• # Non open source

    Post√©¬†par¬† (site web personnel) . √Čvalu√©¬†√†¬†10. Derni√®re modification le 01 janvier 2023 √† 15:08.

    Contrairement à ce que dit le billet, le code n'est pas "open source", sauf à ignorer la définition canonique de l'OSI.

    Et d'ailleurs, la phrase "c’est à dire que n’importe qui peut le lire et proposer des évolutions" est fausse. C'est marqué noir sur blanc dans la licence:

    Permission is hereby granted [...] to use, copy, modify
    [...] subject to the following conditions:
    Suivi des restrictions qui sont pas clairement compatible avec "tout le monde".

    Il y a 20 lignes de texte. Je peux comprendre que tout le monde n'a pas un doctorat en droit, ou parle couramment anglais, mais ça me semble quand même pas dur de ne pas marquer des erreurs grossières comme ça.

    • [^] # Re: Non open source

      Post√©¬†par¬† (site web personnel, Mastodon) . √Čvalu√©¬†√†¬†3. Derni√®re modification le 01 janvier 2023 √† 15:46.

      Je pense que cela peut être signifié de façon plus amène à l'auteur du billet. Personnellement je ne suis pas allée vérifier les sources. Je trouvais seulement que l'idée était bonne et valait d'être partagée.

      ¬ę‚ÄĮTak ne veut pas qu ľon pense √† lui, il veut qu ľon pense‚ÄĮ¬Ľ, Terry Pratchett, D√©raill√©.

      • [^] # Re: Non open source

        Post√©¬†par¬† (site web personnel) . √Čvalu√©¬†√†¬†10.

        Il n'y a pas de commentaires sur le blog, et je me sens pas aller discuter ça sur le fediverse, surtout que l'auteur du blog est un contributeur de bookwyrm (cf son site web).

        Je sais comment √ßa va se passer. Au mieux, rien ne change, au pire, je vais pas l√Ęcher l'affaire, √ßa va devenir viral, et personne ne va en sortir gagnant de √ßa. J'ai des responsabilit√©s vis √† vis du reste de mon √©quipe et de mon employeur, et tomber sur un projet de volontaire quand on bosse pour une multinational qui est justement bloqu√© par la licence, c'est pas terrible (m√™me sur mon temps libre un jour f√©ri√©, parce que clairement, c'est rarement le respect des faits qui importent dans ce genre de discussion, et on va pas me faire croire que le fediverse va √™tre meilleur que Twitter, vu que j'ai largement pu voir le contraire depuis des ann√©es).

        C'est juste un exemple de plus du constat que j'ai fait y a 4 mois.

    • [^] # Re: Non open source

      Post√©¬†par¬† (site web personnel) . √Čvalu√©¬†√†¬†7.

      Oh purée, c'est quoi cette licence ? Dès la première phrase, ça commence mal :

      "This is anti-capitalist software, released for free use by individuals and organizations that do not operate by capitalist principles."

      Suivant comment on interpr√®te ce que signifie "operate by capitalist principles", je ne suis pas certain que ce soit possible de contribuer √† ce projet. Apr√®s tout, le fait m√™me d'avoir un compte en banque et d'√©conomiser des sous est par d√©finition capitaliser¬Ļ. Ce n'est peut-√™tre pas l'intention de l'auteur de la licence que d'exclure du projet toute personne ayant un compte en banque et faisant des √©conomies, mais selon ma compr√©hension de la premi√®re phrase de la licence, c'est possiblement le cas.

      ¬Ļ Sans m√™me consid√©rer les utilisations qui sont faites de mon argent par la banque.

      • [^] # Re: Non open source

        Post√©¬†par¬† (site web personnel) . √Čvalu√©¬†√†¬†7. Derni√®re modification le 02 janvier 2023 √† 14:31.

        Je pense que ce bout du texte n'est pas un souci. La GPL a aussi un la√Įus sur ses buts, mais ce qui compte plus c'est la partie "terms and condition".

        La, les conditions sont relativement claires (sauf 1). Ensuite, c'est sur que c'est mal fagoté, et il y a quand même assez rapidement des problèmes.

        Par exemple, tu es une assoce qui proposent des clubs de lecture dans les prisons ? Tu peux pas l'utiliser, parce que tu bosses avec l'administration pénitentiaire, donc la régle 4 s'applique sans doute.

        Tu es une librairie de quartier, tu peux pas sauf si ta librairie est une coopérative. Par exemple, Violette and Co a fermé, mais avait 2 propriétaires qui ont pris leur retraite, et je suppose qu'il y avait aussi des salariés. Les proprios n'auraient pas pu utiliser le logiciel, vu que c'était pas une association (que je sache).

        Une assoce de droit local d'Alsace Moselle (comme Debian France pendant un temps) n'aurait pas pu, vu que c'est pas des assoces à but non lucratif (ou du moins, je suppose qu'il y a une incertitude sur l’appellation, vu que visiblement, le droit a changé depuis une vingtaine d'années).

        Par contre, les universités US qui sont des pompes à fric et clairement pas dans la catégorie "non for profit", ça passe crème.

        Et bon, la clause 1 est pas clair. "An individual person, laboring for themselves". Est ce que si tu es salarié, tu n'as pas le droit ? Si tu es freelance, tu as le droit ? Et si c'est le cas, dans quel idéologie est ce qu'être freelance est anti capitaliste ?

        Et fondamentalement, ça veut aussi dire que tu ne pas payé quelqu'un pour faire le travail pour toi. Par exemple, pas le droit de sponsoriser le logiciel pour rajouter spécifiquement une fonctionnalité. Sauf qu'il y a un patreon et un opencollective qui n'ont pas l'air d'aller vers une assoce mais vers la personne qui a codé le soft.

    • [^] # Re: Non open source

      Post√©¬†par¬† . √Čvalu√©¬†√†¬†-9. Derni√®re modification le 02 janvier 2023 √† 00:05.

      sauf à ignorer la définition canonique de l'OSI.

      peut-être que l'on s'en tape des canons de l'OSI, on peut faire du code librement repartageable sans passer par une organisation sponsorisée par les pires compagnies capitalistes : google, microsoft, twitter, cisco, bloomberg…

      https://opensource.org/corporate-sponsors-support

      et qu'on peut donc se donner des définitions avec des mots du dictionnaire ("libre", "ouvert", "open source") sans avoir besoin de l'aval de ces gens.

      Bref, c'est juste deux mondes antagonistes qui s'affrontent…

      ¬ę Le pouvoir des Tripodes d√©pendait de la r√©signation des hommes √† l'esclavage. ¬Ľ -- John Christopher

      • [^] # Re: Non open source

        Post√©¬†par¬† (site web personnel, Mastodon) . √Čvalu√©¬†√†¬†6.

        on peut faire du code librement repartageable sans passer par une organisation sponsorisée par les pires compagnies capitalistes

        Le point n'est pas les sponsors mais le fait que ce n'est pas ¬ę¬†librement repartageable¬†¬Ľ justement¬†!

        ‚ÄúIt is seldom that liberty of any kind is lost all at once.‚ÄĚ ‚Äē David Hume

      • [^] # Re: Non open source

        Post√©¬†par¬† . √Čvalu√©¬†√†¬†4.

        et qu'on peut donc se donner des définitions avec des mots du dictionnaire ("libre", "ouvert", "open source") sans avoir besoin de l'aval de ces gens.

        Dans un contexte de logiciel, c'est un appel à la notion de logiciel libre. C'est une volonté de créer de la confusion. C'est malveillant et c'est bien pour ça que c'est critiquable et critiqué.

        Mais c'est aussi assez b√™te comme proc√©d√©. J'y vois tr√®s clairement la volont√© d'amalgamer ¬ę‚ÄĮlibre‚ÄĮ¬Ľ avec ¬ę‚ÄĮen accord avec ma morale‚ÄĮ¬Ľ. C'est un comportement tr√®s r√©pandu, mais particuli√®rement pas malin ici.

        S'amalgamer au logiciel libre, c'est s'amalgamer √† ce milieu o√Ļ les GAFAM capitalistes sont tr√®s influents et tr√®s importants. Pourquoi ne pas simplement dire que c'est un logiciel anti-capitaliste par exemple‚ÄĮ? Non seulement √ßa distingue de ce capitalisme1, mais √ßa permet de mettre en lumi√®re leur combat (ce qui semble √™tre l'objectif quand on cr√©e une licence justement pour √ßa).

        Aussi quitte à ne pas reprendre les définitions du milieu proposer les siennes pour entre autres, expliquer ce qu'ils veulent dire par là semble un minimum et permet encore une fois de parler de leurs idées ça devrait leur plaire.


        1. il est important de comprendre que le logiciel libre s'il peut √™tre vu comme un partage proche de l'anarchisme peut aussi √™tre vu comme le graal de la concurrence ¬ę‚ÄĮlibre et non fauss√©e‚ÄĮ¬Ľ ch√®re aux lib√©raux (et qui satisfait les capitalistes capables d'√©liminer la concurrence autrement)¬†‚Ü©

        https://linuxfr.org/users/barmic/journaux/y-en-a-marre-de-ce-gros-troll

      • [^] # Re: Non open source

        Post√©¬†par¬† (site web personnel) . √Čvalu√©¬†√†¬†6.

        peut-être que l'on s'en tape des canons de l'OSI

        Pas vraiment, non. Les conditions d'une licence ne servent que si on peut les défendre devant un tribunal, et le fait de tenter de tromper quelqu'un (par exemple, en reprenant le mot pour lui donner un sens contraire) peut nuire au but premier de la licence. Par exemple, dire que quelque chose est open source quand ça ne corresponds pas à l'idée que la majorité du secteur se fait du concept depuis des années.

        Bien sur, il y a des cas ou l'incertitude juridique est utilisé comme une arme, mais personne ne gagne à ça sur le long terme.

        (parce que je suis assez vieux pour me souvenir du FUD de Microsoft et d'autres sur le sujet)

        sans passer par une organisation sponsorisée par les pires
        compagnies capitalistes

        Au contraire de la FSF, qui aligne PIA (la boite qui a détruit freenode), Alibaba (l'équivalent d'Amazon en chine), NEC (qui posséde Avaloc, qui vends des logiciels aux banques). Ou si on va voir plus dans le passé, on retrouve Google, IBM, HP.

        et qu'on peut donc se donner des définitions avec des mots du
        dictionnaire ("libre", "ouvert", "open source") sans avoir
        besoin de l'aval de ces gens.

        Tu veux dire, comme dans 1984 ?

        Et pis, c'est qui ce "on", parce que je pense que la majorité de la communauté du libre justement s'attachent aux instances en place.

        Bref, c'est juste deux mondes antagonistes qui s'affrontent…

        Pas vraiment. La, c'est juste ce que j’appellerais de l'open washing. C'est un souci quand une grande boite le fait, c'est un souci quand des devs sans le sou le font, car le souci n'est pas qu'une grande boite le fasse, mais que ça aille contre les combats menés par la communauté du libre depuis des années.

        Personne n'y gagne si les mots "logiciel libres" ou "open source" ne veulent plus rien dire.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.