Journal Douche froide pour la fusion

-7
16
oct.
2014

Ça y est la fusion froide ou LENR (Low Energy Nuclear Reaction ou réactions nucléaires à basse énergie) n'est plus une légende urbaine ou un sujet de science fiction.
Un ingénieur Italien Andrea Rossi réussissait il y a quatre ans à mettre au point un prototype fonctionnel après avoir essuyé pas mal d'échec et de bonnes moqueries de la communauté scientifique traditionnelle.
Bien entendu cette découverte pourtant vielle de vingt ans n'a pas été très relayée dans le pays du nucléaire à fission.

Mais aujourd’hui, et pour la première fois, des essais ont été effectués par une équipe de scientifiques d’universités (italienne et suédoise) totalement indépendante et soumise au strict protocole des comités de lecture

On ne peut que regretter que cette invention ne soit pas ouverte mais on ne peut pas tout avoir.
Si tout cela s'avère factuel il serait possible de révolutionner l'énergie mondiale, et faire des heureux chez ceux qui n'aiment pas les éoliennes :-D

http://www.contrepoints.org/2014/10/13/184364-fusion-froide-le-chat-e-cat-est-enfin-sorti-de-sa-boite

  • # Mouvement perpétuel

    Posté par . Évalué à 10.

    On se demande bien pourquoi les scientifiques se cassent le cul à mettre en place des protocoles répétables et à publier dans des revues à comité de lecture, alors que, c'est bien connu, la science progresse principalement grâce à des génies qui font des réactions nucléaires dans leur garage :-)

    • [^] # Re: Mouvement perpétuel

      Posté par . Évalué à -7.

      pour la theorie du big bang il font ou leur experience ?
      l'economie n'est pas une science (pas repetable ) ?
      aucun article bidon n'a passé le comtie de relecture ?

      • [^] # Re: Mouvement perpétuel

        Posté par . Évalué à 4.

        pour la theorie du big bang il font ou leur experience ?

        Excellente question qui démontre une grande curiosité intellectuelle. La réponse est dans tout article scientifique ayant le big-bang pour objet.

      • [^] # Re: Mouvement perpétuel

        Posté par . Évalué à 5.

        l'economie n'est pas une science

        Effectivement.[/troll]

        pour la theorie du big bang il font ou leur experience ?

        Rayonnement résiduel par exemple.

        • [^] # Re: Mouvement perpétuel

          Posté par . Évalué à 2.

          En ce moment Arte diffuse une série de reportage sur le capitalisme. Ça a l’air de faire pas mal de bruit. Faut dire ça ne fait que 10 minutes que je regarde, et je suis déjà conquis. À retrouver sur Arte7+.

      • [^] # Re: Mouvement perpétuel

        Posté par . Évalué à 10.

        pour la theorie du big bang il font ou leur experience ?

        L'inscription à l'Université est gratuite. Il existe des centaines d'excellents bouquins sur la question. On peut se documenter avant de raconter n'importe quoi.

        l'economie n'est pas une science (pas repetable ) ?

        Une réponse simple et amusante pourrait être : "en effet". Une réponse plus nuancée pourrait vous encourager à lire des livres compliqués avec des mots et pas beaucoup d'images, que vous ne lirez probablement jamais, mais qui pourraient pourtant vous éviter de voir le monde avec 14 pixels de résolution.

        aucun article bidon n'a passé le comtie de relecture ?

        Grandiose exemple de raisonnement fallacieux. Soit E = un travail est de nature scientifique, et P = le travail a été publié dans une revue scientifique, on vous dit que non(P) => non(E), et vous pensez que "Il existe au moins un non(E) vérifiant P" est en contradiction avec la première assertion. Visiblement, vous confondez "non(P) => non(E)" avec "P => E".

        • [^] # Re: Mouvement perpétuel

          Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 16/10/14 à 17:07.

          "L'inscription à l'Université est gratuite."

          Dans quel pays ?

          Pas en France en tout cas : http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid20195/frais-d-inscription-pour-la-rentree-universitaire-2013.html

          BeOS le faisait il y a 15 ans !

          • [^] # Re: Mouvement perpétuel

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Si tu es boursier si.
            Et si tu n'es pas boursier, tu as normalement les moyens de t'y inscrire, ça reste assez raisonnable.

            • [^] # Re: Mouvement perpétuel

              Posté par . Évalué à 1.

              C'est aussi un moyen de trier les pauvres "meritants" des "non-meritants".
              Un plus riche, qu'il "merite" ou pas, aura les moyens de s'inscrire.

              • [^] # Re: Mouvement perpétuel

                Posté par . Évalué à 4.

                En France, la plupart des bourses ne sont pas des bourses au mérite, mais sont attribuées sur le critère des revenus. Des boursiers "non méritants" existent.

                • [^] # Re: Mouvement perpétuel

                  Posté par . Évalué à 2.

                  J'ai un doute sur des bourses pour ceux qui redoublent. Après on peut troller sur la différence entre le mérite et la réussite aux examens.

                  • [^] # Re: Mouvement perpétuel

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    J'ai un doute sur des bourses pour ceux qui redoublent

                    Tu as le droit de redoubler un nombre limité de fois pour la garder.

                    Il y a même un niveau 0 pour les bourses : on ne te file pas d'argent, mais tu ne payes pas les frais d'inscription.

                  • [^] # Re: Mouvement perpétuel

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Il faut aussi justifier ses absences, sinon elle est retirée. En université les boursiers sont assez contrôlés sur le présentéisme, pas les autres.

                    • [^] # Re: Mouvement perpétuel

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      En théorie oui. En pratique, je n'ai jamais vu ça. Ou alors ça dépend des universités (j'ai été boursier pendant 7 ans).

                  • [^] # Re: Mouvement perpétuel

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Les bourses sur criteres sociaux n'etaient pas, de mon temps, et je doute que cela ait change lie au fait d'avoir redouble ou non, malheureusement. C'etait uniquement lie a la feuille d'impots et tu te retrouvais avec des enfants de profession liberal gagnant tres bien leur vie mais avec des investissements qui faisaient qu'ils ne payaient pas d'impot ou tres peu ayant des bourses et tous les enfants de salaries (meme avec des tres petits salaires) qui n'en avait pas.

              • [^] # Re: Mouvement perpétuel

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                C'est aussi un moyen de trier les pauvres "meritants" des "non-meritants".

                Comment ça ? Si t'es pauvre t'as une bourse, que tu sois méritant ou non (bon visiblement cf. plus bas si t'es vraiment un glandu qui redouble en série tu vas te la faire sucrer, normal j'ai envie de dire).

                Un plus riche, qu'il "merite" ou pas, aura les moyens de s'inscrire.

                Bah oui c'est certain, si tes deux parents palpent 10 kah-euh par mois chacun, ça va être dur de les empêcher de payer l'univ' à leur rejeton. Du coup, on fait quoi, on met des gardes armés à l'entrée des universités qui tirent à vue sur les gosses de riches ?

        • [^] # Re: Mouvement perpétuel

          Posté par . Évalué à 1.

          j'ai dit que le fait d'etre dans une revue a comite n'etait pas forcemment gage de qualité mais rien sur le fait de ne pas etre dans ce cas c'est ton interpretation qui est fallacieuse

          • [^] # Re: Mouvement perpétuel

            Posté par . Évalué à 4.

            Le peer-review, ce n’est pas que le comité de lecture. C’est tout un contexte dans lequel le ou les chercheurs s’inscrivent : collaboration avec d’autres chercheurs, activité au sein d’une communauté (celle qui planche sur le même sujet de recherche), référencement croisé des articles, etc. Ce d’autant que la pratique scientifique a pas mal évolué : dans mon domaine les vieux papiers qui comptaient étaient courts, avec peu d’auteurs (parfois même un seul), maintenant au doigt mouillé trois personnes ça fait asocial… (y’a aussi une pression politique.)

            Tous les papiers ne se valent pas.
            — Y’a les articles standards, qu’un néphyte ne devrait pas consulter. Ça sert à rien. Faut lire tous les papiers qui comptent sur le sujet concerné pour avoir assez de recul à la lecture. C’est de la recherche en train de se faire : cela signifie que rien n’est validé à ce stade ! Pas de reproduction indépendante de l’expérience par exemple, le comité de relecture s’assure juste de la qualité scientifique & technique.
            — Les lettres, pour une découverte (un publication rapide d’un papier court).
            — Les revues, sur le moyen terme, ou un ponte va pondre un papier faisant l’état des lieux dans le domaine concerné, ce qui est bien établi, ce qui est en cours de débat dans la communauté. Idéalement comme source d’un vulgarisation de qualité (pour un public déjà averti), mais c’est pas suffisament “nouveau” pour être sexy.
            — Le bouquin pour les étudiants et pour les chercheurs en activité comme référence. Certains sont datés mais encore utilisés massivement : faut faire le tri.

            • [^] # Re: Mouvement perpétuel

              Posté par . Évalué à 6.

              Pas de reproduction indépendante de l’expérience par exemple

              Aujourd'hui on est confronte au probleme que la reproduction independante d'experience ne se fait plus. Les experiences coutent souvent tres cher a mettre en place et autant tu peux avoir un financement pour faire une nouvelle experience autant pour reproduire une experience aucune agence de financement ne te fourniras le moindre kopeck.

              Apres il y a des trucs qui sont tellement recherche que d'autre labos vont faire le test comme cela est arrive pour la différenciation des cellules souches faite par un lab japonais et qui etait du vent. Mais bon ca c'est l'exception (et c'est parceque si cela fonctionnait vraiment c'etait ENORME) sinon les experiences ne sont jamais reproduites. Toutefois on sent un changement arrive avec beaucoup de discussion autour de la reproducibilite des publications mais bon niveau politique (les agences de financement) c'est pas encore arrive probablement car c'est pas sexy…

              • [^] # Re: Mouvement perpétuel

                Posté par . Évalué à 2.

                D’un autre côté c’est un travail ingrat. Ce qui se fait beaucoup sinon c’est plutôt d’avoir des expériences/observations totalement différentes mais qui aboutissent à la même conclusion. C’est beaucoup plus solide comme résultat.

                • [^] # Re: Mouvement perpétuel

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Sans reproduction et test des resultats on va droit vers le mur car la methode scientifique n'est plus applique et on aura de plus en plus de "decouvertes" totalement inventes. Il faut trouver un moyen d'inciter et d'encourager la repoduction des resultats y compris (surtout?) dans l'evolution de carriere.

    • [^] # Re: Mouvement perpétuel

      Posté par . Évalué à 2.

      http://www.instructables.com/id/Build-A-Fusion-Reactor/

      C'est du bookmark, mais l'article parle pour lui-même ;)

    • [^] # Re: Mouvement perpétuel

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      On se demande aussi pourquoi ceux qui font du nucléaire à fission continuent à en faire, alors qu'ils gagneraient tellement plus d'argent (avec beaucoup moins de contraintes et de râleries) avec cette solution. Sont-ils bêtes, tout de même…

  • # A lire: les commentaires de l'article

    Posté par . Évalué à 9.

    Ce qui est amusant c'est que si on lit un peu les commentaires sous l'article du site web (ceux qui sont construits et documentés), l'article prend un tout autre relief et retombe…
    J'ai comme l'impression que ce n'est pas encore pour aujourd'hui que cette révolution va arriver :-(

  • # Bingo complot ?

    Posté par . Évalué à 10.

    "physique nucléaire conventionnelle"
    "officiellement oubliée"
    "la bonne orthodoxie de la physique nucléaire classique"
    "les médias traditionnels"

  • # Scam?

    Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 16/10/14 à 13:37.

    soumise au strict protocole des comités de lecture

    Le papier n'a a ma connaissance pas été soumis à une conférence ou journal, et n'a pas été reviewé par un comité de lecture (http://ecat.com/wp-content/uploads/2014/10/ECAT-test-report-2014.pdf).

    Personellement j'y connais pas grand chose, mais la plupart des commentaires que je vois me donnent l'impression que c'est un scam.

    Par contre le projet de Lockheed martin à l'air pas mal: http://www.theverge.com/2014/10/15/6982101/lockheed-martin-announces-its-skunk-works-wants-to-build-a-fusion

    • [^] # Re: Scam?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Disons que le truc de Lockheed Martin est sexy.

      • [^] # Re: Scam?

        Posté par . Évalué à 2.

        Personnellement, je fais plus confiance au SkunkWorks de Lockeed Martin, qu'à un italien réputé pour ses arnaques intellectuelles.

        Par contre, ce qui est étonnant c'est qu'ils font traditionnellement des avions militaires, pas vraiment leur domaine de compétence la fusion…

  • # Magic happens.

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Merci pour l'info.
    Rapport "scientifique" ici.

    Ca sent quand même le fake. Quelques extraits de la conclusion du rapport :

    If nuclear transitions are prevalent in the burning process it is expected that radiation is emitted. It is remarkable that neither neutrons, charged particles nor gammas are observed from the E-cat reactor.
    Furthermore, the spent fuel was found inactive right after the E-Cat run was stopped. All imaginable nuclear reactions in the reactor should be followed by some radiation, and at least some of that radiation should penetrate the reactor wall and be possible to detect.

    Although we have good knowledge of the composition of the fuel we presently lack detailed information on the internal components of the reactor, and of the methods by which the reaction is primed. Since we are presently not in possession of this information, we think that any attempt to explain the E-Cat heating process would be too much hampered by the lack of this information, and thus we refrain from such discussions.

    In summary, the performance of the E-Cat reactor is remarkable. We have a device giving heat energy compatible with nuclear transformations, but it operates at low energy and gives neither nuclear radioactive waste nor emits radiation. From basic general knowledge in nuclear physics this should not be possible.

    En résumé : ils observent une production de chaleur, une modification (probable) de ce qu'il y avait à l'intérieur du bouzin, et ils ne voient aucune radiation.

    Bof. Tant que le dispositif n'est pas analysé en détail (pas vu où), je dis "fake".

    • [^] # Re: Magic happens.

      Posté par . Évalué à 10.

      À mon avis, le plus gros fake, c'est quand même de dire que la seule modification observée a été dans le rapport des isotopes des composants du "machin" (nickel, et je ne sais plus quoi). L'hydrogène s'est donc magiquement transformé en nickel dans le dispositif. Très impressionnant :-)

      Je ne sais pas ce qui est le plus triste. Qu'il y ait des allumés capables de monter des gros canulars, ça a toujours été. Parfois, ils sont réellement fous, dans le sens où ils pensent vraiment être des génies, et qu'ils occultent complètement la partie canular. Mais qu'il existe des gens "normaux" qui y croient, ça dépasse mon entendement. L'argument déployé, si j'ai bien compris, c'est que les gens ayant une certaine éducation en physique ont été "intoxiqués" par un discours officiel, et que par conséquent ils ne peuvent pas comprendre ce qui se passe dans ces dispositifs magiques. Du coup, les seuls capables de comprendre sont des gens qui n'y connaissent rien. Ça me parait tellement caricatural que je me demande s'il est réellement possible de croire que ce "raisonnement" puisse constituer un argument sérieux.

      • [^] # Re: Magic happens.

        Posté par . Évalué à 10.

        Ceci s' explique car les scientifiques sont actuellement bien souvent regarde comme des grands prêtres invoquant leur dieu pour avoir une action magique. Tout ca parceque beaucoup de monde ne veut pas se donner les moyens de comprendre la démarche scientifique et ne parlons meme pas des outils qui l'accompagnent.
        A partir de ce moment la, dans l' esprit du public, un autre dieu avec une autre magie peut apparaitre.

      • [^] # Re: Magic happens.

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Qu'il y ait des allumés capables de monter des gros canulars

        Et il est doué l'allumé en question. Par exemple il a réussi à faire croire que son appareil pesait 420g et qu'il dégageait une chaleur de 1400°C pendant 32 jours, et ce alors qu'il (l'appareil) était dans un labo américain à être testé par des scientifiques indépendants.

        Gérard Majax peut aller se rhabiller sur ce coup là.

        Il y a un truc de certain, un objet de 420g, dont plus de 350g d'habillage a émit 1,5MWH d'énergie sans émettre de radiations tout en étant sous moniteur constant, ce qui rend toute substitution difficile.

        A moins que tu ne penses que tous les scientifiques présent soient complices, ca va être compliqué d'expliquer comment un carburant a été 2000 fois plus efficace que de l'essence rafinée sans faire intervenir à un moment ou un autre les energies de cohesion interne des atomes.

        Voilà c'est tout ce que les gens raisonables ont à comprendre. Quelques grammes de carburant dans E-Cat dégagent autant d'énergie que des centaines de litre de kerosene. Même si on additionne toute l'énergie électrique envoyée à la machine de controle et que l'on considère que l'ensemble des 420g du dispositif sont en fait du combustible on est quand même dans des résultats incompréhensibles au regard de la théorie physique actuelle.

        • [^] # Re: Magic happens.

          Posté par . Évalué à 1.

          merci pour ce commentaire qui semble éclairé et pour sûr pugnace.

        • [^] # Re: Magic happens.

          Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 20/10/14 à 16:11.

          A moins que tu ne penses que tous les scientifiques présent soient complices

          Pas nécessairement, mais le protocole est tellement foireux que le concept de "validation indépendante" est risible. Le protocole est simple : Rossi se pointe avec son appareil, il le branche au courant pour le "mettre en route", les autres ne font que regarder et monitorer les sorties. Et Rossi débranche son truc et se barre avec. Personne ne manipule le truc, ni rien ; et l'appareil reste branché pendant tout le test au courant, par les fils qui ont permis de le "démarrer". Et le protocole de mesure de l'énergie semble complètement folklorique, il ne correspond à aucune procédure communément considérée comme acceptable dans les labos.

          On a deux possibilités : (i) Rossi a inventé une machine magique qui contredit toutes les lois de la physique. (ii) l'appareil est une résistance sophistiquée de 2kW qui est restée branchée au courant de manière frauduleuse, avec ou sans la complicité des scientifiques présents.

          J'attends avec impatience le premier prototype vendu, et la tronche du pigeon qui l'aura acheté :-)

          • [^] # Re: Magic happens.

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Pas nécessairement, mais le protocole est tellement foireux que le concept de "validation indépendante" est risible.

            Clairement, il y a pleins de choses qui ne vont pas. J'espère quand même vu les sommités dans l'équipe de validation qu'ils ne se font pas avoir comme des bleus. Mais restons sobres, il y a quand même 90% des chances pour que ce soit de l'enfumage.

            Il faut néanmoins faire la part des choses, Rossi est un ingénieur, qui est tombé sur sa machine par accident. Il n'a pas la moindre idée de comment elle fonctionne. L'ensemble des améliorations et optimisations qui ont été faites sont dues à des tests empiriques. Il est aujourd'hui dans l'incapacité totale de déposer un brevet, il se défend donc contre toute personne qui pourrait comprendre son invention mieux que lui et lui damer le pion.

            Au niveau des tests le labo a été monté par une équipe américaine et le système de mesure de la consommation électrique a été reporté très en amont de la machine. Il est donc complexe de tricher sur la consommation électrique réelle (on lui avait reproché la dernière fois de faire un double bypass ou d'avoir mis un bras mort dans son montage). Cependant à la lecture des résultats un autre scientifique a évoqué la possibilité d'un très fort cos phi qui fausserait toutes les mesures (avec cos phi à 0.28, typiquement un très grosse bobine ou un montage électronique niveau 4eme, on obtient automagiquement un rendement de 3.6) Et le contenu des poudres résiduelles après combustion est très très suspect - et c'est pas la première fois que c'est le cas.

            En ce qui concerne la contradiction de toutes les lois de la physique, on va rester calme. En Physique en ce moment on collectionne les états bizarres de la matière, à commencer par le pseudo-état supra-conducteur (Bonjour on est une paire d'électron qui se déplace de façon continue dans la zone interdite - ramasse ta physique mon gars on vient de violer 4 lois fondamentales). Donc oui le sieur Rossi a peut-être réussi à créer les conditions nécessaire à l'apparition d'un nouvel état de la matière.

            Ceci étant je n'y crois pas vraiment, mais même si c'est très certainement un canular, il y a quand même un minimum de respect à avoir vis à vis des personnes qui font la vérification. Personnes qui ne sont pas vraiment des débutants ou des néophytes dans leurs domaines respectifs.

  • # La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Tout est dans le titre :)

    • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

      Posté par . Évalué à 4.

      Alors pas tout à fait. Il y en a quand même une qui est parfaitement propre, abondante et gratuite, à condition qu'on l'utilise telle-quelle sans chercher à la stocker ni à la transformer : le soleil bien sûr.

      Et l'ordre de grandeur est impressionnant : en été, à Toulouse (j'ai regardé ce chiffre récemment), chaque jour, le soleil balance 3.6kWh par mètre-carré. En hiver c'est la moitié environ (et pas 10x moins comme on aurait pu le croire).

      En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

      • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        On ne peut pas utiliser la pluie aussi? Il faut penser aux normands.

        Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

      • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

        Posté par . Évalué à 4.

        Si tu vas par là, le soleil est quasiment la seule source de l'énergie qui est récupérable par l'être humain.
        Le solaire bien entendu, le vent a pour origine les mouvements d'air chauffés par le soleil, l’hydroélectrique également (cycle de l'eau), la biomasse puise son énergie dans le rayonnement lumineux, les hydrocarbures n'existeraient pas sans l'apport du soleil…

        Seul les éléments lourds (Uranium…) ont été créés avant la naissance du soleil.

        • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

          Posté par . Évalué à 6.

          Seul les éléments lourds (Uranium…) ont été créés avant la naissance du soleil.

          Pardon ?

          • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Bah oui, tu crois qu'il vient d'où ? Y a des petits elfes dans la croûte terrestre qui serrent fort fort fort dans leur poing deux atomes de plomb jusqu'à ce que ça donne un d'uranium ?

            En très gros (je vais me faire fumer si un vrai astrophysicien lit ça) les élèments lourds se forment dans les dernières phases avant la mort d'une étoile, quand elle s'effondre sur elle-même jusqu'à pouvoir fusionner tout ce qui passe. Puis si elle est assez grosse elle explose en super ou hyper nova, et essaime ainsi plein de gaz, moins d'or et encore moins d'uranium (entre autres). Qui formeront un disque d'accrétion qui donnera un nouveau système solaire, etc. Le soleil a environ 5G années quand l'univers en a 13, hein ; et les matériaux lourds qui composent la Terre viennent des étoiles qui l'ont précédé.

          • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

            Posté par . Évalué à 6.

            Et oui, les autres éléments on été créés il y a 6000 ans, c'est bien connu…

          • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

            Posté par . Évalué à 6.

            Effectivement erreur de phrasé de ma part. Seul la source d'énergie "éléments lourds" utilisés en fission nucléaire (Uranium, etc…) n'ont pas pour origine le soleil. Tout les autres moyens d'obtenir de l'énergie de la matière utilise un procédé qui récupère une énergie qui avait été fournie par le soleil.
            - Combustion (quelque soit le combustible, hydrocarbures, charbon, bois…)
            - Gravité (la plupart du temps un barrage, on récupère l'énergie fournie par le soleil pour élever l'eau en haut de nos montagnes)

        • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Il y a la géothermie aussi, qui n'est pas pour source le soleil.

        • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

          Posté par . Évalué à 2.

          Mais oui, la quasi totalité de l'énergie que nous consommons est solaire, de manière plus ou moins directe (un barage EDF marche 100% à l'énergie solaire bien évidemment). Le pétrole est solaire dans le sens où les organismes qui en mourant ont créé le pétrole n'auraient pas pu se développer sans le soleil.

          Pour l'uranium, j'avoue que je ne sais pas si le soleil a joué ou pas, si le big-bang à lui tout seul a pu nous filer de l'uranium directement. Peut-être que ce serait en effet une "énergie alternative" dans ce sens (assez amusant de sortir ça pour de l'uranium).

          En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

          • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

            Posté par . Évalué à 5.

            le big-bang à lui tout seul a pu nous filer de l'uranium directement.

            De longues heures de lecture au coin du feu s'imposent…

            • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

              Posté par . Évalué à 3.

              Un petit résumé peut pas suffire ? Ca sort d'où l'uranium ?

              En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

              • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

                Posté par . Évalué à 5.

              • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

                Posté par . Évalué à 8.

                Je suis biologiste, il faudrait demander à un astrophysicien! D'après mes vagues connaissances, big bang -> hydrogène seulement, qui se condense pour former la première génération d'étoiles. Quelques milliards d'années plus tard, ces étoiles explosent en répartissant les premiers éléments (jusqu'au fer), qui se recondensent pour former des planètes et de nouvelles étoiles. Rebelotte, deuxième génération d'étoile, quelques milliards d'années, et boum, nouvelle explosion qui cette fois disperse des éléments plus lourds, dont l'Uranium. Rebelotte, planètes (dont la Terre), étoiles (dont le Soleil).

                Du coup, l'uranium provient au minimum d'une étoile de deuxième génération, big bang + 8 Mrds d'années.

                • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

                  Posté par . Évalué à 7.

                  Les étoiles les plus lourdes, celles qui sont capables de produire du fer, puis d'exploser et de former d'autres éléments plus lourds, ne vivent que quelques millions d'année. C'est les étoiles plus petites comme le soleil qui vivent 10 milliards d'année.

                  Et sinon le processus est bon jusqu'au fer. Au delà, les éléments ne peuvent pas être produits dans l'étoile et le sont donc lors de sa supernova.

              • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

                Posté par . Évalué à 6.

                Des supernovas.

                Les éléments plus légers que le fer peuvent être produits lors de réaction de fusion "normales" au sein des étoiles (bon, pour aller jusqu'au fer, il en faut des grosses, le Soleil n'ira pas jusque là), tandis que les plus lourds (donc entre l'uranium) sont produits lorsque les plus grosses étoiles explosent : les rayonnements produits par l'explosion bombardent les éléments plus légers et les transforme en éléments plus lourds. Et ensuite tout ça se diffuse dans le reste de l'Univers.

                A noter que la production d'éléments autre que H s'est faite surtout lors des premières générations d'étoiles.

              • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

                Posté par . Évalué à 10.

                En gros, en simplifiant à l’extrême ça sort d'une super-nova.

                Vie et mort d'une étoile (d'une certaine masse, pour les plus petites et les plus grosses c'est différent) en très bref, très simplifié et très approximatif (surtout au niveau du vocabulaire) :

                1 - Du gaz interstellaire (majoritairement composé d'hydrogène, mais avec plein d'autres éléments en plus) commence à se concentrer par gravitation (de cette même soupe va naitre également le système de planetes autour)
                2 - Une masse critique est atteinte (la pression au centre est devenue suffisament importante) et l'étoile "s'allume", une réaction de fusion est alors en cours. L'Hydrogène se combine pour donner de l'Hélium
                3 - Cette réaction de fusion dure pour la plupart de la vie de l'étoile
                4 - Au bout d'un moment il y a assez d'Hélium pour que d'autres éléments plus lourds se créent également
                5 - Des éléments de plus en plus lourds sont créés, jusqu'au Fer. Même au cœur d'une étoile les conditions de pressions ne sont pas suffisante pour fusionner un élément plus lourd que le Fer
                6 - Une densité/masse critique est atteinte (c'est une des étapes que je comprends le moins) et le cœur de l'étoile seffondre sur lui même très rapidement. Les éléments qui étaient autour s'effondre à leur tour et la violence du choc crée une Supernova. Une onde de choc très énergétique traverse alors le gaz et les conditions y sont réunies pour créer tout les autres éléments du tableau périodique des éléments.
                7 - Retour à la case départ, on se retrouve avec un nuage de gaz interstellaire

                • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Je réponds à ce post, mais merci à tous !

                  Bien moins con ce soir :D

                  En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

                • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

                  Posté par . Évalué à 8.

                  Une densité/masse critique est atteinte (c'est une des étapes que je comprends le moins)

                  En fait c'est "assez" simple : Ce qui détermine le rayon d'une étoile c'est le rapport poids (qui cause l'effondrement) vs rayonnement (qui s'oppose a l'effondrement). Quand l'étoile à épuisé (ou presque) son carburant, le rayonnement baisse => la gravité prend le dessus => l'étoile s'effondre

        • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

          Posté par . Évalué à 5.

          Il y a aussi l'énergie marémotrice, qui provient de l'énergie de rotation de la Lune.
          Donc en gros il y a 3 sources primaires d'énergie :
          - la radioactivité terrestre (nucléaire, géothermie)
          - la radioactivité solaire (solaire, hydraulique, éolien, biomasse, …)
          - les restes d'énergie de formation du système (marémotrice)

      • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Alors pas tout à fait. Il y en a quand même une qui est parfaitement propre, abondante et gratuite, à condition qu'on l'utilise telle-quelle sans chercher à la stocker ni à la transformer : le soleil bien sûr.

        Sauf erreur de ma part, si on ne l'utilise ni ne la transforme, on ne peut l'utiliser que pour chauffer, n'est-ce pas ?

        Donc à part la cuisson des aliments qui ne représente pas une consommation d'énergie très élevée, l'énergie propre dont tu parles sert à se chauffer lorsqu'il fait chaud ?

        • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

          Posté par . Évalué à 2.

          Elle t'éclaire pas trop mal aussi.

          Mais en effet, l'un des problèmes énergétiques de l'humanité c'est de se chauffer et de s'éclairer quand il n'y a pas de soleil. C'est pas vraiment nouveau.

          En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

          • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            l'un des problèmes énergétiques de l'humanité c'est de se chauffer et de s'éclairer

            Il y a aussi un truc auquel, bizarrement, personne ne pense vraiment, alors que c'est assez fondamental dans la vie que nous connaissons dans nos contrées : c'est le frigo/congélo.

            Avec des énergies renouvelable comme le solaire et/ou l'éolien, il arrive souvent qu'il y ait des gros creux de production, genre deux jours quasiment sans rien. Et pendant ce temps-là, le froid disparait. Et c'est pas bon du tout pour les barquettes de lentilles au Maroilles.

            Je me demande donc si des recherches sont en cours sur ce domaine spécifique, le frigo/congélo, avec des améliorations sur l'isolation tendance longue durée, de nouvelles idées sur le groupe "froid", une gestion intelligente de l'énergie de secours, des emballages spécifiques selon les produits, toussa

            * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

            • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

              Posté par . Évalué à 4.

              A aucun moment les énergéticiens envisagent de couper l'alimentation électrique pendant les périodes de creux de la production.

              Les solutions de stockage de l'énergie sont un des éléments très important pour la recherche. On a déjà en place des solutions de pompage/turbinage (STEP) pour stocker l'énergie électrique en grande quantité. On étudie les solutions de stockage sous forme d'hydrogène par électrolyse de l'eau, les batteries évidemment, les roues d'inertie pour les très petites variations…

              Mais personne n'a jamais suggéré que l'on arrêterait de fournir en énergie les logements si la production n'est pas bonne.

              Et comme tu le suggères on travaille aussi beaucoup pour limiter les pertes (compare juste un réfrigérateur des années 90 avec celui de maintenant A+++).

              • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

                Posté par . Évalué à 1.

                "Mais personne n'a jamais suggéré que l'on arrêterait de fournir en énergie les logements si la production n'est pas bonne."

                Si, ça se pratique dans certains pays comme le Liban. Les coupures de courant se répartissent dans la journée pour permettre d'équilibrer production et consommation. Ca ne touche pas uniquement les logements.

                Il me semble également que certains équipements "intelligents" seraient capable de réduire la consommation par coupures ciblées et courtes pour effacer des pointes de consommation. Je crois que ça s'appelle de la production virtuelle d'électricité.

                • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Si, ça se pratique dans certains pays comme le Liban. Les coupures de courant se répartissent dans la journée pour permettre d'équilibrer production et consommation. Ca ne touche pas uniquement les logements.

                  Le Liban n'est vraiment pas comparable. La bas ils n'ont simplement pas le choix, ils n'arrivent pas a produire plus, n'ont pas les moyens pour.

                  Ici personne ne suggere de passer d'un modele ou il y a abondance a un modele 'vert' mais qui produit moins que necessaire.

            • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

              Posté par . Évalué à 4.

              Et c'est pas bon du tout pour les barquettes de lentilles au Maroilles.

              tu es aussi un peu con de congeler ça : un plat comme ça, ça ce mange !

        • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

          Posté par . Évalué à 1.

          Sauf erreur de ma part, si on ne l'utilise ni ne la transforme, on ne peut l'utiliser que pour chauffer, n'est-ce pas ?

          Sauf erreur de ma part, si on l'utilise pour chauffer, on l'utilise. /o\

          Donc à part la cuisson des aliments qui ne représente pas une consommation d'énergie très élevée, l'énergie propre dont tu parles sert à se chauffer lorsqu'il fait chaud ?

          On pourrait chauffer avec l'énergie solaire même lorsqu'il fait froid.

          Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

          • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Sauf erreur de ma part, si on ne l'utilise ni ne la transforme, on ne peut l'utiliser que pour chauffer, n'est-ce pas ?

            Sauf erreur de ma part, si on l'utilise pour chauffer, on l'utilise. /o\

            Je voulais bien sûr dire, si on en la stocke ni ne l'utilise :)

            Donc à part la cuisson des aliments qui ne représente pas une consommation d'énergie très élevée, l'énergie propre dont tu parles sert à se chauffer lorsqu'il fait chaud ?

            On pourrait chauffer avec l'énergie solaire même lorsqu'il fait froid.

            Tu peux en dire plus ? Des exemples ou des sources ?

            • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

              Posté par . Évalué à 2.

              Tu peux en dire plus ? Des exemples ou des sources ?

              L'énergie solaire est liée à l'ensoleillement, pas à la température extérieure. Évidemment, sur du solaire thermique, tu as intérêt à ce que ton système soit très bien isolé pour que l'impact de la température extérieur soit négligeable (je doute même que ce soit possible en pratique). Sur du photovoltaïque, en revanche, ça n'est pas censé jouer.

              Une belle journée d'hiver au Québec est froide (sensiblement plus qu'une journée couverte où il neige), mais le photovoltaïque tourne à plein tubes. Si ce n'est qu'il faut faire attention à l'emplacement des panneaux (une façade couverte de cellules produira plein d'électricité … mais le soleil ne chauffera plus vraiment le bâtiment), que la neige risque de recouvrir tes panneaux, etc.

      • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Si on fait l'analyse du cycle de vie du solaire, bah… c'est pas propre* du tout (et bien moins que le nucléaire :-P)
        D'autant plus que la majorité du PV est fabriqué en Chine

        On pourrait probablement améliorer ça avec des centrales solaires thermiques mais c'est dur d'installer ça dans son jardin ;-)

        Donc l’énergie la plus propre est bien celle qu'on ne consomme pas (d'ailleurs si toutes les subventions à l'éolien et au PV était passées sur l'isolation, on aurait un bien meilleur bilan carbone en France)

        *Propre au sens gramme de CO2 par kWh

      • [^] # Re: La seule énergie propre : celle que l'on ne consomme pas

        Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 16/10/14 à 18:15.

        à condition qu'on l'utilise telle-quelle sans chercher à la stocker ni à la transformer : le soleil bien sûr.

        sans la transformer (ou la stocker, ce qui revient à une forme de transformation), l'énergie perd quand même une grande partie de son intérêt.

        D'ailleurs, cette phrase en elle même ne veut rien dire.

        Même sans rien faire, les 3,6 kWh/m² d'énergie «solaire» sont transformés… en chaleur sur le bitume de Toulouse ou en sucres divers dans mes salades.
        Ou en électricité (0,7 kWh/m², j'ai en tête des rendements «record» de 20%), ou en… WTF

        Donc «si», l'énergie la plus propre est celle que l'on ne consomme pas. Si je mets des panneaux solaire dans mon jardin, je n'ai plus de salade.

  • # Le retour de l'alchimie au XXIe siècle

    Posté par . Évalué à 8.

    C'est amusant… ou consternant

  • # Pas *encore* la fusion froide !

    Posté par . Évalué à 10.

    Non, par pitié ! Pas encore la fusion froide ! Cela fait plus de 30 ans que tous les 2 à 3 ans un génie auto-proclamé, qui fait des expériences dans son garage invente le nouveau super moyen de production énergétique… mais personne ne l'écoute (alors que c'est un génie), voire les grandes méchantes puissances le censurent ! (c'est dire si elles sont méchantes)

    La pierre philosophale je crois que c'est bon, tout le monde a fini par laisser tomber… La fusion froide j'espère qu'il faudra un peu moins de temps que ce qu'il a été nécessaire pour l'alchimie !

    Note: un article se voulant scientifique qui met wikipedia dans sa bibliographie (ref. [13]) c'est poubelle direct. Une "source" qui peut changer à chaque instant et un auteur qui ne précise pas sa date de consultation, c'est une source qui vaut 0. Ne serait-ce qu'oser faire un truc pareil discrédite l'ensemble. Et quand on voit la source ! un simple graphique ? La citation d'un ouvrage de référence aurait été autrement plus crédible…

  • # Debunking

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    C'est drôle, je viens juste de lire un article qui démonte l'expérience et précise les conditions requises pour la valider : https://medium.com/starts-with-a-bang/the-e-cat-cold-fusion-or-scientific-fraud-624f15676f96. En gros, ce qui est nécessaire :

    • un appareil qui génère sa propre énergie, sans être alimenté par ailleurs
    • une mesure calorimétrique de bonne qualité de l'énergie dégagée
    • une détection réussie de rayons gamma, preuves de réactions nucléaires
    • l'examen, avant et après, de tous les réactifs et produits de fusion afin de vérifier qu'une transmutation nucléaire a bien eu lieu
    • une expérience effectuée par une équipe indépendante, sans lien aucun avec l'inventeur ou ses associés

    Tous ces points achoppent selon l'auteur, un astrophysicien (au blog très intéressant pour qui s'intéresse à la discipline¹), qui promet de revenir prochainement sur les raisons physiques qui font qu'un tel appareil ne peut pas fonctionner.

    ¹. Par exemple, il répète régulièrement, explications à l'appui, que le big bang a eu lieu après la phase d'inflation cosmique. C'est pas banal.

    • [^] # Re: Debunking

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Il y a une autre méthode très simple pour montrer que ça marche : le construire et le vendre ou louer.

      Là, ça me fait un peu penser à ces devins qui savent tout et qui vendent leurs prestations par téléphone alors que s'ils étaient si bons que ça, il leur suffirait de jouer en bourse (ou toute autre méthode de pari sur l'avenir).

      • [^] # Re: Debunking

        Posté par . Évalué à 6.

        Ça rejoint le fameux cercle Zététique, qui promettait 1 million de francs à quiconque montrait un quelconque pouvoir paranormal. Bien sûr ce sont eux qui définissaient le protocole en fonction du "pouvoir".

        Exemple : la télékinésie (les tordeurs de cuillère). L'un d'eux voulait leur montrer qu'il pouvait tordre une petite cuillère à distance. Très bien. Ils lui demande "est-ce que le verre arrête vos pouvoirs ?". Il répond que non, bien sûr. Donc ils ont fait souffler une ampoule de verre par un souffleur de verre artisanal qui pouvait reconnaître son ampoule parmi mille. A l'intérieur de cette ampoule, une petite cuillère. Le télé-kinésiste pouvait donc emporter son ampoule où bon lui voulait, l'incanter de la manière qu'il voulait, il lui suffisait simplement de rapporter l'ampoule avec la cuillère tordue à l'intérieur. Évidemment, il est reparti sans même tenter l'expérience.

        En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

        • [^] # Re: Debunking

          Posté par . Évalué à 3.

          quelques liens pour les plus motivés par le sujet, du plus sérieux au plus douteux|polémique dans l'ordre:

          interview d'un ingénieur-chercheur français travaillant sur le sujet (zapper directement à la 21eme minute si vous êtes pressés):
          http://www.youtube.com/watch?v=Cu8H1JNJLa0

          site personnel du même:
          http://www.jeanpaulbiberian.net/

          le forum des accros à la fusion froide (nouvelles fraiches):
          http://www.lenr-forum.com/forum/

          à signaler aussi des longs articles (pas lus entierement)(faire un recherche avec le mot clé LENR) sur www.agoravox.fr

          pour revenir à l'experience de Mr Rossi l'analyse que j'en avais faite il y a 2 ans c'est qu'au mieux il s'agit d'une réaction catalysée vu qu'aucun rayonnement gamma n'a pu être mis en évidence. Le gros souci est bien sur que la formule de ce catalyseur est plus secrète que celle du coca-cola, et tout porte à croire qu'il n'est ni facile à synthetiser ni bon marché (on évoque le platine et le palladium comme principaux composants).

          • [^] # Re: Debunking

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            (on évoque le platine et le palladium comme principaux composants).

            comme Fleischmann et Pons…

  • # Piece of (yellow) cake

    Posté par . Évalué à 3.

    La physique nucléaire, ça n'a pourtant pas l'air compliqué .

  • # Troll ?

    Posté par . Évalué à 5.

    Bien entendu cette découverte pourtant vielle de vingt ans n'a pas été très relayée dans le pays du nucléaire à fission.

    C'est pour fêter vendredi ?
    Faut il préciser que pour être utile, une source d'énergie doit produire (extraire) plis d'énergie qu'elle n'en consomme pour être produite. Ce qui n'était pas le cas il y a peu. Je ne sais pas si l'article dit qqch de nouveau par rapport à cet aspect.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.