Journal Leap second

66
1
juil.
2012

Vous le savez peut-être mais la rotation de la terre ne fait pas tout à fait 24h. Je vous rassure, ça tombe vraiment pas loin. Mais il arrive de temps en temps qu'il faille corriger cet écart. C'était le cas ce week-end avec l'introduction d'une « leap second » : samedi à minuit, une minute a duré 61 secondes au lieu des 60 secondes habituelles.

Petit changement, mais conséquences non-négligeables : beaucoup de code écrit sur cette planète n'est pas prévu pour ce cas là. Si votre serveur est en vrac ce matin, ne cherchez pas, il y a de bonnes chances pour que le coupable soit cette « leap second ». Dans la liste des processus qui peuvent être impactées, on retrouve Java et MySQL (ils se mettent à consommer plein de CPU), mais aussi le noyau Linux (ouch).

Sur le serveur de LinuxFr.org, nous étions touché : l'Elastic Search (java) utilisé pour le moteur de recherche tournait à fond. On a pu corriger ça simplement grâce à une astuce trouvée sur un blog mozilla :

/etc/init.d/ntpd stop; date -s "`date`"

Voici quelques autres liens sur le sujet :

  • # Ne pas oublier LC_ALL=C

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Perso, j'ai eu aussi des soucis avec puppet ( ainsi qu'une paire de gens sur le canal #puppet ).

    Et l'astuce sur le blog mozilla n'a pas marché tel quel chez moi, j'ai du rajouter LC_ALL=C :

    service ntpd stop ; date -s "$(LC_ALL=C date )"

    • [^] # Re: Ne pas oublier LC_ALL=C

      Posté par . Évalué à  4 .

      Je confirme avoir rencontré aussi le problème sur des serveurs en production (Java et MySQL).

      Pour ma part j'ai fais les commandes suivantes :
      /etc/init.d/ntpd stop ; unset LANG ; date -s "date"

      Le load average devrait baisser très rapidement.

      Merci pour l'information !

      • [^] # Re: Ne pas oublier LC_ALL=C

        Posté par . Évalué à  2 .

        Comme quoi, heure != temps :-))
        ça me fait penser à un plasma qui donnerait une incrémentation sur une fluctuation de ticks depuis le big bang comme indicateur de l'heure, heu pardon, du temps

    • [^] # Re: Ne pas oublier LC_ALL=C

      Posté par . Évalué à  2 .

      De mon côté, ce sont firefox et g15daemon qui sont partis en cahouettes…

      Hop,
      Reboot.

    • [^] # Re: Ne pas oublier LC_ALL=C

      Posté par . Évalué à  1 .

      Merci pour la solution qui a effectivement fonctionné chez moi.

      Maintenant j'ai deux questions.

      1 Y a-t-il une solution qui ne nécessite pas d'intervention manuelle pour la prochaine seconde intercalaire? Ou on va devoir à nouveau intervenir manuellement.

      2 Pourquoi sur mes 3 serveurs MySql n'y en avait-il que 2 qui étaient touché ?
      - Même OS/version pour les 3 serveurs mais hardware différents.
      - Le 3ème serveur est identique hardware et OS/version qu'un des 2 serveurs touché.

      Merci pour les infos.

  • # Récurent

    Posté par . Évalué à  10 .

    Bonjour, j'imagine que ce n'est pas la première fois que des secondes sont ajoutées. Et donc à chaque fois qu'une seconde est ajoutée tout se met à dérailler. Vu que ce phénomène est connu, pourquoi les développeurs de trucs très utilisés en environnement serveur comme le noyau linux, mysql, … n'ont ils pas un moyen de prendre en compte cette seconde ? Y-a-t'il une difficulté particulière pour que ça ne soit pas pris en charge ?

    • [^] # Re: Récurent

      Posté par . Évalué à  -3 . Dernière modification : le 01/07/12 à 13:08

      Je crois que la réponse est FUCK!

      Il est possible (ce n'est qu'une hypothèse personnelle) que les gens réalisant ce type de programmes aient raison : ce n'est pas eux de palier à une déficience fondamentale de notre système de représentation de l'heure. Parcequ'il s'agit ni plus ni moins de cela : des méthodes de représentation de l'heure, et dans des référentiels variés, mais toujours basées sur le «human readable» alors qu'un programme a besoin d'une précision (parfois atomique) sur une cadence, ce qui n'est pas exactement la même chose (c'est juste complémentaire) d'une précision sur l'heure. Temps != heure.

      En gros, cela reviendrait à demander à des satellites de fonctionner avec une heure terra-terrienne, et dans un référentiel bancal, pour "faire une synchro plus facile avec l' horloge dans la barre de tache du pc". Bref, le problème semble plus vaste (et plus "philosophique") qu'un simple "ben implémentons un hack" ;-))

      • [^] # Re: Récurent

        Posté par . Évalué à  -1 .

        L'heure étant un référentiel, le temps étant la cadence.
        À partir du moment où l'heure change, c'est le référentiel de la cadence qui change.
        Et cette heure, «human readable» est elle même basée sur un référentiel : utc, gmt+n, etc… eux mêmes tous basés sur un autre référentiel : la rotation de notre système solaire. Bref, tout ça ne passera pas à l'échelle, bientôt, c'est bien trop petit bras… /humour : il temps de prendre l'heure sur l'estimation sans cesse changeante de la date du big-bang :p

      • [^] # Re: Récurent

        Posté par . Évalué à  10 .

        Non si un processus pour une raison où une autre se met à consommer plus de CPU c'est un bug. Que les développeurs soit d'accord ou pas avec le système de représnetation de l'heure ne change pas ce fait. Etre fiable (ce que veulent des appli comme le noyau, le JVM ou MySQL) ce n'est pas annoncer fierement que l'on ne veut pas gérer un cas et donc qu'il arrivera ce qu'il arrivera (comme si ce n'était pas le problème du développeur).

        Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

        • [^] # Re: Récurent

          Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

          D'autant plus qu'il me semble qu'il est possible que l'heure d'un système informatique "saute" de quelques secondes (ou revienne un peu en arrière) pour une raison ou pour une autre. Ca doit d'ailleurs arriver relativement souvent si on synchronise l'heure système avec un serveur central, non ? Ces logiciels ne gèrent-ils pas ces cas-là ?

          • [^] # Re: Récurent

            Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

            D'autant plus qu'il me semble qu'il est possible que l'heure d'un système informatique "saute" de quelques secondes (ou revienne un peu en arrière) pour une raison ou pour une autre.

            Ben non l'horloge est ajustée en l'accélerant ou en la ralentissant, mais il faut éviter les sautes brusques. Y'a des logiciels qu'ont horreur de ça (par exemple make dans le cas d'un retour dans le temps)

            les pixels au peuple !

            • [^] # Re: Récurent

              Posté par . Évalué à  1 .

              ha bon,quand on change l'heure de sons systeme, il change la frequence ?
              si on retire une minute (on regle l'heure quoi, a coup de date ou par ntp) alors les secondes vont s'ecouler plus lentement pour arriver à l'heure demandée ? c'est curieux, je n'avais jamais entendu ce truc là… et ca me semble peu probable (au dela de quelques milli-secondes)
              ntp fonctionnerai ainsi ?
              je suis septique

              • [^] # Re: Récurent

                Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                http://www.akadia.com/services/ntp_synchronize.html

                The packet exchange takes place until a NTP server is accepted as a synchronization source, which take about five minutes. The NTP daemon tries to adjust the clock in small steps and will continue until the client gets the accurate time. If the delay between both the server and client is big enough the daemon will terminate and you will need to adjust the time manually and start the daemon again.

                C'est un algorithme d'ajustement non trivial d'ailleurs, du coup je ne sais pas l'expliquer :-)

              • [^] # Re: Récurent

                Posté par . Évalué à  6 .

                ha bon,quand on change l'heure de sons systeme, il change la frequence ?

                Non

                ntp fonctionnerai ainsi ?

                Oui

                C'est la synchronisation ntp qui fonctionne comme ça. si avec la commande date tu change l'heure du système ça se fait de manière directe.

                Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

                • [^] # Re: Récurent

                  Posté par . Évalué à  5 .

                  ok,
                  bon alors la question bête : puisque ca ne plante pas tout quand on fait un simple date, pourquoi ntp ne fonctionne pas en faisant un simple date ?

                  j'avais prévenu, c'est bête hein…

                  • [^] # Re: Récurent

                    Posté par (page perso) . Évalué à  2 . Dernière modification : le 02/07/12 à 01:06

                    bon alors la question bête : puisque ca ne plante pas tout quand on fait un simple date, pourquoi ntp ne fonctionne pas en faisant un simple date ?

                    Qui te dit que « ça ne plante pas tout » quand on fait un simple date ?

                    Certains programmes ne supportent pas que l’heure du système change brutalement. Le cas de make a déjà été cité, il y a aussi Dovecot par exemple, qui s’arrête immédiatement avec un Time moved backwards error.

                    Quand l’administrateur met à jour l’heure manuellement avec date, ce n’est pas forcément très grave : si l’administrateur est présent pour exécuter date, il est aussi présent pour vérifier si des programmes ont été interrompus, et les relancer le cas échéant.

                    Mais avec ntpd qui peut avoir besoin de corriger l’heure à tout moment, un changement brutal à la manière de ce que fait date doit être évité, d’où l’approche par ajustements successifs — qui, en temps normal, ne fait rien planter du tout, sauf quand il y a justement un bug dans la gestion des secondes intercalaires…

                  • [^] # Re: Récurent

                    Posté par . Évalué à  4 .

                    Parce que ce n'est pas un changement de date, mais qu'il y a une seconde en plus, on ne va pas la passer sous silence quand même !

                    Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                  • [^] # Re: Récurent

                    Posté par . Évalué à  0 .

                    Et surtout, si NTP est capable de faire un changement d'heure en loucedé ni vu ni connu je ralentis discrètement l'aiguille des seconde, pourquoi on ne ferait pas ce rajout de leap seconde par le même système, plutôt que d'obliger tous les développeurs à gérer des minutes de 61 secondes ? (ce qui est totalement crétin… heureusement que le con qui nous a trouvé ce workaround s'est arrêté là et ne nous a pas pondu des octets qui parfois peuvent aller jusqu'à 257)

                    • [^] # Re: Récurent

                      Posté par (page perso) . Évalué à  10 . Dernière modification : le 02/07/12 à 11:47

                      Ce n'est pas crétin : cette 61è seconde existe vraiment.
                      NTP peut tricher et "ralentir le temps" mais ton référentiel est alors pourri. Ca peut plaire à Google qui s'en foutrait du temps à la seconde près, mais si c'est un timestamp précis que tu veux utiliser NTP pour ralentir te flingue juste ton timestamp.

                      Les développeurs doivent gérer cette 61è seconde car elle existe.
                      Seconde intercalaire

                      Si tu bidouilles avec NTP pour ralentir, ta marge d'erreur serait de plus d'une seconde.
                      Certains peuvent accepter cette marge, pas d'autres. Comment tu sais à l'avance? Pourquoi mettre par défaut sur ton système l'heure non officielle plutôt que l'heure officielle? Après, certes, on peut décider par choix d'envoyer chier les gens pour qui la précision est importante, et leur dire de patcher leur système si ils ont besoin d'un horaire précis… On peut aussi trouver totalement crétin de compter en années/jour/heure/minutes/secondes, et compter que les secondes depuis le 1er Janvier 1970. C'est un choix à faire. Mais quelle idée de diviser par 60, 24, 365 (et en plus, ils font chier avec leur jour intercalaire, virons-le et NTP fera la transition douce sur le serveur. Rigole pas trop, ce que tu dis c'est comme lisser une journée, certes moins visible car la seconde est petite, mais cette seconde n'est pas petite pour tout le monde).

                      Bref, les informaticiens galèrent avec l'heure d'été/d'hiver (perso, je suis plus pour virer l'heure d'été/d'hivers qui fait bien plus chier les dévelopement, même sur un iPhone, et qui ne sert pas à grand chose), les mois qui ne font pas tous 30 jours, cette 61è seconde n'est qu'un détail d'implémentation comme un autre sur le temps.

                      • [^] # Re: Récurent

                        Posté par . Évalué à  2 .

                        Euh, la « seconde qui existe vraiment », c'est une explication qui ne veut rien dire. C'est les humains qui décident de comment appeler les choses, qu'il décident d'appeler « minute » 61 secondes, ou « seconde », 999/1000 d'une seconde habituelle (cf UTC-SLS plus bas que je viens de découvrir), ça ne change rien à ce qui existe ou non.

                        Concernant le ralentissement du temps, ça peux effectivement gêner certains (par exemple des gars qui s'amuseraient à mesurer la vitesse de neutrinos et qui s'emporteraient pour rien à cause d'un problème de mesure), mais de toute façon, comme dit plus haut, c'est ce qui se passe effectivement sur les systèmes normaux à chaque synchro de NTP, alors, un ralentissement de plus ou de moins, si on a la possibilité de le désactiver pour les rares personnes que ça dérangerait, ça me parait moins compliqué que d'aller expliquer à tous les développeurs de la terre qu'ils doivent gérer ce cas là.

                        Sur les autres problèmes de temps, ça n'est pas la question : on peut virer ou non l'heure d'été, tant mieux ou temps pire, ça ne change pas le problème de la seconde. D'ailleurs, sur la journée intercalaire, on ne pas appliquer cette technique, sinon, au cours des journées précédentes, le soleil serait décalé par rapport à l'heure. Et si on l'ignorerait, on se retrouverait avec noël en plein été. Pour la petite histoire, lorsque le pape Grégoire X (pas 10, X pour je ne sais plus) à imposé son calendrier, il a zappé d'un coup le décalage accumulé en divisant la durée du mois courant par deux ! ce qui a eu des conséquences assez tordues sur la vie courante des gens : comment vous faites lorsque votre proprio vous réclame un loyer complet et que votre patron ne vous paie qu'un demi salaire ?

                        • [^] # Re: Récurent

                          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                          c'est ce qui se passe effectivement sur les systèmes normaux à chaque synchro de NTP, alors, un ralentissement de plus ou de moins,

                          Pour corriger la merde d'horloge sur ta machine. Si elle dévies d'une seconde, tu as une sacrée pourriture d'horloge. Ca corrige un problème local. ici, on veut "corriger" un problème global, s'en faire attention à comment l'être humain a décidé.

                          C'est les humains qui décident de comment appeler les choses,

                          Exactement, et la solution par NTP va carrément violer l'accord commun des humains.

                          Pour le dire autrement : si je veux tes logs Apache (bon, faudrait trouver un exemple plus précis qu'Apache certes) entre 23:59:60.000 et 00:00:00.000, tu fais comment pour le fournir si tu as pourris ton système en supprimant cette seconde réelle dans le révérenciel humain?

                          Et si on l'ignorerait, on se retrouverait avec noël en plein été.

                          Exactement le même argument qui a fait que l'être humain a mis la seconde intercalaire en oeuvre, tient!

                          • [^] # Re: Récurent

                            Posté par . Évalué à  1 .

                            Excuse moi, je n'ai pas du être clair : le bit de la manœuvre, c'est de raccourcir ou rallonger les secondes pour ne plus avoir de 23:59:60. Donc tu peux inventer des contre exemples, mais sans 23:59:60, car justement ce moment n'a plus lieu d'être.

                            Alors effectivement, il faudra bien raccourcir ou rallonger quelque chose, mais le faire sur des unités plus petites que la seconde, ça permet de ne pas perturber les activités humaines qui, dans le plus grand nombre de cas, s'en tiennent à la seconde au plus précis.

                            « Exactement le même argument qui a fait que l'être humain a mis la seconde intercalaire en oeuvre, tiens ! »
                            Si tu rallonges les 1000 dernières secondes avant minuit, tout le monde n'y voit que du feu. Si tu rallonges les 100 derniers jours avant le 28 février, ben le jour -50, il fera grand soleil à minuit.

                            (franchement, ça serait pas mal si tu pouvais te retenir de poster un message tous les 61 et passer 1001/1000 secondes de plus à réflechir un peu plus à chacun)

                            • [^] # Re: Récurent

                              Posté par . Évalué à  10 .

                              il faudra bien raccourcir ou rallonger quelque chose

                              J'ai pleins d'amis qui m'envoie des mails tout les jours et qui ont une idée très précise de ce qu'il faudrait rallonger.

                              Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

                              • [^] # Re: Récurent

                                Posté par . Évalué à  3 .

                                il faudra bien raccourcir ou rallonger quelque chose

                                J'ai pleins d'amis qui m'envoie des mails tout les jours et qui ont une idée très précise de ce qu'il faudrait rallonger.

                                Lui aussi je pense /o/ -->

                                Excuse moi, je n'ai pas du être clair : le bit de la manœuvre,…

                        • [^] # Re: Récurent

                          Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

                          Euh, la « seconde qui existe vraiment », c'est une explication qui ne veut rien dire. C'est les humains qui décident de comment appeler les choses, qu'il décident d'appeler « minute » […]

                          Et les humains fournissent [par l'intermédiaire de machines] des services pour les humains.

                          Par exemple, je travaille pour une radio. Cette radio fait partie d'un réseau national de radios locales. Nous avons un calendrier précis de balises, ces balises sont des secondes de silence pendant lesquelles ont peut raccrocher ou décrocher c'est à dire passer d'un programme (national par exemple) à un autre programme (local). Dans notre radio nous avons la particularité d'avoir deux programme locaux, parfois communs, parfois dissociés.

                          Tout ça est donc géré à la seconde près. Il faut que nous décrochions ou raccrochions, c'est à dire commencions ou terminions nos émissions à la même heure et même minute et même seconde que l'autre programme commence ou termine, en même temps que nous basculions les sources sonores. Lorsque nous décrochons en local il y a toujours du son sur le national vu que d'autres radio locales ne décrochent pas forcément à cette balise là, mais à d'autres. Parfois certains décrochages se font manuellement (émission en direct, par exemple).

                          Il faut donc que le système de gestion du temps utilise le temps des humains. Nos automates utilisent les secondes humaines, pas le temps Unix ou que sais-je. Quand je prends la balise de 17:59:01, je prends 17:59:01, que j'ai eu une minute de 60s ou de 61s dans la nuit qui a précédé.
                          C'est un homme qui écoute la radio, c'est donc à sa perception humaine de l'heure que nos machines doivent se plier.

                          L'auditeur a une grille de programme dans la main, ce programme est un calendrier humain.

                          Si le programme national gère la 61ème seconde mais pas le local, ou l'inverse, alors à chaque balise on peut se retrouver avec une seconde d'émission parasite. C'est dégueu !

                          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                          • [^] # Re: Récurent

                            Posté par . Évalué à  0 .

                            …ce qui est le cas avec le système actuel ! Certains systèmes ont respecté la leap second, d'autres non. Alors que si on étalait les 1000 dernières secondes, et bien on tomberait… euh… dans le même cas. Tu essayes de dire quoi en fait ?

                            • [^] # Re: Récurent

                              Posté par (page perso) . Évalué à  8 . Dernière modification : le 02/07/12 à 17:05

                              Tu as dit

                              Euh, la « seconde qui existe vraiment », c'est une explication qui ne veut rien dire. C'est les humains qui décident de comment appeler les choses, qu'il décident d'appeler « minute » 61 secondes, ou « seconde », 999/1000 d'une seconde habituelle (cf UTC-SLS plus bas que je viens de découvrir), ça ne change rien à ce qui existe ou non.

                              Que ça existe ou non, les machines fournissent des services pour des humains.
                              Si les humains ont dit "il y aura 61 secondes telle minute du 30 juin 2012", il faut que la machine fasse en sorte que cette minute dure 61 secondes et non 60. La machine est au service de l'humain même si cet humain est complètement tordu.

                              C'est l'homme qui a décidé ce qu'était une seconde, comme tu les dis, et c'est justement pour cela qu'il peut aussi définir des minutes de 61 secondes.
                              Le temps existe sans l'homme, mais la seconde ou la minute n'existent que parce que l'homme les ont définies.

                              Cette seconde intercalaire existe parce que l'homme l'a défini. Si ta machine rajoute un millième de seconde toutes les secondes pendant 1000 secondes, ta machine arrive au même instant que la machine qui a compté 61 secondes la dernière minute, mais son comptage est erroné : elle a compté une seconde de moins. Elle sonne minuit au même instant mais elle n'a pas compté le nombre de secondes voulu et défini par l'homme, elle est donc défectueuse.

                              ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                        • [^] # Re: Récurent

                          Posté par . Évalué à  7 .

                          par exemple des gars qui s'amuseraient à mesurer la vitesse de neutrinos et qui s'emporteraient pour rien à cause d'un problème de mesure

                          Tu parles de deux groupes de gens différents là. Les scientifiques et les journalistes, respectivement pour la première et la deuxième partie de ta phrase.

                          ça me parait moins compliqué que d'aller expliquer à tous les développeurs de la terre qu'ils doivent gérer ce cas là.

                          Moins compliqué, peut-être (sauf pour ceux qui veulent le vrai temps), mais faux. Et si les développeurs lisaient la doc, ils seraient au courant. Par exemple dans ctime(3) :

                          tm_sec

                          The number of seconds after the minute, normally in the range 0 to 59, but can be up to 60 to allow for leap seconds.

                          Je suis sûr que la doc java dit pareil.

                          Sur les autres problèmes de temps, ça n'est pas la question : on peut virer ou non l'heure d'été, tant mieux ou temps pire, ça ne change pas le problème de la seconde. D'ailleurs, sur la journée intercalaire, on ne pas appliquer cette technique, sinon, au cours des journées précédentes, le soleil serait décalé par rapport à l'heure. Et si on l'ignorerait, on se retrouverait avec noël en plein été. Pour la petite histoire, lorsque le pape Grégoire X (pas 10, X pour je ne sais plus) à imposé son calendrier, il a zappé d'un coup le décalage accumulé en divisant la durée du mois courant par deux ! ce qui a eu des conséquences assez tordues sur la vie courante des gens : comment vous faites lorsque votre proprio vous réclame un loyer complet et que votre patron ne vous paie qu'un demi salaire ?

                          Il y a un pays qui a changé récemment de fuseau horaire et qui a perdu un jour (un vendredi je crois) en traversant la ligne de séparation de jour (pour être le premier à fêter le nouvel an et pour être au même jour que ses partenaires commerciaux) Ce genre de détail était réglé la loi. (du genre les banques devaient payer des intérêts complets pour un mois, …)

                          Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                          • [^] # Re: Récurent

                            Posté par . Évalué à  7 . Dernière modification : le 02/07/12 à 15:11

                            « Et si les développeurs lisaient la doc, ils seraient au courant »

                            C'est bien la le problème. Déjà qu'une solution qui exige que les développeurs écrivent de la doc est vouée à l'échec, une solution qui exige que les développeurs lisent de la doc, c'est malheureusement impossible.

                        • [^] # Re: Récurent

                          Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

                          Pour la petite histoire, lorsque le pape Grégoire X (pas 10, X pour je ne sais plus) à imposé son calendrier, il a zappé d'un coup le décalage accumulé en divisant la durée du mois courant par deux ! ce qui a eu des conséquences assez tordues sur la vie courante des gens : comment vous faites lorsque votre proprio vous réclame un loyer complet et que votre patron ne vous paie qu'un demi salaire ?

                          Tout à fait, ce qui fait que Thérèse_d'Avila est morte dans la nuit du jeudi 4 au vendredi 15 octobre 1582 (et c'était le pape Grégoire XIII, le X n'était pas loin ;).

                          En l’occurrence, ce n'est pas très problématique d'être payé un demi salaire puisque vous avez réellement travaillé un demi mois. Si tu es payé à l'heure, cela ne pose aucun problème. Tout ça ce sont des questions légales, comme l'a écrit 2ptitsverres : ça se résout par la loi.

                          (et juste pour le goût du troll, le calendrier grégorien a donc été imposé par un pape catholique en 1582. Le calendrier grégorien est un calendrier solaire, c'est à dire qu'un pape catholique a imposé de calculer les dates en partant du principe que la terre tourne autour du soleil. À cette époque, Galilée avait 18 ans. Les attaques contre Galilée commenceront vraiment autour des années 1610, il avait donc plus de 45 ans, et Galilée fut condamné en 1633 (69 ans). Lorsqu'il fut condamné, cela faisait déjà 51 ans que ses détracteurs calculaient leurs jours selon la rotation de la terre autour du soleil, certains n'avaient peut-être même pas connu autre chose qu'un calendrier héliocentrique. Était-ce une attaque scientifique, religieuse, ou n'était-ce pas plutôt une attaque personnelle qui a instrumentalisé la science et la foi ?)

                          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                          • [^] # Re: Récurent

                            Posté par . Évalué à  5 .

                            (et juste pour le goût du troll, le calendrier grégorien a donc été imposé par un pape catholique en 1582. Le calendrier grégorien est un calendrier solaire, c'est à dire qu'un pape catholique a imposé de calculer les dates en partant du principe que la terre tourne autour du soleil. À cette époque, Galilée avait 18 ans. Les attaques contre Galilée commenceront vraiment autour des années 1610, il avait donc plus de 45 ans, et Galilée fut condamné en 1633 (69 ans). Lorsqu'il fut condamné, cela faisait déjà 51 ans que ses détracteurs calculaient leurs jours selon la rotation de la terre autour du soleil, certains n'avaient peut-être même pas connu autre chose qu'un calendrier héliocentrique. Était-ce une attaque scientifique, religieuse, ou n'était-ce pas plutôt une attaque personnelle qui a instrumentalisé la science et la foi ?)

                            J'ai du mal à voir d'où tu tires la relation entre calendrier solaire et heliocentrisme. Ne peut-on pas avoir un calendrier basé sur le mouvement apparent du soleil dans le ciel tout en pensant que c'est lui qui tourne autour de la terre ?

                            Ceci est une vraie question.

                            • [^] # Re: Récurent

                              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                              C'est peut-être pour ça que ça n'a pas trop dérangé les détracteurs de Galilée : il suffit de faire le grand écart en disant que le calendrier est solaire parce que c'est un modèle pratique sans nécessairement reconnaitre l'héliocentrisme.

                              Cependant, il apparait que Copernic a travaillé sur un premier travail de réforme du calendrier sous Léon X, travaile que Grégoire XIII relancera et terminera. Cette réforme du calendrier est donc difficilement dissociable du système copernicien.

                              C'est donc autant plus étonnant de constater que le système copernicien qui a servi à l'élaboration (Léon X) du calendrier (Grégoire XIII) fut censuré en 1616 (pape Paul V), ce qui donnera prétexte aux détracteurs de Galilée et donnera matière à sa condamnation (Urbain VIII) il n'est pas condamné pour sa position scientifique mais pour ne pas respecter une décision de justice.

                              Petite frise chronologique papale :

                                  1513 – 1521 : Léon X           -> Paul de Middelburg préside une commission élaborant un nouveau calendrier à la demande de Léon X (1514)
                                                                    Copernic y participe (1515)
                                  1522 – 1523 : Adrien VI
                                  1523 – 1534 : Clément VII
                                  1534 – 1549 : Paul III
                                  1550 – 1555 : Jules III
                                  1555 – 1555 : Marcel II
                                  1555 – 1559 : Paul IV
                                  1559 – 1565 : Pie IV           -> Naissance de Galilée (15 février 1564)
                                  1566 – 1572 : Pie V
                                  1572 – 1585 : Grégoire XIII    -> Luigi Lilio, Christophorus Clavius et Pedro Chaco travaillent sur le calendrier (1582)
                                                                    Grégoire XIII le fait appliquer au monde catholique (14 février 1582)
                                  1585 – 1590 : Sixte V
                                  1590 – 1590 : Urbain VII
                                  1590 – 1591 : Grégoire XIV
                                  1591 – 1591 : Innocent IX
                                  1592 – 1605 : Clément VIII
                                  1605 – 1605 : Léon XI
                                  1605 – 1621 : Paul V           -> Attaque de Martin Horky avec argument qui n'a rien de catholique ni scientifique (astrologie) (juin 1610)
                                                                 -> Attaque sur les corps flottants à la table du grand-duc Cosme II de Toscane
                                                                    (car héliocentrisme inattaquable scientifiquement) (septembre 1611)
                                                                 -> Attaque du dominicain Niccolo Lorini dans un sermon (lecture littérale d'un livre biblique
                                                                    qui relate un évènement surnaturel qui par nature ne peut servir d'argument scientifique) (2 novembre 1612)
                                                                 -> Attaque du père Caccini (20 décembre 1616), controverse
                                                                    cardinal Bellarmin (favorable à galilée) calme le jeu par un argument "diplomatique"(12 avril 1616)
                                                                    système de Copernic pratique pour calcul astronomique, formellement imprudent de l'ériger en vérité physique.
                                                                 -> Censure de la théorie copernicienne et ratification par le Paul V (25 février et 26 février 1616)
                                                                    L'arrêté s'étend au monde catholique (comme le calendrier !)
                                                                    La théorie n'est enseignable uniquement que comme théorie.
                              
                                                                 -> Un phénomène cosmique relance les discussions (passage de comètes) (1618)
                                                                 -> Horatio Grassi attaque Galilée par un pamphlet (insinuation religieuses)
                                                                    Galilée soutenu et encouragé par le cardinal Barberini (futur pape Urbain VIII)
                                                                    Le jésuite Grassin savant très renommé est ridiculisé, il envoie une lettre anonyme à l'inquisition, non-lieu.
                                  1621 – 1623 : Grégoire XV      -> Galilée devient consul de l'Accademia fiorentina 20 janvier 1621
                                                                 -> Cosme II, protecteur de Galilée, meurt (28 février 1621)
                                                                    Publication d'une Apologie de Galilée par Tommaso Campanella, hérétique notoire (c'est pas le moment !)
                                                                    (écrit en 1616, publié en 1622)
                                  1623 – 1644 : Urbain VIII      -> Urbain VIII (l'ami Barberini) autorise la publication du nouveau livre de Galilée (3 février, 20 octobre 1623)
                                                                 -> Urbain VIII charge Gélilée d'écrire un livre de présentation impartiale des deux systèmes.
                                                                 -> protégé par Urbain VIII et Ferdinand II de Médicis, Galilée fait paraître son livre (21 février 1632)
                                                                    Mais il y moque le géocentrisme de Ptolémée, le pape ne peut le protéger.
                                                                 -> Galilée convoqué par le Saint-Office (1er octobre 1632)
                                                                    Il lui est reproché de ne pas respecter une décision de justice, sa thèse n'est pas reprochée.
                                                                 -> Galilée est condamné et abjure, son livre est interdit (22 juin 1633)
                                                                    peine de prison changée en assignation en résidence par Urbain VIII
                                                                 -> Mort de Galilée 8 janvier 1642
                              
                              

                              Wikipédia précise :

                              Le texte de la sentence est diffusé largement : à Rome […] Florence […] Allemagne […] Pays-Bas Espagnols […]. Les décrets du Saint-Office ne seront jamais publiés en France, mais, prudemment et pour éviter la controverse, René Descartes renonce à faire paraître son traité du monde et de la lumière.
                              Beaucoup (y compris Descartes), à l'époque, pensèrent que Galilée était la victime d'une cabale des Jésuites qui se vengeaient ainsi de l'affront subi par Orazio Grassi dans le Saggiatore.

                              Sources :

                              https://fr.wikipedia.org/wiki/Passage_au_calendrier_gr%C3%A9gorien
                              https://fr.wikipedia.org/wiki/Copernic
                              https://fr.wikipedia.org/wiki/Galil%C3%A9e_%28savant%29#La_censure_de_la_th.C3.A8se_copernicienne_.281616.29
                              https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_papes
                              http://366jours.free.fr/articles.php?lng=fr&pg=1018

                              Note : à l'époque on changeait souvent de Pape !

                              ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                    • [^] # Re: Récurent

                      Posté par . Évalué à  10 .

                      Et donc tu penses que faire de minutes de 61 secondes c'est crétin, mais tu proposes de faire des secondes qui ne valent pas la durée de 9 192 631 770 périodes de la radiation correspondant à la transition entre les niveaux hyperfins F=3 et F=4 de l’état fondamental 6S½ de l’atome de césium 133 ? C'est au moins aussi crétin.

                      Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                      • [^] # Re: Récurent

                        Posté par . Évalué à  10 .

                        la durée de 9 192 631 770 périodes de la radiation correspondant à la transition entre les niveaux hyperfins F=3 et F=4 de l’état fondamental 6S½ de l’atome de césium 133

                        Il me semble important de préciser que c'est un atome de césium au repos, à une température de 0 K (sinon c'est trop flou comme mesure… :D

                        Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

                        • [^] # Re: Récurent

                          Posté par . Évalué à  4 .

                          Le problème, c'est qu'il est impossible d'atteindre 0K…

                          • [^] # Re: Récurent

                            Posté par . Évalué à  5 .

                            Le problème c'est surtout que la température d'un seul atome ne veut rien dire.

                            • [^] # Re: Récurent

                              Posté par . Évalué à  6 .

                              Je vous recommande d'aller voir le site du SI : http://www1.bipm.org/fr/si/si_brochure/chapter2/2-1/second.html

                              Il donne une réponse à vos deux questions :

                              Cette note a pour objet de préciser que la définition de la seconde du SI est fondée sur un atome de césium non perturbé par le rayonnement du corps noir, c'est-à-dire dans un environnement maintenu à une température thermodynamique de 0 K. Les fréquences de tous les étalons primaires de fréquence doivent donc être corrigées pour tenir compte du décalage dû au rayonnement ambiant, comme l'a précisé le Comité consultatif du temps et des fréquences en 1999.

                              Donc non on ne peut pas atteindre 0 K, mais il faut le prendre en compte.

                              Oui 0 K, n'a pas de sens d'un point de vu thermique, mais il permet d'exprimer l’absence de rayonnement (du moins c'est ce que je comprends).

                              Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

          • [^] # Re: Récurent

            Posté par . Évalué à  4 .

            Il y a quand même une différence entre sauter d’heure et être à 23:59:60.

            • [^] # Re: Récurent

              Posté par . Évalué à  2 .

              Sinon, on peut "juste" être à 23:59:59 pendant deux secondes d'affilée.

              • [^] # Re: Récurent

                Posté par . Évalué à  6 .

                C'est un coup à pourrir tous les systèmes ayant recours à des mesures dans un intervalle de temps ("est-on dans la 1° ou la 2° seconde de 23:59:59 ?"), comme la mesure de la vitesse, par ex.

                • [^] # Re: Récurent

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  C'est pire pour le passage de l'heure d'été à l'heure d'hivers où on a toute une heure de recouvrement.
                  Ça c'est une belle connerie.

                  • [^] # Re: Récurent

                    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                    Pas du tout : été ou hiver, ton heure UTC n'a aucun recoupement, c'est facile. Après, si tu t'amuses à faire tes calculs en heure locale…

                    • [^] # Re: Récurent

                      Posté par . Évalué à  1 .

                      Quand je regarde dans les logs des serveurs, il n'est pas écrit si il est 2h du matin pour la première fois ou la deuxième, et cron n'est pas informé non plus et lance gentiment deux fois (ou pas du tout dans le cas contraire) les tâches que j'avais fait l'erreur de programme entre 2h et 3h.

                      • [^] # Re: Récurent

                        Posté par (page perso) . Évalué à  1 . Dernière modification : le 02/07/12 à 22:13

                        Comme déjà dit : "Après, si tu t'amuses à faire tes calculs en heure locale…"

                        Les miens de logs justement sont en… UTC. Je ne sais pas comment on peut imaginer des logs Apache sans UTC, ou quitte à changer au minimum l'horodatage en format ISO contenant le fuseau horaire (qui fait que tu saurais si c'est la première au deuxième fois). Parait que les linuxiens trouvent ces logs bien alors que le format de l'horodatage est des plus bizarres, je vais dire que je survis avec et que je n'ai pas le courage de passer du temps à mettre les logs à un format correct (format ISO), je demande la chose en UTC c'est le "moins pire" et j'ai la flemme de chercher si c'est faisable d'avoir un format ISO (je ne m'en sert pas assez pour trouver ça utile, mais pour une personne pour qui c'est le métier…).

                        Pour cron, il me semble qu'il se débrouille pas trop mal avec les configs "locales" de souvenir (il ne répète pas deux fois, et ne saute pas de taches lors du passage inverse) mais je ne suis pas sûr, je délègue un max cette partie donc j'oublie les détails.

                • [^] # Re: Récurent

                  Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

                  eh ! une chance de battre le record du 100 m !

                  • [^] # Re: Récurent

                    Posté par . Évalué à  1 .

                    Avec une seule seconde supplémentaire, ça risque d'être dur quand même.

                    Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Re: Récurent

      Posté par . Évalué à  10 . Dernière modification : le 01/07/12 à 13:12

      ce n'est pas la première fois que des secondes sont ajoutées. Et donc à chaque fois qu'une seconde est ajoutée tout se met à dérailler.

      En effet, ce n´est pas la première seconde intercalaire qui soit ajoutée.

      Cependant, le bug n´est pas systématique. Le message de commit dans les liens dit :

      Since […] the ntp subsystem has used an hrtimer for
      triggering the leapsecond adjustment […], this can
      cause a potential livelock.

      Le changement pour utiliser un hrtimer date de Mai 2008. Hormis cette nuit, la dernière seconde intercalaire ajoutée date de Décembre 2008. Donc, il n'y a pas eu tant de cas où ça a pu dérailler : un seul au total, qui a pu passer inaperçu.

      Le cas d'hier aurait pu être évité si les systèmes avaient mis leur noyau à jour, car le correctif date de Mars dernier. Pour les systèmes dont le noyau n´était pas à jour, il y a donc eu un second cas hier soir.

      Hop,
      Moi.

      • [^] # Re: Récurent

        Posté par . Évalué à  -3 .

        et merde … :-)

      • [^] # Re: Récurent

        Posté par . Évalué à  2 .

        Non. Le kernel de mon ordinateur portable était à jour et MySQL a bien pris 100% de CPU.

        Mon employeur a anticipé, coupé tous les ntpd et retiré la leap second a l'aide d'un petit binaire.

        Quelques services n'ont pas reçu cette correction par erreur (oubli d'un réseau pas publiquement addressable) et ont systématiquement eu des problèmes (JVM principalement). Mais le gros de la production a parfaitement survécu.

        Google de leur côté trichent avec UTC-SLS ( http://www.cl.cam.ac.uk/~mgk25/time/utc-sls/ ), et ils ont bien raison :)

        Gros coup de stress peu après minuit GMT, surtout quand on surveillait Twitter et découvrait qu'un tas de gros services étaient tombés (dont yelp.com, Facebook XMPP, etc.).

    • [^] # Re: Récurent

      Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

      Unix n'a pas le bug. C'est la lecture du temps qui pose problème.
      Il est 1341145622

  • # Java & mysql

    Posté par . Évalué à  8 .

    Dans la liste des processus qui peuvent être impactées, on retrouve la Java et MySQL

    Encore un coup de canif d'Oracle dans le ventre du libre !

    • [^] # Re: Java & mysql

      Posté par . Évalué à  1 .

      ca ne serait pas plutôt lié a l'arrêt du minitel?
      moi, j'y vois une belle coïncidence…

  • # Pourquoi ne pas avoir fait ça le 28 octobre ?

    Posté par . Évalué à  2 .

    Au lieu de retarder les horloges de 60 minutes ( pour passer à l'heure d'hiver ), il aurait suffi alors de les retarder de 59 minutes, 59 secondes. On aurait eu 1 seconde d'avance pendant 6 mois et pis c'est tout.
    En plus les ordis, ils se mettent tout seuls à l'heure d'hiver, non ?

    • [^] # Re: Pourquoi ne pas avoir fait ça le 28 octobre ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

      Je dirais que c'est simplement parce que tous les pays ne passent pas (et à la même date, encore moins) à l'heure d'hiver.

    • [^] # Re: Pourquoi ne pas avoir fait ça le 28 octobre ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 . Dernière modification : le 01/07/12 à 14:31

      Tu mélanges deux choses :
      - l'heure UTC
      - l'heure locale

      L'heure d'hiver (d'été plutôt), c'est ton heure locale qui change, dans le système absolument rien ne change, c'est que de l'affichage (si ton serveur est en UTC, tes logs sont même en UTC).
      En pus, c'est quoi le 28 octobre? Pour la majorité de la planète, absolument rien. Pour l'Europe, c'est peut-être quelque chose, mais l'Europe n'est pas le centre du monde. Rappel : le choix de la date de changement d'heure, quand il y a une date, est différente suivant les régions du monde.

      Ici, c'est l'heure UTC qui a changé (mais pas l'heure GPS, attention ;-). Le time code GPS contient toutefois une info sur le décalage par rapport à UTC). et pour l'heure UTC, le 28 octobre est rien du tout sur toute la planète.

      Bref, rien à voir, choisir cette date serait même pire pour débugger (tu ne sais pas si le problème vient de l'heure UTC comme ici ou de l'heure locale qui a changé)

    • [^] # Re: Pourquoi ne pas avoir fait ça le 28 octobre ?

      Posté par . Évalué à  3 .

      Les secondes intercalaires s'appliquent entre le temps atomique international (TAI) et le temps universel coordonné (UTC), alors que l'heure d'été s'applique entre l'UTC et le temps local, ce sont deux concepts différents qui répondent à des objectifs différents.

      Le passage de UTC au temps local est un gros bordel : tous les pays n'appliquent pas l'heure d'été, et tous les pays ne l'appliquent pas le même jour, certains pays ont changé plusieurs fois d'idée, d'autres plusieurs fois de date.

      Pour les secondes intercalaires, on a un système clair et simple, dont l'entropie est seulement de 2 bits d'information par an. Les utilisateurs du TAI peuvent très facilement déterminer, pour chaque date passée, la différence en secondes avec l'UTC, car les changements se font à date fixe. Faire le changement à date variable (parfois le 28 octobre, parfois le 30, etc.) n'apporterait aucun bénéfice pour la population (qui n'est pas informée des secondes intercalaires) mais compliquerait le travail de ceux qui ont besoin de la conversion TAI/UTC.

      En plus les ordis, ils se mettent tout seuls à l'heure d'hiver, non ?

      Ils se mettent tout aussi automatiquement à l'heure de la seconde intercalaire s'ils sont connectés à internet. S'ils ne sont pas connectés, la différence d'une seconde n'a aucun impact pratique, la précision des puces usuelles (DS1307 et ISL1206) étant d'une minute par mois à 20 °C.

      • [^] # Re: Pourquoi ne pas avoir fait ça le 28 octobre ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        certains pays ont changé plusieurs fois d'idée, d'autres plusieurs fois de date.

        Il me semble qu'au Brésil, la date de changement d'heure est votée chaque année par province (en pratique, c'est toutes les provinces en même temps mais ça pourrait être complètement différent).

        « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

    • [^] # Re: Pourquoi ne pas avoir fait ça le 28 octobre ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Je pense que ça aurait été plus compliqué, parce que le changement d'heure, c'est juste un changement de fuseau horaire. Si on doit adapter les fuseau horaires pour qu'ils fonctionnent à la seconde près pour un truc qui se fait tout les 4 ans, ça risque de faire beaucoup de boulot pour pas grand chose.

      « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

  • # J'ai rien senti !

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    C'est ça ta "leap second" ?
    Chez moi elle a eu lieu samedi à 18h ! A part ça rien…

    Titre de l'image

  • # Et en français

    Posté par . Évalué à  10 .

    Notre langue est tellement riche qu'on a même une expression pour « leap second ». Je sais, ça paraît fou ! On nomme une telle seconde « seconde intercalaire » ou « seconde additionnelle ». Rêvons un instant : encore un effort et on pourra carrément faire des journaux complets sans emprunter d'expressions à d'autres langues quand on n'en a pas besoin.

    • [^] # Re: Et en français

      Posté par . Évalué à  -2 .

      Rêvons un instant : encore un effort et on pourra carrément faire des journaux complets sans emprunter d'expressions à d'autres langues quand on n'en a pas besoin.

      Bha écris le la prochaine fois…

    • [^] # Re: Et en français

      Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

      Un intérêt de parler de « leap second » c'est que cela permet de lancer une recherche pertinente sur la lkml :
      http://www.google.fr/search?q=lkml+leap+second en second lien on tombe sur https://lkml.org/lkml/2012/6/30/122 par exemple

      En revanche, si l'on souhaite augmenter la pertinence des recherches pour ceux qui la lancent en français (et pour ceux qui lisent le français), il est plus intéressant de parler de seconde intercalaire
      http://www.google.fr/search?q=lkml+seconde+intercalaire (ce journal est actuellement premier sur les résultats).

      C'est une question de compromis et d'utilisation des termes appropriés selon le contexte.

  • # buildbots Python

    Posté par . Évalué à  2 .

    Et sur les buildbots Python, une des machines a commencé à avoir des erreurs de test bizarres (et même un crash) après la leap second :

  • # Pour les non connaisseurs ?

    Posté par . Évalué à  10 .

    Quelqu'un pourrait il m'expliquer le problème ?
    Pourquoi les applications ne continuent pas de fonctionner normalement, avec une seconde de retard ?

  • # Merci, je me coucherais moins con ce soir

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Je ne voyais pas pourquoi mon serveur était à 16 de load (sur un petit atom d'un kimsufi, ouch !) quand je me suis levé ce matin, mais du coup je comprends mieux. J'avais bien vu que c'était subsonic qui fichait le bazar, mais je m'étais dit que c'était normal, c'est du java. J'avais raison.

    Par contre la base mysql ne consomme pas plus que d'habitude.

    Merci pour l'info.

    It's a fez. I wear a fez now. Fezes are cool !

  • # Il existe vraiment ce bug ?

    Posté par . Évalué à  -2 .

    Il existe vraiment ce bug ?

    Parce que sur quelques dizaines de serveurs, des centaines de VM dont certaines pas du tout à jours (il y a encore une ou deux Debian Sarge qui trainent), des équipements SAN et réseau, rien dans la supervision, rien dans la métrologie non plus…

    Je dormirai tranquille cette nuit, on verra demain matin si j'ai eu raison…

    • [^] # Re: Il existe vraiment ce bug ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Je viens de voir que sur un autre serveur j'ai eu ça…

      Titre de l'image
      Titre de l'image

      J'ignore quelle est le processus qui a fait des siennes…

    • [^] # Re: Il existe vraiment ce bug ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Moi je l'ai eu sur une bécane, sur un vieux service proprio usé par tout les bouts mais malheureusement irremplaçable. Évidemment je ne l'ai vu qu'au réveil… et remettre tout ça en état m'a fait rater la messe !

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: Il existe vraiment ce bug ?

      Posté par . Évalué à  3 .

      Il faut utiliser ntp pour avoir le bug, ce n'est pas toujours le cas par défaut.

      Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

      • [^] # Re: Il existe vraiment ce bug ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Ben moi, j'ai des erreurs de connection ntp (ntpdate dans crontab) sur le routeur cisco mais c'est tout. Quand un service par en couille, ca pourrait se corriger tout seul ?!?

      • [^] # Re: Il existe vraiment ce bug ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

        Ben moi j'ai bien ntp, mysql, sur mon PC de bureau, et il ne s'est rien passé.
        Pourtant il commence à joyeusement planter quand il chauffe un peu.

        Et là il ne se passe absolument ri

    • [^] # Re: Il existe vraiment ce bug ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Justement, les kernels « très » vieux (Sarge et RHEL 5 par exemple) ne sont pas affectés. Comme dit dans le commit, le bug a été introduit dans mainline en mai 2008.

      pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question. | Free Softwares Users Group Arlon, Belgique : http://fsugar.be/

  • # Précisions

    Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

    Deux de choses, l'une : La Terre tourne sur elle-même en 23 heures 56 minutes et 4 secondes. Ceux qui disent "24h" parlent en fait de la durée du jour, car pendant que la terre tourne sur elle-même, elle tourne aussi autour du soleil. Le soleil n'est donc plus tout a fait à la même place à la rotation suivante. Et il y a 4 petites minutes à rattraper (soit 24/365.25).

    Deuxième point : La Terre n'a pas une vitesse de rotation parfaitement constante. Ce qui fait qu'on remarque un décalage entre le temps très précis des horloges atomiques et le temps terrestre (calé sur la position du soleil dans le ciel). Pour garder une synchronisation entre l'heure atomique et la position du soleil dans le ciel, et ne pas se retrouver avec un 12h00 atomique à 17h56 UTC à Greenwich, on ajoute ou retire une seconde si nécessaire, tous les six mois, en fonction du décalage constaté. C'est ce qui c'est passé ce week-end. Cette seconde s'appelle une seconde intermédiaire.

    • [^] # Re: Précisions

      Posté par (page perso) . Évalué à  -4 .

      Cette seconde s'appelle une seconde intermédiaire.

      Faux.
      Seconde_intercalaire

    • [^] # Re: Précisions

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Merci, je n'arrivais pas à comprendre comment un jour pouvait durer moins longtemps qu'un jour et ainsi ne pas respecter sa propre définition ce qui est assez vertigineux.

      • [^] # Re: Précisions

        Posté par (page perso) . Évalué à  -7 . Dernière modification : le 02/07/12 à 10:15

        je n'arrivais pas à comprendre comment un jour pouvait durer moins longtemps qu'un jour

        Ca peut arriver, mais ici ce n'est pas le cas : le 30 juin a duré plus (une seconde de plus) longtemps que 24 heures 0 minutes 0 secondes (et non un jour, ça veut rien dire ta phrase cf plus bas).

        et ainsi ne pas respecter sa propre définition

        Quelle "propre" définition? La tienne? La définition exacte d'un jour prend en compte l'évolution scientifique et contient bien cette seconde intercalaire, tout comme la définition d'une année contient bien le 29 février intercalaire lui-aussi : la définition d'année ne respecte pas sa propre définition aussi de ton point de vue?

        • [^] # Re: Précisions

          Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

          Ca peut arriver, mais ici ce n'est pas le cas : le 30 juin a duré plus (une seconde de plus) longtemps que 24 heures 0 minutes 0 secondes

          Donc le 29 juin a duré moins longtemps que le 30 juin et un jour a bien duré moins longtemps qu'un jour.

          « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

          • [^] # Re: Précisions

            Posté par (page perso) . Évalué à  -4 . Dernière modification : le 02/07/12 à 10:34

            Donc le 29 juin a duré moins longtemps que le 30 juin

            Oui si tu comptes en secondes, non si tu comptes en jours (mais compter en jour est bizarre quand même)
            De plus, ça me semble pas très logique de comparer le "normal" à l’exceptionnel, donc je sais pas vous mais moi dans une discussion je compare le 30 juin aux autres jours, le 30 juin a duré plus longtemps. Le tout pour être logique vis à vis d'un interlocuteur.

            un jour a bien duré moins longtemps qu'un jour.

            Énorme.
            Un jour (29 ou 30 juin) a duré un jour, ni plus, ni moins : la définition de jour comprend la seconde intercalaire.

            Maintenant, on va dire qu'un an ne dure pas un an, juste par que le nombre de jours dans l'année n'est pas le même suivant l'année… Logique des plus bizarre.

            • [^] # Re: Précisions

              Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

              Un jour (le 29 juin) a bien duré moins longtemps qu'un jour (le 30 juin). Comme cette année a durée plus longtemps que l'année passée.

              « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

            • [^] # Re: Précisions

              Posté par . Évalué à  5 .

              Il a juste était surpris que deux jours peuvent ne pas avoir la même durée, c'est quoi le problème ?

              Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

              • [^] # Re: Précisions

                Posté par (page perso) . Évalué à  -5 . Dernière modification : le 02/07/12 à 11:03

                Je suis peut-être vieux con, mais un jour n'a pas duré plus ou moins longtemps qu'un jour, si on compte en jours. Je suis peut-être vieux con mais qu'on me sorte "ne pas respecter sa propre définition" comme ça brut de fonderie me fait bondir.
                Un jour a duré 86401 secondes alors que d'habitude il dure 86400 secondes, certes, mais c'est quoi le problème avec jour? Aucun. tous les jours respectent la définition de jour.
                Je réagis sur des détails sans doute… Mais c'est quoi cette manie de tout de suite dire que c'est la définition qui est mauvaise sans se documenter sur la définition en fait? Il n'y a absolument rien de vertigineux.

                Pas comprendre, OK, mais balancer que ça ne respecte pas la définition me fait des plus bizarre sur la façon de se poser la question. Surtout qu'une rapide recherche curieuse sur "leap second" (fournit dans le journal) donne immédiatement l'explication.

                • [^] # Re: Précisions

                  Posté par . Évalué à  10 .

                  Si on en est à attaquer des drosophiles, il faut y aller vraiment.

                  Ce document officiel : http://www1.bipm.org/utils/common/pdf/si_brochure_8_fr.pdf (que tu peux trouver ici : http://www1.bipm.org/fr/si/si_brochure/chapter2/2-1/second.html)

                  Indique que l'unité de base de temps du SI est la seconde (je te fais grasse de sa durée on s'en fout). La page 35 (page 39 du PDF) définie le jour ainsi :

                  • 1 min = 60 s
                  • 1 h = 60 min
                  • 1 j = 24 h

                  Ce qui, et il le rappel, donne 1 j = 86 400 s. Le 30 juin a donc durée 1 j et 1 s. Selon le SI un jour dure 86 400 s et pas 86 401.

                  Tu t'énerve parce qu'il n'a pas indiqué qu'il parlait de la définition SI et pas du jour solaire ?

                  Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

                  • [^] # Re: Précisions

                    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                    Merci!

                    C'est agréable de voir que l'on est compris et tu m'as épargné une réponse que je n'aurais sans doute pas su exprimer aussi clairement.

                • [^] # Re: Précisions

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  Chuck Norris mesure très précisément un Chuck Norris !

                • [^] # Re: Précisions

                  Posté par . Évalué à  6 .

                  Je suis peut-être vieux con, mais un jour[…]
                  Je suis peut-être vieux con mais qu'on me sorte […]

                  Mais non, arrête tes complexes.

                  Personne n'a dit que tu était vieux.

                  Le FN est un parti d'extrême droite

          • [^] # Re: Précisions

            Posté par . Évalué à  2 .

            Et sinon un jour de [insérez ici n'importe quelle planète autre que la terre] est vachement différent d'un jour de la Terre. (dans la plupart des cas)

            Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Re: Précisions

      Posté par . Évalué à  2 .

      D'après ce que j'ai compris il y a d'autres effets en plus, par exemple les marées et la fontes des glaces influeraient sur les mouvements de la lune. Si je ne me trompe pas elle s'écarte de la Terre ce qui doit aussi avoir un impact sur le temps qu'elle met à nous tourner autour.

      Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

  • # Argl c'était donc ça.

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Je me demandais aussi pourquoi subitement mes 2 services tournant sous Java sur mon home server se sont mis à exploser la charge CPU toute la journée d'hier après plus de 200 jours d'uptime sans heurt…

    Bon, je préfère ça.

  • # Défaillant par conception

    Posté par . Évalué à  7 .

    L'ajout d'une seconde intercalaire modifie le timestamp unix, et non pas seulement la représentation textuelle humaine de l'heure. Sur vos systèmes, il y a donc bien eu une seconde (informatique) qui a duré deux secondes (physiques), et ce mondialement. Le timestamp est tout sauf le nombre de secondes écoulées depuis epoch.

    La solution serait de conserver le temps atomique dans le timestamp, et de faire gérer les secondes intercalaires par zoneinfo et compagnie (C'est d'ailleurs ce que certains ont fait, mais attention : si ils installent ou activent NTP un jour, ils se retrouveront avec 2 secondes de décalage au lieu d'une seule)

    Les applications bien conçues qui veulent une représentation linéaire du temps (Apache, MySQL..) travailleraient en timestamp, avec conversion UTC à l'affichage seulement. Celles qui travaillent dans le futur avec du temps humain (ce crédit doit être remboursé le 1er Mai 2030 à 00:00 heure de Paris) stockeraient tout en UTC.

    • [^] # Re: Défaillant par conception

      Posté par . Évalué à  3 .

      Le timestamp est tout sauf le nombre de secondes écoulées depuis epoch.

      Apparemment, avec la glibc (?), ça dépend de la timezone :

      $ TZ=UTC date -d @1341100824
      dim. juil.  1 00:00:24 UTC 2012
      $ TZ=right/UTC date -d @1341100824
      sam. juin 30 23:59:60 UTC 2012
      
      
      • [^] # Re: Défaillant par conception

        Posté par . Évalué à  1 .

        Ah merde j'ai une chance sur deux d'avoir dit une connerie alors (en même temps, ma seule source c'est wikipédia et une vieille ML ntp)

  • # En fait, on a besoin des deux échelles de temps...

    Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

    Malheureusement, Unix ne donne accès qu'à UTC (et pas à TAI ni à une autre échelle strictement monotone) donc des applications qui n'ont pas besoin de l'heure « civile » sont quand même forcées de l'utiliser :

    http://www.bortzmeyer.org/leap-second-or-not-leap-second.html

  • # Merci

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Pour l'info, j'ai pu voir qu'un de mes serveurs perso était touché par un mysql qui prenait un core entier.

    Personnellement j'aime bien ce genre de petite histoire. Si je ne me trompe pas d'ailleurs, la seconde intercalaire, même si ça ne s'est pas encore produit, peut être négative.

    • [^] # Re: Merci

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Oui, elle peut être négative mais c'est peu probable : la Terre ne fait que ralentir, je ne vois pas bien quel phénomène physique la ferait accélerer d'une seconde…

      • [^] # Re: Merci

        Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

        Une épidémie de rhum peut-être.

        « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

        • [^] # Re: Merci

          Posté par . Évalué à  4 .

          On appelle ça une beuverie, non ? /o\

          Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

      • [^] # Re: Merci

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        J'imagine qu'un changement de sa forme doit agir ainsi : si le diamètre à l'équateur se réduit suite à un séisme par exemple, on aura le même phénomène que lorsque, tournant à grande vitesse, bras tendus vers l'extérieur avec un poids dans chaque main sur nos fauteuils de bureau rotatifs, on rentre les bras : accélération de la rotation.

        • [^] # Re: Merci

          Posté par . Évalué à  2 .

          on aura le même phénomène que lorsque, tournant à grande vitesse, bras tendus vers l'extérieur avec un poids dans chaque main sur nos fauteuils de bureau rotatifs, on rentre les bras : accélération de la rotation.

          On sent le vécu…

          • [^] # Re: Merci

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            J'ai en effet déjà vécu un séisme qui a accéléré la rotation de mon astre, mais je pense qu'il en va de même pour la plupart des commentateurs ici.

        • [^] # Re: Merci

          Posté par . Évalué à  2 .

          C'est un phénomène que j'avais observé étant petit quand je faisais de la balancoire, et que j'ai mis longtemps à comprendre

      • [^] # Re: Merci

        Posté par . Évalué à  3 . Dernière modification : le 03/07/12 à 07:33

        Une météorite qui la percute par derrière (par rapport à sa trajectoire autour du soleil) ?

        • [^] # Re: Merci

          Posté par . Évalué à  4 .

          Pas sûr que la seconde intercalaire soit notre souci majeur à ce moment là :-)

    • [^] # Re: Merci

      Posté par . Évalué à  2 .

      Oui merci aussi, je me demandais pourquoi mon solr tournait à fond les ballons !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.