Journal Claviers originaux

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
39
7
déc.
2016

Bonjour,

J’essaye de réaliser un inventaire de tout ce qui a pu exister de claviers originaux, bizarres, extrêmes et, de préférence, ergonomiques.

J’ai déjà une belle collection dans ma liste ( http://www.qeyboard.fr/2016/11/revue-de-net-des-claviers/ ) qui peut intéresser quelques lecteurs de LinuxFr.org ; mais en connaissez‐vous d’autres ?

Allez‐y, lâchez‐vous, sortez‐moi du clavier original !

  • # En pratique !

    Posté par . Évalué à 10.

    La liste est intéressante d'un point de vue historique. D'un point de vue plus pratique, il serait utile de faire la liste des clavier commercialisés, leur prix (en France / EU) et leurs avantages / problème connus.

    J'ai fait l'exercice il y a quelques années suite à des problèmes de poignet. C'est assez décevant. La plupart des trucs sont hors de prix (200..500 euros) pour une qualité de fabrication à priori assez mauvaise et des options limitées (sans fil / BT etc.). Si on ajoute qu'il faut souvent faire un x2 pour en avoir un à la maison et un au bureau c'est justifiable professionnellement mais objectivement ça devient n'importe quoi.

    Je suis arrivé à la conclusion que le typematrix est le seul compromis a peu prêt abordable. Mais même là les prix en France on grimpés de ~20%. On arrive a 120 euros pour un clavier à fil, non mécanique, qui ne résoud pas tous les problèmes et dont l'espérance de vie ne semble pas folle.

    • [^] # Re: En pratique !

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Sur les claviers apparus après les années 90, j'y réponds déjà (succintement, certes). Effectivement, si on exclu le typematrix, on est presque toujours au-dessus de 200 €. Et le typematrix n'est pas vraiment ergonomique, à mon avis, comme je l'ai déjà dit.

      Mais après le listing, je vais justement développer un peu dans les prochains articles. C'est en cours de rédaction, mais pour faire court : la meilleur solution en matière de clavier ergonomique réside dans le Kinesis Contoured, ~350 USD (entre 300 et 600 € selon l'importateur en France). A ce prix-là le clavier est mécanique, mais pas sans fil. Vu l'encombrement de la chose, je ne pense pas qu'une version sans fil soit utile : il ne risque pas de quitter son bureau (le typematrix est bien plus portable).

      Tu as aussi le truly ergonomic keyboard qui est moins cher et mécanique, mais il a tendance à lacher vite, et le SAV inexistant. (celui de Kinesis, au contraire, est très réactif).

      • [^] # Re: En pratique !

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        J'ai un Truly Ergonomic Keyboard au bureau depuis 3-4 ans et il fonctionne sans souci.

        Il n'y a pas de peau interchangeable comme sur le Typematrix mais on peut acheter une version sans marquage. Je préfère le faible enfoncement des touches du Typematrix, mais, pour moi, ça ne compense pas le fait qu'il soit uniquement droit : je trouve que l'écartement en V du Truly Ergonomic le rend plus confortable que le Typematrix. De même, les touches suivent la longueur des doigts. J'ai l'impression que ça joue moins sur mon confort mais c'est un plus.

        J'avais fait un retour d'expérience quelque mois après l'avoir reçu :
        https://ascendances.wordpress.com/2013/06/10/disposition-francaise-dun-clavier-truly-ergonomic-modele-207/

        À noter que le modèle que j'ai n'est plus en vente et a été remplacé par une variante que je ne connais pas.

        • [^] # Re: En pratique !

          Posté par . Évalué à 2.

          Je préfère le faible enfoncement des touches du Typematrix, mais, pour moi, ça ne compense pas le fait qu'il soit uniquement droit :

          Je fais le même reproche au typematrix.

          Mais psychologiquement le TE est beaucoup trop cher, 250€ le tas de plastique quoi :)

        • [^] # Re: En pratique !

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Il marche bien ?
          La dernière fois que j'en ai testé un c'était juste l'horreur, entre double frappes et pas de frappe du tout, c'était la loterie à chaque touche.
          Alors que le clavier m'intéressait je l'ai vite jeté tellement j'étais jamais certains que ce que je tapais allait être saisi correctement.

          Sur le principe je le trouvais pourtant vraiment intéressant, bien que trop gros / épais. J'apprécie d'avoir un clavier vraiment compact sur mon bureau (donc pas de pavé numérique, pas de fil, mince, pas de gros reposes poignets, etc).

          • [^] # Re: En pratique !

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Oui, je n'ai aucun problème avec.
            Je confirme qu'il est un peu plus épais qu'un clavier classique mais j'utilise les reposes-poignet qui vont avec et ça ne me gène pas. Les reposes-poignets sont enlevables mais ça m'a semblé moins confortable.
            Au cas où ça compte, j'ai tendance à me coller au bureau et repousser le clavier vers le centre du bureau. Mes coudes sont alors sur le bureau, le début des mains sur les reposes-poignets et les doigts finissent automatiquement sur les touches.

            J'ai l'impression que les touches font un peu plus de bruit qu'un clavier classique aussi.

    • [^] # Re: En pratique !

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ca fait plus de 8 ans que j'utilise mon kinesis advantage a la maison. Au labo et au boulot, je me les suis fait payer. Si ton employeur n'est pas pret a te payer du matos ergonomique quand tu en as besoin, il y a certainement des gens a contacter et une loi a appliquer en ta faveur.

    • [^] # Re: En pratique !

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Perso je trouve le TypeMatrix vraiment bien. J’en possède un depuis plus de 4 ans et j’en suis toujours aussi contente (j’ai juste changé la peau tout récemment car elle commençait à être sérieusement abimée). De plus, y a régulièrement des réductions sur leur site, et le code freeskin est valable tout le temps et te fait économiser ~9,50€ (10$).

      Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

  • # Mignon

    Posté par . Évalué à 4.

    Le pointeur était aussi utilisé à une époque, c’est assez ingénieux : http://www.typewritermuseum.org/collection/index.php3?machine=indexmignon2&cat=is

  • # claviers

    Posté par . Évalué à 2.

    Il y a une belle collection d'ordinateur au musée des arts et métiers, avec des claviers donc.

    Il y a aussi ceci.

    • [^] # Re: claviers

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Intéressant la « machine à écrire » chinoise, mais si ça ressemble plus à un mini machine à imprimer…

  • # Baudot

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Il manque l'ancêtre des claviers à accords: le clavier Baudot, utilisé avec le code du même nom: https://fr.wikipedia.org/wiki/Code_Baudot

  • # Clavier ergonomique

    Posté par . Évalué à 5.

    J'avais pensé me faire un ergodox du pauvre avec deux claviers comme sur ta photo du « Clavier gauche gamer (2004) ».
    En théorie, udev permet de remapper des scancodes pour produire un autre keycode que celui d'origine (j'ai testé et ça marche bien, ça permet même de remapper les touches multimédia vues comme un deuxième clavier), en pratique je n'ai pas réussi à cibler un seul clavier sur un port spécifique :(

    Sinon tu as oublié ce joli clavier Crayola (petit test ici) :
    Clavier Crayola

    • [^] # Re: Clavier ergonomique

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Un ergodox du pauvre, c'est les 2 PCB, les différents composants (le teensy, les diodes, etc), les switches qui te plaisent et c'est tout ! Après, t'as plus qu'à fabriquer un boiter en carton autour, et voilà.

      En effet, pas besoin de plaque pour enfoncer les touches dedans, le PCB est conçu pour des switchs « PCB mount », et donc les switchs sont doublement maintenus (PCB+plaque) sur la majorité des ergodox. Pour moins de 100 euros tu as un ergodox si tu récupères les cabochons sur un vieux clavier / dans un stock de grab bag.

  • # Sur le site du Bépo

    Posté par . Évalué à 2.

    Tu en as quelques un en plus sur cette page :
    http://bepo.fr/wiki/Claviers

  • # En bois

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Il y a aussi les claviers en bois, notamment en bambou et les claviers rétro-éclairés.

  • # Key 64

    Posté par . Évalué à 2.

    Key64 est un clavier DYI. J’avais trouvé des kits avec les composants, etc. il y a un ou deux ans. Mais je ne trouve plus de revendeur qui ferait le kit complet.

    • [^] # Re: Key 64

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Tu dois confondre avec l'ergodox (dont je parle), le key64 est son évolution.

      Pour ce qui est du principal revendeur en Europe : http://falbatech.pl/

      • [^] # Re: Key 64

        Posté par . Évalué à 1.

        Quelle est l'avantage du key64 sur l'ergodox ?

      • [^] # Re: Key 64

        Posté par . Évalué à 2.

        Oui, j’avais vu l’ergodox, pour moi c’était juste une industrialisation des claviers key64.

        Le site était moins beau que celui que tu m’as envoyé, mais c’est bien.

        Par contre, j’aimerais bien trouvé le plan de montage pour pouvoir acheter configurer correctement le clavier.

        Merci pour le lien en tous cas.

  • # Et les bananes?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    En résumé, c'est une petite carte qui se branche en USB d'un côté et sur n'importe quel objet (légèrement) conducteur de l'autre. La vidéo montre comment ils transforment un escalier, des bananes, des seaux d'eau, des dessins au crayon, etc en clavier.

    https://lokan.fr/2012/06/02/avec-makey-makey-creez-votre-clavier-avec-des-bananes/

  • # IBM Thinkpad 701C

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Il y a bien sûr le thinkpad 701C, également connu sous le joli nom de "Butterfly".

    Thinkpad 701C

    La vidéo sur youtube :

    https://www.youtube.com/watch?v=SLj3aCfqzOM

  • # Japonais et coréen

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Elle est cool ta liste. Je vois que tu parles de quelques claviers et surtout dispositions japonaises en plein milieu, mais sans vraiment élaborer. Et à te lire, on a presque l'impression que tu dis que cette disposition "thumb-shift" est encore la plus utilisée. Juste au cas où, je voulais préciser que c'est pas du tout le cas. Je la connaissais même pas en tous cas (ensuite je ne prétends pas non plus être expert de l'écriture japonaise, très loin de là :P).

    Mon impression est que la méthode kana-kanji est le plus utilisé car c'est ce que je vois par défaut sous Linux, et aussi sous Windows (de ma faible expérience sur des Windows d'autrui, mais soyons clair: vraiment petite expérience, car j'ai pas pour habitude d'utiliser beaucoup de machines tierces). Cette méthode a aussi l'avantage de pouvoir être utilisée avec n'importe quel clavier, même sans connaître par cœur les touches).
    Ensuite il est vrai que le système JIS (qui utilise lui des kana directement sur les touches, similairement à Thumb-shift, bien qu'avec une disposition qui n'a rien à voir) doit aussi être courant puisque tous les claviers sur le marché japonais sont vendus avec cette disposition imprimée (notamment mon clavier de portable car je l'ai acheté au Japon). Donc j'imagine bien que ça doit avoir un nombre d'utilisateurs importants.

    J'ai essayé de chercher des stats pour savoir quoi de kana-kanji et de JIS est le plus utilisé, mais je n'ai pas pu trouver. En tous les cas, je ne doute pas que Thumb-Shift soit encore utilisé, notamment dans les milieux de l'écriture, et en lisant Wikipédia, j'ai l'impression que c'est un peu la version "ergonomique" pour taper le Japonais (au même titre que bépo pour le français ou dvorak pour l'anglais?). Mais je ne crois pas que ce soit super répandu non plus, en tous cas dans le grand public.

    Quant au coréen, ils ont une disposition super intéressante aussi. Leur méthode d'entrée est très similaire au kana-kanji japonais, ce qui veut dire que c'est pas forcément efficace au niveau nombre de touches à taper (comme on lit sur Wikipédia pour expliquer l'attrait de Thumb-Shift notamment), par contre ils ont choisi de ne pas utiliser la disposition qwerty comme base, et ça change tout. Le clavier est en gros séparé des "consonnes" à gauche et des "voyelles" à droite. Comme leur système d'écriture est syllabique (comme le japonais), mais surtout qu'il est basé sur l'association de ces consonnes et voyelles (en gros alors que le japonais a des kanas syllabiques totalement différent "visuellement" les uns des autres, même lorsque les sons consonantique/voyelle sont les même, chaque caractère coréen est lui-même formé de 2 sous-caractères visuels — consonnes et voyelles — au moins. Notons qu'ils ont aussi la consonne sans son: 'ㅇ'), on se retrouve à taper quasiment systématiquement main gauche-droite-gauche-droite… C'est pas du 100% mais ça reste très bon.
    C'est tout de même l'un des principes derrière dvorak/bépo (utiliser alternativement les 2 mains au possible) donc je trouve ça assez cool de voir un pays dont le clavier officiel suit cette logique (plutôt que tenter de s'accrocher au qwerty ou un dérivé proche).
    Par contre je ne sais pas si statistiquement les lettres sont parfaitement bien placés pour utiliser principalement les doigts forts et bouger le moins possible les mains, et s'il y a eu des études pour ce faire, mais j'en ai bien l'impression. Clairement (enfin… basé sur mon impression, pas sur des statistiques réelles) on retrouve les caractères les plus courants sur la ligne centrale et sous les doigts. Et ils ont aussi regroupés des caractères par types. Par exemple certaines consonnes et voyelles sont formées à partir d'un autre en rajoutant une barre. Ainsi hjk sont mappés sur: ㅗ(o)ㅓ(eo)ㅏ(a), et juste au dessus, yui est mappé: ㅛ(yo)ㅕ(yeo)ㅑ(ya). On voit tout de suite une logique rendant la disposition évidente et surtout simple.
    Alors soyons clair, je ne saurais affirmer que la disposition coréenne est parfaite, mais clairement c'est un très bon élève quand on voit les aberrations qu'on se traîne depuis des dizaines d'années dans nos pays.

    Bien sûr, c'est peut-être légèrement hors sujet car je ne parle pas de clavier "physique" ergonomique. Mais les méthodes d'entrée m'intéressent beaucoup et ça fait aussi partie de l'ergonomie, n'est-ce pas? :-)

    Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

    • [^] # Re: Japonais et coréen

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Comme leur système d'écriture est syllabique (comme le japonais),

      Euh, non.
      Le japonais est relativement syllabique: chaque caractere correspond a une syllabe, a l'exception d'un qui est le phoneme "n".
      Le coreen, lui, est alphabetique, comme le francais et l'anglais. La difference, c'est qu'ils ne l'ecrivent pas lineairement. Les lettres peuvent aussi s'assembler au dessus ou dessous les unes des autres. C'est tout.

      • [^] # Re: Japonais et coréen

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Oui tu as raison, et c'est ce que j'ai écrit puisque je parle de consonnes et voyelles (donc un alphabet). Simplement du point de vue "stockage" des textes, donc des codages de caractères, c'est un système tout à fait syllabique. 안 est un unique caractère, même s'il est en effet assemblé de ㅇ, ㅏ et ㄴ (ceux-ci existent aussi en tant que caractères informatiques mais ne sont quasi jamais utilisé dans un texte final). Du point de vue informatique, c'est donc un système d'écriture complètement syllabique, même s'il passe par des phases alphabétiques lors de l'entrée des caractères.

        En outre, la base même de l'orthographe coréenne est que chaque mot doit être composé de syllabes complètes uniquement (au minimum 1 consonne et 1 voyelle). Et de ce point de vue là, le système d'écriture coréen est complètement syllabique (cette fois d'un point non-informatique, mais par leurs règles orthographiques).

        Donc oui, tu as raison, ils ont un alphabet, et pas un syllabaire. Mais cela n'empêche pas leur système d'écriture d'être profondément syllabique sous de très nombreux aspects.

        Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

      • [^] # Re: Japonais et coréen

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Pour pinailler: en japonais, chaque symbole correspond à une more. Attention, le nombre de mores d’un texte n’est pas égal au nombre de caractères à cause des «petits caractères». Par exemple, き (ki) et よ (yo) font chacun une more, mais l’assemblage きょ (kyo) fait bien une more et non deux. Cela dit, le redoublement de consonnes, par exemple っこ (kko), avec son petit つ, compte bien deux mores.

        Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

  • # Clavier à projection

    Posté par . Évalué à 2.

    https://www.youtube.com/watch?v=g0qARDGJj1w

    ainsi tu pourras taper sur ton bureau, ton chien, ton capot, ton trottoir etc.

  • # Et celui là ?

    Posté par . Évalué à 1.

    • [^] # Re: Et celui là ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Pas donné, mais clairement très très bon esprit. À ce prix-là, je préfère clairement ce que promet UHK à ce que donne Typematrix. Merci pour le lien :)

    • [^] # Re: Et celui là ?

      Posté par . Évalué à 1.

      En précommande (expédition en mars 2017) depuis l'Europe, et testé par personne à par ses créateurs. Un peu difficile à recommander.
      J'avoue que je l'ai quand même précommandé depuis un an avec des Cherry MX clear, l'accessoire trackball et le groupe de trois touches en plus :D

  • # Brevets

    Posté par . Évalué à 1.

    Dans les brevets il y a toujours des inventions original. https://patents.google.com/?q=keyboard&q=computer&q=ergonomic
    Beaucoup de brevets n'ont jamais aboutie à un produit commercial et certains sont abandonnés par leur auteurs donc leur invention tombe dans le domaine public.

    • [^] # Re: Brevets

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Merci, je n'avais pas pensé à ce genre de recherches de brevets.

      A savoir également : de nombreux brevets sur les périphériques d'entrée ont plus de 25 ans et peuvent pourtant rester d'actualité. Je pense au datahand qui va bientôt les atteindre…

      • [^] # Re: Brevets

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Sauf que 25 ans est la date limite maximale de la validité d'un brevet. Ensuite, c'est du domaine public.

        • [^] # Re: Brevets

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Justement, après, ça tombe dans le domaine public et on peut l'utiliser. C'est le (petit) avantage des brevets.

          • [^] # Re: Brevets

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            C'est le (petit) avantage des brevets.

            Ce n'est clairement pas un petit avantage, c'est au contraire le point clé des brevets.
            Il faut voir le brevet comme suit :

            • L'État s'engage sur une période donnée (maximum 25 ans) à accorder un monopole exclusif sur une invention à son dépositaire ;1
            • Le dépositaire du brevet doit en contre partie donner toutes les instructions nécessaires à la mise en œuvre dudit brevet pour que quand cela tombe dans le domaine public, la technologie soit exploitable par tous.

            Le brevet est donc une arme contre les entreprises ou inventeurs qui gardent des secrets indéfiniment et qui finissent même par disparaître.
            C'est donc un système gagnant-gagnant. Et je ne suis pas convaincu que la partie domaine public soit négligeable, au contraire.


            1. Selon les États, il y a pas mal de différences sur ce point. Typiquement en France, il y a je crois une période de 10 ans allouée de base, et si l'inventeur n'en a pas fait une mise en œuvre cela tombe dans le domaine public dès les 10 ans pour éviter de bloquer une technologie. De même, aux USA notamment, certaines technologies notamment de télécom étant considérées comme fondamentales, le brevet n'est pas un monopole exclusif, le détenteur du brevet doit vendre sa licence d'exploitation à sa concurrence à un prix raisonnable. Pour la même raison de ne pas bloquer l'innovation technologique.  

            • [^] # Re: Brevets

              Posté par . Évalué à 5.

              Une fois descendu du nuage des Bisounours, les brevets, c'est:
              -un moyen d'empêcher les concurrents de faire comme toi
              -un moyen d'empêcher quiconque d'implémenter des solutions alternatives à la tienne
              -une arme atomique contre tout le monde via le volume (si je déclare que tu violes 500 brevets à moi, on est parti pour des années de procédures à grands frais… même si on sait tous les 2 que mes accusations sont bidons!!)

              Et si je veux, 23ans après le brevet original, je dépose une toute petite amélioration devenue évidente avec les progrès techo… Et on recommence!

              • [^] # Re: Brevets

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                -un moyen d'empêcher les concurrents de faire comme toi

                Bah oui, par définition, je ne le nie pas.

                -un moyen d'empêcher quiconque d'implémenter des solutions alternatives à la tienne

                Non.
                Un brevet protège justement une implémentation de la fonctionnalité, mais pas la fonctionnalité elle-même (du moins à l'international, certains pays peuvent être moins regardant notamment pour les brevets logiciels).

                Tu peux donc faire un lave-linge révolutionnaire en utilisant d'autres techniques que celles brevetées actuellement par exemple.

                -une arme atomique contre tout le monde via le volume (si je déclare que tu violes 500 brevets à moi, on est parti pour des années de procédures à grands frais… même si on sait tous les 2 que mes accusations sont bidons!!)

                Si les accusations sont bidons, la plaignante va perdre et payer les frais de procédure. Je ne vois pas ce que tu veux dire.
                Et ce n'est pas spécifique aux brevets, des procès intentés sans fondement juridiques cela n'est pas lié aux brevets.

                Et si je veux, 23ans après le brevet original, je dépose une toute petite amélioration devenue évidente avec les progrès techo… Et on recommence!

                Un brevet pour être valable ne doit pas être évident pour quelqu'un qui est à jour dans l'état de l'art justement.
                Bien entendu, les Offices du brevets nationaux ne font pas toujours les vérifications nécessaires. Mais dans ce cas il suffit de mettre cet organisme dans la boucle judiciaire pour faire invalider les brevets et sanctionner l'organisme pour mauvaises pratiques.

                • [^] # Re: Brevets

                  Posté par . Évalué à 8.

                  Non.
                  Un brevet protège justement une implémentation de la fonctionnalité, mais pas la fonctionnalité elle-même (du moins à l'international, certains pays peuvent être moins regardant notamment pour les brevets logiciels).

                  Tu me comprends mal: j'ai déjà moi-même lu et déposé des brevets sans aucune intention de ma boite de jamais les implémenter justement pour bloquer les implémentations alternatives qu'on estimait compétitives.
                  Et oui!
                  Bon, en vrai, j'espérais secrètement les implémenter un jour, mais par exemple, j'ai empêché mon employeur actuel de proposer une solution qui n'existe pas sur le marché, en ayant bien fait mon travail pour ma précédente boite: bloquer les autres routes qui mènent à destination!

                  Si les accusations sont bidons, la plaignante va perdre et payer les frais de procédure. Je ne vois pas ce que tu veux dire.
                  Et ce n'est pas spécifique aux brevets, des procès intentés sans fondement juridiques cela n'est pas lié aux brevets.

                  Si tu es une grosse boite qui attaque une petite boite, la stratégie c'est que la petite boite aura jeté l'éponge ou mis la clé sous la porte avant que la décision soit rendue.

                  Un brevet pour être valable ne doit pas être évident pour quelqu'un qui est à jour dans l'état de l'art justement.

                  Ouaip ben quand tu vois le niveau de certains relecteurs (je précise que je n'ai jamais dealé qu'avec l'USPTO), être à jour dans l'état de l'art, c'est pas mal vague.

                  Bien entendu, les Offices du brevets nationaux ne font pas toujours les vérifications nécessaires. Mais dans ce cas il suffit de mettre cet organisme dans la boucle judiciaire pour faire invalider les brevets et sanctionner l'organisme pour mauvaises pratiques.

                  Il faut des années de procédure pour faire invalider un brevet, et la notion d'évidence pour un expert est l'angle d'attaque qui a le moins de chance de passer.

                  • [^] # Re: Brevets

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Tu me comprends mal: j'ai déjà moi-même lu et déposé des brevets sans aucune intention de ma boite de jamais les implémenter justement pour bloquer les implémentations alternatives qu'on estimait compétitives.

                    En France, un brevet qui en 10 ans n'a pas été mis en œuvre devient caduque, avant les 25 ans habituels afin d'éviter ce phénomène.

                    Si tu es une grosse boite qui attaque une petite boite, la stratégie c'est que la petite boite aura jeté l'éponge ou mis la clé sous la porte avant que la décision soit rendue.

                    Cela concerne potentiellement n'importe quelle décision juridique ou de propriété intellectuelle. Ce n'est pas nouveau et pas lié spécifiquement aux brevets.

                    Il faut des années de procédure pour faire invalider un brevet, et la notion d'évidence pour un expert est l'angle d'attaque qui a le moins de chance de passer.

                    Toujours est-il que c'est possible. Comme beaucoup de choses, cela n'est pas pour autant simple, automatique ou rapide à obtenir. Ce n'est pas le sens de mon propos…

                    • [^] # Re: Brevets

                      Posté par . Évalué à 3.

                      En France, un brevet qui en 10 ans n'a pas été mis en œuvre devient caduque, avant les 25 ans habituels afin d'éviter ce phénomène.

                      10 ans aujourd'hui c'est très long.

                      Cela concerne potentiellement n'importe quelle décision juridique ou de propriété intellectuelle. Ce n'est pas nouveau et pas lié spécifiquement aux brevets.

                      On a un vrai problème avec la PI en générale, il est absurde de protéger un même type d’œuvre selon des durée variable, et encore plus sur des durée qui dépasse le siècle.

                      Toujours est-il que c'est possible.

                      Oui et selon les juridictions tu n'auras pas les même chance. Aux US par exemples les procès en violation de brevets se font toujours dans les mêmes états…

                      Typiquement le brevet pour glisser pour déverrouiller considéré comme innovent n'aurais, à mon sens jamais dû être reconnu.

                      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                      • [^] # Re: Brevets

                        Posté par . Évalué à 2.

                        10 ans aujourd'hui c'est très long.

                        Ouép. Mais, même aujourd'hui (et on peut raisonnablement se projeter assez loin dans le futur, aussi), ça reste 2,5x plus court que 25.

                      • [^] # Re: Brevets

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        10 ans aujourd'hui c'est très long.

                        Dans certains secteurs d'activité oui, dans d'autres pas du tout.
                        Tu sembles oublier que souvent, lors du dépôt de brevet il est rare que le dépositaire soit capable de mettre son brevet directement en application. Car il faut probablement du financement, du matériel et du savoir faire pour mettre cela en œuvre. Il faut aussi du temps pour peaufiner le produit, pour peaufiner les processus ou réaliser des certifications. Et 10 ans ça peut être nécessaire pour cela.

                        On a un vrai problème avec la PI en générale, il est absurde de protéger un même type d’œuvre selon des durée variable, et encore plus sur des durée qui dépasse le siècle.

                        Je ne vois pas le rapport.
                        La durée de vie de la PI d'une chanson par exemple est relativement simple dans pas mal de pays, la France a une liste de clauses impressionnante pour allonger la durée de base mais cela n'est pas le principal problème. Le principal problème réside plus dans la durée finale de protection.

                        Oui et selon les juridictions tu n'auras pas les même chance. Aux US par exemples les procès en violation de brevets se font toujours dans les mêmes états…

                        Et en Chine bonne chance pour faire valoir tes droits par rapport à une entreprise locale.
                        C'est évident que les brevets reposent sur la justice pour fonctionner et que la qualité du système judiciaire est important. Mais cela n'est pas spécifique aux brevets, c'est valable pour l'ensemble du droit.

                        • [^] # Re: Brevets

                          Posté par . Évalué à 4.

                          La durée de vie de la PI d'une chanson par exemple est relativement simple dans pas mal de pays, la France a une liste de clauses impressionnante pour allonger la durée de base mais cela n'est pas le principal problème.

                          Non, le base de ma critique est qu'une chanson a une durée variable de protection dès l'origine. Si un "artiste" fait une chanson à 10 ans et qu'il crève à 90 ans, on a une durée de protection de 150 ans. Si le même artiste fait une chanson la veille de sa mort elle sera protégée 'que' 70 ans; je ne parle même pas des compositions à plusieurs qui sont un casse tête, selon la représentation, l'auteur de paroles, l'interprétation…

                          Bref une œuvre devrait être protégée pour une durée fixe à partir du jour où c'est disponible au public, ensuite on pourra causer de la durée démesurée de la protection.

                          C'est évident que les brevets reposent sur la justice pour fonctionner et que la qualité du système judiciaire est important.

                          Non encore une fois, le système judiciaire peut être noyé sous les demandes; si une société en attaque une autre pour violation de brevet, qu'elle en pose 5000 sur la table, tous doivent être examinés, ça prends du temps, et de l'argent.

                          Ensuite on passe en appel, puis pour certains cas, encore au dessus.

                          Quand tu as une grosse boite, tu as des avocats à plein temps, quand tu es petit tu mets la clé sous la porte.

                          Il faut que le maintient de protection de brevet coûte au dépositaire. 10€ la première année, 20€ la deuxième 40€ la troisième, et ainsi de suite; ou tout autre solution qui fait que maintenir un brevet coûte des sous.

                          Il faut aussi faire payer des amendes pour les dépôts abusifs.

                          Le top 10 des brevets 2015 rien qu'aux US

                          • IBM 7,355
                          • Samsung 5,072
                          • Canon 4,134
                          • Qualcomm 2,900
                          • Google 2,835
                          • Toshiba 2,627
                          • Sony 2,455
                          • LG Electronics 2,242
                          • Intel 2,048
                          • Microsoft 1,956

                          Comment veux tu qu'une boite puisse innover si elle doit se farcir les brevets (33k sur un an, 92/jour) rédigés le plus souvent dans un jargon incompréhensible et vague.

                          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                  • [^] # Re: Brevets

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Pour ma part je fabrique des enceintes audio me basant sur un brevet déposé dans les années 2000 et abandonné en 2007. Les brevets ont eu un apport positif pour moi et je vais essayer d’en donner quelques avantages:

                    • La durée de vie des brevets peut être plus courte que 20 ans. Les inventeurs doivent payer des frais de maintien au bout de 3.5, 7.5 et 11.5 ans, s’ils ne le font pas le brevet tombe dans le domaine public. C’est souvent le cas avec les inventeurs indépendants qui déposent un brevet dans le but de le vendre à une grande entreprise, s’il n’arrivent pas, ils l'abandonne.
                    • Les brevets décrivent en détails l’invention, ça évite de devoir acheter le produit et de le démonter pour faire de la rétro-ingénierie.
                    • Certains brevets propose une bonne idée, mais une méthode de fabrication trop spécifique donc facile à contourner.
                    • Certains brevets sont une très bonne source de documentation, supérieur à ce que l’on peut trouver sur internet voir même dans la littérature spécialisée.
                    • Un brevet de plus de 20 ans peut encore être exploité, internet a beaucoup changé la donne, avant beaucoup d’inventions restaient au placard car le marché était trop restreint et incertain. Aujourd’hui c’est beaucoup plus facile de cibler un marché de niche et de commercialiser une invention atypique.

                    Après bien sûr, ça dépend des domaines, en audio, le vintage se vends toujours bien et c’est possible de recycler un vieux brevet. En informatique et dans les technologie de pointe c’est une autre histoire.

                    • [^] # Re: Brevets

                      Posté par . Évalué à 1.

                      J'en connais qui n'ont pas voulu déposer de brevet pour ne pas divulguer leur techno. C'est dans le secteur les piles à combustible.

                      • [^] # Re: Brevets

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Pas que:
                        Dans ma boite actuelle, quand tu remplis le formulaire pour soumettre ton idée, il il y a une case "comment détecter l'utilisation par un concurrent?".
                        Si tu ne peux pas, on préfère garder le tout secret.
                        Je travaille dans les semiconducteurs.

  • # PC122 / 5250

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Pour ceux qui pensent qu'un clavier normal n'a pas assez de touches:

    http://www.pckeyboard.com/page/product/UB40B5A

    On peut ausi ajouter des pédales vendues par Kinesis, que l'on peut utiliser pour control et alt, ce qui améliore grandement l'ergonomie pour les utilisateurs d'emacs.

    • [^] # Re: PC122 / 5250

      Posté par . Évalué à 1.

      J'utilise au taf un model M qui a à peu près cette tronche, mais en version azerty et tous les marquages en français :)
      Trouvé dans la rue à Paris. Magique.

  • # Un vieux clavier Apple : Apple Adjustable Keyobard ?

    Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 31/12/16 à 11:41.

    Je l'ai vu en vrai mais je n'ai pas eu l'intelligence de le conserver, il a finit à la poubelle.

    Apple Adjustable Keyboard
    Apple Adjustable Keyobard

    un usage récent :
    https://www.portableone.com/Tech-News/Apple-s-Adjustable-Keyboard-makes-it-for-an-odd-but-cool-iPad-keyboard

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.