Journal « Le domaine public est du communisme », pour Nicolas Seydoux,

Posté par . Licence CC by-sa
Tags : aucun
27
9
oct.
2012

Nicolas Seydoux est le patron de Gaumont et de l’Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (ALPA).

« Quand vous investissez dans une maison et que vous l’achetez, c’est jusqu’à la fin de vos jours. Donc là, il y a un droit tout d’un coup, où l’on est privé de son droit. Il y a un producteur qui finance intégralement une œuvre ! Ce serait le seul domaine au monde, où vous investissez et tout d’un coup ça ne vous appartient plus. Donc dire que le droit d’auteur est trop long… On n’est pas dans le théâtre, on est dans un investissement avec des moyens industriels. »

« Un film, c’est une fortune. Si vous voulez avoir demain une création cinématographique, il ne faut pas nationaliser l’œuvre avant. »

« Tous les régimes communistes ont échoué. Sans aucune exception. Qu’est‐ce qui a été tué ? La liberté de créer, de dire ce qu’on pense. »

J’aimerais connaître l’opinion des fabricants d’objets qui ne gagnent plus rien sur un produit, une fois sa vente terminée. Ils ont pourtant investi lourdement dans sa conception, la « propriété intellectuelle » de l’objet. Et pourtant, au bout d’un an ou 2, ils ne gagnent plus rien sur leur investissement.

J’ai l’impression que les majors ne sont pas prêtes à laisser tomber leur rente de situation. J’aimerais voir la tête de Disney, si les droits deviennent éternels, et que les ayants‐droit de Blanche Neige et autre conte pour enfants, demandent leur part.

Vu ici : http://www.numerama.com/magazine/23971-raphael-keller-premier-heros-de-la-mission-lescure.html

  • # le beurre, l'argent du beurre et un monopole sur la vente du beurre...

    Posté par . Évalué à  10 . Dernière modification : le 09/10/12 à 15:01

    Les mecs des majors sont absolument incroyables…

    Ils surfent sur les notions de biens materiels et de biens immateriels comme un dauphin devant la proue d'un bateau de croisiere… Quand ils cherchent a prouver qu'il faut payer chaque copie numerique ou que les DRM sont necessaires, ils utilisent l'analogie de la baguette de pain mais quand il faut restreindre la vente d'occasion ou parler de la duree du droit d'auteur ou meme subvention, paf, ils se mettent a parler droit moral, culture, bien public, etc

    Ces types veulent les avantages des biens materiels ET des biens immateriels sans aucun "inconvenient" de l'un ou l'autre. Ils sont d'une mauvaise foi totale et absolue. C'est vraiment intolerable.

    Quand verrons nous enfin un responsable politique les mettre face a leurs contradictions publiquement ? Quand verrons nous enfin qqn les placer devant ces 2 notions et leur demander de se positionner clairement afin d'en tirer des lois claires et nettes ?

  • # Un tonton fligueur...

    Posté par . Évalué à  10 .

    Les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait…

  • # Mal renseigné

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    Sait-il que l'on peut revendiquer un bien immobilier dont on s'occupe depuis plus de 30 ans ? Les agents immobilier devraient fuir ce pays communiste !! http://fr.wikipedia.org/wiki/Prescription_acquisitive

    while(coding) alert('smile');

  • # Durée du droit d'auteur dans le cinéma

    Posté par . Évalué à  -6 .

    Même si son argumentation est extrême, ce monsieur Seydoux a raison quand au fait qu'il est bénéfique pour le cinéma d'avoir un droit d'auteur plutôt long. Le coût de production d'un film est très élevé, aussi une incitation à produire est-elle utile.

    Cependant 70 ans semble en effet bien long, et encourage des attitudes plutôt rentières (comme Disney qui vent toujours ses plus anciens films à prix d'or).

    Mais s'il faut réduire la durée du droit d'auteur, ce n'est peut-être pas dans le cinéma qu'il faut commencer.

    • [^] # Re: Durée du droit d'auteur dans le cinéma

      Posté par . Évalué à  10 . Dernière modification : le 09/10/12 à 15:57

      En plus c'est 70 ans apres la mort de l'auteur… Donc on peut atteindre une protection de plus de 150 ans dans certains cas…

    • [^] # Re: Durée du droit d'auteur dans le cinéma

      Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

      Est-ce que produire utile est nécessairement lié à produire cher ?

      • [^] # Re: Durée du droit d'auteur dans le cinéma

        Posté par . Évalué à  1 .

        Non pas forcément, tu peux faire un très beau film avec peu de moyens, par contre si tu veux mettre des effets spéciaux ou faire un film d'animation ça va vite devenir plus cher.

        Et ce serait dommage de perdre toute la R&D qui se fait pour les effets spéciaux et l'animation (ok je suis un peu biaisé vu que c'est mon métier…).

        • [^] # Re: Durée du droit d'auteur dans le cinéma

          Posté par . Évalué à  10 .

          Les montages financiers sont prévu pour quelques années, on ne va pas me faire croire que l'on compte sur un gain 20 ans plus tard pour assurer la rentabilité d'un projet. Que devrait dire l'industrie pharmaceutiques qui investissent entre 5 et 10 milliard d'euro par nouvelle molécule, vu le temps de mise au point, il reste à peine plus de 10 ans d'exploitation et tout le monde trouve cela normal.

          "La liberté de tout dire n'a d'ennemis que ceux qui veulent se réserver le droit de tout faire". "La question n'est pas de savoir si vous avez quelque chose à cacher. La question est de savoir si c'est nous qui contrôlons le gouvernement ou l'inverse

    • [^] # Re: Durée du droit d'auteur dans le cinéma

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      Si c’est un problème de coût financier, le monopole devrait avoir une expiration basée sur une proportion à l’investissement de production, pas sur une durée totalement décolérée de toute fluctuation financière.

      • [^] # Re: Durée du droit d'auteur dans le cinéma

        Posté par . Évalué à  2 .

        Effectivement, on pourrait imaginer qu'une fois l'investissement remboursé (plus intérêts), l'oeuvre passe dans le domaine public. Comme pour un prêt donc.

        Le problème serait peut-être que certains films n'arriveront pas à rembourser… Ca découragerait sans doute la production de navets, mais savoir à l'avance si un film est un navet ce n'est pas forcément facile.

        • [^] # Re: Durée du droit d'auteur dans le cinéma

          Posté par . Évalué à  3 .

          Attention à ne pas confondre bon film et succès. De très bons films ont fait un flop et à l'inverse de nombreux succès commerciaux ne sont pas très bons (même si tout cela reste subjectif).

          • [^] # Re: Durée du droit d'auteur dans le cinéma

            Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

            à l'inverse de nombreux succès commerciaux ne sont pas très bons (même si tout cela reste subjectif).

            Je pense que ceux qui ont vu les Bronzés 3, ou Astérix aux Jeux Olympiques comprennent ce que tu veux dire.

            • [^] # Re: Durée du droit d'auteur dans le cinéma

              Posté par . Évalué à  5 .

              Sauf qu'Astérix 3 n'a pas été un succès commercial : il a certes fait beaucoup d'entrées mais pas suffisamment pour être rentable (il lui fallait au moins huit millions d'entrées en France mais n'en a fait que cinq…).

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Durée du droit d'auteur dans le cinéma

          Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

          mais savoir à l'avance si un film est un navet ce n'est pas forcément facile.

          Ça tombe bien, c'est leur boulot aux producteurs, d'évaluer un film et combien ils veulent risquer dessus.
          Ah oui mais ils ont perdu l'habitude maintenant. Ils pensent qu'ils peuvent faire de la merde, et c'est pas grave, on taxera les disques durs…

          Nous on est dans les semi-conducteurs. Je voudrais bien qu'on m'offre des garanties que si on fait de la merde, on lèvera un impôt sur toutes les puces vendues et on me refilera le total sous couvert d'une excuse à la con.

      • [^] # Re: Durée du droit d'auteur dans le cinéma

        Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

        pas sur une durée totalement décolérée de toute fluctuation financière

        C'est la durée qui t'as mis en colère ?

    • [^] # Re: Durée du droit d'auteur dans le cinéma

      Posté par . Évalué à  7 .

      « comme Disney qui vent toujours ses plus anciens films à prix d'or »

      T’as raison, Disney c’est du vent à prix d’or ! :-P

    • [^] # Re: Durée du droit d'auteur dans le cinéma

      Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

      Au début, je me disais "ouais, le droit d'auteur c'est 'achement long quand même".

      Et puis un jour, je me suis demandé ce que cela ferait si les droits d'auteurs de Disney sur plusieurs personnages tombaient dans le domaine public. On se retrouverait avec plein de boites "parasites" qui pomperaient sans vergogne l'image de Mickey (ou de Dingo, je suis pas sectaire) et flooderaient le marché avec des produits pas super-tip-top (voire limite dangereux) mais qui attireraient le bambin lambda.

      (comme Disney qui vent toujours ses plus anciens films à prix d'or).

      Pour 1 succès, combien de plantage ?
      Les succès servent généralement a financer les autres projets (9 films sur 10 se plantent, contre 1 qui fait un carton)

      • [^] # Re: Durée du droit d'auteur dans le cinéma

        Posté par . Évalué à  9 .

        Remplace Mickey par n'importe quel logiciel sous licence très permissive et Disney par son auteur et tu verras que ton argumentation ne tient pas la route…

        En plus, ce n'est pas Mickey qui tomberait dans le domaine public, mais les premières œuvres où Mickey apparaît. C'est une nuance de taille. Mickey en tant que tel doit être protégé plus ou moins comme une marque.

      • [^] # Re: Durée du droit d'auteur dans le cinéma

        Posté par . Évalué à  5 .

        Si un film disney monte dans le domaine publique, tous les dessins fait depuis n'y monte pas automatiquement.

        Je prends l'exemple de Disney, car il ont pompé allègrement leur histoires dans des contes. Que ferait-il si il devait payer les héritiers ?

        "La liberté de tout dire n'a d'ennemis que ceux qui veulent se réserver le droit de tout faire". "La question n'est pas de savoir si vous avez quelque chose à cacher. La question est de savoir si c'est nous qui contrôlons le gouvernement ou l'inverse

    • [^] # Re: Durée du droit d'auteur dans le cinéma

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      ce monsieur Seydoux a raison quand au fait qu'il est bénéfique pour le cinéma d'avoir un droit d'auteur plutôt long.

      Si il croit dans ce qu'il dit, il ne verra aucun problème à me montrer ses montage financiers à hauteur de 70 ans après la mort de l'auteur.
      Je le défie même de me montrer ça, vu qu'il y a une variable aléatoire (généralement) : la durée de vie de l'auteur. Donc c'est pas crédible, on ne fait pas le même montage financier entre 70 ans et 150 ans à part "pomper du fric en bonus, fric dont on n'a pas besoin en fait mais si on peut avoir le bonus…)

      Bref : c'est du bluf, un montage financier ne se fait pas à coup de "70 ans après la mort de l'auteur", c'est juste une rente acceptée par l'Etat qui devrait virer cette rente qui n'apporte absolument rien.

      Il doit y avoir une durée, oui, pour le montage financier, mais celui ci doit être complètement indépendant de la date de la mort de l'auteur et être cohérent avec les plans de financement.

  • # Chiche ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

    Combien les héritiers de Louis Pergaud ont-ils touché pour les sorties de la (nouvelle) guerre des boutons en 2011 ?

    • [^] # Re: Chiche ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

      On s'en fout ? Sérieusement, il y a deux possibilités :

      • ils ont touché une redevance, ce qui est immoral puisqu'ils n'ont rien fait pour la mériter ;
      • ils n'ont rien touché du tout, ce qui est normal puisque [pareil].

      Et donc ?

      • [^] # Re: Chiche ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

        C'est juste pour souligner que M. Seydoux veut bien supprimer le domaine public mais est-il prêt à cela également pour livre et donc pour un certain nombre d'histoires qui sortiront au cinéma.

        S'il y a eu 2 remakes de la guerre des boutons en 2011 ce n'est pas juste par plaisir, c'est que l'oeuvre était dans le DP depuis 2010.

    • [^] # Re: Chiche ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

      Ca me rappelle l'histoire des héritiers des créateurs des Tintin et autres Astérix. En général, les sociétés gérant cela, servent a vérifier qu'ils n'y aient pas de dérives avec l'oeuvre original. L'argent retourné permet de générer de nouveaux projets sur le ou les oeuvres liés.

      • [^] # Re: Chiche ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        En général, les sociétés gérant cela, servent a vérifier qu'ils n'y aient pas de dérives avec l'oeuvre original.

        Et pourquoi on n'aurait pas le droit de faire de fork? Désolé, je n'accepte pas cette interdiction "à vie".

        L'argent retourné permet de générer de nouveaux projets sur le ou les oeuvres liés.

        Ah ah ah… Tu as oublié la partie "filer la thune aux héritiers qui n'ont rien foutu sur le sujet mais qui ont quand même du fric".
        Désolé, je n'y crois pas du tout. Et puis, si le nouveau projet est viable, il aura des financement nouveaux… Bizarrement, quand on parle de Microsoft et de sa "taxe", le discours est différent… Mais pour Microsoft, c'est aussi pour vérifier qu'ils n'y aient pas de dérives avec l'oeuvre original et générer de nouveaux projets sur le ou les oeuvres liés!

        • [^] # Re: Chiche ?

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          Et pourquoi on n'aurait pas le droit de faire de fork? Désolé, je n'accepte pas cette interdiction "à vie".

          Ah, mais si il y a des forks. Suffit de lire "Tintin en Irak". Bon, suis pas sûr qu'ils soient très autorisés, mais droit à la parodie, tout ça…

        • [^] # Re: Chiche ?

          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

          Ah ah ah… Tu as oublié la partie "filer la thune aux héritiers qui n'ont rien foutu sur le sujet mais qui ont quand même du fric".
          Désolé, je n'y crois pas du tout. Et puis, si le nouveau projet est viable, il aura des financement nouveaux… Bizarrement, quand on parle de Microsoft et de sa "taxe", le discours est différent… Mais pour Microsoft, c'est aussi pour vérifier qu'ils n'y aient pas de dérives avec l'oeuvre original et générer de nouveaux projets sur le ou les oeuvres liés!

          1. Connais-tu tous les ayant-droits pour dire que "on leur file de la thune qui n'ont rien foutu sur le sujet mais qui ont quand même du fric" ?
          2. Pour lancer un projet, même le plus viable du monde, il te faut d'abord du financement en amont.
          3. Le rapport entre une pomme et un canard ? (Microsoft) (et surtout le rapport avec Microsoft, la taxe et moi ?)
          • [^] # Re: Chiche ?

            Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

            Connais-tu tous les ayant-droits pour dire que "on leur file de la thune qui n'ont rien foutu sur le sujet mais qui ont quand même du fric" ?

            Comment un ayant droit enfant de l'auteur peut-il avoir fait quelque chose? Il n'est pas l'auteur!
            Ensuite, l'auteur, désolé mais avoir de la thune encore et encore 50 ans après avoir fait son truc, c'est quelque chose que je n'accepte pas comme ça. Il y a une limite, et d'ailleurs c'était l'idée à la base du droit d'auteur : quelques années. Aujourd'hui, ce n'est plus pour aider l'auteur, c'est pour engraisser des personnes qui ne font que la rente. La limite est largement dépassée.

            Pour lancer un projet, même le plus viable du monde, il te faut d'abord du financement en amont.

            Oui, comme partout ailleurs. Mais partout ailleurs, on cherche des sous pour le projet en cours, on n'utilise pas une rente d'avant. Pourquoi donc ne pas laisser Microsoft et sa rente pour le futur?

            Le rapport entre une pomme et un canard ? (Microsoft) (et surtout le rapport avec Microsoft, la taxe et moi ?)

            L'un est ton domaine, tu es plus "sensible" sur le sujet. Comme pas mal de monde qui veut absolument différencier les domaines pour mieux avoir son fric. Mais le rapport est simple : c'est une oeuvre dans les 2 cas. Je te fait juste remarquer que pour un libriste tu accepte bien du non libre pendant 150 ans… Bizarre. Dans les deux cas, il y a un problème de financement et j'en passe, les deux cas sont exactement pareil au niveau de la licence.

            • [^] # Re: Chiche ?

              Posté par . Évalué à  3 .

              à la base du droit d'auteur : quelques années

              Après la mort de l'auteur. Donc si l'auteur à fait une œuvre à 20 ans et qu'il meurt à 80, il aurait profité des rente de son œuvre pendant 60ans, et ses héritier pendant quelques années, au départ 5, maintenant 70 :@

              Pour ceux qui aurait remarqué c'est que cette durée correspond peut ou prou à la date de création des premiers Mickey ;-)

            • [^] # Re: Chiche ?

              Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

              Comment un ayant droit enfant de l'auteur peut-il avoir fait quelque chose? Il n'est pas l'auteur!

              Un exemple concret puisque j'ai été amené à rencontrer son fils : Tezuka est mort, son fils a repris la société et l'ensemble des oeuvres et fait perdurer les oeuvres de son défunt père. L'argent récolté sur les productions passées et présents servent a financer les productions futurs.

              on n'utilise pas une rente d'avant.

              Exemple concret: un film marche; tu prends l'argent gagné en plus pour financer un autre projet, et ainsi de suite. Ce que tu appelles rente d'avant, ce sont les royalties sur une oeuvre. Et a ce que je sache, ce n'est pas moralement répréhensible de récolter les royalties d'une oeuvre encore diffuser ou distribuer.

              Note que concernant le droit d'auteur, je suis neutre sur la question (que le droit d'auteurs tombent dans le domaine public après la mort de l'auteur ne me gène en aucun cas), après, vu que beaucoup ici semble dire "mort aux droits d'auteurs", j'apporte mon point de vue "contraire" pour montrer que ce n'est pas aussi simple. Qu'il y est des abus dans les ayant-droits: assurément, j'en ai vu. Mais je vois aussi beaucoup d'ayant-droits qui ne provoquent pas des abus et qui sont cleans dans leurs démarches. Ce débat me fait parfois penser aux discours sur les patrons: parce que 40 gus au CAC40 font de la merde, on voit les milliers d'autres comme des gars qui ont les poches pleines d'oseilles avec un cigare au bec. La vie n'est pas que blanc/noir; c'est plutôt complexe même avec des niveaux de gris qui donnent mal à la tête.

              • [^] # Re: Chiche ?

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                Exemple concret: un film marche; tu prends l'argent gagné en plus pour financer un autre projet, et ainsi de suite.

                Dans d'autres domaines, on a besoin de financer d'autres projets, et on n'a pas cette rente, on doit à chaque fois vendre notre projet pour trouver des investisseur. En quoi ça sera anormal de faire pareil dans le cinéma?
                Bref, pour financer un nouveau projet, on refait tout, point. L'argent des droits sert surtout à "récompenser" ceux qui ont risqué et partager le risque (le film qui marche mal compense en partie les 9 autres films n'ayant pas marchés du même investisseur), et je comprend que l'argent ne vienne pas en une fois (une vente) mais sur une durée.

                vu que beaucoup ici semble dire "mort aux droits d'auteurs"

                Attention, je ne dis pas "mort aux droits d'auteurs", bien au contraire, je trouve juste inacceptable que :
                - La durée des droits dépende de l'état de santé d'une personne (faut-il qu'on les flingue tous pour faire partir le départ de la durée? Ca donne des envies de meurtre…)
                - La durée soit aussi longue, la c'est une rente. 5 ou 10 ans (je crois avoir vu une durée "idéale" de 7 ou 8 ans par des gens ayant théorisé la chose) d'accord, mais pas 150 ans comme ça l'est aujourd'hui. C'est ce qui fait la différence entre "investissement pour financer le projet suivant" et "rente".

                Mais je vois aussi beaucoup d'ayant-droits qui ne provoquent pas des abus et qui sont cleans dans leurs démarches.

                Parle-t-on des mêmes abus? Si pour toi un ayant-droit qui poursuit en justice un échange de film de plus de 20 ans qui n'est plus que de la rentre n'est pas un abus, nous avons en fait pas la même vision sur ce qu'est l'abus d'un ayant-droit.

          • [^] # Re: Chiche ?

            Posté par . Évalué à  3 .

            Connais-tu tous les ayant-droits pour dire que "on leur file de la thune qui n'ont rien foutu sur le sujet mais qui ont quand même du fric" ?

            C'est pas bien difficile de vérifier si les héritiers ont participé ou non à l'œuvre originale. Et si c'est non, ben c'est vrai : ils touchent des tunes alors qu'ils n'ont rien foutu sur le sujet.

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: Chiche ?

              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

              Plus complexe: dans le cas d'un héritage, est-ce que l'enfant qui hérite doit-il est dépossédé des "biens" de son ancêtre ? (et si c"était le cas, où placer la limite ? un film est une création, mais par exemple, une maison aussi): Dans le cas d'une "délivrance" des droits à une société (par exemple Moulinsard, Tezuka, Disney, ..) comment cela se passe t'il ? doit-on supprimer le droit de l'oeuvre à une société qui en possède la légitimité (et parce que l'auteur original a donné les droits à sa propre société). Et comment cela se passe t'il lorsque l'oeuvre est modifiée ? (dans le cas d'une restauration), et que cette restauration est détenue par un premier ayant-droit mais le droit originel à un autre ayant-droit ?

              Tu vois, c'est beaucoup plus simple que penser qu'il y a l'auteur, et il y a les autres qui cherchent a abuser le système.

              • [^] # Re: Chiche ?

                Posté par . Évalué à  3 .

                et si c"était le cas, où placer la limite ? un film est une création, mais par exemple, une maison aussi

                Un film est immatériel, une maison est matérielle. Ça n'est pas comparable.

                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Chiche ?

            Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

            Pour lancer un projet, même le plus viable du monde, il te faut d'abord du financement en amont.

            Gné ? Il y a une quantité invraisemblable d'œuvres qui n'ont pas nécessité le moindre financement. Tiens, par exemple, je suis co-autoeur de la Formation Debian. Le premier qui me dit que ce n'est pas une œuvre de l'esprit, je lui éclate la tête. Et le premier qui me dit que je devrais me faire payer pour ça, pareil.

            • [^] # Re: Chiche ?

              Posté par . Évalué à  4 .

              C'est pas une oeuvre de l'esprit, mais tu devrais quand meme te faire payer.

              • [^] # Re: Chiche ?

                Posté par (page perso) . Évalué à  7 . Dernière modification : le 11/10/12 à 10:58

                Ne bouge pas, je vais chercher mon étoile du matin. Toujours aimé ce nom poétique d'étoile du matin, qui évoque la douceur d'un instrument pédagogique remettre les gens sur la bonne voie.

                • [^] # Re: Chiche ?

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  Comme on dit : étoile du matin, chagrin :-)

                  Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: Chiche ?

              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

              Tiens, par exemple, je suis co-autoeur de la Formation Debian.

              Va produire un film sans moyen.

              Il y a une quantité invraisemblable d'œuvres qui n'ont pas nécessité le moindre financement

              Si tu arrives, vas-y. Je doute que les oeuvres se soient fait sans financement. Déjà d'un, pour créer l'oeuvre il te faut un support (pour le numérique: un ordi; pour le papier: le support papier + les crayons, etc…) On te donne cela gratuitement ? Puis après tu as le financement de l'artiste ou de l'auteur. Et oui, le gars, faut bien qu'il mange. Tu as les tiers, tu les outils, tu as le temps, tu as etc… bref, tout à un coût dans la vie.

              Tu as fait cela sur ton temps libre, c'est bien, beaucoup d'artistes ou d'auteurs le font aussi. Dans mon domaine, je vois des acteurs, des techniciens, des artistes bosser sur un projet fortement rémunéré et qui marche (pour une fois); et le reste (généralement 3/4) ce sont des pilotes qui n'aboutissent pas (pour diverses raisons: soit par manque de moyen final, soit parce que l'oeuvre n'a pas réussi a percé, soit parce que l'oeuvre n'a jamais été acheté par un distributeur ou un diffuseur) soit aider les petites productions sans moyen (donc ils sont non-rémunérés)

              • [^] # Re: Chiche ?

                Posté par . Évalué à  0 .

                Va produire un film sans moyen.

                Ça se fait : il suffit d'un caméscope (et encore, n'importe quel smartphone suffit aujourd'hui).

                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: Chiche ?

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                Tu as fait cela sur ton temps libre, c'est bien, beaucoup d'artistes ou d'auteurs le font aussi. Dans mon domaine, je vois des acteurs, des techniciens, des artistes bosser sur un projet fortement rémunéré et qui marche (pour une fois); et le reste (généralement 3/4) ce sont des pilotes qui n'aboutissent pas (pour diverses raisons: soit par manque de moyen final, soit parce que l'oeuvre n'a pas réussi a percé, soit parce que l'oeuvre n'a jamais été acheté par un distributeur ou un diffuseur) soit aider les petites productions sans moyen (donc ils sont non-rémunérés)

                Comme dans d'autres domaines, mais qui n'ont pas le droit d'auteur. Sans compter les "débutants", qui n'ont pas la rente d'avant. Donc tu argumentes pour quoi la? Seuls les héritiers ont le droit de produire des nouveaux films? Car en fait, c'est juste ce à quoi mène la rente actuelle des droits d'auteurs… En pratique non, car il y a d'autres qui tentent, mais heureusement qu'il n'y a pas que les droits d'auteurs des films précédent pour financer!

      • [^] # Re: Chiche ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

        (et ca devient relou les gens qui moinssent parce qu'ils ne sont pas d'accord.)

        • [^] # Re: Chiche ?

          Posté par . Évalué à  0 .

          Surtout ne pas se remettre en question. C'est la faute des autres qui n'ont rien compris.

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Chiche ?

            Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

            Le "pertinentage" est un système permettant d'enlever les commentaires qui ne répondent pas à la ligne éditoriale du post original ou du thread en question, il ne sert en aucun cas de droit de vote pour dire "tu as raison" ou "tu as tort" à l'auteur du post.

        • [^] # Re: Chiche ?

          Posté par . Évalué à  2 .

          Tout à fait d'accord, si on n'est pas d'accord, il faut prendre sur soi et répondre en expliquant pourquoi, pas décréter que l'avis des autres est "inutile" simplement parce qu'il diffère.

          Le moinsage est plus là pour sanctionner les insultes et autres propos limites, pas pour effectuer un sondage d'opinion.

      • [^] # Re: Chiche ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

        Ca me rappelle l'histoire des héritiers des créateurs des Tintin et autres Astérix. En général, les sociétés gérant cela, servent a vérifier qu'ils n'y aient pas de dérives avec l'oeuvre original. L'argent retourné permet de générer de nouveaux projets sur le ou les oeuvres liés.

        Moulinsart, c'est typiquement le mauvais exemple, du genre qui attaque les chercheurs qui ont le malheur de joindre à leurs ouvrages les vignettes qu'ils commentent. De plus, les détournements qui n'auraient pas eu l'aval de l'auteur ne sont pas tous inintéressants/illégitimes de ce seul fait.

        Pour Astérix, Uderzo est encore en vie, mais quand on voit les derniers opus, on se demande comment ça pourrait être pire…

        [Allez, +1 medipack]

        « La racine carrée de la vérité, c'est l'amour. » A.D Sakharov

        • [^] # Re: Chiche ?

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

          Pour Astérix, Uderzo est encore en vie, mais quand on voit les derniers opus, on se demande comment ça pourrait être pire…

          Parce que le pire est toujours à venir :-)

          Ceci dit Uderzo semble avoir pris la décision de la survie de ses héros après sa mort, puisse-t-on avoir un excellent scénariste pour avoir des albums dignes d'être lus ! (à l'image de Blake et Mortimer)

          • [^] # Re: Chiche ?

            Posté par . Évalué à  1 .

            Pour Blake et Mortimer, je préfère de loin ceux de Jacobs, je trouve les suivant moins bons.

            • [^] # Re: Chiche ?

              Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

              Moins bons peut-être, encore que, je ne suis pas d'accord, il y en a que je trouve excellents. Mais pas nuls à chier, loin de là, même éventuellement moins bons, ça reste de bons ouvrages, contrairement aux derniers Astérix.

    • [^] # Re: Chiche ?

      Posté par . Évalué à  1 .

      Rien, puisque la Guerre des boutons a rejoint le domaine public en octobre 2010 (c'est d'ailleurs la raison qui a fait qu'on a vu deux films sur le même sujet). Même chose d'ailleurs pour la colorisation du Voyage dans la lune qui a rejoint le domaine public récemment.

  • # Tous des ratés

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Tous les régimes communistes ont échoué. Sans aucune exception

    Bon hormis le rapprochement hallucinant on est tenté d'ajouter

    Toutes les missions HADOPI ont échoué. Sans aucune exception.

    Ou alors

    Toutes les années du Desktop ont échouées

    Oui ma foi c'est pas mal. Au bon gré de l'humeur cette phrase est bien sympa.

    • [^] # Re: Tous des ratés

      Posté par . Évalué à  0 .

      Tous les gnagnagna ont échoué. Sans aucune exception

      C'est le syndrôme du "je suis plus un vingtenaire, je n'ai plus d'entousiasme, je connais tout et rien me passionne ! j'ai la pragma'trique aigüe, re-dorant mon blason doré à coup de blasé dormant !"

      Au bon gré de l'humeur cette phrase est bien sympa

      Raté de l'été, réussite de l'hiver :
      "Tous les bas de laine ont échoué"

  • # Télécharger de la musique c'est télécharger le communisme

    Posté par . Évalué à  10 .

    Ce type c'est une parodie vivante ou quoi ?

    Download communism (parody)

    source : modern humorist

  • # Sophisme classique

    Posté par . Évalué à  3 .

    Vous être contre une dérive extrémiste, vous êtes donc pour la dérive inverse.

    • [^] # Re: Sophisme classique

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      Il faut de plus avoir un esprit binaire, en pensant qu'il n'existe que deux extrêmes. "Tout mettre entre les mains des entreprises" vs "tout mettre entre les mains de l'État". Le domaine public ne correspond ni à l'un ni à l'autre, puisque tout revient entre les mains de la population.
      Mais bon, va faire comprendre à un chef d'entreprise que la population n'est pas une simple entité passive située en bout de chaîne économique qui n'est pas capable d'autre chose que de consommer et de se laisser gouverner.
      Quand on y pense, c'est quand même vachement triste qu'on ne soit plus capable d'imaginer la richesse culturelle autrement qu'en terme de commerce, au point qu'on en arrive à penser que la population n'est pas un acteur de l'économie culturelle. C'est le monde à l'envers.

      • [^] # Re: Sophisme classique

        Posté par . Évalué à  -2 . Dernière modification : le 10/10/12 à 15:17

        Quand on y pense, c'est quand même vachement triste qu'on ne soit plus capable d'imaginer la richesse culturelle autrement qu'en terme de commerce

        Karl Marx, sors de ce corps !

        Elle [la bourgeoisie] a noyé les frissons sacrés de l'extase religieuse, de l'enthousiasme chevaleresque, de la sentimentalité petite-bourgeoise dans les eaux glacées du calcul égoïste. Elle a fait de la dignité personnelle une simple valeur d'échange; elle a substitué aux nombreuses libertés, si chèrement conquises, l'unique et impitoyable liberté du commerce.

        • [^] # Re: Sophisme classique

          Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

          Elle [la bourgeoisie] a noyé les frissons sacrés de l'extase religieuse, de l'enthousiasme chevaleresque, de la sentimentalité petite-bourgeoise dans les eaux glacées du calcul égoïste. Elle a fait de la dignité personnelle une simple valeur d'échange; elle a substitué aux nombreuses libertés, si chèrement conquises, l'unique et impitoyable liberté du commerce.

          De ce que j'ai compris, Marx dénonce ici l'occultation de valeurs purement morales par des valeurs découlant des seuls mécanismes commerciaux. Moi je dénonce l'occultation de valeurs économiques hors marché par les valeurs économiques purement commerciales. Faire une relation entre les deux me semble un peu tiré par les cheveux. :/

          • [^] # Re: Sophisme classique

            Posté par . Évalué à  3 .

            C'était plus pour la plaisanterie qu'autre chose. Il est très facile de comprendre le marxisme… de travers, donc une citation isolée ne suffit pas. Je peux néanmoins faire deux remarques :

            • On peut interpréter cette citation comme une critique de la marchandisation en général. Un auteur contemporain comme Michea te dirait que c'est symptomatique du libéralisme philosophique, et non pas exactement du capitalisme.
            • Séparer les valeurs morales de la production culturelle n'a rien d'évident du point de vue anthropologique. Dans beaucoup de civilisations, le mythe fait partie du discours moral et réciproquement.
  • # démagogie autour d'investissement

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 . Dernière modification : le 09/10/12 à 19:08

    Selon le TLF investissement à trois sens. Le premier est du lexique militaire, le troisième du lexique psychologique. Seul le second (économique) nous intéresse ici : "action d'investir des capitaux dans un secteur économique; ,,application par un individu, une entreprise ou un gouvernement, d'une certaine quantité de monnaie à la création de biens de production, d'équipement, de produits de consommation ou de services``.

    Je suis bien content d'avoir trouver cette définition car elle conforte ce que j'avais appris en cours d'éco. L'achat d'une maison d'habitation n'est pas un investissement au sens économique du terme. Un investissement s'applique à des moyens de production. C'est ce qui le différencie d'un achat. Alors certes c'est un abus de langage couramment admis, mais lorsqu'on est patron de Gaumont, je pense qu'on sait à peu près de quoi on parle.

    Tout ça pour dire pas grand chose au fond, si ce n'est de montrer un peu plus l'aspect démagogique du propos et à quel point les "Gestion de bon père de famille", "C'est comme quand vous achetez une maison", "C'est du bon sens", "C'est ce que tout le monde fait" et autre excréments intellectuels me hérissent au plus haut point.

    • [^] # Re: démagogie autour d'investissement

      Posté par . Évalué à  1 .

      L'achat d'une maison d'habitation n'est pas un investissement au sens économique du terme. Un investissement s'applique à des moyens de production. C'est ce qui le différencie d'un achat.

      Si on achete un bien qui existe deja, d'accord, mais si on achete sur plan, ou si on fait construire, cela colle quand meme à la définition.

      • [^] # Re: démagogie autour d'investissement

        Posté par . Évalué à  2 .

        Euh, non. Si tu achètes une maison sur plan, tu n'achète pas un moyen de production. Ce n'est donc pas un investissement.

        • [^] # Re: démagogie autour d'investissement

          Posté par . Évalué à  3 .

          action d'investir des capitaux dans un secteur économique; ,,application par un individu, une entreprise ou un gouvernement, d'une certaine quantité de monnaie à la création de biens de production, d'équipement, de produits de consommation ou de services

          Biens de production, oui mais pas seulement : lis la phrase en entier, juste après il y a : d'equipement, de produits de consommation ou de services.

      • [^] # Re: démagogie autour d'investissement

        Posté par . Évalué à  3 .

        Oui mais mais c'est loin d'être la majorité des cas (sur Paris, notamment…).

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: démagogie autour d'investissement

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      J'ai du mal à voir en quoi acheter un bien immobilier ne serait jamais un investissement. Il suffit que tu penses le vendre plus cher dans quelques années, ou que tu penses le louer, et ça devient un investissement. Ou le premier cas est de la spéculation pour toi ?

  • # Communiste != Dictature

    Posté par . Évalué à  4 .

    Ça m'énerve quand même un peu quand on associe directement le communisme à une dictature.
    Je ne sais pas pour vous, mais faire l'amalgame et quelque chose qui m'énerve.
    Donc, ce petit monsieur ferait mieux de réviser ses cours avant de dire n'importe quoi!

    • [^] # Re: Communiste != Dictature

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Ça m'énerve quand même un peu quand on associe directement le communisme à une dictature.

      En même temps je ne connais pas beaucoup de pays dans le monde où le communisme a été tenté sur une longue période sans que ça aboutisse à une dictature.
      Perso, quand aucune implémentation ne marche j'ai tendance à me demander si ce n'est pas dans la théorie qu'il y a une couille.

      • [^] # Re: Communiste != Dictature

        Posté par . Évalué à  3 .

        Sauf que tu oublies un petit detail, la théorie est mise en place par des hommes et je sais pas pourquoi mais au lieu de mettre en cause la théorie j'ai, malheureusement, plus tendance a mettre en cause la probité et l’honnêteté des hommes au pouvoir.

        • [^] # Re: Communiste != Dictature

          Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

          Donc en gros, on pourrait faire fonctionner le communisme, à condition qu'il ne soit pas mis en place par des hommes. Erf. Dans ce cas-là tous les systèmes politico-économiques sont bons alors, c'est juste les hommes qui les mettent en place qui sont mauvais. En suivant cette logique on peut dire que le féodalisme est un bon système, c'est juste les seigneurs qui sont méchants.

          Un système qui n'a pas de garde-fou contre la malhonnêteté et la soif de pouvoir des hommes, c'est un mauvais système. C'est comme un logiciel qui laisse ouvert des failles de sécurité béantes sous prétextes que celles-ci sont inexploitables sans failles de sécurité en amont.

          • [^] # Re: Communiste != Dictature

            Posté par . Évalué à  2 .

            Tant que les hommes seront malhonnete, tu peux toujours ecrire la plus belle theorie sociale economique, elle n'aura strictement aucune chance de fonctionner.

            • [^] # Re: Communiste != Dictature

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              Tant que les hommes seront malhonnete, tu peux toujours ecrire la plus belle theorie sociale economique, elle n'aura strictement aucune chance de fonctionner.

              Tu as une preuve de ce que tu avances ?
              Parce que même si j'ai pas de preuve du contraire, statistiquement il semblerait bien que certains systèmes ont plus de chances de fonctionner que d'autres. Et je ne pense pas que les habitants des pays où le communisme a été tenté soient généralement plus malhonnêtes que les autres.

              En plus, ta phrase présuppose une sorte d'état déterminé à l'avance : honnête/pas honnête. De nombreux indices laissent à penser que ce ne sont pas les individus eux-mêmes qui sont mauvais mais que leur comportement est conditionné par le système dans lequel on les place. Pour rester dans l'exemple du communisme, les ressemblances entre le déroulement de l'expérience de Stanford et le cas United Red Army au Japon par exemple sont frappantes.

      • [^] # Re: Communiste != Dictature

        Posté par . Évalué à  5 .

        En même temps, je n'ai pas connaissance de pays ayant mis en place le communisme tout court.

        Les régimes se prétendant communistes ne faisaient que se bloquer à la phase de transition.

        Perso, quand aucune implémentation ne marche j'ai tendance à me demander si ce n'est pas dans la théorie qu'il y a une couille.

        Ou qu'elle est trop ambitieuse.

        En même temps l'implémentation que l'on a du capitalisme, et de l'économie de marché est en train de se barrer en couille, et que ça fait des années qu'on rajoute des couche de doc-tape pour remplacer les boulons/courroies qui se sont cassées, et qu'une bonne partie des économistes ont conscience que ça ne peut que mal se terminer, mais comme on a rien de mieux…

        Avec ton raisonnement au bout de combien d'essais on arrête? Parce que de ce point de vue là, la république, elle a eu plusieurs implémentations, et je trouve assez présomptueux de dire qu'elle marche; quand des gens reconnus coupable d'avoir détournés de l'argent publique via un système d'empois fictif ne se prend que du sursis. Ou qu'un autre commande des sondages pour quelques millions et que son cabinet est protégé tout comme lui de toutes poursuites… Ou qu'une société qui a tellement d'argent qu'elle dit elle même ne pas savoir quoi en faire, n'a même pas cherché à augmenté la qualité de travail des petites mains qui fabrique ses produits. (pas la même république, mais c'est aussi une république (je crois ) )

        Mais plutôt que l'implémentation (qui n'a jamais été effectué), on peut tenter de voir comment et pourquoi les régime qui ont prétendu vouloir mettre un régime communiste se sont bloqué, et voire s'il n'y a pas un moyen d'empêcher ce travers de revenir. (genre sélection du dirigeant via tirage au sort, ou des dirigeants potentiels via tirage au sort, puis élection entre les candidats )

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Re: Communiste != Dictature

      Posté par . Évalué à  4 .

      "dictature du prolétariat" ?

  • # Brrrr

    Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

    Le domaine public est du communisme

    Et c'est mal ?

    Tous les régimes communistes ont échoué. Sans aucune exception.

    Ouais les régimes, ça marche jamais. Trève de plaisanterie, le fait que le régime échoue ou non ne rend pas le concept bien ou mal (il existe des dictatures qui n'échouent pas).

    Quand vous investissez dans une maison et que vous l’achetez, c’est jusqu’à la fin de vos jours.

    Quand un banquier investit dans une maison, c'est jusqu'à la fin des remboursements, pas jusqu'à la fin de ses jours.
    Et un écrivain (ou un cinéaste/auteur/compositeur…) jouit de droits d'auteur jusqu'à 70 ans après la fin de ses jours ! C'est absurde !

    Ce serait le seul domaine au monde, où vous investissez et tout d’un coup ça ne vous appartient plus !

    Non, comme la maison n'appartient pas au banquier, le film n'a jamais appartenu à son investisseur, donc il n'y a aucun "tout d'un coup" qui tienne. En fait si vous investissez, vous n'achetez pas !

    Un film, c’est une fortune. Si vous voulez avoir demain une création cinématographique, il ne faut pas nationaliser l’œuvre avant.

    Tu te rends compte, Nicolas, que si l'auteur ou le réalisateur a aujourd'hui 30 ans, l'œuvre a de grandes chances de ne pas entrer dans le domaine public avant 110 ans. Franchement, si dans 110 ans, tu n'es pas revenu sur tes investissements d'aujourd'hui, peut-être ne fallait-il pas investir. Tu te rends compte des dettes que tu vas transmettre à tes enfants, petits enfants, arrière petits enfants et arrière arrière petits enfants avec tes investissements qui demandent 1000 ans pour rapporter ? Parce que contrairement aux investissements, les dettes, il n'arrive pas que tout d'un coup elles t'échappent.

    • [^] # Re: Brrrr

      Posté par (page perso) . Évalué à  -1 . Dernière modification : le 10/10/12 à 18:27

      Et c'est mal ?

      Le communisme, si c'est mal ? Ben vu ce que ça a donné, et ce que ça donne encore là où c'est encore appliqué, oui, carrément. J'ai d'ailleurs toujours trouvée étrange la différence de traitement entre les extrémismes de gauche (communisme) et de droite (fascisme et nazisme). Les deux ont abouti à des négations des droits de l'homme et des libertés fondamentales, les deux ont fait des millions de morts, et aujourd'hui :

      • d'un côté il y a des partis politiques qui s'affichent communistes, voire communistes révolutionnaires ;
      • de l'autre s'afficher fasciste ou néo-nazi est très, très mal vu.

      Certes, ceux qui s'affichent communistes aujourd'hui n'ont pas grand chose à voir avec Staline, mais pourquoi conservent-ils ce nom de « communiste », qui n'a aboutit qu'à des totalistarismes ? Remarquez, la Ligue a bel e tbien changé de nom pour s'afficher anticapitaliste, c'est déjà ça !

      Ouais les régimes, ça marche jamais. Trève de plaisanterie, le fait que le régime échoue ou non ne rend pas le concept bien ou mal (il existe des dictatures qui n'échouent pas).

      Tout à fait d'accord. Je condamne le communisme, mais pas parce qu'il a échoué, d'autant plus qu'il n'a pas encore échoué partout. Enfin, ça dépend de la définition de l'échec, si on veut dire par là qu'il échoue à établir une société juste, d'accord.

      • [^] # Re: Brrrr

        Posté par . Évalué à  4 .

        Le communisme, si c'est mal ? Ben vu ce que ça a donné, et ce que ça donne encore là où c'est encore appliqué, oui, carrément.

        Un communiste te répondra que le communisme n'a jamais été appliqué nulle part.

        • [^] # Re: Brrrr

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          Aucune importance, partout où ça a été essayé ça a foiré. C'est peut-être une utopie, mais qui n'a rien produit de bon et qui a produit du mauvais.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.