La plus grosse migration OpenOffice.org au monde : 400 000 postes dans l'administration française

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
0
4
sept.
2006
Bureautique
Courant 2007, l'administration centrale française (essentiellement les ministères) va voir 400 000 de ses postes informatiques migrer vers la suite bureautique OpenOffice.org et le format ouvert OpenDocument, ce qui constitue actuellement la plus grosse migration vers OpenOffice.org au monde.

Le groupe de travail interministériel responsable de ce déploiement met à disposition des administrations de nombreux outils : cédérom interministériel d’installation d’OpenOffice.org, mallette pédagogique, formation en ligne, pack de communication, outils d’accompagnement, mémentos, guide, etc.

Cette migration fait suite à celle très médiatisée de la Gendarmerie Nationale.
  • # Muahaha

    Posté par . Évalué à -10.

    juste après avoir illégalisé les logiciels libres il font passer toute l'admin à OO.o

    c'est moi ou ils sont vraiment stupides?
    • [^] # Re: Muahaha

      Posté par . Évalué à -10.

      La loi ne s'applique qu'aux pékins moyens, pas aux "hautes sphères" de la bureaucratie, c'est bien connu!

      Non plus sérieux, je touve que c'est un bon point: ca peut montrer aux gens qu'OOo est viable même pour une utilisation professionnelle
    • [^] # Re: Muahaha

      Posté par . Évalué à 10.

      c'est moi ou ils sont vraiment stupides?

      Ca doit être toi

      juste après avoir illégalisé les logiciels libres

      J'ai jamais entendu/lu/vu ça

      Disclaimer : si le précédent message était de l'ironie, alors celui-ci aussi
      • [^] # Re: Muahaha

        Posté par . Évalué à 10.

        il voulait peut-être dire : "illégalisé des logiciels libres gentils et innocents", et pas forcément tous les logiciels libres.

        Je trouve aussi qu'il y a 2 poids 2 mesures à ce niveau de toute façon : après avoir fait passé certains développeurs de LL comme des délinquants, après avoir sorti leurs brochures de propagande information sur les logiciels sans licence payante = piratés, maintenant ils utilisent des LL.

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: Muahaha

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Ce ne sont surement pas les mêmes personnes ! Ne faisons pas d'amalgamme, nous avons certainement des "alliés" qui défendent les logiciels libres au plus haut niveau, mais que cotoient d'autres gens plus négligeants...

          Les premiers organisent des migrations de grande envergure, font en sorte d'économiser de l'argent et de pérenniser les données à long terme.

          Les autres se laissent aller à l'ignorance, voir au conservatisme borné, ou font plaisir aux amis...
          • [^] # Re: Muahaha

            Posté par . Évalué à 7.

            Je plussoie. Dans l'administration, il est bien courant que non seulement la main droite ne sait pas ce que fait la main gauche, mais qu'en plus l'auriculaire droit ai du mal a se mettre d'accord avec l'annulaire droit et que le pouce décide de faire bande a part.
            Si l'administration française était éfficiente, ça se saurait.
            • [^] # Re: Muahaha

              Posté par . Évalué à 5.

              Ne pas confondre Administration, Etat et gouvernement. L'administration est normalement au service de l'Etat et pas du gouvernement. Elle doit appliquer la loi dans son propre fonctionnement, mais son fonctionnement n'est pas au service du gouvernement et des seuls intérêts d'une majorité en place. Sinon, imaginez le bordel à chaque changement de majorité s'il fallait remplacer tous les profs et les programmes....
              • [^] # Re: Muahaha

                Posté par . Évalué à 7.

                Observe les ministères à chaque changement de gouvernement et contemple la valse des postes de "haut" niveau dans l'administration centrale ...

                BeOS le faisait il y a 15 ans !

                • [^] # Re: Muahaha

                  Posté par . Évalué à 4.

                  C'est vrai qu'à chaque gouvernement, les Ministres placent leurs petits copains à des postes clés et que la confusion Administration / Gouvernement augmente.

                  Cependant , les reponsables informatiques sont considérés par nos énarques comme des grouillots de base . (D'ailleurs , les énarques considèrent en général toutes personne qui n'est pas énarque comme un grouillot de base . A l'école ,on leur apprend à ne pas dire bonjour à tous leurs collègues qui ne sont pas énarques !!)

                  Pour en revenir aux chefs de projets , (Les grouillots qui bossent ) , ils doivent tenir dans leur enveloppe budgétaire quelque soit la sensibilité du gouvernement.

                  400 000 x 350 Euros (la suite Office) , ça fait pas mal de liquidités qui quittent le territoire national pour aller enrichir des fonds de pensions américain. A moins que quelques uns aient besoin de ces fonds pour financer leur campagne peaple ,
                  il reste délicat (mais pas impossible) de faire pression sur les projets pour imposer du couteux Microsoft à la place de logiciels libres.
                  • [^] # Re: Muahaha

                    Posté par . Évalué à 3.

                    400 000 x 350 Euros (la suite Office)

                    Hahahaha, et tu crois qu'Office tu le paies 350 euros quand tu l'achetes en quantites enormes ?
                    • [^] # Re: Muahaha

                      Posté par . Évalué à 5.

                      C'est clair qu'à mon avis, au moins dans un premier temps, ce n'est pas une réduction économique que permet OOo.
                      Sur le long terme surement puisque chaque changement de version de MS Office coute de l'argent, mais au début les coûts de changement doivent dépasser celui des licences MS Office.
                      Par contre, on y gagne indubitablement une indépendance :)
                    • [^] # Re: Muahaha

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Oui mais même 3,5 ¤ par copie représenterait un budget de 1,4 M¤, ce qui n'est pas négligeable, et encore assez loin de la vérité d'après moi (merci de compléter si vous avez des chiffres officiels)...

                      Après, comme le précise un autre commentaire, la migration n'est pas gratuite.
                      Il faut à nouveau former les utilisateurs (ainsi que les développeurs de macros). Mais dans ce cas il y a vraiment une plus value puisqu'on paye pour obtenir un savoir-faire et non un produit.
                      • [^] # Re: Muahaha

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Meme a 70 euros ca fait ~30 millions et sur la duree c'est finalement pas grand-chose pour 400'000 postes, parce qu'Office tu le remplaces pas tous les ans, au mieux, tu le remplaces tous les 5 ans, ca fait 6 millions par an. La question devient donc, est-il plus rentable pour l'etat de payer 6 millions de plus par an pour avoir MS Office ?
                        Si MS Office donne un gain de productivite non negligeable a 400'000 personnes, ca vaut probablement 6 millions.

                        Toute la question est donc, MS Office rend il plus productif qu'OO
                        • [^] # Re: Muahaha

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          C'est quand même un bon argument pour un État de dépendre au minimum d'une société puissante et étrangère non ?
                          Avec OpenOffice, ils peuvent eux meme contribuer (pourquoi pas en rémunérant d'avantage d'informaticiens chargés d'améliorer openoffice).
                          • [^] # Re: Muahaha

                            Posté par . Évalué à -1.

                            Dependre pour quoi ? Tu crois qu'Office c'est un truc essentiel au point de paralyser l'administration si MS stoppe les ventes ?
                            Les softs vont continuer a tourner, permettant a l'etat de migrer si necessaire.
                            OpenOffice, c'est super en theorie parce que tu peux *en theorie* faire le developpement toi meme, mais en pratique c'est pas rose du tout.

                            Maintenant, dans le monde reel, on se rend compte que la plupart du dev. d'OpenOffice est fait par Sun, et on se rend compte aussi que reprendre un projet aussi enorme est extremement difficile du fait de la complexite et la taille du code, c'est la principale raison pour laquelle les devs de Sun font presque tout le boulot et pourquoi les devs de Netscape a l'epoque avaient fait quasiment tout le boulot pour Firefox.
                            • [^] # Re: Muahaha

                              Posté par . Évalué à 10.

                              Et qu'est ce qui est le plus intéressant pour l'état ? Payer 6 millions aux actionnaires de microsoft, ou bien payer 10 millions qui serviront à financer de l'emploi local ?
                            • [^] # Re: Muahaha

                              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                              >Dependre pour quoi ? Tu crois qu'Office c'est un truc essentiel au
                              >point de paralyser l'administration si MS stoppe les ventes ?
                              >Les softs vont continuer a tourner, permettant a l'etat de migrer si
                              >necessaire.

                              Pas nécessairement, si l'OS autour évolue (et qu'en plus MS stoppe les ventes d'office -=> fin de la compatibilité de l'OS avec office, on peut modifier l'api de l'OS sans s'occuper d'office), il est fort probable que pour un logiciel aussi gros un certain nombre de dépendance avec l'OS casse et que le programme ne tourne plus facilement. Il est aussi à remarquer que, notament, pour des raisons triviales de sécurité, mettre à jour ses systèmes est une obligation pas une alternative.

                              De plus, le format fermé d'office et les nombreuses dépendances des documents vers d'autres formats (inclusion de documents dans les fichier word : visio, ...) n'aident pas vraiment non plus à effectuer une migration.

                              La situation n'est pas aussi évidente que ce que tu présentes.
                            • [^] # Re: Muahaha

                              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                              Dependre pour quoi ?

                              Dépendre du système ...
                              Office dépend de Windows ... OpenOffice non !

                              Donc la "dépendances" à MS va disparaître avec l'arrivée de Linux sur les postes de travail ... cad à dire potentiellement avec l'arrivée massive de Vista dans l'administration !

                              Bref tirer la chasse sur le Pack Office c'est ouvrir la porte pour faire sortir le reste ...
                        • [^] # Re: Muahaha

                          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                          La question est aussi et (AMA) surtout: MS-Office produit-il des documents dans un format documenté tel qu'on est capable de les relire dans 10 ans, dans 20 ans...

                          La réponse est clairement NON.

                          Pour le CV d'une personne X, ou le rapport de stage de fins d'études, on s'en fout un peu.
                          Pour des documents légaux, actes notariés & Co, que l'on voudrais pouvoir archiver électroniquement, et ressortir dans de nombreuses années, c'est primordial.

                          Donc, quitte à migrer pour certains documents, autant migrer pour tous.

                          Microsoft aurait depuis le début documenté son format (et autorisé à l'utiliser), il n'y aurait pas eu la naissance d'alternatives style odt. Ils ont verrouillé leur format propriétaire (ils l'on ouvert un peu trop tard), maintenant la concurrence est là.
                        • [^] # Re: Muahaha

                          Posté par . Évalué à 5.

                          Tu sais bien qu'il y a presque autant d'utilisations différentes d'une suite comme Office qu'il y a d'utilisateurs. De plus, certainement plus de 80% des gens utilisent certainement moins de 20% des fonctionnalités, ce qui supprime le besoin d'un grand périmètre fonctionnel. Demandez autour de vous si les gens utilisent le mode plan de Word, les fonctions de publi-postage, les styles (!), les audits de fonctions de Excel, les fonctions de travail collaboratif, les web-services etc., etc. . Le gain de productivité est donc certainement très faible pour une grande écrasante majorité de personnes.

                          En fait, un des problèmes (quand on perle des coûts de migration) est qu'on n'aborde jamais le fait que les utilisateurs doivent aussi être formés à MS/Office, y compris parfois lors d'un « simple changement » de version.

                          Enfin, le problème du changement de suite bureautique résidait jusque maintenant dans l'incompatibilité des formats. Avec 400 000 personnes de la même « entreprise » qui migrent vers OOo, ce problème s'estompe fortement ...
                        • [^] # Re: Muahaha

                          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                          Si je puis me permettre...

                          Lorsque je travailais a la DGA, on nous faisait meme participer a des conferences pour nous mettre en garde vis a vis des informations "invisibles" qui sont stockees dans un document word. L'officier de securite de l'epoque expliquait a quel point les versions precedentes peuvent toujours etre relues dans le document, etc (genant quand il s'agit d'un appel d'offre par exemple, qui a ete re-ecrit car il donnait des infos que l'on ne voulait pas donner).

                          Donc au lieux de faire des conf. de sensibilisation de temps en temps et de dire au gens "quand le document est pret, faites un copier coller dans un nouveau document, puis de toute facon si vous pouvez eviter d'envoyer un .doc, evitez", maintenant l'administration peut mettre les mains dans le cambouis, s'assurer que le traitement de texte n'enregistre pas toute la configuration du reseau dans le fichier, etc

                          Mathias
                        • [^] # Commentaire supprimé

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                          • [^] # Re: Muahaha

                            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                            MS Office est clairement plus attaqué que OOo et ce n'est pas surprennant. Mais franchement, de là à dire que OOo est plus sécurisé de MSO, quand on voit les rapports d'experts sur OOo, oui, je me pose la question, mais j'ai peur de la réponse.
                            • [^] # Re: Muahaha

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              Regarde plus bas: http://linuxfr.org/comments/750382.html#750382

                              Ainsi qu'un lien dans la discussion: http://blogs.sun.com/malte/date/20060816

                              J'espère que tu seras un peu rassuré :-)
                              • [^] # Re: Muahaha

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                Oui, j'ai vu le blog. Bah, venant de quelqu'un de chez SUN, il allait pas dire qu'il était d'accord et que OOo était une passoire non plus ;-).

                                Ce qu'il dit en gros, c'est que c'est pas tellement pire que MSO, mais de là à dire que c'est mieux ... Et là, on ne parle que de problèmes conceptuels, les failles genre buffer-overflow, ..., je crois que personne ne les a encore vraiment cherchées dans OOo.
                                • [^] # Re: Muahaha

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                  je crois que personne ne les a encore vraiment cherchées dans OOo.

                                  Si, justement, parce que c'est open source, des boites ont pu faire tourner leurs softs de vérification dessus (tout comme sur le code de Firefox, et indiquer des bugs/failles à la fondation Mozilla), il y a pu y avoir des audits (ministère de la défense ou qq chose comme ça je crois).
                                  • [^] # Re: Muahaha

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                    > des boites ont pu faire tourner leurs softs de vérification dessus

                                    Elles ont pu, en effet. L'ont-elles fait pour autant ?

                                    Le code de MS Word, il y a aussi des boites extérieures qui y ont accès, hein !

                                    Et franchement, le code de OOo, je n'ai pas regardé récemment, mais un jour j'ai voulu compiler un OOo 1.1, ça m'a pris une semaine, trois bug reports et applications de patchs, juste pour le compiler. En regardant le code, on trouvais des commentaires en Allemand, ... bref, c'est pas le genre de truc qui donne envie de se plonger dedans, et c'est pas un hasard si la quasi-totalité du code vient encore de SUN (ou une boite sponsorisée par SUN je crois). Il y a très peu de gens en dehors qui ont eu le courrage de s'y mettre.

                                    > tout comme sur le code de Firefox, et indiquer des bugs/failles à la fondation Mozilla

                                    Ouaip, mais regarde l'historique des failles de sécurités de Mozilla et Firefox. À l'époque de Mozilla 1.0, on trouvait les failles au compte-goute, quand il y en avait une, ça faisait une news sur Linuxfr, et on avait des stats du genre 10 fois meilleures qu'IE. Il a fallu attendre que Firefox perce vraiment (5 ou 10% d'utilisateurs) pour que plus de gens se penchent sur le problème. Et là, les failles tombent par dizaines, je ne crois pas que Firefox ai dépassé MSIE, mais ça s'explique sans doute plus par le fait que MSIE est une bouse en terme de sécurité que par une qualité exceptionnelle de Firefox.

                                    > ministère de la défense ou qq chose comme ça je crois

                                    Sauf erreur de ma part, c'est justement celui auquel je faisait allusion, et qui n'a cherché que les problèmes conceptuels. Par exemple, ils ont remarqué que c'était pas très malin quand on a un document chiffré par mot de passe d'avoir tout chiffré sauf les macros. Ils insistent bien dans le rapport que leurs proof-of-concept de Virus n'exploitent aucune faille au niveau de l'implémentation.
                        • [^] # Re: Muahaha

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          > "Toute la question est donc, MS Office rend il plus productif qu'OO"

                          ce n'est pas exactement comme cela que se pose la question.
                          Tu expliques que l'economie n'est que de 6M¤/an... je prefererais entendre qu'il n'y a pas d'économie et que ces 6M¤ sont investis, chaque année, dans la formation des personnes.

                          il s'agit de transferer les budget vers l'humain plutot que dans des boites en carton qui ont traversé l'atlantique. Chaque personnel de ces ministère sera un peu plus compétent en bureautique au bout de cet exercie!
                          • [^] # Re: Muahaha

                            Posté par . Évalué à 3.

                            je suis d'accord sur le principe, mais avec 6M¤ pour 400000 personnes, tu vas pas aller plus loin que les croissant de l'acceuil de la formation...
                            Le point economique n'est pas a mon avis le point essenciel de cette migration.
                    • [^] # Re: Muahaha

                      Posté par . Évalué à 1.

                      c'est pas tant le prix c'est surtout le fait d'avoir à le repayer à chaque changement de version qui permet à l'éditeur de se gaver
                    • [^] # Re: Muahaha

                      Posté par . Évalué à 4.

                      sauf que ce ne sont pas des quantités énormes puisque l'achat des licences n'est pas centralisé pour l'ensemble de la fonction publique.
  • # chapeau

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Si le Massachussett a baissé son froc devant MS, l'État Français semble décidé à ne pas se contenter d'un vulgaire plugin pour lire l'ODF.

    Rendez vous fin 2007 pour voir la mise en application du projet « sur le terrain » ...
    • [^] # Re: chapeau

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      "L'État Français" cherche peut-être à obtenir quelques réductions des tarifs de Microsoft pour l'utilisation de sa suite bureautique...
      • [^] # Re: chapeau

        Posté par . Évalué à -5.

        l'etat francais cherche à faire des économies pour les nouvelles piscines privées ministerielles...
        • [^] # Re: chapeau

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Oué !

          Ils sont tous pourris, voleurs et menteurs et ne pensent qu'à nous voler notre argent en ne cessant de nous prélever des impôts confisquatoires et des taxes dignes de la dîme.
          • [^] # Re: chapeau

            Posté par . Évalué à 5.

            Plus la taille ou la gabelle que la dîme : cette dernière ne fait que 10 %. Si les impôts et taxes se limitaient à 10 %, ça se saurait.
            • [^] # Re: chapeau

              Posté par . Évalué à 10.

              Bof, ça se discute... si tu as un peu d'argent, il y a moyen de ne pas en payer trop...

              A mon petit niveau, je n'ai jamais payé si peu d'impôts que depuis que j'ai créé ma boite avec des amis, et je gagne plus que jamais auparavant.

              Taux d'imposition final : 2% !!!

              - investissement (!) dans une PME = 25% de la somme investie en moins des impôts
              - achat immobilier avec crédit in fine, adossé à une assurance vie = un immeuble qui se paye tout seul, et des économies d'impôts supplémentaires
              - etc, etc...

              Conclusion : ben j'en profite bien, mais le fond de ma pensée, c'est oui à un impôt réellement progressif, et poubelle les niches fiscal. Et pendant que j'y suis, oui à des droit de succession confiscatoires. (réinvestis dansle LL :-) ?

              J'avoue être un peu chatouilleux avec les gens qui se plaignent des impôts, ça m'agace, et plus je côtoie le milieu des entrepreneurs, plus je sais que la critique de l'impôt est injustifiée.
              • [^] # Re: chapeau

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                il y a moyen de ne pas en payer trop..

                mmm... Deja, dit-moi comment tu évites 22% prelevés sur ton salaire brut, les 25% environ que payes l'employeur sur ton brut, les 19.6% de TVA que tu payes partout (y compris sur un logement si il est neuf), y compris les entrepreneurs quand ils vendent un produit (ca fait mal sur le prix public...)
                Les incitations fiscales sont certes pas la panacée, mais :
                - il y a des obligations en retours (cas immobilier Robien par exemple : location 9 ans mini, sous un bareme etc... pour les investissement dans des entreprise, c'est la gestion du risque)
                - Ca marche pour la classe haute, pour la classe moyenne (< 40000¤ par an, rigolez pas, c'est relativement classique pour un ingé informaticien trentenaire et célibataire fréquentant ce site ;-) ) c'est bof bof face aux contraintes, donc la c'est facile 10% du net qui par aux impots.
                - Ca ne fait pas echaper l'entrepreneur aux charges salariales bien plus énormes que ses impots directs.

                En tout, en moyenne, ca reste 50% de ton argent (ce que tu produis) qui part aux impots, certains payent un peu moins en baissant leur impot direct, mais ca diminue les choses faiblement.
                Faut englober toute sorte d'impot pour comparer, pas seulement les impots directs...

                Moi aussi je suis chatouilleux avec ce sujet :-D

                PS : oui, le chomage, veillesse etc... sont des impots tant que tu ne peux pas choisir de les payer ou pas... J'ai pas dit que les impots étaient inutiles ;-)
                • [^] # Re: chapeau

                  Posté par . Évalué à 2.


                  PS : oui, le chomage, veillesse etc... sont des impots tant que tu ne peux pas choisir de les payer ou pas... J'ai pas dit que les impots étaient inutiles ;-)


                  Ben oui, et c'est pas négligeable.

                  Surtout que si tu fais appel à des compagnies privées pour ces prtites choses, ça ne va pas être un pourcentage de ton salaire mais un contrat à prix fixé. Donc tant mieux pour les riches, et tant pis pour les autres.

                  Bon, encore mieux qu'un % fixé, ce serait de l'intégrer dans l'impôt sur le revenu histoire que ce serait encore plus parfait.

                  EN tout cas, quand on fait les comptes jusqu'au bout ( http://www.pag69.org/article.php3?id_article=436 ), et bien je suis bien content de payer des impôts et cotisations sociales ;)
                • [^] # Re: chapeau

                  Posté par . Évalué à 5.

                  L'employeur, c'est moi, j'ai donc un statut d'indépendant. Lescharges sociales, j'en paye, mais aussi une bonne partie est défiscalisée (loi Madelin pour la retraite complémentaire et la mutuelle !). Et on est loi des 58% courants pour un salarié... Bien, sûr, cela nes'applique pas aux revenus du capital (les bénéfices).

                  Sinon oui, je paye bien la TVA, comme n'importe quel Smicard...

                  Au total, si 25% de mes revenus partent aux impôts (y compris cotisations sociales, qui en réalité sont paritaires, et TVA) c'est le bout du monde.

                  En fait on est bien d'accord : les "incitations fiscales" (lire "inégalités", "niches", "planques", etc.) profitent aux plus riches. Le salarié, lui, il n'y coupe pas. Mais les plaintes, c'est plutôt du côté des "indépendants" que je les entends (artisans, commercants, agriculteurs, etc.).

                  Donc je me répète : oui à un impôt vraiment progessif (et tant pis pour moi :-)
      • [^] # Re: chapeau

        Posté par . Évalué à 2.

        A priori pas vraiment... Ayant travaillé au minéfi pendant plus d'un an, on sent quand même qu'ils se mobilisent (formations OOo, sensibilisation auprès du personnel, etc.). Il faut quand même noter que la DGDDI est déjà entièrement passée à OpenOffice.
  • # Je vais tomber dans les abysses sans fond du moinssage, mais...

    Posté par . Évalué à -7.

    Dans le fion bien profond Microsoft !
  • # Vers la fin des .doc

    Posté par . Évalué à 10.

    Peut-être va-t-on enfin arriver à la fin des points .doc et ne pas paraitre pour de gros rebels quand on dit qu'on n'a pas office ou qu'on envoit un fichier en odt (accompagné d'un pdf).

    Car 400 000 postes qui migrent, c'est aussi 400 000 foyers qui vont être aussi impliqués et peut-être migrer à leur tour, ce qui fera 800 000 utilisateurs (voir plus, avec le conjoint, les enfants...).
    On pourrait facilement dépasser le million d'utilisateur.

    Et là, OpenOffice sera vraiment connu et reconnu et nul doute qu'il prendra la place de MS Office (je pense que peu de monde pensera que MSOffice vaut sa différence de prix) et que l'on aurra plus de problème pour échanger nos documents.

    Et j'espère aussi que cela « boostera » les autres bureautiques pour l'adoption de se format et qu'on verra l'emmergence de nombreux outils (visionneur, intégration à konqueror et nautilus, etc...)

    J'espère que l'on va pouvoir enfin chacun utiliser les outils bureautiques qui nous conviennent et pouvoir échanger sans problèmes nos documents.

    Voila, une très bonne nouvelle je trouve.
    • [^] # Re: Vers la fin des .doc

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      on verra l'emmergence de nombreux outils (visionneur, intégration à konqueror et nautilus, etc...)

      une partie de ces outils existe déjà :
      http://faq.tuxfamily.org/wakka.php?wiki=LibreBureautique (html2oo, visioo-writer, odt2xhtml, ...)
    • [^] # Re: Vers la fin des .doc

      Posté par . Évalué à 10.

      Le pire c'est que les arrivistes qui hier me rétorquaient que la suite MS Office (et donc ses formats) était la meilleure parceque "la plus utilisée" (ça c'est de l'argument technique) vont revenir se faire mousser avec l'idée lumineuse d'utiliser l'open document.

      Et le pire c'est que venant de ceux-la l'idée sera acceptée alors que moi je peux toujours me brosser.
      • [^] # Re: Vers la fin des .doc

        Posté par . Évalué à 10.

        C'est vraiment trop injuste !
      • [^] # Re: Vers la fin des .doc

        Posté par . Évalué à 6.

        Et le pire c'est que venant de ceux-la l'idée sera acceptée alors que moi je peux toujours me brosser.

        Oui c'est souvent le cas. Un des plus gros combats à venir du Libre et de ses défenseurs : gagner en crédibilté. Me connaissant infomaticien, on m'appele souvent pour réparer une machine, mais pour essayer de comprendre mes explications sur les avantages du Libre et dangers du monopole de Microsoft, il n'y a plus personne !!! Le tout en comprenant souvent parfaitement dans quel mesure Internet peut avoir un impact techologique, démocratique et économique. En plus je ne pense vraiment pas etre un cas isolé.
        • [^] # Re: Vers la fin des .doc

          Posté par . Évalué à 9.

          Rien de nouveau sous le soleil ... je me rappelle que dans ma faculté le plus ardent opposant au Mac, sous prétexte que c'était un jouet à l'interface pour débile comparativement au PC avec DOS utilisé par l'ensemble des gens sérieux, est devenu quelques années un ardent promoteur de windows 95 ... probalement que la logique technique et la morale n'ont rien à voir avec ce genre de comportement fréquent et dominant. Oui ça peut être très frustrant.
      • [^] # Re: Vers la fin des .doc

        Posté par . Évalué à 3.


        la suite MS Office (et donc ses formats) était la meilleure parceque "la plus utilisée"


        À ceux là j'ai toujours répondu en leur demandant comment alors ils expliquaient pourquoi au début des années 80, lors de la guerre des formats d'enregistrement vidéo VHS vs 3 quart de pouce, c'est finalement la VHS qui a remporté la bataille commerciale alors que jusqu'au milieu des années 1990 les professionnels, eux, utilisaient du trois quart de pouce et n'ont jamais utilisé de VHS...

        Comme même les arrivistes savent que le VHS est un format dégueulasse, en général ils sont bien ennuyés pour répondre...
        • [^] # Re: Vers la fin des .doc

          Posté par . Évalué à 1.

          Comme même les arrivistes savent que le VHS est un format dégueulasse, en général ils sont bien ennuyés pour répondre...

          Ah oui bien vu la comparaison, ça risque de me servir encore malheureusement.

          C'est un argument "technique" qu'on m' a ressorti pour un nombre de logiciels Ms assez impressionnant. Récemment c'était pour Ms Project, sachant que parmis les prérequis il était souhaitable que l'outil soit multi-plateforme (tout le monde ne bosse heureusement pas sous Windows) ce qui aurait du éliminer Microsoft de la course avant même qu'elle ne débute.

          C'est comme si il n'y avait pas de vrai argument autre que "on fait comme les autres" pour les produits Ms.
    • [^] # Re: Vers la fin des .doc

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      >Peut-être va-t-on enfin arriver à la fin des points .doc et ne pas
      > paraitre pour de gros rebels quand on dit qu'on n'a pas office ou
      > qu'on envoit un fichier en odt (accompagné d'un pdf).


      Peut-être ...

      Et moi j'attends aussi la fin de MSN et ne pas paraître pour un gros rebelle quand je dis que j'ai pas MSN ou que je donne mon JID

      Mais bon, chaque chose en son temps....
    • [^] # Re: Vers la fin des .doc

      Posté par . Évalué à 4.

      installation de OO.o ne veut pas forcement dire suppression de MSO, quid du parc de licences déjà installé ? Vont-ils les supprimer ou y aura-til coexistence ?
      • [^] # Re: Vers la fin des .doc

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je ne sais pas, mais pour réussir une migration, la plus mauvaise chose à faire c'est de laisser les deux en disant aux gens :
        - bon, on vous laisse Word, mais utilisez OpenOffice, hein ?

        La migration est une chose difficile pour beaucoup d'utilisateurs qui ont leurs habitudes bien ancrées, cela peut être douloureux, mais si on veut que cela réussisse il faut y aller franchement.

        Bien sûr, il ne suffit pas de dire "je t'ai viré word, tu as openoffice maintenant", il faut accompagner le changement, former, sensibiliser, montrer les points positifs dans le nouvel outil (export PDF par exemple).
        Je crois que ce point a été correctement pris en compte dans le cas présent vu la panoplie d'outils annoncée. A voir.
        • [^] # Re: Vers la fin des .doc

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Ils peuvent même en profiter pour montrer des choses qui existent aussi sous MS-Word, mais que les gens ne connaissaient pas :-) Quitte à faire un peu de formation...
          • [^] # Re: Vers la fin des .doc

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            C'est exactement ce que je fais dans les migrations Linux: je donne un tas de petites astuces pratiques (à commencer par Ctrl-C / Ctrl-V) le premier jour. Après je n'ai que des gens émerveillés.

            "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # ...!

    Posté par . Évalué à 10.

    Non mais c'est hallucinant cette décision !

    400 000 postes ! mais c'est un tournant majeur pour le logiciel libre ça !

    Quand on connait l'ergonomie... disons problématique... d'Open Office, on peut se demander dans quel pétrin se met l'administration, mais s'ils assument, ça va être un bond en avant considérable pour cette application.

    Il va y avoir un appel à developpement énorme, et il y a des chances que de gros bouts de code neufs apparaissent dans les mois qui viennent.

    Et c'est une légitimation énorme de l'approche Open Source. Ca dépasse largement le cadre «expérimental» auquel les migrations précédents d'autres organismes se cantonnait : là, l'état déclare tout d'un coup que ben non, on ne claquera plus des sommes colossale pour payer des licenses (c'est à dire, un droit d'utilisation temporaire), mais que cet argent, on va le claquer pour former près d'un demi million de personnes (un demi million !!!) à utiliser des logiciels ouverts, gratuits, inaliénables...

    ...ça me laisse sans voix...
    • [^] # Re: ...!

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Reve pas de toute manieres ils [les utilisateurs] ne vont pas aux formations, ils ne savent deja pas utiliser word / exel alors ca changera pas grand chose.
      • [^] # Re: ...!

        Posté par . Évalué à -3.

        Tu l'as sors d'où cette info?
        • [^] # Re: ...!

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          Experience.

          J'ai pas de formation en bureautique mais quand je vois ce que les gens qui doivent s'en servir tout les jours me demandent parfois (i.e. le béaba), j'ai peur.
          Et pourtant on en a plein à leurs disposition des formations en bureautique.
          • [^] # Re: ...!

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Expérience aussi : j'ai eu des formations en bureautique et quand je vois la manière de travailler pour certaines personnes des administrations il faut reconnaître qu'ils utilisent "mal" les logiciels.

            Les formations sont aussi disponibles mais c'est "socialement pénalisant" pour une personne comme une secrétaire d'aller à une formation bureautique.

            J'ai eu écho de personnes ayant été à des stages de "perfectionnement" et en fait le formateur a repris les bases pour tout le monde vu que le niveau de certains était en dessous de la moyenne.
            • [^] # Re: ...!

              Posté par . Évalué à 2.

              Plus sérieusement par rapport à mon dernier message, je me demande aussi si, accessoirement (surement moins que le coté psychologique que tu as évoqué), le Wysiwyig n'y est pas (un peu) pour quelque chose.
              • [^] # Re: ...!

                Posté par . Évalué à 4.

                Oui tu as raison !
                Tous au LaTeX !
                (Au moins, ça sera plus propre...)
      • [^] # Re: ...!

        Posté par . Évalué à -4.

        C'est trop injuste. :-)
      • [^] # Re: ...!

        Posté par . Évalué à 4.

        erreur: Les gens en ont peut-être marre de ne rien y comprendre et de toujours feinter avoir été formé sur l'outil. Là ils ont un prétexte pour enfin être formé une fois pour toute.
    • [^] # Re: ...!

      Posté par . Évalué à 10.

      [ma vie en préambule]
      Il y a ~ 2 ans j'étais dans les locaux d'une dde (ministère de l'équipement), et sur un bureau traînait un manuel interne d'utilisation d'openoffice.org (version 1.1)
      [/ma vie]

      Je pense que parmi les 400 000 postes qui seront sous openoffice.org v2 certains étaient déjà sous la 1.1, certains le sont depuis un moment (gendarmes par ex), et je vois plus cette annonce comme une manière de dire "on en est content, on continue" qu'un appel du pied à MS pour baisser les licences.

      Un petit article de juin 2003 pour un aperçu des liens entre administration et logiciels libres:

      http://www.adele.gouv.fr/sdae/article.php3?id_article=135&am(...)

      Comme quoi il y a une différence entre nos députés et les gens qui bossent dans les ministères.
    • [^] # Re: ...!

      Posté par . Évalué à 7.

      il va y avoir un appel à developpement énorme, et il y a des chances que de gros bouts de code neufs apparaissent dans les mois qui viennent.


      tu crois vraiment qu'ils vont embaucher des programmeurs pour implémenter le chat ou le trombone qui parlent ?

      Elle a quoi de problématique l'ergonomie d'Open Office ? A part devoir se calquer le plus possible sur celle de MS Office pour ne pas choquer les utilisateurs (en évitant quand même de mettre la mise en page dans la partie "fichier", et plutôt avec le formattage de texte et de paragraphe, ce qui est quand même bien plus logique) ? En tout cas personnellement Open Office couvre 100 % de mes besoins.
      Je n'oublie jamais que c'est surtout grâce à OpenOffice que je peux me permettre d'utiliser linux à mon travail !

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: ...!

        Posté par . Évalué à 4.


        tu crois vraiment qu'ils vont embaucher des programmeurs pour implémenter le chat ou le trombone qui parlent ?


        [ma vie]
        Il y a deux ans, l'état français a lançé pas mal d'appels d'offres sur l'amélioration ou la création de divers logiciels libres destinés à compléter la gamme existante dans le but de créer des distribs 100% libres pour tous les besoins de certains ministères (distribs fonctionnant sous Window, Mac ET Linux).
        Y a donc effectivement des informaticiens de SSIIs qui ont programmé du libre, sur des projets qui auraient du être bouclés début 2006.
        Rajoute les retards usuels aux projets informatiques et calcule :-D
        [/ma vie]

        Mais je suis convaincu que les développements étaient plus du style "on veut paramétrer l'impression et gérer plusieurs projets de front sous GanttProject" que "on veut un trombone qui parle et skinnable"
  • # Ministère de la Justice

    Posté par . Évalué à 9.

    Au ministère de la Justice, tous les postes ont déjà OOo 1.9.quelquechose.

    Les postes ont également MS Office et WordPerfect Office d'ailleurs ...
    Mais seul MS Office semble être utilisé.

    BeOS le faisait il y a 15 ans !

    • [^] # Re: Ministère de la Justice

      Posté par . Évalué à 10.

      Vers chez moi, la DDE n'installe pas MSoffice mais bien Open Office. L'autre jour, je me trouvais au service informatique. J'ai assisté à une conversation téléphonique ou un utilisateur se plaignait de ne pas avoir MSoffice sur son poste. La personne de l'insformatique lui à répondu qu'elle n'avait plus le droit d'installer MSoffice et qu'elle avait comme directive d'installer Open Office !
    • [^] # Re: Ministère de la Justice

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Pour ce qui est des services déconcentrées du ministère de la justice (les tribunaux), le seul traitement de texte installé sur toutes les machines (Windows 98) jusqu'en 2004/2005 était Word Perfect de Corel (aucune trace de logiciels de bureautique Microsoft).

      Lors de la migration vers Windows XP en 2004/2005, ils ont installé OpenOffice, à ma grande surprise (et ils ont laissé Word Perfect). Au bout de deux ans, presque personne ne l'utilise (on change difficilement ses habitudes...). A l'époque, la personne qui a fait l'installation m'avait dit que les logiciels de la suite OpenOffice allaient nous permettre de lire les fichiers .doc que nous pourrions recevoir...

      Une chose importante aussi : toutes les applications métiers ont été conçues pour fonctionner avec Word Perfect (fusion principalement). Donc quand un tel logiciel appelle le traitement de texte, l'utilisateur voit apparaître le logo de Corel et pense que c'est le seul disponible sur sa machine.
  • # Utilisateur U+1 et U+2

    Posté par . Évalué à 4.

    L'année dernière j'ai rencontré des personnes qui m'ont affirmé que le libre était une "fumisterie" et que les produits Microsoft, ce sont la norme.

    Ces personnes travaillaient en partie avec les services de l'état et avaient connu une migration OOo "catastrophique" (sans plus de précisions cela va de soit).

    Le passage de l'Etat aux logiciels libres va obliger ces personnes a se reformer sous ce même OOo... Qu'elles le veuillent ou non, c'est la nouvelle donne en matière professionnelle. Les acquis en matière de formation c'est fini.

    Je comprends qu'un utilisateur puisse ne pas aimer Ooo. Tout logiciel est imparfait.

    Mais ce projet a permis deux choses:
    - d'avoir une norme ISO en matière de fichier bureautique.
    - de relancer le débat sur la dépense publique en matière de logiciel et cela plus que tout autre y compris linux. En effet, la bureautique ca parle à l'élu de base ... le noyeau d'un OS ... euhh ... un peu moins
    • [^] # Re: Utilisateur U+1 et U+2

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Les acquis en matière de formation c'est fini.

      De toute façons, à moyen terme, le Word c'était la nouvelle version avec l'interface quand même bien remaniée en profondeur... donc il y aura besoin de re-formations.
      Dans ce cas, autant aller vers Open Office, qui conserve une interface plus conventionnelle... et qui ne nécessite pas une license Microsoft par poste.

      Car même si sur de tels volumes il y a de fortes réductions, au total ça n'est pas négligeable. Sans compter le re-passage à la caisse pour les nouvelles versions... voir le besoin de changer de machine (dans l'administration elles ont tendance à largement dépasser la période d'amortissement) parce que le Word new age nécessitera le Vista du moment.
      • [^] # Re: Utilisateur U+1 et U+2

        Posté par . Évalué à 7.

        L'année dernière j'ai rencontré des personnes qui m'ont affirmé que le libre était une "fumisterie" et que les produits Microsoft, ce sont la norme.

        Ces personnes travaillaient en partie avec les services de l'état et avaient connu une migration OOo "catastrophique" (sans plus de précisions cela va de soit).

        Le passage de l'Etat aux logiciels libres va obliger ces personnes a se reformer sous ce même OOo... Qu'elles le veuillent ou non, c'est la nouvelle donne en matière professionnelle. Les acquis en matière de formation c'est fini.

        Tu es bien chevalier. Moi, je leur aurait dit : BIEN FAIT !

        Non pas parceque je suis un sale intaigriste xénophobe du libre, non pas parceque je suis incapable de me rendre compte que OpenOffice a des défauts ; mais tout simplement parce que ceux que tu cites ont un comportement dangereux dans leur vision du monde, d'eux même et de l'informatique en générale.
        Comme disait ma grand mére, il y a deux sortes d'informaticiens : Ceux qui croivent que les produits Microsoft sont la norme et ceux qui ont un cerveau.

        Ceci dit avec toute l'humilité necessaire, bien entendue.
        • [^] # Re: Utilisateur U+1 et U+2

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Comme disait ma grand mére, il y a deux sortes d'informaticiens : Ceux qui croivent que les produits Microsoft sont la norme et ceux qui ont un cerveau.

          Moi ma grand mère me disait toujours qu'il y a ceux qui croivent et ceux qui croient.

          Non, c'est pas vrai, elle ne m'a jamais dit ça.
  • # Un peux surprenant...

    Posté par Anonyme . Évalué à 2.

    Bonne nouvelle surtout pour l'adoption des formats ouverts.

    Cette nouvelle va peut être permettre d'accélérer certaines choses :

    Les chercheurs du laboratoire de virologie et de cryptologie de l'ESAT (*) à Rennes sont formels: «Nous pouvons affirmer qu'OpenOffice nous apparaît comme plus dangereux que son équivalent commercial édité par Microsoft». Le 5 juillet, le lieutenant-colonel Eric Filiol, chef de ce labo, présentait les résultats d'une année d'étude consacrée à tous les scénarios possibles d'attaques contre cette suite logicielle.


    (voir http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39362(...)
    • [^] # Correction de l'adresse

      Posté par Anonyme . Évalué à 2.

      • [^] # Re: Correction de l'adresse

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        tu t'es un peu arrêté au début de l'article... qui concerne spécifiquement la sécurité de OpenOffice.org.
        Plus bas dans les commentaires, tu trouveras du même auteur "3.- Ce rapport et les conclusions ne signifient nullement qu'il faille cesser le déploiement de cette suite dans les administrations ou les entreprises. Ils mettent juste en exergue le fait que pour le moment ce produit doit faire l'objet d'une politique de sécurité adaptée."
    • [^] # Re: Un peux surprenant...

      Posté par . Évalué à 5.

      Non ce n' est pas surprenant, c' est la suite logique.

      Cette annonce était déjà en soi plus qu' intéressante, en apprenant au public que la suite OpenOffice.org était en train d' être évaluée sur un plan sécuritaire.

      Cette évaluation et la publication des résultats font déjà ressortir 3 points positifs, même essentiels :

      1. ce n' est pas un sujet à prendre à la légère, et ce laboratoire n' a pas eu pour mission de faire preuve d' un quelconque angélisme.
      2. ils ne se voilent pas la face et pointent les problèmes où ils sont.
      3. les résultats, au delà de pointer les problèmes, vont à coup sûr avoir des répercussions.

      on doit donc s' attendre à ce que du code soit révisié et des contributions nouvelles fassent jour. Cela était, déjà, globalement de la meilleure augure pour OOo, ainsi que pour un éventuel déploiement (...)

      Pourquoi devrait on faire preuve d' angélisme ou se mettre des oeiillères ? c' est marqué logiciel libre dessus donc c' est bon ? Non. (car si on connait tous ici les avantages indéniables que confèrent certaines licences en matière économique, on ne peut, tout aussi objectivement, dire que la licence remplace la qualité)

      La suite OOo à été testée, evaluée, des experts sont même en charge de "lui casser la gueule". Nous sommes donc loin d' un engouement irraisonné. Si la suite OpenOffice.org a fait l' objet d' une décision de déploiement massif, c' est uniquement parcequ' il s' agit d' un produit de qualité.
      Les licences adoptées, assurent bien sûr la pérénité des données, mais surtout elles confèrent la capacité à améliorer le produit. Par exemple sur le plan de sa sécurité en environnement sensible.

      Ce sont donc 2 nouvelles complémentaires qui sont toutes deux d' excellentes nouvelles, autant pour notre Etat, que pour OpenOffice.org et pour le logiciel libre en général.



      /troll personnel : dans la suite OpenOffice.org, oowriter a encore combien de temps à vivre sans une gestion vectorielle des objets composant le -futur- document ? parceque franchement oowriter et word, c' est quant même un peu l' age de pierre /fin du troll
    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par . Évalué à 1.

      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # Réponse d'un dev d'OOo

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Malte Timmermann, un vétéran de StarOffice/OpenOffice.org répond à l'article de ZDNet :
      http://blogs.sun.com/malte/date/20060816

      GNU's Not Unix / LINUX Is Not Unix Xernel

  • # Quelques chiffres ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

  • # BRAVISSIMO!!!!

    Posté par . Évalué à 1.

    le lent déclin de l'empire micro$ s'affirme chaque jour de plus en plus
    une des principales barrières au passage des LL et de Linux s'écroule
    fini les doc xl$ et autres ppt!
    migration -> Linux sur tous les postes de travail d'ici 2 ans?
    • [^] # Re: BRAVISSIMO!!!!

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est vrai que c'est deja un pas... entre ca et l'avenement de FX... apres le changement d'OS, c'est pas pour tout de suite je pense, malheureusement :(
      Les prejuges ont la vie dure, et les DSI sont facilement influencables et influences par le bla bla commercial on va dire, pour etre gentil...
      Sinon, pour l'entreprise, ce qui les arrete le plus c'est le manque de support et de structures adaptes, mais la c'est un peu le cercle vicieux... car moins les entreprises passent a l'aternatif, moins le support autour se developpe car le marche n'est pas assez important, c'est le serpent (Python ;) ) qui se mort la queue, c'est le meme probleme pour les drivers, les jeux, etc....
    • [^] # Re: BRAVISSIMO!!!!

      Posté par . Évalué à 6.

      Je crois qu'il ne faut pas rêver non plus.

      Autant OpenOffice est très utilisable sur windows, ce qui permet une migration sans grand risque.

      Autant OpenOffice sur Linux, c'est encore lourd et lent, j'ai eu pendant 3 ans une SID que je mettais à jour régulièrement avec OpenOffice, et je trouvais ça lent et peu productif, alors que sur le même hardware Windows + (open) Office était bien supérieur et terme de rapidité et de réactivité.

      Alors migration de Openoffice sous windows moi je dis OK, mais migrer sur Linux ce n'est pas pour tout de suite, même si j'y suis très favorable !
      • [^] # Re: BRAVISSIMO!!!!

        Posté par . Évalué à -1.

        c'est vrai qu'en termes de performances on atteint beaucoup mieux avec gnome office/koffice
      • [^] # Re: BRAVISSIMO!!!!

        Posté par . Évalué à 1.

        si on veut être objectif:
        (open)office se charge plus vite sous winDO$, c'est vrai
        mais c'est tout!
        si tu prends en compte le nombre de patches et reboots associés à winDO$ dans un environement professionnel normal, je pense que ça devient vite problématique et quasi non viable...
        là Linux est plus intéressant et productif!
        de plus quelqu'un qui fait de la bureautique ne lance pas son appli 12 fois par jour, une fois suffit (sauf remarque précédente), donc le temps de chargement est négligeable sur une journée/semaine de travail

        PM: je bosse dans une (très) grosse boite avec environ 10000 postes de travail
        • [^] # Re: BRAVISSIMO!!!!

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je ne suis pas spécialement fana de Windows, je l'utilise au boulot (Linux à la maison sauf pour les jeux des gamins). Mais on ne peut pas dire que les mises à jour de Windows (et les reboots) soient si problématiques[*], ni que ça devienne "quasi non viable".

          Eventuellement si tu utilises une série de PCs pour faire du calcul sur plusieurs jours, et que Windows se met à décider tout seul de rebooter - d'ailleurs, quand on clique rebooter plus tard, pourquoi donc est-ce qu'il redemande régulièrement, et avec un time-out qui lance le redémarrage sans l'accord de l'utilisateur - là ça relève AMA de l'incompétence des développeurs.
          Mais sinon, pour une utilisation courante (bureautique, développement...) je n'y vois pas de problème.

          Mais je suis d'accord que le temps de chargement d'Open Office, même s'il est un peu plus long sous Linux... on s'en fout un peu.


          [*]Quand elles se passent bien... hier un collègue ne pouvait plus se logguer, la mise à jour de sa machine avait cassé le lien avec le contrôleur de domaine et il ne pouvait plus s'authentifier...
          • [^] # Re: BRAVISSIMO!!!!

            Posté par . Évalué à 1.

            réponse officielle: SECURITÉ bien sûr!

          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par . Évalué à 2.

            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

          • [^] # Re: BRAVISSIMO!!!!

            Posté par . Évalué à 3.

            Je confirme le post au dessus : je gere 7 serveurs sous Windows dont la plupart etant des serveurs de Production que l'on de peut pas arreter comme bon il nous semble...
            Quand je vois : "mise a jour secu MS outlook express; Redemarrage requis", moi perso , ca me fait Halluciner !!! déjà outlook express installé d'office sur un server.... et un reboot général obligatoire pour une maj là-dessus !
            Bizarrement, le huitieme server sous Linux n'a JAMAIS été redémarré...
            • [^] # Commentaire supprimé

              Posté par . Évalué à 2.

              Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

              • [^] # Re: BRAVISSIMO!!!!

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                La pluspart des trous de sécu étaient liés à des failles accessibles en ayant un accès shell à la machine. Pour une machine qui ne fait que tourner des services (mail, ouebe...) sans avoir normalement de login d'utilisateur, la mise à jour du noyau n'est pas critique. Par contre, une faille dans Apache, OpenSSL, Bind ou autre... et faut pas trop attendre.
              • [^] # Re: BRAVISSIMO!!!!

                Posté par . Évalué à -1.

                oui, on peut mettre à jour le kernel (heureusement) et c'est aussi un des rares cas ou il faut rebooter
                normal pour un OS moderne!

                le principal problème avec winDO$ (depuis le début) c'est que c'est pas hiérarchisé et que c'est un foutoir immonde
                ex: une nouvelle version d'outlook express implique des mises à jour du système pour proffiter des nouveaux super boutons plats/ronds/en relief/avec le rollover en 3D qui tue sa race (et son admin) en plus de corriger des trous de sécurité (appeaux à virus) et d'en installer d'autres!
                c'est même le jeu favori de mico$ à chaque nouvelle version d'un de ses logiciels phare (IE, 0ffice & 0utl00k) de créer des nouvelles fonctionnalitées système avec des nouvelles APIs qui ne seront documentées que plus tard (ou jamais) pour être bien sûr que la concurence reste à la traine...

                j'imagine que Vi$ta ça va être la panacée! PV avec 2GB mini pour éditer du html avec n0tepad (de la mort qui tue sa race, son admin...)

  • # Utilisation des standards

    Posté par . Évalué à 1.

    Très bonne chose pour le logiciel libre que cette migration, à condition qu'elle réussisse ( ie que les utilisateurs soient satisfaits ).

    Sinon, une chose que pourrait faire l'Administration très vite, c'est d'utiliser des feuilles de style CSS correctes parce que, chez moi sur Firefox 1.5.0.6 et Linux, le lien donné en premier s'affiche mal ( à savoir, une partie du texte est caché par la barre actualité en bleu ; http://www.adele.gouv.fr/sdae/article.php3?id_article=1083 ).

    Une définition des width selon les boxes modèle Microsoft au lieu du modèle standard ? une mauvaise programmation ? ou mon Firefox est-il défaillant ?
    • [^] # Re: Utilisation des standards

      Posté par . Évalué à 0.

      D'accord avec toi, la migration sera reussi que si ca plait...
      Apres je trouve qu'on devrait laisser le choix aux gens (surtout quand on voit comment les prejuges et la habitudes ont la vie dure), si ils veulent absolument utiliser MSOffice, d'accord mais on leur fait payer personnelement la licence de celui-ci afin qu'ils se rendent compte du coup, cela au moins pour l'administration, apres pour les entreprises prives, elles font ce qu'elles veulent de leur deniers.

      Sinon, peut-etre que cette migration aura egalement un effet benefique indirect notamment concernant les formations qui ne seront plus forcement faites par les memes personnes ou structures (affilies et afeodes) et relancera et assainira un peu se marche parfois douteux mais souvent juteux... Apres je me fait peut etre des illusions.
      • [^] # Re: Utilisation des standards

        Posté par . Évalué à 4.

        Informatiquement parlant, le 'choix' de l'utilisateur est difficile à gérer et administrer.
        Surtout quand la première réaction au changement , est souvent le rejet, sans vraiment chercher à évaluer le produit.
        • [^] # Re: Utilisation des standards

          Posté par . Évalué à 7.

          Et oui...
          Il y en a qui pleureraient presque quand on leur annonce le décès de leur poste sous windows 95 à deux ans de la retraite. Et vu la mine réjouie des informaticiens on jurerait qu'ils ont saboté l'engin.
  • # sans être pessimiste...

    Posté par . Évalué à 3.

    C'est une très bonne chose.

    Le truc c'est qu'il faut surtout pas que ca rate. Meme s'il ny a pas de raison
    que ca se passe mal, on ne sait jamais.

    Vous imaginez le coup de massue que serait si au bout de 6 mois ils décident
    de revenir en arrière ?

    Mais bon, ca n'arrivera pas...
  • # Faites ce que je dis, pas ce que je fais...

    Posté par . Évalué à 2.

    C'est une situation qui plairait beaucoup aux grands amoureux de l'absurde qu'étaient Camus ou Boris Vian : C'est un gouvernement libéral qui a mis en place un organisme qui va effectuer les migrations sous logiciels libres...

    En effet, l'ADAE, l'ADELE, etc. ont été mis en place par des lois ou ordonnaces du gouvernement Rafarrin...

    Quand je lis « Le projet de par sa nature induisait une démarche de mutualisation. En effet, la notion de logiciel libre est étroitement liée à un idée de partage des ressources, des connaissances : un état d’esprit qui se prête au travail collaboratif. », je trouve qu'il y a de quoi se tordre de rire : les « enfants » de ceux qui privatisent à tour de bras découvrent les systèmes coopératifs...

    À croire que nos politiques préfèrent, dès qu'ils se retrouvent dans une impasse, faire appel à un système coopératif plutôt qu'à un système concurrentiel qu'ils ont pourtant érigé en dogme.

    Enfin, après la loi DADVSI, les brevets logiciels, la vente-liée et tutti quanti ; ça me fait quand même plutôt rire jaune...
    • [^] # Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais...

      Posté par . Évalué à 2.

      T'as raison, les logiciels libres ... c'est des logiciels de communistes !!!
      • [^] # Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais...

        Posté par . Évalué à 4.

        Ah ? Parce que tout ce qui n'est pas libéral est forcément communiste ?

        Bizarre, il me semblait que le communisme c'était surtout le refus de ce que les outils de production puissent être une propriété privée.

        Là je parlais des systèmes coopératifs vs les systèmes concurrentiels ; je ne vois pas bien le rapport.

        Cf: Théorie des jeux ccopératifs et compétitifs, management, économie, toussa...

        Un p'tit coup de wikipedia pour la culture : http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_des_jeux#Applicati(...)
        • [^] # Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais...

          Posté par . Évalué à 2.

          excuses-moi, j'aurai dû mettre un ;-)

          Je vouslais juste pointer le fait qu'il n'y a pas forcément de rapport entre les convictions politiques et le logiciel libre.

          Je pense qu'on doit pouvoir trouver par ici des gens de droite comme des gens de gauche (et peut-être même des gens du milieu ;-)) et qui pensent tous que le logiciel libre saimieu.

          J'aurais peut-être du expliquer un peu plus !
    • [^] # Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais...

      Posté par . Évalué à 6.

      Les LL n'étant pas poliques, il n'y a pas de contradiction.
      Le libéral, il met les solutions en concurrence, et s'aperçoit qu'il est moins couteux d'avoir openoffice.
      Il s'aperçoit que le service rendu en personnalisation (pour par exemple les formulaires de gendarmerie) est meilleur et plus rapide.
      Il s'aperçoit qu'il y a un interêt économique a faire travailler des SSII, à pouvoir décentraliser les développements.
      Il s'aperçoit que niveau sécu, ils peuvent mettre des patchs comme il veulent, et influer sur le développement général.
      Ils sont persuadés que le monopole cémal et que la concurrence cémieux, alors ils mettent en pratique.

      je trouve qu'il y a de quoi se tordre de rire : les « enfants » de ceux qui privatisent à tour de bras découvrent les systèmes coopératifs...
      Ouhh. Tu mélangerais pas tout, là ?
      La privatisation s'oppose à la nationalisation. c'est tout.

      OpenOffice.org est dans un autre schéma. C'est de plus en plus un consortium qui regroupe des grandes entreprises et des administrations ( les gros clients). Comme Mozilla.
      Collaboratif, certainement. Mais inscrit dans un système économique de loi du marché aussi. compliqué a conceptualiser au final.

      rien d'absurde ou d'ubuesque. Ce qui est absurde c'est d'essayer d'appliquer les clivages économiques traditionnels au LL.
      • [^] # Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais...

        Posté par . Évalué à 0.


        La privatisation s'oppose à la nationalisation. c'est tout.


        Yes... et non, puisque l'objet de privatiser est toujours de faire entrer un domaine dans un système compétitif. Et comme je le dis deux ligne plus bas : ils basent tout (y compris la décision de privatiser) sur un système sur un système qu'ils ont érigé en dogme : les systèmes concurrentiels et compétitifs.

        Alors que le LL est par essence même basé sur un système coopératif.

        Il n'y a aucune surprise là dedans d'ailleurs, puisque ça fait bien logntemps qu'on sait qu'un système compétitif seul ne tient pas la route sans système coopératif.


        Ce qui est absurde c'est d'essayer d'appliquer les clivages économiques traditionnels au LL.


        Mais non justement, puisque le LL empêche intrinsèquement de capitaliser sur la propriété intellectuelle. On est en plein dans l'éternel problème : qu'est-ce qui doit faire partie du bien public ou du bien privé ! Et puisque ceux là même de l'État qui soutiennent (ou semblent le soutenir) le LL ont également soutenu les brevets logiciels ou le DADVSI, on voit bien qu'ils ne veulent pas répondre à cette question sur ce sujet...
        • [^] # Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais...

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Le logiciel libre se base sur la propriété intellectuelle, où le détenteur de cette propriété (le créateur du logiciel) fixe les règle selon lesquelles son logiciel est distribué.

          Bon, en effet, l'ouverture à tous, les contributions multiples, et l'utilisation gratuite donnent un petit côté détonnant par rapport à ce que l'on voit d'habitude dans les licenses d'utilisation des logiciels propriétaires fermés ;-)
          • [^] # Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais...

            Posté par . Évalué à 2.


            Bon, en effet, l'ouverture à tous, les contributions multiples, et l'utilisation gratuite donnent un petit côté détonnant par rapport à ce que l'on voit d'habitude dans les licenses d'utilisation des logiciels propriétaires fermés ;-)


            C'est exactement ça, le côté détonnant [étonnant ?] du LL vient du fait qu'on est habitué à voire le contraire dans le domaine du logiciel.

            Et pourtant, nous sommes environnés de nombreux systèmes coopératifs qui ne nous étonnent pas parce que nous y sommes justement habitué.

            Par exemple, pour construire les routes, chacun y met au pot, et ensuite les routes sont d'une utilisation libre et gratuite (enfin libre avec le code de la route quand même ;) ). Les routes sont purement un système coopératif, ce qui n'empêche absolument pas les transporteurs routiers de l'utiliser alors qu'ils sont dans un système compétitif entre eux.

            En ce qui concerne la santé, chez les scandinaves il y a un système coopératif d'accès libre et gratuit aux soins, alors que chez les anglo-saxons la santé est basé sur un système concurrentiel. En France on est à peu près à mi-chemin entre ces deux systèmes.

            Cela ne nous choque pas de ne pas payer l'accès à une route nationale ou une visite chez un médecin, parce que nous y sommes habitués, c'est tout.

            Si tu as un accident en montagne, les secours viendront te chercher gratuitement, tu trouves cela normal. Alors que crois-moi, un américain serait stupéfait de ne pas devoir sortir son chéquier (enfin sa carte de crédit plutôt) à la sortie de l'hélicoptère.

            Nous sommes environnés de systèmes coopératifs (même les marchés boursiers ont besoin d'autorités de contrôle et de régulation). C'est bien pour cela que je me gausse de ceux qui érigent en dogme la concurrence et la compétition. Même eux n'y croient pas, les seuls à y croire sont les gogos qui sont attirés par ces discours. La seule chose qui rend le système coopératif étonnant, c'est lorsqu'il est mis en place dans un domaine où l'on n'a pas l'habitude de le voir, et c'est typiquement le cas du logiciel.

            Le débat politique communiste/socialiste/libéral etc. ne consiste pas à dire que le principe du système coopératif [ou concurrentiel] est de la M.... (puisque les 2 sont présents partout), mais à choisir de ce qui doit faire partie d'un système coopératif ou concurrentiel (santé, éducation, routes, autoroutes, secours en montagne, énergie, télécom, transports, logiciels etc.)
            • [^] # Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais...

              Posté par . Évalué à 3.

              C'est exactement ça, le côté détonnant [étonnant ?] du LL vient du fait qu'on est habitué à voire le contraire dans le domaine du logiciel.


              Si je me souviens bien, au début de l'informatique et dans les pays dits libéraux, le développement coopératif ( comme vous dites ) était de mise ainsi que le libre accés au code.

              C'est d'ailleurs quand la situation a évolué capitalistiquement que RS a fondé la FSF ( veuillez arréter de confondre libéralisme et capitalisme ).

              Quand aux systèmes purement coopératifs ( vous en évoquez des exemples ) érigés en politique, ils n'aboutiraient qu'à une uniformatisation des solutions de la même façon que le système monopolistique.

              C'est justement le choix du développement libre tant en terme politique qu'en terme économique ( qui est la définition du libéralisme ) qui permet la pluralité et le choix.

              Et c'est pour ça que des lois qui entravent cette liberté ( comme la loi DADVSI ) sont à rejeter, lois qui sont loin d'être libérales mais qui sont surtout dirigistes, étatiques et à destination de groupes de pression.
        • [^] # Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Le logiciel libre est aussi dans un systeme competitif, ou comme partout ailleurs seul les meilleurs et les plus aboutis font parler d'eux.

          <velu inside>
          Vim à supplanté tous ses concurent
          KDE ecrase les wm
          On ne connais plus que le Bash
          Quid des *BSD dont on ne parle que par les lacher de troll de leurs leader...?
          </velu insde>

          Hop voila, je suis sorti.

          coucou me revoila...
          C'est d'ailleurs pour ca que c'est une migration vers OOo et non une migration vers une suite bureautique libre (et donc OOo et non Koffice ni abiword/gnumeric...)
          Parce que concurentiellement et par rapport aux besoin, OOo gagne sur les autres, même si au point de vue developpement on peutr tres bien avoir des bout des un dans les autres et que c'est coopératif...

          Bref il ne faut pas confondre le cooperatif, base du developement des LL et le concurentiel, base de la renomée et du choix d'utilisation d'un logiciel, libre ou non.
      • [^] # Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais...

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        >Le libéral, il met les solutions en concurrence, et s'aperçoit qu'il est
        >moins couteux d'avoir openoffice.
        >Il s'aperçoit que le service rendu en personnalisation (pour par
        >exemple les formulaires de gendarmerie) est meilleur et plus rapide.
        >Il s'aperçoit qu'il y a un interêt économique a faire travailler des SSII,
        >à pouvoir décentraliser les développements.
        >Il s'aperçoit que niveau sécu, ils peuvent mettre des patchs comme il
        >veulent, et influer sur le développement général.
        >Ils sont persuadés que le monopole cémal et que la concurrence
        >cémieux, alors ils mettent en pratique.

        Ils s'aperçoivent qu'ils ne recevront pas de vacances gratos et ils oublient tous les autres points.

        OK je ->[]
    • [^] # Re: Faites ce que je dis, pas ce que je fais...

      Posté par . Évalué à 1.

      /ma vie : il n y a dans ce commentaire strictement rien d' idéologique /ma vie

      ce n' est pas vraiment comparable.

      on pourrait plutôt, de manière plus juste, comparer ceci avec le rapport entre certains associations et certaines entreprises.

      mettons un club de plongée sous-marine, qui en fait de principale activité fait des "baptèmes" de plongées aux touristes du coin. Cette association s' est nettement éloignée de l' esprit d' éducation de la FFESSSM et de l' apprentissage réel de la plongée. (plus padi que ffesssm /troll)

      C' est très bien, il faut que cela existe et permet aux touristes d' être encadrés par des professionnels et de faire leurs baptèmes en toute sécurité.

      Mais comme il s' agit de leur -de loin- première source de revenus, ils se placent sur un secteur concurentiel et non éducationnel. En entrant en concurence avec le secteur du tourisme et des entreprises ayant la même activité. Elles faussent le jeu en restant association.

      C' est pourquoi il a été décidé de considérer ces associations là comme étant sur le marché concurrentiel et qu' elles aient les mêmes devoirs qu' une entreprise.
      CF : révision du code associatif.


      et encore, ce n' est pas satisfaisant comme comparaison.
      puisque là il s' agit de biens abstraits & intellectuels, néanmoins indispensables aux biens mobiliers que sont les ordinateurs.

      A partir du moment un logiciel libre est suffisamment : et matûre et utiilsé : il rentre de facto sur le terrain concurentiel. Et concurentiel, il l' est, à n' en pas douter ;)

      Le fait qu' il soit issu d' un travail communautaire n' a rien à voir la dedans (et d' ailleurs pour l' exemple OpenOffice.org, des sociètés -comme SUN- participent également au projet, plus ou moins directement).

      Par contre c' est une preuve indéniable, s' il en fallait, que ce travail communautaire (entre particuliers + associations + entreprises) bénéficient à tous, vraiment à tous. Y compris au marché.
  • # Pour le ministère de la santé ce sera...

    Posté par . Évalué à 1.

    Microsoft Office ! Enfin, MS-Word et MS-Excel !

    Avec la bonne vieille ficelle, les agents pourront installer les logiciels utilisés au bureau sur leur ordinateur personnel !

    Argument : cela coûte plus cher de migrer que de bien négocier avec Microsoft.

    Pour les agents du minsitère de la santé aurait franchement eu besoin d'une formation à l'utiisation d'un traitement de texte (qui n'est pas une machine à écrire améliorée !) et d'outils bureautiques.
  • # ATTENTION : Effet baudruche

    Posté par . Évalué à -1.

    Il est urgent de faire attention à l'effet baudruche. On entend beaucoup de discourt intentionnel, mais voila la dure réalité, une foi l'effet d'annonce passée :

    http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-la-ville-n(...)
    • [^] # Re: ATTENTION : Effet baudruche

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Dans ton exemple, c'est un passage à Linux (changement complet d'OS), alors que là on parle de passage à OpenOffice (juste l'outil bureautique).
      C'est déjà un grand pas, mais ça n'est quand même pas du même niveau.

      Par contre, comme l'a écrit quelqu'un précédement dans la discussion, passer à OpenOffice c'est une préparation permettant de passer plus facilement à Linux plus tard (l'image de la suite MS-Office faisant bouchon pour virer le système est bien vue).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.