DADVSI : dernières nouvelles du passage en force

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
0
13
juin
2006
Justice
Alors qu'une réunion du groupe UMP doit se tenir mercredi après-midi et pourrait décider le passage en force de la loi DADVSI, dans le cadre d'une commission mixte paritaire (composée de 7 députés et 7 sénateurs, opaque), au lieu d'une seconde lecture (démocratique) comme l'avait promis le ministre de la culture au nom du gouvernement, l'actualité autour de DADVSI et des DRM est plutôt chargée.

Vendredi après-midi, après s'être fait refuser par les gendarmes l'accès aux abords de Matignon où il apportait les 165.000 signatures individuelles (et plus de 1000 signatures collectives) à la pétition EUCD.info, Richard Stallman, père-fondateur du projet GNU, a participé à une flash-mob du collectif StopDRM. Ce sont près de 150 personnes qui ont pacifiquement pris d'assaut la FNAC Montparnasse, afin de manifester leur mécontentement, notamment par le boycott des produits infectés par des systèmes de gestion numériques de restrictions (DRM). (D'autres actions d'information et de protestation se sont tenues à travers la France, à Dijon, Toulouse et sur les Champs-Elysées notamment...).

L'APRIL et les membres des collectifs EUCD.info et StopDRM.info ont exprimé leur mécontentement face au traitement qui était réservé à Stallman et aux 165.000 citoyens signataires de la pétition. Cette surdité apparente de l'exécutif est somme-toute symptomatique du mépris exprimé envers les utilisateurs et les auteurs de logiciels libres en particulier et les internautes en général, au cours de l'examen de la loi DADVSI.

Il ne reste donc que quelques heures avant la réunion de groupe pour appeler les responsables politiques (députés, présidents de groupes parlementaires, présidentiables...). Cinq minutes suffisent à leur exposer la situation et à les exhorter à prendre publiquement position en faveur d'une seconde lecture, afin de faire honneur à la démocratie !

(voir la suite pour les coordonnées téléphoniques des groupes politiques et des présidentiables)

Mise à jour : CyrrusSmith sollicite rapidement de l'aide pour rédiger une note de synthèse à ce sujet.


B. Accoyer, président du groupe UMP à l'Assemblée : 01.40.63.63.77 / 04.50.23.86.33
J-M. Ayrault, président du groupe Soc. à l'Assemblée : 01.40.63.67.29 / 02.40.43.13.18
A. Bocquet, président du groupe CRC à l'Assemblée : 01.40.63.60.90 / 03.27.27.86.40

Siège de l'UMP, parti de N. Sarkozy : 01.40.76.60.00
S. Royal : 01.40.63.93.23 / 05.49.29.18.19
D. Strauss-Kahn : 01.40.63.68.48 / 01.34.04.04.00
F. Bayrou : 01.53.59.20.00 / 05.59.30.61.91
M-G. Buffet : 01.42.35.71.97

La liste des députés classés par département, ainsi que leurs numéros de téléphone :
http://www.ffii.org/~gibuskro/meplist/mon_depute.html
  • # c'est ainsi que la France se fout de l'industrie informatique

    Posté par . Évalué à 5.

    j'insiste

    c'est le traitement réservé à toute la filiale informatique et ses professionnels en France.
    • [^] # Re: c'est ainsi que la France se fout de l'industrie informatique

      Posté par . Évalué à 5.

      Mmmm, tu veux dire la filière ? Sinon, je ne comprends pas ce que tu veux dire.
      • [^] # Re: c'est ainsi que la France se fout de l'industrie informatique

        Posté par . Évalué à 10.

        J'ai la mauvaise impression que le gouvernement Français est en train de faire nimporte quoi avant les prochaines elections...

        Tant qu'on ne brûle pas des voitures et qu'on ne pose pas des bombes dans les commissariats, on n'est pas écouté.
        • [^] # Re: c'est ainsi que la France se fout de l'industrie informatique

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          La presse a t elle été informée/sensibilisée à l'histoire de RMS ?
          • [^] # Re: c'est ainsi que la France se fout de l'industrie informatique

            Posté par . Évalué à -9.

            T'es un petit malin toi.

            Effectivement, il faudrait faire un groupe d'information pour informer la presse qui informe le reste. Ce serait la presse de la presse. Mais il ne faut pas oublier d'informer la presse de la presse. Il faudrait créer la presse de la presse de la presse. Ça va coûter cher, mais c'est une nécessité nationale pour la viabilité de notre démocratie. Donc, on en fait un service public, comme c'est déjà pas mal le cas, et on investit des impôts dedans.

            Malheureusement, et malgré qu'on ait créé même la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse de la presse, on n'y parvient pas ! une seule explication possible : on manque de moyens pour effectuer le service public !

            C'est très probablement ârce que les fonctionnaires assurant avec une abnégation et un dévouement extraordinaires ne sont pas assez payés pour être motivés…

            Au delà de la caricature : Quand est-ce qu'on cessera toutes ces conneries administratives et qu'on se focalisera sur l"efficacité ?

            Les monopoles, que ce soit des grands groupes ou de l'État, c'est rarement gage d'efficacité. Cf l'Histoire.
            • [^] # Re: c'est ainsi que la France se fout de l'industrie informatique

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              Les monopoles, que ce soit des grands groupes ou de l'État, c'est rarement gage d'efficacité. Cf l'Histoire.

              Il y a des domaines où les monopoles ont été créés pour compenser l'inefficacité de multiples intervenants. Typiquement l'énergie et le ferroviaire[*] en france, au siècle dernier.

              Relativiser...

              [*] PS merci de ne pas partir en troll sur l'efficacité de la SNCF - ça demanderais à regarder plus précisément qui décide/a décidé de quoi (et qui doit assumer derrière) entre les cadres SNCF et les dirigeants politiques...

              Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

              • [^] # Re: c'est ainsi que la France se fout de l'industrie informatique

                Posté par . Évalué à 3.

                cela marchais très bien les multiples société ferroviaire, c'est juste après la guerre de 1914 et l'avènement de la concurrence automobile qui poussa a la nationalisation en 1938.

                Coup de bol pour les propriétaires juste avant la 2 ème guerre mondiale. et 2 ème coup de bol pour les français cela a facilité la reconstruction après la guerre.

                http://perso.orange.fr/rubio.eric/historisncf.htm
              • [^] # Re: c'est ainsi que la France se fout de l'industrie informatique

                Posté par . Évalué à 3.

                Et tu ne t'es pas demandé pourquoi j'ai rajouté un «rarement» à ma dernière phrase.

                Je le sais bien qu'il y a des monopoles inévitables. Je suis contre une armée de mercenaires, par exemple. Ou la multiplication de ré"seau ferrés concurrents. Je ne suis pas con, il y avait surtout de l'ironie face à cette volonté de déployer des moyens alors que les journalistes ont pourrôle de s'informer eux-même et après les autres.

                T'as vraiment le moinssage facile.
                • [^] # Re: c'est ainsi que la France se fout de l'industrie informatique

                  Posté par . Évalué à 3.

                  ou peut être que tu t'es fais moinsser pour ton entrée en matière :
                  " T'es un petit malin toi" ça donne à ton message un ton aggressif.

                  La gent féminine, pas la "gente", pas de "e" ! La gent féminine ! Et ça se prononce comme "gens". Pas "jante".

          • [^] # Re: c'est ainsi que la France se fout de l'industrie informatique

            Posté par . Évalué à 4.

            De qui...?

            Le grand publique ne connait même pas son existance...!
          • [^] # Re: la France se fout de l'industrie informatique (entre autres ...)

            Posté par . Évalué à 10.

            La presse ? Mais elle s'en fout !
            C'est qui, R. Stallman pour le pékin (et le journaliste) moyen ? Il représente quoi en face du premier match de l'équipe de France, les gesticulations de M. Sarkozy, le début des épreuves du bac, la suppression de 15000 postes de fonctionnaires et tous ces sujets juteux et dégoulinant de banalité ou de sensationnalisme dont la presse et ses lecteurs sont si friands.

            Un peu dégouté, moi ...
          • [^] # Re: c'est ainsi que la France se fout de l'industrie informatique

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            Mon papa m'a dit qu'il avait entendu sur France Info qu'un représentant du logiciel libre avait été reçu à Matignon.

            J'ai demandé "Richard Stallman ?" et il a répondu "Oui un nom comme ça".

            Je lui ai dis qu'à priori il n'avait justement pas été reçu... Pas plus d'info, mais bref apparement ils en ont touché un mot à la radio.
          • [^] # Re: c'est ainsi que la France se fout de l'industrie informatique

            Posté par . Évalué à 5.

            rien dans la presse généraliste...
            ils se réveilleront peut-être après que la loi ait été adoptée!

            assistons-nous à la mise en place d'une dictature en France?

            ça devient vraiment vomitif tellement c'est cinique!!!
          • [^] # Re: c'est ainsi que la France se fout de l'industrie informatique

            Posté par . Évalué à -10.

            RMS, désolé, mais ce n'est qu'un ricain barbu qui n'a rien à foutre là.
            Ce type me les brise tellement il est impossible qu'il constitue un porte parole crédible pour des militants en bute avec le gouvernement français fût-il à l'origine de ce qui motive l'agitation actuelle, à savoir le logiciel libre.

            Les premiers concernés ici devraient être les associations militante (avec l'APRIL en premier lieu) et les sociétés qui fondent leur gagne pain sur le libre (Mandriva en l'occurence qui est, rappelons le, la dernière société commerciale européenne fournissant une distribution d'un produit libre phare à savoir Linux). Je pense que ces entités disposent de représentants bien plus à la page et au coeur du problème que l'hurluberlu qui occupe ses journées à préfixer de GNU/ tous les mots de son vocabulaire.
            • [^] # Re: c'est ainsi que la France se fout de l'industrie informatique

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              > RMS, désolé, mais ce n'est qu'un ricain barbu qui n'a rien à foutre là.

              Ce "ricain barbu" a "seulement" :
              - créé la licence GPL (1, 2, 3) + LGPL
              - se bat contre toute forme de restriction de la liberté en informatique
              - est extrêmement radical dans ses actions (GNU/linux, etc...)

              Enfin, on peux ne pas l'aimer pour la forme, mais sur le fond il a bien raison...

              On a eu nos grands hommes pour défendre la liberté, les droits de l'homme, etc...

              Les américains sont en passe d'avoir la même (un prophète ?) chose pour les libertés en informatique.

              Je pense qu'au regarde de l'histoire, on aura surement honte de ces dernières années de république bananière (alias dictature qui n'en porte pas le nom) où les groupes d'intérêt privés font la loi.

              Il n'empêche que quand RMS gueule que ce devrait être le peuple qui devrait avoir le pouvoir dans les urnes et que les politiques devraient faire profil bas, et bien il a bien raison...
              • [^] # Re: c'est ainsi que la France se fout de l'industrie informatique

                Posté par . Évalué à -5.

                > Ce "ricain barbu" a "seulement" :
                > - créé la licence GPL (1, 2, 3) + LGPL
                Et ? Tu fais du fétichisme des licences ? Inventer un bon concept (même révolutionnaire) de licence d'utilisation dans le domaine de l'informatique transforme quelqu'un en icône ?

                > - se bat contre toute forme de restriction de la liberté en informatique
                Toi aussi et moi aussi j'espère

                > - est extrêmement radical dans ses actions (GNU/linux, etc...)
                Et ça c'est bien ? Pas d'accord. Au passage, je ne savais pas que Stallman avait des actions Linux ou etc.

                > Enfin, on peux ne pas l'aimer pour la forme, mais sur le fond il a bien raison...
                Certe.

                > On a eu nos grands hommes pour défendre la liberté, les droits de l'homme, etc...
                >
                > Les américains sont en passe d'avoir la même (un prophète ?) chose pour les libertés en informatique.
                Carrément ! Entre le moinssage à l'extrème de mon post précédent et ce début de mystique délirante, je pense que ceci sera ma dernière intervention.

                > Je pense qu'au regarde de l'histoire, on aura surement honte de ces dernières années de république bananière (alias dictature qui n'en porte pas le nom) où les groupes d'intérêt privés font la loi.
                Bon, pour rester à ce niveau de réflexion, disons que je ne savais que la France était un pays producteur de bananes.

                > Il n'empêche que quand RMS gueule que ce devrait être le peuple qui devrait avoir le pouvoir dans les urnes et que les politiques devraient faire profil bas, et bien il a bien raison...
                J'emmerde RMS quand il donne son opinion sur ce que devrait être ma vie. Quelle que soit cette opinion d'ailleurs.
            • [^] # Re: c'est ainsi que la France se fout de l'industrie informatique

              Posté par . Évalué à 7.

              RMS, désolé, mais ce n'est qu'un ricain barbu qui n'a rien à foutre là.


              C'est vrai que l'américain Bill Gates a au moins fait l'effort de se raser avant d'être reçu en grandes pompes par Jacques Chirac ou Nicolas Sarkozy...
              • [^] # Re: c'est ainsi que la France se fout de l'industrie informatique

                Posté par . Évalué à 0.

                Où ai-je dit que j'appréciais que Chirac ou Sarkozy se comportent en épiciers qui choisissent les fournisseurs (les mauvais en plus) à ma place ? Le fait qu'on déroule le tapis rouge à un producteur multinational d'entrée de gamme justifie-t-il que je dusse aimer être représenté par un type que je n'apprécie pas et qui n'est pas européen alors qu'à mon sens lutter contre le DADVSI revient à défendre l'économie informatique européenne (par le biais du libre) ?
                • [^] # Re: c'est ainsi que la France se fout de l'industrie informatique

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Le fait qu'on déroule le tapis rouge à un producteur multinational d'entrée de gamme justifie-t-il que je dusse aimer être représenté par un type que je n'apprécie pas et qui n'est pas européen
                  Aucunement. Mais ce qu'on ne peut pas reprocher à RMS c'est qu'il s'implique totalement.

                  alors qu'à mon sens lutter contre le DADVSI revient à défendre l'économie informatique européenne (par le biais du libre)
                  En effet. Qu'en sera-t-il quand les autres pays européens feront l'erreur de faire passer une telle loi ?
                  Il ne faut également pas oublier que le kernel a été développé par un finlandais.
                  • [^] # Re: c'est ainsi que la France se fout de l'industrie informatique

                    Posté par . Évalué à 1.

                    > Aucunement. Mais ce qu'on ne peut pas reprocher à RMS c'est qu'il s'implique totalement.
                    Je ne lui reproche rien quant au fond, et la forme n'est pas le sujet. Cependant, il ne faut pas déplorer que nos instances politiques refusent de recevoir un représentant qui n'est lié à l'Europe ou à la France ni de près ni de loin. Mets toi à la place d'un responsable politique qui reçoit contestation sur l'une de ses décisions et qui se voit présenter un interlocuteur qui ne subira pas les conséquences de telles décision, qui par ailleurs est ressortissant d'un autre pays dont l'image est pour le moins brouillée actuellement et qui ne présente aucune notoriété utile à des fins électorales. Personnellement, si j'étais dans ce cas, j'envoie bouler l'individu sans même me pencher sur son problème.
                    Hors critique de RMS, il faut avouer tout de même qu'il n'est pas représentatif de vos préoccupation (du point de vue de nos hommes politiques), et en le critiquant, il ne l'est même pas des miennes (dans l'absolu) sachant que je n'ai pas de passion ni de gourou. On ne peut donc pas s'étonner qu'il se fasse jeter en essayant d'influencer les décisions prises en France.

                    > En effet. Qu'en sera-t-il quand les autres pays européens feront l'erreur de faire passer une telle loi ?
                    > Il ne faut également pas oublier que le kernel a été développé par un finlandais.
                    Ils le feront probablement et ce n'est pas avec Stallman qu'on les en empêchera. C'est tout ce que je dis. Quant au Finlandais en question, il a déjà posé les bases d'une possible indépendance de l'Europe dans le domaine informatique ce que j'estime déjà énorme pour un informaticien. Maintenant c'est aux hommes politiques et aux militants de s'apercevoir de cette opportunité et de l'exploiter.

                    Conclusion : chacun son boulot et les choses seront mieux faites :
                    - RMS est un excellent philosophe dans son domaine mais s'il veut militer, c'est peut-être aux USA qu'il a le plus de chance d'arriver à quelque chose.
                    - Les informaticiens en Europe ont construit un OS qui assure et je ne pense pas que celui-ci ainsi que les applications qui le font vivre souffrent de la comparaison avec les produits commerciaux hors Europe (suivez mon regard).
                    - Les hommes politiques sont des ânes (sur certains points) et il reste aux militant à militer pour régler ce malentendu.
                    - Les utilisateurs avertis et les professionnels ont (statistiquement) déjà fait leur choix. Il est clair qu'il reste des types qui préfèrent payer cher, galérer avec des DRM et des virus, pour un produit d'entrée de gamme qui marche comme un produit d'entrée de gamme, qui fournit du travail hors de l'Europe et équipé d'une pauvre logithèque plutôt que d'adopter un produit largement moins cher (je ne dis pas gratuit), sans DRM, sans virus (sources ouvertes oblige), luxueux, qui ne plante que très rarement, potentiellement européen (Cf. Mandriva) et fourni avec une logithèque monstrueuse (qui trouve Photoshop avec son Windows XP de base ? Moi j'ai Gimp d'entrée avec ma Mandriva).

                    Chacun sa vie mais ne pourrissez pas la mienne que ce soit avec GNU/RMS ou avec Microsoft.
                    • [^] # Re: c'est ainsi que la France se fout de l'industrie informatique

                      Posté par . Évalué à 3.

                      "Je ne lui reproche rien quant au fond, et la forme n'est pas le sujet. Cependant..."
                      les instances politiques ne veulent surtout pas écouter ce qu'on a à dire, ce que le peuple a à dire, elles se foutent pas mal que RMS soit présent ou non!
                      leurs seules motivations sont financières et évidement de ce côté on n'a pas grand chose à leur offrir (dans le court terme j'endends)

                      "Stallman...", "Finlandais..."
                      heu... quel rapport avec le sujet?

                      "Les informaticiens en Europe ont construit un OS qui assure..."
                      t'es complètement à l'ouest garçon, c'est pas parceque Linus à initié Linux que c'est un OS "Européen", c'est un OS mondial, depuis le début!
                      de plus il n'y a pas que des informaticiens qui participent au développement d'un OS

                      "bla, bla... le reste"
                      et la france aux français? c'est ça?
            • [^] # Re: c'est ainsi que la France se fout de l'industrie informatique

              Posté par . Évalué à 0.

              Je ne reviens pas sur la forme du post qui me semble déplorable, néanmoins, sur le fond, je suis on ne peut plus d'accord.
              Ce n'est pas à un américain de venir apporter cette pétition, des associations françaises et/ou européennes, la société Mandriva, certaines SII qui profitent de GNU/Linux, ...
  • # Quel message???

    Posté par . Évalué à 6.

    On nous dit on est en démocratie; on nous dit qu'on nous écoute...
    Quel message on envoie aux gens?
    Quand un recourd légal à la pétition est mis en place, qu'un groupe, n'ayant aucune velléité de nuire, se presente...
    Mais ou on va...
    • [^] # Re: Quel message???

      Posté par . Évalué à 6.


      un groupe, n'ayant aucune velléité de nuire, se présente


      et est accueilli par les CRS...
    • [^] # Re: Quel message???

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      En démocratie ? Je crois que depuis quelques années, c'est l'ENArchie qui sévit, le bas peuple n'a pas son mot à dire....

      Plutôt que de dire que le gouvernement n'écoute pas la filiaire informatique, pourquoi ne pas dire qu'il n'écoute personne quelque soit le sujet ?...

      Tous unis contre le despotisme anti-démocratique de la république bananière française !
      • [^] # Re: Quel message???

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je comprends pas comment un tel concentré de n'importe quoi obtient un score si élevé sur linuxfr.

        Ok, le système politique français est pas parfait, mais de la à utiliser des termes comme déspotisme, il y a quand même un fossé!!

        - "Le gouvernement n'écoute personne!!!!" : on a tendance à se focaliser sur les décisions qui nous plaisent pas, du coup on a l'impression que le gouvernement est en guerre contre nous. Le problème, c'est que la politique, c'est le compromis, et quand on prend une décision, il y a forcément des mécontents.

        -L'ENArchie!! Ok, un petit peu de diversité ne ferait pas de mal, mais au moins, on a des gens qui savent ce qu'ils font. Comparez cinq minutes à ce qui se fait outre atlantique et vous verrez que la situation n'est pas si mauvaise.
        • [^] # Re: Quel message???

          Posté par . Évalué à 3.


          Je comprends pas comment un tel concentré de n'importe quoi obtient un score si élevé sur linuxfr.


          La réponse est dans la question.
          • [^] # Re: Quel message???

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Hum, j'ai une autre traduction :
            - tu n'a pas du regarder les débats a l'assemblée (comme beaucoup de monde ici)
            - tu n'a pas du regarder en détail tous les coups de poignards dans la constitution et les institutions lors du débat de DADVSI

            Beaucoup de gens ici, on du vomir en regardant leurs dernières illusions sur le système politique s'envoler...

            Personnellement, avant j'aurais été défendre mon pays, maintenant je risque d'avoir la même politique que les iraniens :
            prier qu'une météorite/missile perdu tombe là où il faut pour faire un nettoyage par le vide...

            Plus sérieusement, des types on fait la révolution française pour nous et plus de deux guerres sanglantes après, des soixantehuitards nous fusillent le tout par leur incompétence/manque d'étique/etc...

            Il y en as qui doivent se retourner dans leur tombe, surtout un certains chales qui sert de cautions aux conneries du gouvernement actuel (enfin, on entant plus parler de gaulisme ces derniers temps...)

            Sans parler de la gestion désastreuse du gouvernement qui est incapable de faire des coupes budgétaire là où il faut...
            (franchement une armée et des missiles plus sophistiqués, on s'en tape, on a "juste" besoin de notre arme de dissuasion et c'est tout)
            La gestion de ministaire déplorable, dernier en europe pour la rentabilité du recouvrement des impôts, alors qu'on dois être dans le top 5 des pays qui taxent le plus...

            Bref, on va attendre sagement que ces imbéciles (sans idée/créativité) partent a la retraite avec un état en cessation de payement pour réformer les choses...

            Ce qui me désole, c'est qu'on va devoir aller dans le mur, puis ramasser les pots cassés, alors qu'il serait tellement simple de réformer...

            Et qu'on me parle pas de réforme des fonctionnaires impossible, la mutation obligatoire c'est possible je pense...
            (dégraissage, puis ré-affectation dans les services en manque plus tard)

            En plus au passage on ferait des économies en envoyant en province des fonctionnaires qui coûtent la peau des fesses sur paris...
            • [^] # Re: Quel message???

              Posté par . Évalué à 4.

              Bien que je sois globalement d'accord avec le post quelquechose me gene :
              la mutation obligatoire c'est possible je pense...
              Donc les fonctionnaires n'ont pas le droit de choisir où ils vont vivre?
              Déja que dans certains branches non ...
              Il ne faut pas aller d'un extreme à l'autre.

              On a plein de fonctionnaire, soit , changeons les conditions des nouveaux arrivants (ceux qui sont dans la place ont signé pour quelquechose , c'est l'état qui a fait la connerie de leurs proposer, c'est pas a eux seul de supporter les conneries de l'état), et faison en sorte que les fonctionnaires soit globalement plus utile ( c'est a dire , qu'ils font ce pourquoi ils sont payés, et qu'il n'y ait plus le jeux politique actuel 'ah tu es bien aimé par le cadre qui s'entend bien avec le chef du conseil régional , tu peux arriver à 10h et rien glander' alors que les autres bossent :( )
            • [^] # Re: Quel message???

              Posté par . Évalué à 2.

              Bien que je sois globalement d'accord avec toi (pour paraphraser le message précédent), je te pris de gérer tes problèmes tout seul chez toi. La province je ne sais pas vraiment ce que c'est, mais si Toulouse en fait partie, je te rassure, des fonctionnaires on en a plein aussi et il n'est pas utile de nous envoyer les tiens.
              Et je confirme, la mutation obligatoire est une horreur que je ne souhaite à personne.

              Pour continuer sur ta vision crasseuse de la France, il est clair qu'un prof toulousain débutant va forcément atterrir là où personne ne veut aller, c'est-à-dire par chez toi dans un quartier forcément des plus moisis. Le problème ? Tu vas vivre comme un con dans un endroit nordique que tu n'as pas choisi, tu perds ton club de rugby et ton rugby, ta femme déprime, tu ne peux plus te déplacer en moto pour éviter les bouchons été comme hiver, tu perds la plage à 3/4 d'heures l'été et la montagne à 1 heure l'hivers, tu ne vas plus voir ta famille en Espagne tous les mois, tu ne sors plus la nuit jusqu'à 8h du matin, ... En même temps, le prof en fin de carrière plein de points jusqu'au menton s'installe ici parce qu'il a ces points, c'est un triste, vieux, non rugbyman, équipé d'un monospace comme il se doit, qui gueule parce qu'on fait du bruit la nuit rue de la Colombette, qui fait du ski par snobisme et à condition qu'il y ait la queue au télésiège, ... Et nous on on perd un copain et on subit ce mec.

              Alors ta mobilité forcée des fonctionnaires et tes velléités d'envoyer tes déchets nucléaires hors du nombril de la planète qu'est le lieu où tu crèches je les sens que très moyennement.
              • [^] # Re: Quel message???

                Posté par . Évalué à 1.

                équipé d'un monospace comme il se doit, qui gueule parce qu'on fait du bruit la nuit rue de la Colombette


                :D pourquoi je sens que c'est du vêcu ça ??
                • [^] # Re: Quel message???

                  Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                  Hum petite précision, j'ai pas dit qu'il fallait les envoyer a l'autre bout de la France...

                  Ce que je pense est que si on a pas besoin d'autant de fonctionnaire, autant les vider de leur services, restructurer et les mettre ailleur...

                  Que je sache ils ont un salaire a vie, alors bon modulo éviter un déracinement, on ne leur demande pas leur avis si il vont être muté du service de l'anpe (au hazard) pour être muté au service de la répression du travail au noir...

                  Un petit chiffre, que vous le sachiez, les sommes totales qui partent dans la recherche d'un emplois pour un chômeur tournent a 30000¤ par chômeur et par an !!!

                  Franchement a ce tarif là, on pourait lancer une politique de grand chantier et les payer 25k¤/an et on ferait même des économies !!!
    • [^] # Re: Quel message???

      Posté par . Évalué à -2.

      ben on va droit dans le mur ...
      vu comment ca c'est passer avec le CPE ... je crois pas que ca bougera dans le bon sens ...
      on nous ecoute ... mais ca change rien du tout ... vla la democratie :(
      • [^] # augmenter les pouvoir du parlement européen

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Pour ce qui est du déficit de démocratie, il a commencé dans les institution européennes.

        Du coup pour ne pas faire que raler, et tant pis si cela ne parait nis sage ni réaliste, après en avoir parlé avec quelques amis de la communauté du libre voila ce que je lance.

        http://www.predoenea.org/demoparl/pouvparl.html

        Avec un forum là:
        http://www.predoenea.org/demoparl/forum/index.php

        La présentation est primitive. pas le temps aujourd'huis de faire mieux.

        Mais dans le courant de la semaine avec les suggestions de tout ceux qui veulent participer cela va s'améliorer.
        • [^] # Re: augmenter les pouvoir du parlement européen

          Posté par . Évalué à 6.

          Pour ce qui est du déficit de démocratie, il a commencé dans les institution européennes.


          Facile de blâmer l'Europe, mais dans le contexte du DADVSI, le plus gros problème vient bien du gouvernement Français et non de l'Europe.

          Et le déficite démocratique Européen en lui même découle du comportement des différents états constituant l'Union Européenne.

          L'Europe à un problème, mais la source de ce problème est bien chez ceux qui ont fait l'Europe. Pour corriger l'Europe, il faut aussi d'abord corriger les états membres.
          • [^] # Re: augmenter les pouvoir du parlement européen

            Posté par . Évalué à 3.

            Je suis d'accord avec toi jusqu'a un certain point. Parceque là on en revient à l'histoire de l'oeuf de de la poule. Ici en l'occurence qui doit prendre les problèmes à bras le corp? L'Europe ou les Etats membres? Problème épineux...
            • [^] # Re: augmenter les pouvoir du parlement européen

              Posté par . Évalué à 10.

              Bonne question, mais la réponse n'est pas si épineuse que cela.

              Il est 25 fois plus facile de réformer notre république (en gros il suffit qu'un candidat pour 2007 présente un projet cohérent et remporte l'adhésion d'environ 20% des votants au premier tour et gagne au second tour) que de trouver un consensus (déà au niveau national, ca semble niveau impossible) pour réformer l'Union européenne, bloquée à la case Maastricht-Nice.

              De plus, une réforme à l'échelle nationale, si elle rétablissait la confiance en la démocratie, aurait un effet d'entraînement pour une réforme à l'échelle européenne.

              C'est donc bien par la France qu'il faut commencer.
        • [^] # Re: augmenter les pouvoir du parlement européen

          Posté par . Évalué à 10.

          Pour ce qui est du déficit de démocratie, il a commencé dans les institution européennes.

          Contre-vérité flagrante.
          La constitution anti-démocratique de Debré/De Gaulle date de 1958.
          Lire "Le coup d'État permanent", la magnifique analyse de Francois Mitterand.
          Comment la CEE qui avait alors 1 an aurait pu avoir le moindre commencement de début d'influence dans cette affaire ?
          C'est l'inverse qui est vrai. La France a contaminé les institutions européennes par son jacobinisme autoritaire et exigé en 1957 que le parlement européen ne soit pas élu (ce seront des députés nationaux qui viendront y faire de la figuration) et n'ait aucun pouvoir. Ce n'est que par la suite qu'on a pu remonter la pente.


          La présentation est primitive. pas le temps aujourd'huis de faire mieux.
          Ce n'est pas la présentation qui m'inquiète, c'est le contenu :

          * tu ne désires aborder qu'un seul point ("plus de pouvoirs au parlement européen") donc si je comprends bien, sur tous les autres points on en resterait à Maastricht-Nice, c'est bien ca ? Géniale comme idée. Puisque les avancées du TCE étaient insuffisantes, contentons-nous d'une fraction de celles-ci. Cherchez l'erreur de logique...

          * que le parlement élu ait la primauté sur la commission ? Cela ne veut rien dire vu qu'ils ne font pas la même chose. La commission, c'est l'éxécutif et la gardienne des traités (qui ont été décidés non par elle, mais par les États) ; le parlement, c'est le législatif et le contrôle démocratique. Surtout, la commission européenne a beaucoup moins de pouvoirs que ce que l'on fantasme en France. Surtout celle de Barroso qui est très très servile face au Conseil. Ce sont les États réduits à leurs gouvernements discutant entre eux, qui sont les véritables maitres du jeu (Lire "Les maitres de l'Europe" de Jean Quatremer), et c'est donc là qu'il faut porter l'estocade. Aussi le plus important à réaliser, c'est : extension du vote à la majorité qualifiée au conseil, limitation effective des possibilités de véto d'un petit nombre d'États, élaboration des traités par une Convention ouverte transparente et démocratique plutôt que par un conclave diplomatique de chefs d'États qui aboutit forcément à un massacre comme à Nice, encourager la formation d'un dialogue social et d'une opinion publique européenne, affirmation de droits à l'échelle communautaire. En plus ce tout ceci qui figurait dans le TCE : création d'un impôt européen (pour éviter les empoignades catastrophiques et régulières sur le budget de l'UE) et d'un référendum pan-européen pour ratifier les traités qui du coup pourraient être plus ambitieux et plus satisfaisants (voir http://www.taurillon.org/article.php3?id_article=796 pour les modalités détaillées).
          • [^] # Re: augmenter les pouvoir du parlement européen

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Dans le cas actuel de DADVSI, l'europe DEVAIT fournir une étude de l'impact de la mesure dans les pays l'ayant adopté (à charge et à décharge).
            Or cette étude n'a pas été faite, elle ne peut donc pas montrer aux politiques des pays les avantages (bénéfices) et les écueils (inconvénients) de cette mesure imposée aux parlements nationaux.
            Effectivement, il n'est pas normal que certains téléchargent comme des porcs et il faut tenter de réguler le phénomène, mais il n'est pas normal que seulement les ipods puissent lire (sans bidouille) les fichiers de itunes.

            On peut effectivement se flageller en disans que c'est notre grande faute et appeler à voter pour un 'moins-pire-que-les-autres' en 2007 (mais le problème est que le moins pire, ben... comment dire.....)

            Le phénomène actuel, et qui va s'amplifier, est une décision au niveau de l'europe (hors la représentativité des peuples) par des élites souvent nommées et non élues puis des ratifications 'parfois-forcées' par le parlement européen puis ensuite des ratifications 'plus-ou-moins-libres' par les parlements nationaux. Soit 2 niveaux de lobbying différent, que ne peuvent se permettre que ceux qui ont des moyens financiers conséquent (ce qui supprime la notion d'égalité).

            Ainsi les peuples d'europe n'ont pas loisirs de "donner leur opinion" sur les traités en cours s'ils sont signés par 'ceux-qui-savent-ce-qui-est-bon-pour-nous' (ce qui supprime la notion d'égalité).

            Dans le phénomène europe actuel, il pourrait y avoir du très bon (en refléchissant à plus de 20 pays, on peut toujours trouver des solutions plus intelligente qu'à 1 pays tout seul) mais cela implique une abnégation des élites politiques représentatives que je n'ai JAMAIS vu (sauf exception confirmant la règle) sur les 30 dernières années (ce qui supprime la notion de fraternité)

            En l'état actuel des choses, une partie de ce qui reste de l'europe ce sont les tractations de bas étages entre pays qui désirent tirer le plus possible et donner le moins possible, peu importe la construction européenne. C'est le principal reproche que je ferais aux TCE et traités existant : La normalisation des exceptions, le manque de volonté d'une VRAI unification législative, le manque de volonté d'une véritable démocratie européenne supranationale élues par les peuples "directement" et qui rendraient compte aux peuples directement. Ensuite, il y aurait les retranscriptions par les parlements nationaux.

            Et c'est ce manquement à notre devise nationale qui a fait la non ratification par la France.
            Oui à une concurrence libre et non faussée SI et SEULEMENT SI tous les pays ont le même environnement juridique et sociale. Je trouve dommage que des entreprises polonaises puissent faire travailler , sur le territoire français, des chauffeur polonais à moins de 1000 euros par mois pour des horaires de conduite en presque 3x8 pour une protection sociale misérable si elle existe. SAUF si les règlements européen obligeaient les pays communautaires à une harmonisation fiscale et sociale et à un vrai marché commun (sans produits réservés comme l'alcool le tabas l'essence etc.....)

            L'europe qui est présentée est celle de 80% des inconvénients pour 20% des avantages.
            • [^] # Re: augmenter les pouvoir du parlement européen

              Posté par . Évalué à -2.

              il n'est pas normal que seulement les ipods puissent lire (sans bidouille) les fichiers de itunes.

              et je suppose que tu trouves également anormal que les PS2 de Sony n'arrivent pas à faire tourner les jeux Game Boy Advance de Nintendo ?

              vivement une loi qui imposerait que les consoles ne puissent plus faire tourner que des jeux en Java, tiens, ça pourrait être drôle.
          • [^] # Re: augmenter les pouvoir du parlement européen

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            La constitution anti-démocratique de Debré/De Gaulle date de 1958. :
            L'djectif "anti-démocratique" n'engage que les opposants à cette constitution.

            Lire "Le coup d'État permanent", la magnifique analyse de Francois Mitterand. :
            Mitterrand en a bien profité de ce coup d'état permanent et il n'a rien changé à cette constitution. Donc, il s'est opposé à cette constitution quand elle allait contre ses intérêts mais s'en ai servi sans problème quand le moment adéquat est venu.
    • [^] # Re: Quel message???

      Posté par . Évalué à 7.

      Ils ont pris rendez vous combien de temps auparavant ?
      Si c'est moins d'un mois ça m'étonne pas.
      De plus, pour faire pression sur le ministre, il aurait été pas mal de prévenir la presse plus longtemps auparavant. Là c'est juste la veille et le jour même que j'entends parler de ça, alors que trainant régulièrement sur des sites "pro-logiciels libres", ça me surprend.

      Mais peut-être que cela a été fait...
      • [^] # Re: Quel message???

        Posté par . Évalué à 10.

        D'après l'article su EUCD.info http://eucd.info/index.php?2006/06/12/310-(...):

        Le docteur Stallman, (...), a donc été refoulé sans même pouvoir rencontrer les journalistes de l'AFP, de Sigma Presse et du Monde Informatique qui l'attendaient devant l'Hôtel Matignon. En compagnie de Richard Stallman, les membres d'EUCD.INFO ont alors décidé de dérouler la pétition EUCD.INFO dans la rue sous les objectifs d'une caméra d'Arte et des appareils photos des journalistes qui l'accompagnaient.

        Apparamment, la presse était au courant suffisamment longtemps à l'avance.

        A mon avis, c'est notre premier ministre qui ne mesure pas vraiment la hauteur des enjeux autour du logiciel libre.

        A moins qu'il ne la mesure trop bien : pourquoi a-t-il refoulé RMS à 100m de Matignon plutôt que d'envoyer un sous-sous-secrétaire l'accueillir dans la cour pour lui dire que le premier Ministre a pris toute la mesure de la situation, qu'il fera le nécessaire, donnez-moi lapétition-merci-jevaislatransmettreauministre et au revoir monsieur RMS, comme c'est certainement l'usage chez les diplomates ?
  • # Le journal correspondant...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    ...est à l'adresse : https://linuxfr.org/~MrLapinot/21857.html

    M. Lapinot y indique comment se déroule la "conversation" téléphonique.
    • [^] # Re: Le journal correspondant...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      J'ai téléphoné aux secrétariats de Bayrou et Royal.
      Mais je vais aussi tenter C. Boutin.
      • [^] # Re: Le journal correspondant...

        Posté par . Évalué à 2.

        Bayrou est déjà pas mal au fait des Logiciels libres et des dangers de DADVSI. Il a été du côté de la modération du projet en faveur des logiciels libres et de l'interopérabilité (même si ces concepts sont disjoints) depuis le début.
        • [^] # Re: Le journal correspondant...

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Oui, Bayrou a été brillant sur DADVSI et a lancé de très beaux missiles... et en même temps les sénateurs du groupe UDF se sont abstenu de voter sur le texte... et le député Dionis a été actif dans le courant "Vivendiste" de l'UDF en faveur des DRM.

          Ce qu'il faut c'est obtenir des engagements concrets qui se traduisent par des prises de position publique (en faveur d'une deuxième lecture). C'est la seule chose qui permettra de distinguer ceux qui ont du courage politique de ceux qui ne méritent pas notre confiance (qui rappelons-le, se mesure à la taille de nos .. ahem... urnes)
  • # Typo

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    s/à travers le France/à travers la France

    Si un modo passe par là...
  • # Les conseils d'EUCD

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    EUCD.info fournit aussi des conseils sur la procédure à adopter pour contacter les politiques :

    http://eucd.info/index.php?2006/06/12/311-procedure-conseill(...)

    Un dernier effort pour éviter la CMP ! (espoir...)
    • [^] # Re: Les conseils d'EUCD - URGENT

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Je viens à l'instant derecevoir un coup de téléphone d'un assistant de François Bayrou.

      En gros il faut rapidement lui rédiger une note de synthèse.

      Quelqu'un peut m'aider à celà.

      Un texte de 10-20 lignes sur les points essentiels et pourquoi il ne faut pas que ça passe.
      • [^] # Re: Les conseils d'EUCD - URGENT

        Posté par . Évalué à 1.

        contact eucd, et stopdrm il se feront un plaisir de te fournir la note de syntese
      • [^] # Re: Les conseils d'EUCD - URGENT

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        La tribune que les députés Carayon et Cazenave viennent de co-signer me semble être un bon début :

        http://richardcazenave.com/?2006/06/14/163-dadvsi-carayon-cazenave-demandent-une-seconde-lecture


        "Les désaccords entre l’Assemblée nationale et le Sénat sont trop manifestes pour justifier aujourd’hui la procédure de la commission mixte paritaire.

        1. Ces désaccords portent d’abord sur le contenu de l’interopérabilité :

        * l’Assemblée nationale a choisi, à l’unanimité, de faire de l’interopérabilité un droit – c’est-à-dire de garantir par la loi à chaque citoyen qu’il pourra utiliser dans les conditions logicielles et matérielles de son choix toute oeuvre acquise légalement ;

        * le Sénat fait de l’interopérabilité une simple possibilité négociable contractuellement et crée à cette fin une "Autorité de régulation des mesures techniques" (article 7 bis A, article 9), véritable administration nouvelle. Alors que d’autres pays européens à l’instar du Danemark, du Royaume-Uni, de la Suède et de la Norvège, suivent la voie que nous avons tracée, il n’est pas envisageable qu’un texte voté à l’unanimité des élus du peuple – c’est rare - soit aussi profondément altéré par le Sénat, et ce alors même que le droit d’auteur a été puissamment conforté par le rejet de la licence globale.

        2. Ils portent ensuite sur les sanctions frappant le téléchargement non autorisé d’oeuvres protégées.

        * Nous avions voté à l’Assemblée un alinéa à l’article 12 bis excluant les logiciels destinés au travail collaboratif des poursuites visant la technologie du pair-à-pair plutôt que son utilisation illégale (article 12 bis, article 14 quater). Le Sénat a non seulement choisi de supprimer cet alinéa mais ajoute un article 14 ter A qui rend susceptible de poursuite un internaute dont le point d’accès wi-fi serait piraté !

        * Le Sénat, en outre, initie le filtrage d’internet en créant un registre des oeuvres (article 14 quater) dont personne ne sait, au passage, qui le financera ni comment les références des oeuvres des artistes étrangers seront intégrées.

        Les choix du Sénat portent ainsi gravement atteinte aux équilibres que l’Assemblée avait su trouver. Equilibre entre le respect légitime des droits des auteurs et des droits des consommateurs, soutien à l’industrie européenne émergente du logiciel libre à côté de monopoles pratiquant la vente liée, équilibre entre la protection juridique des mesures techniques de protection, objet du projet de loi, le respect du travail des chercheurs, l’innovation et la sécurité informatique."
        • [^] # Re: Les conseils d'EUCD - URGENT

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          foutus charsets... :/

          En gros :

          * Interopérabilité :

          - Assemblée : interopérabilité de droit, accessible à tous les citoyens en passant par les tribunaux . (dispositions inspirant le Danemark, le Ryoaume-Uni, la Suède et la Norvège)

          - Sénat : interopérabilité négociée, hypothétique, seulement pour les entreprises et décidée par une commission au contour flou (et au budget inconnu). licence "raisonnable et non discriminatoire" arbitraire et inaccessible aux indépendants.

          - Assemblée : affirmation du principe que personne ne peut interdire la publication d'un code source

          - Sénat : la "haute autorité" peut censurer un auteur de logiciel libre.

          * Répression P2P (articles VU)

          - Assemblée : on ne peut interdire un logiciel servant à la recherche et au travail collaboratif

          - Sénat : tous les outils pouvant être utilisés par des tiers pour commettre des actes illégaux sont interdits

          - Sénat : filtrage des oeuvres à l'aide d'un registre dont personne ne sait comment il pourra être mis en oeuvre.


          Cela mériterait peut-être d'être présenté dans un tableau à double-entrée ?
          • [^] # Re: Les conseils d'EUCD - URGENT

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Tout ceci est interessant.
            Il va faloir en faire quelque chose.
            J'envoie le lien sur le site de Carayon et cazenave.

            Je rédige un autre truc sur l'interopérabilité et le reste.
      • [^] # Re: Les conseils d'EUCD - URGENT

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        J'ai rédigé et envoyé ceci après discussion avec François Pelegrini:

        __________________________________________________________


        La loi DADVSI pose 3 problèmes majeurs

        1°) Un problème de Droit
        Elle amène un renversement de la charge de la preuve. Chacun aura l'obligation de sécuriser son réseau au maximum et sera suspect de ne pas l'avoir fait. or aucune mesure n'est parfaite. comment définir un niveau suffisant de sécurisation? Qui va le définir et selon quels critères.

        2°) Une mesure anti concurentielle.
        L'autorité de régulation sera anti concurentielle par nature car pour dévellopper un logiciel indépendant, particulièrement un logiciel libre, il faudra passer par cette commision, qui protegera les interet des majors déjà en place. C'est un système de propriété intellectuel qui ne dit pas son nom, donc piégé.

        3°) Un problème de confidentalité et de souveraineté.
        Les DRM ou mesures techniques de protection sont par essence des applications qui permettent de connaître le contenu des ordinateur et de bloquer à volonté un fichier, un logiciel.
        Des entreprises privées vont obtenir un droit de contrôle sur le contenu des ordinateurs et sur leur fonctionnement.
        Que dire alors pour notre vie privée, nos droits civiques?
        Que penser des conséquences sur notre industrie, nos administrations?
        • [^] # Re: Les conseils d'EUCD - URGENT

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          et au 2) il faut ajouter que l'autorité a la possibilité de censurer un auteur de logiciel libre en lui interdisant la publication d'un code source ! c'est quand même une atteinte au droit de divulgation, lui-même rattaché à la liberté fondamentale d'expression !

          dans le 1) si il y a pb de droit il y a aussi qu'un éditeur de logiciel sera pénalisé pour les actes commis par des tiers avec son logiciel (dans les VU)

          le 3) est générique et pas directement en rapport avec les différences fondamentales entre les textes de l'assemblée et du sénat àmha.

          il faut voir si il veut une note sur DADVSI en général (il semble que là-dessus Bayrou était pas mal briefé déja) ou spécifiquement sur les différences fondamentales, qui conformément aux promesses faites au nom du gouvernement, justifieraient une seconde lecture et non une CMP.
          • [^] # Re: Les conseils d'EUCD - URGENT

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Je crois qu'effectivement tu as raison.
            j'en ai donc rajouté une couche par un message reprennat ta synthèse et en transmettant le lien, à Bayrou, mais aussi aux 3 députés du pays basque, Lassalle, Poulou, et Grenet.


            Vu l'heure c'est tout ce que je peux faire...
      • [^] # Re: Les conseils d'EUCD - URGENT

        Posté par . Évalué à 1.

        Bonjour,

        C'est peut-être trop tard, mais bon, quelques infos pr cette synthèse.
        -------

        Pour résumer bièvement pourquoi il ne faut pas que cette loi passe, les DRM auront les conséquences suivantes :
        -> Limiter l'utilisation des plateformes libres, puisqu'il risque de devenir impossible de trouver des outils permettant de lire les oeuvres protéger par DRM (interdiction de mettre à disposition des outils de contournement des DRM).
        -> Rendre caduque la notion de copie privée.
        -> Limiter la légalité de la taxe sur les supports vierges, elle ne servira plus, la copie privé tendant à disparaitre.
        -> Favoriser les majors au détriment des labels libre qui ne pourront pas "se protéger"

        ------
        Voilà, c'est court mais pas bcp de tps.

        Cdlt,
        rtfm



  • # Merci Coluche

    Posté par . Évalué à 10.

    La dictature c'est «Ferme ta gueule !», la démocratie c'est «Cause toujours.».

    C'est tellement vrai. Le peuple n'est trop souvent là que pour habiller des corrompus d'une légitimité usurpée. :¬/
    • [^] # Re: Merci Coluche

      Posté par . Évalué à 0.

      Je suis pas vraiment d'accord. Ces gens la, on a voté pour eux. Alors oui y'a peut etre eu quelques cafouillages mais bon, si vraiment on veut du changement sufit de changer un peut la tête des dirigeant, y'a pas que 3 partis en france que je sache.
      • [^] # Re: Merci Coluche

        Posté par . Évalué à 7.

        Le problème, c'est qu'on vote trop souvent pour faire barrage. C'est le vote du moindre dégat, en gros... Donc plus de choix pour défendre des convictions puisque les représentants eux-mêmes n'en n'ont pas/plus.

        "L'APRIL et les membres des collectifs EUCD.info et StopDRM.info ont exprimé leur mécontentement face au traitement qui était réservé à Stallman et aux 165.000 citoyens signataires de la pétition. Cette surdité apparente de l'exécutif est somme-toute symptomatique du mépris exprimé envers les utilisateurs et les auteurs de logiciels libres en particulier et les internautes en général"

        Surdité symptomatique... mépris... c'est exact. Et ce n'est pas symptomatique uniquement pour l'informatique. C'est tout bonnement général. Le foutage de gueule organisé. Le mépris des revendications citoyennes est devenu un mot d'ordre. La belle dictature masquée que voilà hé hé hé

        J'ai lu dans un autre sujet sur linuxfr, un post qui disait que les citoyens s'en souviendraient aux prochaines éléctions. Peut-être. Mais si les têtes changent (et les étiquettes), j'ai bien peur que le contenu ne varie pas plus que cela.
      • [^] # Re: Merci Coluche

        Posté par . Évalué à 3.

        y'a pas que 3 partis en france que je sache


        Selon le contexte, il y en a même trop...

        p.ex, si c'est pour les présidentielles, il faut bien se souvenir des jolis effets de la dispertion des votes de gauche... et vu la vivacité et la cohérence actuelle de la gauche, un deuxième tour Le Pen contre Sarkozy semble relativement probable, ce qui ne présage rien de bon si celà arrivait (imaginez un Sarkozy élu avec 80% des votes au second tour... et un partage 40-60 en faveur de Sarko?)
      • [^] # Re: Merci Coluche

        Posté par . Évalué à 4.

        Je suis pas vraiment d'accord. Ces gens la, on a voté pour eux. Alors oui y'a peut etre eu quelques cafouillages mais bon, si vraiment on veut du changement sufit de changer un peut la tête des dirigeant, y'a pas que 3 partis en france que je sache.

        Le gras est de moi.

        Un président qui se faire élire sur l'Union de la gauche alors qu'il est pétainiste dans l'âme (cf sa décoration de l'ordre de la francisque et sa gerbe de fleurs sur la tombe de Pétain juste après son élection), qui a fait un faux attentat à l'Observatoire, qui s'est évadé de camp nazi inexistant, qui a fait les écoutes de l'Élysées, qui est au c½ur de nombres d'affaires troubles devenant sanglantes à al fin de son règne (Bérégovoy, par exemple, avec son suicide mystérieux), qui dit de Chirac avec raison S'il est élu, six mois après, il ridiculisera la France., mais qui se vante d'être le dernier vrai président de la Ve et adoube le même Chirac en dernière minute, qui ne manque pas de réaliser la prophétie en étant le premier président à dissoudre une assemblée de sa couleur pour une de la couleur adverse.

        Et puis, le Chirac, on pourrait aussi en étaler sur lui !

        Puisqu'il suffit de changer les têtes avec un autre parti, vas-y, si c'est si facile, on n'a plus qu'à observer le génie et à apprendre.
        • [^] # Re: Merci Coluche

          Posté par . Évalué à 0.

          Mais je suis entierement d'accord. Moi j'ai envis de voir d'autres personnes au gouvernement alors ... je vote pour d'autres personnes. Maintenant si la majorité des gents votent ump/udf/socialiste c'est qu'ils sont content d'avoir toujours les mêmes, ou peut etre ils on peur du changement. Donc voili voilou, observe le génie, va voté.
    • [^] # Re: Merci Coluche

      Posté par . Évalué à 2.

      Autant je suis d'accord sur le fond (ce texte passe "légerement" en force), autant sur la forme, la procédure d'urgence et la commission mixte paritaire sont prévues dans la consitution. On ne peut pas parler de méthode anti démocratique.

      Il y aura peut être une demande des députés envers le conseil constitutionel (le premier article qui s'en va et qui revient...), mais notre très cher ministre suit la procédure à la lettre...

      Je fait juste la remarque car en lisant la dépêche, on a un peu l'impression que ce texte est adopté en dehors de toute légalité :
      dans le cadre d'une commission mixte paritaire (composée de 7 députés et 7 sénateurs, opaque), au lieu d'une seconde lecture (démocratique)


      Maintenant, on est bien d'accord que sur le fond... c'est pas la joie.
      • [^] # Re: Merci Coluche

        Posté par . Évalué à 2.

        On ne peut pas parler de méthode anti démocratique.
        Si, on peut en parler...

        le prouver est une autre paire de manches, les instances régulatrices ayant décidé de ne rien voir et donc de ne pas agir, mais la manoeuvre reste douteuse si on s'en réfère uniquement aux textes de loi.

        Et si on regarde comment les scéances à l'assemblée se sont déroulées, il y a tout de même un sérieux doute qui subsiste (un article voté et adopté qui se fait re-voter pour être rejeté le lendemain par la même instance, dans une procédure d'urgence, ça fait tache)
      • [^] # Re: Merci Coluche

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        "légèrement" en force ? effectivement par rapport à ce que pourrait faire un dictateur...

        mais dans notre contexte :

        - le texte transpose une directive qui doit être révisée dans les 6 mois. "l'urgence" n'est pas un prétexte valable au regard des exigences européennes (ce qui a toujours été invoqué après les 3 ans pendant lequel le texte était en sommeil après avoir été proposé....)

        - des différences fondamentales subsistent entre les deux textes et pour amadouer les députés qui s'élevaient contre la procédure d'urgence, l'engagement avait été pris, au nom du gouvernement de ne pas convoquer une CMP le cas échéant.

        - ces différences sont principalement dûes au fait qu'une disposition de régulation industrielle (article 7) votée à _l'unanimité_ par les députés, (élus et représentants du peuple) à été purement et simplement écartée par les travaux de la commission des affaires _culturelles_ du Sénat.

        - aucune étude d'impact n'a été faite sur la Haute Autorité, pas plus que son budget n'a été prévu avant qu'elle soit votée, mais elle corresponsait aux désirs de certains qui voulaient enterrer les droits des consommateurs et des acteurs indépendants de l'industrie du logiciel.

        - les amendements VU ont été votés sous la pression du président de l'UMP qui a envoyé son chargé des relations avec le parlement pour surveiller qui votait quoi. (qui avait auparavant dit aux députés, au moment de leur donner l'ordre de voter "si vous ne voulez pas voter pour, vous n'avez qu'à aller aux toilettes pendant le vote.")

        - l'examen à l'assemblée a été programmé juste avant noel, puis au Sénat au milieu des nombreux ponts du mois de mai, et une CMP peut sortir quelque part entre le Mondial de footbal et le 14 juillet...

        - un représentant d'un projet classé "trésor du monde" par l'UNESCO, et porteur de la voix de 165.000 individus et 1000 collectifs dont 200 entreprises se fait refouler par les gendarmes lorsqu'il tente d'informer l'executif.

        - le ministre ment partout dans la presse...


        Qu'est-ce qu'il te faut de plus comme preuves de déni démocratique ??
      • [^] # Re: Merci Coluche

        Posté par . Évalué à 4.

        >On ne peut pas parler de méthodes anti-démocratiques.

        Ça n'a rien à voir : Pétain et Hitler sont arrivés légalement au pouvoir. Étaient-ils confomes à l'idéal démocratique ? Pas vraiment, c'est le moins qu'on puisse dire. Alors, oui, je proclame n'être qu'un démocrate à la Churchil : La démocratie est le plus mauvais des règimes à l'exception de tous les autres. Et non, je ne suis pas plus fervent.
        • [^] # Re: Merci Coluche

          Posté par . Évalué à 2.

          >zimmermann jérémie
          >moramarth

          Mon propos se limitait à cette phrase :
          la commision mixte paritaire est opaque,
          et, sous entendue, anti démocratique.

          Il y a du lobbying, il y a du cafouillage (on verra ce que le conseil constitutionnel en dira), du mensonge éhonté, mais jusqu'à maintenant, le ministre et le gouvernement font ca dans les règles de l'art. Et c'est tout ce que je voulais faire remarquer. Point barre
          Pour le reste, on est bien d'accord, évidemment...
  • # En parlant de RMS

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Un ami m'a fait passer un article publié sur Agoravox tout à l'heure

    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=10480

    Non seulement ce sont de belles inepties mais en plus le style n'inspire pas la crédibilité, vraiment :P
    • [^] # Re: En parlant de RMS

      Posté par . Évalué à 8.

      n'oubliez pas de voter la pertinence de l'article, il faut cliquer sur oui ou non. et ce n'est pas la peine de s'inscrire
    • [^] # Re: En parlant de RMS

      Posté par . Évalué à 2.


      Mais il n’est jamais sorti de son esprit pourtant si brillant une quelconque composition artistique, musicale ou littéraire, réalisée à titre individuel.


      Quel menteur, notre gourou a pourtant produit une oeuvre ... Monu-mentale
      http://www.gnu.org/music/free-software-song.html
  • # Mon avis

    Posté par . Évalué à 5.

    Tant que je peux écouter de la musique (Radio FIP, concert, platine cd), et assembler/utiliser un ordinateur et en faire ce que je veux (par contre je ne peux pas acheter un portable vierge, ça c'est intolérable). Je m'en fout de DADVSI: car je ne dépenserai jamais un sous dans le dvd des Bronzés ou pour un cd commerciale. Toutes ces choses ne sont pas vitale! Alors laissons la liberté aux majors de DRMisé leurs produits et uniquement leurs produits à tour de bras. Le consommateur jugera les effets secondaires ... dévastateurs.

    D'ailleurs c'est peut être la meilleur façon de se débarrasser d'eux: cf. les faucons aux USA ne sont plus trop crédibles après la brillante campagne démocratique d'Irak. Tout comme eux, les majors sont des harceleurs de compétions. Je voudrai pas être ministre de la culture ... Tous leurs cédés et vite, pourrait avoir un effet négatif pour eux même. Et pour DADVSI, il n'y a pas mort d'homme! C'est la dur réalité de la vie. En 33, les pacifistes n'étaient pas très audible dans la population.

    Par contre cette loi ne doit pas venir nuire aux autres business! Et les choses doivent être clair à l'achat pour le consommateur: Je vous vends mon Ipod, les conditions sont ... Si ça me plais pas, j'achète pas. Un pipe show à sa clientèle, les majors peuvent avoir la leurs. Un boulanger (dans le passé?) n'a pas le droit de refuser de vendre son pain, car c'est un produit de première nécessité. Une major peut se passer des aveugles. Je suis plus choqué par les gens qui portent plainte contre Ipod que les pratiques commerciales d'Apple. Quand on mets les pieds dans un pipe show, on doit savoir à quoi s'attendre. Il ne faut pas se plaindre après ... Les consommateurs sont bien souvent des complices!

    De plus, toute les actions du gouvernement (et des autres) ne sont plus que des "stratégies pour 2007". Villepin veut prouver qu'il agit, Sarko fait l'équilibriste, Royal du sensationnel ... On nettoiera la merde après les festivités!
    • [^] # Re: Mon avis

      Posté par . Évalué à 2.

      Je suis également assez pessimiste : maintenant que la "grande machine à fabriquer des lois" est lancée ça me parait difficile de l'arrèter, même avec toute la bonne volonté du monde.

      Par contre sur un point je suis très optimiste : les Majors pouront bricoler des lois autant qu'il veulent ça n'enrayera jamais la baisse des ventes de CD / DVD !
      Donc, soit ils finiront par fermer boutique, soit ils comprendront enfin que le nouveau mode de distribution que tout le monde attends c'est Internet
      Ou alors ils seront écrasés par les FAI qui semblent de plus en plus devenir des fournisseurs de services multiples (Internet + Téléphone + Télé + Vidéo à la demande + ...)
      • [^] # Re: Mon avis

        Posté par . Évalué à 5.

        Sauf qu'ils sont très loin de couler et que malgrès leur air plaintif, ils gagnent de plus en plus. Donc je ne suis pas sûr qu'ils comprennent très très vite.
    • [^] # Re: Mon avis

      Posté par . Évalué à 2.


      Quand on mets les pieds dans un pipe show, on doit savoir à quoi s'attendre.

      Je ne vois pas du tout à quoi tu fais allusion, tu peux préciser ?
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Peep_show
  • # Houla 'ttention aux mots

    Posté par . Évalué à 5.


    dans le cadre d'une commission mixte paritaire (composée de 7 députés et 7 sénateurs, opaque), au lieu d'une seconde lecture (démocratique)


    hum...
    Reprenons.
    La constitution permet de faire passer des textes en urgence (1 lecture dans chaque chambre + commission mixte) ou normalement (2 lectures dans chaque chambre).

    Le passage en urgence est somme toute fréquent, et sous tout type de gouvernement (tellement l'assemblée est ingérable parfois).

    Donc, dire "au lieu d'une seconde lecture (démocratique) " est une utilisation réthorique foireuse doublée dun air de poujadisme des plus populistes.
    En effet, en France la démocratie vit au travers de la constitution, (puisque celle ci est acceptée par le peuple). La démocratie a fait que nous avons substitué à ce terme vague une république régie par des codes.
    Techniquement donc, tu ne peux pas dire que la procédure d'urgence est un déni de démocratie, ou que tel ou tel fonctionnement est plus démocratique qu'un autre.
    Tu peux certes émettre un avis personnel, mais pas utiliser la démocratie comme argument d'autorité comme tu le fais. (c'est comme utilise dictature à toutes les sauces)

    Enfin bref, je me comprends.
    D'ailleurs, tu ne peux pas non plus dire que la comission mixte paritaire est un passage en force. C'est un passage prévu par la constitution et avalisé par le peuple et ses représentants.


    Néamoins, on peut dire que le débat a été tronqué/plus court/biaisé...
    • [^] # Re: Houla 'ttention aux mots

      Posté par . Évalué à 5.

      Moi ce que je constate au final, c'est que 14 voix vont peser plus que les 165000 de la pétition ; qui a dit qu'il y a comme un problème...

      Et si on balançait ces mauvais représentants de la démocratie au caniveau ?

      THRAK (def.) : 1) A sudden and precise impact moving from intention, direction and commitment, in service of an aim. 2) 117 guitars almost striking the same chord simultaneously.

      • [^] # Re: Houla 'ttention aux mots

        Posté par . Évalué à 3.

        sans compter qu'on emploi de plus en plus le terme poujadisme et populisme a tort et a travers. Ca dois etre l'effet 'election présidentielle' . C'est devenu l'insulte a la mode :(


        Si on peut trés bien dire que tel truc , bien que permis par laconstitution est moins démocratique (c'est a dire représente moins le peuple dans la prise de pouvoir) que tel autre.
        Tu peux difficilement tenir le discours que le 49.3 est le summum de la démocratie !
        • [^] # Re: Houla 'ttention aux mots

          Posté par . Évalué à 1.

          d'après le dictionnaire de l'Académie Française

          ---

          (1)DÉMOCRATIE (tie se prononce cie) n. f. XIVe siècle, comme terme d'Antiquité. Emprunté du grec dêmokratia, de dêmos, « peuple », et kratos, « puissance, autorité ».
          1. Système d'organisation politique dans lequel la souveraineté et les décisions qui en découlent sont exercées théoriquement ou réellement, directement ou indirectement, par le peuple, c'est-à-dire par l'ensemble des citoyens. La démocratie athénienne fut la première démocratie connue. La démocratie place l'origine du pouvoir dans la volonté des citoyens et soumet son exercice à leur vote majoritaire. La démocratie repose sur le principe de l'égalité des citoyens. Démocratie directe, où la souveraineté est exercée par l'assemblée des citoyens. La démocratie directe subsiste dans certains cantons suisses. Démocratie parlementaire, où la souveraineté est exercée par délégation à une ou deux assemblées. Par méton. État, pays où le système démocratique est en vigueur. Les démocraties d'Europe occidentale. Spécialt. Démocratie populaire, État où un parti unique se réclamant du marxisme-léninisme exerce le pouvoir. Par ext. En apposition ou assorti d'un qualificatif, pour désigner un parti, une orientation politique, un régime. La démocratie chrétienne. La social-démocratie. Par méton. Le parti démocratique, les partisans de la démocratie. La démocratie l'a emporté. Titre célèbre : De la démocratie en Amérique, d'Alexis de Tocqueville (1840). 2. Par anal. Application dans une institution, une collectivité, des règles démocratiques d'expression et de représentation. Dans notre association, nous vivons en parfaite démocratie. Par affaibl. Respect de la diversité des opinions et des droits. Assurer plus de démocratie à l'intérieur d'une organisation.

          ---

          Donc, si on suit la définition, on est bien dans une démocratie parlementaire : "la souveraineté est exercée par délégation à une ou deux assemblées."
          Même si on préfèrerait une démocratie plus directe...
        • [^] # Re: Houla 'ttention aux mots

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Non, le problème c'est que certains ici commencent à défendre la non action de leur 'choix-pour-2007' et donc doivent faire oublier ce qui s'est passé. Tu sais le "les français sont des V. et ont la mémoire courte."
          Le terme de populisme-poujadisme, c'est une manière idéale pour ne pas avoir à se justifier et de refuser une argumentation en bloc juste "parce que".

          Je souris doucement à l'approche des candidatures des élections 2007, et la majorité dlfp est en train de basculer de 'ce sont des enfoirés' à 'ailleurs c'est pire'.
          Comme quoi les élections présidentielle c'est quand même un grand moment de réconciliation nationale.

          oups je suis un boulet populiste poujadiste. :-)
          • [^] # Re: Houla 'ttention aux mots

            Posté par . Évalué à 2.

            tu as pas l'impression d'extrapoler ?

            j'en ai juste RLC de voir que tout est prétexte à sortir des grand mots, des "atteintes à la démocratie par ci", "censure par là", "dictature ici" "populisme là" (d'ailleurs, j'ai moi même décidé d'utiliser des grand mots dans ma démonstration).

            D'un point de vue légaliste, la forme est incontestable. Les considérations pour/contre/vendu/à chier/zonpascompris/lobby n'ont pas besoin d'être portées par des gesticulation pleines de grands mots.

            Jusqu'à preuve du contraire, la démocratie française est républicaine et constitutionalisée, et dans ce contexte c'est uniquement cette notion que recouvre le terme démocratie associé au droit français.

            Si tu ne te reconnais pas là dedans, tu dis que la république a des défauts, que tu as un idéal démocratique autre, mais certainement pas qu'un procédé légaliste n'est pas démocratique.

            Quant à mon "choix-pour-2007", si tu veux tout savoir il n'est pas déterminé, et il est pas non plus DADVSI centré.
            Si tu essaies de me faire croire que les divisions dadsi recoupent les divisions des partis, tu n'y arriveras pas.
            Si tu essaies de me faire passer pour un sarkozyste, sache que j'attends plutôt le programme de Bayrou.
            enfin, si tu veux veux mon opinion pofonde sur les DRM musicaux (sous la forme actuelle) je prédis qu'ils vont mourrir de leur belle mort.

            Et puis c'est quoi ces manière de chercher en étiquette politique dès qu'un gars dit quelque chose d'intelligent et avec qui on est pas d'accord ?
            faut que chacun des dlfpien mette son bulletin de vote en signature afin de pouvoir juger un post par l'affinité qu'on a avec le candidat en question ?
            d'ailleurs à ce petit jeu, tu votes pour qui ? (ah on me souffle que tu ne votes pas)? plutôt anti ps-udf-ump, si je ne m'abuse.
            • [^] # Re: Houla 'ttention aux mots

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              euh... tu as vraiment lu mon post, ou c'est la grande fatigue tardive ?

              Je ne parles ni de dadvsi, ni de démocratie, ni de sarko, ni de ps, ni de bayrou. Je n'extrapole rien, je constate juste que populiste est devenu à la mode depuis moins de 1 mois. Et qu'il évite d'argumenter.

              Maintenant regarde les posts qui évoluent depuis 3 mois, regarde le 'recentrage' des opinions et ce que cela implique sur l'analyse et/ou le rejet des loies votées.

              Je ne te demande pas pour qui tu votes ( je m'en moque et en fait cela ne changerait pas mon regard sur toi). Non je ne votes pas car aucun parti pouvant dépasser les 5% ne porte mes idéaux et la non-corruption et non-tractation.

              C'est le même reproche que l'on fait à RMS : un refus catégorique de transiger, sectaire même. tu veux quoi que je vote pour lepen (pour dire que je suis pas content) et aux 2 tours ? c'est ca ? ce serait stupide, l'election c'est pas pour le moins pire (ca c'est délégué de classe), c'est pour TON candidat, ben MON candidat, il y est pas.

              exemple_qui_pue : Tu imagines par exemple une union de la gauche entre ps, pc,vert(arffff),facteur,arlette. Ils ont quoi en commun ? à part le fait d'être contre la droite. [ on me souffle que ce rassemblement hétéroclite a déja été fait et a permis d'élire le plus pourris qu'on a eu] ah... désolé.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.