Journal Qui veut de l'hébergement libriste et abordable ?

Posté par .
Tags :
24
6
nov.
2011

Bonjour à tous et à toutes !

Laissez moi vous parler un instant de l'offre SOSHIAL propulsée par l'association Epimeros, dont je suis le président.
Epimeros est spécialisé depuis bientôt deux ans dans la mutualisation de serveurs pour étudiants et associations

Notre volonté affirmée est de permettre à tous une présence sur Internet en s'éloignant des offres castrées à la 1&1 ou mutualisés restreints jusqu'au trognon.
Comprenez: une offre flexible et vraiment pas cher.

Depuis deux ans, donc, nous bouclons notre budget sans aucune difficulté. C'est pourquoi nous avons décidé d'étendre notre cible au delà de notre école. Cependant, notre offre reste limitée aux particuliers et aux organismes à but-non lucratif.

L'intérêt de notre offre repose sur 4 points :

  • Libriste dans l'âme : Une association propulsée par 6 bénévoles passionnés.
  • Sans limites : Une liberté quasiment totale pour l'utilisateur (dans des limites lointaines, mais raisonnables, de sécurité et de partage de ressource)
  • Fondamentalement ouverts : Nous installons d'office sur le serveur un Tiny Tiny RSS multi-utilisateur, une page POSH Portal, un Roundcube, et peut-être même un OwnCloud. Tout pour ne plus être dépendant de <insérer votre entité capitaliste haïe ici>. De manière générale, nous apprécions les alternatives libres et souhaitons les aider autant que faire se peut.
  • Prix coûtant : Le prix de l'abonnement est une simple division des frais annuels par le nombre d'utilisateurs visé. Vous ne trouverez pas moins cher ailleurs.

D'où le nom de l'offre: SOSHIAL, pour SOSHIAL Offre Simplement un Hébergement Imbattable, Accessible et Libriste.

Nous en sommes actuellement à l'étude de marché. Il s'agit d'estimer le nombre de clients pour dimensionner le serveur en conséquence (et ainsi optimiser l'abonnement).
Comprenez qu'il faut un minimum de clients pour que l'offre soit possible et qu'au delà d'un certain nombre, ce n'est plus aussi intéressant. Nous prévoirons alors une répartition sur deux serveurs.

Ainsi, dans ce que je vous propose, seul le prix est sûr. C'est notre angle d'attaque. Les ressources réelles, elles, varieront (un peu) selon le nombre de personnes qui se diront intéressées.

Mais trève de bavardages, voici l'offre telle que nous la proposons à nos étudiants actuellement :

  • 10 Go de DD garantis et extensible (selon disponibilité des ressources).
  • sous-domaines illimités et gratuits de nos propres domaines (soshial.fr et soshial.org)
  • création de sites simple et rapide par le panel ISPConfig (sans limite de nombre, mais dans le respect des 30Go). Technologies proposées: PHP, Ruby, et tout le reste par CGI (Python, Perl, C, Java, Bash, sed, echo...). Possibilité de https si vous avez un certificat (que vous pouvez aussi vous générer vous même).
  • création d'adresses mails (accessibles par IMAP ou POP), de forward ou de catchall par le même panel, encore une fois sans limite de nombre, uniquement de place sur le disque. nota: bien sûr, si vous avez votre propre nom de domaine, il suffit de le faire pointer sur le serveur, de le rajouter dans le panel, et tout se comporte exactement pareil.
  • un accès SSH avec tous les outils qui vont bien dedans
  • un serveur Git (gitolite customisé) et SVN, nombre de dépôts bien sur illimités dans la limite de votre quota disque.

Le serveur bénéficie d'un débit de 100Mbps et la bande passante pourrait soit être illimitée ou bien dans une limite très haute, selon l'hébergeur (OVH ou Hetzner).

Enfin, venons en au plus important: le prix ! 20€ pour l'année entière sans conditions. Soit 1,7€ mensuels pour ceux qui aiment les divisions.

Détails administratifs et juridiques :
C'est un abonnement annuel (12 mois) indivisible et renouvelable. Payable par PayPal uniquement. Cette offre est réservée aux particuliers et aux organismes à but non-lucratif membres de l'association (les 20€ sont les frais d'adhésion).
L'abonnement vous donne accès au serveur, toute activité commerciale dérivée y est interdite.
Les membres sont tenus au mêmes conditions d'utilisation du serveur que l'Association elle même, et les membres engagent leur propre responsabilité dans l’utilisation du service.
Bien que les serveurs de jeu comme Minecraft ne soient pas interdits, leur consommation en ressource les rend le plus souvent incompatible avec notre offre. N'hésitez pas à nous contacter au préalable pour ce genre de besoin. De même, en cas d’événements ponctuels, nous sommes prêts à relever les limites de consommation, dans la limite du respect des autres utilisateurs.

Alors, qui est intéressé ? :-)
Vous pouvez aussi nous contacter par mail via contact_AT_epimeros.org

  • # 1 milliard de chinois

    Posté par . Évalué à  3 .

    et moi et moi et moi.

    Tu devrais peut-être demander un sondage spécial et laisser les commentaires pour les questions techniques, sinon ça risque de vite devenir le bordel.

  • # sous-domaines seulement ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Tout m'a l'air bien appétissant et effectivement imbattable, mais je cherche un hébergement pour un sous-domaine de mon propre domaine album photo avec piwigo). Possible ?

    Paypal : arf... je boycott depuis l'affaire wikileaks !

    • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

      Posté par . Évalué à  2 .

      Bien sur ! Il suffit de faire une redirection vers notre serveur.

      De manière propre si tu as le contrôle de tes DNS (créer une zone qui route vers nous), ou de manière un peu moins propre avec un .htaccess (le pire étant la redirection javascript... berk !).

      Pour le Paypal, si tu as une alternative simple à mettre en place, fiable, et qui soit en euros (pas en bitcoin, par exemple), nous sommes ouverts. De toute façon pour l'instant rien n'est pris : on compte le nombre d'intéressés.

      • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

        Pour le Paypal, si tu as une alternative simple à mettre en place, fiable, et qui soit en euros

        Virement bancaire ?

        C'est gratuit pour le receveur et l’émetteur normalement

        • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

          Posté par . Évalué à  2 .

          Pour l'émetteur il me semble que c'est gratuit uniquement si c'est dans la même banque.

          SINON y'a un coût inévitable mon brave monsieur, vous comprenez que ça génère des frais de dossiers impressionnants et qu'on est bien obligés de les répercuter sur le client.

          Cordialement,

          • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

            Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

            Pour l'émetteur il me semble que c'est gratuit uniquement si c'est dans la même banque.

            Ça dépend de ta banque, je fais des virements gratuitement dans toute l'UE.

            « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

          • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

            Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

            Pour l'émetteur il me semble que c'est gratuit uniquement si c'est dans la même banque.

            Non, ça dépend de la banque. Il y a des banques qui ne facturent pas les virements interbancaires, d'autres qui les facturent, ce qui est complètement crétin parce que cela rend les chèques plus intéressants alors qu'ils leurs coûtent plus cher à traiter.

          • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            Pour l'émetteur il me semble que c'est gratuit uniquement si c'est dans la même banque.

            Change de banque.
            Personnellement, et ce n'est pas une banque unique qui fait ça, je peux envoyer un nombre illimité (bon... Version "pour particulier en bon père de famille") de virements dans 17 pays (troll: peut-être bientôt 16) de manière gratuite.

            • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

              Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

              Il y a de l'écho ici...

            • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

              Posté par . Évalué à  -1 .

              Ah j'ai oublié les précautions d'usage, ça concernait 3 banques que je connaissais donc bon.
              Ok c'est pas général.

              Cela dit, changer de banque pour ça, ça serait un peu exagéré. C'est pas le critère numéro un "les virements gratuits dans la zone euro". (Grèce incluse. Et encore heureux.)

              • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

                Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                Cela dit, changer de banque pour ça, ça serait un peu exagéré.

                Pour moi, c'est une question de principe : si une banque te fais payer ce qui revient moins chère pour elle (plus de chèque, pas d'accès au comptoir) et surtout que ça lui revient à quelques centimes et encore (une ligne électronique), qu'est-elle capable de faire d'autre? Je n'ai juste pas confiance dans ce genre de banque, et certes c'est mon point de vue, mais si, c'est une bonne raison pour changer.

                • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  si une banque te fais payer ce qui revient moins chère pour elle

                  Mais non... La gratuité de l'impression des formules de chèques barrés est en France est une obligation légale en France (article L131-71 du Code monétaire et financier). Le traitement de ces chèques était aussi gratuit pour le client jusqu'au 1er janvier 2002 (circulation de l'euro), date à laquelle les banques ont mis en place une Comission d'échange image chèque (CEIC) de 4,3 centimes d'euro (indirectement facturée aux clients dans les tarifs des services bancaires). La situation devrait changer, cette commission ayant été jugée anticoncurrentielle il y a 1 an (article).

              • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

                Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                C'est pas le critère numéro un "les virements gratuits dans la zone euro"

                Une directive européenne impose que les virements entre banque de la zone euro (ou peut-être toute l'UE, je ne sais plus) soit facturé au même prix que les virement interbancaires nationaux.

                « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

        • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

          Posté par . Évalué à  1 .

          Il faudrait donner une preuve que le compte appartient bien à l'émetteur dans ce cas. RIB + Pièce d'identité ? Ça me parait abusif comme vérification, surtout que Paypal n'en demande pas autant...

          Ceci dit c'est en effet une possibilité sérieuse. Nous allons étudier ça.

          • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

            Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

            Il faudrait donner une preuve que le compte appartient bien à l'émetteur dans ce cas.

            Non. Pourquoi vouloir faire une telle vérification ? Si quelqu'un achète quelque chose et que c'est sa mère qui paie, quel est le problème ?

            La seule chose importante, c'est de pouvoir déterminer à quelle commande un paiement est associé, et la solution pour cela est généralement de demander au client d'indiquer le numéro de commande dans le motif du virement.

            • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

              Posté par . Évalué à  3 .

              Ça me semble un très bon process. Je valide.

              Y'aura donc PayPal et virement direct.

            • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

              Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

              Pour information, au moins OVH (uniquement pour les clients belges ?) et le Chaos Computer Club procèdent comme ça et ça marche bien.

              pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question. | Free Softwares Users Group Arlon, Belgique : http://fsugar.be/

              • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                C'est très répandu à l'étranger, et notamment en Belgique ou les chèques sont inexistants, tout se faisant par virement. Quand on reçoit une facture il suffit de virer le montant indiqué sur le compte indiqué en mettant bien le numéro de facture et hop. Très pratique, plus de paperasse, c'est presque immédiat, c'est bien plus sécurisé, et ça coûte moins cher.

                « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

                • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                  c'est presque immédiat

                  24 à 48 heures, tu as une drôle de définition de "immédiat" : chéri(e), j'arrive immédiatement... euh... Dans 48 heures ça veut dire, ne m'attends pas pour aller te coucher.

                  Oui, le virement ça a dés avantages (le prix, la sécurité...), mais non, ce n'est pas immédiat (c'est pour cette raison que les vendeurs préfèrent payer cher pour un paiement par CB, car le virement empêche l'achat compulsif car immédiat pour de vraie et "fluide" car pas besoin d'aller taper l'adresse du site de la banque pour faire le virement, et le "je paye et je joue immédiatement"), c'est même son très gros défaut (ce qui est techniquement dommage, je ne vois pas de contrainte technique empêchant les banques de faire un "push" du virement dans la banque voisine en quelques secondes)

                  • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                    Il existe quelques sites qui proposent de payer directement la commande via un passage vers le site de pc banking de la banque, (et on accès au pc banking via une carte de banque normale)

                    Un exemple sur le site de la SNCB avec les banques sur le coté

                    • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                      Tiens tiens... Je me suis toujours demandé pourquoi il n'y a pas une seule banque dans un seul pays qui aurait eu l'idée de passer outre les deux "gros" (Mastercard et Visa) pour le paiement "immédiat", et voila une démo, si j'ai bien compris...

                      Donc : au moment de payer, on est redirigé vers le site de sa banque, et le paiement et validé immédiatement? As-tu une idée du prix pour le commerçant? Pourquoi est-ce que ce n'est pas déployé plus?

                      • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                        Oui on est redirigé directement vers la page d'identification du pc banking, et quand c'est fait y a un formulaire de virement pré-rempli qu'il n'y a plus qu'à valider (j'ai pas de capture d'écran sous la main)

                        Puis après validation on reviens vers le site de vente qui considère le paiement comme réalisé

                        Je ne connais pas bcq de sites qui utilisent ce truc (j’achète rarement sur internet, mais on paye 7€ de frais si on achète un billet TGV en gare...) mais par exemple Belgacom (opérateur télécom historique) en parle

                        C'est Ogone qui est derrière je pense

                        Si c'est pas bcq déployé je pense que c'est en partie parce que les site de pc banking doivent faire des adaptations (Fortis n'acceptais pas au début) et que ça doit être plus le bordel en France (quand je vois que l'authentification d'un banque marche différemment selon les régions...) et peut être aussi vu l'omniprésence des cartes de crédit dans les portefeuilles

      • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        De manière propre si tu as le contrôle de tes DNS

        Oui, je pense, je suis chez gandi. Mais je suis un peu comme une poule qui a trouvé un couteau.

        Bon, ça devrait le faire et du coup je suis (très) intéressé.

    • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

      Posté par . Évalué à  -10 .

      Tu as raison de boycotter, grâce à ton action spectaculaire et courageuse, tu vas faire reculer la pauvreté et la guerre dans le monde ?

    • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Pareil l'offre me plaît bien car ça serais l'occasion de quitter ovh, mon offre actuelle est trop limité en espace disque (900mo) et y a pas d'offre équivalente qui me convienne

      Moi c'est juste pour 3 ptits sites, un blog et un agrégateur. Alors déjà s'ils fournissent l'agrégateur je suis content

      Par contre le site semble s’être fait linuxfrisé non? car soshial.fr ne répond pas

      • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

        Posté par . Évalué à  1 .

        C'est une étude de marché, on se contente de compter le nombre d'intéressés pour voir à quel point c'est viable.

        Donc soshial.fr n'existe pas encore en tant que site (bien que le domaine soit réservé). Mais très prochainement... :-)

    • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

      Posté par . Évalué à  -8 .

      Boycotter est une fausse bonne idée. À ce compte-là, c'est l'intégralité des banques qu'il faudrait boycotter (comme le disait Éric Cantona, retirons tous notre argent des banques !). L'incidence de ce boycott sur eux est nulle et ça te prive d'un outil, sommes toutes, assez pratique ; j'en veux d'exemple que le choix retenu ici le plus pratique pour son site.

      Que le virement bancaire soit gratuits pour certains, tant qu'il ne l'est pas pour tout le monde, ça reste PayPal le plus pratique (malheureusement ?).

      • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Sauf que Paypal n'est jamais gratuit, contrairement aux virements qui le sont parfois en France (En Belgique si c'est pas internet je pense que c'est gratuit dans toutes les banques)

      • [^] # Re: fausse bonne idée

        Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

        Bon, ça fait le deuxième qui m'explique comment je dois vivre et penser, alors soyons clair : je n'ai pas fait état de mon boycott de paypal pour vous inciter à en faire autant (dans ce cas là j'aurai argumenté) mais pour expliquer pourquoi je préfère un autre moyen de paiement.

        Maintenant chacun vit selon ses principes et sa morale. Pour ma part j'essaie tant bien que mal de mettre en accord mes actes et mes valeurs. Et c'est pas facile tous les jours.

      • [^] # Re: sous-domaines seulement ?

        Posté par . Évalué à  4 .

        Boycotter est une fausse bonne idée.

        Alors à ce compte là, plus personne ne s'héberge car gmail et skyblog c'est plus pratique?

        OK, j'exagère un peu, mais chacun a le droit de pousser à la non utilisation de services qu'il juge plus "éthiques" (ou moins pire).
        Si beaucoup de gens utilisent le virement interbancaire et se créent un compte dans la banque qui propose les virements gratuits en UE, pas cher à l'international et de manière illimitée, alors les banques auront intérêt à se concurrencer là dessus, et Paypal pourrait devenir moins intéressant/indispensable.

        En tout cas, ce n'est pas en raisonnant comme ça que ça pourrait changer.

  • # Quelles possibilités ?

    Posté par . Évalué à  4 . Dernière modification : le 06/11/11 à 22:03

    Je serais potentiellement intéressé, pour la mise en ligne de mes outils web personnels et en tant qu'hébergement de test.

    Quelques petites questions cependant :

    • L'hébergement multi-sites est-il accepté ? (plusieurs sites séparés, avec un domaine chacun)
    • La mise en œuvre d'une instance seeks est-elle envisageable ? (je parle de l'agrégateur de résultats de recherches décentralisé)
    • Et globalement, même question pour toute application web trop "évoluée" pour une offre mutualisée classique ! (ou plutôt nécessitant trop de dépendances)

    Je pourrais reformuler ma demande en cette simple question :

    • Peut-on espérer la flexibilité d'un serveur dédié, tout en respectant la philosophie de partage de ressources d'un hébergement mutualisé ?

    J'en demande beaucoup, mais j'ai besoin de mieux cibler votre offre avant de me déclarer intéressé ;)

    • [^] # Re: Quelles possibilités ?

      Posté par . Évalué à  2 .

      On va la faire courte: c'est exactement le but de l'offre.

      Et la version détaillée:

      1. Quand je précise "nombre de sites illimité", c'est que tu peux en faire autant que tu veux.
      2. tous les ports > 1024 sont ouverts. Donc oui. Dans le cas d'instances telles que Seeks, on la mettra sûrement nous même en place pour que tous les membres y aient accès.
      3. Tu peux faire ce que tu veux. C'est comme un serveur dédié, mais au prix d'un mutualisé. Tu peux même faire un site via le panel et le rediriger vers un autre port où tu as mis un serveur JONAS aux testostérones (tant que ça respecte l'utilisation des ressources, c'est bon).
      • [^] # Re: Quelles possibilités ?

        Posté par . Évalué à  1 .

        Dans ce cas je confirme, ce type d'offre pour un billet bleu annuel, ça m'intéresse fortement.

      • [^] # Re: Quelles possibilités ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Tu peux faire ce que tu veux. C'est comme un serveur dédié, mais au prix d'un mutualisé.

        Je ne comprends pas. C'est du dédié ou du mutualisé ?

        Dédié : tu es root, seul aux commandes. Mutualisé : tu peux utiliser les services prévus : Web, courrier électronique, messagerie instantanée ou autres, et seulement ceux-là. Alors ?

        • [^] # Re: Quelles possibilités ?

          Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

          Ah, en fait je crois que j'ai compris, ça doit être du serveur partagé. Chacun a accès aux services communs tels que le courrier électronique, la messagerie instantanée ou l'hébergement Web, ainsi qu'un accès SSH simple utilisateur. Et pour lancer personnellement des outils non prévus, on se les compile et on se les installe en tant qu'utilisateur.

          En somme, c'est une proposition de commande groupée d'un serveur dédié. Ça n'a vraiment rien de nouveau, en revanche le faire hors d'un groupe d'amis ou de camarades de promo d'une école, ça a l'air nouveau.

          • [^] # Re: Quelles possibilités ?

            Posté par . Évalué à  2 .

            C'est ça. Sauf que les services proposés n'ont rien de commun.

            C'est à chacun de gérer ses mails, ses sites, ses configurations. Tout se fait par le panel de configuration (un ISPConfig). Les fichiers ne sont pas mélangés et doivent respecter les quotas disques.

            Je pense pouvoir dire qu'au delà de 30 utilisateurs, c'est plus qu'une commande groupée de serveur dédié. ;-)

            • [^] # Re: Quelles possibilités ?

              Posté par . Évalué à  1 .

              Ça me rappelle :

              Sans limites : Une liberté quasiment totale pour l'utilisateur (dans des limites lointaines, mais raisonnables, de sécurité et de partage de ressource)

              Je trouve ça assez vague, et c'est je pense un inconvénient.

              Il ne faudrait pas que l'utilisateur moyen attendent ses deux miniatures d'images pendant 20 minutes car un autre passe son temps à convertir des vidéos je l'admet mais il faut aussi savoir combien on a de ressource (sinon on met un script qui redimensionne des images et aux heures de pointe on attend un temps fou).

              (d'ailleurs pour la bande passante il faudrait aussi voir, si un fait du streaming de vidéo HD Full Toussa, il faut quand même que l'autre utilisateur puisse charger la page avec son blog et deux images)

              207829⁶+118453⁶=193896⁶+38790⁶+14308⁶+99043⁶+175539⁶

              • [^] # Re: Quelles possibilités ?

                Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

                Il ne faudrait pas que l'utilisateur moyen attendent ses deux miniatures d'images pendant 20 minutes car un autre passe son temps à convertir des vidéos je l'admet mais il faut aussi savoir combien on a de ressource (sinon on met un script qui redimensionne des images et aux heures de pointe on attend un temps fou).

                Bah... Ca va faire comme d'habitude : au début, il y aura que des gentils qui n'abuseront pas, ensuite ce sera un peu connu et les moins gentils viendront s'amuser (comme c'est pas du gratos, ça sera pas pour faire un while (1) fork mais prendre les ressources CPU, disque et réseau qu'ils peuvent prendre et comme ils auront payé un abo sans donner de limites, ils ne pourront pas si facilement fermer le compte car en face on les menacera de ), et les gentils admins bénévoles se battront quelques temps contre, puis en auront marre et fermeront l'accès au public pour laisser que des potes connus et vérifiables venir.

                En tous cas, c'est le scénario classique que je vois depuis plus de 10 ans (ça ne me rajeunit pas ces petites jeunes qui rejouent l'histoire informatique) ;-)

                • [^] # Re: Quelles possibilités ?

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  Ou alors on utilise des techniques modernes, éprouvées, et efficaces comme le fichier limits.conf, des moulinettes de surveillance et les cgroups.

                  La seule raison pour laquelle je en puis actuellement donner de chiffres, c'est que ça dépend du serveur... qui dépend de la demande !

                  Sur l'autre serveur, celui réservé à nos petits étudiants qui sera vraisemblablement plus petit, un processus peut utiliser 2,5GB en pointe et 320Mo pour un processus à long terme (un serveur typiquement).

                  Coté débit, c'est assez chiant je ne vous le cache pas. C'est plus facile de tout casser que de faire un truc qui boite (et je ne vous parle pas d'un truc qui marche bien). Pour l'instant on a pas eu à réguler le débit, il faut dire qu'un stream full HD c'est pas grand chose. Même deux, même trois. Il y a une sacré marge. Pour le reste, il y a la moulinette. Ça calme et on se retrouve bons voisins. Moins on touche au firewall, mieux on se porte.

                  De toute façon la méthode universelle, c'est un monitoring efficace, et une communication régulière et ne pas hésiter à poser des limites.

                  • [^] # Re: Quelles possibilités ?

                    Posté par . Évalué à  2 .

                    Tu as aussi chez ovh, les vps ou leur mini-cloud, qui permet de gérer des machines virtuelles. C'est peut-être plus facile à gérer que d'avoir une seul grosse machine. C'est aussi plus fiable.

                    "La liberté de tout dire n'a d'ennemis que ceux qui veulent se réserver le droit de tout faire". "La question n'est pas de savoir si vous avez quelque chose à cacher. La question est de savoir si c'est nous qui contrôlons le gouvernement ou l'inverse

                    • [^] # Re: Quelles possibilités ?

                      Posté par . Évalué à  2 .

                      Plus fiable pas sur.
                      En tout cas ça n'est pas le même prix ça c'est certain. Parler de fiabilité, OK. Mais si c'est pour sortir une énième offre exactement au même prix que les 42.000 concurrents, l'intérêt est limité. :-)
                      (et laisse moi t'assurer qu'il faut beaucoup d'utilisateurs pour que les VPS deviennent intéressant financièrement, ce qui dégrade d'autant la fiabilité)

          • [^] # Re: Quelles possibilités ?

            Posté par . Évalué à  10 .

            C'est pas méga tendu du slip, niveau sécurité, ça?

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

  • # Backup / PRA

    Posté par . Évalué à  0 .

    En cas de crash de votre dédié, que ce passe-t-il ?

    Prévoyez vous une architecture HA avec du drbd/pacemaker/clvm ou autre ?

    • [^] # Re: Backup / PRA

      Posté par . Évalué à  0 .

      Et bien... Si c'est une demande forte du public, nous allons étudier la possibilité d'une option HA, mais ça ne sera pas donné.

      De manière générale, je pense que cette demande est fondamentalement incompatible avec le principe de notre offre, maintenant si y'a des intéressés... tout est possible !

      En attendant en cas de crash on fait comme tout le monde: on reboot, on regarde les logs, et on engueule le responsable (si y'en a un). Si y'en a pas, ça peut arriver aussi, et bien tant pis, nous n'hébergeons rien de critique.
      Aurais tu oublié que toute utilisation commerciale de notre offre est interdite ? ;-)

      • [^] # Re: Backup / PRA

        Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

        Aurais tu oublié que toute utilisation commerciale de notre offre est interdite ? ;-)

        C'est-à-dire qu'à force d'écrire que vous êtes libristes, on a failli y croire.

        • [^] # Re: Backup / PRA

          Posté par . Évalué à  3 .

          Oh le joli troll ! :-)

          Nous sommes libristes en effet. Aurais-tu oublié que le libre s'évertue entre autres à favoriser une concurrence équitable et plus juste ?

          Nous sommes conscient d'avoir ici une offre qui ne peut souffrir aucune concurrence, si ce n'est celle d'autres associations elles aussi animées par des bénévoles, sans charges, sans frais.
          Les entreprises aussi ont droit à leur business et sont plus à même de fournir des belles garanties que nous même. Ce n'est pas le même secteur, ce n'est pas la même clientèle.

          Interdire les usages commerciaux, c'est une affirmation claire que nous souhaitons rester dans un cadre associatif, à échelle humaine, sans intérêts économiques. C'est montrée d'entrée de jeu que, non, pour 20€ vous n'avez pas à mettre d'applications critiques ni à placer des enjeux forts sur notre offre.
          Nous ne sommes pas là pour ça. Nous faisons du Soshial, pas du business.

          • [^] # Re: Backup / PRA

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            Bon, je m'étais censuré et ne pas faire la remarque pour le journal, mais puisque tu insistes dans l’incompréhension du libre...

            Nous sommes libristes en effet.

            Pas par cette offre en tous cas. Vous êtes ici utilisateurs du libre (comme beaucoup d'entreprises)

            Nous ne sommes pas là pour ça. Nous faisons du Soshial, pas du business.

            Pas de soucis. Juste que c'est pas très libriste comme philosophie, c'est tout (le libre étant la liberté pour tous les usages).
            C'est compréhensible (bénévoles tout ça), mais ça fait juste sourire de faire la pub "hébergement libriste", ça reste un hébergement pas cher avec engagement faible et sélection des membres, bref du social pas libre (même chose que les licence Creative Commons en -NC, non libres)

            Ce n'est pas un troll, c'est une réalité : c'est social, c'est abordable, c'est pas dans la philosophie libre mais c'est pas grave ce n'est pas le but. Ca ne veut pas dire que ce soit négatif, c'est un choix. Un choix qu’il faut assumer toutefois (genre ne pas mettre "libriste" dans l'annonce, à la limite "à base de logiciels libres", parce que bon ça ressemble furieusement à l'illimité limité, ce librisme pas libriste)

            Exemple de librisme : http://gcc.gnu.org/wiki/CompileFarm . Fait aussi par dés bénévoles, mais... Usage commercial accepté! Ca, c'est une vraie offre (bénévole aussi) libriste et abordable.

            • [^] # Re: Backup / PRA

              Posté par . Évalué à  -3 .

              Libriste ne veut pas dire bosser pour des prunes. En l’occurence le qualificatif n’est pas volé.

              Hébergement libriste => Hébergement qui repose sur des solutions libres => Tu peux proposer un hébergement équivalent ouvert au monde pro.

              Par analogie, un développeur libriste est en droit de refuser une requête d’amélioration de son logiciel d’une entreprise. Le logiciel n’en est pas moins libre. Ici c’est pareil, au final tu aimerais avoir des admins qui bossent pour toi sans condition (c’est du bénévolat). Ils sont en droit de te le refuser. Par contre tu vois comment marche leur offre, tu peux l’arranger à ta sauce et proposer la tienne : ils sont libristes.

            • [^] # Re: Backup / PRA

              Posté par . Évalué à  -1 .

              http://gcc.gnu.org/wiki/CompileFarm

              ssh access to free software developers

              Rigolo, ton service libre aussi a une limitation arbitraire à une certaine catégorie d’utilisateurs. « Deux poids deux mesures ? » (Zenitram©)

              • [^] # Re: Backup / PRA

                Posté par (page perso) . Évalué à  -2 .

                Un truc que tu n'as pas dû suivre : ils sont libristes (eux), et limitent au libre (le vrai libre, les 4 libertés, pas le pseudo libre suivant la définition que tu veux lui donner pour te sentir libriste alors que tu ne l'es pas). Normal.

                Toi tu limites à une chose qu'il est interdit d'interdire pour être libre. Tu dis être libriste, mais tu n'adhères pas aux valeurs du libre (dont les mots pour tous les usages), eux si : eux veulent aider les libristes, pas les "gens qui ne font pas de commercial" (qui n'a rien à voir avec le libre donc). Tu limiterais à des sites libres, ça serait libriste. Limiter à une chose qui n'a rien à voir avec le libre, ben... ça n'a rien à voir avec le "librisme".

                Pour être libriste, il ne faut jamais limiter en fonction de l'usage de l'autre (tu offres un service que tu taggues "libriste"? Ben tu dois l'offrir même si c'est pour construire une bombe nucléaire. Comme Linux et tous les autres trucs libres. D'ailleurs, vous refusez le libre commercial, mais ça ne vous gène pas d’autoriser un site sur la construction d'une bombe nucléaire proprio? Votre limitation est complètement arbitraire vis à vis du libre), mais en fonction de contraintes techniques (capacité, coût...) ou philosophique libre (libre/pas libre : "je n'accepte que des choses que je peux modifier et redistribuer").
                Limiter en fonction de l'usage, c'est l'opposé du l'esprit du libre, n'en déplaise aux anti-capitalistes dans l'âme qui voudraient que le libre soit leur fer de lance (raté).

                Encore une fois, tu ne veux pas bosser gratos pour des entités commerciales, tu veux faire du "social", c'est tout à fait compréhensible et à ton honneur. Mais que tu dis alors que tu es libristes est... Ca fait sourire. Le librisme non libre, c'est la nouvelle mode. Soit un minimum honnête avec toi-même, cette offre de service, même avec admin "grotos", n'est pas libriste pour un sous (elle ne fait qu'utiliser des outils libre, et utiliser ne rend pas quelqu'un libriste du tout, pour faire une offre non libre)

                Mais bon, c'est classique, il suffit de lire un journal d'il y a quelques jours pour voir que tu n'es pas seul à confondre libre et non commercial "ces méchants qui viendraient voler mon travail".

                Fait une offre d'hébergement qui respecte les 4 libertés (la Compile Farm les respectent...), et tu pourras dire que ton offre est libriste. La, ça n'a rien à voir avec le libre, c'est "juste" un offre de partage de dédié (encore une fois, c'est pas négatif, c'est juste pas du tout libriste comme offre)

                • [^] # Re: Backup / PRA

                  Posté par . Évalué à  1 .

                  Si les gens de chez GNU interdisent à des non-libristes d’utiliser leur service => le service n’est pas libriste (dans le sens où tu l’entends, car ils font une sélection des utilisateurs — ce que le logiciel libre ne fait jamais). Contrairement au logiciel libre qui peut être utilisé par une entreprise qui fait et vend du proprio.

                  la définition que tu veux lui donner

                  Dans mes commentaires je me base sur la définition du libre donnée par les 4 libertés qui font consensus, il me semble. Pas toi. Toi tu ajoutes en plus la condition que le « libriste » devrait fournir en plus un service et un support sur les logiciels utilisés. Ou tu pars dans de grande diatribes qui n’ont d’argumentation que leur capacité à mettre en évidence l’efficacité de sophismes et d’attaques sans jamais chercher le fond du problème : poser une définition du libre (qui ne soit pas de ton appréciation) et des critères d’appartenance au libre (non fluctuant au gré des commentaires, car j’ai appliqué TA définition sur ton propre exemple, et paf tu rajoutes alors un critère qui t’arranges — critère que tu ne retrouveras nulle part dans aucune licence dite libre), et s’y appuyer pour déterminer si le service est libre.

                  Reprenons :

                  ça reste un hébergement pas cher avec engagement faible et sélection des membres

                  Et là, paf le chien :

                  Exemple de librisme : http://gcc.gnu.org/wiki/CompileFarm

                  Exemple qui opère une sélection sur les membres ! Je le fais remarquer, alors, ça t’oblige à changer tes critères :

                  eux veulent aider les libristes

                  Donc la sélection des utilisateurs est finalement possible, il suffit de vouloir aider les libristes. Ah ? C’est nouveau ça, et sur quoi t’appuies-tu pour dire ça ? Les « valeurs du libres » tout droit sortie de ton chapeau. En fait y’a rien, zéro, nada : je te mets au défi de me trouver une licence de logiciel reconnue libre qui impose à ses utilisateurs d’en faire un usage exclusivement libriste, à commencer par GCC qui le noyau du service de ferme de compilation, qui peut très bien compiler pour du logiciel propriétaire.

                  Alors non, je n’adhère pas à tes valeurs, que jamais tu démontres être celles du libre, j’applique les 4 libertés qui définissent le logiciel libre.

                  Reprenons : les 4 libertés sont garanties par la licence libres des logiciels utilisés dans le service. Donc le service est libre. « Libre » ne veut pas dire qu’ils doivent fournir un support ou que le service doit être ouvert à tous. Et je me répète, parce que manifestement tu es un peu borné : tout comme un développeur libre n’est pas tenu de répondre aux exigences, demandes de support, et correction de ses utilisateurs, ceux qui offrent un service libre ne sont pas tenu de le faire. Il sont uniquement tenus de fournir le nécessaire pour pouvoir monter et utiliser son propre service. Encore une fois ceci est garantie tant qu’ils utilisent du logiciel libre (à la nuance près de rendre publique les modifications bien sûr).

                  PS : je suis totalement étranger à l’offre proposée dans le journal, je n’en suis pas contributeur ni utilisateur. Tu sembles avoir fait un raccourci un peu rapide.

                  • [^] # Re: Backup / PRA

                    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                    Reprenons :

                    OK, j'aurai dû préciser : une sélection de membres correspondant à l'objectif affiché.

                    la FSF est libriste (étonnant?), et sélectionne des projets libres.
                    SOSHIAL dit être libriste, et sélectionne en fonction du commercial/non commercial, à l'opposé du libre.

                    Et toi, ça ne te choque pas? Tu as une drôle de conception du libre... Ici, on a rien qui change par rapport aux milliers d'offres d'hébergement sur le net vis à vis du libre : ils utilisent du libre, ils font un prix et du bénévolat si tu fais pas de commercial (critère complètement éliminatoire pour le libre : les milliers d'autres hébergeurs sont bien plus libristes qu'eux), et voila. Je ne vois rien de libriste dans cette offre (ou alors toutes les offres d'hébergement sont libristes?)

                    SOSHIAL dit vouloir faire du social, et limiter au non commercial est une limite qui correspond à l'objectif affiché. Mais dire qu'on fait une offre libriste et vouloir interdire au commercial, c'est juste ne pas comprendre le libre. Après, on peut être libriste et faire aussi cette offre parce qu'on sait qu'une offre libriste est pas gérable, mais dans ce as on évite de dire que l'offre est libriste.

                    Quitte à me répéter : c'est une offre libriste non libriste, exactement comme l'illimité limité (c'est à dire avec des astérisques qui casse le mot initial au point qu'il ne veut plus rien dire ce mot initial)

                    • [^] # Re: Backup / PRA

                      Posté par . Évalué à  1 .

                      Dans le logiciel, aucune licence libre ne fait de sélection sur l’utilisateur, jamais, même pas en rêve, quelle qu’elle soit, y compris sur l’objectif affiché de l’utilisateur. Tu considèrerais, à raison, qu’une licence de GCC qui dirait : « compilateur, uniquement pour des logiciels libres » comme non libre. Pourtant c’est ce que la ferme de compilation fait.
                      (je trouve assez rigolo là aussi de t’entendre me l’expliquer de long en large mais refuser de l’appliquer sur la ferme de compilation).

                      Si la ferme de compilation fait une sélection tout en gardant le qualificatif de libre, c’est juste que je considère ce critère impertinent pour la qualification qui nous intéresse. Alors évidemment toi (pas moi, toi) ça te choque parce que tu voudrais absolument pouvoir qualifier ce que fait la FSF de libre (le contraire te serait revenu à la figure) et pas le service proposé dans le journal. Mais moi ça ne me choque pas parce que je rejette l’idée de considérer la sélection d’utilisateurs dans le cadre d’un service fourni comme étant pertinent pour qualifier une association/entreprise de libriste.

                      Mon second point : dans le logiciel libre aucun développeur n’est tenu de bosser pour un utilisateur. Pourquoi ce serait différent dans le service d’hébergement ? Ils appliquent une sélection sur les gens pour qui ils veulent bien mettre à disposition leurs ressources en temps. Après, s’ils se disent libriste et que leurs actes sont en accord avec leur paroles (vu qu’ils utilisent du logiciel libre, ce sera une garantie) rien ne t’empêchera de monter et utiliser un service équivalent au leur, et c’est là qu’il faut chercher tout ce que peut avoir de libre leur offre. C’est le critère qui m’intéresse et qui est à l’origine du mouvement libre : pouvoir récupérer leur solution, l’adapter à mes besoins et distribuer ma solution sans qu’ils n’aient rien à redire.

                      • [^] # Re: Backup / PRA

                        Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

                        Alors, je vais essayer de reprendre : ici, une personne fait une offre se disant libriste. Bon, ben je regarde l'offre, ce qui est dit libriste. Ben... Rien. Le contraire même, la philosophie du libre est à la poubelle.

                        Je pourrai reprendre le concept, les confs etc... Mais c'est la conf qui est libre, pas l'hébergement. Les logiciels utilisés et la conf sont libres, mais l'hébergement n'est pas libriste, car il n'adhère pas un seul instant aux valeurs du libre.

                        La FSF a une philosophie de libre (l'offre répond au 4 libertés "adaptée" à ce qu'on dit libriste), l'offre d'hébergement n'a pas une philosophie de libre (elle ne répond pas aux 4 libertés "adaptée" à ce qu'on dit libriste).

                        Ca revient exactement au même que les gens qui disent "je code en libre à condition que personne ne se fasse de thune sur mon dos". Le travail fourni en plus (l'admin) n'est pas libre, je vois pas comment on peut qualifier cette offre de libriste. Mais bon, comme dit, chacun essaye de se faire bien voir de lui-même plutôt que de dire "l'offre n'est pas libriste, mais ce n'est pas le but". Pourquoi ce besoin de "reconnaissance"? C'est une chose que je ne comprendrai sans doute jamais.

                      • [^] # Re: Backup / PRA

                        Posté par . Évalué à  4 .

                        Juste histoire de vous fournir un punching-ball: je ne suis d'accord avec aucun de vous deux.

                        Zenitram, ta critique est fondée sur le mot "libriste", qui n'a pas de définition claire. -- aparté:doit-on être barbu pour être libriste ? -- Pour toi, c'est "appliquer la philosophie du libre", ici au service fourni. Qu'est-ce qu'un service libre ? Personne ne l'a jamais défini. Par ailleurs, BB, pour toi "libriste" signifie "utiliser des solutions libres, en les gardant libres et en les mettant en avant". Ok, pourquoi pas. Mais ce n'est pas la définition de Zenitram, donc vous n'y arriverez jamais...

                        On ne peut pas compiler un logiciel non libre sur CompileFarm, alors qu'on peut utiliser des logiciels non libres sur Soshial. On peut faire un usage commercial du logiciel compilé avec CompileFarm, on ne peut pas faire un usage commercial de Soshial. Or le libre n'interdit pas la commercialisation, et n'interdit pas d'être utilisé dans un cadre non libre (par exemple, Apache sur un serveur chez MS).

                        Selon le mix de définition de "libriste" qu'on prend chez vous, soit l'un est libre, soit l'autre, soit aucun.

                        Je fais donc une proposition: ne pas utiliser "libriste". Préférer plutôt "Promoteur de logiciel libre", ou un truc du genre, dont on connaît le sens.

                        • [^] # Re: Backup / PRA

                          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                          Je fais donc une proposition: ne pas utiliser "libriste". Préférer plutôt "Promoteur de logiciel libre", ou un truc du genre, dont on connaît le sens.

                          Ca me semble être une définition qui convient parfaitement.

                          • [^] # Re: Backup / PRA

                            Posté par . Évalué à  4 .

                            Pff c'est à ça que ça ressemble un troll du mardi !? J'étais déjà allé chercher les pop-corn et voilà qu'un olibrius arrive à vous mettre d'accord ...

                        • [^] # Re: Backup / PRA

                          Posté par . Évalué à  1 .

                          je ne suis d'accord avec aucun de vous deux.

                          C’est embêtant parce que je suis assez d’accord avec toi. Dans le sens où il est difficile d’appliquer le « libre » à autre chose du code libre. C’est bien pour cela que je me mets en porte-à-faux de Zenitram, entre autres, qui font croire qu’ils détiennent la vérité sur ce qui est libre ou pas.

                          Il y a deux catégories de troll à ce niveau là :
                          — ceux qui appliquent textuellement les 4 libertés sans prendre en compte la différence avec le logiciel ;
                          — ceux qui interprète et adaptent à l’extrême (dont je fais partie;).

                          Je fais donc une proposition: ne pas utiliser "libriste". Préférer plutôt "Promoteur de logiciel libre", ou un truc du genre, dont on connaît le sens.

                          Là je ne suis pas d’accord. On va pas arrêter d’utiliser un mot sous prétexte que sa définition est remise en cause. Il suffit de définir clairement ce qu’est libriste. Et ce n’est que récemment que le libre s’est étendu à autre chose que du code, pendant longtemps le qualificatif libriste (à commencer par les acteurs historiques : Redhat, la FSF & co) était parfaitement compris comme : à base de logiciels libres et s’en servant sans en travestir l’idée derrière (ie. modifications remises au public même quand ça n’est pas strictement nécessaire, cf. gitorious vs. github). Je continuerai à utiliser ce mot pour des initiatives telles que présentées dans ce journal, n’en déplaise aux bornés qui veulent absolument imposer leur définition, parce que je suis à peu près certains que beaucoup le comprend comme je le comprend, et que le message passe parfaitement.

                          De plus, j’irais même jusqu’à faire la distinction entre service libre (aka « libre service ») et service libriste. Remarque qu’il y a déjà eu un glissement de vocabulaire…

                          Selon le mix de définition de "libriste" qu'on prend chez vous, soit l'un est libre, soit l'autre, soit aucun.

                          Soit les deux, et c’est mon point de vue (dire que la ferme de compilation n’est pas libre n’était pour moi qu’un raisonnement par l’absurde en appliquant le critère de Zenitram).

                          Selon le mix de définition de "libriste" qu'on prend chez vous, soit l'un est libre, soit l'autre, soit aucun.

                          Perso. je m’en tape de la définition, c’est un problème compliqué. Mais j’en ai marre de voir depuis quelques temps toute initiative qui se dit « librelibriste » sur Linuxfr se faire systématiquement détruire, par les mêmes personnes. Personnes qui imposent leur définition de manière bornée, sans recul, et extrêmement aggressives, sans aucune source. Perso. ça me gonfle de voir que plus personne ne vas présenter une initiative proche du libre si c’est pour se faire rembarrer à chaque fois, alors que quand je viens sur Linuxfr c’est aussi pour me tenir au courant de ce genre d’initiatives.

                          • [^] # Re: Backup / PRA

                            Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                            Je suis assez d'accord avec toi globalement et avec les auteurs de ce fil de discussion (en outre, utiliser la contraposée de ce que dit Zenitram permet de temps en temps de le prendre à contre-pied et de l'obliger à préciser ce sur quoi il réagit :D).

                            En revanche, il y a quelques points où il faudrait pouvoir aller plus loin tout de même :-) (oui, je suis pro-libre, et c'est un sujet qui m'intéresse aussi). Je ne vais donc pas chercher à pinailler mais plutôt ajouter des précisions sur ce qui peut fonctionner ;-)

                            Dans le sens où il est difficile d’appliquer le « libre » à autre chose du code libre

                            • le libre s'applique bien à ce qui est numérique (globalement)
                            • le code d'un programme bien sûr (qu'il soit interprété ou compilé)
                            • les images pour lesquelles un « source » est identifiable :
                              • une image PNG issu de blender (le source étant le .blend)
                              • un dessin vectoriel (qu'il soit fait en SVG avec inkscape ou sodipodi ou autre...)
                              • sans le « source », bin la CC-by ou la CC-by-sa sont bien utiles en complément des GPL et BSD, un scan de dessin par exemple :-)
                            • de la musique issue d'un tracker_(musique) (toutes les notes sont « disponibles »)
                            • autres exemples ?
                            • par exemple http://faq.tuxfamily.org/CommunicationLibreArt/Fr est dans la continuité de ce qu'a proposé la démarche autour de l'art libre

                            — ceux qui interprètent et adaptent à l’extrême (dont je fais partie;).

                            tu veux dire par rapport au point « sélection d'utilisateurs » opposé au « non commercial » relevé par Zenitram ? Il faut àmha relever ce que l'on souhaite promouvoir par ses moyens et ce que l'on n'empêche pas à d'autres de faire mais avec ses moyens ;-) Ni la ferme de compilation de gcc, ni l'offre proposée ici n'empêchent qui que ce soit de faire la même chose (mais pas chez eux :p). L'admin libre c'est aussi de choisir qui accueillir, pas de se récupérer tout (il y a souvent un critère principal qui ressort même s'il peut faire l'objet de compromis).

                            Perso. je m’en tape de la définition, c’est un problème compliqué.

                            c'est parce que c'est compliqué qu'il vaut mieux essayer de trouver des compromis et de décliner selon ce qui pourrait fonctionner (méthode de l'ingénieur, un gros problème c'est surtout en ensemble de problèmes plus petits, dans les grandes lignes hein, sinon c'est de la recherche fondamentale :D). Ce pourquoi, j'avais contribué à commettre deux-trois trucs pour lesquels j'aimerais des retours :

                            • [^] # Re: Backup / PRA

                              Posté par . Évalué à  2 .

                              Tout les points cité, et notamment l'existence d'une source tendent à montrer que tu parles de l'applicabilité de la GPL.

                              Globalement, le libre s'attache à toutes propriétés intellectuels, avec le droit d'auteur en premier. Mais on sait bien que cela a une influence indirect sur le droit des brevets ( mais aucune sur le droit des marques).

                              Je ne suis pas vraiment d'accord sur le "le libre s'applique bien à ce qui est numérique (globalement)" car je pensais au livre libre.

                              "La liberté de tout dire n'a d'ennemis que ceux qui veulent se réserver le droit de tout faire". "La question n'est pas de savoir si vous avez quelque chose à cacher. La question est de savoir si c'est nous qui contrôlons le gouvernement ou l'inverse

                      • [^] # Re: Backup / PRA

                        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                        Tu considèrerais, à raison, qu’une licence de GCC qui dirait : « compilateur, uniquement pour des logiciels libres » comme non libre. Pourtant c’est ce que la ferme de compilation fait.

                        Après réflexion, ce point est intéressant, et effectivement "pour tous les usages" ne marche pas du coup pour eux non plus.
                        Je regardais plus l'idée derrière, ce qu'on veut promouvoir (ne pas faire de différence non liées au libre), mais ça devient peut-être subjectif.

                        Le compromis de Christophe me semble donc pas mal...

                        • [^] # Re: Backup / PRA

                          Posté par . Évalué à  4 .

                          Sauf que NC est en général une clause non applicable.

                          Est-ce qu'une association a le droit de faire aux dons ? ( non ? )

                          Est-ce que l'association peut vendre qqch ? (genre projet armadeus) (non ?)

                          Est-ce que l'on peut y mettre de la pub pour payer l'hébergement ? (non)

                          Peut-ton faire la promotion d'objet payant en rapport avec l'activité du site web ( ex: blog qui ferait référence à un magasine papier ) ? (non ?)

                          "La liberté de tout dire n'a d'ennemis que ceux qui veulent se réserver le droit de tout faire". "La question n'est pas de savoir si vous avez quelque chose à cacher. La question est de savoir si c'est nous qui contrôlons le gouvernement ou l'inverse

                          • [^] # Re: Backup / PRA

                            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                            Raison de plus pour ne pas mettre ce "NC".

                            Je me suis toujours dit qu'il fallait un jour que je mette de la musique NC sur un bête serveur, donc -NC (sans pub), avec les URL qui changent toutes les heures, et un site web avec pub (incompatible -NC) ailleurs qui pointent sur les bonnes URLs, pour voir comment les "artistes" réagiraient... :-D

                • [^] # Re: Backup / PRA

                  Posté par . Évalué à  -2 .

                  On appréciera l’énergie dépensée dans les attaques ad hominem qui fleurissent dans tes commentaires, consistant plutôt à argumenter sur mon implication dans le libre, ou mieux ma capacité à lire et comprendre ce que tu écris, plutôt que sur la caractérisation d’un service comme libre ou pas.

                  Un truc que tu n'as pas dû suivre

                  Tu dis être libriste, mais tu n'adhères pas aux valeurs du libre

                  D'ailleurs, vous refusez le libre commercial

                  (rigolo d’ailleurs de dire ça alors que le monsieur te dis qu’ils font ça pour préserver les offres commerciales)

                  n'en déplaise aux anti-capitalistes dans l'âme qui voudraient que le libre soit leur fer de lance

                  Soit un minimum honnête avec toi-même

                  Là tu te lâches carrément :

                  Mais bon, c'est classique, il suffit de lire un journal d'il y a quelques jours pour voir que tu n'es pas seul à confondre libre et non commercial "ces méchants qui viendraient voler mon travail".

            • [^] # Re: Backup / PRA

              Posté par . Évalué à  6 .

              Bon, j'ai attendu que le thread se calme pour pouvoir réagir à froid. Quelques mises au point:

              Mon titre était mauvais, je m'en suis rendu compte trop tard, mais en effet le titre est trompeur: ce qui est qualifié de libriste, c'est NOUS les 6 bénévoles passionnés, pas le serveur ! A-t-on déjà vu un serveur chanter les cantiques de Stallman ? Je ne fais pas cette erreur dans le corps de texte, mais c'est trop tard: le titre est déjà passé. Mille excuses.

              D'une certaine façon, c'est une plus grande garantie pour vous encore puisque vous savez dans ce cas que notre est aussi libre que nous pouvons le faire.
              Vous savez aussi que nous sommes rompus à la transparence et à l'ouverture d'esprit caractéristique des projets libres (renforcé par notre statut d'association qui permet une horizontalité).

              Ce journal n'est que le premier sur SOSHIAL et j'espère bien pouvoir partager avec la communauté notre expérience et lancer des débats sur les problématiques que nous allons rencontrer. ;-)

              .

              Je tiens à insister sur le fait que notre offre est aussi libre que nous pouvons le faire. Personnellement je m'en fiche de ce qui est hébergé sur le serveur, ça ne me regarde pas et je n'ai pas à aller voir. Notre statut d'hébergeur nous oblige à être réactif quand aux enfreintes à la Loi, soit. Nous le serons. Mais ce n'est pas notre boulot.

              Le problème se pose en deux points: nous sommes une petite structure bénévole et... nous sommes une petite structure bénévole.

              .

              Le premier point: notre offre ne souffre aucune concurrence.

              Tu semble l'oublier mais ça provoque une certaine distorsion de marché, ce qui n'est ni juste ni équitable. Ce n'est pas libre au sens exclusif GNU (en même temps ce n'est pas du code) mais ça me semble bien être un genre de pensée libriste. Nous ne sommes pas des requins qui souhaitent acquérir un monopole en cassant les prix.
              S'interdire les structure lucratives, c'est se priver des clients qui payent le mieux, et c'est aussi être bien clair par rapport aux autres concurrents et assurer la pérennité de l'association.

              Le second: en tant que bénévoles d'une petite association qui lance son produit pour la première fois, nous pensons que les adhérents ne doivent pas avoir d'intérêt économique à placer chez nous. Pour les professionnels, il y a les offres de professionnels.
              Nous voulons être vu comme une association qui organise des barbecues, disait Sysadmin numéro 2, et il n'a pas tort : nous faisons cela parce que nous aimons ça, pour rendre service, et pour rencontrer des gens.
              Dès lors qu'un intérêt économique entre en jeu, le rapport et biaisé et nous ne pouvons plus converser dans une ambiance cordiale associative.

              .

              Pour conclure, cet état d'esprit n'est pas une fermeture, bien au contraire ! C'est l'analyse réaliste et pragmatique de la situation qui nous a poussé à en décider ainsi. Pour la survie de l'association en tant qu'acteur, mais aussi en tant qu'esprit, il a fallu faire des concessions.

              • [^] # Re: Backup / PRA

                Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                Mon titre était mauvais,

                Avec ça, tu es pardonné :)

                Pour le reste, je me répète sans doute, mais il n'y a aucun mal à limiter aux non commercial, vous êtes libristes et pour une question de moyens et d'idée sur cette offre, vous faites une philosophie de l'offre qui n'a rien à voir avec le libre, et ça se comprend. C'est le titre qui était pas très logique par rapport à l'offre.

                Vous avez décidé de bosser gratos pour des gens qui font du gratos, c'est logique.

              • [^] # Re: Backup / PRA

                Posté par . Évalué à  1 .

                A-t-on déjà vu un serveur chanter les cantiques de Stallman ?

                Je suppose qu'il y a déjà pleins de gens qui ont joué the free software song avec beep donc cet argument est totalement fallacieux.

                pour ceux qui cherchent encore, vous pouvez troller pour savoir si oui ou non la chanson des logiciels libre est un cantique

                207829⁶+118453⁶=193896⁶+38790⁶+14308⁶+99043⁶+175539⁶

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.