Journal Comment ça marche chez microsoft

33
28
fév.
2011

Une entrée de blog d'un développeur chez MS que je trouve fort interessante, où il décrit les pratiques et les outils utilisés pour le dev de windows:

http://foredecker.wordpress.com/2011/02/27/working-at-microsoft-day-to-day-coding/

  • # Allez, un peu de mauvaise foi pour commencer

    Posté par . Évalué à  10 .

    C'est cool, ils n'utilisent pas les version boite de Windows, ils utilisent les derniers builds ! Comme tout un chacun avec moultes distributions libres ! Si seulement ils traitaient leurs utilisateurs comme ils se traitent eux-mêmes...

    • [^] # Re: Allez, un peu de mauvaise foi pour commencer

      Posté par . Évalué à  5 .

      Heu.. déjà que Windows stable vaut ce qu'on sait, j'aimerais pas imaginer une foule de Kevin en train d'utiliser Windows Sid.

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: Allez, un peu de mauvaise foi pour commencer

      Posté par . Évalué à  -2 .

      Qui sait, peut-etre que dans quelque annees on fera comme les distribs Linux : on prendra les utilisateurs pour des testeurs.

      D'ici la, ils seront forces d'utiliser un systeme stable malheureusement...

      • [^] # Re: Allez, un peu de mauvaise foi pour commencer

        Posté par . Évalué à  2 .

        ah c'est pas ce que faisais déjà windows ?
        Je sais pas, il me semblait avoir vu des crashhandlers et autre connerie dans windows.

        • [^] # Re: Allez, un peu de mauvaise foi pour commencer

          Posté par . Évalué à  1 .

          Ben c'est juste qu'avant les utilisateurs étaient des beta-testeurs mais ils ne servaient à rien de faire les remontés de bugs. De toutes façons c'est bien
          connu, les softs sont toujours parfait, c'est juste un problème d'interface chaise-clavier.

        • [^] # Re: Allez, un peu de mauvaise foi pour commencer

          Posté par . Évalué à  3 .

          Trouver les crashs dans un produit fini n'est pas vraiment la meme chose que filer aux utilisateurs un produit dont on sait pertinemment qu'il est non-fini...

          Maintenant definir fini/non-fini est quelque chose de sacrement complexe : 0 bugs (c'est quoi un bug ? Une feature manquante est un bug ? Un truc qui marche mais pas top est un bug ? On fait pas de tests donc on a zero bug ? etc...) n'est pas vraiment un benchmark realiste.

      • [^] # Re: Allez, un peu de mauvaise foi pour commencer

        Posté par . Évalué à  7 .

        D'ici la, ils seront forces d'utiliser un systeme stable malheureusement...

        Tu crois vraiment qu'ils utiliseront Debian en attendant ?

      • [^] # Re: Allez, un peu de mauvaise foi pour commencer

        Posté par . Évalué à  2 .

        Encore ta mauvaise foi légendaire ...

        Il y a effectivement des distributions qui sont faites pour tester, mais c'est annoncé comme tel dès le début ( je pense entre autres à Fedora pour Redhat par exemple). Et ces distributions sont aussi stable qu'un windows vendu comme produit fini (j'ai utilisé une Fedora pendant 1 an sans problème majeur. J'ai pris une seule précaution : ne pas mettre à jour immédiatement mais attendre 1 jour ou 2 en consultant les forums pour voir s'il n'y avait pas de problème).

        Autre point, si je prends l'exemple d'Ubuntu : depuis que je l'ai installé sur la machione de ma femme, la seule chose que j'ai à faire d'un point de vue administration c'est de cliquer sur "installer les mises à jour" et rien d'autre. Fini les imprimantes réseau qui disparaissent sans raison et qui nécessitent de lancer une restauration pour pouvoir la retrouver. Ah, si, lorsqu'il y a une miser à jour de Wine, il me faut parfois réinstaller les logiciels utilisant Wine, mais c'est assez rare, et ça ne me gène pas, car Wine est déjà un "bricolage" pour utiliser certaines applis Windows sous Linux.

        • [^] # Re: Allez, un peu de mauvaise foi pour commencer

          Posté par . Évalué à  1 .

          Ma mauvaise foi legendaire ?

          Tu me les montres les batteries de tests d'Ubuntu qui couvrent tous les softs de la distrib ?

          Nous, il n'y a pas un produit qui sort sans etre teste serieusement.

          Et vient pas me dire qu'Ubuntu a pas besoin de faire les tests car le mainteneur du soft les a fait avant, Ubuntu patche les softs a sa maniere, et a des libs de versions differentes que les mainteneurs probablement, tout comme la plupart des distribs.

          Il y a une distrib (Redhat), voire deux (Novell) qui font les choses correctement, le reste est un gros gag niveau assurance qualite, et c'est effectivement les utilisateurs qui testent.

          • [^] # Re: Allez, un peu de mauvaise foi pour commencer

            Posté par . Évalué à  4 .

            Oui, mauvaise foi. A l'utilisation, les distribs Linux sont aussi stables et fiables que n'importe quel windows récent. D'ailleurs, vu ce que tu raccontes à propos des test je ne comprends pas pourquoi il a fallu attendre si longtemps pour avoir de la stabilité et de la fiabilité sous Windows. Ce qui prouve que les tests massifs sont certes utilies, mais ne font pas tout, surtout dans un environnement aussi hétérogène que le monde PC.

            • [^] # Re: Allez, un peu de mauvaise foi pour commencer

              Posté par . Évalué à  1 .

              Oui, mauvaise foi. A l'utilisation, les distribs Linux sont aussi stables et fiables que n'importe quel windows récent. D'ailleurs, vu ce que tu raccontes à propos des test je ne comprends pas pourquoi il a fallu attendre si longtemps pour avoir de la stabilité et de la fiabilité sous Windows. Ce qui prouve que les tests massifs sont certes utilies, mais ne font pas tout, surtout dans un environnement aussi hétérogène que le monde PC.

              Non ca c'est ce que tu crois en voyant ton petit monde ou tu fais les memes etapes que l'enorme majorite des gens, et ces etapes la evidemment elles marchent, parce que c'est les memes que les beta testeurs font.

              Allez, un petit lien pour la route : https://wiki.ubuntu.com/MozillaTeam/QA

              Voila ce qu'Ubuntu fait pour tester que la suite Mozilla fonctionne correctement, c'est une franche rigolade, ca ne couvre meme pas 1% de ce que Mozilla fait.

              • [^] # Re: Allez, un peu de mauvaise foi pour commencer

                Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                Euh, la ils testent que le paquet firefox fonctionne, les tests de QA, c'est un peu mozilla qui s'en occupe je pense, non ?

                • [^] # Re: Allez, un peu de mauvaise foi pour commencer

                  Posté par . Évalué à  5 .

                  Les tests de QA, c'est un peu mozilla qui s'en occupe je pense, non ?

                  Mozilla teste uniquement le binaire qu'ils distribuent (compile avec une version des libs specifique, linke en statique avec certaines libs ou avec les bonnes versions distribuees directement avec le binaire).

                  A partir du moment ou Ubuntu compile avec des versions de libs differentes (et/ou utilise un xulrunner separe), les tests et la validation sont a refaire de zero (ce qui n'est pas fait pour l'instant).

                  En l'etat c'est effectivement tres tres limite. Ils se reposent sur le QA fait par Mozilla en esperant ne pas se prendre des regressions et des bugs specifiques. Dans le cas de Firefox, ils ont de la chance parce qu'il y a une bonne QA, mais pour la majorite des autres paquets, c'est le neant.

                  Tout ca je pense qu'ils en sont conscients et qu'ils savent tres bien que leurs tests sont tres limites et que c'est l'utilisateur final (ou le testeur de la version beta) qui va faire office de testeur et remonter les problemes.

                • [^] # Re: Allez, un peu de mauvaise foi pour commencer

                  Posté par . Évalué à  1 .

                  Si tu lis le post que j'ai mis juste un peu plus haut :

                  Et vient pas me dire qu'Ubuntu a pas besoin de faire les tests car le mainteneur du soft les a fait avant, Ubuntu patche les softs a sa maniere, et a des libs de versions differentes que les mainteneurs probablement, tout comme la plupart des distribs.

              • [^] # Re: Allez, un peu de mauvaise foi pour commencer

                Posté par . Évalué à  1 .

                Non ca c'est ce que tu crois en voyant ton petit monde ou tu fais les memes etapes que l'enorme majorite des gens, et ces etapes la evidemment elles marchent, parce que c'est les memes que les beta testeurs font.
                Allez, vas-y, si tu sais tout, dis-moi dans quel contexte j'utilise Linux et les Logiciels Libres.
                <i>Allez, un petit lien pour la route : https://wiki.ubuntu.com/MozillaTeam/QA

                Voila ce qu'Ubuntu fait pour tester que la suite Mozilla fonctionne correctement, c'est une franche rigolade, ca ne couvre meme pas 1% de ce que Mozilla fait.</i>

      • [^] # Re: Allez, un peu de mauvaise foi pour commencer

        Posté par . Évalué à  5 .

        D'ici la, ils seront forces d'utiliser un systeme stable malheureusement...

        Ça y est il est bien bien stable le notepad ?

  • # Mais comment?

    Posté par . Évalué à  10 .

    La manière dont le gusse décrit le processus de développement semble réellement positive : bien qu'il prétende le contraire, ça ressemble un peu au monde des bisounours ce truc. Il me semble donc logique de se demander d'où vient la piètre qualité légendaire des produits Microsoft (pas de troll dans la question, de nombreux logiciels libres sont aussi de piètre qualité). Je veux bien croire que les problèmes de sécurité et d'instabilité de Windows sont dus à un choix d'architecture du système, mais quid de la suite Office ou d'Internet Explorer par exemple? Comment un système de développement aussi organlisé, avec autant de testeurs et autant d'argent claqué dans l'organisationnel, peut laisser passer des bugs grossiers sur l'ouverture de documents réalisés avec des versions différentes du logiciel, ou des carences gigantesques dans le respect des normes?

    • [^] # Re: Mais comment?

      Posté par . Évalué à  10 .

      laisser passer des bugs grossiers sur l'ouverture de documents réalisés avec des versions différentes du logiciel,

      Ça s'appelle une politique commerciale réussie. Au passage, si tu veux ouvrir tes documents MS Works, le seul logiciel encore maintenu qui les ouvre est LibO.

      • [^] # Re: Mais comment?

        Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

        hum... dans ce cas à quoi correspond le filtre "Microsoft works" que j'ai lorsque je veux ouvrir un fichier dans word 2010 ?

        • [^] # Re: Mais comment?

          Posté par . Évalué à  6 .

          Il correspond à la version 8, peut-être aussi la 5 (2000). Pour comparaison, libwps (intégré dans les patches go-oo) supporte également les versions 2, 3, 4.

          • [^] # Re: Mais comment?

            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

            Il supporte de base les version 6 à 9

            libwps (intégré dans les patches go-oo) supporte également les versions 2, 3, 4.

            Ok, donc en fait tu te plains que word ne sais pas lire les documents provenant des versions de works prévues pour tourner sous

            • windows 3.X (versions 2 et 3)
            • windows 95 (versions 4 à 4.5)

            C'est bien ça ?

            D'autant plus que les dernières versions pour 95 et 98 sont respectivement les 6 et 7.

            Pour comparaison

            Ok, mais libre office n'est donc pas le seul à lire du works

            • [^] # Re: Mais comment?

              Posté par . Évalué à  5 .

              J'ai passé plusieurs années sous windows 3.11 dans ma jeunesse (j'ai toujours trouvé progman.exe très pratique, et si tu connais un équivalent libre je veux bien), j'ai encore des documents sous Word 2/6 dans mes archives. J'en avais converti les plus intéressants au format sxw (openoffice 1.0), mais pas tous. J'avais pas Works, mais il y a d'autres gens sur terre qui l'avaient au même moment.

            • [^] # Re: Mais comment?

              Posté par . Évalué à  2 .

              Ok, donc en fait tu te plains que word ne sais pas lire les documents provenant des versions de works prévues pour tourner sous

              • windows 3.X (versions 2 et 3)
              • windows 95 (versions 4 à 4.5)

              C'est bien ça ?

              ne veut pas lire ces anciens formats, c'est très différent. parce qu'il a su, et bizarrement il aurait oublié. c'est vraiment très bizarre.

              • [^] # Re: Mais comment?

                Posté par . Évalué à  2 .

                Ca n'a rien de bizarre non. Au bout d'un moment quand plus personne ne l'utilise on l'enleve. C'est pas comme si demain Works pour Win 3.11 allait reapparaitre et avoir des millions de nouveaux utilisateurs, il est mort pour de bon.

                Ca n'empeche personne de rajouter un filtre pour hein tu noteras.

                • [^] # Re: Mais comment?

                  Posté par . Évalué à  4 .

                  ah oui donc les quelques millions d'utilisateurs qui ont des documents Works archivés ils peuvent se les foutre au cul à partir de dorénavant ? belle vision de l'interopérabilité.

                  je note, je note. Microsoft avait déjà tenté - euh, non, fait - la blague il y a quelques années :

                  http://support.microsoft.com/kb/938810/en-us

                  bon, c'est débrayable mais madame Michu saura-t'elle le faire, sera-t'elle au courant ?

                  il y a quelques années une thésarde de ma connaissance devait consulter des documents stockés sur un mainframe, à propos du commerce dans la CEE. une moulinette pouvait les exporter en un format WordPerfect que Microsoft Word reconnaissait pendant pas mal de versions puis ne lisait plus lors des versions suivantes. je ne sais pas comment ça s'est terminé pour elle et ce n'est certainement pas la faute à Microsoft ici mais ça fait réfléchir.

                  • [^] # Re: Mais comment?

                    Posté par . Évalué à  3 .

                    ah oui donc les quelques millions d'utilisateurs qui ont des documents Works archivés ils peuvent se les foutre au cul à partir de dorénavant ? belle vision de l'interopérabilité.

                    Si ils etaient vraiment des millions a avoir des documents et qu'ils les ouvraient avec les versions precedentes d'Office, on ne l'aurait pas enleve, c'est tout le truc.

                    On s'est pas reveille un matin en se disant "allez, dehors", il ya une telemetrie (au choix de l'utilisateur) qui nous indique comment le produit est utilise.

                    Alors oui, ca va probablement faire ch... a 3 pekins, mais ces gars ils ont eu des annees pour convertir leurs documents hein.

                    • [^] # Re: Mais comment?

                      Posté par . Évalué à  5 .

                      c'est bien ce que je dis, leurs documents ils peuvent se les foutre au cul \o/

                    • [^] # Re: Mais comment?

                      Posté par . Évalué à  -1 .

                      et donc ma question, que je vais poser benoitement
                      -> comment pouvez vous savoir ce qu'on vos utilisateurs sans les espionner ?
                      Et le fils de cette question :
                      -> et le fait qu'il y ait encore UNE personne qui a en vraiment besoin, n'est ce pas une raison suffisante pour le laisser ?
                      Après tout, avec un mode de développement bien concu itou, ça devrait être suffisament modulaire pour gérer ça sans soucis et sans surcouche.

                      • [^] # Re: Mais comment?

                        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                        et le fait qu'il y ait encore UNE personne qui a en vraiment besoin, n'est ce pas une raison suffisante pour le laisser ?

                        Si c'était le cas dans l'open source, il n'y aurait plus aucune release de gnome, aucun moyen pour eux de supprimer des fonctionnalités

                      • [^] # Re: Mais comment?

                        Posté par . Évalué à  2 .

                        Je l'ai dit plus haut : il y a une telemetrie que l'utilisateur peut choisir de permettre (C'est off par defaut). Cette telemetrie nous dit quel genre d'actions sont effectuees, etc... (ca depend du produit)

                        Quand a avoir une personne, non c'est pas une raison suffisante. Il y a quelque centaines de millions d'utilisateurs d'Office, tu ferais quoi ? Tu garderais des ressources pour gerer ce plugin que 3 gus utilisent et qui ont eu des annees pour migrer ou tu utiliserais ces resources pour ameliorer le quotidien de millions de gens ?

                        • [^] # Re: Mais comment?

                          Posté par . Évalué à  -1 .

                          il y avait quoi à gérer ? il marchait, ce truc. suffisait de pas y toucher !

                          à part lors d'une migration vers le 64 bits (enfin, le 32 bits à l'époque) j'ai du mal à imaginer le truc tomber magiquement en panne.

                          • [^] # Re: Mais comment?

                            Posté par . Évalué à  4 .

                            Même si ce "truc" marche, il faut quand même le maintenir, le mettre à jour pour supporter les nouvelles APIs, tester voir s'il fonctionne toujours après les modifications apportées à d'autres endroits du programme, etc.

                            Sinon si on veut garder toutes les API disponibles pendant toute la vie du produit, on arrive à un truc comme OpenOffice qui a vraiment les fesses lourdes (c'est pas pour rien que les petits gars de LibreOffice ont commencé par un nettoyage du code)

                            • [^] # Re: Mais comment?

                              Posté par . Évalué à  -2 .

                              Même si ce "truc" marche, il faut quand même le maintenir, le mettre à jour pour supporter les nouvelles APIs, tester voir s'il fonctionne toujours après les modifications apportées à d'autres endroits du programme, etc.

                              • le maintenir : y'a rien à maintenir, suffit de pas toucher
                              • le mettre à jour pour supporter les nouvelles APIs : vu le truc que c'est et vu la kyrielle d'autres formats qui restent officielement supportés, il suffit de continuer d'utiliser les APIs actuelles, qui ne sont pas obsolete mais legacy
                              • tester voir s'il fonctionne toujours : ça s'appelle des tests et c'est automatisé depuis des plombes

                              bref, yawn

                              • [^] # Re: Mais comment?

                                Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                                OK, voyons voir si tu es prêt à assumer l'énormité que tu nous sors.
                                On va prendre n'importe quel code qui marche aujourd'hui (que je vais choisir eh eh... Mais promis, il marche aujourd'hui), avec ton discours tu ne verras aucun problème à t'engager à ce qu'il marche sur les prochains OS jusqu'à ton décès, et tu t'engages donc à corriger en cas de problème, avec de fortes pénalités par jour de retard dans la correction. Capable? Je parie que d'un coup, quand il faut s'engager, il n'y aura plus personne... Que de la gueule.

                                • [^] # Re: Mais comment?

                                  Posté par . Évalué à  -2 .

                                  OK, voyons voir si tu es prêt à assumer l'énormité que tu nous sors.

                                  assumer fait partie de ton vocabulaire ? tu me surprends.

                                  On va prendre n'importe quel code qui marche aujourd'hui

                                  n'importe quel code à moi. ou assimilé (sur lequel j'ai la main, etc)

                                  tu ne verras aucun problème à t'engager à ce qu'il marche sur les prochains OS

                                  mes prochains OS à moi. ou assimilé.

                                  et tu t'engages donc à corriger en cas de problème, avec de fortes pénalités par jour de retard dans la correction

                                  cool, ça veut dire que j'aurais signé un contrat à un moment ou à un autre, qui m'engage sur le futur et mes choix technologiques comme commerciaux. oui je me serais engagé, et même qu'on m'aurait payé pour ça. dingue !

                                  Capable? Je parie que d'un coup, quand il faut s'engager, il n'y aura plus personne...

                                  IBM fait ça, parmi tant d'autres. des boites qui supportent des applications sur 30 ans et plus

                                  mais bon, quand on a la mémoire et l'intelligence d'un hamster ou d'un poisson rouge, c'est dur de voir plus loin que 6 mois ou 2 ans, je te comprends

                                  ce qui se passe ici avec Microsoft (et plein d'autres) c'est que le support du vieux format WTF de l'application dépassée SuperSoft WTF est juste un vague bonus rattaché de très loin au produit vendu, ledit produit étant en général vendu sans aucune garantie sérieuse (au pif, en voila une : "Microsoft warrants that the Software will perform substantially in accordance with the accompanying materials for a period of ninety (90) days from the date of receipt.". "substantially" - c'est un peu court, jeune homme)

                                  Que de la gueule.

                                  pauvre cul.

                                  • [^] # Re: Mais comment?

                                    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                                    mes prochains OS à moi. ou assimilé.

                                    Pardon, tu es le maître, et code comme un dieu, jamais de bugs. En plus, tu connais par avance les prochaines interfaces matérielles et a prévu ton API en fonction, tu n'auras jamais besoin de modifier le code qui va avec. Ha ha ha.

                                    IBM fait ça, parmi tant d'autres. des boites qui supportent des applications sur 30 ans et plus

                                    Avec un contrat de support. Pas gratuit. CQFD.

                                    • [^] # Re: Mais comment?

                                      Posté par . Évalué à  1 .

                                      mes prochains OS à moi. ou assimilé.

                                      Pardon, tu es le maître, et code comme un dieu, jamais de bugs. En plus, tu connais par avance les prochaines interfaces matérielles et a prévu ton API en fonction, tu n'auras jamais besoin de modifier le code qui va avec. Ha ha ha.

                                      bah euh si mais je gère. c'est un métier, et il existe depuis des décennies.

                                      IBM fait ça, parmi tant d'autres. des boites qui supportent des applications sur 30 ans et plus

                                      Avec un contrat de support. Pas gratuit. CQFD.

                                      bah euh j'ai dit le contraire ?

                                      de ta part de développeur Libre sous Windows qui se fait payer, ça me surprend, ce genre de remarques

                                      • [^] # Re: Mais comment?

                                        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                                        Je vais alors me répéter : si des gens sont prêts à payer, Microsoft se fera une joie de maintenir. Maintenant, personne prêt à payer (juste des râleurs voulant payer "pas cher"), plus de maintenance, c'est tout.

                          • [^] # Re: Mais comment?

                            Posté par . Évalué à  5 .

                            Il faut le tester a chaque fois pour etre sur qu'il ne casse pas.

                            Ecrire le code c'est la partie facile du developpement, ce qui prend le plus de temps et coute le plus cher, c'est le test.

                            Sans parler du fait qu'il y a toujours le probleme de failles potentielles de securite dans le plugin, reduire la surface d'attaque pour tout le monde en enlevant un truc que quasiment personne n'utilise a tout son sens.

                        • [^] # Re: Mais comment?

                          Posté par . Évalué à  0 .

                          il y a une telemetrie que l'utilisateur peut choisir de permettre (C'est off par defaut). Cette telemetrie nous dit quel genre d'actions sont effectuees, etc... (ca depend du produit)
                          Donc fortement biaisé.
                          Donc se baser dessus...
                          Tu garderais des ressources pour gerer ce plugin que 3 gus utilisent et qui ont eu des annees pour migrer ou tu utiliserais ces resources pour ameliorer le quotidien de millions de gens ?
                          Mais vos ressources ne sont pas là pour améliorer le quotidien de millions de gens! Si c'était le cas, vous n'essayerez pas d'imposer vos normes etc... mais essayerez d'améliorer l'existant!

                          • [^] # Re: Mais comment?

                            Posté par . Évalué à  0 .

                            Fortement biaise ? Non, quand t'as un echantillon meme faible en proportion, mais sur un ensemble de 1 milliard, c'est sacrement representatif quand meme.

                            Mais vos ressources ne sont pas là pour améliorer le quotidien de millions de gens! Si c'était le cas, vous n'essayerez pas d'imposer vos normes etc... mais essayerez d'améliorer l'existant!

                            Justement, le fait que Linux malgre tous ses efforts n'arrive toujours pas a nous rattraper prouve qu'on le fait plutot bien, ou alors que Linux est sacrement pourri, je te laisse choisir.

                            • [^] # Re: Mais comment?

                              Posté par . Évalué à  1 .

                              faut faire attention avec les illusions.
                              Entre 1991 et 1993 , les " rois " du " multimédia " pour tous, c'était le groupe Commodore avec Amiga et Attari.
                              2 ans plus tard, ce groupe a fait faillite, et Windows s'est retrouvé seul vendu en OEM au niveau de l'informatique personnelle ( avec Apple et son Cube ). Aujourd'hui, partout où Linux est " vendu en OEM ", il est très loin d'être à la traîne ( comparé aux ténors du secteur quand il vient sur un marché déjà existant aka la smartphonie ) . Et Google soutien l'intégration à coups de pub-dollars.
                              Je ne suis pas sûr que la fin du monopole de fait sur les PC soit aussi difficile à mettre en œuvre que tu ne le penses.
                              Suffit juste que Acer et Asus s'y mettent, les autres s'engouffreront dans la brèche ( 2012 ( si si :) ) ). Et je ne suis pas sûr que Microsoft ait les moyens de se payer HP pour s'assurer un redéveloppement du marché lorsque ça se produira, comme ils peuvent le faire avec Nokia.

                              Sedullus dux et princeps Lemovicum occiditur

                              • [^] # Re: Mais comment?

                                Posté par . Évalué à  0 .

                                Oh mais ce n'est certainement pas impossible.

                                Le truc par contre, c'est que tes Acer et Asus, ils ne s'y mettront que lorsque Linux aura atteint une qualite d'utilisation qui le fera vendre en masse.

                                Faut pas inverser, Linux ne va pas se vendre en masse parce que'Acer et Asus l'installent, c'est Acer et Asus qui le mettront quand il pourra se vendre en masse.

                                Ce monopole de MS, un jour il va s'arreter, une boite va venir et faire quelque chose qui changera la donne. Mais de ce que je vois des distribs Linux, je me dis que cela ne viendra pas d'elles.

                                • [^] # Re: Mais comment?

                                  Posté par . Évalué à  2 .

                                  Ca se fera lorsqu'un constructeur passera un accord avec une distrib et lui demandera d'adapter la distrib à son hardware. Parce qu'aujourd'hui, Ubuntu est utilisable par tout le monde, sous réserve que le matériel soit compatible Linux. Et ça ce n'est pas moi qui le juge, mais des personnes qui utilisent Linux tous les jours.

                                  • [^] # Re: Mais comment?

                                    Posté par . Évalué à  1 .

                                    De nouveau, tu inverses.

                                    Le constructeur il passera cet accord le jour ou il estimera qu'il y a un marche, qu'il va pouvoir vendre des machines grace a Ubuntu (ou autre distrib)

                                    Ce n'est pas grace au constructeur que Linux va se vendre, mais grace a ses qualites qui font que le constructeur voudra l'installer.

                                • [^] # Re: Mais comment?

                                  Posté par . Évalué à  4 .

                                  Ce monopole de MS, un jour il va s'arreter, une boite va venir et faire quelque chose qui changera la donne.

                                  Apple.
                                  Sauf si Steve calanche avant, ou s'ils se prennent un vilain proces par la FTC.
                                  Ils prendront jamais une part aussi dominante que MS (ne serait ce qu'a cause de leur cible et de leur royale ignorance du marche entreprise), mais chez le particulier, ils commencent a chasser sur les terres de MS.

                                  Bien sur, pendant ce temps les, les linuxiens en seront encore a s'engueuler pour savoir s'il faut accepter tel firmware dans le kernel dont la licence est pas tres clair a cause d'une virgule, de reecrire Pulse ALSOSS Audio v5 (promis, ce coup ci, ca va dechirer, quand tu cliques la... Ca fait pouic!!!) et les pilotes graphiques libres arriveront a faire tourner Doom 2 a 30 fps en 640*480 (bon ca rame un peu sur le boss de fin, mais, he, takacontrib!). Ah, et kde4 sera enfin a peu pres stable, apres avoir perdu 95% de ses utilisateurs (forcement, sans utilisateurs, plus de bug remontes, sont pas cons chez kde!).

                                  If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                                  • [^] # Re: Mais comment?

                                    Posté par . Évalué à  3 .

                                    Non.
                                    Apple fait matériel et logiciels, et il y a des marchés pour le système mécano à la PC.
                                    En plus, en tant que vendeurs de machines, Apple est loin derrière ses concurrents, là qui sont pas Microsoft, hein, qui sont HP, Acer, Asus et Dell, et ne progresse pas/plus passé la barre magique des 10% . Apple s'est défini son propre marché et s'y tient. Et penser qu'un jour Apple ferait du HP-like ou du Sony-like pour " dominer le marché ", alors même que Sony et HP ont eux aussi leurs propres supporteurs, c'est un peu réducteur ( au moins ).

                                    Sedullus dux et princeps Lemovicum occiditur

                      • [^] # Re: Mais comment?

                        Posté par (page perso) . Évalué à  -5 .

                        >> et le fait qu'il y ait encore UNE personne qui a en vraiment besoin, n'est ce pas une raison suffisante pour le laisser ?
                        > Après tout, avec un mode de développement bien concu itou, ça devrait être suffisament modulaire pour gérer ça sans soucis et sans surcouche.
                        
                        Je crois bien que des drivers sont retirés du noyau linux par manque d'utilisateurs (même s'il en reste) pourtant… Il me semble avoir lu ça ici il y a quelques mois.
                        
                        Et sinon, suppose que ce dernier utilisateur soit un connard (ou un dictateur, assassin, etc connu) : vas-tu continuer la maintenance, ou dire « de toute façon, c'est un connard, qu'il aille se faire foo ! »
                        • [^] # Re: Mais comment?

                          Posté par . Évalué à  4 .

                          (HS) NoNo a changé le comportement du retour à la ligne, tu peux arrêter de faire ton lourd.

                          Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                          • [^] # Re: Mais comment?

                            Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

                            C'était indiqué clairement nulle part…
                            Puis bon, c'était largement plus simple pour la rédaction, pas spécialement lourd, non…

                            • [^] # Re: Mais comment?

                              Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                              Rectification : Il doit y avoir un bug, car un retour à la ligne dans le texte tapé ne cause pas toujours de retour à la ligne dans le texte affiché.

                              • [^] # Re: Mais comment?

                                Posté par . Évalué à  1 .

                                Tu ne vois
                                pas de retour
                                à la ligne ?

                                Tu dois avoir un bug de navigateur ou de css, ou alors ça ne marche que dans la prévisualisation... (si je ne réponds pas c'est que ça marche aussi dans la vue normale)

                                Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                                • [^] # Re: Mais comment?

                                  Posté par . Évalué à  2 .

                                  J'avais raté le "pas toujours" /o\ (mais dans mon commentaire tout ceux que j'ai mis y sont)

                                  Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                        • [^] # Re: Mais comment?

                          Posté par . Évalué à  2 .

                          Oui il y a des drivers qui sortent du noyau, mais ce n'est pas la même chose.

                          • Le rôle du noyau est de supporter le matériel. Si tu as du vieux matériel, tu choisis le noyau maintenu 2.4.37.11 avec tous ses drivers legacy de l'époque. Ton vieux matériel n'est pas destiné à avoir quoi que ce soit de neuf dessus, il est même probable que la connectique ne serait pas adaptée.
                          • Au contraire, tes vieux documents peuvent transiter dans des archives vers des configurations récentes pendant des années. Quand tu ouvres une boite à souvenirs, tu peux être à peu près sûr que les lettres d'amour de tes grands-parents seront encore lisibles. Qu'en sera-t-il des lettres d'amour rédigées au traitement de texte, quand tes petits-enfants les découvriront ?

                          Je peux comprendre que MS veuille retirer de la branche principale les formats inutilisés, parce que moins de code, c'est toujours moins de bugs. Mais supprimer définitivement la fonctionnalité est vraiment autre chose. MS a décidé de ne plus commercialiser du tout MS Works pour Win 3.1 (pbpg l'a dit plus haut), alors que ce logiciel pourrait tourner dans qemu, ou avec wine, et ouvrir les vieux documents. C'est moralement indigne pour tout le patrimoine numérique qui disparait définitivement. Qui sait si les esquisses originales des films ou romans n'ont pas été rédigées sous win 3.1 ? Nous conservons les manuscrits des écrivains anciens, mais nous ne pouvons plus lire les originaux numériques des écrivains contemporains ?

                          Je peux toujours télécharger un tas d'abandonware (p.ex. Alley Cat, IBM 1984) ou d'anciennes versions de logiciels libres (on peut toujours télécharger une slackware 1.1 ou une Freebsd 1.0 de 1993). Vu le mépris de MS, reconnu par pbpg, pour le patrimoine numérique ancien, le libre sont le seul espoir pour sauver les productions originelles de notre époque.

                          • [^] # Re: Mais comment?

                            Posté par . Évalué à  2 .

                            C'est du grand n'importe quoi.

                            Il y a plein de versions anterieures de Office qui lisent ce format, dis-moi, pourquoi ils ne l'ont pas encore converti en un format 'normal' ? Ils veulent pas ? Ben soit, ils font ce qu'ils veulent, mais on a pas a alourdir le soft inutilement pour une poignee de gens.

                            Ils ont toute possibilite de garder leur contenu, dans un format different, pendant plus de 10 ans MS a offert cette possibilite et ces softs sont toujours la hein, ils ont pas ete efface soudainement, si ils refusent de faire la conversion pendant plus de 10 ans c'est leur probleme.

                            • [^] # Re: Mais comment?

                              Posté par . Évalué à  4 .

                              pourquoi ils ne l'ont pas encore converti en un format 'normal' ?

                              Je parle spécifiquement de la préservation à long terme, citant deux applications :

                              1) « nos petits-enfants » J'ai toujours chez moi mes sauvegardes sur disquettes et CD qui datent des années 1990. Et si je décidais d'y jeter un œil ? Certains sont peut-être fichus, mais pas tous. Et si mes futurs petits-enfants découvraient un jour une clef USB avec mes courriers ? (En supposant qu'ils aient l'USB.)

                              2) La préservation du patrimoines numérique. Oui, il est important d'avoir le blob original produit par Écrivain Célèbre en 1993 sous MS Works. Il y a peut-être même des perles dans les métadonnées (juste un exemple, les sauvegardes incrémentales faites par certaines versions d'Office qui permettaient de retrouver des contenus effacées).

                              ils refusent de faire la conversion pendant plus de 10 ans c'est leur probleme.

                              C'est du mépris de l'utilisateur, mais je te rassure, MS n'est pas seul dans ce cas. On a le droit de trouver utile les vieux logiciels, et j'utilise encore occasionnellement certains logiciels dans dosbox. Qu'est-ce que ça couterait de confier MS Works à un magasin en ligne de logiciels legacy ? En fait, ça ne couterait rien, ça rapporterait un pourcentage... Tout ça pour dire que je suis bien content de créer des documents même binaires avec openoffice. Je sais que dans 20 ans, je pourrai toujours virtualiser une veille debian pour les ouvrir, sans avoir à entendre des commentaires comme quoi c'est mon problème si j'ai « refus[é] de faire la conversion pendant plus de 10 ans ».

                              • [^] # Re: Mais comment?

                                Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

                                Je sais que dans 20 ans, je pourrai toujours virtualiser une veille debian pour les ouvrir,

                                À condition que l'offre logicielle de dans 20 ans propose l'emulation du matos d'aujourd'hui, ce qui n'est pas sûr, et que le support des données d'O³ dans leur format d'aujourd'hui soit encore présent dans les logiciels, ce qui n'est pas sûr non plus.
                                Mais on s'en fiche, vu que tu auras tout recodé !

                                • [^] # Re: Mais comment?

                                  Posté par . Évalué à  5 .

                                  Oui, je crois que l'architecture i686 sera encore émulable dans 20 ans. J'ai confiance que la compatibilité continuera d'être une préoccupation importante des fondeurs de puces, des éditeurs de logiciels, et à défaut, des gens travaillant aux projets d'émulation.

                                  • [^] # Re: Mais comment?

                                    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                                    Et les bisounours aussi, tu y crois ?

                                    J'ai confiance que la compatibilité continuera d'être une préoccupation importante des fondeurs de puces, des éditeurs de logiciels

                                    Et le problème en cours, c'est quoi déjà ?
                                    Ah, oui, l'abandon de compatibilité par des éditeurs de logiciels !
                                    Comme quoi, on a bien devant les yeux la preuve que ce n'est pas le cas !

                                    • [^] # Re: Mais comment?

                                      Posté par . Évalué à  1 .

                                      l'abandon de compatibilité par des éditeurs de logiciels !

                                      Le problème c'est l'abandon de compatibilité des formats, pas de la compatibilité binaire des programmes (ABI). Microsoft maintient justement une compatibilité binaire de très longue durée. C'est ce qui fait un avantage de Windows : tu peux avoir un vieux binaire, il s'installe à l'ientique. Je crois que XP a supprimé les programmes DOS, puis Vista 64 bits (64 bits seulement) a supprimé la compatibilité des programmes 16 bits (windows 3.1), mais ça fait quand même 15-20 ans de compatibilité binaire. Comme il y a encore un tas de gens qui utilisent des binaires 16 bits (moi en routine au travail), les éditeurs de virtualisation commerciaux ou libres on tout prévu pour rétablir la fonctionnalité, soit WMWare, Wine ou DOSbox.

                                      Donc exactement ce que je disais, d'une part l'éditeur Microsoft est intéressé à maintenir une compatibilité binaire à long terme, d'autre part lorsqu'il change sa politique, le marché existant fait que des éditeurs de logiciels d'émulation prennent le relais.

                                      • [^] # Re: Mais comment?

                                        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                                        C'est pas parce qu'il y a une comptabilité binaire que ça va fonctionner.

                                        J'ai un paquet de jeux je qui tournent sous Windows 95/98 mais pas sous XP, parfois ils ne passent pas l'étape d'installation. Bref, ça s'exécute mais ça plante. Recours ? Aucun.

                                        DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                                        • [^] # Re: Mais comment?

                                          Posté par . Évalué à  0 .

                                          si si cherche abandonware .

                                          Sedullus dux et princeps Lemovicum occiditur

                                          • [^] # Re: Mais comment?

                                            Posté par . Évalué à  2 .

                                            si si cherche abandonware .

                                            En fait tu lui conseille de pirater les logiciels c'est ca? C'est fout le nombre de personnes ici qui trouvent normal de faire de la contrefacon quand c'est du vieux logiciel proprio.

                                            • [^] # Re: Mais comment?

                                              Posté par . Évalué à  0 .

                                              En fait tu lui conseille de pirater les logiciels c'est ca?
                                              Non, je n'ai pas écrit qu'il devait s'armer et aller commettre des actions de piraterie avec un bandeau sur les yeux, une jambe de bois et un sabre dans la main... Je lui ai simplement écrit , pour résoudre son problème, d'aller voir ce qu'ils en disent sur les sites qui parlent d'abandonwares. En particulier, les méthodes pour faire fonctionner un jeu win95 sur XP, qui fonctionnent souvent. Comme toi dans ton post suivant. Parce que dans ces sites, ils parlent des jeux qui ne sont plus maintenus. Faut être tordu, quand même , pour lier une phrase aux corsaires ...

                                              C'est fout le nombre de personnes ici qui trouvent normal de faire de la contrefacon quand c'est du vieux logiciel proprio. On peut parler longuement des règles qui s'appliquent par défaut aux morceaux abandonnés par leurs vendeurs. Pour ma part, je trouve inadaptées les lois qui valident la destruction pure et simple des trésors culturels sous un prétexte ou un autre , mais comme je l'ai écrit plus haut, ça n'a rien à voir avec ma réponse à sa question ( réponse similaire à celle que tu as faite d'ailleurs ) .

                                              Sedullus dux et princeps Lemovicum occiditur

                                              • [^] # Re: Mais comment?

                                                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                                                Ah ben évidemment j'ai cherché des infos sur comment faire marcher les jeux sous Windows XP, je ne suis pas madame Michu quand même. J'ai réussi pour un (POD, en utilisant un émulateur Glide vers DirectX, et en respectant un ordre très précis pour tromper l'installeur), le reste échec total.

                                                DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                                          • [^] # Re: Mais comment?

                                            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                                            Je ne comprends pas ta réponse. C'est sensé faire marcher mes jeux ?

                                            DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                                        • [^] # Re: Mais comment?

                                          Posté par . Évalué à  1 .

                                          La discussion c'est que je pense être capable, dans 20 ans, de lire un document dans un format binaire créé par un logiciel libre, au besoin en émulant une distribution libre d'aujourd'hui. Alors que dans le proprio si le format n'est plus ouvert par les logiciels disponibles dans le commerce, c'est mort.

                                          La durée de compatibilité binaire de Windows est un détail intéressant, mais ce n'est pas le point que je voulais défendre. Pour ton problème de jeux, tu peux essayer la méthode que je suggère plus haut : te procurer un CD de windows 98 et l'installer ou l'émuler. Et justement, mon argument c'est que vu que win 98 n'est pas libre, on n'en dispose pas sur les archives ftp, et donc un jour ou l'autre on ne pourra plus du tout en trouver, et plus jamais exécuter les jeux en question. D'où ma critique initiale de Microsoft, qui devrait à mon avis continuer de mettre à disposition, contre un prix raisonnable, ses logiciels obsolètes (works 6, win 3.1...), parce que tout un patrimoine de documents et d'applications associées en dépend.

                                        • [^] # Re: Mais comment?

                                          Posté par . Évalué à  0 .

                                          J'ai un paquet de jeux je qui tournent sous Windows 95/98 mais pas sous XP, parfois ils ne passent pas l'étape d'installation. Bref, ça s'exécute mais ça plante. Recours ? Aucun.

                                          1. Utiliser les options de compatibilite pour faire croire au programme qu'il tourne sous Win95 (virer la composition et tourner en mode admin est parfois aussi necessaire)
                                          2. Si c'est du jeu DOS => DOSBox
                                          3. VMWare, VirtualPC ou autre

                                          Il y a plein de vieux jeux ou il faut bidouiller pour que ca marche, mais quand meme on arrive dans la majorite des cas a se debrouiller.

                                          • [^] # Re: Mais comment?

                                            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                                            Non, on n'y arrive pas, sauf dans le monde imaginaire de pasBill pasGates et autres trolls. Tu crois que je n'ai pas passé des heures à essayer ?

                                            Quant à deux dernières solutions, ça montre bien que la « compatibilité binaire » tant vantée est de la poudre aux yeux.

                                            DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                                      • [^] # Re: Mais comment?

                                        Posté par . Évalué à  2 .

                                        Tu remarqueras que tu décris un modèle qui a ses propres problèmes de modèles.
                                        Si dès le départ , les mecs avaient fait du libre, ils auraient certainement pas besoin de laisser fonctionner leur vieux coucou sur PentiumPro dont le rapport Consommation/calcul/seconde est très défavorable à ce qu'il ne se prenne pas un coup de hache sur la façade.

                                        Alors les " intranets IE6 " et les modes de fonctionnements complètements fermés, c'est tout simplement pas adapté à la vie réelle, au-delà de la durée de vie d'une machine.

                                        Sedullus dux et princeps Lemovicum occiditur

                                • [^] # Re: Mais comment?

                                  Posté par . Évalué à  6 .

                                  On émule bien des Amiga, Amstrad, Atari, etc .. d'il y a plus de 20 ans. Pourquoi ce serait différent dans 20 ans ?

                                  • [^] # Re: Mais comment?

                                    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                                    Pourquoi ce serait différent dans 20 ans ?

                                    Pourquoi serait-ce pareil dans 20 ans ? Encore une fois, c'est aucunement un dû, et en plus, les technologies d'antan étaient bien plus simples.

                                    (S'il n'y a pas de retour à la ligne après mon point d'interrogation, c'est qu'il y a toujours le problème markdown)

                                    • [^] # Re: Mais comment?

                                      Posté par . Évalué à  1 .

                                      Pourquoi serait-ce pareil dans 20 ans ?

                                      Parce qu'il y a toujours de gus intéressés par émuler des vieilles machines, dont des gens compétents qui participent à des projets d'émulateurs.

                                    • [^] # Re: Mais comment?

                                      Posté par . Évalué à  2 .

                                      Pourquoi serait-ce pareil dans 20 ans ?

                                      Pour les mêmes raisons qui font qu'aujourd''hui des gens émuulent du matos d'il y a 20 ans.

                                      en plus, les technologies d'antan étaient bien plus simples.

                                      C'est ce que tu diras également dans 20 ans des technos d'aujourd'hui.

                                      Et pourquoi ne serait-ce pas pareil dans 20 ans ?

                                      • [^] # Re: Mais comment?

                                        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                                        C'est ce que tu diras également dans 20 ans des technos d'aujourd'hui. Et pourquoi ne serait-ce pas pareil dans 20 ans ?

                                        Parce que le simple d'il y a 20 ans est "simple".
                                        Ce qui se fait aujourd'hui matériellement est beaucoup moins trivial je crois. La quantité de travail à fournir par des amateurs (même éclairés) pour émuler un C64 ou émuler un processeur i7 dual machin n'a probablement rien à voir…

                                        • [^] # Re: Mais comment?

                                          Posté par . Évalué à  4 .

                                          J'abonde dans ton sens.

                                          Prenons deux machines de 1994 : la Playstation de Sony et la Sega Saturn.

                                          Dès la fin des années 90 la Playstation était émulée de façon largement suffisante pour pouvoir rejouer à (presque) tous les jeux écrits pour la console.

                                          17 ans plus tard, les émulateurs Sega Saturn sont encore à la traîne à cause d'une architecture très complexe.

                                          BeOS le faisait il y a 15 ans !

                                          • [^] # Re: Mais comment?

                                            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                                            Et il n'y a pas que le processeur à émuler, aussi la carte 3D qui doit être bien complexe (et pas standardisée), sans compter qu'il faut arriver à avoir de bonnes performances.

                                            Je pense qu'il y aura assez de gens motivés pour émuler les processeurs x86, mais de quoi jouer j'en doute plus.

                                            DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                              • [^] # Re: Mais comment?

                                Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                                Le mardi 01 mars 2011 à 11:47 +0100, JGO a écrit :

                                Qu'est-ce que ça couterait de confier MS Works à un magasin en ligne de logiciels legacy ? En fait, ça ne couterait rien, ça rapporterait un pourcentage...

                                peut être que ça les gens du coup n'achêteraient pas la nouvelle
                                version.

                                • [^] # Re: Mais comment?

                                  Posté par . Évalué à  2 .

                                  Je pense que les clients des offres pour Win 95 en 2011 seraient des gens avec un besoin très précis (matériel ancien, conversion de documents...). La fonction de traitement de texte pour la création de nouveaux documents est probablement intégralement remplaçable par de nombreuses solutions gratuites (Google Docs, OOo...), ou par la version de MS Works récente qu'ils ont payée à l'achat de l'ordinateur avec une offre OEM.

                          • [^] # Re: Mais comment?

                            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                            Ben non, c'est pareil.
                            Si tu as un document super critique que tu n'as jamais voulu migrer, convertir en suivant les versions (pour quelle raison ?) ben dans ce cas tu as aussi conservé une machine avec l'outil permettant de le lire.
                            Se plaindre de la non commercialisation de MS Works pour win 3.1 est vraiment ridicule. Et si c'est vraiment le problème, je suis sur que tu peux encore aujourd'hui trouver des win 3.1, des works et même des 386 pour t'y croire (car bon, se plaindre de ne pas pouvoir acheter works pour ensuite dire de le faire tourner dans qemu alors qu'à mon avis ton windows 3.1 a pas vraiment le droit d'être virtualisé...)

                            • [^] # Re: Mais comment?

                              Posté par . Évalué à  9 .

                              On ne sait pas forcément que ce document est critique avant de s'en souvenir. Je ne maintiens pas à jour les centaines de documents de traitement de texte/présentations que j'ai créés dans ma vie, mais si un jour j'ai envie de relire un ancien document, j'aimerais pouvoir le faire. Si possible, pour un présentation avec un layout complexe, avec la version du logiciel qui l'a créé.

                              Pour les détails de la virtualisation, je n'y connais pas grand chose, mais Wine fait tourner les applications pour windows 3.1 (en fait, le projet Wine a été créé à l'époque et à destination des binaires de windows 3.1).

                          • [^] # Re: Mais comment?

                            Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

                            Oui il y a des drivers qui sortent du noyau, mais ce n'est pas la même chose.

                            Si. Tu veux gérer ton vieux matos : tu gardes ton vieux kernel.
                            Tu veux gérer tes vieilles archives : tu gardes ton vieux logiciel.

                            Le fait que, dans certains cas, la durée de vie soit prolongée artificiellement par des outils de conversion ou qui savent encore traiter des données est une chance, pas un .

                            La quantité de données qui ne peut plus être analysée facilement sans passer par une tierce personne est conséquente : cassettes audio, vinyles pour des exemples récents. Tu es à la merci de celui qui a les compétences et la technique pour maintenir la technologie. Et un jour, hop, plus rien. Tant pis pour toi, c'est la vie ! Les gens ont autre chose à foutre que de s'occuper des archives de ta grand-mère, et ont appris que dans la vie la règle veut que tout soit éphémère.

                            • [^] # Re: Mais comment?

                              Posté par . Évalué à  4 .

                              Tu veux gérer tes vieilles archives : tu gardes ton vieux logiciel.

                              En effet, et ce dont je me plains, c'est que certains vieux logiciels ne sont plus disponibles auprès du fournisseur, pour les utilisateurs de demain qui voudraient lire des documents d'hier. (Sauf si ce sont des logiciels libres, auquel cas de nombreuses archives FTP existent.) Ils peuvent aller aux puces, demander sur des forums... mais c'est dommage de devoir faire des bricolages aux résultats incertains, sachant que tous les moyens de vente en ligne sont disponibles, pour commercialiser, légalement et pour un cout négligeable, des logiciels legacy.

                              Par ailleurs, les logiciels eux-mêmes sont des œuvres de l'esprit qui méritent conservation, présentation au public, enseignement universitaire. Il même y a parfois des leçons de design ou d'ergonomie à tirer. Le workflow d'ed, vi, emacs... par exemple, méritent une mention dans un futur livre d'histoire des logiciels.

                              • [^] # Re: Mais comment?

                                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                                Sauf si ce sont des logiciels libres, auquel cas de nombreuses archives FTP existent

                                oué enfin elles ne vont pas non plus exister indéfiniment tes archives, elles seront aussi supprimées au titre que personne ne les utilise. Et on retombe sur la même chose : si tu veux ouvrir des documents important (sans forcément savoir lesquels) tu gardes de côté le matériel / logiciel capable de le faire. C'est comme ça que ça marche hein.

                                pour un cout négligeable, des logiciels legacy.

                                Mais est-ce que ton coût, aussi négligeable soit-il, ne dépasserait-il pas les revenus ? Car je suis pas sur que tu puisse trouver grand monde pour acheter un ms works pour windows 3.1... Par contre le proposer demande forcément de la place, du temps, un minimum de support, réédition des disquettes ou autres. Un coût quoi.

                                • [^] # Re: Mais comment?

                                  Posté par . Évalué à  2 .

                                  elles seront aussi supprimées au titre que personne ne les utilise.

                                  Va dire ça aux gens qui gèrent FreeBSD-Archive ou archive.debian.org. C'est pas ces quelques Go qui changent le prix de l'hébergement...

                                  est-ce que ton coût, aussi négligeable soit-il, ne dépasserait-il pas les revenus ?

                                  Y'a déjà des sites qui vendent des compil de jeux anciens, ils se débrouillent pour vivre... Je ne dis pas d'envoyer des disquettes par la poste, mais récupérer une liste de binaires et les ajouter à un site de téléchargement avec un contrat AS-IS, ça coute un jour ou deux pour toute la collection legacy de MS. Certes c'est un cout, mais c'est là qu'on voit la qualité du support fourni par une entreprise. Une bonne réputation, ça se mérite, en je connais des entreprises qui ont ce soin pour le client (pas en informatique, mais ce n'est pas ma spécialité).

                                  • [^] # Re: Mais comment?

                                    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                                    oué enfin microsoft, avec word, te permet tout de même de lire tes documents works créés il y a 10 ans (works 6). Donc on ne peut pas non plus dire qu'ils ne s'en préoccupent pas.

                                    • [^] # Re: Mais comment?

                                      Posté par . Évalué à  1 .

                                      C'est différent. Ils se donnent de la peine et du travail pour maintenir et tester un plugin globalement obsolète (works 6) dans un logiciel moderne, mettant à jour l'API, résolvant des problèmes de sécurité éventuels...

                                      Je ne leur en demande pas tant. Juste de me permettre, contre un prix raisonnable, de me procurer le logiciel Works 6 (ou autre), sous la forme d'un téléchargement légal, sans services associés, charge à moi de trouver le matériel compatible et de me débrouiller pour l'installer.

                                      • [^] # Re: Mais comment?

                                        Posté par . Évalué à  3 .

                                        Je ne leur en demande pas tant. Juste de me permettre, contre un prix raisonnable, de me procurer le logiciel Works 6 (ou autre), sous la forme d'un téléchargement légal, sans services associés, charge à moi de trouver le matériel compatible et de me débrouiller pour l'installer.

                                        Sauf que dans la realite, c'est pas comme ca que ca marche. Lorsque que tu vends un truc aux gens, ils s'attendent a un minimum de support et a ce que ca fonctionne direct sans reflechir. Tu auras beau mettre en gros "AUCUN SUPPORT" et "NON COMPATIBLE AVEC WINDOWS VERSION XX", tu vas quand meme trouver des gens pour se plaindre.

                                        Et le rapport entre mauvaise pub et revenus n'est clairement pas en ta faveur. Surtout qu'avec a tout casser quelque milliers de ventes par an (pour ceux qui sont pas capable d'aller sur ebay et acheter un CD pour 2 euros), t'es deja dans le negatif avant meme d'avoir commence.

                                        Ca marche tres bien pour les vieux jeux (voir gog.com, mais tu noteras qu'un gros boulot est effectue pour les rendre compatible avec les systemes recents), mais pour des vieux softs dont tout le monde se fout, beaucoup moins.

                                        • [^] # Re: Mais comment?

                                          Posté par . Évalué à  2 .

                                          Pour « des vieux softs dont tout le monde se fout », il existe par exemple www.retrosoftware.com Comme quoi y'a des clients. Ce site fait de la brocante de boites envoyées par des gens (ils n'ont pas Works). MS n'aurait rien à perdre à signer un arrangement pour que MS Works (p.ex) rejoignent leur catalogue. C'est le sous-traitant qui presse les CD, envoie par la poste, met en téléchargement, gère la relation client, et les clients de ces sites savent à quoi s'attendre concernant l'absence de service.

                                          • [^] # Re: Mais comment?

                                            Posté par . Évalué à  0 .

                                            Tu veux acheter Works ?

                                            http://www.bing.com/shopping/works-suite-2004-full-product/p/D6FEDA9D1F142294E387?q=microsoft+works&FORM=ENCA6

                                            Voila, Works 2004

                                            J'ai mis exactement 5 secondes : j'ai cherche "microsoft works" dans Bing Shopping

                                            • [^] # Re: Mais comment?

                                              Posté par . Évalué à  2 .

                                              C'est la version pour Windows 98, pas pour Windows 3.1, comme j'avais demandé.

                                              Et puis je parlais de téléchargement, pas de commander une boite en import depuis les US, parce qu'avec les histoires de douane c'est pas vraiment faisable. Comme ils citent le vendeur Amazon, je vais voir chez le représentant de ce vendeur sur mon continent : http://www.amazon.fr/Works-Suite-2004-CD-anglais/dp/B0000DZNIQ/ref=sr_1_3?ie=UTF8&s=videogames&qid=1299011481&sr=8-3 : « Actuellement indisponible. »

                                              • [^] # Re: Mais comment?

                                                Posté par . Évalué à  1 .

                                                • [^] # Re: Mais comment?

                                                  Posté par . Évalué à  3 .

                                                  1) C'est une offre illégale. Les licences des produits MS vendus depuis 2000 ne peuvent être transférées que si l'emballage est scellé*. Or je vois bien la boite du CD ouverte.

                                                  2) Qui me dit que ce CD est encore lisible, et quel est son MD5 ? Un téléchargement sur un site de commerce réputé et les sommes de contrôle sur les serveurs du développeur initial, c'est quand même la bonne pratique. C'est vérifié systématiquement pour tous les paquets de ma distribution (RMD160 SHA1 SHA256 taille), même pour les paquets de Microsoft.

                                                  3) Je sais bien qu'une brocante de grand-mère (quelqu'un d'autre citait ebay) me permettrait peut-être de trouver un vieux CD par-ci par-là. Le village festoie chaque printemps avec une foire, je pourrai peut-être trouver un 486 avec Works déjà installé... Ce n'est pas de l'absence de reliquats de CD d'occasion dont je me plains, c'est de l'absence d'une politique de préservation du patrimoine numérique logiciel, comme d'une politique cohérente de mise à disposition (payante) des logiciels non maintenus.

                                                  Dans 20 autres années, ou bien 30, ces CD d'occasion seront tous au musée et les 486 ne démarreront plus (disque dur enrayé). Ce qu'il faut, c'est un magasin numérique.

                                                  (*) source : c'est la politique de retrosoftware.com

                                                  • [^] # Re: Mais comment?

                                                    Posté par . Évalué à  0 .

                                                    1) C'est une offre illégale. Les licences des produits MS vendus depuis 2000 ne peuvent être transférées que si l'emballage est scellé*. Or je vois bien la boite du CD ouverte.
                                                    Que ce soit la politique de retrosoftware n'en fait pas une loi hein. T'as tout a fait le droit de revendre une licence non-OEM meme si tu l'as utilise precedemment.

                                                    2) Qui me dit que ce CD est encore lisible, et quel est son MD5 ? Un téléchargement sur un site de commerce réputé et les sommes de contrôle sur les serveurs du développeur initial, c'est quand même la bonne pratique. C'est vérifié systématiquement pour tous les paquets de ma distribution (RMD160 SHA1 SHA256 taille), même pour les paquets de Microsoft. Et qu'est ce qui te dit que le package sur sont site est pas corrompu ou autre ?

                                                    Tu te contentes de chercher la petite bete maintenant.

                                                    Dans 20 autres années, ou bien 30, ces CD d'occasion seront tous au musée et les 486 ne démarreront plus (disque dur enrayé). Ce qu'il faut, c'est un magasin numérique.

                                                    Ca serait ideal oui, mais pas necessaire.

                                                    • [^] # Re: Mais comment?

                                                      Posté par . Évalué à  1 .

                                                      Que ce soit la politique de retrosoftware n'en fait pas une loi hein.

                                                      J'ai pas lu les EULA MS depuis plusieurs années, m'oblige pas à replonger...

                                                      Et qu'est ce qui te dit que le package sur sont site est pas corrompu ou autre ?

                                                      Bon c'est hors sujet, mais je t'explique comment c'est fait chez ma distro. La base de données avec les checksums des paquets est sur le serveur 1. Les paquets logiciel sont sur le serveur 2. (Les 2 serveurs sont choisis au hasard dans un pool de miroirs pas toujours bien synchronisés). S'il y a une erreur de checksum, le paquet est rejeté dès téléchargement. Pour corrompre un paquet, il faut donc attaquer 3 serveurs : les 2 serveurs racine de la distro (ou plusieurs miroirs), plus celui du développeur, sinon l'incohérence sera repérée. Il y a quelques mois, un projet de serveur de chat a subi une attaque et du code malicieux a été introduit dans le code source, sur le serveur du développeur (j'ai oublié quel logiciel exactement). Devine quelle distro a rapporté le problème :-) Cool, gentoo hein. Ce serait maintenant parfait si les développeurs voulaient signer leurs paquets, que les outils gentoo puissent aussi vérifier ça à chaque fois.

                                                      Tu te contentes de chercher la petite bete maintenant.

                                                      En l'occurrence oui, mais mon sujet depuis le début, c'est de préserver l'accès aux documents binaires pour les futurs petits-enfants, permettre l'accès aux logiciels anciens dans les futurs musées du logiciel et à tous ceux qui les trouvent utiles. Pour plusieurs raisons, j'utilise des versions anciennes de plusieurs logiciels (des jeux émulés, un logiciel métier émulé et un livecd linux de 2002). Je dis que les versions anciennes sont accessibles chez plusieurs projets libres, au moins les plus connus (j'ai trouvé des paquets très anciens de slackware, freebsd, debian, kernel.org, gcc.gnu.org), et je regrette que Microsoft n'ait pas encore compris que les logiciels et les documents qu'ils créent, comme les livres et manuscrits, sont des témoins d'une époque à préserver.

                                              • [^] # Re: Mais comment?

                                                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                                                parce qu'avec les histoires de douane c'est pas vraiment faisable

                                                Tu veux faire chier les éditeurs, tu veux pas qu'ils t'offrent 100 balles et un mars aussi ?

                                                • [^] # Re: Mais comment?

                                                  Posté par . Évalué à  2 .

                                                  On n'a pas besoin d'un mécanisme qui introduise artificiellement la rareté dans un domaine comme les logiciels où elle n'a pas de raison d'exister. Oui on peut trouver des boite poussiéreuses dans des brocantes genre ebay, mais c'est un pis-aller. La solution pérenne d'accès aux logiciels, c'est un magasin numérique. Et ça existe.

                                                  Les éditeurs de musique ont cru que le CD avait de l'avenir, ils ont omis de présenter une offre numérique légale et des sites de qualité pour y accéder. On s'est assez moqué d'eux sur ce site pour savoir que le futur des contenus numériques n'est pas dans les marchés aux puces aux galette de plastique.

                                  • [^] # Re: Mais comment?

                                    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                                    Va dire ça aux gens qui gèrent FreeBSD-Archive ou archive.debian.org

                                    Et que dis-tu de tous les autres ftp qui ont disparu du net ?
                                    Tu les passe un peu sous silence, sans doute car tu ignorais leur existence. Moi aussi j'avais du code en ligne autrefois et qui a maintenant disparu. C'était pourtant du code sous licence libre en plus… Simplement, j'avais autre chose à foutre que de gérer des données obsolètes…

                                    • [^] # Re: Mais comment?

                                      Posté par . Évalué à  2 .

                                      Ce que je dis dans post d'origine, c'est que j'ai confiance que je pourrai même dans longtemps trouver une ISO d'une distribution qui me permettra d'ouvrir mes documents OOo 1.0. J'ai ultra confiance dans le professionnalisme des dévs de Debian de maintenir des exemplaires de leurs anciennes releases, mais une autre distro fonctionnerait aussi.

                          • [^] # Re: Mais comment?

                            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                            Le mardi 01 mars 2011 à 11:07 +0100, JGO a écrit :

                            Je peux toujours télécharger un tas d'abandonware (p.ex. Alley Cat, IBM 1984)

                            merci j'avais oublié le nom de ce jeu (cat.exe)

                      • [^] # Re: Mais comment?

                        Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

                        et le fait qu'il y ait encore UNE personne qui a en vraiment besoin, n'est ce pas une raison suffisante pour le laisser ?

                        Si il en a vraiment besoin dans la version suivante, il est prêt à payer pour l'intégration dans la version suivante, c'est une raison suffisante. Sinon ben il garde sa vielle version du logiciel toujours capable de le lire.

                        Mais bon : beurre, argent du beurre, et toi aussi tu aimes faire des trucs pour une personne en étant payé 0€, je t'embauche à ce prix.

                        Bizarre, avec les distros Linux plein de trucs sont virés faute de mainteneur même si c'est très utilisé, mais on ne dit rien, en plus du beurre et de l'argent du beurre, on peut aussi parler de paille dans l'oeil du voisin et de poutre dans le sien. Mais c'est tellement plus facile de critiquer gratuitement le méchant d'en face...

                        • [^] # Re: Mais comment?

                          Posté par . Évalué à  5 .

                          Avec les versions OEM plus ou moins mis d'office avec les ordis, c'est impossible de garder les anciennes versions. Il faudrait expliquer au gens que si ils aiment bien un logiciel fourni avec leur ordinateur, ils devraient acheter la version boite de ce même logiciel pour pouvoir l'installer éventuellement sur le futur ordinateur dans 2 ans car à ce moment là, leur logiciel sera introuvable. Et si dans 2 ans et 6 mois, ce nouvel ordinateur est volé (par exemple) avec le logiciel activée dessus, l'utilisateur l'a un peu dans le baba.
                          Les politiques commerciales actuelles sont de plus en plus tournées vers des activations sur un seul ordi, des abonnements, des mises à jour obligatoires...

                        • [^] # Re: Mais comment?

                          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                          Le mardi 01 mars 2011 à 07:13 +0100, Zenitram a écrit :

                          il est prêt à payer pour l'intégration dans la version suivante,

                          et si il est prêt à payer ? a qui paie t-il ? (dans le cas du format de
                          fichier works )

                    • [^] # Re: Mais comment?

                      Posté par . Évalué à  -4 .

                      Ca ne coûte vraiment pas grand chose en code de continuer de gérer un ancien format.
                      Et rien du tout en maintenance.
                      Franchement, pour un logiciel, gérer un format en entrée en plus, surtout quand il savait déjà le faire avant, ce n'est vraiment pas la fonctionnalité qui va prendre le plus de temps aux devs, en gros, il suffit de laisser le code !

                      Et comme en plus ils ont eu une évolution progressive, les filtres de conversion d'une version à la suivante ont tous existé, et idem, rien de complexe à conserver : ce n'est pas comme si on devait ajouter de fonctionnalités à ces fonctions là. Et pas non plus comme si ça alourdissait le logiciel : c'est du code qui ne devrait être exécuté qu'une seule fois à l'ouverture d'un fichier dans un format ancestral !

                      Donc ne plus supporter les anciens formats n'est pas une décision technique mais politique. Et là... tout les trolls sont permis !

                      Yth.

                      • [^] # Re: Mais comment?

                        Posté par . Évalué à  2 .

                        Il serait temps de revenir sur terre et te rendre compte que la creation d'un logiciel c'est beaucoup plus qu'ecrire du code hein.

                        Faut faire tourner les tests de ce plugin a la con que personne n'utilise, si les tests pour une raison x ou y se ratent, faut passer du temps a trouver pourquoi (le test a merde a cause d'un changement X hors plugin, le test etait pourri, le plugin a eu une couille a cause d'un changement du soft, etc...)

                        Faut aussi s'occuper des failles potentielles dans ce plugin que personne n'utilise

                        Serieusement, ecrire le code c'est la partie la plus facile du projet, trouver quoi faire, creer le bon design, tester le produit pour qu'il soit de qualite sont les parties les plus dures, et le test est de tres loin la partie la plus couteuse.

                        • [^] # Re: Mais comment?

                          Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

                          Pour une fois que je pertinente un propos de pasBill pasGates, je voulais le CRIER HAUT ET FORT !!!

                        • [^] # Re: Mais comment?

                          Posté par . Évalué à  0 .

                          Je suis à la fois d'accord, et pas d'accord.
                          Oui, le test est le plus coûteux, et le débuggage la partie la plus ardue.

                          Mais croire qu'écrire le code est la partie la plus facile d'un projet c'est se fourrer le doigt dans l'oeil plus loin que le coude ! Le code c'est ce que tu dois affronter pour trouver et corriger un bug, et aussi pour améliorer des parties, et pour ajouter des fonctionnalités, bref pour faire vivre et évoluer ton logiciel.

                          Si ton code est fait comme si c'était facile de faire du code, alors oui, tu vas avoir un boulot terrifiant au niveau des tests, et du débuggage, et ton équipe de validation va être quatre fois plus grosse que ton équipe de développeurs. Sans parler d'ajouter des fonctionnalités ou de modifier l'existant !

                          Je vais oser me permettre de considérer qu'il ne s'agit pas d'une bonne méthode pour développer quoi que ce soit.

                          Yth.

                  • [^] # Re: Mais comment?

                    Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

                    D'ailleurs c'est arrivé à Monsieur Michu (enfin, mon papa quoi). Sa version de Works refusait de s'installer sur son nouveau Windows (elle est où la compatibilité binaire tant vantée ?) et évidemment impossible de lire ses anciens documents avec Office…

                    DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

              • [^] # Re: Mais comment?

                Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                Comme si dans le libre on ne supprimait pas le support de ce qui devient obsolète.

                Là on parle quand même de ne plus avoir le support de documents écrits dans un format datant au mieux de 15 ans. Ben dans ce cas, il suffit d'avoir un vieux pc sur lequel installer un works et hop on en parle plus (en tout cas ce serait la réponse dans le libre...)

                • [^] # Re: Mais comment?

                  Posté par . Évalué à  0 .

                  en même temps, dans le libre, tu as besoin du support, tu as toujours le code source et/ou la documentation (vu que tu les avait lorsque tu as créé tes documents).

                  Et puis le libre ne se gargarise pas d'être rétro compatible avec les binaires de 3.1, non plus (j'exagère un chouilla, mais pas tellement).

                • [^] # Re: Mais comment?

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  Je ne pense pas que l'on supprime le support de documents.

                  • [^] # Re: Mais comment?

                    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                    Ca je ne sais pas.

                    Mais on peut très bien se poser la question du coût de ce support en terme de maintenance, de possibilités d'évolution par exemple.

                    Car parfois il faut savoir abandonner les trucs obsolètes (ho oui, works < 5 c'est obsolète, et encore c'est peu de le dire) pour permettre les évolutions, les changements de design, etc.

                • [^] # Re: Mais comment?

                  Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                  Le lundi 28 février 2011 à 23:08 +0100, CrEv a écrit :

                  il suffit d'avoir un vieux pc sur lequel installer un works et hop on en parle plus (en tout cas ce serait la réponse dans le libre...)

                  Là ou je bossais en 2002 il avait une machine sur windows 3.1 juste pour
                  ouvrir des documents Works (je ne sais plus quelle version)

                  et je peut t'assuré que mon patron s'en serait bien passé.

                  À l'époque ni OpenOffice ni MS n'avaient d'autres solutions (gratuites ou payantes).

    • [^] # Re: Mais comment?

      Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

      Justement, le monde des bisounours est censé être parfait, et n'est donc pas du tout adapté au monde réel où rien n'est parfait, et surtout pas les humains.

    • [^] # Re: Mais comment?

      Posté par . Évalué à  2 .

      Et bien même avec les meilleurs développeurs du monde,
      1) si ton chef te dis de faire de la m..., tu fais de la m..., je pense qu'Active X en est un bon exemple.
      2) Pour le reste, sur IE je pense qu'à un moment ils ont quasiment arrêter les développements (ce qui était stupide j'en conviens) donc la qualité des programmeurs n'interviens pas.. La qualité de MSOffice, là j'avoue je ne comprends pas..

      Maintenant si tu regardes en comparaison Nokia qui s'est totalement planté, on peut se dire que faire des produits juste pas terrible, ce n'est pas si mal..

      • [^] # Re: Mais comment?

        Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

        J'ai bien peur que vous ayez une image de Microsoft qui soit partiellement obsolète.

        Évidement, tout n'est pas parfait, mais la qualité technique des logiciels Microsoft est supérieur aux standards de ce qu'on trouve dans les autres boîtes de ce genre. Ils emploient parmi les meilleurs experts du monde. Et encore heureux, car ils ont les moyens.

        PS: ActiveX est une vieille techno qui est totalement obsolète chez MS maintenant. Elle a été crée dans un contexte ou la sécurité n'était pas une priorité. Un tort certainement, mais c'est un maintenant un mauvais souvenir.

        • [^] # Re: Mais comment?

          Posté par . Évalué à  8 .

          Bah c'est évident qu'il est impossible sans étudier le code de dire si le mauvais fonctionnement d'un soft vient d'un problème de design général ou un problème de code. Si Word décale de deux lignes un paragraphe par rapport au document original réalisé sous Mac, c'est probablement dû aux deux: un problème au niveau du format de fichier merdique (un binaire indéboggable) qui gène les développeurs eux-même, mais aussi la concurrence, et un manque de tests qui fait que l'équipe est passée à côté du bug.

          Bien sûr, tout le monde veut bien croire que les devs MS sont parmi les meilleurs du monde, mais il faut quand même trouver une explication rationnelle au fait que pendant des années, Windows avait un taux de kernel panic plusieurs ordres de grandeurs au dessus d'un noyau Linux (je pense qu'aujourd'hui la différence est moins nette car Windows a progressé de ce côté, et pour Linux bah c'est pas facile de s'améliorer quand on est déja si proche de 0). Pour l'utilisateur final qui paye son produit au prix fort, l'origine de la mauvaise qualité importe peu, et jusqu'à maintenant, il me semble que la meilleure réussite de MS était de convaincre ses clients que les produits défectueux ne l'étaient pas ("ah merde, j'ai vidé la corbeille en même temps que je déplaçais un fichier, c'est de ma faute si le système a planté").

          Bon, OK, il y a un indice. On s'aperçoit fréquemment que les logiciels libres clonant des logiciels proprio ont les mêmes défauts: Open/LibreOffice met toujouts du temps à s'ouvrir et bouge toujours un peu les détails de la mise en page en fonction de milliers de petits trucs (version du soft, options du système etc), Firefox se prend encore un peu les pieds dans le tapis avec les CSS, etc. Si j'étais méchant je dirais que les mauvaises décisions de MS ont aussi nuit aux LL.

          En attendant, la qualité des devs super-méga géniaux et méga-bien payés de MS ne crève pas encore les yeux quand on compare la qualité de leurs produits avec ceux d'Apple, d'Adobe, ou de certains logiciels libres.

          • [^] # Re: Mais comment?

            Posté par (page perso) . Évalué à  -2 .

            Bien sûr, tout le monde veut bien croire que les devs MS sont parmi les meilleurs du > monde, mais il faut quand même trouver une explication rationnelle au fait que pendant des années, Windows avait un taux de kernel panic plusieurs ordres de grandeurs au dessus d'un noyau Linux (je pense qu'aujourd'hui la différence est moins nette car Windows a progressé de ce côté, et pour Linux bah c'est pas facile de s'améliorer quand on est déja si proche de 0).

            Ça s'explique simplement. Au début Windows était non préemptif, donc c'était les programmes qui faisaient passer la mémoire d'un processus à l'autre. Seulement le risque de collision dans la mémoire était énorme puis à moins que les logiciels ne proviennent de la même équipe, chaque logiciel passait la mémoire de manière propre suivant des logiques différentes alors que tout devrait se coordonner pour un secteur aussi sensible.

            Quand Microsoft a fait de Windows un OS avec un noyau préemptif, pour une raison de compatibilité ascendante tu as les logiciels qui pouvaient gérer eux même le passage de la mémoire à un autre processus, ce qui évidemment cause encore plus de programme… Ce problème a disparu peu à peu quand les logiciels ont progressivement laissé Windows gérer ça de manière centralisé et uniforme (ce qui doit être le comportement normal de toutes les façons).

            • [^] # Re: Mais comment?

              Posté par . Évalué à  3 .

              Hm tu confonds un peu. L'amélioration la plus sensible de qualité de la marque Windows pour les PC est due à l'abandon de la famille 9x donc en fait à un changement d'OS. 9x était notoirement bugogène principalement non pas à cause de préemptivité ou non mais plutôt parce que le mode protégé n'était pas utilisé d'une manière apportant une réelle protection (grossièrement : il contenait simplement quelques erreurs non malicieuses pour les programmes 32 bits, mais ne pouvait rien contre les programmes malicieux ni contre les erreurs dans les programmes 16 bits).

              Un amélioration supplémentaire de la qualité provient des outils d'analyse que MS met maintenant à disposition pour les dev des drivers. Ces outils n'ont pas d'équivalent libre aujourd'hui (les types capables de faire de tels outils sont peu nombreux dans le monde et se sont tous fait capter soit par MS, soit par d'autres gros industriels).

        • [^] # Re: Mais comment?

          Posté par . Évalué à  9 .

          Pour moi Microsoft a entrepris de réels efforts pour améliorer la qualité du code produit, qui lui valait une réputation pas terrible.

          Cependant, ils ont un tel boulet d'apis et de codes existants (win32, activeX, IE6...) et une telle pénétration du marché qu'ils ne peuvent se permettre de tout éradiquer d'un coup, même avec la meilleure volonté et les meilleurs experts du monde.

          A mon sens le code produit récemment, ce qui se base sur dotnet par exemple, n'a rien à voir avec ce qu'on peut trouver dans le vieux code genre win32 (et son dll hell par ex). Même si je peux me tromper bien évidemment (je ne suis pas développeur Microsoft ni Windows).

          Par ailleurs concernant le travail en bureau, il me semble qu'à Issy les Moulineaux, les employés MS France bossent en open space. A confirmer...

          • [^] # Re: Mais comment?

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            Par ailleurs concernant le travail en bureau, il me semble qu'à Issy les Moulineaux, les employés MS France bossent en open space. A confirmer...

            Lorsque je m'y étais rendu (il y a au moins 5 ans, dans mes études) c'était le cas. Open space bordé de bureaux vides. Mais je crois qu'ils ont déménagés depuis, donc c'est peut-être différent maintenant

            • [^] # Re: Mais comment?

              Posté par . Évalué à  3 .

              Il y a quelque equipes qui ont choisi d'utiliser de l'open space, parait selon eux que cela ameliore la communication et autre, et on va dire que je suis pas convaincu.

              Perso, je refuse de bosser pour un team qui fait de l'open space, et je suis loin d'etre le seul ici. Certains s'en fichent, moi pas.

              • [^] # Re: Mais comment?

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                donc c'est plutôt comme l'article, bureau individuel ? C'est pas galère justement pour bosser à plusieurs ?

                • [^] # Re: Mais comment?

                  Posté par . Évalué à  8 .

                  Pour Windows et l'equipe ou je suis maintenant c'est bureau individuel. Pour bosser a plusieurs j'ai jamais eu de probleme, tu te leves, tu marches au bureau d'a cote ou tu prends une salle de conference (il y en a genre 7-8 dispo a chaque etage de chaque immeuble), t'as le telephone, l'IM, l'e-mail.

                  Celui qui ne communique pas a cause de son bureau, tu le mettrais en open space, il communiquera pas plus, du moins c'est mon avis.

                  • [^] # Re: Mais comment?

                    Posté par . Évalué à  2 .

                    Celui qui ne communique pas a cause de son bureau, tu le mettrais en open space, il communiquera pas plus, du moins c'est mon avis.

                    Ca se discute. C'est achement plus simple de ploper une tete par dessus le cubicle et de sortir un "dude! blablabla" que de devoir se lever, aller au bureau, voir que machin est au cafe, rentrer depite dans son bureau, envoyer un mail au gars, esperer qu'il le lise, ou pire, se tapir dans l'ombre et bondir sur le gars quand il revient de son cafe tout ca.

                    Apres, c'est chiant quand t'as 3 mecs qui bavassent a cote d'un truc dont t'as rien a branler (surtout quand c'est des boulets a qui on a pas appris a ne pas gueuler).
                    Question de compromis on va dire, mais devoir se lever, changer de piece pour discuter avec un mec avec qui t'es cense discuter plus ou moins toute la journee.

                    Chez nous, meme le chairman/CxO sont dans l'open space. La ca devient relou, surtout quand le mec matte ses videos de vacances sans ecouteurs et que tu peux pas trop te retourner et lui dire de couper le son, parce que bon, il signe ton cheque a la fin de la quinzaine.
                    Cela dit, c'est plus qu'agreable d'avoir tous les vp/director assis avec le grouillot de base et accessible en gueulant a travers l'open space.

                    Tiens, tant qu'on est dans les questions sur les dessous de microsoft, quid des methodes agile chez MS? Ca se fait ou pas?

                    If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                    • [^] # Re: Mais comment?

                      Posté par . Évalué à  2 .

                      Ca se discute. C'est achement plus simple de ploper une tete par dessus le cubicle et de sortir un "dude! blablabla" que de devoir se lever, aller au bureau, voir que machin est au cafe, rentrer depite dans son bureau, envoyer un mail au gars, esperer qu'il le lise, ou pire, se tapir dans l'ombre et bondir sur le gars quand il revient de son cafe tout ca.

                      Ben il y a Communicator pour ca... Tu peux poser ta question au gars ou qu'il soit : au bureau, en meeting, a la maison, etc... (si il a envie de repondre evidemment)

                      Cela dit, c'est plus qu'agreable d'avoir tous les vp/director assis avec le grouillot de base et accessible en gueulant a travers l'open space.

                      Ouaif, c'est idem que les avoir dans le bureau d'a cote au final.

                      Tiens, tant qu'on est dans les questions sur les dessous de microsoft, quid des methodes agile chez MS? Ca se fait ou pas?

                      C'est au choix des teams, certains teams font de l'agile, d'autres pas.

                      • [^] # Re: Mais comment?

                        Posté par . Évalué à  0 .

                        Ben il y a Communicator pour ca... Tu peux poser ta question au gars ou qu'il soit : au bureau, en meeting, a la maison, etc... (si il a envie de repondre evidemment)

                        Ca depend de la question que t'as a poser ca.
                        Je viens d'aller voir 3 fois le voisin de mon voisin pour des questions a la con sur le format JSON qu'il va recuperer qui auraient ete chiantes a poser par IM.
                        De la meme facon, t'as parfois besoin de montrer un truc son ton ecran a toi, c'est plus pratique quand le mec est a 2 metres et peut juste rouler sa chaise a ton bureau plutot que de devoir dedocker le laptop/aller le chercher dans son bureau et le faire venir.

                        Ouaif, c'est idem que les avoir dans le bureau d'a cote au final.

                        Ben ya une certaine barriere psychologique a avoir des bureaux individuels. T'es plus hesitant a passer voir un gars quand il est dans son bureau individuel plutot qu'assis au milieu d'un groupe.

                        If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                        • [^] # Re: Mais comment?

                          Posté par . Évalué à  4 .

                          Je viens d'aller voir 3 fois le voisin de mon voisin pour des questions a la con sur le format JSON qu'il va recuperer qui auraient ete chiantes a poser par IM.
                          De la meme facon, t'as parfois besoin de montrer un truc son ton ecran a toi, c'est plus pratique quand le mec est a 2 metres et peut juste rouler sa chaise a ton bureau plutot que de devoir dedocker le laptop/aller le chercher dans son bureau et le faire venir.

                          Tu vas a son bureau, tu fais un remote desktop sur ta machine, et c'est regle. Tu veux lui passer du code ? Tu crees un partage SMB ou tu lui e-mail un diff, ou evidemment il vient dans ton bureau

                          Ben ya une certaine barriere psychologique a avoir des bureaux individuels. T'es plus hesitant a passer voir un gars quand il est dans son bureau individuel plutot qu'assis au milieu d'un groupe.

                          Non, c'est une question d'habitude. Si t'as l'habitude de l'open space, evidemment tu vas assumer qu'une porte est la pour dire "ne l'ouvre pas", mais si tu es dans un monde ou tout le monde a un bureau, tu sais que la porte a une autre utilite.

                          • [^] # Re: Mais comment?

                            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                            Non, c'est une question d'habitude

                            A y réfléchir, je dirais qu'en fait ce soit être une question d'habitude, de philosophie, d'outils et de volonté de communication. Dans certaines boites, la communication et l'organisation est tellement mauvaise que tout ou presque passe à l'oral. Dans ce cas, l'open space rapproche les gens et permet de bosser ensemble. Car si on met les mêmes personnes dans des bureaux différents, vu qu'il n'y a pas de document, pas de références, pas de gestion, etc ... ben ça marchera jamais. Sans compter que le seul moyen de communication est le téléphone et le mail (pas d'IM, pas de serveur de partage, toussa).

                            Bon ok, en décrivant comme ça j'ai en partie l'impression que l'open space est un palliatif à une mauvaise organisation... (et je bosse en open space)

                            • [^] # Re: Mais comment?

                              Posté par . Évalué à  6 .

                              L'openspace c'est aussi une façon de gagner des sous aux dépends du développeur en ne lui donnant que le minimum d'espace possible (les murs et les couloirs, c'est du gaspillage de place, c'est bien connu).

                              La problématique open-space vs bureaux indidivuels est abordée dans "the Mythical Man Month". Et si j'avais le choix, j'aurais un bureau individuel.

                              • [^] # Re: Mais comment?

                                Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                                Idem. Pour ma part depuis que les développeurs sont isolés des autres dans une même salle, que l'on a une salle de réunion dédiée, ça va déjà beaucoup mieux.

                                DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                    • [^] # Re: Mais comment?

                      Posté par . Évalué à  8 .

                      C'est sûr que l'open space améliore la communication, il faut par contre voir les inpacts négatifs possibles:

                      • les trois mecs qui bavassent comme tu l'as souligné
                      • le mec qui tape sur la table régulièrement car il est musicien/ou adore la musique et que ça empêche les autres de se concentrer (mais il y en a que ça ne gêne pas)
                      • le bruit ambiant qui force la majorité des personnes à travailler avec des écouteurs, en musique
                      • ceux qui mangent/grignotte (hors pause midi) la bouche ouverte
                      • ceux qui remuent leur jambe et font bouger tous les bureaux, mais cela n'arrive qu'une fois, le soir on prend soin d'espacer son bureau
                      • et la communication est tellement bonne, que certaines personnes passent leur journée à blaguer
                      • ces mêmes blagues, nuisent surement à la concentration et peuvent justement déranger ceux qui ne sont pas concernés, qui du coup y participent à force
                      • pour finir, il y a ceux qui s'énervent devant leur PC et qui tapent fort sur la table en murmurant "putain", et pour se moquer, d'autres le font même quand il y a rien d'énervant...

                      Ce sont les principaux points que j'ai relevé de mon expérience open space. Cela dépend donc beaucoup des personnes présentent dans l'open space, et à mon avis, avoir son propre bureau individuel doit être beaucoup plus productif (mais je n'ai jamais testé).

                      Surtout qu'en régle général, en open space, quand quelqu'un a besoin d'une autre personne, elle se lève dans tous les cas pour venir voir l'écran de la personne concernée. Moi je n'y vois que des inconvénients, mais c'est sûr qu'en terme d'espace et location de bureau, l'employeur fait des économies tout en pensant qu'il améliore la communication de son équipe.

                      • [^] # Re: Mais comment?

                        Posté par . Évalué à  -2 .

                        Oui, ca n'a pas que des avantages, c'est sur.
                        Cela dit, ce que tu cite releve surtout du "savoir vivre en groupe". Tu sors pas un sandwich camembert/munster/livarot aux aromes releve quand t'es en groupe. C'est pareil dans le train par exemple.
                        Le mec dans le train, tu peux pas lui dire, quand c'est un collegue, tu lui fais remarquer qu'il ya une cuisine et qu'il peut aller baffrer son casse dalle la bas.
                        De meme, tu brailles pas dans un espace ouvert quand t'as du monde qui bosse autour.

                        Autre avantage important, parmi les 3 gars qui discutent sur un truc boulot en se grattant la tete, un quatrieme peut etre assis a cote, avoir la reponse ou un bout de reponse, les entendre en parler et se joindre a la discussion, sans que les autres aient pour autant pense qu'il savait qq chose.

                        Faut voir la gueule de l'open space apres aussi. J'ai fait des open space mixe "tout le monde ensemble en vrac, sans consideration d'equipe".Les commericaux au telephone toute la journee "Hi, I'm bob from xxx, blablabla" 50 fois par jour ou le chairman qui engueule vertement son comptable parce qu'il s'est gourre quand il a fait ses impots, oui, ca casse les couilles. Son boss/ses collegues directes a qq bureaux de la, ca saoule aussi, c'est beaucoup plus dur de communiquer rapidement sur des petits points minueurs de cette facon.

                        J'ai fait des open space "par equipe" delimite par des rideaux (style paravent japonais, mais en version gros ridaux de velour). L'open space en question comprend uniquement la team (et toute la team, du product development au pisseur de code avec la qa et le design, soit a la louche 10-15 personnes). Tu te tapes pas le bordel des autres equipes, les rideaux, quand ils sont fermes evitent a ceux des autres equipes de venir nous emmerder, quand ils sont ouvert ca fait comme un gros open space, et ca donne une sensation d'intimite a l'equipe qui renforce la notion de groupe soude.
                        Avoir toute l'equipe ensemble permet de regler des problemes plus tot que si les business owners sont a l'autre bout du batiment. Devoir cavaler toute la journee pour parler a qq personnes, ca me gave, et non, l'IM ou le telephone ne permet pas toujours de remplacer une discussion physique.

                        C'est pas simple a amenager, suffit pas de prendre un loft, de lacher 20 bureaux + chaises et roule ma poule.

                        If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                        • [^] # Re: Mais comment?

                          Posté par . Évalué à  6 .

                          Cela dit, ce que tu cite releve surtout du "savoir vivre en groupe". Tu sors pas un sandwich camembert/munster/livarot aux aromes releve quand t'es en groupe. C'est pareil dans le train par exemple.
                          Non.

                          Rien que le fait d'être au téléphone en Openspace dérange les autres. Ensuite, la réunion improvisée par les 3 collègues du bureau à côté permet à ces 3 collègues de communiquer, mais les 3 collègues des bureaux adjacents qui n'ont rien demandé et qui ne sont pas concernés par le problème en question ne peuvent plus se concentrer sur leur problème à eux. Si les 2 collègues étaient venus dans le bureau du 3eme, ils n'auraient dérangé personne.

                          • [^] # Re: Mais comment?

                            Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                            Pour moi le téléphone est beaucoup plus dérangeant que la discussion entre collègues. Je ne l'explique par forcément (à part que la seconde peut m'intéresser et je peux m'y insérer, l'autre non ?).

                            DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                            • [^] # Re: Mais comment?

                              Posté par . Évalué à  4 .

                              La discussion entre collègues à côté de toi, alors que tu dois livrer en urgence et que tu dois te concentrer parce qu'il y a un problème, c'est pas génial.

                            • [^] # Re: Mais comment?

                              Posté par . Évalué à  4 .

                              Ce serait parce que au téléphone on n'entend que la moitié de la conversation et le cerveau passe donc son temps à imaginer l'autre moitié. D'où une plus grande fatigue et un dérangement plus important. Mais je n'ai plus les sources dsl.

                      • [^] # Re: Mais comment?

                        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                        le mec qui tape sur la table régulièrement car il est musicien/ou adore la musique et que ça empêche les autres de se concentrer (mais il y en a que ça ne gêne pas)

                        Oui, ca c'est vraiment bien chiant... Je joue dans une batuc ou se trouve beaucoup d'informaticien (mon ancienne batuc c'était des profs) et on sait qu'on est des gros relou de sambiste qui passent leur temps à bosser leurs breaks dès que le cerveau est en attente d'information de la part de leur ordi.

              • [^] # Re: Mais comment?

                Posté par . Évalué à  1 .

                tiens à microsoft tu peux décider dans quel bureau tu vas être, ou si tu veux etre en open space.

                Peut etre aux usa, mais j'ai de gros doute sur le fait que le ppdm (petit personnel de merde) ait son mot à dire sur être en open space ou dans un bureau.

                • [^] # Re: Mais comment?

                  Posté par . Évalué à  4 .

                  Non, c'est le management de l'organisation qui decide (Windows, Office, XBox, etc...), moi je choisis quelle organisation je travaille pour en fonction de certains criteres, open-space/bureau en est un.

          • [^] # Re: Mais comment?

            Posté par . Évalué à  3 .

            Pour moi Microsoft a entrepris de réels efforts pour améliorer la qualité du code produit, qui lui valait une réputation pas terrible.

            Cependant, ils ont un tel boulet d'apis et de codes existants (win32, activeX, IE6...) et une telle pénétration du marché qu'ils ne peuvent se permettre de tout éradiquer d'un coup, même avec la meilleure volonté et les meilleurs experts du monde.

            En gros, ce n'est pas de leur faute.

            Ils ont récupéré du code de merde, mais ils font des efforts les pauvres.

            Ah ben oui, ça aurait été différent s'il s'étaient concentré sur la qualité et le respect des standards il y a 20 ans. Mais ils n'auraient probablement pas eu la même part de marché aujourd'hui. Forcément, c'est plus intéressant de se concentrer sur les features kikoolol inutiles mais qui font vendre. C'est plus pratique d'aller dans tous les sens, même si ça va à l'encontre des règles rudimentaire d'ergonomie ou de sécurité.

            Mais ça plait au décideur pressé. Alors on y v à fond, les yeux fermés.

            Si aujourd'hui ça devient une épine dans leur pied, ben bien fait. C'est le prix de leur attitude méprisante d'il y a quelques années. Et ça ne s'efface pas d'un coup de baguette magique.

            Pendant ce temps là, d'autres systèmes, eux, ont fait un effort côté qualité, respect des standards, partage, rigueur, etc. Et ce sont eux qui ont le vent en poupe aujourd'hui.

            • [^] # Re: Mais comment?

              Posté par . Évalué à  0 .

              Ah ben oui, ça aurait été différent s'il s'étaient concentré sur la qualité et le respect des standards il y a 20 ans. Mais ils n'auraient probablement pas eu la même part de marché aujourd'hui. Forcément, c'est plus intéressant de se concentrer sur les features kikoolol inutiles mais qui font vendre. C'est plus pratique d'aller dans tous les sens, même si ça va à l'encontre des règles rudimentaire d'ergonomie ou de sécurité.

              Tu me fais bien rire. Linux il y a 10 ans niveau securite c'etait un veritable emmental (le gruyere n'a pas de trou, c'est l'emmental qui en a...) mais vu que tout le monde s'en foutait ca passait inapercu.

              Tout comme Mozilla/Firefox, a l'epoque on n'arretait pas de nous rabacher comment Mozilla c'est super secure et tout compare a IE6 qui avait des trous de touts les cotes, sans jamais penser au fait que les hackers n'en avaient rien a battre de Mozilla car ils avaient 1% de parts a l'epoque. Maintenant que Mozilla/Firefox est repandu, marrant ils ont bien plus de failles que IE, et pourtant ils se sont ameliores niveau securite depuis l'epoque...

              Pendant ce temps là, d'autres systèmes, eux, ont fait un effort côté qualité, respect des standards, partage, rigueur, etc. Et ce sont eux qui ont le vent en poupe aujourd'hui.

              Les autres auquel tu penses, ils ont fait un effort niveau respect des standards et partage oui, pour le reste ca montre surtout que tu ne sais pas evaluer la qualite d'un soft.

              Quand a avoir le vent en poupe, Linux n'avance pas sur le desktop et n'avance pas forcement sur les serveurs non plus face a Windows, il reste les telephones mais Android != Linux

              • [^] # Re: Mais comment?

                Posté par . Évalué à  10 .

                mais Android != Linux

                Android != GNU/Linux

                (mais c'est juste pour faire chier le monde)

              • [^] # Re: Mais comment?

                Posté par . Évalué à  2 .

                <>Quand a avoir le vent en poupe, Linux n'avance pas sur le desktop et n'avance pas forcement sur les serveurs non plus face a Windows</i> Je pense que tu n'es pas bien placé pour le savoir. A vue de nez je dirais que SI.

                • [^] # Re: Mais comment?

                  Posté par . Évalué à  -2 .

                  Je me contente de regarder les parts de marche rapportees, et je vois une stagnation sur le desktop et sur le serveur les 2 (Linux & Windows) bouffent des parts aux vieux Unix.

    • [^] # Re: Mais comment?

      Posté par . Évalué à  3 .

      L'explication de ce phénomène dans le cas général est simple : les process ne peuvent jamais suppléer à l'incompétence (tout au plus limiter vaguement les dégâts et avoir une meilleur vision du carnage, ce qui n'est pas rien mais reste moins intéressant qu'une qualité décente).

      Quand à savoir si les Windows "récents" sont de mauvaise qualité et si donc ce problème à cours ici, je serais plutôt d'un autre avis (surtout si on compare à des distributions complètes GNU/Linux récentes très en vogue et qui semblent avoir pour but principal de multiplier les WTF -- mais la comparaison est un peu injuste du fait du périmètre radicalement différent dans les deux cas). Par contre ce phénomène à du tourner à plein pour la famille windows 9x.

    • [^] # Re: Mais comment?

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      Ce qu'il vante dans son article à mon avis, c'est surtout que leur organisation permet:

      • d'éviter les conflits au niveau du code. Si ça arrive, le nombre de personnes qui doivent s'arrêtent de bosser (ou qui perdront leur temps à repartir sur une version précédente) serait catastrophique
      • d'avoir un système automatisé de build et de test, et des outils qui permettent aux développeurs de se concentrer sur le développement. Et pas dans la recherche du module X qui se trouve à je-ne-sais que endroit du repository.

      Tout le monde n'a pas cette chance. Il n'est pas bien difficile d'imaginer qu'une boîte ne veuille pas (une belle vue à court terme) investir pour créer des procédures et choisir/développer les bons outils. À la fin, quand on fait la somme du temps perdu, l'organisation est 10 fois perdante, tout le monde a perdu du temps dans son coin pendant 10 ans. "c'est la crise, on a pas de pognon, perdons encore plus en travaillant dans l'urgence"

      Quand à la qualité de leurs logiciels, j'en suis globalement bien satisfait. Signé: un linuxien qui gagne son pain sous Windows.

  • # moi j'aime bien la machine "standard" de developpement

    Posté par . Évalué à  1 .

    The standard development system is a quad core 64-bit system with 8 gigs of memory, fast hard drives, a gaming quality graphics adapter, and at least two large monitors.

    apres on s'etonne que l'OS rame sur les petites configs forcement le developpeur ne se rend pas compte qu'il code avec les pieds et que ca fait ramer l'OS, avec une machine "bureautique/dev" aussi performante il ne s'en rend paa compte.

    • [^] # Re: moi j'aime bien la machine "standard" de developpement

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      A moins d'utiliser Emacs, les outils de dev ça prend de la ressource, donc ça me choque pas plus que ça. C'est à l'équipe de test de valider sur des environnements matériels lambda.

      • [^] # Re: moi j'aime bien la machine "standard" de developpement

        Posté par . Évalué à  10 .

        A moins d'utiliser Emacs, les outils de dev ça prend de la ressource

        Trop gros passera pas

      • [^] # Re: moi j'aime bien la machine "standard" de developpement

        Posté par . Évalué à  2 .

        mouais, sauf que ce qu'il se passe en général c'est que

        1. l'équipe de test sera influencée par les recommendations techniques des pisseurs de code
        2. l'équipe de test va tester les fonctionnalités de versions beta ou de debug du produit ou de fractions du produit pendant très longtemps et le produit final seulement à la fin
        3. à moins d'un management en béton elle va se prendre un OTG au bout de quelques retours du style ça rame et le produit sortira en l'état

        (OTG est un terme technique signifiant à peu près Oh Ta Gueule !)

        • [^] # Re: moi j'aime bien la machine "standard" de developpement

          Posté par . Évalué à  4 .

          Ca depend des organisations.

          Dans celles ou le departement test depend du departement developpement, ou le testeur "bosse pour" le developpeur, oui.

          Dans les organisations ou le departement test est separe et ou il a la meme importance que developpement non. Dans ces cas la, le departement test a bien plus d'independance et de pouvoir.

    • [^] # Re: moi j'aime bien la machine "standard" de developpement

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      en même temps, le gars a peut-être besoin de faire tourner des softs en debug ce qui prend légèrement plus de rame, de proc, de disque que l'application en release...

      /me se souvient quand il faisait du indesign que la version debug mettait complètement à plat sa machine de dev

      • [^] # Re: moi j'aime bien la machine "standard" de developpement

        Posté par . Évalué à  8 .

        en même temps, le gars a peut-être besoin de faire tourner des softs en debug ce qui prend légèrement plus de rame, de proc, de disque que l'application en release...

        Bah faut lui acheter un palm…

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: moi j'aime bien la machine "standard" de developpement

        Posté par . Évalué à  2 .

        C'est pas forcement ca(on teste genre jamais un binaire sur nos machines de dev), mais il a des composants a compiler, il a des outils d'analyse statique a faire tourner, un environnement de dev 'fait maison' qui integre tout ca, il a probablement une VM voire plusieurs qui tournent aussi, il a le code de Windows qui prend une place enorme, etc...

    • [^] # Re: moi j'aime bien la machine "standard" de developpement

      Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

      Il dit aussi :

      Developers also usually have two or three test systems (sometimes more). We also have access to large test labs.

      Donc, en principe ça n'empèche pas les tests fréquents sur des systèmes plus petits. Et personnellement, je trouve aussi qu'avoir une grosse bécane pour développer a plus de sens.

      pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question. | Free Softwares Users Group Arlon, Belgique : http://fsugar.be/

    • [^] # Re: moi j'aime bien la machine "standard" de developpement

      Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

      moi j'aime bien la machine "standard" de developpement

      C'est quoi le problème? Tu mélanges machine de développement et machine de test dans ton discours, alors que c'est complètement différent. Investir dans une bonne machine de développement peut être rentable (moins de temps perdu par le développeur), et ça n'a absolument rien à voir avec les performances sur une machine de test (plus comme elle du client).

      Pour te donner un exemple pratique, je fais tourner du Valgrind (Linux only, bien optimisé tout ça...), et cet outil très pratique pour détecter les fuites mémoire et autre erreurs de programmation a un impact x20 sur le temps d’exécution. Une machine telle que décrite est très lente pour simuler un poste client et du coup lors de tests "temps réel" avec l'environnement de débug, c'est difficile (je fais du streaming en "temps réel" avec Valgrind, oui... Si j'optimise pas, ma bête de course décroche par rapport au "temps réel" alors qu'elle consomme peu de CPU en temps normal).

      Bref, si, il faut ce genre de machine de développement. Ca n'a aucun impact sur les tests de performances, qui sont sur une autre machine (et il se rendra alors compte de la lenteur chez le client)

      • [^] # Re: moi j'aime bien la machine "standard" de developpement

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        J'ajouterais aussi qu'une machine performante et multicoeur est très utile lorsqu'on compile du code. J'ai changé récemment de processeur (Core 2 Duo -> Core i5) et je vois une grosse différence sur des projets de l'ordre du dizaine de millier de ligne de code (ce qui reste petit).

        Suivant le type de code que l'on fait, ça fait gagner un temps énorme de compiler en 30 secondes sur une machine rapide ou en 2 minutes sur une machine lente. Ca réduit aussi la frustration du développeur.

        • [^] # Re: moi j'aime bien la machine "standard" de developpement

          Posté par . Évalué à  1 .

          Tiens, ça me fait penser quand je suis passé d'un Intel Pentium Celeron à 1.3 Ghz à un dual-core, il y a un peu moins de deux ans.

          Aujourd'hui, ça me prend entre cinq et dix minutes pour compiler un mini-kernel. Avec le Celeron qui était sur un Thinkpad usé jusqu'à l'os, ça prenait une journée entière ( ça avait planté une fois à cause de surchauffe en milieu de route, les boules à ce moment là ).

          [/life]

        • [^] # Re: moi j'aime bien la machine "standard" de developpement

          Posté par . Évalué à  3 .

          Ca réduit aussi la frustration du développeur.

          et son taux de caféine

          • [^] # Re: moi j'aime bien la machine "standard" de developpement

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            ou pas, vu qu'il met moins de temps à compiler, il a plus de temps pour boire (ben oui, me dites pas que vous utilisez le temps gagner par vos machines / outils pour bosser quand même !!)

            • [^] # Re: moi j'aime bien la machine "standard" de developpement

              Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

              En général tu profites du temps de compilation pour te lancer le café.
              Ou alors de lancement de la machine virtuelle de Java dont le logo ne prête pas à confusion !

              • [^] # Re: moi j'aime bien la machine "standard" de developpement

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                En général dans les grosses boîtes de développement, les développeurs ne compilent pas sur leurs machines, il y a des fermes de machines prévues pour ça, non ?

                • [^] # Re: moi j'aime bien la machine "standard" de developpement

                  Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                  Si c'est pour compiler la version finale qui sera distribuée aux clients, oui. Si c'est pour faire un test de deux minutes d'un truc que t'es en train de développer dans ton coin, non.

                  pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question. | Free Softwares Users Group Arlon, Belgique : http://fsugar.be/

                  • [^] # Re: moi j'aime bien la machine "standard" de developpement

                    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                    J'ai eu l'exemple d'une société qui avait effectivement des machines pour les grosses compilations, mais même pour les petits tests de 2 secondes il y avait une autre baie qui servait à ça, ça me parait pas déconnant comme pratique si le temps de mettre les fichiers sur la machine de compilation et compiler n'excède pas le temps de compilation en local.

                    • [^] # Re: moi j'aime bien la machine "standard" de developpement

                      Posté par . Évalué à  2 .

                      Ca ce n'est realiste que si le temps de compilation est gros pour ce qu'un developpeur dans son coin fait.

                      Si c'est le cas, ca veut dire que le design du produit est franchement pourri, et le temps de compilation est probablement le dernier de leurs soucis.

                    • [^] # Re: moi j'aime bien la machine "standard" de developpement

                      Posté par . Évalué à  1 .

                      Ça dépend effectivement des boites. Je connais des boites qui travaillent comme ça:

                      • Desktop léger ou laptop pour chaque dev.
                      • Connexion a une machine de "login" via vnc enterprise ou NX
                      • Tu ouvres uniquement des shells pour lancer des jobs sur la ferme
                      • Tu peux ouvrir des lancer de jobs "interactives" pour les outils GUI.
                      • Tu peux aussi utiliser des "Makefile" qui vont se deployer tt seul sur la ferme

                      En gros, tout tourne sur la ferme. Le desktop sert juste a faire tourner Office et IE.

            • [^] # Re: moi j'aime bien la machine "standard" de developpement

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              ou pas, vu qu'il met moins de temps à compiler, il a plus de temps pour boire

              Et c'est bien l'objectif http://xkcd.com/323/

              "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

  • # oldnewthing

    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

    Dans un autre style avec moins de typos, le blog de Raymond Chen est aussi fort intéressant pour avoir un aperçu de comment ça se passe à Redmont.

    http://blogs.msdn.com/b/oldnewthing/archive/tags/microspeak/ http://blogs.msdn.com/b/oldnewthing/archive/2010/12/07/10101193.aspx [...]

    pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question. | Free Softwares Users Group Arlon, Belgique : http://fsugar.be/

    • [^] # Re: oldnewthing

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      bon ben maintenant on attend le retour de pBpG, qu'il nous indique comment ça se passe par chez lui (pareil, pas pareil, toussa)

      (ne vous marrez pas, c'est sérieux comme invitation ;-) )

      • [^] # Re: oldnewthing

        Posté par . Évalué à  4 .

        Ben il decrit l'equipe Windows de maniere assez fidele oui, c'est comme ca que cela se passe. Il y a aussi d'autres choses qui se passent, mais decrire tout le processus de developpement ca prendrait un bouquin.

        • [^] # Re: oldnewthing

          Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

          ok

          personnellement je trouverais ça intéressant. Que ça provienne de google, microsoft, apple, ou finalement n'importe quelle grosse boite, je pense qu'on a tous (enfin ceux qui n'y bossent pas) pas mal à apprendre en terme d'organisations, de méthodes, et surtout pourquoi tel ou tel choix (histoire de ne pas toujours reproduire les erreurs que d'autres on déjà corrigé).

          Je sais que sur linuxfr ça passe pas toujours très bien (le côté sailemalilsonkedaimaichankicodeavélespiè) mais bon...

          • [^] # Re: oldnewthing

            Posté par . Évalué à  6 .

            C'est certainement interessant, quoique un peu particulier car tous les projets software n'ont pas notre taille, nos ressources et nos besoins.

            Maintenant, les detailler ici, on va dire que je suis maso mais jusqu'a un point, j'ai pas forcement envie de passer une heure ou deux a decrire la chose pour voir sortir les posts parlant d'article marketing, propagande, etc... et un sujet qui invariablement va partir en troll sur pourquoi M$ avec tout ca fait du code de merde et Window$ qui plante toutes les 3 secondes sans pouvoir tourner sur un PC avec 2To de RAM et 256 CPUs

            • [^] # Re: oldnewthing

              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

              je comprend bien et c'en est presque dommage. Je reste sur l'idée que beaucoup pourraient apprendre (dans le libre y compris). M'enfin, j'irai chercher l'info ailleurs (si certains ont d'autres liens du genre...)

  • # Microsoft s'améliore...

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    En marketing! Je remarque depuis quelques temps une offensive en termes de communication sur les réseaux sociaux qui a l'air de porter ses fruits: l'image de Microsoft et de ses produits s'améliore.

  • # C'est quoi ce troll?

    Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

    Je cite:

    The code-compile-test-debug turnaround time is very fast. The tool I’m currently working on is about 25 thousand lines of C# code (not including comments, blank lines and other fluff). Not big, but not tiny. I can compile and run the 250 or so unit tests in about two minutes – on my laptop. My desktop is faster. Native C/C++ code takes a little longer to compile, I have an nine thousand line project that takes about 1 minute to compile, and a few minutes to run through the basic unit tests.

    Même sur mon pauvre dual core de trois ans, avec 2 gigots de ram, mon projet de 20k lignes en C++ prends environ 10 secondes à compiler.

    Il esssaye de montrer quoi là? Que C# poutre car il compile plus vite? (ce que je demande à voir)

    • [^] # Re: C'est quoi ce troll?

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Ok je me répond moi-même: apparemment oui, C# poutre sa maman sur la vitesse de compilation. Voir ici.

      Maintenant, il a quand même dû pipeauter sur le temps de compilation de son petit projet...

      • [^] # Re: C'est quoi ce troll?

        Posté par . Évalué à  2 .

        Note que dans le genre, Python/ruby/whatever compile vachement vite aussi, tellement qu'ils se cassent même pas le cul à compiler les trucs à l'avance ;-)

        Plus sérieusement, vu qu'il y a une interprétation de bytecode (niveau intermédiaire) qui est faite au runtime, il y a moins de choses à traduire et optimiser au build time, donc ça va forcément plus vite. Il n'y a rien de magique là-derrière si tu veux mon avis.

    • [^] # Re: C'est quoi ce troll?

      Posté par . Évalué à  1 .

      a) C# compile definitivement plus vite, je vois ca tous les jours maintenant que j'y suis passe, sans parler que l'environnement de build de Windows a des particularites, c'est pas simplement quelque fichiers C/C++ et un makefile, il y a d'autres taches qui sont lancees aussi, dont l'analyse de code statique notamment.
      b) Non, il veut juste dire que ca va vite, c'est tout

      • [^] # Re: C'est quoi ce troll?

        Posté par . Évalué à  1 .

        enfin moi ca me fait doucement marrer ce coup de "ca compile plus vite".

        Parce que la vitesse de compilation n'a rien à voir avec la vitesse d'exécution, et c'est quand même le second qui intéresse le plus les utilisateurs.

        Et je me souviendrais toujours d'un test mené un parallèle sur un code de calcul, fait en c# et en c/c++.

        Il y avait un affichage d'une ligne à chaque fois qu'une boucle de code était terminée. Sur le code c#, on avait une nouvelle ligne toutes les secondes grosso modo. sur le code c/c++, on ne pouvait juste pas compter les lignes qui apparaissaient ;).

        Bref savoir qu'un code c# compile en 2 min à la place de 4 min pour un code c/c++ équivalent... cool. Mais derrière, le gars qui va utiliser le code sur de grosses données, il va devoir attendre 5 heures, ou 2 jours ?

        • [^] # Re: C'est quoi ce troll?

          Posté par . Évalué à  1 .

          Ca n'a effectivement rien a voir avec le resultat a l'execution c'est evident, mais la vitesse de compilation, quand t'es developpeur, ca peut compter.
          Il y a quand meme plein de softs pour lesquels la vitesse n'est pas primordiale car le referentiel est la reaction humaine, ils passent plus de temps a attendre que l'utilisateur fasse quelque chose qu'a bosser, et il faut reconnaitre que le managed code a bien progresse. Quand tu penses que Exchange est quasiment totalement en C#, tu te dis que ca a atteint un resultat assez correct. (Et le 1er qui essaie de comparer Exchange a un serveur smtp basique peut retourner dans son coin etudier les centaines de choses qu'Exchange fait et qu'un serveur smtp basique ne fait pas)

          • [^] # Re: C'est quoi ce troll?

            Posté par . Évalué à  5 .

            ça c'est sur que exchange fait des trucs qu'un système smtp classique ne fait pas.
            A commencer par les recommandations de matos nécessaires, et à continuer par le fail over.

            Très drole d'ailleurs au boulot, on utilise outlook, et que l'on voit "le serveur exchange n'est pas acessible", ca ne fini pas de m'amuser.
            Et c'est au moins une fois par mois ;)

            Je sais c'est facile.

    • [^] # Re: C'est quoi ce troll?

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      20k lignes en C++ prends environ 10 secondes à compiler

      Y'a que moi que ca choque ?

      • [^] # Re: C'est quoi ce troll?

        Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

        pas pu tester, je suis en train de faire cuire les 2 gigots pour être dans la même configuration

      • [^] # Re: C'est quoi ce troll?

        Posté par . Évalué à  2 .

        Ben avec 5k lignes de commentaires, 10k lignes de code genere par les autotools et 5k lignes de code C++, ca marche :)

      • [^] # Re: C'est quoi ce troll?

        Posté par . Évalué à  2 .

        Non tu as raison, il aurait dû écrire :

        Vingt-milles lignes de codes en C++ prennent environ dix secondes à compiler.

        Sedullus dux et princeps Lemovicum occiditur

      • [^] # Re: C'est quoi ce troll?

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        En utilisant les bons outils, genre ccache, qui entre dans sa définition du "developpeur qui recompile son projet 20 fois dans l'heure", on arrive facilement à descendre en dessous. Et ce, sans aucun changement au code, ni au makefile.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.