Journal Orientation etudes GNU/linux !

Posté par .
Tags : aucun
0
13
nov.
2003
Mon cher journal,

Alors je suis en terminal S spe math, et je voudrais plus tard faire un metier dans l'informatique (admin sys ça me plait bien ms je suis pas fixé...) mais le conseiller d'orientation de mon lycée est un deumeuré complet donc je sais pas vraiment vers quel type d'etudes m'orienter ....

Au depart je comptais viser haut et tenter de faire une prepa math par ex mais bon mon niveau est pas excelent non plus en math et j'ai des profs qui sont trés bon mais qui ont la facheuse tendance a sous noté histoire de nous pousser ...
Au pire je referais une terminal pour avoir un meilleur dossier mais c un autre problème

Voila donc ma question est : Quelles sont les diferentes voix que l'on peut suivre pour faire un metier ds l'informatique style admin sys sous linux ?

Merci d'avance !
  • # Re: Orientation etudes GNU/linux !

    Posté par . Évalué à 3.

    Au pire je referais une terminal pour avoir un meilleur dossier mais c un autre problème

    Si c'est pour postuler en prépa, crois-moi, c'est une mauvaise idée. Les dossiers des redoublants sont toujours placés en bas de la pile.
    • [^] # Re: Orientation etudes GNU/linux !

      Posté par . Évalué à 2.

      Tout à fait d'accord. Tu n'y arriveras pas. Essaie de te diriger vers une prépa de niveau moindre, il faut toujours mieux se sentir à l'aise dans un truc moins prestigieux que de galérer chez les fous.

      MAIS

      t'es pas obligé de faire une prépa. Un bon DUT, un bon deug, c'est aussi efficace.
  • # Re: Orientation etudes GNU/linux !

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    DUT INFO, DUT GTR.
    Une prépa te mènerait où ? Autant faire un DUT, le réussir très bien, et aller dans une école d'ingé ensuite.
    Et je suis bien placé pour en parler ;)
    • [^] # Re: Orientation etudes GNU/linux !

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Yep, je confirme aussi de mon côté :-)
      De plus, le DUT te permet quand même d'avoir une très bonne formation en deux ans, et d'avoir un diplôme bien perçu en industrie à la sortie. Ca te permets au moins de pouvoir décider si oui ou non ça te plait et que tu veux faire ça, voir de stopper les études à ce moment là. Et puis sinon, rien ne t'empêche de continuer en fac ou en école d'ingé.

      D'un point de vue maths/physique c'est sûr que tu seras un peu plus à la rue que les taupins, mais côté informatique, y'aura pas photo. Par contre, mieux vaut terminer bien classé (ie dans les dix premiers on vas dire) pour intégrer une école.

      La fac est plus permissive -- tu peux enchaîner sur une licence d'info (normale ou professionnelle) sans trop de difficultés je pense. Il y a également la piste des IUP, qui donnent si tout se passe bien un diplôme d'ingénieur-maître en quatre ans avec en parallèle une licence et une maîtrise (de plus, à vérifier, avec l'europe il me semble que les IUP iront vers le grade de Master, comme les écoles d'ingénieurs).

      Sinon, il y a également les écoles d'ingénieurs qui recrutent niveau bac avec prépa intégré (genre ENI), qui sont une voie intéressante. Enfin il y a aussi les écoles d'ingénieurs en NFI accessibles après un DUT/BTS comme les ITII, ou tu bosses en alternance -- donc en gros, avantage tu est payé et tu gagnes de l'expérience et un diplôme d'ingé reconnu au bout de trois ans, désavantage, tu as très peu de temps libre pendant 3 ans et tu en baves bien... L'ENSTB a ouvert une section ITII l'an dernier il me semble.

      Sinon, côté DUT, le DUT génie informatique est une très bonne formation orientée développement logiciel, le DUT génie télécom et réseau est plus orienté télécom (quelle surprise), avec de l'électronique et un peu d'info. Pour être administrateur réseau, le DUT GTR est peut être plus indiqué (c'est un DUT bien côté en entreprise en plus). Pour être informaticien par contre, il vaut mieux le DUT Info.
      • [^] # Re: Orientation etudes GNU/linux !

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Rien à ajouter, excepté que si ton conseiller ne te conseille pas, le meilleur à faire est de rencontrer des gens, un max de gens, et parler avec eux de leurs expériences, je te conseille par exemple de te taper toutes les portes ouvertes de tous les DUT que tu souhaiterais de près ou de loin intégrer.
    • [^] # Re: Orientation etudes GNU/linux !

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je ne partage pas ce point de vue.

      Le DUT est un excellent diplome mais ce n'est pas l'idéal si on vise des études longues. D'une part c'est plus difficile d'entrer dans une école après un DUT qu'après une prépa. Et d'autre part c'est plus difficile ensuite, une fois dans l'école. (j'ai eu l'occasion d'enseigner dans une filière d'ingénieurs à des étudiants issus d'IUT, ils en bavaient alors que les types issus de prépa se baladaient... c'est vrai aussi que dans d'autre matières c'était l'inverse. Mais au final les types issu de prépa étaient devant.)

      Selon moi tu devrais viser en priorité les prépa. C'est ce qui donne les bases les plus solides (c'est un produit de la fac qui parle). Si tu n'est pas pris, tu as deux choix : la fac ou les IUT. Ça va dépendre de ton profil, si tu es indépendant, que tu réussi à bosser seul, choisi la fac. Si tu as besoin d'être dans un groupe, chouchouté, choisi l'IUT. Il faut aussi voir que le Deug est général alors que le Dut est plus spécialisé. Si tu es très bon en info, ce sera plus facile de te détacher en Dut... mais tu te fermera des portes, si finalement l'info ce n'est pas ton truc.

      Le danger que je vois avec l'IUT c'est de se la couler douce, de réussir son DUT et de ne pas réussir à poursuivre. Ce qui n'est par ailleurs pas nécessairement un souci pour être admin système.

      Il faut être conscient que pour intégrer une école il faut vraiment se placer dans les tous meilleurs de son DUT. Et qu'en plus tu ne peux pas intégrer certaines écoles.

      Attention, moi aussi je te recommande de ne pas redoubler. C'est un mauvais calcul. Même si tu réussi à intégrer (j'ai eu un ami qui l'a fait) tu vas perdre un an sûr... et ensuite tu vas peut-être exploser en prépa et te retrouver à la fac avec deux ans de retard !
      • [^] # Re: Orientation etudes GNU/linux !

        Posté par . Évalué à 2.

        Heu si mes souvenirs sont bons, il y a des passerelles entre la prépa et la fac. Style tu quittes en fin de maths sup ou en cours de maths spé, tu vas en deuxième année de deug. Tu quittes en spé et tu as été admissible à certains concours (ENSI à l'époque), tu passes en licence.

        Enfin tout çà doit dépendre des université (j'ai des amis qui l'ont fait à Caen)... Donc la prépa, je ne pense pas qu'en cas d'échec çà implique 2 ans de retard. En plus, les "démissionnaires" que je connaissais, se baladaient un peu à la fac ce qui leur permettait d'approfondir certains sujets.
        • [^] # Re: Orientation etudes GNU/linux !

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Heu si mes souvenirs sont bons, il y a des passerelles entre la prépa et la fac.

          C'est vrai... mais mon point était juste de souligner ce qui pouvait se passer. Il ne faut pas penser qu'être pris en sup garanti _au_pire_ de se retrouver l'année suivante en 2eme année de deug.

          J'ai eu un copain en première année de deug qui venait de mathsup. Qui s'était fait jeter. Ce n'est pas si rare que ça. Les fac, ensuite ont des politiques diverses quand à l'accueil de ces « échecs ».

          Ensuite, si ils considèrent qu'ils sont un bon cran au dessus des autres, il arrive fréquemment qu'ils se vautrent. La fac la sélection n'est pas à l'entrée elle est « au fil de l'eau ».

          (même si on doit constater qu'en prépa agreg de math, par exemple, il y a pratiquement 50% de gens qui sont issus de prépa ! ;o) )
          • [^] # Re: Orientation etudes GNU/linux !

            Posté par . Évalué à 1.

            L'éternel problème du complexe de supériorité et du fait de vivre sur ses acquis...
            J'ai pu voir deux types d'approfondissement :
            - la fiesta => gamelle en fac
            - le travail => parcours réussi

            Enfin tout n'est pas aussi binaire et les gens qui quittent les prépas ont besoin de décompresser (fiesta) mais tot ou tard il faut se remettre au travail sinon on se fait larguer par les autres.
      • [^] # Re: Orientation etudes GNU/linux !

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Ben, c'est sûr que le DUT est pas "idéal" pour des études longues, vu que c'est pas vraiment son but. Maintenant, il reste vrai que des passerelles, il en existe un tas, et pas que pour le DUT : de la prépa vers la fac, de la fac vers les écoles d'ingé, des DUT vers la fac ou des écoles, etc. Le seul critère de toute façon, c'est d'avoir bossé et fait les démarches nécessaires pour tenter ces passerelles (oui, car souvent il faut un peu se renseigner pour savoir où elles sont ;-)

        Ensuite, oui, c'est sûr que par rapport à un type qui a fait prépa, y'a des chances que quelqu'un venant de DUT ait plus de mal (sans que ce soit bien dramatique non plus hein) -- la prépa est quand même censé être la voie royale pour intégrer une école. Simplement, en prépa, on en bave vraiment pendant deux à trois ans, et après c'est vacance en école (j'exagère à peine :-). En passant par un DUT, le travail demandé est raisonnable, et ça continue un peu sur le même rythme (un peu accéléré sur certains trucs) en école.

        Finalement, en dehors des passerelles pour accéder ou non aux écoles (y'a plus de choix en venant de prépa) , je dirais que c'est surtout une question de répartition de la charge de travail perçue sur les cinq ans -- assez constant avec DUT+école, alors que surchargé+cool avec prépa+école.

        Ensuite, question connaissances, en prépa tu sort blindé en maths, mais par contre, niveau informatique c'est assez léger -- alors qu'un DUT, c'est plutôt complet de ce point de vue. La fac est bien aussi côté info, mais peut être plus à partir de licence/maitrise, et plus orienté théorie. Le deug étant lui quand même pas mal général. Faut voir aussi le but : terminer major de centrale, devenir un bon ingénieur, technicien, ou devenir chercheur ?

        Bref, pour résumer, cyril, il vaut mieux savoir ce que tu veux faire ou non (cycle court/long, école/fac) et faire du mieux possible en conséquence. Les passerelles existent, mais un parcours tout droit prépa+école est quand même plus simple si tu veux être ingénieur. Mais bon si ça ne marche pas, n'oublie surtout pas que des passerelles entre formations, il y en a, et qu'elles sont là pour être empruntées hein :-P
        Avec un minimum de bonne volonté et de travail ça passe -- dans ma promo de l'IUT, y'en a quand même pas mal dans le lot qui ont continué en fac (licence/maîtrise/dea/dess/doctorat), en IUP, ou dans diverses écoles d'ingé.

        D'un autre côté, ceux qui ont directement bossés après le DUT sont pas malheureux à priori hein (même si peut être les conditions du marché on depuis évoluées dans la mauvaise direction) et la plupart ont à ma connaissance bien tiré leur épingle du jeu.

        Maintenant, ce que tu peux voir aussi, c'est que si tu hésites un peu sur la voie à suivre, faire une prépa (ou un deug) ne t'enferme pas dans une voie donnée, alors qu'un DUT te cantonera quand même grosso modo dans la même branche pour la suite. D'un autre côté, l'enseignement en DUT est plus pratique, donc peut être plus intéressant -- la réciproque étant que côté théorie c'est une peu plus rapide qu'à la fac, et que ça peut te manquer sur certains points. En école, la tendance est quand même d'être formé à être ingénieur/chef de projet, pas trop super technicien (enfin ça dépends les écoles ;-), donc tu as un point de vue différent.

        Finalement, essaie aussi de profiter des portes ouvertes pour aller jeter un coup d'oeil un peu partout voir comment ça se présente ...
        • [^] # Re: Orientation etudes GNU/linux !

          Posté par . Évalué à 1.

          L'objectif des écoles est effectivement de former des ingénieurs. On trouve d'ailleurs peu d'école qui ne soit pas finalement généralistes quoi qu'elles en disent...

          L'avantage de ce type de formation est d'offrir une certaine polyvalence : encadrement, tâches administratives, faculté à s'intéresser à de nouveaux problèmes, ingéniosité (normal pour un ingénieur) mais le perfection technique n'est pas absolument recherchée. Ces écoles font confiance à leur élève pour profiter du temps libre (il y en a qd même) pour approfondir leur expertise technique. Là encore, il y a plusieurs attitudes adoptées : temps libre = glande ou temps libre = approfondissement...

          Tous les gens que je rencontre qui ont abusé du premier (moi y compris), se disent maintenant dans la vie professionnelle : on a été bien c.. de pas profiter de tous ces moyens et profs pour faire cet approfondissement technique. Mais je ne pense pas que çà soit de la responsabilité de l'école qui offre une formation d'ingénieur valable sur le long terme mais aux élèves qui doivent un peu se prendre en charge (comme à la fac).
    • [^] # Re: Orientation etudes GNU/linux !

      Posté par . Évalué à 1.

      Perso je suis en DUT GTR, tu sors tu fais admin sys si tu veux et si t'es bon tu peux continuer et faire une ecole d'inge (ce que je compte faire). Franchement je le conseillerais a tous ceux qui veulent vraiment manipuler linux (enfin je sais pas si on manipule autant linux dans tous les iut...). Donc GTR ca me parait etre en adequation avec ce que tu veux faire (qui a dit que je prechais pour ma paroisse ?)
  • # Re: Orientation etudes GNU/linux !

    Posté par . Évalué à 3.

    bon soyons motivés et visons tout de suite l'Ecole d'Ingénieur, c'est le plus simple et le plus efficace ...

    pour y arriver t'as pleins de possibilités : d'abord la prépa, bien sur, ca le fait bien mais c'est chaud .... c'est pourquoi il ne faut pas négliger les IUT ou les formations en fac qui permettent également d'integrer une Ecole si tu as des bons résultats et c'est moins chaud en générale ... quoique ... disons que la prépa c'est bien si t'es un peux maso, que t'aime bien te faire incendié par les profs et tous ca ... de l'aut coté y'a la fac où tu fait ce que tu veux cours / pas cours c'est toi qui choise ... et entre les 2 y'a l'IUT ... mais dans tous les cas je pense qu'il faut bosser auttant pour integrer une ecole ... et pis sinon y'a aussi les ecoles qui recrutent directement après le bac (genre INSA qu'est très bien :-p) ne n'églige pas cette possibilité, un petit dossier et c'est (presque) gagné ....

    sinon si t'es pas trop motivé pour l'Ecole, que t'en a mare de la théorie, que t'as pas peur de la vie active alors l'IUT est ton ami, IUT Info principalement ou GTR pour le resau .... et si tu veux glander 10 ans à etudier tranquillou alors la fac est ton ami -> docteur informaticien (si ca existe)

    quant à savoir si tu touchera à linux durant ta formation alors là une seule solution, renseignes-toi avant, verifie le cursus proposé en detail, regarde les moyens mis en oeuvre et passe un petit coup de fil pour etre sur ....

    et pis aussi un dernier conseil : TENTES TA CHANCE !! ne te focalise pas sur tes notes si elles sont pas super ni sur ce que peuvent te dire tes profs ou autre conseillés si t'es motivé, que tu fasses prepa, fac ou IUT ou directement après le bac, t'auras des dossiers à remplir, et peut-etre des concours ou des entretiens à passer, c'est là dessus que ca se joue , ca peux faire peur mais ca ne coute pas grand chose et ca peut rapporté gros alors vas-y fonces :-)

    aussi évites les ecoles privés, c'est que si t'as pleins de sous et que t'es pas assez bon pour une ecole publique et laisses tomber aussi l'idée de refaire une terminale (à moins que ton lycée soit mega super cool et que tu t'y eclates comme un ouf et que t'es sûr q'ils te reprennent et que t'es sûr que ce sera autant l'eclate la 2e fois) si t'as ton bac, ca sert à rien (et je crois pas que ce soit possible), et si tes resultats sont pas terribles alors commence par la fac ou l'iut, c'est là que tu pourra améliorer ton score ;-)

    pour te renseigner, une seule adresse, http://www.onisep.fr(...) y'a tout ... enfin y'a aussi le CIO si je me souviens bien :-)
    • [^] # Re: Orientation etudes GNU/linux !

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Pour intégrer l'INSA en première comme en troisième année, il faut un bon à très bon dossier, et surtout pas de redoublement l'année précédente (les doubleurs de Bac et les 5 demi sont écartés d'office, c'est disqualifiant).

      Sinon, l'ENI est sur concours, mais une seule école orientée élec, les autres, c'est méca.

      Pour toucher Linux dasn tes études... je dirais que tu dois convaincre les profs de l'impérativité de la chose, leur montrer et leur démontrer, voire les aider à monter les cours, TD et leur péda... mais c'est super enrichissant, ça, non ?

      Bien sûr, faire de même pour tous les LL...

      Encore une fois, lire des bouquins, surfer des sites, c'est bien, mais le mieux reste de rencontrer des gens et partager leurs expériences.
      • [^] # Re: Orientation etudes GNU/linux !

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Pour toucher Linux dasn tes études... je dirais que tu dois convaincre les profs de l'impérativité de la chose, leur montrer et leur démontrer, voire les aider à monter les cours, TD et leur péda...

        Euhh... tu ne serais pas un peu vieux ? ;o)

        C'était vrai il y a quelques années... et encore, ça dépend où.

        Maintenant, la plupart des facs sont sous linux. Les Iut aussi. Pour les écoles d'ingé, c'est peut-être moins flagrant car ils ont plus de sous !

        Mais dans les facs où je suis passé linux était largement mis en avant.

        Il ne faut pas croire, les choses évoluent dans les facs.

        (Je ne dis pas qu'il ne reste pas quelques bastions où MS règne sans partage, mais en système, prog, en algo, il y a de nombreux outils libres )
        • [^] # Re: Orientation etudes GNU/linux !

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          > Euhh... tu ne serais pas un peu vieux ? ;o)

          Salaud va ! Fallait pas le dire ! ;-)

          Bon, ça ne fait que quatre ans que j'ai quitté le système, mais j'y remets les pieds pour voir des profs... et la situation ne s'améliore pas d'après ce que j'ai pu en voir... donc on a deux visions différentes... mais je préfère croire à la tienne.
          • [^] # Re: Orientation etudes GNU/linux !

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            donc on a deux visions différentes... mais je préfère croire à la tienne

            ;o)

            C'est sympa.

            C'est vrai que j'ai un peu tendance à être optimiste !

            ça ne fait que quatre ans que j'ai quitté le système

            Sérieusement, je crois qu'en 4 ans, il y a eu pas mal d'évolutions... même si ça ne va pas partout au même rythme.

            Tu peux être certain que dans les actuels thésard en info il y a une écrasante majorité qui sont des fondus de linux... ceux qui ne le sont pas... il créent un boite et quitte le circuit !

            Ceux qui deviennent prof en fac/iut sont par construction des linuxiens.

            (là encore les écoles d'ingé c'est différent)
        • [^] # Re: Orientation etudes GNU/linux !

          Posté par . Évalué à 1.

          A noter qu'un bon nombre d'école publique, lorsqu'elle ont de l'argent ne l'investissent pas forcement dans Microsoft. On trouve pas mal de Solaris parfois...
    • [^] # Re: Orientation etudes GNU/linux !

      Posté par . Évalué à 4.

      si tu veux glander 10 ans à etudier tranquillou alors la fac est ton ami
      Je peux pas laisser passer cela : j'ai fait toutes mes études supérieures à la fac, et je n'ai vraiement pas eu l'impression de glander ! Question horaire, c'était pas de l'abattage, mais presque, et question niveau disons juste qu'il y a eu du déchet malgrès la sélection à l'entrée (j'ai fait DEUG -> barrage -> MST -> filtrage ->DESS)
      Par contre, quand je vois le niveau en informatique de certains branlotins (désolé pour la grossierté, mais il n'y a pas d'autre mot) de troisième année de l'école d'ingénieur en Informatique et Télécommunication où j'assure quelques heures de cours ou TP, je suis effondré ...
  • # Re: Orientation etudes GNU/linux !

    Posté par . Évalué à 1.

    bon je sais pas comment ça se passe avec les réformes en cours, mais voici mon parcours :
    L'école d'ingé ça me semblait un engagement trop long : cinq ans. Donc j'ai fait un DUT info : hop deux ans, puis IUP : hop deux ans, DESS-DEA : un an et maintenant je suis en thèse !
  • # Re: Orientation etudes GNU/linux !

    Posté par (page perso) . Évalué à -2.

    EPITA rulez !

    (non, pas taper !)
  • # Re: Orientation etudes GNU/linux !

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Bon on voit une "tendance" pro écoles, mais la Fac c'est bien aussi (ca laisse pas mal de temps pour soi (sorties, approfondir par soi meme, ...)

    Perso j'ai fait DUT -> IUP -> DESS sans aucun problèmes

    Bon apres avec la LMD ca vas changer, ca pourrais donner
    DUT (en 3 ans) -> IUP (en 2 ans) avec au final un master (professionnel, a opposé au master recherche, actuel DEA)

    Bon finalement, école ou master universitaire, ca joue beaucoup pour le premier emploi, mais apres la différence est plus ténue.

    En plus, si tu fait des études longues (5ans) tu sortiras de l'école en 2009 et là il y aura taquet de boulot donc c'est plutot bon signe.

    PS: Un petit troll c'est caché dans ce commentaire, merci de ne pas le réveiller.
  • # Re: Orientation etudes GNU/linux !

    Posté par . Évalué à 1.

    Linux n'a rien a voir avec les etudes ; si tu fais de la bonne informatique ce que tu apprendra sera independant du systeme. Dans mon ecole tous les PC etaient en dual-boot et chacun se mettait sur le systeme qui lui plaisait, sauf quand on utilisait des softs specifiques qui n'existe que sur un systeme.

    (Quand il fallait faire de l'Unix il y avait toujours un paquet de boulets qui se mettaient sous Windows et bossaient en telnet sur le serveur Linux, mais c'est leur probleme.)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.