• # arstechnica au top

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    en lisant cet article de arstechnica, je me dis que c'est un article complet et posé et qu'on a plus trop l'habitude d'en lire comme cela :/

    • [^] # Re: arstechnica au top

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6. Dernière modification le 24/03/21 à 09:42.

      Par contre, la plupart des commentaires sont pas trop au top. J'ai l'impression de relire les mêmes jugements à l'emporte pièce fondés sur des rumeurs et des citations sorties de contexte qu'on lisait il y a deux ans.

      Enfin, je ne sais pas ce que ça va changer, mais au moins cette nouvelle nous prouve qu'à la FSF la décision précédente avait été prise sous le poids du lynchage, mais qu'ils avaient une opinion différente. Et visiblement ils osent maintenant risquer leur image pour leurs idées, ce qui prouve que la FSF n'est pas devenue la typique fondation sponsorisée par des gros géants marketteux. Ça a beau être une association de promotion du libre, elle essaie de rester indépendante et fidèle à son image, quitte à perdre des parts de marché ; piège à troll : contrairement à Mozilla par exemple :-)

      • [^] # Re: arstechnica au top

        Posté par  . Évalué à 4.

        Oui, la FSF montre qu'elle n'en a rien à foutre du bien être des gens, l'important c'est que Stallman soit là à tout prix. Et ils sont bien conscient de cela. La preuve, c'est qu'ils n'avaient dit à aucun participant de LibrePlanet que le message de Stallman serait diffusé, par peur que les gens se désiste. Stallman n'a pas été forcé à démissionner pour une action isolée, c'est la goûte d'eau qui a fait déborder le vase.

        Stallman serait revenu après avoir dit qu'il a commis des erreurs et qu'il a changé. Cela aurait été un tout autre message.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: arstechnica au top

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

          En effet, je ne pense pas que l'affaire en question prise isolément justifie son départ, le soucis de Stallman c'est tout son passif qui est au niveau communication nuisible. Ce n'est pas pour rien que l'OSI a été fondé par des sympathisants de la cause de la FSF.

          Pour moi cela montre surtout que la FSF ne sait pas fonctionner sans Stallman à bord, elle semble trop liée à ce personnage ce qui n'est pas bon non plus car un jour Stallman ne sera plus là. Cela signifie aussi que la FSF aura probablement du mal à évoluer et à se réinventer. Et c'est triste.

          • [^] # Re: arstechnica au top

            Posté par  . Évalué à -7.

            En effet, je ne pense pas que l'affaire en question prise isolément justifie son départ

            Oui, parce que ça va, il a juste défendu un collègue et ami pédophile à lui sur une liste de diffusion quasi publique en insinuant qu’une mineure victime de trafic sexuel s’était peut-être « offerte volontairement » à lui.

            Rien d’alarmant en effet.

            • [^] # Re: arstechnica au top

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

              Je ne dis pas que cette affaire n'était rien du tout. D'ailleurs tu peux relire mes commentaires à l'époque de cette affaire sur le site, je ne le défends pas, il a clairement merdé et que le MIT réagisse contre lui m'a semblé justifié.

              Concernant la FSF, pour moi RMS a tellement accumulé de conneries avec le temps que cette affaire n'a rien d'extraordinaire finalement. Ce n'est pas son premier propos dérangeant, ce n'est pas la première fois que son comportement en public ou en conférence pose problème, ou que sa communication comme la gestion des projets où il est impliqué (GNU ou Emacs) ne convient pas.

              Il aurait dû partir plus tôt, et si pour certains la raison qui a mené à son premier départ n'est pas légitime, ils devraient regarder ce qu'il y avait avant aussi.

            • [^] # Re: arstechnica au top

              Posté par  . Évalué à 0.

              son collègue et ami qui était déjà mort a ce moment la, ne savait pas forcement que cette personne était force par epstein d'avoir des relations sexuelles avec lui
              c'est juste ce qu'il a dit

              • [^] # Re: arstechnica au top

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                Il ne s'agit pas que de cela comme l'a exposé Renault. Se focaliser là-dessus n'a pas grand sens. Cette affaire n'a servi que de prétexte et de catalyseur.

                « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

  • # Lettre ouverte pour la démission du comité de la FSF

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7. Dernière modification le 24/03/21 à 08:19.

    Tout le monde n’est pas heureux du retour de Richard Stallman.

    J’ai lu l'article de Sam Hartmann (Chef du projet Debian en 2019), où il explique qu’il aurait dû parler avant des comportements désagréables de Richard Stallman et que c’est de sa responsabilité d’en parler.

    J’y ai aussi appris qu’il n’est pas le seul à trouver intolérable que le comité de la FSF ait accepté le retour de Richard Stallman. Une lettre ouverte a donc été créé pour demander la démission de tout le comité.

    • [^] # Re: Lettre ouverte pour la démission du comité de la FSF

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

      J'ai vu la version française de la lettre ouverte, je ne transmettrai pas le lien. C'est, tout de même, un sacré torchon. Qu'on trouve que le retour de RMS et la façon avec laquelle cela s'est fait intolérable n'oblige pas à inviter à cette forme de lynchage médiatique qui mélange au risque de torturer la réalité.

      « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

      • [^] # Re: Lettre ouverte pour la démission du comité de la FSF

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

        Je dois noter que cette lettre est hébergée chez un point de centralisation majeur du net, un logiciel privateur récemment racheté par un GAFAM de surcroît.

        Je suis effrayé par la persistance chez les développeurs de cette très mauvaise habitude qui consiste à centraliser leur outil de travail alors que Git est conçu DÉCENTRALISÉ pour éviter ce genre de problème.

        Utiliser git remote add pour ajouter un dépôt distant alternatif afin d’intégrer des modifications, ce qui évite d’imposer à ses contributeurs son choix d’hébergement, ce n’est pas difficile. Une seul commande !

        Ça n’a pas l’air non plus si difficile de disposer de deux dépôts distants publics, pour contenter tout le monde, mais je ne pratique pas alors je mets juste un lien : https://www.nextinpact.com/article/44016/git-comment-travailler-avec-plusieurs-remotes

        Enfin, même si je trouve qu’héberger sa propre forge, ce n’est vraiment pas la mer à boire pour une équipe de développement active (https://yunohost.org/ https://gitea.com/ etc.), j’ajoute qu’il existe déjà beaucoup d’hébergeurs alternatifs tels que : forge.chapril.org/

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.