Premier livre français sur Debian GNU/Linux

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
0
14
oct.
2004
Debian
Après un an de labeur, je suis fier de pouvoir vous annoncer la sortie du premier livre français exclusivement consacré à Debian GNU/Linux (sarge, c'est-à-dire la version 3.1 de Debian -- qui ne devrait plus trop tarder ;-)) !

Développeur Debian depuis 1997, il me semblait important de combler ce vide pour permettre une plus large diffusion de cette distribution communautaire.

Sur le site que je consacre au livre, vous trouverez :
  • un chapitre en téléchargement, traitant des outils APT
  • le sommaire complet
  • la quatrième de couverture
  • de magnifiques fonds d'écran Debian (tirés du livre)
  • un jeu pour gagner un exemplaire du livre !
De l'installation initiale à la mise en place des services réseau, en passant par la configuration de l'interface graphique, le livre passe en revue tous les thèmes d'importance pour les administrateurs informatiques en détaillant systématiquement les améliorations spécifiques à Debian. De l'administrateur d'un petit réseau familial à celui d'une grosse PME, chacun trouvera des informations pertinentes grâce aux nombreux encadrés qui jalonnent les pages.

Publié aux éditions Eyrolles dans la collection « Cahiers de l'Admin » et disponible en librairie depuis le 14 octobre 2004, ce livre s'adresse à tous ceux qui s'intéressent à Debian, que cela soit pour l'essayer ou pour parfaire leur maîtrise des outils Debian.

Références du livre :

Titre: Debian GNU/Linux
Auteur: Raphaël Hertzog (NdM : avec la participation de Christophe Le Bars)
ISBN: 2-212-11398-6
Site web: http://www.ouaza.com/livre/admin-debian/
  • # Chipotage

    Posté par . Évalué à 9.

    Bravo pour le bouquin (au moins pour le boulot et l'idée, je n'ai évidemment pas encore lu) mais sur le site, était-ce bien nécessaire de recommander Amazon, bien connu pour ses brevets (la commande en un clic de souris)?

    Par contre, vous pourriez recommander (davantage) Ikarios qui fait du très bon boulot.
    • [^] # Re: Chipotage

      Posté par . Évalué à 7.

      ou chez www.lmet.fr :
      http://www.lmet.fr/SESSION=lmet&20041014143627&04&28211(...)

      En tout cas un grand coup de chapeau pour ton livre, c'est une excellente idée! Tu vendras au moins un exemplaire ;-)
      ça fait plaisir de voir que sur un aussi beau sujet c'est un livre en français qui sort, ça change des traductions faites 6 mois plus tard de livres en anglais. Well done, guy!
    • [^] # Re: Chipotage

      Posté par . Évalué à 7.

      Pourquoi Amazon ? Cette recommendation m'a aussi plongé dans un abîme de stupéfaction.
      Jusqu'à ce que j'en trouve la raison, tout en bas de la FAQ:

      http://www.ouaza.com/livre/admin-debian/faq.html(...)

      (voir aussi l'uri vers "acheter d'autres livres")

      Bin désolé, le livre je l'achèterai chez mon libraire. Autant en profiter avant qu'Amazon (et le lobby contre la loi Lang) le fasse crever.
      • [^] # Re: Chipotage

        Posté par . Évalué à 2.

        ben oui mais au moins il a l'honneteté de le dire, qu'il touche un supplément par amzon, ce qui est vraiment surprenant dans notre société. au niveau ententes commerciales y'a bien pire et on n'en sait jamais rien, alors moi je condamne pas cette personne de l'avoir fait.
    • [^] # Re: Chipotage

      Posté par . Évalué à 10.

      Et à défaut de l'acheter en ligne, vous pourrez toujours sortir de chez vous, histoire de prendre l'air, aller fureter dans une bonne librairie et revenir le bouquin sous le bras.
      N'oubliez pas de dire bonjour, merci et au revoir à la dame...

      La vraie vie... y'a pas de brevet dessus (pour le moment)
      • [^] # Re: Chipotage

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Sans vouloir être de mauvaise foi, quand on habite dans la brousse, il est pas facile de se rendre dans une librairie sans faire 10 kilomètres.
        Rajoutons à cela que la plupart du temps les librairies dans la campagne, vendent des cartes de france, et les dernieres super-ventes de Nothomb/Levy/Jardin... et dans le rayon informatique, Windows 98 pour les nuls.... ("Mais si on le commande aujourd'hui, on l'aura pour à peine dans deux semaines, monsieur" !)

        Alors c'est vrai que amazon c'est tentant. Politiquement incorrect, mais tentant.
        • [^] # Re: Chipotage

          Posté par . Évalué à 2.

          Eh bien tu donnes les references du livre a ton libraire de campagne, et tu reviens quelques jours plus tard le chercher.

          Ca te fait 2 balades pour le prix d'une !
          • [^] # frais de port

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            plus le frais de port gratuit et le fait que ton libraire va peut etre faire plus attention à ce type d'ouvrage pour eviter de faire des commandes individuelles.
  • # Et le livre sur le site de l'éditeur, Eyrolles

    Posté par . Évalué à 6.

    Le site des éditions Eyrolles consacre aussi une page au livre avec sa fiche où on trouve une courte biographie de chacun des deux auteurs (le second est Christophe Le Bars) ainsi que 6 extraits en PDF (Préface, Avant-propos, chapitre 1 et 6, Table des matières).

    C'est dans la collection "Cahiers de l'Admin".
    http://www.eyrolles.com/Informatique/Livre/9782212113983/livre-debi(...)
  • # Bravo

    Posté par . Évalué à 3.

    A mes debut sur la debian, la Doc en francais m'as fait defaut, j'espere que cela permetra a d'autre de passer sur cette fantastique distrib

    et encore bravo

    Christophe
  • # super

    Posté par (page perso) . Évalué à -10.

    cela tombe bien j'ai quitté MDK pour Debian Sarge L=l'install pas le net c'est super surtout quand on peut le faire à 600k/s et puis les composents de ma carte ASUS A7N8X Deluxe sont reconnue pas besoir de compiler un kernel.
    L'installation est tres facile.
    Sans compter que quand l'on veut faire un truc l'aide qu'il y a sur le net fonctionne tres bien avec MDK je suivais les instructions mais cela ne fonctionnait jamais (peut-etre un peu trop modifiée)??
  • # il fallait que qqn fasse la remarque...

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    pour un debdev depuis 1997, c dommage que le coté licence n'ait pas pu prendre un peu plus le dessus... je suis bien conscient des potentielles difficultés qu'un auteur sous licence libre peut rencontrer pour trouver un éditeur, mais bon...

    dans le concrêt, disons que ca m'aurait permi de bien le potasser avant de savoir si je pouvais "professionnellement" le conseiller à mon entourrage (pro lui aussi) et lancer des commandes à mon taf.
    dans la théorie, ca aurait fait plus joli sur le bureau de mon directeur d'avoir un beau livre sous licence libre, surtout aux vues de mes démarches en ce sens que je fais ici...

    mais bon, je ne peux m'empêcher de tirer mon chapeau pour l'initiative... j'aurais cependant qd mm préféré dire "merci", mais puisqu'il va falloir l'acheter pour s'en faire une idée complète... et que je ne pourrais pas en reprendre tout ou partie pour nos docs internes (ni pour améliorer l'original)...

    allez... je vais qd mm voir de quoi il en retourne.
    • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      c dommage que le coté licence n'ait pas pu prendre un peu plus le dessus

      Oui, et non. c'est le problème de l'auteur, pas le notre. Libre à toi d'acheter ou pas.

      disons que ca m'aurait permi de bien le potasser avant de savoir si je pouvais "professionnellement" le conseiller à mon entourrage

      Là dessus, je suis convaincu que tu peux prendre contact avec Eyrolles pour leur demander un specimen. Dès que tu peux te présenter en tant que "prescripteur" potentiel, ils peuvent accepter de t'envoyer un exemplaire pour évaluation. Libre à toi ensuite de le recommander ou pas.
      • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        pour le coup du specimen... c qu'un petit plus qu'une licence libre aurait pu apporter... l'important c'est plus ce que je dis ensuite, à propos de la réutilisation dans les docs (libres du coup elles aussi) de nos "produits", à propos de l'amélioration potentielle de cette doc là, voire mieux : l'argument supplémentaire vers le libre à proposer à mon directeur (je suis sur le fil du rasoir là, il ne manque qu'un coup de vent du bon coté pour le faire basculer).

        voilà, pas de quoi en faire un drame... mais il fallait bien que quelqu'un s'y colle ;c)
    • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

      Posté par . Évalué à 2.

      <second degré>

      > pour un debdev depuis 1997, c dommage que le coté licence n'ait pas pu prendre un peu plus le dessus

      t'es gonflé... l'altruisme ça va 5 minutes...

      > dans le concrêt, disons que ca m'aurait permi de bien le potasser avant

      tu veux pas 100 balles... pardon 15,24 euros et un mars ?
      tu penses que quelqu'un qui a fait un travail comme ça, va le publier gratuitement sur internet ?

      > j'aurais cependant qd mm préféré dire "merci"

      paie d'abord...

      </fin second degré>

      entièrement d'accord avec toi...
    • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

      Posté par . Évalué à 1.

      c'est vrai que c'est angoissant de voir ce bouquin publié sous une licence autre que libre. Lorsque je dis "angoissant" je ne le dis pas (vraiment) à la légère. Il me manque un article qui décrive clairement les raisons pour lesquelles il n'a pas utilisé une licence libre, article dans lequel apparaîtraient clairement les concepts "non renoncement aux principes du libre", "évolution progressive", "choix tactique", bref une justification de l'auteur(qui n'a évidemment pas l'obligation de le faire).
      Evidemment aussi je considérerais nulle une réponse qui dirait simplement quelque chose comme : la liberté ça consiste aussi à ne pas utiliser forcément les licences libres.
      • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

        Posté par . Évalué à 2.

        > je considérerais nulle une réponse qui dirait simplement quelque chose comme :
        > la liberté ça consiste aussi à ne pas utiliser forcément les licences libres.

        Il a le droit de ne pas se justifier mais il n'a pas le droit de faire respecter son choix ? Comment t'appelles ça ? Liberté à deux vitesses ?

        La phrase qui commençait par :

        > Evidemment aussi

        Pourquoi c'est évident qu'il n'a pas le droit d'utiliser le droit d'auteur français ?
        • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

          Posté par . Évalué à 3.

          1. En parlant de vitesses :
          Ce n'est pas parce que nous vivons dans un monde pollué que je vais tirer sur les ambulances qui roulent au gazoil.
          C'est tout ce que je dis au début.

          2. en parlant d'évidences :
          "la liberté ça consiste aussi à ne pas utiliser forcément les licences libres" est une phrase vide d'intérêt. En fait c'est aussi intéressant que "la liberté ça consiste aussi à maintenir pendant 10 minutes la tête de mon chat sous l'eau", "la liberté ça consiste aussi à manger des nouilles chinoises avec des baguettes" ou mieux "la liberté ça consiste aussi à rajouter un quatrième exemple". [*]

          3. en fait je pense qu'il y a une erreur de communication : à aucun moment je ne remets en cause les _droits_ de Raphaël.

          4. pour donner un peu de contenu à ce thread : de même que les ambulances ont des raisons pour utiliser le gazoil(c'est moins cher et ça permet de parer au plus pressé, plus tard on verra si on passe au diester), Raphaël doit avoir des raisons pour utiliser une licence non-libre, j'aurais aimé une explication (non exigée, à quoi ça rime d'exiger ?)

          5. je connais mal le fonctionnement du droit d'auteur français mais j'aimerais apprendre. Ça pourrait d'ailleurs être un début de réponse, il me semble qu'on ne peut s'y soustraire...

          [*] note que je n'en ai pas mis.
      • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Il faudrait qu'il fasse cette justification devant un tribunal de commissaires du peuple. Et qu'il baisse les yeux quand il parlera, aussi.
        • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

          Posté par . Évalué à -2.

          j'imagine que tu te crois suffisament malin (comme un renard... ) et que tu n'as pas beaucoup de temps pour 1. ne pas lire les commentaires attentivement 2. recycler bêtement des formules qui jettent sans faire gaffe à leur pertinence.

          Surtout que j'ai remis une couche d'explications bien avant ton post.
    • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

      Posté par . Évalué à 9.

      Livre sur debian = Service autour du libre = Un pas de plus vers la concrétisation d'un modèle économique viable autour du libre.
      Et c'est aussi une personne qui a donner énormément de son temps à la communauté qui reçoit une petite compensation en retour par la voie traditionnelle, compensation qui ne sera pas forcément supérieur à ce qu'il aurait pu gagner si son activité bénévole avait été rémunéré.

      En bref : c'est absurde d'exiger que tout ce qui touche au libre passe par une license libre, par du bénévolat, par de la mise à disposition gratuite.
      • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        On pourra vraiment crier victoire quand les développeurs seront payés pour développer. Si il faut écrire un bouquin pour rentabiliser 2 années de développement c'est pas très motivant. Surtout que le développeur n'est pas toujours le mieux placé pour ça (écrire un bon bouquin, clair et bien conçu ne demande pas les mêmes compétences que le développement d'une application) et n'importe qui peut l'écrire et donc couper l'herbe sous le pied du développeur. Et c'est vrai pour à peu près n'importe quel service dérivé du développement d'application.

        Produire du code c'est du boulot qu'il faut rémunérer en tant que tel.
    • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

      Posté par . Évalué à 3.

      tu sais qu'il existe des batiments dédiés à la vente de ces ouvrages d'art qu'on appelle des livres et même certains dans lesquels on peut facilement consulter leur contenu, pour évaluer leur qualité et juger de la pertinence d'un acte d'achat ou d'une recommendation ?

      on appelle ça des... librairies.
      • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

        Posté par . Évalué à 1.

        tu sais que dans les librairies les livres chers sont en général couverts d'un revêtement plastique pour ne pas qu'on les abime, mais qui empêche par la même occasion qu'on les feuillete ? tu sais aussi que dans les librairies on trouve des personnes appellées vendeurs/euses, ou libraires, qui n'aiment pas voir 50 personnes défiler par jour pour venir tripoter les livres de leur rayon ? évidemment si tu arrives à te faire un avis sur un livre de 250 pages en moins de 5 minutes tu n'es pas concerné...

        cela dit il y a toujours le chapitre en pdf qu'on trouve sur le site, ça peut donner une idée de la qualité du contenu.
        • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

          Posté par . Évalué à 1.

          tu sais que si un vendeur te traite de façon indélicate tu peux la poukramer à loisir et ensuite ne plus entretenir de relation commerciale avec cette librairie ?

          sinon, dans les FNAC et autres, il y a en général toujours au moins un exemplaire ouvert, et sinon, il parait même que tu peux demander au vendeur si tu peux examiner l'ouvrage. et s'il refuse, ma foi, peut-être qu'il a ses raisons, mais si tu estimes que ça t'empêche d'acheter ce livre, et bien soit, après tout c'est lui qui rate une vente.


          quand à 5 minutes pour un livre de 250 pages, ça me parait 2 de trop, 3 si c'est un sujet que je connais déjà. il faudrait que je me chronomètre, à l'occasion.
          • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

            Posté par . Évalué à -3.

            c'est à propos de toi la blague: "5 minutes, douche comprise ?" ^^
          • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

            Posté par . Évalué à 2.

            > tu sais que si un vendeur te traite de façon indélicate tu peux la poukramer à loisir et ensuite ne plus entretenir de relation commerciale avec cette librairie ?

            et quand ils font tous ça tu vas lire dans la ville d'à côté ? et pourtant il y a de quoi faire à grenoble niveau librairie ...

            > sinon, dans les FNAC et autres, il y a en général toujours au moins un exemplaire ouvert

            à la fnac il y a aussi le monsieur qui vérifie les sacs à l'entrée qui passe dans les rayons avec sa chemise blanche, son pantalon qui lui moule le slip et son talkie walkie et qui te dit que la lecture est seulement tolérée. et là tu dis oui monsieur, tu reposes le livre et tu vas dans le rayon d'à côté.

            > quand à 5 minutes pour un livre de 250 pages, ça me parait 2 de trop, 3 si c'est un sujet que je connais déjà. il faudrait que je me chronomètre, à l'occasion.

            damned, ben même quand je connais le sujet je prends mon temps pour évaluer ce qu'il y a dedans. surtout à 30 boules eurotiques le bouquin et quand c'est moi qui paye...
            • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              > et quand ils font tous ça tu vas lire dans la ville d'à côté ? et pourtant il y a de quoi faire à grenoble niveau librairie ...

              T'es jamais allé à Arthaud Grenoble alors...
              Le vendeur m'a déjà ouvert un livre devant moi, déchirant la protection plastique, sans même l'assurance que j'allais l'acheter ou pas.
              Résultat des courses: je l'ai quand même acheté après l'avoir feuilletté. Ils ont toujours au moins un exemplaire consultable et, cas échéant, il m'a affirmé qu'on pouvait ôter la protection nous-même.

              Quant à la Fnac, faut bien avouer qu'il y a aussi de l'abus, surtout côté Bandes Dessinées. Mais je doute que ce soit le cas côté librairie informatique, à moins de t'asseoir par terre pour le lire...
              Mais je les comprends: quand tu as une bonne dizaine de jeunes qui feuillettent le rayon manga et compagnie sans rien acheter, ça rend pas forcément aimable. Et puis le vigile n'est pas là pour sourire, non plus.
            • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              > qui te dit que la lecture est seulement tolérée
              Je crois que là, soit t'a une salé gueule, soit c'est une fausse FNAC. En effet, quand je vois les rayons Manga et BD, surpeuplés par les lecteurs dans toutes les FNAC que j'ai visité (et même Grenoble il y a 6ans), je trouve ton expérience incroyable !
              • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Forcément, faut dire que le look geek barbu avec un vieux t-shirt, ça fait pas forcément vendeur ;-)
              • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

                Posté par . Évalué à 1.

                En générale,
                que ce soit decitre ou la fnac ou... a chaque fois que j'ai vu un livre plastifié que j voulais "evaluer" et que j'ai demandé si je pouvais l'ouvrir ; soit la vendeuse me la fait, soit on m'a dit de le faire comme un grand.
                j crois n'avoir jamaiis eu de refus sur ce genre de demande...

                donc faut arreter, c pas parceque vous etes timide et que vous faites des idées sur ce que va vous repondre le gar en fazer blanc moulant ; demander !!

                et puis si c vrai qu'on se fait jeter en deux seconde dans les bureau de tabac des qu'on ouvre une revue (exp. a Vienne) c pas le cas en générale pour les libraires (ex. fnac) ou on prend un bouquin, on s'assoit, et on prend le temps de lire.

                la fnac de lyon a mm un ptit bar avec des vrais tables pour prendre le temps de siroter, un ouvrage a la main.

                [[par contre, c vrai que je suis allé voir ledit ouvrage a la fnac, j'en suis ressorti dessus : j'aurais bien aimé l'acheter... ms pour l'instant et pour un bouquin de ce gabari, 30¤ ca m'a fait un peu cher]]
        • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          > tu sais que dans les librairies les livres chers sont en général
          > couverts d'un revêtement plastique pour ne pas qu'on les abime,
          > mais qui empêche par la même occasion qu'on les feuillete

          Non, a chaque fois que je suis tombé sur un exemplaire unique d'un livre sous plastique, les vendeurs/vendeuses ont toujours acceptés que je l'enlève pour le feuilleter. C'est quand même important avant d'acheter un livre de savoir ce qu'il y a dedans.
          • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            C'est même obligatoire si tu le demandes: je crois bien que c'est couvert par une loi quelconque (un juriste dans le coin ?).
            C'est comme pour les journaux: la seule raison valable pour mettre un magazine sous plastique, c'est que son contenu est réservé aux adultes. Qu'il y est un CD n'y change rien.
            • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              La loi française stipule qu'il est possible d'essayer tout produit avant de l'acheter, que ce soit un livre, une voiture ou même des yaourts.

              N.B.: Je ne suis pas juriste, et j'ai lu cette info dans un vieux bouquin intitulé "Le guide de l'emmerdeur". Il est probable que la loi ait évolué depuis, bien que je ne pense pas que ce soit le cas ...

              Pour ma part, j'ai toujours eu la possibilité d'écouter un cédé audio, de feuilleter un livre ou d'essayer un jeu vidéo avant de les acheter, quand bien même ceux-ci étaient sous céllophane. En général, il suffit de demander à un vendeur. Pour des raisons évidentes, l'essai des yaourts est toujours plus délicat ... ;-)

              Remarquez que lors d'un achat par correspondance sur un site français, l'acheteur dispose toujours d'un délai de rétractation, qui lui permet de le retourner sans frais au cas où il ne conviendrait pas. Même si la plupart de ces sites précisent que les articles de type CD Audio, DVD ou jeux vidéo ne peuvent être retournés si l'emballage a été ouvert (officiellement pour éviter la piraterie), j'ai eu l'occasion à plusieurs reprises de réussir à échanger des DVD (car ils ne passaient pas dans ma platine).
              • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Je complète :

                - L'article L121-20-2 du code de la consommation exclut du droit de rétractation les cassettes vidéo, DVD, CD audio et logiciels informatiques (liste non exhaustive).
                - L'article 1641 du code civil protège le consommateur contre "des défauts cachés de la chose vendue qui la rendent impropre à l'usage auquel on la destine, ou qui diminuent tellement cet usage, que l'acheteur ne l'aurait pas acquise, ou n'en aurait donné qu'un moindre prix, s'il les avait connus".

                Bref, le vendeur aurait tout à fait été en droit de refuser de reprendre les DVDs ouverts, mais pas dans la mesure où il m'était impossible de les utiliser. Cela étant dit, si ce commerçant n'avait pas repris ces marchandises, il n'aurait plus jamais eu l'occasion de me revoir.

                Comme quoi j'ai bien fait de ne pas faire juriste ... ;-)
    • [^] # Re: il fallait que qqn fasse la remarque...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Il aurait trés bien pu le passer sous licence libre, si tu veux
      et te fournir les sources sur un CD avec le livre que tu achètes ;-)

      Et pour avoir lu le chapitre 6, ça en vaut le coup.
      Quant au prix... c'est un demi-O'Reilly ou un mois chez Free, au choix.
  • # Debian et la gestion des services

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    J'aimerai savoir si dans Debian il y a quelque chose d'équivalent à chkconfig et ntsysv (Redhat, Fedora et probablement d'autres).

    Autrement, comment "gérer" les services, c.a.d. choisir ceux qui seront lancés au démarrage selon un niveau d'execution ?

    De même, sur Fedora, je peux utiliser une commande telle que : "service network (re)start". Quel serait l'équivalent sur Debian ?

    Merci.
    • [^] # Re: Debian et la gestion des services

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      /etc/init.d/networking restart

      Moi c'est le contraire, je ne compre pas trop l'utilité de la commande 'service' de Reh Hat.
      Peut etre qu'une bonne âme pourra me guider dans le dédale tortueux Chapeau Rougiens :)
    • [^] # Re: Debian et la gestion des services

      Posté par . Évalué à 3.

      1) update-rc.d
      http://wiki.debian.net/index.cgi?DebFrSysVInit(...)

      2) /etc/init.d/network restart
      ("service" n'est qu'un wrapper qui appelle le script d'init si je me souviens bien)
      • [^] # Re: Debian et la gestion des services

        Posté par . Évalué à 3.

        oups, désolé, vieuxshell a raison: c'est "networking"
        (j'avais bien tapé "tab", mais linuxfr manque de completion - complèment? ;)
      • [^] # Re: Debian et la gestion des services

        Posté par . Évalué à 2.

        2) /etc/init.d/network restart
        La commande qui va bien pour remplacer le "service" c'est invoke-rc.d.
        Ainsi, par exemple, on aura: "invoke-rc.d apache restart". Ok, je ne m'en sers jamais :)
    • [^] # Re: Debian et la gestion des services

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Equivalent de ntsysv : rcconf.
      Attention, ce paquet n'est pas installé par défaut sous Debian.
      Normalement c'est la commande update-rc.d qui s'y colle, mais elle n'a pas grand chose à voir avec la commande ntsysv de la Red-Hat.
      
      Equivalent de "service network (re)start" : /etc/init.d/network (re)start.
      Si tu ne peux vraiment pas t'en passer, le script shell suivant simulera la commande service :
      
      --- 8< --------------------------------------------------------------------------------------
      #!/bin/sh
      
      # Equivalent de la commande service sous RH ...
      service=$1
      action=$2
      
      if [ -x "/etc/init.d/$service" -a "v$action" != "v" ]; then
        /etc/init.d/$service $action
      else
        echo "Usage: $0  "
      fi
      --- 8< --------------------------------------------------------------------------------------
      
      Vala, vala ...
      • [^] # Re: Debian et la gestion des services

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        franchement, je suis un utilisateur de mandrake "pur" (j'ai rarement eu autre chose.. une debian, une knoppix, une suse et une slack totalisent 1 mois contre 3 ans pour la mdk) et la, j'ai du intégrer des scripts dans les rc.d de la knoppix que je remasterise...
        J'ai ete purement bluffé !!! trop simple (une fois qu'on a compris la syntaxe)
        Tu mets ton script dans /etc/init.d
        tu fait update-rc.d ton script les runelevels les optiosn start stop 2-3 trucs optionnels... pouf.

        J'ai vraiment aimé cette facilité. Donc po de problème :)
        • [^] # Re: Debian et la gestion des services

          Posté par . Évalué à 2.

          > franchement, je suis un utilisateur de mandrake "pur"

          Et tu vis ça comment ?
          Tu sais, on peut t'aider, mais il faut que ça vienne de toi. C'est un peu comme les drogues, pour s'en sortir il faut avoir la volonté... tout ça quoi...
      • [^] # Re: Debian et la gestion des services

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        > Equivalent de ntsysv : rcconf.

        Il y a aussi le nouveau paquet sysv-rc-conf qui est plus complet (on peut paramétrer le démarrage de chaque service selon le niveau d'exécution).

        > Equivalent de "service network (re)start" : /etc/init.d/network (re)start.

        Ratai© ;-) Il y a bien un équivalent, et sans script shell à la clé. C'est invoke-rc.d networking restart. Ceci dit, je vois pas trop l'intérêt, on perd quand même l'avantage de l'auto-complètement du shell…

        Envoyé depuis mon PDP 11/70

        • [^] # Re: Debian et la gestion des services

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          > Il y a aussi le nouveau paquet sysv-rc-conf qui est plus complet (on peut paramétrer le démarrage de chaque service selon le niveau d'exécution).

          Connaissais pas.
          Remarque, je ne me sers déjà pas de rcconf, alors ... ;-)


          > Ratai© ;-) Il y a bien un équivalent, et sans script shell à la clé. C'est invoke-rc.d networking restart. Ceci dit, je vois pas trop l'intérêt, on perd quand même l'avantage de l'auto-complètement du shell ...

          Bon OK, j'ai oublié le ing à la fin de network, je ne suis qu'un gros nul™ ...

          Tout à fait d'accord avec toi en ce qui concerne l'utilité de cette commande.
          Va juste falloir que je m'entraîne à faire des copier-coller corrects ! :-)
    • [^] # Re: Debian et la gestion des services

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Si tu te poses ce genre de questions, je ne peux que te recommander d'aller faire un tour du côté de ton marchand de presse et de jeter un coup d'oeil sur le dernier GLMF (#65). il y a un article complet et bien fait sur les services sous linux, et la manière dont chaque distribution majeure les gère (ie les outils utilisés).

      PS: non, je n'ai pas d'action chez ed-diamond :)
      • [^] # Re: Debian et la gestion des services

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Tiens, d'ailleurs j'en profite pour poser une question : pour connaître les différences entre les principales commandes sur les innombrables clones d'Unix, y a la Pierre de Rosette [http://bhami.com/rosetta.html(...)]. La question est : y a-t-il un équivalent entre les différentes distributions Linux (du genre un tableau avec l'emplacement des fichiers de config pour les différents composants et logiciels, les scripts d'init, etc.) ? Pour ma part, je me répère sur les deux distros que je connais (alors sur Debian le réseau c'est dans /etc/network/interfaces, sur Mandrake… ah oui, /etc/sysconfig/network-scripts/ifcfg-$interface), mais je suis toujours un peu paumé devant une Slack par exemple. Un tableau récapitulatif, ça aiderait bien dans ces cas-là. Alternativement, ça pourrait sans doute se faire sur un wiki dédié à l'administration système. Ça se trouve quelque part, une telle bestiole ?

        Envoyé depuis mon PDP 11/70

    • [^] # Re: Debian et la gestion des services

      Posté par . Évalué à 3.

      Il y a un outil en simili ncurses, bien pratique pour gérer les « runlevel » :

      http://packages.debian.org/testing/admin/sysv-rc-conf(...)

      C'est écrit en perl.
  • # Chapeau bas, mais ....

    Posté par . Évalué à 0.

    Chapeau, là je dis je viens de parcourir les extraits PDF et ayant mloi aussi basculer de Mandrake à Debian "Sarge" je vais aller de ce pas en commander un exemplaire.

    Mais juste une petite question :

    <mode troll>
    Quels logiciels ont été utilisés pour éditer ce magnifique recueil ?
    Y aurait-il une alternative déjà utilisée aux logiciels tels que XPress ou InDesign (par exemple Scribus)?
    </mode troll>

    Un futur lecteur attentif aux différentes choses contenues dans ce livre.
    • [^] # Re: Chapeau bas, mais ....

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Pour info le livre a presque entièrement été réalisé avec des logiciels libres... mis à part les illustrations de début de chapitre qui ont été réalisées par un ami Maceux à moi et qui a utilisé ses logiciels habituels.

      Le livre est rédigé en docbook, j'ai réalisé les schémas avec dia. Le docbook a été transformé en LaTeX par une feuille de style que Eyrolles a développé pour la collection "Cahier de l'Admin". Evidemment toutes les sources sont gérées avec CVS.

      A+
  • # C pas un bouquin mais...

    Posté par . Évalué à 10.

    A titre d'info pour pour ceux qui serait un peu limite niveau argent (en ce moment c un peu dure avec les impots sur le revenu, taxe d'habitation, etc..) ya tjrs http://people.via.ecp.fr/~alexis/formation-linux/(...) de Alexis delattre(il est pas seul à l'avoir écrit).

    Cette doc est vraiment de TRES bonne qualité (g commencé avec ça sous Debian).
    Je viens de regardé, hélas il a pas encore mis a jour pour la sortie de Sarge et son nouvel installeur Debian.

    D'ailleurs il recherhce un peu de monde pour les aider...
  • # A propos des couv des cahiers de l'admin

    Posté par . Évalué à 4.

    c'est un super boulot mais un détail: je me vois mal conseiller professionnellement à un décideur (pressé), l'achat d'un bouquin avec un canard à la donald duck(tm) dessus !?

    Je ne voudrais pas dénigrer le produit qui, je suis quasi-sûr est excellent, mais la première page des cahiers de l'admin et bein elle casse tout... (IMHO)

    (Déjà que le diablotin avec sa petite fourche a eu un poil du mal à passer, picsou magazine: ça passera pas)

    En ces temps où avoir l'air sérieux est de plus en plus difficile face aux attaques déloyales de qui vous savez...
  • # il existe déjà un livre similaire aux Editions ENI

    Posté par . Évalué à 1.

    Il existe déjà un livre sur Debian et ses services, depuis un moment :

    http://www.editions-eni.fr/Espaces/collection.asp?idEsp=6&Refer(...)
  • # Question ?

    Posté par . Évalué à 0.

    Il est pas sous une licence libre l'equivalent Mandrake de cet ouvrage ???

    http://www.mandrakelinux.com/fr/fdoc.php3(...)

    D'autant plus que le manuel de reference me semble plus complet, et finalement assez peu centre sur Mandrake (ce qui est sympa, on peut respirer en se disant qu'on ne se converti pas a une nouvelle religion).
  • # Un effort qui mérite vraiment d'être salué

    Posté par . Évalué à 2.

    Voilà, j'ai donc commandé et reçu ce livre fort bien rédigé, et qui n'en doutons pas sera très utile à nombre de personnes curieuses de découvrir ou d'approfondir leurs connaissances sur Debian.

    En effet, bien que la documentation soit abondante sur la toile, il est souvent difficile pour le novice de s'y retrouver, et plus généralement il est toujours plus pratique d'avoir un livre sous la main que de devoir potasser 300 pages de manuel en ligne ou même de devoir les imprimer...


    Sans vouloir faire simplement de la publicité, je donne mon avis basé sur quelques arguments résultant de mon observation.

    Les plus :

    - Concis, clair et agréable à lire ; on trouvera somme d'infos pour mettre en oeuvre rapidement et simplement son système.

    - Offre une bonne vue d'ensemble sur l'administration d'un système Linux, et bien évidemment s'attarde sur les aspects spécifiques à Debian

    - L'idée de présenter le sujet sous forme d'une étude de cas est assez efficace : les explications fournies sont en rapport avec leur application dans un environnement concret ; ce dosage permet au livre d'échapper à l'étiquette du simple manuel d'installation ou du bouquin trop théorique

    - Le chapitre 13, qui traite de la conception d'un paquet Debian et éventuellement la manière de contribuer ainsi au projet, est appréciable, car souvent les explications concernant cette partie se trouvent dans des documents peu abordables pour l'amateur éclairé

    - C'est sur Debian, et au vu du nombre de bouquins publiés à ce sujet, il est plus que le bienvenu. Pour ne rien gâcher les infos données sont on ne peut plus à jour (Sarge), ce qui n'est pas toujours possible avec les livres traduits de l'anglais.


    Les moins :

    - Dommage de ne pas avoir traité d'une partie sur la recompilation du noyau, qui est à mon sens une tâche administrative utile et un passage obligé pour la sécurité et pour certaines configurations. D'autant que Debian possède sa propre méthode (avec make-kpkg) qui se révèle plutôt pratique et efficace

    - Comme il s'agit d'un livre clairement orienté "administration serveur", la partie "Station de travail" laissera les amateurs de Debian en vue d'une utilisation desktop et multimédia quelque peu sur leur faim, quoique cela dépasse le cadre de cet ouvrage

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.