Prout a écrit 14 commentaires

  • [^] # Re: Plagiat

    Posté par . En réponse au journal Le bureau Linux ... quand il sera prêt !. Évalué à 4.

    Les effets kikoolol de Windows ils viennent bien de Compiz.

    Marrant que Microsoft présente cette interface potentielle pour Longhorn (version plus impressionnante ici) en 2003, longtemps avant la venue de XGl, Compiz etc.

    Je suis globalement du même avis que Linuce<, je me sers exclusivement de Linux depuis plus de 8 ans, je l'ai vu avoir de l'avance et évoluer, au point que je n'avais pas touché à un Windows depuis des années (XP SP1 était mon dernier Windows) sans jamais en éprouver le manque. Et là, j'ai eu dernièrement à manipuler à Windows 7, et merde, alors que je partais d'un a priori clairement pro linux et anti microsoft, j'ai pris une foutue claque.

    C'est difficile à expliquer, et ça fait d'autant plus mal au fondement qu'on aime son linux qu'on a bichonné toutes ces années, mais Windows semble plus réactif, mieux foutu, mieux pensé, intuitif et plus efficace que notre linux pourtant longuement adapté.

    C'est pas cool d'avoir descendu Linuce< parce qu'il ose donner un avis pas forcément flatteur. Comme on dit, qui aime bien châtie bien.

  • [^] # Re: Incinérateur

    Posté par . En réponse au journal [HS][Cinéma] Into Eternity. Évalué à -1.

    Malheureux ! Déjà que malgré mes dénégations des moules croient que je suis ton multi, si en plus tu sors le genre de conneries dont je suis capable, c'est foutu d'avance...

  • [^] # Re: systemd... non, système D

    Posté par . En réponse au message Logiciel anti-bruit. Évalué à 0.

    C'était bien à ça que je pensais en effet. Je dispose d'un micro-casque et je me demandais si justement je ne pouvais pas l'utiliser ainsi, en positionnant le micro derrière, et qu'un logiciel récupère le son qui arrive, le traite et m'envoie une onde opposée dans les oreilles. Je peux même positionner un micro indépendant quelque part plus loin entre la source sonore et moi si besoin.

    En ce qui concerne le problème, je ne peux malheureusement pas envisager de m'y attaquer de front étant donné les liens du sang qui m'unissent à ces neurones de 18 mois d'âge et déjà en cours de liquéfaction hypnotique, qui déjà lui dégoulinent du coin de la bouche sur sa barboteuse.

  • [^] # Re: irl

    Posté par . En réponse au journal Omerta et censure !. Évalué à 0.

    J'pige pas là, tu prônes quoi du coup ? Faut plus enregistrer de plaintes et envoyer les femmes violées se faire voir parce que dans le lot, on sait jamais, pourrait bien y avoir une ou deux salopes-qui-l'ont-bien-cherché ou affabulatrices ?

    Parce que bon, le boulot des flics, outre enregistrer la plainte, c'est un peu mener une enquête pour que la justice sache si elle doit lancer ou non des poursuites. Pour moi, leur boulot, c'est pas de juger, c'est pas de faire en sorte de dissuader der porter plainte (ça s'est vu), c'est pas de se moquer (ça s'est vu) mais d'accueillir toute personne qui vient se présenter en tant que victime comme tel, puis ensuite de vérifier.

    Dans le cas dont il est question ici, si la fille mentait depuis tout ce temps, il aurait été plus simple, rapide et efficace pour DSK de déposer une plainte pour diffamation, ce qui n'a pas été fait. Par contre, il semblerait qu'il y aurait eu pas mal de pressions, confirmées par son éditeur, par Fogiel, etc. alors que la fille essayait juste d'exprimer sa détresse après qu'elle ait eu peur de porter plainte, en estimant que les gens de la croirait pas et qu'elle allait pourrir sa carrière.

    T'as essayé de te mettre dans sa situation ?

    Avoir 21 ans, te lancer dans la carrière d'écrivain journaliste, te faire agresser, presque violer, par le père d'une de tes copines, un ponte du boulot de ta mère, haut placé, puissant, célèbre. Devoir te demander si tu ne l'as pas cherché, avoir peur d'en parler, te convaincre que personne ne voudra te croire, comprendre que ça peut pourrir ta carrière et celle de ta mère, accepter de ne rien pouvoir faire, devoir te taper des années de psychothérapie pour continuer à vivre malgré tout sans trop en souffrir. Et à côté de ça, subir des pressions permanentes, constantes, de ton agresseur et son entourage, voir tes livres être censurés, retardés, ta notoriété interdite. T'être effacé et devoir digérer une chape de plomb sur ta vie. Et des années après, essayer d'en parler pour évacuer un peu de souffrance, faire part de ta détresse, et voir que les gens s'en foutent, que l'étouffement persiste et empire. Et un jour, des années plus tard, découvrir qu'il a recommencé, qu'il s'est fait attrapé, voir que la justice enfin semble s'intéresser à son cas, et enfin à toi. En être là et ne toujours pas savoir quoi faire.

  • [^] # Re: mouais

    Posté par . En réponse au journal Omerta et censure !. Évalué à -2.

    Ce que j'ai voulu dire, c'est que ça lui revient dans la figure parce que (qu'elle ait ou non parlé de la chose avant) ça réveille en elle de mauvais souvenirs qu'elle a vécu.

    Et comme je l'ai dit elle hésite à également porter plainte, je ne vois pas ce que tu as mal compris, il suffit d'écouter son interview pour avoir sa version à elle, et pas celle que j'ai essayé de retranscrire.

    Alors pour savoir pourquoi, il faudrait carrément lui demander, mais voilà quelques pistes qu'on peut avancer, que ce soit pour la plainte ou pour l'hésitation :
    - elle ne voit pas d'intérêt à charger davantage un homme déjà à terre
    - le voir juger pour des faits similaires suffit à lui donner un sentiment de justice
    - elle se rend compte que ne pas avoir porté plainte a causé du tort à d'autres femmes, donc elle envisage de le faire
    - elle a peut-être une chance que sa plainte soit entendue, alors qu'avant elle avait peur que ce ne soit pas le cas.

  • [^] # Re: mouais

    Posté par . En réponse au journal Omerta et censure !. Évalué à 0.

    sinon, il y a une phrase que j'aime pas : "Aujourd'hui, le contexte fait que ça lui revient dans la figure".
    Je ne vois pas ce qui lui revient dans la figure. Limite elle n'aurai pas bougé, personne aurait parlé de son cas.

    Tu as mal lu. Tu crois que le fait qu'elle n'en ai pas parlé, ça n'implique pas que de voir tout ce qui se passe aujourd'hui réveille de vieilles blessures en elle, qui lui ont pris des années de psychothérapie à partiellement guérir ?

    Elle n'en aurait pas parlé, ça aurait été pareil, peut-être moins pire parce qu'elle n'aurait pas été un sujet d'attention annexe, ou peut-être que ça lui fait du bien de voir qu'elle a enfin une chance d'être un peu entendue, même si elle ne donne pas l'impression de vouloir l'enfoncer, puisqu'elle ne sait toujours pas si elle doit porter plainte (peut-être que savoir que son agresseur va être jugé pour un crime similaire lui suffit).

    Il faudrait quoi, qu'en plus de ne pas avoir osé porter plainte, pour toutes les raisons que l'on connaît aux victimes de ce genre de choses, elle ne puisse même pas exprimer sa détresse sur le sujet ? Parce que là c'est ça en fait, ce qu'elle a dit est raillé, étouffé, et on lui dit qu'elle ferait mieux de fermer sa gueule, je trouve ça pitoyable.

  • [^] # Re: Les vautoures sont de sortis

    Posté par . En réponse au journal Omerta et censure !. Évalué à 0.

    DSK fait partie du problème, mais ce n'est absolument pas ce dont il est question dans mon journal, et c'est bien pour ça que j'ai même évité autant que possible de parler de lui. Mais forcément, la plupart des gens qui sont déjà intervenus n'ont lu que ce qu'ils voulaient lire (quand ils ont lu, des fois on se demande), ce qui me permet de penser qu'il y a pas mal de fans de DSK dans le lot, ce qui est assez comique après coup.

  • [^] # Re: irl

    Posté par . En réponse au journal Omerta et censure !. Évalué à -4.

    Si tu avais lu ce que j'ai écrit, tu n'aurais pas manqué cette partie de mon journal :

    Pour parler rapidement de la victime, Tristane Banon, comme beaucoup de jeune femme violée ou ayant été agressé (seules 10% des viols conduisent à une plainte), elle n'a pas osé porté plainte, de peur de ne pas être crue (elle l'avait déjà dit à l'époque, que la moitié des gens ne la croiraient pas). Qui ne se rappelle pas du cas de ces femmes qui allaient se plaindre au commissariat, qui se retrouvaient face à des hommes, et qui étaient parfois moquées, et dont la plainte n'était parfois pas enregistrée ?

    Et s'insurger uniquement que contre l'attitude des forces de l'ordre et la mauvaise prise en charge, ça ne règle pas le problème, il reste le fait qu'un témoignage aussi important puissent encore être autant étouffée, raillé par la moitié des gens, et donc pousser à tout simplement ne pas porter plainte. Je m'insurge donc contre l'ensemble, je parle bien d'une caste médiatico-politique dans mes commentaires, à laquelle on pourrait rajouter la justice trop souvent trop complaisante, tous ces acteurs oeuvrant dans leur petit monde bien fermé, déconnectés des réalités.

  • [^] # Re: Et donc

    Posté par . En réponse au journal Omerta et censure !. Évalué à 1.

    Je vais être sympa et t'en donner une : http://www.midilibre.fr/2011/05/16/une-ecrivaine-dit-avoir-ete-agressee-par-dsk-elle-envisage-de-porter-plainte,319787.php

    "Après, ça s'est très très mal fini. On a fini par se battre quand même, ça s'est fini très très violemment. On s'est battu clairement, au sol (...). Moi, j'ai donné des coups de pieds. Il a dégrafé mon soutien-gorge, il a essayé d'ouvrir mon jean", affirmait encore Tristane Banon. "Quand on se battait, je lui avais dit le mot "viol" pour lui faire peur, ça ne lui a pas fait peur plus que ça", selon la journaliste, qui disait à l'époque avoir été "très loin", jusqu'à "constituer le dossier (et) voir un avocat très connu en la matière qui avait déjà une pile comme ça".

    Je dis sympa, parce qu'en suivant les liens et/ou vidéos que j'ai donné dans le journal, tu avais ces informations, et qu'en une recherche google tu les avais aussi, mais je ne vais pas encore mettre cela sur le compte de la mauvaise foi des partisans de DSK ou autres adeptes de la théorie du complot, juste sur le fait que tu ne veuilles pas te prendre la tête outre mesure (mais auquel cas, ton commentaire initial était bien trop engagé).

  • [^] # Re: Et donc

    Posté par . En réponse au journal Omerta et censure !. Évalué à 2.

    C'est vrai qu'arracher un soutien-gorge, ouvrir un jean et essayer de l'enlever, alors que la victime se débat, donne des coups de poings et de pieds, ce n'est pas une aggression.

    En fait, les réactions de ce genre ne m'étonnent même pas, elles sont prévisibles en France, la preuve, même la victime les avait anticipées il y a des années de cela. Là où je suis heureux, c'est qu'il va être jugé aux USA, et pas en France, où comme beaucoup de commentateurs et journalistes l'ont dit, l'affaire auraient sûrement été passée sous silence, comme beaucoup d'autres l'ont été avant elle, et pas que concernant DSK ou le sexe.

    Un commentaire le dit plus haut : on a les politiques que l'on mérite. Et c'est vrai, donc faudra qu'à l'avenir faudra pas trop chialer sur Hadopi, Loppsi et consors, parce que finalement, ça manque de crédibilité. ^^

  • [^] # Re: Réveil

    Posté par . En réponse au journal Omerta et censure !. Évalué à -4.

    Et depuis quand les médias français en parlent ? Oh, depuis le lendemain de l'arrestation de DSK, après que les médias anglosaxons l'aient eux relevés, au point qu'en quelques heures la vidéo en question sur Youtube a eu plus d'audience qu'en 4 ans en France.

    Et au passage, 3200 occurrences, pour un fait datant de 4 ans, relevant d'un crime sexuel (ou tentative), et concernant une personnalité aussi haut placée, ça me semble bien peu, pas toi ?

  • [^] # Re: Réveil

    Posté par . En réponse au journal Omerta et censure !. Évalué à -6.

    Et justement, je réagis à la chose, et j'invite les autres à en faire de même. Si je m'insurge, c'est que je trouve scandaleux qu'un tel témoignage soit étouffé, et que la victime soit ainsi traitée, comme quoi elle avait bien raison lorsqu'il y a des années elle a refusé de porter plainte en disant que la moitié des gens ne la croiraient pas, qu'elle ne voulait pas salir son nom, détruire sa carrière. Elle avait vu juste, parce que même aujourd'hui avec une accumulation de faisceaux d'évidence, sa parole est encore mise en doute, et son histoire censurée.

    On fera quoi quand des lois toujours plus liberticides auront fini de verrouiller Internet, alors même qu'aujourd'hui, avec les lois actuelles, un fait aussi grave a pu être passé sous quasi-silence dans l'indifférence générale ?

  • [^] # Re: ?

    Posté par . En réponse au journal Omerta et censure !. Évalué à -10.

    Faut croire que je ne dois pas être trop dans l'erreur de procéder ainsi alors, vu qu'il y a des gens pour juger de la pertinence d'une argumentation sourcée à l'ancienneté d'un compte, et qui en plus trouvent le moyen de se faire gratifier pour le signaler.

  • [^] # Re: Les vautoures sont de sortis

    Posté par . En réponse au journal Omerta et censure !. Évalué à -3.

    Pour cette "affaire" ci je suppose qu'elle a porte plainte? Si oui il doit bien y avoir quelque part une trace de cette plainte sinon et bien dommage mais bon elle peut dire la verite ... ou non.

    Tu aurais lu ce que j'ai écrit, éventuellement suivi les liens que je donne, tu aurais ta réponse.

    Et se servir de la nouvelle affaire pour se faire connaitre (perso je n'ai jamais entendu parler d'elle en tant qu'ecrivain...).

    Idem.

    Si la presomption d'innocence ne vous plait pas ou que vous soupconnez que la juste n'existe pas pour les puissants, faite une revolution!

    Tu mélanges tout et n'importe quoi. D'une, la présomption d'innonce ne doit pas se transformer en conviction d'innoncence ni en déni de culpabilité, et de deux, il est question de censure d'un témoignage, qui est étouffé par la caste médiatico-politique depuis des années, et non pas de la nouvelle affaire qui va peut-être enfin faire tomber ce qui semblerait être à la vue des preuves qui s'accumule un gros porc de criminel sexuel récidiviste.