Journal UEFI, je chie ton nom

Posté par . Licence CC by-sa
41
28
août
2014

Bonjour à tous,

l'UEFI, remplaçant du vénérable BIOS, on en a déjà parlé sur linuxfr ici ou icientre autre, notamment à cause du fameux secure boot. S'il n'y avait que ça, on pourrait vivre avec mais malheureusement même si en théorie l'UEFI c'est joli tout plein dans la pratique les implémentation sont encore plus chiatiques que pour l'ACPI comme j'ai pu le constater.

Pour situer le contexte, j'ai un portable (HP Pavilion 17) équipé de ce fameux boot new-generation-trop-de-la-balle. Contre toute attente, le passage de Windows 8.1 à Linux ne pose pas de problème. Il suffit de désactiver le secure boot dans le biosuefi et ça roule. Disque au format GPT, partition efi + partitions classiques, grub-efi, ça boot correctement, nickel.

Là où ça se complique, c'est quand Windows entre dans la danse. Sur mes autres machines, je n'ai pas de Windows mais ayant un lecteur bluray et souhaitant en profiter vu le bordel avec les clés de déchiffrement, etc, le plus simple m'a semblé de mettre un Windows dans un coin du disque avec un logiciel possédant une clé de lecture.

Première chose curieuse, le DVD de Windows 7 est sensé pouvoir booter en mode classique ou UEFI. Dans la config UEFI (qui est assez dépouillée, c'est un portable), il y a une option "Legacy boot" Enabled/Disabled. En mode non legacy, il y a une liste de choix pour l'ordre de boot et en mode legacy il y a 2 listes de choix: une pour le boot UEFI et une pour le boot MBR. C'est déjà assez louche. En gros on ne peut pas désactiver totalement le mode UEFI. C'est soit UEFI/MBR soit UEFI seul. Soit…

En mode UEFI seul, le DVD ne boot pas ! Même en passant par le choix manuel du périphérique de boot (F9), le DVD n'est pas proposé. En mode classique ça boot mais l'installeur démarre en mode classique et dès qu'il voit un disque en GPT, il dit qu'il ne sait pas gérer ça. Visiblement le problème est assez courant et l'alternative est de créer une clé USB bootable UEFI (et uniquement UEFI pour qu'il ne tente pas de booter en mode classique) de Windows. Là, ça marche, installation. J'ai cru être tiré d'affaire. Erreur.

Forcément au redémarrage, Windows s'est mis en système par défaut, on a l'habitude. Il est possible de passer par le menu de boot UEFI (F9) et de choisir Linux. Une réinstallation de grub-efi ne change rien. Je m'y attendais puisque grub n'a pas bougé, c'est juste qu'il n'est pas le choix par défaut.

C'est au niveau de l'ordre UEFI que ça merde. Pour ça, il y a l'utilitaire "efibootmgr". Effectivement, dans l'ordre de démarrage Windows est par défaut. Pas de soucis, je change ça, je reboot et… merde c'est encore Windows qui démarre. Je reboot sous Linux: Windows est de nouveau le choix par défaut ! Saloperie !

Je me dis que soit le changement n'a pas été appliqué soit Windows l'a rechangé. Je rechange, je reboot et je ne laisse pas démarrer Windows, je choisi Linux dans le menu UEFI. Même chose: L'ordre de boot est revenu comme avant. Ce n'est donc pas Windows qui l'a changé puisqu'il n'a pas démarré. Le changement n'aurait donc pas été appliqué (?).

Je tente un autre truc: Je désactive l'entrée Windows dans le menu de boot. Au redémarrage, non seulement il est revenu mais maintenant j'ai 2 entrées pour Windows dans la liste des options UEFI !! Donc il y bien eu un changement, puis quelque chose a tenté de rechanger et a fait n'importe quoi.

Après quelque recherches, il s'avère que ce n'est pas un cas isolé. Les implémentations UEFI semblent plus folkloriques les unes que les autres. J'ai trouvé le cas d'un portable Sony avec un UEFI du même éditeur (Insyde) dont les symptôme correspondent et dont le fonctionnement a été confirmé par le fabricant. Et là c'est tellement à se rouler dans ses propres déjections grand qu'il faut être bien assis avant de lire ça:

Au demarrage si cette endouillerie de crisse de marde trouve un truc qui ressemble à un boot Windows sur la partition efi il le se contrefout de tout le reste, il le met par défaut et boot là dessus

Il paraît que c'est une "sécurité" (décidément à chaque fois que j'entends ce mot dans la bouche d'un industriel je sens l'entubage) au cas ou des utilisateurs feraient de conneries !!!!!! Ce n'est pas désactivable. Et comment on fait pour un multi boot ? "Nous ne supportons pas ce type de configuration"

AAAAAAAAaaaaaAAAAaaaarrrrggggg!!!!!!

A quoi ça sert de faire une norme qui prévoie justement le multi boot de base contrairement au bios qui était très con mais qui faisait ce qu'on lui demandait, lui, si c'est pour pourrir le truc ensuite ?

Après avoir repris mes esprits, j'ai cherché des solutions. J'ai tenté un renommage du boot Windows (genre \EFI\WTF à la place de \EFI\Microsoft) et ajouter avec efibootmgr une entrée tapant la dessus. Ca boot presque sauf que Windows se plaint de ne pas trouver ses petits et se petit-suicide au démarrage. J'ai pensé aussi a une feinte du genre 2 partition EFI: Une vraie avec seulement Linux/Grub et une 2e à chainloader avec Windows uniquement mais je ne suis pas sûr que ça marche.

Avec tout ça le plus simple semble de faire un backup des partitions Linux (sans la partition efi), reformater le disque en MBR, restaurer les partitions, installer grub-pc à la place de grub-efi, corriger si besoin les ids des partitions (il y en aura une en moins) et installer Windows en mode MBR. Ou laisser tomber et virer ce Windows.

Mais avant tout, je vais commencer par signaler à HP à quel point il font de la merde. Si vous aussi vous êtes tombé sur un UEFI foireux, n'hésitez pas à en faire de même.

  • # Facile d'accuser n'importe quoi.

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Mon voisin a créé un logiciel qui fait de l'IP, mais ça merde, ça ne marche pas du tout, donc IP c'est de la merde.
    Pour être plus clair, tu accuses UEFI en décrivant une impléméntation d'UEFI.
    A mettre dans la même case que "Gnome a choisit de dépendre de systemd, donc les développeurs de systemd sont des salauds qui m'imposent systemd si je veux utiliser Gnome"

    • [^] # Re: Facile d'accuser n'importe quoi.

      Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 28/08/14 à 13:10.

      +1.

      Il y a beaucoup de BIOS pourris, comme il y a beaucoup d'UEFI pourris.

      J'ai vu des BIOS pour lesquels le seul choix de booter sur le disque dur était le premier disque dur maitre. Enfin je crois, vu que c'était marqué "C: only".

      J'ai vu des BIOS ne pas accepter plus de 512 Mo de RAM, alors que la limite en 32 bits c'est 4 Go.

      J'ai vu des BIOS tatoués (Windows sinon rien).

      j'ai vu des BIOS avec une ACPI merdique/inutilisable.

      Etc…

      Heureusement, parfois le BIOS/UEFI n'a pas été écrit avec les pieds. Sur mon portable (ASUS N56VV), l'UEFI n'a aucun des problèmes décrits, et le multiboot/démarrer sur un DVD linux/whatever est très bien pris en charge.

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

      • [^] # Re: Facile d'accuser n'importe quoi.

        Posté par . Évalué à 7.

        Heureusement, parfois le BIOS/UEFI n'a pas été écrit avec les pieds. Sur mon portable (ASUS N56VV), l'UEFI n'a aucun des problèmes décrits, et le multiboot/démarrer sur un DVD linux/whatever est très bien pris en charge.

        Tu es certain qu'il marche vraiment ? Pour l'instant je n'en ai vu aucun qui n'ait pas de soucis. Les problèmes que j'ai vu:
        * Impossible de lire dans des dossiers (Asrock)
        * Parfois les noms de plus de 8 caractères ne sont pas reconnus (Asrock)
        * Parfois il n'y a pas de place pour ajouter des variables efi (Asrock)
        * L'entrée Windows boot manager disparait parfois lorsqu'on l'utilise
        * L'ordre de boot est ignorée en mode automatique, bootx64.efi est utilisé (Samsung)

        Et sinon pourquoi utiliser grub-efi ? Quel est son intérêt par rapport à l'EFI stub ?

        • [^] # Re: Facile d'accuser n'importe quoi.

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Et sinon pourquoi utiliser grub-efi ? Quel est son intérêt par rapport à l'EFI stub ?

          De ce que j'en ai compris : lors de la mise à jour de noyau, grub est mis à jour pour déclarer le nouveau (et il reste possible de booter sur le précédent). Avec l'EFI stub il y aurait une autre déclaration à faire pour avoir plus d'un noyau…

        • [^] # Re: Facile d'accuser n'importe quoi.

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Et sinon pourquoi utiliser grub-efi ? Quel est son intérêt par rapport à l'EFI stub ?

          Le même que l'intérêt de GRUB ou de Lilo par rapport au démarrage direct sur le noyau avec une disquette, à une époque. GRUB permet de choisir le noyau à démarrer par exemple, et pas mal d'autres choses. C'est puissant, GRUB.

          Également, GRUB doit être installé une fois, enfin, une fois par mise à jour de GRUB, puis configuré pour chaque nouveau noyau. Alors que le noyau version démarrable directement en EFI, ça doit être installé à chaque mise à jour du noyau.

          • [^] # Re: Facile d'accuser n'importe quoi.

            Posté par . Évalué à 7.

            J'utilise depuis des années un noyau démarrable directement par EFI, j'ai un script qui lance la bonne commande magique efibootmgr dans mon installkernel.
            Je peux donc choisir dans l'EFI lequel des noyaux je démarre.
            En effet le noyau doit être installé pour chaque mise à jour du noyau, mais je peux difficilement faire autrement. la configuration EFI ajoute la nouvelle entrée et ne modifie pas les précédentes.

            Ce que je vois c'est qu'on a l'EFI qui permet de choisir ce que l'on démarre, qui lance grub, qui permet de choisir ce qu'on démarre, qui charge le noyau.

            L'EFI permet aussi de démarrer un shell, ce n'est pas la peine que le chargeur de démarrage fasse aussi le café comme c'est le cas de GRUB2.
            Les implémentations ne sont pas actuellement acceptables, mais le principe lui-même est nettement meilleur que celui des anciens chargeurs de démarrage. Le firmware fournit une interface pour ajouter ou enlever des OS, pas la peine d'aller découvrir les autres potentiellement installés et se battre pour avoir la priorité sur les autres.

            • [^] # Re: Facile d'accuser n'importe quoi.

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              Si les gestionnaires de démarrage UEFI fonctionnaient bien, si les implémentations d'UEFI fournies sur les ordinateurs fournissaient toutes un shell, et si ce shell était quelque chose de bien pensé, en effet, GRUB serait tout à fait inutile.

              Seulement, aucune de ces conditions n'est respectée. Les implémentations d'UEFI sont très souvent sévèrement boguées, au point par exemple de parfois cesser d'accepter des modifications de variable après un certain nombre par exemple : il devient alors impossible de modifier les entrées de démarrage. Mieux vaut donc éviter de trop souvent les éditer : GRUB permet cela puisqu'il se configure hors de l'UEFI.

              Les implémentations d'UEFI que j'ai vu ne fournissent jamais de shell, mais fournissent un moyen d'en lancer un si on l'a installé soi-même, ce qui est totalement crétin, soit dit en passant.

              Enfin, les shell UEFI est un truc conçu de façon à être moderne, mais avec une vision Intel de la modernité : ils ont notamment visiblement pensé que le modèle à imiter était MS-DOS (!), c'est pourquoi ce shell utilise des \ et des sortes de lettres de lecteurs…

              Bref, personnellement, je préfère largement avoir un bon GRUB.

              • [^] # Re: Facile d'accuser n'importe quoi.

                Posté par . Évalué à 8.

                Les implémentations d'UEFI sont très souvent sévèrement boguées

                Mention spéciale à samsung et le bricage de machines suite à la déclaration de variables trop longues \o/

              • [^] # Re: Facile d'accuser n'importe quoi.

                Posté par . Évalué à 4.

                Personnellement, je ne connais l'EFI que via les systèmes HP Itanium (Superdomes, lames ia64, etc …). Ces implémentations n'étaient pas trop mauvaises, mais avec un inconvénient de taille : trop calqué sur MSDOS. Je préfère largement l'Openboot des Sun (et des Macs PowerPC) : un peu étrange pour qui n'a pas l'habitude, mais beaucoup plus "hackables".

      • [^] # Re: Facile d'accuser n'importe quoi.

        Posté par . Évalué à 6.

        J'ai vu des BIOS ne pas accepter plus de 512 Mo de RAM, alors que la limite en 32 bits c'est 4 Go.

        C'est techniquement faux. Oui, la limite à 32 bits est 4Go. Cependant, il y a pas mal de machines (notamment jusqu'aux core duo inclus) qui ont des limites hardware beaucoup plus basses (comme par exemple celui-ci). Donc oui, 232 ça fait bien 4Go, mais ils ne sont pas capables de l'adresser. Ensuite, il y avait aussi souvent des restrictions sur ces machines sur ce qu'on pouvait brancher genre 2x1Go, ça passe, mais 1x2Go non, aussi pour des raisons bas niveau.

        • [^] # Re: Facile d'accuser n'importe quoi.

          Posté par (page perso) . Évalué à -3. Dernière modification le 28/08/14 à 18:13.

          Donc oui, 232 ça fait bien 4Go, mais ils ne sont pas capables de l'adresser.

          Il y a tout de même des bidouilles, pour permettre :

          • au noyau d'adresser plus de 4 Gio de mémoire (PAE), mais en laissant un plafond à 4 Gio par processus ;
          • aux processus d'adresser plus de 4 Gio, en retournant à la segmentation je crois.
          • [^] # Re: Facile d'accuser n'importe quoi.

            Posté par . Évalué à 10.

            Oui, mais ce n'est le cas ici. On parle de machines qui sont physiquement incapables d'adresser plus de 2Go au niveau du chipset. Tu peux faire tout le PAE que tu veux, la machine verra 2Go.

        • [^] # Re: Facile d'accuser n'importe quoi.

          Posté par . Évalué à 2.

          Euh oui, c'est bien ce que je dis, y'a des chipsets pourris à ce niveau (le chipset de l'HP Omnibook XE3-GC qui ne supportait pas plus de 512 Mo, par exemple).

          Après, pouvoir utiliser plus de ~3,2 Go sur 4 (sans PAE), ça se verra jamais non plus, oui.

          "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

          • [^] # Re: Facile d'accuser n'importe quoi.

            Posté par . Évalué à 2.

            Euh oui, c'est bien ce que je dis, y'a des chipsets pourris à ce niveau (le chipset de l'HP Omnibook XE3-GC qui ne supportait pas plus de 512 Mo, par exemple).

            Non. Toi, tu dis dans ce commentaire auquel je réponds que les limitations en questions sont liées au BIOS. Ce qui n'est pas le cas.

            Après, pouvoir utiliser plus de ~3,2 Go sur 4 (sans PAE), ça se verra jamais non plus, oui.

            Oui, certes. Mais c'est quoi le rapport avec le BIOS ?

            • [^] # Re: Facile d'accuser n'importe quoi.

              Posté par . Évalué à 3.

              Tu as raison, abus de langage (et pardon aux mouches au passage).

              "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

      • [^] # Re: Facile d'accuser n'importe quoi.

        Posté par . Évalué à 2.

        "alors que la limite en 32 bits c'est 4 Go."

        C'est archi faux, la limite était le nombre de bit d'adressage géré par le chipset ou le cpu. Par exemple, les premiers atom ne gèrent pas plus de 2Go.

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Facile d'accuser n'importe quoi.

          Posté par . Évalué à 2.

          Old.

          C'est ce qu'on disait hier juste au dessus : http://linuxfr.org/nodes/103119/comments/1557649

          Quant à dire que c'est archi-faux, pas vraiment. C'est juste la différence entre limite théorique, et limite pratique.

          "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

          • [^] # Re: Facile d'accuser n'importe quoi.

            Posté par . Évalué à -1.

            Old.

            Cela change le fait que tu as dis une grosse connerie ?

            La limite n'a rien à avoir avec le BIOS, et la limite théorique, on s'en fout, c'est juste une autre limite technique mais plus haute. A l'image du trou à l'époque entre 700k et 1024k, le support de 3.5Go max par application à cause de l'espace d'adressage du noyau, etc…

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Facile d'accuser n'importe quoi.

              Posté par . Évalué à 3.

              Cela change le fait que tu as dis une grosse connerie ?

              Non, mais on l'a déjà rectifiée hier. A quoi ça sert de se répéter ?
              Ça n'apporte rien de plus.

              "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: Facile d'accuser n'importe quoi.

      Posté par . Évalué à 10.

      Oui, cette implémentation est merdique. En théorie, l'UEFI c'est sensé être une évolution positive.
      Le plus gros problème est que la norme est beaucoup trop permissive. C'est ça le problème: Toutes ces implémentations sont valides parce que la norme n'impose rien.

      Example chez Apple, la partition efi est en HFS+. Effectivement la norme dit que le FAT32 doit être supporté pas que la partition doit être dans ce format. Il n'y a pas de liste de format autorisés. Si on remplace cette partition par une partition FAT32, l'UEFI doit être capable de booter dessus. Par contre je suppose qu'un OS Apple n'appréciera pas. Cette norme est sensé ajouter la gestion du multi boot mais en fait c'est le contraire: Ca ferme cette possibilité. Je peux créer un WTF OS, qui boutera en UEFI via une partition WTF-FS. Les autres OS ne sachant pas le gérer, ils ne pourront pas s'installer. Et si mon WTF OS n'accepte pas de booter autre chose que du WTF-FS, c'est mort.

      C'est un peu différent du cas de l'ACPI. Pour l'ACPI, on a souvent des tables qui sont purement invalides par rapport à la norme. Pour l'UEFI, on peut librement faire des choses infâmes.

      Avec le MBR, c'était simple: Il y a un secteur de boot et le BIOS est sensé exécuter ce qu'il y a dessus. Point final. Après on peut chainloader le gestionnaire que l'on veut, qui peut chainloader des OS, etc. Chaque bout fait une chose et la fait bien. On n'a pas un truc qui fait papa-maman (on n'est pas encore vendredi, trop tôt pour relancer le débat sur le gestionnaire de démarrage dont il ne faut dire le nom) et le fait mal. Et en plus on n'a aucun moyen de modifier ce que les fabricants ont pu mettre la dedans. UEFI étant quasiment un mini OS à lui tout seul, j'ai un peu peur de ce qu'ils vont nous inventer par la suite.

      • [^] # Sauf que les contructeurs n'en ont rien à faire de la norme

        Posté par . Évalué à 10.

        Le plus gros problème est que la norme est beaucoup trop permissive.

        Sauf que les constructeurs n'en ont rien à faire de la norme, ce qui compte pour eux, c'est que ça démarre Windows, point (autre exemple bien connu l'ACPI) ce qui est tout a fait logique d'un point de vue économique.

        En fait, c'est un problème de part de marché, et tant que celle de Linux resteront ridicule, ça ne changera pas. Et c'est pour ça qu'à chaque fois que je lis que "moi je n'en ai rien à faire des PdM Linux", ça me fait rigoler (enfin rigoler jaune)..

        • [^] # Re: Sauf que les contructeurs n'en ont rien à faire de la norme

          Posté par . Évalué à 9.

          Sauf que les constructeurs n'en ont rien à faire de la norme

          En même temps, pour les comprendre, il suffit d'aller regarder la norme en question. La spécification de l'UEFI, comme tous les protocoles, composants, systèmes modernes, bref, comme tout ce qui a une spécification depuis 10 ou 15 ans, c'est plus de 2000 pages rien que pour la partie principale, et autant pour les annexes. C'est-à-dire des normes illisibles par des être humains normaux, des normes (d'énormes !) usines à gaz qui veulent faire le cappuccino mais rarement implémentables correctement dans leur totalité. Ce qu'on appelle souvent ironiquement « designed by comittee » (que ce soit le cas ou non).

        • [^] # Re: Sauf que les contructeurs n'en ont rien à faire de la norme

          Posté par . Évalué à 2.

          En fait, c'est un problème de part de marché, et tant que celle de Linux resteront ridicule, ça ne changera pas. Et c'est pour ça qu'à chaque fois que je lis que "moi je n'en ai rien à faire des PdM Linux", ça me fait rigoler (enfin rigoler jaune)..

          Le problème ici, ce ne sont pas les faibles parts de marché de Linux, mais les fortes parts de marché de Windows. La différence est de taille: tu ne penses qu'à un seul kernel parmi tous ceux qui existent: quid des *BSD ou de ReactOS? (je sais, il en existe bien d'autres, mais j'ai peur de citer des noms de trucs obsolètes… je sais aussi que ReactOS c'est de la vraie alpha qui marche bien pas, mais il reste un kernel non linux dedans :) )

      • [^] # Re: Facile d'accuser n'importe quoi.

        Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 28/08/14 à 22:38.

        hmm l'efi d'apple n'est pas un uefi comme sur les autres pc il me semble…

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Unified_Extensible_Firmware_Interface#Syst.C3.A8mes_d.27exploitation

        c'est quoi l'autre gestionnaire de démarrage ?

      • [^] # Re: Facile d'accuser n'importe quoi.

        Posté par . Évalué à 0.

        En EFI on peut spécifier sur quelle partition est l'application à démarrer. Je peux donc avoir WTF-OS qui utilise une partition WTF-FS pour placer son noyau/chargeur de démarrage. Si l'EFI sait lire la partition, tant mieux.
        Maintenant je veux installer mon OS sur ce même ordinateur, d'après la norme je n'ai qu'a créer une partition FAT et définir une nouvelle variable qui référence mon chargeur de démarrage.

    • [^] # Je suis heureux

      Posté par (page perso) . Évalué à -10.

      Évalué à -1 (+31/-34)

      Diviser autant, de manière assée équilibrée (+/-10% suivant le moment de la journée) sur un truc sensé être factuel (être pertinent ou inutile, c'est quand même pas être d'accord ou détester?), c'est excellent!
      Merci de la démonstration de la contradiction.

      • [^] # Re: Je suis heureux

        Posté par . Évalué à 10.

        Ton commentaire devait être pertinutil ou inutinent !

      • [^] # Re: Je suis heureux

        Posté par . Évalué à 8.

        En fait ça dépends pour répondre à ton commentaire, est ce que la norme permet de faire de la merde, ou l'implémentation qui merde.

        Dans le cas où c'est la norme qui permet de faire de la merde, ton commentaire est totalement inutile, dans le cas où c'est l'implémentation alors il est pertinent. Nous avons donc deux écoles; je suppose que ceux qui ont pertinenté ou inutilé ont une connaissance suffisante pour voter.

        PS : de mon point de vue un norme qui permet de faire de la merde est merdique et c'est bien sur celle là qu'il faut taper et non les implémentations qui respectent la norme. Par contre n'ayant pas envie de me pencher sur le sujet je garde mes votes pour demain ;)

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: Je suis heureux

        Posté par . Évalué à 2.

        (+/-10% suivant le moment de la journée)

        Rassures-toi, cela n'arrivera pas au message auquel je répond actuellement.

        Sinon, quelqu'un ici fait vraiment attention aux scores? Je veux dire, pour autre chose que pour le fun?

        • [^] # Re: Je suis heureux

          Posté par . Évalué à 3.

          Sinon, quelqu'un ici fait vraiment attention aux scores?

          J'utilise le filtrage à 0, donc les messages négatifs sont repliés par défaut.

  • # Retour en bios

    Posté par . Évalué à 2.

    Tu n'as pas la possibilité de fonctionner en bios ? A l'ancienne ?
    Sur beaucoup de machines l'UEFI cohabite avec un bios. C'est probablement le "legacy" dont tu parles.

    • [^] # Re: Retour en bios

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      C'est exactement ce qu'il a fait :

      Avec tout ça le plus simple semble de faire un backup des partitions Linux (sans la partition efi), reformater le disque en MBR, restaurer les partitions, installer grub-pc à la place de grub-efi, corriger si besoin les ids des partitions (il y en aura une en moins) et installer Windows en mode MBR.

      • [^] # Re: Retour en bios

        Posté par . Évalué à 10.

        En passant, quels sont les avantages réels de l'UEFI ?

        J'ai du mal à faire la part entre le marketing et le réel.

        En vrac j'ai trouvé :
        - gestion des disques > 2 To avec GPT
        - architecture indépendante du CPU
        - pilote indépendant du CPU
        - environnement pre-OS flexible, y compris les capacités réseaux
        - architecture modulaire
        - gestion de plus de 4 partitions par disque
        - boot plus rapide
        - gestion du système et de l'énergie plus efficiente
        - amélioration de la fiabilité et de la gestion des erreurs
        - configuration du réseau plus rapide
        - meilleur conception pour gérer les chipset vidéo haut de gamme
        - meilleure sécurité (secure boot)

        Hormis si on a des disques > 2 To ou si on a des raisons pour utiliser secure boot, j'ai l'impression que le jeu n'en vaut pas la chandelle…

        • [^] # Re: Retour en bios

          Posté par . Évalué à -10.

          J'ajouterais que certains OS (Windows 8) ne gèrent plus que l'UEFI. On ne peut donc pas les installer sur du matériel d'il y a 2 ans. Pratique, quoi.

          • [^] # Re: Retour en bios

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Quand Microsoft maintient des vieux systèmes, ou au moins leur compatibilité, ils font chier à encourager les gens à l'immobilisme et empêcher les nouveautés d'émerger. Quand Microsoft force à se mettre à la page ils font chier…

            En fait, ils peuvent faire ce qu'ils veulent, on dira toujours qu'ils font chier.

          • [^] # Re: Retour en bios

            Posté par . Évalué à 7.

            J'ai Windows 8.1 sur un pc portable qui a 3 ans et un bios.

          • [^] # Re: Retour en bios

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            certains OS (Windows 8) ne gèrent plus que l'UEFI.

            Source ?

            Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

          • [^] # Re: Retour en bios

            Posté par . Évalué à 2.

            Récemment, quelqu'un à posté un lien vers une vidéo montrant w8 tournant sur une machine de 512Go (d'origine). Je doute que cette machine ait un UEFI…

            • [^] # Re: Retour en bios

              Posté par . Évalué à 4.

              Récemment, quelqu'un à posté un lien vers une vidéo montrant w8 tournant sur une machine de 512Go (d'origine).

              Sacrée machine…

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

              • [^] # Re: Retour en bios

                Posté par . Évalué à -2.

                D'un autre côté, c'est un peu la quantité de RAM dont dispose la rPI si je ne m'abuse :)

                Au final, ça suffit amplement pour bien des usages, et ça suffirait encore plus si les logiciels arrêtaient de vouloir faire mieux le café que le logiciel d'à côté, installé pour une fonctionnalité supplémentaire… 'fin bref, vais pas repartir sur le bloat et le manque de soin apporté aux soft dès le lundi matin^W midi

                • [^] # Re: Retour en bios

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  D'un autre côté, c'est un peu la quantité de RAM dont dispose la rPI si je ne m'abuse :)

                  512 giga octets ?

                  et ton rPi il consomme 2,21 gigowatts !? ;-)

                • [^] # Re: Retour en bios

                  Posté par . Évalué à 5.

                  D'un autre côté, c'est un peu la quantité de RAM dont dispose la rPI si je ne m'abuse :)

                  Sacré RPi… :)

                  Au final, ça suffit amplement pour bien des usages, et ça suffirait encore plus si les logiciels arrêtaient de vouloir faire mieux le café que le logiciel d'à côté, installé pour une fonctionnalité supplémentaire… 'fin bref, vais pas repartir sur le bloat et le manque de soin apporté aux soft dès le lundi matinW midi

                  Avec 512Gio de mémoire vive je lance toutes les versions de firefox et je leur fait ouvrir à tous un tas d'onglet juste pour tenter de remplir la mémoire.

                  Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                  • [^] # Re: Retour en bios

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Même si ta remarque n’est pas sérieuse, je fais tout de même remarque que tu atteindras un autre mur avant celui de la mémoire : la capacité de Firefox à brasser beaucoup de mémoire.

                    Firefox ne sait pas gérer plus de 8go de mémoire. Enfin, techniquement il sait le faire, mais il devient trèèèès lent quand il approche ces 8go et inutilisable à partir de 8go, même s’il est tout seul avec encore des dizaines de go de libre en ram.

                    Je suppose que ce qui rentre en jeu dans ce cas là c’est la difficulté à gérer des milliards d’objets, ou un problème similaire, qui s’ajoute au fait qu’à l’heure du javascript généralisé chaque page exécute tout le temps du code divers. Ce n’est pas la ram en elle-même qui limite, mais firefox qui n’arrive plus à être réactif et met plusieurs secondes voire plusieurs minutes à faire des tâches simples, empêtré qu’il est dans sa graisse.

                    ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

        • [^] # Re: Retour en bios

          Posté par . Évalué à 6.

          Hormis si on a des disques > 2 To ou si on a des raisons pour utiliser secure boot, j'ai l'impression que le jeu n'en vaut pas la chandelle…

          Et encore, sauf erreur de ma part, on peut booter sur une partition GPT depuis un BIOS (MBR). Donc en tant qu'utilisateur, pour l'instant UEFI ça n'apporte que des emmerdements.

        • [^] # Re: Retour en bios

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Tu mélanges des avantages d'UEFI et de GPT là.

          • [^] # Re: Retour en bios

            Posté par . Évalué à 1.

            J'avoue que je ne sais pas, c'est pourquoi j'ai demandé si quelqu'un pouvait confirmer.

            J'ai fait une recherche sur les avantages d'UEFI et j'ai fait une synthèse des 10-15 premiers résultats.
            Du coup il y a peut-être des trucs faux. Bizarre que les avantages soient si « cachés ».

            • [^] # Re: Retour en bios

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              GPT n'étant qu'un format de partitionnement créé pour UEFI, mais utilisable ailleurs, de façon simplifiée :

              • les avantage relatifs au stockage sont ceux de la GPT ;
              • les avantages relatifs au démarrage sont ceux d'UEFI.

              À noter donc qu'un UEFI peut tout à fait utiliser un partitionnement MBR. Ce n'est pas courant mais ça se fait, j'ai d'ailleurs dû faire ça pour un cas très particulier où c'était la seule solution. Et que, par ailleurs, une GPT pouvant inclure un MBR de compatibilité, il est possible d'utiliser un partitionnement GPT pour démarrer un BIOS.

              Quant à utiliser une GPT ou un MBR pour un périphérique de stockage non utilisé pour démarrer, cela peut évidemment se faire, indépendamment du système de démarrage : MBR sur disque dur externe branché sur un système démarré par UEFI, GPT sur clef USB sur un système démarré par BIOS…

        • [^] # Re: Retour en bios

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          • gestion des disques > 2 To avec GPT
          • gestion de plus de 4 partitions par disque

          Vu que GPT sait faire tout cela et que l’on peut booter sur GPT avec GRUB2, UEFI n’est pas un argument pour cela.

          Personnellement ma carte mère fait UEFI mais je boot à l’ancienne, façon BIOS.

          Voici mon plan de partitionnement, j’ai un raid miroir de 4 To sur partition GPT et le noyau linux et son ramdisk sont contenus dans un volume chiffré dans ce même raid que GRUB2 sait très bien retrouver, et sans UEFI.

           _____________________________
          [      Disque sda             ]
          [  _________________________  ]
          [ [    GRUB2 boot.img       ] ]
          [ [_________________________] ]
          [ [    GPT Header etc.      ] ]
          [ [_________________________] ]
          [  _________________________  ]
          [ [    Espace GPT           ] ]
          [ [  _____________________  ] ]
          [ [ [  GRUB2 core.img     ] ] ]
          [ [ [_____________________] ] ]
          [ [  _____________________  ] ]         ___________________
          [ [ [  Volume RAID1 sda1  ] ] ]        [    Volume md1     ]
          [ [ [                     ] ] ]        [  ________________ ]         ____________          _______________
          [ [ [                     ] ] ]        [ [  Volume LUKS  ] ]        [  LVM pv0   ]        [    LVM vg0    ]
          [ [ [                     ] ] ]        [ [               ] ]        [            ]        [  ___________  ]         _________________________
          [ [ [          *-----------------------[ [               ] ]        [            ]        [ [  LVM lv0  ] ]        [  FS ext4 «/»            ]
          [ [ [                     ] ] ]        [ [               ] ]        [            ]        [ [           ] ]        [                         ]
          [ [ [                     ] ] ]        [ [               ] ]        [            ]        [ [           ] ]        [  /-+-boot/-+-grub/-+-…  ]
          [ [ [                     ] ] ]        [ [               ] ]        [            ]        [ [           ] ]        [    |       |            ]
          [ [ [_____________________] ] ]        [ [               ] ]        [            ]        [ [           ] ]        [    |       +-vmlinuz    ]
          [ [_________________________] ]        [ [               ] ]        [            ]        [ [           ] ]        [    |       |            ]
          [_____________________________]        [ [               ] ]        [            ]        [ [     *----------------[    |       +-…          ]
                                                 [ [               ] ]        [            ]        [ [           ] ]        [    |                    ]
           _____________________________         [ [               ] ]        [            ]        [ [           ] ]        [    +-usr/               ]
          [      Disque sdb             ]        [ [               ] ]        [            ]        [ [           ] ]        [    |                    ]
          [  _________________________  ]        [ [               ] ]        [            ]        [ [           ] ]        [    +-…                  ]
          [ [    GRUB2 boot.img       ] ]        [ [               ] ]        [            ]        [ [___________] ]        [_________________________]
          [ [_________________________] ]        [ [               ] ]        [            ]        [  ___________  ]         _________________________
          [ [    GPT Header etc.      ] ]        [ [        *-----------------[      *--------------[ [  LVM lv1  ] ]        [  FS ext4 «/home»        ]
          [ [_________________________] ]        [ [               ] ]        [            ]        [ [           ] ]        [                         ]
          [  _________________________  ]        [ [               ] ]        [            ]        [ [           ] ]        [  home/-+-…              ]
          [ [    Espace GPT           ] ]        [ [               ] ]        [            ]        [ [           ] ]        [                         ]
          [ [  _____________________  ] ]        [ [               ] ]        [            ]        [ [           ] ]        [                         ]
          [ [ [  GRUB2 core.img     ] ] ]        [ [               ] ]        [            ]        [ [     *----------------[                         ]
          [ [ [_____________________] ] ]        [ [               ] ]        [            ]        [ [           ] ]        [                         ]
          [ [  _____________________  ] ]        [ [               ] ]        [            ]        [ [           ] ]        [                         ]
          [ [ [  Volume RAID1 sdb1  ] ] ]        [ [               ] ]        [            ]        [ [           ] ]        [                         ]
          [ [ [                     ] ] ]        [ [               ] ]        [            ]        [ [           ] ]        [                         ]
          [ [ [                     ] ] ]        [ [               ] ]        [            ]        [ [___________] ]        [_________________________]
          [ [ [                     ] ] ]        [ [               ] ]        [            ]        [  ___________  ]         _________________________
          [ [ [          *-----------------------[ [               ] ]        [            ]        [ [  LVM lv3  ] ]        [  SWAP                   ]
          [ [ [                     ] ] ]        [ [               ] ]        [            ]        [ [     *----------------[                         ]
          [ [ [                     ] ] ]        [ [               ] ]        [            ]        [ [___________] ]        [_________________________]
          [ [ [                     ] ] ]        [ [_______________] ]        [____________]        [_______________]
          [ [ [_____________________] ] ]        [___________________]
          [ [_________________________] ]
          [_____________________________]

          Docn, sans UEFI, GRUB2 arrive très bien à charger le noyau linux et son ramdisk contenu dans un volume logique contenu dans un volume chiffré contenu dans un volume raid contenu dans une partition GPT, et avec une séquence de boot MBR standard.

          On peut faire ça avec les outils standards fournis par Debian/Ubuntu (parted, grub2, cryptsetup, lvm, linux-image, intramfs-tools etc.), si tout est bien fait dans l’ordre, grub-install, update-grub, update-initramfs etc. retrouvent leurs petits.

          Il me semble qu’avec GRUB1 (cf. TrustedGRUB), GRUB pouvait être vérifié auprès de TPM ce qui forme un équivalent à secureboot mais sans UEFI. Je ne crois pas que ce mécanisme ait été reporté dans GRUB2. En gros, on peut avoir GPT sans UEFI avec GRUB2, et on pourrait faire du TPM façon secureboot mais sans UEFI avec GRUB1. Dans l’absolu, rien n’empêcherait un volontaire de porter TrustedGRUB vers GRUB2 pour bénéficier à la fois de TPM et de GPT, et ce avec une séquence de boot MBR classique.

          De plus, vu que GPT a un mode de fonctionnement qui permet de montrer la première partition comme une partition MBR (c’est ce que j’ai fait pour placer le core.img de GRUB2), on peut imaginer un TrustedGRUB vérifié par TPM qui charge depuis la partition GPT « compatible MBR » un noyau vérifié par TPM qui sait lire GPT et qui charge le reste, quand bien même le reste serait un savant mélange de raid, de volume chiffré, de volumes logiques etc.

          UEFI est juste sensé simplifier tout cela qui est déjà possible. Mais le journal présent montre que cet un échec.

          Puisqu’on ne peut pas compter sur UEFI en général (c’est ça qui fait que le cas particulier de l’UEFI moisi de Croconux met en échec UEFI en général), il est plus prudent de ne pas s’y fier. Je sais que ma méthode présentée au dessus est très complexe, mais elle marche sur l’écrasante majorité des BIOS traditionnels, si je devais déployer des image disques en aveugle, je privilégierai cette méthode complexe mais au résultat plus prévisible.

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

          • [^] # Re: Retour en bios

            Posté par . Évalué à 8.

            Ton schéma est très bien, j'ai dû le copier dans un éditeur de texte… à cause de la CSS.

            • [^] # Re: Retour en bios

              Posté par . Évalué à 3.

              Parce que certaines CSS n'utilisent pas une police à chasse fixe pour les blocs de code ?

              Je ne comprends pas ta remarque.

              • [^] # Re: Retour en bios

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                ça dépend aussi de la taille de ta fenêtre et du niveau de zoom du navigateur. J'ai dû réduire la taille des polices sous Firefox pour éviter que les lignes ne soient coupées par exemple.

              • [^] # Re: Retour en bios

                Posté par . Évalué à 6.

                La CSS que j'ai limite la largeur de la partie centrale… Pour pas avoir des lignes trop longue. Et du coup, il y a des retour à la ligne avant la fin des lignes… et je ne dois pas être le seul puisque j'utilise la CSS par défaut.

        • [^] # Re: Retour en bios

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Il y a aussi possibilité pour le noyau de dumper sa stack en cas de kernel panic. C'est pratique pour débugger (quand ça ne brique pas ton portable).

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Retour en bios

      Posté par . Évalué à 4.

      Tu n'as pas la possibilité de fonctionner en bios ?

      Si c'est possible, normalement. Comme je le disais le mode "legacy" ne désactive pas complètement l'UEFI. Dans ce mode, les deux sont supportés. Lequel gagne, plouf, plouf.
      Le soucis c'est que les tables de partitions ne sont pas les même. Normalement, UEFI marche avec une table GPT et le BIOS avec une table DOS. Je dis normalement parce qu'il semble qu'on puisse faire des combinaisons non standard. Linux/Grub sont capable de s'en accommoder. Les autres OS, c'est moins le cas.

      Mon disque est déjà en GPT et a une partition efi. C'est donc un peu la merde pour passer de l'un à l'autre.

  • # Reformater

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Avec tout ça le plus simple semble de faire un backup des partitions Linux (sans la partition efi), reformater le disque en MBR, restaurer les partitions

    C'est inutile, avec un peu de chance : tu peux utiliser l'outil gdisk pour créer un MBR de compatibilité listant les mêmes partitions que la GPT, puis il doit y avoir moyen de supprimer cette GPT.

  • # N'utilise que GNU/Linux

    Posté par . Évalué à -10.

    Un lecteur BluRay ne sert à rien.

    Tu as 2 choix :

    1. Installe PopcornTime pour GNU/Linux : il te permettra de regarder des films & séries en HD Ready et Full HD (720p/1080p) ;

    2. Fais-toi installer la fibre optique, achète un serveur IntelNUC, installe ArchLinux ou Debian, installe PlexMediaServer, installe PyLoad et abonne-toi à un débrideur : tu peux alors visualiser tes films et séries en qualité BluRay 1080p (15 à 40 Go).

    Maintenant que les écosystèmes sont mûrs, avoir un dualboot ne sert plus à grand chose (si si, j'insiste)…

    • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 28/08/14 à 14:09.

      Pour PopcornTime, pas trouvé un moyen de limiter à une offre légale, j'ai que de la contrefaçon quand j'essaye, tu fais comment?
      Je suis preneur de lien vers des offres légales de fichiers de 40 Go, avec autant d'oeuvres (donc pas que US par exemple) que ce qu'on peut trouver en blu-ray.

      (Je n'ose imaginer que tu incites à la contrefaçon, au non resepct des licences, ça voudrait dire que ne pas respecter la GPL ne te dérangerait pas non plus)

      • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je n'ose imaginer que tu incites à la contrefaçons et donc au non respect de la loi. Ça veut dire que le viol et le meurtre ne te dérange pas du tout ?

        Zenitram, toujours dans la subtilité… On peut trouver certains usages du droit d’auteur sain et d’autres usage néfastes. Le monde n’est pas binaire.

        • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 28/08/14 à 15:01.

          Bah… Pas moins subtile que de dire, une fois la dorure "je décide de ce qui est néfaste pour moi en espérant que les autres morderont à ça" enlevée : rien à foutre de la loi quand elle ne m'arrange pas, mais je compte sur elle quand elle m'arrange.

          PS : merci de ne m'attribuer des phrases que je n'ai pas écrites.

          • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Je montrais la faiblesse de ton raisonnement via une caricature.

            « Puisque A et B sont dans la même catégorie, si tu soutiens A alors tu soutiens B. » C’est faux et archifaux. Peut-être que la personne en question est intéressé par la libre diffusion et en ce cas, il peut télécharger gratuitement des films tout en respectant la GPL.

            • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

              Posté par (page perso) . Évalué à -5. Dernière modification le 28/08/14 à 15:21.

              Peut-être que je suis interessé par le proprio qui utilise de la GPL, et je peux donc mettre des logiciels GPL dans un produit fermé, tu me soutiendras.
              Merci pour la grande démonstration, tu confirmes à 100% ma critique sur le côté faux-cul de ce discours.
              En fait, tu n'as même pas essayé de comprendre ce que j'ai dit, car tu tires à côté, ici : puisque A, alors A. Car les deux cas dont je parle sont de la contrefaçon. La seule différence est : un truc que tu aimes à ne pas contrefaire, contre un truc que tu n'aimes pas qu'on peut contrefaire.

              Ici, tu ne cherches qu'à mettre une dorure assez moyenne derrière la contrefaçon tout en souhaitant que les autres ne contrefassent pas ce que tu n'aimes pas qu'on contrefait. Je te demande juste d'être cohérant avec toi-même, si tu n'as aucun problème avec la contrefaçon, dit-le déjà directement sans faire corire ou laisser les autres faire croire que c'est pas illégal comme le premier commentaire l'est (et assume le) et ensuite accepte la pour aussi ce qui ne te plait que ce soit contrefait, par respect des autres qui font pareil que toi (=contrefont quand ça les arrange)

              • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Car les deux cas dont je parle sont de la contrefaçon. La seule différence est : un truc que tu aimes à ne pas contrefaire, contre un truc que tu n'aimes pas qu'on peut contrefaire.

                Non, la différence est que dans un cas le public a une libre accès à l’œuvre et pas dans l’autre. Beaucoup de personne pense (peut-être à tort) que le droit d’auteur permet de donner trop de restrictions sur une œuvre. Certain ne voudront que des licences de type BSD, d’autre des licences libre, certaine personnes voudront seulement des licences de libre diffusions et d’autre, enfin, accepteront tout le spectre du droit d’auteur.

                Je suis d’accords sur le danger de ne suivre la loi que quand on est d’accords avec elle. Mais le débat n’est pas pour ou contre la contrefaçon. Le débat est plutôt sur les limites à donner au droit d’auteur.

                Après je n’encourage personne à enfreindre la loi.

                Je peux reconnaître l’hypocrisie des Kevins qui téléchargent illégallement. Mais ton arguement était foireux.

            • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

              Posté par . Évalué à 8.

              Si tu affirme que violer le droit d'auteur peut faire sens si tu es pour la libre diffusion alors pourquoi est-ce qu'on ne pourrait pas en faire de même dans un autre but. Le droit d'auteur protège autant le contenu privateur que sous licence libre. Affirmer qu'on peut se permettre de le piétiner c'est affirmer que l'on peut piétiner la GPL (par exemple).

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

              • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Non on peut piétiner les restrictions sur la libre diffusion (car on considère que ces restriction sont néfastes pour l’intérêt général) sans pour autant piétiner le reste.

                On est pas dans un monde binaire "droit d’auteur" vs "pas droit d’auteur". La question est plutôt ou mettre la limite entre intérêt général et volonté de l’auteur. Certains pensent que l’équilibre autoriserai la GPL, mais pas forcément les licences privatives.

                • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 29/08/14 à 07:40.

                  Certains pensent que l’équilibre autoriserai la GPL, mais pas forcément les licences privatives.

                  D'autres pensent que la GPL donne trop peu de libertés, et prennent des libertés non accordées comme pouvoir mettre le code dans le logiciel proprio.
                  Même façon de penser : on me donne pas la liberté que j'aime, donc je la prend
                  Tu comprends donc ces gens qui violent la loi pour leur convictions, et les défendra comme tu défend ici des personnes qui prennent des libertés sur d'autres licences.

                  On est pas dans un monde binaire "droit d’auteur" vs "pas droit d’auteur".

                  Rien à voir. Depuis le début, on te parle de respect de la loi ainsi que de la volonté de l'auteur. On parle aussi que tu n'es pas le centre du monde et ce n'est pas toi seul qui décide de ce qui est bien ou pas.
                  Regarde un minimum les conséquences de tes idées si tout le monde les applique comme toi… Ben oui, c'est idiot, si toi te le permet, pouruqoi pas les autres pour les mêmes raisons?

                  D'ailleurs, rigolo que tu parles d'équilibre, l'équilibre est justement dans la loi commune à tous, mais comme elle ne te plait pas tu la déplaces arbitrairement… Mais alors, ce n'est plus un équilibre du tout, c'est ta vision à toi seul. Tu ne parles pas d'équilibre, tu parles de toi.

                  • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Depuis le début, on te parle de respect de la loi ainsi que de la volonté de l'auteur. On parle aussi que tu n'es pas le centre du monde et ce n'est pas toi seul qui décide de ce qui est bien ou pas.

                    Pas la peine de dire "on" lorsque c'est toi uniquement qui parles, Zenitram. Je sais que tu postes beaucoup mais cela ne fait pas de toi une majorité, ni une autorité.

                    l'équilibre est justement dans la loi commune à tous

                    Sauf lorsque la loi est déséquilibrée, Einstein. Or le droit d'auteur (ou "propriété littéraire ou artistique") est tout entière déséquilibrée en faveur des ayant-droits, et au détriment du public.

                    • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Sauf lorsque la loi est déséquilibrée, Einstein.

                      La loi française (entres autres) n'est clairement pas aussi déséquilibrée que l'absence de loi que tu sembles prôner (ou en fait, l'absence de respect des lois qui t'emmerdent).

                      Je ne dis pas que je l'apprécie, mais soyons sérieux un moment: si on viole la loi, à qui pourra-t-on reprocher de faire la même chose? Il suffit à cette personne d'invoquer les mêmes raisons que toi: "Je suis pas d'accord avec la loi, alors je la respecte pas!".

                      Les discours de zenitram peuvent être secs et peu subtils, mais sur ce coup précis, je suis quand même assez d'accord avec lui.

                      • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                        Posté par . Évalué à 4.

                        Lorsque quelqu'un ne respecte pas une loi et que tu es lésé, tu peux porter plainte, sinon c'est le procureur qui doit s'en charger.

                        Il y a un paquet de loi en France qui ne sont plus appliquées comme jusqu'à récemment l'interdiction du port du pantalon, sauf motif légitime (vélo, cheval…), pour ces dames.

                        Nous avions (je crois que ce n'est plus d'actualité), un loi qui interdisait ssh sur notre territoire car le chiffrement était trop fort, mais je pense à un paquet de loi sur l'informatique qui n'est pas respecté par beaucoup d'informaticiens ou même non informaticiens (conservation de log, sécurisation de l'accès)

                        Toujours dans le même ordre d'idée les lois interdisant les couples homosexuels, tu vas leur dire désolé c'est interdit par la loi? Choisissez un/une autre partenaire?

                        Le Code Pénal est poussiéreux par endroit, dans d'autre la technologie a tellement évolué qu'une loi récente est déjà dépassée.

                        Bref si quelqu'un viole la loi est que tu es lésé => porte plainte, sinon si tu n'es pas lésé tu peux toujours tenter une lettre au procureur.

                        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                        • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                          Posté par . Évalué à 3.

                          C'est un fait, la loi à pas mal de section dépréciées/obsolètes. Je pense d'ailleurs souvent qu'il devrait y avoir une sorte de gros projet de refactoring pénal, je gage que ça ferait diminuer les frais de maintenance…

                          Ne pas respecter une loi sans en faire exprès est une chose (bien que ça ne passe pas au tribunal, certes), ne pas la respecter ouvertement en est une autre (désobéissance civile), mais ne volontairement pas respecter une loi en catimini (au hasard, licence CLUF) et prôner son respect partiel dans les cas ou ça arrange (GPL…) est, à mon sens, de l'hypocrisie.

                          • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                            Posté par . Évalué à 4.

                            Je pense d'ailleurs souvent qu'il devrait y avoir une sorte de gros projet de refactoring pénal, je gage que ça ferait diminuer les frais de maintenance…

                            Ce serait bien mais c'est impossible.

                            La raison la plus évidente (surtout pour le code du travail) tous les porteurs d'intérêts sont sur les dents quand on parle de ce genre de travail. Et ils ont raison c'est un moment où il va y avoir des pressions folles pour tenter de faire passer des petits changements aux lois "sans conséquence"… ou avec. Même sans ces pressions le fait de réécrire une loi peu modifier sont interprétation, c'est très subtil et il n'existe aucun moyen de s'assurer qu'on est iso avec ce qu'il y avait avant. Au final tu te retrouve avec un boulot encore plus conséquent que le fait de maintenir le bousin tout ça pour être équivalent à ce qui se faisait avant.

                            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                          • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                            Posté par . Évalué à 3.

                            mais ne volontairement pas respecter une loi en catimini (au hasard, licence CLUF)

                            Vu le nombre de clause léonine dans les différentes licences CLUF, j'aurais du mal à dire ce qui est valide. Au hasard, la clause quasi systématique qui dit que l'éditeur du logiciel ne pourra en aucun cas être tenu être responsable des dommages/pertes de données dudit logiciel. Autant si je peux modifier moi même le logiciel je peux comprendre cette clause, si je n'ai pas le droit de le modifier/étudier, j'ai quand même le droit de m'attendre à ce qu'il ne corrompe pas l'intégrité de mes données, ou ne détruise pas mon matériel; Si l'éditeur se contrefout de mon travail pourquoi n'aurai-je pas le droit de faire de même?

                            Autant je suis contre le piratage de logiciel (surtout en milieu professionnel), autant y a des cluf qui ne devraient pas exister. Il faudrait pénaliser les éditeur usant et abusant des clauses léonines (genre -10% sur le prix pour chaque clause léonine), et limiter la taille des cluf (ceux d'Apple sont vraiment énorme),

                            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                            • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                              Posté par . Évalué à 2.

                              (genre -10% sur le prix pour chaque clause léonine)

                              Sauf que cette idée aurait une limite: arrivé à un moment, ça coûte tellement peu cher qu'enlever 10% ne ferait même plus 1 centime xD

                  • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Rien à voir. Depuis le début, on te parle de respect de la loi ainsi que de la volonté de l'auteur. On parle aussi que tu n'es pas le centre du monde et ce n'est pas toi seul qui décide de ce qui est bien ou pas.
                    Regarde un minimum les conséquences de tes idées si tout le monde les applique comme toi… Ben oui, c'est idiot, si toi te le permet, pouruqoi pas les autres pour les mêmes raisons?

                    Malhereusement, c'est la mentalité d'aujourd'hui : tout le monde n'applique les lois que dans les cas ou ils en retirent un avantage, etrefusent de l'appliquer lorsque quelque part ça leur coute (code de la route, respect des autres, etc ….).

                    Globalement je suis d'accord avec ce que tu dis à un détail près : il y a parfois des cas ou la désobéissance est nécessaire, et a permis de faire avancer certaines libertés. Mais en général ce genre de désobéissance "militante" se fait au grand jour, de façon plus ou moins médiatisée (et si ma mémoire est bonne tu as déjà tenté ce genre de désobéissance).

                    • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 30/08/14 à 13:04.

                      Mais en général ce genre de désobéissance "militante" se fait au grand jour,

                      Tout à fait :)

                      (et si ma mémoire est bonne tu as déjà tenté ce genre de désobéissance).

                      Yep :-D.
                      (faudrait que je pense à l'enlever un jour! Ca doit faire des années que je n'y étais pas allé sur ce lien)

                    • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                      Posté par . Évalué à 7.

                      Malhereusement, c'est la mentalité d'aujourd'hui

                      Oui, avant il n'y avait pas de chauffards sur les routes, les gens respectaient les règles, c'était le bon vieux temps ma petite dame !

                      (je me demande si ceux qui râlent d'un air entendu sur la "mentalité d'aujourd'hui" ont connu "la mentalité d'hier" et qu'ils ont mauvaise mémoire, ou s'ils sont trop jeunes et inventent un passé fantasmé)

                      • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Oui, avant il n'y avait pas de chauffards sur les routes, les gens respectaient les règles, c'était le bon vieux temps ma petite dame !

                        Si encore il s'agissait seulement du code de la route …. Mais continue à faire l'autruche si tu veux.

                        je me demande si ceux qui râlent d'un air entendu sur la "mentalité d'aujourd'hui" ont connu "la mentalité d'hier"

                        J'ai constaté un énorme changement de mentalité ces 10-15 dernières années. Je ne nie pas qu'il y ai toujours eu des personnes qui ne respectaient pas certaines règles, mais le fait est que ce qui était une exception il y a quelques années est devenu une règle aujourd'hui pour beaucoup.

                        Tu peux continuer à faire l'autruche si tu veux, ou essayer de comprendre pourquoi, libre à toi, mais personnellement cette situation a tendance à m'inquiéter.

                        • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                          Posté par . Évalué à 7.

                          J'ai constaté un énorme changement de mentalité ces 10-15 dernières années.

                          Je ne remet pas en cause ta constatation, mais es-tu sûr que la mentalité qui a évoluée n'est pas la tienne ?

                          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                          • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                            Posté par . Évalué à 3.

                            D'autant plus que, ayant tendance à retenir plus facilement les choses agréables que les désagréable, nous avons tous tendance à idéaliser y compris notre passé.

                      • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Pourtant il a raison. Avant qu'on ne commence à mettre en place des règles, personne ne les enfreignait ! Par contre ça remonte un peu.

                        Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                        • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          Oui mais dans l’histoire du jardin, la première règle a été formulée en même temps que la première personne a été formée.

                          Je dirais plutôt : « Avant qu'on ne commence à mettre en place des règles, il n’y avait personne pour les enfreindre ». :p

                          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                          • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                            Posté par . Évalué à 4.

                            Je parlais de la réalité, pas d'une saga de fiction.

                            Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                            • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              Mais l’assertion « Avant qu'on ne commence à mettre en place des règles, il n’y avait personne pour les enfreindre » n’est peut-être pas moins vraie.

                              Je ne sais pas si on peut imaginer un homme sans règle, le propre de la parabole ici est de dire que l’existence de l’homme est inséparable de l’existence de règle. On peut traiter le sujet par une parabole bucolique ou par un essai philosophique assommant, quelque soit la forme, la question est intéressante. ;-)

                              Les philosophes aiment bien les fictions pour décrire les réalités (la caverne de Platon, l’âne de Buridan, ou encore le vieillard dans le train de Gide).

                              ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                              • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                Posté par . Évalué à 2.

                                Il y a bien un passage progressif aux hominidés (via l'évolution biologique), or l'apparition d'une règle est un événement discret. Mais bien sûr cela dépend où l'on fait commencer l'"homme".

                                Note qu'il y a des sociétés sans règles à proprement parler : les sociétés animales. Ce sont des sociétés naturelles.

                                • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                  Posté par . Évalué à 3.

                                  Ça n'empêche pas que les animaux, genre les singes, puissent se conditionner entre eux pour pas suivre certaines règles, genre cette fameuse expérience avec des singes et une échelle qui permettrait de sortir de leur enclos, mais électrifiées.

                                  Ils apprennent rapidement qu'il faut pas y aller évidemment. Ce qui est plus intéressant c'est que quand on remplace les singes un par un, les nouveaux sont empêché d'y aller par les anciens. Et ça reste valable … y compris quand on a remplacé tout les singes et qu'il n'y a plus rien d'électrifié.

                                  Des personnens audacieuses pourraient y voir une transmission de protorègles, voire de règles si on franchis le pas.

            • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

              Posté par . Évalué à 3.

              Les raisonnements de Zenitram étant déjà caricaturaux, est-il besoin d'en rajouter une couche ? ;)

        • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

          Posté par . Évalué à 7.

          D'un autre côté je ne suis pas sûr que le droit français autorise l'incitation à la contrefaçon…

          Au passage, détourner une citation pour montrer « que le mec en face est un vrai salaud », c'est mal.

          • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Au passage, détourner une citation pour montrer « que le mec en face est un vrai salaud », c'est mal.

            Le but était nullement de faire croire que la phrase était de Zenitram, mais simplement de caricaturer son raisonnement pour montrer en quoi il est non rigoureux.

            Je m’excuse si ça a porté à confusion. Enfin, il y a une grande différence entre « mal raisonner ponctuellement » et « être un salaud »

            • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

              Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 28/08/14 à 23:04.

              Son raisonnement est tout ce qu'il y a de plus rigoureux pour moi même si un film et du code ce n'est pas vraiment la même chose.

              Il s'agit du choix, l'auteur a la liberté de choisir comment il va diffuser ce qu'il a fait.

              Que l'auteur choisisse une des licences Creative Commons pour un court/long métrage, la gpl pour du code ou de faire du propriétaire, il faut respecter le choix de ces personnes. Le fait de ne pas être d'accord avec leur choix ne te donne pas le droit de t'essuyer les pieds dessus, peu importe ce que c'est.

              Par contre ta modification est totalement hors champ…

              • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                Quel est le rapport entre la GPL et le code propriétaire ? L’un cherche à à permettre au public d’utiliser l’œuvre, l’autre cherche à restreindre. C’est deux usages du droit d’auteur n’ont rien à voir dans l’esprit même s’il se base sur le même principe juridique.

                À partir de là, je ne vois pas pourquoi cautionner l’un obligerai à cautionner l’autre. Si le but de la loi est l’intérêt général, il n’y a rien de surprenant à ce que certain pensent que la GPL est compatible avec l’intérêt général et non le droit d’auteur classique.

                Ce que dit Zenitram c’est que tu ne peux défendre l’un sans défendre l’autre, parce que dans les deux cas, cela revient à défendre le droit d’auteur tel qu’il est aujourd’hui.

                C’est exactement comme dire si tu acceptes d’enfreindre la loi pour un texte en particulier tu dois accepter que des gens l’enfreignent pour des cas qui n’ont rien à voir.

                Je m’excuse si certain ont trouver mon commentaire trop agressifs et j’aurais du mieux le formuler, mais je ne vois pas en quoi défendre la libre diffusion (même avec des contraintes sur la diffusion comme NC ou ND) t’oblige moralement à défendre le principe des licences privatives.

                • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                  Posté par . Évalué à 10.

                  Quel est le rapport entre la GPL et le code propriétaire ? L’un cherche à à permettre au public d’utiliser l’œuvre, l’autre cherche à restreindre. C’est deux usages du droit d’auteur n’ont rien à voir dans l’esprit même s’il se base sur le même principe juridique.

                  C'est les même lignes de la loi qui protège les 2. Exactement les même mots. Comme le rappelait Stallman à certains du parti pirate qui voulaient supprimer (ou fortement diminuer le droit d'auteur) si tu tue le droit d'auteur la GPL par avec. Un juge voit la même chose quand tu copie des chansons de Renaud que quand tu rend propriétaire le noyau linux.

                  Je vois pas comment le dire autrement.

                  Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                  • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Mais tu pourrais changer la loi pour dire que la libre diffusion est toujours légale. Dans ce cas la GPL serait autorisée et pas les licences privatrices.

                    Pour défendre la GPL, on a besoin que d’un sous-ensemble du droit d’auteur. On peut défendre ce sous-ensemble sans pour autant défendre le tout.

                    • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                      Ce n'est pas parce que la loi ne te plaît pas que tu peux l'enfreindre naturellement…

                      • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                        Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 29/08/14 à 01:25.

                        Je ne dis pas qu’on peut l’enfreindre. Je dis simplement que celui qui enfreint le droit d’auteur en cas de licence s’opposant à la libre diffusion peut malgré tout respecter la GPL sans être un gros hypocrite.

                        Après enfreindre la loi c’est mal, mais quand 90% d’une classe d’âge l’enfreint, on peut et on doit aussi se poser la question de la pertinence de la loi.

                        Et je ne vois pas dans le message auquel tu réponds là où je parle d’enfreindre la loi.

                        • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                          Posté par . Évalué à 6.

                          Résumons :

                          • Enfreindre le droit d’auteur en cas de licence s’opposant à la libre diffusion veut dire enfreindre la volonté de l'auteur,
                          • Enfreindre le droit d’auteur en ne respectant pas la GPL veut dire enfreindre la volonté de l'auteur.

                          Et si je suis bien ton discours ce n'est pas pareil.

                          Je ne vois qu'une seule raison de ne pas respecter la volonté de l'auteur apposée par une licence, c'est dans le cas où elle est illégale.

                          Pour faire la différence entre ces deux cas, la personne non hypocrite selon tes propos se permet de porter un jugement sur la volonté de l'auteur, et d'agir en fonction de ce jugement, quand bien même ses actions seraient-elle contraires à la Loi, et je ne comprends pas quelle légitimité elle aurait à s'opposer à quelqu'un qui enfreint la GPL avec exactement le même raisonnement en portant un jugement sur la GPL.

                          • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                            Je ne vois qu'une seule raison de ne pas respecter la volonté de l'auteur apposée par une licence, c'est dans le cas où elle est illégale.

                            Bon je vais encore me faire moinsser mais tant pis. On ne parle pas de savoir s’il faut respecter la loi, on se demande juste si ces deux usages du droits d’auteur sont aussi moralement légitime l’un que l’autre. Faut arrêter d’être bourrin, la loi n’est pas parfaite et il est normal de réfléchir à la modifier (je ne parle pas de l’enfreindre). Là le seule aurgument qu’on me rétorque c’est « oui, mais la loi elle est comme ça  ». Mais je le sais ça ! je ne parle pas de l’enfreindre non plus ! Je dis simplement que peut souhaiter un autre droit d’auteur autorisant la GPL et imposant le droit à la libre diffusion.

                            Certain (moi perso j’ai un avis plus modéré) pense que le doit d’auteur peut-être réformé pour aller dans le sens de l’intérêt général ; en particulier ils considères que moralement l’auteur ne devrait pas pouvoir empêcher la libre diffusion de son œuvre.

                            Avec cette vision des choses, la GPL serait légitime et pas certaine licence privatrice. Et cette vision est cohérente et n’a rien d’hypocrite.

                            • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                              Posté par . Évalué à 1.

                              Tu sens une "réflexion sur la modification de la loi" dans ce commentaire ?

                              https://linuxfr.org/users/croconux/journaux/uefi-je-chie-ton-nom#comment-1557583

                              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                              • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                                Là n’est pas la question. Je répondais à Zenitram.

                                Depuis le début je parle de la différence morale entre encourager la diffusion et refuser de diffuser (s’opposer à la GPL, c’est s’opposer à la diffusion des modifications du code source).

                                Depuis le début je dis qu’il y a une cohérence intellectuelle à défendre la libre diffusion et pas le reste des licences privatrices.

                                Et on me réponds quoi en boucle ?

                                « ouais mais bon dans les deux cas c’est pas légale ! »

                                Je le sais ça. Mais d’un point de vue cohérence intellectuelle, on peut tolérer des enfreintes à une loi et pas d’autre à cette même loi. Pour prendre un exemple extrême, si le meurtre était autorisé, tu pourrais le défendre dans le cas de la légitime défense et la refuser dans le cas général même si la loi ne parle que du cas général.

                                De même tu peux défendre le droit d’auteurs actuelle tant qu’il respecte la libre diffusion à but non lucratifs mais refuser les restrictions à cette libre diffusion.

                                La volonté de l’auteur est encadrée par la loi ; à partir de là, cela veut dire que cette volonté n’est pas sacrée mais qu’au contraire elle a des limites.

                                J’ai l’impression de tomber sur des défenseurs acharné du droit d’auteurs par peur qu’une réforme de la propriété intellectuelle mette en danger la GPL. Mais vous savez il y a un juste milieu entre le partie Pirate et Disney.

                                Mon but n’est pas de discuter sur un changement de loi.
                                Mon but n’est pas d’encourager le piratage.
                                Mon but n’est pas de dire que chacun doit suivre sa morale sans se soucier de la loi.
                                Mon but est simplement de montrer qu’il y a une cohérence entre la défense de la libre diffusion et le respect de la GPL.

                                Si on reprends le début de la discussion

                                (Je n'ose imaginer que tu incites à la contrefaçon, au non resepct des licences, ça voudrait dire que ne pas respecter la GPL ne te dérangerait pas non plus)

                                Non parce que pour cette personne, une pratique est morale et l’autre non. Donc son point de vu est cohérent. Je ne dis pas qu’ils faut encourager son point de vu. Je dis juste qu’il est cohérent.

                                De même une personne qui ne respecte pas la GPL mais qui met son travail sous la WTFPL est cohérent.

                                Être incohérent c’est se donner un droit que l’on refuse au autre.
                                Être cohérent, c’est de tolérer les mêmes pratiques aux autres qu’à sois même.

                                Ici la pratique en question c’est la libre diffusion des œuvres des autres. Tant qu’il accepte ça pour ses œuvres, il n’y a aucun soucis.

                                • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                  Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 29/08/14 à 13:01.

                                  Ce que l'on dit, c'est :

                                  • le téléchargement est interdit, la morale n'a rien avoir avec ça1 (c'est pour ça que le premier message s'est fait démonter) ;
                                  • le respect des licences libre n'a de sens qu'avec le respect de la volonté de l'auteur. Si tu ne respect la volonté de l'auteur que lorsque ça t'arrange c'est un biais grossier et évident dans ta logique.

                                  Oui on peut discuter de comment changer la loi, tout le monde ici est toujours près à discuter, mais :

                                  • c'est peut être malheureux, mais on se fout de la législation française à se sujet. Seuls ceux qui publient avec l'une des licences CECILL s'y intéressent ;
                                  • avant de balancer des concepts moralisateurs, il serait intéressant de savoir comment le pérenniser, c'est-à-dire, comment vivre d'une création que l'on ne vend pas ? Si tu as la réponse ça intéresse beaucoup beaucoup beaucoup de monde.

                                  1. on pourra me rétorquer que les lois sont la mise sur papier de la morale, mais il s'agit d'une morale collégiale et non d'une morale individuelle. 

                                  Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                                  • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                                    Le téléchargement est interdit,

                                    Merci d’enfoncer des portes ouvertes ! La question n’a jamais été la légalité de la chose (on sait tous que ça ne l’est pas), mais la cohérence intellectuelle de défendre ET la libre diffusion forcée ET la GPL

                                    Si tu ne respect la volonté de l'auteur que lorsque ça t'arrange c'est un biais grossier et évident dans ta logique

                                    La loi ne respecte la volonté de l’auteur que quand ça l’arrange, c’est un biais grossier et évident de la loi ! Et oui, l’auteur n’est pas tout puissant, et la loi mets des limites pour l’intérêt générale. Par exemple l’auteur ne peux pas empêcher son œuvre de passer dans le domaine public.

                                    Faut-il penser que la loi n’est pas cohérente ?

                                    • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                      Posté par . Évalué à 0.

                                      mais la cohérence intellectuelle de défendre ET la libre diffusion forcée

                                      C'est tout de même malheureux de lire ça. Ce contenu il n'est pas vital, ce n'est pas d'intérêt publique, il n'est pas systématiquement question de contenu produit grâce à des deniers publiques. Dis autrement "t'es qui pour (vouloir) obliger quelqu'un à échanger" ?

                                      Tu parle de ça en zappant magistralement mon paragraphe. Ne t'inquiète pas je le recopie :

                                      […] comment le pérenniser, c'est-à-dire, comment vivre d'une création que l'on ne vend pas ? Si tu as la réponse ça intéresse beaucoup beaucoup beaucoup de monde.

                                      Ensuite

                                      La loi ne respecte la volonté de l’auteur que quand ça l’arrange

                                      C'est quoi l'intérêt de la loi ? Elle a une volonté propre ? Elle ne tire aucun bénéfice d'une situation ou d'une autre.

                                      l’auteur n’est pas tout puissant

                                      En effet le droit d'auteur est limité dans le temps (en théorie), il est par contre impossible pour un auteur de refuser ses droits, entre autre.

                                      la loi mets des limites pour l’intérêt générale

                                      L'"intérêt supposé" dans les faits c'est une histoire de groupe de pression et le corps électoral n'est pas un groupe de pression (ou disons qu'il ne peut pas s'exprimer avec la granularité suffisante).

                                      Par exemple l’auteur ne peux pas empêcher son œuvre de passer dans le domaine public.

                                      Il ne pas pas non plus la passer dans le domaine public.

                                      Mais c'est bien beau de vouloir partager, tout le monde veut un monde gratuit, mais comment ça fonctionne ? Tu es pour la libre diffusion ou le libre au sens GPL/copyleft ?

                                      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                                      • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                                        Tu es pour la libre diffusion ou le libre au sens GPL/copyleft ?

                                        Comme je l’ai dis plusieurs fois. Je défends la cohérence intellectuel de l’approche. Mais en soit, je n’ai rien contre les licences privatrices. Je les évites pour le logiciel, mais c’est tout.

                                        Ce qui me dérange c’est le formats fermées et les offres légales toutes pourries (parce que la problème du téléchargement il ne vient que de là, du moins au début).

                                        Je suis surtout pour un libre diffusion de toutes la littératures scientifiques faite sur les deniers publics et un droit d’auteur plus court.

                                  • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                    Posté par . Évalué à 3.

                                    le téléchargement est interdit,

                                    C'est archi-faux. Je télécharge une ISO Ubuntu si je veux !

                                    "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                                    • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                      Posté par . Évalué à 5.

                                      Le téléchargement de données sans l'accord du ou des ayants droits est interdit. Ça te convient ou je vais aller chercher une mouche plus petites ?

                                      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                                      • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                        À propos de mouche…

                                        Je me suis toujours demandé. C’est le téléchargement qui est interdit ou seulement la diffusion (le problème du p2p est que tu fais les deux à la fois) ?

                                        • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                                          Les deux, la Hadopi poursuit ceux qui ne partagent pas notamment.

                                          • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                            Si on prends le cas d’Amazon qui avait distribué 1984 sans avoir les droits, les clients n’ont pas été inquiété.

                                            Je suis d’accord que sur Piratebay, il n’y a pas trop de doute sur le côté « je croyais que c’était légal ». Mais dans le cas général, tu ne peux pas dire que tu croyais le site sur lequel tu téléchargeais légal ? Tu dois te méfier de chaque site de VOD qui n’as pas la label PUR ?

                                            • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                                              Tu sais les juges ne sont pas bêtes, quand tu leurs dits que tu étais persuadé que Amazon avait les droit ils vont te croire.
                                              Si tu dis ça de PirateBay, ils savent que tu te fous de leurs gueules.

                                              Bref, oui tu dois vérifier que la plate-forme est globalement sûr. Et malgré le matraquage de certaines entreprises, Amazon est considéré comme une source sûre.

                                • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                  De même une personne qui ne respecte pas la GPL mais qui met son travail sous la WTFPL est cohérent.

                                  Une personne qui ne respecte pas la GPL mais qui met son travail sous la proprio sans diffuser le code est tout aussi cohérent, à noter.

                                  Être cohérent, c’est de tolérer les mêmes pratiques aux autres qu’à sois même.

                                  C'est pour ça que je dis que si tu te donnes le droit de violer une licence, tu dois autoriser les gens à violer la GPL, et je te demande d'être cohérant, de défendre la personne qui violera la GPL, qui'l mette en BSD ou qu'il ne file pas le code n'ayant pas d'importance, le sujet étant la violation de la volonté de l'auteur.

                                  Tout le blabla autour de la différence entre violer une licence de Disney ou la GPL, c'est pour se donner bonne conscience, en pratique tu passe outre la volonté de l'auteur.

                                  Alors qu'il serait si simple de ne pas télécharger l'oeuvre et aider plutôt les oeuvres dont les auteurs sont en phase avec toi…
                                  Je note que tu t'amuses bien à dire que contrefaire une oeuvre de Disney ne porte pas préjudice à Disney, sans dire autant que contrefaire une oeuvre GPL ne porte pas non plus préjudice à l'auteur GPL…

                                  • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                    Une personne qui ne respecte pas la GPL mais qui met son travail sous la proprio sans diffuser le code est tout aussi cohérent, à noter.

                                    Oui.

                                    C'est pour ça que je dis que si tu te donnes le droit de violer une licence, tu dois autoriser les gens à violer la GPL,

                                    Non pas du tout. Reprends l’exemple caricaturale du début : enfreindre une loi (griller un feu rouge) ne t’oblige pas à autoriser le viol. Même si dans les deux cas c’est un non respect de la loi.

                                    De même, enfreindre certain volonté de l’auteur ne veux pas dire que tu refuse tout les droits d’auteurs. Simplement, si tu est cohérent tu dois accepter que les autres enfreigne ces mêmes volonté. Si je trouve moralement juste de te piquer ton vélo (ce qui est illégale) je dois trouver moralement juste que tu me pique le mien. Mais je ne suis pas forcément obligé de trouver moralement juste que tu me casses les dents.

                                    Dis autrement celui qui est cohérent est celui qui fait au autre ce qu’il accepte qu’on lui fasse. Ici on parle d’autoriser la libre diffusion. Pas de la restreindre. Celui qui demande le premier n’accepte pas forcément le second. Et ce n’est pas un manque de cohérence

                                    La question n’a rien à voir avec le respect de la volonté de l’auteur. Mais a rapport au droit à la libre diffusion (qu’il juge plus important que la volonté de l’auteur, volonté qu’il respecte sinon).

                                    • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                      Ici on parle d’autoriser la libre diffusion. Pas de la restreindre.

                                      C'est ta façon de voir pour correspondre à tes idées, tu vois une différence la où tu veux en voir une, tout en te cachant la similarité.
                                      En pratique, que ça te plaise ou non, tu fais exactement la même chose dans deux cas que tu veux distincts : tu violes la licence qui t'a été accordée dans les deux exemples (diffuser une oeuvre non diffusable ou ne pas diffuser le code que tu dois diffuser)

                                      comme quoi, à partir du moment où on met le pied dans l'engrenage… Ce que je cherche à te démontrer, c'est que du moment où tu viole une règle, on peut voir cette chose de différents point de vue, pas que du tiens, et c'est la porte ouverte à tout et n'importe quoi. Ce que je cherche à démontrer, c'est que ne pas respecter la loi dans ce cas est ce qu'attendent les défenseurs du proprio pour dire que les "libristes sont juste des pirates", je ne te remercie pas d'apporter cette réputation au libre.

                                      • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                                        Soyons claire.

                                        Il y deux problèmes distincts. Si tout le monde suit sa propre morale c’est le bordel parce que personne n’est jamais d’accords sur les limites.

                                        Mais la morale qui défends la GPL et la libre diffusion est cohérente. Peut-être qu’elle n’est pas à encouragé, peut-être qu’elle est nuisible, peut-être qu’elle n’est pas en accords avec la loi. Peut-être. Mais elle n’est pas hypocrite. C’est tout.

                                        c'est que du moment où tu viole une règle (…) c'est la porte ouverte à tout et n'importe quoi.

                                        Oui, on est d’accords dessus. C’est le but de la loi.

                                        ce qu'attendent les défenseurs du proprio pour dire que les "libristes sont juste des pirates", je ne te remercie pas d'apporter cette réputation au libre.

                                        Oui, enfin on est sur LinuxFr ici. Les gens sont sensibilisé au problèmes des licences ainsi que la différence entre Pirate et Libriste.

                                        Perso, je me considère comme libriste car l’approche pirate ne me semble pas viable. Pour moi le vrai problème c’est l’offre légale et les pratiques monopolistiques.

                                        En fait il y a deux questions.

                                        1) Est-ce que quelqu’un qui proposerait un loi pour autoriser la libre diffusion à but non lucratifs mais qui conserve la GPL est un hypocrite.

                                        2) Est-ce qu’on peut enfreindre la loi quand on est pas en accords avec elle.

                                        Moi je cherchais surtout à montrer la cohérence dans la première question.

                            • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                              La libre diffusion dans un cadre non-marchand. La subtilité est importante. Ça permettrait à la fois au petit Kévin Michu de récupérer un fichier audiovisuel que lui donne gratuitement le petit Kévin Smith à l'autre bout de la terre sans être inquiété, mais aussi de demander un pourcentage de ses bénéfices à tous les acteurs qui se gavent à coté (les megaupload, les trackers qui mettent de la pub, etc.).

                              Ne pas oublier qu'à l'origine, le droit d'auteur sert à ça : Les gens qui font un bénéfice sur une œuvre soumise au droit d'auteur doivent reverser un pourcentage audit auteur.
                              Actuellement, on est dans une sorte de flou juridique. Le droit d'auteur ne suffisant pas lors d'échanges non-marchands pour taper sur les petites Kévin S. et Kévin M., on sort des bouts de loi prévues pour des trucs qui n'ont rien à voir, comme la contrefaçon, pour essayer d'endiguer ce qui n'est, il faut se le dire, qu'une nouveau visage de l'ancestral «Tiens j'ai lu ce bouquin, il est bien, je te le donne».

                              Non, vendre une copie de sac Vuitton à la sauvette sur les marchés et donner à un mec une copie d'une œuvre dématérialisée, ce n'est pas la même chose.

                              Mais bon, je sais que c'est très partisan comme message, je m'attend à me faire moinser ^

                              De ses yeux vastes comme des océans, encroûtés de chassie et de poussière d'astéroïdes, Elle fixe le But Ultime.

                              • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                Posté par . Évalué à -2.

                                ça se discute que ce n'est pas la même chose, pour la personne ayant bossé derrière ça sera la même chose tu sais.

                        • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                          Posté par . Évalué à 2.

                          On peut surtout se poser la question du manque d'éducation concernant ces lois dans la population ;) C'est surtout ça le problème à la base.

                          Le problème c'est le respect et l'éducation.

                          Si qqun choisi de faire du proprio, tu respecte son choix, peu importe ce qu'il est. C'est ça la liberté.

                          • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                            Il ne faut pas oublier que les lois ne sont pas parfaites, ne sont pas exemptes de failles et de biais, peut-être même volontairement introduits par des groupes de pression.

                            Je suis toujours surpris quand il y a un débat un peu chaud sur la mise en oeuvre d'une loi, comme c'est le cas ici, qu'il n'y ait pas plus de remise en cause de la loi elle même.

                            Si je me souviens bien ( à vérifier tout de même dans la biographie authorisée de RMS) c'était justement pour utiliser les outils des détracteurs que la GPL à été construite en ce sens. Pas spécifiquement parce que le droit d'auteur était une loi jugée juste en soi.

                            • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                              Tout le monde est prêt à rediscuter des lois je pense, mais que ce n'est pas parce que la population ne la respecte globalement pas ou qu'elle ne l'aime pas que sa violation en devient légitime. Dans ce cas là il faut plutôt essayer de la changer que de la violer.

                              Sinon à ce compte là on s'en fout du code de la route et on tue / détruit les policiers / radars ?

                            • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              Je suis toujours surpris quand il y a un débat un peu chaud sur la mise en oeuvre d'une loi, comme c'est le cas ici, qu'il n'y ait pas plus de remise en cause de la loi elle même.

                              Parce que tu veux associer 2 choses qui n'ont rien à voir?
                              Je parle de respecter la loi, ça ne veut pas dire que je suis d'accord avec cette loi, ça n'a absolument rien à voir.
                              Je me dis juste que si je ne la respecte pas, quand on aura changé la loi pour que ce soit plus comme on souhaite, pourquoi les autres respecteraient la nouvelle loi?
                              Mais encore uen fois, on peut reprendre l'exemple de la GPL : ce que tu dis, c'est juste que remettre en cause la GPL suffit pour violer la GPL avec ton consentement. Assume donc si tu associe les deux.

                              c'était justement pour utiliser les outils des détracteurs que la GPL à été construite en ce sens. Pas spécifiquement parce que le droit d'auteur était une loi jugée juste en soi.

                              Pas de soucis, virons le droit d'auteur, et plus rien ne me contraindra à fournir le code source d'un logiciel GPL.
                              Le truc rigolo dans les anti droit d'auteur pro-GPL, c'est qu'ils veulent quand même contraindre d'autres personnes à faire comme eux veulent (obligation de diffuser le code source), le droit d'auteur est justement fait pour contraindre! C'est un non sens : contraindre (oui, la GPL contraint, suffit de lire la licence pour voir qu'on a plein d'obligation si on veut utiliser le produit) en détestant les outils de contrainte. Ce que Stallman dit, c'est du marketing, derrière il veut imposer exactement comme font les gens qu'il critique (mais lui a raison de contraindre, c'est pour le bien de l'humanité).

                              Dit-moi juste comment tu imagines faire autrement, juste imagine comment tu veux contraindre une personne sans outils de contrainte…

                              • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                Parce que tu veux associer 2 choses qui n'ont rien à voir?

                                Parce que ça n’a pas rien à voir. Ça me fait penser un peu au cyclisme en ville. Pendant des années, les cyclistes ont enfreint de nombreux feux rouges pour tourner à droites. On disant « Oui, mais c’est dangereux, tu enfreins le code de la route ». Et puis un jour la loi a changé et soudainement plein de petit panneaux sont apparu pour l’autoriser.

                                Ah ben en fait c’était pas dangereux ?

                                Je suis d’accords que le non respect du code de la route est un véritable problème, parce que justement, on commence à griller les feux qui ne posent pas de soucis et enfin on les grilles tous, même ceux qui sont dangereux. Oui, il est très néfaste à habituer quelqu’un à enfreindre le code de la route. Oui, cette génération piratage a fais beaucoup de dégât (les gens ne veulent plus payer). Mais justement c’est la raison pour laquelle il est nécessaire d’en discuter.

                                Pour reprendre tes arguments

                                1. Un cycliste, s’arrête à un feu, laisse passer les piétons et grille le feu rouge en s’assurant qu’il n’y a pas de voiture.
                                2. Un camionneur roule bourré, à contresens sur l’autoroute.

                                Les deux sont des infractions au code de la route, mais est-ce pour autant qu’elle sont équivalente ? Non parce que l’esprit du code de la route est la sécurité. Et si quelqu’un enfreins le code de la route sans mettre personne en danger ça m’énervera moins qu’un glandu qui va avoir un comportement dangereux tout en le respectant. Il y a enfreindre la loi et enfreindre la loi. Dans les cas c’est très mal, mais ce n’est pas forcément équivalent.

                                De même la culture à pour vocation à être diffusée et clairement aujourd’hui la balance penche de manière disproportionné vers l’auteur et contre la diffusion. Est-ce quelqu’un qui dans un but non lucratifs (j’ai beaucoup moins de tolérance pour les pirates qui se font de l’argent à la place des auteur) et dans un cadre privée se regarde Game of Thrones est équivalent à la boîte qui refuse de respecter les licences ? Est-ce qu’on doit avoir la même sévérité contre les deux ?

                                La réponse ne me semble pas aussi évidente que tu sembles le dire, et peut-être qu’il y a des circonstances aggravantes (but lucratif, hors cadre familial, etc.) et des circonstance atténuante (absence d’offre légale) ?

                                Je vais prendre un exemple, mon père l’autre jour dit, tiens je vais télécharger légalement un film en VOD.
                                Il a payé une couille et la qualité offerte était pourri. Au bout de trois jours le film n’était pas fini de télécharger !

                                Alors il l’a téléchargé illégalement en 1080p en 15min pour le voir enfin. Moi qui lit des livres électroniques, je e pirate quasi jamais car l’offre légale est correct en qualité et en prix (en élevant des abus comme gallimard). Le piratage à une raison d’être. C’est un réel plaisir de respecter la loi :) Mais il faut encore qu’elle soit respectable en pratique.

                                • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                                  Mais il faut encore qu’elle soit respectable en pratique.

                                  Entièrement d'accord.
                                  Elle fait chier cette GPL, elle m'empèche en pratique d'utiliser le soft GPL dans mon produit, c'est pas correct, allez je lui passe dessus et l'inclu dans mon logiciel proprio quand même, la loi changera si plus de monde fait comme moi et la GPL sera enfin considéré comme trop contraignante et la clause qui oblige à fournir le code source sera enlevée.


                                  Je serai presque d'accord avec toi. Reste à savoir ce qui est respectable, et reste à accepter le non respectable des autres.
                                  Ici, tu peux simplement ne pas regarder et aider les autres oeuvres, je ne vois pas pourquoi tu devrais contrefaire comme ça comme acte militant.

                                  Au passage, on passe à côté d'une chose importante : je n'ai jamais dit que je ne grillais pas les feux rouges à vélo, par contre je ne dis pas aux autres "vas-y, fonce" sans les prévenir que c'est un "acte militant" illégal. Relit le premier commentaire auquel je réponds.

                                  • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    Je serai presque d'accord avec toi. Reste à savoir ce qui est respectable, et reste à accepter le non respectable des autres.

                                    C’est pour ça que depuis le début j’affirme qu’un situation où 90% des gens enfreigne la loi est néfaste. Parce que ça se termine par le choix de chacun. Mais, dans ces cas là, le problème ce n’est pas vraiment les gens, mais la loi qui est mal faîte.
                                    L’offre légale des films et des séries à toujours été catastrophique en France ! Même le cinéma qui coûte un couille se porte bien. Donc le problème est bien du côté de l’offre.

                                    Au passage, on passe à côté d'une chose importante : je n'ai jamais dit que je ne grillais pas les feux rouges à vélo, par contre je ne dis pas aux autres "vas-y, fonce" sans les prévenir que c'est un "acte militant" illégal.

                                    Avant d’être un acte militant, c’est surtout un acte (dans mon cas) anodin, non dangereux et qui fais chier personne. Si je risque de gêner une voiture, n’étant pas suicidaire, je ne le fais pas. Mais parler d’acte militant est un peu fort pour quelque chose qui vise mon confort personnel après mettre assuré que je ne gênais ou mettais en danger personne.

                                    Le téléchargement illégale c’est aussi un question de confort parce que la légalité est impossible à suivre en pratique. Sauf à se priver de la culture d’aujourd’hui (je pense au série en particulier). Si ta réponse c’est ne téléchargez pas mais arrêtez de regarder, je ne vois pas ce que ça change pour les industries en question…

                                    • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                                      L’offre légale des films et des séries à toujours été catastrophique en France !

                                      Mais la gestion des contraintes de la GPL a toujours été catastrophique!

                                      Avant d’être un acte militant, c’est surtout un acte (dans mon cas) anodin, non dangereux et qui fais chier personne.

                                      Mettre du code GPL dans un logiciel proprio est surtout un acte (dans mon cas) anodin, non dangereux et qui fais chier personne.

                                      Si ta réponse c’est ne téléchargez pas mais arrêtez de regarder, je ne vois pas ce que ça change pour les industries en question…

                                      Si ta réponse c’est ne contrefaites pas la GPL, je ne vois pas ce que ça change pour les auteurs en question…

                                      Ah oui, ça marche aussi.


                                      C’est pour ça que depuis le début j’affirme qu’un situation où 90% des gens enfreigne la loi est néfaste.

                                      Qui es-tu pour dire que ce que tu fais est dans les 10% non néfastes et que violer la GPL serait néfaste?
                                      Je dis juste attention : tu légitimes des violation de licence, à commencer par la GPL. Si tu en es conscient, OK, pas de soucis, je t'attend de peid ferme quand une entreprise est accusée de violer la GPL, tu la défendra pour dire que de son point de vue c'est pas néfaste donc qu'on devrait l'accepter, comme on demande à l'industrie du cinéma d'accepter la contrefaçon.

                                      Note : ça ne veut pas dire que j'apprécie la loi actuelle, juste que cette façon de légitimer est une grande porte ouverte à ce que le libre s'en prenne plein la gueule (autant en violation de licence libre qu'en réputation de gens qui aiment contrefaire donc non fréquentables en affaire)

                                      • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                        Je dis juste attention : tu légitimes des violation de licence, à commencer par la GPL. Si tu en es conscient, OK, pas de soucis, je t'attend de peid ferme quand une entreprise est accusée de violer la GPL, tu la défendra pour dire que de son point de vue c'est pas néfaste donc qu'on devrait l'accepter, comme on demande à l'industrie du cinéma d'accepter la contrefaçon.

                                        J’en légitime certain, pas tous. Après c’est à traiter aux cas par cas par le juge (un humain). Le petit artisan qui distribue un bout de code sans ce soucier de la licence parce que c’est pas du tout son boulot n’est pas comparable à une multinationale, spécialisée dans l’informatique et qui vit en vendant du code sous licences. Dans un cas un rappel à la loi pourra suffire.

                                        C’est au juge de savoir quelle peine appliquer et de regarder la bonne foi des accusés. Celui qui a ripper le DVD n’est pas à mettre au même niveau de celui qui le télécharge juste. Celui qui fait ça dans un cadre non lucratifs sera peut-être plus pardonnable que celui qui fait ça pour gagner de l’argent, etc.

                                        Toutes les infractions ne sont pas similaire et c’est au juge de faire la part des choses. Oui, par contre, je reconnais que celui qui enfreint la loi peut légitimement se faire taper sur les doigt par un juge tant que c’est mesuré et proportionné (certain jugement américain sont des caricatures à ce niveau là).

                                      • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                        Posté par . Évalué à 0.

                                        Mais la gestion des contraintes de la GPL a toujours été catastrophique!

                                        Ah ? En quoi ?

                                        Mettre du code GPL dans un logiciel proprio est surtout un acte (dans mon cas) anodin, non dangereux et qui fais chier personne.

                                        Si le logiciel proprio en question n'est jamais diffusé, je pense en effet que tout le monde s'en fout et que ça ne fait chier personne.
                                        En d'autres termes : ton analogie, aussi approximative soit-elle, ne marche pas parce qu'elle n'induit pas la conséquence souhaitée.

                                        • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                                          Si le logiciel proprio en question n'est jamais diffusé, je pense en effet que tout le monde s'en fout et que ça ne fait chier personne.

                                          S'il n'est pas diffusé, il n'est ni libre ni propriétaire, c'est du code perso, rien de plus. Et la GPL permet ce genre d'usage.

                              • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                Je ne suis pas sûr que c'était à moi que tu répondais, mais comme c'est mes citations, je le suppose.

                                Ai-je dit que j'associais les deux ? J'ai signalé que j'étais surpris que la remise en cause de la loi n'apparaisse pas dans la discussion. En effet, si on suit la discussion on se rend compte qu'il y a des arguments qui parlent effectivement uniquement du principe de respect de la loi, et d'autres qui parle de manière plus ouverte. Pourtant, il n'est jamais fait explicitement référence au fait que la loi pourrait être mauvaise. Si quelqu'un le signalait, la discussion ne serait plus stérile, car on éviterait d'associer deux choses qui n'ont rien à voir.

                                Le truc rigolo dans les anti droit d'auteur pro-GPL,

                                Comme tu me réponds, je suppose, qu'est-ce qui te fait dire que je suis un « anti droit d'auteur pro-GPL ».
                                Anti droit d'auteur tu as probablement raison bien que rien de ce que je disais ne pouvait l'indiquer clairement. Pro-GPL, j'en doute.

                                (mais lui a raison de contraindre, c'est pour le bien de l'humanité)

                                Sans me prononcer sur tes arguments précédant, il faut quand même noter que c'est effectivement le principe de la loi, une contrainte pour un intérêt supérieur (qui devrait être au moins l'intérêt de la nation et de ses citoyens)

                        • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                          Posté par . Évalué à 5.

                          Après enfreindre la loi c’est mal, mais quand 90% d’une classe d’âge l’enfreint, on peut et on doit aussi se poser la question de la pertinence de la loi.

                          Et si on évitait de faire dire quelque chose à une population tout à fait hétéroclite ? Parce que je pense que dans tes 90 %, il n'y en a pas lourd qui savent ce qu'est la libre diffusion et une autre partie qui savent ce que c'est mais qui apprécient plus volontier d'être les destinataires de la libre diffusion que les émetteurs (c'est vrai que c'est plus simple et agréable).

                          90 % des cyclistes grilles les feux rouges, doit-on les supprimer pour autant ?

                          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                          • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                            Tu parlais des cyclistes.

                            Bien sur!

                          • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                            Posté par . Évalué à 7.

                            90 % des cyclistes grilles les feux rouges, doit-on les supprimer pour autant ?

                            Non car les feux rouges sont également destinés aux automobilistes.
                            Mais si 90% des usagers de la route grillent les feux rouges, alors on doit au minimum se poser des questions sur le rôle et l'efficacité des feux rouges. Ne pas le faire, c'est sombrer dans un légalisme crétin.

                            • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                              Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 29/08/14 à 15:49.

                              Hors cas où la route est vide, la proportion d'usagers de la route qui respecte les distances de sécurité est nulle (mais genre encore plus petite que les parts de marche de Linux sur le bureau) pour autant devrait-on supprimer ce concept du code ?

                              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                              • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                Posté par . Évalué à 7.

                                la proportion d'usagers de la route qui respecte les distances de sécurité est nulle

                                Qu'en sais-tu ? Cela ressemble plus à un propos de comptoir qu'à une étude sérieuse.

                                pour autant devrait-on supprimer ce concept du code

                                Non, car ce n'est pas la seule solution au problème. On peut mieux former les conducteurs, ou rendre plus simple l'évaluation in situ des distances de sécurité (par exemple en incorporant aux voitures des dispositifs en ce sens). On peut aussi évaluer l'efficacité de la règle si elle est respectée (dans le cas du code de la propriété intellectuelle, il n'est toujours pas prouvé que le piratage ait un effet très néfaste sur l'écosystème de la création artistique).

                                Mais s'en tenir à la règle sans réfléchir aux causes et conséquences de son non-respect, ça, c'est stupide.

                                • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                  Posté par . Évalué à 4.

                                  Qu'en sais-tu ? Cela ressemble plus à un propos de comptoir qu'à une étude sérieuse.

                                  L'institut barmic BVA est formel, si la police se met à verbaliser ces infractions on peut supprimer le déficit public, rendre la sécurité social excédentaire et rendre supprimer les taxes sur les cigarettes.

                                  On peut mieux former les conducteurs […]

                                  Tout le monde connais la règle, sur autoroute c'est 2 bandes blanches ça correspond à 100m. Si tu le respect, ça ne t'empêche pas systématiquement de rentrer dans la voiture qui est devant toi, mais en principe tout le monde reste en vie.

                                  ou rendre plus simple l'évaluation in situ des distances de sécurité

                                  Sur autoroute c'est 2 bandes blanches, on peut pas faire plus simple.

                                  On peut aussi évaluer l'efficacité de la règle si elle est respectée

                                  Ça c'est fait pour le cas pour les distances. Les constructeurs arrivent à la réduire mais il y a des limites qu'ils ne peuvent pas améliorer.

                                  dans le cas du code de la propriété intellectuelle, il n'est toujours pas prouvé que le piratage ait un effet très néfaste sur l'écosystème de la création artistique

                                  On peut aussi évaluer l'efficacité de l’absence de la règle ? Sincèrement tout le monde est là pour dire que la règles est pourri, mais dès que tu demande comment faire fonctionner les choses, t'a l'impression de parler dans le vide. En réalité le téléchargement peut perdurer parce qu'il y a des gens qui paient (en piratant ou non). Tu me montre autrement qu'avec des chiffres de comptoirs que le nombre de téléchargement gratuit ne va pas exploser avec la libre diffusion forcée ?

                                  Mais s'en tenir à la règle sans réfléchir aux causes et conséquences de son non-respect, ça, c'est stupide.

                                  Tout à fait d'accord. Dire "c'est mal" est le premier point. Le point suivant c'est de savoir ce qu'on fait et encore une fois, il n'y a personne pour expliquer comment faire fonctionner la libre diffusion.

                                  Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                                  • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                    Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 29/08/14 à 16:58.

                                    L'institut barmic BVA est formel

                                    Ah, c'est du sérieux !

                                    Tout le monde connais la règle, sur autoroute c'est 2 bandes blanches ça correspond à 100m

                                    Et les gens pensent-ils en permanence à compter les bandes blanches alors que la route file à plus de 100 km/h ? Et ailleurs que sur autoroute ?
                                    Si les gens ne respectent pas la règle alors même qu'elle diminue les risques d'accident grave, c'est sûrement qu'elle n'est pas très commode à respecter. Je ne crois pas que beaucoup d'automobilistes aiment l'idée de perdre la vie au volant, qu'ils prennent des risques sur la route pour le plaisir. Il y a donc forcément une explication à trouver.

                                    Sur autoroute c'est 2 bandes blanches, on peut pas faire plus simple.

                                    C'est beaucoup plus simple de lire un compteur de vitesse (ou un indicateur numérique de distance) que de compter des bandes blanches en permanence. Donc, oui, on peut faire plus simple.

                                    En réalité le téléchargement peut perdurer parce qu'il y a des gens qui paient (en piratant ou non). Tu me montre autrement qu'avec des chiffres de comptoirs que le nombre de téléchargement gratuit ne va pas exploser avec la libre diffusion forcée ?

                                    Qui parle de libre diffusion forcée ici ?
                                    Il me semble que le problème mis en avant est la mauvaise condition de mise à disposition des oeuvres (de larges pans des catalogues ne sont pas disponibles en offre légale, etc.).
                                    Par ailleurs on s'en fiche du nombre de téléchargements gratuits, car personne n'a prouvé que s'ils diminuaient ils se transformeraient en téléchargements payants (et pour cause).

                                    • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                      Par ailleurs on s'en fiche du nombre de téléchargements gratuits, car personne n'a prouvé que s'ils diminuaient ils se transformeraient en téléchargements payants (et pour cause).

                                      Par ailleurs on s'en fiche de forcer la diffusion du code source en GPL, car personne n'a prouvé que s'il y avait plus de diffusion du code source, il y aurait plus de modifications faites par les gens et un monde plus mieux bien (et pour cause).

                                      Ah tiens, ça marche aussi très bien.
                                      Merci de militer pour la suppression de la GPL et de tout mettre en BSD, forcé si besoin.

                                      Ou alors, ton argument est seulement à sens unique comme ça t'arrange et ne peut pas être utilisé quand ça ne t'arrange pas?

                                      • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                        Posté par . Évalué à 1.

                                        Par ailleurs on s'en fiche de forcer la diffusion du code source en GPL, car personne n'a prouvé que s'il y avait plus de diffusion du code source, il y aurait plus de modifications faites par les gens et un monde plus mieux bien

                                        Non, en effet, personne ne l'a prouvé, et pour cause (une licence non-copyleft encourage autant les contributions) ! Ceux qui mettent leur logiciel en GPL, en général, n'agissent pas uniquement selon ces motifs, ils y incluent une notion de choix moral ou politique personnel qui rend caduque ton argument.

                                  • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                    Tout le monde connais la règle, sur autoroute c'est 2 bandes blanches ça correspond à 100m.

                                    Non, c'est faux, ça ce n'est qu'un slogan pratique et plus prudent que nécessaire. Je me souviens très bien de m'être fait cette remarque en révisant pour passer l'examen du code de la route :

                                    1. la distance de sécurité est définie celle parcourue en deux secondes, histoire d'avoir le temps de réagir (normalement une seconde) ;
                                    2. à 130 km/h, cela fait 72 mètres ;
                                    3. la longueur des bandes blanches et des intervalles qui les sépare est assez bien définie mais la somme de deux bandes blanches et d'un intervalle donne plus que ces 72 mètres.
                                    • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                      Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 29/08/14 à 17:08.

                                      Et le freinage ?

                                      La distance d'arrêt d'un véhicule à 120km/h est de 108mètres.

                                      36 mètres pendant le temps de réaction : 1 seconde

                                      additionné aux 72 mètres de distance de freinage à cette vitesse.

                                      Donc 2 bandes(100m) ce n'est pas de la prudence mais une nécessité.

                                      • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                        Quand tu suis quelqu'un qui freine, il va mettre à peu de choses près la même distance que toi pour s'arrêter.
                                        Cela dépendra de la voiture notamment en efficacité de freinage mais aussi du poids des véhicules.

                                        • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                          Posté par . Évalué à 0.

                                          Les problèmes routiers ne se limitent pas au freinage de la personne devant toi.

                                          • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                                            Ah ? Et comment tu détermines la distance de sécurité et son respect par rapport à un objet immobile ?
                                            Les distances de sécurité c'est entre deux personnes qui roulent dans le même sens que tu suis. La distance d'arrêt vis à vis d'un imprévu c'est un argument pour limiter la vitesse maximale.

                                          • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                                            Les problèmes concernant le véhicule situé devant toi, si. Or la distance de sécurité concerne justement le véhicule situé devant.

                                            Pour les autres problèmes, tels que les obstacles fixes, éventuellement cachés par un virage ou je ne sais quoi, la distance de sécurité est hors de propos.

                                      • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                                        Non, ça ne fait pas partie de la distance de sécurité, en tout cas pas de la définition qu'en donnait mon Code Rousseau. Le rôle de la distance de sécurité est d'éviter de percuter le véhicule situé devant s'il doit freiner en urgence. Pas de l'éviter s'il s'arrête en passant instantanément de sa vitesse initiale à une vitesse nulle, se transformant ainsi en obstacle fixe, ce cas n'existant pas dans la réalité.

                                        • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                          Pas de l'éviter s'il s'arrête en passant instantanément de sa vitesse initiale à une vitesse nulle, se transformant ainsi en obstacle fixe, ce cas n'existant pas dans la réalité.

                                          Au temps pour moi, en fait si, mais doit être considéré comme négligeable : c'est le cas où le véhicule situé devant lâche une caisse. Une vraie caisse, j'entends, qui va rebondir un peu mais s'arrêter assez rapidement.

                                  • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                                    Posté par . Évalué à 3.

                                    Sur autoroute c'est 2 bandes blanches, on peut pas faire plus simple.

                                    Le plus simple c'est de considérer que la « distance » de sécurité c'est deux secondes. Ainsi la distance nécessaire est en fonction de la vitesse des véhicules, ce qui paraît logique.

                                    Personnellement je respecte les distances de sécurité, comme je mets ma ceinture de sécurité, l'instinct de conservation je suppose…

                                    Je pourrais tout de même me faire verbaliser, si une personne qui me double se rabat trop tôt, ce qui arrive fréquemment sur auto-route.

                • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  mais je ne vois pas en quoi défendre la libre diffusion (même avec des contraintes sur la diffusion comme NC ou ND) t’oblige moralement à défendre le principe des licences privatives.

                  NC et ND sont privatives, par nature. Un peu de cohérence serait bienvenue ;-)

                • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Ce que dit Zenitram c’est que tu ne peux défendre l’un sans défendre l’autre, parce que dans les deux cas, cela revient à défendre le droit d’auteur tel qu’il est aujourd’hui.

                  Nope. Il dit que pour défendre la GPL, il faut respecter la loi qui permets au fermé d'exister. Dans le cas de certaines licences libres qui n'imposent rien, ce raisonnement n'a pas cours, puisqu'elles ne protègent rien.
                  Et il dit également que ne pas respecter consciemment la loi parce que ça t'emmerde dans un cas, et demander aux autres de la respecter (la même loi, le même article) dans les cas que tu apprécies c'est de l'hypocrisie, si je ne me trompe pas.

                  Et si je ne me trompe pas sur le fond de son discours, je suis plutôt d'accord.

                  mais je ne vois pas en quoi défendre la libre diffusion (même avec des contraintes sur la diffusion comme NC ou ND) t’oblige moralement à défendre le principe des licences privatives.

                  Ce n'est pas ce qui a été dit, ou je ne l'ai pas compris comme ça. La loi dit qu'un créateur à le droit de restreindre les utilisations de sa création (avec des différences en fonction du fait que l'œuvre soit technique ou artistique, en France).
                  Les licences propriétaires exploitent ce droit, tout comme la GPL et les CC. Renier aux CLUFs ce droit d'exister, c'est également le renier aux GPL et CC, ou alors faire preuve de favoritisme, chose que la loi ne devrait pas faire (notes le conditionnel).

                  • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    Et il dit également que ne pas respecter consciemment la loi parce que ça t'emmerde dans un cas, et demander aux autres de la respecter (la même loi, le même article) dans les cas que tu apprécies c'est de l'hypocrisie, si je ne me trompe pas.

                    Et c’est justement là ou je ne suis pas d’accords. Quelqu’un qui défends la libre diffusion, peut-tout à fait défendre la GPL et pas les licences privatises. Parce que l’une favorise la diffusion et l’autre s’y oppose. Que les deux soit défendue par le même article de loi c’est un hasard, un détail de la loi d’aujourd’hui. Mais cela pourrait être différent. Tous le monde se focalise dessus en parlant de la « sacro-sainte » volonté de l’auteur, en oubliant que cette dernière est déjà fortement limité par la loi, et il ne serait pas choquant de la limiter d’avantage.

                    Tu peux tolérer certaines infractions à une loi et pas d’autres. Par exemple, tu peux tolérer un cycliste qui roule sur la trottoir en faisant attention aux piétons pour remonter un embouteillage tout en étant contre ce même comportement par un camion, et ceci même si c’est le même texte de loi qui interdit les deux comportements.

                    De même tu peux trouver la GPL positive pour la société et le droit d’auteur classique néfaste.

                    Je n’encourage pas l’infraction à la loi, et je l’ai dit un 50aine de fois, je ne suis pas pour le fait que chacun se crée sa propre loi en se basant sur sa moral. Mais la posture dénoncé par Zenitram reste à mon sens cohérente (bien que je ne sois pas en accords avec cette posture).

                    c'est également le renier aux GPL et CC, ou alors faire preuve de favoritisme, chose que la loi ne devrait pas faire (notes le conditionnel).

                    Mais pas du tout. La loi fait du favoritisme en mettant un code de la route différent pour les cycliste et les voitures ? Non, elles s’adapte à différent usage. De même une loi qui protège la diffusion pour tous et restreint le pouvoir du droit d’auteur pour tous (quand celui-ci s’oppose à la diffusion) est une loi cohérente qui fait différents choix pour différent usage.

                    Pour l’instant le droit d’auteur donne une importance monstrueuse à la volonté de l’auteur, mais cela pourrait être différent. Si on ce place de point de vue de la liberté de l’auteur, oui, c’est hypocrite. Mais si on ce place de point de vue de l’encouragement à la diffusion, l’hypocrisie disparaît.

                    • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Et c’est justement là ou je ne suis pas d’accords. Quelqu’un qui défends la libre diffusion, peut-tout à fait défendre la GPL et pas les licences privatises. Parce que l’une favorise la diffusion et l’autre s’y oppose. Que les deux soit défendue par le même article de loi c’est un hasard, un détail de la loi d’aujourd’hui. Mais cela pourrait être différent.

                      Tu te sentirais bien à l'idée d'aller porter plainte pour non-respect de la GPL et d'aller au tribunal avec la dernière compil' de Johnny Halliday fraichement piraté dans les oreilles ?

                      Tous le monde se focalise dessus en parlant de la « sacro-sainte » volonté de l’auteur, en oubliant que cette dernière est déjà fortement limité par la loi, et il ne serait pas choquant de la limiter d’avantage.

                      Oui parce que obliger ces idiots, on est libre de faire ce qu'on veut choisir une licence ou une autre obliger à partager, AMHA, c'est contre l'idée du libre. La prochaine étape ce sera quoi ? Obliger à la GPL ? On oblige à faire du copyleft du coup ? Plus tu donne de contraintes plus tu formate les choses à ton idée.

                      Je ne veux pas utiliser le code de quelqu'un qui ne veut pas partager, c'est pas la définition du partage. Sincèrement le "partage forcé" c'est du vol (au moins dans le monde matériel) ça n'a aucun rapport avec le partage.

                      Tiens pour aller un peu plus loin, moi je serais obliger au partage, mais au vrai alors. Tu n'a le droit d'utiliser que si tu contribue toi aussi au dis logiciel (financièrement ou avec de la main d’œuvre). C'est sûr que c'est tout de suite moins rigolo, mais l'essence du partage c'est d'être bidirectionnel, non ?

                      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                      • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        C'est sûr que c'est tout de suite moins rigolo, mais l'essence du partage c'est d'être bidirectionnel, non ?

                        Non. Par exemple, les impôts. De plus, tu te refuses à profiter du domaine public parce que ce n’est pas un choix de l’auteur ?

                        Pour la suite, comme je l’ai répéter un 10aine de fois, je ne suis pas pour limiter le droit d’auteurs. Donc tu débats tout seul en fait. Peut-être qu’une société sans entrave à la libre diffusion serait une catastrophe, peut-être que c’est stupide, mais c’est cohérent et non hypocrite.

                        • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Par exemple, les impôts.

                          Va falloir que tu m'explique comment tu fait pour ne pas avoir du retour de tes impôts, ne serais-ce que comment tu fait pour venir sur linuxfr.

                          De plus, tu te refuses à profiter du domaine public parce que ce n’est pas un choix de l’auteur ?

                          L'auteur n'est plus là pour pouvoir en parler et le contexte a énormément évolué, mais je suis loin d'appeler ça du partage.

                          Pour la suite, comme je l’ai répéter un 10aine de fois, […]

                          Tu passe ton temps à vanter un système et à dire que tu n'es pas pour dès qu'on te met en défaut c'est de la rhétorique à la petite semelle. Si tu ne veux pas débattre ne débat pas. Ton modèle, celui que tu défend, te semble parfait tu ne veux pas discuter de ces limites très bien.

                          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                          • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

                            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                            Va falloir que tu m'explique comment tu fait pour ne pas avoir du retour de tes impôts, ne serais-ce que comment tu fait pour venir sur linuxfr.

                            Tu passe ton temps à vanter un système et à dire que tu n'es pas pour dès qu'on te met en défaut c'est de la rhétorique à la petite semelle. Si tu ne veux pas débattre ne débat pas.

                            Le problème c’est qu’il y a trois débats :

                            1. Faut-il suivre la loi quand on est pas d’accords avec elle
                            2. Faut-il réformer le droit d’auteur
                            3. Peut-on, sans être hypocrite désirer un droit d’auteur dans lequel la libre diffusion est plus importante que la volonté de l’auteur.

                            Si on commence à les mélanger on ne s’en sort pas.

                            Ton modèle, celui que tu défend, te semble parfait tu ne veux pas discuter de ces limites très bien.

                            J’ai dit cinquante fois que je n’en veux pas de ce modèle ! J’ai découvert un truc formidable avec ma liseuse : une offre légale, pas trop chère et sans DRM. Et ça, ça m’a fait réfléchir sur l’intérêt du piratage. Dans le milieu des films et des séries, il n’y a qu’une chose de plus caricatural que les pirates, c’est l’offre légale. Honnétement, je ne vais pas les plaindre. Je suis prêt à payer, mais qu’il fasse une offre de qualité similaire et des prix pas trop chère.

                            Après si tu veux discuter, on peux discuter.

                            1. Les droits d’auteurs doivent être vraiment raccourcie. Je suis même pour mettre des durées de droit d’auteur selon les licences. Plus la licence est permissive plus le droit durent dans le temps.

                            2. Tous livres écrit par des profs, des chercheurs et des enseignants devrait être diffusé sous licence CC-ND-NC pour le format numérique. L’éditeur gérant comme il veut le format papier. De même france TV et arte devrait tout mettre sous licences de libre diffusion (au moins CC-NC-ND). Au pire on peut faire des primes pour les chercheurs dont les livres se vendent bien.

                            3. Les enseignants devrait avoir le droit de passer outre le droit d’auteur pour les ressources de leur cours.

                            4. Sans offre légale pour une œuvre, le téléchargement de cette dernière doit être autorisé.

                            5. Toute œuvre devrait pouvoir être acquise, sans DRM, en téléchargement (payant ou non).

                            Mais je ne vais pas prôner la suppression des droits d’auteurs, car je crains que les auteurs de roman aurait du mal à vivre sans.

    • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Ici1 la fibre c’est plusieurs centaines d’euros par mois pour du 6mbps, et je ne compte pas le prix de l’acheminement du réseau vers le client qui est facturé au client. Prépare-toi au chèque avec trois zéros, tout ça pour pirater le dernier Xmen ? mouarf !


      1. en France dans une agglomération de plus de 150 000 habitants. 

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

      Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 28/08/14 à 22:10.

      Autant je n'aurais pas envie de payer pour une bonne partie des productions que l'on voit dans popcorntime autant ça ne te permet pas de violer la loi tranquillement.

      Le mieux à faire est de ne pas les regarder, pas de les pirater pour son temps de cerveau off.

      Et encore moins promouvoir ce piratage(remarque la mpaa s'en charge…)

      • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

        Posté par . Évalué à -6.

        Je ne défendrai pas mon libre arbitre dans ces lignes mais je ne crois pas en la propriété intellectuelle. Pour moi, elle n'existe pas.

        J'achète des produits sous licence propriétaire (logiciels, ebooks, films, etc.) comme j'achète un meuble. Cela sert à meubler mon Lebensraum, mon "espace vital", à la fois numérique et physique. Est jeté ou oublié ce qui n'est pas ou plus conforme à l'idée de progrès positiviste.

        Dans l'écosystème binaire, j'ai fait le choix de n'acheter que ce qui utile à son épanouissement : le logiciel. Pour ce qui est du "contenu culturel", ce n'est que du superflu, ce n'est pas utile : seule la connaissance l'est. Content is no longer King, Software is King.
        http://www.jer.me/Software-is-King-_a1289.html
        http://bits.blogs.nytimes.com/2014/05/07/for-wearable-computing-software-needs-to-be-king/

        Quant à la licence GPL, c'est comme le label PUR de la Hadopi : c'est un gage de qualité d'après leurs défenseurs respectifs.
        Autrement dit, je ne suis pas un ardent évangéliste de licences ou de labels en particulier : elles ne font surtout que caractériser l'un des aspects tribals de leur créateur : pour vous, ce sera le librisme.

        • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

          Posté par . Évalué à 1.

          Blah, blah, bullshit.

          Depending on the time of day, the French go either way.

        • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

          Posté par . Évalué à 1.

          La cuillère n'existe pas.

          • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

            Posté par . Évalué à 1.

            edit tardif et repoussé par le site
            Différentes licences existent car quelqu'un DEVRAIT vouloir faire un choix quand à sa manière de distribuer ce qu'il a fait.
            Ce n'est pas tribal, c'est une évolution.
            Idéalement tout le monde devrait pouvoir distribuer ce qu'il fait comme il l'entend, d'où le fait qu'il existe déjà un petit paquet de licences.

            Déjà que les gens ne respectent pas les licences, tu voudrais leur enlever ? Qu'ils commencent par les apprendre à l'école.

        • [^] # Re: N'utilise que GNU/Linux

          Posté par . Évalué à 1.

          Tu veux envahir la Pologne ?

  • # efibootmgr / rEFInd

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Sur mon laptop (où je n'ai que linux), j'ai voulu utiliser uefi/efibootmgr pour pouvoir choisir mes kernels, et j'ai eu sensiblement le même problème. En fait les modifications faites par efibootmgr ne sont pas prises en compte par l'uefi du laptop.

    Alors je ne sais pas si c'est efibootmgr qui ne fait pas ce qu'il faut ou si c'est l'implémentation de l'uefi mais ça ne fonctionne pas.

    Du coup je suis passé par rEFInd qui va chercher les kernels et qui les démarre. Il se met dans /boot/efi/boot/bootx64.efi (ce qui est prioritaire sur les entrées affichées par efibootmgr)

    À priori rEFInd est capable de démarrer windows ou macosx également donc tu devrais pouvoir y arriver comme ça.

    Si tu utilises déjà grub2 l'autre solution serait d'utiliser grub2 en tant que bootx64.efi et démarrer windows depuis là (je ne sais pas si grub2 est capable de démarrer un windows UEFI mais peut-être bien).

    Ma conclusion c'est que efibootmgr ça ne semble pas très bien marcher mais je ne sais pas (encore?) bien pourquoi, et qu'il faut donc utiliser un bootloader UEFI placé dans /boot/efi/boot/bootx64.efi pour avoir les mêmes fonctionnalités qu'un bootloader classique.

    P.S: il y a juste un truc qui m'embête avec rEFInd c'est qu'il reste affiché 1s (minimum non diminuable puisque la valeur 0 c'est illimité) avant de lancer le kernel, du coup ça augmente d'autant le temps de boot, mais bon c'est pas si grave que ça.

    • [^] # Re: efibootmgr / rEFInd

      Posté par . Évalué à 6.

      Jette un coup d'œil à Gummiboot au lieu de rEFInd. C'est très similaire, en mieux et plus léger.

    • [^] # Re: efibootmgr / rEFInd

      Posté par . Évalué à 5.

      Du coup je suis passé par rEFInd qui va chercher les kernels et qui les démarre. Il se met dans /boot/efi/boot/bootx64.efi (ce qui est prioritaire sur les entrées affichées par efibootmgr)

      Déjà tenté. Effectivement, en plus des entrées des différent OS il y a toujours une entrée "fallback" dans \EFI\Boot\boot{arch}.efi ("x64" pour x86-64, "arm", etc) qui normalement est sensé être lancé en dernier recours.

      Lorsque Windows est installé en dernier, il installe un booloader là en plus du booloader standard. Chez certains, copier et renommer grubx64.efi à cet endroit fonctionne. Dans mon cas ça ne change rien. Il ne boot pas le loader de secours, il boot visiblement le loader Windows s'il est présent, sinon il se comporte de façon standard.

      Pour ce qui est de refind, j'ai testé mais je n'ai pas vu l'intérêt. En gros il ajoute une entrée supplémentaire dans l'EFI et il est capable de chainloader divers OS. Si je passe par le menu de démarrage (F9), je peux sélectionner refind, choisir un OS à lancer. Si je choisi Linux, il chainload Grub qui permet de sélectionner Linux. Mais ça marche aussi si je passe par le menu F9 et que je choisis directement Linux sans passer par refind.

      Mettre refind en gestionnaire de secours fera la même chose que mettre grub en gestionnaire de secours. Si c'est bien celui là qui est lancé ça marchera quoi qu'on mette ici. Refind ne semble pas apporter grand chose par rapport à grub. La seule différence est qui est assez user friendly est qu'il peut s'installer à partir de Windows (donc pour des non Linuxiens).

      J'ai aussi tenté de modifier le loader Windows (bcd). C'est un peu de la toutouille mais chez certains ça a marché. En gros il faut modifier avec l'utilitaire bcdedit (sous Windows) l'entrée {bootmgr} et la faire pointer sur \EFI\Boot\bootx64.efi au lieu de \EFI\Microsoft\Boot...
      Chez moi ça a juste cassé le démarrage de Windows.

      • [^] # Re: efibootmgr / rEFInd

        Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 28/08/14 à 14:54.

        Essaie avec EasyBCD.

        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

        • [^] # Re: efibootmgr / rEFInd

          Posté par . Évalué à 10.

          J'ai aussi un portable HP Pavilion et peu importe les manips pour changer l'ordre des images, l'UEFI de HP boot invariablement Windows (/boot/efi/EFI/Microsoft/Boot/bootmgfw.efi).

          Une solution est de remplacer bootmgfw.efi dans /boot/efi/EFI/Microsoft/Boot (après avoir fait une copie de ce répertoire) par le fichier efi de grub (en le renommant bootmgfw.efi) puis d'ajouter une entrée a grub (/etc/grub.d/40_custom) pointant sur la copie de bootmgfw.efi

          • [^] # Re: efibootmgr / rEFInd

            Posté par . Évalué à 10.

            Enorme, ça fonctionne pour moi aussi ! J'avais pensé à un tas de bidouilles mais pas celle là. Merci à toi.
            L'UEFI trouve un truc ressemblant à Windows et il le boot sans se poser de question. Sauf que c'est grub qu'il boot.
            En bootant sur la copie, ça n'a pas l'air de gêner Windows que son loader ait été modifié. S'il ne voit pas de bootmgfw.efi il gueule mais si on lui met autre chose à la place, il ne voit que du feu. J'adore.

            En résumé, côté Linux:

            sudo mv /boot/efi/EFI/Microsoft/Boot/bootmgfw.efi /boot/efi/EFI/Microsoft/Boot/bootmgfw.ms.efi
            sudo cp /boot/efi/EFI/debian/grubx64.efi /boot/efi/EFI/Microsoft/Boot/bootmgfw.efi

            Et dans /etc/grub.d/40_custom j'ai mis ça (copié-collé de ce que génère os-prober pour Windows):

            menuentry "Windows 7" --class windows --class os {
            insmod part_gpt
            insmod fat
            set root='hd0,gpt1'
            if [ x$feature_platform_search_hint = xy ]; then
            search --no-floppy --fs-uuid --set=root --hint-bios=hd0,gpt1 --hint-efi=hd0,gpt1 --hint-baremetal=ahci0,gpt1 0CFC-F13A
            else
            search --no-floppy --fs-uuid --set=root 0CFC-F13A
            fi
            chainloader /EFI/Microsoft/Boot/bootmgfw.ms.efi
            }

            • [^] # Re: efibootmgr / rEFInd

              Posté par . Évalué à 2.

              S'il ne voit pas de bootmgfw.efi il gueule mais si on lui met autre chose à la place, il ne voit que du feu. J'adore.

              Ben quoi, c'est de la haute sécurité, non? /me ->[]

          • [^] # Re: efibootmgr / rEFInd

            Posté par . Évalué à 2.

            Pour mon portable HP, J'ai renommée fichier de boot de windows, ce qui a empêché l'uefi de remettre Windows en première position à chaque fois (comme l'auteur du journal). Et pour permettre à Windows de booter correctement J'ai utilisé la commande bcedit pour lui indiquer le nouvel emplacement du fichier efi.

            Comme détaillé ici http://h30434.www3.hp.com/t5/Notebook-Operating-Systems-and-Software/Changing-Boot-Order-on-Dual-Boot-Windows-8-and-Ubuntu/td-p/2503733 par GreatEmerald

            J'ai trouvé ça plus propre que de faire un détour par grub.

  • # Chez-moi-aussi-j-ai-des-comportement-folkloriques

    Posté par . Évalué à 2.

    Pour ma part, j'ai voulu installer un dual-boot win8-archlinux, avec l'uefi, et un disque en gpt (sur un portable lenovo u310touch). La première fois que j'ai essayé, j'ai du faire n'importe quoi, par ce que j'ai réussit à casser l'accès au menu de config bios/uefi. Lorsque je le sélectionnais dans les choix au démarage, il démarais win8, mais malgré ça, le boot vers Linux fonctionnait. Ça s'est fini avec un retour au service après vente. J'avoue que j'ai bien rigolé !

    bépo powered

    • [^] # Re: Chez-moi-aussi-j-ai-des-comportement-folkloriques

      Posté par . Évalué à 4.

      Chez moi j'ai un pc LDLC, j'ai pu installer sans gros problème Linux (Mint) + windows 8 (mode legacy je crois), avec quelques tuto trouvé sur internet ça s'est bien passé.

      À mon boulot j'ai récupéré un portable (Asus), c'était avec windows 8, j'ai essayé de préserver la partition existante et d'installer linux en dual boot, mais ça n'a pas fonctionné pareil, j'ai tout essayé, installation linux en premier, windows en second, à chaque fois ça bloquait quelque part (je n'ai plus les détails). Finalement j'ai viré win 8 et mis uniquement Ubuntu.

      Par rapport à la facilité d'installation du double boot du Bios, clairement UEFI me semble être une grosse régression.

      Dans les 2 cas si mes souvenirs sont bons j'ai dû bidouiller avec boot repair (https://help.ubuntu.com/community/Boot-Repair), ce qui n'était pas si trivial (chroot etc).

  • # patch firmware uefi

    Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 28/08/14 à 20:51.

    un firmware uefi ça ne pourrait pas se flasher ou se remplacer ? Cela permettrait de disposer de fonctionnalités supplémentaires, que le fabricant aurait omis de fournir…

    J'imagine qu'il y a des outils d'extraction du firmware uefi afin de pouvoir effectuer de la rétro-ingénierie à des fins d'interopérabilité ?

    Il y a bien coreboot, mais avec un nombre de matériels pris en charge relativement limité pour l'instant :/

    • [^] # Re: patch firmware uefi

      Posté par . Évalué à 2.

      Ben ça se fait bien, pour réactiver les menus cachés des constructeurs. Ca se fait en manipant des bits de configuration et des noms de formulaire. Pour les patches fonctionnels c'est plus compliqué (en plus si j'ai bien compris signé de partout). Ce n'est pas parce que c'est de l'UEFI que le truc n'est pas bien à l'abri dans une flash.

      Mon expériences date d'il y a 3 ans environs sur du HP dv7 équipé d'un truc brandé HP d'Insyde H2O(?).

    • [^] # Re: patch firmware uefi

      Posté par . Évalué à 4.

      Un firmware uefi ça ne pourrait pas se flasher ou se remplacer ?

      C'est quand même très casse-gueule (pas trivial de reflasher lorsque ta machine est en vrac…)

      Et dans cette voie, il me semble que la meilleure option est précisément de contribuer à Coreboot (mais ce n'est pas trivial non plus…)

    • [^] # Coreboot

      Posté par . Évalué à 5.

      D'ailleurs, coreboot, il marche bien sur le matos supporté?

      Parce que bon, je commence à en avoir ma claque des UEFI pourri (pas configurables, emmerdes diverses et variées), alors quand je vais me repayer une machine, je pense faire attention à coreboot. Je serai un peu plus confiant, et au pire je pourrai toujours tenter de foutre le nez dans le bouzin si un truc merde…

      • [^] # Re: Coreboot

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Ça marche plutôt bien ici sur un ThinkPad X60 (lenovo).
        En particulier la vitesse de boot est bluffante ! (moins d’une seconde entre la mise sous tension et l’affichage du GRUB)

        Le seul bug que je rencontre est qu’un démarrage sur cinq environ quelque chose doit mal se passer et je me retrouve sans affichage. C’est réglé par un reboot en aveugle.

        Quitte à tester coreboot, je me demande si libreboot ne serait pas plus facile d’accès.

        Une chose est certaine en tous cas : le support coreboot/libreboot est entré dans mes critères d’achat pour une éventuelle nouvelle machine.

        • [^] # Re: Coreboot

          Posté par . Évalué à 2.

          J'ai entendu plutôt du bien des thinkpad.
          Si ça peut tourner avec un UEFI libre et que le support Linux voire BSD est bon, ma prochaine machine pourrait bien être un truc de ce style… et ça va être pour dans pas longtemps, d'ailleurs (j'ai des emmerdes avec ma tour, que je soupçonne d'être liées à l'UEFI, mais tant que je n'ai pas de preuves… me reste au moins la RAM à tester par acquis de conscience).

        • [^] # Re: Coreboot

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Ah, j’ai oublié un bug qui peut être important selon les usages : avec coreboot je ne peux pas régler la luminosité de mon écran.

          Par contre, ma version de coreboot n’est pas à jour (installée par le précédent propriétaire de la machine, elle date au moins de six mois, peut-être de plusieurs années), donc je ne sais pas si ces bugs sont toujours d’actualité.

          • [^] # Re: Coreboot

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Par contre, ma version de coreboot n’est pas à jour (installée par le précédent propriétaire de la machine, elle date au moins de six mois, peut-être de plusieurs années), donc je ne sais pas si ces bugs sont toujours d’actualité.

            Je viens de passer à la release 5 de libreboot, et je peux finalement gérer la luminosité de mon écran sans problème.

  • # j'aime pas les double boots

    Posté par . Évalué à 4.

    Cela ne règle en rien ce problème d'UEFI. Mais est-ce que tu as pensé à acheter un logiciel qui lit le bluray sous Linux ? Quelqu'un l'a déjà fait ? Peut-être que c'est la solution la plus simple.

    • [^] # Re: j'aime pas les double boots

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Personnellement je n’ai pas encore vécu l’expérience de lire un blu-ray directement sous linux sans un dump préalable, même si VLC se vante de savoir le faire dans ses dernières version, si le blu-ray n’est protégé que par AACS.

      Personnellement je dump systématiquement mes blu-rays avant de les lire. J’ai commencé à acheter du blu-ray à partir du moment où j’ai été persuadé que je pourrais les lire, c’est à dire qu’une clé AACS « générale » a été cassée et qu’il ne fallait pas compter sur un annuaire de clés (auquel cas on se retrouve avec le même défaut que la scène de téléchargement pirate, on ne retrouve que le cinéma pop-corn).

      J’ai notamment fait des essais concluants sous linux avec dumphd et des blu-ray que l’on m’a prêté, ensuite j’ai acheté des blu-rays que j’ai lu avec succès, jusqu’au jour où j’achète un blu-ray illisible, j’ai mit plusieurs semaines avant de comprendre qu’il était protégé avec BD+ en plus d’AACS.

      J’ai réussi à le dumper avec la version d’évaluation de makemkv (proprio et payant mais sous GNU/Linux), mais ça m’a refroidit dans mes achats. Je ne suis plus convaincu de l’assertion « désormais le bluray est suffisamment bien cassé pour pouvoir acheter un bluray en aveugle ».

      Pour les détails, l’AACS est une protection cryptographique, la galette contient un flux multimédia est en bon état mais chiffré.
      Le BD+ est plus pervers, le blu-ray est volontairement dégradé, la galette contient un flux multimédia erroné et chiffré, ainsi qu’un programme à exécuter qui comble les erreurs du flux multimédia.

      L’outil dumphd ne sait pas gérer le BD+, il ne s’occupe que de déchiffrer (un peu comme dvdcss). VLC en est au même point (mais saurais lire directement sans dumper au préalable). Je ne connais pas d’outil libre ou seulement gratuit qui sache lire le BD+ sous GNU/Linux.

      Il faut savoir que j’ai retrouvé un comportement similaire avec certains DVD récents, ce qui m’a refroidit aussi dans mes achats : le dvd contient une centaine de titres erronés et il faut lire toutes les pubs dans l’ordre car la dernière publicité contient le pointeur vers le titre complet et en bon état du film.

      Mais oui, en payant on peut dumper les blu-ray « AACS & BD+ » sous GNU/Linux, donc je suppose qu’il existe des outils payants qui savent les lire à la volée.

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

      • [^] # Re: j'aime pas les double boots

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Pour l'instant, avec la lecture des bluray sous Linux, j'ai l'impression qu'on n'a pas vraiment d'autre solution de long terme autre que le logiciel non-libre (qui marche très bien) makemkv.
        Plus précisément, vlc + clés aacs, ça marche bien jusqu'au jour où on met dedans un blu-ray un peu récent qui révoque les clefs aacs déjà un peu anciennes fournies par vlc. A la limite, il faudrait avoir deux lecteurs blu ray, un qui est sacrifié et sert à identifier la version aacs de la galette pour écarter les trop récentes, et un autre, qui sert vraiment à lire les galettes.

        • [^] # Re: j'aime pas les double boots

          Posté par . Évalué à 7.

          Euh, VLC n'est pas assez con pour interpréter les ordres de révocation tout de même ?

          /me niewbi en traitement de l'AACS

          • [^] # Re: j'aime pas les double boots

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            /me niewbi en traitement de l'AACS

            Ca se voit ;-).

            L'auteur du post parle d'un lecteur (matériel) kamikaze (suicidé) car le lecteur entre en jeu dans la révocation des clés, avant que VLC entre en jeu.
            après, je ne suis pas assez calé dans ce bordel DRM pour expliquer plus le principe :(

            • [^] # Re: j'aime pas les double boots

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Ça doit être du même style que pour le zonage des DVD : VLC, enfin la libdvdcss, sait très bien craquer les clefs et déchiffrer les DVD de toutes les zones, mais si ton lecteur optique refuse de lire un disque, il n'y a rien à faire…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.