• # j'aime beaucoup

    Posté par . Évalué à  10 .

    je sais pas ce qu'il a fait mais ça devait être grave :)

            if ($login == "benoit_e")
            {
                header("HTTP/1.0 404 Not Found");
                echo "404 Not Found";
                exit ;
            }
    
    
    • [^] # Re: j'aime beaucoup

      Posté par . Évalué à  10 .

      Cela doit être le mec qui a passé le répertoire php en noexec ? :)

      "La liberté de tout dire n'a d'ennemis que ceux qui veulent se réserver le droit de tout faire". "La question n'est pas de savoir si vous avez quelque chose à cacher. La question est de savoir si c'est nous qui contrôlons le gouvernement ou l'inverse

    • [^] # Re: j'aime beaucoup

      Posté par . Évalué à  3 .

      Au passage, on peut supposer que les variables $login et $passwd13 sont directement utilisées, au lieu d'être explicitement récupérées depuis $_POST (ce qui est possible si la config de PHP le permet) ! Du coup, pas de nettoyage des chaînes de caractères, toussa toussa...

      Bref, du grand nawak !

    • [^] # Re: j'aime beaucoup

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Tu peux tester ici: http://www.epitech.eu/intra/
      Login... benoit_e :-)

  • # Feed the troll

    Posté par . Évalué à  10 .

    En même temps une école entreprise qui dépense plus en marketing qu'en moyen pédagogique...

  • # Allez une pour la route...

    Posté par . Évalué à  10 .

    Epitech l'école où lorsque tu demandes d'envoyer la réponse en zip, ils se contentent de renommer leurs fichiers .doc (sic).

  • # Aujourd'hui c'est planté...

    Posté par . Évalué à  10 .

    Epitech demain ça marchera (ou pas).

  • # Stockage des mots de passes

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Difficile d'être certain que ce soit le cas avec si peu de code, mais j'ai quand même l'impression que le stockage des mots de passe se fait en rot13 et base64.

    Normalement, on a plus l'habitude d'utiliser une somme de contrôle et du salage. Cf http://fr.wikipedia.org/wiki/Salage_(cryptographie)

    Envoyé depuis mon lapin.

    • [^] # Re: Stockage des mots de passes

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      D'après le code, il y a un double rot13 sur le mot de passe, ce qui le ramène à sa version de départ. Donc ce serait plutôt le login uniquement qui serait stocké en rot13 (va savoir pourquoi...).

  • # SSL ?

    Posté par . Évalué à  2 .

    Le code est pas mal, l'authentification en clair aussi...

  • # Mouarf !

    Posté par . Évalué à  3 . Dernière modification : le 12/01/12 à 19:51

    Tu m'étonnes, ça la fout mal pour une école d'ingénieurs en informatique...

    C'est toujours pas réparé ! Je doute que cela soit réparé avant demain :)

    Je ne sais pas ce qu'il y a sur leur extranet mais j'imagine que certains élèves ont pu avoir des problèmes de ne pas pouvoir y accéder !

    Et c'est vrai que le code suivant :

    if ($login == "benoit_e")
    		{
    			header("HTTP/1.0 404 Not Found");
    			echo "404 Not Found";
    			exit ;
    		}
    
    

    me questionne quand à l'intention de son auteur :) Une vieille blague de potache ?

    Je vois bien ce que fait le code mais je me demande le pourquoi de ce blacklistage d'un utilisateur en dur dans le code...

    • [^] # Re: Mouarf !

      Posté par . Évalué à  9 .

      Tu m'étonnes, ça la fout mal pour une école d'ingénieurs en informatique...

      M4rmotte, le gars qui crois qu'il y a encore de la compétence dans les écoles d'ingénieurs informatique françaises…

      Knowing the syntax of Java does not make someone a software engineer.

    • [^] # Re: Mouarf !

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      Une recherche avec "benoit_e" et "epitech" amène à un sujet de TP (ou une blague de bizutage, j'hésite) :
      http://membres.multimania.fr/epitechbert/Cours/exo_01.txt

      Avec les infos collectées, on se retrouve au CV suivant:

      http://www.linkedin.com/in/beeone

      • [^] # Re: Mouarf !

        Posté par . Évalué à  -1 . Dernière modification : le 12/01/12 à 20:10

        C'est une blague les exercices, là ?
        C'est une école d'ingénieurs, ça ?

        • [^] # Re: Mouarf !

          Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

          Ya pas indiqué "Jour 1" ? Je pense que c'est suffisamment explicite.

          Vincent Giersch - Epitech Nantes 2014

        • [^] # Re: Mouarf !

          Posté par . Évalué à  1 .

          exo06:

          • Placer dans un fichier "aff_z.ept4" le login de la personne en
            epitech 4 qui est surnomme "aff_z".

          • Indice: Aller demander au bocal

          Pour moi c'est une blague. Ou alors des profs qui s'emmerdent sévère et qui cherchent à rigoler.

          • [^] # Re: Mouarf !

            Posté par . Évalué à  2 .

            exo09:

            • Creer un fichier magic nomme "my_magic" qui devra etre
              correctement formate pour detecter les fichiers :
              - de type "42 File", constitue de la chaine "42" a l'octet 42.

            • Indice : man file

            Remarque celui là est pas mal pour expliquer la commande file et les magics...

          • [^] # Re: Mouarf !

            Posté par . Évalué à  1 .

            A Epitech, le bocal est la pièce qui réuni les élèves qui servent d'admin réseau si je me souviens bien des explications de l'un d'entre eux. Il faut aussi noter que dans cette école, du moins à Nice, les élèves de premières années sont corrigés par leurs ainés, et non par des profs.
            Et pour finir, Epitech n'est pas une école d'ingé, juste une école d'Informatique, qui a un cursus de 5 ans ...

            Opera le fait depuis 10 ans.

        • [^] # Re: Mouarf !

          Posté par . Évalué à  10 .

          Bah en même temps ce sont les exos du premier jour de la piscine. Donc si tu veux, sur cette journée là, on t’apprends unix que tu ais déjà touché un PC ou non dans ta vie. (sachant que le jour suivant tu vois la suite, puis les deux jours suivant t’apprends à coder en C. Ensuite tu codes en C pendant 2/3 semaines)

          Donc ça parait simple, moins quand on jamais touché un unix de sa vie ;)

        • [^] # Re: Mouarf !

          Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

          C'est une école d'ingénieurs, ça ?

          Non, c'est une école d'expertise en informatique.

      • [^] # Re: Mouarf !

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Moi c'est l'exo7 qui me tue...

    • [^] # Re: Mouarf !

      Posté par . Évalué à  8 .

      Pour info, EPITECH n'est pas une école d'ingénieurs, au point de vue CTI et autres d'ailleurs.
      L'école d'ingénieurs plus connue du groupe IONIS est EPITA...

      EPITECH forme des experts (sic) en informatique sur un bac + 5. M'enfin c'est ce qui est écrit dans leur plaquette..

      • [^] # Re: Mouarf !

        Posté par . Évalué à  9 .

        Aaaaah!
        Les français et leurs petites boiboites pour qualifier les gens bien, pas bien, comme eux, pas comme eux.
        Ce label ingénieur certifie du terroir, la voie "royale", les gueux de la fac, la plèbe des écoles d'ingénieurs pas royales, et pire, ceux qui sont meme pas "ingénieurs".

        J'adore cette mentalité ou on t'embauche plus sur BE qui fournissait l'alcool de tes beuveries y'a 10 ans que sur ce que t'as fait ces 10 dernières années.
        Ca me manque pas tant que ça la france en fait.

        If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

        • [^] # Re: Mouarf !

          Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

          Donc pour développer iOS6 tu embauches de l'EPITECH juste pour lutter idéologiquement contre la labellisation CTI qui permet d'exclure les boîtes à diplôme dans ce genre ?

          • [^] # Re: Mouarf !

            Posté par . Évalué à  10 .

            Non, j'embauche des gens qui ont fait leur preuve et qui me prouvent qu'ils savent de quoi ils parlent et qu'ils ont qq chose a apporter a l'équipe.

            Savoir a quelle école ils ont été, ou meme s'ils ont été a l'école tout court, je m'en cogne d'une force, mais t'as meme pas idée.

            If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

        • [^] # Re: Mouarf !

          Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

          Il n'empêche qu'en France pour se dire ingénieur, il faut un diplôme d'ingénieur délivré par la commission des titres. Tout comme il faut un diplôme pour être avocat, chirurgien, pilote de ligne ou moniteur d'escalade. Ça ne me choque pas vraiment.
          Le diplôme est supposé garantir un niveau de compétences dans un certain domaine.

          Après, que le diplôme prime sur les compétences réelles, c'est un peu dommage mais c'est pas totalement débile non plus, et c'est de moins en moins vrai au fur et à mesure de l'expérience (Mais partant généralement de plus bas, le diplômé de lac aura parfois du mal à rattraper le retard pris sur les ingénieurs, ou devra se sortir un peu plus les doigts)

          Enfin, il y a dans certaines boîtes de véritables copinages où les managers ne vont embaucher quasiment que des diplômés de l'école d'ingénieurs dont ils ont été diplômés. Ça ça craint. Ce corporationnisme est ridicule et nuisible en fait à la qualité de l'embauche dans les boîtes en question.

          • [^] # Re: Mouarf !

            Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

            Il n'empêche qu'en France pour se dire ingénieur, il faut un diplôme d'ingénieur délivré par la commission des titres.

            En France, pour le titre « ingénieur diplômé » oui, mais pas pour la profession : tu peux te dire ingénieur parce que c'est ton boulot sans avoir de diplôme d'ingénieur.

          • [^] # Re: Mouarf !

            Posté par . Évalué à  7 .

            Le diplôme est supposé garantir un niveau de compétences dans un certain domaine.

            C'est bien là que ça pose problème : Dans mon école, ce n'est pas les compétences qui te rendent ingénieur… Tu peux être très bon en info et de faire retoquer, ou être totalement newbie en info et avoir ton diplome sans problème.

            Remarque, si c'est pour aller bosser dans des SSII qui embauche aussi bien des informaticiens, que des chimistes ou autre…

            • [^] # Re: Mouarf !

              Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

              Remarque, si c'est pour aller bosser dans des SSII qui embauche aussi bien des informaticiens, que des chimistes ou autre…

              Euh ... c'était y a 10 ans ça, quand il y avait pénurie d'informaticien...
              On en voit plus trop des chimistes en SSII maintenant ...
              (je ne défend par particulièrement les SSII hein ...)

              • [^] # Re: Mouarf !

                Posté par . Évalué à  7 .

                non non. Une amie chimiste au chômage a reçu pas mal d'offres de SSII parisienne, c'était il y a 6 mois.

              • [^] # Re: Mouarf !

                Posté par . Évalué à  7 .

                j'ai une amie chimiste (diplômée depuis 5/6 ans maintenant) qui bosse dans une SSII parce que la chimie ça embauche pas. Ah et elle vient même de changer de SSII.

                Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                • [^] # Re: Mouarf !

                  Posté par . Évalué à  7 .

                  La SSII, c'est un peu de la chimie du petit bonheur la chance : on mélange un tas de produits de nature diverse, on les mets dans des conditions où il y a possibilité de réaction et change la formule tant que le résultat n'est pas convenable.

                  The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

              • [^] # Re: Mouarf !

                Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

                Heu... faut pas que je te parle de "l'expert" C++ vendu par une SSII que j'ai croisé récemment. (mais je vais quand même le faire)

                C'est un physicien qui avait beaucoup ... de jours d’expérience en C. Il en avait tellement que je lui ai expliqué ce qu’était un pointeur et la différence entre la pile et le tas... Et quand je lui ai dit de récupérer l'archive sur le DD réseau, il m'a demandé si il fallait prendre le fichier rouge ou le bleu (je vous laisse chercher pour comprendre celle la :))

                Le client avait explicitement demandé un expert C++ (et c'était nécessaire). Bizarrement l'expert C++ n'a pas réussit ça mission.

                À la défense de cette personne, il ne s'est jamais présenté comme expert. Il a toujours était clair et indiqué qu'il était débutant en info. C'était clairement la faute de son commercial et de sa boite. Ils le savaient tellement bien qu'ils l'ont pas viré à la fin de sa période d'essai alors qu'il avait planté la mission)

                Quant a la pénurie informaticiens, effectivement on ne manque plus de mecs qui rentre dans une école d'info parce qu'ils jouaient sur leur PC au lycée. De bons informaticiens un minimum intéressés par leur boulot c'est (beaucoup) plus rare.

                Matthieu Gautier|irc:starmad

                • [^] # Re: Mouarf !

                  Posté par . Évalué à  8 .

                  Et quand je lui ai dit de récupérer l'archive sur le DD réseau, il m'a demandé si il fallait prendre le fichier rouge ou le bleu (je vous laisse chercher pour comprendre celle la :))

                  J'ai pas compris... Pour la peine, je me venge en corrigeant tes fautes !

                  l'expert C++ n'a pas réussit çasa mission.
                  Il a toujours étaitété clair et avait indiqué qu'il était débutant en info
                  on ne manque plus de mecs qui rentrent

                  Gniark !

                • [^] # Re: Mouarf !

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  il m'a demandé si il fallait prendre le fichier rouge ou le bleu (je vous laisse chercher pour comprendre celle la :))

                  Je crois que je l'ai : fichier rouge = lien symbolique cassé, fichier bleu = lien symbolique qui marche.

                  Rapport à la coloration dans un terminal :) J'ai gagné quoi ?

                  • [^] # Re: Mouarf !

                    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

                    Presque!

                    Il y avait des archives décompressées :

                    • Rouge : L'archive
                    • Bleu : Le dossier du même nom (sans le .tar.gz)

                    Il a fallut qu'il me montre son écran pour que je comprenne.

                    Matthieu Gautier|irc:starmad

                    • [^] # Re: Mouarf !

                      Posté par . Évalué à  3 .

                      Les vrais hommes utilisent un terminal monochrome.

                      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: Mouarf !

              Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

              Ca se comprend sur un plan en tout cas : un diplôme d'ingénieur, même "spécialisé" en info demande à connaître beaucoup plus de choses que l'informatique. C'est donc normal (ou possible en tout cas) que des personnes bonnes en info mais mauvaises dans les autres domaines nécessaires à devenir ingénieur n'y arrivent pas, et inversement des personnes bonnes dans ces autres domaines et moins bonnes en info vont passer.
              Mais dans ce cas c'est plutôt que c'est pas une école d'ingénieur qu'il fallait faire.

              Le truc c'est que le diplôme d'ingénieur est supposé garantir un niveau de compétence dans plusieurs domaines formant un socle un minimum commun et vaste.

              (d'ailleurs c'est pour ces raisons que je n'ai pas fait d'école d'ingénieur info mais généraliste. Après tout dépend comment on envisage la suite, le boulot, la vie, toussa)

              • [^] # Re: Mouarf !

                Posté par . Évalué à  3 .

                Je parlais de gens qui ont toutes les compétences requises pour faire d'eux des ingénieurs : au niveau technique, organisationel, relationnel, commercial, humain, etc.

                La sélection ne se fait pas sur les qualités et les compétences, mais sur d'autres critères, comme par exemple la lèche en cours ou juste la chance… C'est triste, mais c'est une réalité.

                Perso depuis que j'ai fait une école d'ingénieur, je ne considère plus ce diplôme comme une quelconque garantie.

                • [^] # Re: Mouarf !

                  Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                  Ok, ben dans ce cas c'est ptetre pas une bonne idée de généraliser sur la base de ton école...
                  Tu auras toujours quelques cas spécifiques, mais des personnes qui ont eu leur diplôme uniquement par de la lèche, j'en connais pas vraiment...
                  C'est surtout triste ton avis sur les écoles...

                  Je parlais de gens qui ont toutes les compétences requises pour faire d'eux des ingénieurs : au niveau technique

                  Ben pas tant que ça puisque tu parlais de bons et mauvais en info. Donc surement pas que de personnes ayant toutes les compétences requises.

                • [^] # Re: Mouarf !

                  Posté par . Évalué à  0 .

                  La sélection ne se fait pas sur les qualités et les compétences, mais sur d'autres critères, comme par exemple la lèche en cours ou juste la chance… C'est triste, mais c'est une réalité.

                  Parce que tu penses que ce sera différent dans le monde de l'entreprise ?
                  C'est pas en faisant ton boulot dans ton coin en s'écriant « C'est vraiment trop inzuste ! » comme Calimero que tu vas avancer.

                  Avoir les compétences c'est très bien, après si il y a des mecs qui savent tirer partie d'autres éléments (des asso étudiantes, de leur relationnel auprès des profs, de leur réseau plus tard etc...) pour avancer, garde à l'esprit que c'est eux qui se différencieront en entreprise de la masse.

                  • [^] # Re: Mouarf !

                    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                    Parce que tu penses que ce sera différent dans le monde de l'entreprise ?

                    Il parle de diplôme qui garantit ou non la compétence. Ton commentaire semble, d'après le ton, vouloir le contredire. Mais en fait tu parles d'autre chose...

                • [^] # Re: Mouarf !

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  La sélection ne se fait pas sur les qualités et les compétences, mais sur d'autres critères, comme par exemple la lèche en cours ou juste la chance… C'est triste, mais c'est une réalité.

                  Peut être dans TON ecole... et dans ce cas je peux comprendre que tu sois aigri.

                  Mais je te rassure, ce n'est pas le cas partout.

                  • [^] # Re: Mouarf !

                    Posté par . Évalué à  2 .

                    Pour avoir côtoyé d'autres gens de d'autres écoles (et d'autres domaines aussi), l'herbe n'a pas l'air particulièrement plus verte ailleurs…

                    Et ce n'est pas parce qu'on critique qu'on est forcément aigri, je répondais juste à « le diplôme est supposé garantir des compétences ». Je suis tout à fait d'accord que ça devrait être le cas, mais actuellement ça ne l'est pas du tout…

          • [^] # Re: Mouarf !

            Posté par . Évalué à  8 .

            mais c'est pas totalement débile non plus

            Sisi.
            Quand on parle d'embaucher un gars avec qq années de bouteilles, qu'est ce qu'on s'en fout de savoir ou il apprit les trucs de bases?
            Ce qui va intéresser c'est beaucoup plus ses compétences réelles. Celles qu'il a acquise en bossant sur des vrais trucs.
            Si c'est pour juger de sa competence a apprendre, la encore son expérience t'en diras beaucoup plus. Et tu peux te faire une idée en entretien.

            'fin le diplome, passe 4-5 ans d'expérience, je vois vraiment pas ce que ça a de pertinent. Surtout dans un domaine comme l'informatique ou le programme était deja plus ou moins obsolète au moment ou t'es entre dans l'école et que de toutes façons la plupart des connaissances sont des connaissances métier dans un domaine donne qui ne s'apprend pas a l'école.

            If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

          • [^] # Re: Mouarf !

            Posté par . Évalué à  7 .

            Il n'empêche qu'en France pour se dire ingénieur, il faut un diplôme d'ingénieur délivré par la commission des titres.

            Non non, c'est de la branlette de grande ecole ca. Non pas que j'ai grand chose contre ceux qui sortent de grande école, mais faut arrêter un peu de se toucher la quequette avec ces conneries.
            Pour autant que je sache, il ne faut pas un diplôme d'état pour exercer le métier d'ingénieur. Tu peux avoir bac - 15 et mettre la race a google et facebook niveau scalabilite, et te faire payer un pont d'or pour ca.

            Pour être avocat, chirurgien, pilote de ligne ou moniteur d'escalade, il faut des diplomes/brevets spécifiques. Ya des raisons a ça, c'est parce que la vie/sante d'humains est en jeu, pour les avocats, c'est un problème un peu plus fondamental et grave que de savoir si machin a fait de la chimie avant d'aller bosser sur un cluster hadoop.

            If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

            • [^] # Re: Mouarf !

              Posté par . Évalué à  -1 .

              T'es sûr de toi ? Parce que je sors d'une école d'ingénieur (que je ne considère pas être une Grande École au sens de Centrale, Polytechnique ou les Mines par exemple), et on me disait très clairement que par exemple dire « ingénieur technico-commercial » ne correspondait à rien : tu as le « droit » de mettre ça comme nom, mais ce n'est qu'un nom, et pas un titre.

              Si dans ta signature ou ta carte de visite tu marques que tu es ingénieur, de ce que j'avais compris, ça voulait dire « je suis passé par une école qui m'a délivré le diplôme ».

              • [^] # Re: Mouarf !

                Posté par . Évalué à  7 .

                tu ne peux pas dire que tu as eu le diplome d'ingénieur (cv, carte de visite,...), qui est une qualification.

                Par contre tu peux très bien dire que tu es par exemple "Ingénieur système" "Ingénieur avant vente" qui est une fonction.

                • [^] # Re: Mouarf !

                  Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                  Je complète en disant que souvent, sur les contrats de travail, il est écrit "ingénieur" pour les cadres qui ont une fonction un peu technique (typiquement l'informatique), quelle que soit la formation.

                  • [^] # Re: Mouarf !

                    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                    De toute façon il est écrit « cadre » même si le poste ne comporte aucune fonction d'encadrement.

            • [^] # Re: Mouarf !

              Posté par . Évalué à  2 .

              "mettre la race a google et facebook niveau scalabilite" c'est très difficile (d'ailleurs je doute que beaucoup de boites possèdent suffisamment de serveur pour pouvoir envisager une chose pareille) et comme tous les problèmes de recherche il est quasiment impossible à un "bac - 15" de sortir une solution miracle de sa tête. Les gens ont toujours tendance à penser qu'une fois que tu sais coder (après avoir lu "apprendre le C++ en trois jours", évidemment) tu as les compétences nécessaires pour résoudre n'importe quel problème en info...

              The cake is a lie.

        • [^] # Re: Mouarf !

          Posté par . Évalué à  10 .

          que sur ce que t'as fait ces 10 dernières années

          C'est sûr que si on se base sur l'axiome « pas d'expérience → pas de boulot », t'es pas prêt de trouver un taf vu que « pas de boulot → pas d'expérience ».

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Mouarf !

            Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

            Il n'a pas dit « les dix années dernières années après tes études », ce qui exclurait effectivement ceux qui sortent de l'école.

            Mais le problème est quand même là : t'as une super expérience sur les dix dernières années, mais t'as pas de diplôme prestigieux, tu peux être moins bien considéré que le type qui s'est planqué mais qui a un diplôme prestigieux depuis plus de dix ans. Franchement, au bout d'un certain temps, le diplôme compte-t-il vraiment encore ? On voit des retraités se présenter encore avec l'école de laquelle ils sortent... c'est ridicule.

            • [^] # Re: Mouarf !

              Posté par . Évalué à  2 .

              Il n'a pas dit « les dix années dernières années après tes études », ce qui exclurait effectivement ceux qui sortent de l'école.

              Justement : comment juger quelqu'un sur ces études sans avoir une opinion sur l'école ?

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: Mouarf !

                Posté par . Évalué à  5 .

                Parce que le nom de l'école ne veut pas dire grand chose non plus.
                Certe j'ai dit plus haut avoir moi même plus d'affinités envers certaines écoles que d'autres, mais on trouve toujours des diplômés incompétents, ou surcompétents, quelque soit leur diplôme.
                De toute façon après 5 ans, les étudiants sortent avec peu de compétence en tout, et il faudra toujours prendre du temps pour les faire monter de niveau dans ton domaine.

              • [^] # Re: Mouarf !

                Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                Justement : comment juger quelqu'un sur ces études sans avoir une opinion sur l'école ?

                Tu peux lui demander ce qu'il a fait comme projet(s) pendant ses études. Dans les écoles/unis que je connais, il y a toujours au moins un gros travail de diplôme (quelques mois à plein temps). Il y a aussi probablement quelque travaux de groupe/participation à de la recherche/etc...

                • [^] # Re: Mouarf !

                  Posté par . Évalué à  5 .

                  Ça ne me paraît pas plus pertinent.

                  Genre quand on bosse en groupe de quatre ou cinq, il y a souvent un ou deux qui glandent.

                  Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                  • [^] # Re: Mouarf !

                    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                    Même chose dans une entreprise en fait.

                    Plus sérieusement, bien sûr que y'a toujours des glandeurs qui arrivent à passer entre les mailles. Ceci dit, si tu demande à quelqu'un de te causer de son projet pendant plus de 3 minutes, en général tu vois si il y a touché ou pas. Des questions genre "explique les difficultés rencontrées, ce que tu changerais dans l'approche" permettent de voir assez vite si le type en face est à l'aise ou pas. J'ai eu des glandeurs dans mes projets de groupe et à chaque fois ça se voyait à la présentation finale. Les types qui essaie de faire semblant de ne pas comprendre les questions pointues, etc...

                    Après voilà, c'est l'art de l'entretien d'embauche que de réussir à trier entre ce que la personne dit avoir fait (que ça soit sont expérience professionnelle ou ses études) et ce qu'elle maîtrise..

                    • [^] # Re: Mouarf !

                      Posté par . Évalué à  4 .

                      Plus sérieusement, bien sûr que y'a toujours des glandeurs qui arrivent à passer entre les mailles. Ceci dit, si tu demande à quelqu'un de te causer de son projet pendant plus de 3 minutes, en général tu vois si il y a touché ou pas. Des questions genre "explique les difficultés rencontrées, ce que tu changerais dans l'approche" permettent de voir assez vite si le type en face est à l'aise ou pas. J'ai eu des glandeurs dans mes projets de groupe et à chaque fois ça se voyait à la présentation finale. Les types qui essaie de faire semblant de ne pas comprendre les questions pointues, etc...

                      Ça ça marche si le/les glandeurs n'ont pas prévu ce cas de figure. Je me souviens d'un projet pas piqué des vers ou finalement le groupe à récupéré un truc sur le web, et le groupe n'a bossé que la présentation, ils ont inventé des difficulté, et tout le toutim, résultat ils ont eu 15, l'une des meilleurs notes. Mais bon c'est un cas particulier où tout le groupe n'avait rien branlé, dans le cas où certains ont bossés, effectivement ça se voit direct.

                      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: Mouarf !

            Posté par . Évalué à  2 .

            Pour des juniors, c'est un peu different, certes.
            Encore que. Le diplome sanctionne surtout la capacité a comprendre ce que le prof veut que tu lui dise a l'exam, ça me parait pas très pertinent dans les qualités requissent pour un boulot.

            Mais par définition, les juniors, yen a vachement moins.

            Tu sais qu'il va falloir le former et qu'il sait pas grand chose.
            Un stage peut beaucoup aider a se rendre si le gars est un bras casse ou pas.

            If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

            • [^] # Re: Mouarf !

              Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

              Encore que. Le diplome sanctionne surtout la capacité a comprendre ce que le prof veut que tu lui dise a l'exam, ça me parait pas très pertinent dans les qualités requissent pour un boulot.

              C'est un peu la meme chose dans le boulot, tu remplace juste prof par client ou chef.

  • # Muuhaaa!

    Posté par . Évalué à  10 .

    All your base are belong to us!
    You have no chance to survive make your time.

  • # trim($passwd)

    Posté par . Évalué à  5 .

    Bonjour Monsieur le programmeur, mon mot de passe ne fonctionne pas.

  • # Ah, ce bon viel intra !

    Posté par . Évalué à  10 .

    J'ai longuement hésité à poster ce commentaire, mais bon, comment peut-on résister avec un troll pareil, hein ?

    Alors, pour info, benoit_e, c'est beeone (comme cité dans un commentaire plus haut), c'est le gars qui a écrit le premier intra, si je ne m'abuse. Est-ce qu'il a écrit cette magnifique perle, je ne serai dire et je ne pense pas trop, il est trop occupé à être directeur de l'école la branche de Paris. Mais bon, pour ce passage, c'est clairement une "inside joke", si vous me permettez l'expression.

    Comment je sais, bah, je sors de cette école. Eh oui, mais faut pas croire, ça arrive aussi à des gens bien! Sisi, je suis sur que je peux en trouver.

    Mais vous savez, à Epitech, on est adepte des nouvelles technologies, après tout, on est une école d'expert en Informatique. D'ailleurs, Epitech, ça veut dire "EuroPean Institute of TECHnology". Ah, on déconne pas.

    Mais je ne peux pas parler d'Epitech et des nouvelles technologies sans donner un exemple, alors, le voilà : l'intra est un site web fait en php pour que les élèves puissent savoir quels sont les futurs projets qu'il auront à faire. Il sert aussi au professeurs pour noter les élèves. Donc, dans l'esprit, c'est bien, toutes les notes des élèves sont stockés dans une base de donnée (mySQL certainement), mais ça fait pas assez nouvelles technologies. Alors, ils ont fait quoi ? Bah, ils ont décidé que toutes les notes, dans une base de donnée, c'est pas assez pratique, alors, ils les ont copiées dans... un fichier... non pas plat (c'est un peu has been et si facilement corruptible), mais un fichier... Excel™. Oui oui. Mais il faut qu'il soit facilement accessible pour l'administration de l'école, alors, le fichier, on le pose sur un dossier partagé, pour que tout le monde (de l’administration, quand-même) puisse joyeusement taper dedans. Et le fichier fut perdu, retrouvé, reperdu, etc. Bref, que du bon. Je ne sais pas s'ils ont décidé de changer leur système (je l'espère, mais bon, je me fait plus trop d'illusions), mais c'était le cas quand j'y était élève client il y a moins de 5 ans.

    Et des anecdotes aussi croustillantes, j'en ai des milliers, je pourrai en faire un bouquin, mais je rouille trop sur LinuxFR.

    Je me souviens aussi d'avoir fait découvrir à un élève de troisième, voire quatrième année l'opérateur modulo. Je m'attendais à une réponse du genre "Mais bien sur, comment ai-je pu oublier!". Mais non, j'ai eu "Ah ouais, c'est pas mal ça !"

    Oulà, il faut que je m'arrête, sinon, j'y suis encore demain.

    Bref, cela m'a tellement peu surpris de voir ce code php...

    • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

      Posté par . Évalué à  10 .

      Franchement, ce commentaire, hors de son contexte on pourrait croire qu'il parle de SupInfo.

      Knowing the syntax of Java does not make someone a software engineer.

      • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

        Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

        Vendredi \o/.

        Perso, je mélange toujours les 2 écoles. C'est dans laquelle où il n'y a pas vraiment de cours car tout est dispo sur leur site web pour faire des économies ? C'est bien Epitech qui est connue comme l'école où on apprend à faire un hello world dans tous les langages et framework à la mode au lieu d'apprendre des théories plus approfondie ? Sérieux, je ne m'y retrouve plus maintenant :/. Si bien que parfois je me retiens même de troller de peur de me tromper d'école.

        • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

          Posté par . Évalué à  10 .

          L'école dont tu parles est bien Epitech, enfin, maintenant. Pour la petite histoire, Epita, la plus vielle des deux écoles, était dans le même esprit qu'Epitech au début, c'est-à-dire, de l'informatique à outrance, des projets, des projets, du code, du code, et d'éventuels cours lié aux projets qu'on te demande. Et chaque année, Epita demandait à la CTI (Commission des Titres d'Ingénieurs) s'ils pouvaient obtenir le titre. Et chaque année, il fut refusé. Une année, la CTI en a eu tellement marre de ces demandes qu'elle expliqua pourquoi Epita n'aura jamais le titre : "Un ingénieur, c'est quelqu'un qui sait faire des Mathématique, de la Physique, de la Chimie. Cela comment par deux année de prépa, puis trois années d’ingénierie. Tant que votre école n'aura pas ça, ce n'est pas la peine de demander le titre". C'est à ce moment là que Epita a radicalement changé sa manière d'enseigner et est devenu une école avec 2 année prépa + 3 année ingé (ils ont remplacé la chimie par de l’électronique). Et ça a payé, Epita à maintenant (enfin ?) le titre d'école d’Ingénieur.

          Au moment ou Epita à changé sa pédagogie, une autre école s'est créé et à repris la même pédagogie qu'Epita avait avant. Je pense que tu l'as deviné, cette nouvelle école, c'est Epitech.

          Ensuite, pour cette histoire de hello world dans tous les langages, je sais pas, si c'est Epitech, j'ai du rater ça. On a vu beaucoup de techno différente, je dis pas, mais je me souviens pas de ça.

          Voilà, LeMarsu et sa petite touche historique.

      • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

        Posté par . Évalué à  8 .

        Absolument pas ! Rien que le fait de citer des technologies comme MySQL utilisées en production dans le SI de l'école permet de faire la différence. SUPINFO n'utilise que des technologies Microsoft. D'ailleurs, un des premiers cours de première année de SUPINFO est le déjeuner avec le commercial MS: Comment obtenir un maximum "d'à cotés" lors d'une commande.

    • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

      Posté par . Évalué à  10 .

      Dans toutes les écoles tu peux citer une minorité de bons et une très grosse majorité de mauvais. Je connais aussi des gens qui sont sortis d'EPITECH il y a 2 ans et qui sont maintenant chez Google ou VMware.

      Un jour les gens en France arrêteront de juger du niveau des gens selon l'école d'où ils sortent. En informatique, ça veut rarement dire quoi que ce soit.

      • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

        Posté par . Évalué à  4 .

        Si, si. Ca te donne une idee du niveau des mauvais.

        • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

          Honnêtement, entre les mauvaix de l'INSA et les mauvaix d'Epitech...

          • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

            Posté par . Évalué à  10 .

            les mauvaix

            Tu parles du niveau des mauvais en orthographe ?

          • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

            Posté par . Évalué à  2 .

            Pourquoi cette critique de l'INSA ?
            Perso ceux que j'ai connu sortant de cette école (en tout cas l'insa rennes) sont les gens avec qui j'ai préféré travailler.

            Pour revenir à Epitech, ce qui m'étonne c'est la capacité des élèves à critiquer leur école, alors qu'elle ne m'a l'air ni pire ni meilleure que les autres. J'ai surtout l'impression qu'elle demande que les élèves se responsabilisent plus, ce qui n'est peut-être pas évident lorsque l'on sort du lycée. Ensuite, et c'est surement regrettable, c'est une école 100% info, et c'est surement le domaine où pour s'en sortir et avoir un bon niveau à long terme, il faut un peu de passion et de curiosité.

          • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

            Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

            Tu ne peux pas comparer des ingénieurs avec une certaine base scientifique et qui se spécialisent en informatique que sur 3 ans à des "experts" qui ne font que de l'informatique pendant 5 ans, en croisant les doigts pour que les technologies ne changent pas trop vite. Ce sont deux formations différentes, tu as appris des technos que des gens de l'insa n'ont pas appris et donc tu vas penser qu'ils sont mauvais et dans l'autre sens, il y a des trucs théoriques que tu n'auras pas vu et les gens de l'insa vont penser que c'est toi qui est mauvais.

            • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

              Posté par . Évalué à  5 .

              En quoi la formation d'un EPITECH le rend moins apte à s'adapter aux nouvelles technologies que quelqu'un qui sort d'une autre école ?

              • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

                Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

                Je dis simplement une chose : Il y a des connaissances théoriques et il y a des technologies. Apprendre des trucs théoriques (auxquels on ne se serait peut-être pas intéressé naturellement) c'est plus facile lorsqu'on a un prof pour nous expliquer que lorsqu'on est livré à nous-même sur Internet. Au contraire, les technologies, qui évoluent beaucoup plus vites, tu n'as pas besoin de prof, tu peux apprendre tout seul sur le net et tu auras l'occasion d'apprendre sur le tas au boulot.

                Sorti de l'école, le jeune diplômé de l'Epitech aura l'avantage de connaître plus de technos et il sera apprécié pour cela. Mais après quelques années d'expérience, cet avantage va disparaître. L'ingénieur aura cependant gardé des restes de ce qu'il a pu apprendre à l'école.

                À titre personnel, j'ai fait ce paris : Les technos et les langages je les apprends sur des projets personnels ou professionnels et toutes les bases théoriques (algos, graphes, csp, prog fonc, prog logique, web sém, conception, etc etc) je les ai appris à l'école. Pour moi, l'intérêt de faire une école d'informatique si c'est pour apprendre ce que tu peux apprendre facilement tout seul dans ton coin, ça sert à rien.

                Enfin, pour les matières qui ne sont pas de l'informatique, cela permet de se reconvertir (imagine si dans 5-10 ans, tous les devs se font en Inde et qu'il te faut évoluer), cela permet de travailler dans des milieux transversaux où savoir coder n'est qu'un des aspects, cela permet de comprendre les besoins spécifiques d'un client, c'est enrichissant et source d'inspiration, et j'en oublie.

                • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  À titre personnel, j'ai fait ce paris : Les technos et les langages je les apprends sur des projets personnels ou professionnels et toutes les bases théoriques (algos, graphes, csp, prog fonc, prog logique, web sém, conception, etc etc) je les ai appris à l'école. Pour moi, l'intérêt de faire une école d'informatique si c'est pour apprendre ce que tu peux apprendre facilement tout seul dans ton coin, ça sert à rien.

                  C'est le concept d'epitech il me semble: des cours sur les bases, et ensuite les élèves se démerdent pour mettre ça en pratique dans un projet.
                  Il n'y a pas d'infos sans graph, automates, etc...
                  Accessoirement, même ces bases théoriques s'étoffent, il faut continuer à se reformer tout au long de sa vie

                  Enfin, pour les matières qui ne sont pas de l'informatique, cela permet de se reconvertir (imagine si dans 5-10 ans, tous les devs se font en Inde et qu'il te faut évoluer), cela permet de travailler dans des milieux transversaux où savoir coder n'est qu'un des aspects, cela permet de comprendre les besoins spécifiques d'un client, c'est enrichissant et source d'inspiration, et j'en oublie.

                  Complètement daccord, quand j'ai fait ce constat... ben trop tard.
                  Ceci dit cela n'empêche pas de ce reconvertir, cest de retrouver un emploi avec le même niveau de confort qui devient difficile.

                  • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

                    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                    Toutes les écoles d'ingénieur ou d'expertise ont à la fois des cours sur les bases théoriques et sur des trucs plus pratiques. La vraie question c'est où est-ce qu'on met le curseur ?

                    • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

                      Posté par . Évalué à  5 .

                      Le probleme n'est pas la. L'important, c'est de bien expliquer l'importance des 2 et ce que cela represente pour le monde du travail. Combien d'etudiants pensent qu'ils sont experts en C++ ou Java seulement parce qu'ils ont eu des cours dessus ou un projet largement encadre sur un sujet particulier.
                      J'ai eu une discussion avec d'autre recruteurs qui peinent a trouver des profils interessants. On en est a tous avoir la meme methodologie pour les jeunes diplomes ou stagiaires:
                      - On prend le CV, et on barre la liste des competences qui sont directement lies a l'enseignement recu par le candidat.
                      - On fait de meme avec les projets d'ecole
                      - On regarde ce qui reste... Pour beaucoup, pas grand chose.
                      - Si malgre tout on fait un entretient, on a la question qui tue: Avez vous fait un projet de votre propre initiative, par curiosite, sans possibilite de recevoir un credit dans votre ecole? Si la reponse est oui, generalement il a un stage/boulot. Ca filtre les personnes motivees qui aiment l'info des personnes qui font juste de l'info parce qu'ils veulent un boulot. Je ne reproche rien a ses derniers, juste que je cherche des personnes qui comprennent qu'ils ne savent pas tout et sont capable de faire des recherches par eux meme pour trouver une solution a un probleme.

                      Bon, je crois que ma reponse est devenue HS finalement par rapport au fil de discussion. Desole.

                      • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

                        Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

                        Je crois que trouver un recruteur compétent c'est au moins aussi compliqué que de trouver un développeur compétent. Je suis plutôt d'accord avec ton commentaire, mais juste pour l'anecdote, je suis déjà tombé sur un recruteur qui m'avait conseillé de dégager de mon CV tout ce qui était projets personnels, activités associatives (club info, club robotique...), résultats de concours de programmation etc. Pour au final ne garder que les expériences en stage et surtout bien mettre en gros des technos du genre Java. On entend tout et son contraire.

                        • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

                          Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

                          Ca dépend peut-être aussi du profil que tu souhaite te donner. Avoir un CV un peu atypique (ie : pas seulement J2EE) permet aussi de filtrer les entreprises. Un employeur qui veut juste des gens en costard certifiés J2EE et Oracle, ça ne m'intéresse pas et je pense que mon CV ne les intéressera pas.

                          Je ne sais pas comment est le marché de l'informatique (développement) en France, mais en Suisse, il y a plus d'offres que de candidats. Du coup, pour l'instant, on a le luxe de pouvoir aussi choisir un peu l'entreprise. Autant en profiter.

                      • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

                        Posté par . Évalué à  0 .

                        Hmmm... Si je t'envoie mon CV, tu crois que j'aurais une chance que tu me propose un job ?

                        • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

                          Posté par . Évalué à  0 .

                          Je m'attendais a ce genre de post... mais pas de toi. Toi, t'as pas besoin de m'envoyer ton CV. [Ca tourne au private, donc j'arrete]

                      • [^] # [Vive le HS !] Recrutement de nouveaux diplômés ou de stagiaires

                        Posté par . Évalué à  5 .

                        On prend le CV, et on barre la liste des competences qui sont directement lies a l'enseignement recu par le candidat.

                        Sur mon CV il y avait marqué « Perl » dans mes compétences. Est-ce que tu aurais considéré que c'était lié à ma formation ? Si oui, pourquoi ? Si non, pourquoi ?¹

                        Je n'avais aucun projet d'envergure à mon actif lorsque j'étais en IUT ou en école. Du coup je ne voyais pas l'intérêt de dire « hé, j'ai écrit des scripts pour gérer des playlists en Perl pour pouvoir utiliser ogg123 avec ! », étant donné que je trouve qu'il s'agit de trucs triviaux à programmer (un « mauvais » programmeur mettra simplement plus de temps qu'un « bon » programmeur à finir le script).

                        Je pense sincèrement que préjuger de la « curiosité » d'un étudiant/stagiaire potentiel est très très difficile.

                        Par exemple, un autre truc est que maîtriser l'environnement unix/linux nécessite beaucoup de temps. L'environnement Windows n'est pas naturel non plus, mais c'est l'environnement par défaut du coup pas mal de gens ont appris à s'en servir et ont intégré son fonctionnement. Du coup si en tant qu'étudiant je te dis que « je sais me servir d'unix et j'ai mon propre serveur à la maison », tu considères que c'est un « projet perso » ? Et si je dis juste « je maîtrise Linux » ? Où se trouve la limite ?

                        On peut être curieux et ne pas avoir fait « beaucoup » non plus : on peut n'avoir JAMAIS réellement programmé en (disons) OCaml, mais avoir voulu voir à quoi ça ressemble. C'est de la curiosité, mais il n'y a aucune preuve concrète que je sais me débrouiller mieux qu'un autre.

                        Je crois qu'à l'époque mon CV racontait quelque chose du genre (dans la section « compétences techniques ») :
                        - Maîtrise de l'environnement UNIX (Linux, FreeBSD, OpenBSD), et des services de base (Packet Filter, NAT, Apache [Note que je savais juste l'installer et le configurer de façon basique], MySQL [idem], etc.
                        - Langages: C (bon), C++ (débutant), PROLOG (débutant), LISP (débutant), XML/HTML/XSL (intermédiaire [ce qui n'était pas tout à fait vrai mais bon]), Java (intermédiaire), Perl (bon), Javascript (intermédiaire [et c'était à l'époque où AJAX pointait à peine le bout de son museau]), SQL (intermédiaire).

                        J'en ai p'tet oublié sur le côté. L'idée étant que j'ai toujours été honnête concernant mon niveau réel pour chaque langage que je décrivais (après est-ce que ça correspondait à la réalité ou pas, c'est un autre problème).

                        [1] Indice: il existe une UV dans l'école d'où je viens où ils utilisent Perl pour faire du web sémantique. Je n'ai pas appris le langage là-bas (j'ai juste lu le bouquin de R.Schwartz), mais j'aurais pu.

                        • [^] # Re: [Vive le HS !] Recrutement de nouveaux diplômés ou de stagiaires

                          Posté par . Évalué à  4 .

                          Mon bureau est juste a cote d'une grosse universite, dont la majorite des candidats proviennent. Donc je commence a connaitre par coeur la liste des enseignements qu'ils recoivent(donc finalement connaitre l'ecole d'origine ca aide)

                          Apres avoir lu plus d'une centaine de CV, tu te rends compte que c'est toujours les meme phrases clefs, ou la liste des connaissances est toujours la meme... Une grande difference avec ce que tu as cite dans ton commentaire, c'est que toi tu me dis: Prolog, je connais un peu mais faut pas pousser non plus. Ca change. Sur la majorite des CVs, ca sera juste PROLOG, au milieu d'une longue liste d'autres languages.

                          Pour ce qui est de Linux lui-meme, tu m'as fait sourir. C'etait la question type d'un autre recruteur: Avez vous installe Linux tout seul? C'etait il y a 10 ans.

                          Je suis 100% d'accord avec toi sur tes points. Ma description du processus etait grossiere pour simplifier. Disons que dans mon cas, je suis toujours a la recherche du petit detail dans le CV qui me dit que le candidat se detache du troupeau (meme en personalite), et que malheureusement peut-etre, ca veut dire passer par un filtre qui fout un bon coup de typex sur pas mal de chose qui sont communes a une majorite de CV.

                          Par contre, pour ce qui est de la reelle evaluation du candidat, le CV ne sert plus a grand chose.

      • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

        Posté par . Évalué à  3 .

        Oulà, mais comprenons nous bien, j'ai critiqué surtout l'organisation de l'école, pas spécialement les élèves. J'ai des amis qui en sont sorti qui sont de très bon informaticiens (au sens général, développeur, chef de projet, etc.). Il y en a d'autre qui sont loin d'être bon, pour ne pas dire carrément mauvais, mais qui ont été bon à passer entre les mailles du filet (vous vous souvenez de mon histoire de l'opérateur modulo ? Et oui, il a eu son diplôme...).

        Ce que j'ai beaucoup apprécié dans cette école, c'est qu'on apprends vite à se débrouiller. Pour la piscine (le premier mois ou on nous "plonge" dans le code et à la fin, si tu l'as bien faite, tu connais très bien le C. Pas seulement la syntaxe, mais la majorité des erreurs et comment les corriger), on peut aller voir les Astek (élève d'année supérieure déguisé en prof) pour leur demander comment faire, ou on découvre un nouvel ami : Google. Et on comprend vite qu'il va nous accompagner durant toute la scolarité et même après. C'est très autodidacte. Cela n'est certainement pas adapté à tout le monde, mais c'est exactement ce qu'il me fallait.

        Ce qui est très utile aussi, c'est que en troisième année, on a deux jours par semaine et trois en quatrième et cinquième année où on sait que l'on aura jamais de rendu, d'exam, ou quoi que ce soit en rapport avec l'école. Après, ces 2-3 jours, tu en fais ce que tu veux. Tu peux les investir sur les projets de l'école, ou, comme beaucoup (dont moi), tu peux aller travailler. C'est con, mais quand tu sors avec ton diplôme en poche, tu as déjà 2-3 année d’expérience (en plus des stages obligatoires). Il n'y a pas à dire, c'est un vrai plus. C'est un peu comme l'alternance, sans le coté obligatoire.

        Après, voilà, là, je parle du résultat, ce qui intéresse le recruteur. Le reste, c'est les 5 années dans l'école. Tu en vois de toutes les couleurs, et plus tu arrives à la fin, plus tu as envie d'en partir...

        LeMarsu, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit !

        • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

          Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

          Donc en 4e ou 5e annee tu paies 7420 euros par an (il ne faut pas oublier que c'est une ecole privee) mais tu n'as que 2 jours de cours par semaine?

          Excusez l'absence d'accents dans mes commentaires, j'habite en Allemagne et n'ai pas de clavier francais sous la main.

          • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

            Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

            Donc en 4e ou 5e annee tu paies 7420 euros par an (il ne faut pas oublier que c'est une ecole privee) mais tu n'as que 2 jours de cours par semaine?

            Quels cours ?

          • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

            Posté par . Évalué à  0 .

            C'est pas exactement ça, mais si je vois bien ce que tu veux dire.

            Tu as 3 jours durant les quels tu as des cours/exam/rendu (il y a aussi le samedi). Les autres jours, l'école n'est pas fermé, tu peux accéder à toute les ressources de l'école, comme les salles, ordi, profs et autre. C'est juste qu'il n'y aura rien ou ton absence te sera reprochée.

            Ensuite, pour les cours, c'est quelque chose de particulier. Ils partent du principe que si tu sais ce qu'il va être dit en cours, tu vas te faire chier et donc, tu as plus de chance de gêner ceux qui veulent vraiment apprendre. Donc les cours ne sont pas obligatoire, comme à la fac. Ensuite, si tu es interrogé et que tu ne connais pas le contenu du cours, c'est ton problème.

            Au delà de ça, c'est sur, Epitech, comme toute école privé, ça fait mal au porte monnaie.

            • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

              Posté par . Évalué à  2 .

              Ensuite, si tu es interrogé et que tu ne connais pas le contenu du cours, c'est ton problème.

              C'est pas grave, tu paieras juste le stage bidon qui va bien pour passer ...

            • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

              Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

              Donc les cours ne sont pas obligatoire, comme à la fac

              Bien sûr que si les cours sont obligatoires à la fac. C'est pas parce que les profs n'ont pas envie de faire l'appel (et encore ça dépend) que les étudiants ne sont pas censés être là.

              Ça me fait penser à étudiant qui se plaignait qu'il y ait eu une interro un jour où il n'était pas là et qu'il n'avait pas été prévenu à l'avance...

              • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

                Posté par . Évalué à  3 .

                À ma connaissance, les cours magistraux et TD ne sont pas obligatoires à la fac (alors qu'en STS, IUT, et la plupart des écoles d'ingé, si). J'avais dû m'absenter en urgence pendant près de deux semaines, et quand j'ai demandé à mon responsable des études où il fallait que je donne un justificatif il m'a répondu que « Depuis 68, plus besoin de justification ».

                • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

                  Posté par . Évalué à  4 .

                  ca dépend des facs, et des profs/cours.

                  Parfois ce sont les tds qui sont obligatoires, parfois ce sont les cours, parfois ce sont les deux, parfois seulement certains td,...

              • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

                Posté par . Évalué à  -1 .

                J'ai passe mon dess (rennes 1) avec un peu moins de 30% d'assiduite. Ya meme un cours ou je ne suis jamais alle.
                Forcemment, un vendredi a 7h45 du mat, faut pas trop compter sur moi.

                Le reste de ma fac (orsay), c'etait du 20-30% sur les amphi, et du 90% sur les td/tp (pas mal de profs etaient un peu "relou" la dessus).
                A orsay, j'ai meme reussi a avoir un prof qui avait dans les 60% d'assiduite, c'est dire.

                If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

              • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                Dans mon école, les TP et les exams sont obligatoires, pas les cours et TD. Par contre en pratique, ça arrive que le prof fasse l'appel en TD et plus rarement en cours pour voir qui vient et ne vient pas : si jamais tu ne viens pas et que tu te prends une mauvaise note à l'exam, ça le fait pas trop...

        • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

          Posté par . Évalué à  9 .

          Ce que j'ai beaucoup apprécié dans cette école, c'est qu'on apprends vite à se débrouiller. [...] on découvre un nouvel ami : Google. Et on comprend vite qu'il va nous accompagner durant toute la scolarité et même après. C'est très autodidacte. Cela n'est certainement pas adapté à tout le monde, mais c'est exactement ce qu'il me fallait.

          Tu paies 7000 euros l'année pour chercher les réponses à tes questions sur Google ? C'est marrant, j'ai jamais eu besoin de payer pour être autodidacte... Mais peut-être que quand on est en plus endetté jusqu'au cou, c'est plus motivant ?

          (Évidemment, je ne te critique pas personnellement, mais le système d'enseignement privé où les gens paient pour des écoles "connues" alors qu'ils pourraient très bien apprendre la même chose dans le public.)

          • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

            Posté par . Évalué à  2 .

            le problème c'est qu'il y a des écoles où tu paie pour un enseignement, et des écoles ou tu paie pour un diplome/certification.

            Et si tu paie pour un diplome certification, l'école en question va essayer de te faire cracher au bassinet.
            Si une école te propose des "stages" de mise à niveau pour pouvoir "passer" (en n+1 année, au niveau du diplome) c'est que de base, ils n'ont pas été foutu d'assurer le suivi de l'enseignement de façon correcte.

            Et ce qu'on oublie de dire pour une grande partie des écoles, c'est qu'elles sont subventionné par l'état ! (Voir pour les prépas, elles coutent plus cher à l'état, de tête de l'ordre de 13k€/ans/élève, que la fac , de l'ordre de 9k€/ans/élève.
            (Sans compter que les élève en université non seulement contribue à la recherche (thésards,...) mais permettent de payer les chercheurs (ce sont des enseignants-chercheurs, payé en tant qu'enseignant, évalué en tant que chercheur, ^^)

            Cout des prépas -> http://www.education.gouv.fr/cid11/le-cout-d-une-scolarite.html
            cout des université -> http://observatoire-des-subventions.impots-economie.com/cout-d-un-etudiant-a-l-universite/

            Par contre je n'arrive pas à savoir combien a recu l'épita de la part de l'état.

            • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              le problème c'est qu'il y a des écoles où tu paie pour un enseignement, et des écoles ou tu paie pour un diplome/certification.

              J'ajouterai : il y a des écoles où tu paies juste pour une marque, un label. Ca fait bien sur le CV, et ca te donne l'impression que tu vaux mieux que les autres :)

      • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

        Posté par . Évalué à  10 .

        Un jour surtout, les gens arrêteront d'aller dans des écoles privées pour se faire pomper du fric alors qu'ils auraient pu avoir beaucoup mieux dans le cadre de l'enseignement public. Tu as choisi d'aller à Epit{a,ech} volontairement, tu te fais chier sur place, et tu te demandes après pourquoi les gens critiquent l'école ?

        Quand on va (volontairement ou non) à un endroit où les gens achètent leur diplôme pour galérer ensuite s'ils veulent, par exemple, continuer dans la recherche (tiens t'as un master pro...), après les gens ont des préjugés, c'est normal.

        La minorité de bons, c'est une erreur d'orientation.

        • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

          Posté par . Évalué à  -2 .

          Un jour surtout, les gens arrêteront d'aller dans des écoles privées pour se faire pomper du fric alors qu'ils auraient pu avoir beaucoup mieux dans le cadre de l'enseignement public.

          Mieux dans le cadre de l'enseignement public ? Différent plutôt !
          Je ne connais pas d'école publique où on a accès à l'école 24h/24 365 jours par an et où on est encouragé à en profiter. De fait y est développé un état d'esprit et des capacités dans le milieu de l'informatique difficile à trouver dans les autres écoles (combien d'écoles font coder leurs élèves avec VI/Emacs plutôt qu'avec des IDE ? les font programmer jour et nuit plutôt que de leur donner des cours magistraux ? leur inculque l'informatique non pas comme une option mais comme la majeure centrale de leur formation ?).
          Ce constat n'est pas de moi mais de responsables techniques de grands groupes et d'institutions d'état qui ont l'air de bien aimer cette école "où les gens achètent leur diplôme".

          Pour info le premier recruteur de EPITA est Thales (qui est connu pour être une bande de charlots recrutant des incapables), je pense que ce doit être sensiblement la même chose pour EPITECH. À moins bien sûr qu'il ne s'agisse que de la "minorité de bons ayant fait une erreur de parcours"...

          • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

            Posté par . Évalué à  3 .

            Je ne connais pas d'école publique où on a accès à l'école 24h/24 365 jours par an et où on est encouragé à en profiter.

            Perso je pense pas que ce soit une bonne idée justement.
            quant tu seras au taff, tu estimeras que c'est normal de devoir rester 24/24 a ton poste; 365 jours par an ? Ou tu estimeras normal qu'il y a "le taff" et "ta vie perso" ?

            Pour info, la plupart des facs ont des salles infos en libres services* de 8-9h à 20h-... (voir plus tard, à voir avec le gardien après ;)).
            Les projets des facs/... sont prévu pour pouvoir être fait dans le temps imparti sans passer des nuits blanches (si bien géré).

            Les salles de cours et les amphis des facs, c'est en libre service si il n'y a pas de cours, donc pas de problème si on veut juste se réunir, et là même chose niveau horaires.

            Dans les facs, il y a pas mal de chercheurs, qui n'arrivent souvent pas super tôt, mais qui partent aussi souvent pas mal tard ;)

            *:il faut être étudiant ou enseignant bien sur.

          • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

            Posté par . Évalué à  7 .

            Zut j'oubliais.
            Tu parles d'écoles d'écoles, d'écoles...
            Mais l'enseignement public dans le supérieur c'est surtout les facs.

            Et dans les facs, ont te prend pas le choux avec "il faut code avec vi, avec emacs,avec bidule". On te présente des outils (dont emacs, vi, etc...) et ensuite si tu veux coder ton truc chez toi sur windows, puis le porter sur les bsd de la fac, libre a toi. Tant que ton code est compréhensible et lisible!

            quant à tes "responsables des grands groupes" j'aimerais bien connaitre leur position et leur opinion in extenso.

            Pour info le premier recruteur de EPITA est Thales (qui est connu pour être une bande de charlots recrutant des incapables),

            Bof, thales service comme toutes les ss2i doivent trouver du monde, et pas forcément tout le temps les plus compétents (qui sont plus cher souvent, et donc moi facile a placer).

          • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

            Posté par . Évalué à  10 .

            Pour info le premier recruteur de EPITA est Thales (qui est connu pour être une bande de charlots recrutant des incapables)

            Vu tout les retours que j'ai eu de gens bossant pour Thales je pense que ça te crédibilise pas trop comme remarque. En tant que SSII ils font parti des pires viandars à recruter n'importe qui sur n'importe quoi après avoir bradé les contrats. Et sur d'autres divisions j'ai aussi eu droit à des trucs bien croustillants et bien franchouillard aussi. Doit y avoir des bonnes divisions hein, faut les chercher...

            De toute façon, une boite qui recrute en masse dans une école c'est une boite qui souffre du syndrome français. Des bons t'en trouve partout, c'est eux qu'il faut aller chercher. Si tu recrutes plus de quelques mecs dans une école, c'est que tu embauches les mauvais.

            PS: Merci pour ce bon moment de rigolade sur les vraies écoles qui te font coder avec vi, et qui préfèrent te faire coder h24 plutôt que de t'apprendre des trucs qui te serviront jamais en tant que grouillot.

            • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

              Posté par . Évalué à  -4 .

              J'adore ton entreprise de destruction de Thales dans le seul but de casser mon argumentaire !
              Donc Thales est une SSII de viandars épaulé par des divisions de buses franchouillardes...
              À ton avis, leur place de leader mondial en matière de télécommunication, de spatial, de défense etc... ils l'ont eu parce que leurs clients sont aussi con qu'eux ?

              PS: Merci pour ce bon moment de rigolade sur les vraies écoles qui te font coder avec vi

              Je t'en pris, j'ai vu trop de mecs disant coup sur coup "je sais coder en C" puis "c'est quoi un Makefile ?" pour savoir que si on n'apprend pas aux gens l'informatique à sa base, il ne le feront pas d'eux même ! (et passeront à côté d'outils tellement plus léger et puissant que ces IDE à base de java...)

              qui préfèrent te faire coder h24 plutôt que de t'apprendre des trucs qui te serviront jamais en tant que grouillot.

              Moi j'aurai tendance à croire que faire coder des mecs pendant leur scolarité sur un grand nombre de projets variés leur permettrai de gagner en capacité à résister aux situations de stress en entreprise ainsi qu'à leur fournir une connaissance étendue et poussée en informatique. Les trucs que les recruteurs aiment bien quoi !

              • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

                Posté par . Évalué à  4 .

                Je casse rien du tout. J'évite juste de tomber dans le panneau du "on est bons on est embauché par Thales":
                1. Quand tu parles de groupes de >50 000 personnes l'implication ils sont leader donc c'est qu'ils sont bons, j'ai passé l'age d'y croire.
                2. Les bons ne permettent en aucun cas de déduire le niveau du reste.

                Donc oui et c'est justement ce que je dis. Dès que tu sors des tout petites structures, y'a quelques bons et le reste partout (entreprise / ecole). Ton argument c'est du flan.

          • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

            Posté par . Évalué à  4 .

            Pour info le premier recruteur de EPITA est Thales (qui est connu pour être une bande de charlots recrutant des incapables), je pense que ce doit être sensiblement la même chose pour EPITECH.

            Sans oublier l'effet com' pour engranger un max d'inscrits :

            1. Embaucher un gus avec une monstrueuse expérience.
            2. Le faire bosser sur un sujet qui buzz (au choix : ssl, tor...) avec une petite conférence pendant une rencontre importante.
            3. Faire comprendre qu'avec toutes les connexions qu'il a, il recrute pour les plus grands boites privées et aussi pour le public dans des domaines plus qu'intéressants ;)
            4. Secouer et attendre le prochaine semestre.
          • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

            Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

            Je ne connais pas d'école publique où on a accès à l'école 24h/24 365 jours par an et où on est encouragé à en profiter.

            C'est pas parce que tu ne connais pas que ça n'existe pas...

            J'ai fait une école d'ingénieur publique et on avait accès à l'école tout le temps.
            Mais sinon :

            • combien d'écoles font coder leurs élèves avec VI/Emacs plutôt qu'avec des IDE ?
              • tiens, j'ai fais les deux pendant mes cours
            • les font programmer jour et nuit plutôt que de leur donner des cours magistraux ?
              • désolé, mais j'ai pas bien capté dans quel sens allait la critique... En tout cas je préfère et de loin avoir eu des cours magistraux et apprendre à penser plutôt que de devenir un (même bon) pisseur de code
            • leur inculque l'informatique non pas comme une option mais comme la majeure centrale de leur formation ?
              • idem, mais je suis bien content de ne pas avoir l'informatique comme partie majeur de ma formation (surtout que dans le vrai monde on bosse aussi avec des gens qui ont un métier, parfois bien loin de l'informatique, mais que quand tu ne comprend pas le besoin du client ton programme il ne sert à rien tellement il n'y répond pas)

            Ce constat n'est pas de moi mais de responsables techniques de grands groupes et d'institutions d'état qui ont l'air de bien aimer cette école

            Oué mais c'est loin d'être suffisant pour se forger un avis ça.
            C'est très facile d'avoir un avis positif en écoutant des personnes qui ont ... un avis positif sur le sujet. Mais c'est très loin de permettre une comparaison par rapport à ce qui existe ailleurs.

          • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

            Posté par . Évalué à  3 .

            Je ne connais pas d'école publique où on a accès à l'école 24h/24 365 jours par an et où on est encouragé à en profiter

            Tu connais le proverbe : « il faut manger pour vivre et non vivre pour manger » ?

            Ben ça marche aussi ici : « il faut travailler pour vivre et non vivre pour travailler ». Perso, même si j'y avais eu accès, je ne l'aurais jamais utilisé 24h/24 : le boulot, c'est à l'école (ou au bureau). Quand je suis chez moi, c'est vie privée.

            Bref, c'est pas un avantage.

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

              Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

              Carrément que si !

              Comme ça tu vas pécho de l'infirmière en soirée étudiante toute l'année, et t'as accès aux dossiers de tes prédécesseurs la veille de rendre tes projets pour tout pomper et valider.

          • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

            Posté par . Évalué à  1 .

            J'ai fait un DESS en 99 à Paris 6. Nous avions tous une carte d'accès 24/24 pour aller bosser dans le labo. Ok c'était la politique de notre responsable de DESS plus qu'un système institutionnalisé sur le campus.

        • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

          Posté par . Évalué à  1 .

          Parce que les bons sont faits pour aller dans le public et c'est forcément une erreur de faire le choix d'aller dans une école privée ? C'est pas un préjugé ça ?

          Il y a des avantages qu'ont les écoles privées que les écoles publiques n'ont simplement pas. Je n'avais pas envie de faire une prépa généraliste parce que ça ne m'intéressait pas de perdre deux ans à faire des maths/de la physique à longueur de journée, ni de faire une fac parce que les possibilités pour faire des trucs cools me semblaient plus limitées.

          Là ma rentrée est dans deux semaines, je vais passer ma nuit (c'est à dire jusque demain 8h) avec des amis dans les locaux de l'école à bosser sur du matériel marrant qui a été financé par EPITA (une board SMP ARM pour faire du kernel dev, une board avec un Spartan 6 pour faire joujou avec du Verilog). Tout ça sur une machine convenable (i.e. core 2 quad, carte graphique, grands écrans, au pluriel) avec des gens avec qui je n'aurais certainement pas eu l'occasion de travailler si je n'étais pas dans cette école. Donc oui, effectivement, je paie mon année assez cher par rapport à des frais d'inscription en fac, mais je ne pense pas que ça soit totalement gâché.

          • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

            Posté par . Évalué à  6 .

            Parce que les bons sont faits pour aller dans le public et c'est forcément une erreur de faire le choix d'aller dans une école privée ? C'est pas un préjugé ça ?

            Quitte à avoir des préjugés, je préfère ceux qui sont gratuits et qui vont dans le sens du renforcement de l'enseignement public, afin de ne pas devoir un jour classer l'informatique parmi les matières indignes comme le commerce où on est forcé d'aller dans le privé, avec les effets évidents sur la sélection sociale que cela implique.

            Ce sont aussi des préjugés raisonnablement confirmés par les faits : je connais plusieurs personnes qui sont parties dans des écoles privées de ce genre, et la grande majorité d'entre elles en sont maintenant déçues et désabusées -- même si le LRDE a certainement des projets intéressants; la recherche ça peut être très cool, même dans le privé.

            ça ne m'intéressait pas de perdre deux ans à faire des maths/de la physique à longueur de journée

            Un choix discutable, mais c'est ton problème. Les maths c'est quand même utile aussi dans plein de domaines en info; si on est motivé, on peut très bien aller en prépa en continuant à faire de l'informatique en autodidacte, quitte à accepter d'aller ensuite à la fac plutôt que dans une école d'ingénieur qui sélectionne sur des matières que tu as moins bossées.

            Là ma rentrée est dans deux semaines, je vais passer ma nuit (c'est à dire jusque demain 8h) avec des amis dans les locaux de l'école à bosser sur du matériel marrant qui a été financé par EPITA (une board SMP ARM pour faire du kernel dev, une board avec un Spartan 6 pour faire joujou avec du Verilog).

            Dans le public il y a tout à fait moyen de travailler sur des matos exotiques si tu fais de la compil. par exemple (cf. les stages sur les VLIW dans les labos autour de l'Ensimag, les gens qui travaillent sur les optims GCC sur processeur Cell, etc), avec du bon matériel (les labos ont un budget matériel raisonnable en général). Il suffit d'être motivé et compétent et d'envoyer un mail aux chercheurs pour obtenir un stage (pas forcément rémunéré, mais si tu économises 7000 euros l'année ça reste rentable).

            Par curiosité (même si ça une réponse positive ne justifierait pas le choix, pour les raisons ci-dessus), est-ce que le matos dont tu parles coûte plus cher au total que tes frais d'inscription globaux (sur toutes les années que tu y passes) pour cette école ?

            • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

              Posté par . Évalué à  2 .

              Par curiosité (même si ça une réponse positive ne justifierait pas le choix, pour les raisons ci-dessus), est-ce que le matos dont tu parles coûte plus cher au total que tes frais d'inscription globaux (sur toutes les années que tu y passes) pour cette école ?

              Non, certainement pas quand même. Peut-être en y incluant le prix des locaux où je passe quand même pas mal de temps, mais ça serait tricher. Mais je vois pas ce que je ferais avec plus de matos que ça à vrai dire, là j'ai déjà de quoi m'occuper pour mes dernières années d'études :)

              Je n'ai pas dit que le prix était justifié (ça me fait mal aux fesses aussi de payer aussi cher), juste qu'il n'y a aucune alternative qui me plaisait autant dans le public et que contrairement à ce que tu penses tout le monde ne regrette pas ce choix d'aller dans le privé et de payer plus cher.

          • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

            Posté par . Évalué à  3 .

            Il y a des avantages qu'ont les écoles privées que les écoles publiques n'ont simplement pas. Je n'avais pas envie de faire une prépa généraliste parce que ça ne m'intéressait pas de perdre deux ans à faire des maths/de la physique à longueur de journée, ni de faire une fac parce que les possibilités pour faire des trucs cools me semblaient plus limitées.

            Pour info, qui dis fac dis recherche, qui dis recherche dis possibilité, en cherchant un peu avec les profs, de faire des trucs cools que même ton epita n'a même pas, voir d'avoir accès a faire des trucs très cool normalement peu donné aux stagiaires, comme travaillé en tant que stagiaire sur du HPC etc...

            bref, tu sais vraiment pas de quoi tu parles (normal tu n'y es pas allé).

            Ensuite j'ai jamais dis que c'était tout rose la fac, bien loin de là (d'ailleurs si j'y suis pas resté c'est qu'il y a une raison, même si je cracherais pas sur une offre sysadmin/archi d'une fac avec centre de calcul^^).

            Et en ce qui concerne les écoles publiques, pour m'être un peu renseigné lors de mes recherches de formations, elles sont exactement au même niveau que les écoles privées (et souvent bien reconnues parmis leur pairs), à savoir bénéficient d'accord avec les entreprises pour avoir des avantages (matos, stages, possibilité d'heures de cours venant de personnes travaillant in situ*)

            • : ca me fait penser qu'a ma fac, ils s'étaient débrouillé pour qu'on ait quelques profs comme ça ;)
          • [^] # Re: Ah, ce bon viel intra !

            Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

            Il y a des avantages qu'ont les écoles privées que les écoles publiques n'ont simplement pas. Je n'avais pas envie de faire une prépa généraliste parce que ça ne m'intéressait pas de perdre deux ans à faire des maths/de la physique à longueur de journée

            Tiens au fait, juste comme ça : j'ai fait une école publique avec prépa intégrée. Alors oui en prépa il y avait des maths, de la pysique. Mais aussi de l'info (plutôt du C++, algo, etc), une partie technologie (je sais plus trop comment ça s'appel mais entre autre dessin technique, machines outils, procédés de fabrication, etc), électronique, ...

            Et oui, il y a en fait plein de prépas (intégrées) et même dans le publique ou tu ne fais pas que math/physique, c'est loin d'être réservé au privé ça.
            Par contre c'est sur, le privé va te donner juste ce que tu as envie, et non ce que tu as besoin.

            Tiens, un exemple à la con : j'ai du réaliser un programme pour préparer des usinages de pignons à chaîne. Le sortie était du heidenein (langage d'usinage) et j'avais besoin de modéliser un pignon (dessin du pignon paramétré, paramétrage correcte en fonction des contraintes technologiques et de fabrication, ...). Comment tu comptes t'y prendre pour réaliser le tout si tu n'as aucune connaissance en technologie, en pignon, production, etc ? Ha c'est sur, tu peux toujours apprendre, c'est ce qu'on fait tous. Par contre c'est beaucoup plus facile si tu as déjà des notions, et c'est bien là l'intérêt d'une prépa.

            Alors après c'est sur, on peut faire de l'info uniquement pour l'info (je veux dire sans jamais sortir de son petit ordinateur) mais il y a plein de métiers qui ont besoin de programmes beaucoup plus spécifiques, et c'est pas en faisant uniquement de l'informatique et en fermant les yeux sur le reste que ça va fonctionner correctement.

  • # déconnexion

    Posté par . Évalué à  10 .

    La page de déconnexion n'est pas mieux:
    http://www.epitech.eu/intra/logout/

  • # trolldi est arrivé

    Posté par . Évalué à  -10 .

    L'epitech est la petite soeur de l'epita, c'est pour les tafioles qui ont eu peur de la période de "piscine" de l'epita !

    :)

    • [^] # Re: trolldi est arrivé

      Posté par . Évalué à  0 .

      Tu sais qu'EPITECH a 2 ou 3x plus de piscines qu'EPITA, et qu'elles commencent dès la première année d'études contrairement à EPITA qui délaie jusqu'à BAC+3 ?

    • [^] # Re: trolldi est arrivé

      Posté par . Évalué à  -3 .

      Epita a changé, Epitech a donc été créé.

      Mais bon...
      Ce qu'ils font de plus ?
      De la physique ? De la biologie ?
      J'ai rien à envier, mais je respecte le choix d'aller à Epita quand même.

  • # Refonte de l'intra

    Posté par . Évalué à  -4 .

    Bof... Notre intra est moisie, on le sait bien.
    Mais il sera refait entièrement par l'ex-DPR de Nancy.

    Ouch, du bon troll en puissance.
    Ça m'avait manqué.

  • # "Page introuvable"

    Posté par . Évalué à  1 .

    Ça progresse…

    Please do not feed the trolls

  • # les technologies passent, la science reste

    Posté par . Évalué à  2 .

    A la fin des années 90, en école d'ingénieur, le professeur de recherche opérationnelle avait introduit son premier cours par le discours suivant:
    Si vous ne voulez pas être un ingénieur kleenex, c'est-à-dire quelqu'un de très utile sur l'instant mais qu'on jette après usage, il faut maîtriser les matières théoriques et fondamentales

    15 ans plus tard, je me rends compte à quelle point cet homme avait raison. Les technologies passent, la science reste.

    C'est pourquoi, si vous avez la chance d'en avoir les capacités, c'est très bénéfique à long terme de passer par une classe préparatoire style MathSup/Spé avant de se spécialiser en informatique.
    Sur le coup l'investissement et les efforts semblent démesurés mais:
    - ça forge le caractère.
    - ça donne une bonne culture scientifique et des bases solides en math/physique.
    - ça permet d'évoluer pus facilement et de se reconvertir tout au long de sa carrière.

    • [^] # Re: les technologies passent, la science reste

      Posté par . Évalué à  7 .

      Ouaiiis, je suis d'accord !

      ... Bon OK, j'ai fait un IUT puis une école d'ingé, mais, même, il faut en chier ! Aussi, le coup de « ça forge le caractère », merci bien, mais ça ira. On m'avait aussi dit ça à propos de passer la bite au cirage.

      Plus sérieusement, je pense que la filière prépa est bonne, mais ce que beaucoup de gens oublient, c'est que le programme entre MPSI/PCSI est le même que pour les licences en fac¹. Simplement, au lieu de faire le programme en deux années scolaires, on le fait en une année et demie à cause ... des concours. Je pense que les deux sont plutôt complémentaires, mais je connais un bon nombre d'ingés qui sont passés par autre chose que la prépa et qui n'ont eu aucun problème majeur à intégrer une école.

      Pour connaître certaines facs relativement bien, je peux aussi dire que pas mal de cours d'info sont de bonne qualité, et qu'il n'est pas besoin d'aller en école (même si, il faut bien l'avouer, les moyens en école sont souvent plus gros qu'en fac, pour des effectifs plus réduits).

      En ce qui concerne les « fondamentaux » j'ai tendance à être d'accord, même si ça dépend aussi beaucoup de ton activité. Un pote bosse pour une boite qui fait de la géolocalisation, donc tout ce qui est algo et géométrie est super important pour son boulot. J'ai fait de la micro-optimisation de code pour calcul haute-performance : la base des probas pour vérifier que mes tests et mes résultats veulent dire quelque chose est suffisante. Par contre, il a fallu que je me tape des révisions d'algèbre linéaire pour piger comment certaines optimisations de programme peuvent être accomplies. Mais tu sais quoi ? On voit ça pendant 2 trimestres en IUT. :-)

      [1] Exception faite des prépas « étoile »

      • [^] # Re: les technologies passent, la science reste

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Plus sérieusement, je pense que la filière prépa est bonne, mais ce que beaucoup de gens oublient, c'est que le programme entre MPSI/PCSI est le même que pour les licences en fac¹.

        C'est vrai, et pour les « vieux », en gros cela correspondait au feu DEUG MIAS (Maths-info-Physique). Par contre, il y a quand même une différence entre les prépas et la fac : en fac, on fait plus de démonstrations alors qu'en prépas on fait plus d'exos ; en fac, il n'y a pas colles régulières, et malgré les TD, si on bosse pas régulièrement, le réveil sera très dur lors des partiels :) Bref, le même programme, les mêmes connaissances, mais pas complétement la même méthode.

        • [^] # Re: les technologies passent, la science reste

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          Et évidemment pas le même but : même si des passerelles sont possibles, les prépas sont destinées à intégrer les grandes écoles et la fac a continuer en Master.

        • [^] # Re: les technologies passent, la science reste

          Posté par . Évalué à  2 .

          Oui. Moralité : si tu veux intégrer une école après une licence (ou même valider la licence !) il faut bosser. Sans doute autant qu'en prépa pour aller dans une grande école, et en tout cas pas mal si tu veux ta licence. Du coup, l'avantage de la prépa c'est que l'élève est forcé de bosser régulièrement (à cause des devoirs maison hebdomadaires, des colles, etc.), là où la fac laisse l'étudiant libre de glander, et de se souvenir que le partiel a lieu dans une semaine, sans aucune note intermédiaire pour le rattraper...

        • [^] # Re: les technologies passent, la science reste

          Posté par . Évalué à  1 .

          en fac, on fait plus de démonstrations

          Je vois pas trop en quoi on ferait moins de démonstrations en prépa, dans mes souvenirs il n'y avait pas beaucoup de points du programme "admis", au moins en maths. En prépa on fait tout simplement plus d'exos parce qu'il y a plus d'encadrement. Ça ne conviendra pas à tout le monde, mais on est pas tous prêts à assumer la liberté de la fac dès la sortie du lycée, si on a besoin d'encadrement pour bien bosser la prépa c'est le bon choix.

          • [^] # Re: les technologies passent, la science reste

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Je vois pas trop en quoi on ferait moins de démonstrations en prépa

            J'avais l'impression que les examens de prépas, c'était davantage des exos même s'il y a des démonstrations à faire, alors que les examens en fac, c'est beaucoup démontrer tel ou tel truc (qui a pas été vu en cours) même s'il y a aussi des exos. Mais ça change aussi peut-être suivant les facs et les prépas.

            • [^] # Re: les technologies passent, la science reste

              Posté par . Évalué à  2 .

              Généralement, les examens de prépa sont des anciens sujets de concours, et ça peut varier suivant l'objectif visé, ie pour les CCP ça ressemble effectivement plus à pas mal d'exos, mais pour les sujets de Centrale, les Mines, l'X, ou les ENS sont souvent des sujets très intéressants, qui souvent sont une démonstration "guidée" de quelques résultats célèbres/sympas (irrationalité de Pi, somme des inverses des carrés, etc.). Donc oui ça peut pas mal varier d'une prépa à l'autre, selon quels concours sont préparés.

              • [^] # Re: les technologies passent, la science reste

                Posté par . Évalué à  3 .

                Une amie qui n'est passée que par la fac (agrégée de maths, docteur en crypto tout ça tout ça) me disait que de son point de vue, avant l'année de licence (donc L3 désormais), elle trouvait qu'on n'apprenait pas réellement à faire des démonstrations en maths. Selon ce qu'elle me disait, on apprend à redémontrer, mais pas forcément à démontrer « tout court ». Donc de ce point de vue, pour elle, DEUG ou prépa, c'est kifkif. :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.