• # L’obsolescence programmée

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Putain, ils en ont fait un buzzword.

    • [^] # Re: L’obsolescence programmée

      Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 15/05/12 à 13:14.

      hahahah :)

      Ca c'est quand des marketeux, ou des gérant de hedge fund essaye de se donner un air intelligent en parlant de technologie.

      L'obsolescence programmé est intrinsèquement hardware. Le software il se reprogramme, dès lors la date de péremption programmé n'existe virtuellement plus.

      Si cela continu on va dire que dlfp va disparaitre :)

      • [^] # Re: L’obsolescence programmée

        Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 15/05/12 à 14:13.

        Le software il se reprogramme, dès lors la date de péremption programmé n'existe virtuellement plus.

        if ((date > OBSOLESCENCE_DAY) && (new_licence_paid() == FALSE)) {
           exit(OBSOLETE_PROGRAM);
        }
        
        
        • [^] # Re: L’obsolescence programmée

          Posté par . Évalué à 3.

          j'ai pas dit qu'on ne pouvait pas écrire un programme avec une date de limite, je dis simplement qu'elle n'a pas les memes effets que le hardware, ou la machine sera simplement incapable de continuer à fonctionner correctement. Alors qu'un software comme tu viens de le montrer c'est virtuel, dès lors on peut le reprogrammé. Cela nous ramène à l'époque des cracks et keygen sur les version demo de 30 jours , écrit en assembleur.

          85 xx            test keyIsValid, keyIsValid
          90               nop
          90               nop
          e8 xx xx xx xx   call unlock
          eb 06            jmp done
                          error:
          e8 xx xx xx xx   call displayError
                          done:
          
          
          • [^] # Re: L’obsolescence programmée

            Posté par . Évalué à 1.

            j'ai pas dit qu'on ne pouvait pas écrire un programme avec une date de limite

            Ou ai-je prétendu le contraire ?

            Alors qu'un software comme tu viens de le montrer c'est virtuel, dès lors on peut le reprogrammé.

            Sauf que l'on ne maintient pas des softs à vie. Il y arrive un moment ou un logiciel est "périmé" parce qu'il n'y a plus personne pour le maintenir, parce que peu de monde l'utilise, mais qu'il y a des bugs et des failles non corrigé(e)s.

            • [^] # Re: L’obsolescence programmée

              Posté par . Évalué à 4.

              Mais tu crois que plus personne n'aura envie de maintenir google d'ici quelques années ?
              L'obsolescence elle n'a rien de programmée.
              Et certain logiciels existent depuis des décennies, ont évolués depuis et sont encore maintenus.

              Allez, au pif, le noyau Linux !
              Je ne le vois pas disparaître comme ça pouf, par enchantement.
              Pour qu'il disparaisse il faudra qu'il soit remplacé par quelque chose de foncièrement meilleur.
              Dès lors, l'obsolescence n'existe pas, elle n'a rien de programmée, il s'agit juste d'évolution, comme les armes en fer ont remplacé les armes en bronze, parce que c'était plus facile à fabriquer, plus solide, plus léger, etc.

              Il a tout à fait raison de dire que l'obsotrucmuche buzzwordée n'a pas de sens pour les logiciels, et tu ne fais qu'approuver ses dires en écrivant : « parce qu'il n'y a plus personne pour le maintenir, parce que peu de monde l'utilise », ça n'a rien de programmé ça, c'est la vie, et ça peut ne jamais arriver, et en plus une personne seule peut l'en empêcher, en continuant à maintenir un logiciel qui n'est presque plus utilisé !

              Yth.

              • [^] # Re: L’obsolescence programmée

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Et certain logiciels existent depuis des décennies, ont évolués depuis et sont encore maintenus.

                Mais d'autres n'ont pas tenus 10 ans à cause d'erreurs de conceptions qui pourraient avoir été volontaires. Je pense surtout à des logiciels développés spécifiquement pour des entreprises.

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: L’obsolescence programmée

                Posté par . Évalué à 1.

                Allez, au pif, le noyau Linux !
                Je ne le vois pas disparaître comme ça pouf, par enchantement.

                Ah, la version 1.0 du noyau est toujours maintenue ?

                Pour qu'il disparaisse il faudra qu'il soit remplacé par quelque chose de foncièrement meilleur.
                La version 3 du noyau …

                Dès lors, l'obsolescence n'existe pas, elle n'a rien de programmée, il s'agit juste d'évolution, comme les armes en fer ont remplacé les armes en bronze, parce que c'était plus facile à fabriquer, plus solide, plus léger, etc.

                Tu compares de l'immatériel à du matériel, donc je ne te suivrai pas sur cet exemple.

                Il a tout à fait raison de dire que l'obsotrucmuche buzzwordée n'a pas de sens pour les logiciels, et tu ne fais qu'approuver ses dires en écrivant : « parce qu'il n'y a plus personne pour le maintenir, parce que peu de monde l'utilise », ça n'a rien de programmé ça, c'est la vie, et ça peut ne jamais arriver, et en plus une personne seule peut l'en empêcher, en continuant à maintenir un logiciel qui n'est presque plus utilisé !
                Mais ou as-tu vu que je cherchais à le contredire ?

                • [^] # Re: L’obsolescence programmée

                  Posté par . Évalué à 4.

                  « Ah, la version 1.0 du noyau est toujours maintenue ? »
                  Réponse 1 : Oui, elle s'appelle 3.4-rc7 aujourd'hui.
                  Réponse 2 : Non, mais elle fonctionne encore comme au premier jour, ce qui n'entre pas dans la définition de l'obsolescence programmée, qui stipule qu'elle devrait ne plus fonctionner du tout après un certain temps.

                  « Tu compares de l'immatériel à du matériel, donc je ne te suivrai pas sur cet exemple. »
                  Ah mais ce n'est pas moi qui ait fait cet amalgame.
                  On disserte ici de l'absurdité fondamentale du concept d'obsolescence programmée pour les logiciels. L'obsolescence programmée est un concept tiré du monde matériel qui stipule que les fabrications humaines modernes sont conçues pour tomber en panne au bout d'un certain temps (le plus près possible de la fin de la garantie).
                  Plaquer le concept sur les programme, bah, après tout, je suis d'accord avec toi : comparer du matériel à de l'immatériel, quelle absurdité. Mais le concept pourrait exister pour les logiciels, sauf que c'est absurde.

                  Yth.

            • [^] # Re: L’obsolescence programmée

              Posté par . Évalué à 2.

              Sauf que l'on ne maintient pas des softs à vie. Il y arrive un moment ou un logiciel est "périmé" parce qu'il n'y a plus personne pour le maintenir, parce que peu de monde l'utilise, mais qu'il y a des bugs et des failles non corrigé(e)s. 
              
              

              D'une part ce n'est pas le sens de ton code source . D'autre part , un logiciel ne subira jamais de détérioration physique , étant donné qu'il est immatériel.

              Tu affirmes qu'un logiciel est périmé lorsqu'il n'y a plus personne pour le maintenir.

              Que signifie précisément et concrètement "périmé" ?

              Est ce que cela signifie qu'il ne fonctionne plus ?
              Ou qu'il n'y a plus d'utilisateur ?

        • [^] # Re: L’obsolescence programmée

          Posté par . Évalué à 2.

          if ((date > OBSOLESCENCE_DAY) && (new_licence_paid() == FALSE)) {
             exit(OBSOLETE_PROGRAM);
          }
          
          

          sauf qu'ici c'est pas une question d'obsolescence, mais de fin de contrat.

          L'obsolescence programmé , c'est le fait de ne plus etre utilisable pour une cause se trouvant dans la détérioration physique du bien.

          On compare des pommes et des poires, on ne qualifie pas d'obsolete un logiciel qui un simplement mis un mécanisme de restriction pour des causes contractuelles.

          En outre , on est sur deux plans différents, le fait et le droit.

  • # On s’en fou !

    Posté par (page perso) . Évalué à 8. Dernière modification le 15/05/12 à 13:00.

    C’est un repaire de crypto-communistes ici ! Nous utilisons seeks ou yacy pour nos recherches. Les sites de réseau social ne nous intéresse pas ou nous préférons utiliser une des solutions alternatives où nous restons entre crypto-communistes.

    • [^] # Re: On s’en fou !

      Posté par . Évalué à 6.

      Nous utilisons seeks ou yacy pour nos recherches.

      Allez dis nous la vérité tu utilises vraiment et exclusivement yacy au quotidien ? Je viens d'essayer et la qualité des résultats est effarante, c'est actuellement largement deux ordres de grandeur plus mauvais que voila.fr en 1998 !

      Et pour seeks, si google disparait qui va leur donner les résultats ?

      • [^] # Re: On s’en fou !

        Posté par . Évalué à 4.

        Et pour seeks, si google disparait qui va leur donner les résultats ?

        Bing, Blekko par exemple ? sans oublier seeks lui-même, qui trouve de plus en plus de résultat par p2p.

        • [^] # Re: On s’en fou !

          Posté par . Évalué à 3.

          On se demande pourquoi google investi des milliards dans des fermes de serveurs et les systèmes d'alimentation et de refroidissement qui vont avec alors que quatre barbus avec des rasberry pi donnent de tellement bons résultats de recherche.

          Vous voulez pas la jouer soft ? Je suis pas contraignant... vous voulez la jouer hard ? On va la jouer hard

          • [^] # Re: Ons’en fou !

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            On se demande pourquoi Microsoft investi des millards alors qu'un etudiant avec un 80386 developpe un systeme performant.

            • [^] # Re: Ons’en fou !

              Posté par . Évalué à 2.

              s/système/noyau.

              Ca n'a rien à voir, et c'est pas la même quantité de travail. Le système c'est GNU à la base (avec le reste qui est venu se greffer dessus après).

        • [^] # Re: On s’en fou !

          Posté par . Évalué à 10.

          Et pour Bing si google disparait qui va lui donner des bonnes reponses?

      • [^] # Re: On s’en fou !

        Posté par . Évalué à 10.

        la qualité des résultats est effarante, c'est actuellement largement deux ordres de grandeur plus mauvais que voila.fr en 1998 !

        Je viens d'essayer la requête « google », je n'ai même pas le lien vers la page principale… C'est peut-être réellement bloqué en 1998 ?

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Ons’en fou !

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je viens d'essayer la requête « google », je n'ai même pas le lien vers la page principale…

          Sur mon instance c'est bien la page principale qui sort en premier.

          • [^] # Re: Ons’en fou !

            Posté par . Évalué à 2.

            J'ai utilisé le lien donné au commentaire précédent : http://www.yacy.fr/.

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re:Ons’en fou !

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              ha ok je pensais que tu parlais de seeks.

              • [^] # Re:Ons’en fou !

                Posté par . Évalué à 2.

                Je me sers de temps en temps de Seeks, les résultats sont déjà bien plus cohérents (en même temps, il semble se servir des informations de Google).

                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: On s’en fou !

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Je n’utilise plus que seeks depuis trois mois. J’ai testé yacy, mais c’était vraiment super lent, et c’est du java (pléonasme ?).

        Wikipedia me sert beaucoup de point d’entrée également.

        • [^] # Re: On s’en fou !

          Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 16/05/12 à 11:18.

          Donc pourquoi tu parles de yacy ?

          Et concernant seeks, quel est le pourcentage des réponses pertinentes à tes recherches qui viennent de google ou bing ? Quand tu utilises un proxy, c'est assez difficile d'expliquer fièrement que tu t'en fou que le service qui nourri ton proxy disparaisse. Perso quand j'utilise un serveur publique seeks 99% des hits viennent de google search…

          • [^] # Re: On s’en fou !

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Donc pourquoi tu parles de yacy ?

            Parce qu’il a le mérite d’exister, et que ça entre bien dans le sujet de mon commentaire ?

            Et concernant seeks, quel est le pourcentage des réponses pertinentes à tes recherches qui viennent de google ou bing ? Quand tu utilises un proxy, c'est assez difficile d'expliquer fièrement que tu t'en fou que le service qui nourri ton proxy disparaisse. Perso quand j'utilise un serveur publique seeks 99% des hits viennent de google search…

            Ça ne m’inquiète pas que le service qui alimente seeks disparaisse, ce qui me préoccupe c’est que ce type de projet progresse pour offrir une solution capable de s’alimenter à n’importe quelle source, et encore mieux de s’auto-alimenter.

            • [^] # Re: On s’en fou !

              Posté par . Évalué à 2.

              Parce qu’il a le mérite d’exister, et que ça entre bien dans le sujet de mon commentaire ?

              Ton commentaire dis "Nous utilisons seeks ou yacy pour nos recherches". Ce qui est visiblement un énorme mensonge puisque tout le monde dit que yacy actuellement inutilisable (sauf si tu comptes jouer sur le ou).

              Ça ne m’inquiète pas que le service qui alimente seeks disparaisse, ce qui me préoccupe c’est que ce type de projet progresse pour offrir une solution capable de s’alimenter à n’importe quelle source, et encore mieux de s’auto-alimenter.

              Il faut une source pertinente donc le problème est toujours le même quelque soit le nom de la source. Et un service de recherche autonome qui se compare qualitativement aux références du marché pour le moment je pense pas qu'on en à pas vu le début, malheureusement.

              D'ailleurs si seeks monte en puissance, les fournisseurs vont simplement lui couper le service ou basculer sur un fonctionnement qui permet de se financer (cf. Google ou BOSS). Seeks qui tape gratos sur google ou Bing ca marche uniquement par ce que y'a 3 pelés qui l'utilise (d'après le lien que tu donnes le miroir Français fait 0.1 requête seconde…).

              Le côté je m'en fou, j'utilise pas, je suis un rebel; qui plus est conjugé au présent, il est un peu bancal quand t'as juste un proxy… Demain retire google et bing de seeks, je suis sur que d'un seul coup tu vas trouver ca moins cool…

              • [^] # Re: On s’en fou !

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Ton commentaire dis "Nous utilisons seeks ou yacy pour nos recherches". Ce qui est visiblement un énorme mensonge puisque tout le monde dit que yacy actuellement inutilisable (sauf si tu comptes jouer sur le ou).

                man humour, au cas ou tu n’aurais pas remarqué le ton ironique de mon commentaire.

                D'ailleurs si seeks monte en puissance, les fournisseurs vont simplement lui couper le service ou basculer sur un fonctionnement qui permet de se financer (cf. Google ou BOSS). Seeks qui tape gratos sur google ou Bing ca marche uniquement par ce que y'a 3 pelés qui l'utilise (d'après le lien que tu donnes le miroir Français fait 0.1 requête seconde…).

                Tu n’as visiblement pas lu la page que je donnais déjà plus haut et où l’on lit :

                we are switching the server to using the Bing API (using a free key) since it is the only API out there that allows the re-ordering & mixing of textual search results.

                Ce que dit ce n’est pas que je m’en fou, mais que ça ne me dérange pas d’utiliser un projet dont l’une des briques n’est pas encore libre, mais qui pourra être plus tard remplacé par un composant libre. Le matériel qui tourne sous ma debian n’est pas libre, mais ma debian est libre. Je préférerais avoir du matos libre, mais en attendant, j’utilise déjà des briques libres où c’est possible.

                • [^] # Re: On s’en fou !

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Tu n’as visiblement pas lu la page que je donnais déjà plus haut et où l’on lit :

                  Bien sur que si. Mais personne ne fait tourner un service gratuitement à long terme. Il faut le financer. D'ailleurs l'usage de Bing n'y fait pas exception:

                  Petit extrait du Term of Use actuel de Bing

                   - Restrict your usage to less than 7 queries per second (QPS) per IP address. You may be permitted to exceed this limit under some conditions, but this must be approved through discussion with api_tou@microsoft.com.
                   - Display all the results you request
                  
                  

                  Évidement l'usage est pour le moment très permissif puisqu'ils cherchent à prendre des parts de marché. Ne doute pas que ca changera, cf. les changements de Google et Yahoo. Note aussi que 7 QPS c'est ridicule. Un tout petit moteur comme duck duck go fait dans les 20 QPS.

                  Par ailleurs ce que dis ta page est faux. Yahoo BOSS autorise le mix et le re-ranking. Mais évidement c'est pas gratuit, par ce que cet usage te coute et fait gagner 0$ si tu factures pas.

                  mais que ça ne me dérange pas d’utiliser un projet dont l’une des briques n’est pas encore libre, mais qui pourra être plus tard remplacé par un composant libre

                  En même temps la brique difficile et qui à une valeur fonctionnelle c'est celle qui manque…. Tu peux faire ton kikoo en disant que tu t'en fous, mais en pratique tu t'en fous pas du tout, t'essaye juste de le croire en rajoutant une couche.

                  • [^] # Re: On s’en fou !

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Mais personne ne fait tourner un service gratuitement à long terme. Il faut le financer.

                    Qu’est-ce que tu entends par là ? Gratuitement peut-être pas, mais je ne me fait pas de soucie pour les services que propose debian et wikimedia, par exemples.

                    Tu peux faire ton kikoo en disant que tu t'en fous, mais en pratique tu t'en fous pas du tout, t'essaye juste de le croire en rajoutant une couche.

                    Et tu peux me répondre sans prendre un ton condescendant, et relire 7 fois ce que j’écris avant de me faire tenir des propos que je n’ai pas tenu. Si c’est pour me parler comme ça, toi et ton épouvantail vous pouvez aller semer votre discorde ailleurs.

      • [^] # Re: On s’en fou !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

  • # Pour facebook, je parie de même

    Posté par . Évalué à 0.

    Facebook tient juste au fait qu'il n'y a pas encore de solution décentralisé viable, compatible, et auto-hébergé.
    Je suis persuadé que des solutions matures apparaîtront en 2013 ou 2014.
    Ces solutions émergeront grâce au besoin qu'ont les utilisateurs actuels de partager entre amis des photos , films personnels, news et tous les autres contenus piratés. C'est ce dernier point qui va être moteur dans l'émergence d'une solution alternative à Facebook.

    Pour Google, c'est plus compliqué. ils ont su et pu se diversifier:
    - moteur de recherche.
    - système d'exploitation (avec l'environnement qui va avec Market, nom, navigation, publicité, marketing, …)
    - système de navigation et de cartographie (avec contenu).

    • [^] # Re: Pour facebook, je parie de même

      Posté par . Évalué à 2.

      • système de navigation et de cartographie (avec contenu).

      Tellement que ça marche, la tendance de fond actuelle est à l'abandon des solutions Google pour OSM …

    • [^] # Re: Pour facebook, je parie de même

      Posté par . Évalué à 3.

      Pour facebook je n'y crois pas du tout. Même si les solutions technique de réseau sociaux décentralisé progresse et émerge, on aura jamais un protocole standard pour interconnecté les différents réseau sociaux décentralisé. Sans oublié que le coté technique n'a qu'un impact faible sur l'utilisation de réseau sociaux. Les gens sont sur Facebook parce que les autres le sont aussi.
      Regarde StatusNet par rapport a Twitter. Techniquement ça remplis les même fonctions et permet la décentralisation. Mais avant que les gens passe de Twitter à StatusNet y a du chemin à faire.

      La seul chance que se genre d'initiatives deviennent la norme, c'est qu'on est un nouveau éclatement de la bulle internet et que ces sociétés au modèle économique fragile coulent.

      • [^] # Re: Pour facebook, je parie de même

        Posté par . Évalué à 3.

        La seul chance que se genre d'initiatives deviennent la norme, c'est qu'on est un nouveau éclatement de la bulle internet et que ces sociétés au modèle économique fragile coulent.

        Ou que leurs conditions d'utilisation deviennent de plus en plus chiantes et la pub de plus en plus invasive.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: Pour facebook, je parie de même

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Euh non, ça, ça donne juste des utilisateurs qui gueulent « rah putain j'en ai marre de Facebook ils font trop chier avec leurs pubs », tout en continuant gentiment à utiliser FB sur son ordi, sa télé, son téléphone, sa montre…

      • [^] # Re: Pour facebook, je parie de même

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Même si les solutions technique de réseau sociaux décentralisé progresse et émerge, on aura jamais un protocole standard pour interconnecté les différents réseau sociaux décentralisé.

        Pourquoi pas ? Il y a déjà des candidats (comme OStatus pour le « microblogging », DFRN pour le « réseautage social »).

        Regarde StatusNet par rapport a Twitter. Techniquement ça remplis les même fonctions et permet la décentralisation. Mais avant que les gens passe de Twitter à StatusNet y a du chemin à faire.

        Mais pourquoi faudrait-il nécessairement que les gens passent de Twitter à StatusNet ? Il suffirait que Twitter se mette à utiliser le protocole OStatus au lieu d’un protocole qui lui est propre (ou, à tout le moins, en plus de son propre protocole). Twitter ne serait alors plus qu’un nœud particulier (un gros nœud, certes) sur un « réseau OStatus », mais çe pourrait être totalement transparent pour les utilisateurs de Twitter.

        Évidemment, reste à voir quel serait l’intérêt pour Twitter de passer à OStatus… à part le fait qu’ils y gagneraient mon respect, parce que ça je crois qu’ils s’en moquent un peu.

        • [^] # Re: Pour facebook, je parie de même

          Posté par . Évalué à 6.

          Évidemment, reste à voir quel serait l’intérêt pour Twitter de passer à OStatus… à part le fait qu’ils y gagneraient mon respect, parce que ça je crois qu’ils s’en moquent un peu.

          Google joue ce jeu d'ouverture : antispam très respectueux des services mail peu connus (auto-hébergés ou installés pour un usage privé sur un serveur dédié) dès qu'ils sont configurés avec des moufles pas trop épaisses , service XMPP ouvert au reste du monde..

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: Pour facebook, je parie de même

      Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 15/05/12 à 22:47.

      Facebook tient juste au fait qu'il n'y a pas encore de solution décentralisé viable, compatible, et auto-hébergé.
      Je suis persuadé que des solutions matures apparaîtront en 2013 ou 2014.
      Ces solutions émergeront grâce au besoin qu'ont les utilisateurs actuels de partager entre amis des photos , films personnels, news et tous les autres contenus piratés. C'est ce dernier point qui va être moteur dans l'émergence d'une solution alternative à Facebook.

      Ah ah ! Tu as raison. La tendance a toujours été à la décentralisation. Les gens sont passés de jean@monfai.com à jean@gmail.com, de piratebay à megaupload, …

      Facebook va donc se décentraliser \o/ !!

      (Vous aurez compris que je faisait de l'ironie)

      Knowing the syntax of Java does not make someone a software engineer.

  • # Modèle économique non rentable...

    Posté par . Évalué à 10.

    « Pour le gérant de hedge fund Eric Jackson, la génération Google et Facebook sera bientôt chassée par celle des entreprises du web mobile qui, elles, ont su développer des modèles économiques rentables. »

    Diantre, pour une boîte qui a un modèle économique non rentable, je trouve que google fait un paquet de pognon, et depuis longtemps, sans vraiment surfer sur une vague…
    Enfin, disons que je vois mal la publicité disparaître dans les années à venir, c'est pas vraiment un effet de mode ce truc là…

    Yth.

    • [^] # Re: Modèle économique non rentable...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Le business de ces entreprises est rentable, leur rythme de croissance par contre n'est pas forcément soutenable.

      Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

    • [^] # Re: Modèle économique non rentable...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Pour un gérant de Hedge Fund, non rentable ça doit vouloir dire bénéfice < 1000% du chiffre d'affaire. Les boîtes rentables aujourd'hui, c'est les bulles comme instagr.am et groupon. Les entreprises qui proposent des vrais services, c'est le passé

      • [^] # Re: Modèle économique non rentable...

        Posté par . Évalué à 9.

        surtout que le business plan d'instagram, c'était
        "faire et distribuer gratuitement un logiciel, et ensuite se faire racheter par une boite riche qui a un modèle rentable"

    • [^] # Re: Modèle économique non rentable...

      Posté par . Évalué à 2.

      Parce que Google n'est pas bien placé sur le web mobile ?

    • [^] # Re: Modèle économique non rentable...

      Posté par . Évalué à 4.

      Surtout qu'en parlant des "entreprises du web mobile", les auteurs de l'article ne doivent pas être au courant que la boîte qui développe l'OS mobile numéro 2 (numéro 1 d'ici quelques mois vu sa croissance actuelle) est… Google. Merde c'est vrai qu'ils sont dépassés sur le mobile. Ils ont carrément raté le coche o_O

    • [^] # Re: Modèle économique non rentable...

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Et puis dans le monde mobile c'est pas comme si y avait des centaines de start-up qui coulent parce que bizarrement leur appli de chaton n'a pas permis de viabiliser l'entreprise…

      Vous avez parlé de bulle ?

      Enfin bon si on commence à écouter ce genre de mecs on aurait acheté des obligations grecques en 2009.

  • # Perdu à la traduction

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Curieusement, l'article dit "migth disappear", et tu traduit par "vont disparaitre". Je suis pas linguiste, mais je pense que c'est "pourrait disparaitre". Comme il explique, yahoo était viable il y a 10 ans, mais ne l'est plus. Ils avaient pas de plus mauvais codeur ou de plus mauvais responsables que d'autres.

    Google, via google+, semble reconnaitre aussi que les gens font leur vie numérique ailleurs que sur le web traditionnel, et que ça menace leur business model ( ie, si tout le monde va sur facebook, est ce qu'ils vont voir les pubs de Google, ou celle de Facebook ? )

    Est ce qu'en allant sur des sites mobiles, tu arrives à montrer autant de pub que sur un site normal ? je sais pas, j'ai ni de compte facebook, ni l'habitude de voir des applis mobiles. mais je pense qu'au vue de la taille de l'écran, c'est plus difficile. Donc il faut compenser avec des pubs plus ciblés, ou d'autres modéles ( applis/contenu payant , ce que facebook semble tenter de faire, au passage ).

    Et la conclusion est aussi dans l'interrogation :
    "The bottom line is that the next 5 – 8 years could be incredibly dynamic. It’s possible that both Google and Facebook could be shells of their current selves – or gone entirely".

    Oui, l'informatique évolue beaucoup, et vite. Donc oui, peut etre que dans 5 ou 8 ans, les 2 géants ne seront que l'ombre d'eux même ou peut être pas. Aprés tout, on entends déja dire par les employés Google que la boite n'est plus la même, on voit deja certain partir chez Facebook, et on rale aussi sur les changements récents ( appstore, walled garden, etc ). Donc si les choses ont changés une fois, ça va changer encore, ça me parait pas si improbable.

    • [^] # Re: Perdu à la traduction

      Posté par . Évalué à 1.

      les gens font leur vie numérique ailleurs que sur le web traditionnel, et que ça menace leur business model

      Il n'empêche que pour le moment 99.99% des gens ont encore besoin d'un moteur de recherche (Google ou un autre), chose que ne fait pas Facebook. Il suffit de regarder comment naviguent beaucoup de gens : Souvent même s'ils savent où il veulent aller, au lieu de taper le nom dans la barre d'adresse, ils le tapent sur Google (!). A moins que Facebook n'intègre un moteur de recherche (je ne pense pas qu'ils seront capable d'en développer un) via un partenariat (Bing ?), Google n'est pas en danger.

      Est ce qu'en allant sur des sites mobiles, tu arrives à montrer autant de pub que sur un site normal ?

      L'écran est plus petit mais par contre à moins d'avoir un téléphone rooté, les pubs ne sont pas facilement bloquables pour les utilisateurs. En plus, les applis mobiles font peu de cas de la vie privée : Localisation GPS, accès à presque toutes les infos du téléphone (et les gens installent sans broncher des applis de ce genre là). Pour les annonceurs, c'est du pain béni. Des pubs faciles à cibler, possibilité de traquer les utilisateurs à souhait, et même accès direct aux coordonnées des tous les pinioufs malheureux qui ont eu l'inconscience d'installer une appli.

      Pour Facebook, je suis plus réservé. La surévaluation de cette boite est effarante et tient beaucoup de l'effet de mode. Ce fut la même chose avec Myspace. Ca peut se casser la gueule si un autre réseau se lance avec quelques bonnes idées. Ils ont aussi d'énormes problèmes que les investisseurs ne veulent pas voir aujourd'hui. Leurs coûts augmentent plus vite que leurs recettes. Ca génère un traffic délirant et une charge serveur importante (le fait que PHP ne soit pas compilé n'y est pas étranger) que les recettes publicitaire ne peuvent pas absorber. Pour le moment, il y a eu régulièrement des gens pour remettre du cash dans la machine mais pour combien de temps ? Ils n'arrivent pas à "monétiser" leur énorme base client. Ils ont un nombre incroyable de données personnelles ils n'ont pas trouvé comment créer suffisamment de revenus avec sans se griller avec des procédés trop intrusifs. En tous cas pour le moment c'est la définition même d'une bulle : Un truc pas rentable, dont on ne sait pas quand ou si il sera rentable un jour, mais sur lequel un tas de gens parient.

      • [^] # Re: Perdu à la traduction

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        (le fait que PHP ne soit pas compilé n'y est pas étranger)

        Ils ont justement développer un compilateur pour PHP.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Perdu à la traduction

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Souvent même s'ils savent où il veulent aller, au lieu de taper le nom dans la barre d'adresse, ils le tapent sur Google.

        "Google ? Ben, c'est le truc qui sert à aller sur Facebook !"

        -- Claude Michu

      • [^] # Re: Perdu à la traduction

        Posté par . Évalué à 1.

        Ils n'arrivent pas à "monétiser" leur énorme base client. Ils ont un nombre incroyable de données personnelles ils n'ont pas trouvé comment créer suffisamment de revenus avec sans se griller avec des procédés trop intrusifs. En tous cas pour le moment c'est la définition même d'une bulle : Un truc pas rentable, dont on ne sait pas quand ou si il sera rentable un jour, mais sur lequel un tas de gens parient.

        Je pense qu'ils ont trouvé : http://sec.gov/Archives/edgar/data/1326801/000119312512034517/d287954ds1.htm#toc287954_8

    • [^] # Re: Perdu à la traduction

      Posté par . Évalué à 2.

      Ils avaient pas de plus mauvais codeur ou de plus mauvais responsables que d'autres.

      Bah apparemment si : http://gizmodo.com/5910223/how-yahoo-killed-flickr-and-lost-the-internet

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.