Il faut sauver le soldat Williamson !

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
20
2
déc.
2008
Mandriva
L'association des Utilisateurs Francophones de Mandriva Linux fait parvenir un communiqué officiel ce 1er décembre 2008 à Hervé Yahi, nouveau président directeur général de Mandriva. En effet, depuis le changement de direction à la tête de Mandriva SA, une course à la réduction des coûts a été engagée. Malheureusement, la masse salariale en est la première victime...

La direction a choisi de se débarrasser, entre autres, d'Adam Williamson, véritable pilier de la distribution : il officie en tant que porte-parole de la communauté Mandriva, s'occupe de la communication à travers les forums et autres médias... Bref, il semble partout à la fois !
Adam a énormément contribué à réhabiliter l'image de Mandriva au sein de la communauté du libre.

Une pétition circule actuellement demandant à la direction de Mandriva de rétablir Adam Williamson dans ses fonctions.

NdM : Merci aux deux personnes ayant proposé une dépêche à ce sujet. Nous avons pris la liberté de fusionner leurs propositions.
Voici quelques extraits du document PDF en premier lien

« C'est avec beaucoup de surprise que l'ensemble de la communauté internationale des contributeurs de Mandriva a appris votre décision de ne pas renouveler votre partenariat avec certains de vos contributeurs-prestataires, tels Adam Williamson ou Oden Eriksson.

Ces décisions ne peuvent qu'interpeller l'Association des Utilisateurs Francophones de Mandriva Linux, tant elles sont intervenues subitement et sans la moindre explication sur les objectifs que le Conseil d'Administration de Mandriva vous a confiés.
»

« Si l'association a toujours entendu apporter tout son soutien à Mandriva, à ses salariés, à ses contributeurs et qu'elle s'est résolument engagée à aider la société Mandriva pour qu'elle continue à produire cette distribution exceptionnelle, ce soutien ne saurait cependant se faire en tenant la communauté à l'écart. Le spectre de la disparition de la distribution n'est, de l'avis de tous, tout simplement pas envisageable. Sa disparition effective serait le synonyme d'une importante régression pour de nombreux utilisateurs notamment parmi les néophytes. L'association est certaine qu'il existe un avenir pour Mandriva et est intimement convaincue que cet avenir passe aussi par la Communauté quelle que soit sa langue.

L'association demande donc que la direction de Mandriva communique au plus tôt sur ses intentions, afin de ne pas laisser la communauté dans l'expectative et l'ignorance, terreau par excellence de toutes les rumeurs et reste dans l'attente de vous rencontrer prochainement pour vous exposer le point de vue de ses membres et contributeurs.
»

Olivier Méjean, Président de l'Association des Utilisateurs Francophones de Mandriva Linux
Le communiqué rappelle notamment le rôle de Adam et Oden au sein de la communauté de Mandriva Linux :

« Adam Williamson est depuis plusieurs années l'un des plus importants contributeurs de Mandriva. Son travail acharné d'interface entre la Communauté et votre Société ainsi que son omniprésence sur Internet (Forum de mandriva, Distrowatch, ... ) en ardent défenseur de Mandriva, ont redonné un second souffle à la distribution ; il a, de cette manière, entraîné dans son sillage nombre d'utilisateurs et de contributeurs. Par ailleurs, son travail de fourmi en matière d'information et de communication en plus de celui qu'il accomplit avec l'ensemble des salariés de Mandriva (traductions, QA, etc.), contribue incontestablement au retour en grâce de Mandriva du fait d'un travail de très grande qualité auquel les utilisateurs sont sensibles.
Le rôle et le travail d'Oden Eriksson est tout aussi essentiel, puisqu'il assure la maintenance de pratiquement toutes les piles serveurs, notamment l'ensemble apache/php/mysql, d'une importance stratégique pour la diffusion et la mise en œuvre de Mandriva Linux particulièrement dans les entreprises, ainsi que de près de 1 200 paquets.

[...]

L'association s'interroge très sérieusement sur la politique à venir de Mandriva quant à ses relations avec la communauté. Le non renouvellement de ces partenariats est-il le signe d'un prochain abandon de la communauté qui s'est créée autour de Mandriva ? Est-ce à dire que Mandriva entendrait délaisser le marché des particuliers et du « bureau linux » au seul profit du marché des entreprises ? Ces questions sont dans tous les esprits de nos adhérents ainsi que dans celui de nombreux intervenants du forum de Mandriva.
»


Note sur l'association

L'assemblée générale constitutive de l'Association des Utilisateurs Francophones de Mandriva Linux s'étant tenu mi-novembre, elle est en cours de finalisation de création.

Nous attendions l'officialisation « administrative » de sa création pour communiquer dessus et notamment nous présenter ici, sur LinuxFr. Malheureusement, l'actualité de Mandriva fait que l'association communique pour sa première fois sur les départs d'Adam Williamson et d'Oden Eriksson. Ce n'est que partie remise !

La liste de diffusion publique est active et ouverte, vous pouvez d'ores et déjà nous rejoindre.
  • # RIP Mandrake

    Posté par (page perso) . Évalué à -3.

    réhabiliter l'image de Mandriva au sein de la communauté du libre.
    Personnellement, depuis la fin de Mandrake, je trouve l'image de la distrib et de la société Mandriva complètement catastrophique.
    Mandrake était simplement l'une des meilleurs distro pour débutants; en son temps. Mais la société a (à mon avis) complètement négligé ses utilisateurs. En voulant les faire payer un maximum (abonnement au mandrake club, powerpacks chers...) je crois que ça a terni l'image et séparé la communauté (ceux qui payent et les autres).
    J'ai l'impression aussi (ca reste subjectif) que la distrib a beaucoup perdu en qualité, j'ai trouvé que les dernières version pleines de bugs et de détails mal finis.
    Bref, depuis que c'est devenu Mandriva, sans vouloir dénigrer le travail de tous les devs, je trouve que cette distrib est pourrie et son nom de chiottes n'aide pas sur la com (ca reste subjectif et méchant).
    Bref, Mandrake/iva a gommé petit à petit tous ses points positifs, ce qui a bien profité à Ubuntu qui de fait a récupéré une grosse partie de ses utilisateurs.
    Dommage.
    • [^] # Re: RIP Mandrake

      Posté par . Évalué à 2.

      > Mandrake/iva a gommé petit à petit tous ses points positifs
      Comme ses quarante deux douze milles logos et demi de pingouins à cheveux pour se choisir un bel avatar à son user dès l'install (que Tu pouvais d'ailleurs faire en 5 ou 6 thèmes de couleurs différents) ? (à l'époque dans les linux faciles, Corel Linux était d'une qualité bien supérieure)

      Je ne suis pas un mandriva fanboy, loin s'en faut, mais, personnellement, je trouve qu'après le changement de nom de la boite, la qualité (réelle et apparente) s'est (se sont) améliorée(s). (c'est probabelement subjectif)

      Ce serait dommage que cette distrib disparaisse (même si je ne l'utilise pas du tout) car son émulsion avec les autres distribs positionnées sur le même "brin de marché" (beuark, 'scusez, je vomie toujours quand je parle de ce genre de trucs) était, à mon avis, favorable à l'ensemble.

      Bon, comme il parait qu'il faut regarder le côté positif des choses, il vaut mieux
      1 - que ce soit des distribs deb basée qu'il reste
      2 - disons que ce sera meilleur pour l'homogénéité des linux faciles (?)

      Remarque : un troll aussi subtil que gracieux s'est glissé dans ces phrases, ami lecteur sauras Tu le trouver ?
      • [^] # Re: RIP Mandrake

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        >Remarque : un troll aussi subtil que gracieux s'est glissé dans ces phrases, ami lecteur sauras Tu le trouver ?

        Haha, c'est trop facile : tu as écrits "des distribs deb basée" sans "s" !

        Mince, j'ai un doute. C'est peut être aussi parce que tu as écrits "l'homogénéité des linux au lieu de GNU/linux ?
      • [^] # Re: RIP Mandrake

        Posté par . Évalué à 3.

        [...] car son émulsion avec les autres distribs [...]

        Tu m'en as fait rater ma mayonnaise.
    • [^] # Re: RIP Mandrake

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Merci Psylo pour ce commentaire ~~ très constructif~~~

      Mais après une période difficile Mandriva a su sortir des distributions d'une qualité innégalé en leur temps (je pense à la 2007.1 et à la 2008.1 particulièrement).

      Mais le sujet n'est pas là !!!!!

      Ici on parle de l'avenir même d'une des Distribution Grand Public qui perd deux grand contributeurs !!!

      Mandriva a ses adeptes et ses détracteurs mais je pense que pour le bien de tous (GNU power), il n'est jamais bon de se réjouir du malheur d'une distribution !!!!
      • [^] # Re: RIP Mandrake

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        il n'est jamais bon de se réjouir du malheur d'une distribution !!!!

        Il n'est pas mieux de faire vivre un truc malade à tous prix.
        C'est courageux, ou de la folie, de vouloir créer une association d'utilisateur au moment où Mandriva envoie un signal fort "les utilisateurs? Rien à faire, je dégage même leur support". Pourquoi mettre des efforts gratuits pour aider une entreprise qui montre de plus en plus son désintérêt pour les utilisateurs "gratuits" (=qui ne rapportent pas assez)?

        Il n'est peut-être pas bon de se réjouir du malheur d'une distribution, mais c'est bon, une distribution qui disparait et 10 distributions qui réapparaissent, c'est la vie. Mandriva a merdé (je connais plus Mandriva à travers ses chroniques commericales genre rachat d'autres boîte ou on vire les gens que sur sa distribution...), elle meure, c'est tout, on va pas en faire tout une histoire.
        • [^] # Re: RIP Mandrake

          Posté par . Évalué à 4.

          Tu ecriras au actuel employé ton point de vu !!!
          • [^] # Re: RIP Mandrake

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            Tu ecriras au actuel employé ton point de vu !!!

            Argument classique des gens qui ne veulent pas lâcher leur idéal "faut garder des emplois à tous prix". Même les emplois fictifs (qui ne rapportent pas ce qu'ils coûtent). Même si ça fait couler une nation (cf certains pays qui se sont écroulés à force de créer des emplois fictifs)

            Avec ton argument, on aurait gardé le "Mr compostage" à l'entrée du métro, qui serait alors 4x plus cher, et compagnie.
            Désolé, mais non, "pas de licenciement" n'est pas une façon correcte de gérer, ça mène qu'au désastre économique. Je te laisse ce genre de modèle économique désastreux.

            Si tu veux qu'ils gardent leur boulot, donne-leur l'argent, ça n'a pas l'air de te déranger de payer "pour garder des emplois". Bizarrement, dès qu'il faut faire autre chose que des paroles, il n'y a plus personnes chez les "sauvons les emplois".
            • [^] # Re: RIP Mandrake

              Posté par . Évalué à 7.

              Tu as un discours bien tranché et tu part au quart de tour...!

              Je te parle d'une distro Linux, tu me parle des gars du métro, d'un pays, etc...
              Redescend la ! Je te parle de Mandriva moi, laisse le métro à coté !

              Ensuite, je ne parle pas forcement d'argent. Va dire au gens de Mandriva qui sont investit dans leur boite, dans leur projet, que ba... va falloir fermer...!*

              Aller, va débrancher le CVS ou que sais je, éteint la lumière et ferme la porte !

              Tu parle de ça, mais de l'extérieur mais vu de l'intérieur, ils pensent surement pouvoir y arriver. Et je leur souhaite vraiment, parce que Mandriva à vraiment toujours joué à fond le jeu du libre.
              • [^] # Re: RIP Mandrake

                Posté par (page perso) . Évalué à -8.

                Redescend la ! Je te parle de Mandriva moi, laisse le métro à coté !

                Parlons de Mandriva alors.
                C'est du libre.
                Si les employés croyaient vraiment que ce qu'ils font c'est tellement génil que ça va réussir à les faire vivre, rien, mais vraiment rien, ne les empêche de monter leur boite (façon pratique de "virer" les patrons qui plantent tout) et de proposer leur oeuvre. Pour faire du libre, pas besoin de gros investissement initial, on reprend le code de Mandriva et hop.

                Mais voila : ils ne le font pas. C'est la démonstration qu'eux-même ne croient pas que leur travail est rentable à terme.

                Donc je les mets dans le même bloc que la "société" Mandriva : ils ne savent pas faire une entreprise viable dans leur ensemble (patrons + commerciaux + technique).

                Ce ne sera pas la première entreprise à mettre clé sous la porte, pas la dernière non plus. C'est la vie. "va dire ça aux salariés"? Je ne vois pas pourquoi donc : ils n'ont pas créé un truc qui marche, ben tant pis.
                • [^] # Re: RIP Mandrake

                  Posté par . Évalué à 10.

                  On peut avoir un bon niveau technique, trouver les décisions de sa direction complètement bidon, mais ne pas se sentir capable de faire mieux parce que ce n'est pas notre métier.

                  C'est pourtant pas compliqué à comprendre.
                • [^] # Re: RIP Mandrake

                  Posté par . Évalué à 10.

                  Tu es vraiment intransigeant avec l'être humain... Je ne vois même pas comment il est possible de penser comme ça ! Je ne veux surtout pas te faire d'attaque personnel, je te respecte toussa toussa, mais tu dois vraiment vivre dans une tour d'argent pour pouvoir dire cela...

                  Prenons le cas de 20 personnes de chez Mandriva qui décide de "forker".

                  Bon, moi, je ne connais pas du tout Mandriva, mais quand je tape pkg_add sous ma distrib, ça télécharge des trucs sur un serveur loin de chez moi. Bref, les gens de chez Mandrifork, ils vont devoir se payer une connexion à 100Mo/s montant/descendant.
                  C'est chère.

                  Ensuite, ces salopios, ils mangent ! Des fois, certains possèdent une voiture et d'autre ont des enfants (qui ne code même pas).
                  Tout ça, c'est chère. Et chaque moi, ils veulent du blé.
                  Et l'état aussi.
                  Beaucoup.

                  Et pour faire connaitre Mandrifork, il faut plein de boursouf aussi. Pour pouvoir bien éclater la connexion à 100Mo/s chaque fois que gratuitement ils sortent un produits libre et beau.

                  Donc, les gentils développeur, ils doivent soit avoir plein de blé avant de forker, soit emprunter et se retrouver avec un PDG mis la par les gens qui leur ont préter de l'argent.

                  Ou alors, ils vont essayer d'agir en personnes responsable, heureux de faire du libre et d'en vivre. Ils vont essayer de maintenir leur bateau à flot, dans un monde en crise, dans un milieu bouché par leur concurrent, MS (vente lié toussa, possition dominante, etc) mais aussi RedHat/Novell.
                  • [^] # Re: RIP Mandrake

                    Posté par . Évalué à -1.

                    Apprends à écrire s'il te plaît
                    • [^] # Re: RIP Mandrake

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Apprends la ponctuation s'il te plaît. Il manque un point à ta phrase.
                • [^] # Re: RIP Mandrake

                  Posté par . Évalué à 7.

                  Si les employés croyaient vraiment que ce qu'ils font c'est tellement génil que ça va réussir à les faire vivre, rien, mais vraiment rien, ne les empêche de monter leur boite (façon pratique de "virer" les patrons qui plantent tout) et de proposer leur oeuvre. Pour faire du libre, pas besoin de gros investissement initial, on reprend le code de Mandriva et hop.

                  Mais voila : ils ne le font pas. C'est la démonstration qu'eux-même ne croient pas que leur travail est rentable à terme.


                  Tu parles de forker la distrib et créer une nouvelle societé comme si c'était un truc sans aucun risque qui se fait en 5 minutes sans reflechir. Si la societé était sur le point de fermer ou d'arreter le developement de la distrib ca serait sans doute different, mais jusqu'a preuve du contraire la societé existe encore, continue de developper activement la distribution avec une bonne communauté et a encore des chances de s'en sortir comme il faut.
                  • [^] # Re: RIP Mandrake

                    Posté par . Évalué à 1.

                    la societé existe encore, continue de developper activement la distribution avec une bonne communauté et a encore des chances de s'en sortir comme il faut.

                    Encore des chances de s'en sortir ? Ah bon ?

                    Ils ont montre quand qu'ils etaient capable de s'en sortir ? Ca fait des annees qu'ils frolent le precipice et n'ont jamais tenu la falaise par plus que 3 doigts...

                    Mandriva c'est une boite qui s'est trouvee au bon moment au bon endroit, qui a rate plusieurs virages sur la route du succes et qui est dans un terrain vague en ce moment, qui n'a plus que 3 litres d'essences dans le reservoir et la station la plus proche est a 100km...
                    • [^] # Re: RIP Mandrake

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Pour s'en sortir, y pourtant une solution simple : aller chercher un boss dans l'espace, il parait qu'il y a plein de pognon là-haut.

                      Ceci n'est évidemment pas un troll :-)
                • [^] # Re: RIP Mandrake

                  Posté par . Évalué à 9.

                  ils n'ont pas créé un truc qui marche, ben tant pis.

                  Que le personnel compétent de Mandriva ne se lance pas indépendamment et ne fasse rien (en apparence) ne prouve absolument rien; d'une part parce qu'il est encore trop tôt pour en tirer des conclusions, d'autre part parce que cette histoire ne fait que confirmer un principe bien connu: dès que l'on commence à parler «oseille», c'est la porte ouverte à toutes les dérives.

                  On a déjà vu bien des conneries sous prétexte de baisser les coûts. C'est un comportement de financier. Or les financiers ne s'intéressent qu'à une seule chose: leur portefeuille. Et même lorsqu'ils parlent de rentabilité, souvent ils ne parlent de rentabilité qu'à court terme car ils sont dans l'incapacité totale de prendre en compte le facteur humain -- la motivation et la réputation sont des éléments quasi impossibles à mesurer en monnaie sonnante et trébuchante pour les financiers en général.

                  Et tant que le retour de toutes les actions entreprises n'est pas marqué du Sacro-Saint sceau Argent, c'est la porte de sortie assurée pour tout ce qui ne rentre pas dans ces considérations. Les financiers n'envisagent leur environnement humain qu'en termes de coûts et non d'investissement, en général.

                  Oui, je généralise. Nous avons suffisamment d'exemples pour ne pas en éprouver le moindre scrupule.
        • [^] # Re: RIP Mandrake

          Posté par . Évalué à 10.

          Les utilisateurs Mandriva ne sont plus les utilisateurs Mandrake.
          S' il y a encore de purs utilisateurs, la communauté francophone semble majoritairement constitué d' habitués de gnu/linux.
          Si Mandriva reste une distribution facilitant la vie sous gnu/linux, elle ne semble plus utilisée majoritairement par des gens en ayant réellement besoin (mais plutôt par des gens appréciant la communauté des contributeurs, l' ambiance générale, les outils tels URPM et Drakdisk).

          Je ne crois pas que Mandriva ferme la porte au support de ses utilisateurs, elle s' adapte à la nouvelle donne : la communauté des utilisateurs peux prendre en charge le support nécessaire aux nouveaux 'swittchers' d' où qu' ils viennent (et depuis 2008 il y en a beaucoup).

          Je ne juge pas la décision, et je regrette toujours des choix tel que couper dans l' effectif humain. Je ne fait que pointer le fait que :
          1. Les utilisateurs de Mandriva ont changés (et ubuntu rafle les gosses, bonne chose pour leur avenir à eux, et pour tous aujourdhui)
          2. La part financièrement "communauté" n' a cessé de décroitre (le club était une constitution de soutien, rappelons le. Et la vente de boite est en majorité aussi un acte de soutien/contribution. La part "entreprise" de Mandriva n' a cessé de croitre. Le rapport était il y a encore peu de temps de 70% pour les boites + club... Aujourdhui il est plutot de l' ordre de 70% pour les entreprises... c' est une bonne chose pour Mandriva)

          Mandriva, il me semble, était à un virage très important de son histoire : un rétablissement financier en bonne voie, des utilisateurs de nouveau en croissance... Et paf... la 2009 (et s' il vous plait faut pas mettre sur le dos de kde4 hein... kde4 c' est normal...).

          Vu de loin encore une fois, il me semble que Mandriva n' a jamais su retenir ses 'forces vives' (départ de RGS par exemple, et de plein d' autres personnes, dont certains chez RedHat et d' autres chez Intel...). Et que ça, cela nuit grandement à la distribution...

          Perso, plutot que de faire une pétition pour la ré-intégration de Adam, j' aurai aimé que l' Asso se pose la question du "est il possible de / comment / salarier certaines personnes pour de telles fonctions"

          Cdlt.
        • [^] # Re: RIP Mandrake

          Posté par . Évalué à 1.

          C'est courageux, ou de la folie, de vouloir créer une association d'utilisateur au moment où Mandriva envoie un signal fort "les utilisateurs? Rien à faire, je dégage même leur support". Pourquoi mettre des efforts gratuits pour aider une entreprise qui montre de plus en plus son désintérêt pour les utilisateurs "gratuits" (=qui ne rapportent pas assez)?

          Je te rejoint, c'est ptet le moment de faire un fork : une distrib pilotée par sa communauté... à la Debian.
    • [^] # Re: RIP Mandrake

      Posté par . Évalué à 6.

      J'ai l'impression aussi (ca reste subjectif) que la distrib a beaucoup perdu en qualité, j'ai trouvé que les dernières version pleines de bugs et de détails mal finis.

      Quand le chien est malade on lui trouve tous les défauts pour lui cracher dessus et l'achever plus vite...
      (Il doit y avoir un proverbe officiel qui dit la même chose).
      • [^] # Re: RIP Mandrake

        Posté par . Évalué à 8.

        > (Il doit y avoir un proverbe officiel qui dit la même chose).

        Qui veut noyer son chien, l'accuse de la rage
      • [^] # Re: RIP Mandrake

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        "Quand on veut tuer son chien, on l'accuse de la rage"

        J'avoue que ta version m'a fait marrer :-)
        • [^] # Re: RIP Mandrake

          Posté par . Évalué à 2.

          Quand on veut tuer son chien, on l'accuse de la rage

          Non, c'est pas ça que j'ai voulu dire.
          Dans ma version, le chien a déjà la rage, alors on lui trouve tous les défauts (en plus de la rage).
          • [^] # Re: RIP Mandrake

            Posté par . Évalué à 10.

            Qui veut noyer puis tuer son chien qui a déjà la rage lui trouve tous les défauts du monde.
            • [^] # Re: RIP Mandrake

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              Qui veut noyer puis tuer son chien qui a déjà la rage lui trouve tous les défauts du monde n'amasse pas mousse que deux tu l'auras châtie bien.
      • [^] # Re: RIP Mandrake

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Bon, j'étais sûr de me faire moinsser, c'est sans doute mérité, mais je pense que certains de mes propos sont partagés par pas mal de monde.
        J'ai longtemps utilisé et énormément apprécié mandrake.
        Je veux juste dire que : en terme de qualité de finition quand je regarde une opensuse, par exemple, je pense que Mandriva a pris du retard, alors qu'elle était au même niveau, il y a peu.
        Au niveau "communauté", docs, forums d'aide, je trouve aussi qu'il y a eu énorme un déclin.
        Je ne veux pas dénigrer l'excellent travail des devs, mais il me semble que les soucis financiers de la distrib ont vraiment nuits à son devellopement et à sa qualité globale. C'est bien beau d'avoir 12 icones tux sympa pour son image de login, mais je préfèrerais que l'excellentissime Drakconf et ses potes fonctionnent mieux.
        C'est purement subjectif, c'est un point de vue "utilisateur finale", une des niches visée à l'origine et un peu délaissée, la preuve avec ce type de licenciements.
        Bref, j'aimais biens Mandrake et je n'aime pas Mandriva.
        • [^] # Re: RIP Mandrake

          Posté par . Évalué à 4.

          Il est normal que Mandriva soit moins fini que OpenSuSe :)
          Imaginons un peu : une boite avec 60 dev. qui font aussi bien que les 850 contributeurs de SuSe et aujourdhui la socièté Novell ? Je serais Novell, jem' inquièterai de voir si peu de diff de qualité...

          Je te rejoins complètement sur le wiki et la doc. Mandriva à toujours laissé cela à la communauté : c' est une grave erreur. C' est d' autant plus une grave erreur qu' ils ont fait éditer pendant longtemps un excellent bouquin (gratuitement téléchargeable par tous) permettant aux nouveaux switchers de trouver des réponses aux questions courantes d' utilisation de la distribution et de ses logiciels (en plus). Il existait un aussi un superbe bouquin, donné avec les powerpacks, pour bien débuter en Uni* de manière générale, en bash en particulier...
          Laisser complètement la rédaction de la doc à la communauté est une grave erreur : tout le monde le sait faire du support et de la doc... (...) Bref... Il me semble tellement oppportun de mettre en ligne sous forme wiki/pages/ le contenu du bouquin : répondant parfaitement à la majorité des besoins. Et tout le reste, ok pour la communauté.
          N' est pas Gentoo qui veux, et si on veut un doc de la qualité de Gentoo, il faut le faire... A la fois pour les bases, mais aussi pour "comment bien contribuer"... Et tout le reste, les conf particulières, les tits trucs comme les trucs à part, et le support individuel... à la communauté.

          Peut être bientôt, Psylo, le retour de la version "communautaire", qui pourrait s' appeler "mandrake" elle (lol) et Mandriva pour les entreprises et les OEM. A l' image de RedHat/Fedora et SLED/OpenSuSe...
          Quoi "cooker" s' est renommé "mandrake" et c' est elle qui distribue des ISO ? :p je ->
          • [^] # Re: RIP Mandrake

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Le projet cooker doc a été relancé il y a quelques mois :
            http://doc.mandriva.com/index-fr.html

            Pour le trouver, j'ai fait : http://www.google.fr/search?q=mandriva+documentation

            Comme quoi, de la doc qui n'est pas mise en avant, n'existe pas.
          • [^] # Re: RIP Mandrake

            Posté par . Évalué à 2.

            Mandrake a disparu lors du rachat de Conectiva. Ils ont profité de cela pour changer de nom car il y a toujours eu un litige avec l'éditeur de Mandrake_le_Magicien.
            Toute mon enfance, ce Mandrake.
            • [^] # Re: RIP Mandrake

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Ouep, enfin, un bonhomme qui fait sortir son lapin du chapeau devant les petits enfants, aujourd'hui, il se retrouve en taule en moins de deux...
          • [^] # Re: RIP Mandrake

            Posté par . Évalué à 1.

            Mauvaise expression pouvant porter à confusion : le wiki n' est pas une erreur, ce qui est une erreur c' est de l' avoir laisser quasi vide et rempli par la communauté...
            Il existe ce bouquin, donc. Et la sortie de ce bouquin ne doit, en plus, pas faire plaisir lorsqu' on a passsé longtemps à faire quelques pages wiki et qu' on voit ce bouquin tout les 6 mois...
            Il aurait très certainement fallu remplir les bases documentaires sur les généralités, la distro, et les outils.
            Avoir une doc de qualité n' est peut être pas un élément majeur de switch à court terme, mais c' est certainement agréable de pouvoir se référé à la doc pour tous d' une part, et un respect d' autre part.
            Bref oublier la doc c' est pas oublié un fofo support, c' est plus important.
            Et laisser la communauté ré-écrire les bases, c' est la laisser s' épuiser et être déçue.
            • [^] # Re: RIP Mandrake

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              D'ailleurs puisqu'on parlait de SuSE plus haut, leur docu a toujours été de grande qualité. Je me souviens de la boite de la version 8 qui contenait 5 livrets de doc - par thèmes (musique, ...) et par style d'utilisateur (débutant, ...), et le livret de référence c'était carrément un livre.
              Bref je n'étais pas fan de SuSE mais j'ai fait acheter des boites SuSE à des copains à cause de leur doc.

              "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

      • [^] # Re: RIP Mandrake

        Posté par . Évalué à 3.

        > Quand le chien est malade on lui trouve tous les défauts pour lui cracher dessus et l'achever plus vite...

        Je critiquais Mandrake/Mandriva avant que la boite aille mal.
        Ces derniers temps ont été moins catastrophique, voire bon. Mais avec la concurrence d'Ubuntu, l'omniprésence d'Ubuntu, ce n'est pas assez. Comment Mandriva peut attirer des nouveaux s'ils n'arrêtent pas d'entendre "Ubuntu ! Ubuntu ! Ubuntu ! Ubuntu !". Bref, Mandriva se retrouve qu'avec des vieux (désolé).
        Côté contributeurs, et surtout nouveaux contributeurs, c'est Fedora et OpenSuse qui ont fait le plus de mal à Mandriva. Ces derniers ont su se renouveller alors que Mandriva pas. Ajoutons à ça des choix techniques pas très futés... Comme faire drakvirt alors qu'il y a virt-manager, etc.
        • [^] # Re: RIP Mandrake

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          > Comme faire drakvirt alors qu'il y a virt-manager, etc.

          Certains ont bien fait Gnome alors qu'il y avait déjà KDE

          oups ;-)

          (en même temps, à l'époque il n'y avait pas grand chose non plus - même si virt-manager date d'un petit peu plus tôt)
          • [^] # Re: RIP Mandrake

            Posté par . Évalué à 0.

            Question de licence. Comme il y en a qui bosse sur Linux car Windows est proprio.

            Enfin Gnome est un projet communautaire, pas un projet uniquement porté par une distribution pour une distribution et pour ... faire moins bien que l'existant.
          • [^] # Re: RIP Mandrake

            Posté par . Évalué à -1.

            Ajoutons que Mandriva a toujours voulu ne rien prendre de Red Hat qui a été largement diabolisé ici (en France). Ce ont des querelles de cloché dont le nouveau venu se bat les couilles. Ubuntu est un fork "permanent" de Debian et pompe des trucs de Fedora principalement. Mandriva veut tout faire et quand les ressources sont limités, c'est un peu con.
            Maintenant il y a PackageKit développé initialement par Fedora (qui sera dans OpenSuse). Combien de temps ça va prendre pour Mandriva de reprendre PackageKit ? Combien d'heures de developpeur vont être perdues à maintenir drak_je_ne_sais_quoi ?
            • [^] # Re: RIP Mandrake

              Posté par . Évalué à 8.

              • [^] # Re: RIP Mandrake

                Posté par . Évalué à 6.

                Et URPM fait parti des meilleurs supports de fonctions dans PackageKit : google est on ami pour le comparatif d' intégration des fonctionnalités yum / urpm / smart / apt-get / pacman / whatever
                Mais bon, il trolle sans savoir, ça nous arrive à tous :p En plus il me semble que PackageKit n' est pas mis en avant dans Fedora, hein... Ce n' est pas installé par défaut (il y en a un autre bien plus pratique pour les taches courantes). Entre PackageKit ete Yumex, Fedora semble avoir décidé de laisser le choix aux utilisateurs.
                Cdlt
              • [^] # Re: RIP Mandrake

                Posté par . Évalué à 1.

                Tant mieux. Mais si je lis bien, ce n'est pas par défaut.
                Fedora utilise PackageKit par défaut depuis F9. Ceci dit, pour F9 il n'était pas satisfaisant. Pour F10 c'est OK.
                Si Mandriva en fait son packageur par défaut pour Mandriva 2010, elle sera dans le bon timing à mon avis vu sa cible (Fedora se veut plus "rock and roll" pour l'expérimental).
                • [^] # Re: RIP Mandrake

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  non mais sérieux, dans le bon timing pour quoi ?
                  tu le dis toi même, packagekit n'est pas pret et tu critique mandriva de ne pas l'utiliser alors que mandriva a urpm qui lui est pret depuis pas mal de temps déjà...

                  Mais répond vraiment aux questions.
                  Pourquoi mandriva devrait utiliser packagekit à la place de urpm ?
                  Pourquoi redhat développe packagekit plutôt que de reprendre / améliorer urpm ?
                  N'est-ce pas plutôt redhat qui préfère déveloper ses softs et ensuite se plain que les autres ne les utilisent pas alors que des alternatives existent déjà ?
                  • [^] # Re: RIP Mandrake

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    J'ai l'impression que tu ne connais pas PackageKit.
                    PackageKit n'est pas spécifique à RedHat. Il tourne au dessus du gestionnaire avancé de paquets (yum, apt, conary, urpmi, etc.). Avec PackageKit tu as ujne interface unifiée quelle que soit la distribution. Pratique quand tu changes de distrib, et pratique pour les développeurs de programmes.

                    "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                    • [^] # Re: RIP Mandrake

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      oui mais ça n'explique toujours pas pourquoi ne pas avoir pris par exemple drakrpm et avoir rajouté ces couches plutôt que de tout redévelopper.
                      Ou alors pourquoi ne pas avoir utilisé smart ? (qui fait déjà en partie ce que fait PackageKit, non ?)
                      • [^] # Re: RIP Mandrake

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        L'idée c'est surtout de faire une couche commune et de *réutiliser* les gestionnaires de paquets existants, pas d'avoir un algorithme (parfois explosif) qui est "compatible" avec les différents formats de dépôts.

                        Dans ce cas de figure, il me semble plus judicieux et plus simple d'écrire une couche d'abstraction pensée à la base pour faire ce boulot, que d'insérer du code "entre" drakerpm et urpmi pour le faire fonctionner avec tous les autres gestionnaires de paquets.
                      • [^] # Re: RIP Mandrake

                        Posté par . Évalué à 3.

                        On tourne en rond...

                        > Ou alors pourquoi ne pas avoir utilisé smart ?

                        Et si Fedora utilisait smart, on aurait dit "pourquoi ne pas avoir utilisé Yum ?".
                        On tourne en rond...
                        Yum a été choisi car :
                        - Yum est écrit en python et c'est un language qu'utilise beaucoup Red Hat. Par exemple l'installeur (anaconda) est écrit en python ce qui a permis d'intégré Yum à l'installeur.
                        - Yum utiliser librpm (et rpm-python) au-lieu de réinventer la roue. La résolution des dépendances est en grande partie faite par librpm. La transaction de test que fait Yum, est en faite seulement faite par librpm...
                        - La philosophie de Yum correspond à la philosophie de Red Hat/Fedora. Pas de millions d'options, une configuration par défaut intelligente. Avec yum par défaut le cache est toujours contrôlé et mise à jour si nécessaire. Ce n'est pas (ou n'était pas) le cas de urpmi ou apt. Yum ne cherche pas à utiliser des astuces "dangereuses" pour installer à tout prix un paquet (comme par exemple smart qui peut downgrader un paquet pour en installer un autre ce qui est dangereux).

                        Lorsqu'il a été choisi (pour la sortie de FC1), les débats ont été ouverts et très très animés. Les deux "finalistes" était Yum et Smart. Yum a été choisi.
                        • [^] # Re: RIP Mandrake

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          dit, juste comme ça, tu lis ce à quoi tu répond ou pas ?

                          la question était (en plus clair puisqu'il le faut...) "pourquoi développer PackageKit alors que Smart existe ?"
                          L'interface graphique de smart ne répond-t-elle pas à une bonne partie des besoins de PackageKit ?
                          N'était-il pas plus intelligent d'améliorer smart ?

                          Le problème c'est que c'est toi qui tourne en rond autour de yum alors qu'on te parle de drakrpm, smart, PackageKit.
                          • [^] # Re: RIP Mandrake

                            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                            dit, juste comme ça, tu lis ce à quoi tu répond ou pas ?

                            C'est vrai qu'on peut souvent se poser la question, mais cette fois il répond correctement (même si ce qu'il dit a déjà été évoqué plus haut). C'est la question qui est mal posée:
                            "pourquoi développer PackageKit alors que Smart existe" n'a aucun sens:
                            - le développeur principal le fait sur son temps libre donc il fait ce qu'il veut;
                            - PackageKit est une couche au-dessus ; il ne remplace pas le gestionnaire de paquet, il l'utilise au contraire. Son intéret est de proposer une interface unifiée d'accès aux différents gestionnaires de paquets (yum, urpm, apt, etc. voire même smart).
                            Smart ne répond pas aux mêmes objectifs.

                            "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                            • [^] # Re: RIP Mandrake

                              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                              > le développeur principal le fait sur son temps libre donc il fait ce qu'il veut;
                              ha mais je n'ai jamais pensé le contraire

                              > PackageKit est une couche au-dessus ; il ne remplace pas le gestionnaire de paquet, il l'utilise au contraire
                              tout comme smart

                              > Smart ne répond pas aux mêmes objectifs
                              Je croyais pourtant

                              Smart permet d'avoir une interface unifiée pour rpm, deb, tgz, et il est possible d'en installer d'autres.
                              On peut donc avoir la même interface sur pas mal de distribs, même si le but n'est pas initialement d'en faire un meta package manager.

                              Donc la question reste la même pour moi, pour redhat/fedora quel est l'intéret de développer PackageKit from scratch plutôt que d'utiliser, adapter Smart_Package_Manager qui me semble faire déjà pas mal de choses dans le même but (et je parle pas du développeur mais plutôt du point de vue de la distribution)
                              • [^] # Re: RIP Mandrake

                                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                C'est con juste après avoir répondu précédemment, en relisant le fil je me suis rendu compte que tu avais raison ;-)

                                Du coup je viens d'aller relire les sites - tu me reprends si je me trompe:
                                http://www.packagekit.org
                                The (...) goal is to unify all the software graphical tools used in different distributions, and use some of the latest technology like PolicyKit to make the process suck less.
                                The actual (...) distro tool (yum, apt, conary, etc) is used by PackageKit using compiled and scripted helpers. PackageKit isn't meant to replace these tools, instead providing a common set of abstractions that can be used by standard GUI and text mode package managers.

                                et
                                http://labix.org/smart
                                [Smart] has the ambitious objective of creating smart and portable algorithms for solving adequately the problem of managing software (...). [Smart] will bring notable advantages over native tools (...) (APT, APT-RPM, YUM, URPMI, etc).
                                (...) this is software offering better package management for these distributions when working with their native packages.


                                Donc, PackageKit est seulement une couche d'abstraction qui laisse l'outil de la distribution gérer les dépendances à sa sauce. Dans une Debian, il s'appuiera par exemple sur APT. Tandis que Smart s'appuiera dans Debian sur dpkg puisque il propose un algorithme remplaçant celui de APT.

                                Smart permet d'avoir une interface unifiée pour rpm, deb, tgz, ...
                                PackageKit permet d'avoir une interface unifiée pour Apt, Urpm, Conary, ...

                                Et aussi: la sécurité basée sur PolicyKit a du pas mal compter dans le choix de RedHat - il y a d'ailleurs un truc similaire dans les outils Drak.

                                "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                                • [^] # Re: RIP Mandrake

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                                  > je me suis rendu compte que tu avais raison
                                  a mon avis on avait tous les 2 une part de vrai et une part de faux...

                                  donc PackageKit utilise les outils des distribs (urpm, apt, etc) et Smart directement les formats de paquets (rpm, deb, etc)

                                  Donc en fait, à part avoir une interface graphique identique, ça sert à quoi ?
                                  Ce que je veux dire c'est que ça ne pourra peut-être pas prendre en compte les spécificités de tous les gestionnaires (ne serait-ce que le côté paquets requis / suggérés par exemple) et le seul but est d'avoir la même interface si on change de distrib (ce qui n'est je pense pas si courant, le but est qd même d'avoir un truc pour bosser, non ?)
                                  Alors que smart prend en compte les formats différents de base mais colle son algo dessus donc les traite de la même manière.

                                  (donc en fait, pour reprendre ce que disait IsNotGood, je comprend encore moins pourquoi il voudrait que mandriva reprenne PackageKit au lieu de drakrpm alors que ça ne ferait rien de plus du tout que ça n'apporte à mon avis pas grand chose présenté comme ça...)

                                  > Et aussi: la sécurité basée sur PolicyKit a du pas mal compter dans le choix de RedHat - il y a d'ailleurs un truc similaire dans les outils Drak.
                                  C'est à dire ?
                                  (je connais pas vraiment PolicyKit)
                                  • [^] # Re: RIP Mandrake

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                    à part avoir une interface graphique identique, ça sert à quoi ?

                                    Eh ben en gros c'est le but ;-)
                                    The goal is to unify all the software graphical tools
                                    eh oui, du coup on ne voit pas bien pourquoi Isnotgood s'acharne autant dessus... (Isnot... si tu peux venir nous expliquer, il y a sans doute d'autres trucs que je ne vois pas).

                                    Par contre j'imagine très bien un programme standard dans KDE (ou Gnome, Xfce, ...) dépendant de PackageKit pour paramétrer des mises à jour automatiques, installer un paquet en fonction d'un besoin, installer automatiquement une dépendance facultative (codecs), etc. A mon avis il y a de belles possibilités. Du coup ce n'est plus le boulot de la distribution.

                                    Ça marchera parce que c'est moins invasif que Smart. Smart peut s'imposer mais il va falloir du temps parce qu'il me semble que son coté "intrus" fait un peu peur.

                                    sur PolicyKit (ou l'équivalent Mandriva):
                                    ------------------------------------------------------
                                    Grossièrement, c'est la possibilité de configurer action par action et utilisateur par utilisateur (ou groupe). Par exemple, on autorise untel à modifier la connexion réseau, un autre à en ajouter une, un autre à rajouter un accès sans fil, etc. Ou bien sur l'installation, autoriser n'importe qui a faire les mises à jour de sécurité sans mot de passe, untel à mettre à jour un programme, un autre à installer un nouveau programme.

                                    "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                  • [^] # Re: RIP Mandrake

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Oui, mais il peut (peut être ?) y avoir une explication à cela : RedHat a toujours privilégié Python, et URPM est developpé en Perl. (Mandrake/Mandriva ayant toujours privilégié Perl). Ceci est peut être une explication au fait que RedHat n' ai repris URPM.
                    C' est dommage, parcequ' il faut bien constater que yum n' est toujours pas à la hauteur e urpm pour gérer rpm. Je ne vais pas faire une liste, car elle serait certainement incomplète d' une part, et cela donnerai une impression de taper sur yum d' autre part, ce qui serait encore moins l' objectif. Quiconque utilise et connait assez bien les deux peux le constater : URPM reste supérieur à Yum pour une utilisation quotidienne. Et ce n' est pas la fantastique rapidité de Yum pour installer les paquets qui changent cela (tiens au fait c' est quoi l' algo de compression des rpm chez fedora maintenant... je vais voir ça pour mon info)
                    Cdtl.
                    • [^] # Re: RIP Mandrake

                      Posté par . Évalué à 1.

                      > C' est dommage, parcequ' il faut bien constater que yum n' est toujours pas à la hauteur e urpm pour gérer rpm

                      Tu peux argumenter ?

                      > Quiconque utilise et connait assez bien les deux peux le constater : URPM reste supérieur à Yum pour une utilisation quotidienne.

                      Tu peux argumenter ?

                      > tiens au fait c' est quoi l' algo de compression des rpm chez fedora maintenant...

                      Comprend pas la question. Les paquets sont toujours compressés et ça n'a rien à voir avec Yum ou urpmi.
                      En passant, les dépôts Yum sont aussi compressés (ce que doit faire tout le monde).
                      • [^] # Re: RIP Mandrake

                        Posté par . Évalué à 3.

                        C' est justement ce que je soulignais, la rapidité d' installation avec yum, ce n' est pas yum mais peut être un moyen de compression différent (rpm chez mdv utilise lzmo depuis 1 ou 2 ans je crois)
                        Pour les arguments, j' ai pas envie de te voir tourner en rond tout seul, ta spécialité. alors je t' invite à installer une mandriva et à faire tes propres constats par toi même.
                  • [^] # Re: RIP Mandrake

                    Posté par . Évalué à -1.

                    > non mais sérieux, dans le bon timing pour quoi ?

                    Il y a du subjectif ici.

                    > tu le dis toi même, packagekit n'est pas pret

                    Pas prêt pour quoi ?
                    Pour Fedora et ses utilisateurs qui sont "aventureux" il est prêt. Si PackageKit merde, les utilisateurs sont indulgents car ils savent que Fedora est aussi là pour expérimenter de nouvelle technologie et ils savent qu'ils peuvent se rabattre sur Yum.
                    Par contre pour une distribution de "neuneux" ou de "consommateurs", PackageKit n'est pas prêt (où l'est depuis peu de temps).
                    Mais, en passant, il faut bien casser des oeufs pour faire une omelette.

                    > tu critique mandriva de ne pas l'utiliser alors que mandriva a urpm qui lui est pret depuis pas mal de temps déjà...

                    Tu ne connais pas PackageKit.
                    Je te conseille de visiter le site packagekit :
                    http://www.packagekit.org/

                    > Pourquoi mandriva devrait utiliser packagekit à la place de urpm ?

                    Je l'ai déjà dit plus haut. Si Mandriva veut optimiser ses ressources, Mandriva ferait mieux d'utiliser et participer à ce qui est développé par plusieurs au-lieu de développeur seul ses solutions.
                    Si tu développes seul et veut que les autres te suivent, il faut être très fort (en compétence et ressource). L'histoire n'a pas montré que c'était le cas de Mandriva.

                    > Pourquoi redhat développe packagekit plutôt que de reprendre / améliorer urpm ?

                    Premièrement car urpm et PackageKit n'ont rien à voir.
                    PackageKit est une initiative d'un développeur Red Hat. Il a lancé ce projet sans le support de Red Hat (c-à-d durant son temp libre). Puis finalement la "sauce" à prise, Fedora a supporté le projet (en l'adoptant très tôt) et probablement que le développeur initial de PackageKit à la "bénédiction" de Red Hat maintenant.

                    > N'est-ce pas plutôt redhat qui préfère déveloper ses softs et ensuite se plain que les autres ne les utilisent pas alors que des alternatives existent déjà ?

                    Argumentes. Ici j'ai l'impression de discuter avec un type d'extrème gauche...
                    Red Hat/Fedora a développé/supporté plein de choses, beaucoup sont reprises. Le ratio de déchet est particulièrement faible.
            • [^] # Re: RIP Mandrake

              Posté par . Évalué à 4.

              Les querelles de clochers, c' est toi qui t' y raccrochent, ici, hein.
              Pour ton info, par exemple, Mandriva et Fedora font stand commun à la fête de l' huma.
              Quant à ton hypothétique diabolisation de RedHat, je ne l' ai jamais vu ni perçu... Au contraire même .. Mandriva est une excellente distribution pour bien débuter dans le monde RedHat. (plus simple à gérer et plus simple pour avoir le multimédia que Fedora.. bref parfait quant on débute).
              Les querelles de clochers, tu sembles être le seul à les mettre en avant.
              Cdlt.
              • [^] # Re: RIP Mandrake

                Posté par . Évalué à 0.

                > Les querelles de clochers, c' est toi qui t' y raccrochent, ici, hein.

                Tant mieux si tu as raison. Et comme je l'ai dit plus haut, je trouve Mandriva moins "con" ces derniers temps.
                Mais un exemple en passant, lorsque le mainteneur de rpm (j'ai oublié son nom) a été viré par Red Hat, Red Hat a annoncé ne pas vouloir la direction qu'il donnait à rpm et donc Red Hat a fait un fork (ou l'inverse, c'est selon). La position de Red Hat était délicate car Red Hat se retrouvait sans développeur spécialisé sur rpm !
                Ben, "comme par hazard", Mandriva a annoncé adopter rpm5.org et a sortie une distribution avec la branche que ne voulait pas Red Hat.
                Mais maintenant que Red Hat a mis les moyens en embauchant 2 développeurs et que maintenant ils sont productifs (voir rpm 4.6) ben Mandriva revient à la branche Red Hat...
                Pas merci à Mandriva pour le soutient envers Red Hat pour une pièce maitresse d'une distribution alors que Red Hat y a fait sans problème 95 % des développements.
                Mais merci à Novell qui a annoncé très tôt soutenir la position de Red Hat.

                Mandriva a plein de forks de Fedora. Un fork pour mkinitrd, un autre pour sysinit, etc. Ce sont des "faux-fork", dans le changelog il y a souvent "sync with Fedora/upstream". Ben il n'y a pratiquement jamais de proposition de patch de la part de Mandriva ou de proposition d'idée. Sur la mailing cooker il y a des trucs comme "remove crap Fedora stuff", etc.
                Tout ceci est de la bêtise profonde. C'est pire qu'entre Ubuntu et Debian..

                > Pour ton info, par exemple, Mandriva et Fedora font stand commun à la fête de l' huma.

                Tant mieux.

                > Quant à ton hypothétique diabolisation de RedHat, je ne l' ai jamais vu ni perçu...

                Pourtant il y avait bien un gus de chez Mandrake qui publiait ici (sur dlfp) des news qui descendaient Red Hat en flamme... Je me rappel par exemple d'un titre : "Red Hat le nouveau MS ?". Un autre devait être "le côté obscur de Red Hat". Etc.

                > Les querelles de clochers, tu sembles être le seul à les mettre en avant.

                Je crois que tu te trompes.
                Je ne les mets pas en avant pour empêcher la collaboration entre Mandriva et Fedora, mais pour expliquer pourquoi cette collaboration n'est pas aujourd'hui (ou hier si tu veux) ce qu'elle devrait être. On voit pratiquement jamais un type Mandriva sur les mailing Fedora. On voit parfois des gens d'OpenSuse sur les mailing Fedora (ou pour NetworkManager, etc).
                Il y a mon discours (querelles de clochers) et le discours "officiel" de Mandriva : - "Il n'y a pas de problème avec Fedora, ce n'est pas de notre faute si Fedora ne fait que des choix à la con". Désolé, mais c'est très faux-cul de la part de Mandriva.

                Certes, les choses d'arrangent. Mais diable que c'est long...
                • [^] # Re: RIP Mandrake

                  Posté par . Évalué à 5.

                  Mais un exemple en passant, lorsque le mainteneur de rpm (j'ai oublié son nom) a été viré par Red Hat, Red Hat a annoncé ne pas vouloir la direction qu'il donnait à rpm et donc Red Hat a fait un fork (ou l'inverse, c'est selon).
                  Ben, "comme par hazard", Mandriva a annoncé adopter rpm5.org et a sortie une distribution avec la branche que ne voulait pas Red Hat.
                  Mais maintenant que Red Hat a mis les moyens en embauchant 2 développeurs et que maintenant ils sont productifs (voir rpm 4.6) ben Mandriva revient à la branche Red Hat...
                  Pas merci à Mandriva pour le soutient envers Red Hat pour une pièce maitresse d'une distribution alors que Red Hat y a fait sans problème 95 % des développements.
                  Mais merci à Novell qui a annoncé très tôt soutenir la position de Red Hat.


                  Oh sacrilège, Mandriva a osé prendre une décision differente de celle de Fedora/Redhat !

                  Alors que tout le monde le sait, Redhat/Fedora c'est la réference absolue de la perfection des distributions Linux, comme tu es heureusement la pour nous le rappeller à chaque fois qu'il y a une news qui concerne Mandriva.

                  C'est toujours pareil avec toi, "Mandriva a fait truc, alors que Redhat a fait truc, ils sont vraiment nuls chez Mandriva, ils font pas comme chez Redhat qui eux sont vraiment parfaits".
                  • [^] # Re: RIP Mandrake

                    Posté par . Évalué à -1.

                    > Oh sacrilège, Mandriva a osé prendre une décision differente de celle de Fedora/Redhat !

                    C'est marrant cette obstination à fermer les yeux...
                    Que Mandriva prenne une décision différente de Fedora/Red Hat, on en a rien à foutre.
                    Mais quasi systématiquement Mandriva prend le contre pied de Red Hat si ça lui est permis. D'autres (dont Ubuntu), ne s'emmerde pas comme Mandriva. Ubuntu reprend NetworkManager (sûr que NetworkManager doit être dans un dépôt Mandriva et qu'il a été généreusement porté par un contributeur, moins sûr que Mandriva veut en faire l'outil de configuration réseau par défaut pour garder ses drak*). Ubuntu reprend libvirt/virt-manager, Mandriva continue avec ses solutions maisons qui n'ont de succès que chez Mandriva. Probablement qu'Ubuntu va adopter PackageKit avant Mandriva... PackageKit qui est déjà adopté par Suse (il sera par défaut).
                    Les ressources d'Ubuntu sont bien moindre que celles de Fedora/Red Hat ou Novell et Ubuntu en prend compte (parfois de façon grossière, mais c'est une autre histoire). Mais pas Mandriva...
                    Par ses choix techniques (et non de communication) Ubuntu est modeste/raisonnable. Pas Mandriva.

                    > Alors que tout le monde le sait, Redhat/Fedora c'est la réference absolue de la perfection des distributions Linux

                    Puisque tu le dis...
                    Fedora n'a jamais prétendu être la distribution de Madame Michu ou avoir une finition nickel. Vu ses objectifs ce n'est pas tenable et donc Fedora n'a pas la folie d'orienter sa communication dans ce registre.
                    Pour RHEL, c'est une distribution orienté entreprise qui sort tous les 2 voire 3 ans (les 3 ans seront probablement dépassés entre RHEL 5 et 6). C'est une fréquence beaucoup trop basse pour le geek qui fait le buzz sur la toile.

                    > C'est toujours pareil avec toi, "Mandriva a fait truc, alors que Redhat a fait truc, ils sont vraiment nuls chez Mandriva, ils font pas comme chez Redhat qui eux sont vraiment parfaits".

                    C'est toujours pareil avec toi, Mandriva est parfait. Mais Mandriva se casse la gueule. Tu m'expliques ?
                    Ah oui, les méchants financiers qui ont eu la bêtise de venir au secours de Mandriva qui se fait des croches pieds tout seul.
                • [^] # Re: RIP Mandrake

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  oula t'es pire passéiste que moi
                  https://linuxfr.org/2001/01/30/2098.html RedHat, le nouveau Microsoft ? t'es sûr qu'il est mandrakeux Raymond deubaze ?
                  https://linuxfr.org//2002/12/19/10752.html Red Hat bénéficiaire (mais tuiu pol n'est pas Mandrivien à ma connaissance :) )
                  je n'ai pas vraiment retrouvé celle parlant de côté obscur... (hormis l'arrêt du support gratuit de red hat mais bon).

                  Tu ne serais pas en train de régresser à ta phase matiasf ? :D

                  Diable que c'est long... forcément si t'es resté au début du siècle, il va falloir te rendre compte qu'on est aujourd'hui en 2008 ;-)
                  Sérieux c'est toi qui ressasse plutôt que de vraiment regarder ce qui est fait, focaliser sur des incompréhensions ponctuelles ou des querelles de développeurs, c'est franchement oublier de prendre du recul, ce qui est dommage de se miner sur des points aussi vite oubliés que dits dans l'instant du moment. Le tout est que le libre continue d'avancer.
                • [^] # Re: RIP Mandrake

                  Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                  Mandriva a plein de forks de Fedora. Un fork pour mkinitrd, un autre pour sysinit, etc. Ce sont des "faux-fork", dans le changelog il y a souvent "sync with Fedora/upstream". Ben il n'y a pratiquement jamais de proposition de patch de la part de Mandriva ou de proposition d'idée.
                  Oui il y a eu un arrêt de la perte de temps de la part des gens de Mandriva travaillant sur mkinitrd qui en avaient marre de ne pas avoir de réponses. Il existe une ML pour mkinitrd ? Parce que les patchs soumis par mails au dev restent sans réponse (enfin voir paragraphe suivant) et une tentative sur le bugzilla de redhat était restée sans réponse pendant genre un an....
                  Pour ma part j'ai recemment fait un patch sur mkinitrd (pour que ca n'embarque plus la glib inutilement) et malgré le pessimisme d'un collègue qui a essayé dans le passé d'envoyer nos patchs sans réponse, je l'ai envoyé par mail à Peter Jones qui l'a appliqué de suite (http://git.fedorahosted.org/git/?p=mkinitrd;a=commit;h=329cb(...) ) donc l'avenir nous dira si ca a évolué ou si j'ai eu de la chance
                  • [^] # Re: RIP Mandrake

                    Posté par . Évalué à 2.

                    > Oui il y a eu un arrêt de la perte de temps de la part des gens de Mandriva travaillant sur mkinitrd qui en avaient marre de ne pas avoir de réponses. Il existe une ML pour mkinitrd ?

                    Oui, tu as raison, ce n'est pas parfait.
                    J'ai aussi soumis des patchs à Fedora dont certains ont fini dans /dev/null sans la moindre réponse (dont un patch de 15 jours de boulot...). Les développeurs sont parfois occupés, ou ont c'est mal exprimé, ou ils ont un plan qui rend caduque le patch qu'on propose, etc. C'est la vie.

                    > et une tentative sur le bugzilla de redhat était restée sans réponse pendant genre un an....

                    Franchement c'est mal s'y prendre !
                    Ceci est "parfait" pour une correction de bug, mais pour l'ajout de fonctionnalité ce n'est pas toujours ce qu'il y a de mieux.
                    En passant, il y a-t-il eu relance ?
                    Ou est-ce que le "jeu" était de voir combien de temps le ticket allait rester sans réponse... ?
                    Il faut aller sur fedora-devel, dire quel est ton objectif, joindre un patch initial, etc.
                    Si tu veux savoir qui est le mainteneur pour le contacter, ce n'est pas compliqué, il suffit de regarder le changelog (ce que tu as fait il semble).
                    Il ne faut pas considérer que Fedora (idem pour d'autres) est à la botte de Mandriva et que Fedora se fera une fête de voir un ticket sur bugzilla.
                    Il faut jeter un pont de communication, mettre des bases gagnant-gagnant. C'est facile si on est dans cet esprit. Si on n'est pas dans cet esprit, c'est l'échec assuré.
                    Si Mandriva va sur la mailing fedora-devel et annonce qu'ils veulent être au plus proche pour mkinitrd ou autres avec Fedora, Fedora sera à l'écoute. Si tout ce qu'attend Mandriva c'est que Fedora sert uniquement de dépôt CVS pour les patchs Mandriva, ben ça ne marchera pas. C'est voué à l'échec.
                    Il faut mettre de la compréhension des deux côtés. Pour ça il faut communiquer. Dire ce que l'on veut à moyen terme, débattre sur ce qui sucks (et aussi chez Fedora), etc.
                    Les contributeurs de Fedora font face à ces difficultés ! Et les contributeurs de Mandriva aussi !
                    On voit aussi sur les mailing Fedora des développeurs Red Hat qui sont renvoyés à leurs cher études.

                    > je l'ai envoyé par mail à Peter Jones qui l'a appliqué de suite ( http://git.fedorahosted.org/git/?p=mkinitrd;a=commit;h=329cb(...) ) donc l'avenir nous dira si ca a évolué ou si j'ai eu de la chance

                    Essaie de faire le point entre ce qui différencie le mkinitrd de Fedora et Mandriva. Dis ce qu'il y a dans les spécificités de Mandriva que tu penses profitables à Fedora. Dis ce qu'il y a dans les spécificités de Fedora et que tu trouves sans intérêts ou que tu ne comprends pas. Annonces tes idées que tu veux mettre en oeuvre. Mais aussi dis, si tu le penses, que tu veux que le paquet dans Mandriva et Fedora diverge le moins possible pour que ça soit profitable à tout le monde. Si globalement il y a entente, et que tu n'es pas un manchot :-), tu auras un accès au git.


                    Qu'on se comprenne, si je prenais les développeurs de Mandriva pour des boulets, je ne leur demanderai pas de participer en upstream (projets sur Fedora ou non).

                    Prend plymouth (le nouveau "truc" graphique). Si Mandriva veut l'intégrer à sa distribution, ce qui pourrait être fait, c'est faire une étude préalable (impacte sur les scripts de boot, nouveaux besoins, etc). Ceci étant fait, aller sur fedora-devel, se présenter (!), dire ce que veut Mandriva (est-ce que les nouvelles fonctionnalités peuvent être upstream, voire si les développeurs y travaillent déjà, voir si çà colle avec le planing de développement de plymouth), etc.
                    Il ne faut pas seulement considérer Fedora comme un CVS.

                    rpmlint initialement développé par Mandrake est maintenant beaucoup utilisé par Fedora et aussi maintenant beaucoup développé/maintenu par un contributeur Fedora (Ville ...). Fedora y gagne, Mandriva y gagne. On peut aussi avoir des projets actuellement principalement développés/maintenus par Fedora être maintenu par des contributeurs Mandriva.


                    > Oui il y a eu un arrêt de la perte de temps de la part des gens de Mandriva travaillant sur mkinitrd qui en avaient marre de ne pas avoir de réponses.
                    > Parce que les patchs soumis par mails au dev restent sans réponse
                    > une tentative sur le bugzilla de redhat était restée sans réponse
                    > le pessimisme d'un collègue qui a essayé dans le passé d'envoyer nos patchs sans réponse
                    > l'avenir nous dira si ca a évolué

                    Au moins la démonstration est faite qu'il y a un apriori...
                    "Merci".
                • [^] # Re: RIP Mandrake

                  Posté par . Évalué à 2.

                  +1 pour RPM
            • [^] # Re: RIP Mandrake

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Il est dans cooker depuis le 13 juillet :
              http://lists.mandriva.com/cooker/2008-07/msg00415.php

              Et donc probablement dans la 2009, ce que me confirme la giraffe :
              http://sophie.zarb.org/rpmfind?distrib=Mandriva&version=(...)
            • [^] # Re: RIP Mandrake

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              > Ajoutons que Mandriva a toujours voulu ne rien prendre de Red Hat

              C'est vrai que Mandriva (== Mandrake) n'a jamais été basé sur Red Hat...

              oups... j'avais oublié que Mandrake était une Red Hat avec KDE au début...

              allez tiens pour te faire plaisir :
              % urpmq -y packagekit
              gnome-packagekit
              kpackagekit
              libpackagekit-devel
              libpackagekit-qt2
              libpackagekit8
              packagekit
              packagekit-browser-plugin
              packagekit-cron
              packagekit-qt-devel
              udev-packagekit

              % urpmq -y virt | grep virt-
              libvirt-devel
              libvirt-static-devel
              libvirt-utils
              ocaml-libvirt-devel
              virt-manager
              virt-mem
              virt-viewer


              Mais allez, pour packagekit, ça sert à quoi ?
              Pourquoi fedora n'a pas repris les packages urpm* depuis longtemps ?
              Ha vi, mais c'est plus facile pour redhat de redevelopper leur truc et ensuite de critiquer les autres de ne pas l'utiliser, sous pretexte qu'on réinvente la roue...

              Combien d'heures de developpeur vont être perdues à maintenir PackageKit au lieu de urpm* ?
              • [^] # Re: RIP Mandrake

                Posté par . Évalué à -1.

                > Pourquoi fedora n'a pas repris les packages urpm* depuis longtemps ?

                Par exemple car urpm* est en perl et Red Hat/Fedora utilise principalement du python. Car urpmi a une ligne de commande avec 40 000 options alors que Fedora préfère ce qui est concis. NB: il semble que le "bordel" des options de urpmi ait été corrigé.
                En passant, Fedora a pris Yum, et Yum n'a pas été développé par Fedora, Fedora n'est pas à l'origine de Yum. Lorsque Yum a été chosi, ça pouvait être Yum ou urpmi (ou aussi apt4rpm/synaptic ou smart qui étaient et sont toujours dans Fedora). Ben ça a été Yum.
                Mais qu'importe. Red Hat peut se permettre de développeur un urpmi ou un yum ou un up2date "from scratch". Mais es-ce que Mandriva peut encore se le permettre ?
                Red Hat/Fedora peut se permettre de développer libvirt. Mais est-ce que Mandriva peut se permettre de développer drakvirt (ou autre) ?

                > Ha vi, mais c'est plus facile pour redhat de redevelopper leur truc

                Je répète, lorsque Fedora a pris Yum, Yum existant (ainsi que urpmi, apt4rpm, smart, etc). Yum n'a pa été développé à l'origine par Fedora. En passant, le site de développement de Yum n'est pas et n'a jamais été chez Fedora ( http://linux.duke.edu/yum/ ), le mainteneur et developpeur principal de Yum n'a jamais été un employé de Red Hat/Fedora.

                > et ensuite de critiquer les autres de ne pas l'utiliser

                Red Hat/Fedora n'a jamais fait cette critique, c'est moi qui l'a fait.

                On peut rester au pays de bisounours et dire que Mandriva fait tout tout bien et que rien n'est critiquable dans ses choix. Mais c'est un fait, Mandriva ne cesse de se casser la gueule. Et dire que c'est que de la faute des méchants financiers (comme s'ils étaient responsables du département R&D ou de la communauté des développeurs...), c'est très très léger.

                > Combien d'heures de developpeur vont être perdues à maintenir PackageKit au lieu de urpm* ?

                Drakrpm est déjà largué par PackageKit après seulement 1 an de développement.
                PackageKit n'est pas en perl pourri, il est écrit en C.
                PackageKit ne remplace pas Yum, mais Yumex ou autre frondend à yum (ou urpmi ou apt ou smart, etc).
                Mais si Mandriva se trouve si supérieur à tout le monde, ben qu'il garde urpmi. Je dis ça, c'est pour Mandriva, sinon je m'en torche le fion.
                • [^] # Re: RIP Mandrake

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  > Par exemple car urpm* est en perl et Red Hat/Fedora utilise principalement du python

                  j'adore ce genre d'argument... j'espère qu'il n'y a plus du tout de perl dans les outils de redhat...

                  > urpmi a une ligne de commande avec 40 000 options

                  Mouais, heureusement que tu tente de corriger dans la suite...
                  En général, pour un usage normal il suffit de :

                  urpmi
                  urpmq (-y)
                  urpmq -l
                  urpmq -i
                  urpmf

                  super long...
                • [^] # Re: RIP Mandrake

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Par exemple car urpm* est en perl et Red Hat/Fedora utilise principalement du python.

                  Super l'argument, mais tu peux le prendre aussi pour expliquer pourquoi Mandriva développe ses outils au lieu d'en reprendre : ils préfèrent le perl.
                • [^] # Re: RIP Mandrake

                  Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                  Drakrpm est déjà largué par PackageKit
                  Elle est bien bonne.
                  J'utilise la dernière Mandriva et la dernière Fedora sur le même poste en ce moment. Autant PackageKit est bien foutu et je suis d'accord pour lui imaginer un bel l'avenir, autant ce n'est pas encore ça, loin de là.
                  Drakrpm est tellement rapide que j'installe et désinstalle à tour de bras (c'est pour des tests), Drakrpm est simple (trop peut-être), fonctionne bien (gère mes dépendances, me laisse choisir et ne plante pas), facile à utiliser (pour l'instant plus facile que PackageKit pour des débutants), et surtout éprouvé (normal il est plus ancien).
                  Pourquoi jeter maintenant Drakrpm alors que les utilisateurs y sont habitués et qu'il fonctionne pour l'instant mieux que PackageKit ?
                  D'ailleurs ce n'est pas avec Fedora qu'il faut comparer mais avec Red Hat Enterprise Linux. Il y a PackageKit ?

                  "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                  • [^] # Re: RIP Mandrake

                    Posté par . Évalué à 1.

                    > Pourquoi jeter maintenant Drakrpm alors que les utilisateurs y sont habitués et qu'il fonctionne pour l'instant mieux que PackageKit ?

                    Je n'ai pas dit de le jeter maintenant. Mais vu que PackageKit a un bon potentiel, qu'il est satisfaisant sur F10, je pense que Mandriva devrait aujourd'hui penser à y basculer.

                    > D'ailleurs ce n'est pas avec Fedora qu'il faut comparer mais avec Red Hat Enterprise Linux. Il y a PackageKit ?

                    RHEL est basé sur Fedora.
                    RHEL 5 est basé sur FC6 (FC6 et RHEL 5 n'ont pas PackageKit qui d'ailleurs n'existait pas à l'époque).
                    RHEL 6 sera basé peut-être sur F11 ou F12 (voire plus). Donc RHEL 6 aura PackageKit. Ça ne fait pas l'ombre d'un doute.
                    • [^] # Re: RIP Mandrake

                      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                      il est satisfaisant sur F10
                      je ne me satisfait pas du satisfaisant :-)

                      RHEL 6 aura PackageKit.
                      Eh bien d'ici là, si tu veux bien laisser un peu en paix les autres distributions (qui ne t'ont rien demandé) ça nous reposera ;-)

                      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                      • [^] # Re: RIP Mandrake

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        [PackageKit] est satisfaisant sur F10

                        j'oubliais: c'est gonflé quand même de déjà tirer un bilan, Fedora 10 est sortie il y a 15 jours seulement.

                        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

            • [^] # Re: RIP Mandrake

              Posté par (page perso) . Évalué à -1.

              Tu ferais mieux de la fermer, au lieu de raconter n'importe quoi.
            • [^] # Re: RIP Mandrake

              Posté par . Évalué à 7.

              Joli commentaire, tellement il contient de contradictions évidentes avec la réalité.
              Rappelle moi pourquoi créer yum alors qu'il existe urpm ?
              Rappelle moi pourquoi créer PackageKit alors qu'il y a drakrpm ?
              La liste des outils que n'a pas voulu reprendre Fedora alors qu'ils étaient déjà disponibles ailleurs est tellement importante que tu as atteint le niveau de ridicule maximum. Qui donc a diaboliser les outils de Mandriva ? Ils étaient si mauvais ? Comme je les utilise régulièrement, je connais déjà la réponse : la reprise d'outils externes dans Fedora n'est pas basé sur des critères techniques, mais politico-économiques.
              • [^] # Re: RIP Mandrake

                Posté par . Évalué à -3.

                > Rappelle moi pourquoi créer yum alors qu'il existe urpm ?

                Je répète encore cette vérité que j'ai déjà répété 50 fois (ici et ailleurs), Yum existait lorsque Fedora a choisi Yum. Fedora cherchait un remplaçant à up2date. En passant, il n'y avait pas Yum et urpmi, mais il y avait aussi smart et apt4rpm/synaptic. Alors arrêtez de croire que urpmi c'est (ou c'était) le centre du monde.

                > Rappelle moi pourquoi créer PackageKit alors qu'il y a drakrpm ?

                Va sur le site de PackageKit, tu vas vite comprendre.
                Est-ce rpmi fait frontend à Yum, smart, apt ou est-ce que drakrpm fait uniquement frondend pour urpmi ?
                Est-ce qu'il existe urpmi pour Gnome et urpmi pour KDE ?
                Etc.

                > La liste des outils que n'a pas voulu reprendre Fedora alors qu'ils étaient déjà disponibles ailleurs est tellement importante que tu as atteint le niveau de ridicule maximum.

                C'est toi qui est totalement ridicule.
                Fedora a pris Yum, Yum existait !
                Drakrpm est un truc minable à côté de PackageKit alors que PackageKit est tout récent.
                OpenSuse prend PackageKit et pas ce pourri Drakmachin. OpenSuse sont aussi des cons ?
                Fedora voulait depuis longtemps remplacer init bien avant qu'Ubuntu fasse Upstart. Comme Fedora a trainé pour faire quelque chose, Fedora a pris Upstart d'Ubuntu et développe en upstream.

                > Qui donc a diaboliser les outils de Mandriva ?

                Ce n'est pas le propos.

                > Ils étaient si mauvais ?

                A l'époque peut-être pas, je n'en sais rien. Mais maintenant urpmi est largué.
                Mais à l'époque, et je le répète encore, il y avait yum (NON CRÉÉ PAR FEDORA), urpmi, apt4rpm et smart !
                Pour FC1, Fedora fournissait up2date (normal), yum (par défaut), smart et apt4rpm. Yum, smart et apt4rpm sont toujours présent dans F10...


                Mais restez braqué, vous irez pleurnicher dans les jupes des financiers, vous direz que Mandriva était le top du top mais incompris du reste du monde. Une jolie fin. Mais une jolie fin, aussi mignonne soit-elle, reste une fin.

                Changez rien, c'est comme ça qu'on vous adore.
                • [^] # Re: RIP Mandrake

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Changez rien, c'est comme ça qu'on vous adore.

                  la prochaine fois que tu as une bonne bouteille, tu partagerais ? :D (Yec'hed mat ! cf. YEC)
                • [^] # Re: RIP Mandrake

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Ok, on va la refaire puisque tu insistes autant : pourquoi avoir choisi yum, erzats de gestionnaire de paquet digne de ce nom, utilisé par personne et développé de manière indépendante, surtout alors qu'urpm existait déjà et fonctionnait correctement ?
                  • [^] # Re: RIP Mandrake

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Il me semble qu'il a déjà été répondu à cette question plus d'une fois...
                    Mais un aspect a été oublié, Yum est en python et la librairie pour accéder à RHN (utilisé par RHEL) est aussi en python.
                    Autre aspect, Red Hat/Fedora avait up2date. FC1 est sorti avec up2date qui supportait les dépôts RHN (évidemment), Yum, Apt et aussi des simples répertoires avec des rpm.

                    > utilisé par personne

                    Il faut bien un début à tout...

                    > développé de manière indépendante

                    Et ?

                    > surtout alors qu'urpm existait déjà et fonctionnait correctement ?

                    Et smart aussi, et apt4rpm aussi.
                    En tout cas la décision a été largement (voire âprement) débattue sur les mailings Fedora (qui sont ouvertes à tous). Les archives sont toujours disponibles, je te laisse les consulter.
                    Par contre, urpmi n'a quasiment pas été considéré.
                    - Yum a été défendu et proposé par le développeur de Yum.
                    - Smart a été défendu par les développeurs de Smart.
                    - Apt4rpm a été principalement défendu par des utilisateurs.
                    - Urpmi ? personne ne l'a proposé. Vérifies les mailings Fedora si tu en doutes.
                    - Yast n'était pas libre à l'époque je crois.
                • [^] # Re: RIP Mandrake

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Meu là tu te trompes... C'est Pirut le remplaçant de up2date. Tu ne connais que Fedora visiblement. Pour reprendre un de tes propos ailleurs : passe à la RH6, oui, elle va déchirer :p
                  • [^] # Re: RIP Mandrake

                    Posté par . Évalué à 2.

                    > Meu là tu te trompes... C'est Pirut le remplaçant de up2date.

                    up2date marche en ligne de commande (comme yum) et en graphique (comme pirut, à la pirut).

                    > passe à la RH6, oui, elle va déchirer :p

                    Il n'y a pas de RH6. Il y a (eu) RHL6 et il y aura RHEL6. Oui, je pense passer à RHEL6.
            • [^] # Re: RIP Mandrake

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              > Combien d'heures de developpeur vont être perdues à maintenir drak_je_ne_sais_quoi ?

              Vu que personne n'en parle, mais ça va justement à contre sens de ce que tu racontes...
              Mandriva au contraire se met à utiliser des outils externes (développés ailleurs quoi) lorsque ceux-ci sont plus intéressant que les actuels drak*
              On peut noter par exemple system-config-printer à la place de printerdrake.
              Mais il ne faut pas oublier un truc dans l'histoire :
              > Il a encore quelques manques par rapport à printerdrake, et nous travaillons donc à les combler à contribuant au développement de ce nouvel outil.

              Mais c'est vrai que c'est plus sympa de penser le contraire...

              -> http://wiki.mandriva.com/fr/Mandriva_Linux_2009_Notes#Nouvel(...)
      • [^] # Re: RIP Mandrake

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        il y a surtout un proverbe officiel qui dit:
        les chiens aboient la caravane passe

        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

        • [^] # Re: RIP Mandrake

          Posté par . Évalué à 2.

          Il y en a un autre qui dit
          La bave du crapaud n'empeche pas la caravane de passer
    • [^] # Réponses en vrac

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Je réponds au premier commentaire, mais c'est une réaction globale.

      J'enfile mon costume de président de l'association pour ré-expliquer la démarche (j'en profite pour redire que la pétition n'est pas de l'initiative de l'association)
      Le but du communiqué n'est évidemment pas la réintégration d'Adam ou d'Oden, ce n'est d'ailleurs pas demandé dans le communiqué et pour cause nous sommes parfaitement conscient de la situation économique de Mandriva. Le but est d'avoir une idée plus ou moins claire (plutôt claire d'ailleurs) de la direction que prend Mandriva sous la houlette de Hervé Yahi et de notamment de connaître le rôle de la Communauté (avec un grand C car je ne fais pas de distinction entre la communauté francophone, anglophone, germanophone, hispanophone, ... ) car nous pensons, au sein de l'association, qu'il y a de la place pour la Communauté dans le modèle de développement de Mandriva. Le communiqué est de l'avis de certains pêchu, avec quelques jours de recul, oui il est pêchu mais son but était d'interpeller et je ne pense pas qu'un texte "mou" pouvait prétendre atteindre ce but.

      J'enlève mon costume de président et je m'exprime à titre personnel.
      La lecture des réactions ici me conforte dans l'idée que Mandriva est méconnue. Bien entendu Mandriva n'est pas méconnue en tant que telle, tout le monde ou presque associe Mandrake, tout le monde finalement connait Mandriva. Par contre beaucoup moins de personnes connaissent la distribution actuelle et ses qualités (y'a aussi quelques défauts ;) ). Ce ressenti existe ailleurs et en tant qu'utilisateur de Mandriva ne peut pas vraiment être d'accord avec les critiques sur l'instabilité, le manque de finition, etc. Je pense vraiment que ceux qui émettent ces critiques n'ont jamais touché une mandriva et en sont restés à Mandrake ou n'ont pas testé les derniers versions (notamment 2008.1).
      Je suis tout à fait d'accord pour dire que Mandrake a eu des soucis de stabilité, que la Mandriva 2006 n'était pas à la hauteur (et Adam jouait déjà au pompier) mais je ne pense pas qu'on puisse émettre ces critiques pour les versions 2007 et surtout 2007.1, 2008 et 2008.1 (la 2009 est à part, le remplacement de KDE 3 par KDE 4 est à lui seul générateur de pas mal de soucis).
      Mandriva est, de mon point de vue, toujours largement adaptée aux débutants (et même plus que Ubuntu pour moi) notamment grâce à ses outils graphiques qui permettent vraiment de se passer de la ligne de commande (ajouter une option de démarrage à grub sans éditer le fichier menu.lst par exemple) et offre un outil de contrôle parental graphique (basé sur des choses existantes évidemment). Il y a d'ailleurs toujours de débutants sur le forum et je l'utilise moi même parce que je trouve la distribution simple et adapté à mon profil de non informaticien.

      Je crois que le gros problème reste la communication au sens large. Comment on se fait connaître et reconnaître à l'heure du "matraquage Ubuntu" ? Comment on valorise ce qu'on propose ? L'exemple de la documentation est récurrent. On peut installer la documentation sur son ordinateur en installant le rpm kivabien, malheureusement ce n'est pas assez mis en avant. Il y a aussi toutes les vieilles "rumeurs" qui persistent en dépit du temps qui passe et des changements faits (comme le forum payant, l'obligation de payer pour avoir les mises à jours, ... )

      Bref, il y a à dire mais je ne crois vraiment pas qu'une disparition de Mandriva serait une bonne chose pour tous ses utilisateurs. Yapuka réussir !
      • [^] # Re: Réponses en vrac

        Posté par (page perso) . Évalué à -3.

        Si Mandriva répondait, comme tu le prétends, suffisament bien aux besoin des débutants et des autres utilisateurs, elle serait tout simplement plus utilisée, point barre. Ubuntu attire plus d'utilisateurs débutants et confirmés.
        Mandriva devrait se poser la question : Pourquoi ?
        Avec un avec un design léché, d'excellents outils de configuration, une base robuste, une équipe d'employés qui a une très bonne réputation... et moults points positifs... pourquoi Mandriva s'est faite explosée par ubuntu ??? pourquoi l'entreprise Mandriva traine une image désastreuse a ce point ?? A partir de quand cela est arrivé ??? Qu'est-ce que l'entreprise peut faire pour éviter de donner l'impression d'aller dans le mur, comme les utilisateurs de LL moules de DLFP en ont l'impression ?
        • [^] # Re: Réponses en vrac

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          C'est connu, c'est toujours le plus utilisé le mieux, comme Windows, quoi.

          Sinon je ne sais pas, tu as peut-être la réponse ? Ou alors tu te contentes de colporter une image désastreuses sans argument tout en te demandant pourquoi les autres colportent aussi cette image ?

          Elle a cette image parce que les gens continuent à la dire, même s'ils ne l'ont jamais essayée (ou alors « du temps de la Mandrake 10 ou moins »).
          • [^] # Re: Réponses en vrac

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Elle a cette image parce que
            On s'en fout des raisons, on pourrait troller et pinailler 8 h dessus.
            Malgré toutes ses qualités (et ses defauts). Mandriva a une très mauvaise image. Point barre. Et ce genre de news est loin d'aider a corriger ça.
            • [^] # Re: Réponses en vrac

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              Pour être factuel tout de même, à toi de te forger ton propre avis (actualisé si possible) :
              - l'affaire Mandrake / Mandriva n'a pas aidé, visiblement le rachat de Conectiva et l'intégration de leurs équipes semblent être mal passés auprès de certains ; bizarre tout de même, vu que les équipes de développeurs ont été bien intégrés à y regarder retrospectivement, la Caipirinha ayant sans doute aidé plus que [http://poudreverte.org]
              - le passage de 6 mois à 1 an temporairement de la sortie de distribution a été une catastrophe (moins de comm' périodique, des versions plus anciennes intéressant moins les utilisateurs...) : désormais une sortie tous les 6 mois est un rendez-vous qui est tenu depuis 2007 voir [http://distrowatch.com/table.php?distribution=mandriva]. Cet épisode malencontreux a eu lieu lorsque ubuntu a sorti une LTS 6.06 (qui était bien réussie àmha)
              - quelques versions manquant de finition, bugs corrigés dans les updates (mais il est trop tard et personne n'a regardé) : cela demande un accompagnement à la sortie de chaque version, inciter à migrer immédiatement en montant de version reste quelque chose de risqué, mieux vaut savoir attendre 1 mois ou 2 ou être prêt à remonter les soucis rencontrés pour qu'ils soient corrigés au plus vite
              - le "club" a fini par s'ouvrir : forums désormais gratuits et ouverts (ça ils l'ont toujours été), wiki ouvert en rédaction à quiconque s'inscrit (ça dès l'ouverture du "nouveau [http://wiki.mandriva.com]), sites web à consolider pour éviter de se disperser et perdre l'utilisateur au passage (le travail est encore en cours, depuis plus d'un an, il y a maintenant une ligne claire qui se dégage, reste à concrétiser)

              La Mandriva Linux 2009.0 est clairement une version expérimentale et Mandriva a fait 2 bons choix :
              - pousser KDE 4, autant aller de l'avant plutôt que de rester passéiste (ce choix est risqué, beaucoup d'utilisateurs le reprochent d'ailleurs, une installation par urpmi task-kde3 de KDE 3.5.10 leur redonne leurs repères ou c'est le moment d'essayer gnome pendant un petit moment ou xfce ou ce que vous voulez)
              - retenir le noyau 2.6.27 même s'il était encore en rc à la sortie de la distribution : il est en 2.6.27.5-desktop-2mnb actuellement, ce qui montre la réactivité des kernel-hackers de Mandriva et un bon suivi pour permettre la prise en charge du maximum de matériel
              Possibilité de rester en 2008.1 pour ceux qui ont un système opérationnel (il reste des améliorations à faire côté gestion des backports, mais cela avance).

              C'est la 2009.1 qui va intégrer KDE 4.2 (grâce au boulot fait au titre de la 2009.0), des développeurs et des contributeurs de Mandriva travaillent directement upstream et stabilisent dans la distribution, par un travail incessant (ce n'est pas pour rien que KDE 4.1.3 est maintenant dans les mises à jour de la 2009.0). De manière historique les versions de printemps ont toujours été plus stables, celles de l'automne étant plus novatrices et mobilisant visiblement moins les troupes avec les vacances d'été il faut croire :-)
              Bref, c'est toujours ceux qui se plaignent qui se font le mieux entendre, pour un avis bien souvent datant d'il y a 2-3 ans pour certains d'entre eux, n'ayant pas forcément trop cherché à comprendre et s'étant braqué pour un oui, pour un non. Aujourd'hui, clairement Mandriva Linux se démarque moins des autres distributions, elle conserve néanmoins beaucoup des avantages qu'elle avait auparavant :
              - intégrations de KDE et GNOME traitées au même niveau, XFCE aussi dans une moindre mesure et grâce à [http://freedesktop.org] tout simplement, maintenant LXDE...)
              - les outils du centre de contrôle qui se sont enrichis et rationnalisés (ce n'est plus seulement une extension du centre de contrôle KDE ou GNOME, cela apporte des éléments facilement mis en oeuvre avec des wizards : contrôle parental, mise en place de serveur web / serveur de fichier voire gestion d'un cluster...

              vala, histoire de ne pas rester sur une fermeture de toute discussion et laisser traîner un avis qui me semble un peu à l'emporte-pièce.
              • [^] # Re: Réponses en vrac

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                "Hé ben vouala" je lance le téléchargement d'une 2009.0. que je testerais sur 2 laptops cette semaine. Bien fait pour moi, à trop troller.. je me suis fait avoir.
                J'étais resté sur un mauvais souvenir de la 2008, et globalement, de très mauvais souvenir depuis Mandrake 10 </mavie>. Je maintiens trolleusement, que l'image de la boite et de la distrib est catastrophique et que malgré tout 'il y a vautrage sur la com depuis la fusion connectiva/mandrake.
              • [^] # Re: Réponses en vrac

                Posté par . Évalué à 2.

                C' est tellement évident que tu as bien raison de le rappeler. Merci obiwan :p Mais les jugements "à l' emporte pièce" ne devraient peut être pas être jugés simplement comme cela, si ? Tout comme le tiens, parceque des critiques (et plus étayées) tu en a aussi, non ?

                Par exemple un commentaire sur PulseAudio : OK très bien, dire que c' est une bouse ça se fait pas, ça fait fud et limite débile. Néanmoins tout ceux ayant pulse sur leur pc peuvent le constater : le machin prends un paquet de ressources proc pour pas grand chose... (et ok c' est super d' accepter autant de ressources pour le son.)

                Amt.
              • [^] # Re: Réponses en vrac

                Posté par . Évalué à -2.

                > - l'affaire Mandrake / Mandriva n'a pas aidé, visiblement le rachat de Conectiva et l'intégration de leurs équipes semblent être mal passés auprès de certains ;

                Ajoutons aussi les trucs comme CDD (j'en ai quasiment tout oublié...) ou l'association avec TurboLinux pour un "noyau" de distribution qui n'apporte rien (du moins dont je n'ai quasiment aucun écho), etc.
                • [^] # Re: Réponses en vrac

                  Posté par . Évalué à 4.

                  "J'en ai pas d'écho donc ca n'apporte rien".

                  J'adore.
                  • [^] # Re: Réponses en vrac

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Le syllogisme est faux, en revanche la prémisse est assez exacte, il y a peu de comm' externe, même si les résultats en sont visibles pour tous ceux ayant utilisé Mandriva Linux dernièrement.

                    En même temps, commencer par synchroniser 2 distributions sur une base commune (kernel mais pas seulement), cela permet d'échanger à taille humaine, tout en travaillant, plutôt que de tenter de faire bouger une LSB aka [[Linux Standard Base]] qui àmha ressemble plus à un échange au profit du proprio plutôt que censé faire progresser les distributions du libre par des tests coordonnés entre distrib' / partage de connaissance et de bonnes pratiques / application de tests de non régression constitués en commun.
                    • [^] # Re: Réponses en vrac

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      lire Linux_Standard_Base bien sûr ;-)
                      (quelque part http://freedesktop.org est plus efficace et coordonne plus d'acteurs àmha par exemple, peut-être parce que moins controversé, je ne sais pas vraiment, peut-être parce que plus facilement orienté utilisateur final aussi...)
                      • [^] # Re: Réponses en vrac

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        J'avais l'impression, mais je me trompe peut-être sûrement, mais je vois plus freedesktop.org comme un forum entre les environnment de bureau pour se mettre d'accord sur des standards pour évoluer ensemble et sur les même technologies afin d'assurer la comptabilité des programmes. Tandis que le LSB est plus un forum où tout le monde se met d'accord pour que des extérieurs créant des programmes ait une base pour travailler, ce qui de mon point de vue, le rend moins apte au changement pour faciliter le travail de la personne extérieur.

                        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: Réponses en vrac

              Posté par (page perso) . Évalué à 8.

              Tes réponses sont très intéressantes parce qu'elles vont dans le sens de mon intervention.

              Si Mandriva répondait, comme tu le prétends, suffisament bien aux besoin des débutants et des autres utilisateurs, elle serait tout simplement plus utilisée, point barre. Ubuntu attire plus d'utilisateurs débutants et confirmés.
              S'il suffisait qu'un produit réponde aux besoins pour se vendre ça se saurait. Comme l'a justement signalé Benoît Guédas, Windows est le plus utilisé c'est donc que c'est le produit le mieux point barre. Sauf que je pense que tu es convaincu, comme moi même, que ce n'est pas vrai.

              Mandriva devrait se poser la question : Pourquoi ?
              Je pense que Ubuntu attire plus de monde parce qu'entre autres Ubuntu a une plus grande visibilité et des utilisateurs plus prosélytes que les utilisateurs de Mandriva (ou de Fedora, ou de Slackware, ou de ... ). La politique de comm' initié par Canonical autour de Ubuntu est une vraie réussite pour Ubuntu. C'est ce genre de politique que n'a pas su mettre en place Mandriva

              Avec un avec un design léché, d'excellents outils de configuration, une base robuste, une équipe d'employés qui a une très bonne réputation... et moults points positifs... pourquoi Mandriva s'est faite explosée par ubuntu ??? pourquoi l'entreprise Mandriva traine une image désastreuse a ce point ?? A partir de quand cela est arrivé ???
              Il y a sans doute plusieurs raisons et je pense n'avoir qu'une vision très partielle.
              Je vais tenter d'apporter quelques éléments :
              Ubuntu a été présenté comme une Debian facile à installer à une époque où Debian était une référence et où Debian n'est pas facile à prendre en main (pour le débutant s'entend). Debian était un graal pour de nombreux utilisateurs et savoir qu'on pouvait alors facilement l'installer a été un formidable argument pour Ubuntu.
              A la même époque Mandrake rachète Lycoris, Conectiva change de nom (ah oui tient le changement de nom, ça compte aussi un peu, il suffit de voir le nombre de personnes qui parlent encore de Mandrake !! d'un coup des milliers de liens sont devenus caduques) et néglige la qualité de sa distribution avec notamment une 2006 pas terrible. Ensuite se rajoute la politique du club qui crée une séparation entre "clubbeurs" et "pas clubbeurs", et bien que le club n'existe plus depuis pas mal de temps, que le forum soit ouvert à tous, dans les esprits de certains Mandriva c'est toujours fermé.
              On peut même remonter un peu plus loin, Mandrake a toujours eu pour objectif de rendre Linux accessible, Mandriva a repris le flambeau et il faut reconnaître que rendre accessible, graphique tout ce qui peut l'être fut vilipendé par certain qui ne juraient que par la ligne de commande et l'édition des fichiers de configuration. Du coup la moindre petite instabilité de Mandrake était l'occasion de se moquer.
              Il y a sans doute le fait également qu'il n'y a pas de séparation nette entre le distribution gratuite qui s'appelle Mandriva et la distribution payante qui s'appelle Mandriva (et non un couple RedHat/Fedora, SLED/OpenSuse par exemple) et que le développement a eu du mal à s'ouvrir, notamment sur des composants importants.
              Je rajouterais des erreurs stratégiques par le passé.

              Bref il y a beaucoup de raisons pour essayer d'expliquer la mauvaise réputation de Mandriva, et je pense qu'aujourd'hui plusieurs de ces raisons sont caduques (tiens j'y pense, il est très difficile encore de faire comprendre que Mandriva ne privilégie pas KDE mais que KDE et Gnome sont traités sur le même pied d'égalité)

              Qu'est-ce que l'entreprise peut faire pour éviter de donner l'impression d'aller dans le mur, comme les utilisateurs de LL moules de DLFP en ont l'impression ?
              Comme je l'ai déjà exprimé, communiquer. Communiquer pour qu'enfin je puisse lire de réelles critiques de Mandriva telle que la distribution est aujourd'hui et non des critiques de la Mandrake 10.0 qui date de 2004 (ou qu'enfin quelqu'un explique clairement pourquoi le deb c'est mieux que le rpm parce qu'à chaque fois que je pose la question je n'ai jamais de réponse argumentée preuves à l'appui, ... )
              Et puis trouver des clients ...
              • [^] # Re: Réponses en vrac

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Merci, j'ai trouvé ces réponses et le thread très intéréssants. Bon courage, et bravo pour tout le boulot accompli depuis le début.
              • [^] # Re: Réponses en vrac

                Posté par . Évalué à 5.

                > Je pense que Ubuntu attire plus de monde parce qu'entre autres Ubuntu a une plus grande visibilité et des utilisateurs plus prosélytes que les utilisateurs de Mandriva (ou de Fedora, ou de Slackware, ou de ... ). La politique de comm' initié par Canonical autour de Ubuntu est une vraie réussite pour Ubuntu. C'est ce genre de politique que n'a pas su mettre en place Mandriva

                Je pense que c'est une erreur de prendre modèle sur Ubuntu. Ubuntu n'est toujours pas rentable. Le problème premier de Mandriva est la rentabilité, Ubuntu n'est pas la solution. Ubuntu n'a pas une forte communauté de "solides" contributeurs (le niveau de qualité laisse à désire ces derniers temps semble-t-il). Fedora a une faible popularité, mais une identité claire et (maintenant) comprise. Fedora, et dans une moindre mesure OpenSuse, a une solide communauté de développeurs (c'est très très très important les contributeurs !). D'ailleurs Fedora vient d'exploser son record de contributeur (passage de 2000 à 12000 en 2 ans je crois ce qui pose des défis à l'infrastruture).
                Si ça continue, dans 2 ou 3 ans, Ubuntu ne sera pas dans un meilleur état que Mandriva.

                Certe la com d'Ubuntu est formidable pour la popularité. Mais ce n'est pas assez. Mandrake a été populaire, et ce n'est pas assez. Mais "pire" pour Ubuntu, ça c'est fait avec beaucoup de pognon de brulé. Pas du pognon investi pour le lendemain. La percée d'Ubuntu est formidable, mais elle peut être pondérée.

                Autre chose, les deux poids lourd Linux (Red Hat et Novell) ont laissé le champ libre aux distributions "pour les masses" (et donc notamment à Ubuntu). Fedora et OpenSuse ne sont pas en concurrence directe avec Ubuntu ou Mandriva. Officiellement Red Hat dit ne pas s'y intéresser au moins jusqu'en 2010. Mais ça ne va peut-être pas durer indéfiniment. Si Red Hat ou Novell décide de changer d'avis, ça peut faire mal. Dans cette hypothèse, les distributions orientées que "desktop" (Ubuntu compris) ont du soucis à se faire et la solution est loin loin d'être facile à trouver.

                Si Red Hat et Novell continuent de laisser le champ libre aux distributions "pour les masses", la position de Mandriva n'est pas désespérée sur ce marché. Mais encore faut-il que la direction de Mandriva en est conscience ce dont je ne suis pas sûr.
                Le plus gros potentiel de Mandriva c'est ... le succès actuel d'Ubuntu. Les gens se lasseront d'Ubuntu. La distribution est "simpliste" pour caricaturer. Ubuntu aura aussi, probablement, des soucis financier et tout sera moins rose. Ces utilisateurs pourront "naturellement" aller voir chez Mandriva (puisqu'il n'y a plus Xandros, etc). Mandriva cible grosso-modo le même public mais en plus technologique. Ça sera comme une sorte de montée en gamme de passer d'Ubuntu à Mandriva. Touver des solutions pour faire entrer de l'argent ne sera pas facile. Mais au moins, il n'y aura plus une concurrence "déloyale" face à Ubuntu puisque Ubuntu aura les mêmes problèmes que Mandriva.

                De la com il en faut. Mais le "matraquage" n'est peut-être pas la solution. Mandriva doit travailler sa communication pour donner une identitée claire. Les déçus ou blasés d'Ubuntu viendront à Mandriva si Mandriva n'est pas qu'un Ubuntu bis.
                • [^] # Re: Réponses en vrac

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Le plus gros potentiel de Mandriva c'est ... le succès actuel d'Ubuntu. Les gens se lasseront d'Ubuntu. La distribution est "simpliste" pour caricaturer. Ubuntu aura aussi, probablement, des soucis financier et tout sera moins rose. Ces utilisateurs pourront "naturellement" aller voir chez Mandriva

                  Je suis assez d'accord sur ce point de vue. Je viens de lire ceci sur une liste de l'ABUL :
                  « Comme Pierre m'a donné un dvdrom de la Mandriva 2008, j'ai fait un essai avec cette distribution. Et là, surprise, la 3D configuré en deux ou trois clics, idem pour la carte wifi :)
                  Également, mes deux machines sont sous Kubuntu. J'ai une imprimante HP Photosmart 2575 qui fonctionne très bien, seul souci sous Kubuntu j'ai du bidouiller un fichier de configuration pour pouvoir faire fonctionner le scanner. Compte tenu de mon succès avec ma 3D et ma carte wifi, j'ai branché mon imprimante sur le portable sous Mandriva, imprimante et scanner ont été reconnus et installés un trois clic :) »

                  Il y a des fois où c'est l'inverse, mais Mandriva est de plus en plus souvent le vainqueur. Les couches logicielles graphiques sont de plus en plus sophistiquées chez Mandriva et intervenir dans drakperm, drakfirewall ou dans le génial diskdrake demande un niveau de compétence sans cesse accru.

                  Je pense que la qualité des contributeurs de Mandriva est un poil plus technicienne que celle d'Ubuntu car les vrais techos de apt-get vont plutôt du côté de Debian.
                  • [^] # Re: Réponses en vrac

                    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                    le génial diskdrake

                    Ça, ça m'interpelle.
                    DiskDrake est un des gros problèmes de Mandriva:
                    pourquoi as-t-on développé QtParted, GParted plus les partitionneurs des installateurs de RedHat, SuSE, etc. alors que Diskdrake existe depuis longtemps, est plus avancé, plus "lisible" (que le partitionneur de Fedora par exemple), bref plus puissant ? c'est une situation bizarre qui fait irrésistiblement penser à un problème de communication et une erreur stratégique. Mandriva pouvait rendre ses outils indépendants et se faire une bonne pub la-dessus - eh non. Maintenant GParted est partout, alors qu'il est moins complet que DiskDrake.
                    La même chose vaut pour d'autres outils: les distribs se concentrent sur ce qui fait leur valeur ajoutée (qu'elles croient): les outils Mandriva, les outils SuSE, etc., alors qu'elles feraient mieux de tout faire pour les partager - ce que fait d'aiileurs RedHat et lui donne une excellente image, mais je n'ai rien dit, ça va attirer Isnotgood.

                    "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                    • [^] # Re: Réponses en vrac

                      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                      Initialement (en 2000) il y avait eu une tentative d'en faire profiter les autres cf
                      http://web.archive.org/web/20010124074100/http://www.linux-m(...)
                      il y avait une ML, le packaging pour d'autres distros était dans le TODO, ...
                      Mais ça n'a jamais intéressé personne...
                      • [^] # Re: Réponses en vrac

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Je peux me tromper mais le projet n'a pas eu l'air de durer bien longtemps (6 mois ?), or on n'intéresse pas les gens du jour au lendemain, tu en sais d'ailleurs quelque chose puisque DLFP a mit du temps à décoller.
                        On peut aussi trouver des raisons au désintéret: problème de communication (y a-t-il eu une dépêche sur linuxfr :), projet absent de sourceforge, pas de lien sur le source en tarball, pas de cvs/svn, page pas claire sur la dépendance à mandrake (le source est un SRPM à prendre dans les paquets de mandrake), etc.
                        Mais bon, ne restons pas sur cet échec, on peut le reprendre ce projet. A vue de nez, ça demande quoi aujourd'hui pour s'abstraire de Mandriva ?

                        NB: je prenais DiskDrake au vol, mais ça vaut pour d'autres outils, celui-ci étant à mon sens le plus marquant.

                        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                    • [^] # Re: Réponses en vrac

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Peut-être Diskdrake est trop typé Mandriva, plus intégré dans cette distribution et par là-même moins facile à intégrer ailleurs.

                      Mais c'est vrai que je n'ai jamais été déçu par cet outil que j'ai utilisé des dizaines de fois pour partitionner. Je ne me souviens pas avoir perdu de données de son fait.
                      • [^] # Re: Réponses en vrac

                        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                        Tous les logiciels produits par Mandriva sont libres. Les autres distributions peuvent toujours le copier. S'ils ne l'ont pas fait, c'est tant pis pour elles !

                        Diskdrake est une réussite et sera difficile à égaler. Il laisse la concurrence loin derrière. Il y a quelques jours, une personne qui voulait absolument Ubuntu en double boot sur une machine et n'arrivait pas à la partitionner, ne comprenant pas ce qu'il faisait. Avec DiskDrake, tout lui est devenu évident.

                        Un autre point où Mandriva est plus fini qu'Ubuntu, c'est sur grub. Certes, il n'y a pas de valeur ajoutée fonctionnelle, mais un panneau de sélection joli et bien fichu, c'est quand même mieux, surtout quand c'est le premier contact avec la distribution.
                    • [^] # Re: Réponses en vrac

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Heu, faudrait vérifier, mais Gparted n' était pas à la hauteur (et surtout pas stable) lorsque drakdisk permettait déjà de gérer en 3 clicks des options avancées.
                      Aujourdhui, oui, ils pourraient peut être reconsidéré le problème, voir la qualité actuelle de Gparted, le fait que cela soit maintenu par un plus grand nombre de personne... etc etc... Pour se demander s' ils abandonnent un outil aussi bon et historique...
                      Au fait Gparted n' est pas considéré comme super stable à priori, parceque RedHat ne l' a toujours pas intégré par défaut, hein. (et qu' on le veuille ou non, RedHat est la référence en terme de qualité et de stabilité -ceci n est pas un troll-)

                      Donc bon... Perso je me pose plutôt la questio suivante : pourquoi à l' époque avoir fait Gparted plutôt que de contribuer à Drakdisk.. Parceque c' est de l' informatique française et maudite ?
                      • [^] # Re: Réponses en vrac

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Sans doute le syndrome du NIH (Nont invented here)...
                      • [^] # Re: Réponses en vrac

                        Posté par . Évalué à 2.

                        > Au fait Gparted n' est pas considéré comme super stable à priori, parceque RedHat ne l' a toujours pas intégré par défaut

                        Ce n'est pas forcément un problème de qualité.
                        Red Hat cible les entreprises, pas le geek qui installe tout ce qu'il trouve.
                        En entreprise le repartitionnement est une chose rare. Si c'est pour des serveurs, alors on passe par lvm, et pour lvm Red Hat a system-config-lvm qui est installé par défaut. Et comme un serveur ne sera quasi jamais en double boot Windows/Linux, system-config-lvm suffit.
                    • [^] # Re: Réponses en vrac

                      Posté par . Évalué à 2.

                      > plus les partitionneurs des installateurs de RedHat

                      Ça fait depuis des années que l'installeur de Fedora (et donc Red Hat) est passé à parted (gparted et qtparted ne sont que des interfaces graphiques). Par contre il y a effectivement une interface graphique spécifique dans l'installeur (mais qui au final utilise parted).
                      Les outils comme gparted et drakdisk n'ont quasiment jamais été la priorité pour Red Hat/Fedora. La priorité a longtemps été lvm/lvm2 et raid lors de l'installation (ce que fait très bien Red Hat / Fedora depuis longtemps). Comme Red Hat veut lvm à tous les nouveaux (par défaut un système est installé avec lvm) il y a system-config-lvm qui peut être vu comme un remplaçant de gparted. Par défaut system-config-lvm est installé, gparted ne l'est pas.
                      • [^] # Re: Réponses en vrac

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        Mais sans blague, tu lis ce qu'on écrit ou tu tombes de ton siège chaque fois que tu vois le mot RedHat? Ça parlait de DiskDrake là, et des autres interfaces graphiques à parted, qui sont toutes arrivées après.
                        Au passage, DiskDrake (qui gère aussi LVM) a commencé en 1999, on n'avait pas encore LVM dans RedHat à l'époque, donc ils auraient pu le reprendre.

                        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

              • [^] # Re: Réponses en vrac

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                Je pense que Ubuntu attire plus de monde parce qu'entre autres Ubuntu a une plus grande visibilité et des utilisateurs plus prosélytes que les utilisateurs de Mandriva (ou de Fedora, ou de Slackware, ou de ... ). La politique de comm' initié par Canonical autour de Ubuntu est une vraie réussite pour Ubuntu. C'est ce genre de politique que n'a pas su mettre en place Mandriva

                De toute façon, (et je dirais hélas), Mandriva et Ubuntu ne joue pas dans la même cours : quand d'un côté, il est possible d'envoyer des CD gratis à ceux qui en demande, c'est sur que la pub passent mieux... (je ne dis pas que Mandriva devrait faire ça, et comme c'est précisé plus loin dans le thread, je doute que le modèle financier de Ubuntu soit viable...)

                En tout cas, pour ce qui est de mon expérience personnelle, je vois bien comment ça se passe : l'utilisateur récupère un live cd qui traîne d'une distribution linux (généralement à la mode). La mode, en ce moment (et manque de chance pour Mandriva, cette mode dure plus longtemps que les précédentes) est Ubuntu... Et cette mode est surtout facilitée, comme je le disais au début, par le fait que distribuer des CD gratuits à tout va aide à faire grandir cette mode... Donc l'utilisateur essaie ce CD... Avec un peu de chance, ça passe, et alors, il trouve son linux jolie et comme il faut (il n'a pas d'autres références, et ne sera cassera pas la tête à en essayer un autre).

                Par contre, pour les fois où ça ne passe pas, ben soit quelqu'un est là pour l'aider ou lui dire de tester une autre distribution, soit il n'ira pas plus loin dans la découverte du monde linux. Et personnellement, j'ai vu au moins 5 ou 6 cas dernièrement d'ordinateurs portables incapable de faire démarrer une ubuntu (allant même jusqu'au kernel panic pour certains), à ces utilisateurs là, j'ai proposé mon livecd mandriva (one), et là, tout a fonctionné du premier coup. Et franchement, ils ont été ravis par cette Mandriva et l'on adopté...

                En tout cas, je continue à utiliser Mandriva et à en faire la pub autour de moi, et j'espère bien pouvoir le faire encore longtemps ! longue vie à Mandriva !
        • [^] # Re: Réponses en vrac

          Posté par . Évalué à -1.

          Qu'est-ce que l'entreprise peut faire pour éviter de donner l'impression d' être fr
  • # Quelques suggestions pour Mandriva

    Posté par . Évalué à 10.

    - arrêter de maintenir une n-ième version de paquet et utiliser une autre base tout en participant ce qui implique un développement communautaire (Fedora s'ils veulent rester sur du RPM, Debian sinon). Ils n'ont plus les moyens d'assumer la maintenance d'une distrib complète alors autant mutualiser à ce niveau là, ça bénéficiera à tout le monde.
    - virer les commerciaux et autre PDF tout moisi. Je ne sais pas qui tire les ficelles mais il faut avouer qu'ils n'ont jamais eu de chance à ce niveau là, ils ont toujours pris des décisions plutôt hasardeuses, pour ne pas être trop méchant. Corollaire : se reposer un peu plus sur la communauté parce qu'elle est active et croyante (au sens positif).
    - séparer la version communautaire de la version commerciale. C'est un modèle qui a fait ses preuves et qui marche, ce sont les derniers à ne pas le faire.
    - ne pas oublier leurs fondamentaux. Non, Mandriva n'est pas RedHat et si Mandriva veut survivre, il ne faut pas mimer RedHat mais garder ses spécificités, donc continuer à proposer une version grand public accessible au plus grand nombre.

    Je m'arrête là, je ne suis pas Mandriviste, mais ça me fait mal de voir tant de médiocrité à la tête d'une société quand tous les bras sont d'excellentes qualités, d'autant plus quand cette société est française (ce qui expliquerait peut-être cela).
    • [^] # Re: Quelques suggestions pour Mandriva

      Posté par . Évalué à 5.

      s/PDF/PDG/ ça m'apprendra à relire trop vite
    • [^] # Re: Quelques suggestions pour Mandriva

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      Et cesser de dépenser de l'argent dans la production de produits qui ne se vendent pas :
      http://www.cafepress.com/mandriva

      C'est certainement la distribution qui propose le plus de ces produits dérivés, ça doit couter un max de blé à faire fabriquer et ça doit pas vraiment bien ce vendre.

      Mandriva est malade de son orientation commerciale, de ses actionnaires, de son entrée en bourse trop hâtive. Il serait temps de le reconnaitre et de cesser de virer des développeurs qui eux sont le souflle et le coeur de la distribution.
      • [^] # Re: Quelques suggestions pour Mandriva

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Génial.

        Mandriva me paraît plutôt être la distribution qui a le moins de produits dérivés.

        Je te conseille de jeter un œil au fonctionnement de CafePress pour avoir une idée de combien ça coûte à Mandriva. Je dirais à vue de nez dans les 0€.
        • [^] # Re: Quelques suggestions pour Mandriva

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Houlha oui ! Je n'avais pas vu qu'il s'agissait d'une entreprise différente...je n'ai pas remarqué être sorti du site Mandriva.

          Désolé pour la remarque non pertinente donc.
      • [^] # Re: Quelques suggestions pour Mandriva

        Posté par . Évalué à 4.

        > Mandriva est malade de son orientation commerciale,
        > de ses actionnaires, de son entrée en bourse trop hâtive.

        Je connais mal l'origine de l'entrée en bourse, quand, qui, pourquoi.

        Ce que je sais par contre, c'est que depuis la période du redressement judiciaire, Mandriva aurait mis plusieurs fois la clé sous la porte sans ses actionnaires, qui ont recapitalisé ou prêté à chaque fois que les caisses étaient vides.
        • [^] # Re: Quelques suggestions pour Mandriva

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Regarde l'historique de l'évolution de l'action Mandriva sur les sites dédiés à la bourse.

          Je ne sais pas dans quel proportion, mais il faut bien compter aussi sur les actions de solidarité, les inscriptions massives au club dans les moments les plus difficiles. Je veux bien croire que les actionnaires ont permis la sortie du gouffre, mais il n'étaient pas seuls.

          Sans être spécialiste, j'avais tout de même la sensation que tout allait bien avant l'entrée en bourse et que le déclin à commencé peu de temps après.
          Lire l'impressionnante annonce d'entrée dans le marché libre : http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_socie(...)

          Etait-ce vraiment nécessaire ? La société semblait pourtant bien se porter avant l'entrée en bourse...Et comme l'a dit un patron d'une boite française assez ancienne, qui n'est pas coté en bourse (je ne me souviens plus du nom de la boite) lorsqu'une entreprise (comprendre une entreprise de taille modeste) marche bien autant éviter d'entrer en bourse ou d'investir les bénéfices dans des produits boursiers.
          • [^] # Re: Quelques suggestions pour Mandriva

            Posté par . Évalué à 4.

            > Regarde l'historique de l'évolution de l'action Mandriva
            > sur les sites dédiés à la bourse.

            Je vois une action qui perd de la valeur continuellement depuis début 2005, (sommet, quand on croyait que la boite allait mieux), avec au final une baisse à ce jour de 98%. Mais quel rapport avec ce que je disais ?

            > Je veux bien croire que les actionnaires ont permis la sortie
            > du gouffre, mais il n'étaient pas seuls.

            Au début du "Club", il y a eu beaucoup d'inscriptions, et cela a donné un coup de fouet aux finances. Mais c'étaient il y a lusieurs années.
            Depuis, les revenus en provenance de la communauté n'ont cessé de diminuer. Les actionnaires ont eux injectés plus de 4 millions d'euros dans les 18 derniers mois
      • [^] # Re: Quelques suggestions pour Mandriva

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je crois justement qu'une boutique cafepress ne coûte rien.
        Apparemment, les goodies sont fabriqués "on-demand" et c'est pour ça que c'est cher.
        Et le fournisseur du logo touche un petit truc au passage.
    • [^] # Re: Quelques suggestions pour Mandriva

      Posté par . Évalué à 1.

      tout ça me rappelle comme je l'ai aussi lu sur les forums la superbe saga commodore....avec la non moins superbe amiga 1000 (premier ordinateur féminin ! ) ....et les désatres qui ont suivi...


      ++
    • [^] # Re: Quelques suggestions pour Mandriva

      Posté par . Évalué à 3.

      > - arrêter de maintenir une n-ième version de paquet et utiliser une autre base tout en participant ce qui implique un développement communautaire (Fedora s'ils veulent rester sur du RPM, Debian sinon).

      Non, je ne pense pas parce que c'est ce qui fait l'intérêt de cette distribution. Mandriva c'est aussi, une certaine réactivité que l'on ne trouve pas ailleurs peut-être trop orientée sur les paquets gadgets, mais bon les problèmes de sécurité me semblent correctement traités. Leur gestionnaire de paquets (urpmi et rpmdrake) est un des meilleurs, sinon le meilleur que j'ai essayé (rapide, simple, fiable). Je le préfère largement à aptitude ou autre synaptic.

      Le problème de Mandriva est que leurs nouvelles versions majeures sortent trop tôt. 2007.0, 2008.0 et 2009.0 ne sont pas merveilleuses en terme de qualité, les .1 par contre sont excellentes (2007.1, 2008.1). Les .0 apportent les nouvelles fonctionnalités au forceps. Les .1 peaufinent et complètent les fonctionnalités. C'est peut-être volontaire mais les .0 ternissent l'image de Mandriva.

      J'utilise parfois Ubuntu. Je n'ai toujours pas compris pourquoi elle a été choisie par l'Assemblée nationale au lieu de Mandriva. Peut-être qu'elle s'est mal vendue auprès des décideurs ou au moment de l'appel d'offre, ce qui rejoindrait d'autres commentaires.
      • [^] # Re: Quelques suggestions pour Mandriva

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je ne comprend pas que tu dise que aptitude est moins rapide que urpmi (sans parler des fonctionalités), sur mon portable (sans chronomètre) je trouve urpmi plus lent que (dans l'ordre) yum, aptitude, apt. Est-ce que quelqu'un a les mêmes impressions que moi (a les impressions opposés)?

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Quelques suggestions pour Mandriva

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Sur mon portable c'est l'opposé: urpmi est beaucoup plus rapide que apt - c'en est même très impressionnant - et yum est à la traine.
          Mais pour comparer on doit tenir compte des fournisseurs d'accès et des setup. Je passe par free (qui héberge le dépot apt) et je ne parallélise pas les téléchargements sur plusieurs dépots pour apt - parce que vu la taille de ma ligne je ne vois pas ce que j'y gagnerai.

          "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

          • [^] # Re: Quelques suggestions pour Mandriva

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            C'est vrai que je n'ai jamais trouvé de dépôt rapide de Mandriva pour la Belgique mais je ne prenais pas le temps de téléchargement en compte.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Quelques suggestions pour Mandriva

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Euh, pour la médiocrité, il faudra y revenir, la direction actuelle est compétente est ouverte (notamment avec Anne qui a défendu bec et ongles ses employés autant qu'il se pouvait, et fait bien plus encore, notamment en ayant complètement ouvert la distribution, Arnaud Laprévotte qui a été à la tête de Linbox (aujourd'hui MDS et Pulse 2) et j'en passe...). Certes la section web (et ecommerce) est encore à revoir, mais une personne et quelques contributeurs font le travail de douze personnes... enfin, les commerciaux et "mister parnter" arrivent a engager des contrats ou des partenariats particulièrement profitables (notamment des partenariats européen sur la recherche). Ce qui coute cher et coule la société soit disant "malade", malheureusement, c'est les ingénieurs. Et donc la distribution en soit. Mandriva pourrait s'en sortir bcp plus simplement, en supprimant la section R&D, soit la distrib. Ça deviendrait donc un clone de linagora, mais tout ce qui fait sa particularité, c'est à dire sa distribution de haute qualité, serait abandonné. Et ça, si ça se décide, c'est au niveau des actionnaires (le conseil d'administration) : ils choisissent le PDG qui va, selon eux, défendre le mieux leurs intérêts. Et rien ne prouvait (jusqu'au récent message de Hervé Yahi) que garder la section R&D faisaient partie de leurs intérêts.

      Maintenant la création de cette association est une aubaine, car ça va, et je le souhaite, créer un contrepoids au conseil d'administration, et une meilleure représentativité de la communauté.
      • [^] # Re: Quelques suggestions pour Mandriva

        Posté par . Évalué à 4.

        C'est sympa d'être cité. Je suis fier. Mais pour la R&D, cela perd 0 Euro, et cela permet d'essayer des trucs "fun" (Nepomuk, Edos, sboot pour EConfidential, Mancoosi, http://doc4.mandriva.org pour Concerto, ...). Plein d'expériences qui font avancer Mandriva en particulier et Linux en général. Il me semble qu'en France, pour tout le monde, du point de la R&D, Mandriva est très nécessaire pour porter le libre dans les projets de recherche.

        Et la seule question pour la distribution n'est pas technique, mais économique : comment gagner de l'argent avec la distribution communautaire. Je suis sûr que c'est possible en respectant la communauté mais en apportant une valeur ajoutée supplémentaire et gratifiante (pour de bonnes raisons).
      • [^] # Re: Quelques suggestions pour Mandriva

        Posté par . Évalué à 4.

        Mes propositions vont dans le sens de la conservation de la distribution. Si le seul but de Mandriva (ou plutôt de ses actionnaires), c'est de conserver leurs brouzoufs, et bien oui, virons tous les gens qui travaillent à fournir le vrai service et gardons tous les commerciaux qui n'auront plus rien à vendre ou qui se mettront à vendre du RedHat. Ça sera la mort de la distribution Mandriva et un grand coup de massue pour la communauté qui, à mon avis, fera payer cher aux dirigeants de Mandriva (parce que les utilisateurs sont des prescripteurs).

        Mais bon, ce que j'en dis...
  • # Quelle surprise

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Vu ce qu'Hervé Yahi a fait de Virtools, je vois mal comment sa présence à la tête de Mandriva peut s'expliquer par autre chose qu'une stratégie de rinçage-essorage des effectifs pour atteindre une rentabilité vaguement non-négative et revendre la boîte (comprendre : les quelques technos sympa de Mandriva, pas les "porte-parole de la communauté" ah ah ah ah) au plus vite et au plus offrant.

    Allez, on souhaite bonne chance aux pétitionneurs !
  • # La fin de la communauté ?

    Posté par . Évalué à 7.

    Je suis choqué comme beaucoup de monde par le départ d'Adam (et d'Oden bien sûr). Ce sentiment est tempéré par l'inéluctabilité des coupes budgétaires.
    Finalement, ce n'est pas le départ d'Adam qui m'inquiète, c'est l'absence de communication envers la communauté suite à ce départ. Une page se tourne visiblement, on ne compte plus sur nous, simples utilisateurs.
    • [^] # Re: La fin de la communauté ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Oden et Adam sont des contributeurs indépendants rétribués par Mandriva. Il était beaucoup plus facile au nouveau directeur de leur couper les crédits plutôt que de licencier quelqu'un. Ceci dit, j'ai souvent échangé du courrier avec Adam et j'ai rencontré Oden. Ce sont deux personnes que j'apprécie énormément et je regrette leur départ.

      Il y a déjà eu de nombreux départs de personnes très importantes de chez Mandriva comme Warly, Chmouel Boudjnah, Laurent Montel, David Faure, Guillaume Cottenceau ou Frédéric Lepied... et la distribution vit toujours. On m'a toujours dit que les cimetières étaient pleins de gens irremplaçables... Espérons que Mandriva qui a de nombreuses fois perdu son équilibre (financier) se rétablira une fois de plus.

      La pétition est un incontestable soutien moral à ceux qui sont évincés mais je ne suis pas convaincu de son efficacité. Je pense que le plus efficace est de s'abonner aux distributions PowerPack, ce qui apporte un vrai soutien aux employés de Mandriva chargés de la distribution.

      J'attends beaucoup de la version de printemps 2009.1 qui, comme les années précédentes est bien plus réussie que celle d'automne. Il faut dire que KDE4 qui a massacré Konqueror pour promouvoir Dolphin a perdu de nombreuses fonctionnalités. Heureusement Mandriva a conservé KDE3.5 en option et cette option sauve 2009.0 de la médiocrité.

      Je vous propose une photo prise lors des RMLL2004 à Bordeaux http://pjarillon.free.fr/docs/RMLL2004/dscn2385.jpg où l'on peut voir à droite de gauche à droite : Per Øyvind Karlsen (Norvège), Buchan Milne (Afrique du Sud), Austin Acton (Canada) et Oden Ericson (Suède). Quatre fameux contributeurs que Mandriva avait invité en France.
  • # Pétition ?

    Posté par . Évalué à 5.

    Je ne vois pas tout à fait l'intérêt d'une pétition pour réintégrer ce monsieur. Je ne doute pas que c'était quelqu'un de très compétent, mais je ne pense pas que Mandriva l'ait viré de gaieté de coeur. À mon avis, ils l'ont fait parce qu'ils n'avaient pas le choix. D'ailleurs, de ce que j'ai cru comprendre (cf. journal sur le sujet), AW lui-même ne les blame pas.

    Alors pourquoi s'acharner à blamer une entreprise qui ne me semble pas vraiment péter la forme, en ternissant leur image ? L'attitude inverse, à savoir les encourager à s'améliorer et les soutenir pour qu'ils se relèvent (et puisse à nouveau employer des gens !) me paraît beaucoup plus astucieuse.

    P. S. je n'ai aucun lien avec Mandriva, que je n'utilise pas. Enfin, j'en utilise une de force, mais un jour je mettrais une Ubuntu à la place en douce.
    • [^] # Re: Pétition ?

      Posté par (page perso) . Évalué à -4.

      L'attitude inverse, à savoir les encourager à s'améliorer et les soutenir pour qu'ils se relèvent

      Ca faisait un moment que que les gens encourageaient Mandriva pour qu'il se relève. Mais en attendant, Mandriva n'a rien fait techniquement, on a vu que du "commercial" et encore. La patience a sans doute ses limites...

      Ont-ils un planning à terme? Qu'ont-ils prévu comme fonctionnalité qui tue? On n'a aucune visibilité sur ce qu'ils veulent faire, alors comment les encourager avec ce vide?

      Si au moins ils communiquaient sur leur avenir...
    • [^] # Re: Pétition ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      C'est tellement insupportable que ça, d'utiliser une Mandriva ? Tu sais, je pense qu'une Ubuntu va changer ton clavier et les bords de ton écran en or...
      • [^] # Re: Pétition ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Mais non, il dit juste ça pour m'embêter.

        Mais je m'en fous, le jour où je trouve une Ubuntu sur MON ordinateur que je mets gentillement à disposition (ou atout autre système que je n'aurai pas moi même installé d'ailleurs), son chat perdra tous ses poils et aura éternellement le regard à l'horizon.
  • # Mouais...

    Posté par . Évalué à 10.

    Je me demande à quoi sert cette pétition, vu que :
    1. La situation économique de Mandriva ne permettra en aucune manière de reprendre Adam,
    2. Le poids financier des utilisateurs n'est absolument pas décisif dans une décision de possible réintégration (bah oui, Mandriva gagne plus d'argent avec des contrats B2B que B2C)
    3. Qu'Adam n'est absolument pas rancunier et comprend la situation de Mandriva (du moins, de ce que j'ai pu lire de ses quelques réactions)
    4. Qu'il y a des personnes probablement plus importante au sein de Mandriva a sauver (je rappelle que les charettes d'une 20ène de personne était monnaie courante)

    Ma modeste contribution ...

    ---
    Signé, un ancien Mandrivien, dpt Support.
    • [^] # Re: Mouais...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Pour la pétition, je suis d'accord, mais ça n'empêche pas qu'on peut l'ouvrir bien grande (notre bouche) et donc la lettre est entièrement justifiée. Si on accepte tout et n'importe quoi sans réaction, personne ne saura qu'on proteste.
      • [^] # Re: Mouais...

        Posté par . Évalué à 6.

        A ce niveau là, autant faire un communiqué alors :-)
        Ca fait plus sérieux, ca montre qu'on comprend la situation, qu'on comprend les tenants et les aboutissants, mais qu'on émets quand même un avis positif ou négatif dessus
      • [^] # Re: Mouais...

        Posté par . Évalué à 6.

        Si tu as paye Mandriva en retour pour les services et produits qu'ils te donnent, certainement.

        Si tu fais partie des gens qui ont tout recu sans donner un centime en retour, plutot que gueuler, tu devrais te sentir coupable par contre.
        • [^] # Re: Mouais...

          Posté par . Évalué à 4.

          "After his absence, I will be forced to reconsider my decision to go with Mandriva and will thus recommend my management to look for an alternative OS like CentOS or Opensuse. Our company has a large number of Mandriva users and Adam's exit will deprive us of a critical link between us and Mandriva."

          http://forum.mandriva.com/viewtopic.php?p=599928&highlig(...)
          • [^] # Re: Mouais...

            Posté par . Évalué à 1.

            Et cela Mandriva s'en fout, si le gars passait par Adam pour son support, il ne payait clairement pas Mandriva et represente un cout plus qu'autre chose.

            Bref, ce gars fait partie du probleme, pas de la solution.
            • [^] # Re: Mouais...

              Posté par . Évalué à 1.

              > Bref, ce gars fait partie du problème, pas de la solution.

              Ben oui. C'est pour ça que je le cite disant qu'il va peut être choisir une autre distribution gratuite. Pour être complet, il mentionne quand même le fait qu'il est un client payant potentiel.
        • [^] # Re: Mouais...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Tout-à-fait.
          Je me demande si tous les membres de cette assoc' de Mandriviens ont un jour acheté au moins un PowerPack.
          L'achat d'un moins un PowerPack devrait être la condition obligatoire pour en faire partie ! :-)
          • [^] # Re: Mouais...

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            L'achat d'un moins un PowerPack devrait être la condition obligatoire pour en faire partie ! :-)

            Heureusement que ce genre de clause n'est pas passée dans les statuts :D
            L'association reste avant tout une association du monde du Libre, souhaitant rassembler ceux qui ont envie de participer à des projets et aider à leur trouver des repères, que ce soit en tant qu'utilisateur ou en tant qu'acteur voulant pousser plus loin la démarche. Cela permettra de canaliser les initiatives j'espère.
    • [^] # Re: Mouais...

      Posté par . Évalué à -1.

      + 10
    • [^] # Re: Mouais...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      La pétition ne provient pas de l'association. Je tiens à apporter cette précision. L'association n'a aucun avis sur cette question d'ailleurs et n'en parle pas dans le communiqué.
  • # critiquer est toujours facile...

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Maintenant, il ne faut jamais oublier que la force d'une entreprise qui _crée_ de la valeur est dans ses employés et ses compétences.

    Il est toujours dommageable de perdre des employés parce que (sauf dégagement de branleurs) ce sont des compétences que l'on perd. Et ces compétences ne se retrouvent pas (ou très difficilement). Il faut pas loin de 6 mois à une personne pour être assez compétente dans son poste (intersection entre son métier, son savoir faire, son entreprise et ses clients) et juste une semaine pour la jeter.

    La société actuelle ultra-matérialiste est arrivée à son paradigme ultime : la consommation de ses employés qui sont considérés comme sont utilisés les produits que nous achetons : jetables. Je ne jette pas la pierre à Pierre Mandriva mais j'ai toujours eu l'impression que l'employé a toujours été la variable d'ajustement chez eux, cela ne peut pas marcher : la preuve en est que dès les premieres difficultés (cela remonte un peu loin maintenant), ils ont charettés pour se 'recentrer', cela ne marche visiblement pas.

    C'est une bonne culture francaise de virer ceux qui bossent pour alléger le bateau, mais sans rameur la barque n'avance pas. Il peut rester plein de commerciaux qui trouvent des destinations, plein de capitaines qui peuvent calculer les trajectoires, plein de sous-officiers pour motiver les troupes, s'il n'y a pas de rameurs la barque dérive au gré des courants et souvent pas dans la direction ou veut aller les 'responsables'.

    Il est clair que diriger une entreprise n'est pas facile, mais trop souvent les décisions 'faciles' sont prises et le 'lampiste' paie.
    • [^] # Re: critiquer est toujours facile...

      Posté par . Évalué à 6.

      En même temps t'as quoi d'autre que la main d'oeuvre comme "variable d'ajustement" dans une boîte qui fait de l'informatique ?
      • [^] # Re: critiquer est toujours facile...

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        1 - Des "responsables"
        2 - Des achats/ventes de sociétés
        3 - Des plans marketing à la hausse à la baisse
        4 - Des commerciaux
        5 - Des crédits/investissements ...
        7 - Des partenariats
        8 - Des produits

        Ah oui mais là on peut pas, sans commerciaux on vend pas ! ok et sans main d'oeuvre on vent quoi ? du vent ?

        Ta réaction est la réaction de tous les dirigants et chefs d'entreprises, tout est important .... sauf la main d'oeuvre....
        • [^] # Re: critiquer est toujours facile...

          Posté par . Évalué à 2.

          oui, tout à fait d'accord avec Hervé. On a fait ce communiqué pour rappeler au nouveau PDG qu'il existe tout un tas de leviers chez Mandriva qui ont été laissés dans un placard.
        • [^] # Re: critiquer est toujours facile...

          Posté par . Évalué à 3.

          Je compte les commerciaux dans la main d'oeuvre ...

          Pour le reste il faudrait se pencher plus sur le cas de Mandriva, mais la vraie question des dirigeants d'une entreprise en difficulté amha c'est est-ce qu'on gagne assez d'argent pour se payer la main d'oeuvre qu'on a ?
          • [^] # Re: critiquer est toujours facile...

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Euh .. sans vouloir faire le sale troll...

            La vrai question d'un vrai chef d'entreprise c'est :

            "Avec l'argent que nous avons en ce moment, quels sont les arbitrages que je vais devoir faire pour survivre demain et préparer après demain." et subsidièrement, "est-ce que les arbitrages que je fais ne sont pas en train de m'emmener dans une direction que je ne maitrise pas."

            C'est tout, pour le cas mandriva, je ne sais pas, _mon_ opinion de celui qui ne connait pas bien mandriva en interne est le positionnement marketing mandriva n'est pas du tout en adéquation avec son marché potentiel :

            - une distribution dite de "débutant" qui a essayé d'avoir un modèle payant sur ce créneau.
            - une difficulté à prendre en main pour un habitué à une autre distribution (lorsque j'intervenais chez psil et que je devais monter des servers lamp sur des mandriva c'était pas si évident (on se sent un peu à l'étroit, dans un carcan)
            - Comment aborder le Desktop professionnel avec une image de distrbution pour débutant ?
            - Ubuntu est plus pervers (j'ai testé la dernière en live cd) : on dit que c'est une debian bien léchée, pourtant aux entournures je la sens très grippée pour une débian. Maintenant pour certain c'est vraiment une bonne distribution car l'intégration graphique est excellente (j'ai testé Kde). Il faut juste ne pas avoir trop besoin de bidouiller dans les détails...

            Voila pourquoi mandriva se fait manger de la laine sur le pinguin par buntu : mauvais positionnement.
        • [^] # Re: critiquer est toujours facile...

          Posté par . Évalué à 9.

          Oui enfin, bon, des responsables chez Mandriva (on va dire middle management pour être français), il y en a très peu. Très, très peu. Promis. Rien à gratter.

          Les rachats/ventes de société : bin franchement, Edge-It, Connectiva, Linbox c'est plutôt pas mal (l'augmentation de la part professionnelle vient directement du rachat de Linbox). Et pis cela commence à dater d'ailleurs.

          Les plans marketing : ah, bin, la responsable marketing elle est partie, il y a un an. Il reste une responsable de la comm. et, promis, elle chôme pas.

          Les commerciaux : vu le turnover des commerciaux chez Mandriva, là encore, pas grand chose à gratter.

          Des crédits / investissements : non, vous ne voulez pas savoir ce que l'on a comme matos, vous allez pleurer.

          Des partenariats : cela rapporte des sous et n'en coûte pas.

          Des produits : un concept intéressant, l'économie sur les produits. Mais j'avoue que je ne comprends pas trop.

          Désolé, la seule variable d'ajustement chez Mandriva, à 3 pouillièmes (que l'on fait) près, c'est les salaires / sous-traitants. Rien d'autre.
  • # Adam

    Posté par . Évalué à 3.

    Adam est une figure de la communauté Mandriva.
    Il joue un rôle essentiel, car il apporte un support (souvent le seul !) aux utilisateurs mandriva, payants ou gratuits. Il package aussi des rpms, rédige les errata et release notes, il fait plein de trucs.
    Il fait en sorte que les utilisateurs mandriva soient satisfaits et le restent (utilisateurs mandriva).
    Et un utilisateur mandriva satisfait, il paie sa cotisation au club !
    • [^] # Re: Adam

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Oui mais il a dit du mal d'Ubuntu :
      http://www.happyassassin.net/2008/10/28/why-i-dont-like-cano(...)

      Je suis sûr que c'est encore un coup de Mark S. qui a voulu se venger et à demander sa mise à pied en échange d'une brouette de CD d'Ubuntu Dapper Drake.
      • [^] # Re: Adam

        Posté par . Évalué à -2.

        C'est sa propre opinion et il a le droit de l'exprimer.
        Quant à toi, ton humour est déplacé, il s'agit de quelqu'un d'apprécié qui perd son job. et ta remarque n'apporte rien à la discussion.
      • [^] # Re: Adam

        Posté par . Évalué à 4.

        Il ne dit pas du mal de Ubuntu, mais de Canonical, c'est tout à fait différent.
    • [^] # Re: Adam

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Et un utilisateur mandriva satisfait, il paie sa cotisation au club !

      Le club est gratuit depuis environ un an. Si on veut contribuer, il vaut mieux s'abonner au service payant (60€/an) qui permet de télécharger les PowerPacks... pour le prix d'un anti-virus !
      On peut estimer à 450M€ de coût annuel des anti-virus aux français : http://pjarillon.free.fr/redac/ms-cout.html . Si le dixième de cette somme pouvait aller chez Mandriva et donc rester en France, Mandriva n'aurait plus aucun problème.
      • [^] # Re: Adam

        Posté par . Évalué à 2.

        Le club est gratuit depuis environ un an. Si on veut contribuer, il vaut mieux s'abonner au service payant (60€/an)

        Très juste. Moi, j'appelle toujours ça une cotisation, parce que c'est un peu comme ça que je le perçois, étant donné que gratuitement il y a déjà pas mal de choses à disposition, mais le club lui-même est gratuit.
        • [^] # Re: Adam

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Plutôt que de parler d'une cotisation, je préfère parler du prix de deux PowerPack par an. Une sorte d'abonnement, ou de forfait, ou même de promotion si on ramène ça au prix d'un PowerPack acheté indépendamment.
      • [^] # Re: Adam

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Sauf qu'un certain concurrent, à un moment, s'est amusé à envoyer gratuitement des CD de sa distrib un peu partout dans le monde.
        Niveau com c'est énorme. Et entre payer un powerpack et/ou un abonnement et recevoir un Live CD installable (x86 ou PPC ou 64bits, version gnome ou KDE, ou Xfce)..... faut pas trop se demander pourquoi les gens ne voient pas l'intérêt d'acheter des powerpacks. Et pouquoi cette distrib fait un gros buzz.
        • [^] # Re: Adam

          Posté par . Évalué à 4.

          Je pense que si mandriva avait eu les moyens "d'envoyer gratuitement des CD un peu partout dans le monde", ils l'auraient fait.

          De toute façon, une boîte a besoin d'argent pour vivre. On peut toujours choisir d'acheter le moins cher, de ne pas payer lorsque c'est possible.
          En ce qui me concerne, j'ai adhéré au club (payant) quand mandriva s'est retrouvé en situation de redressement judiciaire en 2003, parce que je ne voulais pas qu'ils mettent la clé sous la porte.
          Il est clair que je pourrais me contenter de télécharger gratuitement le livecd de mandriva tous les ans, au lieu de payer 60 euros pour le powerpack, qui n'a qu'une valeur ajoutée toute relative.
          En payant 60 euros, je paye aussi pour tous ceux qui refusent de "mettre la main à la poche", mais qui sont contents néanmoins de trouver une distrib récente et de grande qualité.
          Je pense qu'il faut accepter de payer pour défendre des valeurs, des idées, des artistes ou des entreprises qu'on veut sincèrement soutenir.
          • [^] # Re: Adam

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Je pense qu'il faut accepter de payer pour défendre des valeurs, des idées, des artistes ou des entreprises qu'on veut sincèrement soutenir.

            je suis 100% dans ton cas. Simplement le fait de payer transforme le consommateur en "client" qui a des exigences auxquelles il faut répondre. Ce point est sous-jacent avec la communauté du forum qui danse souvent d'un pied sur l'autre et qui était stigmatisé avec le club.
            La communication est aujourd'hui beaucoup plus claire :
            - les client sont pris en compte, les notes de version et les errata sont actualisés _très_ régulièrement par respect du "client" (j'ai été très surpris de cette réactivité de bugzilla vers le wiki d'ailleurs), simplement le "client" a acheté "pour que ça marche", pas pour lire un wiki (il ne manque que cette partie en fait)
            - les versions .1 sont clairement plus stables, même si ce n'est pas _officiellement_ annoncé : le relais des contributeurs est clairement encore nécessaire sur ce point (et marche bien) ; qui recommanderait KDE 4.1, quand il a fallu attendre KDE 3.3 pour avoir quelque chose qui marche _très_ bien ? Mandriva a fait le bon choix d'aller de l'avant en contribuant upstream directement (efficacement) et aussi de proposer KDE 3.5.10 en même temps (il manque une One KDE 3.5, perso je recommande la One Gnome pour ne décevoir personne et essayer ce qui existe à coup de urpmi task-kde3 task-kde4 pour voir la diversité proposée).
            - Mandriva Linux Free propose ce qui est possible en libre ("leur" GnewSense - sans le dire ou le prétendre - tout en le faisant), ce qui est une marque de confiance dans la communauté du libre (et qui fait que j'adhère et quelques autres contributeurs àmha voire des internes)


            bref, je vois une distribution qui a de l'avenir, beaucoup de projets sous le coude (metisse, EDOS, manbo...) manquant de publicité mais qui font avancer le libre, à leur mesure et qui n'attendent que des contributeurs (ouverture de cooker-doc, de web-discuss, de la ML cooker mais en anglais, du forum cooker en français en relais, de taster...) réellement respectueux du libre (svn ouvert à tout le monde), tous ceux qui veulent s'impliquer sont les bienvenus (attention : le niveau est élevé, il faut simplement poser les bonnes questions et obtenir les bonnes réponses des bonnes personnes au bon endroit, que ce soit le forum, le chan irc #mandrivafr, le salon jabber mandriva@chat.jabberfr.org ou la ML cooker pour les plus aventureux, ou tout simplement le bugzilla ou le wiki disponible aussi en français, c'est en cela que l'association mandrivafr peut aider : vous guider, à vous de poursuivre le chemin et d'aller au bout de vos convictions en dépassant appréhensions, peur du moment ou simplement des hésitations, à chacun de se lancer, vous aurez peut-être une réponse).
            Clairement : aujourd'hui, Mandriva Linux reste une très bonne distribution qui ne demande qu'à être essayé, en comprenant comment l'utiliser (les notes de version et la communauté étant très présente pour aider à surpasser les moindres difficultés).
          • [^] # Re: Adam

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Je pense qu'il faut accepter de payer pour défendre des valeurs, des idées, des artistes ou des entreprises qu'on veut sincèrement soutenir.

            100% d'accord. L'argent économisé peut nous couter beaucoup par ailleurs. Comme la publicité qui nous aliène, par exemple. J'ai tendance à résumer ce point de vue par la sentence : "gratuit, c'est trop cher".
  • # Un billet de Hervé Yahi sur le blog de Mandriva

    Posté par . Évalué à 6.

  • # Appel pour la création d'un livre blanc de la communauté Mandriva

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    J'anticipe un peu, mais l'asso cherche à créer un livre blanc de la communauté, notamment en recensant tous les contributeurs, sous une forme ou une autre.

    Il va y avoir une annonce un peu mieux faite, mais en attendant, faites vous connaitre auprès de l'asso (vous pouvez répondre à ce message en attendant)
  • # La suite

    Posté par . Évalué à 3.

    Création d'un "comité de pilotage mondial de la communauté Mandriva".

    Voir : http://blog.mandriva.com/2008/12/17/mandriva-community-steer(...)

    Compte-rendu d'une réunion du vice président de l'association des utilisateurs francophones de Mandriva avec Hervé Yahi :
    http://mandrivafr.org/drupal/contenu/entretien-avec-herv%C3%(...)
    • [^] # Re: La suite

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Excellent compte-rendu. C'est bien d'avoir fait un commentaire, mais ce commentaire mérite mieux, il y a de quoi faire une bonne dépêche.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.