Journal Des conséquences d'un plâtre

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
30
13
jan.
2017

'lut,

Je me retrouve avec le bras droit dans le plâtre pour plusieurs semaines suite à la rencontre brutale avec un véhicule qui m'a grillé la priorité alors que j'étais en vélo. Allant au boulot depuis des années en vélo, je pourrais disserter des heures sur la dangerosité d'utiliser son vélo dans la jungle urbaine et les campagnes d'incitation à prendre le vélo dans ce contexte, mais ce n'est pas l'objet de ce post.
Je me retrouve coincé à la maison, quasi incapable de faire quoi que ce soit, d'autant que je suis droitier et que ma main est peu mobile et l'ensemble encore douloureux. Je me voyais condamné à rester avachi dans le canapé à regarder les feux de l'amour une bière dans ma main encore valide. Mais finalement j'ai trouvé bien plus gratifiant d'installer et/ou tester toutes les choses que j'avais jamais le temps de faire dans le monde du libre bien entendu, d'où ce post.

En premier lieu, j'ai mis à niveau ma station de Musique Assistée par Ordinateur avec les dernières versions de Rosegarden et d'Ardour que j'ai pu tester consciencieusement. Tous les musicos ne jurent que par Ardour, et pourtant je trouve qu'il nettement moins convivial que Rosegarden. Il y a quand même des manips d'édition classiques qui sont particulièrement tordues et absolument pas intuitives, qui nécessitent d'étudier la doc et demandent 4 actions alors que sous Rosegarden on fera la même chose avec une seule action de manière totalement intuitive ! Pour le MIDI c'est un peu la croix et la galère avec Ardour avec des outils d'édition assez limités. Par contre côté Ardour la richesse des plugins et autres traitements audio est prodigieuse, c'est sans doute ce qui explique l'attrait d'Ardour des musicos confirmés, car le champ des possibilités est absolument infini. Pour les autres je conseillerai plutôt Rosegarden qui est plus facile d'accès, pour l'audio mais également pour le MIDI avec des outils d'édition, notamment de partition, très évolués. Rosegarden ne dispose pas par contre de la richesse des traitements audio (il n'intègre pas les plugins LV2), mais on pourra se contenter des plugins LADSPA pour commencer et c'est déjà pas mal.
En résumé, Ardour point fort: les traitements audio, Rosegarden points forts: MIDI et l'interface plus conviviale.
Pour en savoir plus tuto sur rosegarden 16.06 par là http://www.funix.org/fr/linux/index.php?ref=mao-util#Rosegarden et le tuto d'Ardour 5.50 par ici http://www.funix.org/fr/linux/index.php?ref=mao-util#ardour

En deuxième lieu, j'ai passé du temps sur kdenlive pour le montage vidéo. kdenlive est maintenant complètement intégré à l'environnement KF5/Qt5, je regrette néanmoins depuis pas mal de régressions. Il était parfaitement francisé dans ses versions 0.9.X, on a maintenant une sorte de franglais et on a perdu également quelques fonctions parfois utiles (comme la possibilité de retailler une image automatiquement ou d'inverser un clip). Par ailleurs on a plus le choix pour la sortie vidéo, glx/OpenGL est imposé et sur ma machine j'ai pu constater une dégradation sensible des performances de kdenlive avec de la HD. Heureusement que kdenlive intègre une fonction de "dégradation" des vidéos pour le montage (Proxy clip). Mais c'est quand même assez désagréable d'avoir l'impression que ça marchait mieux avant. Je regrette également que la fonction qui permet d'utiliser la puissance du GPU en utilisant movit fasse planter kdenlive.Il y a néanmoins des points positifs, on peut maintenant générer du 4K (format H265/HEVC) dès lors bien sûr qu'on dispose du 4K en entrée et il y a pas mal de petites fonctions en plus ou qui ont été améliorées/stabilisées. Je travaille actuellement sur les fonctions de motion tracking et de travail sur fond vert, ça demande quand même un peu d'investissement matériel en terme de lumière, de fond uniforme pour arriver à faire quelque chose de sympa, mais les possibilités sont énormes. Mon tuto mis à jour par là http://www.funix.org/fr/linux/index.php?ref=kdenlive

J'ai mis à jour mes 8 machines linux (pour 3 personnes à la maison…) et j'ai encore bien d'autres sujets en chantier, dont l'accès sécurisé à distance de mon serveur perso, le partage d'une connexion 4G d'android vers linux, la personnalisation d'un environnement XFCE, tester les dernières versions d'OpenShot video et Cinelerra. Bref encore de quoi largement développer mon côté gauche et ne pas voir le temps défiler.

  • # Et l'assurance

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Et pour obtenir réparation de la part de l'assurance de l'automobiliste, pas trop galère ?

    J'ai eu un accident il y a deux ans, et ça a été long, très long, et assez compliqué, avec une situation d'assurance complètement délirante :

    1. l'automobiliste qui était assuré par le fabricant de sa voiture (Peugeot) ;
    2. sauf qu'en fait ce n'était pas vraiment Peugeot (sans blague !) mais Avanssur (l'assurance du groupe BNP),
    3. qui ne connaissaient pas ce client parce que leurs contrats en partenariat avec Peugeot sont gérés de façon complètement séparée ;
    4. après avoir finalement réussi à finalement le retrouver, j'ai eu la surprise de recevoir à nouveau tous les formulaires de la part d'Axa (mais que viennent-ils faire ici, ceux-là ?) ;
    5. la veille de l'expiration du délai légal maximal de remboursement, j'ai finalement reçu un chèque de la part de je ne sais plus quelle société tout à fait inconnue, apparemment une quelconque filiale d'Axa.
    • [^] # Re: Et l'assurance

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Ah, et évidemment, j'avais dû avancer tous les frais de réparation de mon vélo, qu'ils ne m'ont remboursé qu'après. Enfin, les frais d'achat de pièces détachées, parce que les réparations, je les fais moi-même, et je n'ai pas tenté de leur facturer mon temps de travail sur ma bécane.

      Si je n'avais pas été un cyclogeek, je pense que j'aurais dû faire appel à un transporteur pour récupérer mon vélo sur le lieu de l'accident et l'apporter chez un réparateur (vu qu'il n'était plus en état de rouler, et moi plus en état de monter dessus), puis une fois les réparations effectuées, faire à nouveau appel à un transporteur pour récupérer mon vélo chez le réparateur et l'apporter chez moi. Tout ça à avancer, deux transports et la réparation, ça ne doit pas être donné.

      • [^] # Re: Et l'assurance

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        C'est la galère, j'ai été renversé début juillet, et j'ai tout ce qu'il faut, des témoins, un rapport de police, le gars assuré, j'ai laissé sur le bitume pour 1500€ de matériels et je ne compte pas les dommages physiques et moraux (ça m'a foutu en l'air mes vacances entre autres choses et pourri la vie) et pourtant six mois après nada. L'assurance adverse m'a proposé quelques centaines d'euro et puis c'est tout, j'ai trouvé mon assurance en dessus de tout niveau combativité. Aujourd'hui j'ai dû prendre un avocat, ça va certainement se terminer au tribunal civil.

        http://www.funix.org mettez un manchot dans votre PC

        • [^] # Re: Et l'assurance

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Perso j'ai dut attendre 6 mois pour avoir l'expert pour le vélo (HS), ils ont payé pour tout ce qui est matériel (vélo, vêtement etc).

          L'assurance essaye toujours de clôturer le dossier le plus rapidement (moi c'était car on s'orientait vers une opération donc ils ont essayé que je signe pour ne pas devoir payer mes jours d'incapacité)

          Pour le reste, j'ai reçu des avances car le dossier commence a dater un peu (3 ans)

          • [^] # Re: Et l'assurance

            Posté par . Évalué à 8.

            clôturer le dossier

            Ils ont un grand champ dans lequel ils posent une clôture autour de chaque dossier ?

            • [^] # Re: Et l'assurance

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Je voyais pas le problème pour moi car c'est dans le langage courant et utilisé dans bcq de page web (c'est accepté par le nouveau littré)

              Mais après quelques recherches, il semblerait que ça soit mieux "clore

              Je dormirais plus intelligent aujourd’hui

              • [^] # Re: Et l'assurance

                Posté par . Évalué à 3.

                Juste une précision, notamment pour les grincheux qui ont moinssé : ce n'est qu'une vanne.

                • [^] # Re: Et l'assurance

                  Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                  Tu as un grand bassin de rétention où tu stockes un humour liquide que tu déverses au compte-goutte ici?

              • [^] # Re: Et l'assurance

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Il y a aussi le chuter au lieu de choir et solutionner (de plus en plus à la mode) au lieu de résoudre. Le troisième groupe est en voie de disparition.

                • [^] # Re: Et l'assurance

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Alors que de l'autre côté, le quatrième groupe (i.e. les verbes en -ave, réputés invariables en genre, nombre ou temps), poursuit sont ascension fulgurante :)

                  • [^] # Re: Et l'assurance

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Par exemple, le verbe croave.

                    • [^] # Re: Et l'assurance

                      Posté par . Évalué à 5.

                      Le verbe croave est l'exception de cette invariabilité en temps. Pour preuve, on dit bien "Louis croivé bâton"

                    • [^] # Re: Et l'assurance

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Je pensais davantage à bouillave/bédave/poukave/chourave (et autres que je n'aurais pas encore rencontrés), mais va pour croave :)

                      • [^] # Re: Et l'assurance

                        Posté par . Évalué à 1.

                        "Ça m'espante, mon daron m'a yave mes chtoumps pendant qu'j'étais parti rayave !"

                        Quand j'ai entendu ça pour la première fois au lycée après avoir déménagé à l'autre bout de la France, j'ai eu du mal à comprendre. Par contre, croave je ne connaissais pas. Ça veut dire quoi ?

                        Cette signature est publiée sous licence WTFPL

                        • [^] # Re: Et l'assurance

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          "Ça m'espante, mon daron m'a yave mes chtoumps pendant qu'j'étais parti rayave !"

                          Ça veut dire quoi (je ne connais que espanter et daron, mais je suppose que yave veut dire chourave?)

                          Le verbe croaver veut dire croire pour certains enfants, comme par exemple: “Dis, dis, bien vrai que Adrien il croivait que une bille terre ça vaudrait plus qu'une plomb?”

        • [^] # Re: Et l'assurance

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Eh bien ils sont complètement cons, chez cette assurance. Avec un accident voiture contre vélo, ils n'ont aucune chance de gagner, faire obstruction jusqu'au procès, ça ne peut que leur coûter plus cher. Tout ça pour un remboursement somme toute de faible montant par rapport à ce que leur coûte des accidents voiture contre voiture… Franchement, pour un assureur, il faut vraiment être con pour perdre du temps et de l'argent à essayer de rapiner sur un accident avec un vélo.

          • [^] # Re: Et l'assurance

            Posté par . Évalué à 3.

            Soit cynique, et fait le rapport "personne qui abandonne dès le premier refus"/"personne qui persévère à défendre leur bon droit". Evidement, les assurances le font et se rendent compte que c'est très rentable d'être pénible voir malhonnete… il suffit même qu'une minorité abandonne rapidement pour que ces comportements soient "rentables" économiquement

        • [^] # Re: Et l'assurance

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Ton avocat te le rappellera sans doute, mais dans ce que tu leur demandera, il faut que tu chiffres tout, absolument tout ce qu'ils t'auront coûté, ce qui inclut évidemment le matériel, les vêtements, les réparations et les soins, mais aussi :

          • l'invalidité temporaire ;
          • les taxis, bus et autre pendant tout le temps où tu ne pouvais plus te déplacer à vélo ;
          • le temps que tu auras passé sur cette affaire ;
          • les timbres que tu auras achetés pour leur écrire moult courrier ;
          • les dommages moraux, plus difficiles à évaluer mais qui doivent être compensés par une indemnisation ;
          • les honoraires de ton avocat, évidemment.
          • [^] # Re: Et l'assurance

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            ainsi que les livres que t'as acheté car tu t'ennuyais chez toi, les séances de cinéma etc

            Perso j'ai même fait le calcul de la différence de consommation d’électricité+chauffage par rapport aux périodes où je bossais.
            Et j'ai compté la nourriture, car passer d'un resto d'entreprise pas cher à devoir cuisiner ses propres trucs (où aller au resto car on ne sais pas préparer sa nourriture…) ça coûte bien plus cher

      • [^] # Re: Et l'assurance

        Posté par . Évalué à 9.

        Je ne peux pas m'empêcher de rapprocher ton expérience de cette tribune récente qui plaide pour la fusion des mutuelles : http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/01/14/creons-une-assurance-maladie-universelle_5062590_3232.html

        Et si finalement la jungle de la privatisation - fusion avait pour résultat une jungle ou tous le monde tire les coûts vers le bas et se défausse de ses responsabilité, au prix d'une complexification de la vie du "client" que la concurrence exacerbe ? Une bonne vieille organisation centralisée n'aurait pas aussi des avantages ?

        • [^] # Re: Et l'assurance

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Fusionner toutes les assurances santé, ça me rappelle quelque chose ça. Ah oui, la sécu. Enfin, la CPAM pour le privé en tout cas.

        • [^] # Re: Et l'assurance

          Posté par . Évalué à 5.

          Et il ne faut pas oublier aussi que les résiliations ne sont pas exceptionnelles… Et pas uniquement dans les assurances voitures. En l'espace de 2 ans j'ai eu écho de deux résiliations de contrat entreprise par l'assureur qui font froid dans le dos. D'abord le cas d'un contrat de mutuelle d'entreprise, ou un employé avait certainement une maladie lourde et qui coutait cher à la mutuelle, du coup l'entreprise à reçu une lettre la priant d'aller voir ailleurs à la fin du contrat. Ça été la chasse aux sorcières dans l'entreprise pour trouver qui avait "abusé".
          Le deuxième cas c'était la résiliation de la prévoyance car il y avait trop "d'accident" dans l'entreprise(200 personnes): Un accident à l'étranger(non mortel), 2 décès de cancer et 1 d'accident mortel domestique. Donc tant que vous rapporté de l'argent on vous garde dès que c'est plus le cas, il faut aller voir ailleurs… Ça donne envie la privatisation de la santé, vraiment…

          • [^] # Re: Et l'assurance

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Ce n'est pas lié à la privatisation, mais à la possibilité de virer un client, autrement dit, à la régulation. On peut très bien privatiser un service et l'ouvrir à la concurrence en imposant des règles aux fournisseurs dudit service, c'est ce qui se fait pour les banques avec le droit au compte par exemple. Cela pourrait tout à fait se faire pour les assurances santé.

            À toutes fins utiles, je me permets de rappeler que l'assurance santé obligatoire est :

            1. un service qui n'est pas fourni par un unique acteur mais par plusieurs qui disposent pour l'essentiel d'un monopole restreint à un serveur d'activité, ainsi la CPAM pour les salariés du privé, et d'autres pour les fonctionnaires, pour les professions libérales, etc. ;
            2. un service potentiellement concurrentiel, avec au moins un secteur d'activité où il y a effectivement concurrence entre deux fournisseurs : les études supérieures.
            • [^] # Re: Et l'assurance

              Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 17/01/17 à 17:19.

              Je me suis mal exprimé. Ce n'est pas le fait que ça soit des fonctionnaires ou des salariés qui gèrent tes dossiers qui va changer quoi que ce soit. Reléguer un service d’intérêt publique qui n'a pas(ou devrais-je dire vue la situation actuelle: ne devrait pas avoir) vocation à être rentable (mais qui ne devrait pas être un trou pour autant) à un service fournit pas des tiers dont l'unique but est de dégager des bénéfices, je trouve pour ma part que c'est extrêmement dangereux quand on parle de santé.

              Je veux bien comprendre qu'il y ai des divergences de point de vue sur comment devrait être gérer les réseaux français (route, électrique, ferrée, internet, …): public, privée, public + privé, … Mais j'ai du mal à concevoir cet abandon progressif (coucou la première version du programme de Fillon) du service publique sous prétexte qu'il coute trop cher. Car une dépense est une dépense, le fait de déléguer à une mutuelle des frais ne va pas réduire la facture globale que devront payer l'ensemble des Français pour se soigner. Le seul paramètre important dans l'affaire c'est le taux de redistribution. Et dans ce cas la, pour une gestion équivalente (et c'est la le soucis entre "privé" et "public") si il n'y a pas besoin de bénéfice ce taux de redistribution est mathématiquement plus élevé. Reste à savoir si on doit considérer la santé comme un business comme les autres dans notre projet de société Française…

              • [^] # Re: Et l'assurance

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                Car une dépense est une dépense, le fait de déléguer à une mutuelle des frais ne va pas réduire la facture globale que devront payer l'ensemble des Français pour se soigner.

                C'est plutôt le contraire en fait: en France, l'assurance maladie "coûte" à peu près 15% du PIB. Aux USA, ou c'est géré par le privé, c'est plutôt autour de 18% (de mémoire).

                Ce qui semble assez logique: moi, ça m'embête que mes cotisations de mutuelle servent à payer le marketing de la mutuelle en question, plutôt qu'à rembourser des gens. Sans même parler de la partie "bénéfice".

                • [^] # Re: Et l'assurance

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Et oui j'ai aussi oublié cette aspect là. Cette phrase était plus pour la partie réellement payé pour les soins. Un soin payé par la sécurité social ou payé par la mutuelle à le même prix. Et encore ce n'est pas forcément vrai, notamment dans l'optique où on t'annonce le prix une fois que l'on sait ta mutuelle…

    • [^] # Re: Et l'assurance

      Posté par . Évalué à 10.

      l'assurance du groupe BNP

      Tout est dit !!
      Pour un travail j'ai eu une carte corporate de BNP Paribas et bien un jour j'ai eu le malheur de demander un document (si possible envoyé par mail car j'étais en déplacement). Houlala qu'avais je fait là ? après moult coups de fils et 2 semaines d'attente j'ai eu le plaisir de recevoir dans la boite aux lettres de mon domicile le mauvais document Oo.
      Au final j'ai mis un mois et demi pour obtenir l'info que je voulais et faire l'opération relative !!
      J'en garde un souvenir tout juste pitoyable et quand j'entends parler de la BNP par d'autres personnes autour de moi c'est toujours en mal.
      Je ne comprends pas comment ils ont encore des clients avec une qualité de service aussi déplorable.

      kentoc'h mervel eget bezan saotred

      • [^] # Re: Et l'assurance

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Alors la lenteur, c'est simplement leur marque de fabrique il faut croire. J'avais un prêt immobilier chez eux, qu'il avaient mis 4 mois à valider, manquant presque de me faire louper la date de la vente. Je viens de le faire racheter par une autre banque, et il leur a fallu 2 mois et deux rappels de ma part pour m'envoyer un papier nécessaire à cela (un décompte de remboursement anticipé total), heureusement que j'avais pris de l'avance. Maintenant que mon prêt chez eux est remboursé, eh bien ils ne l'ont toujours pas remarqué de sorte qu'il apparaît toujours dans me comptes, et je ne serais pas surpris qu'ils essaient de me débiter une nouvelle échéance (sauf que ça va foirer, vu que je n'ai pas sur mon compte l'argent qu'il faut pour payer de nouvelles échéances indues).

        Bien content de me barrer de cette banque…

  • # Du temps.. c'est un cadeau!

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Finalement cet automobiliste t'a offert du temps. Bon je croise les doigts pratiquant aussi le vélotaf.

    Sinon, le Kdenlive QT5 n'est effectivement pas encore au top. Pour ma part, j'ai pas compris pourquoi mais il saccade presque autant avec les clips proxy que sans!

    Et sinon, comment tu inverses une vidéo dans le 0.9.x?

    ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

    • [^] # Re: Du temps.. c'est un cadeau!

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      malheureusement je n'ai plus de 0.9.X sur la main mais tu avais une fonction reverse clip qui apparaissait avec le menu contextuel quand tu sélectionnais un clip au même titre que la fonction de stabilisation. On peut penser que ça était déplacé dans les effets, mais je n'ai pas trouvé.

      http://www.funix.org mettez un manchot dans votre PC

      • [^] # Re: Du temps.. c'est un cadeau!

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        je me réponds à moi même, en fait la fonction reverse clip est encore là, mais très bien cachée, je suis tombé dessus un peu par hasard, il faut sélectionner un clip avec le menu contextuel puis "Clips Jobs->Duplicate clip with speed change" et là on retrouve la fonction

        http://www.funix.org mettez un manchot dans votre PC

  • # Étais-tu dans ton vélo avant ou après l'accident?

    Posté par . Évalué à 5.

    Car c'est une curieuse position le roulage en vélo. :)

  • # Alternatives

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Heureusement, le domaine des DAW sous Linux ne se limite pas à une alternative Ardour / Rosegarden (?) comme ton journal semble l'y résumer :) Actuellement il y a environ une dizaine de projets "vivants" et encore, si on ne compte que les séquenceurs audio/MIDI linéaires, en excluant les trackers comme Radium (dont les - superbes - plugins sont utilisables en dehors, au fait) par exemple.

    Pour ceux qui ne connaissent pas encore Qtractor (c'est vrai qu'il est là depuis seulement 11 ans :p) j'ai réalisé une série de videos d'introduction à ses fonctions majeures.

    Pour ce qui est de l'ergonomie, justement, c'est en ce qui me concerne le point fort de Qtractor ; Toutes les fonctions que j'utilise sont mappées au clavier, et je ne touche quasiment pas la souris (avec une gratte autour du cou et un casque sur la tronche c'est limite pas possible anyway) Et en plus, avec i3 j'ai même réussi à littéralement conformer l'UI à ma façon de travailler : Je veux des bons petits plats ♫ et en plus la timeline ET le mixer à l'écran en permanence, sauf cas précis. Or, ce n'est pas réellement possible de façon confortable/cohérente avec un DE classique, alors que sous i3, ci poussib' :)

    Depuis le dernier épisode, où j'avais l'impression d'avoir fait un peu le tour du sujet, il s'est passé pas mal de truc d'ailleurs, je dois m'y recoller.

    • [^] # Re: Alternatives

      Posté par . Évalué à 2.

      yPhil j'apprécie généralement tes interventions mais il y a un truc que je n'arriverais jamais à comprendre, tes choix de vidéaste.

      exemple, ton clip réel time

      Complètement aléatoire, sans queue ni tête. De timelapse à des vues d'éditeur 3D en passant par des mecs en Vador… Franchement, après 1m10, j'ai mal au bide.

      Tu es un peu le Vandamme (période aware) du video clip et le Tranxen 200 du texte. _-

      Malheureusement cela donne un côté cheapos à tes productions musicales qui sonnent pourtant bien et vu que tu utilises du logiciel libre, leur image en pâtit d'autant plus.

      • [^] # Re: Alternatives

        Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 13/01/17 à 21:26.

        Il y a pourtant une réelle continuité dans cette vidéo, un matin, un midi et un soir, cette chanson raconte une histoire, et je trouve étrange (et aussi un peu dommage) que tu ne l'entendes pas. J'ai vraiment pas l'impression d'un truc particulièrement cryptique, où qui fasse appel à une culture forcément poussée. Depuis mes cours chez Louis Lumière dans les 80s, Dieu sait que des vidéos, j'en ai fait (et vu, au passage) des bien plus perchées..!?

        Bon, mais merci du retour (il me semble avoir déjà lu ça chez toi, cela dit, avec les même heu, appelons ça des références) il fallait bien une personne qui n'aime pas cette vidéo, je n'avais à ce jour que des éloges, si si ;)

        vu que tu utilises du logiciel libre, leur image en pâtit d'autant plus.

        Alors je sais pas dans quel navigateur t'as écrit cette énormité limite fortune, mais j'ai bien ri, sérieux :)

    • [^] # Re: Alternatives

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Oui, qtractor je l'ai testé il y a quelques années, j'avais pas réussi à le compiler avec toutes les options, du coup il manquait des fonctionnalités, et j'avais laissé tomber, mais depuis il a certainement évolué, je le rajoute dans ma liste TODO.
      Bien tes tutos vidéos, ils me seront certainement utiles

      http://www.funix.org mettez un manchot dans votre PC

  • # Clarification

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Merci pour le retour et prompt rétablissement :-).
    Tu dis: "Pour le MIDI c'est un peu la croix et la galère avec Ardour avec des outils d'édition assez limités. Par contre côté Ardour la richesse des plugins et autres traitements audio est prodigieuse, c'est sans doute ce qui explique l'attrait d'Ardour des musicos confirmés, car le champ des possibilités est absolument infini."

    Peux-tu clarifier? Rosegarden est limité pour le MIDI?

    J'ai hâte de lire la suite, remets-toi bien (mais pas trop vite ;-)).

    • [^] # Re: Clarification

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      euh… non, c'est rosegarden qui est assez facile pour le midi avec des très bons outils d'édition. C'est ardour que j'ai trouvé moins facile et plus limité. Pour l'audio c'est tout le contraire.

      http://www.funix.org mettez un manchot dans votre PC

  • # Comme tout le monde est sympa et compatissant, je vais faire le contraire

    Posté par (page perso) . Évalué à -9.

    J'ai mis à jour mes 8 machines linux (pour 3 personnes à la maison…)

    Ça va c'est optimal et green, comme installation… Vous avez une entreprise familiale de datacenter ?
    Et puis à ce nombre de machines faut penser à un puppet-like.

    dont l'accès sécurisé à distance de mon serveur perso

    Ça va SSH c'est pas trop dur à installer.

    le partage d'une connexion 4G d'android vers linux

    Chez moi ça se résume à brancher le câble USB et cliquer sur "partager la connexion par USB" sur le tél mais j'ai du louper une subtilité.

  • # Kdenlive

    Posté par . Évalué à 1.

    Salut !
    Sur quel distro est ton Kdenlive ?
    Sur linux Mint LMDE (basée sur Debian), c'est toujours la 0.9.
    Maintenant vu ce que tu en dis de la nouvelle, il n'y a peut être pas urgence à migrer… :)

    • [^] # Re: Kdenlive

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      je tourne sous mageia 6 cauldron, j'aime pas trop utiliser une version instable, mais comme les dernières versions de kdenlive ne marche que sur KF5/Qt5 je n'ai guère eu le choix, je précise que j'ai compilé kdenlive.
      Oui, il n'y a pas d'urgence à migrer, la 0.9.10 reste une très bonne version.

      http://www.funix.org mettez un manchot dans votre PC

  • # kdenlive

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    C'est marrant, quand GNOME retire une fonctionnalité il y a une horde de trolleurs qui rouspètent. Je remarque qu'ici kdenlive a aussi retiré des fonctionnalités, apparemment.

    Et si retirer des fonctionnalités était en fait quelque chose qui peut arriver à toute application non-triviale ayant un long historique de développement ?

    « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

    • [^] # Re: kdenlive

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ca rouspète également pas mal sur le forum de kdenlive.org, visiblement le passage à KF5 a constitué une vraie rupture dans le développement dans l'espoir de gagner en facilité de maintenance en se fondant dans le framework de plasma. Les premières versions dans ce nouvel environnement étaient clairement instables, boguées avec plein de fonctions en moins, bref quasi inutilisables, un vrai bon en arrière de plusieurs années, c'est bien mieux maintenant, mais ce n'est pas encore ça, certes il y a des fonctions nouvelles mais on attend encore le retour d'anciennes fonctions. Point positif, il semblerait qu'il y ait maintenant une bonne équipe de développeurs qui font avancer le shimimblick, donc on ne peut être qu'optimiste.

      http://www.funix.org mettez un manchot dans votre PC

      • [^] # Re: kdenlive

        Posté par . Évalué à 6.

        En fait la véritable connerie est d'avoir des distrib qui ont packagées des versions de -dev- de kdenlive … pour la petite histoire ce soft qui marchait bien et était stable était aussi quasi à l'abandon et son avenir devenait préoccupant.

        Quand une nouvelle petite équipe s'est lancée dans la bataille pour passer à Qt5 ça a été un cris de soulagement pour le côté pérennité mais comme tout projet ayant peu de bras les premières versions qt5/kf5 ont vues le nombre de fonctionnalités implémentées réduites et au fur et à mesure ça s'améliore.

        Avec une version ppa ou compilé à la mano on retrouve à peu de choses près les fonctions de la dernière 0.9 et j'ai aussi retrouvé le sourire pour ma part :o)

        • [^] # Re: kdenlive

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Autre polémique récurrente : se plaindre que passer d'une version majeure de GTK+ à la suivante est difficile pour les développeurs, et qu'en Qt tout est bien mieux. Certains projets en GTK+ ont été réécrits en Qt, avec les développeurs donnant des conférences à gauche et à droite en prônant haut et fort Qt.

          Mais apparemment, le passage à Qt 5 est tout aussi galère.

          « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

  • # MIDI

    Posté par . Évalué à 2.

    Tiens, puisqu'on parle de MIDI, c'est facile à utiliser sous linux? J'ai récupéré un vieux clavier et je me demandais si je pouvais le brancher sur ma bécane pour que ce soit elle qui joue les sons, par exemple. Je n'ai pas la moindre idée d'à quoi pourraient ressembler les câbles ni quel logiciel ferait ça : je pars de vraiment bas!

    • [^] # Re: MIDI

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Oui ça marche bien sous linux, je t'invite à aller voir le premier lien de mon post ou sur linuxmao, quant à dire si c'est facile, on va dire que c'est pas vraiment plug and play mais loin d'être insurmontable non plus.

      http://www.funix.org mettez un manchot dans votre PC

      • [^] # Re: MIDI

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Si tu veux du MIDI en plug and play, tu peux tenter l'aventure avec Haiku (www.haiku-os.org) à la place de Linux, il fait ça très bien. Par contre ça manque encore un peu d'applications, malhereusement. Mais on a Sequitur (un séquenceur MIDI) et plusieurs synthétiseurs (SynC Modular - non libre - par exemple).

        • [^] # Re: MIDI

          Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 16/01/17 à 11:10.

          Si tu veux du MIDI en plug and play, tu peux tenter l'aventure avec Haiku (www.haiku-os.org) à la place de Linux, il fait ça très bien

          Heu, quoi? Qu'est-ce que vous entendez par "MIDI plug and play"? En lisant ça on a l'impression que sous Haiku, tu branches un synthé random dans ton interface MIDI, et que l'écran affiche "Salut, je suis un Roland JX8p, comment ça va bien?" or heu, non. Je connais pas Haiku mais je connais la norme MIDI, et non. Reality check.

          Aujourd'hui ce qu'on appelle "MIDI" n'en est bien souvent plus que la moitié (le MI, disons) il ne reste que la norme, la spécification, le language, enfin quoi, la partie logicielle : Des signaux, très simples (c'est du RS232 le MIDI hein) qui déclenchent des événements (Note ON, Note OFF/Velocity et CC - Control Change, en gros c'est tout) Note que comme son nom ne l'indique pas, c'est pas spécifique à la musique, en fait, bref. Et bon quoi, dans cette norme, ya pas l'identification à chaud de la machine et l'upload de drivers ou aucun autre comportement généralement qualifié de "plug & play".

          La partie matérielle, elle (trois câbles MIDI IN/OUT/THRU - similaires - entre chaque machine de la chaîne, avec des canaux, une sorte de SCSI, si tu vois) a évolué, voire disparu souvent. Alors certes, il reste des cables MIDI un peu partout mais de moins en moins, et surtout, pas entre l'ordi et les machines, cette liaison étant maintenant réalisée en USB, justement pour avoir du "plug & play" entre l'ordi et l'interface MIDI.

          Note, au passage, que c'est pas juste le MIDI qui passe par ce cable USB, mais aussi l'audio maintenant (numérique, entre la carte et l'OS) aussi. MIDI != Audio, c'est acquis ça, hein ?

          Donc si tu as suivi, entre les machines MIDI connectées en MIDI, il n'y a pas de driver, juste une norme implémentée par tout le monde. Donc plug & play, oui, de fait. Rien (mais alors, du tout) à voir avec Haiku, ou Linux.

          Pour ce qui est de la communication entre ton interface MIDI (qui peut avoir ou pas telle ou telle fonction) et l'OS, là oui, il y a un driver, mais sous Linux, il est générique, en principe. Un gros driver appellé audio-usb (ou usb-audio chaipus whatever) qui fait tout, et marche avec la plupart des interfaces, c'est l'idée. J'imagine que sous Haiku, c'est pareil, mais heu, entre ce que j'(imagine et la réalité moi, comment dire, je préfère vérifier quoi ; pour le coup, là, j'ai une M-Audio Fast Track Pro sous les yeux, qui déjà pour faire certains trucs (genre 24bit / 96kHz) sous Linux a besoin d'un driver spécial (donc PAS plug & play) j'aimerais bien entendre (et voir) que ça se passe mieux sous Haiku OS :p

          • [^] # Re: MIDI

            Posté par . Évalué à 3.

            j'ai une M-Audio Fast Track Pro sous les yeux, qui déjà pour faire certains trucs (genre 24bit / 96kHz) sous Linux a besoin d'un driver spécial (donc PAS plug & play)

            Eh, ça m'intéresse !!! :-) T'as un lien vers un tuto pour la faire fonctionner avec cet échantillonage ?

            Sapere aude ! Aie le courage de te servir de ton propre entendement. Voilà la devise des Lumières.

            • [^] # Re: MIDI

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Bof, il y a ce doc, mais il est vieux déjà. Mais bon, moi cette interface, quand je fais de l'audio avec (je m'en sers comme carte MIDI surtout) je la fais tourner en 16/44.1 parce que la procédure, je l'ai faite une fois, c'était très long et inutile.

              Depuis tes 25 ans tu n'as, techniquement, aucun moyen d'entendre la différence. Je parle de musique hein, pas de sondage audio à l'oscillo non plus ; 24/96 c'est un truc de hipster "c'est pour les clients" comme on dit en studio ; en fait ça sert surtout à faire des fichiers énormes :/

          • [^] # Re: MIDI

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Je n'ai jamais vraiment creusé comment ça marche sous Linux (c'est pas mon OS préféré :)). Mais de mémoire, juste pour la partie driver, on va se retrouver avec une interface midi qui apparaît "quelque part" dans /dev, il va falloir écrire une règle udev pour avoir le droit de s'en servir, et ensuite expliquer patiemment à chaque logiciel où elle se trouve et à quoi il faut la brancher. Est-ce qu'on a quelque chose de mieux que "ls /dev" pour découvrir les interfaces MIDI sous Linux maintenant?

            D'abord une précision technique: ce n'est justement pas du RS232. Le RS232 définit précisément tous les points d'un "port série" qui sont différents du MIDI: les connecteurs, les niveaux électriques, etc, mais pas le protocole de "tramage" utilisé (comment on traduit "framing" en français?). En revanche, on utilise en MIDI, et la plupart du temps en RS232, des signaux de type "UART", qui eux ont un format similaire dans les deux cas (et pour le MIDI, ça fait partie de la norme).

            En tout cas voilà comment ça se passe pour Haiku:
            - Il y a effectivement un driver générique pour les interfaces USB<->MIDI, ce qui n'est pas bien compliqué donc il est probable que Linux aie sensiblement la même chose.
            - Il y a une API standard dans Haiku pour énumérer les interfaces MIDI (USB ou pas), que les applications peuvent utiliser pour découvrir le matériel mais aussi le logiciel (un synthétiseur logiciel peut exposer un port "MIDI" virtuel via lequel il recevra des commandes MIDI, donc)
            - Il ne reste plus qu'à connecter tout ça ensemble (entrée MIDI<-USB vers synthétiseur logiciel, par exemple): c'est la partie "plug"
            - Ensuite, on presse les touches du clavier MIDI qui envoie les "note on" et "note off" qui vont bien, et le synthétiseur s'active: c'est la partie "play".

            Jusque là tout va bien. Après, quand on rentre dans les messages SysEx et autres trucs compliqués, oui, ça devient moins facile, mais on y arrive tout pareil (on "branche" tout ensemble et les messages arrivent ou il faut et quand il faut).

            Il y a quelques applications "amusantes". Je pense au "super long MIDI cable" qui est un proxy MIDI vers Ethernet pour relier à grande distance plusieurs machines. Et on peut y brancher n'importe quoi en entrée comme en sortie, tant que ça arrive à se parler en MIDI (que ça soit des Note On/Off, des SysEx ou n'importe quoi d'autre, d'ailleurs).

            • [^] # Re: MIDI

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Je n'ai jamais vraiment creusé comment ça marche sous Linux (c'est pas mon OS préféré :)). Mais de mémoire, juste pour la partie driver, on va se retrouver avec une interface midi qui apparaît "quelque part" dans /dev, il va falloir écrire une règle udev pour avoir le droit de s'en servir, et ensuite expliquer patiemment à chaque logiciel où elle se trouve et à quoi il faut la brancher. Est-ce qu'on a quelque chose de mieux que "ls /dev" pour découvrir les interfaces MIDI sous Linux maintenant?

              Mais les interfaces branchées comment? Il n'y a pas de port MIDI sur les PC, et le seul truc auquel je peux penser autre que l'USB (et le FireWire, enfin bref) ce sont les adaptateurs MIDI <-> série/joystick (oui désolé pour la confuse RS232/série, ce que je voulais dire c'est qu'un port MIDI c'est un port série et je me suis marché dessus, merci) mais je ne le mentionne pas car je ne l'ai jamais utilisé sur un PC, j'étais sur Amiga à l'époque, autant dire que ça fait un moment, et que je crois même pas que ce genre de matos soit réellement dispo maintenant..?

              Du coup je précise ce que je voulais préciser : Pour du MIDI moderne, du MIDI courant, tel qu'il se pratique généralement en 2017, oui, Linux est "plug & play" :)

              Après au-delà des préférences, une fois que c'est plug, c'est bien d'avoir quelques trucs à play, aussi ;p

            • [^] # Re: MIDI

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Je pense au "super long MIDI cable" qui est un proxy MIDI vers Ethernet pour relier à grande distance plusieurs machines.

              Sous Linux, il y a aussi ce genre de chose…

              $ man aseqnet

              * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

  • # Partage de connexion au Web depuis mon smartphone vers mon PC

    Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 16/01/17 à 12:15.

    Bonjour

    Mon smartphonne a un accès au web (par wifi, 4G ou autre…) et utilise la version Android 4.4.2
    Mon PC utilise debian avec l'environnement de bureau XFCE

    Je connecte par un cordon USB mon smartphone sur un des ports USB2 de ma machine Linux,
    ensuite, sur mon smartphone, je vais dans :

    Paramètres -> Plus… -> Partage de connexion -> Via USB

    Network-Manager de mon PC sous linux configure automatiquement la connexion
    et j'ai accès au Web par l'intermédiaire de mon smartphone.

    Quand je n'ai pas d'autres accès au web,
    pour installer debian en utilisant une clef USB préparée avec un fichier image ISO de type netinstall,
    j'utilise ce partage de connexion avec mon smartphonne.

    • [^] # Re: Partage de connexion au Web depuis mon smartphone vers mon PC

      Posté par . Évalué à 1.

      Je sais pas pourquoi j'ai pris un -1 sur mon précédent message :

      Pour rappel, je cite cet extrait du Post 1 de Funix :

      …j'ai encore bien d'autres sujets en chantier, dont l'accès sécurisé à distance de mon serveur perso, le partage d'une connexion 4G d'android vers linux,…

      • [^] # Re: Partage de connexion au Web depuis mon smartphone vers mon PC

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Oui, merci pour ton commentaire (j'ai pas moinssé !), en fait l'accès via un mobile 4G android comprend également la sécurisation de mon serveur qui sera du coup accessible sur internet, j'ai déjà ssh qui tourne dessus, mais il faut que j'améliore tout ça, en rajoutant du chiffrement partout où c'est possible sur mes services hébergés. J'envisage également de chiffrer le disque de mon ordi portable, enfin bref ce genre de trucs.

        http://www.funix.org mettez un manchot dans votre PC

        • [^] # Re: Partage de connexion au Web depuis mon smartphone vers mon PC

          Posté par . Évalué à -2.

          Merci pour ton message, c'était juste que je faisais un peu mon caliméro, genre "C'est trop injuste…"

          La personne qui a "moinssé" a dû se dire que ma proposition n'avait rien à faire dans cette suite de réponses concernant MIDI et rien à voir avec la musique en général.

          Mais bon, c'est aussi un peu de ma faute : J'aurais dû citer l'extrait de ton message concernant l'accès au web par le 4G du smartphone juste au dessus de ma proposition de solution.

    • [^] # Re: Partage de connexion au Web depuis mon smartphone vers mon PC

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      je viens de jouer avec mon mobile et le partage de connexion, effectivement c'est super simple, par contre avec l'option hotspot wifi le débit est meilleur. Il reste plus qu'à bosser maintenant côté serveur.

      http://www.funix.org mettez un manchot dans votre PC

  • # Des logiciels sous gnu-linux, sauf que

    Posté par . Évalué à 1.

    Puisque l'on parle de musique, parlons de sons. C'est une très bonne chose d'avoir des logiciels de qualités sous gnu-linux, sauf qu'il n'y a toujours pas une banque de sons du niveau de ce que l'on trouve en proprio.

    Au hasard, une alternative aux Vienna Symphonic Library.

    attention chérie ça va moinsser

    • [^] # Re: Des logiciels sous gnu-linux, sauf que

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      C'est pas très clair. ce "Vienna Symphonic Library" j'imagine que c'est une banque de samples, on ne peut pas l'utiliser dans un logiciel libre? Elle ne serait donc pas standard, pas lisible dans mon sampler, il faut utiliser le leur? Si c'est ça "ce qu'on trouve en proprio" tu peux le garder. Par ailleurs si, il y a des banques de sons libres, plein. La banque Sonatina par exemple, au hasard. Il y a aussi plein d'autres ressources, tu connais Musical Artifacts ou FreeSound?

      sauf qu'il n'y a toujours pas

      Encore un qui attend un truc déjà arrivé :/

    • [^] # AVL(inux) Drumkits!!

      Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 19/01/17 à 16:49.

      Puisque l'on parle de musique, parlons de sons.

      Alors justement, je viens (là tout de suite) de poster une video à propos de AVL Drumkits, qui vient de sortir. Et ça sonne, pardon :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.