Journal Linux et Rock'n Roll

Posté par .
Tags :
0
22
août
2003
D'après une article de Tech News, un chef d'entreprise américain a pris des mesures radicales pour supprimer tout logiciel Microsoft de son entreprise. Sterling Ball est le PDG de Ernie Ball, le premier fabricant mondial de cordes de guitare. Il fournit tous les grands guitaristes, d'Eric Clapton jusqu'à Metallica.

La société installée à San Luis Obispo, Californie, a subi il y a 3 ans un controle de BSA (Business Software Alliance), l'organisme de controle de logiciels propriétaires conduit par Microsoft. Cela lui a couté 100 000 dollars, dont 35 000 de frais d'avocats. BSA a ensuite utilisé le cas de Ernie Ball pour forcer d'autres entreprises à payer les licences de leurs logiciels.

Humilié par cette expérience, le PDG a décidé de se passer de Microsoft à tout prix. "Meme si on doit acheter 10 000 bouliers ! On ne travaille pas avec une société qui nous traite de cette façon !"

Aujourd'hui, Ernie Ball utilise des logiciels libres pour la plupart de ses besoins, "RedHat, OpenOffice, Mozilla, Evolution...". Sterlin Ball explique que la transition s'est faite sans heurts et qu'il a meme déjà économisé 80 000 dollars de frais de licences, et continue à économiser à chaque mise à jour de MS Windows. A cette occasion, il est aussi devenu un avocat des logiciels libres. Et le cout de maintenance (TCO, total cost of ownership) lui demande-t-on ? Il répond : "Il n'y a aucun doute que ce que nous utilisons maintenant est moins cher. Les analystes peuvent raconter ce qu'ils veulent." Et on a aussi gagner en productivité, dit-il.

Et le journaliste s'inquiert : "Avez-vous eu des excuses de Microsoft ?" Nous avons eu des excuses d'un employé de Microsoft qui veut rester anonyme. "Mais nous sommes des gens biens." m'a-t-il dit. "Ils sont certainement des gens biens", dit Sterling Ball, "mais quand une machine devient trop grosse, elle écrase des fourmis. Mais quelquefois, elle s'assoit sur une fourmi rouge."

Il conclut par "Techniquement, nous étions arriérés. Maintenant je fais des conférences dans des shows hi-tech. Je les remercie de m'avoir ouvert les yeux. Merci, Microsoft !"

http://slashdot.org/articles/03/08/21/0515229.shtml?tid=109&tid(...)
http://news.com.com/2008-1082_3-5065859.html?tag=lh(...)

PS: Malgré ce que disent les modérateurs, je ne vois pas où cet article a été publié sur Linuxfr.org. Bon, maintenant que je l'ai traduit, autant en faire profiter tout le monde.
  • # Re: Linux et Rock'n Roll

    Posté par . Évalué à 1.

  • # Re: Linux et Rock'n Roll

    Posté par . Évalué à 3.

    ouep y avait déjà eu une news la dessus (compte pas sur moi pour la chercher :) )

    mais c'est pas grave, ça fait toujours plaisir à lire un truc comme ça !
  • # Re: Linux et Rock'n Roll

    Posté par . Évalué à 0.

    On m'a dit qu'il y avait deja un journal a ce sujet, non ? :)
  • # Re: Linux et Rock'n Roll

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Pourtant on tombe sur la news en tapant Ernie Ball dans la boite de recherche...
    • [^] # Re: Linux et Rock'n Roll

      Posté par . Évalué à 3.

      ptain les gars je viens de comprendre un truc essentiel là

      la boîte de recherche de DLFP est sensible à la casse

      et j'ai vécu un moment d'éternité
  • # Re: Linux et Rock'n Roll

    Posté par . Évalué à 2.

    y'a un truc qui m'échappe...

    sa boîte se fait coincer pour copie de logiciels non-autorisée et il se plaint (je ne compte pas les pratiques de la BSA).
    ils se sont fait choppés et c'est tout, y'a pas à tergiverser.

    maintenant effectivement, si les licences de microsoft ne lui conviennent plus, il a été voir ailleurs, grand bien lui en a pris.

    ce que j'aimerais savoir par contre, c'est si les logiciels libres l'intéressent pour une question de faible prix, de manichéisme (gentil linux contre méchant bilou) ou grâce à une réelle compréhension de la philosophie du logiciel libre.
    je croise les doigts pour que la troisième hypothèse soit la bonne...
    • [^] # Re: Linux et Rock'n Roll

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Si tu lis la nouvelle précédente sur le sujet dans LinuxFr (le lien est plus haut dans un commentaire), il y est dit "La BSA a évalué à 8% leur non-conformité."

      Donc, ils n'utilisaient pas QUE des logiciels sans licence... 8%; c'est rien! Genre ils recoivent un nouveau PC avec un nouveau pack office, l'utilisateur fait un tableau de bord avec le nouveau Excel qu'il a sur son nouveau PC, l'envoie à ses collègues, et ses collègues lui disent "Bin, on ne peut pas l'ouvrir ton fichier!"... L'autre il dit "Vous n'avez pas la derniere version du pack office 2102 SXP? qu'a cela ne tienne, j'ai recu la mise à jour avec mon nouveau PC, je vous la passe, c'est facile à installer, en plus les couleurs sont plus jolies"... Et voila comment tout le service passe à la nouvelle version, avec une seule licence! Gérer 100% de conformité dans une petite structure (qui n'a pas les moyens d'acheter une licence no-limit) c'est à se bouffer les roubignoles.

      Donc à 8% de non conformité, le BSA aurait pu faire un effort et proposer son aide et conseils pour les conduire à passer à 100 % de conformité... Mais ils ont voulu faire un exemple, se la jouer cowboys, ils ont joué, ils ont perdu... C'est la vie.

      Et j'aime bcp la phrase attribué à Sterling Ball : "Techniquement, nous étions arriérés. Maintenant je fais des conférences dans des shows hi-tech. Je les remercie de m'avoir ouvert les yeux."
      • [^] # Re: Linux et Rock'n Roll

        Posté par . Évalué à 2.

        oui...

        j'ai lu rapidement, mais il me semble qu'il dit que les 8% incriminés étaient les licences de vieilles machines ne servant plus et ayant été ré-installées sur de nouvelles...

        Il faut savoir aussi que M$ escroque pas mal de monde lorsqu'ils vendent des licences globales pour des entreprises, et que celles ci paient de nouveau des licences mono-postes...

        enfin, moi, ce que j'en dis...
        • [^] # Re: Linux et Rock'n Roll

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Clair, acheter une licence globale, plus une licence par nouveau PC (rarement vu de pc à base intel sans windows au moins!), c'est de l'escroquerie... Mais tant que les Directions Informatiques sont complices (puisque ca n'a pas l'air de les choquer plus que ca), ca ne risque pas de changer. Pour ca que ce genre d'histoire n'est jamais assez répétée. Je me demande si elle a été reprise par un magazine du genre 01 ou LMI?

          pour ce que j'en dis aussi :)
      • [^] # Re: Linux et Rock'n Roll

        Posté par . Évalué à 2.

        Il denonce aussi l'idee que sans les logiciels de Microsoft, il est impossible de s'en sortir, et montre que cela a plutot tendance a etre le contraire ...
    • [^] # Re: Linux et Rock'n Roll

      Posté par . Évalué à 1.

      Il dit aussi que ce qu'il a pas supporté, c'est que le BSA a fait de la pub en utilisant son nom comme example!
      Je le comprend qu'il soit furax...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.