Journal La technologie permettant à Madame Michu de contourner Hadopi déjà disponible!

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
14
1
oct.
2009
Honnêtement, je ne pensais pas que ça viendrait aussi vite, mais c'est fait! Je viens de tester OneSwarm [1,2,3], et je suis simplement bluffé. C'est un logiciel de partage de fichier en F2F extrêmement facile à utiliser: on ajoute des amis en les invitant par mail ou par jabber (Gtalk), et hop, le tour et joué! L'interface est très facile à utiliser et permet de rechercher du contenu. De ce que j'en ai testé, les téléchargements sont rapides, ce qui est pour moi une première pour ce genre de réseaux.

Tout ça pour dire que les arguments des défenseurs de la loi parlant d'une minorité de gens assez compétents pour contourner la loi me semblent d'ores et déjà caducs.


1: http://fr.wikipedia.org/wiki/OneSwarm
2: http://oneswarm.cs.washington.edu/
3: http://arstechnica.com/software/news/2009/02/oneswarm-friend(...)
  • # Il va falloir un Hadopi3

    Posté par . Évalué à 10.

    Kevin, le fils de madame Michu, peut déjà facilement faire ce qu'il veut à l'abris des indiscrets regards d'Hadopi. Et maintenant c'est madame Michu qui s'y met.
    Il va falloir un Hadopi3 qui surveille si l'on recherche des mots clés comme OneSwarm, Tor, torrent... Puis un Hadopi4 qui mettra des micros dans les lampes de chevets pour surveiller nos conversations au cas ou le sujet serait évoqué de vive voix.
  • # http://final.ipredator.se/

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Je n'ai aps essayé, mais ce genre là risque d'aider aussi ceux qui le souhaitent
    • [^] # Re: http://final.ipredator.se/

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      OneSwarm est gratuit... D'autre part, bloquer un VPN en suède me semble faisable. Bloquer un vaste réseau d'ami à ami (F2F) me semble nettement plus difficile.
      • [^] # Re: http://final.ipredator.se/

        Posté par . Évalué à 4.

        Je vois mal comment bloquer l'ami à ami, puisqu'il n'y a plus de point d'échange public (tracker, hub...) et que le reste est chiffré c'est quasiment impossible à bloquer. Bien sûr par analyse de trafic plus ou moins poussée on pourrait détecter le truc, mais impossible de connaître la nature du contenu échangé (iso de Debian, films de vacances ou Film protegé par le droit d'auteur?).

        Que ce soit OneSwarm ou un autre, ça me paraît vraiment mal barré pour les défenseurs de la Hadopi.

        L'ami à ami c'est aussi quand on s'échange des disques externes/clefs usb ("SneakerNet"). Quand Kevin échange à coup de Téraoctets à la récré, même avec un net complètement verrouillé ça ne change pas grand chose pour le "piratage". Ce n'est une découvert pour personne ici que la Hadopi est au mieux inutile.
        • [^] # Re: http://final.ipredator.se/

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Quand Kevin échange à coup de Téraoctets à la récré, même avec un net complètement verrouillé ça ne change pas grand chose pour le "piratage".

          Chut, bientôt le disque de 1 To plus recherché que la barrette de shit. En tôle le pirate!
          Bah... Sans doute avec le même succès que la course aux vendeurs de shit...
        • [^] # Re: http://final.ipredator.se/

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Ce n'est une découvert pour personne ici que la Hadopi est au mieux inutile.

          Je pensais qu'Hadopi allait quand même un peu compliquer les choses pour les non-informaticiens. Après avoir testé OneSwarm, j'ai changé d'avis :)
        • [^] # Re: http://final.ipredator.se/

          Posté par . Évalué à 6.

          Hadopi est au mieux inutile

          Ah mais pas du tout, Hadopi sera très utile pour couper le net d'un contesta....dangereux terroriste. Si les politiques le veulent tant ce n'est pas uniquement a cause d'universale, ils y trouvent aussi leur interêt.
  • # Libre!

    Posté par . Évalué à 9.

    Même si ça parait évident que tu n'en aurais pas parlé ici si ce n'était pas le cas (quoi que :D), une petite précision: OneSwarm est sous licence libre.

    Bon, maintenant, tu peux m'expliquer l'intérêt de OneSwarm? Je veux dire, il te sert à quoi?

    - à échanger des fichiers légalement? Pourquoi tu n'utilises pas un torrent classique dans ce cas, vu qu'on ne te reprochera pas (encore) un échange légal? Sachant que si tu partages des données personnelles via torrent (album photo d'une fête de famille par exemple) tu peux très bien chiffrer ton torrent et envoyer le mdp par mail.

    - à échanger des fichiers illégalement? Ça fait quel effet de télécharger de la musique, des films, des logiciels, dont les auteurs ont décidé (ben oui!) que tu n'aurais pas le droit de le faire? Tu dirais quoi si quelqu'un prenait un soft sous GPL et en faisaient un truc proprio en crachant sur la licence décidée par les auteurs, tout comme les téléchargeurs illégaux crachent sur les licences?

    Je trouve qu'il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup, d'hypocrisie dans le débat autour du téléchargement illégal. Les libristes se sont indignés contre Hadopi parce qu'on voulait leur imposer un spyware proprio, si c'est pour télécharger du contenu proprio illégalement c'est:
    - hypocrite,
    - pas crédible aux yeux des politiques.

    Je ne te fais pas un procès d'intention, mais faudrait voir à pas faire prendre les vessies pour des lanternes: tout le bruit fait autour des softs de téléchargement "anti Hadopi" on se doute bien que c'est pas pour échanger des ISO de Ubuntu/Debian/la-distro-que-vous-voulez, ou du contenu sous licence libre.

    Des entreprises et des organisations ont décidé de pourrir Internet et de faire du lobbying en faveur de lois nuisibles au logiciel libre: DADVSI, HADOPI.

    Des artistes ont décidé de soutenir ces entreprises et ces groupement en leur confiant la gestion de leur droit. Ils ont également, pour certains, décidé de soutenir ces lois de merde.

    Partant de ce constat, je trouve étonnant que les défenseurs du logiciel libre soient prêts à toutes les combines pour continuer à télécharger ces enc artistes.

    Un mouvement d'indignation qui aurait pu faire "front commun", qui aurait pu être "propre sur lui" et dénoncer uniquement le caractère liberticide des mesures anti-téléchargement illégal, est allé s'embourber dans la dénonciation des "CD trop chers" et dans la promotion des "Regardez, on peut télécharger quand même."
    Dommage.

    Si seulement la loi Hadopi 3 pouvait respecter la présomption d'innocence, mais être capable de sanctionner (par une coupure d'Internet, oui!) les gens qui téléchargent volontairement, en connaissance de cause, du contenu dont les auteurs ont décidé (soit par eux-mêmes, soit en confiant la gestion de leur droits à des organismes connus pour prendre cette décision) que télécharger ce contenu de cette façon serait illégal et sanctionnable, je serai le premier à applaudir. Ça ferait un peu le tri sur Internet, entre le Kevin qui veut absolument avoir en MP3 (bizarre, les torrents avec des formats libres, c'est super rare, en général c'est .rar .avi .aac et compagnie..) la soupe qu'il a vu sur M6, et celui qui se sert intelligemment de son ordinateur en étant respectueux des choix d'autrui afin qu'on respecte les siens propres.
    Je me sentirais franchement merdeux à cracher sur la licence choisie par un artiste, et je comprendrais parfaitement qu'en retour il soutienne une loi qui crache sur le logiciel libre en imposant un spyware proprio. Cabrel (il est pour hadopi) doit trouver idiot que je ne veuille pas d'un truc "pas libre" pour prouver mon innocence. Moi je trouve idiot qu'il ne veuille pas qu'on télécharge sa musique. Mais si je veux réclamer le respect de mon choix idiot à moi, ça me parait d'une évidence limpide qu'il est nécessaire de respecter les choix, même idiots, des autres.

    THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: Libre!

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Effectivement, j'ai oublié de dire que c'était un logiciel libre, il faut dire que j'ai un peu perdu l'habitude des logiciels propriétaires :)

      Sur le dernier point, j'aimerais apporter un point du vue plus nuancé. L'immense majorité des artistes interdit la redistribution de ses oeuvres. Il n'y a pas que la soupe servie sur M6, loin de là, mais bien la grande majorité des artistes.

      Je trouve qu'on est en train de perdre une grande occasion avec internet de permettre une diffusion beaucoup plus large de la musique. Au lieu d'aller vers une plus grande diffusion, on est au contraire en train de restreindre de plus en plus l'accès, par une durée ridiculement longue du droit d'auteur, par exemple. D'autre part, avec le système traditionnel du payement pour l'achat d'un CD, c'est justement la "soupe de M6" qu'on favorise, puisque chacun est limité à quelques CD par mois, et qu'il ne va pas se risquer à payer pour quelque chose qu'il ne connaît pas.

      Alors, sans aller jusqu'à appeler à enfreindre la loi, je suis plutôt content de voir que ce système va s'effondrer de lui-même, et que les politiques, les producteurs et les artistes vont être à terme obligés d'envisager d'autres modes de financement permettant une diffusion beaucoup plus large de la musique.
      • [^] # Re: Libre!

        Posté par . Évalué à 10.

        à noter également, puisqu'on parle de cela, c'est qu'on entend souvent "internet favorise le culte de la gratuité, du tout-gratuit, etc", comme en témoigne cet article du "Le monde" du 05 Octobre 2007, que je n'ai pas lu (parce qu'il n'est pas disponible... gratuitement !) mais dont je retiens le résumé :

        A qui profite la culture gratuite ?

        "Chaque jour la culture gratuite gagne de nouveaux territoires. Concerts, expositions, festivals, projections : l'été passé a vu se multiplier le nombre de manifestations offertes librement au public. Sur la Toile, le téléchargement illégal gratuit de films, en croissance constante, suit l'exemple du CD et menace les éditeurs de DVD./.../ [un chef d'État d'un gouvernement en Europe] n'a pas de mots assez durs contre cette culture de la gratuité."


        pourtant il y a plusieurs précédents à cet état de fait :

        - les bibliothèques, au moins depuis 2500-3000 ans, le public peut avoir accès gratuitement à des oeuvres de l'esprit, et peut consulter (et recopier !) des livres dans ces bibliothèques.

        - la télévision, depuis une soixantaine d'année, propose gratuitement des films aux télespectateurs, la radio depuis encore plus longtemps propose également de la musique, "gratuite" pour l'auditeur.

        - Il y a bien entendu beaucoup d'autres exemples (lectures publiques, depuis le moyen-âge, et oui..., théatres de rue, fêtes de la musique etc) où la culture, au sens large, se trouve diffusée au public sans coût supplémentaire pour lui, sans licence globale.

        Alors bien entendu, on pourra prétexter qu'il y a un certain prix à l'accès aux bibliothèques (souvent dérisoire, voire gratuit), que les chaînes de télévision donnent de l'argent pour avoir le droit de diffuser leurs navets films, voire qu'il y a la redevance (uniquement pour le service dit public), mais dans l'esprit des gens, c'est pareil : qu'ils téléchargent le film "les bidasses à St Tropez" ou qu'ils attendent que Tnal6 le diffuse, cela ne change rien pour eux, ils ont déjà payé leur poste de t.v. tout comme leur ordinateur pour recevoir le film (le DVD à 16€28 est-il uniquement réservé au fan ultime qui collectionne les jackettes ?), et d'ailleurs ce n'est pas la redevance qui finance Tnal6, donc l'argument de la licence globale me semble un peu creux : je n'ai pas envie de payer 30 euros de plus par mois pour faire vivre Patrick Leforesday ou Marc Obismoun, alors que je ne les écoute pas, que je ne les achète pas, que je ne les pirate pas, que je ne les aime pas.

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: Libre!

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          mais dans l'esprit des gens, (...)

          Dans l'esprit des gens, tout ce qui compte c'est sa justice à soit, donc bon... Si on part la dessus, on est mal barré.

          La TV et la radio sont rarement gratuits (tu payes pas avec de l'argent, mais avec du temps de cerveau disponible, redevance etc...)

          mais dans l'esprit des gens, c'est pareil : qu'ils téléchargent le film "les bidasses à St Tropez" ou qu'ils attendent que Tnal6 le diffuse, cela ne change rien pour eux,

          Si ça change : l'un est légal, l'autre pas. Certes ce n'est pas visible au premier abord, mais dans l'un tu as un contrat (tu vas regarder la pub, payer la redevance...), pas dans l'autre. Si on s'arrête à ce qui est visible ("ce qui change"), on met par terre pas mal de principes (c'est vrai ça, à quoi bon ne pas tuer mon voisin, ça ne change rien pour moi je suis toujours vivant...). Il faut certes faire avec l'esprit des gens, mais ça ne légitime pas le piratage : il n'y a pas accord de l'artiste, point, on n'a pas à le faire. Respectons la volonté de l'artiste (et écoutons des œuvres libres).

          donc l'argument de la licence globale me semble un peu creux : je n'ai pas envie de payer 30 euros de plus par mois pour faire vivre Patrick Leforesday ou Marc Obismoun, alors que je ne les écoute pas, que je ne les achète pas, que je ne les pirate pas, que je ne les aime pas.

          Figure-toi que tu paye déja pour des trucs que tu ne regarde pas, c'est la redevance. L'argument ne tient pas car le principe de redevance pour ce que tu n'utilise pas est déjà dans les moeurs. (cela ne m'empêche pas d'être contre la licence global ainsi que la redevance pour la raison citée)
          • [^] # Re: Libre!

            Posté par . Évalué à 5.

            Si ça change : l'un est légal, l'autre pas.

            Hum... Puisqu'on parle de légal, on pourrait peut être rappeler les obligations qu'ont certaines chaines, à commencer par TF1, qui pour obtenir le droit de diffuser a signé un cahier des charge, notamment au niveau culturel, et qui ne le respecte pas...

            On pourrait aussi parler d'électeurs fantômes, (respect de la volonté du citoyen), d'achat de voix, mais bon là il est juste inéligible, on va pas l'envoyer en tôle pour ça, de rapport recopié enrichi en faute d'orthographe...
            On pourrait aussi rappeler ce qu'on propose aux évadés fiscaux, passer l'éponge en échange d'un désolé... On a les noms bordel qu'on fasse un bon coup de pub dessus, à la rigueur en proposant une légère remise sur la peine pour ceux qui reviennent; mais qu'on les condamne!
            Notre chanteur n°1 est un évadé fiscal, un autre très en vogue avec sa liberté de penser ne veux pas payer ses impôts qu'il trouve injuste; et la liste est longue.
            Comme quoi l'exemple du non respect de ses concitoyens vient de très haut.

            Certes ce n'est pas visible au premier abord, mais dans l'un tu as un contrat (tu vas regarder la pub, payer la redevance...),
            Regarder la pub???? J'y suis obligé ???? Ah ben mince... Je zap, je dessert la table, je lance un jeu rapide sur le pc, je réactive ma DS, enfin plein de chose, mais jusqu'à présent j'ai jamais été obligé de regarder la pub. Aucun contrat ne m'y oblige.

            Enfin toujours sur le plan de la légalité nous payons tous une taxe sur la copie privé, celle-ci, comme cela a été reconnu prenait en compte l'usage non légal (ie piratage); donc l'argument de c'est gratuit ne tiens pas la route.

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Démago ?

              Posté par . Évalué à 4.

              "Puisqu'on parle de légal, on pourrait peut être rappeler les obligations qu'ont certaines chaines, à commencer par TF1...(blalbla populiste)"


              Sans parler des camps de la Morts, mais bon, ça ne te dispense pas de respecter la Loi.




              "On pourrait aussi rappeler ce qu'on propose aux évadés fiscaux, passer l'éponge en échange d'un désolé... On a les noms bordel qu'on fasse un bon coup de pub dessus, à la rigueur en proposant une légère remise sur la peine pour ceux qui reviennent; mais qu'on les condamne!
              Notre chanteur n°1 est un évadé fiscal, un autre très en vogue avec sa liberté de penser ne veux pas payer ses impôts qu'il trouve injuste; et la liste est longue."


              On a parfaitement le droit de quitter la France, encore heureux !
              • [^] # Re: Démago ?

                Posté par . Évalué à 6.

                On a parfaitement le droit de quitter la France, encore heureux !
                Tout a fait, frauder les fisc, moins, se faire payer pour chanter à la fête nationale alors qu'on souhaite se faire nationaliser belge ou suisse est aussi très discutable, mais parfaitement légal aussi.

                Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: Libre!

            Posté par . Évalué à 9.

            je n'ai pas de poste de t.v. chez moi, je ne paye pas la redevance.

            Par contre j'ai des disques durs qui servent à enregistrer mes documents, donc je paye pour financer les artistes que je n'écoute pas, que je ne pirate pas, que je n'aime pas.

            Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Libre!

        Posté par . Évalué à 3.

        Alors, sans aller jusqu'à appeler à enfreindre la loi, je suis plutôt content de voir que ce système va s'effondrer de lui-même, et que les politiques, les producteurs et les artistes vont être à terme obligés d'envisager d'autres modes de financement permettant une diffusion beaucoup plus large de la musique.

        Tu rêves. Si ce genre de logiciel se développe on va tout droit vers des lois encore plus intrusives ou liberticides (interdiction de la cryptographie pu obligation de fournir les clés de déchiffrement à HADOPI)
        • [^] # Re: Libre!

          Posté par . Évalué à 7.

          Interdiction de la crypto :
          * plus de commerce en ligne
          * plus de vpn pour les boites
          * n'empêche pas l'utilisation d'un cat /dev/urandom | netcat ...

          Partant du 3eme points, qu'es ce qui diffère un [clip des 3 teubé] XOR fichicher générer avec /dev/urandom ? Rien.
          À partir de là tu peux emmettre les deux fichiers en direction de la personne que tu veux.
          Alors oui ça va générer du bruit, mais avec la fibre qui arrive, ou plus simplement, si le réseau F2F ou P2P fonctionne sur ce principe, tu peux être un relai parmis les autre. Le fait même qu'un xor avec une de tes emission puisse donner un fichier copyrighté ne veux strictement rien dire, peut être que c'est une séquence que quelqu'un d'autre a utilisé pour chiffrer son fichier.
          Certains réseaux génèrent déjà du bruit pour pas qu'on détecte si il y a une activité ou non.
          Enfin, si on interdit de générer du bruit sur le réseau, il suffit d'encapsuler le tout dans des images bmp,png...

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: Libre!

            Posté par . Évalué à 1.

            si le réseau F2F ou P2P fonctionne sur ce principe

            Juste pour donner un example de tel réseau, il y a OFFSystem http://fr.wikipedia.org/wiki/OFFSystem
          • [^] # Re: Libre!

            Posté par . Évalué à 3.

            Tu ne sembles pas comprendre le cheminement :
            - la technique fournit des moyens d'échange de fichiers --> modifions la loi pour interdire une certaine utilisaton de cette tzechnique
            - la technique donne un moyen de contourner la loi --> interdisons d'utiliser cette technique via la loi
            - la technique permet de contourner cette 2e loi ---> interdisons cette technique ou assurons légalement de pouvoir observer l'utilisation qui est faite de cette technique ....

            Plus on jouera a ce jeu et lus les lois seront intrusives et on aura bientot lobligation de faire tourner un noyau qui remonte toutes les actions de ta machine vers une autorité administrative pour voir si tu ne ais rien d'illégal.
    • [^] # Re: Libre!

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Ça fait plaisir de voir un commentaire, pointant l'incohérence des défenses des licences libre et en même temps baffouant avec aucun problème le droit d'auteur.

      A quand un vrai débat sur l'avenir de la musique?

      Pour moi cela doit effectivement passer par du téléchargement "libre" et rémunération des artistes par d'autres moyen ( concert et licence globale)

      Quand est-ce qu'en France on réglera un problème autrement que par de la répression?
      • [^] # Re: Libre!

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Incohérence, il faut pas aller trop vite non plus dans la réflexion.

        Je ne suis pas favorable au téléchargement illégal, mais à mon humble avis le partage culturel ne devrait jamais être illégal.

        J'aime le libre parce que c'est la démarche qui me semble la plus constructive pour sortir d'une logique d'appropriation du savoir public, mais de mon point de vu cette appropriation ne devrait pas exister au départ.

        Il n'y a pas besoin de débat sur l'avenir de la musique, et à moins que tu soi musicologue/devin, je vois mal comment on pourrait parler des nouveaux genres qui vont émerger/gagner en popularité. Qui aurait pu prédire le jazz, le rock, l'électro, il y a 200 ans ?

        Dire qu'on veux parler de l'avenir de la musique quand le débat porte sur l'avenir de l'industrie des monopoles temporaires sur l'information (MTI), c'est tout simplement fallacieux.

        La musique, ni aucune autre forme d'expression culturelle, n'a pas attendu ces industriels pour exister, leurs destins ne sont en rien liés, si demain l'industrie des MTI disparaît, la musique sera toujours là.

        Enfin la répression ne règle aucun problème, au mieux elle les étouffe, les morcelles en un tas d'autres problèmes. La violence règle autant un problème que déchirer une feuille résout l'équation qui était inscrite dessus.
        • [^] # Re: Libre!

          Posté par . Évalué à 3.

          Oui, mais pour l'instant la loi c'est la gestion des droits d'auteurs et des droits voisin.

          Je vais faire un parallèle malheureux avec la légalisation du cannabis: pour ou contre, la loi est ce qu'elle est, et on doit faire avec.

          Ce qui n'empeche pas de pointer d'autres solutions et de chercher à faire évoluer le modèle; mais là, aujourd'hui, légalement, les droits d'auteurs existent et sont à prendre en compte.
    • [^] # Re: Libre!

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Non mais tu ne peux pas comprendre : Voler sur internet c'est pas grave. Et puis tout le monde sait que tout les artistes vivent comme des milliardaires donc ça leur apprendra à ces salopards de capitalistes.

      Non se faire espionner c'est nul mais ne plus pouvoir écouter le dernier madonna tu n'imagine même pas l'angoisse que cela provoque.

      Et puis Internet ça sert à quoi à part mater du porn, écouter de la musique gratuitement et voir des films gratuitement ? Wikipedia c'est juste pour nous donner bonne conscience faut arrêter de se voiler la face c'est pas avec les quelques articles que l'ont trouve dessus qu'on va apprendre quoi que ce soit.

      (ce message est entièrement ironique car j'en ai marre d'entendre des gens critiquer une loie uniquement parce qu'elle risque de les empêcher de faire des choses illégales tranquillement. La liberté c'est aussi de choisir de rentrer dans le système des majors pour gagner sa vie, c'est de choisir de ne pas diffuser librement sa musique, c'est de faire ce que l'ont veut de notre propriété intellectuel et aux autres de respecter ces choix.)
      • [^] # Re: Libre!

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Merci de contribuer utilement au débat en caricaturant de manière ridicule les opposants à la loi.
        • [^] # Re: Libre!

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          Je suis le premier à critiquer le côté liberticide de cette loi mais il ne faut pas se voiler la face : la plupart des gens qui sont contre c'est uniquement parce que ça les empêche de télécharger illégalement en tout impunité.

          Si les gens s'inquiétaient réellement de l'impact d'internet sur la protection de leur vie privé, il n'y aurait pas autant de gens dévoilant toute leur vie sur facebook.
          • [^] # Re: Libre!

            Posté par . Évalué à 5.

            > la plupart des gens qui sont contre c'est uniquement parce que ça
            > les empêche de télécharger illégalement en tout impunité.


            Tu n'en sais rien du tout et cette affirmation est complètement gratuite.

            A titre personnel je trouve complètement disproportionnés le but recherché (maintenir un système permettant la rémunération de la création culturelle) et les moyens employés (fliquer tout l'Internet).
            Et je t'affirme que "la plupart des gens qui sont contre" cette loi sont de mon avis. <- cette phrase ne vaut pas plus que la tienne.
            • [^] # Re: Libre!

              Posté par . Évalué à 6.

              Tu n'en sais rien du tout et cette affirmation est complètement gratuite.

              Pfff ..... encore la culture de la gratuité ....
      • [^] # Commentaire supprimé

        Posté par . Évalué à 10.

        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

      • [^] # Re: Libre!

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        La liberté des uns commence là où elle confirme celle des autres.

        Les MTI ne sont pas des libertés, puisqu'elles infirment la liberté de chacun à partager des informations qui ont été volontairement mise à disposition du public.

        Qu'on soit maître des informations propre à notre vie privée, cela ne vise qu'à rester maître de soi même. Qu'on aspire à maîtriser les informations qu'on place sciemment en place public, et le but devient de contrôler son prochain, de faire du prochain un esclave jusqu'au plus intime des refuges : la pensée.
        • [^] # Re: Libre!

          Posté par . Évalué à 2.

          puisqu'elles infirment la liberté de chacun à partager des informations qui ont été volontairement mise à disposition du public

          Et je ne te parle pas de cette horreur de GPL qui interdit de modifier et de rendre proprio un truc qui est libre. Cette volonté de transformer les gens en "esclaves", c'est d'un mesquin, mais que fait Stallman le champion de la liberté?

          Tu m'expliques en quoi un auteur n'a pas le droit de restreindre la diffusion et l'accès de ce qu'il produit, tout en le rendant malgré tout public? C'est toujours mieux que s'il gardait sa création pour lui, non?

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: Libre!

            Posté par . Évalué à 2.

            Ce qu'il veut dire je pense, c'est que normalement, dans le meilleur des mondes, contrôler ce que les autres font de leurs connaissances (intellectuelles, mais j'élargis, corporelles, impensées aussi) c'est viser à contrôler les autres, et que c'est contre l'émancipation des citoyens qu'on pourrait souhaiter en démocratie.

            Mais chez nous, dans le monde habituel, qui n'est peut-être pas le meilleur, il est normal et légal d'essayer de contrôler ce que son voisin fait de ses capacités, intellectuelles ou non, et donc d'essayer de contrôler aussi ce qu'il fait de ses connaissances, de sa pensée. Dans un tel cadre, il prône donc les licences libres, qui visent à empêcher ce contrôle des connaissances, quitte à ce que l'architecture de contrôle habituelle soit utilisée pour contrôler que le contrôle est interdit, autrement dit quitte à interdire d'interdire, pour propager l'absence d'interdiction.
          • [^] # Re: Libre!

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Le libre offre la liberté, le copyleft assure son maintien.

            Si on respect ta liberté, mais que tu ne fais pas pareil de ton coté, ce n'est pas une situation où tu n'exprimes ta liberté qu'à partir du moment où elle confirme celle de ton prochain.

            Cela étant, le copyleft à l'immense défaut des incompatibilités entres les multiples licences libres copyleft.

            Tu m'expliques en quoi un auteur n'a pas le droit de restreindre la diffusion et l'accès de ce qu'il produit, tout en le rendant malgré tout public?

            Il en a le droit, puisque la loi le lui permet. Mais je juge cela immoral car c'est se placer en despote de son prochain, en utilisant ses publications comme moyen de contrôle.

            C'est toujours mieux que s'il gardait sa création pour lui, non?

            Pour reprendre les paroles d'une de mes chansons[1] :
            «Si c'est pour nous empêcher de pouvoir en profiter, Vos systèmes sophistiqués gardez les plutôt secret. Parce que faut dire toute manière si c'est vraiment profitable, On r'trouvera déjà comment faire sans être pris pour une étable.»

            Mieux vaut rester libre de trouver un savoir non encombré que de disposer d'un savoir dont l'utilisation est assujetti au bon vouloir d'un individu égocentrique.

            [1] http://www.culture-libre.org/wiki/Le_savoir
            • [^] # Re: Libre!

              Posté par . Évalué à 3.

              Oui, mais que des gens décident de rendre publiques des créations sous une licence méchante, je ne vois pas où est le problème: ils auraient pu ne rien rendre public du tout, et ça ne t'empêche pas de proposer des créations libres.

              Et tu y vas un peu fort en écrivant "c'est se placer en despote de son prochain, en utilisant ses publications comme moyen de contrôle.": Encore une fois, le prochain n'est absolument pas obligé d'accéder à la publication!
              Si tu juges qu'une licence est méchante pour toi, tu ne touches pas à ce qu'elle "protège", tu fais comme si ça n'existait pas, et basta! Après tout, ça aurait pu ne pas exister.

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

              • [^] # Re: Libre!

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Oui, mais que des gens décident de rendre publiques des créations sous une licence méchante, je ne vois pas où est le problème: ils auraient pu ne rien rendre public du tout, et ça ne t'empêche pas de proposer des créations libres.

                Non, ça ne m'empêche pas totalement, mais ça en restreint le champs.

                >Encore une fois, le prochain n'est absolument pas obligé d'accéder à la publication!

                C'est peut être ça le pire, même si tu n'y touches pas, tu ne peux pas même fortuitement en faire quelque chose de trop approchant.

                >Si tu juges qu'une licence est méchante pour toi, tu ne touches pas à ce qu'elle "protège", tu fais comme si ça n'existait pas, et basta!

                Difficile. À la maison je n'écoute que de la musique libre par exemple, mais je ne contrôle pas les places publiques qui sont saturés d'œuvres qui cherchent à avoir une emprise sur le public. Donc quand tu dis que «le prochain n'est absolument pas obligé d'accéder à la publication», c'est relatif.

                >Après tout, ça aurait pu ne pas exister.

                Ce n'est pas un problème d'existence mais de découverte. L'œuvre est une configuration spatio-temporelle que découvre un ou plusieurs auteurs. Mais cette configuration existe indépendamment de ces auteurs et pourrait tout aussi bien être découverte par d'autres, ou par une armée de chimpanzés.
              • [^] # Re: Libre!

                Posté par . Évalué à 1.

                Pour ce qui est des connaissances, de la musique, de l'immatériel en général, il est impossible, ou très difficile au minimum de refuser d'accéder à la publication. Tu ne vis pas tout seul pour décider de ce que tu écoutes, de ce que tu lis, de quel langage tu utilises.

                Lorsque tu écoutes un morceau chez un ami, au supermaché, dans le métro, dans un concert, tu n'a pas eu le choix d'y accéder ou pas: tu voulais jouer, discuter te nourrir, te déplacer, sortir. De même tu n'as pas forcément le choix des langages que tu utilises: tu dois travailler et discuter. Et pourtant tu aimes cette musique, tu parles cette langue, tu connais les subtilités de tel langage.

                Et lorsqu'on utilise le fait que tu aimes telle musique pour te surveiller, le fait que tel sdk est sous telle licence pour contrôler ta production, on se conduit en despote vis-à-vis de toi. Or normalement cela ne devrait gêner personne que tu t'appropries ce qui te sert à vivre et ne raréfie pas la capacité des autres à en vivre eux aussi.
              • [^] # Re: Libre!

                Posté par . Évalué à 4.

                Si tu juges qu'une licence est méchante pour toi, tu ne touches pas à ce qu'elle "protège", tu fais comme si ça n'existait pas, et basta! Après tout, ça aurait pu ne pas exister.

                C'est nocif pour deux raisons:

                - montrer aux gens ces créations sous licence méchante, les faire s'y habituer a grand coup de campagnes marketing pour apres leur dire: "si tu n'est pas d'accord n'y touche pas", n'est absoluement pas comme ne rien montrer du tout. Ce qui reste secret, tu t'en fous car tu sais même pas que ca existe alors que ce qu'on te fais saliver pour te raquetter, c'est malhonnête.

                - les oeuvres sous licences méchante, du fait de la puissance financière, marketting et lobbyesque de ceux qui les produisent occupent le devant de la scène. Masquant de fait les oeuvres sous licence gentille. Je prends le pari que s'il n'y avait que les oeuvres libres disponibles, et que les média ne parlaient que des d'elles, plus de gens les écouteraient/liraient/regarderaient.

                Donc l'argument du "si t'es pas d'accord fait comme si ca existait pas, mais je vais tout faire pour t'accoutumer et t'allécher" est totalement fallacieux.
          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par . Évalué à 6.

            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

            • [^] # Re: Libre!

              Posté par . Évalué à 4.

              Bon, là, c'est extrème mais c'est le même principe.
              Pas vraiment: la nourriture c'est une question de survie. Il y a d'ailleurs quelques lois anti-gaspillage à ce sujet (tu as le droit de pénétrer dans une propriété privée pour récolter les fruits sur les arbres fruitiers, passé une certaine date).

              La copie et l'imitation comme droit fondamental? Oui et non. Je suis d'accord en ce qui concerne le droit de copier les idées et les méthodes (à mort les brevets logiciels), pas en ce qui concerne la production elle-même.

              Si un gars (appellons le Jayce) décide de créer un OS super révolutionnaire pour gagner sa vie et sauver le tiers monde avec l'argent qu'il gagne, bosse 20H par jour pour faire un truc formidable, et décide que ça sera sous licence propriétaire, je vois mal où est le droit fondamental à s'en faire une copie sans payer.

              De plus, et c'est tout l'intérêt du copyleft, si tu apprécies l'idée de partage tu peux contraindre ceux qui veulent copier ton oeuvre à laisser autrui copier l'oeuvre dérivée qui en résultera. Mais je ne vois pas de quel droit interdire à certains humains de s'embourber dans un système où personne n'a le droit de copier quoi que ce soit: si ça les amuse de se mettre le nez dans le caca, après tout?

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: Libre!

            Posté par . Évalué à 2.

            En effet, la GPL est liberticide et n'aurait rien à faire dans un monde sans PI. Pour l'instant, comme malheuresement la PI existe, elle s'appuie dessus pour éviter le "réenfermement" du code.
          • [^] # Re: Libre!

            Posté par . Évalué à 3.

            Y'en a marre de ce discours irrationnel sur la liberté d'interdire. On sait tous qu'un un système ou chacun est 100% libre ca existe pas, l'adage "la liberté des uns ...." tout ca est bien connu.

            Maintenant même si la liberté 100% pour chacun n'existe pas, on peut quand meme rechercher a maximiser cette liberté en moyenne. Bref la GPL est une licence ayant pour but de maximiser la liberté globale, et pout ca essaye de limiter ce qui limite cette liberté.

            Puis invoquer sa liberté pour restreindre celle des autre, c'est de la malhônetteté intellectuelle!
            • [^] # Re: Libre!

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Y'en a marre de ce discours irrationnel sur la liberté d'interdire. On sait tous qu'un un système ou chacun est 100% libre ca existe pas, l'adage "la liberté des uns ...." tout ca est bien connu.

              Tu fais quoi de la licence BSD (qui enlève de plus en plus de clauses en plus, on passe de plus en plus à 2 clauses)?
              Si toi tu n'aimes pas, d'autres aiment.

              Bref la GPL est une licence ayant pour but de maximiser la liberté globale,

              Ca, OK... On limite la liberté pour que les autres aient plus de liberté, c'est l'intérêt de la GPL.

              Puis invoquer sa liberté pour restreindre celle des autre, c'est de la malhônetteté intellectuelle!

              Non. La liberté au sens général n'est pas ce que toi tu juges être bien ou pas. Enlever la liberté de faire du code fermé reste le fait d'enlever une liberté. La malhonnêteté intellectuelle est plutôt de refuser d'accepter que d'autres souhaites plus de liberté que toi, comme par exemple laisser la liberté aux gens de restreindre celle des autres. Je ne vois pas pourquoi invoquer sa liberté pour restreindre celle des autre serait la malhônetteté intellectuelle, tu enlèves une liberté et on le fait remarquer, c'est tout.

              Chacun est libre de laisser la liberté qu'il veut sans être qualifié de malhônetteté intellectuelle, merci.

              PS : je fais de la (L)GPL, mais j'ai l'honnêteté intellectuelle de reconnaitre que je restreins les libertés de ceux à qui je file mon code.
              • [^] # Re: Libre!

                Posté par . Évalué à 2.

                Tu fais quoi de la licence BSD

                Je l'utilise quand j'estime que c'est appropriété. Selon le cas j'utilise la GPL, la BSD ou la WTFPL.

                La WTFPL c'est quand je me contre fou de comment va être utiliser le code. Générallement c'est pour des petits projets qui m'ont pris seulement quelques heures et que la WTFPL c'est quand même la classe!

                La BSD c'est quand j'ai quand même mis des efforts à faire le projet et que ma priorité c'est qu'il se diffuse. Dans ce cas c'est que j'estime qu'il est préférable que le code être utiliser le plus possible quitte (et ca m'attriste) à ce que ce soit par des gens qui vont assouvir de gentils utilisateurs et developpeurs tiers. L'exemple cannonique c'est le cas ou votre code implémente un standard. Certaines boites ont mis d'éfforts a montrer leur incapacité (volontaire ou non) a ne pas respecter des standard, si vous qu'ils soient respecté vous devez sacrifier certaines libterté, ca peut être profitable.

                La GPL c'est quand le projet me tiens a coeur et que je veux préserver les libertés de chacun. Je me souviens encore de l'époque triste ou j'étais sous logiciels privateurs. Je me sentais à l'étroit. Quand j'ai décourt Linux et le libre, je pouvais bidouiller a souhait, c'était accessible, je me sentais dans un univers ou je pouvais faire des choses ... Je veux, à mon tour, aporter cette possibilité à d'autres. Les proces de violations GPL sont des cas flagrants de lutte pour préserver l'intéret collectif sur l'intéret individuel (des violeurs de licence).

                Bref j'aime pas le troll BSD vs GPL, elles sont pas en concurrence, chacune a sa raison d'être et ses objectifs, c'est tout.


                Quand au coté malhonête du discours "c'est ma liberté d'en priver les autres". Un discours juste et équilibré impose que chacun est la même liberté. Se poser en grand defenseur de la liberté, victime opprimée par les tirants liberticide qui veulent t'empêcher injustement de priver des semblable des libertés que tu revandique. Oui j'estime que c'est complètement malhonnête.

                Que penses tu des groupes fascistes qui en appelle au respect de la démocratie pour véhiculer leurs idées anti-démocratiques? D'un point de vue strictement logique c'est correcte, dans un état de libre expression, on doit pouvroir exprimer ses idées. Mais c'est totalement malhonnête car la première chose qu'ils feraient s'il étaient au pouvoir c'est justement de supprimer cette liberté d'expression et démocratie!

                Chacun est libre de laisser la liberté qu'il veut sans être qualifié de malhônetteté intellectuelle, merci.

                Et au cas ou certains penserait que je viens d'assimiler les BSDiste a des fascistes ou des malhonêtes, PAS DU TOUT. Car les BSDistes ne veulent pas priver les autres de liberté, bien au contraire, ils sont parfaitement honnête (du moins autant qu'on peut l'être) et défende la liberté de chacun. Par contre si MicroSoft ou Apple, se posait en grand défenseur de la liberté contre la GPL, là oui je trouverais ca totalemet malhonnête.


                Pour résumer:

                BSD = liberté maximal individuelle
                GPL = liberté maximal collective

                voila c'est tout, tant qu'on dit ca y a aucune malhonêteté. Mais dire que la BSD c'est la liberté 100% collective ou dire que la GPL c'est la liberté 100% indivuelle c'est aussi faux que malhonête.

                Moalité, vive BSD, vive GPL et tout mon mépris a ceux qui veulent imposer dans les esprits que c'est un crime de vouloir regarder comment un soft est fait, de le modifier ou d'en apprendre.
        • [^] # Re: Libre!

          Posté par . Évalué à -2.

          "Les MTI ne sont pas des libertés, puisqu'elles infirment la liberté de chacun à partager des informations qui ont été volontairement mise à disposition du public."


          Un homme n'ayant aucune obligation envers un autre homme, il est parfaitement libre de diffuser dans le public selon les conditions qu'il veut -c'est du reste le principe de la GPL, me semble-t-il. Et c'est manichéiste de penser que la seule alternative au classement secret d'Etat c'est l'abandon total de sa création.




          "Qu'on aspire à maîtriser les informations qu'on place sciemment en place public, et le but devient de contrôler son prochain, de faire du prochain un esclave jusqu'au plus intime des refuges : la pensée."


          Si les pensées des autres sont si dangereuse pour la liberté, il est alors logique de chercher à en restreindre la diffusion, et, afin de garder des têtes vides et libres, d'interdire tout ce qui peut favoriser cette dernière..

          Du reste, en quoi penser ce qu'un autre a pensé est-il intime ?? Par définition, cette pensée n'est pas la mienne !
          • [^] # Re: Libre!

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            >Un homme n'ayant aucune obligation envers un autre homme

            Bah si, tu as des obligations envers les autres hommes. Pour te donner le premier exemple qui me passe par la tête, l'assistance à personne en danger est une obligation légal.

            Mais de manière général ton raisonnement ne peu conduire qu'à une escalade des comportements les plus abjects : si je ne m'impose pas une obligation de respect à tous les êtres humain, rien ne me retiens de les traiter comme des bêtes, de faire de l'esclavage, etc. Et si tu traites ainsi les autres hommes, ne t'attends pas à des remords de leur part quand ils te fracasseront la tête entre deux briques sans autres formes de jugement.

            Évidemment, rien ne t'y contraint physiquement, mais pour construire une société où il fait bon vivre pour tous, il faut savoir se poser les contraintes morales nécessaires à sa réalisation.

            >Si les pensées des autres sont si dangereuse pour la liberté, il est alors logique de chercher à en restreindre la diffusion, et, afin de garder des têtes vides et libres, d'interdire tout ce qui peut favoriser cette dernière..

            Non mais sérieusement, tu penses sérieusement ce que tu dis, ou c'est juste histoire de troller ? Contrôler les pensés et la diffusion d'idée c'est un peu le comble de l'horreur, sans parler de l'efficacité toute relative d'une telle mesure, au lieu d'élever des débats publics.
            • [^] # Re: Libre!

              Posté par . Évalué à -1.

              "Bah si, tu as des obligations envers les autres hommes. Pour te donner le premier exemple qui me passe par la tête, l'assistance à personne en danger est une obligation légal."

              C'est artificiel. Rien à foutre. Du reste, je n'ai pas d'obligation légal envers "les autres hommes", dont je n'ai rien à faire, mais uniquement envers certains, vivant sur un territoire déterminé (et il faut être con pour se faire chopper !).



              "si je ne m'impose pas une obligation de respect à tous les êtres humain, rien ne me retiens de les traiter comme des bêtes, de faire de l'esclavage, etc. Et si tu traites ainsi les autres hommes, ne t'attends pas à des remords de leur part quand ils te fracasseront la tête entre deux briques sans autres formes de jugement."

              Et ?
              Tu as ouverts un livre d'histoire, sur la révolution de 89 ou Lénine ? le "respect", ca conduit souvent à l'échafaud, et si les nobles avaient été dur avec le peuple..

              Nous n'avons aucun devoir, aucune dette envers les autres hommes, comme du reste ils n'ont aucune dette envers nous. Car bien sur nous ne sommes pas égaux (la Loi l'est, mais c'est tout, et encore, on peut facilement changer de pays).



              "Non mais sérieusement, tu penses sérieusement ce que tu dis, ou c'est juste histoire de troller ? Contrôler les pensés et la diffusion d'idée c'est un peu le comble de l'horreur, sans parler de l'efficacité toute relative d'une telle mesure, au lieu d'élever des débats publics."

              Oui, je le pense.
              Du reste, ta pensée EST contrôlé : ce n'est pas pour faire jolie que l'Etat à cherché par tout les moyens à détruire les écoles libres..

              Par ailleurs, l'idéologie de mai 68 c'était justement de détruire la culture, parce qu'elle est aliénante. D'ou 1)la fin de la culture à l'école, remplacé par des maths, prétendument anti bourgeoises, et des "débats citoyens", et 2) la destruction de l'école, comme on sait).


              "Contrôler les pensés et la diffusion d'idée c'est un peu le comble de l'horreur, "


              Normal que l'inventeur conserve le fruit de son travail. Après bien sur, si certains veulent travailler gratuitement, grand bien leur fasse. Mais ton propos est démago. Forcément, peu d'inventeurs, beaucoup de consommateur passif, et cette masse veut bien sur profiter gratuitement de ce qu'elle n'est pas capable de faire en usant de son poid politique. Il faut protéger la minorité, car elle seule est utile et fait progresser l'économie.
              • [^] # Re: Libre!

                Posté par . Évalué à 2.

                Puisqu'on vit dans un monde très dur, soyons encore plus dur pour survivre.

                Si tu veux, mais je ne suis pas sûr que ça soit très bénéfique (cela dit, tu t'en fous peut-être, de ce que bénéfique veut dire ;)

                Tu me fais penser à ça :
                http://www.lesmotsontunsens.com/seuls-les-riches-peuvent-nou(...)

                Les plus riches nourrissent l'économie, si ça emmerde les plus pauvres, ils n'ont qu'à se manifester, Halleluya, on vit dans un monde parfait !

                N'empêche ça a un côté méritocratique darwiniste assez rigolo.
              • [^] # Re: Libre!

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                >C'est artificiel. Rien à foutre. Du reste, je n'ai pas d'obligation légal envers "les autres hommes"

                Ton humanisme me fend le cœur mais ne m'interpelle pas autant que ta tentative de t'enfermer dans une vision irréaliste du monde. Dans le monde il y a plein d'autres gens que soi, et si ces gens ne sont pas bien dans leur peaux, vu qu'on ne vie pas dans un monde séparé, ça aura des répercussions sur soi.

                >Nous n'avons aucun devoir, aucune dette envers les autres hommes

                Et les mots que t'utilises pour communiquer, tu les dois à personne, sans doute.

                Un système économique n'a d'utilité que s'il apporte le bonheur à l'humanité, sinon à quoi bon s'en embarrasser.

                >Il faut protéger la minorité, car elle seule est utile et fait progresser l'économie.

                Bah ouais, et tant qu'à faire, foutons au four la masse passive qui sert à rien.

                Non, franchement ton discours est tellement caricatural, que j'ai du mal à croire qu'il ne s'agit pas d'une mauvais blague.
                • [^] # Re: Libre!

                  Posté par . Évalué à 5.

                  C'est encore un multi de DarkPolo, d'ici peu il n'aura plus le droit de poster (a nouveau...)

                  Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par . Évalué à 4.

      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # Re: Libre!

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Même si je comprends ton point de vue, je ne suis pas d'accord avec. Les licences libres ne sont pas, pour moi qu'une question de choix de l'auteur. Ça utilise effectivement, souvent, le droit d'auteur d'un point de vue légal, mais il n'y a pas que le loi derrière tout cela.

      Moi si je veux des logiciels libres, c'est parce que je pense que l'accès au code source devrait être un droit, et pas une licence concédée par l'auteur du logiciel. Les logiciels libres me permettent cet accès au code, donc c'est ceux que je suis obligé d'utiliser. Ceci dit, si les logiciels libres n'existait pas je serais d'avis de "voler" le code source des logiciels propriétaires pour pouvoir au moins faire vérifier par quelqu'un de compétents ce qu'ils font.

      Dans le même ordre d'idée, je pense que l'accès à la culture ne devrait pas dépendre de décisions d'industriel de la culture et que nous devrions avoir tous accès à la culture au même titre que nous avons tous accès à l'éducation (du moins d'un point de vue légal) et à la santé (même si ça c'est plutôt de moins en moins vrai). Évidemment je peux me "cultiver" avec des médias libres... mais à l'heure actuelle, il faut bien reconnaître que l'offre libre est loin d'approcher l'offre non-libre. Le corollaire de cette opinion, c'est que je ne veux pas respecter ces licences et les "choix" de ces auteurs.

      Et comment vivent-ils ces malheureux auteurs ? C'est une bonne question. En tout cas pas en organisant une fausse pénurie qui laisse sur le côté des millions de personnes. Comme les gens sont feignants, s'ils doivent acheter une quantité limité de "biens culturels" (ça me fait mal au f... cette expression), il vont acheter des trucs "faciles" et peu "intelligent". Les moins riches auront un accès fatalement moins complet à la culture. Donc, comme je pense que tout le monde doit avoir accès à la culture, ça signifie que je pense que la culture est un bien commun. Elle doit donc être payée par la société (comme l'éducation, la santé, l'accès à l'eau, à l'électricité etc...). Alors licence globale, redevance, taxe sur les médias etc... je m'en tape, mais en tout cas un moyen collectif de payer les artistes.
      • [^] # Re: Libre!

        Posté par . Évalué à 5.

        Dans le même ordre d'idée, je pense que l'accès à la culture ne devrait pas dépendre de décisions d'industriel de la culture
        Ce ne sont pas les industriels qui décident de l'avenir de la musique: ce sont les artistes.

        Comme les gens sont feignants, s'ils doivent acheter une quantité limité de "biens culturels" (ça me fait mal au f... cette expression), il vont acheter des trucs "faciles" et peu "intelligent".
        Tu le dis toi-même, ils sont feignants. Bien fait pour leur gueule, je n'ai absolument pas envie de payer ne serait-ce que 1€ par mois de taxe ou de licence globale pour compenser la fainéantise des gens, la bêtise des artistes et/ou la vétusté du modèle économique de l'industrie du disque.

        L'équation est simple: le système économique actuel pompe une grande partie du fric destiné aux auteurs.
        Les gens payent $$$, les auteurs reçoivent $.
        Si les auteurs ont envie que ça change, ils peuvent commencer par sortir de ce modèle économique, se débarrasser des majors et se rapprocher de leur public.
        Ça permettrait aux gens de payer $$, aux artistes de recevoir $$, les majors auraient 0, donc crèveraient, donc ne nous imposeraient plus de lois pourries.

        Maintenant, si les artistes continuent de signer chez les majors, c'est qu'ils veulent garder le système actuel. Qu'ils ne s'étonnent pas si les gens fâchés avec les majors (moi par exemple) leur disent d'aller se faire f*** : même gratuit je n'en veux pas de leur musique. Même si on me paie pour l'écouter.

        Et si les auditeurs continuent d'être feignants et de ne s'intéresser qu'à se qui passe sur M6 grâce au soutient des majors, c'est qu'ils veulent garder le système actuel. Qu'ils ne s'étonnent pas que les artistes qu'ils sélectionnent à coups de SMS surtaxés les envoient en prison, leur coupe Internet et les traitent de tous les noms.

        Mis à part l'intrusion d'un spyware proprio chez moi, le système actuel me va très bien: de la "musique" faite à la presse hydraulique, vendue à 20€ le CD à des clampins qui n'ont pas envie (même quand on leur en parle et qu'on leur montre le chemin) d'écouter autre chose, et des artistes libres pour les gens libres. Les premiers se font couper Internet s'ils téléchargent, les deuxièmes sont invités cordialement à seeder. Chacun ses choix, chacun en assume les conséquences, chacun sa merde. Si on pouvait juste virer le spyware proprio pour ceux qui n'ont rien demandé et respectent les licences, je vote pour.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: Libre!

          Posté par . Évalué à 5.

          « Ce ne sont pas les industriels qui décident de l'avenir de la musique: ce sont les artistes. »
          S'ils se concertaient avant d'agir, tu aurais peut-être raison. Ce n'est pas le cas en pratique, pour la plupart d'entre eux.

          « Tu le dis toi-même, ils sont feignants. Bien fait pour leur gueule, je n'ai absolument pas envie de payer ne serait-ce que 1€ par mois de taxe ou de licence globale pour compenser la fainéantise des gens, la bêtise des artistes et/ou la vétusté du modèle économique de l'industrie du disque. »
          Oh ben oui. Tu te rends compte que le « bien fait pour leur gueule » c'est exactement le même genre de réflexion qui aurait poussé une certaine autrichienne à dire « s'ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent de la brioche » ? C'est-à-dire : tu fais partie d'une certaine classe privilégiée (et j'espère que tu t'en rends compte). Tu as non seulement accès à la culture, mais tu as (grâce à ton éducation, tes études, etc.) aussi la capacité de prendre du recul sur le processus.

          Pour caricaturer un peu : on n'a pas besoin d'assistantes sociales, après tout, si le mec est en surendettement, c'est quand même de sa faute, il n'avait qu'à savoir que prendre tous ces crédits qu'on lui proposait et accordait, ça allait lui retomber sur le coin du bec.

          « Si les auteurs ont envie que ça change, ils peuvent commencer par sortir de ce modèle économique, se débarrasser des majors et se rapprocher de leur public. »
          J'espère que tu appliques ce que tu prêches dans tous tes rapports au libre, i.e. j'espère que tu n'utilises pas MSN, même via une passerelle (car MSN a un protocole fermé/proprio), j'espère que tu n'utilises jamais de formats propriétaires, même indirectement (via des machins de streaming par exemple), car enfin, il faut signifier aux fournisseurs de contenu que le libre est la seule vraie solution.

          J'achète beaucoup de musique (moins récemment, crise, tout ça), que j'encode en ogg. Je n'ai aucun remord à télécharger de temps en temps (en fait, depuis que Hadopi a été initiée, je télécharge beaucoup plus, mon esprit de contradiction sans doute). J'estime moi aussi qu'il y a eu détournement du droit d'auteur, qui servait avant à protéger l'auteur contre les éditeurs peu scrupuleux, et qui désormais se protège des lecteurs/auditeurs/spectateurs. Je propose donc que désormais, il soit interdit d'écouter plus de trois fois la même chanson dans la semaine, de peur que celle-ci reste indéfiniment dans le crâne de celui qui l'écoute, contrevenant nécessairement au droit d'auteur. :P

          « Maintenant, si les artistes continuent de signer chez les majors, c'est qu'ils veulent garder le système actuel. »
          Non, s'ils vont chez une major, c'est que se dire « ouais nous on est artistes, le fric c'est pas bien grave, on va quand même y arriver », ça va un temps, mais qu'il arrive qu'au bout d'un moment, on veuille plus qu'un confort de base. Et pour le moment malheureusement, ça passe par une major qui a la capacité de communiquer sur leur musique.

          Un peu comme un infoteux qui aime le libre, vraiment, et à qui on dit de se prendre un peu par la main pour trouver une boite qui fait du libre, s'il aime tellement ça. Il essaie, tombe peut-être sur une SSLL, s'aperçoit que niveau ambiance c'est pas mieux qu'une SSII (voire pire), et qu'en plus s'il allait ailleurs il serait mieux payé. Donc il va ailleurs, parce que l'ambiance/le salaire sont meilleurs, et pour ça il a fallu qu'il fasse un compromis.
        • [^] # Re: Libre!

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Tu as bien sur le droit de penser ce que tu as écris. Mais je vois bien en te lisant que nous ne défendons pas le même modèle de société.

          Tu dis : « Ce ne sont pas les industriels qui décident de l'avenir de la musique: ce sont les artistes. », et bien moi je pense exactement le contraire, et je pense que de toutes façon, ce ne devrait être ni aux uns, ni aux autres de choisir l'avenir de la culture (tu ne parles que de la musique : c'est bien réducteur), mais à la collectivité.
          Tu dis : « si les auteurs ont envie ... », moi je pense que ce n'est pas aux auteurs de choisir, ce modèle est issue du copyright, moi je n'en veux pas.
          Tu dis : « je n'ai absolument pas envie de payer ... » moi je pense que ce choix devrait être collectif et pas individuel, au même titre que tu ne décides pas de payer ou pas sa sécu (en France, encore que ça commence à changer, mais moi, ça me désole), ton école, tes routes, ...

          Moi j'ai la naïveté de croire au collectif. Et si je pense que les gens sont feignants (je me mets dedans), ils ne sont pas cons (je me mets dedans aussi), ils ont le droits à la culture et ça à un prix : soit il est collectif et que ça te plaise ou pas il faut que tu mettes la mains au porte-monnaie, soit il est individuel et ou tu paies, ou tu « voles » les artistes (ou alors ils vivent des applaudissements du public). Actuellement on est dans la deuxième situation, moi ça ne me plaît pas.
    • [^] # Re: Libre!

      Posté par . Évalué à 4.

      Je comprends ton point de vue, et j'approuve le fait qu'il ne faille pas faire la promotion du piratage pour attaquer Hadopi (1&2).

      Cependant, il me parait important de rappeler que cette loi est déjà obsolète avant même d'être promulguée; c'est un point qu'il ne faut pas négliger. Si malgré tout ses défaut cette loi était efficace, tu auras toujours des gens qui considéreront que c'est un mal nécessaire. C'est déjà plus difficile de tenir ces propos quand tu leur montre qu'en 2 clic, un non informaticien, un néophyte, peut se rendre indétectable.

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: Libre!

        Posté par . Évalué à 2.

        D'accord, sauf que:

        - il y a le risque que les "méchants" viennent dans ton réseau F2F. La loi Hadopi ne précise pas les moyens de trouver les internautes, les agents peuvent très bien être des "amis" de tes "amis" de tes "amis" sur le réseau. Si des dealers se font balancer par des indics qu'ils croisent tous les jours, c'est à fortiori encore plus facile de faire "tomber" un téléchargeur illégal.

        - à contrario, si tu restreins le cercle des partageurs, le système est moins efficace. Ce qui a rendu le P2P si populaire est son côté "réservoir mondial". Si tu limites le téléchargement aux gens en qui tu as vraiment confiance, ça ira moins vite, et surtout tu auras beaucoup moins de choix.

        Et je vois mal comment on peut échapper à ce problème du compromis entre sécurité et efficacité.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: Libre!

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Tu oublies qu'on peut router à travers ses amis, tout en restant anonyme. Et là, tu balances un coup de small world network (http://en.wikipedia.org/wiki/Small-world_network) et le tour est joué.

          Après, on peut discuter de la performance de la chose, mais avec les réseaux de fibre optique jusque chez le particulier qui pointent le bout de leur nez, je crois que ce n'est pas très pertinent.
    • [^] # Re: Libre!

      Posté par . Évalué à 0.

      Comment dire, et bien, tu exprimes exactement mon point de vue.

      Dans la soupe anti Hadopi, je pense que beaucoup le sont pour continuer tranquillement à télécharger.
    • [^] # Re: Libre!

      Posté par . Évalué à 6.

      Bon, maintenant, tu peux m'expliquer l'intérêt de OneSwarm? Je veux dire, il te sert à quoi?

      - à échanger des fichiers légalement? ...
      - à échanger des fichiers illégalement? ...

      Cela ressemble un peu trop pour moi à l'argument classique : « Le flicage ne gène que les gens qui ont des choses à cacher »

      Tu oublies l'utilité principale dans ton énumération : OneSwarm sert à protéger la vie privée des utilisateurs.

      D'autre part, si tu pense que les libristes ne se sont opposés à HADOPI qu'à cause du spyware proprio, tu as raté un gros morceau du problème. Beaucoup pensent que la préservation des droits des artistes ne justifient pas l'espionnage des citoyens proposé par HADOPI.
      • [^] # Re: Libre!

        Posté par . Évalué à 3.

        Cela ressemble un peu trop pour moi à l'argument classique : « Le flicage ne gène que les gens qui ont des choses à cacher »
        Tu oublies l'utilité principale dans ton énumération : OneSwarm sert à protéger la vie privée des utilisateurs.


        Totalement d'accord. Ceci dit, il existe déjà des vraies solutions qui marchent bien pour protéger ta vie privée de façon solide: GPG ne date pas d'hier, par exemple.

        J'ai du mal à voir l'usage "vie privée" de OneSwarm, alors qu'à contrario je vois mal des gens utiliser GPG pour s'échanger des mp3 illégalement par mail.

        D'autre part, si tu pense que les libristes ne se sont opposés à HADOPI qu'à cause du spyware proprio, tu as raté un gros morceau du problème. Beaucoup pensent que la préservation des droits des artistes ne justifient pas l'espionnage des citoyens proposé par HADOPI.
        Quel "espionnage"? Hadopi prévoit de récupérer des adresses IP via des informations publiques. Il n'est plus question d'aller lire les mails des gens. Hadopi va se baser sur des choses rendues volontairement accessibles à tous, tels des trackers torrents, des listes de noeuds Kad.. Je ne vois pas où est l'espionnage.

        C'est comme si tu mettais à disposition les CD de Lorie sur un serveur HTTP en libre accès: le détenteur des droits d'auteur qui va chercher "Lorie" sur Google, tombe sur ton serveur et te cherche noise c'est pas un espion. S'il s'agissait de ta vie privée tu aurais foutu un .htacess. De même, si tu veux mettre de la vie privée sur un torrent tu vas pas le foutre sur Piratebay.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: Libre!

          Posté par . Évalué à 3.

          Quel "espionnage"?
          Soit tu as raté une grosse partie du débat, soit tu as raté son commentaire...
          Pour échapper à l'HADOPI, le seul et unique moyen fiable, est l'achat et l'installation d'un logiciel fermé sur sa machine.
          Ce logiciel est censé prouver que tu n'as pas commis d'infraction envers le droit d'auteur. Or si ce logiciel n'est pas intrusif, s'il ne peut pas se mettre tout seul à jour, il est inefficaces.
          Donc en résumé
          1 > achat d'un windows obligatoire
          2 > achat du logiciel obligatoire
          3 > obligation de lancer windows régulièrement pour que le logiciel se mette à jour.
          4 > tu ne sais pas ce que fais ce logiciel, il peut très bien lire les partitions ext4, et envoyer le contenu de ~/Mailbox chiffré avec une clé personnelle sans que tu sois au courant.
          5 > si tu es sur ce site sans savoir que certains refusent catégoriquement d'installer ne serai-ce qu'un driver graphique proprio ou un firmware proprio, on peut admettre que tu ne saisis pas le problème, mais va falloir que tu te mettes à jour :D

          Certains ont même mis en avant la possibilité prévue dans loppsi (ou lopsi2) la possibilité que ce mouchard soit une porte d'entrée pour les perquisition a distance de la police.

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: Libre!

            Posté par . Évalué à 2.

            Ah, mais on est d'accord alors. Relis mes commentaires: j'ai pointé ce remplacement de la présomption d'innocence, par un mouchard proprio, comme étant à mes yeux le seul problème (mais gros problème) que me pose Hadopi.

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: Libre!

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      C’est un point de vue, on peut ne pas être d’accord avec toi.
      On peut par exemple trouver que la disproportion entre la fin et les moyens est trop grande ;

      que comme par hasard, des gouvernements de droite qui aiment bien la surveillance profitent des cris d’orfraie de Pascal Nègre pour passer des lois de surveillance des réseaux ;

      que les technologies peuvent changer les économies, et qu’on peut peut-être réfléchir à d’autre moyens pour rémunérer les artistes ;

      que les téléchargeurs sont la plupart du temps OK pour payer un droit de télécharger, genre forfait mensuel, qui pourrait rémunérer les artistes — voir, pour s’en convaincre, tous ceux qui payent des accès aux newsgroups ;

      que la circulation des choses immatérielles, hors commerce, entre les gens pourrait être un droit, qu’on devrait pouvoir le revendiquer et emmerder ceux qui prétendent décider quelles personnes auront le droit de voir quoi et quand (qui est ce vieux hiérarque de M6 ou HBO pour venir décider que je devrais attendre mon tour, alors que les américains ont déjà vu la série ?!?). Ce sont des biens immatériels, MERDE, personne ne doit pouvoir m’empêcher ce que je dois voir ou penser à quel moment. Et tant pis s’il y a un manque à gagner, qu’ils se débrouillent autrement.
    • [^] # Re: Libre!

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je veux dire, il te sert à quoi?

      À moi rien ... Aux personnes n'ayant pas accès à la liberté d'expression, ça peut servir. Aux gouvernement, ça peut servir. Aux armées, ça peut servir. À la police, ça peut servir, ...

      C'est l'université de Washington qui a développé ce produit, donc à la limite Hadopi 1, 2, 3 ou 10, ils s'en foutent ...

      Je trouve qu'il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup, d'hypocrisie dans le débat autour du téléchargement illégal.

      L'hypocrisie vient aussi de ceux qui luttent contre ce téléchargement. Un exemple tout con : tu trouves un tableau sur la voie publique, déposé à même le sol, sans protection ni rien. Tu as le droit de le prendre chez toi et de le garder. C'est le travail de l'auteur de s'assurer que son travail ne finisse pas sur la voie publique, libre d'accès.
      C'est la même chose pour le téléchargement. C'est les personnes qui diffusent qui doivent être traquées, pas les gens qui prennent quelque chose qui est libre d'accès. C'est la manière dont le droit est appliqué en Suisse, par exemple. Télécharger le dernier Carla Bruni n'est pas illégal, c'est de le partagé qui l'est.
      Mais les auteurs ont remarqué que traquer l'ado pré-pubère était très facile ... Au final, c'est papa-maman qui paie.

      [...] Mais si je veux réclamer le respect de mon choix idiot à moi, ça me parait d'une évidence limpide qu'il est nécessaire de respecter les choix, même idiots, des autres.

      En parlant de respect. Tu as achetés quand ton dernier CD ? Perso deux mois. Il y a un an, j'étais entre 4 et 10 par mois ... Je n'ai pas commencé à télécharger, j'ai simplement commencer à écouter moins de musique. Les CDs, et c'est pas la première fois que je le dis, ressemblent plus à un code pénal qu'à un CD.
      La baisse de la consommation dans le monde de la musique ne vient pas du piratage, mais de la baisse de la qualité du produit. Chaque fois que j'allume la radio, je tombe sur une reprise d'un groupe des années 60-70, j'entends la même soupe qui se cantonne à deux ou trois style de musique (pop, metal, rap), les mêmes sons sortis des mêmes boîtes à rythmes, les même suites de deux accords et demi sur synthé (ou alors sur une guitare accoustique, mais là c'est une chanson à l'eau de rose).
      J'ai donc diminué ma consommation de soupe^WCD, mais j'ai augmenté ma consommation de concerts de petit groupe du coin (ou d'ailleurs).

      Donc oui les ventes baissent. Ce n'est pas le piratage qui en est la cause, c'est la dégradation de la qualité. Même les adeptes de la musique n'en peuvent plus et vont en dehors des grosses distributions.

      Par respect pour des gens comme moi, qui ne téléchargent pas et qui consomment de la musique en dehors des "majors", s'il vous plaît n'entartrer pas l'Internet de lois puantes ... essayez de faire un album de qualité (si vous savez encore en faire).

      PS (aux majors): Et si vous ne produisez plus un CD, libérez au moins la musique pour qu'on puisse y accéder.

      "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

      • [^] # Re: Libre!

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Eh ben... Pas mal de choses fausses en un post!

        Un exemple tout con : tu trouves un tableau sur la voie publique, déposé à même le sol, sans protection ni rien. Tu as le droit de le prendre chez toi et de le garder.

        Non. Tu as le droit de l'amener à la police.
        Si la porte est ouverte chez toi, ça me donne le droit de rentrer chez toi et me servir (c'est pas protégé)? Les voleurs seraient contents de ta loi...

        C'est les personnes qui diffusent qui doivent être traquées, pas les gens qui prennent quelque chose qui est libre d'accès.

        Justement, HADOPI vise les personnes qui diffuse.
        Ah, tu débarques peut-être, alors pour info tout peer dans le P2P est diffuseurs au bout de quelques secondes.
        La loi fait ce que tu lui demandes donc.

        Télécharger le dernier Carla Bruni n'est pas illégal, c'est de le partagé qui l'est.
        Mais les auteurs ont remarqué que traquer l'ado pré-pubère était très facile ...


        cf au dessus, c'est lui qui diffuse.

        La loi HADOPI est suffisamment merdique comme ça (présomption de culpabilité...), pas la peine de lui donner des défauts qu'elle n'a pas, ca ne fait que décrédibiliser ton discours et te mettre dans la case "n'a rien compris".
        • [^] # Re: Libre!

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Si la porte est ouverte chez toi

          Chez moi c'est une propriété privée. Si la porte est ouverte, j'aurais plus de mal à prouver que quelqu'un a pu s'y introduire et me voler. La voie publique, c'est publique. Si j'y laisse quelque chose et que quelqu'un l'emporte, en quoi est-il fautif ? Si je le mets sur la voie publique une oeuvre d'art, c'est à moi de faire attention de la protéger, et c'est comme ça que la loi est en Suisse.
          Je trouve ça logique.

          Justement, HADOPI vise les personnes qui diffuse.

          Il me semble que si tu télécharges depuis un site Web, illégalement, tu peux aussi avoir la coupure, mais je peux me tromper.

          dans la case "n'a rien compris"

          Ou alors c'est mal expliqué. J'ai vu tellement d'information passé que des fois je me demande si Hadopi n'est juste pas une nouvelle marque de lessive.

          "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

    • [^] # Re: Libre!

      Posté par . Évalué à 1.

      Le choix de l'artiste a ses limites. Question: pourquoi est ce que les créations de certains sont vues par la loi comme étant étant leur propriété alors que les créations d'autres sont vues comme des biens de l'humanité qui ne peuvent faire l'objet d'aucune propriété?

      Selon moi, tout oeuvre de l'esprit que ce soit des paroles, une musique, un texte, une pensée philosophique, une théorie scientifique, .... est la même chose! Alors pourquoi est que j'ai pas le droit de diffuser la musique de certain quand chacun peut diffuser mes "oeuvres"? Faut pas s'étonner après que certains veuillent breuveter des format, algorithmes, etc ... Car il y autant de créativité et d'art dans la star ac que dans les formats MicroSoft.

      J'irais meme jusqu'a dire qu'entraver la diffusion de la culture et du savoir, d'empêcher de creer du nouveau a parir de l'existant est nocif a la société et de ce fait devrait être interdit. Biensur les créatifs doivent être rémunérer. La société devrait rémunérer ceux dont elle estime que les créations sont intéressantes.

      Les gens ne sont pas si mauvais, personne (ou peu) veulent que les artistes qu'ils aiment crèvent de faim. Seulement voila, d'un coté il y a de très gros qui après avoir avoir déménagé dans un paradis fiscal se permettent de donner des leçons de moral et de l'autre coté (la majorité) des petits qui ont du mal a se faire une place et vivre de leur créations. Je suis certains que, pour ces derniers, la majorité des gens donnerait volontier pour les soutenir. Bref si beaucoup de gens téléchargent illégalement c'est qu'on a la vague impression de se fait un peu avoir.

      Puis les mentalités et les lois évoluent, demain l'échange de tout fichier sera peut être légal et encourragé. L'échange illégal de fichier soulème ces problèmes et fait réfléchir la société sur sur model actuel. C'est une bonne chose.

      Enfin, ces réseau sont des anti-"minitel 2.0". Des réseau totalement décentralisés ou chacun met sa pierre à l'édifice et ou l'accent est mis sur la liberté. Les lois qui passent font peur, les témoignages de gens informés comme Benjamin Bayart font aussi bien peur. Laissez vous la porte de chez vous toujours ouverte? La confidentialité et l'annonymat sur le net EST important. Car vous ne pouvez savoir quelles sont les intensions de ceux qui accèdent a ces données.

      Pensez vous qu'il est irréaliste de craindre qu'a moyen ou long terme certains veulent nous imposer leur internet, où ils décideront des usages, et où nous ne seront plus que de simples clients? C'est réseaux sont la réaffirmation qu'internet est a chacun et que personne ne doit pouvoir décider qui fait quoi. Ils sont les prémisses des réseaux totalement distribués de demain, où chacun mettra son blog/site dans le datastore et personne ne pourra le retirer parce qu'il gène quelqu'un.

      En conclusion ces réseaux sont très important pour l'internet libre de demain. Biensur ca se dispense pas de se battre contre les type Hadopi. Bien au contraire le plus important c'est de lutter contre cette volonté de mettre internet à la botte comme l'ont été les autres média pour que la valeur démocratique d'internet soit réaffirmé et protégée. Mais come toute action, elle ne peut se faire qu'avec de bons outils et ces réseaux sont peut être justement les outils dont nous auront besoin (j'espère que non mais l'avancé des choses semble indiquer que si).


      PS: l'échange illégal de fichier c'est mal, l'échange de fichiers libres c'est quand même chacement mieux! :)
      • [^] # Re: Libre!

        Posté par . Évalué à 1.

        "Les gens ne sont pas si mauvais, personne (ou peu) veulent que les artistes qu'ils aiment crèvent de faim. Seulement voila, d'un coté il y a de très gros qui après avoir avoir déménagé dans un paradis fiscal se permettent de donner des leçons de moral et de l'autre coté (la majorité) des petits qui ont du mal a se faire une place et vivre de leur créations."


        Ce n'est pas la faute des bons si les mauvais sont mauvais, pas la faute de Mozart si Saliéri est, comment dire...

        Et accuser les éditeurs, c'est du grand n'importe quoi. Ce n'est pas l'éditeur qui "fait " l'artiste à coup de millions, sinon ça se saurait -et ils ne prendraient pas le moindre risque !



        "J'irais meme jusqu'a dire qu'entraver la diffusion de la culture et du savoir, d'empêcher de creer du nouveau a parir de l'existant est nocif a la société et de ce fait devrait être interdit."

        Genre, diffuser une méthode pour empoisonner sans laisser la moindre trace ? En quoi est-ce souhaitable de répandre ce savoir ??

        Par ailleurs vos chansons, ce n'est pas de la culture, c'est du divertissement, du délassement, du prélassement. C'est bien aussi, mais ça n'a aucun rapport avec les oeuvres complète de Kant ou la lecture de "La Recherche"..


        Enfin, c'est par la contrainte que les gens sont forcé de créer -sinon ils copie, sans doute sans même le savoir. Restreindre est donc bon pour la création.
        • [^] # Re: Libre!

          Posté par . Évalué à 2.

          Genre, diffuser une méthode pour empoisonner sans laisser la moindre trace ? En quoi est-ce souhaitable de répandre ce savoir ??
          Pour éliminer un président nain :D
          Nan j'déconne, quoique...
          La question n'est pas «est-ce souhaitable de répandre ce savoir», mais qui est on pour dire ce qui est souhaitable d'être transmis? Si aujourd'hui tu interdis, bloques, censures cette connaissance, demain tu vas devoir bloquer tout les traités d'herbologie, tous les site de chimie, et même tout les bestiaires parlant d'une certaine grenouille à poison cutané un peu violent...
          La censure est une perte de savoir, de connaissance, alors oui j'affirme que certains présentateurs télés feraient mieux de s'abstenir de créer, mais ils ne doivent pas être censurés.

          Par ailleurs vos chansons, ce n'est pas de la culture, c'est du divertissement, du délassement, du prélassement. C'est bien aussi, mais ça n'a aucun rapport avec les oeuvres complète de Kant ou la lecture de "La Recherche"..
          Marrant, j'aurais rangé cela dans la même catégorie...

          Enfin, c'est par la contrainte que les gens sont forcé de créer -sinon ils copie, sans doute sans même le savoir.
          Doit on en déduire qu'a Lascaux ils avaient un flingue sur la tempe lorsqu'ils peignaient?

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: Libre!

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Genre, diffuser une méthode pour empoisonner sans laisser la moindre trace ? En quoi est-ce souhaitable de répandre ce savoir ??

          En même temps tu as besoin d'y accéder à se savoir. Si tu ne connais pas l'existence de ce produit, comment tu pourrais même te douter que la personne aurait pu être empoisonnée par ce produit ?
          Le produit ne laisse pas de trace, mais un mort sans raison de mourir c'est louche ?
          "Ce jeune de 25 ans, sportif, dernier check-up parfait est mort subitement sans raisons apparente !"
          - Sans connaissances : "C'est Dieu qui l'a rappelé à lui. ".
          - Avec des connaissances : "Il est possible que quelqu'un ait utilisé ce produit qui ne laisse pas de trace. Qui est-ce qui aurait pu lui en vouloir ?"

          Dans un journal j'ai vu passer un article pour des cours de piratages[1]. Certaines personnes prétendent que c'est criminel. C'est une mauvaise réaction, à mon avis. Savoir pirater c'est savoir ce défendre.

          Le savoir est un outil, c'est son utilisation qui est bien ou mal.

          [1] http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/13692019

          "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

        • [^] # Re: Libre!

          Posté par . Évalué à 2.

          Et accuser les éditeurs, c'est du grand n'importe quoi. Ce n'est pas l'éditeur qui "fait " l'artiste à coup de millions, sinon ça se saurait -et ils ne prendraient pas le moindre risque !

          Parce qu'ils prennent des risques aujourd'hui ?
        • [^] # Re: Libre!

          Posté par . Évalué à 3.

          Enfin, c'est par la contrainte que les gens sont forcé de créer -sinon ils copie, sans doute sans même le savoir. Restreindre est donc bon pour la création.

          N'importe quoi .... D'abord, l'art est une forme de copie. On copie des techniques de sculpture, peinture, techniques musicales, accords, etc. Par contre ce qui fait la différence avec un artiste et un individu lambda c'est le fait que Les gens qui n'ont pas de talent copient... sans apport er leur touche personnelle, et eux ne percent pas. Par contre les vrais artistes avec du talent, s'approprient les techniques, apportent leur touche personnelle et créent parfois de nouvelles techniques pour faire passer l'émotion.
          • [^] # Re: Libre!

            Posté par . Évalué à 4.

            Par contre ce qui fait la différence avec un artiste et un individu lambda c'est le fait que Les gens qui n'ont pas de talent copient... sans apport er leur touche personnelle, et eux ne percent pas.
            Je suis pas tout à fait d'accord.
            On a souvent tendance à dire "non mais c'est un artiste, il a le talent".
            Mais NON!
            99% des artistes n'ont pas plus de talent que vous ou moi. Par contre ils bossent dur, très dur.
            Et c'est à travers ce boulot qu'ils arrivent à faire ce qu'ils veulent et à ajouter la touche personnel.

            Le 1% restant sont les très grand artistes/génie qui eux effectivement ont un don (ce qui ne retire rien au travail qu'ils font).

            être artiste c'est pas "hop j'ai du talent je fais ce que je veux", c'est travailler et vouloir faire passer un message.
            • [^] # Re: Libre!

              Posté par . Évalué à 2.

              Ce que tu dis n'est pas en contradiction avec ce que je dis .... Pour certains ils auront uin talent "inné", d'autres devront travailler pour développer leur talent. Mais le résultat est le même : ceux qui copient sans y mettre une touche personnelle ne percent pas ... ou alors ils ne durent pas.
        • [^] # Re: Libre!

          Posté par . Évalué à 3.

          Ce n'est pas la faute des bons si les mauvais sont mauvais, pas la faute de Mozart si Saliéri est, comment dire...

          Mais d'où as tu lu ca? Ou alors insinue tu que seuls ceux qui sont connus sont bons? Je me risque a une annalogie: Windows est plus connu/répendu que Linux/*BDS/.... donc c'est que c'est mieux ..... difficile a défendre .... Bon courrage il reste deux heure de troll, on peut le faire!


          Genre, diffuser une méthode pour empoisonner sans laisser la moindre trace ? En quoi est-ce souhaitable de répandre ce savoir ??

          Les cours de bio ca existe et je peux t'assurer que ca peut être mal utiliser, les cours de chimie aussi et pareil ca peut être utilisé a but malveillant, les cours de sécurité informatique aussi, etc .... Sous prétexte qu'il peut y avoir des applications dangereuse tu veux interdire la diffusions de connaissance technique dans ces domaines?

          C'est en effet le point de vue de certains. Ca s'appelle la sécurité par l'opacité et toute personne un tant soit peu que si ta sécurité repose sur le fait de ne pas dévoiler les failles, c'est bidon.


          Par ailleurs vos chansons, ce n'est pas de la culture, c'est du divertissement, du délassement, du prélassement. C'est bien aussi, mais ça n'a aucun rapport avec les oeuvres complète de Kant ou la lecture de "La Recherche"..

          Et alors, les oeuvre de Molière sont du divertissement mais ca les empêche pas de faire pleinement partie de la culture française. Pour être dans le milieu de la recherche, vu que tu cite une revue consacré, c'est en effet de la culture mais on peut pas dire que la détection des particules manquantes dans le modèle standard soit un phénomène culture répendu dans la population .... Par contre la musique, la philosphie, la littérature, le théatre, cinéma, etc .... oui!
    • [^] # Re: Libre!

      Posté par . Évalué à 1.

      "
      Partant de ce constat, je trouve étonnant que les défenseurs du logiciel libre soient prêts à toutes les combines pour continuer à télécharger ces enc artistes."


      Ce sont surtout des défenseur du piratage, leur arguments puérils le montre assez..
    • [^] # Re: Libre!

      Posté par . Évalué à 2.

      Je ne te fais pas un procès d'intention,
      Je te rassure : SI!

      J'aime beaucoup ton raisonnement "JE ne trouve pas de justification donc JE décrète que c'est que pour le téléchargement illégal" [parceque sinon torrent toussa].

      Et si moi j'ai pas envie que mon contenu transite en clair vers n'importe quel serveur, mais adopter une approche un peu plus "sur" et anonyme ?

      Je présume que pour toi TOR c'est uniquement pour les terroriste alors (vu que c'est grosso modo le même principe de fonctionnement).
  • # Intêret social

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Au moins, on pourra dire que HADOPI 2 aura le mérite de sociabiliser Madame (et Monsieur) Michu : avant, on pouvait faire l'autiste devant son ordinateur, maintenant il va falloir des amis.

    HADOPI 2 bientôt déclaré d'utilité publique?
  • # Alliance p2p

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Ce logiciel est aussi pas mal, très simple, on envoi un code à un ami qui est ajouté et le transfert commence.
    Le seul danger est l'option de config, les amis de mes amis sont mes amis, heureusement optionnelle.
    J'ai récupéré qq Go avec. Et c'est rapide, ton ami en face a 100 ko de bande passante montant, s'il ne configure pas une limite, il envoi à 100ko.
    Par contre, c'est un fichier par personne à la fois (mais on peut tl plusieurs fichiers chez plusieurs personnes évidemment).

    Je pense que c'est indétectable, surtout qu'il y a une option cryptage.

    En plus c'est multiplateforme, chose qui était indispensable pour convaincre pas mal de copains..
    http://sourceforge.net/projects/alliancep2p/

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • # imule

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    il y a imule aussi. C'est du libre crypté.
    • [^] # Re: imule

      Posté par . Évalué à 4.

      chiffré.

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: imule

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Ah, Bouhhhhh, le mauvais, il connait pas la différence entre crypté et chiffré !!!

        Bah !!!

        Le fonds de son message portait plus sur http://fr.wikipedia.org/wiki/IMule que sur le cryptage/chiffrage...
        • [^] # Re: imule

          Posté par . Évalué à 2.

          quand on parle d'un concept vieux de 20 ans, en informatique, cela a pu beaucoup glisser de sens depuis. Par exemple, est-ce que "chiffrement", qui a pour racine "chiffre", désigne réellement ce qui se passe dans cette opération ? Est-ce que l'on n'utilise encore que des chiffres pour "chiffrer" un message, comme il y a 20 ans ? Ou comme César, il y a quelques siècles : http://fr.wikipedia.org/wiki/Chiffre_de_C%C3%A9sar

          À ce propos, mon dictionnaire Robert m'indique comme synonyme de chiffrer, le mot crypter. Le même Robert indique, avec fort bon sens, à la définition de crypter : "Rendre incompréhensible (un message)", ce qui est tout à fait le cas lorsqu'on chiffre ou crypte un document.
          Et pourquoi "décrypter" voudrait uniquement signifier que l'on décode un message sans en avoir la clef ? (argument souvent donné à ce sujet) Cela peut aussi signifier "ne plus rendre cryptique", c'est à dire remettre en clair un document initialement chiffré ou crypté.

          Les 2 concepts me semblent synonymes, avec un petit côté désuet pour le chiffrement, sauf si vous ne voulez utiliser que des chiffres pour coder vos documents (mais après tout, le binaire ce ne sont que des chiffres...).

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re: imule

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Si on était déjà demain, je te dirais que Cyprien, il parle & écrit en binaire avec ses amis, donc ce sont des mots, le binaire... :-)
          • [^] # Re: imule

            Posté par . Évalué à 3.

            Et pourquoi "décrypter" voudrait uniquement signifier que l'on décode un message sans en avoir la clef ?
            Parce que c'est son sens ?
            Dans le même style d'idée
            "Pourquoi 'un' représente le chiffre 1 ? pourquoi on l'appelerais pas 'deux' plutôt ?"
  • # Bien plus efficace

    Posté par . Évalué à -5.

    'La technologie permettant à Madame Michu de contourner Hadopi est déjà disponible'

    Elle s'appelle tout simplement : 'Bulletin de vote'
    Ce sont les citoyens français qui ont voulu la mise en oeuvre d'Hadopi en 2007, ne l'oublions pas ...

    "L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Braque)

    • [^] # Re: Bien plus efficace

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Ce serait peut-être vrai dans une démocratie directe...
      • [^] # Re: Bien plus efficace

        Posté par . Évalué à -4.

        Notre système actuel de démocratie permet de sanctionner ceux qui ont mis en place Hadopi : l'UMP. Et comme ce parti se présentera aux régionales de 2010, ce sera l'occasion de lui faire payer Hadopi.

        "L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Braque)

        • [^] # Re: Bien plus efficace

          Posté par . Évalué à 4.

          C'est un peu bidon cet argument tout de même : il y a des tonnes de gens qui n'ont jamais entendu parler d'Hadopi et même ceux qui sont au courant ont d'autres préoccupations souvent prioritaires.

          Il n'y a que les mécanismes de démocratie directe qui permettent de sanctionner clairement relativement à une loi/une affaire et une seule.
          Et encore : au dernier référendum, en France, on (une partie non négligeable de l'électorat) a sanctionné la politique générale de Chirac alors qu'une question claire, relative à l'Europe avait été posée.
          • [^] # Re: Bien plus efficace

            Posté par . Évalué à 2.

            Il ne faut quand même pas négliger la portée de l'argument: Dans leur servitude, les gens portent une partie de responsabilité. Voir même ils sont capables de justifier leur servitude. [1] Après il est à mon avis inconséquent, contradictoire de se plaindre. (les gens=les autres, moi aussi).

            Et l'argument de l'ignorance, je le trouve un peu bidon aussi: allez chercher sur Internet des sites d'opposition, des informations contradictoires à la version officielle, vous trouverez.

            Enfin moi je trouve surtout totalement inconséquent de dire en parlant de politique dans une république, c'est à dire dans un état dont les affaires sont publiques: Je m'en suis jamais occupé, c'est pas ma faute si ça fonctionne mal. C'est le devoir du citoyen de s'en occuper, et d'agir avec lucidité lorsqu'il choisit qui va s'en occuper à sa place.

            Or en France, je n'ai pas l'impression que les gens (toujours les mêmes) aient une grande conscience politique, ou ait même envie d'être heureux. 80% de la population regarde le même type de connerie politiquement parlant à la télé (ajouter les pourcentages des plus grosses émissions, c'est vite fait). Ça détend, mais pour voter ou pour décider, ça sert à rien, pire, ça habitue à voter pour des Stars, et non pas pour des politiques qui défendent des idées avec conviction.

            Tout ça pour dire que le pouvoir, il ne faut pas croire que des méchants politiciens l'ont pris sur notre dos, il faut surtout constater que nos comportements collectifs quotidiens permettent de s'en emparer contre nous. Parce que nous sommes passifs, mal éduqués (ne sait pas parler, pas se battre, pas se défendre, pas calculer, pas réfléchir, pas planifier, du coup on délègue, et puis on s'étonne)

            [1] http://fr.wikisource.org/wiki/Discours_de_la_servitude_volon(...)
            • [^] # Re: Bien plus efficace

              Posté par . Évalué à 2.

              Argument de l'ignorance, bidon ? Peux-tu être sûr, toi-même, que tu es au courant de tout se qui se trame ? Quel est ton avis actuel sur les réformes dans, en vrac : le droit de l'immigration, les hôpitaux, les écoles, la pêche en haute mer, la régulation des marchés financiers, le financement des collectivités, ... ?
              Il est irréaliste de demander au citoyen d'avoir un avis sur tout. Pourtant, il va voter, et il a raison.

              Être en république, du moins une comme la nôtre, n'a jamais signifié que le citoyen pouvait s'occuper de toutes les affaires. Ce n'est pas réaliste.

              C'est pour cela que nous sommes en démocratie indirecte, qu'on se fait représenter, qu'on doit faire confiance à quelqu'un. C'est un mal nécessaire, mais cela coupe le vote de la notion de sanction à l'encontre d'un fait précis.

              Tout ce qu'il nous reste comme moyens d'action ciblés, c'est la communication, via des associations, des lobbies, le tissu de la société civile. En espérant être pris suffisamment au sérieux pour que nos représentants puissent penser que cela aura une influence aux prochaines élections.
              • [^] # Re: Bien plus efficace

                Posté par . Évalué à 3.

                Ceci dit, si un citoyen n'est pas censé être au courant de tout, je ne vois pas pourquoi un politique le serait. On l'a bien vu dans le débat Hadopi, d'ailleurs: si on avait remplacé les députés de l'AN par 100 personnes tirées au hasard parmi tous les français qui savent ce qu'est une adresse IP, le débat aurait été moins désespérant.

                THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

                • [^] # Re: Bien plus efficace

                  Posté par . Évalué à -1.

                  Un citoyen n'est pas censé être au courant de tout, certes, mais bien des visiteurs très avertis de linuxfr.org qui se lamentent maintenant à propos d'Hadopi ont tout fait pour mettre au pouvoir un parti dont la démarche répressive concernant le net était bien connue... Quand je dis 'tout fait', je parle également de l'acte d'abstention à des élections.
                  Le pouvoir est entre nos mains, dommage que certains persistent à l'ignorer.

                  "L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Braque)

                  • [^] # Re: Bien plus efficace

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Exactement. 50% des français qui s'abstiennent, c'est 50% qui ne devraient même pas oser froncer les sourcils quand une loi leur déplait:
                    quand on ferme sa gueule au moment où on nous demande ce qu'on veut manger, on n'a aucun droit de râler quand le plat n'est pas bon.

                    THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

                    • [^] # Re: Bien plus efficace

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Certes (sauf pour le 50%).
                      N'empêche que, comme une majorité de citoyens, j'ai dit ce que je voulais manger et on m'a servi autre chose.
                      Je pense donc que, comme une majorité de moules ici, j'ai toute légitimité à râler, et ce y compris entre les élections.
                      • [^] # Re: Bien plus efficace

                        Posté par . Évalué à -1.

                        'Je pense donc que, comme une majorité de moules ici, j'ai toute légitimité à râler'

                        Je suis d'accord, mais ça ne suffira pas pour éliminer le problème. Le seul et véritable outil anti-Hadopi reste le bulletin de vote, quelle que soit l'élection concernée. Ceux qui ont pondu Hadopi ( l'UMP ) ont les pieds très fragiles, surtout en période électorale. Leur faire sentir le vent du boulet peut contribuer à les faire hésiter sur l'application réelle d'Hadopi.

                        "L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Braque)

                    • [^] # Re: Bien plus efficace

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Et si on te propose uniquement des plats que tu n'aimes pas, que tu dis "n'importe de toute façon j'aime pas", t'as pas le droit de râler ?
                    • [^] # Re: Bien plus efficace

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      J'espère que dans une démocratie l'acte citoyen ne se résume pas à un bulletin dans l'urne tous les 5 ans.
              • [^] # Re: Bien plus efficace

                Posté par . Évalué à 2.

                Je repète que l'argument de l'ignorance est assez bidon, justement si tu m'accordes que le citoyen sait qu'il ne sait pas ce qu'il devrait savoir.

                Càd que le petit citoyen, non seulement il ne sait pas de quoi on parle à propos de tout ce que tu nommes, mais en plus , rhétorique et gentils médias aidant, il ne sait pas à quoi s'en tenir non plus quand aux postulants pour le pouvoir.

                Mais comme il est avisé le citoyen, c'est à dire qu'il n'a pas spécialement envie de se faire avoir par un ramassis de menteurs, il ne va pas immédiatement croire tout ceux qui lui disent qu'ils savent, mais va leur demander de faire leurs preuves. Et à moins qu'il n'ait aucun sens logique scientifique le citoyen, il va vite se rendre compte que les discours changent en fonction de la couleur du ciel ou de l'humeur de ses voisins. Et il ne va plus croire ceux qui changent de discours comme de chemises. Et à moins qu'il soit aveuglé le citoyen, il va vite se rendre que les éternelles promesses d'améliorations de sa vie ne sont jamais réalisées. Et il ne va plus croire ceux qui prétendent le servir et qui n'améliorent en rien sa vie.

                Finalement le citoyen qui ne sait toujours rien des gens ou des choses pour lesquels il vote, il saura quand même que tel type de solution ou tel homme ne l'aide, lui en rien. Et il fera tout, grâce à son bulletin de vote, pour éviter que la situation empire comme elle l'a déjà fait, ou pour que des menteurs n'arrivent plus au pouvoir.

                Ça, c'est si les gens (=les autres+moi) avaient un tant soi peu de rigueur dans leur manière de voter, c'est à dire que leur vote devrait s'améliorer au fur et à mesure que le peuple mûrit. Quand à moi, je pense que les gens ne font aucun effort pour réellement améliorer sur le long terme la politique. Peut-être que finalement, la situation leur convient, tant qu'ils ne meurent pas de faim. Peut-être qu'ils sont aussi tordus que les bêtes de pouvoir, et qu'ils trouvent ça normal d'écraser son voisin. Peut-être surtout que collectivement ils n'en ont rien à foutre d'être heureux (=que la collectivité soit en accord avec elle-même), et qu'il organisent très mal leurs priorités pour améliorer les choses (à commencer par le vote et le choix des dirigeants).
                • [^] # Re: Bien plus efficace

                  Posté par . Évalué à 1.

                  "ils n'en ont rien à foutre d'être heureux (=que la collectivité soit en accord avec elle-même"


                  Ça veut dire quoi, plus précisément ?

                  Par ailleurs je ne vois pas en quoi le fait d'être en accord avec soi même rend heureux. Ca me donne plutôt l'impression d'être un con, car çà veut dire que je n'ai qu'une pensée monolithique -et sans doute simpliste. Mais bon, j'ai peut être mal compris tes propos..
                  • [^] # Re: Bien plus efficace

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Pour la simplicité, je ne pense pas qu'il soit si simple que ça de tomber d'accord avec soi-même, que ce soit pour un homme ou pour une collectivité. Ensuite, si la simplicité permet d'être heureuse, je ne pense pas alors qu'elle soit si conne que ça

                    Et en disant qu'être d'accord, dans ses choix, ses actions, ses manières de vivre et de penser, avec ce que l'on croit, voir que l'on sait être juste, est être heureux de faire ce que l'on fait, je pense que j'aurai du mal à dire le contraire. Car pour moi, être en désaccord avec soi-même, s'en vouloir à soi-même par exemple, peut peut-être faire plaisir, mais n'est pas être heureux, mais en fuite fluctuante.

                    Si tu veux tu peux faire un parallèle avec l'alimentaire: il existe des régimes simples qui permettent d'être en bonne santé (=être heureux), mais ce n'est pas forcément simple de trouver quels régimes, et adopter plusieurs régimes en même temps n'aide pas forcément à être en bonne santé.

                    Ce que je disais donc était assez pessimiste,c'est que la "diététique de vie collective", les gens s'en foutent (et je pense parfois moi aussi). Ils ne font aucun effort pour essayer d'être d'accord avec eux-mêmes, collectivement, càd ils se foutent d'être heureux. Mais je ne suis pas sûr que c'est comme ça qu'ils sont:peut-être. Peut-être surtout à cause de la très faible participation globale à la vie politique dont on peut en premier abord avoir l'impression.

                    J'espère avoir été plus clair.
                • [^] # Re: Bien plus efficace

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Et pendant qu'un citoyen a une prise de conscience combien se font berner pour des tas d'autres raisons ?

                  Pendant qu'un citoyen décide de voter X plutôt qu'Y parce que, selon ce citoyen, Y a déconné grave, combien d'autres citoyens vont voter Y plutôt qu'X, parce qu'X craint pour des tonnes d'autres raisons ?

                  Non sérieusement, le vote ne fait pas tout, vraiment.
                  • [^] # Re: Bien plus efficace

                    Posté par . Évalué à 0.

                    D'accord avec toi: tout, grâce à son bulletin de vote c'était ironique ;)

                    D'accord on n'est pas dans un monde statique où tout le monde fait les mêmes expériences politiques scientifiquement reproductibles.

                    D'accord aussi que le le vote ne fait pas tout. M'enfin il est quand même possible qu'il puisse marginalement servir à quelque chose. Enfin si jamais il était utilisé dans la logique qui est la sienne, càd de mettre les meilleurs ou les plus représentatifs au pouvoir. Là je pense qu'on est convaincu que ça n'est pas le cas.

                    Et ça ça m'étonne, que un truc aussi simple que le vote ne soit pas utilisé pour essayer d'améliorer le sort de la majorité, mais serve à confirmer les puissants en leur place.

                    Alors on peut invoquer l'ignorance des gens, c'est sans doute partiellement vrai, on peut invoquer des centaines de raisons qui expliquent pourquoi le système démocratique est corrompu, ne fonctionne pas.

                    Mais en définitive, personnellement, je pense que si la situation est telle, c'est que la majorité est soumise, le sait, et accepte sa soumission. C'est à dire que sa soumission n'est pas un jeu temporaire avec le pouvoir, qu'elle pourrait enlever le voile, mais qu'elle se pense et se vit comme étant naturellement soumise, comme si rien d'autre n'était possible.

                    Pourquoi la soumission paraît tellement naturelle à la majorité, ça je ne me l'explique pas vraiment.
                    • [^] # Re: Bien plus efficace

                      Posté par . Évalué à 2.

                      C'est en fait un bête résultat mathématique :p. J'exagère à peine.

                      Dans le cas strict des systèmes de vote, il y a le théorème d'impossibilité d'Arrow, qui montre qu'aucun système ne peut agréger les préférences du corps électoral de manière satisfaisante.

                      Pour élargir au fonctionnement politique d'une société dans son ensemble, j'imagine qu'il existe d'autres théorèmes (théorie des jeux, statistiques, etc.).
                      • [^] # Re: Bien plus efficace

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Je te remercie pour Arrow, je ne connaissais pas du tout, j'essayerais de comprendre plus en détail un autre jour (fatigue aujourd'hui). Mais ça m'a l'air très intéressant, et qu'on tombe sur une idée pareille sans en avoir l'idée est pas si mal, veut dire qu'on n'est pas nulle part.

                        Et si c'est applicable tel quel au fonctionnement idéal d'un vote efficace, ça veut sans doute dire qu'il faut supprimer une des quatre conditions pour que le vote puisse être un système valable.

                        La combinatoire ou les paradoxes logiques ne sont pas vraiment mon rayon sinon.
                    • [^] # Re: Bien plus efficace

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.


                      Alors on peut invoquer l'ignorance des gens, c'est sans doute partiellement vrai, on peut invoquer des centaines de raisons qui expliquent pourquoi le système démocratique est corrompu, ne fonctionne pas.


                      Je pense qu'il ne fonctionne pas si mal que ça, et que les pays démocratiques sont plutôt pas mal gérés. Certes, il y a de la corruption et des mauvaises lois, mais nettement moins que dans la majorité des autres systèmes qui ont été expérimentés à ce jour.

                      Ce simple fait explique pourquoi la majorité apparaît "soumise". Elle n'est pas soumise mais satisfaite, et surtout ne voit pas de meilleure alternative. Toi d'ailleurs, tu proposerais quoi?
                      • [^] # Re: Bien plus efficace

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Oui, je comprends bien que les gens pensent qu'ils vivent dans un système qui n'est pas si mauvais que ça, et bien que je n'ai jamais testé ailleurs en réel, je conçois quand même que ça pourrait être pire.

                        Ensuite je pense qu'il ne faut pas se méprendre sur l'utilisation du mot démocratique. On peut en avoir d'autres acceptations que la mienne, mais je considère qu'un régime démocratique est un régime où le pouvoir est exercé pour le peuple, et pas uniquement en son nom. C'est pourquoi je ne considère pas un régime purement représentatif comme démocratique, à partir du moment où les représentants ne servent pas ceux qui les ont élus, ou que je considérerait plus démocratique un régime où les dirigeants sont toujours les mêmes mais sont sans cesse soumis à ne faire que les exécutants des lois populaires.

                        Après je ne considère pas spécialement la population française comme profondément satisfaite. On peut aimer des boulots qu'on n'aimait pas avant de les faire. On peut aimer un régime qu'on considère comme n'étant pas un choix qu'on a fait, ou qu'on aurait fait. Qu'on vive dans un régime signifie que quelque part on y adhère, mais je n'irais pas jusqu'à dire que l'adhésion est joyeuse ou totalement consentante. Si tout le monde m'affirmait qu'il vit dans le meilleur des mondes, je ne dirais pas ça. Par exemple, si les quartiers les plus pauvres à Paris adhéraient vraiment à notre régime, je pense qu'il ne voteraient pas ou majoritairement très à gauche, ou pas du tout.

                        Quand je discute le peu que je discute avec d'autres, il y a souvent le refrain que les gens savent de quoi ils parlent quand ils parlent de leur boulot, sont loin d'être cons généralement dedans, et ont plutôt tendance à essayer de bien faire ce qu'ils font. Tandis que leur encadrement a tendance à les prendre pour des cons (particulièrement les manuels), à leur imposer des manières de travailler qui ne leur conviennent pas, et considèrent qu'ils sont des voleurs et dangereux pour l'entreprise par défaut.

                        Bref, leur activité principale (temps et investissement personnel) et nécessaire (pour vivre) est une activité contrôlée de toute part. De plus la considération est mauvaise: les vendeuses ou ouvriers ont moins de classe que leurs dirigeants. Moi, ce qui me paraitrait logique, c'est qu'au lieu d'employer les gens uniquement pour leur force de travail canalisée, on les embaucherait pour leur capacité à gérer leur job de A à Z, et non pas pour remplir les exigences décrétées dans un bureau à 500 km. C'est à dire que les ouvriers seraient capables de contrôler leur production ou les vendeuses le catalogue, ce qui suppose que la formation pour devenir soudeur par exemple incluerait une formation d'ingé, que l'ingé aurait des compétences d'ouvrier et vice-versa. Ça suppose aussi que les objectifs de rentabilité ou la gestion du personnel viendrait plutôt d'une corporation d'ouvriers-ingés que du besoin de produire un maximum d'argent avec le moins de monde possible.

                        Désolé d'être aussi long, mais clair en peu de mots c'est plus dur, et tu évoques beaucoup de choses en même temps pour moi.
                        • [^] # Re: Bien plus efficace

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.


                          Après je ne considère pas spécialement la population française comme profondément satisfaite.


                          Je suis tout à fait d'accord, mais j'ai l'impression que tu considères que c'est une conséquence du système politique. Je pense au contraire que le problème principal est que les gens ne sont pas suffisament éduqués et informés pour tirer le meilleur parti de notre système, qui n'est pas parfait mais qui n'a pas à mon avis d'alternatives réellement supérieures.


                          Ensuite je pense qu'il ne faut pas se méprendre sur l'utilisation du mot démocratique. On peut en avoir d'autres acceptations que la mienne, mais je considère qu'un régime démocratique est un régime où le pouvoir est exercé pour le peuple, et pas uniquement en son nom.


                          Il est tentant de raisonner comme ça, mais est-ce que tu ne t'es jamais demandé pourquoi il n'y a pas plus de démocraties directes? L'exercice du pouvoir est un problème compliqué, qui demande des gens compétents (si tu ne me crois pas, penche toi sur la réforme de la taxe professionnelle, tu seras reconaissants d'avoir des représentants au parlement pour décider à ta place). Je pense qu'il est complètement utopique de vouloir une démocratie directe aujourd'hui, et qu'il vaut donc mieux utiliser le mot "démocratique" comme il est utilisé de manière quasi unanime aujourd'hui, c'est à dire pour désigner les démocraties directes ET indirectes.

                          moi, ce qui me paraitrait logique, c'est qu'au lieu d'employer les gens uniquement pour leur force de travail canalisée, on les embaucherait pour leur capacité à gérer leur job de A à Z, et non pas pour remplir les exigences décrétées dans un bureau à 500 km. C'est à dire que les ouvriers seraient capables de contrôler leur production ou les vendeuses le catalogue, ce qui suppose que la formation pour devenir soudeur par exemple incluerait une formation d'ingé, que l'ingé aurait des compétences d'ouvrier et vice-versa. Ça suppose aussi que les objectifs de rentabilité ou la gestion du personnel viendrait plutôt d'une "corporation" d'ouvriers-ingés que du besoin de produire un maximum d'argent avec le moins de monde possible.

                          Et oui, ce serait magnifique, et c'est même ce qu'on ferait si les gens n'étaient pas aussi cons! Le problème, c'est que des gens qualifiés, il y en a pas tant que ça. Alors d'accord, certaines personnes qualifiées souffrent dans des jobs qui sont insuffisament qualifiés pour elles. Mais de là à en faire la règle et proposer que les ouvriers fassent aussi les plans des moteurs qu'ils construisent...

                          De nouveau le problème n'est pas le système, mais le degré de qualification des gens. La démocratie, c'est beau, mais quand les gens qui votent savent à peine lire et écrire, ça marche tout de suite moins bien.
                          • [^] # Re: Bien plus efficace

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Concernant la validité d'un régime démocratique en raison de je ne sais quoi, je n'en sais pas grand chose. Je ne sais pas s'il y a des alternatives supérieures ou pas. Je n'ai jamais comparé les vices de notre système qu'à des modèles idéaux, donc comment savoir ? Mais ces vices me choquent assez pour que j'ai envie d'autre chose, d'une autre population, d'un autre régime. Donc je cherche. Et je ne vote pas pour le statu-quo, encore moins cherche à le justifier.

                            Tu remarqueras d'ailleurs que j'ai botté en touche concernant la définition de la démocratie. Te faisant remarquer notre régime ne tenait pas ses promesses, j'ai définit la démocratie non pas en fonction d'un système concret mais de ses promesses. Donc démocratie indirecte, directe ou non, monarque héréditaire et peuple législateur, ça m'est assez indifférent, à partir du moment où dans ce régime la majorité n'est pas soumise à une minorité.

                            Mais bon, il y a je pense une chose qui nous paraît clair à tous les deux, c'est que pour correctement fonctionner, un régime démocratique est très exigeant de sa population. Et que cela vient du fait qu'il faudrait que tous soient également aptes à décider.

                            Tu penses apparemment que c'est impossible. Dès lors tu signes la mort de la démocratie. Peut-être même de la capacité des gens à se diriger d'eux-mêmes. Moi aussi en un sens. Mais je dis quand même qu'il me paraît très probable que c'est à l'intérieur de leurs domaines de compétence que les gens soient plus aptes à décider. Et que si on veut que quand même les gens décident de ce qu'ils font, et bien il faut que l'univers où ils sont censés être les plus compétents soit organisé de telle manière qu'ils puissent s'organiser seuls/avec leurs pairs dedans. Comment, ça je ne le sais pas au juste. En fait je rejette la responsabilité sur ceux qui doivent s'organiser. J'espère seulement qu'il est possible d'arrêter ou de laisser tomber une régression à l'infini, du style que dans chaque métier, pour correctement juger, il faut connaître la société dans l'ensemble.
                            De toute manière je me dis que les excès dans le sens contraire (la marge de décision des producteurs se réduit comme peau de chagrin) aujourd'hui sont tels qu'un pas dans ce sens ne peut qu'être positif. Que ce n'est pas en déclarant les gens responsables qu'ils le sont, donc que l'élévation des qualifications et la capacité à l'auto-organisation mettra du temps à s'apprendre. Que le tout est d'aller dans ce sens plutôt que l'autre.

                            Concernant la capacité des gens à être qualifiés, je pense que ce n'est qu'une question d'éducation. Rares sont les cons de naissance. Certes les enfants d'ouvriers sont disqualifiés d'office là-dedans ou que certains seront irrécupérables (laissons-les comme ça en évitant de les enfoncer alors). Mais justement globalement en y mettant les moyens il doit être possible d'élever considérablement le niveau de qualification moyen en France pour gommer les énormes inégalités de statut social. Ça demanderait bien sûr une Éducation nationale très performante, et beaucoup plus exigeante de la majorité qu'elle ne l'est maintenant (où parfois les analphabètes jusqu'en 6ème, ben c'est comme ça, ça arrive).

                            Pour résumer en deux mots: Absence de soumission = Liberté = Responsabilité = Capacité à se diriger = Compétence difficile à acquérir. Et si à l'impossible nul n'est tenu, à la maximisation du possible tous se doivent.
                  • [^] # Re: Bien plus efficace

                    Posté par . Évalué à -2.

                    'Non sérieusement, le vote ne fait pas tout, vraiment. '

                    Dans les faits, concernant le présent sujet Hadopi, le vote a fait basculer la France dans un nouveau type d'obscurantisme. Si les politiques créateurs d'Hadopi n'avaient pas été préalablement élus, ce journal n'aurait jamais existé et nous en serions peut-être à débattre de la license globale. Concernant le futur, si en 2012 la présente majorité qui a voté Hadopi est battue, Hadopi sera supprimé. Le vote ne fait pas tout, vraiment ?

                    "L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Braque)

              • [^] # Re: Bien plus efficace

                Posté par . Évalué à 2.

                Être en république, du moins une comme la nôtre, n'a jamais signifié que le citoyen pouvait s'occuper de toutes les affaires. Ce n'est pas réaliste.

                C'est pour cela que nous sommes en démocratie indirecte



                Pas faux, mais parfois les représentant n'en savent pas plus que Mme Michu: http://desourcesure.com/bakchichtv/2009/09/hadopi_le_retour_(...) . Et eux non plus ne peuvent s'occuper de toutes les affaires.
                • [^] # Re: Bien plus efficace

                  Posté par . Évalué à 0.

                  "Pas faux, mais parfois les représentant n'en savent pas plus que Mme Michu:"


                  C'est bien pour cela qu'il existe un truc appelé "Fonctionnaires"..
                • [^] # Re: Bien plus efficace

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Oh ils ne sont pas censés en savoir plus.
                  Leur boulot, c'est de décider sans savoir. Ça demande un culot que le citoyen lambda n'a pas ;-).

                  Plus sérieusement, ils ont des moyens à leur disposition et une pléthore de conseillers. Leur boulot est de savoir qui écouter et de faire la part des choses. C'est normalement un travail à plein temps (oui cumul, toussa, ... mais qui a dit que la réalité était idéale ?).
            • [^] # Re: Bien plus efficace

              Posté par . Évalué à -1.

              "Tout ça pour dire que le pouvoir, il ne faut pas croire que des méchants politiciens l'ont pris sur notre dos, il faut surtout constater que nos comportements collectifs quotidiens permettent de s'en emparer contre nous. Parce que nous sommes passifs, mal éduqués (ne sait pas parler, pas se battre, pas se défendre, pas calculer, pas réfléchir, pas planifier, du coup on délègue, et puis on s'étonne)"


              On n'a aucune raison de vouloir se battre contre le pouvoir, qui est nécessaire quelques soit la société : C'est un comportement d'ado..
      • [^] # Re: Bien plus efficace

        Posté par . Évalué à -1.

        'Ce serait peut-être vrai dans une démocratie directe'
        J'ajouterai qu'en 2012, à l'occasion des élections présidentielles, Mme Michu aura la possibilité de supprimer Hadopi en mettant dehors ceux qui l'ont mis en place (l'UMP/Sarkozy)

        "L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Braque)

        • [^] # Re: Bien plus efficace

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Mme Michu aura d'autres priorités que de penser à une HADOPI qui n'a aucun impact sur sa vie (ben oui, elle mettra quasi personne en coupure d'accès) quand elle ira mettre son bulletin de vote (enfin... J'espère), car au final ce n'est pas ça le plus important même si c'est "gênant".

          Et au passage, l'opposition, si elle avait été au pouvoir, se serait aussi fait plaisir en mettant cette loi, elle est contre HADOPI que parce qu'ils sont dans l'opposition (cf les débuts des débats... avec un PS pas contre du tout, excepté quelques parlementaires qui n'auraient pas fait le poid face à un gouvernement de leur bord), les lobbying veillent.

          HADOPI est un problème qui dépasse la notion de parti.
    • [^] # Re: Bien plus efficace

      Posté par . Évalué à 3.

      Il y a eu un référendum "Hadopi/Pas Hadopi" en 2007 ?

      Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

      • [^] # Re: Bien plus efficace

        Posté par . Évalué à -3.

        Les positions de Sarkozy et de l'UMP étaient connues, surtout sur linuxfr.org :
        http://linuxfr.org/2007/03/16/22230.html

        Ségolène Royal : 'Plutôt que de stigmatiser des millions de citoyens, prendre en compte ce nouveau mode de consommation'
        http://tic.parti-socialiste.fr/article.php3%3Fid_article=197(...)
        27 juillet 2004 (l'UMP est au gouvernement)
        Mme Ségolène Royal interroge le M. le ministre de la culture et de la communication sur la politique répressive menée par le Gouvernement contre le copiage des oeuvres cinématographiques et musicales sur Internet. Plutôt que de stigmatiser des millions de citoyens qui ne font qu'échanger gratuitement des fichiers musicaux ou vidéos sur certains sites dédiés (fichiers mp3, DivX, etc.), il est au contraire indispensable de prendre en compte ce nouveau mode de consommation, de le reconnaître comme une simple conséquence du progrès des multimédias, et de préparer une rémunération des auteurs par d'autres moyens, comme la taxation des fournisseurs d'accès, par exemple. Par conséquent, elle lui demande d'engager une réelle réflexion sur la rémunération des auteurs par taxation.

        La suite
        http://www.temps-reels.net/article1720.html

        "L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Braque)

  • # euh...

    Posté par . Évalué à 3.

    Si c'est pour faire des échanges entre amis, finalement quelle est la différence avec un envoi de fichiers sur une messagerie instantanée (que ce soit jabber ou un truc proprio), du mail (ouais je sais c'est barbare et pas fait pour ça mais un peu de uuencore/uudecode, ça suffit pour des petits fichiers) ou ce bon vieux protocole dcc entre 2 clients irc.

    La seule chose que je vois, c'est que c'est basé sur bittorrent, mais bon quand le cercle d'amis est finalement assez restreint, l'usage de bittorrent n'est plus vraiment pertinent.

    Enfin bon avec en plus les solutions du style rapidshare, les serveurs ftp ou web privés et compagnie, je ne vois vraiment pas en quoi on a du attendre pour voir hadopi contournée. A partir du moment où tout se fait en privée, il n'y a pas eu besoin d'inventer un logiciel de plus pour s'échanger des fichiers entre personnes.
    • [^] # Re: euh...

      Posté par . Évalué à 2.

      La seule chose que je vois, c'est que c'est basé sur bittorrent, mais bon quand le cercle d'amis est finalement assez restreint, l'usage de bittorrent n'est plus vraiment pertinent.

      Enfin bon avec en plus les solutions du style rapidshare, les serveurs ftp ou web privés et compagnie, je ne vois vraiment pas en quoi on a du attendre pour voir hadopi contournée. A partir du moment où tout se fait en privée, il n'y a pas eu besoin d'inventer un logiciel de plus pour s'échanger des fichiers entre personnes.


      L'avantage du torrent c'est que tu évites de faire du Minitel 2.0 en faisant patienter tes amis devant une pub à la con sur rapidshare. Et même pour une demi-douzaine de personnes, le torrent vaut le coup: c'est moins chiant que d'envoyer un gros fichier via Jabber.

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: euh...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Si c'est pour faire des échanges entre amis, finalement quelle est la différence avec un envoi de fichiers sur une messagerie instantanée (que ce soit jabber ou un truc proprio), du mail(...)

      Le fait que tu peux passer par tes amis pour atteindre d'autres gens. Au final tu te retrouves avec la fonctionnalité d'un réseau P2P classique (moyennant une certaine qtt de bande passante perdue), mais complètement anonyme.
    • [^] # Re: euh...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      ou alors, faire plus simple : la bonne vieille clé usb/disque externe ... qui remplace les disquettes d'antan (Warcraft 1, 8 disquettes en arj ^^ ).
  • # Du bon usage de la piraterie

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Du bon usage de la piraterie de Florent Latrive est un essai critique de la propriété intellectuelle et du non respect de celle-ci, que ce soit dans les domaines pharmaceutique, logiciel, industriel, etc. A lire et relire sans hésitation d'autant que le livre existe en version papier mais est aussi téléchargeable (licence by-bc-sa).

    le site associé : http://www.freescape.eu.org/piraterie/
    4ème de couverture : http://www.freescape.eu.org/piraterie/apropos.html
    le télécharger : http://www.freescape.eu.org/piraterie/decor/piraterie.zip
  • # Petit coup de gueule !

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Mais pourquoi sur LinuxFR, on n'a que des gens extraordinaires qui ont BON GOUT et qui achètent jamais de merde ?

    Oui, Hadopi sent mauvais pour nous parce que nous sommes tous honnêtes, et montrer nos disques durs vierges de tout mp3/avi flac/ogm sera délicat. (déjà que nos amis pandores ont du mal à lire un NTFS parce que le DD est en SCSI (véridique, 2005), j'imagine mal les contempler monter mon ext4 en PATA).

    Mais en admettant qu'ils puissent, et que la présomption de culpabilité cesse, cette loi sent encore très mauvais !

    Pourquoi ?

    Parce que comme d'habitude l'industrie du disque a 20 ans de retard, tire de toutes ses forces pour tirer le plus d'argent possible de chaque morceau, pendant le plus longtemps possibles...

    Et ça, c'est mal *aussi* : ils ont presque réussi à tuer dans l'oeuf la cassette audio (et la VHS aussi), le mini-disk n'a jamais décolé aussi parce qu'on pouvait pratiquement pas copier "en numérique" alors qu'avec des mp3, on pouvait.

    ... le choix est vite vu !

    Avec tout le pognon qu'ils ont pour le lobby, ils auraient pu monter une plate forme de téléchargement légal, pas chère, et adaptée au marché actuel...

    Pourquoi nous battre entre nous entre les ''leecheurs'' et les ''libristes sans oreilles'' ?
  • # Google Talk ⊂ Jabber

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    en les invitant par mail ou par jabber (Gtalk)

    Google Talk ≠ Jabber, Google Talk ⊂ Jabber.

    Autrement dit : c'est faut, Google Talk n'est pas Jabber, Jabber n'est pas Google Talk, c'est juste Google Talk qui fait partie de Jabber.

    Sinon, autant mettre franchement : « en les invitant par courrier électronique (Google Mail) ou par Jabber (Google Talk) ». Et au passage, ce logiciel est libre (Google Code), et téléchargeable sur le Web (Google Web). Si ça se trouve, il a peut-être même une liste de distribution (Google Groups).

    Bref, Google est un acteur de l'Internet comme un autre, pas la peine de faire comme s'il n'y avait qu'eux, c'est faux.
    • [^] # Re: Google Talk ⊂ Jabber

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je suis parfaitement au courant, mais je voulais souligner que c'est une technologie utilisée par le grand public, pas un truc de geek. Effectivement j'ai été un peu imprécis :-/
  • # Quel contenu ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Le réseau d'ami à ami, c'est bien beau, mais avant de connaitre assez "d'amis" pour s'échanger toutes les dernières séries à la mode ...
    Ca oblige à "ouvrir la porte" à des inconnus, et le risque n'est -il pas de "faire entrer le loup dans la bergerie" ?
    Bref, je ne comprends pas vraiment l'intérêt de ce type de solution :
    - si c'est pour échanger entre vrais amis de fichiers légaux, bof bof,
    - si c'est pour profiter d'une masse de personnes pour récupérer des tas de trucs illégaux, quelle confiance leur accorder ?
    • [^] # Re: Quel contenu ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Les amis de tes amis peuvent t'envoyer des trucs à travers tes amis, sans pour autant révéler leur identité et ainsi de suite. De cette manière on devrait pouvoir connecter toute la planète assez vite.
    • [^] # Re: Quel contenu ?

      Posté par . Évalué à 3.

      - si c'est pour échanger entre vrais amis de fichiers légaux, bof bof,
      Echanger des photos d'enfants à son conjoint en déplacement à l'autre bout du monde sans que celles ci ne soient interceptées et détournées par un pervers quelconque ? Echanger des photos de la dernière fête de famille ou M Michu était complêtement bourré et s'est ridiculisé devant tout le monde sans que son employeur accède à ces photos ?

      Entre autre des raisons qui font que je pourrais avoir besoin d'un échange anonyme de fichers entre amis ....

      Par contre faire entrer les amis de mes amis dans ce cercle et leur mettre à disposition ce genre d'info ... bof,bof comme tu dis.
      • [^] # Re: Quel contenu ?

        Posté par . Évalué à 3.

        dépend du style d'information, c'est comme tout.
        Par exemple : un pamphlet satyrique en copyleft que tu veux présenter a tes amis (mais que tu as la flemme/ne sait pas) mettre sur du http.
        Tes amis l'apprécient et le donne a leur amis, ...
  • # Freenet

    Posté par . Évalué à 1.

    On peut trouver d'autres réseaux permettant des échanges anonymes, comme Freenet.
    Avec Freenet on ne se limite pas à un réseau d'amis, mais les performances sont peut être moindres ...

    Des avis sur Freenet (ou GNUnet) ?
    • [^] # Re: Freenet

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      J'ai essayé les trois, qui sont basés sur le même principe (on passe par les amis des amis des amis ... pour atteindre le contenu, sans jamais révéler son identité à personne à part ses propres amis). OneSwarm est le premier à avoir de bonnes performances (j'ai téléchargé à 1Mo/s hier) et une très grande simplicité d'utilisation.
      • [^] # Re: Freenet

        Posté par . Évalué à 2.

        Mais OneSwarm est-il réellement anonyme dans le sens où Freenet est conçu pour que même les amis ne puissent pas savoir ce que tu télécharges ? Par exemple sous Freenet, les échanges avec les amis sont chiffrés (c'est la base), mais les morceaux de fichiers qu'on leur demande le sont également, et seul l'émetteur et le destinataire ont la clef (donc les amis sur le chemin ne font que router des paquets chiffrés qu'ils ne peuvent déchiffer, et les surchiffrent pour l'échange avec leur ami).

        J'ai l'impression que sur Oneswarm, les requêtes ne sont pas anonymes vis-à-vis des amis, on leur demande un bout de tel fichier (bien précis) au lieu de lui demander un chunk de données chiffrées qu'il trouve quelconque. Auquel cas la différence de performances s'explique largement, le but de Freenet étant de toutes façons l'anonymat et la résistance à la censure (si la source du contenu disparaît, est-il toujours disponible ?). Toutefois ses performances se sont apparemment largement améliorées (téléchargement à quelques centaines de ko/s une fois qu'on est bien inséré dans le réseau d'après ce qu'on m'a dit).
      • [^] # Re: Freenet

        Posté par . Évalué à 3.

        oh pas mal ça.
        Vu qu'on parle de transmission du savoir, tu pourrais faire un petit post récapitulatif de tes tests (si ça t'ennuie pas bien sur)?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.