Journal En mai 1981, Kraftwerk sort Computer World

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
45
8
mai
2020

Sommaire

Après quelques années dans le krautrock [1], mouvement musical allemand, Kraftwerk [2] se met à bidouiller les synthétiseurs. Le groupe, dont le nom se traduit par "centrale électrique", va explorer le monde moderne et la technique. Après Autobahn (1974), Radio-Activity (1975), Trans-Europe Express (1977), The Man-Machine (1978), nos hommes-robots sortent en mai 1981 l'album Computer World [3, 4]. Les futurs Daft Punk sont à l'école primaire.

La bronsonisation ce 6 mai de Florian Schneider [5], membre fondateur de Kraftwerk, justifie le présent journal. A moins que ce ne soit le fait qu'en base 13, les 39 ans de l'album Computer World s'écrivent "30", ce qui est un nombre bien rond comme on les aime.

L'époque

Ambiance politique

Au début des années 1970, l'écologie est une préoccupation. On discute du rapport du MIT au Club de Rome The Limits to Growth publié en 1972. Puis on assiste à deux chocs pétroliers. Le chômage commence son envol. Mai 1981, en France c'est l'élection de F. Mitterrand. Au niveau international, c'est toujours la Guerre Froide et on va s'acheminer vers un de ses points culminants. Ronald Reagan a été élu en janvier 1981. Margareth Thatcher est à Downing Street depuis deux ans. En Pologne, en décembre 1981, le général Jaruzelski fait arrêter Wałęsa et la direction de Solidarność (ce qui amènera U2 à enregistrer l'année suivante New Years'Day pour l'album War).

Brejnev n'est pas encore bronsonisé (1982). Ses successeurs se succéderont rapidement (bronsonisation accélérée !) : Andropov (1984), Tchernenko (1985). Les missiles balistiques défilent sur la Place Rouge. On parle de la Troisième Guerre Mondiale et de la Guerre des étoiles. En 1984, Alphaville chantera dans Forever young : "Are you going to drop the bomb or not?" Et en 1985, Sting chantera dans Russians, sur une mélodie de Prokofiev, "I hope the Russians love their children too". En Allemagne, le mur de Berlin est toujours debout : on est encore loin du Wind of Change des Scorpions (1991).

Sciences et techniques

Mais le discours, synthétique dans tous les sens du terme, de Kraftwerk porte lui plutôt sur la Technique. Sont-ils enthousiasmés et fascinés par la technique, critiques, cliniques ? Sûrement un peu des trois. Enthousiastes et fascinés, il faut l'être pour bidouiller les premiers synthétiseurs et participer à une révolution musicale. Critiques, il faut l'être pour chanter "Radioactivity is in the air for you and me" en 1975, et participer bien plus tard au festival No Nukes 2012 au Japon. Il faut dire que le dernier essai nucléaire atmosphérique [6] date de 1980… Durant l'année 1962, avant d'arrêter ce genres d'essais, USA et URSS en font… 118 ! Et enfin, un aspect clinique, ce sont des sismographes qui enregistrent les tendances de leur époque, donc notre… présent.

En 1981, on commence à comprendre qu'il y a un problème pandémique, qu'on nommera l'année suivante AIDS. Klaus Nomi chante The Cold Song de Purcell et décédera de la maladie deux ans plus tard. Ca fera bientôt neuf ans qu'on n'a plus marché sur la Lune (Apollo 17). Ca fait cinq ans que le Concorde fend les airs à Mach 2. La première navette spatiale (Columbia) décolle le 12 avril 1981, vingt ans jour pour jour après Youri Gagarine. Deux jours plus tard elle atterrit comme un planeur ! L'"autobus de l'espace" est censé à terme décoller deux fois par semaine (n'est-ce pas ainsi dans le film Gattaca sorti en 1997 ?). Elon Musk va avoir dix ans. La sonde Voyager 2 s'apprête à survoler Saturne, visitée par Voyager 1 dix mois auparavant, bien que celle-ci ait été lancée deux semaines après sa soeur. Le TGV entre en service en septembre 1981.

Les pistes de l'album

L'album sort en quatre versions : allemande (Computerwelt), anglaise, française et japonaise. Je me baserai ici sur les versions anglaises et allemandes, dont vous pourrez trouver les paroles ici (avec parfois des explications quand les paroles sont surlignées) :

Au niveau paroles, les Kraftwerk sont souvent très… synthétiques ! En quelques phrases, ils ont l'art de capturer l'essentiel de l'époque comme le montre l'écoute quarante après.

Au niveau sonore, ce qui me frappe au premier abord en réécoutant cet album, c'est le faible niveau des basses, par rapport à ce qui deviendra courant par la suite dans la musique électronique avec un rythme "Four on the floor" bien appuyé (écoutez par exemple Around the World de Daft Punk, 1997).

Pour les hommes-robots, il s'agit en partie dans cet album de capturer l'univers sonore des appareils électroniques de l'époque (Pong est sorti en 1972, Breakout en 76, Space Invaders en 1978…). Les voix peuvent être naturelles, synthétiques ou manipulées par exemple avec un vocodeur [7], dispositif à la fois ancêtre du MP3 au niveau de ses objectifs (économiser la bande passante) et de l'Auto-Tune (en tant qu'effet à la mode).

Pour la suite de cet article, munissez-vous au choix : d'une plate-forme de streaming, d'un MP3, d'un CD, ou d'un vinyle.

1. Computer World

Ce morceau est le plus dense au niveau des paroles et résume l'essentiel. Mixons versions anglaise et allemande pour avoir un tableau plus complet, les différences de rythme entre les deux langues obligeant parfois à supprimer ou adapter certaines paroles en anglais :

Interpol and Deutsche Bank
FBI and Scotland Yard
Flensburg und das BKA
Haben unsere Daten da

Ils ont là nos données ("Haben unsere Daten da"). Snowden avant l'heure.

Business, numbers
Money, people
...
Computerwelt
Denn Zeit ist Geld

Le temps c'est de l'argent ("Denn Zeit ist Geld"). L'IBM PC, sorti en 1981, est équipé d'un microprocesseur Intel 8088 cadencé à 4,77 MHz. Le rythme frénétique de l'ordinateur, c'est plus d'argent manipulé chaque seconde !

L'informatique c'est aussi, nous le savons bien :

Crime, travel
Communication, entertainment

Les automates et les jeux vidéo nous introduisent dans le futur (voir également la piste 6) :

Automat und Telespiel
Leiten heute die Zukunft ein

L'ordinateur pour les petites entreprises (IBM PC) et pour la maison (c'est la grande époque des 8 bits) :

Computer für den Kleinbetrieb
Computer für das Eigenheim

On y trouve même : "Medizin, Unterhaltung" (médecine, conversation/distraction). Télémédecine ? Téléconsultation pour les confinés ?

2. Pocket Calculator

En allemand, à la place d'opérateur on trouve le mot musicien :

I'm the operator
With my pocket calculator

Dans les années 70, la calculatrice de poche a commencé à remplacer la règle à calcul. Certaines sont programmables, on ne compte pas la mémoire en octets mais en pas de programme. Quand on a une cinquantaine de pas à sa disposition, on devient maître dans l'art d'optimiser son code ! La calculatrice se transforme ensuite en ordinateur de poche (une pocket). En 1981, Casio sort par exemple la FX-702P programmable en BASIC et ayant une mémoire de 1680 octets.

Le musicien électronique apparaît ici, il compose avec ses machines :

I am adding
And subtracting
I'm controlling
And composing

Dans la version française, il compose… et décompose (sonagramme).

Les Kraftwerk sont des performeurs hors pair et également des makers :

By pressing down a special key
It plays a little melody

Cherchez des vidéos ou performances live de l'époque du morceau, tout sera clair.

3. Numbers

Il s'agit du morceau le plus expérimental de l'album. Des voix synthétiques ou manipulées égrainent des chiffres, d'abord en allemand de 1 à 8, puis dans d'autres langues mais sur des intervalles plus courts. Curieusement, le zéro n'apparaît pas. Pas de binaire dans l'album…

4. Computer World 2

On retrouve les mêmes voix égrainant des chiffres que dans Numbers, avec la mélodie du premier morceau de l'album, Computer World.

5. Computer Love

Si vous n'avez jamais écouté ce morceau et que la petite mélodie qui apparaît dès l'intro vous dit quelque chose, c'est normal. Coldplay lui rendra hommage en 2005 en la magnifiant à la guitare dans la chanson Talk.

En ces temps de confinement, les paroles peuvent résonner étrangement :

Another lonely night ("Ich bin allein")
Stare at the TV screen
I don't know what to do
I need a rendez-vous

Plus loin dans les paroles en allemand, on tombe sur le mot Bildschirmtext (vidéotexte). Côté français, en 1980 le Minitel commence à apparaître dans certains foyers à titre d'expérimentation.

6. Home Computer

Les paroles se limitent à la répétition du refrain :

I program my home computer
Beam myself into the future

A l'époque, avoir un ordinateur à la maison, c'est vraiment être un geek. Difficile de s'en servir sans programmer. Il faut de toute façon au minimum taper des commandes pour charger et lancer les programmes sur K7 ou disquette pour les plus chanceux. Maintenant, quasiment tous les foyers ont au moins un ordinateur, surtout si l'on compte les tablettes et smartphones. Mais l'on ne programme peut-être pas plus qu'à l'époque. Programmer son home computer, c'est toujours être un geek et se projeter dans le futur.

7. It's More Fun to Compute

Les paroles se limitent à la répétition par une voix synthétique du titre et complètent parfaitement les paroles de la piste précédente. Tout est dit pour le linuxien du XXIe siècle.

Retour vers le futur

J'espère que cette plongée dans le passé (leur présent) vous a plu. A moins que ce ne soit une plongée dans leur futur (notre présent) ? Ou dans notre futur ? Mais est-il écrit ?

Références

  1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Krautrock
  2. https://fr.wikipedia.org/wiki/Kraftwerk
  3. https://fr.wikipedia.org/wiki/Computer_World
  4. https://www.discogs.com/fr/Kraftwerk-Computerwelt/release/35873
  5. https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2020/05/06/florian-schneider-cofondateur-du-groupe-kraftwerk-est-mort-a-l-age-de-73-ans_6038885_3382.html
  6. https://www.irsn.fr/FR/connaissances/Environnement/surveillance-environnement/resultats/retombees-tirs-armes-nucleaires/Pages/2-essais-nucleaires-atmospheriques.aspx
  7. https://fr.wikipedia.org/wiki/Vocodeur
  • # Dictée magique

    Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

    Tu rends un bel hommage à Florian ici ! Ça donne envie de réécouter l'album.
    Pour info, les nombres dans "Numbers" sont prononcés par la Dictée Magique, un appareil assez astucieux dont le principe de fonctionnement est décrit dans une chouette vidéo de Deus Ex Silicum.

  • # Das Model / The model

    Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

    Super rétro de Kraftwerk, merci !

    J'ajoute un autre morceau, qui utilise le synthé de manière élégante sur un registre un peu plus pop, The Model. A chaque fois que je l'écoute, je la trouve vraiment bien exécutée, avec le petit orgue bien propre sur la fin. Comme je comprends rien a l'allemand, je conseille plutôt d'écouter la version anglaise.

    • [^] # Re: Das Model / The model

      Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0). Dernière modification le 08/05/20 à 15:43.

      Oui, c'est dans l'album précédent The Man-Machine, celui avec The Robots (pourquoi pas une future recension ?). Ca me fait découvrir que Das Model a été repris par… Rammstein en 1997. La petite mélodie est toujours là…

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Das_Model

      D'ailleurs, connaissez-vous d'autres reprises de Kraftwerk ?

      • [^] # Re: Das Model / The model

        Posté par . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 09/05/20 à 09:20.

        D'ailleurs, connaissez-vous d'autres reprises de Kraftwerk ?

        Bien sur, plein ; ma préférée : "The model" par Snakefinger & the Residents.

        "Now she's a big success I want to see her again" ♫

        PS : super journal, merci.

  • # Deutsch oder English ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-0). Dernière modification le 08/05/20 à 16:02.

    Vous l’aimer plutôt en quelle langue Kraftwerk ?
    Personnellement je préfère la sonorité de l’Allemand, ça sonne bien avec la musique (question de goût j’imagine).

    En tout cas, c’est assez original d’avoir fait l’effort de sortir certains albums en plusieurs langues. D’autres groupes ont-ils fait de même ?

    La version japonaise de Taschenrechner sur l’album Computer Welt est… surprenante.

    Les enregistrements de machines-outils (par ex. dans Radioaktivität) m’ont toujours marqués, un peu comme Pink Floyd (Money ou leur Psychedelic Brearkfast) dans la même période.

  • # Hommage sur arte

    Posté par . Évalué à 5 (+5/-0).

    Arte y consacre un hommage.

    Diffusion le 29 mai à 22h25 mais également visionnable jusqu'au 8 août ici

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.