, c'est un peu faux, ce sont les artistes, et même si certains sont purement créés par les majors, ils ne sont pas la majorité.
            Le boulot d'une major c'est surtout la distribution, la publicité, la gestion de l'image des artistes, et des questions légales, des démarches pour trouver des lieux où faire des concerts etc... Et je pense que beaucoup d'artistes se limitent aux questions légales et à la distribution.


            Bref, enfin, ces lois ne sont pas encore votées, elles le sont petit à petit mais n'importe comment, donc on n'en est pas au noir tableau que j'ai dépeint, et malgré mon profond cynisme je doute qu'on n'en arrive là, mais c'est ça le risque, et plus on en est éloigné, mieux c'est !


            Yth.
          • [^] # Re: C'est clair

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

            Alors, petit apparté du début, je ne m'oppose pas à ce que tu racontes mais je voudrais avoir des précisions sur tes dires :

            "s'il n'y avait pas autant de cons pour télécharger de la musique illégalement"
            c'est combien "autant" ?

            "ces imbéciles écervelés qui font tourner sans arrêt leur logiciel de p2p et qui seront aussi responsables si un jour le LL se trouve handicapé face aux DRM à cause de ces connards qui téléchargent tellement de morceaux qu'on se demande comment ils font pour tous les écouter"
            c'est qui ces gens-là ?
            Quelle est la proportion d'écervelés par rapport aux nombre total d'internautes ?

            "les autres cons de téléchargeurs, ben ils ne font que faire perdre de l'argent"
            Ils font perdre combien d'argent ?
            A qui font-ils perdre de l'argent ?

            Donc, bien que, hélas, ca risque d'être à cause d'une minorité qu'on va s'en prendre plein la gueule, de quelle minorité parlons-nous ?
            Les gens qui téléchargent sur l'Internet ?
            Les majors qui perdent des sous à cause de ces gens-là ?
            Les élus qui suivent les directives des majors ?
            Les gens qui sont contre mais qui sont pas vraiment très très actifs ? (moi y compris)

            Bref, y a-t-il un seul coupable dans l'affaire ?
            • [^] # Re: C'est clair

              Posté par  . Évalué à 2.

              La seule question à laquelle je répondrai est la dernière, la réponse étant non et c'était d'ailleurs le but de mon message volontairement insultant. J'en ai marre qu'on n'accuse que les majors et les politiques qui en effet n'y comprennent rien à l'exception de quelques uns. Tout le monde a une part de responsabilité, bien que celle-ci soit variable, dans ce qui pourrait arriver (je ne peux pas dire quoi puisqu'on ne le sait pas vraiment encore).

              Moi-même il m'arrive de prendre des divx aux copains (je ne vais pas faire l'ange) mais de moins en moins et surtout beaucoup moins qu'avant. Pourquoi ? Parce que si un jour, on se retrouve avec une législation que je n'aime guère, alors je n'aurais qu'à me dire que je l'ai bien cherché. Je n'ai pas envie de me dire ça donc j'essaie de ne pas pirater et de faire comme le gentil pékin. C'est naïf hein ? Mais comme ça cela me donnera un bon motif pour cracher sur ceux qui ont téléchargé abusivement et je rirai bien si un jour ils se plaignent un tant soit peu de la législation. Ils l'ont bien cherché et ils le savent que c'est illégal de télécharger.
              • [^] # Re: C'est clair

                Posté par  . Évalué à 4.

                Mais comme ça cela me donnera un bon motif pour cracher sur ceux qui ont téléchargé abusivement et je rirai bien si un jour ils se plaignent un tant soit peu de la législation. Ils l'ont bien cherché et ils le savent que c'est illégal de télécharger.

                faut quand même être bien névrosé pour écrire ça... c'est la même logique qu'un type qui cherche à entrer chez les flics pour qu'il puisse matraquer les gens légalement.
            • [^] # Re: C'est clair

              Posté par  . Évalué à 3.

              Il y a ceux qui font cela de facon massive, tres certainement une minorite, et ceux qui font cela de temps en temps, beaucoup plus. Helas, y a pas de nombre. Si on conteste les chiffres des majors annoncant le soit-disant manque a gagner, je vois mal comment on pourrait aussi valider d'autres chiffres se rapportant a ce comportement.

              Maintenant, fait un petit sondage dans ton entourage et demande leurs si ils ont deja juste une fois soit directement telecharge une musique, soit obtenus indirectement par un amis (qui lui les a illegalement obtenus). Apres questionne les sur la legalite de cet acte.

              Je ne te connais pas, et je ne connais pas ton entourage. Peut etre ton cercle d'amis est tres honnete et tres au fait des problemes legaux. Dans ce cas bravo, peut etre tu y es pour quelque chose. Cependant, il y aussi de fortes chances que tu decouvres que meme si la pratique reste minime, elle existe. Pire, certains ne sont pas au courant de la legalite ou non legalite de l'acte. C'est a mon avis la ou ca ne va pas.

              Dans le passe, a l'epoque du tout materiel, le vendeur jouait un role indirect dans le systeme legal. A part quelques exeptions ici et la, le vendeur ne vendait que ce qui etait legal, et ne vendait pas ce qui etait illegal. Le consommateur a associe la disponibilite avec la legalite. "Si c'est disponible, c'est que j'ai le droit de l'utiliser". Dans certains cas ou le cadre d'utilisation est restreint, il fallait soit s'acquitter d'une license ou permis d'utilisation, afin de s'assurer que le consommateur soit au fait des restrictions en cours (radio ammateur, permis de chasse), ou dans la pluspart des cas, une mention legale est clairement presentee au consommateur (rappel de la loi au debut d'un film, avertissement sur l'utilisation d'une radio pour piloter ton avion seulement dans les endroits autorises...).

              Maintenant, beaucoup de personnes utilisent le meme raisonnement sur Internet. "Si c'est disponible, c'est que j'ai le droit de l'utiliser". Ca peut paraitre difficle a croire quand on evolue autour des logiciels libres. Tout simplement parce que l'on est sensibilise aux problemes des licenses.

              Pour resumer, si effectivement le telechargeur qui recupere des Go de musiques tout les jours/semaines/mois fait partit d'une minorite de la population, on ne peut pas nier qu'une partie plus importante de la population obtient illegalement, de temps en temps et parfois sans le savoir des biens culturels (je laisse a d'autres le debat sur le fait que les musiques de Lorie soit des biens culturels ou de divertissement).

              Aujourd'hui, je vois beaucoup de site sur les logiciels libres avec un "Non a la loi DADvSI", par contre le "Non aux telechargements illegaux" reste beaucoup plus minoritaire.

              Peut-etre qu'hier l'adoption des logiciels libres au sein des foyers signifiait une sensibilisation du public a propos du danger des logiciels proprietaires et de leurs licenses. Aujourd'hui il va falloir etendre cette action sur l'ensemble des fichiers numeriques et expliquer que ce n'est pas parce que c'est disponible a propos d'un ou plusieurs simple clics que c'est legal.

              Le gouvernement, qui est si je me rappelle bien le garant de la propriete intellectuelle, aurait du faire cela depuis longtemps et se doit de le faire encore aujourd'hui. Cependant, comme la mode des institutions publiques est de ne rien faire a part gerer des marches publiques pour externaliser ses actions a des societes privees, nul doute que si le gouvernement se decide a "Sensibiliser les citoyens", on va se retrouver avec un jolie pamphlet en papier glace ecrit par une societe privee qui fait l'amalgame entre "legal" et "payant", "createur" et "major". C'est pas une creation de mon esprit. Ca a deja ete fait dans nos ecoles.

              Reste donc la possibilite d'etre proactif et de faire cette brochure. Puisqu'apparement, si j'en crois l'enregistrement effectue lors du dejeuner entre le ministre de la culture, ses acolytes et quelques bloggeurs, le ministere essaye du moins de se tenir au courant des alternatives, faudrait juste s'assurer que quelques-un des ses bloggeurs mentionnent l'existence de cette brochure. Si on plus il pourrait y avoir un avocat qui puisse relire pro bono afin de s'assurrer qu'il n'y ai pas d'erreurs legales, ca pourrait aider.

              Bon je m'arrete la car je reve un peu trop, et que j'ai completement change le sujet de ce que je voulais dire...
              • [^] # Re: C'est clair

                Posté par  . Évalué à 3.

                Non, non, c'est intéressant ce que tu dis !


                J'ajouterai un tout petit quelque chose : si une quantité réellement non négligeable (je dirais de l'ordre de 75% des gens possédents l'ADSL, moins chez les autres, ce qui fait un fichu paquet de millions de gens quand même, peut-être 20-25 millions en france), enfreignent une loi, ce n'est pas forcément que ces gens sont en tort, mais peut-être plutôt que la loi est mauvaise...

                C'est ça aussi la démocratie, dans l'esprit tout du moins, la voix du peuple.

                Ce qui ne signifie absolument pas qu'il faut s'adonner à des orgies de téléchargements de tout et n'importe quoi dans la joie et l'allégresse sans rien refiler aux créateurs.
                En fait c'est juste que la réflexion *doit* être plus poussée que "untel écoute de la musique qu'il n'a pas payé, il est hors-la-loi." car tout le monde a toujours fait ça de tout temps, surtout depuis l'invention du phonographe où il n'y a même plus besoin de sortir de chez soi.
                Mais par exemple, de la musique de rue, ce n'est pas payant, même s'il est d'usage de laisser un petit pécule à l'interprête, on le laisse pour sa représentation, parce qu'il a joué de la musique là devant nous, et qu'on a apprécié, pas parce qu'on a entendu sa musique !

                Yth.
  • # du cul.

    Posté par  . Évalué à 4.

    DEEEE VAAAAAAAAAAABRE, SI TU SAVAAAAAAAAAIIIIIIIIIIS, TON DADVSI OU ON SE LE MEEEEEEETTTTT !
    AU CUL
    AU CUL
    AUCUNE HÉSITATION, NON NON NON À LA DÉHAIRAIMISATION !
    (désolé)
  • # Assemblée Nationale, 3h du mat'

    Posté par  . Évalué à 8.

    Cette nuit a eu lieu une nouvelle délibération sur l'article 7 et ont été voté 6 nouveaux amendements. La fin de l'article 7 est maintenant rédigé ainsi:
    Les mesures techniques ne doivent pas avoir pour effet d"empêcher la mise en oeuvre effective de l'interopérabilité, dans le repect du droit d'auteur. Les fournisseurs de mesures techniques donnent l'accés aux informations essentielles à l'interopérabilité.

    [...]

    Tout intéressé peut demander au président du tribunal de grande instance statuant référé d'enjoindre sous astreinte à un fournisseur de mesures techniques de fournir les informations essentielles à l'interopérabilité. Seuls les frais de logistique sont exigibles en contrepartie par le fournisseur.

    Toute personne désireuse de mettre en oeuvre l'interopérabilité est autorisée à proceder aux travaux de décompilation qui lui seraient nécessaires pour disposer des informations essentielles. Cette disposition s'applique sans préjudice de celles prévues à l'article L. 122-6-1.

    Les mesures techniques ne peuvent faire obstacle au libre usage de l'oeuvre ou de l'objet protégé dans les limites des droits prévus par le présent code ainsi que ceux accordés par les détenteurs de droits.

    Ces dispositions ne remettent pas en cause celles prévues aux articles 79-1 à 79-6 de la loi n° 86-1067 du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication.

    On ne peut interdire la publication du code source et de la documentation technique d'un logiciel indépendant intéropérant pour des usages licites avec une mesure de protection d'une oeuvre.


    note: pour ceux qui se poseraient la question, les articles 79-1 à 79-6 de la loi 1067 de 1986 vise a protéger les chaines cryptées.
    • [^] # Re: Assemblée Nationale, 3h du mat'

      Posté par  . Évalué à 2.

      Merci pour ces informations.

      Mais je remarque qu'il y a toujours cette différence entre logiciel à usage licite ou non :
      On ne peut interdire la publication du code source et de la documentation technique d'un logiciel indépendant intéropérant pour des usages licites avec une mesure de protection d'une oeuvre.

      Prenons DeCSS, sous sa forme de bibliothèque (libdecss). Je l'utilise avec mplayer : ok, c'est pour regarder mon DVD crypté avec CSS. Je l'utilise avec mencoder : bah ça dépend, si c'est pour de la copie privée, ok (ha non, merde, la décision récente d'un juge contre la copie privée sur les DVDs me contredit) mais si c'est pour le distribuer ou le revendre, c'est pas ok. Bref, ça dépend de l'utilisation de la lib, pas de son "caractère licite", ce qui ne veut rien dire.

      Bref, ils ont toujours rien compris, ou alors ils le savent très bien mais ils s'en foutent.
      • [^] # Re: Assemblée Nationale, 3h du mat'

        Posté par  . Évalué à 6.

        Prenons DeCSS, sous sa forme de bibliothèque (libdecss). Je l'utilise avec mplayer : ok, c'est pour regarder mon DVD crypté avec CSS.
        exact

        Je l'utilise avec mencoder : bah ça dépend, si c'est pour de la copie privée, ok (ha non, merde, la décision récente d'un juge contre la copie privée sur les DVDs me contredit)
        Non la décision récente n'a rien dit de tel, elle a juste "cassé un premier jugement, en considérant en gros que tous les éléments n'ont pas été pris en compte lors du jugement en question.

        ça dépend de l'utilisation de la lib, pas de son "caractère licite", ce qui ne veut rien dire.
        C'est bien ce qui est dit pourtant:
        On ne peut interdire la publication du code source et de la documentation technique d'un logiciel indépendant intéropérant pour des usages licites avec une mesure de protection d'une oeuvre.
        • [^] # Re: Assemblée Nationale, 3h du mat'

          Posté par  . Évalué à 4.

          Non la décision récente n'a rien dit de tel, elle a juste "cassé un premier jugement, en considérant en gros que tous les éléments n'ont pas été pris en compte lors du jugement en question.

          Oui c'est vrai, j'avais pourtant lu les commentaires suite à cette décision, qui précisaient bien ce point. Méa culpa.

          C'est bien ce qui est dit pourtant:
          On ne peut interdire la publication du code source et de la documentation technique d'un logiciel indépendant intéropérant pour des usages licites avec une mesure de protection d'une oeuvre.

          Ce que je voulais dire, c'est que la lib permettant le cassage de la mesure de protection peut être utilisée de manière licite ou non. L'usage de mencoder est donc dans ce cas utilisé à des fins illicites. Mais pourtant, aucune partie du code de mencoder ne contourne une protection technique, puisque c'est la lib DeCSS qui s'en charge. Pourtant, c'est la même lib qui permet un usage licite de la lecture d'un DVD lorsqu'elle est utilisée dans mplayer !
          • [^] # Re: Assemblée Nationale, 3h du mat'

            Posté par  . Évalué à 3.

            Peut-on répondre simplement à ce dilemne que l'on peut toujours réussir à tout pervertir et que des outils sans destination à mal faire peuvent être détournés de leur usage premier pour commettre des délits ou des crimes ?

            On n'interdit pas le marteau parce qu'on peut casser un crâne avec, ça sert à planter des clous un marteau, et à diverses opérations de menuiseries et de bricolage.
            La lib DeCSS sert à lire des DVD sous une multitude d'OS sous lesquels sinon on ne pourrait pas les lire (ça doit bien se compiler sur un peu n'importe quel un*x ce truc, sauf peut-être Hurd depuis la dernière réécriture from scratch).
            Que des gens ensuite l'utilisent pour mal faire n'entâche en rien le caractère inoffenssif et licite de l'outil, et sa destination qui est tout à fait honnète et parfaitement légale.


            Yth.
            • [^] # Re: Assemblée Nationale, 3h du mat'

              Posté par  . Évalué à 2.

              Donc a mon avis, dans la pratique, ce qui sera fait lors d'une enquête c'est de vérifier la configuration de ton logiciel de rip pour voir si tu l'utilise avec la lib en question. On va regarder aussi ce que tu as sur ton disque dur, ta colection de DVD/CD, etc ..... et ce n'est pas uniquement le fait de posseder le soft de rip + la lib deCSS qui jouera contre toi, mais les éléments qu'il y a autour.
              S'il s'avere que dans ton stock de DVD/divix tu as des centaines de films quelconques non originaux mais que tu n'as que deux ou trois originaux, pas bon pour toi. Si par contre on remarque que systemetiquement tu copies/rippre tes CD/DVD on te posera pas de problème (ou moins), car on considèrera que tu utilise la lib en question pour lire tes DVD sous Linux ou pour faire des copies privées. Par contre si tu as mis tes copies a disposition sur emule, la .... je pense que c'est pas bon non plus.
              • [^] # Re: Assemblée Nationale, 3h du mat'

                Posté par  . Évalué à 2.

                Il me semble que si tel sera le fonctionnement, on devrait être a peu près content ici.
                Le droit de continuer d'utiliser nos logiciels libres, ET malgré tout d'avoir accès à tout ce que l'on veut.

                Reste à voir à quel point toute technologie estampillée "peer to peer" va se faire flinguer à vue, et si ça ne va pas faire peur aux gens qui feront du reverse engineering et des libs type DeCSS, à cause du risque des 3 années de taule et 300.000 euros d'amende...
                Et je ne suis pas terriblement optimiste à ce niveau là...

                Yth.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.