Journal La diffusion phonographique populaire.

Posté par  .
Étiquettes : aucune
0
12
août
2006
(musique)

Le créneau de la musique libre est aujourd hui de plus en plus porteur.
Cet état de fait résulte au premier chef des efforts de nos partenaires, au premier rang desquels la SACEM, Universal music, Sony et bien d'autres.

La diffusion phonographique populaire , label libre est aujourd'hui leader sur ce segment du marché.
Cette réussite résulte d un principe original consistant à décentraliser les opérations techniques de fabrication: impression et assemblage de la pochette et duplication du CD se voyant confiés à l'auditeur lui-même.
Ce principe commence à se voir aujourd'hui imité par la concurrence; c'est pourquoi, afin de conserver son avance, la diffusion phonographique populaire va aujourd'hui plus loin et délocalise les opérations de composition, d'interprétation et d'enregistrement dans les pays émergents d'extrême - orient.

La diffusion phonographique populaire est aujourd'hui heureuse de vous présenter sa troisième compilation : " 21 tubes interprétés par des chinois de 9 à 13 ans "

Merci de votre attention, et bonne écoute.

(musique)
  • # La diffusion phonographique populaire...

    Posté par  . Évalué à 3.

    ... est donc un net label qui à le bon gout de diffuser ses compilations selon deux principes, soit une participation au frais de duplication ( pas forcément financière, ils ont l'air d'aimer le principe "une biere = un CD " ) soit un libre téléchargement des morceaux, au format ogg/vorbis 500 kb/s .

    Les groupes vont du punk-rock au noise en passant par l'electro-indus c'est donc *relativement* éclectique.

    Meme si une énergie considérable est mise dans cette entreprise, elle ne semble pas rencontrer le succès qu'elle mérite c'est pourquoi je me permet d'arranguer les foules.

    Allez y, téléchargez, faites connaitre, gravez, photocopiez les pochettes, faites connaitre !!!

    On se plaint de la soupe de Pascal Nègre, en v'la de la bonne avec des vrais morceaux de sueur et d'électricité dedans, profitez-en avant que la musique d'Universal soit la seule autorisée en France.

    http://dpp-label.yi.org/

    http://dpp-label.yi.org/forum/index.php

    ( mes petits préférés : Muckrackers sur la dpp1, white dolls sur la dpp2 et chibres on fire sur la dpp 3 )
  • # Ah ben ça

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    Ah ben ça, avec des sites comme daillymotion ou youtube, où n'importe qui peut balancer la vidéo qu'il a faite à la maison, il ne faut pas s'étonner maintenant si la diffusion pornographique populaire se met en branle.
  • # Oula

    Posté par  . Évalué à 7.

    J'avais lu "Pornographique"... Et la première phrase sur laquel je suis tombé c'était "interprétés par des chinois de 9 à 13 ans"...

    Jesus peur !!
    • [^] # Re: Oula

      Posté par  . Évalué à 3.

      T'es pas le seul : http://linuxfr.org/comments/742607.html#742607 avec un jeu de mot à la fin en prime…

      Toutefois, je ne suis pas sûr que l'auteur de ce journal soit satisfait de la tournure des évènements…
      • [^] # Re: Oula

        Posté par  . Évalué à 4.

        (pas vraiment satisfait en effet )
        Pour commencer on me moinsse le commentaire explicatif , ca m'as carrément coupé dans mon enthousiasme :-/

        Ou alors personne n'as compris que ce journal etait à prendre au 1.5 eme degré.

        bah ouais, le second degré ca devient trop facile, maintenant la dpp innove ^^
        (quoiqu'en lisant bien entre les lignes, le passage sur le concept de la fabrication confiée à l'auditeur imité par la concurrence, on peut y voir des traces de réalité)

        Qu'importe, ce journal touchera bien au moins une personne.

        Bon c'est sur, si on parle ni de sudoku ni de 42 ni de Pierre Tramo et qu'un gros troll n'est pas laché, tout de suite c'est moins interessant, mais en meme temps un journal est la pour informer pas pour permettre de lacher un max de commentaires.

        (mais promis, pour le dpp4 je parle de Bronson et de Vi )
      • [^] # Re: Oula

        Posté par  . Évalué à 3.

        Oui, d'ailleurs pour recentrer le débat :
        A quand du pr0n en Creative Commons ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.