Journal Le tourbillon mystérieux des mondiaux de natation

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
38
4
août
2013

Une polémique assez étrange est en train de naître au sujet des performances des nageurs lors des mondiaux de natation qui se déroulent à Barcelone. Selon un article publié sur le blog sportif du Monde, un tourbillon créé par les turbines de filtrage procure un avantage à certaines lignes d'eau par rapport aux autres.

En effet certains observateurs attentifs se sont rendus compte que les temps des athlètes nageant dans les lignes d'eau 1, 2, et 3 étaient toujours meilleurs dans un sens que ceux nageant aux lignes 6, 7, et 8 dans l'autre.
Bien entendu cela ne pose pas de problème pour les épreuves d'une longueur supérieure à 50 m puisque tout le monde est obligé de parcourir la piscine dans les deux sens.
En revanche cela pose un énorme problème d'égalité sur les épreuves de 50 m. L'article du Monde cite des statistiques vraiment troublantes et il est fort probable que les nageurs des lignes 1,2 et 3 se sont fait voler une ou plusieurs médailles.

Quel est le rapport avec le logiciel libre me direz vous ? Et bien il se trouve qu'une analyse quantitative a été effectuée et publiée sur le site http://nbviewer.ipython.org qui publie une version html statique des analyses tirées de petits programmes Python.

La page consacrée à cette polémique sportive s'intitule "A swirl in the pool ?" et, à voir le graphique ci-dessous, il semble bien que le tourbillon ne soit pas une chimère :

graphique

C'est assez sympathique de voir le code Python permettant la génération d'un tel graphique (et aussi ceux des différents athlètes). Je trouve que c'est une belle utilisation du Web que de voir un article de presse immédiatement soutenu par une démonstration statistique.

  • # Les grands esprits se rencontrent

    Posté par . Évalué à 10.

    J'ai fait la même analyse mais sur toutes les finales (sauf les 50 m, les 4 nages et les relais). On arrive à des résultats comparables :
    BCN2013

    Mon script python très moche est disponible ici : https://gist.github.com/anonymous/6152064

    Pour le faire tourner il faut récupérer le fichier XML contenant tous les résultats, disponible là : http://www.omegatiming.com/Competition?id=00010D0201FFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF&sport=AQ&year=2013

    Les points de mon graphe sont la valeur médiane de 78 différences de temps de parcours. Si quelqu'un aime faire des stats, il peut rejouer mon script et voir si la tendance est significative.

    Bonne nuit.

  • # Incliné

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    C'est peut être l'eau qui penche ? ;)

    Born to Kill EndUser !

    • [^] # Re: Incliné

      Posté par . Évalué à 1.

      Ah mais ça c'est parce que le plan est légèrement incliné

      splash!

    • [^] # Re: Incliné

      Posté par . Évalué à 10.

      Au lieu de dire n'importe quoi, évaluons toutes les hypothèses réalistes:

      -un tourbillon dû au système de filtrage
      -un projet secret de la NSA qui déverse des produits dopants dans certains couloirs et pas d'autres dans le cadre d'une étude plus globale sur la fabrication de super-soldats et le confinement des produits dopants sur le terrain aux seuls soldats alliés

      J'hésite!

      • [^] # Re: Incliné

        Posté par . Évalué à 10.

        • Un mini-trou noir créé par le LHC du CERN.

        The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

      • [^] # Re: Incliné

        Posté par . Évalué à 10.

        réponses de sysadmin :

        Il faut supprimer le problème à la base : en enlevant l'eau on évite les tourbillons et en plus il n'y a plus besoin de système de filtrage :)

        • [^] # Re: Incliné

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Va falloir trouver des sponsors chez les labo dentaires pour gérer le coût de pétage de dents des nageurs lors des départs.

          Born to Kill EndUser !

          • [^] # Re: Incliné

            Posté par . Évalué à 2.

            Supprimons les nageurs aussi ! cela deviendrait trop dangereux comme sport :)

            Principe de base de l'Administration Système :

            A chaque problème sa solution, si pas de solution alors il n'a pas de problème

      • [^] # Re: Incliné

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        La force de Coriolis.

        • [^] # Re: Incliné

          Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 05/08/13 à 17:18.

          Déconne pas…

          Quelle est l'orientation de cette piscine ? Quel est le résultat de la meme statistique sur une autre piscine ? De même orientation ? D'orientation perpendiculaire ? D'orientation pile-poil opposée ?

          On est peut-etre en train de faire une découverte géniale !!!

    • [^] # Re: Incliné

      Posté par . Évalué à 4.

      Si ce tourbillon s'avère être pris en compte par les juges, ne pensez vous pas qu'un 'pêt' lors d'une épreuve ne va pas devenir disqualificatoire?

      • [^] # Re: Incliné

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        On a ici à faire avec une différence de presque une seconde entre l'aller et le retour.
        Un pet permettant de gagner une seconde, on risque d'avoir une belle grosse trace dans l'eau.

    • [^] # Re: Incliné

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Si la piscine est dans l'hémisphère sud ça change quelque chose ?

      Born to Kill EndUser !

  • # Ligne 5

    Posté par . Évalué à 7.

    Bien entendu cela ne pose pas de problème pour les épreuves d'une longueur supérieure à 50 m puisque tout le monde est obligé de parcourir la piscine dans les deux sens.

    Oui mais non. Ceux des lignes avec le moins de courant sont avantagés. Avec vos graphiques, ceux des lignes centrales seraient donc avantagés (c'est dur à vérifier, vu que le placement n'est pas aléatoire, mais met les meilleurs au milieu).

    • [^] # Re: Ligne 5

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      ceux des lignes centrales seraient donc avantagés

      Je ne comprends pas pourquoi.
      Ceux des lignes centrales ne ressentent pas de courant, donc effet nul.
      Ceux des lignes externes ressentent un courant positif dans un sens et négatif dans l'autre, donc effet nul au total.

      • [^] # Re: Ligne 5

        Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 05/08/13 à 10:46.

        En réalité, il vaut mieux faire un aller-retour dans un couloir sans courant que dans un couloir avec un courant; le gain lorsqu'on nage dans le sens du courant ne compense pas la perte à contre courant.
        On pourrait poser les équations pour le vérifier mais on peut aussi imaginer un cas limite qui l'illustre bien:

        Supposons que la vitesse du courant soit égale à la vitesse du nageur. Il ira certes deux fois plus vite à l'aller dans le sens du courant mais mettra un temps infini au retour puisqu'il ne pourra pas remonter le courant.
        Donc, s'il met un temps T pour faire une longueur, il met pour faire un aller-retour:

        • dans un couloir sans courant : T + T
        • dans un couloir avec courant : T/2 + ∞
        • [^] # Re: Ligne 5

          Posté par . Évalué à 7.

          Soit une vache sphérique…

          • [^] # Re: Ligne 5

            Posté par . Évalué à 9.

            si pour toi prendre ce cas extrême est trop dérangeant (et encore des courants trop fort pour les nageur ça existe), tu peux aussi prendre le cas où le courant est juste 2 fois plus lent que le nageur.

            On arrive rapidement si je ne me plante pas à
            T aller = 4/3(pour faire 100m a 50m/s + 25m/s (de courant )
            T retour = 4 (50m/s - 25m/s ) =>

            Temps total 4.133333 au lieu de 4

            Oui mes nageurs sont dopés ;)

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: Ligne 5

              Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 05/08/13 à 12:44.

              C'est aussi possible de comprendre avec les vraies valeurs. D'après les valeurs obtenues sur les graphiques,
              les nageurs des lignes 2 et 8 nagent environ 0.5 secondes de plus à contrecourant qu'avec le courant.
              Si le courant est, mettons, de 0.1 km/h, en comparant les 0.5 secondes à contrecourant non compensées aux mêmes 0.5 secondes sans courant des lignes centrales, ça fait 0.002 secondes à l'arrivée.

              C'est sûr que hors du 50m (et autres relais ou quatre nages) ça reste relativement négligeable, mais le désavantage existe.

            • [^] # Re: Ligne 5

              Posté par . Évalué à 9.

              Alternative 1

              On peut aussi comprendre avec des valeurs théoriques. Soit V la vitesse du nageur, v la vitesse du courant, d la longueur du bassin.

              • Aller, tps : T₁ = d/(V+v)
              • Retour, tps : T₂ = d/(V-v) (on voit le comportement limite pour v→V)

              Donc au total T = T₁+T₂ = d/V × ( 1/(1+v/V) + 1/(1-v/V) )

              Un développement limité en v/V (qui est faible) nous donne : T = d/V × (2 + (v/V)2 + O(v/V)4 )

              En remarquant que 2d/V est le tps sans courant, en effet, au premier ordre, ça se compense, mais l'ordre deux est nuisible au nageur.

              Alternative 2

              Une autre manière de le voir et de voir qu'on va plus vite porté par le courant qu'à contre courant, on passe donc moins de temps porté par le courant qu'à contre courant. On passe donc plus de temps à lutter contre le courant qu'à en bénéficier. Il faut faire attention avec ce genre de raisonnement, ils ont un bon potentiel pour induire des conclusions fausses.

              • [^] # Re: Ligne 5

                Posté par . Évalué à 6.

                Alternative 1
                […]

                C'est la même blague en vélo. 10 km à 10 km/h puis 10 km à 30 km/h, ça ne fait pas 20 km/h de moyenne mais une moyenne de 15 km/h. Ce n'est pas la moyenne des vitesse, mais l'inverse de la moyenne des inverses des vitesses.

                Si le délai d'édition était plus long, j'aurai pu édité mon commentaire précédent…

              • [^] # Re: Ligne 5

                Posté par . Évalué à 3.

                Ah mais complètement d'accord, mais il avait juste l'aire de râler pour un exemple extrême ;)

                D'ailleurs dans ta démonstration, il ne vaut mieux pas que le courant soit supérieur à la vitesse du nageur ;) sinon il va faire un temps négatif :D Ah les précisions stupides que le prof de math veux absolument et que le prof de physique annonce comme perte de temps ;)

                par contre j'aurais développé différemment (mais je me plante peut être ) :
                Avec v2 < v1
                T = T₁+T₂ = d/(v1 + v2) + d/(v1-v2)
                = d * ( 1/(v1+v2) + 1/(v1-v2) )
                = d * ( v1+v2 + v1-v2) / ( v12 - v22)
                = d * ( 2 * v1 ) / (v12 - v22)

                On voit donc biens que si v2 augmente, T augmente

                si v2 >= v1 le nageur n'arrive jamais ;)

                Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                • [^] # Re: Ligne 5

                  Posté par . Évalué à 5.

                  il ne vaut mieux pas que le courant soit supérieur à la vitesse du nageur ;) sinon il va faire un temps négatif

                  J'avais présupposé que v<V hypothèse réaliste.

                  Je suis d'accord avec ton développement, mais l'avantage de faire un développement limité, c'est de voir que ça se compense à l'ordre un, et que ce n'est qu'à l'ordre deux (donc en (v/V)2 ) qu'on a une difference positive… Je me place dans le cas réaliste où la vitesse du courant est faible par rapport à la vitesse du nageur, ce qui semble être le cas en l'espèce.

                  • [^] # Re: Ligne 5

                    Posté par . Évalué à 1.

                    J'avais présupposé que v<V hypothèse réaliste.

                    Dans une piscine olympique oui, dans une rivière ou l'océan, pas forcément; et il y a des piscine avec du courant pour les faire sur moins de longueur; quitte à pousser l'abstraction, autant le faire bien ;)

                    ps :
                    ça c'est mon coté pinaillage ;)

                    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: Ligne 5

          Posté par . Évalué à 2.

          On peut aussi penser qu'un nageur en avance sur les autres n'est pas gêné par les perturbations de l'eau faites par ses poursuivants.
          Donc le nageur qui a l'avantage à l'aller, est aussi avantagé au retour car il est devant les autres.
          Donc les avantages ne s'annulent pas.

          • [^] # Re: Ligne 5

            Posté par . Évalué à 2.

            C'est sans tenir compte des lignes de nage anti-vagues…

  • # Solution ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Pour moi, il suffirait de faire chaque épreuve 10 fois le nombre de couloirs, et de positionner chaque nageur aléatoirement à chaque épreuve.

    Le gagnant (ou l'équipe gagnante) et celui dont le temps moyen est minimal.

    Certes, ça serait légèrement plus long, et aurait moins l'air d'un exploit sportif.

    Ah moins que… l'imperfection ne fasse partie de la vie, et que c'est le facteur chance. C'est le jeu !

    P.-S : oui, il est aussi possible de faire passer chaque nageur dans le même couloir, un par un.

    • [^] # Re: Solution ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Ou de couper les turbines lors des courses…

      • [^] # Re: Solution ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Quid des remous créés par les autres nageurs qui peuvent peut-être créer de mauvais tourbillons dans une partie de la piscine ?

        Mais ta solution est la plus simple :)

    • [^] # Re: Solution ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Ou alors ils n'ont qu'à changer de couloirs tous les 6 m sur les 50 m de la course.

      Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

      • [^] # Re: Solution ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Et sauter au dessus des lignes de bouées qui séparent les lignes, comme des dauphins !

        Ça rendrait la compétition bien plus intéressante à voir, pour les spectateurs.

        • [^] # Re: Solution ?

          Posté par . Évalué à 4.

          C'est pas ce que tentent de faire les nageurs en papillon ?
          papillon

          • [^] # Re: Solution ?

            Posté par . Évalué à 5.

            C'est pas ce que tentent de faire les nageurs en papillon ?

            Blague à part, le but de la nage papillon (et dans une moindre mesure de la brasse au niveau pro) est de réussir à passer par dessus la perturbation que tu as créé pour être porté par l'onde et non freiné.

            • [^] # Re: Solution ?

              Posté par . Évalué à 6.

              Moi ce que j'ai jamais compris c'est pourquoi il y avait brasse, papillon, crawl, dos crawlé et "nage libre" comme épreuves différentes alors que tout le monde choisi crawl en "nage libre" car c'est visiblement le plus efficace… Ça sert à quoi "nage libre" ?

              • [^] # Re: Solution ?

                Posté par . Évalué à 3.

                À laisser la place à quelqu'un qui invente une nouvelle nage qui nique sa mère ?

                Il y a eu de nombreuses révolutions dans les sports le siècle passé qui n'ont pu voir le jour que parce que les athlètes étaient relativement libres dans le choix des techniques qu'ils utilisaient. L'exemple bateau c'est le saut en hauteur.

                Please do not feed the trolls

              • [^] # Re: Solution ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                brasse, papillon, crawl, dos crawlé et "nage libre"

                Le crawl n'est pas une épreuve de natation.
                L'épreuve de nage libre est actuellement majoritairement effectuée en crawl, ce qui n'était pas forcément le cas au début des compétitions que nous connaissons. Je crois que c'est vers 1920-1940 que le crawl est devenu la nage la plus rapide.

                • [^] # Re: Solution ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Je crois que c'est vers 1920-1940 que le crawl est devenu la nage la plus rapide.

                  Ah, il s'est passé quoi? Modification des lois de la physique?

                  Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                  • [^] # Re: Solution ?

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Ah, il s'est passé quoi? Modification des lois de la physique?

                    Le crawl est une nage qui a énormément évolué, et qui continue encore de changer. Le point de départ du crawl c'est la brasse de coté (encore appelé brasse indienne). Puis est venu le mouvement de torsion, puis le mouvement des bras a complètement changé (d'abord demi brasse, puis moulinets, et enfin le mouvement plutôt complexe que l'on effectue aujourd'hui).

                    Donc les lois de la physique n'ont pas changés (du moins pas de façon significative), la nage par contre…

                    • [^] # Re: Solution ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      OK. Mais par contre les lois de la physique ça change pas (jusqu'à preuve du contraire!), seulement l'environnement qui peut évoluer.

                      Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                      • [^] # Re: Solution ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Je n'ai pas mes lunettes, mais je ne vois nulle part mention de lois de la physiques qui auraient changées. C'est toi qui te fait des idées :-)
                        pareil pour le saut en hauteur qui a connu un progrès important à la fin des année 60 (Fosbury).

                        • [^] # Re: Solution ?

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Je cite Kaane (l'emphase est de moi):

                          Donc les lois de la physique n'ont pas changés (du moins pas de façon significative)

                          Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                          • [^] # Re: Solution ?

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            :-) Je n'avais pas vu ce « détail ».
                            Je suppose que tout comme moi tu es curieux de connaître les points non significatifs.

                            • [^] # Re: Solution ?

                              Posté par . Évalué à 3.

                              Je suppose que tout comme moi tu es curieux de connaître les points non significatifs.

                              C'était une boutade, qui répondait à sa question

                              Modification des lois de la physique? Ici : https://linuxfr.org/nodes/99278/comments/1478702

                              • [^] # Re: Solution ?

                                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                Effectivement j'avais manqué l'ironie… D'où l'intérêt d'une émoticône ou d'un point d'ironie… :p

                                Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

              • [^] # Re: Solution ?

                Posté par . Évalué à 4.

                Ça sert à quoi "nage libre" ?

                En nage libre tu n'es pas obligé d'avoir des mouvements synchrones - c'est tout ce que ca veut dire.
                En fait tout le monde fait du crawl en nage libre (bien que le papillon soit légèrement plus rapide) parceque le crawl permet de se retourner à toute allure en bout de longueur et donc de donner une grosse impulsion contre les murs du bassin.

                • [^] # Re: Solution ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                  Si ce que tu dis est vrai, pourquoi est-ce que les nageurs qui participent à l'épreuve de 50 m nage libre ne la font pas en papillon ?
                  Il n'y a pas besoin de se retourner lors de cette épreuve et donc, si le papillon était vraiment plus rapide que le crawl, tout le monde le pratiquerait.

                  CQFD.

                  • [^] # Re: Solution ?

                    Posté par . Évalué à 6.

                    Si ce que tu dis est vrai, pourquoi est-ce que les nageurs qui participent à l'épreuve de 50 m nage libre ne la font pas en papillon ?

                    Eh bien en fait c'est très simple …

                    YU-GI-OH

                    Plus sérieusement, je suis un papillon fan-boy - mais aucune discipline sanctionnée officiellement ne permet au papillon de battre le crawl. Entre le départ plongé (qui avantage le crawl puisqu'on peut ressortir de l'eau un peu comme on veut), les retournements (ou en papillon on doit toucher le mur à deux mains) et les courtes distances (On ne doit pas nager le papillon pendant plus de 200m sinon les nageurs qui nagent mal le papillon se font des crampes (oui, oui même les pros) - et c'est chiant d'aller les repécher au fond ) et autres conneries (pas plus de deux ondulations sans sortir la tête de l'eau notamment) font que c'est impossible de battre le crawl.

                    Je rêve d'un 500m nage libre mono-longueur (une GRANDE piscine donc) - là le crawl il ferait moins le malin.

                    • [^] # Re: Solution ?

                      Posté par . Évalué à 10.

                      En fait la course à pieds est encore plus rapide mais la faible dureté de l'eau ne permet pas à cette technique de s'exprimer pleinement en piscine.

                    • [^] # Re: Solution ?

                      Posté par . Évalué à 8.

                      Euh. En épreuve de nage libre, tu pourrais faire du papillon sans toutes ces règles, et donc potentiellement aller plus vite, si le papillon était vraiment plus rapide. Pas de soucis, tu peux faire une culbute en papillon sur une épreuve de NL. D'ailleurs, les nageurs ont bien compris que faire quelques ondulations au virage en nage libre pouvait être pertinent.

                      Le truc, c'est que le papillon c'est plus lent… Rien qu'avec le mouvement synchronisé des bras, c'est mort pour faire aussi bien que le crawl.

                      • [^] # Re: Solution ?

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Je suis d'accord avec la première idée de ton commentaire: si l'épreuve est "nage libre", pas de règle: culbute en papillon pour le virage (sans les 2 mains ?) + ondulation (mais limitée pour être efficace en pap.: le fait de devoir aller devant ta vague en papillon fait que tu dois sortir de ton ondulation plus rapidement en pap. qu'en crawl) + marche sur l'eau si tu t'appelles Sonic (Tm).

                        Je ne suis par contre pas d'accord avec ta 2nde affirmation: si tu dépasses correctement la vague que tu génères en pape, tu vas plus vite qu'en crawl (double poussée avec les bras, moins de résistance car plus grande partie du cors hors de l'eau + "surf" sur ta vague), tu n'as pas cet effet de "surf" en crawl.

                        Par contre je te rejoins au final:et c'est le crawl est principalement choisi en compète nage libre (quelque soit la distance), car il permet d’accélérer plus facilement que le pape: si en pape tu es trop lent, tu loupes ta vague et là c'est le drame (tu fais quasiment du surplace) alors qu'en crawl tu peux te permettre de doser ton effort plus facilement. Le pape est aussi plus fatiguant (mais tu vas plus vite) pour le corps (phénomène de crampe), car si tu ralentis tu avances plus, alors quand tu nages en pape, tu as tout le temps l'impression de devoir accélérer / d'être en déséquilibre au maximum de ta vitesse (et le moindre ralentissement est trés dur a récupérer en pape).

                        • [^] # Re: Solution ?

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          Record du monde 100 m papillon en bassin de 50 m = 49,82 s (2009)
                          Record du monde 100 m nage libre en bassin de 50 m = 46,91 s (2009)
                          Ça fait 6% de différence en faveur de la nage libre (écart kif-kif en bassin de 25 m), ce qui est juste énorme. Il faut remonter 37 ans arrière (1976) pour avoir 49,xx s en nage libre.

                          Soit le papillon n'est pas plus rapide, soit c'est intenable sur une distance de « seulement » 100 m.
                          Quel que soit la raison parmi ces deux là, le papillon est plus lent.

                          • [^] # Re: Solution ?

                            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                            Et ce n'est même pas le tournant qui pose problème, pour 50 m, on a une différence de 9 %.

                            Record du monde 50 m papillon messieurs en bassin de 50 m = 22 s 43
                            Record du monde 50 m nage libre en bassin de 50 m = 20 s 91

                            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                            • [^] # Re: Solution ?

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Et ce n'est même pas le tournant qui pose problème, pour 50 m, on a une différence de 9 %.

                              Non, sur un 50m c'est le plongeon qui va faire toute la différence. Le fait de pouvoir sortir de l'eau comme on veut en crawl, et d'être obligé d'amorcer le premier mouvement de bras, synchronisé avec les jambes en papillon (sous peine de disqualification quand même) fait que le papillon prend beaucoup de retard sur le crawl au démarrage.

                              Retard qu'il récupère peu à peu (d'ou le fait que le retard soit de 9% au 50m est de 6% au 100m alors que le retournement est plus complexe - ce qui explique aussi pourquoi je dis que le papillon est plus rapide que le crawl)

                              • [^] # Re: Solution ?

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                c'est le plongeon qui va faire toute la différence. Le fait de pouvoir sortir de l'eau comme on veut en crawl, et d'être obligé d'amorcer le premier mouvement de bras, synchronisé avec les jambes en papillon (sous peine de disqualification quand même) fait que le papillon prend beaucoup de retard sur le crawl au démarrage.

                                1,5 seconde de plus pour démarrer le mouvement, j'y crois. (3 secondes en tout, donc 1,5 seconde par longueur)

                                • [^] # Re: Solution ?

                                  Posté par . Évalué à 1.

                                  1,5 seconde de plus pour démarrer le mouvement, j'y crois.

                                  En natation plus tu restes longtemps sous l'eau en ondulation plus tu vas vite. Au point qu'il y a une règle qui interdit de faire plus d'une demi longueur sous l'eau. En papillon tu dois sortir la moitié de ton corps de l'eau, en crawl tu sors vaguement les bras pour faire genre tu n'es plus en sous-marin et c'est bon. Sur le 50m nage libre personne ne sort la tête ou le dos de l'eau. Donc oui la différence est monstrueuse.

                                  • [^] # Re: Solution ?

                                    Posté par . Évalué à 1.

                                    Donc on est d'accord (au moins sur les 2 derniers commentaires): si pas de plongeon et pas de retournement, le papillon est la nage la plus rapide.
                                    Après dans les faits: y a tout le temps plongeon et retournement la plupart du temps… Mais dans notre petit monde de Geek, je suis d'accord qu'il fallait préciser que le papillon est plus rapide a ces conditions…(typiquement il serait peut être pas mal de faire des compet. départ arrête…)

                                    On vois souvent des MNS faire du papillon… mais là c est plus pour passer les vagues que pour aller vite… (d’ailleurs ils repassent rapidement en crawl car l'effort demandé en mer.. Bref.. une personne a repêcher c'est bien suffisant..)

            • [^] # Re: Solution ?

              Posté par . Évalué à 5.

              Justement, au fait, j'ai jamais compris pourquoi ça s'appelait ainsi. Ça nage pas, un papillon!

        • [^] # Re: Solution ?

          Posté par . Évalué à 5.

          Un 110 mètres haies nage libre ?

      • [^] # Re: Solution ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        On pourrait construire une dizaine de piscines indépendantes de 3x50m en parallèle, chacune avec son tourbillon.

    • [^] # Re: Solution ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Excellente approche qui aura le mérite de rendre les victoires indiscutablement à la meilleure performance et non à la chance.
      Mais alors il faut aller jusqu'au bout et faire monter les médecins et biochimistes sur le podium devant les nageurs.

      ----------> [ ]

      • [^] # Re: Solution ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Excellente approche qui aura le mérite de rendre les victoires indiscutablement à la meilleure performance et non à la chance

        Si on place les nageurs aléatoirement, la chance a toujours sa place. Ce qu'il faut, c'est les faire passer une fois sur chaque ligne. On peut ajouter des critères comme : faire en sorte que chaque nageur n'ai pas les mêmes voisins à chaque fois (pour éviter les problèmes de dépendances de résultats).

        • [^] # Re: Solution ?

          Posté par . Évalué à 5.

          Faut aussi espacer les courses d'une semaine pour que celui qui n'a vraiment pas de bol n'ait pas à affronter les lignes d'eau défarorables quand il est fatigué après 8 courses. Du coup tu peux allonger la durée des JO à 6 mois, ce qui va faire le régal des commercants locaux et des chaines de télévisions sportives à péages et rentabiliser les couteuses installations. Ou pas parce que ça va lasser tout le monde :).

  • # Chouette sujet

    Posté par . Évalué à 5.

    Salut,

    Cela faisait longtemps que je souhaitais poster un commentaire sur linuxfr (lecteur de l'ombre depuis des années !).
    Merci donc à Patrick pour son article qui m'a donné envie de commenter !

    De plus, chouette lien, qui a fini de me donner envie de me mettre à Python (je suis plutôt Perl).

    A+

    • [^] # Re: Chouette sujet

      Posté par . Évalué à -10.

      Bonjour Dricounet< et bienvenue sur Linuxfr

      chouette lien, qui a fini de me donner envie de me mettre à Python (je suis plutôt Perl).

      Félicitation pour tes avoeux concernant ton penchant pour Perl (c'est courageux).

      Oui, te voilà à -1, mais c'est normal. Tu n'espérais pas rester avec un karma positif bien longtemps avec de telles déviances comportementales, dis ?

      Maintenant, par le pouvoir ancestral du don de Soi, je t'absous de toute frustration :)

      • [^] # Re: Chouette sujet

        Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 05/08/13 à 21:50.

        Salut et merci,

        Bah en fait, en tant que sysadmin, Python n'est même pas installé par défaut sur les UNIX propriétaires sur lesquels je bosse, donc le choix est vite fait ! ;)
        Et puis Perl, c'est bien (hash powa !).

        Mais je dois avouer que c'est le nombre toujours croissant de librairies qui m'attire irrésistiblement vers Python !

        PS : Pas de fessée, hein ?! =P

      • [^] # Re: Chouette sujet

        Posté par . Évalué à 2.

        $EDITOR SayLeBien.pm
        # SayLeBien.pm
        package SayLeBien;
        use v5.14;
        use strict;
        use warnings;
        
        sub new {
            my ($class,$self) = @_;
            $self->{praise} = "Perl, say le Bien!" unless $self->{praise};
            bless $self,$class;
        }
        
        sub tell_it_how_it_is {
            my $self = shift;
            say $self->{praise};
        }
        
        sub set_praise {
            my $self = shift;
            $self->{praise} = shift;
        }
        
        1; # End of SayLeBien
        perl -I. -MSayLeBien -e 'SayLeBien->new->tell_it_how_it_is'
        • [^] # Re: Chouette sujet

          Posté par . Évalué à 8.

              class PythonSayMieux(object):
                      """
                      Perl c'est bien mais Python c'est mieux :)
                      """
                      def tellHowItIs(self, praise="PythonSayMieux"):
                              print praise
          
              if __name__ == '__main__':
                      p = PythonSayMieux()
                      p.tellHowItIs()

          En août c'est dredi tout les jours :)

  • # Tant qu'on y est

    Posté par . Évalué à 7.

    Faudra aussi demander à stopper la rotation de la terre…
    Titre de l'image
    Force de Coriolis et Océanographie

    • [^] # Re: Tant qu'on y est

      Posté par . Évalué à 10.

      Faudra aussi demander à stopper la rotation de la terre…

      C'est vrai que la ligne 8 était beaucoup plus au nord….

    • [^] # Re: Tant qu'on y est

      Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 05/08/13 à 17:24.

      • Le Palau_Sant_Jordi, latitude 41.36°; en supposant le bassin orienté longueur nord/sud
      • Un nageur de 70Kg
      • 21s pour 50m = 2.38 m/s

      F = 2M x V x V referentiel en radians x sinus(theta) = 140 * 2.38 * 7.27 10e-5 * sin( 41.36 )
      F = 0.016 N

      Selon newton:
      Acceleration du nageur = 0.016 / 72 = 2.2210e-4 m/s²

      Soit: (http://fr.wikipedia.org/wiki/Acc%C3%A9l%C3%A9ration#Calcul_de_la_distance_parcourue)

      ( 2.2210e-4 * 21 * 2.38 )² / 2 = 6.16 10e-5 m soit environ 6mm en plus ou en moins :)

    • [^] # Re: Tant qu'on y est

      Posté par . Évalué à -10.

      stopper la rotation de la terre…

      Tu n'y penses pas, allons ! La rotation, c'est la vie. De l'effet des saisons sur une vue de la Terre d'au-dessus du pôle nord, images satellites compilées par un amateur (GIF animée) :

      Terre en rotation - alternance des saisons vue d'au-dessus du pôle nord - GIF animée

      //source:http://portfolio.lesoir.be/main.php?g2_itemId=845107

    • [^] # Re: Tant qu'on y est

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      La force de Coriolis est un phénomène lent et qui ne peut influencer que les grands phénomènes atmosphériques ou maritimes.

      Pour une piscine c'est vraiment négligeable.

    • [^] # Re: Tant qu'on y est

      Posté par . Évalué à 2.

      Coriolis c'est pas un MVNO ? :)

      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

  • # Et le dopage ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    C'est bien de mentionner un biais technique dans l'organisation de l'épreuve qui affecterait les performances.
    Cependant est-ce que le dopage ne serait pas un problème bien plus important et mis sous le tapis ?

    La réputation du cyclisme dans le domaine du dopage est reconnue au niveau mondial, cependant c'est le sport de loin le plus contrôlé du monde et le plus intransigeant en la matière. Qu'en est-il de la natation, est-ce que ce milieu est considéré comme très dopé ? Est-ce que les moyens de luttes sur le sujet sont convenables ?

    Est-ce que finalement parler de ce sujet ne serait pas une diversion pour éviter le problème d'un dopage potentiellement plus important que ce biais technique ?

    • [^] # Re: Et le dopage ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Mais on s'en fou du dopage ! C'est carrément négligeable face au tourbillon !!!

    • [^] # Re: Et le dopage ?

      Posté par . Évalué à 7.

      Pas si ils sont tous dopés pareil.

      • [^] # Re: Et le dopage ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Sauf que :
        -Le dopage est souvent un mélange de biologie et de chimie, chaque individu n'y répond pas de manière identique aux mêmes doses
        -Les techniques étant tellement variés, c'est rare que tout le monde se dope avec le même dosage et les mêmes effets
        -Pas tout le monde ne se dope en général (c'est d'ailleurs valide au cyclisme), le dopage n'étant intéressant que dans certaines configurations sportives.

        • [^] # Re: Et le dopage ?

          Posté par . Évalué à 2.

          C'était une boutade :)

        • [^] # Re: Et le dopage ?

          Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 07/08/13 à 23:25.

          chaque individu n'y répond pas de manière identique

          un peu comme l'entraînement quoi.
          Par équité, interdisons l'entraînement des athlètes !

    • [^] # Re: Et le dopage ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Cependant est-ce que le dopage ne serait pas un problème bien plus important et mis sous le tapis ?

      Je n'ai jamais vu de tapis lors des epreuves de natation, j'en conclus que le dopage n'est pas un probleme puisqu'on en parle pas. En revanche, le tourbillon…

  • # Alors...

    Posté par . Évalué à -10.

    Finalement, le tourbillon saÿ le mal !

    Mais alors, le petit volcan dans la purée, c'était sale, aussi ? C'est pour ça qu' ils me disaient d'arrêter ?

  • # Correction

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Je n'avais pas compris cette phrase, ou plutôt pas compris ce qu'elle impliquait :

    En effet certains observateurs attentifs se sont rendus compte que les temps des athlètes nageant dans les lignes d'eau 1, 2, et 3 étaient toujours meilleurs dans un sens que ceux nageant aux lignes 6, 7, et 8 dans l'autre.

    En fait, les temps des nageurs dans les lignes 1, 2 et 3 sont meilleurs dans un sens, et ceux des nageurs dans les lignes 6, 7 et 8 sont meilleurs dans l'autre sens.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.