Hommage à Aaron Swartz

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco et baud123. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
42
14
jan.
2013
Communauté

Aaron Swartz (né le 8 novembre 1986 à Chicago, mort le 11 janvier 2013 à New York) était un informaticien, militant et activiste. Il a entre autres participé à la création du format RSS 1.0 à l'âge de 14 ans, et à la naissance du site Reddit. En 2011, il est accusé d'avoir téléchargé et mis à disposition en ligne 4,8 millions d'articles scientifiques disponibles dans JSTOR (JSTOR - contraction de Journal Storage - est un système d'archivage en ligne de publications universitaires et scientifiques, merci Wikipédia).

Une impressionnante liste d'hommages et d'articles, pour un fervent défenseur de valeurs de liberté et de partage qui nous a quitté :

Aaron Swartz par Sage Ross, sous CC By-Sa

Par Jérémie Zimmermann sur la liste April : « Aaron Swartz, codeur héros de l'accès libre et de la lutte pour les libertés sur Internet, s'est donné la mort deux ans jours pour jour après avoir été arrêté pour avoir downloadé des millions d'articles scientifiques.

Il a été et demeurera une inpiration pour nous tous, et sa mort doit nous rappeler combien il est important de se lever pour combattre les injustices de ce monde, et combien les causes que nous défendons sont d'importance cruciale et de portée universelle.

Nous penserons à lui jusqu'à la victoire de ce long combat pour une réforme positive du copyright, et bien au-delà.

Je suis très triste.

Lire le formidable article de Glenn Greenwald à son sujet, pour les détails de l'affaire JSTOR, l'acharnement coupable du DoJ et la lâcheté du MIT. »

(suite des témoignages dans le reste de la dépêche)

Statistiques 2012 du site LinuxFr.org

Posté par (page perso) . Édité par Florent Zara et Bruno Michel. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
37
2
jan.
2013
LinuxFr.org

Ce début d'année est propice à un petit regard en arrière sur les douze derniers mois d'activité de LinuxFr.org ; bref l'occasion d'étudier l'évolution en termes de trafic web, de contenus créés, de commentaires déposés, de navigateurs utilisés, d'utilisation des fonctionnalités du site, etc. Qu'est-ce qui a changé et comment durant 2012 ?

Le site rend accessible un grand nombre de statistiques (faites-vous plaisir si vous souhaitez vous plonger dedans, c'est fait pour) ; cette dépêche résume les variations constatées en 2012.

Toute l'équipe du site vous souhaite une bonne année 2013 libre, ouverte et net ! Happy hacking. Happy GNU year!

10 ans de Creative Commons

Posté par (page perso) . Édité par baud123 et Bruno Michel. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
Tags : aucun
23
16
déc.
2012
Communauté

En 2001 naissait la fondation Creative Commons, à l’initiative notamment du juriste américain Lawrence Lessig. Et en décembre 2002 les premiers jeux de licences ont été publiés. En 10 ans, grâce à une signalétique simple et un système d'options, c'est plus de 400 millions d’œuvres (chiffres de la brochure The Power of Open) qui ont été placées sous une de ces licences.

Lionel Maurel (alias Calimaq) a publié sur OWNI et sur son blog une analyse en 3 fois 3 points sur ces 10 années, évoquant d'abord les succès (devant les tribunaux, l'adoption par de grands acteurs, des modèles économiques convaincants), les limites (la clause non-commerciale, les bases de données/l'open data, la gestion collective des droits) et les défis (les mécanismes traditionnels de financement, l'adoption par les administrations, le mainstream aussi appelé courant principal voire grand public, à défaut d'une meilleure traduction).

Voir en seconde partie de la dépêche un résumé de la journée anniversaire à la Gaîté lyrique à Paris.

Côté LinuxFr.org, on peut noter qu'en 2012 quatre-vingt pour cent des dépêches et deux tiers des journaux ont été placés sous licence CC By Sa (attribution, partage à conditions identiques). D'ailleurs, nous utilisons maintenant cette licence par défaut pour les dépêches, car elle permet explicitement une rédaction collaborative ou un renvoi en re-rédaction.

Les journaux LinuxFr.org les mieux notés de la semaine 49/2012

Posté par (page perso) . Édité par baud123. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
8
10
déc.
2012
LinuxFr.org

LinuxFr.org propose des dépêches et articles, soumis par tout un chacun, puis revus et corrigés par l'équipe de modération avant publication. C'est la partie la plus visible de LinuxFr.org, ce sont les dépêches qui sont le plus lues et suivies, sur le site, via Atom/RSS, ou bien via partage par messagerie instantanée, par mail, ou encore via médias sociaux.

Ce que l’on sait moins, c’est que LinuxFr.org vous propose également à tous de tenir vos propres articles directement publiables, sans validation a priori des modérateurs. Ceux-ci s'appellent des journaux.

Voici un florilège de journaux que l’on a pu lire les mieux notés par les utilisateurs… qui notent. Lumière sur ceux de la semaine passée, du 03 au 09 décembre inclus.

Petites actus sur le vote électronique (par ordinateurs de vote ou par Internet) (2)

Posté par (page perso) . Édité par baud123 et Florent Zara. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
36
14
nov.
2012
Sécurité

Enfin débarrassés du battage médiatique autour des dernières élections, vous pensiez pouvoir chasser de votre esprit la problématique du vote électronique jusqu'à la prochaine fois ? Cette petite sélection d'actualités sur le sujet permet de revenir sur divers articles autour du vote électronique (par ordinateurs de vote ou par Internet).

Dans la seconde partie de la dépêche, il sera notamment question de votes modifiés, de patchs de la dernière minute, de mauvais design, de conflit d'intérêt, de vote par courriel/fax, de contentieux électoral et des questions écrites parlementaires et sénatoriales.

Le hackerspace Osilab victime d’un vol et d’un incendie criminel

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud. Modéré par Davy Defaud. Licence CC by-sa
Tags : aucun
49
20
oct.
2012
Communauté

OsiLab est une association, très proche du groupe d’utilisateurs de logiciels libres Chtinux, qui gérait un hackerspace dans le quartier de Bois‐Blancs à Lille (59).

Durant la nuit du 18 au 19 octobre, ce lieu a été l’objet d’un vol et d’un incendie criminel (plusieurs points de départ, produit inflammable, etc.). Une enquête de police est ouverte.
Toute l’infrastructure informatique est hors service (routeurs, commutateurs, serveurs, machines virtuelles, services…). Un an et demi de travaux dans le lieu sont perdus.

Cette violence ciblée appelle plusieurs réactions :

  • soutien à ceux qui font vivre cette association dans ce moment difficile (écrivez à info CHEZ chtinux.org qui transmettra, en raison de la destruction du matériel informatique…) ;
  • aide à l’association, aussi bien en termes de bras qu’en dons de matériel (informatique notamment).

L’équipe du site LinuxFr.org tient à apporter son soutien aux militants lillois du logiciel libre et du hacking (à Charles V. en particulier) dans cette période difficile qu’ils traversent.

Sommet de la Francophonie 2012 et logiciels libres

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud et Florent Zara. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags :
10
18
oct.
2012
Internet

Le Sommet de la Francophonie 2012 (XIVe Conférence des chefs d’État et de gouvernement des pays ayant le français en partage) s’est déroulé à Kinshasa (RDC), les 13 et 14 octobre 2012.

Logo Francophonie

Le texte Horizon 2020 : Stratégie de la Francophonie numérique — Agir pour la diversité dans la société de l’information comporte plusieurs passages sur le logiciel libre (voir les extraits en seconde partie). Il aborde de nombreux autres sujets liés au numérique comme, par exemple, « la confiance numérique, la cybersécurité, les TIC vertes et la neutralité des technologies et de l’Internet ».

Merci à FACIL (acronyme récursif de FACIL, pour l’appropriation collective de l’informatique libre) pour cette information.

Agora « Internet : Une société de l’échange est‐elle possible ? » à Paris le 4 octobre

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags : aucun
8
4
oct.
2012
Communauté

Dans le cadre des agoras du Festival 12×12 du « 100 » rue de Charenton, Libre Accès et David Langlois‐Mallet organisent une agora sur le thème « Internet : Une société de l’échange est‐elle possible ? ».

Avec, pour ouvrir cette agora :

Et tous ceux qui souhaiteront échanger…

L’agora aura lieu le jeudi 4 octobre 2012, à 19 h 30, au 100 rue de Charenton, 75012 Paris.

Arnaque aux exposants de salon par une société bidon

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Florent Zara et Nÿco. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags : aucun
34
26
sept.
2012
Paris Open Source Summit

Véronique Fritière (présidente du GULL Linux-Azur), puis Pierre Jarillon (fondateur du GULL ABUL et des RMLL, et modérateur ici‐même) ont signalé sur la liste interlug une arnaque en cours contre les exposants du salon Solutions Linux. Une société mexicaine bidon, nommée Expo-Guide, essaie de faire passer un contrat publicitaire de 1271 €/an pour une mise à jour de la base de données de Tarsus (le véritable organisateur du salon).

Cette fausse entreprise était à une époque basée à Mexico, avec une banque en République tchèque et une boîte postale à Emigsville en Pennsylvanie (États‐Unis), tout pour inspirer confiance donc.

cHTeMeLe — le jeu de plateau certifié HTML5

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Nÿco, Florent Zara, baud123 et Manuel Menal. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags : aucun
27
19
sept.
2012
Internet

cHTeMeLe est décrit par ses concepteurs (Olivier Chambon et Pascal Mabille) comme « le premier jeu de plateau certifié HTML 5, le jeu presque collaboratif et presque éducatif du langage HTML ». L’objectif est de créer la page HTML avec les cartes que vous avez en main. On y joue(ra) de 2 à 5 joueurs, chacun étant dans le rôle… d’un navigateur parmi Firefox, Chrome, Safari, Opéra et IE. Il faudra sans doute envisager des extensions pour Lynx, Konqueror, Links, Amaya, etc. Chacun pose(ra) des cartes balises, en respectant les standards du Web (d’où le « presque éducatif »), et peut jouer des cartes événement pour embêter les autres (plantage, bogue Flash, etc.), ou pour les aider (d’où le « presque collaboratif »).

Le jeu est sous licence Creative Commons (by-nc, Paternité / pas d’utilisation commerciale — date de disponibilité prévisionnelle vers le 20 septembre 2012) et en téléchargement gratuit (les règles, les plateaux, les cartes).

Le but du projet Ulule est de récolter de l’argent pour permettre « d’éditer et de faire fabriquer le jeu par un manufacturier français ».

N.B. : Je n’y ai pas encore joué, mais j’aime beaucoup l’idée.

Des boissons et des recettes libres

Posté par (page perso) . Édité par Florent Zara et Nils Ratusznik. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
Tags :
19
24
août
2012
Do It Yourself

Le premier point à rappeler concernant les recettes dites libres, c'est leur recette qui est libre (immatérielle) et non le produit préparé/cuisiné (matériel).

Le second point est que souvent ces recettes sont connues depuis longtemps. Mais une bonne recette, ça se joue à des petits détails d'ingrédients, à une façon de faire, etc. Et en plus une même recette ne donne pas forcément exactement le même résultat au final à chaque fois, car dépendant de facteurs extérieurs (température, humidité, qualité des aliments, etc.).

Petite ouverture : souvent on explique les logiciels libres via la métaphore des recettes de cuisine libres, parce que justement la (les…) recette des crêpes par exemple est connue de tous et considérée comme faisant partie du domaine public. Attribuer une licence (libre ici) revient à reconnaître un droit d'auteur sur les recettes, alors que la jurisprudence considère pour l’instant que les recettes ne sont pas des œuvres de l’esprit. Cela peut donc susciter quelques inquiétudes chez les libristes aussi. Pour aller plus loin, voir Libérez les soupes ! sur le blog S.I.Lex et La protection des recettes de cuisine et créations culinaires sur le blog Des droits des auteurs.

Dans la seconde partie de la dépêche, vous trouverez la liste de boissons et recettes libres que j'ai pu recenser. Elle est très probablement non exhaustive et vous en aurez sûrement d'autres à partager dans les commentaires.

Petite rétrospective diversité, sexisme, harcèlement et humour vaseux

Posté par (page perso) . Édité par nud, Florent Zara et Nils Ratusznik. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
8
25
juil.
2012
Communauté

Suite à la dernière histoire de constante déplacée dans les sources du noyau Linux, et dans le contexte de publication de la charte sur les contenus et commentaires polémiques, je vous propose quelques liens collectés petit à petit sur des polémiques autour du sexisme, des chartes diversité et anti-harcèlement chez les libristes et les hackers, et des cas d'agressions sexuelles autour d'événements techniques.

Règles de modération des contenus, commentaires et comptes problématiques

Posté par (page perso) . Édité par baud123 et Nils Ratusznik. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
Tags :
23
25
juil.
2012
LinuxFr.org

Comme évoqué lors de la présentation LinuxFr.org, les réussites, les problèmes et les pistes d'amélioration lors des RMLL 2012 et dans la dépêche associée, une nouvelle charte de modération des contenus / commentaires / comptes problématiques a été rédigée par l'équipe du site (voir lien ci-dessous).

Le texte commence par définir les rôles d'une équipe de modération, fait le point sur le statut de la modération sur le site au printemps 2012, puis décrit les règles retenues (donc les règles applicables à tous les contenus, commentaires et comptes sur le site). Il traite ensuite de la perception du site et de la manière dont la modération doit intervenir.

Cette charte évoluera très probablement en fonction de l'expérience et des discussions à venir avec vous, lecteurs du site, sur le sujet. Ceci est une première version, qui sera probablement améliorée par la suite. La plupart des actions demandent confirmation ou information au minimum de l'équipe de modération. Cela correspond peu ou prou à ce que nous mettions en œuvre jusqu'à maintenant, principalement de manière informelle. L'objectif était d'avoir des règles plus lisibles et mieux partagées, tant dans l'équipe de modération que pour les participants au site (lecteurs ou contributeurs). Vos remarques sont les bienvenues. Nous veillerons bien entendu à appliquer ces directives avec discernement et en tenant compte du contexte.

Ce texte vient compléter celui existant sur les règles de modération qui décrivaient surtout la ligne éditoriale et la modération a priori des dépêches.

Petites actus sur le vote électronique (par ordinateurs de vote ou par Internet)

Posté par (page perso) . Modéré par j. Licence CC by-sa
34
22
juil.
2012
Sécurité

Profitons de la torpeur estivale et de la chaleur accablante (mais pas ici) pour revenir sur plein de petites actualités autour du vote électronique (par ordinateurs de vote ou par Internet). Dans la seconde partie de la dépêche, il sera notamment question d'ordinateurs de vote à la benne, de scrutin annulé, d'effet Streisand, de contentieux électoral, des RMLL 2012, des questions écrites sénatoriales, des blagues potaches et d'open data sur les villes françaises avec ordinateurs de vote.

RMLL 2012 : LinuxFr.org, les réussites, les problèmes et les pistes d'amélioration

Posté par (page perso) . Édité par Bruno Michel. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags :
30
12
juil.
2012
LinuxFr.org

LinuxFr.org a présenté une nouvelle fois dans le cadre des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre à Genève au sein du thème Communautés. L'intervention était intitulée « LinuxFr.org : contributif, consulté, connecté, … mais aussi consternant, consensuel, conspuant ».

La conférence n'a pas été filmée mais une capture audio en a été faite et devrait être disponible par la suite. A priori il n'y a pas de photos de la présentation non plus (si vous étiez là et si vous en avez pris, ça nous intéresse :).

Consulté et connecté, car bien connu des libristes francophones et des moteurs de recherche. A contrario, il faut aussi noter une population qui vieillit, parfois un manque d'ouverture, des commentaires polémiques, des problèmes de sexisme, des effets de groupe, etc. Après 14 ans de publications et de débats sur tous les sujets possibles, sans contrition ni concession, l'heure d'un bilan pas forcément conciliant. (plus de détails en seconde partie)