Les membres du collectif Édunathon demandent l’annulation de l’accord entre Microsoft et l’Éducation

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et tankey. Modéré par ZeroHeure.
58
1
fév.
2016
Éducation

Les membres du collectif Édunathon ont demandé le jeudi 28 janvier 2016 l’annulation de l’accord entre Microsoft et l’Éducation Nationale française.

Le 30 novembre 2015, Madame Najat Vallaud-Belkacem, Ministre française de l’Éducation Nationale a signé un accord avec Microsoft France d’un montant de 13 millions d’euros pour fournir "gratuitement" ses logiciels et ses services, notamment en ce qui concerne :

  • L’accompagnement et la formation des élèves et des enseignants ;
  • La mise à disposition de solutions pour une utilisation « intelligente, facile et optimale » des équipements mobiles ;
  • Des solutions de « cloud » ;
  • Une expérimentation pour l’apprentissage du code ;
  • Une aide aux acteurs français de l’e-éducation.

La contrepartie informelle de cette offre apparemment généreuse est que la majorité des acteurs de l’éducation va désormais commencer à devoir s’équiper en technologies Microsoft, soit parce qu’ils y auront été formés, soit parce qu’ils auront été incités à utiliser le cloud et les autres services de Microsoft. Autrement dit, Microsoft est prêt à vendre à perte – voire à fournir ses services gratuitement – pour expulser les nombreuses entreprises françaises et européennes du secteur et acquérir une position la plus monopolistique possible sur le marché français de l’éducation. À l’heure où le gouvernement se bat péniblement pour imposer le principe « d’autonomie informationnelle » dans la loi numérique portée par Madame Axelle Lemaire, Secrétaire d'État chargée du Numérique, la situation est pour le moins étonnante.

Ainsi, les nombreuses entreprises françaises qui proposent des services concurrents dans le domaine de la formation, du cloud, des logiciels bureautiques, etc. se retrouvent brutalement exclues de ces marchés en raison du dumping mis en place par le Ministère. C’est d’ailleurs ce qui est en train de se produire au sein de nombreuses directions d’achat du Ministère de l’Éducation qui revoient leurs catalogues pour privilégier désormais les produits Microsoft. Même économiquement, l’équation est négative puisque de nombreux budgets de l’éducation dépendent des collectivités territoriales et non du Ministère lui-même. La gratuité revendiquée par la Ministre n’est qu’une illusion.

Unanimement dénoncé par le secteur, le choix du Ministère de ne pas suivre les procédures des marchés publics est incompréhensible – et ce d’autant plus que Microsoft France est une société coutumière des redressements fiscaux – 52,5 millions en 2014 et déjà 16,4 millions en 2015. En acceptant qu’un géant international du numérique fournisse gratuitement les mêmes services que ses compétiteurs locaux, en refusant de considérer qu’il s’agit de marchés ayant une valeur, le Ministère dévalorise d’un coup les années de travail de nombreux entrepreneurs et met en danger l’emploi de l’intégralité de ce secteur stratégique pour le futur. Qu’il s’agisse des prestations de formation, des cours de code, du cloud ou des logiciels de bureautique, ces services et ces produits auraient dû faire l’objet d’une mise en concurrence par le Ministère.

En refusant de la faire, en acceptant d’honorer une pratique déloyale et en signant un accord industriellement dangereux avec Microsoft France, la Ministre, Madame Najat Vallaud Belkacem s’est placée dans l’illégalité au regard du Code des marchés publics. À défaut d’annuler cet accord, elle risque là une condamnation pour atteinte à la liberté d’accès et à l’égalité des candidats dans les marchés publics (article 432-14 du Code Pénal), voire pour favoritisme (article 432-10 du Code Pénal).

C’est pour cette raison que les membres du collectif EduNathon ont choisi de porter l'affaire en justice. Cette action est engagée pour défendre le service public, pour préserver le droit des élèves et des enseignants à disposer de leurs données et de leur autonomie informationnelle, pour soutenir l’équité des entreprises et acteurs économiques du numérique, et notamment les jeunes entreprises émergentes françaises et européennes sur les grands chantiers portés par l’État français et les institutions publiques.

Quelques membres du collectif EduNathon :

  • Le CNLL (Conseil National du Logiciel Libre) regroupe 13 associations régionales d’Entreprises du Numérique Libre (ENL) et clusters dédiés aux logiciels libres et à l’open source. Le CNLL représente plus de 400 entreprises dont leurs cœurs de métiers sont les Logiciels Libres et/ou l’Open Source.

  • La Mouette est une association défendant l’économie sociale et solidaire par le biais notamment de l’utilisation des formats ouverts et de solutions bureautiques libres pour le poste de travail dans le monde professionnel, le monde éducatif, comme le monde privé à la maison. Elle regroupe des adhérents dans toute la France et le monde francophone, de type collectivités, prestataires engagés et particuliers.

  • Le Ploss-RA est l’association des professionnels du Numérique Libre de la région Auvergne Rhône-Alpes et membre fondateur du CNLL. L’association regroupe 40 entreprises. Elle a pour objectif de favoriser la coopétition entre ses membres afin de promouvoir et renforcer l’industrie du numérique Libre et Ouvert.

  • # Autres liens

    Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 01/02/16 à 16:20.

  • # C'est déprimant.

    Posté par . Évalué à 8.

    J'ai l'impression que la ministre a vendu nos enfants ; dans un élan du numérique, elle les oblige, pour des miettes, à ne bosser que dans une usine.

    Triste.

  • # Pot-de-vin et magouilles ?

    Posté par . Évalué à -10.

    Ne cherchez pas plus loin pauvres citoyens, notre cher ministre Mme. Najat Vallaud Belkacem a simplement reçue un pot-de-vin de la part de microsoft, c'est aussi simple que cela :)
    Sans parler du gaspillage de l'argent de nos impôt qui file tout droit chez les ricains pour ce coup là…

    • [^] # Re: Pot-de-vin et magouilles ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Même si je ne porte pas cette Madame de mon cœur citoyen, il faudrait des preuves avant d'avancer des histoire de pot-de-vin.

      Voyez-vous, contrairement aux USA justement, par ici on préfère la présomption d'innocence jusqu'à preuve du contraire à son opposé d'outre-atlantique.

      Personnellement, j'aurais plutôt tendance à penser que Mme. Vallaud-Belkacem est incompétence, à défaut de bêtise.
      Comme nombre de hauts-fonctionnaires, elle semble être bien plus une (piètre) gestionnaire qu'une réelle experte.

      • [^] # Re: Pot-de-vin et magouilles ?

        Posté par . Évalué à 5.

        Je proteste, rien ne prouve qu'elle est incompétente!

        Il y a présomption d'innocence ici aussi ;)

        • [^] # Re: Pot-de-vin et magouilles ?

          Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 02/02/16 à 08:45.

          Par défaut et dans le doute, on peut appliquer le rasoir d'Hanlon. C'est un bon antidote contre les réflexes conspirationnistes ou au moins les accusations sans preuves : "Ne jamais attribuer à la malveillance ce que la stupidité suffit à expliquer."

      • [^] # Re: Pot-de-vin et magouilles ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Il y a aussi une facilité certaine à prendre une solution clé en main et financée issue d'une grosse société étrangère plutôt que d'avoir à réunir différents partenaires au niveau national / local, de se mettre d'accord sur les contenus, objectifs… et de trouver les sous.

        La cathédrale ou le bazard?

      • [^] # Re: Pot-de-vin et magouilles ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Personnellement, j'aurais plutôt tendance à penser que Mme. Vallaud-Belkacem est incompétence, à défaut de bêtise.
        Comme nombre de hauts-fonctionnaires, elle semble être bien plus une (piètre) gestionnaire qu'une réelle experte.

        Haute fonctionnaire, Vallaud-Belkacem ? Je ne vois rien de tel sur sa fiche Wikipédia. Elle semble plutôt l'archétype du cancre ambitieux tels qu'il y en a pas mal dans ce gouvernement (qu'on pense à la licence d'histoire obtenue par Valls à 24 ans, c'est-à-dire un Bac+3 six ans après le Bac) :

        « En 2000, elle devient diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris, après avoir obtenu une licence en droit à l'université de Picardie à Amiens. Elle échoue à deux reprises au concours de l'ENA. »

        Et au regard de sa carrière, c'est une politicienne pur jus.

        • [^] # Re: Pot-de-vin et magouilles ?

          Posté par . Évalué à 8.

          qu'on pense à la licence d'histoire obtenue par Valls à 24 ans, c'est-à-dire un Bac+3 six ans après le Bac

          Je me fais violence pour répondre car je ne voudrais pas avoir l'air de défendre ces "cancres ambitieux", ce qu'ils sont trop souvent, mais ce genre d'argument me faire toujours grincer.
          Chaque tâche nécessite des connaissances mais celles-ci ne s’acquièrent pas forcement avec un diplôme de premier de la classe. C'est pas le diplôme qui fait le moine. De plus, on ne connaît pas forcément tout le contexte. Dans le cas de Valls, il a p'tet commencé l'école 3 ans en retard je n'en sais rien, c'est une hypothèse hein, il est peut-être stupide aussi… Si je prends mon cas : il m'a aussi fallu 6 ans pour avoir ma licence (bac+3) et 8 pour le master (bac+5). J'ai juste privilégié la fiesta ces années-là car j'étais jeune et bête comme tous les jeunes (troll inside). Je ne pense pas être moins compétent que mes conscrits qui ont eu leur diplôme dans les temps mais qui ne sont curieux de rien et restent coincés dans leur clickodrome avec des gros morceaux de windaube à l'intérieur. J'ai été embauché pour développer une appli dans un service (publique) qui jusqu'à maintenant s'est contenté d'acheter des softs éditeurs. J'ai proposé une appli web Python/Django. Ils m'ont (presque) tous regardé avec de grand yeux, c'est quoi Python ? Ils sont pourtant tous sérieusement diplômés ! Voilà assez parlé de moi.

        • [^] # Re: Pot-de-vin et magouilles ?

          Posté par . Évalué à 2.

          qu'on pense à la licence d'histoire obtenue par Valls à 24 ans, c'est-à-dire un Bac+3 six ans après le Bac

          Si ce n'est, qu'à son époque, le service militaire était encore d'actualité, et qu'il l'a effectué à priori avant d'obtenir sa licence en 1986 (service effectué en 1984-1985 pour ce que j'ai trouvé), du coup, d'un Bac+3 +3 ans, on passe à un Bac+3 +2 ans. 2 ans de plus pour obtenir sa licence : rien de très incongru.

        • [^] # Re: Pot-de-vin et magouilles ?

          Posté par . Évalué à -10.

          utôt l'archétype du cancre ambitieux tels qu'il y en a pas mal dans ce gouvernement (qu'on pense à la licence d'histoire obtenue par Valls à 24 ans, c'est-à-dire un Bac+3 six ans après le Bac

          Quand bien meme il aurait fait un these tout ca tout ca….En quoi cela le rendrait 'competent'….

          C'est le politique les gars, la seule competence qu'ils ont c'est de rassembler les gens derriere eux.

          Ce qui ne sert strictement a rien pour prendre les bonnes decisions. A rien du tout!

          Ca sert juste a etre en mesure des les prendre.

          La republique representativite c'est pas de la democratie, c'est tout le contraire !

      • [^] # Re: Pot-de-vin et magouilles ?

        Posté par . Évalué à 7.

        Le problème est que prouver judiciairement des faits de corruption, abus de bien sociaux, rétro-comission est très difficile !

        Il me semble que dans ce domaine, on peut être innocent au yeux de la justice, mais suspect aux yeux des citoyens, tant les exemples sont nombreux, y compris au sein du parti et du gouvernement dont elle fait partie. On peut penser à la couverture de Cahuzac, à Thévenoud, au limeogage de Batho, à Cambadélis, etc.

        La présomption d'innonce est importante, mais il faut qu'elle soit la même pour tous, or la justice est systématiquement moins violente pour des affaires avec des politiques qu'avec disons des zadistes ou des syndicalistes.

  • # Une forte amende

    Posté par . Évalué à -1. Dernière modification le 02/02/16 à 09:56.

    Je pense qu'une forte amende à Microsoft pour abus de position dominante et endoctrinement de jeunes enfants serait plus juste. Pour les écoles, collèges et lycées que du libre. Par contre, je laisserai l'accès aux produits Microsoft aux universités en imposant d'utiliser les logiciels libres en priorité aux côtés des proprios car important pour leur futur.

    • [^] # Re: Une forte amende

      Posté par . Évalué à 2.

      Le problème est plus compliqué que cela…

      aux côtés des proprios car important pour leur futur

      Je ne comprends pas: c'est important pour le futur les logiciels proprio ou pas ? Si c'est important, il faut alors se souvenir que tous ne vont pas à l'université (ou dans l'enseignement supérieur en général). On exclut ces personnes d'un enseignement "important pour leur futur" ? Ou alors il n'est important que pour le futur des titulaires d'un diplôme de l'enseignement supérieur ?

      Clairement "formation aux logiciels proprio uniquement en post-bac" ne fonctionne pas.

      • [^] # Re: Une forte amende

        Posté par . Évalué à -1. Dernière modification le 02/02/16 à 10:19.

        Oui je n'ai pas été assez clair, je voulais dire qu'en entreprise vu que les technologies sont souvent mixtes (libre et proprio), il vaut mieux connaître les deux mondes.

        Ex: Apprendre à utiliser LibreOffice et Microsoft Office, connaître leur différences, leur avantages, leurs inconvénients, comment optimiser la compatibilité, comment convertir au mieux les documents proprio vers des formats plus ouverts et rétrocompatible…

        Même les secrétaires devraient savoir faire ça. Mais je dis bien en cursus universitaire ou professionnalisant pas avant car sinon il y aura une prédisposition aux logiciels propriétaires.

        • [^] # Re: Une forte amende

          Posté par . Évalué à 10.

          Apprendre à utiliser LibreOffice et Microsoft Office, connaître leur différences, leur avantages, leurs inconvénients,

          Même ça, je trouve ça complètement con. Le paysage aura changé en quelques années, et ces "pseudo-connaissances" n'auront plus aucune valeur le jour où l'étudiant est sur le marché du travail.

          Ce que je trouve déprimant, c'est qu'un nombre délirant de personnes mettent de la valeur sur des "micro-connaissances", des petits machins sans aucun intérêt (comme la position de l'icône pour mettre en gras, ou le raccourci clavier correspondant), parce que leur compétence en "informatique" (on pourrait dire "en ordinateur", parce que l'informatique c'est quand même un peu plus vaste que ça) s'arrête là. Ce qui me choque, c'est que ces micro-connaissances s'apprennent en, quoi, 10 secondes? Face à un logiciel inconnu, on farfouille un peu, et si on ne trouve pas, on Google un truc simple, on a même parfois la réponse dans Google sans même ouvrir la page, et zou, c'est intégré. C'est une "compétence" qui n'a absolument aucun intérêt.

          Donc, OK pour enseigner le principe du traitement de texte. Une dizaine d'heures de cours me semble largement suffisantes; on fait un peu d'historique, l'imprimerie, la typographie, les machines à écrire, les traitements de texte, le WYSIWYG, et le WYSIWYM, la séparation fond/forme, le principe des styles, on peut même faire un peu de HTML (je trouve que c'est une bonne initiation à la séparation fond/forme et le code est plus élégant que le Latex). Je ne sais même pas s'il y a besoin de TP, puisqu'on peut utiliser l'occasion d'un rapport de stage pour former l'étudiant à l'utilisation d'un traitement de texte. Une fois qu'on a compris l'utilisation d'un traitement de texte, qu'est-ce qu'on se fout des avantages et des inconvénients de Word ou de LibreOffice? De toutes manières, l'interface change sans arrêt, et 90% des fonctions sont quasiment identiques dans les deux.

          Bref, on devrait former les étudiants à comprendre ce qu'est un logiciel, quels sont les principes sur lesquels il fonctionne, quels grands types d'interface existent sur le marche, et si le gusse n'est pas trop con, il va savoir utiliser n'importe quel logiciel de ce type sans formation particulière. Il va simplement gagner progressivement en productivité en découvrant par lui-même ou en demandant aux collègues, mais ça n'a aucun sens de former à de tels détails en dehors de l'exercice quotidien.

          Quand on apprend à conduire, on n'apprend pas un modèle de voiture. Toutes les voitures se conduisent à peu près de la même manière, et les connaissances génériques qu'on a servent à s'adapter. Quelqu'un qui serait tout content de vous raconter qu'il est super-fort en Renault Clio parce qu'il sait où sont les fusibles, on se foutrait de lui, puisque l'info est dans le livret de la bagnole de toutes manières. Pour l'informatique de bureau, on a en général une hiérarchie de gros glands qui sont tous tout contents de leur microculture, et qui jugent leurs collègues à leur connaissance de la séquence de clics qui permet de modifier l'espacement entre deux paragraphes (séquence qu'ils répèteront 46 fois parce qu'ils ne savent pas modifier le style de la page).

          • [^] # Re: Une forte amende

            Posté par . Évalué à 4.

            Je trouve tes arguments particulièrement intéressants et pertinents dans une large mesure. J'aime particulièrement ton concept de "micro-connaissance", parce que tu as raison, c'est bien de cela qu'il s'agit. J'ai cependant quelques exemples sur lesquels j'aimerais attirer ton attention.

            1. J'ai arrêté très tôt d'amasser des micro-connaissances sur MSOffice, dès la fin du lycée en fait puisqu'un pote qui s'y connaissait m'a fait découvrir le concept de logiciel libre et m'a aidé à installer ma première distrib. J'ai eu une utilisation exclusive depuis… jusqu'à ce que mon entreprise me contraigne à utiliser MSOffice. Du coup, je perds un temps fou à amasser ces micro-connaissances débiles: oui je sais parfaitement que pour modifier cet élément de l'arrière plan de mon slide il faut que je modifie le style, le masque, ou peu importe le nom qu'on lui donne. Mais comment je fais en pratique ? Des milliers de sites sont renvoyés par une recherche web, il faut trier, essayer, … ça finit par tomber en marche. Bilan, j'ai perdu plus d'une heure sur ma journée. Si j'avais pu le faire en Latex/Beamer, en 1 heure j'aurais fini toute la présentation, et pas seulement le fait de mettre la date en arrière plan, mais malheureusement c'est MSOffice et rien d'autre. (Je me débrouille mal avec les moteurs de recherche ? Peut-être, mais au fait, comment apprend-t-on à utiliser un moteur de recherche ? On demande aux collègues et on cherche sur… ah non ça on peut pas puisqu'on est en train d'apprendre, donc on demande aux collègues ? :) )

            2. Si on pousse ton argument à l'extrême (pour l'exercice), on peut dire: il suffit d'apprendre à coder dans un seul langage objet, et "si le gusse n'est pas trop con" il pourra coder dans n'importe quel autre langage objet, dans n'importe quel contexte, "sans formation particulière. Il va simplement gagner progressivement en productivité en découvrant par lui-même ou en demandant aux collègues". Je me vois mal dire en entretien d'embauche: "du C++ ? Non jamais fait. Mais j'ai appris le Python à la fac, pour le C++ je demanderai aux collègues ou je chercherai sur Google". Effet garanti :)

            3. Sur la partie formation, en revanche, je ne suis pas d'accord avec toi. Une dizaine d'heure qui couvriraient "un peu d'historique, l'imprimerie, la typographie, les machines à écrire, les traitements de texte,[…]" ne me semble vraiment pas suffisantes. En témoignent le nombre de pages de forum dédiées à des questions sur l'utilisation des suites bureautique: les utilisateurs ont besoin d'une formation sur le sujet, une vraie. Même si cette formation n'apporte que des micro-connaissances, elle est nécessaire afin que personne, dans le monde pro, ne perde des heures, chaque semaine, à acquérir les micro-connaissances qui lui sont nécessaires pour accomplir ses tâches. Prenons une analogie avec les distribs: quelqu'un peut être un très bon administrateur debian. Et puis un jour, on lui donne un serveur sous gentoo. C'est sûr qu'il sait très bien ce qu'est un gestionnaire de paquet, que la configuration est globalement dans /etc, etc. Mais il va lui falloir un bon moment avant de retrouver ses marques. Acquérir toutes les micro-connaissances nécessaires pour faire la transition apt -> portage, ne vont pas s'acquérir "en, quoi, 10 secondes?"

            • [^] # Re: Une forte amende

              Posté par . Évalué à 6.

              Ah mais je n'ai pas dit que l'histoire des microconnaissances étaient réduites aux glands qui se la jouent à connaitre tous les raccourcis clavier des traitements de texte! On a exactement le même genre dans la connaissance poussée des microdétails des langages de programmation (syntaxe cryptique, bizarreries grammaticales, etc). Après, tout dépend du poste aussi. Poser une question comme "comment fait-on un vecteur de références en C++" au cours d'un entretien d'embauche, ça peut se justifier si on emploie un dev en CDD sur un projet déja en retard (avec dans l'idée que si le gars sait ça, il sait beaucoup d'autres choses). Par contre, si on embauche un admin sys, la question n'apporte rien. Or, la plupart du temps, les micro-connaissances MS Office ne sont pas demandées pour les postes de secrétariat, mais pour tout et n'importe quoi.

              Après, de toutes manières, les "microconnaissances" ne peuvent pas s'apprendre à l'école. Même si tu as des centaines de raccourcis claviers sur un poly, tu ne les connais pas, et il te faudra chercher pour trouver. Ces microconnaissances s'apprennent par l'expérience, et aussi par la curiosité (typiquement, face à la situation où il faut faire 50 fois la même chose, certaines personnes foncent, et d'autres se demandent s'il n'y aurait pas moyen d'automatiser la tâche). Et puis, tu ne vas pas passer ta vie à t'autoformer, les connaissances viennent toutes seules par essai et erreur. Si tu ne connais pas le raccourci clavier pour mettre en exposant, tu vas devoir cliquer sur 4 trucs, mais tu vas finir par mettre ton exposant. Il n'y a pas mort d'homme non plus, c'est pas comme un admin sys qui plante son serveur mail et qui ne sait pas comment s'en dépatouiller.

              • [^] # Re: Une forte amende

                Posté par . Évalué à 1.

                Surtout que je parle pas de micro-connaissance je parle de vrai différence. Exemple les différences entre VBA et l'Open Basic, ou comment faire une macro, ou les similitudes pour les formules…

          • [^] # Re: Une forte amende

            Posté par . Évalué à 1.

            Quand on apprend à conduire, on n'apprend pas un modèle de voiture.

            En fait si, on n'obtient pas le même permis lorsque l'embrayage est automatique (permis BEA).

            • [^] # Re: Une forte amende

              Posté par . Évalué à -10.

              Comme d'hab la legislation est en reatard. Je me demande quelle voiture d'auto ecole vont encore avoir une boite meca bientot, vue que l'aumotisation est carrement plus efficace a tous les niveaux maintenant.

            • [^] # Re: Une forte amende

              Posté par . Évalué à 1.

              Quand on apprend à conduire, on n'apprend pas un modèle de voiture.

              En fait si, on n'obtient pas le même permis lorsque l'embrayage est automatique (permis BEA).

              C'est le même permis (B), seule une mention indique que le véhicule doit être muni d'une boite automatique (code 78 – limité aux véhicules à changement de vitesse automatique). De la même façon que les porteurs de lunettes ont une mention indiquant qu'ils doivent porter leur «dispositif de correction vision» (mention présente sur mon permis, sous le code «01»).

              Sinon, arnaudus parlait du modèle commercial de la voiture, pas de la catégorie de sa transmission.

    • [^] # Re: Une forte amende

      Posté par . Évalué à -1.

      D'ailleurs s'ils faisaient cette forte amende, il serait bien de la reverser à la Document Foundation pour aider le projet LibreOffice. Voir même leure faire des heures d'intérêt générales pour aider à implémenter leurs immondes formats de fichiers.

  • # Microsoft est prêt à tout pour imposer ses produits : corruption, soutien aux dictatures

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

  • # Une pratique deloyale ?

    Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 02/02/16 à 20:07.

    En refusant de la faire, en acceptant d’honorer une pratique déloyale

    Et Linus qui donne son code a tout le monde gratuitement…c'est pas déloyal ?
    C'est fou comme les associations libristes sont incohérentes…

    • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Il n'a l'air ni pauvre ni malheureux, Linus. Et les entreprises qui basent leurs produits et services sur des technologies libres non plus (Google, Red Hat).

      • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

        Posté par . Évalué à -10.

        Hors sujet, aucun rapport…

        La ca se plaint que microsoft fourni un service gratuitement concurrence deloyale ouin ouin…

        Les libristes version GPL sont pareils, ils fournissent leur logiciels gratuitement…

        Bref la paille la poutre, tout ca tout ca…

        Ils se plaignent que ca devalue le service..je me marre….eux ils devaluent le logiciel…

        • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

          Posté par . Évalué à 4.

          Juste une petite remarque: ma femme enseignante avait bénéficié d'un partenariat avec ms voilà à peu près 10 ans.
          Elle s'est donc mis à utiliser office 97 régulièrement.
          Depuis, l'offre n'a pas été reconduite. Elle ne peut pas ouvrir de fichiers récents de la même suite et les conversions vers lo n'ont pas été satisfaisante (notamment lié à un usage massif de zone de dessin).
          À l'époque, l'EN aurait mis en avant une autre suite les choses serait peut être différente.
          Après, il faut bien reconnaître que l'EN n'a jamais su vraiment équipé ses enseignants.
          On peut peut-être trouver la solution du partenariat pragmatique mais à mon sens elle n'est pas ambitieuse et manque cruellement d'une vision.

          • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

            Posté par . Évalué à -10.

            Depuis, l'offre n'a pas été reconduite. Elle ne peut pas ouvrir de fichiers récents de la même suite

            Gne ? Il y a des visionneur gratuit pour les fichiers Office recent. ET L'ancienne suite fonctionne toujours parfaitement pour les fichiers qu'elle a crée dessus….
            Il est ou le probleme ?

            et les conversions vers lo n'ont pas été satisfaisante (notamment lié à un usage massif de zone de dessin).

            Genre il n'y a aucun probleme de conversion avec les fichier odf…Aucun… (une indice: depuis la version 97 il y a eu plus d'une version hein….ptet qu'utiliser les versions intermediaire pour faire la conversion serait une bonne idee, je dis ca je dis rien….)

            Accessoirement, un editeur de texte est fait pour editer du texte, pas pour gerer l'archivage.

            Bref, probleme interface chaise clavier.

            On peut peut-être trouver la solution du partenariat pragmatique mais à mon sens elle n'est pas ambitieuse et manque cruellement d'une vision.

            Genre il n'y a aucun probleme avec open office, jamais, aucun…

            • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

              Posté par . Évalué à 6.

              Depuis, l'offre n'a pas été reconduite. Elle ne peut pas ouvrir de fichiers récents de la même suite
              […] ET L'ancienne suite fonctionne toujours parfaitement pour les fichiers qu'elle a crée dessus….
              Il est ou le probleme ?

              Légalement elle n'a plus le droit d'utiliser l'ancienne suite : licence terminée entraine retrait du droit d'utiliser le logiciel… (ces accords étant plus une location qu'un achat de logiciel.)

            • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 04/02/16 à 16:32.

              Gne ? Il y a des visionneur gratuit pour les fichiers Office recent. ET L'ancienne suite fonctionne toujours parfaitement pour les fichiers qu'elle a crée dessus….
              Il est ou le probleme ?

              Oui enfin un visionneur Office ça reste de la bidouille. D'autant plus que ça ne lui permet pas de modifier ses fichiers.
              Le problème est que Microsoft a rendu des personnes dépendantes de ses technologies (durée limitée gratuite) en les formant dessus puis les a laissé en plan une fois l'offre terminée. L'utilisateur lambda va se retrouver dans l'obligation d'acheter une licence s'il veut profiter pleinement de ses fichiers. Et c'est là le problème, l'achat "forcé".

              Genre il n'y a aucun probleme de conversion avec les fichier odf…Aucun… (une indice: depuis la version 97 il y a eu plus d'une version hein….ptet qu'utiliser les versions intermediaire pour faire la conversion serait une bonne idee, je dis ca je dis rien….)

              La conversion des fichiers .odf se passe en général plutôt bien. Le format étant libre, il est tout à fait possible de l'adapter, là où tu n'as aucune solution pour un format Microsoft.

              Genre il n'y a aucun probleme avec open office, jamais, aucun…

              Là n'est pas la question. On ne parle pas de la qualité des softs, on parle du risque qu'implique la formation à un seul outil propriétaire, payant, privateur et sous licence limité dans le temps.

              Développeur Web

              • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

                Posté par . Évalué à -10.

                Oui enfin un visionneur Office ça reste de la bidouille.

                Non. Fournit par microsoft.

                D'autant plus que ça ne lui permet pas de modifier ses fichiers.

                Certes.

                Le problème est que Microsoft a rendu des personnes dépendantes de ses technologies (durée limitée gratuite) en les formant dessus puis les a laissé en plan une fois l'offre terminée. L'utilisateur lambda va se retrouver dans l'obligation d'acheter une licence s'il veut profiter pleinement de ses fichiers. Et c'est là le problème, l'achat "forcé".

                Pauvre victime…c'est une prof ou une droguee incapable de savoir ce qu'elle fait ta femme ? Evidemment que la fin d'un contrat de service se gere. Et se prevoit….
                (bon j'en demande peut etre trop a un prof la…)

                La conversion des fichiers .odf se passe en général plutôt bien. Le format étant libre, il est tout à fait possible de l'adapter

                Wep a cause de milliers de brouzouf…non parce que le libre c'est possible d'adapte, on oublie que peu de monde en est capable donc c'est payant hein…
                Autant acheter une license c'est moins cher.

                là où tu n'as aucune solution pour un format Microsoft.

                Bullshit, tu as tout autant de solution. En payant du service aussi tiens !

                on parle du risque qu'implique la formation à un seul outil propriétaire, payant, privateur et sous licence limité dans le temps.

                Risque ? zero. Les donnees ca se gere. Une fourniture de contrat de service aussi.

                Parce que la formation au seul logiciel open office comment dire, c'est tout aussi con.

                Je m'amuse cependant qu'aucun de vous n'ait sorti le seul et unique arguement valable:

                Comme open office est gratos les enfants peuvent l'installer chez eux sans probleme…( et la encore ca devalue forteùment le logiciel hein cette gratuite, les libristes ils sont gentils lis donnent leur logiciels et apres ils se plaignent de pas etre payes….)

                Voila, c'est le seul et unique point (tres) valable a faire valoir.

                Le reste, c'est du bullshit marketing de libriste.

                • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Pauvre victime…c'est une prof ou une droguee incapable de savoir ce qu'elle fait ta femme ? Evidemment que la fin d'un contrat de service se gere. Et se prevoit….
                  (bon j'en demande peut etre trop a un prof la…)

                  A vrai dire, je n'ai pas de femme. Tu te trompes d'interlocuteur.

                  Mais ça n'enlève rien au fait que je suis d'accord avec celui-ci.

                  Wep a cause de milliers de brouzouf…non parce que le libre c'est possible d'adapte, on oublie que peu de monde en est capable donc c'est payant hein…
                  Autant acheter une license c'est moins cher.

                  Tout le monde en est capable, tout le monde n'a pas forcément ni le temps ni l'envie ça d'accord.

                  A titre purement personnel, j'ai les compétences pour ça mais je n'ai pas les moyens de me payer une licence. Pourquoi devrais-je devenir dépendant d'une société alors qu'il existe aussi bien voir mieux à côté, gratuitement et sans restriction ?

                  Bullshit, tu as tout autant de solution. En payant du service aussi tiens !

                  En payant oui…

                  Risque ? zero. Les donnees ca se gere. Une fourniture de contrat de service aussi.

                  Risque 0 ? Demain Microsoft décide d'arrêter sa suite Office, on n'a absolument aucune solution pour migrer à cause des formats propriétaires. Là où il suffirait de forker un logiciel libre.

                  Parce que la formation au seul logiciel open office comment dire, c'est tout aussi con.

                  Je suis parfaitement d'accord. On ne devrait pas apprendre à utiliser un logiciel en particulier mais à exploiter un logiciel en général.

                  Voila, c'est le seul et unique point (tres) valable a faire valoir.

                  Absolument pas, en résumé :
                  - La portabilité grâce à la disponibilité du code source
                  - La sécurité
                  - Le respect des standards plutôt que des formats proprios cloisonnés
                  - L'indépendance vis à vis d'une autre société

                  Dans mon métier, tous ces points sont cruciaux.

                  Développeur Web

                  • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

                    Posté par . Évalué à -10.

                    A titre purement personnel, j'ai les compétences pour ça mais je n'ai pas les moyens de me payer une licence

                    Tu es inemployable a ce point ?
                    Non pace qu'une licence c'est quelques heures de boulot…
                    C'est combien d'heures de boulot de faire tous les changements ?

                    • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      Une licence Office 2016 pro définitive me coûte 539€. Ca sous-entend qu'il faut également disposer d'une licence Windows (ou Mac OS), Windows 10 0EM me coûtant 125€.

                      Autant dire que je peux manger des cailloux pendant un mois si je me permettais d'acheter ces licences. Je préfère passer quelques semaines à contribuer pour un projet libre qui non seulement me servira personnellement mais qui également servira à d'autres.

                      Développeur Web

                  • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

                    Posté par . Évalué à -4.

                    Risque 0 ? Demain Microsoft décide d'arrêter sa suite Office, on n'a absolument aucune solution pour migrer à cause des formats propriétaires. Là où il suffirait de forker un logiciel libre.

                    Faudrait arréter de raconter n'importe quoi hein, les formats sont documentés et librement implémentable.

                    • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Oui, l'OOXml strict est librement implémentable avec une bonne dose d'aspirine:
                      https://people.gnome.org/~michael/blog/2014-02-26-cabinet-office.html

                      Même des sociétés puissantes comme Google se cassent les dents sur ces formats et provoquent la moquerie de MS: http://blogs.office.com/2013/05/10/google-docs-isnt-worth-the-gamble/

                      Point intéressant alors que l'OOxml a été normalisé en 2008, MS Office 2016 (Mac et Windows) n'enregistre pas par défaut dans le format recommandé (OOxml strict) mais en OOxml transitionnal.
                      MS semble bien confiant dans le format qu'elle a créé et que personne d'autres qu'elle a intégralement implémenté.

                      Après je ne dis pas que ton affirmation est fausse, juste qu'elle est erronée.
                      L'OOxml est en effet documenté et libre, mais les détails techniques sont tellement abscons que seul MS s'est attaché à la tâche de l'intégrer dans leur logiciel. Les autres éditeurs ne font que quelques bouts.

                      • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

                        Posté par . Évalué à -5.

                        L'OOxml est en effet documenté et libre, mais les détails techniques sont tellement abscons que seul MS s'est attaché à la tâche de l'intégrer dans leur logiciel. Les autres éditeurs ne font que quelques bouts.

                        Tout comme ODF, mais c'est marrant, ça tu ne le mentionnes pas !

                        • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

                          Posté par . Évalué à 5.

                          Il y a combien de suites bureautiques qui ont implémenté OOxml strict par rapport aux suites qui ont implémenter ODF 1.2 ?? Pourquoi les anglais ont viré l'OOXML et préférer l'ODF? Parce que dans les faits l'OOXml c'est choisir un programme: MS Office, choisir l'ODF c'est avoir le choix de plusieurs programmes.

                          J'ai lu nul part que l'ODF 1.2 était indigeste, mais si tu as des liens à ce sujet n'hésite pas.

                          • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

                            Posté par . Évalué à -4. Dernière modification le 09/02/16 à 00:23.

                            Il y a combien de suites bureautiques qui ont implémenté OOxml strict par rapport aux suites qui ont implémenter ODF 1.2 ??

                            Mais à toi de me le dire mon cher, combien ont proprement implémenté ODF 1.2 ?

                            Tout le monde sait parfaitement qu'ODF au final est comme OOXML : il est basé sur OO/LibreO comme implémentation de référence, et n'importe quel autre soft qui veut implémenter cela de manière complète va souffrir horriblement car implémenter ce genre de choses demande d'avoir une représentation interne extrêmement proche de ce que l'implémentation de réference fait, et c'est super lourd à implémenter, surtout pour un soft ayant déjà un modèle interne différent.

                            Pourquoi les anglais ont viré l'OOXML et préférer l'ODF? Parce que dans les faits l'OOXml c'est choisir un programme: MS Office, choisir l'ODF c'est avoir le choix de plusieurs programmes.

                            Blablabla… affirmation sans rien pour la supporter.

                            J'ai lu nul part que l'ODF 1.2 était indigeste, mais si tu as des liens à ce sujet n'hésite pas.

                            Oh mais je pourrais faire comme tu le fais pour tes sources sur OOXML, prendre des sites de fanboys de Microsoft, mais bon, ça serait tout autant pourri comme source d'information.

                            Si tu veux affirmer qu'un est propre et pas l'autre, c'est à toi d'amener des éléments CONCRETS, "je l'ai lu sur un forum donc ça doit être vrai" ou "je n'ai pas vu de fans du libre se plaindre d'ODF" ne vaut rien.

                            • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

                              Posté par . Évalué à 4.

                              Mais à toi de me le dire mon cher, combien ont proprement implémenté ODF 1.2 ?

                              MS Office 2016, Google Doc par exemple
                              http://blogs.msdn.com/b/ukgovernment/archive/2015/03/27/microsoft-and-uk-government-continue-to-put-the-cloud-first.aspx
                              http://www.h-online.com/open/news/item/Microsoft-Office-15-to-support-ODF-1-2-1560464.html

                              Forcément pour répondre aux cahier des charges du gouvernement UK qui exige de l'ODF 1.2

                              • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

                                Posté par . Évalué à 5.

                                Le support ODF de MS-Office est franchement pas top. On pourrait bien sûr émettre une théorie complotiste pour dire que MS sabote volontairement le développement de la fonctionnalité. D'une part, je ne pense pas qu'un développeur MS serait franchement super jouasse de devoir volontairement saboter la fonctionnalité. D'autre part, il me semble plus réaliste de penser que MS a peut-être simplement et pragmatiquement affecté seulement un ou deux développeurs (ou cinq hein, là n'est pas la question) à la tâche, et comme ODF n'est pas simple à supporter (mais alors, pas du tout), et comme la part des clients qui réclament le support ODF est faible (mis à part le gouvernement UK si j'ai bien compris), alors MS ne fait pas beaucoup d'efforts et n'y affecte pas plus de personnel (y compris testeurs, contrôle qualité, etc.).

                              • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

                                Posté par . Évalué à -5.

                                Ah le gros gag !

                                Tu veux que je te sortes des press releases annoncant le support d'OOXML aussi ? Il y en a à la pelle.

                                Une press release ne signifie pas que le support est complèt et correct.

                                Allez, reviens nous voir quand tu as quelque chose de sérieux.

                        • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

                          Posté par . Évalué à 4.

                          Tout comme ODF, mais c'est marrant, ça tu ne le mentionnes pas !

                          De mémoire, la spec ODF est tout de même beaucoup plus simple/courte (bref, pas 3000 pages qui mentionnent tout le temps Word, comme la première version du standard OOXML Transitionnal). :p

                          "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                      • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

                        Posté par . Évalué à 4.

                        Bon, puisqu'on repart sur un trollàlacon : en préambule, si je dois utiliser une suite bureautique, j'utilise LibreOffice et quasi-jamais Windows/MS-Office. Je ne suis pas un vendu à la cause du grand Satan, et j'ai pas de parts chez Microsoft.

                        Ceci étant dit : combien de softs permettent d'importer du format OpenDocuments avec un rendu proche (je demande même pas parfait hein, mais suffisamment proche) de ce que produisent OOo/LO ? La documentation du format pour générer des documents Writer, etc., est-elle tellement plus simple que celle d'OOXML ?

    • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Aucun rapport, Linus ne fait pas de l'abus de position dominante d'une part et le partage du code source d'un logiciel n'a jamais été considéré, aux yeux de la loi, comme étant un acte déloyal d'autre part.

      Ne mélangeons pas tout.

      Développeur Web

      • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

        Posté par . Évalué à -10.

        Aucun rapport, Linus ne fait pas de l'abus de position dominante d'une part

        Linus a quasi tué les Unix proprio en donnant gratos le sien…
        J'appelle ca du dumping….
        Donc si il fait de l'abus de position dominante.

        Chacun sa merde.

        • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 04/02/16 à 08:36.

          N'importe quoi. Les UNIX propriétaires sont morts bien avant l'arrivée de GNU/Linux sur le marché professionnel. Ils ont tous été tués par Windows. Ça a commencé à la fin des années 80.

          • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

            Posté par . Évalué à 5.

            C'est peut-être moins les Unix propriétaires qui ont été tués que les architectures très chères sur lesquels ils tournaient. Intel a largement tué le marché des stations de travail RISC… mais cela s'est plutôt passé dans les années 90.

          • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

            Posté par . Évalué à -10.

            N'importe quoi. Les UNIX propriétaires sont morts bien avant l'arrivée de GNU/Linux sur le marché professionnel. Ils ont tous été tués par Windows

            Je crois que tu confonds le marche pro et le marche public.
            Non les Unix pro ne sont pas morts a cause de Windows…parce qu'il y a des tas de domaines dans lequel Windows n'a jamais été utilisé.

    • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

      Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 03/02/16 à 22:13.

      Et Linus qui donne son code a tout le monde gratuitement…c'est pas déloyal ?

      Microsoft «offre»-t'il ses binaires aux mêmes conditions à tout le monde ? (ce que Linus et tout ceux qui y ont participé font avec leur code source sous GPL) Non, certains en bénéficient gratuitement ou quasiment, d'autres doivent se contenter de payer le prix fort… pratique très loyale vis-à-vis de ses utilisateurs…

      • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

        Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 04/02/16 à 00:00.

        Non, certains en bénéficient gratuitement ou quasiment, d'autres doivent se contenter de payer le prix fort… pratique très loyale vis-à-vis de ses utilisateurs…

        Le prix a toujours ete evalué en fonction des utilisateurs.
        Tu achetes par paquet de 100 tu as une reduction c'est comme ca.
        C'est parfaitement loyaL
        Ne confond pas loyal et egalitaire, qui sont deux choses differentes.

        • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Et Linus qui donne son code a tout le monde gratuitement…c'est pas déloyal ?

          Microsoft «offre»-t'il ses binaires aux mêmes conditions à tout le monde ? […] Non, certains en bénéficient gratuitement ou quasiment, d'autres doivent se contenter de payer le prix fort… pratique très loyale vis-à-vis de ses utilisateurs…

          Tu achetes par paquet de 100 tu as une reduction c'est comme ca.
          C'est parfaitement loyaL

          Donc, le fait que Linus est choisi d'offrir à tout le monde sans distinction une réduction de 100% sur le prix de son code source dès le premier «achat» c'est déloyal… mais pas lorsque Microsoft fait des réductions sur ses binaires parce qu'il a choisi de le pratiquer à partir d'un nombre bien plus élevé…

          Perso, je ne parlais de toute façon pas des ristournes pour achat en volume, mais du fait que Microsoft pratique des prix à la tête du client : un même produit pouvant être ristourné ou fait payé au prix fort en fonction de sa cible, suivant que MS considère qu'elle puisse revenir vers lui plus tard ou non. Exemple, la licence de Windows 10 (famille ou pro) qui, en version étudiante, est à -10% par rapport au tarif normal. Il y a quelques années, les packs Office étudiant et normal correspondaient exactement au même produit (depuis, la version étudiante a perdu Outlook), les prix n'étaient pas les mêmes…

          • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

            Posté par . Évalué à -10.

            Donc, le fait que Linus est choisi d'offrir à tout le monde sans distinction une réduction de 100% sur le prix de son code source dès le premier «achat» c'est déloyal…

            Du dumping pur oui.

            • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

              Posté par . Évalué à 4.

              Du dumping pur oui.

              La notion de dumping (commercial) sous-entend qu'il y a un marché d'origine qui paye le prix fort, et un marché cible dans lequel on déverse ses produits à perte. Linux «coûtant» le même prix où que ce soit (USA, France), mais aussi sur tous les sous-marchés que l'on peut y trouver (familial, étudiant, …) l'accusation de dumping tient donc de la pure affabulation…

              Les ristournes appliquées par MS sur le prix de ses packs Étudiants (marché cible : lycéens, étudiants) au dépend du marché captif familial par exemple, pourrait-elles être vu comme du dumping. Mais bon, vu que MS gagne encore très bien sa vie sur la vente de ces packs, il manquerait la notion de vente à perte pour qu'une accusation de dumping puisse s'appliquer à eux aussi.

              • [^] # Re: Une pratique deloyale ?

                Posté par . Évalué à -9.

                La notion de dumping, c'est donner un produit gratos alors qu'il vaut des milliers de brouzouf, en se remunerant autrement.

                C'est EXACTEMENT ce que fait le monde Linux…

                Alors l'affabulateur que je suis trouve que tu es un hypocrite de premiere categorie.

  • # ouin ouin

    Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 02/02/16 à 21:23.

    ouin ouin des sous pour les entreprises Frrrrrançaises. ouin ouin intérêts étrangers. ouin ouin, produire frrrrrançais. ouin ouin, des sous des sous !!

    Toujours tout attendre de l'État, tout attendre des politicens… Si les boîtes françaises misaient plus sur la qualité de leur produits que sur les subsides de l'É, elles n'en seraient pas à mendier auprès de ce dernier.

    • [^] # Re: ouin ouin

      Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 03/02/16 à 10:54.

      Le problème ne vient ni de l'état ni des entreprises car de toute manière, les intérêts du libre l'état tout comme les entreprises s'en moquent royalement, s'ils choisissent tel ou tel technologie c'est uniquement en fonction de l'argent.
      Microsoft à cause des lobbies qui les payent bien ou leurs font des prix intéressant, ou bien le libre quand ils doivent faire des économies de budget.

    • [^] # Re: ouin ouin

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Il ne faut avoir aucune idée des startups et autres PME émergentes françaises qui existent dans ce secteur pour écrire ce genre de commentaire.

      Nous avons des entrepreneurs motivés et innovants mais ils finissent régulièrement par se heurter à un gouvernement qui refuse d'aller dans leur sens.

      A vrai dire, nous ne demandons pas de l'argent à l'état en tant qu'entrepreneurs, nous demandons de pouvoir entreprendre librement et d'être sur un même pied d'égalité juridiquement parlant avec une multinationale étrangère.

      En mettant de côté le danger que représente le cloisonnement à un seul type de technologie, il est simplement inconcevable qu'un appel d'offre n'ai même pas été réalisé.

      Développeur Web

  • # Et si le libre faisait pareille ?

    Posté par . Évalué à -2. Dernière modification le 03/02/16 à 11:25.

    Et si au lieu de regarder sans rien faire ou se casser les dents avec des procès, ils y avaient des spots publicitaires pour le libre (Une pub TV pour LibreOffice par ex) et que les entreprises ou associations libre faisaient du démarchage et du logiciel pré-installé sur les postes (Vendre des PC avec Ubuntu de pré-installé par ex), peut-être que Microsoft Apple Google & Co perdraient en peu de part de marché au profit du libre ?

    • [^] # Re: Et si le libre faisait pareille ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Heu, il ne t'aura pas échappé que la publicité, ça coûte de l'argent. Or les libriste ne peuvent pas compter sur les ventes de licence pour remplir le porte-monnaie et dépenser des sommes importantes en communication.
      Donc, c'est pas possible par construction. Et il faut trouver une autre technique pour se faire connaître et apprécier.

      • [^] # Re: Et si le libre faisait pareille ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        On peut par exemple faire comme Mozilla : monter une fondation, récolter du fric à gogo, payer des centaines de personnes, avoir des locaux disproportionnés, …. Flute, ce n'est pas un super exemple.

      • [^] # Re: Et si le libre faisait pareille ?

        Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 04/02/16 à 03:23.

        Alors que font Red Hat, Canonical, Debian, Collabora, Apache, Mozilla… ne font-ils pas de l'argent grâce au libre ? Après c'est vrai que certaines ne sont pas en positif niveau entrées/sorties mais rien ne leurs empêchent de faire de la pub, et vendre du libre préinstaller sur le matériel pour ceux qui vendent du matériel.

    • [^] # Re: Et si le libre faisait pareille ?

      Posté par . Évalué à 4.

      En quoi des spots publicitaires vont-ils permettre de gagner des marchés institutionnels, surtout là où il n'y a pas d'appels d'offres ?

      • [^] # Re: Et si le libre faisait pareille ?

        Posté par . Évalué à -10.

        Gagner des sous, grossir, acquérir une masse critique qui permet d'exister sur le plan nationnal ou internationnal.

        Ce qui permet effectivement d'exister aussi au niveau politique.

  • # Déplorable ...

    Posté par . Évalué à -1.

    C'est pourtant un excellent moyen de familiariser nos enfants à l'usage du logiciel libre à l'école, voilà une mesure qui ne va rien arranger à l'hégémonie du logiciel propriétaire … Espérons que la justice fasse son travail …

  • # Formatage d'un génération

    Posté par . Évalué à -1. Dernière modification le 10/02/16 à 02:38.

    Cette loi ne va faire qu'augmenter le nombre d'enfants qui croient que les logiciels propriétaires sont toujours mieux. Elle va formater encore plus tous les enfants et même les adultes. Leur faire croire que Microsoft est leur ami alors qu'il les espionne.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.