Journal Libre Vs OpenSource

Posté par  (site Web personnel) .
Étiquettes : aucune
0
4
oct.
2006
Ces derniers temps la tension monte entre les mouvement du libre et de l'opensource. Bien sur ce n'est pas nouveau que libre et opensource soient deux choses distinctes, mais l'arrivée des DRM ont commencé à marquer une véritable scission, en ouvrant une brèche permettant de techniquement respecter les licences de type GPL v2, sans en respecter la philosophie.

La FSF n'a pas tardé à réagir en incluant des clauses limitant l'usage des DRM dans la futur version 3 de la GPL, ce qui n'a pas plut à tout le monde, et notamment Trovald qui ne cache pas son refus catégorique de tels clauses.

Malgrès le tapage que peut faire Trovald, qui argumente que ce n'est pas du ressort des développeurs de logiciel de dicter ce que le matériel peut implémenter ou non si il veut pouvoir lancer les logiciels qu'ils produisent, on vois bien que c'est du vent. En effet, à l'heure actuelle, son linux est bien jolie, mais je ne peux même pas légalement lire mes DVDs dessus.

Alors mettons le fait qu'il se met la tête dans le sable, pourquoi diable a-t-il besoin de faire tout ce boucan, qu'il utilise la GPL v.2 etpuis basta.

Mon analyse à 2 centimes : tous les kernels devs ne voient pas la GPL 3 comme une mauvaise idée, et n'apprécient pas que les DRMs permettent d'utiliser leur travail sans le retour. En clair, nul doute que certains voudront du GPL v3... Alors y aura-t-il des migrations vers le hurd?

Autre constat, de plus en plus de distributions apparaissent avec des drivers non libre, et quand une boite comme intel ou ibm lachent des specs, on à tout à coups l'impression à en entendre certains que ce sont des saints, alors que part ailleurs ils n'hésitent pas à dire aux libristes d'aller se faire mettre un gros poteau trempé dans le verre pilé, sans parler que lacher des specs pour le matériel que j'ai acheté, c'est quand même le minimum.

Au fait quand est-il de debian, est ce que ça y est il s'en foutent des histoires de légalité? Vais-je devoir me tourner vers OpenBSD pour être sûr de n'avoir que du libre? J'ai cru voir que la Mandriva fournissait une distribe 100% libre, peut être devrais-je voir de ce coté là, je n'aime pas trop la licence BSD...
  • # Huh ?

    Posté par  . Évalué à 4.

    Trovald ? Tu voulais parler de domi aka trop bald ?

    « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

    • [^] # Re: Huh ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

      Non, c'est une couille.
      • [^] # Re: Huh ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

        effectivement, avec un troll si mauvais ... c'est une couille ...

        mais bon ... on y trouve

        - linux c'est un maichant(c) qui aime les DRM
        - mandriva est plus libre que debian
        - hurd
        - ibm c'est satan
        - linux est pas près pour/de lire les DVD

        manque un vi/emacs est une référence à gnome et/ou kde
        • [^] # Re: Huh ?

          Posté par  . Évalué à 10.

          C'qu'on peut lire comme bêtises parfois, c'est déprimant.
          On devrais inviter l'auteur à participer aux séminaires de trollification avancée du vendredi, parce que là c'est même pas du tröll, juste un vague dégueuli de vide sur un ton qui se voudrait agressif...

          Yth, qui globalement n'a rien compris au journal (faut dire si c'était écrit en français...).
          • [^] # Re: Huh ?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -6.


            On devrais inviter l'auteur à participer aux séminaires de trollification avancée du vendredi, parce que là c'est même pas du tröll, juste un vague dégueuli de vide sur un ton qui se voudrait agressif...

            A chouette, y a du gâteau à vos séminaires? Sinon pour ce qui est du ton agressif, je suis bien trop peu vivace pour adopter ce genre de comportement.


            Yth, qui globalement n'a rien compris au journal (faut dire si c'était écrit en français...).


            Ça veut dire que tu vas aussi me convier à un séminaire de français ça?

            Snif, je suis blessé par tant de méchanceté, Yth, c'est un gros maichant. XD
            • [^] # Re: Huh ?

              Posté par  . Évalué à 10.

              Oui, je suis méchant, ainsi est-ce...
              Et oui, ya des gâteaux aux séminaires trollesquatoires du vendredi, suffit que t'ailles en acheter et tu les manges devant ton PC !

              « qu'il utilise la GPL v.2 etpuis basta. »
              « alors que part ailleurs ils n'hésitent pas à dire aux libristes d'aller se faire mettre un gros poteau trempé dans le verre pilé »
              Ca ce sont de légers mouvements d'humeur. Le verre pilé, excuse-moi du peu, mais c'est agressif.


              Pour le séminaire de français, il y en a régulièrement à droite à gauche sur linuxfr, le plus gros à dire à ton sujet c'est ça :
              "mais l'arrivée des DRM ont commencé" -> ... a commencé
              "dans la futur version 3 de la GPL" -> future
              "refus catégorique de tels clauses." -> telles
              "Malgrès le tapage" -> Malgré
              "on vois bien que c'est du vent" -> voit
              "son linux est bien jolie" -> joli
              "intel ou ibm lachent des specs" -> lâchent
              "Au fait quand est-il de debian" -> qu'en est-il
              "il s'en foutent" -> ils
              "hurd?", "libre?", "légalité?" -> hurd ?, libre ?, légalité ?

              Et tu remarqueras que je n'ai fais aucun commentaires sur le style, l'utilisation de mots anglais sans objets, la ponctuation parfois déplorable, et que même côté orthographe/grammaire/conjugaison j'en ai laissé passer plein.

              Le plus chiant dans ton texte c'est les points d'interrogation collés aux mots qui est une typographie anglaise et non française, le "quand est-il de debian" qui donne l'impression que tu ne comprends pas ce que tu dis, et tes phrases trop longues à la ponctuation et au rythme aléatoires qui les rendent difficile à comprendre.
              La reste à la limite ça peut passer, si tu écris mal, tant pis, si au moins c'est lisible.


              Yth, evil overlord très vilain.
              • [^] # Re: Huh ?

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -4.

                Pourtant j'essai vraiment de faire des efforts. Enfin si le chiant reste des problème de typographie, c'est plutot du ressort de ton navigateur. En effet c'est à lui d'afficher correctement le texte en fonction de la langue (qui devrait être stipulé dans le document, sinon la faute viens du fait que le site est mal codé).

                Yth, evil overlord très vilain.

                /me se cache, térifié.
                • [^] # Re: Huh ?

                  Posté par  . Évalué à 4.

                  mouais enfin le navigateur il affiche ce que l'auteur a dit d'afficher, en l'occurence un ? collé au mot.
                  • [^] # Re: Huh ?

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                    Ce qui est correct syntaxiquement, puisqu'il n'y pas de caractère espace. Quand je tape mon "?" à la fin de ma phrase en latex, je n'ai pas besoin de laisser un espace pour que le mot et le caractère de ponctuation qui le suit soit suffisament séparé. J'ai pas non plus mis une indication de caractère insecable, faudrais pas abuser.
                    • [^] # Re: Huh ?

                      Posté par  . Évalué à 5.

                      et t'es en latex, la, presentement?

                      Non.

                      Bon alors?
                      • [^] # Re: Huh ?

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -2.

                        Alors ton navigateur il est tout pourave il offre pas une bonne qualité de lecture. Bon je suppose que tes "?" sont fait exprès...
                        • [^] # Re: Huh ?

                          Posté par  . Évalué à 1.

                          j'en ai rien a peter de la typo.

                          essaie juste de pas reporter une faute sur le navigateur alors qu'elle ne lui incombe pas.
                          • [^] # Re: Huh ?

                            Posté par  . Évalué à 0.

                            Euh... si.
                            S'il n'est pas nécessaire d'ajouter un espace, ou qu'il ne faut pas en mettre, mais que pour la lisibilité ce serait pratique ce boulot devrait être fait par le navigateur par défaut et/ou paramétrable via les CSS.

                            Vu que ce n'est pas faisable en CSS bah... voilà :)
                            • [^] # Re: Huh ?

                              Posté par  . Évalué à 5.

                              En effet, il marque un point là.
                              Le moteur HTML est censé gérer la typo à l'affichage puisque les multiples espaces et tabulations et autres retours à la ligne sont ignorés : c'est le navigateur qui gère tout ça, qui devrait faire des césures mais préfère le plus simple envoi du mot complet à la ligne quand il dépasse de la précédente, etc...
                              Et donc devrait tout seul mettre les points de séparation dans les nombres (ex : 1.425.325,17) en français, et les virgules en anglais (ex : 1,425,325.17), et donc aussi les espaces avant les points d'interrogation, d'exclamation, points-virgule, deux-points et guillemets, et toujours un espace après n'importe quel élément de ponctuation, sauf l'apostrophe (ce n'est peut-être pas exhaustif comme liste)...
                              Le navigateur sait en général quelle est la langue de la page (enfin c'est possible de lui dire, après il peut avoir un comportement par défaut débile quand ce n'est pas spécifié, mais là le bug viendrait du webmaster).

                              Celà dit, il sait bien qu'aucun navigateur ne gère ça, et comme ce fait est connu et général, il devrait, s'il souhaite se faire comprendre, y pallier lui-même en les mettant ces espaces. Il peut rétorquer qu'il fait ça par mesure de protestation contre la mauvaise qualité des navigateurs web, mais il faudra qu'il prouve qu'il a bien annoncé ceci au préalable, sinon je l'accuserai sans vergogne de démagogie et d'hypocrisie.

                              Et les fautes de typo ne sont pas les seules que je lui reproche, je l'ai repéré l'apprenti trolleur à essayer de noyer le poisson ! Tend les doigts, allez, un coup de réglette en fer pour t'apprendre tiens...


                              Yth, super hyper méga vil, et fourbe de surcroît, la preuve : « Nahahahahaha ! ».
                              • [^] # Re: Huh ?

                                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

                                Sauf qu'il n'y a pas de points de séparation dans les nombres en France, mais des espaces.

                                Et quitte à commencer à corriger la typographie, pourquoi ne pas corriger automatiquement l'orthographe tant qu'on y est ? Et la grammaire ? Et les fautes de mise en page ? Et les fautes de goût ?

                                Et quand on cite une phrase anglaise dans son texte, comment on fait pour deviner qu'il faut appliquer d'autres règles de transformation du texte ? Et pour le français canadien, on fait comment ?

                                Quelqu'un qui n'a pas pris le temps de mettre une espace avant le point d'interrogation prendra-t-il le temps de tagguer correctement le langage de sa page et chaque phrase ou mot étranger qu'il pourrait être amené à inclure dans son texte ?

                                Franchement, je ne pense pas que ce soit au navigateur de gérer tous ces problèmes, en tout cas certainement pas par défaut ; c'est aux outils de création de contenu de faire ce travail, en assistant plus ou moins automatiquement le rédacteur dans sa tâche.

                                Ceci dit, si tu veux créer un plugin Firefox qui transforme tes pages à la volée pour qu'elles te conviennent mieux, n'hésite pas !
                                • [^] # Re: Huh ?

                                  Posté par  . Évalué à 2.

                                  Ah oui, c'estvrai pour le point/espace dans les nombres, je me demande d'où me vient ma mauvaise habitude...


                                  Par contre, je vais répondre aussi à Eric du message d'en dessous, un moteur HTML actuellement gère partiellement la typographie.
                                  Comme je l'ai indiqué juste avant, il est déjà capable de reconnaitre un mot, même si sa définition est imparfaite. Ca se voit bien car quand tu écris un bloc de texte en HTML, largement trop grand pour tenir en largeur, ton navigateur te l'affiche proprement en faisant des retours à la ligne, et sans découper les mots : il fait passer le mot complet à la ligne.
                                  Il a donc à la fois une notion de ce qu'est un mot, et des notions de typographie, en particulier parce qu'il gère la largeur des espaces entre les mots avec une taille fixe, ou en fonction du remplissage de la ligne, et ceci sans tenir compte du nombre réel d'espaces indiquées dans le code source HTML, sauf bien sûr les espaces insécables spécifiées explicitement. Mais ces espaces insécables sont un moyen de forcer la typographie « par défaut » du moteur de rendu HTML.
                                  On a le même soucis pour les retours à la ligne, purement ignorés sauf si on demande explicitement d'en avoir un.

                                  J'affirme donc qu'un moteur de rendu HTML fait, et doit faire, de la typographie.
                                  Il doit le faire, et devrait mieux le faire, pour une raison très simple, que je vais illustrer d'un exemple.
                                  En français, quand un mot dépasse de la ligne, on n'est pas censé le faire passer tout entier à la ligne suivante, il y a une césure, le mot est coupé et un trait d'union est ajouté à la fin de la première partie sur la première ligne. Ceci est infaisable au niveau du code HTML, car une page HTML est a priori prévue pour s'afficher correctement avec des dimensions très diverses, ou des tailles de polices très variées, ou aussi simplement des polices différentes, selon les goûts et les contraintes des utilisateurs. Il est donc absolument impossible pour quelqu'un qui écrit un texte en HTML de faire s'afficher proprement les césures. Le seul élément de la chaîne à avoir les éléments nécessaire pour pratiquer ces césures est le moteur de rendu HTML.
                                  S'il ne le fait pas, c'est donc impossible à faire (bien sûr on peut modifier ce moteur de rendu, mais si on le modifie pour qu'il le fasse et bien on ne peut plus dire de lui qu'il ne le fait plus, CQFD).


                                  Tout ceci n'a à l'évidence rien à voir avec l'orthographe, la grammaire, la conjugaison, le goût, etc... Tu peux renvoyer ton troll dans sa caverne, il a fait choux-blanc.
                                  Même réponse pour Eric avec ses histoires de verbes non conjugués et cie.
                                  La typographie c'est purement de la forme, ce dont vous parlez c'est du fond. Le moteur de rendu HTML n'a pas à s'occupper du fond, mais c'est lui qui gère la forme, il devrait donc gérer la typographie.

                                  Réponse encore à Eric qui dit :
                                  "Le résultat c'est que le navigateur n'a pas les informations nécessaires, il ne peut pas faire de la typo."
                                  LaTeX lui sait très bien le faire, et ne possède pas plus d'informations. La structure d'un source LaTeX ressemble beaucoup à celle d'un source HTML, les balises sont indiquées différemments, c'est tout.
                                  La typographie c'est une chose relativement simple et mécanique, en tout cas c'est trivial et évident en comparaison de la grammaire, et tout les éléments sont disponibles.


                                  A Boa Treize, à propos des autres langues incluses dans un texte, j'imagine qu'il faudrait une balise spécifique "citation anglaise", qui n'existe peut-être pas. La vérité c'est peut-être bien que personne ne s'est jamais rendu compte, ou n'a voulu pointer du doigt, le fait qu'un moteur de rendu HTML devrait faire de la typographie.


                                  On n'empèchera jamais les gens d'écrire comme des cochons et de faire des pages webs atroces et laides à périr. Ca n'a jamais été une raison pour faire pareil...


                                  "Franchement, je ne pense pas que ce soit au navigateur de gérer tous ces problèmes, en tout cas certainement pas par défaut ; c'est aux outils de création de contenu de faire ce travail, en assistant plus ou moins automatiquement le rédacteur dans sa tâche."

                                  Ca se tient dans l'état actuel des choses, et comme je l'ai écris dans l'avant-dernier paragraphe de mon message, sachant que les navigateurs ne font pas ce travail, c'était à lui de le faire car l'objectif premier est toujours de se faire comprendre.
                                  D'un autre côté, j'aimerai bien faire de belles césures en fin de ligne, mais quel que soit l'outil d'aide à la publication web que j'utilise, si je ne veux pas faire partie de l'engeance pathétique des webmasters qui optimisent leur site en 237*453 sur une police donnée à une taille donnée, et bien je peux me gratter et m'assoir dessus.


                                  Réponse à Erci enfin :
                                  "Le HTML n'a pas été prévu pour ça, c'est donc à nous de le faire. Le HTML a un marquage qui est bien plus haut niveau."
                                  Le marquage du HTML sert à gérer la forme et non le fond, la typographie c'est purement de la forme, ça pourrait être fait avec, ça n'a jamais été pensé de la sorte et on a une solution bâtarde.
                                  Ca ne veut pas dire qu'on doit s'en contenter pour toujours.


                                  Le coup du plugin firefox ça peut valoir le coup, reste comme l'as précisé Boa Treize, que les citations dans d'autres langues ça va pas être simple à gérer, et que je n'ai pas de manuel de typographie SMS.
                                  Ces histoires de typographie seraient surtout valables sur des textes écrit correctement, ce qui ne fait pas forcément la majorité du contenu d'internet... Et comme la majeure partie de ces problèmes se gèrent très bien en mettant des espaces où il faut, et en glissant des espaces insécables aux bons endroits (rien de plus laid qu'un ? qui se retrouve tout seul à la ligne), on s'en contente.
                                  Sur linuxfr ya pas accès aux espaces insécables :(
                                  Pour les césures, va te rhabiller.


                                  Yth.
                                  • [^] # Re: Huh ?

                                    Posté par  . Évalué à 3.

                                    Le marquage du HTML sert à gérer la forme et non le fond,

                                    Non, html ca gere la structure, pas la forme.

                                    La forme, c'est CSS.

                                    A moins que tu veuilles revenir au web des annees 95.

                                    et bé dis donc, tout ca pour un point d'interrogation, zavez pas de boulot ni de vie les gars? :-D
                                    • [^] # Re: Huh ?

                                      Posté par  . Évalué à 1.

                                      Ouais, enfin ton moteur de rendu HTML fait aussi moteur de rendu CSS.
                                      Tu joues sur les termes là.

                                      C'est bien, on est dans un troll donc tu joues correctement le jeu...

                                      Yth, déprimé.
                                      • [^] # Re: Huh ?

                                        Posté par  . Évalué à 1.

                                        Ba oui mais celui la de troll, c'est toi qui l'a lancé, et tu l'a repris pleine face !

                                        je trouve que quelqu'un qui chipotte sur les espaces avant la ponctuation, tu
                                        pourrais au moins comprendre que l'on te reproche ton amalgame CSS HTML...

                                        C'est de bonne guerre...!
                                        • [^] # Re: Huh ?

                                          Posté par  . Évalué à 2.

                                          Auteur du journal : "Mathieu Stumpf", ah non, je n'ai rien lancé du tout. J'ai juste dévié. La remarque sur la typographie dans les navigateurs ne vient même pas de moi. Comme quoi tu lis avant d'écrire, bravo...

                                          Et non, on ne m'a pas reproché d'amalgame HTML/CSS, ou alors faudra me montrer où, et d'ailleurs ce n'est même pas le sujet de la discussion puisque le moteur de rendu HTML est aussi un moteur de rendu CSS, tu peux lui demander.

                                          D'ailleurs c'est un amalgame logique et pertinent puisque CSS n'existe pas sans HTML, et que les deux s'utilisent conjointement.

                                          Des questions ?

                                          Yth.
                                          • [^] # Re: Huh ?

                                            Posté par  . Évalué à 3.

                                            Non, aucune, tu a reponse à tout, tu es tres fort...!

                                            J'aurais plein de chose à dire aussi, mais j'ai pas le temps, moi...! :)
                                  • [^] # Re: Huh ?

                                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                                    Pour le problème des césures, le caractère soft-hyphen (U+00AD) a été inventé précisément pour ça, même s'il y a divergence d'opinions sur la manière de le gérer, et de nettes différences d'implémentation selon les navigateurs.

                                    N'empêche qu'en HTML, ce caractère sert à indiquer au navigateur qu'il est autorisé à couper le mot qui le contient à l'endroit où il se trouve. C'est donc à l'auteur du document d'insérer des ­ aux bons endroits, pas au navigateur.

                                    http://www.cs.tut.fi/~jkorpela/shy.html

                                    Par ailleurs, pour ce qui est du langage, il y a déjà moyen en HTML d'indiquer quelle est la langue d'une portion de texte, grâce à l'attribut lang. Tu t'avances beaucoup sur un sujet que tu connais manifestement mal, c'est pas étonnant que tu ailles un peu dans le mur.

                                    Mon argument c'était que quelqu'un qui prend la peine de l'utiliser prendra aussi la peine de bien rédiger son document, y compris les éventuelles indications typographiques que les normes prévoient. Sachant, encore une fois, que le HTML n'est pas un langage de mise en page ! Donc ton propos initial, qui était que les navigateurs doivent faire de la typo car les auteurs en sont incapables, ne tient pas la route : il faudrait que les navigateurs embarquent de sérieuses IA pour ce faire. (Et ne parlons pas du cauchemar inévitable des différences d'implémentation, ou du cauchemar encore plus terrible d'une tentative de normalisation !)
                                    • [^] # Re: Huh ?

                                      Posté par  . Évalué à 2.

                                      Ah, je ne connaissais pas l'attribut lang, donc en fait c'est prévu, c'est bien ! Maintenant donc, le moteur de rendu HTML/CSS a tout les éléments en sa possession pour gérer parfaitement la typographie.


                                      J'ai un problème par contre de définitions de certains mots que tu utilises, une page web elle est bien mise en page non ? C'est tout l'intérêt d'avoir un truc a peu près propre ? Et tu l'écris avec quoi ta page web ? HTML et CSS. (Eh, tu vas pas commencer aussi à pointiller sur "l'autre il a pas parlé des CSS" alors que c'était largement implicite : HTML et CSS s'utilisent conjointement).
                                      Alors si ça ne sert pas à faire des mises en page, tu la fais comment ta mise en page ? Il y a encore un méta-langage planqué quelque part dont je n'ai pas entendu parler ?


                                      Et... Et... Je n'ai jamais écrit que le navigateur devait gérer la typo parce que les utilisateurs en étaient incapables ! J'ai juste écrit qu'ils devraient le faire complètement plutôt que de s'arrêter en chemin.
                                      Et ya aucune tentative de normalisation à faire : la norme elle existe, les règles de typographie sont très bien connues, personne ne te demande d'en réinventer ! Il s'agit juste de les implémenter complètement plutôt que partiellement. Rien à voir avec le cauchemar actuel d'implémentations diverses du javascript pour ne citer que lui.
                                      Et délire pas avec tes histoires d'IA, LaTeX fait ça très bien, et c'est juste un programme, pas un robot positronique télépathe...

                                      Et il me semble aussi avoir dit quelque chose du genre : je concède que ça demande énormément d'efforts pour un résultat pas forcément très impressionnant.


                                      Si on veut une séparation complète du fond et de la forme comme on nous bassine avec les histoires de CSS, le moteur de rendu devrait gérer complètement la typographie, c'est son boulot de le faire.
                                      On peut lui donner des coups de pouce avec des caractères type ­ (et encore comme tu dis ça se discute, ce truc à l'air de servir quand on fait soi-même les césures, et ça c'est infaisable en web), et on doit lui indiquer quelles règles utiliser avec l'attribut "lang", mais c'est son boulot de gérer un affichage convenable, pas à celui du webmestre, parce que c'est le moteur de rendu qui a toutes les informations nécessaires, et non le webmestre qui ne sait pas comment tu as configuré ta machine et quel logiciel tu utilises.
                                      Il se trouve que ces histoires d'espaces avant un point d'interrogation seraient de fait gérées avec un tel fonctionnement, mais à la limite c'est juste un effet de bord, ça ne dispense pas les gens de bien écrire.


                                      Yth.
                                      • [^] # Re: Huh ?

                                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                                        Une page web peut être consultée au moyen d'un écran, d'une feuille de papier, d'un téléphone portable, d'un terminal en mode texte et même d'un haut-parleur.

                                        C'est toute la différence entre le HTML et le LaTeX. Le premier cherche à décrire le fond du document et permet d'y joindre des instructions de mise en forme pour les divers media que j'ai listé ; le second se concentre presque exclusivement sur la mise en page en vue d'une impression sur papier. Ils n'ont pas les mêmes objectifs, et donc pas les mêmes capacités, les mêmes avantages et les mêmes inconvénients.

                                        On peut tout à fait argumenter que les instructions de mise en forme HTML ne sont pas assez développées, et surtout sous-utilisées. Il serait effectivement agréable si, dans le cadre d'un rendu en haute-résolution (papier, ou écran avec beaucoup de points par centimètre), le navigateur se chargeait de mettre des espaces fines insécables avant les points virgules, des espaces mot après, et repérait les espaces perdus dans les tableaux de chiffres pour les remplacer par des espaces tabulaires. Attention quand même, les vieux textes historiques utilisaient d'autres conventions de mise en page, par exemple ils mettaient un peu d'espace avant les virgules.

                                        En fait, c'est quand tu dis que les normes existent et que les règles de typographies sont bien connues que tu te trompes le plus. Il y a effectivement toute une série de règles de base sur lesquelles les typographes s'accordent actuellement, mais le diable se cache dans les détails : le petit monde de la typographie semble ravagé de guerres de chapelles sur ces points, et quand on commence à parler de la taille des marges, de la longueur des lignes, du gris de la page, on atteint le domaine de la subjectivité et du talent personnel. Car la typographie est un artisanat, pas une industrie. Il est impossible de la gérer « complètement ».

                                        Moi en tout cas, je serai déjà bien content quand Firefox arrêtera de supprimer volontairement les espaces insécables... Car on en est là actuellement : non pas vouloir que les navigateurs fassent de la typographie, mais au moins qu'ils arrêtent de la démolir.

                                        https://bugzilla.mozilla.org/show_bug.cgi?id=194498
                                        https://bugzilla.mozilla.org/show_bug.cgi?id=218277
                                  • [^] # Re: Huh ?

                                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                                    Pour les changement de langue, il me semble qu'on puisse spécifier un attribut "lang" dans les balises...
                              • [^] # Re: Huh ?

                                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                                > Le moteur HTML est censé gérer la typo à l'affichage

                                Pourquoi pas. Mais ça sous entend de faire un marquage indécent du contenu. Lui signaler ce qu'est une phrase, ce qu'est un mot, ce qu'est une forme interrogative, ce qu'est un texte brut non français, ce qu'est un nombre, ce qu'est ...
                                Dans l'idéal on devrait même pouvoir lui donner les verbes non conjugués et les accords non faits et lui laisser faire le boulot. Ca serait amusant.

                                En pratique tu ne le feras pas. Même si tu te contentes des marquages nécessaires por gérer la typo, ça reviendrait à passer une journée par page. Ma femme qui fait justement ce genre de boulot pour sa thèse fait cet effort, mais il n'est franchement pas envisageable de le faire partout. Le résultat c'est que le navigateur n'a pas les informations nécessaires, il ne peut pas faire de la typo.

                                Le HTML n'a pas été prévu pour ça, c'est donc à nous de le faire. Le HTML a un marquage qui est bien plus haut niveau.
                              • [^] # Re: Huh ?

                                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

                                Quitte à troller : en typographie le mot « espace » est féminin...
                            • [^] # Re: Huh ?

                              Posté par  . Évalué à 1.

                              on parlait de liberté justement, je crois qu'un navigateur qui se permet de corriger automatiquement ce qu'il peut interpréter comme des erreurs de typo, des fautes d'orthographes, et pourquoi pas des opinions non politiquement correcte, je préfère qu'il n'existe pas.

                              Mais cela n'empêche pas effectivement qu'il peut suggérer ce qu'il ne comprend pas, tout comme konqueror le fait pour les fautes d'orthographe par exemple.

                              Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

                              • [^] # Re: Huh ?

                                Posté par  . Évalué à 1.

                                Relis mon post, je parle de corriger un problème d'affichage et non une erreur de typographie. Si l'espace devant un ? n'était pas obligatoire, dans ce cas, le boulot d'espacer pour rendre plus lisible devrait être effectuer par le navigateur web.

                                D'après Eric cet espace est obligatoire, dans ce cas là evidemment, le navigateur ne doit pas corriger l'erreur. Mais s'il n'est pas obligatoire, si.
                                Il y'a une grosse différence.
                                • [^] # Re: Huh ?

                                  Posté par  . Évalué à 3.

                                  oui, il est obligatoire, mais en français uniquement.
                                  Apparemment pas en anglais : http://everything2.com/index.pl?node_id=1010198&lastnode(...)

                                  Dans un texte html qui pourrait mélanger les deux comment fait-on ?
                                  Bref, comme disait quelqu'un d'autre, si la personne ne veut pas s'embêter à respecter la typo, elle ne va peut être pas s'embêter à ajouter des marquages de langue...
                                  De plus je trouve que si quelqu'un ne fait pas l'effort d'écrire correctement, corriger automatiquement son texte trompe sur la présentation qu'il donne de lui-même, et ne lui rend pas forcément service en fin de compte.

                                  Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

                                  • [^] # Re: Huh ?

                                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                                    En anglais (américain en tous cas) c'est l'inverse, on ne met pas d'espace entre le mot et la ponctuation qui suit, genre point-virgule, point d'interrogation, point d'exclamation, etc.

                                    Le français canadien suit les règles américaines je crois.
                                  • [^] # Re: Huh ?

                                    Posté par  . Évalué à 2.

                                    Là dessus je suis plutôt d'accord. Et oui, on met une espace en français, mais on colle en anglais.
                                    Ceci dit un site complet, comme linuxfr, pourrait intégrer un attribut "lang" français général, et les gens qui viennent raconter leur vie n'auraient pas à le rajouter.

                                    Reste que certaines règles de typographie ne sont pas, ou très difficilement, gérable au niveau de l'utilisateur, et que peut-être qu'il serait bien de les ajouter au moteur de rendu.

                                    Pas forcément une règle qui ajoute automatiquement l'espace avant le point d'interrogation, mais une règle qui le rendrait insécable s'il est présent par exemple. Parce que c'est implicite : c'est toujours le cas, et rajouter des   est de ce fait a priori superflu, et en pratique très chiant.


                                    Yth.
                                    • [^] # Re: Huh ?

                                      Posté par  . Évalué à 3.

                                      Ce n'est pas au navigateur de corriger tes fautes typographiques, faudrait pas deconner non plus !
                                      J'imagine bien dillo, lynx, links, etc. devoir embarquer un monstre de moteur juste pour ajouter (ou remplacer, ca coute autant a faire) les espaces insecables devant les '?' quand y'en a besoin etc.
                                      Ce que tu demandes est lourd a gerer.
                                      L'attribut lang servirait pour moi plutot pour les lecteurs audio de texte, pour pouvoir restituer le texte avec une voix qui a l'intonation et l'accent exacts.

                                      Si je met moi meme une espace avant le '?' ton machin va devoir en faire quoi ? Et si j'écris du code, comment en savoir la langue ? Aucun moyen de le faire.
                                      Ce serait pour moi soit a l'utilisateur, soit au site, de gerer ce genre de choses.
                                      Le moteur de rendu n'a pas a modifier le contenu, mais a l'afficher comme on lui demande. Si je lui demande dans un texte en francais de ne pas mettre d'espace avant le '?', je n'en met pas. Si je veux écrire les ':' avec une espace avant qui soit non secable, je n'ai aucune raison de modifier les desirs de celui qui a concu la page.

                                      Je te donne un HTML, avec une CSS pour dire "cet element doit ressembler a ca et doit etre placé la". Le HTML contient du texte, c'est a moi de me preoccuper de savoir si ce contenu est valide ou non dans la langue donnée.

                                      Pour moi, un moteur de rendu n'a pas a corriger les faiblesses et la faineantise des utilisateurs. Point.
                                      • [^] # Re: Huh ?

                                        Posté par  . Évalué à 1.

                                        Il n'est pas question de corriger des fautes typographiques mais de respecter les règles typographiques.
                                        * fatigue...

                                        C'est ce qu'il faut faire mettre une espace entre ton mot et ton point d'interrogation, d'ailleurs tu devrais à chaque fois mettre une espace insécable, écrire « <mon_mot>&nbsp;? ».
                                        Mais ça c'est lourd et gérer les espaces insécables c'est simple à faire pour le navigateur, même si le navigateur c'est links, ils sont censé déjà savoir le faire d'ailleurs...

                                        Si tu écris du code, normalement tu mets une balise du genre <pre>, et là ton navigateur sait que les règles changent, en fait il le sait déjà aujourd'hui, il l'applique... C'est fou hein ?


                                        Maintenant explique-moi comment l'utilisateur ou le site gère les césures des mots en fin de ligne ? Alors ? Des idées, des solutions ?
                                        Si t'en as une qui soit autre chose que "fixer la résolution de la page, la taille et le type des polices", je suis preneur, parce que ça c'est une solution déplorable et inacceptable.
                                        La faiblesse et la fainéantise elle est où là ? C'est de pas coder son propre moteur de rendu ?


                                        Ras-le-bol des gens qui lisent pas, et qui comprennent rien.
                                        Faudra le répéter quarante fois que le moteur de rendu HTML/CSS fait déjà un gestion de la typographie, ne serait-ce que parce qu'il fait passer à la ligne quand il n'a plus la place d'afficher son texte, ou parce qu'il ignore quand tu mets deux espaces entre deux mots au lieu d'un ?
                                        Mais il ne gère pas tout, et c'est dommage parce qu'on ne peut pas faire certaines choses, et le seul à posséder tout les éléments permettant de les faire, c'est le moteur de rendu (taille de la zone de texte, de la police, type de police, type de périphérique de sortie (terminal, papier, voix), etc...).

                                        Là tu comprends mieux ou je te réexplique encore différemment ?


                                        Maintenant il paraitrait logique que si on dit au navigateur "ceci est du texte en français" il soit capable de gérer les espaces dans l'écriture d'un nombre, qu'il mette des espaces insécables entre les éléments de ponctuation et les mots avant, qu'il affiche tout seul l'espace qui va bien après le guillemet ouvrant et avant le guillemet fermant (attention : des guillemets c'est ça : « », pas ça : " ").
                                        Je lui donne du fond, un texte en français, il doit l'afficher en suivant les règles typographiques qui correspondent, puisque c'est lui qui fait l'affichage donc la typographie.
                                        Et ton monstre de moteur c'est juste un bidule d'expressions régulières déjà inclus, il faut une poignée de moulinettes triviales pour gérer la majeure partie des règles typographiques qui ne sont pas juste présentes à l'écriture du texte. Ya surtout pour les césures où c'est chaud. D'ailleurs aucun navigateur ne les gère.



                                        Yth.
                                        • [^] # Re: Huh ?

                                          Posté par  . Évalué à 2.

                                          ne serait-ce que parce qu'il fait passer à la ligne quand il n'a plus la place d'afficher son texte,

                                          je suis pas sur que ne pas faire de rendu offscreen (ie revenir a la ligne quand on arrive au bout de la page) soit en soit une regle typographique. :mrgreen:

                                          quand aux espaces, ca peut etre considere comme une specifite du format de structuration du a la facon de stocker le texte dans les balises.

                                          kra, je troll, mais j'y met du bon coeur et de la bonne volonte.
                                        • [^] # Re: Huh ?

                                          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

                                          > Mais ça c'est lourd

                                          Effectivement, mais tu n'es pas plus obligé de taper un #eacute; pour les é que un #nbsp; pour les espaces insécable. Tu peux taper les deux directement. Les bons layout clavier le permettent avec un minimum d'effort (il y a même eu une bonne discussion sur la question dans une news linuxfr récente).

                                          Mais même si tu devais contorsionner pour insérer les espaces insécable, la lourdeur est alors un problème d'édition, qui doit donc être géré par l'éditeur, pas par l'affichage. MS Word le gère par exemple très bien. Charge à toi alors de désactiver les aides ou de forcer autre chose quand tu veux un résultat spécifique (chose que tu ne pourras jamais avoir si tu gères l'espace insécable à l'affichage).

                                          > Si tu écris du code, normalement tu mets une balise du genre , et là ton
                                          > navigateur sait que les règles changent, en fait il le sait déjà aujourd'hui, il
                                          > l'applique... C'est fou hein ?

                                          Pas vraiment. Avec ton tu lui interdis de revenir à la ligne, mais il ne traite pas différement ton espace avant la ponctuation double d'une autre, or il le devrait car théoriquement ce n'est pas le même caractères (d'ailleurs pour être précis ces deux espaces ne devraient même pas avoir la même taille, celle avant les ponctuation doubles est une espace fine).

                                          > Faudra le répéter quarante fois que le moteur de rendu HTML/CSS fait déjà
                                          > un gestion de la typographie, ne serait-ce que parce qu'il fait passer à la ligne
                                          > quand il n'a plus la place d'afficher son texte,

                                          Faire une mise à la ligne en repérant les caractères blancs des autres, ce n'est pas du tout du même niveau que de faire une interprétation sur le rôle du "?" pour savoir si on doit le séparer du corps du texte via un espace insécable.

                                          > ou parce qu'il ignore quand tu mets deux espaces entre deux mots au lieu d'un ?

                                          Là on est encore à un autre niveau puisque c'est une règle de grammaire du langage. On ne sait même pas ce qu'on manipule à ce niveau là.
                                          Ce que tu proposes on a besoin de savoir ce qu'on manipule, en quelle langue, si la langue gère des ponctuations collées ou pas, si la ponctuation est vraissemblablement là pour du "texte classique" ou pour autre chose ...
                                          Les deux ne sont franchement pas comparables.
                              • [^] # Re: Huh ?

                                Posté par  . Évalué à 3.

                                Ben il ne s'agit pas vraiment de corriger une erreur de typo. enfin un peu dans le cas du point d'interrogation collé au mot, mais ça va plus loin la typo.
                                Ton navigateur il ignore bien quand tu mets deux espaces entre deux mots, ou quand tu reviens à la ligne parce que ça correspond à ton affichage dans ton éditeur de texte, lui il revient à la ligne quand il veut, pour que ça corresponde à l'affichage sur le navigateur cible.

                                Comme je l'ai expliqué plus haut, les césures sont un élément typographique important pour qu'un texte ait de la gueule, et suive les règles typographiques, et seul le navigateur peut les gérer correctement.
                                De même l'espace insécable entre un mot et la ponctuation qui le suit (quand espace il y a), devrait pouvoir être gérée par le navigateur. On peut forcer la main avec le &nbsp;, mais il pourrait le faire tout seul.


                                Comme je l'ai expliqué plus haut, la typographie c'est purement de la forme, ce qui n'est pas le cas de l'orthographe ou des opinions qui font partie du fond. Et la forme, seul le navigateur à tout les éléments en sa possession pour la gérer, c'est d'ailleurs ce qui rend les moteurs de rendu si complexes...


                                Yth.
                                • [^] # Re: Huh ?

                                  Posté par  . Évalué à 2.

                                  Je suis tout à fait d'accord avec toi.

                                  L'orthographe ne doit évidemment pas être changé par le navigateur web. Une extenstion Firefox pourrait par contre faire ce boulot, cela rentrerait bien dans son cadre d'application.
                                • [^] # Re: Huh ?

                                  Posté par  . Évalué à 2.


                                  Ton navigateur il ignore bien quand tu mets deux espaces entre deux mots, ou quand tu reviens à la ligne parce que ça correspond à ton affichage dans ton éditeur de texte, lui il revient à la ligne quand il veut, pour que ça corresponde à l'affichage sur le navigateur cible.

                                  Ca c'est du au fait que le HTML ne donne pas la forme, mais la structure, et celle-ci doit si possible etre lisible.
                                  Entre deux balises li par exemple tu as le droit de mettre tous les espaces et sauts de ligne que tu veux, ca n'a pas de "sens".

                                  Regarde un XML et dis-toi que pour le HTML, c'est plus ou moins pareil. Comment indiquer au moteur de rendu quels sont les sauts de ligne "a sens" et ceux qui ne le sont pas ? La methode est de mettre des quand il en faut. Sinon, ton code HTML ressemblerait à un one-line infame.

                                  Cette question touche a la lisibilité du code.
                                  • [^] # Re: Huh ?

                                    Posté par  . Évalué à 1.

                                    Mais oui, mais ça ne change rien au fait que le navigateur en rajoute de son crû un peu partout des sauts de ligne, parce qu'il a un affichage à gérer et donc... de la typographie !
                                    Dingue...

                                    A ton avis, pour quoi il coupe pas les mots au milieu dès qu'il a plus de place pour écrire ?
                                    Réponse : pour que ça soit plus joli et plus lisible.
                                    Et ça mon grand c'est exactement l'objet de la typographie, ça ne sert qu'à ça la typographie : c'est un paquet de règles qui font qu'un texte est lisible et joli. Rien d'autre. Ca n'apporte pas de sens, c'est purement de la forme.


                                    Yth.
                                    • [^] # Re: Huh ?

                                      Posté par  . Évalué à 1.

                                      Grmlmlml...
                                      un saut de ligne n'est pas une typographie (poésie, changement de paragraphe) ! C'est le fait de l'auteur de les imposer a sa guise pour avoir la forme voulue par le sens de son propos : un paragraphe une idée, quatre lignes un quatrain etc. Et dans ce cas ca s'appelle un retour a la ligne (rappelles-toi tes dictées quand tu étais petit, le maitre ne disait pas les sauts de ligne, mais annoncait les "retour a la ligne").

                                      Le fait de devoir sauter une ligne est du au format de ton support : un écran.
                                      En supposant qu'il n'y ait pas de paragraphes et de chapitrages, tu pourrais écrire les misérables sur la muraille de Chine *sans faire de fautes de typographie* si ca te chante (bon il faut peut etre ecrire petit)

                                      Tu confonds forme et typo.
                                      La typo n'est pas une gestion de la forme, on se fout royalement de la couleur de la première lettre d'un paragraphe en typographie. On la veut en majuscule, point.
                                      La forme c'est : je veux que l'espace insecable prenne 0.3em, et que la première lettre d'un paragraphe soit toujours rose à points verts.
                                      Par contre, on veut que si on change de paragraphe, on saute une ligne (<br />)
                                      (et je m'apercois avoir oublie de mettre mon commentaire precedent en "texte sans HTML" : il fallait lire "La methode est de mettre des <br />quand il en faut".

                                      La découpe des mots est due a la forme, pas à la typo.
                                      Pour avoir une idée de ce a quoi se refere la typo :
                                      http://www.uzine.net/article1802.html (qui regroupe beaucoup de sujets interessants).

                                      PS : et desole pour les accents etc. J'ai un qwerty sous les mains, et la flemme de mettre les accents et autres guillemets a la francaise dont je ne connais pas les raccourcis.
                                      • [^] # Re: Huh ?

                                        Posté par  . Évalué à 2.

                                        Par contre, on veut que si on change de paragraphe, on saute une ligne)

                                        Quand je ferme un paragraphe, je ferme la balise XML point barre. Après si je veux ouvrir un nouveau paragraphe, je rouvre une balise de paragraphe. La gestion de l'espacement entre deux paragraphes tu l'as fait dans ta CSS.
                                        • [^] # Re: Huh ?

                                          Posté par  . Évalué à 3.

                                          Exactement. Je m'ai confusé, il fallait lire si on veut faire un retour a la ligne forcé, on met un , mais c'est de la mise en forme, pas de la typo. Si on change de paragraphe, on met un , mais c'est de la mise en forme, pas de la typo. Tu donnes un sens au texte, tu ne lui donnes pas un aspect.

                                          Ce que je veux dire c'est que le retour a la ligne automatique, ce n'est pas de la typographie, c'est juste parce qu'on ne travaille pas sur des rouleaux de papier de 3km de long. Cette question est une question de support, la typographie se moque du support.
                                  • [^] # Re: Huh ?

                                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                                    > Regarde un XML et dis-toi que pour le HTML, c'est plus ou moins pareil.
                                    > Comment indiquer au moteur de rendu quels sont les sauts de ligne "a sens" et
                                    > ceux qui ne le sont pas ?

                                    Bip.
                                    Sauf erreur de ma part qui m'étonnerait franchement, les espaces blancs et sauts de ligne *ont* un sens en XML.
                                    C'est éventuellement le langage qu'il y a dessus (XHTML) qui les ignore, mais pour la grammaire ils ont bien un sens.
                                    • [^] # Re: Huh ?

                                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                                      Il y a erreur de ta part.

                                      Les espaces n'ont aucun sens, un xml "coalescé" (mauvaise traduction de coalescing) est un xml ou tous les espaces,'\n','\r','\t' consécutif sont remplacé par un espace, '\n', '\r', '\t' et les espace de début et fin sont enlevé. Ce qui donne un xml sur une ligne qui est équivalent au document non "coalescé".
                                      • [^] # Re: Huh ?

                                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                                        Tu m'as mis le doute alors j'ai vérifié. Le chapitre concernant les espaces blancs de la spec XML dit :
                                        """
                                        An XML processor MUST always pass all characters in a document that are not markup through to the application. A validating XML processor MUST also inform the application which of these characters constitute white space appearing in element content.
                                        """

                                        Les espaces blancs sont donc bien significatifs au niveau de la grammaire vu qu'il est requis qu'ils soient passés tels quels au langage de la couche au dessus. D'ailleurs si tu changes de ligne pour mettre le tag suivant, d'après les specs, en XML, il y a bien un noeud texte non vide entre les deux.

                                        Bref, je confirme donc ce que je disais : les espaces ont un sens en XML et tu pourrais même envisager un langage XML qui n'est rédigé qu'avec des espaces (le nombre d'espaces ou de fins de ligne permettant de coder le contenu). Par contre il est commun qu'un langage basé sur XML lui considère les espaces blancs comme non significatifs.

                                        > xml "coalescé"

                                        Le fait qu'on donne un nom aux documents avec espaces blancs surnuméraires retirés ou que ce soit une procédure classique n'influe en rien sur le fait que ce soit significatif ou pas en XML. C'est juste adapté uniquement aux langages (la plupart) qui par derrières ne considèrent pas ces espaces blancs surnuméraires.
                                        • [^] # Re: Huh ?

                                          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                                          Non il ne le sont pas... le fait de dire que sans hint supplémentaire au parseur le parseur doit délivrer les espaces à la couche du dessus ne veut rien dire pour le parser lui-même. Les espaces sont non significatifs pour un parser xml, ils peuvent l'être ou non pour la couche/protocol/langage au-dessus. De ce fait par défaut ils sont reporté (dom isElementContentWhiteSpace). Un document xml coalescé comparé au même document non coalescé/normalisé doit retourner l'égalité des 2 documents. Maintenant tu peux même indiquer au niveau d'un attribut sur la balise (xml:space) une indication sur ce qu'on fait du contenu 'espace'.
                                          • [^] # Re: Huh ?

                                            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                                            > Non il ne le sont pas...

                                            Source dans les specs ?

                                            Si la spec avait créé une classe de caractère non significative, ça ne pourrait être que explicite. Je n'ai pas trouvé de passage informant de cela, et après la relecture, je ne crois pas qu'il existe.

                                            J'ai par contre trouvé un passage qui dit explicitement l'inverse, qu'on ne peut pas aggréger, ignorer ou manipuler les espaces blancs (ce qu'on pourrait faire s'ils n'étaient pas significatifs).


                                            > le fait de dire que sans hint supplémentaire au parseur le parseur
                                            > doit délivrer les espaces à la couche du dessus ne veut rien dire pour
                                            > le parser lui-même

                                            Ah ben si, ça veut dire qu'il *doit* traiter ça de la même manière que n'importe quel autre caractère, sans le modifier, l'ignorer ou en créer d'inexistants. C'est quoi d'autre un caractère significatif pour toi ?

                                            Faut voir à être cohérent. XML est une grammaire. Tu as trois options :
                                            - le caractère est "pour lui" : typiquement les balises et caractères spéciaux
                                            - le caractère est non significatif : on peut faire comme s'il n'était pas là
                                            - le caractère est de la donnée : il faut le passer tel quel sans toucher au langage au dessus

                                            La spec nous dit explicitement qu'on est dans le troisième. Avoir un MUST qui dit "on doit le renvoyer tel quel" est pour moi tout à fait opposé à dire "c'est non significatif".
                                            Globalement la spec nous demande de traiter un espace comme tout autre caractère non spécial.


                                            > Un document xml coalescé comparé au même document non
                                            > coalescé/normalisé doit retourner l'égalité des 2 documents

                                            Source de l'affirmation dans les specs ?
                                            (hint: le terme coalesce n'apparait pas dans les specs)

                                            Dire en même temps "tu es obligé de rapporter tout espace blanc exactement comme tu le trouves" et dire "deux documents, un avec l'espace et un sans, sont identiques" ça serait totalement contradictoire. Les specs XML sont à priori assez bien faites pour pas avoir laissé passer un truc aussi gros.


                                            > Maintenant tu peux même indiquer au niveau d'un attribut sur la
                                            > balise (xml:space) une indication sur ce qu'on fait du contenu
                                            > 'espace'.

                                            Oui, mais notes que ce n'est qu'une information pour la couche au dessus. Quel que soit la valeur de cet attribut, le processeur *doit* renvoyer les espaces trouvés sans les ignorer/tronquer/aggréger, et *doit* créer un noeud de contenu quand il les trouve même s'ils n'y a que ça.
                                            Notes aussi que la valeur "default" est explicitement laissé à l'appréciation du langage au dessus et qu'il ne s'agit justement pas d'un mode où l'espace est non significatif pour XML lui-même.
                                        • [^] # Re: Huh ?

                                          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                                          > D'ailleurs si tu changes de ligne pour mettre le tag suivant, d'après les specs, en XML, il y a bien un noeud texte non vide entre les deux.

                                          D'accords pour le reste, mais sur ce point particulier, c'est normal. La question n'est pas de savoir si un blanc a une sémantique, mais de savoir si plusieurs sont équivalents à un seul. En (X)HTML, zero blanc != un blanc, mais deux blancs <=> un blanc.

                                          (oui, je pinaille ;-) )
                        • [^] # Re: Huh ?

                          Posté par  . Évalué à 2.

                          Ah, au passage, en français tu ne dois pas écrire comme ça : "?" mais comme ça : « ? », tu n'utilises pas les bons guillemets, et là ce n'est pas de la fautre du navigateur.

                          Mais perso, je ne t'en veux pas, ayant découvert il y a moins d'un mois où ils étaient planqués sur mon clavier, et sachant qu'un des deux a changé de place dans ce court laps de temps (je ne préfère pas savoir pourquoi, je pourrais apprendre que j'ai fait n'importe quoi).

                          altgr-w pour « et altgr-x pour ».

                          Yth.
                          • [^] # Re: Huh ?

                            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                            C'est toujours altgr+z pour « chez moi (altgr+w = ł, qui est un symbole ma foi intéressant, merci de me l'avoir fait découvrir involontairement).

                            Juste pour le plaisir : 42 ł 43.
                            • [^] # Re: Huh ?

                              Posté par  . Évalué à 2.

                              Hmm, en fait chez moi c'est altgr-z et au boulot altgr-w, je soupçonne une légère variation dans la conf du serveur X...

                              Yłh.
                              • [^] # Re: Huh ?

                                Posté par  . Évalué à 3.

                                Toutafé, c'est la variante de ton clavier qui gère ça si je ne me trompe pas.

                                Quand tu es en « latin9 », tu fais « avec AltGr+w et » avec AltGr+x (et c'est logique, car les touches sont contigues).

                                Quand tu es en « basic », tu fais « avec AltGr+z et » avec AltGr+x (et c'est pas logique, car les touches sont pas contigues).

                                Si tu es sous KDE : kcontrol/Régionalisation et accessibilité/Disposition du clavier et liste de sélection « Variante de la disposition ».

                                Oualou.
                                • [^] # Re: Huh ?

                                  Posté par  . Évalué à 3.

                                  Yeah c'est ça, je suis en « latin9 » au boulot, et « basic » chez moi.

                                  Option "XkbVariant" "latin9"

                                  Merci, ce mystère est résolu :)

                                  Yth.
                    • [^] # Re: Huh ?

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                      ah ben si, justement, en français il y *a* une espace avant les ponctuations doubles (dont le point d'interrogation). Le fait que certains logiciels corrigent la typo en fonction de la langue ne retire pas le fait que tu as bien fait une erreur.
                      • [^] # Re: Huh ?

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                        C'est a l'utilisateur de se demmerder avec les ponctuations, pas au navigateur. Je suis sur que dans Latex si on regarde la source il ajoute une balise ou quelque chose pour l'espace insécable, c'est juste une aide au moment de la rédaction. Ce serait donc au formulaire de dalfp d'ajouter cette espace.

                        Aucun logiciel de mise en page n'ajoute les espaces des ponctuations (sauf Latex apparement, mais je connais pas trop), car dans certains rares cas, on peux ne pas vouloir d'espaces. Comme aucun logiciel ne rajoute d'accents sur les majuscules…

                        Par contre pour la césure, oui, ça serait pas mal que ce soit géré par les navigateurs, mais ça nescessite des dicos de césure, merci Firefox est déjà assez lourd comme ça.

                        Donc, pour résumer mon propos, le navigateur n'a rien à changer dans le code HTML qu'il affiche, c'est au logiciel (ou à l'humain) qui génère le code de faire le necessaire.
                        • [^] # Re: Huh ?

                          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                          > Aucun logiciel de mise en page n'ajoute les espaces des ponctuations

                          C'est parce que Latex est vachement plus un logiciel d'édition qu'un logiciel de visualisation. Il se rapproche plus du traitement de texte (word, open office, dreamweaver) que du visualisateur (lecteur pdf, navigateur).

                          Et oui, je crois que tu as mis le point dessus. Faire des automatisation c'est très bien, mais à l'édition, pas à l'affichage.
              • [^] # Re: Huh ?

                Posté par  . Évalué à 10.

                le "quand est-il de debian" qui donne l'impression que tu ne comprends pas ce que tu dis


                oui mais là c'est sans doute à force de voir les mots "debian" et "quand ?" si souvent accolés ensembles ;)

                Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: Huh ?

          Posté par  . Évalué à 3.

          Sans oublier les :
          - libre vs open source avec les méchants gens de l'open source qui profitent d'une brèche dans les licences libres
          - la licence BSD sux et c'est une raison suffisante pour ne pas utiliser les logiciels sous cette licence
        • [^] # Re: Huh ?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

          heu... une coquille, j'voulais ecrire une coquille...
          • [^] # Re: Huh ?

            Posté par  . Évalué à 4.

            Mouais elle est archi-connue, fais pas comme si tu ne l'avais pas faite exprès !
            (« Une coquille, c'est par exemple séparer le q de la couille. »)
        • [^] # Re: Huh ?

          Posté par  . Évalué à 3.

          Tu considères que Hurd à lui tout seul est un troll...
      • [^] # Re: Huh ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

        C'est pas de Q, hein...
  • # n'importe quoi

    Posté par  . Évalué à 10.

    Ces derniers temps la tension monte entre les mouvement du libre et de l'opensource. Bien sur ce n'est pas nouveau que libre et opensource soient deux choses distinctes, mais l'arrivée des DRM ont commencé à marquer une véritable scission, en ouvrant une brèche permettant de techniquement respecter les licences de type GPL v2, sans en respecter la philosophie.

    Y a pas pas de scission entre libre et opensource. Et y a pas 2 mouvements distincts qui sont "libre" et "open source". Tout le monde n'est pas 100% d'accord, mais c'est pas pour ca que les gens font partit soit de l'un soit de l'autre, faut arreter de raconter n'importe quoi et toujours classer les gens dans des groupes qui s'affrontent entre eux.

    En effet, à l'heure actuelle, son linux est bien jolie, mais je ne peux même pas légalement lire mes DVDs dessus.

    Je vois pas le rapport. C'est pas passer Linux en GPL3 qui changerait quelquechose dans la légalité de lire des DVDs.

    Au fait quand est-il de debian, est ce que ça y est il s'en foutent des histoires de légalité? Vais-je devoir me tourner vers OpenBSD pour être sûr de n'avoir que du libre? J'ai cru voir que la Mandriva fournissait une distribe 100% libre, peut être devrais-je voir de ce coté là, je n'aime pas trop la licence BSD...

    Qu'est ce qui te fait dire que Debian se fout des histoire de légalité ? Je suis peu etre pas au courant des derniers trucs, mais c'est pas du tout l'impression que j'ai.
    • [^] # Re: n'importe quoi

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

      Qu'est ce qui te fait dire que Debian se fout des histoire de légalité ?


      Ils ont fermés Debian-legal, ça a divisé par 5 la charge de SmartList. :o
    • [^] # Re: n'importe quoi

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.


      Y a pas pas de scission entre libre et opensource. Et y a pas 2 mouvements distincts qui sont "libre" et "open source". Tout le monde n'est pas 100% d'accord, mais c'est pas pour ca que les gens font partit soit de l'un soit de l'autre, faut arreter de raconter n'importe quoi et toujours classer les gens dans des groupes qui s'affrontent entre eux.

      Je te propose de lire l'article wikipedia sur l'open source:

      L'utilisation du terme Open Source a été suggérée par Christine Peterson du Foresight Institute afin de lever l'ambiguïté du mot anglais "free software" qui signifie libre au sens de « liberté » mais également « libre accès, gratuité », et rappeler ainsi aux utilisateurs qu'un logiciel a un coût. Il s'agissait également de tenter d'être davantage Business friendly, le terme free (gratuit) de free software risquant généralement d'inquiéter les entreprises.

      On rétorque que ces termes correspondent à deux définitions, l'une établie par l'OSI et l'autre par la Free Software Foundation. Il y en a en réalité une troisième établie par le projet Debian.

      Moi ça me semble pas être des mouvements si distincts que ça à la base.


      Je vois pas le rapport. C'est pas passer Linux en GPL3 qui changerait quelquechose dans la légalité de lire des DVDs.


      Le rapport que j'y vois c'est que Linus (comme ça pas d'erreur) dit de manière explicite que les DRM ne le dérange pas et que les contructeurs de matériel peuvent en utiliser à profusion. En faisant ça il cautionne l'utilisation de DRM et les protections qui visent à limiter l'usage des utilisateurs des biens qu'ils ont acquis. Quand les ordinateurs ne fonctionneront plus qu'avec le dernier windows qui à été fourni avec la machine parcequ'un mécanisme type DRM empêche tout autre système d'exploitation de s'installer, il ne faudra pas venir pleurer quand on gueulait que les constructeurs mettent se qu'ils veulent dans leur matériel.


      Qu'est ce qui te fait dire que Debian se fout des histoire de légalité ? Je suis peu etre pas au courant des derniers trucs, mais c'est pas du tout l'impression que j'ai.

      Voir le poste : https://linuxfr.org/2006/10/02/21413.html#760695

      La principale raison pour laquel j'utilise debian, c'est son contrat social. Si il n'est plus respecté, ça m'inquiéte vraiment.
      • [^] # Re: n'importe quoi

        Posté par  . Évalué à 6.

        Moi ça me semble pas être des mouvements si distincts que ça à la base.

        J'ai jamais dit que c'était des mouvements très distincts. En fait, je dis meme le contraire.

        Le rapport que j'y vois c'est que Linus (comme ça pas d'erreur) dit de manière explicite que les DRM ne le dérange pas et que les contructeurs de matériel peuvent en utiliser à profusion. En faisant ça il cautionne l'utilisation de DRM et les protections qui visent à limiter l'usage des utilisateurs des biens qu'ils ont acquis. Quand les ordinateurs ne fonctionneront plus qu'avec le dernier windows qui à été fourni avec la machine parcequ'un mécanisme type DRM empêche tout autre système d'exploitation de s'installer, il ne faudra pas venir pleurer quand on gueulait que les constructeurs mettent se qu'ils veulent dans leur matériel.

        Linus ne dit pas qu'il est pour les DRM. Il dit simplement que c'est pas à lui de regler le problème avec la licence.

        La licence de Linux n'interdit pas non plus aux terroristes de l'utiliser pour préparer des attentats. C'est pas pour ca que Linus est pour le terrorisme.
        • [^] # Re: n'importe quoi

          Posté par  . Évalué à 0.

          Un bon analogisme à deux francs, bravo :)

          Et sinon bah... Linus a déjà parlé concernant les DRMs et il aurait aimé avoir la gestion des DRMs sous Linux. Après libre à toi de l'activer ou non évidemment, mais il a déjà donner son opinion auparavant là-dessus.
      • [^] # Re: n'importe quoi

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

        > Voir le poste : https://linuxfr.org/2006/10/02/21413.html#760695

        Bravo : est-ce que tu te rend compte que ta "preuve" est une citation de linuxfr où on trouve une citation de The de Raadt (privée, d'ailleurs), et qui ne fait même pas partie du projet Debian.

        Debian utilise le noyau Linux depuis le début et, leur conception du libre étant différente de celle de Linus Torvalds, doivent charcuter le noyau pour séparer les parties libres de celles qui ne le sont pas.

        Ce travail n'est pas facile, c'est peu de le dire mais forcément, les trois quarts des trolleurs de linuxfr n'ayant jamais fait que des "Hello, geek world !" ne doivent pas s'en rendre compte. La décision qui semble se profiler (non définitive donc) est de ne pas repousser la sortie de etch de 2 ans pour quelques firmwares dont on ne connait pas la license pour la plupart.

        Le solutions étaient :
        - supprimer tous les drivers avec des firmwares dont la license était soit non-libre soit peu méconnue. Résultat : la des dizaines de matériels non supportés et aucun admin n'osant mettre à jour ses machines vers la etch.
        - repousser etch pour atteindre le nirvana : tous les firmwares séparés du kernel et déposés sur les dépôts non-free. Attendre de nombreux mois, ça veut dire que nombre d'admin, quand ils en on t besoins, vont chercher des backports à droite à gauche, avec des risques évident de sécurité et un projet décridibilisé.

        Le discours "ça sort quand c'est prêt" c'est joli, mais il faut voir que Debian est installé sur quelques machines et que les utilisateurs comme le logiciel libre font partie des objectifs de Debian.

        Il y a eu énormément de travail de fait, il en reste à faire, mais, non, arrêtez les conneries, Debian reste une distribution libre.

        Jean
    • [^] # Re: n'importe quoi

      Posté par  . Évalué à 6.

      Au fait quand est-il de debian


      Mardi ?

      ( bon je suis maichan là )
  • # Votre commentaire aura une note de 0.22.

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

    Linux c'est des maichants
    Apache c'est des maichants
    IBM c'est des maichants
    Intel c'est des maichants
    OpenBSD c'est des maichants

    Reste que les vrais libristes travaillant avec Hurd...

    Va falloir que les petits nouveaux intégristes de la GPL comprenne que le """"libre"""" c'est avant tout un mouvement de codeur et de boites travaillant d'arrache pied à coder et à partager le fruit de leur labeur. Pas un movement de petit branleur occupé à troller sur les parole des autres et se branler la nouille en agitant le spectre de Hurd.

    Alors au boulot, fini nous Hurd puis tu viendra l'ouvrir.

    PS : désolé mauvaise humeur j'ai crashé mon disque dur
    • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

      Posté par  . Évalué à 6.

      sous quelle distribution ton disque ?

      Ce que les branleurs intégristes te disent c'est qu'avec les DRM hard, tu pourras plus partager ton code (pas la bonne signature), tu pourras plus le modifier (pas le bonne signature), tu pourras juste le voir (et te pignoler dessus).

      Alors à ce moment là, il faudra voir à quoi servira d'avoir le code open source.
      • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

        Posté par  . Évalué à 0.

        hein ?
        heu, je ne vois pas en quoi le DRM peu gener le partage/modification de code source ?...
        surtout a partir du moment ou le code source est libre (et donc qu'il n'y a pas de DRM inside)

        enfin, crois tu qu'on vera un gcc DRM compliant ?
        croit-tu même qu'il puisse exister du code source avec DRM ?!!!!!

        alors arrete donc de dire des conneries, belle tentative de FUD
        les DRM ont beaucoups d'autres effet pervert... desinformer ne sert pas ta cause.

        et pour continuer dans le troll, merci au(s) fan(x) de la GPLv3 ne laisser tranquile ceux qui utilise la GPLv2....
        ... et qu'il(s) retourne(nt) au hurd, tiens... :)
        • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

          Posté par  . Évalué à 5.

          he ... faut réfléchir un peu.

          Si le DRM hard, implanté dans une machine ne lui autorise que l'éxécution d'un code signé par une clé particulière, comment tu fais, puisque tu ne peux pas signer le code car tu n'as pas la clé ?

          N'est-ce pas déja arrivé ?

          Relis tranquilement mon post et regarde un peu plus loin que le bout de ton nez. Lorsque tes ordinateurs ne voudront plus démarrer un kernel non signé par le constructeur, ton partage et ta modification ne te servirons probablement qu'à éviter de t'ennuyer les longues soirées d'hivers.
          (ps : l'acceptation des drivers binaires à fait fermer le peu de nvidia qu'il y avait de libre)

          Merci à tous de laissez faire ce que les autres veulent. Ceux qui veulent la 2 font la 2 et ceux qui veulent la 3 font la 3.
          • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

            Posté par  . Évalué à 1.

            question :
            Pourquoi la FSF tente elle de resoudre un probleme de hardware (Trusted Computing, c'est meme pas de DRM ce dont il est question) avec une licence de software ?

            Le probleme c'est pas le soft, mais le matos.

            Comme l'indiquent les developpeurs dans leur lettre adressee recemment a la FSF, le Trusted Computing n'est ni bon ni mauvais, c'est juste une technologie, qui doit donc etre utilisee avec conscience.

            La licence definit les condition de redistribution/utilisation, elle n'a pas a s'occuper des intentions du distributeur.
            Elle ne peut pas faire la difference entre une bonne et une mauvaise utilisation de hardware, vu que ca sort totalement de son cadre (c'est a un niveau meta pour utiliser un langage informatico-hype-in-da-moove).
            • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

              Posté par  . Évalué à 5.

              Elle ne tente pas de résoudre un problème hardware, elle dit :
              "vous ne pouvez pas utiliser de DRM en utilisant EN MEME TEMPS du logiciel sous licence gplv3."

              En clair elle donne la possibilité à des dévellopeurs de refuser que leur code soit utilisé pour être implémenté sur des machines avec DRM. Mais ce n'est qu'une possibilité, personne ne force à utiliser la V3.

              Ensuite les entreprises font ce qu'elles veulent, c'est la même chose que les commentaires à 2 balles sur la "viralité" de la gpl : personne ne te force à utiliser du code gpl, là c'est pareil, personne ne te force à utiliser du code gplv3, mais si tu veux l'utiliser, tu respectes la volonté de celui qui a écrit/contribué au code de ne pas voir son code utilisé s'il permet la drmisation du hardware qui le supporte.

              Si, comme tu le soutiens (et ton alter ego pbpg), linux n'avance qu'avec la contribution des grosses boites, elle ne feront pas de code V3 et basta, la vie continuera et rien ne changera. Si cela pose un réel problème que certains dans la communauté veulent cette V3, alors il faut nuancer ce propos et les grosses boites ont BESOIN de la communauté (ce qui explique probablement le ramdam que cela fait).

              Effectivement le problème du hardware est différent de celui du software, mais il faut laisser aux gens la possibilité de pouvoir contribuer à des logiciels qui ne s'intégreront pas dans des suites drmisés.

              Parce que ce que je vois bien, parano que je suis, c'est que les "gentils du libre" [ ibm? nokia? sun? etc...] ne cherche qu'à se créer un marché captif[1] en fabriquant du hard qui ne peut faire tourner que LEUR version de linux et comme il faudra SIGNER le code (protection de ta machine, avancé dans la sécurité, expérience utilisateur, toussa...), ils seront les seuls à pouvoir faire avancer le shimiliblick (comme les drivers binaires) et on aura une balkanisation (après la tivoiation) avec le linux ibm, le linux nokia, le linux sun. Oui, tu pourras reprendre ce code si tu trouves une machine libre (vente liée ?) pour le faire tourner.

              [1] : ils ont le droit, si ils veulent, ils sont libres, mais pas en utilisant MES contributions au libre. Si linus et tartempion veulent bien que ibm utilise LEUR code cela ne me pose pas de problème, je ne crache pas sur ceux qui ne veulent pas de v3 alors pourquoi certains crachent sur ceux qui veulent la v3 (c'est une vrai question).
              • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

                Posté par  . Évalué à 0.

                En clair elle donne la possibilité à des dévellopeurs de refuser que leur code soit utilisé pour être implémenté sur des machines avec DRM. Mais ce n'est qu'une possibilité, personne ne force à utiliser la V3.
                Non.
                Elle interdit de fait l'utilisation d'une technologie, que l'utilisation soit bonne ou mauvaise.
                La FSF est incapable de trouver une formulation qui n'empeche que les mauvais usages du trusted computing.
                Pourquoi?
                Parce que ce n'est pa possible, tout simplement.
                Le probleme qu'elle tente de resoudre ne se situe pas a un niveau ou elle a une lattitude d'action. C'est tout ou rien.

                Et puis pourquoi s'arreter la?
                Puisqu'on en est a s'occuper du matos, pourquoi ne pas exiger de fournir un moyen de flasher tout matos faisant tourner du GPL?
                Faut arreter de marcher sur la tete, une licence soft s'occupe du soft, pas du matos sur lequel il va tourner.

                Qu'il y ait une action a prendre pour lutter contre la deferlante de trusted computing, c'est une chose, on est d'accord la dessus, mais pas via une licence soft.

                Elle ne tente pas de résoudre un problème hardware, elle dit :
                "vous ne pouvez pas utiliser de DRM en utilisant EN MEME TEMPS du logiciel sous licence gplv3."


                Si, la gpl v3 tente de lutter contre le trusted computing en se placant au niveau du soft.
                Car obliger a fournir les cles privees dans le cas de l'utilisation d'un trusted computing, c'est bel et bien lutter contre le trusted computing.

                Bref, repond a la question : pourquoi tenter d'adresser une issue hard avec une licence soft?

                Si, comme tu le soutiens (et ton alter ego pbpg), linux n'avance qu'avec la contribution des grosses boites
                j'ai dit ca moi?
                ben ptetre que je suis somnambule et que je me suis leve pendant mon sommeil pour poster ca alors.

                ce qui explique probablement le ramdam que cela fait
                s/ramdam/troll
                Parce que la reponse est claire : linux reste en v2, point. La fsf trace sa route en v3 si elle veut, mais ya des chances pour qu'elle perde beaucoup de monde en route.
                • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

                  Posté par  . Évalué à 1.

                  >[...fsf..] des chances pour qu'elle perde beaucoup de monde en route.

                  peut être, peut être pas...

                  Tu ne veux pas comprendre, certains ne VEULENT pas que LEUR code servent dans un environnement drm/tcpa c'est tout.
                  Ou est le problème ? c'est LEUR liberté non ?

                  Ton code tu n'as qu'a le publier en v2 strict et un point c'est tout. [ok tu peux pas prendre du code v3, mais bon peu importe].

                  Nous verrons ceux qui sont free et ceux qui sont open et chacun choisira en toute connaissance de cause sans cet amalgame complexe. C'est une bonne chose.
                  Je suis free plus qu'open, tu es open plus que free et alors ? on peut troller en harmonie tous les deux.
                  • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

                    Posté par  . Évalué à 0.

                    Tu ne veux pas comprendre, certains ne VEULENT pas que LEUR code servent dans un environnement drm/tcpa c'est tout.
                    Ou est le problème ? c'est LEUR liberté non ?

                    Je comprends tres bien, merci de me prendre pour un demeure.

                    La gpl v3 soigne une migraine en coupant la tete, c'est mon avis, je le partage et je l'exprime quand certains viennent gueuler comme des putois "gpl v3 nianiania c'est plus mieux, arretez de nous emmerder, on vous emmerde pas nous?", alors qu'ne meme temps la fsf pousse tres fort la clause "or later", met la pression pour que le plus de monde passe en v3 etc.

                    Bon, je te dit juste que c'est completement con de gerer un probleme de hard avec une licence soft, en fait je trouve ca a peu pres aussi con que d'interdire le p2p pour lutter contre le piratage, c'est tout.
                    Sauf que dans le cas de la gpl, il n'y a meme pas de "manifestement" pour tenter de sauver ceux qui sont "manifestement" de bonne foi.

                    Je suis free plus qu'open, tu es open plus que free et alors ?
                    ca n'est meme pas une question de free/open. C'est une question de design : la couche soft n'as pas a faire de l'ingerance dans la couche hard, point.
                    • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.


                      C'est une question de design : la couche soft n'as pas a faire de l'ingerance dans la couche hard, point.


                      Alors que l'inverse n'a pas l'air de te choquer... tu vis dans un monde bizarre. o_O
                      • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

                        Posté par  . Évalué à 0.

                        pourquoi est ce bizarre? Le matos se trouvant une couche en dessous, je vois pas ou se trouve la bizarrerie...
                        Ya t il ingerance deja?

                        Le fabriquant t'interdit contractuellement de faire tourner du GPL dessus?
                        Non, je ne crois pas, le fabriquant pond un matos avec une cle prive, le distributeur en fait a peu pres ce qu'il veut (ie te la communiquer ou pas), mais personne ne t'interdit pour des raisons ideologiques de faire qq chose avec il me semble.
                        • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

                          Posté par  . Évalué à 4.

                          C'est étonnant dans les plus gros defenseur de "la non v3", il y a les défenseurs du propriétaire. Rien que cela me met la puce à l'oreille.
                          • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

                            Posté par  . Évalué à -2.

                            ca c'est un argument qui vole tres haut dis moi.
                            On dirait les grandes heure des trolls sur la constitution europeennes (tous bords confondus, je te rassure).

                            Bon, et si tu repondais a ma question au lieu de dire des conneries :
                            Pourquoi tenter de resoudre hard via une licence soft?
                            • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

                              Posté par  . Évalué à -1.

                              pe tout simplement parce que la question n'est PAS hard.
                              La question est tout ce qu'il y a de plus soft 'vérifier qu'un programme a le droit de s'executer'.
                              il se trouve que pour que ca marche bien des les plus bas niveau il faut l'intégrer au hard, mais encore une fois , c'est comme si je faisais un fpga décodant le x264 et que tu me dise 'le x264 c'est du hard pas du soft'.

                              La décomposition hard/soft n'as pas de lieu d'etre. Un soft peut etre codé (optimisation avec fpga , calcul matriciel...) en hard, comme un systeme hard peut etre codé en soft (simulation ...)

                              Bref ce qu'il convient de vérifier c'est "Est ce que les libertés fondamentale de l'utilisateur sont respecté?'
                              Parmis ces libertés, certains ont voulu mettre 'la liberté d'éxecuter'.
                              Le problème est IDENTIQUE si on code le drm en soft : par exemple un os qui n'accepte de lancer que les binaires dont il a somme md5 dans une bd inacessible par un quelconque utilisateur (y compris admin).
                              Tient c'est pas semblable à TCPA ca ?
                              Et tiens c'est pas en soft ca ?
                              • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

                                Posté par  . Évalué à 2.

                                Non tcpa se base sur du hard pour fonctionner.
                                Sans hard, le systeme ne peut pas marcher.

                                Bon, reste toujours le probleme qu'on interdit de fait l'usage d'une techno sous le pretexte fallacieux qu'un usage mauvais peut en etre fait.

                                Et la tous les branleurs qui venaient la ramener avec leur analogie foireuse de fabricants de couteaux ya 3 mois avec DADVSI, ils sont en train de defendre la these radicalement opposee.

                                Bref, je maintiens persiste et signe, c'est une connerie que de gerer ce probleme au niveau de la licence du soft.
                                • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

                                  Posté par  . Évalué à 2.

                                  Sans hard, le systeme ne peut pas marcher.
                                  Il peut trés bien marcher, juste qu'il sera moins 'sur' .

                                  Bon, reste toujours le probleme qu'on interdit de fait l'usage d'une techno sous le pretexte fallacieux qu'un usage mauvais peut en etre fait.
                                  On interdit strictement rien. On dis juste 'vous voulez utiliser cette techno ? cool pour vous, mais on vous donne pas notre code pour ca. si vous voulez l'utiliser, alors do it yourself!'


                                  Bref, je maintiens persiste et signe, c'est une connerie que de gerer ce probleme au niveau de la licence du soft.
                                  Je maintiens et je signe, tu as rien compris a ce que le terme 'offrir une liberté' veut dire.
                                  Il n'y a pas de différence entre algo codé en hard ou en soft.
                                  Et si on ne veut pas que de tels algos soient utilisé pour controler notre soft, on le fout dans la licence de NOTRE soft.
                                  Ensuite si tu trouve ca con, cool pour toi, mais tu propose strictement rien, et pour cause : tu ne peux proposer de licence que sur ce que tu fait !


                                  Enfin tu zape complètement le probleme que ce que tu apelle le 'hard' IMPOSE ses conditions au 'soft' , condition arbitraire et non technique.
                                  Par conséquent , de la meme facon , on impose nos condition , non pas au hard, mais aux développeurs.
                                  • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

                                    Posté par  . Évalué à -1.

                                    On interdit strictement rien. On dis juste 'vous voulez utiliser cette techno ? cool pour vous, mais on vous donne pas notre code pour ca. si vous voulez l'utiliser, alors do it yourself!'

                                    mouarf, t'es fort en double pensee toi.

                                    "on vous donne pas notre code" ca veut dire vous avez pas le droitde l'utiliser, ca veut dire on vous l'interdit.

                                    m'enfin.
                              • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

                                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                                somme md5 dans une bd inacessible par un quelconque utilisateur

                                Ah les salop', sur mon linux, il y a un fichier /etc/shadow qui contient des sommes md5 inaccessibles à un quelconque utilisateur!

                                Ayet, les DRM ont envahis le monde libre, on est tous foutus! :o)
                                • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

                                  Posté par  . Évalué à 1.

                                  shadow est accessible au root.
                                  Root est un utilisateur.
                                  une bd inacessible à un qcq utilisateur = seul le systeme peut y accéder , meme pas l'admin.
                                  (comprendre quelconque comme n'importe quel personne du groupe utilisateur, pas comme un utilisateur ayant des pouvoir 'normaux' )
                                  • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

                                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                                    Oui, enfin quelque chose accessible uniquement au système et pas aux super utilisateurs dans un système libre, ca me parait pas vraiment possible:

                                    Si le système est libre, ca veut dire que la super utilisateurs a accès au code source et qu'il peut le recompiler, donc qu'il peut mettre ce qu'il veut dans le code (sinon le système ne serait pas libre), y compris un mouchard qui lui montrerait cette fameuse base inaccessible aux utilisateurs.
                                    • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

                                      Posté par  . Évalué à 3.

                                      >Si le système est libre, ca veut dire que la super utilisateurs a accès
                                      >au code source et qu'il peut le recompiler

                                      donc pouvoir implémenter un matériel qui refuse de faire tourner une version modifiée (à cause de la signature) n'est pas libre.
                                      CQFD

                                      Pour Kraman :
                                      Effectivement, il faut séparer l'outils ET l'utilisation qui en est faite.

                                      Par exemple, si une boite implémente un chaine de confiance (outils) avec drm (outils) ET qu'elle donne à l'utilsateur les CLES pour SIGNER ses softs (pour SA machine) (outils) elle a le droit d'utiliser (pour moi) du code GPL.
                                      Si elle décide de ne PAS donner les clés pour signer (utilisation), elle n'a pas le droit d'utiliser du gpl dessus.

                                      C'est facile comme ca non ? on sépare bien l'outils de l'utilisation qui en est faite, tu es satisfait par cette proposition ?
                            • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

                              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                              Pourquoi tenter de resoudre hard via une licence soft?
                              Parce que ce n'est pas un problème hard ?

                              Le DRM c'est forcer techniquement et juridiquement l'application d'une licence d'utilisation sur un matériel ce qui jusque là n'était pas possible.

                              Le DRM permet de contrôler les 4 libertés sur le matériel (et donc sur le soft) :
                              - tu peux controler la diffusion du matériel : tu n'as pas la clef d'activation du matériel ? Ah beh rien ne démarre dessus.
                              - tu peux contrôler l'usage du matériel : bah non, si c'est pas du MacOS ça démarre pas
                              - tu peux contrôler la modification du matériel : tu fais sauter la partie hard du DRM ? Pof DADVSI / DMCA => tu n'as pas le droit
                              - tu peux contrôler l'étude du matériel et la diffusion de cette étude pour peu que ça s'apparente à un contournement de DRM pour les mêmes raisons.

                              Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant à refuser de voir son code utilisé par des gens qui ne veulent pas donner aux autres les mêmes droits que ceux que tu leur as donné.
                              • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

                                Posté par  . Évalué à 0.

                                ce qu'il ya de choquant, c'est que le TrustedComputing (et non les drm, ce sont des problemes distincts) est une technologie, et que cette techno n'est ni bonne ni mauvaise.

                                Interdire par defaut cette techno parce que certains PEUVENt en fait un mauvais usage, c'est comme interdire le p2p parce que certains PEUVENT en faire un mauvais usage : une connerie sans nom.

                                Attaquer au niveau de la licence ne donne pas la granularite necessaire pour trier le bon grain de l'ivraie. Preuve en est les allers retours de la fsf sur cette clause et le fait qu'elle toujours aussi ridicule.
                                • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

                                  Posté par  . Évalué à 2.

                                  on interdis pas cette techno. Ou tu as vu ca ?
                                  On en as tout simplement pas les moyens ! (sinon on aurais pas interdis le p2p !)
                                  seulement on veut pas que notre code soit utilisé avec ces technos.
                                  Encore un fois , on interdis rien.

                                  Ca me fait vraiment penser aux proprio qui disent 'c'est nul la gpl m'interdis de l'utiliser dans mon appli' > c'est faux on interdis pas
                                  -1°) si tu l'utilise alors tu release ton appli en gpl
                                  -2°) si tu veux conserver ton appli en proprio soit tu vas voir les auteurs pour du dual licensing, soit tu le fait toi meme.
                                  On oblige personne a utiliser du gpl !Donc on interdis à personne ces technos.

                                  Sauf que la , en plus de proprio en théorie (licence bien poprio), il y a 'proprio par les faits avec une technologie de drm'
                                  • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

                                    Posté par  . Évalué à 1.

                                    t'es con ou tu le fais expres?
                                    Relis ta phrase, tu me dit, on interdit, mais comme le mec il a accepte la licence, c'est pas une interdiction, vu qu'il a accepte l'interdiction.
                                    Et ca va venir donner des lecons sur les discours ambigus du marketing microsofT...

                                    la gpl v3 oblige a donner les cles prive sur utilisation d'un trusted computing.
                                    Si ca c'est pas interdire l'utilisation d'un trusted computing dans le cadre de la gpl, je sais pas ce que c'est....
                                    C'est comme si je te disait : non une licence proprio n'itnerdit pas de redistribuer, parce ue tu as accepte la licence et donc t'es d'accord pour pas redisitruber et donc c'est pas une interdiction.
                                    faut etre tres tres con et de tres mauvaise foi pour accepter un raisonnement pareil...

                                    On oblige personne a utiliser du gpl
                                    ben encore heureux!!!

                                    Donc on interdis à personne ces technos.

                                    si, la gpl v3 t'interdis de fait d'utiliser du trusted computing. Et ce pour quelque raison que ce soit, meme si l'utilisation est justifiee et ne diminue pas les libertes de l'utilisateur.
                                    Et ca c'est une connerie, une grosse.

                                    Tout comme la gpl interdit d'utiliser du gpl dans du proprio. C'est ecrit noir sur blanc dans la licence.
                                    Mais la c'est pas une connerie, par contre.
                                    • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

                                      Posté par  . Évalué à 3.

                                      désolé , mais je persiste on interdis rien EN GENERAL, contrairement a ce que tu essaie de faire croire.
                                      On interdis pas l'utilisation de tel ou tel techno , comme tu l'écris noir sur blanc.

                                      Tout comme la gpl interdit d'utiliser du gpl dans du proprio.

                                      Tu vois le 'du gpl' ??, c'est la toute la différence entre
                                      'La gpl interdis d'utiliser une techno'
                                      et
                                      'La gpl interdis d'utiliser du gplv3 dans une techno'.

                                      Et ca c'est une connerie, une grosse.
                                      Ca c'est ton opinion.
                                      Mais utiliser les DRM pour restreindre les libertés de l'utilisateur c'est pas une connerie alors.
                                      C'est soit l'un , soit l'autre. Deux procédé antinomique ne peuvent etre tout les deux des conneries , vu qu'ils sont complémentaires. sinon tout n'est que connerie.

                                      la gpl v3 oblige a donner les cles prive sur utilisation d'un trusted computing.
                                      Si ca c'est pas interdire l'utilisation d'un trusted computing dans le cadre de la gpl, je sais pas ce que c'est....

                                      Ben tu sais pas ce que c'est. On autorise le trusted computing. On dis juste 'il faut que les libertés de la licence soit respecté, donc vous utiliser vos technos, mais vous devez laisser les utilisateur pouvoir faire tourner un binaire modifier'
                                      Mais bon toi tu es pour qu'on interdise les libertés des utilisateurs pour laisser une techno 's'épanouir'.


                                      faut etre tres tres con et de tres mauvaise foi pour accepter un raisonnement pareil...
                                      Quand on tiens le raisonnement 'faut etre trés con pour etre contre le fait que les entreprises EMPECHENT l'utilisation des != libertes attribué à l'utilisateur par des moyens techniques' on se demande qui est le plus con.
                                      • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

                                        Posté par  . Évalué à -5.

                                        ok, j'ai confirmation, tu es toujours aussi teubé.
                                        Ou alors tu es un expert en double pensee.

                                        Parce que la tu fais fort.

                                        De meme que niveau manicheisme, tu poses la barre tres tres haut.

                                        Tu vois le 'du gpl' ??, c'est la toute la différence entre
                                        'La gpl interdis d'utiliser une techno'
                                        et
                                        'La gpl interdis d'utiliser du gplv3 dans une techno'.

                                        MAIS EVIDEMMENT, COUILLON DES BOIS!!!!!
                                        La gpl ne peut evidemment que se limiter a son champ d'action, ca parait tellement trivial qu'il faut etre le dernier des abrutis dans ton genre pour tenter de repondre par ce genre de non arguments!!!!

                                        je quitte le debat, j'ai trouve aussi con et borne qu'un militant troufion d'un parti politique.

                                        T'as bien appris ta lecon en tout cas.

                                        faut etre trés con pour etre contre le fait que les entreprises EMPECHENT l'utilisation des != libertes attribué à l'utilisateur par des moyens techniques
                                        MAIS PAUVRE ABRUTI!!!!
                                        j'ai jamais dit que j'etais pour ce genre de choses.
                                        Juste que la solutoin utilisee pour parer a ce danger est d'une connerie sans nom, car ne permet aucun discernement dans l'utilisation d'une techno.
                                        Maintenant, dans ton cerveau d'acarien, t'as vu que je ne tarissais pas d'eloge envers la fsf/rms/gpl3 et donc tu m'a classe dans une petite case estampillee : contre moi, pas bien mechant.

                                        Bref, va mourir, les conos double penseurs dans ton genre me cassent trop les couilleS.
                                • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

                                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                                  Beh, si tu veux utiliser du DRM il ne faut pas utiliser la GPLv3 mais une autre licence libre, ce n'est pas ce qui manque.

                                  Maintenant que la réponse de la FSF au problème du trust computing ne soit pas adaptée, c'est possible mais dans ce cas la GPL v3 sera vite abandonnée.

                                  Je suis comme d'autres ici : je ne comprend pas pourquoi on fait tout une histoire de cette licence alors que rien n'oblige les gens à l'utiliser ou à l'accepter (comme toute licence d'ailleurs).
                                  • [^] # GPL -> différentes versions

                                    Posté par  . Évalué à 3.

                                    Je pense que l'inquiétude des gens à propos de la GPL V3 vient du fait qu'elle est censée devenir la license GPL de base, et à ce titre remplacer la GPLv2 de la même manière que la GPLv2 a remplacé la GPLv1.
                                    "Remplacer la GPLv3" s'entend dans le contexte précité par devenir la licence "par défaut d'un nouveau logiciel GPL" et non remplacer les logiciels publiés sous GPLv2 par GPLv3, pour ceux qui voudraient jouer la fine bouche.
          • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

            Posté par  . Évalué à 7.

            Ouais, ca se defends... mais perso, j'y crois pas une seconde.

            non pas parceque quelques barbus s'agitent.
            mais simplement pour les raisons suivantes :

            - juridique : accord MS+constructeurs+editeur de BIOS => nuis à la concurence => loi anti-trust.

            - commerciale : obligé de passer sur un OS ayant un kernel signé avec un DRM => ca va geuller parceque les n-1 de l'OS n'étaient pas signé, donc impossibilité d'installer ceux-là. on ne change pas un standard aussi facillement...

            - pratique : faudra t'il patcher le BIOS de tous les PC de la terre des que le DRM auront été cracké (voir ce qu'il se passe en se moment avec les protection DRM de microsoft et apple.... et surtout a quel vitesse sortent les crack/patch) et en plus il faudra être synchro avec le DRM du kernel (tu patche le kernel, et hop tu reboot pour patcher ton BIOS... ha merde tu peut pas rebooter sur un DOSS6.22/FreeDos pour le patch...:) )

            voilà.
    • [^] # Re: Votre commentaire aura une note de 0.22.

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -3.


      Linux c'est des maichants

      Je pense pas que tous les kernels devs soient aussi catégorique que Linus sur la GPL 3 justement.

      Apache c'est des maichants

      Si tu le dis...

      IBM c'est des maichants

      Bah c'est grace à eux que microsoft à pu percé comme ça et bloquer le marché.

      Intel c'est des maichants

      Tout à fait, la fabrication de processeur est une activité hautement polluante.

      OpenBSD c'est des maichants

      Moi je trouve qu'ils sont au contraire trop gentils, ils essaient même pas de refiler le cancer à tout le monde.

      le """"libre"""" c'est avant tout un mouvement de codeur et de boites travaillant d'arrache pied à coder et à partager le fruit de leur labeur.

      Rha c'est beau.

      Alors au boulot, fini nous Hurd puis tu viendra l'ouvrir.

      C'est une excellente idée.

      PS : désolé mauvaise humeur j'ai crashé mon disque dur

      Toute ma sympathie.
  • # Libertés ... chérie ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

    Le code source et la liberté de le modifier, compiler permet de faire ce que l'on souhaite avec son ordinateur.

    Cela n'arrange pas les plans de ceux qui aimeraient pouvoir limiter l'usage de l'ordinateur, notamment avec des fichiers d'oeuvres d'accès payants, étant donné qu'il n'est pas possible d'empêcher la diffusion de ces fichiers. La solution est matériel et c'est la puce TCPA [1] et l'utilisation d'une "chaîne de complicité" appelé abusivement "chaîne de confiance" ou "Trust Compiuting" [2]

    Je pense que Linus n'est pas contre que Linux puisse être complice d'un "verrouillage culturel" surtout s'il peut en retirer quelque bénéfice (succès de Linux, argent, ...)
    Je ne serait d'ailleurs pas étonné qu'il regrette de n'avoir pas placé Linux sous BSD ("tout cadeau au proprio").

    [1] http://fr.wikipedia.org/wiki/TCPA
    [2] Liens animations explicative et ce que j'en pense : http://linuxfr.org/comments/740688,1.html
  • # GPL V2 et suivante

    Posté par  . Évalué à 4.

    pourquoi diable a-t-il besoin de faire tout ce boucan, qu'il utilise la GPL v.2 etpuis basta.


    Il faut réviser un peu ton histoire...

    Linus a toujours refusé de mettre son code sous les versions suivantes de la GPL, justement parce qu'il ne voulait pas mettre son code sous une licence qu'il ne connaissait pas...

    Si tu avais déjà ouvert le fichier COPYING qui traîne depuis 1992 dans le kernel tu le saurais :

    Also note that the only valid version of the GPL as far as the kernel
    is concerned is _this_ particular version of the license (ie v2, not
    v2.2 or v3.x or whatever), unless explicitly otherwise stated.




    Le problème, c'est que tout le monde n'a pas fait pareil. Alors il fait quoi des parties du kernel où il est écrit en en-tête du fichier :

    * This program is free software; you can redistribute it and/or modify
    * it under the terms of the GNU General Public License as published by
    * the Free Software Foundation; either version 2 of the License, or
    * (at your option) any later version.
    • [^] # Re: GPL V2 et suivante

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Et? Je vois pas ce que ça change à ce que j'ai dit. Si il veut publier son code sous GPL 2, et bien il continue à le faire, qu'est ce qui l'en empêche?

      De plus autant je suis d'accord sur le fait que dire qu'on publie sous une licence ou suivante en ayant aucun idée de ce que les suivantes contiennent, autant là, il se braque contre un contenu qui ne lui plait pas. Qu'il choisisse de ne pas passer à la version 3, c'est son choix, mais ça n'explique pas pourquoi il s'acharne à la démonter.

      Ah bah si, c'est vrai que la GPL version 3, c'est mauvais pour l'opensource, qui est protégé comme tout le monde le sais, par les brevets d'IBM, qui empêche d'autres boites de méchants d'embêter les developpeurs opensource avec d'autres brevets.
      • [^] # Re: GPL V2 et suivante

        Posté par  . Évalué à 2.

        Si il veut publier son code sous GPL 2, et bien il continue à le faire, qu'est ce qui l'en empêche?


        Il fait QUOI des parties du kernel qui sont sous V2 et suivantes ?
        • [^] # Re: GPL V2 et suivante

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          Tu crois qu'il a envie de les passer sous version 3 ces morceaux de code qui sont v2 OU suivantes?

          Je vois pas ou est le problème vraiment. Même si la GPL 3 devenait incompatible avec la 3 ou l'inverse, ces parties de code peuvent rester en version 2, y a rien à redire.

          Après si des gens commencent à vouloir faire des drivers en GPL vesion 3, c'est très simple, soit ils rentrent dans le kernel, soit ils rentrent pas dedans, et quelqu'un à qu'a s'amuser à recoder un driver GPL version2.

          Et si trop de contributeurs préfèrent la version 3, etbien il y aura un effet de masse sur un autre kernel, c'est tout...
          • [^] # Re: GPL V2 et suivante

            Posté par  . Évalué à -2.

            Tu veux pas lire c'est ça ?

            or (at your option)

            C'est l'utilisateur qui choisi V2 ou V3.

            Alors tu fais comment si une partie du kernel autorise l'usage des DRM, et pas d'autres parties ?

            Ça veut dire que de facto le code de Linux sous GPL-V2 se retrouve avec les limitations de la GPL-V3 !

            Tu comprends un peu mieux ?
            • [^] # Re: GPL V2 et suivante

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

              A oui dit comme ça je comprends mieux. Mais ça ne complique en rien la chose, si ça lui plait pas à Linus (ou quelqu'un d'autre), il vire les drivers dont la licence ne lui convient pas.

              Enfin, faut déjà voir si le "or (at your option)" a une valeur juridique. Après si c'est le cas, apprendre que le kernel linux ne peut être utilisé en l'état avec des DRM que sous certaines conditions, moi je dirais que c'est la meilleur nouvelle que j'ai appris de la journée.
              • [^] # Re: GPL V2 et suivante

                Posté par  . Évalué à 2.

                il vire les drivers dont la licence ne lui convient pas.


                Crévindiou !

                Je n'ai jamais parlé de drivers, mais de fichiers dans le kernel !
                • [^] # Re: GPL V2 et suivante

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

                  En fait, le at your option référence bien le récepteur (ie celui qui reçoit les sources)... le problème c'est qu'il ne pourra passer que les fichiers contenant le later version en v3, mais de ce changement, ces fichiers là deviendront incompatible avec les fichiers en gpl 2 strict... donc toi en tant que récepteur ne pourra pas redistribuer une version avec mix gpl v3 et v2 strict... ça n'empêche aucunement linus de distribuer des fichier contenant later version tant que le principal est en v2 only... le tout est en v2 et un redistributeur qui voudrait changer la licence des v2 et later ne pourrait plus redistribuer en même temps les fichiers v2 strict empêchant de ce fait un fork en v3. C'est pas parce que tu as le droit de relicencier les fichiers v2 et later en v3 que de facto les v2 only ont le droit d'être relicencier pareillement.

                  Linus distribue en gpl v2 pas v3... le fait de changer de licence est si toi tu redistribues sous une autre licence compatible (later version), mais dans le cas de linux tu ne pourras pas passer tout en v3, donc soit pour faire un fork v3 tu dois recoder les parties v2 only en v3 (et je dis bien recoder, pas recopier), soit tu laisses tomber...


                  vali
            • [^] # Re: GPL V2 et suivante

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

              > Ça veut dire que de facto le code de Linux sous GPL-V2 se retrouve avec les
              > limitations de la GPL-V3 !

              Certainement pas.

              Celui qui distribue sous licence v2 avec la clause "ou plus" ne fait factuellement que distribuer sous v2. Il n'est donc nullement tenu par la v3. Rien dans la distribution actuelle du kernel (qui est sous v2) n'est en rien tenue par les limitations/règles de la v3.

              Ce que ce "ou plus" te permet c'est de prendre les quelques fichiers qui sont avec cette clause, les sortir du kernel, et les distribuer sous v3. Notes qu'à ce moment là la v3 n'engage que toi et la personne à qui tu distribues, pas les développeurs initiaux.

              Ce que ce "ou plus" ne te permet pas de faire, c'est distribuer le kernel dans son ensemble sous v3, ou avec un mix de v2 et v3 (pour le code dans son ensemble, tu ne peux utiliser que la licence d'origine : la v2 sans clause "ou plus").


              > C'est l'utilisateur qui choisi V2 ou V3.

              Oui, mais attention, il choisi de redistribuer sous v2 ou v3. Par contre le contrat qu'il a avec celui qui lui a donné au départ est la v2 et uniquement cette version. Celui qui lui a donné le code sous v2 (avec clause "ou plus" ou pas) ne l'a fait que sous la v2 et n'est tenu que par la v2 (donc il pourrait potentiellement mettre plein de DRM).
            • [^] # Re: GPL V2 et suivante

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

              Ici l'utilisateur est Linus (ou la personne qui choisit de releaser), il choisit la v2, et voila...
        • [^] # Re: GPL V2 et suivante

          Posté par  . Évalué à 3.

          Euh, si je puis me permettre, "V2 et suivantes", c'est du multilicençage (euh ? ;) ).

          Donc ça veut dire que Torvalds peut très bien modifier et distribuer les morceaux de code concernés en V2 uniquement. (ou V3, ou V4)
          • [^] # Re: GPL V2 et suivante

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

            > Euh, si je puis me permettre, "V2 et suivantes", c'est du multilicençage (euh ? ;) ).

            Oui et non, c'est une licence unique : la v2. Elle te permet de redistribuer toi même sous v2 (ou sous v3), mais celui qui t'a distribué sous "v2 et suivantes" n'a distribué qu'une seule licence.
        • [^] # Re: GPL V2 et suivante

          Posté par  . Évalué à 2.

          T'es vraiment super grave et t'as aucune connaissance en compatibilité de licences.

          Linux (le tout) doit rester en GPLv2 only.

          Si tu extrais de la globalité un driver en _particulier_ qui est sous GPL V2+, alors tu peux le réutiliser dans un code source GPLv2 only (ben comme linux :p), GPLv2+, GPLv3 only, GPLv3+, etc... (ben ouai c'est aussi le but du libre de prendre des codes sources et de les réutiliser ailleurs... au hasard un driver dans un autre OS).

          Voilà

          Pas de quoi faire un caca nerveux comme nous fait Linus.
      • [^] # Re: GPL V2 et suivante

        Posté par  . Évalué à 3.

        Et si la GPL V3 devenait incompatible avec la GPL V2, que ce passerait-il ?
    • [^] # Re: GPL V2 et suivante

      Posté par  . Évalué à 2.

      Le problème, c'est que tout le monde n'a pas fait pareil. Alors il fait quoi des parties du kernel où il est écrit en en-tête du fichier :

      C'est pas genant, puisque le code est disponible egalement en GPL2 (c'est au choix).
    • [^] # Re: GPL V2 et suivante

      Posté par  . Évalué à 3.

      Je crois surtout que le kernel ne peut pas facilement passer de v2 à v3 mais tout les outils gnu le feront. Or linux ne peut vivre sans les outils gnu (gcc, libc, etc...). Donc de fait, une distrib linux devra respecter la GPL V3.

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: GPL V2 et suivante

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

        une distrib linux devra respecter la GPL V3

        C'est à dire ?

        De manière générale les distribs respectent les licenses des programmes qu'elles distribuent. (C'est une évidence non ?)

        Si tu veux dire que la distrib devra tout passer en GPL v3, tu n'as pas compris. Les licences GPL (et les autres aussi) n'imposent pas que les programmes distribués ensemble sur le même support utilisent une même licence. Par ailleurs, les licences des programmes que tu cites n'imposent pas que les programmes créés ou exécutés grâce à eux soient sous une licence particulière. Donc une distrib Linux qui les utilise ou les distribue peut tout à fait mettre son propre code source (l'installeurs, les scripts d'admin, ce genre de chose) sous la licence qui lui plait.
        • [^] # Re: GPL V2 et suivante

          Posté par  . Évalué à 1.

          Relis le document signé par les développeurs noyaux. Ils ont peur de cette fragmentation entre GPLv2 et v3. Les 2 licences ont toutes les chances d'être incompatible.

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: GPL V2 et suivante

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

            Plus que « des chances ».

            Être compatible GPLv2, c'est synonyme de « pouvoir être relicencié en GPLv2 », du fait que la GPLv2 t'impose que l'ensemble des travaux dérivés soient distribués dans les termes de la GPLv2 justement (http://www.gnu.org/licenses/gpl.txt point 2b), « under the terms of this licence »).

            Si tu met une clause dans la GPLv3 disant « vous avez le droit de re-licencier le logiciel en GPLv2 » (comme c'est le cas dans la LGPL, http://www.gnu.org/copyleft/gpl.html point 3), alors toutes les restrictions imposées par la GPLv3 tombent. Le mec qui veut faire du DRM en GPLv3 dit juste « j'utilise la clause qui me permet de repasser en GPLv2 », et hop, le tour est joué. Pour que la GPLv3 soit intéressante, elle doit empêcher la transition v3 -> v2.

            La GPLv2 est mal foutue sur le plan de la compatibilité, elle se considère seule au monde. Tu prends la GPLv2, tu changes le nom et tu change n'importe quel détail mineur dedans, et tu obtiens une licence incompatible. Résultat, on est un peu dans une impasse, et une GPLv3, qu'elle qu'elle soit, posera forcément problème.

            Aujourd'hui, la compatibilité GPLv2 fait chier (cf openssl qui ne peut pas être inclu dans certains softs, les dictionnaire en GPL qui ne peuvent pas être inclus dans OOo, ...), mais raisonnablement seulement, vu que le nombre de softs incompatibles GPLv2 est limité. Si la GPLv3 commence à prendre, , on va comprendre ce que c'est que les emmerdes de compatibilités de licence.
  • # Heu...

    Posté par  . Évalué à 7.

    Tu te drogues ?
    • [^] # Re: Heu...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      Hélas, j'ai bien peur que non. Tu sais, la connerie, c'est innée. On peut peut-être faire quelque chose pour sa paranoïa. Mais généralement, il faut de longue année de traitement, de psychanalyse, tout ça..

      Je dis la paranoïa, parce que je sais pas pour vous, mais moi j'entend pas le soit disant boucan de Linus.. À moins peut-être d'aller dans les forums remplis de trolls qui se pignolent sur des propos que finalement, on en a rien à foutre...
      • [^] # Re: Heu...

        Posté par  . Évalué à 3.

        Tu n'en as rien à foutre des problèmes de brevets, DRMs et compagnie ?
        T'en mieux pour toi, ce n'est pas le cas de tout le monde.
    • [^] # Re: Heu...

      Posté par  . Évalué à 6.

      [HUMOUR]

      Tu fais référence à ça : "In short: just say NO TO DRUGS, and maybe you won't end up like the Hurd people." -- Linus Torvalds ? Mais quel méchant ce Linus, un véritable ennemi du libre ! Linus serait il le nouveau remplaçant de Billou en tant que figure satanique ?

      [/HUMOUR]

      Faut relativiser. Linux se sera sans doute jamais compatible GPL v3, et alors ? L'avenir de la GPL v3 n'est en rien compromise par les choix de Linus, Linux n'est qu'une infime partie d'un système GNU/Linux, et originellement il n'est qu'un noyau "temporaire" pour dotter le projet GNU d'un noyau GPL en attendant que le "noyau" officiel du projet GNU soient opérationnel.

      Linus à toujours été clair la dessus, son but n'est pas de promouvoir la philosophie du libre mais de faire un bon logiciel qui marche bien. Si le dossier "Linux/GPLv3" devient trop épineux, il y aura peut être un fork et puis c'est tout. Après tout Linux n'est pas que Linus.
  • # OpenBar

    Posté par  . Évalué à 1.

    La bière n'est pas libre mais soit... RMS ne va pas me tomber dessus pour ca :)
    Je paie la tournée à l'auteur du 200ème message de ce fabuleux journal (et de ces fabuleux commentaires) \o/

    Le héros du jour, Linus, ce joint à la fête. De plus il a promi qu'il ne parlerait pas de DRMs, de brevets, ni de ses penchants zoophiles envers les manchots.
    http://obswww.unige.ch/~pfennige/gravitor/linus.gif

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.