Sortie de LibreOffice 5.3

91
13
fév.
2017
Bureautique

LibreOffice, la suite bureautique libre et interopérable, a été publiée en version 5.3 le 1er février 2017. Au menu de cette version, une mise en page unifiée sur les différentes plates‐formes prises en charge, un nouvel outil de style pour les tableaux dans Writer, la première version source de LibreOffice Online et un changement majeur pour l’avenir de l’interface.

Cette version n’est pas encore considérée comme stable et la Document Foundation conseille encore le déploiement de la série 5.2 dans les institutions et entreprises. Cependant, cette toute dernière mouture est disponible en téléchargement sur le site, pour toute personne souhaitant tester les dernières améliorations.

Logo LibreOffice

Sommaire

Principaux changements

Notebookbar et Muffin

Un changement majeur de cette version est l’apparition de la fonctionnalité expérimentale Notebookbar. Cette fonctionnalité permet d’adapter l’interface à ses goûts et habitudes en proposant plusieurs dispositions de la barre de menu et d’outils. Les dispositions disponibles sont les suivantes :

  • disposition en onglets ;
  • disposition contextuelle simple ;
  • disposition contextuelle groupée.

La disposition par onglets est très similaire au ruban de la suite Microsoft Office :
Notebookbar en onglets

Bien évidemment, la vue en menus « à l’ancienne » est toujours disponible et reste celle par défaut. Cette nouvelle barre n’élimine pas non plus le volet latéral très intéressant, déjà présent dans LibreOffice.

Il est à noter que le nom Notebookbar n’est pas définitif pour la version française et une traduction sera proposée dans les versions à venir (si tout ce passe bien pour la version 5.3.1).

Muffin

Cette Notebookbar est le fruit d’un travail visant à proposer une interface adaptée aux besoins des utilisateurs et vient compléter les possibilités déjà présentes. Notamment, The Document Foundation a annoncé Muffin, le nouveau concept d’interface pour LibreOffice dans lequel ce changement s’inscrit. Le blog design revient notamment sur les choix et justifications derrière ces évolutions.
Logo muffin

Muffin est un acronyme qui signifie MUser Friendly & Flexible INterface et a été élaboré en prenant en compte les retours d’utilisateurs dans trois domaines principaux :

  1. My : les utilisateurs ont demandé à pouvoir configurer l’interface selon leurs besoins propres ;
  2. User Friendly : les utilisateurs ont exprimé un intérêt pour une interface modulaire où ils peuvent choisir le niveau de convivialité, plutôt qu’une unique interface non personnalisable ;
  3. Flexible : la diversité des plates‐formes sur lesquelles sont installés des LibreOffice, notamment en termes de taille et résolution d’écran, a poussé la demande de pouvoir adapter l’interface à chacune de ces plates‐formes.

Il faut activer les fonctionnalités expérimentales dans les préférences afin de profiter de la nouvelle Notebookbar. Pour ce faire, vous pouvez vous rendre dans le menu Outils > Options > Avancé et cocher la case Activer les fonctions expérimentales.

Une fois les fonctionnalités expérimentales activées, vous pouvez activer la Notebookbar en vous rendant dans le menu Affichage > Disposition des barres d’outils > Notebookbar.
Les trois dispositions de la Notebookbar peuvent être choisies dans le menu Affichage > Notebookbar (Contextuel groupé, Contextuel compact ou Onglets, l’option par défaut).
À noter que, par défaut, le menu n’est pas affiché lorsque la disposition par onglets est choisie. Vous pouvez changer cela en cliquant sur l’icône LibreOffice à gauche des onglets et en choisissant Barre de menus dans la liste déroulée.

Et si je veux ma propre Notebookbar ?

La nouvelle disposition peut ne pas être à votre goût, ou manquer de la fonctionnalité qui est primordiale pour vous. Si vous n’avez pas peur de mettre les mains dans le cambouis, il est possible de créer votre propre Notebookbar.

Celles‐ci sont décrites dans des fichiers .ui qui sont du XML et peuvent être édités avec Glade. Une fois les composants spécifiques à LibreOffice importés, vous pouvez soit modifier les dispositions par défaut, soit créer la vôtre de zéro, afin d’avoir la barre de vos rêves.

Signature de documents PDF

Très intéressante aussi est la nouvelle possibilité de signer et vérifier la signature de fichiers PDF existants. Jusqu’à maintenant, la possibilité de signer un fichier PDF n’était disponible que lors d’une exportation de fichier ODF vers PDF.

Le menu Fichier a été étendu pour ajouter cette possibilité :
Signer un PDF existant

Le fichier PDF est ouvert en lecture et un nouveau bouton permet de le signer. Le processus de signature est ensuite le même que celui existant pour les autres formats prenant en charge la signature dans LibreOffice :
Signer le document

Mise en page

Du côté du rendu de mise en page, d’intéressantes améliorations sont aussi à noter, notamment :

  • l’utilisation du moteur de rendu de polices Harfbuzz sur toutes les plates‐formes permet une prise en charge des polices OpenType et de leurs fonctionnalités par défaut pour toutes les langues ;
  • l’ajout de la prise en charge du moteur de rendu de smart font Graphite sur Mac OS rend son utilisation disponible sur toutes les plates‐formes ;
  • toute la mise en page passe par Harfbuzz, ce qui permet de supprimer la distinction entre mise en page simple et complexe, et d’unifier sa gestion ;
  • l’amélioration du calcul d’interligne, afin de le rendre plus cohérent entre les différentes plates‐formes ;
  • plus de détails peuvent être trouvés dans la note de version.

Nouvelle palette de couleurs

LibreOffice 5.3 amène une révision complète des palettes de couleur.

D’abord, la liste des couleurs récemment utilisées est désormais pleinement fonctionnelle.

Ensuite, une palette personnalisée a été créée pour pouvoir ajouter directement des couleurs depuis la sélection des palettes sans avoir à passer par le menu Préférences > Options > Couleurs. Comme ce menu est supprimé, les utilisateurs experts qui souhaitent modifier les palettes prédéfinies doivent donc directement modifier les fichiers .soc se trouvant dans <libreoffice>/share/palette.

Enfin, la liste des palettes prédéfinies a été entièrement revue : les palettes gallerie, web, cmyk et scribus sont supprimées, car elles n’étaient pas standards, plutôt arbitraires, et parce que leur nom n’était pas adapté. Celles nommées tango et html sont conservées et ont reçu des mises à jour mineures sur les noms des couleurs et leur ordre.

La palette standard est également conservée et a été rafraîchie : la première ligne contient douze tonalités de gris et est suivie par une ligne contenant les douze couleurs fondamentales du disque chromatique TSV. Les lignes suivantes sont des variations de ces douze couleurs sur la saturation et la luminosité.

De nouvelles palettes font leur entrée avec cette version :

  • breeze, pour suivre les recommandations pour interfaces graphiques KDE ;
  • tonal, dont le but est de fournir des couleurs avec les mêmes luminosité et contraste, mais avec une variation de saturation ;
  • freecolour-hlc, créée sur le modèle CIE LAB, propose des couleurs utilisables à travers différents types de médias (écrans, impressions…). En effet, la palette contient des couleurs définies pour les écrans (modèle RVB) et qui peuvent être reproduites en impression (modèle CMJN).

Dernière nouvelle intéressante autour des palettes : il est possible dorénavant de partager ses palettes de couleurs préférées via des extensions LibreOffice !

Styles de tableaux dans Writer

Avant LibreOffice 5.3, il n’existait pas de styles de tableaux à proprement parler dans Writer. Il était possible d’appliquer un formatage à des tableaux existants mais celui‐ci devait être manuellement mis à jour après des modifications (notamment lors d’ajouts et suppressions de lignes). Cette fonctionnalité qui manquait est désormais présente et vous permet de définir le style d’un tableau qui sera automatiquement mis à jour lors des modifications.

Il est possible de choisir un style parmi ceux existants, afin de l’affecter à vos tableaux ou d’en créer de nouveaux. Ces styles peuvent hériter les uns des autres, vous pouvez ainsi créer un style qui est une modification d’un autre style et ne modifier que les parties que vous souhaitez, tout en gardant les propriétés du style parents pour le reste (par exemple, si vous ne souhaitez que changer la couleur de fond des en‐têtes).

La gestion et le choix des styles peut se faire via le volet latéral qui s’est vu ajouter les tableaux dans l’entrée Styles et formatage :
Styles de tableaux

Nouvelle fonction médiane pour les tableaux croisés dynamiques

La palette des fonctions d’agrégation disponibles dans les tableaux croisés dynamiques accueille une petite nouvelle : la fonction médiane. Cette fonction est utile lorsque l’on extrait des informations de variables ordinales :
Médiane dans les tableaux croisés dynamiques

Sélecteur de modèles de présentation dans Impress

Vous avez désormais la possibilité de choisir votre modèle de présentation au démarrage d’Impress.
Sélecteur de modèle

Les modèles existants ont reçu diverses améliorations et deux petits nouveaux font leur apparition : Vivid et Pencil.

Volet latéral

Le volet latéral a aussi reçu plusieurs améliorations dans cette version. Il se voit notamment augmenté d’une entrée Page dans Writer permettant de manipuler les propriétés et styles de pages :
Section Page du volet latéral

Une option Aperçu des styles fait son apparition dans l’entrée Styles et formatage. Cette option existait déjà mais n’était pas accessible facilement via le volet latéral. Lorsqu’elle est activée, cette option permet de visualiser le rendu du style sur l’entrée de style :
Aperçu des styles

Sous le capot

Statistiques

Comme à son habitude, Michael Meeks a publié d’intéressantes statistiques reflétant le travail effectué sur cette version. Ainsi, LibreOffice 5.3 est le résultat de 9 750 modifications (commits) affectant plus de 26 000 fichiers et environ 1 700 000 lignes de codes ajoutées.

Commentaires en allemand

Commentaires allemands détectés

Le nombre de commentaires en allemand stagne depuis quelques versions autour de 3 700 lignes détectées. La courbe d’évolution semble atteindre une asymptote et il ne manque plus qu’un dernier coup de collier pour supprimer le dernier commentaire. Amis germanophones, n’hésitez pas à contribuer !

Tests unitaires

Tests unitaires et assertions

Le nombre de tests unitaires a encore augmenté dans cette version, notamment dans deux domaines :

  • environ 280 feuilles de tests unitaires très organisées ont été ajoutées pour chaque fonction de Calc et quelques cas tordus ;
  • de nombreux jeux de tests unitaires pour le vieux Parser et le nouveau XFastParser ont été ajoutés, afin de jeter les bases pour l’adoption incrémentale de XFastParser dans LibreOffice 5.4.

Qualité de code

Pas mal de travail a été effectué sur la qualité du code de LibreOffice, notamment :

  • Coverity scan : les résultats de Coverity continuent d’être excellents, cependant la mise à jour vers une nouvelle version de Coverity a fait apparaître 400 nouveaux avertissements juste avant la sortie de LibreOffice 5.3 ;
  • cppcheck : pas loin de 40 nettoyages de code ont été effectués dans cette version permettant d’améliorer le dernier rapport cppcheck ;
  • Enum scoping : 180 commits ont permis d’unifier et de limiter la portée des enum de manière cohérente ;
  • unique_ptr : de nombreux nettoyages de code ont aussi permis de passer du modèle pImpl vers la version plus sûre du modèle unique_ptr ;
  • cette version apporte aussi de nombreuses conversions depuis des types entiers maison vers les types standards ;
  • Google Fuzz : LibreOffice est désormais intégré dans le projet Google ossfuzz ;
  • Clang plugins : environ 200 commits dans le répertoire compilerplugins ont ajouté de nombreux greffons clang permettant de détecter et nettoyer de nombreux cas tordus. Ces ajouts sont représentent environ 800 commits dans core pour corriger des problèmes détectés automatiquement. Les greffons qui ont généré le plus de commits sont :
    • passstuffbyref,
    • expandablemethods,
    • singlevalfields,
    • stringconstant,
    • countusersofdefaultparams,
    • staticmethods,
    • redundantcast,
    • cppunitassertequals,
    • constantparam,
    • unusedmethods ;
  • un script nommé check-elf-dynamic-objects a été implémenté, afin de s’assurer que des dépendances inattendues et inutiles ne soient ajoutées dans les constructions (builds) release et bibisect ;
  • Address & Undefined Behavior Sanitizers : plus de 60 commits référencent ASan et UBSan, permettant de détecter plus rapidement les désagréables erreurs de mémoire ;
  • Crash testing : le corpus d’environ 100 000 documents et qui ne cesse de grossir permet de maintenir le nombre de crashes autour de zéro.

Tests de l’interface

LibreOffice 5.3 se voit aussi doté d’un tout nouvel outil de test d’interface. Si vous êtes intéressés par l’élaboration de tels tests, sachez qu’il existe deux tutoriels pour vous guider dans cette tâche.

Accélération matérielle

De nombreuses corrections et améliorations des performances ont fait leur entrée dans LibreOffice 5.3 et une bonne partie d’entre elles a été rétro‐portée pour LibreOffice 5.2. Des gardes autour des blocs OpenGL étaient déjà utilisées afin de confiner les pilotes bogués et instables dans ces blocs et désactiver OpenGL. Ce même mécanisme a été utilisé pour les blocs OpenCL dans LibreOffice 5.3.

Le backend VCL / OpenGL a reçu de nombreuses améliorations de performances, incluant le rendu de pixels, lignes, rectangles et polygones par lot, et le rendu de textures différé. Ces améliorations permettent de demander plus de travail au processeur graphique en une seule fois.

Autour de LibreOffice

LibreOffice Online

LibreOffice Online Writer

Cette version de LibreOffice correspond aussi à la première version source de LibreOffice Online. Pour rappel, LibreOffice Online est une version navigateur et coopérative de l’interface qui utilise le même moteur que LibreOffice, afin de garantir un rendu aussi proche que possible de la version « lourde ». La version 2.0 de Collabora, sortie en novembre 2016, a permis de remonter dans le code de LibreOffice de nombreuses améliorations pour que LibreOffice Online puisse sortir dans cette version 5.3.

Nouveau site d’extensions et modèles

Source :

Contribuer

Contributeurs par mois et par origine

Si vous souhaitez contribuer à LibreOffice, plusieurs compétences sont recherchées. Comme mentionné ci‐dessus, il reste encore quelques milliers de commentaires à traduire de l’allemand vers l’anglais. LibreOffice propose aussi une liste de modifications simples à effectuer pour entrer dans le code et propose des instructions pour mettre en place l’environnement de développement.

Bien sûr, vous pouvez aussi remonter des problèmes rencontrés lors de l’utilisation des pré‐versions, afin de rendre les versions de LibreOffice les meilleures possibles.

Grâce au nouveau modèle d’interfaces graphiques, vous pouvez aussi corriger les problèmes des nouveaux menus sans avoir besoin de toucher au code de LibreOffice, comme nous l’avons vu plus haut.

Une autre façon de contribuer au projet est de participer à la traduction de LibreOffice (interface utilisateur et aide), via l’instance Pootle. Des volontaires sont aussi recherchés pour participer à la rédaction de la documentation et à sa traduction.

Bug Hunting Sessions

Si vous souhaitez aider les prochaines versions en testant les bêtas un peu en avance, des Bug Hunting Sessions sont organisées peu de temps avant les sorties. Durant ces sessions de chasse au bogues, vous aurez l’occasion de remonter tous les problèmes que vous pourrez trouver, permettant ainsi d’apporter de précieuses validations avant une nouvelle version.

  • # dans la prochaine Debian stable ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Est-ce qu'on sait s'il est prévu de fournir cette version dans la prochaine version stable de Debian ? Le freeze a eu lieu, et pour l'instant on a la 5.2.

    • [^] # Re: dans la prochaine Debian stable ?

      Posté par . Évalué à 7.

      Le freeze a eu lieu, et pour l'instant on a la 5.2.

      A priori tu as la réponse

    • [^] # Re: dans la prochaine Debian stable ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Avec flatpak j'ai bien libreoffice 5.3 sur debian stretch
      https://www.libreoffice.org/download/flatpak/

      • [^] # Re: dans la prochaine Debian stable ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Avec flatpak j'ai bien libreoffice 5.3 sur debian stretch

        C'est un peu HS, avec Flatpak tu a LO sur toutes les distros, c'est le but.

        « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

    • [^] # Re: dans la prochaine Debian stable ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 14/02/17 à 13:33.

      Cf https://packages.debian.org/search?keywords=libreoffice&searchon=names&suite=all&section=all

      En wheezy (oldstable), 3.5.4, avec rétroportage de la 4.3.3 dans wheezy-backports.
      En jessie (stable) 4.3.3, avec rétroportage de la 5.2.5 dans jessie-backports
      En stretch (future stable) : 5.2.5.
      En sid (unstable) : 5.2.5
      En experimental 5.3.0

      Vu que la 5.3.0 est dans experimental mais pas encore dans sid, et que par ailleurs chaque version de Debian semble avoir en rétroportage la version de Libreoffice de la version de Debian suivante, il me semble y avoir de bons espoirs que la 5.3 atteigne sid, puis stretch-backports. (rappel de la dépêche : « Cette version [5.3] n’est pas encore considérée comme stable » par le projet LibreOffice)

    • [^] # Re: dans la prochaine Debian stable ?

      Posté par . Évalué à 4.

      On peut toujours télécharger la dernière version chez http://www.libreoffice.org/ bien sûr sans le contrôle de qualité de Debian.

      Mais je le fais à chaque fois pour tester et je n'ai pas de problème majeur. Elle est compatible avec Debian stable et s'installe avec un dpkg -i. La version personnalisée par Debian est assez peu différente. La désinstallation se fait avec le gestionnaire de paquets habituel de Debian (synaptic, apt-get ou autre).

      C'est ici.

  • # volet lateral

    Posté par . Évalué à 3.

    J'aime bien MAIS et si j'ai mis en majuscule c'est volontaire, il y a vraiment un truc qui m'enerve avec (que ce soit LO ou calligra) c'est que tu ne puisses pas redimensionner. Elles ont une taille minimal (parfois non justifie) et enorme. Au lieu de mettre un scroll.

    Un truc qui est vraiment mieux sous le concurrent c'est le clic droit les changement les plus frequents que tu fais sont directement accessible sans avoir a traverser l'ecran avec la souris. Ca cela serait bien a recuperer sous LO.

    • [^] # Re: volet lateral

      Posté par . Évalué à 8.

      À quoi ça sert de réduire le volet latéral à une taille inférieure à celle qui permet d'afficher les widgets en entier, alors que avec un seul clic tu peux le replier et le rouvrir si tu as besoin de plus de place pour la zone d'édition ?

      La version 5.3 permet de modifier les menus contextuels.

  • # Lenteur de LibreOffice

    Posté par . Évalué à 10.

    J'utilise LibreOffice tous les jours au boulot (et je convertis en .doc pour les collègues) depuis 5-6 ans et je suis satisfait des fonctionnalités, de l'ergonomie et de la stabilité.

    Par contre, depuis plusieurs versions je suis confronté à une lenteur de plus en plus difficile à supporter. Avec des documents techniques de 100 pages et des centaines d'images SVG (équations) et de figures PNG, le défilement est insupportablement long. A côté, le concurrent MS Office est quasi instantané (sur le même document).

    J'ai donné plusieurs cas concrets à l'équipe de LO pour qu'ils analysent, mais ça n'avance pas. J'ai l'impression que cette lenteur est un problème de fond lié à la structure même du programme.

    Et le pire, c'est que de version en version, LibreOffice se ralentit…

    • [^] # Re: Lenteur de LibreOffice

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est un problème que j'avais déjà avec OOo 2…

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: Lenteur de LibreOffice

      Posté par . Évalué à 10.

      Apparemment, ça serait un problème lié à GTK. Je viens de participer au rapport de bug sous Fedora :

      https://bugzilla.redhat.com/show_bug.cgi?id=1396729

      Si jamais tu as fait un rapport ailleurs, est-ce que tu pourrais (me) le signaler ? que l'information soit remontée dans le rapport de bug.

      • [^] # Re: Lenteur de LibreOffice

        Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 15/02/17 à 11:49.

        Il y en a plein sur le bugzilla de LibreOffice.

        J'ai participé à celui-ci (commentaire 23) : https://bugs.documentfoundation.org/show_bug.cgi?id=104716

        Pour moi, GTK3 ou GTK2, c'est lent tout pareil sur les documents complexes.

        A noter que sur le document attaché au rapport de bug que tu as indiqué, le scrolling est fluide chez moi (LO 5.1.4.2, GTK2).

        • [^] # Re: Lenteur de LibreOffice

          Posté par . Évalué à 5.

          Je viens de répondre à ton commentaire sur bugzilla : chez moi (GTK3, Ubuntu 16.04) le scrolling est fluide si je tire sur la scrollbar, en revanche c'est lent si j'utilise la molette de la souris.

          • [^] # Re: Lenteur de LibreOffice

            Posté par . Évalué à 3.

            Le probleme n'est pas que sous LO. J'ai vu ce comportement sous d'autre logicial. J'avais plus soupconne un problem de libinput. J'ai essaye de trouver des reglages pour augmenter la vitesse de scrolling avec la molette et je n'ai pas trouve quoi que ce soit qui fonctionne.

      • [^] # Re: Lenteur de LibreOffice

        Posté par . Évalué à 3.

        J'ai testé le document présent sur le rapport de bug. C'est fluide chez moi, même avec la molette

    • [^] # Re: Lenteur de LibreOffice

      Posté par . Évalué à 3.

      Sans connaître le document en question, je trouve que la vitesse d'affichage de LO 5.2 et surtout la 5.3 s'est quand même grandement améliorée.

      Mais effectivement, certains documents sont encore récalcitrants (j'ai un fichier de tableur comme ça).

      La refonte récente du système de rendu va peut-être améliorer progressivement les choses.

    • [^] # Re: Lenteur de LibreOffice

      Posté par . Évalué à 6.

      Même constat ici, et non pas avec un document comportant une centaine de pages, mais avec des documents à la mise page "complexe", très cadrée et précise (entièrement réalisé sour LibreOffice) : c'est super lent à ouvrir… Faut patienter 20 bonnes secondes lors du clickou sur un doc \o/
      OnlyOffice ouvre le même document de manière instantanée. C'est ballot pour du pur OpenDocument bien propre sur lui :-/

      • [^] # Re: Lenteur de LibreOffice

        Posté par . Évalué à 10.

        Si tu veux que ça change, il faut faire un rapport de bug en joignant un fichier qui met le problème en évidence. Juste écrire "c'est super lent" ne sert qu'à manifester ta frustration (ce que je comprends fort bien) mais pas à identifier et corriger le problème. Et ce n'est pas parce qu'il y a déjà un rapport de bug qui décrit un problème semblable que le tien a la même cause. Quand il s'agit de performance il est très délicat de déclarer qu'un bug fait doublon avec un autre, donc ne pas hésiter à ajouter un rapport de bug supplémentaire.

  • # Fonctionnalité intéressantes

    Posté par . Évalué à 7.

    Sans l'avoir utilisé, je trouve la liste de nouvelles fonctionnalités intéressante car elles étaient attendues de ma part. Je suis ravi en particulier de savoir qu'il y a une meilleure gestion de la couleur, enfin ! Les styles de tableau c'est aussi utile. Les styles en preview, ça peut aider à les repérer rapidement visuellement et à rendre la fonctionnalité plus intuitive pour les utilisateurs moins aguerris.

  • # première impression => c'est plus rapide

    Posté par . Évalué à 3.

    passant de la 5.1.4.2 à la 5.3.0.3

  • # LibreOffice en ligne

    Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 19/02/17 à 01:22.

    LibreOffice en ligne, avec Collabora & NextCloud, c'est un régal (en plus d'être très mignon) :

  • # Édition facilitée pour mentionner plusieurs auteurs

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Bonjour à tous,

    Cela fait déjà quelques temps que je remonte le besoin de la mise en œuvre d'une édition facilitée pour modifier la liste des auteurs d'un document.
    En effet, la boîte de dialogue des propriétés d'un document affiche l'auteur comme une information forcément issue des "données d'identité" (présentes dans les "options"). Seulement voilà, il faudrait rendre éditable ce champ de méta-donnée afin d'indiquer un cas pourtant fréquent : celui d'indiquer que le document est le résultat de la collaboration entre plusieurs auteurs. On peut même imaginer le cas où l'éditeur du document ne souhaite pas apparaître dans la liste des auteurs du dit document.

    • [^] # Re: Édition facilitée pour mentionner plusieurs auteurs

      Posté par . Évalué à 2.

      L'onglet "Propriétés personnalisées" ne te permet-il pas d'ajouter les propriétés que tu veux ? Avec ça tu peux distinguer celui qui a créé le document, le dernier qui l'a modifié et si tu veux une liste de contributeurs.

      • [^] # Re: Édition facilitée pour mentionner plusieurs auteurs

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Oui… mais ce n'est pas totalement satisfaisant : la méta-donnée "auteur" reste cet unique champ, comme le montre les propriétés d'un document exporté au format PDF. Une liste de contributeurs n'est pas, notamment dans le cadre d'une publication scientifique, la liste des auteurs.
        Il me semble que la seule "bonne" solution serait, par défaut, de renseigner ce champ via les données d'identité, puis de permettre l'édition de ce champ via la boîte de dialogue "propriétés".

        • [^] # Re: Édition facilitée pour mentionner plusieurs auteurs

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Plus précisément : il faudrait ajouter un champ éditable "Auteur(s)" dans l'onglet "Général" des "Propriétés…" du document. Il serait rempli par défaut avec les données d'identités des "Options…" mais pourrait être modifié. Alors la véritable méta-donnée "Auteur(s)" serait renseignée… et exportée comme telle.

    • [^] # Re: Édition facilitée pour mentionner plusieurs auteurs

      Posté par . Évalué à 7.

      Grammalecte vous offre la possibilité d’éditer ce champ.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.