Prix IgNobel 2008

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
13
27
oct.
2008
Science
Les prix Ig Nobel (jeu de mot sur ignoble et Nobel) 2008 ont été attribués le 3 octobre dernier. Rappelons qu'ils récompensent des publications ou des travaux scientifiques qui ne peuvent pas ou ne doivent pas être reproduits. Les vainqueurs ont tous fait des choses qui ont d'abord fait rire puis réfléchir les gens.

Liste des prix :
  • Nutrition : sonorité de la nourriture ;
  • Paix : dignité des plantes ;
  • Archéologie : effets nocifs du tatou sur le contenu des sites de fouilles archéologiques ;
  • Biologie : comparatif des sauts de puces de chat et de chien ;
  • Médecine : comparatif des placebos suivant leur prix ;
  • Sciences cognitives : sortie des labyrinthes par les mycétozoaires ;
  • Économie : lien entre le montant des pourboires d’une danseuse de danse contact et son cycle d’ovulation ;
  • Sciences physiques : emmêlement des tas de cheveux, de cordes, etc.
  • Chimie : le Coca-Cola spermicide efficace ou pas ;
  • Littérature : exploration narrative de l’expérience de l’indignation au sein des organisations.
Ces prix sont évoqués depuis plusieurs années sur LinuxFr.org (2001, 2002, 2004, 2005, 2006, etc.). Et puis ça change des Prix FSF du logiciel libre (Awards for the Advancement of Free Software) (2001 et 2001, 2002, 2005, 2008, etc.) ou plus récemment des Lutèces d'Or, ou même des plus pessimistes Big Brother Awards (2000, 2001 et 2001, 2002, 2003, 2005, 2006, 2007, etc.) ou Darwin Awards.
  • # des cordes et des noeuds

    Posté par . Évalué à 10.

    "Spontaneous Knotting of an Agitated String," encore un problème super simple qui peut avoir à terme de grosses répercussion dans la science des matériaux si on trouve un résultat intéressant. En plus, la mise en équation ne doit pas être simple !

    "La première sécurité est la liberté"

  • # Définition

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.


    Rappelons qu'ils récompensent des publications ou des travaux scientifiques qui ne peuvent pas ou ne doivent pas être reproduits.


    Soit je ne sais pas lire, soit la définition donnée sur le site¹ même des "Ig Nobel Prizes" est fausse, à savoir :

    "The Ig Nobel Prizes honor achievements that first make people laugh, and then make them think. The prizes are intended to celebrate the unusual, honor the imaginative -- and spur people's interest in science, medicine, and technology."


    ¹ http://improbable.com/ig/

    Sed fugit interea, fugit inreparabile tempus, singula dum capti circumvectamur amore

    • [^] # Re: Définition

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Disons plutôt qu'elle a changé soit cette année soit dans les dernières années... Vu que j'ai pris un copier/coller de la définition d'une de mes dépêches précédentes sur lesdits prix.
    • [^] # Re: Définition

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      J'ai l'impression effectivement que la définition n'a pas de contours très nets. Si on regarde les années précédentes, certains "vainqueurs" sont vraiment des idiots (j'ai toujours "adoré" le coup des éclaireurs de France), alors que d'autres sont très interessants, tout en étant assez amusants ou étonnants.
      Ca se décide par vote, et donc la receptivité de chacun aux règles de nomination/choix doit être variable.
    • [^] # Re: Définition

      Posté par . Évalué à 4.

      L'objectif des prix a progressivement évolué depuis leur création. Alors qu'au début c'était uniquement une moquerie, maintenant de nombreux chercheurs seront fiers de venir en personne retirer leur prix.
  • # Z'en on oublier un

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Logiciels: Développement d'un noyau libre pour le projet GNU.
  • # En effet, ça fait réfléchir...

    Posté par . Évalué à 9.

    "Médecine : comparatif des placebos suivant leur prix ;"
    Celui-ci m'interpelle pas mal : sans doute parce que le coup du "plus c'est cher, mieux ça marche" est un argument que tout linuxien a déjà entendu (mais non, je ne compare pas les entreprises pharmacologiques et les éditeurs d'OS... Si ?)

    "Économie : lien entre le montant des pourboires d’une danseuse de danse contact et son cycle d’ovulation ;"
    Ce sont les gros pourboires qui provoquent l'ovulation (la femme se sentirait désirée et a une poussée d'hormones dans un but de procréation) ou l'ovulation qui attire les gros pourboires (l'homme sentirait les hormones féminines de la femme et saurait inconsciemment qu'elle est en phase d'ovulation et peut donc procréer) ?

    "Chimie : le Coca-Cola spermicide efficace ou pas ;"
    L'application du coca à l'intérieur des muqueuses se fait-elle après mélange avec un menthos ?
  • # Mauvaise année ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Je crois que cette année marque un net déclin de cet amusant travestissement d'un institution.

    Médecine : comparatif des placebos suivant leur prix
    Je ne vois pas ce qui est risible ou stupide d'étudier l'efficacité des placebos. On sait que le (très) mauvais goût des placebos a un effet positif. On sait que le contenu de la notice (attention danger, plein d'effets indésirables) a un effet positif. On sait plein d'autres choses a faire et à ne pas faire. Alors pourquoi est-il stupide de vérifier si le prix du pseudo-médicament est important ?

    Économie : lien entre le montant des pourboires d’une danseuse de danse contact et son cycle d’ovulation
    Ce n'est pas de l'économie mais de la biologie/sociologie/psychologie.
    Quel est le problème d'étudier les interactions humaines en fonction des périodes de fertilité féminine ? De vouloir comprendre pourquoi il y a des différences (puisque les humains sont soi-disant insensibles au phéromones, donc ils sont sensibles à.... à découvrir). Ce n'est pas plus débile que d'étudier les processus de "séduction" des insectes, ou les phénomènes identiques chez les poissons.

    Biologie : comparatif des sauts de puces de chat et de chien
    C'est un recherche française. J'ai entendu une interview à la radio(Les grosses têtes, une référence scientifique). En quoi est-ce stupide ? Savait-on à quelle distance/hauteur sautent les puces ? Visiblement non, on ne le savait pas vraiment. Maintenant c'est un peu plus précis (sans toutefois être exaustif).

    J'en oublie :-)


    Un de mes préférés:
    Physique : Thomas M. Kyle, authentique farceur, pour sa découverte de l'élément le plus lourd de l'univers, l'Administratium, qui comprend un neutron, huit neutrons-assistants, 35 vice-neutrons et 256 vice-neutrons-assistants. (wikipédia)
    • [^] # Re: Mauvaise année ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Alors pourquoi est-il stupide de vérifier si le prix du pseudo-médicament est important ?

      Parce que la personne qui reçoit un placebo pendant le test ne sait par définition pas que c'en est un, et ne connait donc pas son prix ?

      A moins que la question ne soit "est-ce que l'effet placebo est plus important sur des médicaments cher" ?
      • [^] # Re: Mauvaise année ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Parce que la personne qui reçoit un placebo pendant le test ne sait par définition pas que c'en est un, et ne connait donc pas son prix ?
        On peut très bien le faire autrement, cad en faisant un test qui ne semble pas être en double aveugle (tt façon faire un test en double aveugle pour des placebos XD), voir étudieur les deux séquentiellement, en lachant des phrases style "celui la est plus cher"
      • [^] # Re: Mauvaise année ?

        Posté par . Évalué à 4.

        Parce que la personne qui reçoit un placebo pendant le test ne sait par définition pas que c'en est un, et ne connait donc pas son prix ?

        J'imagine que pour les besoins de l'étude, on indique justement aux personnes qu'on va leur donner un médicament qui coûte tant, et rien d'autre.
        • [^] # Re: Mauvaise année ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Oui c'est cela. Il est bien question du prix affiché dessus, pas de son coût réel....
      • [^] # Re: Mauvaise année ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Les pacebos ne sont pas uniquement utilisés pour tester l'efficacité des médicaments réels. Ils sont utilisés couramment, prescrits par les toubibs et achetés en pharmacie ou donnés en hôpital. Les placebos les plus connus sont les médicaments homéopathiques (ceux qui considèrent que c'est un troll devraient revoir les bases de la physique). Le cas bateau est l'utilisation d'un médicament pour soigner autre chose que ce qui est annoncé. Par exemple un anti-dépresseur pour soigner une personne qui a des maux diffus. Le même genre de chose fonctionne bien pour lutter contre l'asthme.
        Hint: la plupart des placebos contiennent un principe actif très ordinaire (par exemple chlorphénamine ou paracétamol) et peu problématique, mais a un goût très... prononcé :-)
  • # IgNobel du Libre

    Posté par . Évalué à 1.

    Dans la catégorie "logiciel libre" : "sortie d'une version stable du noyau HURD avant fin 2008"

    :-)
    Bon, après, on peut faire une bonne liste de bête à poil comme ca.
    • [^] # Re: IgNobel du Libre

      Posté par . Évalué à 3.

      "Réalisation d'un OS révolutionnaire qui va mettre une branlée monumentale à Windows, Linux et Mac, soit-disant codés par des bouseux, tout en garantissant une compatibilité totale avec ces 3 OS grâce une décompilation des libraires proprios (le tout hébergé en Russie pour pas se faire chier avec la loi)"

      Toute ressemblance avec une récente résurrection voire même d'une renaissance de ses cendres serait totalement voulue !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.