Journal [HS] l'hyperlivre ou l'hypermoyen d'organiser l'hyperconsumérisme des hyperpigeons

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
35
16
jan.
2010
Salut cher journal et la bande de moule qui s'y accole !

Pour noël j'ai eu le droit à «Le sens des choses» de Jacques Attali et tout un tas d'autres. Alors physiquement, il s'agit d'un bouquin tout ce qu'il y a de plus banal, mais attention, il s'agit d'un «hyperlivre». Ce journal parle du concept d'hyperlivre, et pas du sujet du livre que je n'ai pas encore eu le temps de lire (c'est ça quand on passe son temps à troller sur linuxfr…).

Un hyperlivre quoi c'est-donc ?

Si vous avez déjà lu du Jacques Attali, vous avez déjà bouffé du «hyper», de l'hyperdémocratie à l'hyperconflit en passant par l'hyperempire. Vous aurez peut être remarqué que le monsieur continu d'exercer une certaine influence sur les hyperchefs de nos hypercités, l'autre jour encore j'entendais les termes d'hypersénat dans les bouches d'aspirants hyperchefs dans un débat sur l'hypervoilela burqa.

Alors pour ceux qui ce demande à quoi sert le préfixe hyper, il est là pour montrer que le terme qui suit il hachement mieux/pire que le concept normal. Ce qui me fait un peu penser à des paroles de Contreband : Mieux que la tuberculose, nous on a l'overdose, symbole occidental du bien-être maximal[1].

Bon plus sérieusement, je vous cite la page de garde (en espérant que cela rentre dans le cade légal d'une citation) :

Qu'est-ce qu'un hyperlivre ?

Au détour d'une phrase, l'auteur cite une chanson. Et si on pouvait l'écouter tout de suite ? Il évoque un tableau, un vidéo, un film. Et si on pouvait le voir ? Il fait référence à un sondage. Et si on pouvait voter aussi ? Il tient des propos étonnants, provocateurs. Et si on pouvait en discuter avec lui et avec tous les autres lecteurs ?

Par l'envoi d'un SMS ou d'un code imprimé dans le texte du livre, le lecteur peut accéder via son téléphone mobile à des hypercontenus, c'est-à-dire une information (texte, image, son, vidéo) venant directement enrichir les lignes qu'il est en train de lire.


S'en suit une explication technique qui explique que les pauvres qui ont pas de mobile qui lit les «flascode» (je vous explique ci-dessous) peuvent envoyer un sms avec le nom de le numéro de la page. Bon si vous avez pas de portable (non mais vous avez pas honte ?) vous pourrez retrouver «la plupart des hypercontenus» sur http://www.hyperlivre-lesensdeschoses.com après le mois de février.

Les flashcode sont en fait des espèces de code bar qu'on vous colle au milieu du livre, dont l'intérêt principale semble ici de cacher les informations stockés à l'utilisateur. En effet si c'est pour m'envoyer un sms avec un hyperlien, on aurait pu tout aussi bien directement me donner l'URL. Mais ça m'aurait fait économiser le prix d'un sms sans doute surtaxé, le besoin d'un mobile qui peut surfer, et le coût de la communication mobile pour télécharger la page. Orange étant un hypepartenaire du principe d'hyperlivre, on se doute qu'il seront heureux de vous taxer le prix d'une maison la lecture de quelques pages[2].

Comparons avec le livre «Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur LaTeX sans jamais oser le demander»[3] qui se trouve également sur mes étagères. Ce livre dont on trouve facilement les sources tex[4] n'est pas présenté comme «hyper».

Et pourtant, il est plein de liens vers diverses ressources en lignes, présentés sous des URL au format texte tout ce qu'il y a de plus lisible pour n'importe quel personne alphabétisé. L'auteur y tiens parfois des propos provocateurs[5] et on pourra en discuter avec lui[6] ou même, encore mieux, les retirer, et même modifier le livre dans tous les sens car celui-ci est sous licence art libre. D'ailleurs je pourrait vous citer tout le livre en le commentant mot à mot que je n'en serait pas inquiété, contrairement à d'autres œuvres où la critique ne peu se faire que dans les limites flous du droit de citation.

À coté de toutes ces possibilités qui ne sont pas emballé dans d'hyperhâblerie, l'hyperlivre me paraît bien fade avec un arrière goût de tentative d'escroquerie des personnes les plus naïves et moins au fait des autres phénomènes sociaux existant comme la culture libre.

[1] http://www.culture-libre.org/wiki/Visionnaire pour les paroles et http://www.culture-libre.org/wiki/Image:Contreband_-_05_Cont(...) pour télécharger la musique
[2] http://www.liberation.fr/economie/0101603517-encore-une-enor(...)
[3] http://www.ilv-bibliotheca.net/librairie/tout_ce_que_vous_av(...)
[4] http://cours.enise.fr/info/latex/
[5] Certain trouveront les citations bibliques en début de chapitre comme «Mieux vaut la malice d’un homme que la bonté d’une femme» mal venues, pour ma part j'ai été bien plus choqué par d'autres propos : «emacs ou vi sous Unix sont deux éditeurs de référence qui, bien que le premier soit nettement supérieur au second»
[6] Via «message privé» sur http://www.inlibroveritas.net/auteur8718.html par exemple
  • # Wikipedia

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    En fait, Wikipedia, c'est une hyperencyclopédie¹ et Google un hyper moteur de recherche ou alors il faut absolument devoir envoyer des SMS pour mériter le terme hyper? Et quid des Wikibooks?

    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Wikipedia

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je sais pas, mais vous pouvez participer à mon hypercritique par là : http://www.culture-libre.org/wiki/L%27hyperlivre_ou_l%27hype(...)
    • [^] # Re: Wikipedia

      Posté par . Évalué à 10.

      Lachez vos hypercoms.
    • [^] # Re: Wikipedia

      Posté par . Évalué à 2.

      ce livre est surtout hyper-commercial pour gogo sous-développé. Merci pour ce journal de qualité. Merci de dénoncer "grave" ces hyperactifs auto-proclamés porte-paroles des nouvelles technologies pour le compte de nos décideurs hyper-pressés de produire des lois sans intérêts et contre-productives.
      • [^] # Re: Wikipedia

        Posté par . Évalué à 1.

        "nos décideurs hyper-pressés de produire des lois sans intérêts et contre-productives. "

        Lois d' hypermarché, Hyper-Liberticides surtout !!!
        • [^] # Re: Wikipedia

          Posté par . Évalué à -1.

          bref, des hyper loi, pour notre hyper nabot...

          oulà... j'ai marché dedans...
    • [^] # Re: Wikipedia

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Nan google ce sont des hyperbandits. A la lecture de l'hyperlicence d'utilisation de Gmail, ou d'autres hyperoutils Google, il est aisé de se rendre compte que les chinois ont tout à gagner en les envoyant s'hyper faire foutre.

      D'ailleurs comment ils vont faire chez Google pour hyper s'approprier des hyperlivres ?
  • # Ouais!

    Posté par . Évalué à 10.

    Encore un hyperjournal qui hyperdénonce :)

    THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: Ouais!

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Haha, je me suis trop marré à la lecture de ton commentaire. :)
      • [^] # Re: Ouais!

        Posté par . Évalué à 7.

        Ouais, on a à hypergros!
        • [^] # Re: Ouais!

          Posté par . Évalué à 3.

          Toi aussi, tu as hyperenvie d'être considéré en tant qu'hypertel?
          • [^] # Re: Ouais!

            Posté par . Évalué à 1.

            C'est hyper pas faut!
            • [^] # Re: Ouais!

              Posté par . Évalué à 10.

              Le prochain qui fait une blague sur "hyper", sera banni de LinuxFR. Hyper rien pour attendre.

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

              • [^] # Re: Ouais!

                Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                Qu'Hyper gagne !
              • [^] # Re: Ouais!

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                c'est hyper inné ! (certains croient que c'est un os)
                • [^] # Re: Ouais!

                  Posté par . Évalué à 8.

                  Mais hyper sévère, l'animal !!!
                  • [^] # Re: Ouais!

                    Posté par . Évalué à 6.

                    moi je suis hypermétrope
                    je suis content qu'il y ait enfin des livres qui tiennent compte de mon handicap
                    • [^] # Re: Ouais!

                      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                      Tiens, on avait oublié un gros handicap du livre papier : son incapacité à s'adapter aux handicaps de chacun : avec un livre électronique, il est facile d'agrandir la police, de change la police de caractère, de transformer en braille et j'en passe, pas besoin de supplier l'éditeur de faire une version qui va bien (à prix prohibitif) si il en a envie (combien de livres sont en braille?). Le livre a vécu (bon, OK, quand les lecteurs corrects seront abordables), il a trop de limites...
                      • [^] # Re: Ouais!

                        Posté par . Évalué à 4.

                        .. Sa principale limite étant d'être un objet que l'on peut facilement prêter à son entourage. A quand les livres electroniques avec reconnaissance d'empreinte digitale ou ADN ?
              • [^] # Re: Ouais!

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                >Le prochain qui fait une blague sur "hyper", sera banni de LinuxFR. Hyper rien pour attendre.

                Un vrai nœud de vhyper,
                ce linuxFR
  • # Bof

    Posté par . Évalué à 10.

    C'est le genre de trucs qui retournent dans l'hyper néant aussi hyper vite qu'ils en sont sortis. Aucun intérêt.
    Loin de moi l'idée de nier l'existence du pigeonnisme, mais ce concept sent quand même le pauvre marketeux à court d'idée qui ne va pas faire une brillante carrière.
    • [^] # Re: Bof

      Posté par . Évalué à 2.

      J'étais d'accord jusqu'à qui ne va pas faire une brillante carrière Jacques Attali a fait une brillante carrière de devin jusqu'ici. Il faut bien que certaines concepts foirent de temps en temps, mais il ne s'en est pas trop mal sorti
    • [^] # Re: Bof

      Posté par . Évalué à 2.

      J'avais vu une interview d'un auteur de ce type de bouquin (Attali ou un autre) il y a quelques mois. Ce concept a été créé pour "sauver" le livre papier.
      Les éditeurs s'inquiètent du succès des liseuses électroniques outre-atlantique, succès qui semble se confirmer sur le marché européen depuis Noël dernier.
      Il y a également la problématique des scans qui circulent sur les réseaux torrent.
      Du coup, ils ont inventé ce concept d'hyper-livre. Les fameux hyperliens sont censés amener une valeur ajoutée au bouquin.Ils doivent, par exemple pour un policier, permettre d'intégrer le lecteur à l'intrigue en le mêlant à l'enquête policière via le web.

      À la base, l'idée semble intéressante mais en y regardant de plus près, c'est juste le seul moyen qu'ils ont trouvé pour s'en mettre plein les fouilles, et ceci plus particulièrement pour l'opérateur téléphonique. Ils ont, par la même occasion créé le concept de sms hyper-taxé, en tout cas, c'est l'impression que j'ai eue en entendant l'interview.
      • [^] # Re: Bof

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Amusant, ça, alors que ce matin, à la radio, j'écoutais un entretien d'un type censé s'y connaître, qui cherchait à développer les libres électroniques qui peinent à décoller en France alors qu'il paraît que ça marche en Amérique.

        Ceci dit, en fait il n'y connaissait rien du tout, vu qu'il a sorti l'énormité suivante : « en Amérique les livres électroniques sont surtout des produits d'appel, souvent vendus au-dessous de leur prix de revient ». Alors que le prix de revient d'un exemplaire numérique, c'est à peu près 0,00 €…

        Alors des éditeurs s'inquiètent pour le livre papier. Et ils inventent le livre papier avec des hyperliens. Ils sont vraiment malades, au contraire, si les gens s'y habituaient ils passeraient encore plus vite au livre électronique avec des vrais hyperliens.

        En plus, je me demande vraiment pourquoi ils tiennent à « sauver le livre papier ». Le livre électronique, ce seront eux aussi qui les vendront, avec, contrairement au livre papier, à peu près 100% de marge, donc ils feraient mieux de s'y lancer à fond.

        Ceci dit, en tant que lecteur, je ne suis pas prêt de me mettre à lire sur un écran. Le papier, il n'y a que ça de vrai. Un long essai à lire sur le Web ? Je fais chauffer mon imprimante.
        • [^] # Re: Bof

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Je pense que les éditeurs ont très peur actuellement de passer à l'électronique à cause du piratage. Contrairement aux morceaux de musique ou morceaux de vidéo qui se numérise très facilement, il est plus compliqué de mettre un livre dans le scanner et d'obtenir une bonne qualité à lire.

          Le problème selon moi, c'est qu'il vont faire la même erreur que les deux dernier. Tellement se protéger contre le piratage que ce sera plus simple de le pirater que de l'acheter.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Bof

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            C'est vrai. Mais il y a une autre différence avec le son et la vidéo : le papier apporte une valeur ajoutée énorme. Le livre électronique n'est pas du tout équivalent au livre papier.
            • [^] # Re: Bof

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Il parait que des trucs comme le Kindle d'Amazon compense bien la différence, c'est pas la même chose que le papier mais c'est beaucoup mieux que l'écran du PC (mais j'en ai jamais eu entre les mains c'est ce que j'ai entendu)

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: Bof

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                C'est sûr, le kindle c'est tellement génial que ça jette tes bouquins avant même que tu penses à le faire (et accessoirement à le lire). Cf. l'affaire "1984".

                Personnellement, l'idée même de ne pas avoir la maîtrise de mes données, ou des oeuvres dont je pourrai disposer sous forme numérique me révulse.
                • [^] # Re: Bof

                  Posté par . Évalué à 2.

                  et heureusement pour toi il y a tout plein d'acteur sur le marche des ebooks et la grande majorite ne sont pas comme le kindle avec son lient unique et abusif avec amazon.
                  • [^] # Re: Bof

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Je vois deux avantages, la, comme ca, aux bouquins papier :
                    1. On peut prendre des notes, faire des croquis dessus.
                    2. Ils traversent les annees, les decennies, les siecles.
                    • [^] # Re: Bof

                      Posté par . Évalué à 3.

                      POur les vieux poches, les décénies je veux bien, par contre les siècles j'ai plus de doutes étant donné l'état de certains livres jaunis et poussiéreux datant de 20 ou 30 ans que j'ai eu en main ...
                      • [^] # Re: Bof

                        Posté par . Évalué à 2.

                        deja les bouquins du debut du siecles derniers ils ont une esperance de vie tres limite a cause du papier. Actuellement c'est moins mal mais cela n'a strictement rien a avoir avec les livres du moyen age et de la renaissance. Il me semble que l'esperance de duree de vie d'un livre actuelle c'est de l'ordre de 150 ans.
                      • [^] # Re: Bof

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Je me suis sans doute emballé sur les siècles, notamment pour les bouquins grand public. Ceci dit, les fichiers "livre électronique", tu crois qu'ils vont durer aussi longtemps ? Tu crois qu'on saura encore les lire ?

                        Et supposons qu'on sache encore les lire, s'ils sont resté dans ton appareil (ie le livre électronique), tu pourras sûrement pas le connecter. Ton bouquin tu pourras toujours le feuilleter même si les pages se détâchent. Et s'il en manque (des pages), même, bah si ce sont des nouvelles tu auras toujours un certain nombre d'histoires à lire.
                        • [^] # Re: Bof

                          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                          Tu crois qu'on saura encore les lire ?

                          Si tu compare avec l'ASCII (qui aura 50 ans l'année prochaine), on sait toujours les lire. L'important c'est de les avoir dans un format ouvert (epub) et de ne pas les conserver sur la carte SD de l'appareil mais de l'inclure dans les backup du pc.

                          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                        • [^] # Re: Bof

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Tu sais les inscriptions sur les pyramides sud-americaines on ne sait pas les dechiffrer. Le support physique est la mais ils ont pas laisse de pierre de rosette. C'est le meme principe, probleme. Un livre n'est pas eternelle quel que soit sont support.
                    • [^] # Re: Bof

                      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                      1. On peut prendre des notes, faire des croquis dessus.

                      un livre électronique aussi, tu as juste un mauvais logiciel.
                      De plus, super pour le suivant qui va se taper tes croquis, tu pense qu'un livre traverse les siècles mais tu le barbouilles, tu crois que quelqu'un d'autres va lire tes gribouillis de lecteur dans 100 ans?

                      2. Ils traversent les annees, les decennies, les siecles.

                      Ce n'est pas parce que 0.0000000000001% des livres traversent les décennies (ne parlons même pas des siècles) que tu peux te permettre de généraliser. Arrêtez bordel avec ce mythe du livre éternel, des bibliothèques entières ont déjà brulé ou été inondées, on a déjà la preuve que ce mythe est faux!
                      • [^] # Re: Bof

                        Posté par . Évalué à 1.

                        pour ton 1 cela commence a peine a arriver et le probleme majeur c'est que ce n'est pas portable (exemple les notes avec un nook ne marchent qu'avec un nook).
                        • [^] # Re: Bof

                          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                          Ça c'est un problème de format fermé, ce n'est pas un problème intrinsèque des copies numériques.
                        • [^] # Re: Bof

                          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                          La technologie est pas encore au point, je te l'accorde.

                          Mais ce qui me fait rire, c'est qu'ici certains se focalisent sur les défauts du matériel qu'ils ont, et le généralisent au problèmes de l'ebbok.

                          Dans 10 ans, les problèmes auront disparu et la majorité des gens auront un lecteur d'ebook pratique comme ils ont aujourd'hui un lecteur MP3, et je suis sûr que certains réfractaires parleront encore des "défauts" imaginaires des ebooks.

                          Est-ce qu'on pourrait pas parler du principe de l'ebook plutôt que de se limiter à discuter des défauts temporaires des lecteurs? Car sinon c'est une discussion à très court terme.
                          • [^] # Re: Bof

                            Posté par . Évalué à 1.

                            ca je suis d'accord avec toi je suis 100% pour le livre electronique! Pour les memes arguments.
                          • [^] # Re: Bof

                            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                            C'est ça, et il y a vingt ans tout le monde aura un visiophone, il y a dix ans tout le monde aura un visiophone portable et visiophonera dans la rue en tendant son visiophone devant soi.
                          • [^] # Re: Bof

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Si par « certains » vous me désignez, dans dix ans je serai prêt à revoir mon opinion. En l’état je compare l’existant avec l’existant, pas le livre papier tel qu’il est aujourd’hui avec le concept de l’ebook idéalisé et supposé ne pas avoir de défauts (ce qui interdit toute comparaison).

                            Sinon c’est clair que le ebook a tous les avantages, mais j’attendrai d’avoir entre les mains une réalisation concrète pour me convertir au tout électronique.
                            • [^] # Re: Bof

                              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                              Alors parle de ton matériel qui ne repond pas à ton besoin, ne parle pas des ebooks en général... Parce que la, tu fais de ton cas personnel une généralité sur les ebooks.
                            • [^] # Re: Bof

                              Posté par . Évalué à 2.

                              le livre ideal n'existe plus non plus. Combien de fois je suis attere par la qualite d'impression des livres papiers qui est passablement immonde et j'ai l'impression que c'est de pire en pire. Les imprimeurs semblent reduire les couts sur pas mal de chose dont la qualite du papier, de l'encre et du reliage. Qui n'a pas un livre de 10/15 ans d'age dont la colle est deja seche et dont les pages se decollent?

                              Pour moi actuellement le ebook a une qualite suffisante pour MES besoins et des avantages que n'ont pas le livre classique. Par contre j'achete encore des livres classiques il n'y a pas de problemes sur le sujet mais ce sont plus des jolis livres que des poches.
                              • [^] # Re: Bof

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                Tout à fait d'accord, on vois vraiment des horreurs dans les livres de poche, des lettres qui bavent, des textes qui ne sont même pas parallèle à la page, c'est une véritable calamité !
                          • [^] # Re: Bof

                            Posté par . Évalué à 0.

                            Dzns 10 ans, google, Microsoft et Apple aront raflé le marché de l'EBook. Ils pourront faire ce qu'ils veulent de ce marché en enfermant les gens dans des formats propriétaires, et en menacant de faire sauter leurs autorisations d'accès. Et ils passeront des accords avec les constructeurs pour qu'ils n'utilisent que leur format.
                            • [^] # Re: Bof

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              L'histoire tu connais? iTunes n'a portant que 5 ans même pas... Et n'a déjà plus de DRMs, et utilise un format standardisé.
                              • [^] # Re: Bof

                                Posté par . Évalué à 2.

                                Et n'a déjà plus de DRMs

                                J'ai peut être un train de retard, mais me semble-t-il, il y a encore des DRM, et les morceaux sans DRM sont plus cher que les morceaux avec DRM. De plus il n'y a rien qui empêchera Apple dans 10 ans de revenir aux DRM.
                                • [^] # Re: Bof

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                  C'est le prix total qui a varié si je me souviens bien. Certains morceaux (les plus téléchargés) sont plus cher et certains moins cher mais la majorité reste à 99¢

                                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                                • [^] # Re: Bof

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  Tu as un train de retard.

                                  Tout du moins en ce qui concerne la musique, les videos sont, me semble t il protegees.
                                  • [^] # Re: Bof

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                    Tiens, j'en ai profité pour rajouter le mot protégée à la liste des mots de propagande : http://www.culture-libre.org/wiki/Termes_de_propagande_%C3%A(...)
                                    • [^] # Re: Bof

                                      Posté par . Évalué à 1.

                                      tu t'amuses bien a reecrire le dictionnaire?

                                      ou alors tu fais un concours de "remplace des mots courant que tout le monde comprend et parfaitement appliquable par un charabia tres oriente qui endort l'auditoire avant la fin de la phrase"?

                                      generalement, on protege contre quelque chose, je crois que t'as un peu oublier ca dans ta propagande diffusee via culture libre. Ici le contre la copie est tellement evident que personne ne le mentionne.

                                      pour quelqu'un qui pretend lutter contre la propagande tu fais fort quand meme...
                                      • [^] # Re: Bof

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                        Justement, si tu lisais, tu verrais que tu ne «protèges» pas la copie, mais «protège» (mais imposer serait plus en phase avec la réalité) le privilège de copier.

                                        Je ne dit pas que les mots que je propose sont tous neutre, mais je propose par contre d'une part les termes qui me paraissent neutres, et d'autre part les termes qui me paraissent connoté par la désapprobation des privilèges.

                                        Je peux difficilement être plus honnête dans mes propos. Le titre est bien «Termes de propagande à ne pas utiliser malgré soi» et pas «Termes de propagande à ne pas utiliser». J'expose un point de vu, j'argumente, chacun est libre de juger et d'utiliser les mots qu'il veut.
                                  • [^] # Re: Bof

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    les videos sont, me semble t il protegees.

                                    Oui, tout en sachant que ces protections sont enlevable sans trop de problèmes pour être ensuite un format standard (MP4+AVC+AAC).

                                    Si on a fait l'effort de les mettre dans un format standard avant de les stocker, on saura les lire, puisqu'il y a des livre (PDF, c'est con, mais lui même est normalisé) qui disent comment faire, octet par octet.
                                    • [^] # Re: Bof

                                      Posté par . Évalué à 1.

                                      tiens?
                                      Ca marche comment la suppression de protection? (le gras c'est pour enerver mathieu stumpf)

                                      Comme le fairplay a l'epoque, tu graves via itunes et tu reimportes?

                                      Sinon l'aac j'ai rien contre, au contraire, mais sur 99% du matos courant, a moins de s'emmerder avec une carte son dediee et 6 cables, c'est downmixe en pro logic, et heu bah, c'est un peu relou quoi.

                                      'fin ca me fait pas bondir au plafond, mais ca me freine tres fortement dans mon achat.
                                      • [^] # Re: Bof

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                        Ca marche comment la suppression de protection?

                                        Toujours avec "fairplay"

                                        Sinon l'aac

                                        Plus sérieusement, avec la vidéo : aucune offre numérique n'est correcte :
                                        - débit vidéo ridicule, ça casse la qualité
                                        - audio ridicule aussi, une seule piste (les DVD ont la version originale!), en stéréo souvent.

                                        Je déconseille l'achat de vidéo par Internet si vous voulez de la qualité. La seule offre correcte (qualité blu-ray même!) est une offre illégale, mais puisque les détenteurs des droits refusent de vendre...

                                        Sinon, si ton AAC est transcodé en pro-logic, il y a un problème... Pourquoi n'est-il pas mis en PCM?

                                        mais ca me freine tres fortement dans mon achat.

                                        C'est la qualité pourrie + le fait que les détenteurs des droits aiment faire chier avec des DRM a la con qui devrait te freiner. Pas le AAC précisément (bien qu'à l'heure où on sait faire du 7.1 lossless...)
                                        • [^] # Re: Bof

                                          Posté par . Évalué à 2.

                                          Plus sérieusement, avec la vidéo : aucune offre numérique n'est correcte :
                                          Et si! Netflix, mais ca existe pas sur le vieux continent.
                                          15$ par mois, tu recois tes dvd par la poste (2 a la fois), une fois ripp^W^W regardes, il reparte le lendemain dans l'enveloppe pre affranchie. En pratique, si t'as une media box qui te permet de ripper simplement, tu tournes a 4 dvds par semaine.
                                          Et t'as le possibilite de regarder en streaming sur 2 machines differentes depuis le continent nord americain en meme temps.

                                          Ca utilise du silverlight de chez MS, mais ca se lit sur un mac ou un windows, sur une xbox ou une ps3, et la qualite est decente, SD sur les ordinateurs, HD quand disponible sur la PS3.
                                          La qualite SD est correcte sur un projo 80", la qualite HD est, bah c'est de la HD quoi, donc sur le meme projo 80" en 720p, c'est bien.

                                          Gros catalogue, aussi bien en dvd qu'en streaming, du vieux et du recent, avec par exemple la saison 4 de heroes en HD et sans les pubs, dispo qq jours apres la diffusion tele.

                                          Mais effectivement, sorti d'eux, point de salut.

                                          Sinon, si ton AAC est transcodé en pro-logic, il y a un problème... Pourquoi n'est-il pas mis en PCM?
                                          Pardon, j'ai un peu raccourci.
                                          Mon aac 6 channels est lu correctement par mon mac mini, mais a l'heure actuelle, pas un seul ampli grand public ne decode l'aac 6 channels (meme pas sur que ca se fasse dans les haut de gamme d'ailleurs). de l'ac3, du dts, du truhd 12.4 avec effet spatial, ouais, un aac 6 channels tout con, non.
                                          Du coup, pas de passthrough vers l'ampli, du coup downmix en 2 channels pcm avec du prologic2.

                                          Tu peux contourner le pb en mettant une carte son decente au cul du pc et te fader les 6 cables qui vont a l'ampli, a l'heure du hdmi et du spdif, c'est un peu relou.
                                      • [^] # Re: Bof

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                        Hihi ! :)
                      • [^] # Re: Bof

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        Mais personne n'a dit qu'un livre était éternel il me semble. C'est un support plus pérenne que ce qu'offre les possibilités de stockage numérique actuel, c'est tout. Bien sûr que le livre n'offre pas un risque zéro de perte de données, c'est évident.
                        • [^] # Re: Bof

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          C'est un support plus pérenne que ce qu'offre les possibilités de stockage numérique actuel

                          Non.
                          En électronique, tu fais plusieurs copies, et au bout de 10 ans tu recopie sur un nouveau support, cela peut être automatisé.
                          Un livre, un dégât et hop poubelle.

                          Le livre n'est absolument pas plus pérenne que l'électronique, il est juste différent (sensibles à des problèmes différents). Faut arrêter avec le mythe du livre plus pérenne!
                          • [^] # Re: Bof

                            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                            Oui il est sensible à des risques différents qui ont juste moins de risque de se produire. Je veux pas dire mais les risques liés aux livres sont pour la plupart applicable aux formats numérique. Si ton serveur il crame ou se fait inonder, ce sera pas mieux qu'avec des livres. Certes tu peux faire des copies multi-site, mais les livres aussi tu peux en stocker des copies en plusieurs lieux.

                            À part une invasion de mites je vois mal les risques pour un livre qui ne serait pas dommageable également pour une copie numérique (et encore on ne parle pas de «bug» pour rien). Alors que les risques de pertes de données sur une copie numérique qui ne s'appliquent pas aux livres il y en a légion, du défaut de fabrication du disque qui crève du jour au lendemain sans signe annonciateur, au rayon cosmique.
                            • [^] # Re: Bof

                              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                              mais les livres aussi tu peux en stocker des copies en plusieurs lieux

                              Sauf que ça te coûte cher si tu dois stocker tes livres à plusieurs endroit, contrairement au numérique

                              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                              • [^] # Re: Bof

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                Je n'ai pas dit le contraire. Mais ici on parle de qualité en terme d'archivage. Ce n'est pas parce qu'une solution est plus chère que son efficacité ne vaut pas la peine qu'on y mette le prix.
                                • [^] # Re: Bof

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                  Le prix fait partie intégrante de la notion d'efficacité : copier un livre n'est souvent pas fait car trop cher. Par contre foutre ça sur une autre machine chez papa/maman est facile, donc fait.

                                  Mais regarde juste ce que tu fais : as-tu fais des copies des livres que tu as chez toi? Hop un verre d'eau et tu perds ton livre. Les livres que j'ai, ils sont copiés à 3 endroits différents, endroits gratuits (beaucoup de monde a un ordinateur... Et hop une répertoire "archivage" chez les autres), je peux perdre mon livre à la maison ce n'est pas grave.

                                  Tu parles de théorie, dans la pratique toi, tu ne fais pas d'archivage de livres papier, comme par hasard... Comment alors dire que ton livre papier est plus sûr alors qu'il est hyper-dépendant d'un verre d'eau mal placé car tu n'as pas fait d'archivage à cause du prix?

                                  Tu parles peut-être pour les 0.0000000001% de livres qui ont de la valeur énorme, et que des archivistes archivent. Mais je m'intéresse aux autres, je n'ai pas les moyens des archivistes...
                                  • [^] # Re: Bof

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    Mais regarde juste ce que tu fais : as-tu fais des copies des livres que tu as chez toi?

                                    Non, mais pour les œuvres diffusés publiquement comme les livres, il y a des organismes publiques qui font de l'archivage.

                                    Les livres que j'ai, ils sont copiés à 3 endroits différents, endroits gratuits (beaucoup de monde a un ordinateur... Et hop une répertoire "archivage" chez les autres), je peux perdre mon livre à la maison ce n'est pas grave.

                                    Les livres que j'ai ils sont aussi copiés et stockés à plein d'endroit différents. Si je perd mon livre à la maison, c'est pas grave je peux toujours en racheter un ou l'emprunter à la mediathèque.

                                    Moi je fait un archivage modeste de mes données personnelles, qui est à la hauteur de leur importance historique (pas bien énorme). Les données moins intime je peux les partager sur internet où elle seront archivé par d'autres avec des moyens proportionnelles à l'utilité de ces données.

                                    Évidemment que je n'ai pas les moyens d'archivage d'organismes dont c'est l'objectif, mais je n'ai pas les même besoins non-plus.

                                    Je crois qu'on s'est mal compris en fait, moi je te parle des qualités du livre en tant que support d'archivages, pour les archivistes si tu veux, et toi tu parles des moyens personnels que tu emplois en matière d'archivage.
                                    • [^] # Re: Bof

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                      Si je perd mon livre à la maison, c'est pas grave je peux toujours en racheter un ou l'emprunter à la mediathèque.

                                      Si perdre ton droit d'utilisation et devoir en racheter un nouveau juste parce que tu as mis de l'eau sur ton livre, ce n'est pas important, certes... Car à ma connaissance, on ne va pas te remplacer ton livre sans te refaire payer le droit d'utilisation. Désolé, mais moi ça me dérange.

                                      De plus, tu es vachement utopiste : plus de 90% des livres ne sont plus édité, tu ne peux pas en racheter un souvent, et souvent aussi la bibliothèque n'a pas ton livre. Tu parles d'une infime partie des livres, et tu oublies complètement les autres dans ton argumentation. Ne fait pas d'une exception (livre ré-édité, livre à la bibliothèque) une généralité! Que fais-tu des autres cas?

                                      Je crois qu'on s'est mal compris en fait, moi je te parle des qualités du livre en tant que support d'archivages, pour les archivistes si tu veux, et toi tu parles des moyens personnels que tu emplois en matière d'archivage.

                                      Oui, je parle de moyens personnels, de la manière dont je stocke mon droit d'utilisation. Si toi tu accepte de repayer un droit d'utilisation pour chaque copie, moi je ne l'accepte pas.

                                      Ensuite, tu parles des archivistes : mais pour le numérique, figure-toi que les archivistes ont aussi les moyens, donc faut aussi plus de choses! Sans compter que comme par hasard, les archivistes numérisent leurs livres, à croire qu'eux-mêmes ont moins confiance dans le livre papier que toi (ben oui, un livre ça s'abime aussi...)... Bizarre non?
                                      • [^] # Re: Bof

                                        Posté par . Évalué à 1.

                                        je me répète, mais comme tu sembles n'avoir pas lu mon autre commentaire, mettre de l'eau sur un livre ne le rend pas inutilisable.
                                        Je comprends que ça t'embêtes pour ta démonstration, mais un livre, c'est pas *si* fragile que ça. Quant à la pérennité des livres électroniques, je veux bien te suivre sur le plan théorique, mais admet qu'on manque un petit peux de recul sur la question.

                                        Une fois qu'on aura bien trollé pour décider si le livre électronique est mieux que le livre papier, ça nous dira pas si le grand public suivra.

                                        D'après ce que je vois sur le grand 'Ternet, sont considérés comme gros lecteurs les gens qui lisent plus de 20 livre par ans [1]. Chiffre non recoupé, j'ai vu le chiffre de 12 ailleurs (mais je ne sais plus ou).

                                        Je ne sais pas quelle est la proportion de gros lecteur dans la population. Ca demanderait plus de recherche documentaire.
                                        En tout cas, si on se réfère au premier paragraphe de [2] citant une étude de TNS Sofres (Mars 2008):
                                        le nombre de livres lus est en baisse : si 42 % des Français lisaient plus de cinq livres en 1983, ils ne sont plus que 34 % aujourd'hui

                                        Les gens vont-il vraiment acheter des ebooks en masse pour s'en servir 5 fois par an ?

                                        A tempérer, puisque d'après [3], la lecture ne serait pas en perte de vitesse. Mais comme le contenu est payant, on a pas le détail.

                                        [1] http://www.grinzane.net/Osservatorio2003/Osservatorio2003_FR(...)
                                        [2] http://www.actualitte.com/actualite/1315-lecture-France-habi(...)
                                        [3] http://www.scienceshumaines.com/index.php?id_article=4988&am(...)
                                        • [^] # Re: Bof

                                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                          Ton cas avec de l'eau me semble un coup de chance par rapport à ce que j'ai déjà vécu, sans compter que l'eau ça peut aller mais une boisson sucrée et tu déchire les pages en l'ouvrant. Et même si tu ne renverse rien dessus, je ne compte plus le nombre de livre dont les pages sont décollée (ils sont toujours lisible mais le confort de lecture est pas top).

                                          Un livre est certainement moins fragile qu'un ebook mais tu ne peux pas faire de copie de sauvegarde.

                                          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                                        • [^] # Re: Bof

                                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                          mettre de l'eau sur un livre ne le rend pas inutilisable.

                                          Nous n'avons pas les mêmes livres. Chez moi, je l'ai vécu, certains s'en sortent certes gondolés et un peu baveux (c'est quand même déjà assez chiant), d'autres ont les feuilles collées et restent collées (toute tentative de décollage arrivant à déchirure des feuilles). Sans parler de la fumée d'incendie, vécue aussi : livres à la poubelle, disque dur qui a survécu.

                                          En tout cas, si on se réfère au premier paragraphe de [2] citant une étude de TNS Sofres (Mars 2008):

                                          L'étude parle du nombre de livre papier qui est en baisse. Ca ne parle pas du tout du nombre de livres que les gens lisent en électronique (oui, il y en a!), ni du transfert qu'il y a entre ceux qui lisaient des journaux ou revue par exemple et ceux qui "bouquinent" sur le net : une personne qui arrête d'acheter une encyclopédie en 30 volumes à Wikipedia gagne en quantité de lecture (surtout avec les hyperliens) mais est comptée comme une personne qui achète moins de livres.

                                          De plus, que ce soit papier ou électronique ne change rien dans le problème des gens qui lisent moins, c'est quoi le rapport avec la discussion?

                                          les gens vont-il vraiment acheter des ebooks en masse pour s'en servir 5 fois par an ?

                                          Tu vois le lecteur de ebook autonome comme la seule possibilité de lire un ebook, et tu vois un lecteur de ebook ne servant qu'à lire des ebooks, ce qui n'est pas le cas. Un lecteur de ebook peut aussi servir à surfer sur Internet, tout de suite plus de monde.

                                          Dur de devenir "conservateur" alors que la technologie change plus vite qu'on se qu'on peut accepter?

                                          Pour info, ces remarques "non, mais avec xxx tu perds yyy", je les ai déja entendues auparavant avec le CD-Audio par exemple, il y a toujours des gens pour acheter des CD-Audio certes, mais ça descend face à la "concurrence" numérique... Ce sera pareil pour le livre : certains resteront avec leur vieux truc en papier, pendant que d'autres se demanderont comment on peut imaginer tuer des arbres pour un truc si facilement utilisable en numérique.
                                        • [^] # Re: Bof

                                          Posté par . Évalué à 3.

                                          D'où il est probable que ces ebooks serviront surtout pour tout ce qui est presse. Une connexion à Internet, un abonnement à Sciences-et-vie-junior couplé à ton numéro de lecteur de livre, et hop, chaque semaine, tu reçois ton magazine, que tu peux facilement lire n'importe où
                                      • [^] # Re: Bof

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                        Si perdre ton droit d'utilisation et devoir en racheter un nouveau juste parce que tu as mis de l'eau sur ton livre, ce n'est pas important, certes... Car à ma connaissance, on ne va pas te remplacer ton livre sans te refaire payer le droit d'utilisation. Désolé, mais moi ça me dérange.

                                        Il deux points séparés :
                                        * mon droit d'utilisation de l'œuvre, aberration économique qui ne devrait même pas exister
                                        * mon droit d'utilisation du support sur lequel l'œuvre est fixé, qui est une nécessité économique les ressources étant limitées

                                        Payer pour le second a un fondement physique incontournable, accéder au support aura nécessairement un prix. Par contre le premier ne devrait pas exister.

                                        Tu parles d'une infime partie des livres, et tu oublies complètement les autres dans ton argumentation. Ne fait pas d'une exception (livre ré-édité, livre à la bibliothèque) une généralité! Que fais-tu des autres cas?

                                        Oui, c'est juste. Par contre ça n'enlève rien aux qualités du livre en terme d'outil d'archivage.

                                        Ensuite, tu parles des archivistes : mais pour le numérique, figure-toi que les archivistes ont aussi les moyens, donc faut aussi plus de choses! Sans compter que comme par hasard, les archivistes numérisent leurs livres, à croire qu'eux-mêmes ont moins confiance dans le livre papier que toi (ben oui, un livre ça s'abime aussi...)... Bizarre non?

                                        Non, parce qu'ils continuent de conserver aussi les livres. Ils minimisent donc les risques en multipliant les support d'archivage, tout en augmentant les possibilités de consultation. Tu pourras pas consulter la copie matérielle du vieux grimoire sous verre planqué au fond des archives, mais tu pourras consulter les scans qui auront été fait avec moultes précautions pour ne pas abîmer le grimoire.
                                        • [^] # Re: Bof

                                          Posté par . Évalué à 2.

                                          mon droit d'utilisation de l'œuvre, aberration économique qui ne devrait même pas exister
                                          Et tu finances le travail de l'écrivain comment?

                                          Le droit d'utilisation de l'oeuvre a ses défauts, mais il présente l'immense intérêt d'assurer à l'écrivain une rémunération à peu près proportionnelle au nombre de ses lecteurs, donc grosso modo corrélée à l'intérêt que suscite son livre chez le public.

                                          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

                                          • [^] # Re: Bof

                                            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                            Et tu finances le travail de l'écrivain comment?

                                            Le problème est plus général que cela : comment rémunère-t-on chaque citoyen ?

                                            C'est bien parce que le système économique ne répond pas à cette question qu'on en vient à s'enfoncer dans des aberrations comme le droit d'auteur.

                                            proportionnelle au nombre de ses lecteurs, donc grosso modo corrélée à l'intérêt que suscite son livre chez le public

                                            Ce qui n'est pas la panaché non plus parce que l'auteur va tendre vers des œuvres plus «facile d'accès» qui cherche plus à attiser l'engouement du plus grand nombre qu'à exprimer les idées de l'auteur.

                                            De plus l'aspect proportionnel veut dire que certains auteurs recevront bien plus qu'ils en ont besoin, laissant peu de ressources pour les autres.

                                            La concentration des capitaux va mécaniquement affaiblir la diversité.
                                            • [^] # Re: Bof

                                              Posté par . Évalué à 2.

                                              Le problème est plus général que cela : comment rémunère-t-on chaque citoyen ?

                                              avec un revenu citoyen !
                                              http://fr.wikipedia.org/wiki/Revenu_citoyen
                                              • [^] # Re: Bof

                                                Posté par . Évalué à 6.

                                                Mais arrête, c'est horrible comme idée!
                                                Ça voudra dire qu'on ne pourrait plus proposer des boulots pourris et mal payés aux chômeurs, que les gens feraient ce qu'ils ont envie de faire et pas ce que les actionnaires ont "besoin" qu'ils fassent! En soutenant de telles mesures, c'est des familles entières de rentiers sur lesquels tu fais planer le risque de ne plus pouvoir vivre dans le luxe!

                                                THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

                                                • [^] # Re: Bof

                                                  Posté par . Évalué à 1.

                                                  En meme temps sans rentrer dans les trolls polos (quoique je le fais a plein la :) ) cela a un peu merder en URSS ce genre de truc. C'est triste peut etre mais l'emulation et le fait d'avoir une possibilite d'evolution motive certaines personnes qui serait incapable de realiser les memes choses sans cette carotte.
                                                  • [^] # Re: Bof

                                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                    Rien n'oblige à tomber dans l'excès inverse d'une rémunération absolument égale et invariable pour tous. On peu très bien imaginer un revenu minimum pour tous les citoyens qui s'acquittent de leurs devoirs avec des primes pour les tâches les plus pénibles, et un revenu maximum indexé sur le minimum pour s'assurer de ne pas créer trop de disparités.
                                                    • [^] # Re: Bof

                                                      Posté par . Évalué à 1.

                                                      Oh, tu viens, tel Pascal découvrant seul la 32ème proposition d'Euclide, de découvrir ce que nous expliquait Keynes il y a un siècle.
                                                      • [^] # Re: Bof

                                                        Posté par . Évalué à -2.

                                                        Pour m'éviter de mettre du temps à chercher, tu peux poster une référence à l'appui?
                                                        • [^] # Re: Bof

                                                          Posté par . Évalué à 1.

                                                          C'est de l'humour ?
                                                        • [^] # Re: Bof

                                                          Posté par . Évalué à 1.

                                                          Tu trouves ça troll ?
                                                      • [^] # Re: Bof

                                                        Posté par . Évalué à 0.

                                                        Et c'est mal ?
                                                  • [^] # Re: Bof

                                                    Posté par . Évalué à 5.

                                                    Le fonctionnement (théorique) du communisme en URSS était différent: il était interdit de chercher à avoir une plus grosse part du gâteau que les autres.

                                                    L'idée du revenu citoyen, ce n'est pas de couper le gâteau en parts strictement égales, mais d'en réserver une partie pour assurer à chacun une petit part de gâteau minimale, et de laisser le reste être réparti selon d'autres règles. Lesquelles règles peuvent très bien être libérales: seuls ceux qui participent à la cuisine du gâteau ont du bonus par dessus leur part minimale.

                                                    Je suis totalement d'accord avec la nécessité d'une motivation pour pousser les gens à accomplir quelque chose d'un peu plus fatiguant que "se donner la peine de naître". Mais force est de constater également que, dans nos sociétés occidentales, ce n'est pas forcément ce qui apporte le plus à la société, ni ce qui intéresse le plus l'individu, qui sera le mieux récompensé.

                                                    Et l'intérêt d'un revenu citoyen, c'est justement de se débarrasser des contraintes matérielles: en assurant à chacun la possibilité d'assurer ses besoins de base (et uniquement ceux-là), tu protèges l'individu des contraintes biaisées que la société peut exercer sur lui.
                                                    Autrement dit, tu vas encourager les gens à chercher un travail qui leur plait (donc, dans lequel ils sont efficaces, dans lequel ils s'épanouissent, et dans lequel, finalement, ce qu'ils apporteront au monde comme richesses sera plus important), en les libérant de la nécessité d'accepter "n'importe quoi pour survivre".

                                                    THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

                                    • [^] # Re: Bof

                                      Posté par . Évalué à 1.

                                      Les livres que j'ai ils sont aussi copiés et stockés à plein d'endroit différents. Si je perd mon livre à la maison, c'est pas grave je peux toujours en racheter un ou l'emprunter à la mediathèque.

                                      et tu fais comment lorsque le livre n'est plus edite et n'est pas dans la bibliotheque a cote de chez toi?
                                      • [^] # Re: Bof

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                        Tu cherches sur internet. Bien souvent tu trouves des ventes d'occasion, tu peux aussi passer une annonce, voire demander à quelqu'un qu'il te le prête pour que tu puisses le relire (ou éventuellement le photocopiller).
                                        • [^] # Re: Bof

                                          Posté par . Évalué à 1.

                                          super!
                                          achement pratique et super fiable...
                                        • [^] # Re: Bof

                                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                          Je ne voudrais pas que tu sois mon archiviste : "euh, le backup? Attendez, vous avez 10% de chances que je vous retrouve votre backup, faut que je trouve un gars qui l'avait. En plus, ça vous coutera cher de récupérer votre backup".

                                          Sans commentaires...
                                          • [^] # Re: Bof

                                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                            Pas besoin d'archiver des choses dont la bibliothèque nationale s'occupe déjà ; par ailleurs je pense qu'elle le fait certainement mieux que je ne pourrais jamais le faire.
                                            • [^] # Re: Bof

                                              Posté par . Évalué à 2.

                                              et comment as tu acces au livres? Par un empreint et si jamais tu habites a 600km de la, tu fais comment? Et c'est amusant car la BNF a justement une des premieres bibliotheques a scanner et mettre a disposition du public son catalogue. Comme quoi les archivistes ils y voient un interet au livre electronique.
                                              • [^] # Re: Bof

                                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                Encore une fois, bien sur que les copies numérique ont un intérêt. C'est pas pour autant que les archiviste s'empressent de sortir les marshmallow et de faire un grand feu de joie avec ce qui à été scanné.
                                                • [^] # Re: Bof

                                                  Posté par . Évalué à 2.

                                                  Euh tu crois vraiment que je vais faire un autodaffe avec mes 5000 livres? En tout cas c'est pas dans mon idee. Par contre je vois tres bien l'interet du ebook et je suis 100% pour.
                                  • [^] # Re: Bof

                                    Posté par . Évalué à 1.

                                    Hop un verre d'eau et tu perds ton livre.
                                    il est hyper-dépendant d'un verre d'eau mal placé

                                    heu ... non. D'après mon expérience, même avec une bouteille d'eau complète (mal refermée qui se vide dans tout le sac à dos), le livre résiste.
                                    Certes, il est gondolé à mort, mais l'encre et le papier tiennent bien.

                                    en plus, le livre, il résiste probablement au micro onde, alors que pas l'e book.
                                    Alors, on fait moins le malin ? :o)

                                    --> []
                                    • [^] # Re: Bof

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                      C'est vrai que c'est un avantages des livres, et surtout des cartes imprimés par des professionnels, par rapport aux impressions personnelles et aux gadgets électroniques.

                                      Une carte IGN, immergée dans une baignoire, elle ressort fragile, mais lisible. Séchée, elle est prête à resservir. L'ordinateur de poche avec son stock de poche, il en ressort hors d'usage.
                                      • [^] # Re: Bof

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                        Mais tu en paye le prix d'une carte IGN, je suis sûr que tu peux faire un équivalent ebook à condition d'en payer le prix. Maintenant, on est pas obligé d'utiliser un ebook pour tout et n'importe quoi. Il y aura sûrement des utilisations pour lesquelles il ne conviendra pas. C'est pas une raison pour ne pas l'utiliser quand il convient.

                                        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                                        • [^] # Re: Bof

                                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                          je suis sûr que tu peux faire un équivalent ebook à condition d'en payer le prix

                                          J'ai le droit de la scanner, si c'est ce que tu veux dire, évidemment : c'est de la copie privée.
                                          • [^] # Re: Bof

                                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                            Je voulais dire que tu peux faire un ebook aussi résistant que les cart IGN mais c'est plus cher (tout comme les carte IGN sont beaucoup plus cher qu'un simple bout de papier)

                                            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                                            • [^] # Re: Bof

                                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                              Abominablement cher, en effet, parce qu'il va falloir sortir le groupe électrogène de poche, la coque étanche en titane et l'électronique mécaniquement blindée à la résine.
                                        • [^] # Re: Bof

                                          Posté par . Évalué à 1.

                                          les cartes IGN avec les GPS ca aussi cela a un peu vecu.
                                          • [^] # Re: Bof

                                            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                            Bien sûr. Une carte papier, c'est quand même le seul équipement qui :
                                            – permet de choisir soi-même son trajet (avec un lecteur électronique de carte, on n'a pas une vision assez globale et précise pour cela) ;
                                            – résiste à l'eau, aux chocs, à un tas de trucs qui peuvent arriver en rando.

                                            Aujourd'hui, en Île-de-France comme en montagne, je n'utilise que des cartes papier. Alors oui, je pourrais tout faire avec un lecteur électronique et un calculateur d'itinéraire. Seulement comme toujours quand on délègue la tâche de navigation, je ne retiendrais rien de la topographie et de l'itinéraire.

                                            Ah, accessoirement, quand on cherche, non pas un trajet utilitaire, mais un itinéraire de plaisance, un calculateur d'itinéraire ne sert à rien, il faut faire son chemin soi-même, donc il faut une carte complète.
                                            • [^] # Re: Bof

                                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                              En montagne et en promenade, je demande à voir, le type qui marcherait avec uniquement un ordinateur et aucune carte papier. Et à voir son efficacité pour préparer son chemin.
                                              • [^] # Re: Bof

                                                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                                Et, en montagne et en mer, la merde dans laquelle il se retrouverait si son appareil tombe en panne ou n'a plus de piles. :-)
                                                • [^] # Re: Bof

                                                  Posté par . Évalué à 3.

                                                  et en mer

                                                  Tu fais de la navigation et pourtant tu racontes ca? Tu fais vraiment tout a la main, sans aucune electronique? Parce que faire des sorties longues (plusieurs jours en mer pour une croisiere en mediterranee par exemple, genre France -> Grece) avec uniquement des cartes papiers, c'est limite gerable vu la quantite a se trimballer (sans parler du prix a precision equivalente).

                                                  T'es oblige de te trimballer avec un volume papier (plus quelques cartes plus precises au cas ou), mais si tu veux pas t'en servir comme lest, tu peux pas te permettre de prendre la totalite des cartes avec la meme precision que ce que t'offre un GPS marine.

                                                  Je serais interesse par ton experience la dessus (et pour savoir le type de sortie que tu fais), parce vouloir tout faire avec juste une carte papier, ca me parait pas vraiment realiste de nos jours.
                                                  • [^] # Re: Bof

                                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                    Je ne parle pas de faire une sortie sans la moindre électronique. Mais d'en faire sans le moindre papier, au contraire : c'est de la folie. Une croisière sans aucune carte marine en papier, le jour où ta batterie tombe en panne et ton moteur aussi, le jour où ton ordinateur tombe en panne, c'est la merde, la vraie.

                                                    Ensuite, une randonnée pédestre ou une croisière côtière sans la moindre électronique, évidemment que c'est faisable, ce n'est pas plus difficile que la même chose il y a vingt ans.
                                                    • [^] # Re: Bof

                                                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                                      Pan-pan, pan-pan, pan-pan¹, de Gros Boulet, Gros Boulet, Gros Boulet. Je suis, euh, je ne sais pas où, je n'ai plus de GPS. Je ne peux pas rentrer, je n'ai plus de GPS et pas de carte marine. J'aurais besoin que vous me repériez au goniomètre et que vous envoyiez la SNSM me chercher.

                                                      Ce genre de connerie, ça coùte cher. Parce que les secours en mer ont mieux à faire que d'aller aider des boulets comme ça, et la croisière côtière sans carte, je me demande si ce n'est pas tout simplement hors-la-loi.

                                                      ¹ Code radio pour signaler un situation de détresse sans danger de mort imminente
                                                      • [^] # Re: Bof

                                                        Posté par . Évalué à 2.

                                                        Ce genre de connerie, ça coùte cher. Parce que les secours en mer ont mieux à faire que d'aller aider des boulets comme ça, et la croisière côtière sans carte, je me demande si ce n'est pas tout simplement hors-la-loi.

                                                        Oui, c'est pour ca que dans mon post original il y a marque: "T'es oblige de te trimballer avec un volume papier (plus quelques cartes plus precises au cas ou)"

                                                        Mais la carte obligatoire c'est assez precis pour naviguer a vue, mais c'est bien tout. Et au final j'ai un peu de mal a comprendre pourquoi tu t'acharnes sur le GPS comme ca, c'est pas comme si tout marin responsable penserait une seule seconde a sortir sans une carte papier au cas ou. C'est clairement pas ce que dis mon message, la question c'est pourquoi se passer du GPS qui te fais gagner du temps, de l'argent (a partir du moment ou tu navigues sur de grandes distances) et te permet de profiter de la navigation sans passer ton temps le nez sur la carte.

                                                        Pour une sortie de quelques heures par beau temps sans quitter de vue la cote, on est d'accord c'est pas tres utile, mais pour le reste, je vois pas bien l'interet de faire sans.

                                                        Parce que dans le brouillard, t'es bien content de l'avoir ton GPS, et ca a tendance a arriver nettement plus souvent qu'une panne electrique totale (sachant qu'en plus t'as normalement une batterie de secours dans le GPS pour tenir quelques heures).
                                            • [^] # Re: Bof

                                              Posté par . Évalué à 2.

                                              Je dirais plutot que les deux sont complementaires.
                                              C'est sur qu'on peut se poser la question quand on voit des glands qui font le trajet maison/boulot le nez colle sur le gps.

                                              En ville, t'as pas les bouchons sur ta carte papier, ca te permet de decider quel chemin prendre. T'as l'air de beaucoup rouler a velo, donc tu t'en fout, mais tout le monde ne le fait pas.
                                              La ou j'habite, quand tu prends la voiture vers 18-19h00, un coup d'oeil sur google maps peut m'eviter de rester assis sur une autoroute qui se transforme en parking, ou a l'inverse me faire gagner 15 minutes sur mon itineraire bis si l'autoroute roule. C'est ce que je fais tout les soirs en rentrant du taff (et je suis loin d'etre le seul, le traffic peut etre cahotique et est tout sauf previsible ici).
                                              Ou me faire rester a la maison si c'est le bordel partout.
                                              Ca a deja sauve un collegue, le jour ou l'autoroute a prit feu (rigolez pas, c'est vraiment arrive), c'etait un bordel sans nom, il a pu decider de prendre son itineraire ter et a evite 2 heures de bouchons.

                                              Ta carte papier ne se met pas a jour toute seule (sens interdit, changement de noms de rue ou autre).

                                              Toujours en ville, google maps peut etre diaboliquement efficace: sans pour autant lui demander de te faire l'itineraire complet, ca te permet de localiser ton point d'arrivee sans avoir a farfouiller dans un index, de trouver le numero de rue tres facilemet (pas trop un pb en france, mais quand tu vois des boulevards a LA qui font 20-30km, t'as plutot interet a pas rater ton coup si tu veux pas arriver 45 minutes a la bourre).
                                              Toujours a LA, vu la taille de la ville, une carte papier (ou plutot un atlas), c'est quand meme tres pete couille a utiliser, tu passes ton temps a tourner les pages et tu peux pas avoir une vue globale.

                                              Sur un long trajet, ca peut te permettre d'eviter de te perdre si le reseau autoroutier est touffu. Toujours sur l'exemple d'LA, c'est pas forcement evident de trouver son chemin pour sortir de la ville (je parle meme pas d'itineraire optimal, juste trouver le chemin pour arriver a ton autoroute principale). T'es a 50km de chez toi dans un quartier ou t'as jamais foutu les pieds que tu savais meme pas que ca existait, et tu te retrouves face a un echangeur qui fait la jonction avec 3 autoroutes, qui vont elles meme faire la jonction 1km plus loin avec 2 autres autoroutes, et sur la route, des boeufs en hummer qui se croient dans leur salon en train de telephoner.

                                              Apres, t'as clairement de bons argument pour les cartes papiers (pour une fois :)) mais ya des avantages non negligeable pour les cartes electroniques aussi.
                                              • [^] # Re: Bof

                                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                Apres, t'as clairement de bons argument pour les cartes papiers (pour une fois :))

                                                Merci, ça fait plaisir (pour une fois :)).

                                                C'est surtout que je sais très bien pourquoi j'utilise des cartes papier, et pourquoi des ordinateurs de navigation ne feraient pas l'affaire. Concrètement, ça vient pour l'essentiel d'un unique détail : une carte, ça fait 1m×1m, un écran d'ordinateur de poche, ça fait dans les 10cm×10cm.

                                                mais ya des avantages non negligeable pour les cartes electroniques aussi

                                                Tout à fait d'accord.
                                                • [^] # Re: Bof

                                                  Posté par . Évalué à 0.

                                                  pas faux pour l'ordinateur de poche, j'utilise gmaps essentiellement sur des ordinateurs, soit 15" grand minimum.
                                                  Cela dit, la version iphone a l'air decente, je pense que c'est surtout un probleme d'implementation/cout qu'autre chose.

                                                  J'ai pas ete super emballe par les gps portable jusqu'a present, entre l'ui a chier et les petit ecran, ca fait pas rever.

                                                  Ah, dernier avantage de la carte electronique: pas besoin de passer 45 minutes a mal la replier, et ca se dechire pas au niveau des plis (tu sais, pile poile la ou tu dois aller).
                                                  • [^] # Re: Bof

                                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                    Par ordinateur de poche, je pensais surtout aux iPhone et aux ordinateur de navigation « GPS ».

                                                    (tu sais, pile poile la ou tu dois aller)

                                                    Tu veux dire, pile poil où j'ai renforcé ma carte avec du scotch ?
                                                    • [^] # Re: Bof

                                                      Posté par . Évalué à 0.

                                                      Tu veux dire, pile poil où j'ai renforcé ma carte avec du scotch ?
                                                      Ce que personne a part toi ne fait :)

                                                      Je me doute bien que la carte peut etre tres bien utilise, l'homme a retrouve son chemin pendant qq siecles/millenaires avec, c'est que ca marche, mais pour l'homme moderne faineant, elle presente certains inconvenients resolus par les cartes electroniques, qui eux meme apportent leur lot de nouveaux problemes, comme toujours en ingenierie, on ne resoud pas un probleme, on le remplace par un autre :)
                                        • [^] # Re: Bof

                                          Posté par . Évalué à 3.

                                          Là je sens venir l'effet de mode comme pour XML : tout le monde en fait parce que "c'est bien", même si ce n'est pas adapté au besoin. Bientot, les développeurs vont stocker les fichiers de conf dans des ebook.
                                          • [^] # Re: Bof

                                            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                            Comme pour l'électronique parce que « c'est bien », même si ça n'apporte strictement rien. Exemple symptomatique : les pèse-personnes et les balances de cuisine.
                                            • [^] # Re: Bof

                                              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                              Je suis pas sûr mais il me semble que pour une qualité de pèse personne ou de cuisine, tu y gagne en coût (de fabrication).

                                              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                                              • [^] # Re: Bof

                                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                Une jauge de contrainte, de l'électronique et un afficheur, ça coûte moins cher qu'un ressort et des rouages ? Amusant.

                                                Et tu y perds en autonomie, en solidité, en durée de vie…
                                                • [^] # Re: Bof

                                                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                  Je pense que le problème c'est que c'est pas un bête ressort mais il doit respecter un minimum de contrainte. Sinon point de vue durée de vie (à part la pile), les balances électroniques que j'ai vue tiennent plus longtemps que leurs prédécesseurs mécaniques (peut-être que ça s'encrasse moins facilement avec la farine).

                                                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                                            • [^] # Re: Bof

                                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                              Autant, pour le pèse personne, *je* ne suis pas à 100g près, autant pour la balance de cuisine, je trouve ça bien. On peut s'en sortir sans, mais de mémoire, c'est quand même bien encombrant. Aussi pour peser les lettres (même si j'ai un pèse-lettres mécanique à la maison, il ne va que jusqu'à 40 grammes) c'est pratique l'electronique.
                                              Donc une balance précise qui monte à 1kg (ou 5, au cas où) je n'appelle pas ça du luxe.
                                          • [^] # Re: Bof

                                            Posté par . Évalué à 1.

                                            ton troll sur XML case dans tous les journaux, c'etait rigolo au debut, mais maintenant tu radotes. Faudrait penser a recycler...

                                            C'est pas les domaines qui manquent pourtant. Je sais pas moi, commence la semaine en postant un journal pour te plaindre du flash (valeur sure) ou un truc du genre.
                                  • [^] # Re: Bof

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    Hop un verre d'eau et tu perds ton livre.

                                    Jusqu'à présent, je n'ai jamais eu la malchance d'acheter un bouquin imprimé sur du PQ : les pages ne se délitent pas lorsqu'elles sont humides. Il m'est déjà arrivé de renverser eau, coca, et même du vin sur des bouquins ; les pages étaient frippées mais le texte toujours très lisible.
                        • [^] # Re: Bof

                          Posté par . Évalué à 2.

                          sauf que avec un livre numerique tu peux ne pas en restreindre la diffusion et donc tu peux avoir des multiples copies partout (bien plus que des "vrais" livre en papier). Le probleme de la perenitte des formats est un autre probleme mais avec les epubs (sans la merde de DRM) ce n'est plus vraiment un probleme. C'est normalise et il sera facile d'automatiser le transfert dans un autre format au pire. C'est juste du texte avec une certaine mise en forme. Enfin on a pas mal appris sur ce sujet depuis 20 ans.
                          • [^] # Re: Bof

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            La différence c'est le coût de production d'une copie, pas le fait d'en restreindre la diffusion.

                            Oui le livre à un coût marginale extrêmement plus important. Il a aussi des avantages en terme de conservation.

                            Je trouve ce dénigrement des caractéristiques du livre tout aussi déraisonnable que celle des caractéristiques d'une copie numérique.
                      • [^] # Re: Bof

                        Posté par . Évalué à 1.

                        De plus, super pour le suivant qui va se taper tes croquis, tu pense qu'un livre traverse les siècles mais tu le barbouilles, tu crois que quelqu'un d'autres va lire tes gribouillis de lecteur dans 100 ans?

                        Les gribouillis du bouquetin, je sais pas trop, ceux de fermat par contre, ils sont quelques un a avoir lu ce gribouilli parlant d'une demonstration remarquable (et probablement fausse vu les connaissances de l'epoque), mais trop longue pour etre marque dans la marge.

                        Aaaah, si fermat avait eu un hyperlivre :)
                      • [^] # Re: Bof

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        tu pense qu'un livre traverse les siècles mais tu le barbouilles, tu crois que quelqu'un d'autres va lire tes gribouillis de lecteur dans 100 ans?

                        J'ai acheté un bouquin des années 20 sur une brocante, il était barbouillé d'esquisses, il y avait même une dédicasse pour un anniversaire. Je suis très satisfait de l'avoir acheté tel quel, ça a même fait partie des critères d'achat (j'aurais tout aussi bien pu acheter la même histoire en version récente et "propre").
                        • [^] # Re: Bof

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          J'ai acheté un bouquin des années 20 sur une brocante,

                          J'imagine très bien que ça continuera d'exister, tout comme les vinyles continuent d'exister : en très grosse minorité. Tu aimes ça, pas de soucis, mais ce ne sera pas l'utilisation majoritaire dans quelques années, c'est tout.

                          Déja, regarde le nombre de personnes qui s'intéressent aux livres des années 20 rien que maintenant pour rigoler...
                          • [^] # Re: Bof

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Dans les années 20 on lisait aussi des romans. Ceci dit je suis d'accord avec toi, je ne suis pas représentatif de la majorité.
                            • [^] # Re: Bof

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              Et dans les années 2100 on lira aussi des romans.

                              Seul le support changera.

                              Ce que je ne comprend pas, c'est cette volonté d'associer le roman à un support précis, de ne pas pouvoir imaginer que le livre papier n'est qu'un support, rien de plus : le livre papier mourra, le contenu continuera de vivre!

                              Du coup, je ne comprend pas ta remarque sur les années 20 : dans quel but?
                              • [^] # Re: Bof

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                Je répondais à ta phrase "Déja, regarde le nombre de personnes qui s'intéressent aux livres des années 20 rien que maintenant pour rigoler... " comme si "lire un livre des années 20" était réservé à une élite, comme si il s'agissait de livres historiques, rares, précieux. Ca veut rien dire lire un livre des années 20 ; à la base j'expliquais seulement que j'avais trouvé des bouquins, vieux, qu'ils étaient griffonnés et que ça m'intéressait qu'ils le soient. C'est tout.
                    • [^] # Re: Bof

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      Je vois deux avantages, la, comme ca, aux bouquins papier :
                      1. On peut prendre des notes, faire des croquis dessus.
                      2. Ils traversent les annees, les decennies, les siecles.



                      Sans oublier
                      3. ça fait classe dans une bibliothèque et ça permet d'impressionner les invités devant notre culture. (pareil pour les twin towers de cd de 2m de haut). Maintenant on remplace des metres cubes de bouquins et CDs par 100g de gadgets electroniques, forcement ça en impose moins.
            • [^] # Re: Bof

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              Pardon, encore une différence supplémentaire : lire, c'est actif, alors qu'écouter de la musique ou regarder un film, c'est passif. Du coup, les lecteurs, les vrais, les bons clients des bibliothèques et des librairies, ont un rapport différent avec leurs fournisseurs.

              Typiquement, certains cas qui posent problèmes aux industries du divertissement de masse ne sont pas applicables au libre, notamment
              – le contrefacteur de masse : télécharger 100 livres par mois, ça ne sert à rien du tout ;
              – le Kevin : celui-là, il ne lit pas, de toute façon.
              • [^] # Re: Bof

                Posté par . Évalué à 3.

                Je plussoie, autre différence qui recoupe un peu : le livre a une organisation spatiale alors qu’un film ou une vidéo est temporel. Typiquement lorsqu’on lit (même des choses très linéaires comme un roman) on a besoin d’aller et venir entre les pages, soit pour se rappeler d’un truc soit pour une recherche, d’avoir sous la main plusieurs pages à la fois, etc. À l’heure actuelle la lecture sur écran ne permet pas ça, la fonction recherche est précise lorsqu’on cherche un mot ou une phrase dont on se rappelle précisément la formulation. Or il est facile de se rappeler approximativement de la page et de l’emplacement d’une idée lue à un moment donné, mais difficile de se rappeler de sa formulation exacte. Il est facile d’avoir une idée d’ensemble du texte avec sa version papier, car on peut visuellement le décrire dans sa globalité (si la typo. est soignée) alors que sur l’ordinateur, et sur les appareils dédiés je pense que c’est pareil, la résolution n’est pas assez bonne encore pour faire cela, on ne peut afficher qu’une page à la fois.
                • [^] # Re: Bof

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Okular permet d'ajouter des marques pages, des annotations et surlignages il paraît. Ajoute à cela la possibilité de chercher une chaîne de caractère, que tu n'auras jamais avec un livre.

                  Je pense tout de fois que le livre conserve des avantages, ne serait-ce qu'en terme d'archivage et de confort de lecture.
                  • [^] # Re: Bof

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Et de portabilité. Pas besoin de piles ni d'électronique pour le lire.
                    • [^] # Re: Bof

                      Posté par . Évalué à 2.

                      justement un des attraits des ebooks c'est la portabilite, dans un sens different du tiens, vu que je parle du fait d'avoir sa biblio avec soit mais sans le camion de demenagement derriere. Tres appreciable lorsque tu voyages beaucoup.
                      Niveau pile certains ebook c'est 9000 pages avant de recharger ca en fait de la marge. Par contre pour feuilleter c'est trop lent le tournage des pages donc c'est pas, encore, fait pour. Je dis encore car de nouveaux acteurs en dehors de eink sont en train d'arriver sur le marche et cela va faire bouger les choses je pense.
                      Apres il y a toujours le plaisir du papier et ca c'est difficile a remplacer.

                      Autrement pour aller dans ton sens de portabilite, les notations de okular sont toutes sauf portable et ca c'est un gros probleme a mon avis.
                      • [^] # Re: Bof

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Bon, une liseuse électronique a une grande autonomie, et ne pèse pas grand chose.

                        N'empêche : un livre papier a une autonomie supérieure à la vue d'un homme et ne tombe jamais en panne.
                        • [^] # Re: Bof

                          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                          Un boulier ça une meilleure autonomie qu'une calculatrice électronique. N'empêche que j'échangerais pas ma calculatrice contre deux tonneaux de boulier (même si c'est moins cher).

                          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                        • [^] # Re: Bof

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          N'empêche : un livre papier a une autonomie supérieure à la vue d'un homme

                          Pas forcement.

                          et ne tombe jamais en panne.

                          Juste que ça brule, faire une copie de sauvegarde consomme des arbres, ca se mouille aussi (de l'encre dans de l'eau, c'est pas beau), ça se perd, ça pèse lourd donc on est tenté de jeter quand on voyage, et j'en passe.

                          Faut arrêter avec cette idée que le livre c'est le summum, que c'est parfait : c'est très loin d'être parfait, et ce n'est pas parce qu'on a réussi à récupérer 0.000000000001% de ce qui a été imprimé après 100 ans qu'on peut dire que ça ne "tombe pas en panne" ou que c'est "supérieur à la vue d'un homme".

                          Les appareils électroniques ont des défauts, c'est clair. Mais les livre papier en ont aussi, et pas des petits.
                          • [^] # Re: Bof

                            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                            "ça pèse lourd donc on est tenté de jeter quand on voyage".

                            [soupir]
                            • [^] # Re: Bof

                              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                              on voit que tu n'as pas participé au déménagement d'un prof de français.
                            • [^] # Re: Bof

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              Certaines personnes restent toute leur vie dans la même habitation. C'est leur choix, il font ce qu'ils veulent.
                              Mais d'autres voyagent, changent d'habitation souvent, et je te garanti que dans ce cas, les bouquins ça fait chier.

                              Si toi ça ne te dérange pas car tu restes tout le temps au même endroit, accepte quand même que pour d'autres le poids des bouquins est un réel problème pour d'autres (déménager une bibliothèque physique est très long, très chiant, très cher, ça abime souvent les bouquins fragiles. En électronique, tu prends ta clé USB dans la poche ou c'est plié, ça fait une très grosse différence)

                              Oui, ça m'irrite les gens qui pensent que puisque eux ça ne leur pose pas de problèmes, ça en fait un problème futile, et que donc ça ne peut pas en poser à d'autres, je me tape ça assez souvent ("pas besoin de papiers européens voyons, pourquoi tu te fais chier à aller en dehors de France, il suffit de rester en France et ton problème est réglé" etc...)
                              • [^] # Re: Bof

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                On parlait de voyager là, on ne parlait pas de déménager ; c'est complètement différent. Mais en réalité je réagissais surtout sur le fait de jeter un bouquin. Un bouquin on ne le jette pas : on le donne !
                    • [^] # Re: Bof

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      C'est vrai, par contre niveau portabilité, faut pas vouloir emmener une étagère avec toi…

                      Dans un cours du soir que je suis en ce moment un mec à dit un truc super pertinent «jusqu'à présent, aucun media dans l'histoire de l'humanité n'a totalement supplanté un autre». Alors je sais pas si c'est exact, genre «y aura-t-il encore des lecteurs et cassettes VHS dans 300 ans ?», mais bon.
                      • [^] # Re: Bof

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        "C'est vrai, par contre niveau portabilité, faut pas vouloir emmener une étagère avec toi…"

                        Quand tu pars en vacances tu enmenes l'integralite de ta garde-robe ou tu te limites a ce dont tu as besoin ? Je suis abasourdi par tous ces gens qui se trimballent systematiquement avec leur vie entiere + 50 a 100h de video + 1000 a 2000h de musique + toutes les photos numeriques depuis la mort de l'argentique, et maintenant des dizaines de bouquins. Ah, ah ! Pfff... n'importe quoi.
                        • [^] # Re: Bof

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Pas que pendant les vacances, le reste du temps aussi ça peut devenir gênant.

                          Au rythme moyen d'un livre par semaine pendant une cinquantaine d'années, je te laisse imaginer l'état actuel de la maison de mes parents. Ajoute à ça un facteur deux (forcément, ils ne lisent pas la même chose), et en bonus mes quelques étagères qui y sont restées (je n'ai jamais eu le courage de les déménager, mais pas non plus celui de m'en débarrasser).

                          Chaque livre électronique que je lis, c'est 200 grammes de gagné pour le reste de mes jours. Et ça, ben pour moi, ça vaut carrément le toucher du papier, l'odeur de la colle, le feuilletage semi-aléatoire des pages, les gribouillages au crayon de couleur, la reliure qui se défait, l'encre qui dégouline, et la résistance tant vantée des livres papiers aux éruptions volcaniques.
                          • [^] # Re: Bof

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Au rythme moyen d'un livre par semaine pendant une cinquantaine d'années

                            man bibliothèque
                          • [^] # Re: Bof

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Je te mets au défi d'avoir encore sous la main dans 50 ans les livres électroniques que tu achètes maitenant.
                            • [^] # Re: Bof

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              Je te mets au défi d'avoir encore sous la main dans 50 ans les livres papier que tu achètes maintenant.

                              (je parie même que 90% des livres que tu auras achetés auront disparu de ta bibliothèque car tu avais besoin de place lors d'un déménagement, que 90% de ces bouquins ne sont pas ré-édité donc que tu ne peux pas les relire du tout). Et si tu as un incendie chez toi dans 49 ans, ça compte? Faut arrêter de croire que livre papier = pérénité!

                              Bon, ben rdv dans 50 ans...
                            • [^] # Re: Bof

                              Posté par . Évalué à 1.

                              Au choix :
                              - tu me mets au défi de garder mes données numériques pendant 50 ans (un livre, c'est rien d'autre qu'un fichier zip avec du texte formaté en xml dedans). C'est en supposant que dans 50 ans on se trimballe encore ces notions de licence sur des contenus virtuels et que le cas échéant je doive rester dans la légalité.

                              - tu mets au défi internet et les différents réseaux p2p de conserver une copie de ces fichiers. C'est en supposant que dans 50 ans on ne suive plus les mêmes lois ou que je n'ai pas à rester dans la légalité.

                              Dans le premier cas, j'ai toujours mes mp3 qui ont une dizaine d'années (et ils sont volumineux, alors que des livres électroniques sont relativement simple à backuper sur le net).

                              Dans le second cas, je ne me fais pas le moindre souci. C'est d'ailleurs pour ça que je ne backup ni mes livres, ni mes cds. Je sais que si je les perds, internet les aura conservé pour moi.
                              • [^] # Re: Bof

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                Dans le second cas, je ne me fais pas le moindre souci. C'est d'ailleurs pour ça que je ne backup ni mes livres, ni mes cds. Je sais que si je les perds, internet les aura conservé pour moi.

                                Dans ce cas, perso je préfère acheter des livres ; le jour où j'ai besoin d'une version numérique je sais où la trouver :)
                        • [^] # Re: Bof

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          Quand tu pars en vacances tu enmenes l'integralite de ta garde-robe ou tu te limites a ce dont tu as besoin ?

                          Ça dépend de ton caractère, la plupart des femmes prendront une bonne parti de leur garde robe avec elles, et les mecs prendront juste le nombre de slip nécessaire, tout ou plus il prévoiront une marge d'erreur.

                          Mais les femmes ne sont pas folles hein, si elles font ça c'est qu'elles en ont besoin : s'habiller est un des moyens d'exprimer leurs humeurs (et une femme ça à beaucoup d'humeur, d'ailleurs souvent elles n'ont «rien à se mettre» càd rien qui exprime leur état d'esprit).

                          Donc oui, emmener l'intégralité de ta garde-robe, ma peut correspondre à un besoin d'expression. C'est certes pas vital, mais ça peut s'avérer utile au bien être.

                          Je ne crois pas à la mort de la photo argentique, ne serait-ce que parce qu'il y aura toujours des passionnés pour y trouver un intérêt technique impossible avec du numérique (ou juste pour se la péter «moi je la fait à l'ancienne, tu vois»). Je ne crois pas non plus à la mort des photos imprimés et rangés dans un album qu'on ressort de temps en temps pour regarder en famille. Le milliers de photos que certains traînent dans leur poche, ce n'est pas du tout le même usage.

                          Le livre c'est pareil, quand je me met sur le canapé ou sous la couette avec un livre, c'est pas du tout la même démarche que si je prend un écran qui peu me faire accéder à des milliers d'œuvres écrites. Avec un livre, si je lit un truc qui m'intrigue, je bougerait difficilement mes fesses pour m'informer plus en avant. Avec un machin numérique j'aurais beaucoup plus tendance à sauter d'œuvres en œuvre pour regarde tout de suite la définition/référence/etc., c'est assez différent.
                          • [^] # Re: Bof

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Le livre c'est pareil, quand je me met sur le canapé ou sous la couette avec un livre

                            Le support n'a aucune incidence sur l'endroit où tu te poses : avec un lecteur d'ebook, tu as en main quelque chose de plus léger, tout aussi agréable, tu peux aussi être sur le canapé ou sous la couette avec.

                            Ce dont tu parles n'est absolument pas la forme du support, juste la façon d'imaginer un libre. Ce n'est pas parce que les premiers lecteurs d'ebook sont gros, sans autonomie; font mal aux yeux, que les nouvelles (et futures) générations ont les mêmes défaut.
                            • [^] # Re: Bof

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              Tu réponds complétement à coté de mon argumentation : je parlait de la façon de lire (concentration à la lecture d'une œuvre plutôt que le butinage d'œuvres en œuvres) et toi tu me parles de confort d'utilisation, thème que je n'ai même pas abordé.
                              • [^] # Re: Bof

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                je parlait de la façon de lire

                                Tu opposais, si j'ai bien compris, le livre papier au livre électronique (comme tu opposais la photo argentique à la photo numérique).

                                Je te répond que la façon de lire est indépendante du format choisi (papier ou électronique) : tu peux faire exactement la même chose que ce soit papier ou électronique. Maintenant, si tu parlais du livre en général (qu'il soit papier ou électronique), c'est que je n'ai pas compris effectivement ton message, mais j'avais la grosse impression que tu n'imagine pas avoir la façon de lire décrite avec le livre électronique (ce qui est faux : qui peux le plus peux le moins, pas obliger d'accéder au milliers d'oeuvres, tu peux te concentrer aussi sur une)
                                • [^] # Re: Bof

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                  Bien sûr, tu peux lire un article wikipedia sans suivre aucun des liens qu'il contiens. C'est possible. Qui le fait, honnêtement ? Je peux te dire que entre lire un article imprimé et lire l'article en ligne avec la possibilité de suivre les liens, moi je n'ai pas du tout la même démarche de lecture.

                                  Alors bon, je suis peut être pas représentatif du cas général, mais je ne suis certainement pas le seul : http://xkcd.com/214/
                                  • [^] # Re: Bof

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    En fait, si je comprends bien, tu reproches à la modernité de te laisser trop de choix?

                                    Désolé, je ne te suis pas dans cette direction, moi j'aime, et tu as toujours la possibilité de rester sur la même page Wikipedia si tu le veux. Le problème et entre toi et toi, de t faire la police, pas la faut du ebook.

                                    Rigolo, maintenant on reproche aux ebooks de laisser trop de libertés...
                                    • [^] # Re: Bof

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                      Mais arrêtez enfin avec vos clivages bien/mal !

                                      Je ne fait pas de reproche aux livres ou aux copies numérique. J'explique simplement les différences que j'ai dans leurs utilisations respectives.

                                      Je ne dit pas que c'est mieux/pire, je dit que c'est différent. C'est bien qu'on ai le choix. Des fois j'imprime des articles wiki*, des fois je les lit en ligne. J'ai des façons différente de consulter les articles selon les cas, c'est tout.
                                      • [^] # Re: Bof

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                        Mais arrêtez enfin avec vos clivages bien/mal !

                                        Qu'on préfère l'un ou l'autre ne me dérange pas, chacun son choix.
                                        Par contre qu'on argumente en disant des trucs faux comme "oui, mais un livre dans 100 ans c'est toujours la", ça me dérange.

                                        Si vous aimez le livre, pas de soucis, mais assumez : ce n'est pas pour sa pérénité ou autre avantages qui ont pour le moment été sortis.

                                        Tu remarqueras que je réagis sur les "conneries" dites à propos des défauts du ebook et les "qualités" données au papier, pas sur le fait que vous aimez ou pas le livre papier. Si vous voulez comparer, comparez objectivement.
                                        • [^] # Re: Bof

                                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                          J'ai pas dit que je préférais l'un ou l'autre dans l'absolu, mais que chaque support avait ses avantages/inconvénients selon ce qu'on voulait en faire.

                                          Mais non, tu nies les caractéristiques du livre.

                                          Oui le livre à une utilité en tant qu'outil d'archivage.
                                          • [^] # Re: Bof

                                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                            mais que chaque support avait ses avantages/inconvénients selon ce qu'on voulait en faire.

                                            Justement, j'aimerai bien connaitre les avantages du livre suivant une utilisation voulue.

                                            Ca s'est peut-être noyé dans la masse de commentaire, mais je n'ai pas encore vu un seul argument en faveur du livre papier que le livre électronique ne fait pas pour votre utilisation.
                                            Ah si, pas besoin d'électricité ni de matériel de lecture cher si on veut lire que quelques livres et qu'on ne surfe jamais sur Internet dans son lit (ce qui nous ferait acheter la "tablette de lecture"), le livre en lui-même suffit pour moins cher. Autre chose? Car la, ça ne fait pas beaucoup d'avantages...
                                            • [^] # Re: Bof

                                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                              Le livre papier :
                                              – résite à l'eau, pas parfaitement, mais mieux qu'un appareil électronique ;
                                              – résite aux chocs et à la pression ;
                                              – est agréable aux yeux ;
                                              – est agréable au toucher ;
                                              – fournit un retour sensoriel lors du changement de page ;
                                              – tombe très rarement en panne, et jamais sans prévenir.
                                              • [^] # Re: Bof

                                                Posté par . Évalué à 1.

                                                – résite à l'eau, pas parfaitement, mais mieux qu'un appareil électronique ;

                                                sur?

                                                http://ces.cnet.com/8301-31045_1-10425740-269.html
                                              • [^] # Re: Bof

                                                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                                – résite à l'eau, pas parfaitement, mais mieux qu'un appareil électronique ;

                                                Non, déja expliqué pourquoi.
                                                Si un livre résiste à l'eau, la quantité d'eau qui a été déversé dessus ne tuera pas le lecteur de ebook non plus.

                                                – résite aux chocs et à la pression ;

                                                Ca, OK, bien que je met rarement une pression sur un bouquin (sauf quand je m'en sert pour autre chose que de la lecture).
                                                Argument OK, mais avec "utilité" faible.

                                                – est agréable aux yeux ;
                                                – est agréable au toucher ;
                                                – fournit un retour sensoriel lors du changement de page ;


                                                Oui, bon, c'est un peu comme ceux qui aiment les vinyles, c'est le souvenir du "bon vieux temps"
                                                Personnellement, je suis bien content de ne pas me lever et tourner mon vinyle toutes les 20 minutes, je préfère une playlist pour plusieurs heures. Mais certains aiment ces trucs la aussi...

                                                – tombe très rarement en panne, et jamais sans prévenir.

                                                OK.

                                                Mais bon, au final, quand je regarde avantages contre inconvénients, le pauvre livre papier ne fait pas trop le poids, je lui prédit une mort rapide (quand le prix des lecteurs d'ebook avec un affichage correct va descendre, car pour le moment c'est hors de prix) à la vue des arguments que vous avancez et dont 90% de la population n'a que faire... Ca va faire comme le Vinyle : une poignée de gens vont continuer à acheter pour les plaisirs qu'ils y trouvent (touché...), les autres vont passer au numérique.
                                                • [^] # Re: Bof

                                                  Posté par . Évalué à 3.

                                                  Oui, bon, c'est un peu comme ceux qui aiment les vinyles, c'est le souvenir du "bon vieux temps"
                                                  Personnellement, je suis bien content de ne pas me lever et tourner mon vinyle toutes les 20 minutes, je préfère une playlist pour plusieurs heures. Mais certains aiment ces trucs la aussi...


                                                  Jusqu'à preuve du contraire, la musique c'est du son, une vibration mécanique. Un phénomène analogique.

                                                  Il y a de très bonnes raisons de parfois préférer un vinyle, et de ne pas faire son feignant pour changer de morceaux.

                                                  Un argument, lu ici, pour descendre le papier, c'est la déforestation. En effet, il faut trucider des arbres, construire des usines très polluantes pour transformer les fibres du bois en papier. Pour finir par retrouver des tonnes de 20minutes et autre journaux poubelles dans la rue, souvent juste à côté d'une poubelle.

                                                  À côté de cela, la production de dispositifs électroniques nécessite pas mal de matières qui ne poussent pas aussi facilement qu'un arbre.
                                                  • [^] # Re: Bof

                                                    Posté par . Évalué à 1.

                                                    Jusqu'à preuve du contraire, la musique c'est du son, une vibration mécanique. Un phénomène analogique.

                                                    Entre un mauvais support analogique (VHS) et un bon support numérique, le numérique gagne.
                                                    • [^] # Re: Bof

                                                      Posté par . Évalué à 1.

                                                      Tu as raison, ce qui est mauvais, c'est moins bien que ce qui est bon.
                                                      Cela nous avances énormément.

                                                      Le vinyle est un mauvais support ?
                                                      Le papier est à l'écrit ce que la VHS est à l'image ?
                                                      • [^] # Re: Bof

                                                        Posté par . Évalué à 1.

                                                        Ben ouais c'est exactement ce que je voulais mettre en lumière. Du coup l'analogique est pas intrinsèquement meilleur au numérique, ce que notre amis semblait supposer.
                                                        • [^] # Re: Bof

                                                          Posté par . Évalué à 2.

                                                          Oups, j'avais pas vu que l'ami en question c'était toi. Du coup ça veut dire qu'un support numérique plus précis que l'analogique pourra potentiellement stocker plus d'informations qu'un disque analogique ne pourra jamais en contenir. Exemple, je doute qu'on puisse stocker un disque d'un tera sur un vinyle. Par contraposée, on peut stocker un album avec infiniment plus de précision sur un disque d'un tera. Ou plein d'albums avec une qualité équivalente.
                                                        • [^] # Re: Bof

                                                          Posté par . Évalué à 1.

                                                          Non.
                                                          Je ne suppose pas cela. Relis attentivement s'il te plaît.
                                                          • [^] # Re: Bof

                                                            Posté par . Évalué à 2.

                                                            Le seul intérêt d'évoquer le stockage analogique d'un phénomène analogique c'était de supposer que "ça collait" mieux ... ou alors j'ai besoin de tes lumières.
                                                            • [^] # Re: Bof

                                                              Posté par . Évalué à 1.

                                                              "parfois"
                                                              • [^] # Re: Bof

                                                                Posté par . Évalué à 2.

                                                                Euh, on va pas épiloguer, mais c'était l'autre phrase que je citai ...
                                                  • [^] # Re: Bof

                                                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                                    jusqu'à preuve du contraire, la musique c'est du son, une vibration mécanique. Un phénomène analogique.

                                                    Et le vinyle a une limite dans sa précision, qui fait qu'un son enregistré sur vinyle ne sera pas celui qui est réellement entendu en direct. C'est une préférence très subjective, perso je préfère un bon fichier en TrueHD 96 KHz/24 bits, le son qui en ressort est bien plus fidèle que sur un vinyle. A défaut le son d'un CD 44 KHz/16 bits correctement enregistré est meilleur aussi que le vinyle. Le problème est que le CD enlève le "bruit" rajouté par le vinyle auquel une génération s'est habituée.

                                                    Il y a de très bonnes raisons de parfois préférer un vinyle, et de ne pas faire son feignant pour changer de morceaux.

                                                    Je n'ai pas dit le contraire (un DJ peut le préférer pour son côté très pratique à manipuler)
                                                    Je dis juste que le livre rejoindra le vinyle dans son taux d'utilisation : une "minorité" l'utilisera toujours pour certains raisons précises (touché etc...), mais la majorité se contentera du livre électronique.

                                                    À côté de cela, la production de dispositifs électroniques nécessite pas mal de matières qui ne poussent pas aussi facilement qu'un arbre.

                                                    Côté écologie, je n'ai pas mis ça en avant car je ne suis pas sûr du bilan, mais j'aurai tendance à dire qu'un livre électronique se fait qu'une fois tous les x années, qu'une tablette de lecture sert à plein de choses (navigation Internet etc...), et que le livre papier a surtout le problème de l'encre qui est très peu écologique.
                                                    J'aurai tendance donc à penser que le livre papier est beaucoup moins écolo que le livre électronique. Après, faut aussi arrêter cette manie de changer d'équipement tous les ans, comme je le vois dans les téléphones portable par exemple (quel gâchis écologique!)
                                                    • [^] # Re: Bof

                                                      Posté par . Évalué à 4.

                                                      Côté écologie, je n'ai pas mis ça en avant car je ne suis pas sûr du bilan, mais j'aurai tendance à dire qu'un livre électronique se fait qu'une fois tous les x années, qu'une tablette de lecture sert à plein de choses (navigation Internet etc...), et que le livre papier a surtout le problème de l'encre qui est très peu écologique.

                                                      Le livre électronique a aussi le problème des batteries (+ composants électroniques pas très propres aussi), et à côté de l'encre de quelques livres, je verrais plutôt la balance pencher pour le papier. Sans oublier le fait que le livre fonctionne avec 0 électricité.

                                                      Après, faut aussi arrêter cette manie de changer d'équipement tous les ans, comme je le vois dans les téléphones portable par exemple (quel gâchis écologique!)

                                                      En effet, mais le problème est aussi que ce genre de matériel n'est pas conçu pour durer plus de quelques années. C'est rare de trouver des lecteurs MP3 ou des téléphones portables avec une durée de vie qui dépasse les 2/3 ans (rien que la batterie, encore une fois, c'est le plus gros problème). Pour les livres électroniques, on n'a pas encore trop d'exemples mais je doute qu'on fasse beaucoup plus. Plutôt que d'orienté la recherche vers les nouvelles fonctions kikoolol (appareil photo, banquette clic-clac...) ou même à faire des produits "verts" parce qu'ils consomment moins, du vrai "développement durable" serait de faire des produits qu'on puisse garder 10, 15, 20 ans au moins. Mais forcément ça rapporte plus d'en faire racheter régulièrement.
                                            • [^] # Re: Bof

                                              Posté par . Évalué à 1.

                                              Tu oublies le feuilletage et ca c'est vrai feuilleter un livre electronique avec un ereader eink c'est leeeennnnnnnttttt et chiant. Mais bon comme je l'ai dit auparavant de nouveaux acteurs rentrent sur le marche et cela va evoluer.
                                              • [^] # Re: Bof

                                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                Dans mon discours, je regarde l'ebook en général : consulter Internet avec un PC des années 80 et un modem 9600 bauds n'est pas imaginable tellement c'est leeeeeennnnt. Mais ça ne fait pas du media Internet quelque chose de nul. On disait la même chose de la vidéo numérique ("timbre poste" etc...), on voit que maintenant il n'y a que ça.

                                                La technologie "pas chère" en lecteur ebooks n'est clairement pas au point, par contre la technologie "chère" est un bonheur, et les prix baissent rapidement...

                                                Bref, je regarde l'ebook de manière générale, sur les capacités d'évolution à court terme, je ne vois pas trop l'intérêt de discuter des limites d'une technologie alors que ces limites vont disparaitront prochainement : on parle du livre vs ebook de manière générale, regardons ce qu'on peut en faire de manière générale.

                                                Si on regarde avec un matériel "pas cher", oui le livre est mieux : moins cher, plus rapide, plus agréable à lire tout ça. Ca ne se discute même pas.
                                                • [^] # Re: Bof

                                                  Posté par . Évalué à 2.

                                                  Tiens par curiosite qu'est ce que tu consideres comme "bon" ebook. D'apres ce que j'ai vu pour le moment c'est tous la meme chose c'est a dire du eink mais heureusement pas mal d'autre technos sont en train de pointer leur nez mais rien de vraiment offert au public que je sache.
                                                  • [^] # Re: Bof

                                                    Posté par . Évalué à 1.

                                                    Tous les ebooks n'utilisent pas de l'encre électronique, les moins chers utilisant écrans lcd ou dérivé. C'est évidemment catastrophique à lire à la longue (rétroéclairage), mais de mémoire, on peut en trouver dans la cinquantaine d'euros.

                                                    Les premiers prix des encres électroniques sont, sauf erreur, vers la 200aine d'euros. On doit pouvoir descendre à 150 d'occasion.

                                                    A part pour la couleur ou la vidéo, il n'y a pas grand chose de mieux à attendre. Un fond blanc à la limite (noir sur gris, c'est moche), mais c'est plus esthétique qu'autre chose, le contraste étant tout à fait suffisant à l'heure actuelle.
                                                  • [^] # Re: Bof

                                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                    Tiens par curiosite qu'est ce que tu consideres comme "bon" ebook

                                                    Je ne suis pas assez les nouvelles générations pour donner les dernières références. Je ne suis pas fan du Kindle car il n'est pas tactile (pas pratique pour annoter!), l'écran est plus petit, bien plus petit que la taille du bloc, et il ne lit pas les epub, à croire que les acheteurs adorent dès que c'est fermé et bourré de DRM (Kindle a 60% de part de marché). Faut dire, les détenteurs de droits font tout pour filer les clés de leur marché à quelqu'un d'autres (Apple pour la musique, et maintenant Amazon pour les livres), c'est déprimant de voir les gens ne pas se dire "mais si j'achète le Kindle, je ne pourrais pas acheter ailleurs que chez Amazon?"

                                                    J'aurai tendance à dire en ce moment le Sony Reader Touch PRS-600 :
                                                    http://www.lesnumeriques.com/article-509-6453-16.html

                                                    Tu verras que les remarques données par ceux qui pensent que les ebooks c'est chiant n'ont pas trop de raison d'être :
                                                    - il y a une photo et une vidéo montrant des annotation manuscrites sur le lien fourni
                                                    - 6000 pages d'autonomie, ça fait combien de Kilos de livre papier à transporter?

                                                    De mon côté, pour le moment, je reste sur des écrans LCD de PC portable, je ne lis pas assez de romans (je lis principalement des magazines) et j'ai assez souvent mon PC portable avec moi, et du coup mon PC portable avec moi dans mon lit me suffit (je sais que je ne suis pas difficile), surtout que le prix de lecteur d'ebook cité (300€) calme un peu. L'amateur de livre lui par contre a de quoi ce régaler avec ce genre de "bijou".

                                                    Mais 300€ maintenant, c'est 50€ dans 2 ans, alors soit les détenteurs de droits se bougent les fesses pour proposer une offre sans exclus, sans DRM et à un prix correct, soit dans deux ans les clients potentiels feront comme pour l'audio et la vidéeo en allant aux endroit où on veut bien leur proposer ce qu'ils cherchent... Mais vu les réactions actuelles, à mon avis ça fera pareil que pour l'audio et la vidéo, c'est leur choix... Dans tous les cas, les heures du livre papier sont comptées, 2010-2011 seront les années de la démocratisation comme l'ont été les années 2005-2006 pour le CD Audio.
                                                    • [^] # Re: Bof

                                                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                      comme l'ont été les années 2005-2006 pour le CD Audio.

                                                      1995-1996 plutôt non ? :)
                                                      (voire avant si je lis Disque_compact)
                                                      • [^] # Re: Bof

                                                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                        Relis : je parlais des "heures du".
                                                        1995-1996 est l'avènement du CD, qui remplace la cassette
                                                        2005-2006 est l'avènement de la musique numérique avec iTunes, qui remplace (avec le P2P illégal) le CD Audio chez les gens.

                                                        De la même manière :
                                                        -400 av. JC est l'avènement du xylographie.
                                                        1439 est l'avènement de l'imprimerie, qui remplace la xylographie.
                                                        2010-2011 est l'avènement du ebook, qui remplacera l'imprimerie

                                                        C'est juste l'évolution.
                                                        On peut la refuser, vouloir garder le truc d'avant en collection, mais l'évolution va faire son oeuvre autant avec l'audio qu'avec l'imprimerie...
                                                • [^] # Re: Bof

                                                  Posté par . Évalué à 2.

                                                  Personnellement, le seul inconvénient qui me gène dans le livre électronique, c'est la possibilité que le constructeur/éditeur puisse restreindre ma façon d'utiliser le livre électronique. Un livre papier, une fois diffusé, à part si on brule tous les exemplaires existants dudit livre, c'est difficile à supprimer. Un livre électronique, on peut supposer que par le jeu des accordséditeurs/constructeurs (le constructeur d'ebook a besoin de l'éditeur pour vivre, et l'éditeur a besoin du constructeur pour diffuser sn oeuvre). Au final on risque de se retrouver dans unse situation ou, avec le jeu des exclusivités (comme on le voit pour les accès triple play, avec les exclusivités Orange ou Canalsat, ou pour les consoles de jeu ou certains jeux sont en exclusivité sur une console donnée) pour lire un livre on sera obligé de posséder un lecteur d'une marque donnée et un abonnement auprès d'un éditeur quelconque, pour en lire un autre, on sera obligé de se fournir auprès d'un autre opérateur, avec un autre matériel, et un autre abonnement. Sinon comme dit plus haut, il y a des cas ou je préfère le livre papier et des cas ou je préfère le format numérique. Pour moi les deux sont complémentaires. Alors le livre électronique, pourquoi pas, tant qu'on ne m'empêche pas d'en imprimer tout ou partie lorsque j'en ai besoin.

                                                  Pour résumer ce qui me gène comme d'habitude, ce n'est pas la technique qui me gène, mais l'usage que certains pourraient en faire pour "maximiser leur profit".
                                                  • [^] # Re: Bof

                                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                    Personnellement, le seul inconvénient qui me gène dans le livre électronique, c'est la possibilité que le constructeur/éditeur puisse restreindre ma façon d'utiliser le livre électronique.

                                                    Ce n'est pas une problème du livre électronique, c'est un problème de certains (malheureusement majoritaire pour le moment, à nous de les faire changer).

                                                    La, c'est comme si tu disais que puisque Orange autorise que 500 Mo de données et que HTTP, ben Internet n'est pas génial, ou que le seul inconvénient qui te gène dans les baladeurs audio, c'est la possibilité que le constructeur/éditeur puisse restreindre ma façon d'utiliser ta musique : ce n'est pas parce qu'Apple peut modifer l'iPod comme il le souhaite que tu es obligé de passer par Apple, et c'est pareil pour le livre électronique : format libre ePub et grace à l'ancienneté de l'écriture, tu as déjà des milliers de livres gratuits légaux.

                                                    Ne surtout pas mélanger ce que font certains avec le livre électronique en général : le livre électronique n'impose absolument pas l'utilisation de DRM.
                                                    • [^] # Re: Bof

                                                      Posté par . Évalué à 1.

                                                      Ce n'est pas une problème du livre électronique, c'est un problème de certains (malheureusement majoritaire pour le moment, à nous de les faire changer
                                                      Je ne suis pas d'accord avec toi : ce problème est ammené par le livre électronique, donc on ne peut pas l'éluder de la réflexion quand on parle des avantages/inconvénients de l'iun et de l'autre.


                                                      La, c'est comme si tu disais que puisque Orange autorise que 500 Mo de données et que HTTP, ben Internet n'est pas génial, ou que le seul inconvénient qui te gène dans les baladeurs audio, c'est la possibilité que le constructeur/éditeur puisse restreindre ma façon d'utiliser ta musique : ce n'est pas parce qu'Apple peut modifer l'iPod comme il le souhaite que tu es obligé de passer par Apple, et c'est pareil pour le livre électronique : format libre ePub et grace à l'ancienneté de l'écriture, tu as déjà des milliers de livres gratuits légaux.</i<
                                                      Certes, mais il m'arrive aussi d'avoir un besoin quasi vital d'un livre donné (doc technique précise par exemple). Aujourd'hui, si un "artiste" ne me donne pas accès à son oeuvre, ce n'est pas vital, je peux m'en passer. Pour un livre il y a des cas ou c'est beaucoup plus compliqué.

                                                      On peut comparer ça aux moyens de paiement: la carte bleue, c'est très pratique: ça permet d'éviter de se balader avec une mallette plein de liquide pour de très grosses sommes, par contre il ne me viendrait jamais à lidée de souhaiter la disparition de la monnaie physique : mêmesi ça prend de la place, que ça salit les poches, et malgré tous les inconvénients qu'on peut lui trouver ça a quand même des côtés bien pratiques.
                                                      • [^] # Re: Bof

                                                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                                        donc on ne peut pas l'éluder de la réflexion quand on parle des avantages/inconvénients de l'iun et de l'autre.

                                                        Etant donné que tu peux avoir accès à des milliers de livre électroniques sans DRM, je persiste et signe : non, les DRM ne font pas partie intégrante des livres électronique, c'est une truc en plus, c'est commercial, ce n'est pas un livre électronique au sens large.

                                                        Le problème n'est pas du tout amené par le livre électronique en lui-même, il est amené par les ayants-droits qui ont peur de je ne sais quoi (pas du piratage, les DRM ne protègent pas du piratage).

                                                        Pas d'ayant droits, pas de DRM, et quand même le livre électronique, le livre électronique n'a absolument pas besoin des DRM pour vivre.

                                                        par contre il ne me viendrait jamais à lidée de souhaiter la disparition de la monnaie physique

                                                        Ben moi, c'est le contraire : vivement que la monnaie physique disparaisse! elle me gonfle, et n'apporte rien que du poids (carte bancaire y compris pour les petits montant ça va très bien, et pour un cadeau au petit fiston les virements c'est tout aussi bien aussi)
                                                  • [^] # Re: Bof

                                                    Posté par . Évalué à 2.

                                                    Un livre papier, une fois diffusé, à part si on brule tous les exemplaires existants dudit livre, c'est difficile à supprimer.

                                                    Un empereur chinois a reussit ce tour de force tout de meme et la techniques est encore utilise par les memes chinois par rapport a la culture thibetaine ou les monasteres et leurs biblios sont brules.
                                            • [^] # Re: Bof

                                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                              Je t'ai déjà donné mon avis sur le fait que les deux supports m'induisent vers des comportement différents. C'est peut être pas ton cas, mais pour moi, et certainement beaucoup d'autres gens, ça en fait deux media complémentaires.
                                  • [^] # Re: Bof

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    Je fais pareil avec un dictionnaire encyclopédique sur papier ! Quand je veux chercher la définition d'un mot, j'y passe dix minutes ou un quart d'heure, en m'arrêtant partout où ça a l'air intéressant et en suivant des « hyperliens manuels ».
                        • [^] # Re: Bof

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Quand tu pars en vacances tu enmenes l'integralite de ta garde-robe ou tu te limites a ce dont tu as besoin ?

                          Je me limite, car je n'ai pas le choix.

                          Je suis abasourdi par tous ces gens qui (...)

                          Si toi tu aimes te limiter par plaisir, c'est ton choix. Moi je me limite que quand je n'ai pas le choix : pas encore de vêtement en électronique, mais des bouquins si, donc je fais un pré-tri pour les vêtement, et choisi sur place ce que j'ai envie de lire.

                          Je suis abasourdi par tous ces gens qui aiment se limiter par plaisir, je ne comprend pas, c'est du masochisme pour moi. Ah, ah ! Pfff... n'importe quoi.
                        • [^] # Re: Bof

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Quand je pars en vacances je pars avec 1 livres pour l'avion (donc deux aller retour), plus 2 par semaines. Sachant que maintenant tu es bien souvent limite a un seul bagage de 20 kilos (que ce soit intra-europe, asie-europe ou les voyages intra nord amerique). Avoir un ereader cela me fait gagner suffisemment de kilos pour etre tranquille. Pour vous c'est un details mais pas pour moi. Alors vous pouvez me dire que je ne suis pas oblige d'aller si loin en vacances mais bon j'aime bien voir ma famille de temps en temps.
                          • [^] # Re: Bof

                            Posté par . Évalué à 0.

                            Dans le meme genre d'idee, un voyage de 4 mois en asie (japon, chine, vietnam, cambodge, laos, thailande), je vous laisse imaginer la place que prennent les Lonely Planet.
                            Celui sur la chine, en plus d'etre interdit en chine (c'est ballot), fait 1000 pages a lui tout seul et celui de la thailande est severement burne aussi.

                            Quand tu voyages avec ta maison sur le dos (un sac a dos quoi), c'est agreable de pouvoir lacher la moitie du poids et un tiers du volume.
                            Et c'est agreable aussi d'avoir une carte vectorielle quand le bus vient de te lacher n'importe ou en peripherie de guangzou, que t'as pas la moindre foutue idee d'ou tu peux etre et que le seul truc que tu sais dire en chinois c'est "ni hao". et ca sert a rien d'ecrire au chauffeur de taxi le nom de la rue, ils savent pas lire les caracteres europeens, et moi je sais pas ecrire chinois.
                          • [^] # Re: Bof

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Cet avantage peut représenter un inconvénient également. On peut te voler facilement ton ebook (plus léger, etc ...) à l'arrache ou discrètement (pick poket) dans l'aéroport. Tandis que pour se sauver en courant avec la collection complète des bouquins X11, ou pour te les sortir discrètement du sac à dos, c'est plus difficile :)
                            • [^] # Re: Bof

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              Ouais, enfin si ta une copie de sauvegarde sur ta clef usb dans ta poche, c'est pas la fin du monde, tu seras plus emmerdé par la perte du matos.

                              Complémentaires qu'on vous dit !
                  • [^] # Re: Bof

                    Posté par . Évalué à 3.

                    C’est justement ce que je reproche à Okular ou tout autre logiciel. La chaîne de caractère quand je fais une recherche, je ne la connais pas par définition. Quand je lis j’interprète et je retiens l’idée qu’il y a derrière, pas le mot ou la phrase. Par contre je peux facilement retrouver dans 100 pages déjà lue un passage que je veux relire ou une citation qui m’a marqué. Ce genre de chose est absolument impossible à faire avec Okular. Les marque pages, surlignages, etc. c’est mignon mais on ne sait pas à l’avance ce qu’on voudra relire. Et c’est ce qui fait partie pour moi du confort de lecture.

                    Par contre pour le coup je n’aurais pas donné comme qualité l’archivage pour un livre : ça prend de la place.
                    • [^] # Re: Bof

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Bien sûr que ça prend de la place, mais trouve moi un support de stockage numérique accessible qui soit aussi pérenne qu'un livre. Moi j'en connais pas. Gravé dans la roche c'est encore plus plus gourmand en place, mais n'empêche que c'est encore ce qu'on à fait de mieux en matière de durabilité.

                      La place ce n'est qu'un des facteurs de l'archivage, et pas forcément celui avec le plus gros coefficient.
                      • [^] # Re: Bof

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Gravé dans la roche c'est encore plus plus gourmand en place, mais n'empêche que c'est encore ce qu'on à fait de mieux en matière de durabilité.

                        Avec les pluies acides, je suis pas sûr que ce soit actuellement encore le cas. Il vaut mieux peindre ça au fond d'une grotte, c'est plus sûr.

                        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                      • [^] # Re: Bof

                        Posté par . Évalué à 4.

                        « un support de stockage numérique accessible qui soit aussi pérenne qu'un livre. »

                        Il faut reconnaître qu’on n’a pas le recul nécessaire non plus… L’informatique grand public, ça a à peine 20-30 ans.

                        Par contre je suis d’accord avec vous, le support numérique risque de n’être jamais aussi pérenne que le papier. La raison (que beaucoup semblent oublier) est que le support numérique implique le choix d’un format de stockage (du système de fichier à la façon d’encoder le fichier), le support lui-même change régulièrement (cartes perforées Oo, bandes magnétiques, disques optiques, et on est revenu au magnétique, les semi-conducteurs — mémoires flash — commencent à percer), pour archivage ça demande quand même une attitude pro-active pour des transferts réguliers.

                        Bref, quand le numérique se sera débarrassé de ces vieux démons (peut-être est-ce inhérent au numérique?) on pourra en reparler… Je me répète mais 30 ans face aux 5 siècles d’imprimerie, ça ne fait pas le poids.

                        Pour le papier : je choppe dans la bibliothèque de mes parents, certes le papier est jauni (et encore pour les livres de mauvaise qualité), je l’ouvre, je le lis.

                        Finalement vivement qu’on grave tout dans la roche, mais votre troll a quelques années de retard, magnifique texte dans Notre Dame de Paris, Victor Hugo trolleur avant l’heure ?
                        • [^] # Re: Bof

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          Mais quelle est la proportion d'ouvrage conservé sur ces 5 siècles? C'est minime. Et le changement de support ça s'automatise très bien.

                          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                          • [^] # Re: Bof

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Haha, t'as pas vu la facture de la scanneuse automatique toi. Après on râle sur le prix de la copie d'un livre…
                            • [^] # Re: Bof

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              Je parlais du changement de support numérique puisqu'il dit que c'est un problème

                              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                            • [^] # Re: Bof

                              Posté par . Évalué à 0.

                              c'est vrai que les nouveaux livres sont encore ecrit a l'aide de machine a ecrire et absolument pas disponible sous format electronique.

                              Par contre va rendre disponible pour monsieur tout le monde un livre du 16 eme siecles. Tente d'aller dans une biblio l'emprunter ca va etre amusant. Un bon scan et par exemple gallica permet d'avoir une copie de ce livre et de le diffuser.
                              • [^] # Re: Bof

                                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                C'est exactement ce que je dit si tu lis mes autres commentaires.

                                On a pas de copie numérique datant du XVIe siècle, alors il est difficile de comparer pour voir si il serait aussi simple d'en faire une version imprimé, pour peu qu'il en resterait une copie.

                                Mon avis : les deux media sont complémentaires, chercher lequel est le mieux n'a pas de sens.
                • [^] # Re: Bof

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Ce que tu dis est vrai pour un bouquin «scientifique» (opposé à roman). Parce que quand je lis une histoire je retourne rarement en arrière. Et c'est pour ces derniers que les kindle-like existe car c'est ce que le grand public lit.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: Bof

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Non du tout, y compris pour les romans, je change de page fréquemment. Peut-être suis-je le seul à le faire ? Oo

                    Après je reconnais que ça doit dépendre du bouquin, dans les deux derniers lus, l’un je n’ai pas retourné souvent, par contre pour l’autre ça m’est indispensable.
                    • [^] # Re: Bof

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      "Non du tout, y compris pour les romans, je change de page fréquemment. Peut-être suis-je le seul à le faire ? Oo"

                      Je confirme. Notamment par exemple quand tu commences un bouquin ou il y a de nombreux personnages, il est souvent interessant de revenir a droit a gauche pour relire les premieres interactions entre eux.
                    • [^] # Re: Bof

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Ceci dit, en fait il n'y connaissait rien du tout, vu qu'il a sorti l'énormité suivante : « en Amérique les livres électroniques sont surtout des produits d'appel, souvent vendus au-dessous de leur prix de revient ».

                      Non, moi aussi ça m'arrive fréquemment. Je change de page en moyenne 1 fois par page
              • [^] # Re: Bof

                Posté par . Évalué à 2.

                – le contrefacteur de masse : télécharger 100 livres par mois, ça ne sert à rien du tout ;

                Pas plus que télécharger 1000 films par mois. Jean-Kevin ne peut pas les regarder.

                Par contre, si on prends des quantités plus raisonnables, le piratage "de masse" (au sens, pirater la majorité de, voir tout, ce qu'on lit) du livre a exactement les mêmes avantages que celui de la musique ou des films, à savoir l'économie réalisée et la disponibilité immédiate (et celle la, après l'avoir attendue pour les films en vain des années avec la VOD, je n'y crois pas une seule seconde avec les offres légales de livres électronique).
                • [^] # Re: Bof

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  En tout cas les campagne de propagande de masse sur le «piratage» est toujours aussi efficace.
                  • [^] # Re: Bof

                    Posté par . Évalué à 2.

                    oui vu que moi je donload beaucoup de livre mais ils sont tous legaux merci le domaine public et oui je les recuperes car j'aime bien avoir le choix lors de mon prochain livre et ce n'est pas forcement quand j'aurai acces a une connection internet.
          • [^] # Re: Bof

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Le problème selon moi, c'est qu'il vont faire la même erreur que les deux dernier. Tellement se protéger contre le piratage que ce sera plus simple de le pirater que de l'acheter.

            C'est déprimant de voir que les détenteurs de droits n'arrivent pas à faire le bilan de 10 ans d'erreurs (depuis Napster), et qu'ils continuent dans la même voie qui va inciter les gens à pirater faute d'offre numérique et du coup revenir en arrière ne sera pas possible (comme déjà l'audio et la vidéo). Ils avaient la chance d'avoir le temps de voir les problèmes des autres, mais non, ils font pareil sans se poser de questions.

            10 ans d'erreur de stratégie, et aucune leçon de tirée.
            • [^] # Re: Bof

              Posté par . Évalué à 1.

              Faudrait avoir des bonnes solutions alternatives au problème, aussi.

              Pour le livre, à par faire payer les séances de dédicace ... sans support physique ?
              • [^] # Re: Bof

                Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                Les séances de signature GPG du livre par l'auteur ...

                "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

              • [^] # Re: Bof

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Quelle solution alternative?

                Electronique != gratuit.
                La seule chose qui fait que les gens considèrent que l'audio et la vidéo ça doit maintenant être gratuit, c'est que les détenteurs de droits ont refusé pendant 10 ans de vendre à prix raisonnable et sans DRM et sans "exclu", alors les gens ont piraté et ce sont habitué au gratuit.

                Et il recommence exactement la même chose avec les livres : ils auraient pu mettre dans la tête des gens q'un livre, ça vaut quelque chose, mais puisqu'ils refusent de vendre les gens le piratent et s'habituent au gratuit de la même manière...

                La solution est simple : accepter de vendre ce que le client demande : pas d'exclu, pas de DRM, un prix correct. Il manque les 3, exactement comme il y a 10 ans pour l'audio et la vidéo.
                • [^] # Re: Bof

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Il y a une difference majeur entrele livre et la musique. Il y a un catalogue absolument enorme et fantastique de livre deja tombe dans le domaine public et qui plus est ils ont deja subit l'epreuve du temps. En gros les editeurs ont peur de ne plus vendre des classiques pour 7euros et le pir c'est qu'ils ont raison. Imaginer tous les eleves n'ayant plus besoin d'acheter leurs livres oblige mais juste a les downloader.
                  • [^] # Re: Bof

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Ah ça effectivement je me fou des éditeurs qui éditent des livres du domaine public, tout comme je me fou des écuries à chevaux quand on n'avait pas de voitures.

                    Des métiers disparaissent car sont devenus inutiles, ça me va parfaitement, pas la peine de garder des métiers qui n'ont plus d'utilité, concentrons nous sur l'utile.
                    • [^] # Re: Bof

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Il y a plusieurs sortes de rééditions. L'acte d'éditer, que ce soit des livres nouveaux, des rééditions de livres épuisés ou des livres tombés dans le domaine public est avant tout une entreprise intellectuelle avec des emplois, salariés ou non, de ce type. On garde une population de personnes compétentes dans ce domaine, qui embrasse tous les autres, architecture, littérature, sciences, etc. Le fait même que le moyen de production peut être qualifié d'archaïque par certains permet de voir encore des aventures de petits éditeurs qui échappent, pour un temps parfois, à la concentration éditoriale.

                      Rééditer, c'est aussi créer des notes sur le texte, choisir des illustrations, expliquer des tournures anciennes. Je lis en ce moment une rééditions du Ventre de Paris d'Émile Zola, et je suis étonné par la teneur des notes en bas de page, qui expliquent des expressions ou des tournures de phrases que je connais la plupart du temps. Oui mais voilà j'ai cinquante-deux ans et, renseignement pris auprès d'eux, souvent mes enfants ne les connaissent pas. Ces notes augmentent la lisibilité du texte par des lecteurs d'aujourd'hui. L'édition est autre chose que de la copie bit à bit.

                      Une chose n'a pas été évoquée : le processus de mémorisation. Quand dans un texte quelque chose me frappe, ou m'intéresse particulièrement, je suis souvent capable des années après l'avoir lu de me remémorer le livre, parfois la revue où ça se trouve, l'emplacement dans le livre, vers le début ou vers la fin pour ne pas parler du milieu, si c'est sur le page de gauche ou de droite et, sur cette page, si c'est vers le haut ou vers le bas. Renseignement pris auprès d'un échantillon représentatif de plusieurs personnes de mon entourage et de mes amis, je ne suis pas le seul dans ce cas. Par contre j'ai beaucoup de mal à mémoriser les informations que j'acquiers par écran interposé, qui se mélangent souvent dans ma tête comme une bouillie où je ne distingue plus les sites de provenance et les auteurs.

                      Pour en revenir, en dernier, sur le maintien d'une population intellectuelle compétente, il faut se rappeler ce qui est déjà arrivé au livre avec l'apparition de la photocomposition et la disparition des ouvriers du livres, parmi lesquels les imprimeurs et, surtout, les correcteurs. Ces derniers formaient une authentique aristocratie ouvrière qui en faisaient les gardiens, parmi d'autres, de la langue française. Ils pouvaient téléphoner à un membre de l'Académie française pour lui demander si tel détail d'un de ses livres en éditions était un effet de style ou tout bonnement une faute d'orthographe ou, pire, de français. À comparer avec les multiples erreurs de ce genre qui émaillent désormais une certaine production éditoriale de notre époque. Ceci est bien expliqué dans un livre ou un article de Cavanna ; pour me contredire je ne sais plus où...
                      • [^] # Re: Bof

                        Posté par . Évalué à 1.

                        s/une rééditions/une réédition/
                      • [^] # Re: Bof

                        Posté par . Évalué à 1.

                        s/en éditions/en édition/
                      • [^] # Re: Bof

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        avec des emplois, salariés ou non, de ce type

                        avec l'excuse des emplois, on aurait encore les poiçonneurs au métro, les écuries tous les 10 km etc... Ce n'est pas une raison pour garder un métier!

                        Rééditer, c'est aussi créer des notes sur le texte, choisir des illustrations, expliquer des tournures anciennes.

                        C'est différent : il y a une valeur ajoutée, on achète cette valeur ajoutée. Je parlais des gens qui ne font que ré*éditer un livre au mot près, sans apport de valeur ajoutée. C'est ceux-la dont le métier doit disparaitre car plus utile. Si la ré-édition apporte une valeur ajoutée, c'est cette valeur ajoutée qu'on continue d'acheter, c'est utile.

                        Quand dans un texte quelque chose me frappe, ou m'intéresse particulièrement, je suis souvent capable des années après l'avoir lu de me remémorer le livre, parfois la revue où ça se trouve, l'emplacement dans le livre, vers le début ou vers la fin pour ne pas parler du milieu, si c'est sur le page de gauche ou de droite et, sur cette page, si c'est vers le haut ou vers le bas.

                        Question d'habitude : tu peux faire exactement la même chose avec un lecteur d'ebook.
                        Ce qui me surprend, c'est le conservatisme par rapport à la technologie : plein de choses ne changent pas (on a toujours le début d'un bouquin, sa fin, sa gauche, sa droite), mais elles "manquent" car elles ont changé d'endroit (début ou fin de bouquin, il y a le numéro de page, il y a sa mémoire de où on est dans le bouquin. gauche, droite, c'est exactement pareil avec un ebook...)
                        • [^] # Re: Bof

                          Posté par . Évalué à 3.

                          avec l'excuse des emplois, on aurait encore les poiçonneurs au métro

                          Si tu me lis attentivement, tu constateras qu'en aucun cas je n'invoque ou ne cherche des excuses. Des excuses à propos de quoi, à quel titre ?

                          Les poinçonneurs du métro sont particulièrement mal choisis ; savoir-faire proche de zéro, utilité purement économique, tant que le progrès technique n'avait pas fait mieux. Pour les employés de l'édition, de le même manière que ceux, disparus, de l'imprimerie dont j'ai dit pourquoi, particulièrement pour les correcteurs, on peut les regretter, la perte est celle d'emplois intellectuels utiles à une certaine forme de production.

                          Ce que je crains ce n'est pas la perte d'un métier mais celle de certaines connaissances intellectuelles.

                          Par ailleurs on a pu voir le gag (est-ce un gag ?) de la disparition de 1984 pour certains clients d'Amazon.

                          Pour le livre classique, la perte du support équivaut à la perte du contenu. On a fait un progrès : désormais, on peut conserver le support et perdre le contenu.

                          Question d'habitude : tu peux faire exactement la même chose avec un lecteur d'ebook.

                          Avec les supports classiques, je ne cherche rien à faire quand je mémorise. C'est un résultat que j'obtiens à mon insu, sans le rechercher. Je ne suis pas sûr du tout d'obtenir le même résultat avec un livre électronique. La mémoire dont je parlais est étroitement liée à la manipulation physique de l'objet livre. Autant il est possible de se repérer spatialement sur les propriétés gauche et droite et en haut et en bas des pages, autant le repérage en début et en fin de livre risque de sauter.

                          Je ne parlerai pas par crainte d'être partial de la notion physique d'être en fin de livre (est-ce que je veille un peu pour le finir ?) parce que le nombre de pages qui restent à lire se voit bien. Il est possible de trouver des succédanés.

                          J'oubliais. Je suis intoxiqué jusqu'à la moelle par la lecture et par les livres. Il est normal que je craigne que le livre électronique soit une pauvre contrepartie au vrai livre.

                          Ce qui me surprend, c'est le conservatisme par rapport à la technologie

                          Je ne suis pas un conservateur. Pour la musique enregistrée, ça fait longtemps que j'ai converti en FLAC mes CD. Pour acheter directement du FLAC ou équivalent libre, j'attends qu'on m'en propose. En l'espèce le conservatisme n'est pas de mon côté. Je ne porte plus de chandails en laine d'animal, mais en polaire, tant qu'il y a du pétrole. J'attends des FAI qu'ils respectent la neutralité d'Internet, qu'on puisse faire de la téléphonie, et plus, sur IP. De ce côté-là aussi, ce n'est pas de mon bord que le progrès est bloqué.

                          C'est pourquoi quand les marchands veulent me faire croire qu'ils sont plus progressistes que moi je me méfie... Dans le livre électronique, le principal progrès qu'ils attendent sont peut-être bien les DRM...

                          Ceci dit, si un jour il n'y a plus que ça, je lirai mes livres sur un support électronique. C'est d'ailleurs un support qui se prête assez bien à certains types d'ouvrages, au contenu particulièrement labile, tels que les manuels de logiciels, toujours en évolution, ou les mémoires des vedettes du moment.
                          • [^] # Re: Bof

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Pour les employés de l'édition, de le même manière que ceux, disparus, de l'imprimerie dont j'ai dit pourquoi, particulièrement pour les correcteurs, on peut les regretter, la perte est celle d'emplois intellectuels utiles à une certaine forme de production.

                            Et pourtant des correcteurs il y en aurait besoin vu le nombre de typos et de fautes d'orthographe qui parseme les nouveaux livres et pourtant moi et l'orthographe...
                          • [^] # Re: Bof

                            Posté par . Évalué à 1.

                            C'est pourquoi quand les marchands veulent me faire croire qu'ils sont plus progressistes que moi je me méfie... Dans le livre électronique, le principal progrès qu'ils attendent sont peut-être bien les DRM...

                            Vu le succes avec les mp ca sent encore une fois la berezina. En tout cas vu l'offre legale et gratuite deja disponible ils vont avoir bien du mal a convaincre qu'acheter un livre ebook de Jules Vernes avec des DRM c'est mieux pour le lecteur que de le recuperer sur un site comme ebooksgratuits.
                          • [^] # Re: Bof

                            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                            Pour l'achat de musique libre en flac, par là : http://altermusique.org/
                          • [^] # Re: Bof

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            les poinçonneurs du métro sont particulièrement mal choisis ; savoir-faire proche de zéro, utilité purement économique,

                            Tu parlais de ré-éditions, je réagissais dessus : 99% des ré-édition sont faites avec autant de savoir-faire que pour les poinçonneurs de metro : on copie le livre, point. Ca ne me dérange pas qu'ils disparaissent.

                            Pour les autres (ceux qui apportent une valeur ajoutée), il n'y a pas de raison qu'il disparaissent : le passage du papier à l'électronique ne change absolument pas leur métier (ajouter une plu-value)

                            Pour le livre classique, la perte du support équivaut à la perte du contenu. On a fait un progrès : désormais, on peut conserver le support et perdre le contenu.

                            Tu prend un exemple pour en faire une généralité, on peut laisser tomber les conneries de DRM s'il te plait? Je parle personnellement d'ebooks corrects --> sans DRM, copiables, archivable.
                            ton argument n'a rien à voir avec les ebooks, mais avec les DRMs. On parle d'ebooks!

                            Je ne suis pas un conservateur. Pour la musique enregistrée, ça fait longtemps que j'ai converti en FLAC mes CD.

                            Tu as accepté la modernité pour l'audio, alors que d'autres ne jurent que par la pochette, tenir le CD entre les mains etc... Exactement comme tu décrit un livre.
                            Tu as fait le pas pour l'audio, tu n'as pas encore fait le pas pour le livre.
                            Ca se comprend, dans le sens où les lecteurs d'ebook abordables sont aujourd'hui pourris. Mais demain, il ne le seront plus, tu feras quoi? Seras-tu prêt à sauter le pas comme tu l'as fait avec l'audio? A abandonner le touché du papier comme tu as abandonné le touché du CD?
                            • [^] # Re: Bof

                              Posté par . Évalué à 1.

                              Bon, d'abord, il n'y a pas besoin de DRM pour qu'on puisse conserver le support et perdre le contenu.

                              Tu as fait le pas pour l'audio, tu n'as pas encore fait le pas pour le livre.

                              Ce n'est pas la même chose. Manipuler le CD, ou le vinyle ça n'a rien à voir avec l'écouter. Par contre lire un livre sans le manipuler...

                              D'autre part, j'ai vu des assertions sur la durabilité des livres, pas forcément par toi, qui me laissent perplexes. J'ai des vieux Jules Vernes et des Jack London qui datent de l'enfance de mon père, les années fin 1930 et 1940, dans une très ancienne Bibliothèque verte qui tiennent très bien le choc. J'en achète encore de temps en temps chez les bouquinistes. Des bouquins de math ou autre d'avant guerre ou d'immédiat après guerre qui me sont utiles et très précieux pour présenter parfois à mes enfants des notions qui sont expliquées de manière moins absconse que dans les livres d'école de maintenant.

                              Et oui, ça me choque de devoir alimenter en énergie électrique des appareils censés remplacer les livres, qui n'en consomment qu'à la fabrication. D'avoir à suivre l'évolution des standards pour être sûrs qu'ils puissent rester lisibles. Tu as des cassettes VHS chez toi ? Tu les a transcodées ?

                              Les livres me posent des problèmes simples. Les transporter, les ranger, en prendre soin, c'est simple. Lire trois livres en même temps (pas simultanément bien sûr), c'est simple. Pas besoin de s'y connaître dans un domaine technique. Quand j'achète dans une brocante La technique du coup d'état de Malaparte et que les pages sur ce qui s'est passé en 1920 à Varsovie ont été découpées propre par un de ses anciens possesseurs, je le vois, c'est une manière rudimentaire de caviarder un livre, pas besoin de fournir des méthodes plus élaborées à ceux qui peuvent avoir intérêt à ce genre de choses. Quand on aime lire, on ne se contente pas des livres neufs en vente sur le marché. Tu imagines, dans vingt ans un bouquiniste ou une brocante de livres numériques ?

                              Ce n'est pas que la technique me pose problème. C'est que toutes nos activités n'ont pas fatalement besoin de mutations techniques. On a débattu ici de la durabilité comparée des deux formes de livres. C'est une question oiseuse. Le livre numérique n'aura pas besoin de subir des dégradations pour être à terme illisible.

                              Je ne dis pas que c'est inutile : Engineering and Scientific Computing with Scilab ou PostgreSQL par la pratique, certaines revues et magazines, seraient avantageusement publiés sous cette forme.

                              Ah oui, en dernier, puisque l'on envisage la disparition des livres avant celle des SDF, pour ceux qui vivent dans des conditions difficiles, ou pire, qui sont sans domicile ou en prison, le livre électronique pourrait être une forme supplémentaire d'exclusion.

                              Voilà, je réponds en vrac, je vois tellement d'objections à faire que je ne sais pas par quoi commencer. J'ai un rejet autant viscéral que raisonné de ce genre de choses.
                              • [^] # Re: Bof

                                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                Manipuler le CD, ou le vinyle ça n'a rien à voir avec l'écouter. Par contre lire un livre sans le manipuler...

                                Manipuler un livre n'a rien à voir avec lire!
                                Tu peux le constater toi-même : tu lit mon commentaire, et il n'est pas dans un livre. On peut lire sans manipuler de livre.

                                Tu as un blocage, tu as besoin de manipuler un livre pour le lire. Tu fais ce que tu veux, mais ne vient pas dire que manipuler un livre est nécessaire pour lire, c'est 100% faux : il est autant nécessaire de manipuler un livre pour lire que de manipuler un CD pour écouter.

                                Tu as passé le pas pour le CD, tu ne l'as pas passé pour le livre, c'est ton choix. Mais ça n'empêche pas le le livre est à la lecture ce que le CD est à l'écoute : un support, et seulement un support.

                                Des bouquins de math ou autre d'avant guerre ou d'immédiat après guerre qui me sont utiles et très précieux pour présenter parfois à mes enfants des notions qui sont expliquées de manière moins absconse que dans les livres d'école de maintenant.

                                Il serait numérisé que tu pourrais faire exactement la même chose. Le support (papier ou électronique) ne change rien.

                                Et oui, ça me choque de devoir alimenter en énergie électrique des appareils censés remplacer les livres, qui n'en consomment qu'à la fabrication.

                                Un boulier ne consomme qu'à la fabrication, n'empêche je préfère une calculatrice.

                                Les livres me posent des problèmes simples.

                                Les bouliers me posent des problèmes simples. N'empêche je préfère la calculatrice.

                                Tu imagines, dans vingt ans un bouquiniste ou une brocante de livres numériques ?

                                Tu imagines aujourd'hui un vendeur de bouliers? Il y en a bien quelques uns qui vendent des boulier de collection, et ce sera pareil pour ton bouquiniste. Je ne vois pas le problème.

                                J'ai un rejet autant viscéral que raisonné de ce genre de choses.

                                C'est justement le problème : tu rejettes, et cherches donc n'importe quelle raison qui te donne une explication qui va dans ton sens de ne pas perdre tes précieux livres. Le problème, c'est qu'aucune de tes explications ne marche (ou alors, on continue de travailler avec des bouliers à la place de calculatrices, car avec tes explications la calculatrice c'est aussi le mal).

                                Si tu aimes les livres, apprends à les apprécier pour ce qu'ils sont par rapport aux ebooks, par par rapport à ce que tu voudrais qu'ils aient comme avantages. Tu vieillis, tu as réussi à passer le cap du CD Audio, mais pas celui du livre, ça ne fait pas de toi un monstre, il te suffit juste d'accepter les faits.

                                Note : j'ai pris l'exemple du boulier, mais tu peux utiliser l'exemple du CD Audio à chaque fois, ça marche aussi (un CD Audio, c'est plus simple que du FLAC, etc...)
                                • [^] # Re: Bof

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  Oui, je peux lire tes commentaires bien qu'ils ne soient pas dans un livre. En effet, il n'y a pas que les livres qui soient lisibles. Il n'y a cependant pas d'objet simple, comme un livre, qui jouerait de la musique sans le truchement de processus exécutés par l'objet. Ou plutôt si, ça existe, des partitions par exemple, ou des tablatures, d'autres formes d'écriture en somme.

                                  Alors recommençons, peut-être m'exprimé-je mal. Allons au plus près du concept. En court d'abord. Un livre est directement intelligible. Sans processus annexe. Il faut, certes, qu'il soit en suffisamment bon état. Que le lecteur soit alphabétisé dans la langue du livre, et en mesure de lire physiquement, c'est à dire avec une suffisamment bonne vue ou, s'il s'agit de braille, qu'il ne se soit pas en outre fait couper les doigts. En passant, je trouve extrêmement pertinente ta remarque à propos des livres électroniques et du mode d'affichage qui peut varier selon les besoins ou les handicaps des lecteurs.

                                  Ce n'est pas que viscéral. Il y a la nécessité d'une médiation supplémentaire entre l'ouvrage et le lecteur à tout moment, le livre électronique. Je répète : un livre est directement intelligible. Quel que soit la complexité de son processus de fabrication, une fois produit il est simplement et directement utilisable. Il n'y a pas besoin de médiation technologique. D'un lecteur qui peut casser. D'un format de stockage qui peut changer. Qui peut être changé sciemment. Quand j'ai un livre dans la main je n'ai besoin de rien d'autre pour le lire.

                                  Alors oui, peut-être, le livre électronique va-t-il supplanter le livre imprimé. Ça dépendra du marché et des individus. Si ceux qui acceptent le livre électronique sont suffisamment nombreux pour que le marché y trouve son compte. Si, dans le cas contraire, le marché a la volonté de l'imposer. N'oublions pas la fameuse remarque de Coluche, selon laquelle il suffit de ne pas acheter quelque chose pour que ça ne se vende pas.

                                  Enfin parlons de ton raisonnement par analogie avec les bouliers, qui a le grand mérite de montrer les limites du raisonnement par analogie. La calculatrice remplace le boulier en le dépassant. Est-ce vraiment le cas du livre électronique par rapport au livre imprimé ?

                                  Tu noteras par ailleurs que je n'exprime pas un rejet total du livre électronique. Pour les magazines, les livres techniques rapidement périmés, ça peut être très bien. Il faudra pourtant faire la part des choses entre ce qui peut être édité directement sur Internet et ce qui doit l'être sur le livre électronique, qui n'a décidément pas qu'un seul concurrent.

                                  Je laisse de côté les aspects environnementaux, le problème des pays pauvres, qui sont majoritaires et où le problème de l'éducation est souvent criant, où le coût du lecteur, qui peut te sembler modique, pourrait y être prohibitif.
                                  • [^] # Re: Bof

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    Un livre est directement intelligible.

                                    Et? Qu'est-ce que ça apporte en plus?
                                    Une interface en plus, ça a l'air de t'embêter, mais ça n'embête pas grand monde. Cette interface, on l'utilise tous les jours pour d'autres choses. En quoi est-elle gênante?
                                    Tu ne réponds d'ailleurs pas à la question : pourquoi acceptes-tu cette interface intermédiaire pour lire mon commentaire, et ne l'acceptes-tu pas pour lire un livre? Les deux sont exactement la même chose : un suite de lettres, rien de plus.

                                    La calculatrice remplace le boulier en le dépassant. Est-ce vraiment le cas du livre électronique par rapport au livre imprimé ?

                                    Oui, pour tout ce qui a déjà été dit en commentaires (grosso-modo : on peut le copier, ne craint pas les aléas de la vie, poids, volume, taille de la bibliothèque non limitée à la taille de ton appartement, et comme j'ai réagis un peu tard adaptation aux handicaps).

                                    Ma question est plutôt inverse : qu'a de plus le livre papier sur le livre électronique? Les réponses fournies me laissent perplexes, car on a du technique qu'on accepte sans problème ou du très "comme le bon vieux temps" (le toucher).

                                    Et comme je faisais remarquer, tu ne prend pas ces arguments pour :
                                    - un CD : le toucher.
                                    - mon commentaire : une interface en plus
                                    Juste que pour le livre... ton raisonnement change.

                                    Je me pose juste la question : pourquoi est-ce que le livre est un sujet si sensible pour toi qu'il te fait fournir des arguments qui pourraient être utilisés ailleurs (CD, mon commentaire), mais que tu as rejeté ailleurs?
                                    • [^] # Re: Bof

                                      Posté par . Évalué à 1.

                                      Un livre est directement intelligible.

                                      Et? Qu'est-ce que ça apporte en plus?


                                      Ben c'est directement utilisable.

                                      Tu ne réponds d'ailleurs pas à la question : pourquoi acceptes-tu cette interface intermédiaire pour lire mon commentaire, et ne l'acceptes-tu pas pour lire un livre?

                                      Ça ne me dérange pas que ton commentaire soit rapidement biodégradable.

                                      Ne mélange pas les notions de toucher pour les CD et les livres. On n'écoute pas un CD en le touchant. Je crois l'avoir déjà écrit.

                                      Je clos le débat, commente à ton aise par la suite. Je ne suis pas atteint par la religion du progrès ou du prétendu progrès. Pour que j'adopte un progrès, il faut encore qu'il me plaise. Cela s'appelle la subjectivité. Ou alors il faut que j'y sois contraint.

                                      Avoir un ensemble de livres sur des choses qui ressemblent à des étagères, ce n'est pas la même chose quand on vit seul et quand on vit à plusieurs. Quand un ami ou un enfant prend un livre ou qu'on lui en montre un, que des discussions s'engagent, des conseils, des réflexions, des émotions s'échangent, ce genre de choses donnent l'impression d'appartenir au genre humain, me semblent plus difficile à susciter avec les ersatz que tu proposes. Le livre est un objet qui modèle notre, en tout cas mon environnement intime. Je n'ai pas envie d'habiter dans quelque chose qui ressemblerait à un réfrigérateur, qu'il y ait besoin d'une interface pour accéder à l'émotion.

                                      Ceci dit, il faut s'entendre : pour certains usages, je n'ai rien contre. Mais de là à le laisser remplacer le livre issu de l'imprimerie...
                                      • [^] # Re: Bof

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                        On n'écoute pas un CD en le touchant. Je crois l'avoir déjà écrit.

                                        On ne lit pas un livre en le touchant.
                                        Conclusion?

                                        Pour que j'adopte un progrès, il faut encore qu'il me plaise. Cela s'appelle la subjectivité.

                                        Je n'ai absolument pas dit le contraire.
                                        Je réagis sur l'excuse bidon (le fait d'avoir besoin de toucher un livre pour pouvoir le lire) que tu sors pour te prouver à toi-même que tu n'est pas "comme l'ancien temps"

                                        ce genre de choses donnent l'impression d'appartenir au genre humain, me semblent plus difficile à susciter avec les ersatz que tu proposes

                                        Je vais me répéter : c'est exactement le même argumentaire qu'on peut sortir pour un CD-Audio : les gens qui aiment encore le CD-Audio me sortent le même commentaire que toi sur les livres!. Encore une fois, tu prend un argument valable complètement pour 2 choses, tu jettes cet argument pour l'audio, et tu le prends à fond pour le livre.

                                        2 poids, 2 mesures.

                                        Je ne te demandes pas de changer ton appréciation du livre. Par contre à chaque que tu sortiras une explication bâtarde sur le pourquoi tu préfères le livre, je réagirai. Tu préfères le livre, assume-le, ne te cache pas derrière des "raisons" foireuses. Tout ce que tu dis s'applique à plein d'autres choses que tu as accepté, donc pour le livre, tu as une autre raison pour ne pas faire le pas. Je ne sais pas laquelle, mais c'est une autre raison que celles invoquées.
                                        • [^] # Re: Bof

                                          Posté par . Évalué à 1.

                                          Que la source soit un CD audio, un fichier FLAC ou autre chose de qualité équivalente, le son sortant du système de restitution est le même.

                                          Du point de vue de la lecture pure, la lecture sur papier et celle sur un écran sont de même nature. Il doit être possible de faire des écrans où la lecture est aussi confortable que sur du papier.

                                          Par contre, je n'arrive pas à te faire comprendre pourquoi un livre est directement lisible, pas en le touchant, sauf pour le braille. La manipulation, si son étymologie vient de main, concerne aussi le regard.

                                          Je ne cherche pas d'excuse. Je pourrais en chercher si je disais que j'emmerde les lecteurs de livres électroniques, mais ce n'est pas le cas. Pourquoi veux-tu à tout prix que je cherche des excuses ?

                                          Quand on aime, on aime, et il n'y a pas d'explications bâtardes. J'avais dit que je fermais le débat, mais bon. Ça me rappelle Boris Vian (de mémoire) :

                                          Si j'écris de la poésie
                                          C'est que ça m'amuse,
                                          C'est que ça m'amuse,
                                          C'est que ça m'amuse,
                                          Et je vous chie au nez.
                              • [^] # Re: Bof

                                Posté par . Évalué à 1.

                                Je ne vais pas répondre point par point, Zenitram l'a fait bien mieux que je ne pourrai.

                                Je ne dis pas que c'est inutile : Engineering and Scientific Computing with Scilab ou PostgreSQL par la pratique, certaines revues et magazines, seraient avantageusement publiés sous cette forme.

                                Par contre, je vais juste parler de ma propre expérience : je lis professionnellement beaucoup d'articles scientifiques et de livres techniques et pour mes propres loisirs beaucoup de romans.

                                J'ai un lecteur de livre électronique depuis presque un an, et jamais je n'ai envisagé d'y lire un article ou un livre technique, préférant continuer à déboiser la forêt amazonienne et à vider les tonners des imprimantes du boulot. Inversement, j'y lis tous mes romans, et je ne cherche même plus à tenter de me les procurer en version physique.

                                Mes habitudes de lectures sont peut être relativement spécifiques (articles de maths/info, nécessitant beaucoup d'aller-retours et de gribouillages dans les marges, et lectures personnelles quasi-exclusivement anglophones dont la disponibilité chez le bouquiniste du coin est sous le zéro absolu), mais en tout cas, il y a bel et bien un marché.
                                • [^] # Re: Bof

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  Tu évoques un aspect que j'avais oublié d'exprimer : ce dont je ne veux pas, c'est ne plus disposer que de ça.

                                  Que tu en aies besoin pour lire des livres en anglais, très bien. Même si pour cela aussi je préfère la version papier, d'ailleurs Amazon livre ça en deux jours. À chacun sa liberté.

                                  Ce qui m'avait fait réagir, ce sont les assertions du genre « les Français sont scandaleusement en retard pour les livres électroniques ». De quoi se mêle-t-on ? De nous faire la morale parce que nous ne consommons pas assez, ou pas ce qu'il faut ? Il ne me serait jamais venu à l'esprit de prendre l'initiative de venir dénigrer le livre électronique, quoique j'aie une prévention contre. Mais là ça confinait à la publicité sauvage.
                                  • [^] # Re: Bof

                                    Posté par . Évalué à 3.

                                    d'ailleurs Amazon livre ça en deux jours

                                    Certainement pas. Plein de bouquins ne sont pas dispo en version originale (en France pour les bouquins US et pareil dans l'autre sens) et si tu veux te faire livrer depuis le site localise, ca te coute 3 fois le prix du livre plus les frais de douane et ca met 2 semaines. Autant dire que ton lecteur d'ebook il est rentabilise super rapidement.

                                    Autant pour juste un bouquin (ou un film), ca vaut le coup/cout, mais si tu lis beaucoup, ca devient vite pas gerable.

                                    Et pour en rajouter sur la problematique des reimpressions, pleins de traductions de bouquins francais ne sont plus trouvables ici aux US car jamais reeditees.

                                    Tu peux faire le meme test que moi:
                                    - prend un bouquin assez ancien et qui est regulierement reedite en France (ex: Oms en série, L'ile, Derriere la vitre, etc.)
                                    - va regarder sur Amazon.com pour la version FR (generalement tu trouves pas ou bien ca te coutes $35-40 et ca met 2 mois a arriver)
                                    - va ensuite sur Amazon.fr et demandes a te faire livrer aux US (prix du livre + 9 euros de livraison + 2 euros par article + douane + 1 a 2 semaines de delai)
                                    - et si tu cherches les traductions anglaises de ces memes bouquins, dommage, c'est uniquement en occasion et ca va de $2 a plus de $40 suivant le livre.
                  • [^] # Re: Bof>

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Je suis pas sûr de ça. Déjà actuellement les textes anciens sont vendus avec un texte d'analyse, d'explication de la situation d'époque, ... pour mieux comprendre le bouquin. Et quand je devais lire des vieux textes à l'école il y avait souvent telle édition conseillée (avec ce texte explicatif).

                    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                    • [^] # Re: Bof>

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Bah à l'avenir tu téléchargeras l'œuvre du domaine public et tu liras/participeras à un wiki consacré à l'analyse d'œuvres.
                • [^] # Re: Bof

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  N'importe quoi. Et si on habituait les gens à payer l'air qu'ils respirent, hum ?

                  Tous ces sales piratent qui bafouent les ayants droits sur l'oxygène, c'est scandaleux !

                  Il faudrait arrêter de mélanger le problème de rémunération des citoyens (dont les auteurs) avec le fait de pouvoir jouir de biens non-exclusifs et non-rivaux.
                  • [^] # Re: Bof

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Gni?

                    Tu parles de théorie, je te parle de pratique : la réalité est la, les gens, dans la vraie vie, ont du mal à revenir au payant si on les habitue pendant 10 ans au gratuit (qu'ils se sont fait chier à trouver, car l'auteur n'a pas souhaité vendre). Ou alors il faut faire un effort supplémentaire. Que tu aimes ou non, c'est comme ça.

                    Et c'est très simple pour que l'auteur puisse être rémunéré : qu'il accepte de vendre ce que les clients veulent. Pas la peine de chercher d'alternative, la solution est simple.
                    Pour le moment, je ne peux pas rémunérer l'auteur d'un livre qui me plait, mais je peux l'avoir gratuit en me faisant un peu chier. Je te promet que j'aimerai moins me faire chier et payer l'auteur. Mais je ne vois pas pourquoi je me ferai chier avec des DRMs, des exclus et compagnie, bref me faire encore plus chier que pirater, juste pour pouvoir rémunérer l'auteur qui me met des batons dans les roues quand je veux le payer.

                    Si les auteurs refusent de vendre, je ne vais pas aller les plaindre qu'ils ne gagnent rien. Il n'y a pas de mélange :
                    - Oui, pirater c'est mal
                    - Mais oui aussi, le client ne peux pas rémunérer l'auteur si celui-ci ne propose pas un contenu à vendre.
                    - Et oui aussi, quand on habitue quelqu'un pendant 10 ans, c'est plus dur de le faire revenir au payant.
                    - Et non, il n'y a pas de problème pour vendre des livres. Faut juste accepter de réellement les vendre, pas de filer un truc à la con (DRM et autre) comme excuse et se plaindre ensuite.
                    • [^] # Re: Bof

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      - Oui, pirater c'est mal

                      Copier et diffuser des œuvres c'est aussi mal que de respirer et diffuser du CO2 en expirant.

                      Et non, il n'y a pas de problème pour vendre des livres.

                      Pas plus qu'à vendre de l'air/le droit de respirer.
                      • [^] # Re: Bof

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Personne n'a écrit l'air.
                        • [^] # Re: Bof

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Écrit non, mais l'air est constamment transformé de manière cyclique par des milliards de milliard d'individus.

                          L'écriture est un travail, c'est à dire un processus de transformation, comme un autre.
                          • [^] # Re: Bof

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Tiens ce serait marrant de regarder ça d'un point de vue physique, entropique, conservation de l'énergie, etc.

                            L'écriture c'est utiliser de l'énergie pour un processus cognitif, et capitaliser cette cognition de manière à ce qu'elle soit transmissible à quelqu'un d'autre.

                            Comment est-ce qu'on capitalise ? grosso modo en fixant des mots et en les organisant sur un support papier ou électronique. D'un point de vue entropique on organise la matière donc on doit diminuer l'entropie.

                            Pour l'air tout le travail de diminution de l'entropie c'est les plantes qui le font en transformant du CO2 en O2 et en créant la matière organique au passage. Travail qu'on consomme en faisant l'inverse pour créer des bouquins ...
                      • [^] # Re: Bof

                        Posté par . Évalué à 2.

                        On te vend bien de l'eau ... alors pense-tu, pour un bouquin ...
        • [^] # Re: Bof

          Posté par . Évalué à 1.

          A noel j'ai justement eu la surprise de voir le retard de la France au niveau des ebooks que ce soit dans les magasins styles FNAC et pire encore dans la perception des francais. J'ai eu une discussion assez edifiante sur le sujet avec des personnes loin d'etre idiote et loin de ne pas se tenir au courrant de l'actualite malheureusement les medias deforment tout et raconte des c..... enormes. Bon cela ne change pas mais les gens les gobes et ca c'est bien le probleme.

          En gros et en faisant rapide: les ebooks cela ne peut pas marcher ca va etre un bide, un feu de paille, vu le succes des kindle, nook et autre c'est vraiment que les francais ne suivent pas l'actualite electronique pour dire des betises pareils. Deuxieme point et ce fut probablement le plus "drole" c'est "Il n'y a pas de livre librement et legalement accessibles sur le net, tous les livres que l'on peut y trouver sont du piratage". Et lorsque j'ai tente d'expliquer que pour beaucoup d'auteurs leurs oeuvres sont tombes dans le domaines public et donc librement diffusable, j'ai eu droit a une reponse du style "Non c'est pas vrai ils appartiennent a la BNF et d'ailleurs Google vient de se faire condamner sur le sujet".

          Entre les compagnies comme la FNAC qui n'ont toujours pas retenu les lecons des CD/mp3 et itunes et les medias qui embrouillent l public sur la notion de droit d'auteur et de domaine public c'est en effet pas gagner le ebook en France... Et pendant ce temps la au USA Amazone, tient un libraire a la base, vient a vendu plus de livre electronique que de livre papier sans compter que le cadeau numero 1 a Noel fut justement les ebooks.

          Dernier point le matos le plus presente et considere "hot" au CES de la semaine derniere fut justement le ebook.
          • [^] # Re: Bof

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Concernant le fait que ça marche en Amérique et pas en France, c'est tout à fait possible. Il y a eu des technologies qui ont été très appréciées en Asie et pas du tout en Europe : WAP ?, visiophonie…
            • [^] # Re: Bof

              Posté par . Évalué à 1.

              Pourquoi cela marche au USA? Parceque un acteur important du marche Amazon a sorti le kindle et que celui d'apres a sorti le nook. Ils ont prefere prendre les devant plutot que faire l'erreur des maisons de disques et itunes.

              La FNAC ne sortira probablement jamais son ebook reader et n'encourage que tres tres peu leur utilisation. A noel il y en avait aucun en demo, a boulanger ils ne connaissaient meme pas le mot, idem darty.

              La france est a la bourre derriere l'utilisation ne parlons pas de la creation.
        • [^] # Re: Bof

          Posté par . Évalué à 2.

          Ceci dit, en fait il n'y connaissait rien du tout, vu qu'il a sorti l'énormité suivante : « en Amérique les livres électroniques sont surtout des produits d'appel, souvent vendus au-dessous de leur prix de revient ».

          Sans avoir écouté l"émission, t'es sur qu'il ne parlait pas du support, objet cher et vendu au rabais en vu d'appeler les clients à s'équiper pour ensuite les enfermer dans le joli petit monde des DRM et des hyperlivres bourrés de publicités?
      • [^] # Re: Bof

        Posté par . Évalué à 7.

        Au lieu d'utiliser et renforcer ce qui fait le charme d'un livre (plaisir du papier, images et couleurs pour certains), ils tentent de copier bêtement ce qui menace leur commerce afin d'offrir ce que leur concurrents virtuels ont comme avantages.

        C'est bigrement idiot d'attaquer sur les points forts de l'adversaire et de vouloir que notre produit ait les mêmes alors que sa nature ne permet pas de utiliser aussi facilement.

        C'est le chant du cygne.

        Et si ça fonctionne, le livre n'en sortira pas grandi

        The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

      • [^] # Re: Bof

        Posté par . Évalué à 2.

        .Ils doivent, par exemple pour un policier, permettre d'intégrer le lecteur à l'intrigue en le mêlant à l'enquête policière via le web.


        L'hyper livre policier ne sera jamais à la hauteur du jeux vidéo, qui lui même a connu une expérience pour le coup d'hyper-jeu vidéo avec In memoriam http://fr.wikipedia.org/wiki/In_Memoriam_%28s%C3%A9rie%29

        L'hyper-fiction, c'est pas par le livre qu'elle va passer...
  • # Note de bas de page

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Je pense que l'on peut améliorer le concept:
    A l'endroit idoine du texte il est possible de placer un renvoi numéroté qui correspond à une explication, une citation ou un document dont la référence se trouve au bas de la page courante.
    Sur un document informatique un lien hypertexte pourrait renvoyer à un contenu externe par un simple clic de souris.
    Pas de doute cette idée est très riche et le type qui a inventé ça est un génie qui devrait vite déposer un brevet car je sens que cela va être vite copié voir piraté.
    • [^] # Re: Note de bas de page

      Posté par . Évalué à 10.

      > Je pense que l'on peut améliorer le concept:

      Par exemple, faire une série de livres dont vous êtes le gogo^W héros.

      « Une pieuvre géante s'avance vers ton bateau. Envoies-tu JMEKAS au 74666 ou NIKTARASLABET au 88088 ? »

      The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

  • # Flashcode

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Le flashcode, en fait, c'est une code matriciel QR particulier. En effet, au lieu de coder directement la cible du lien, il code une clef qui, dans une base de données centrale contrôlée une entreprise créée pour l'expoiter, référence l'URL du lien.

    Intérêt technique par rapport à un code QR direct ? Aucun.
    Inconvénients techniques par rapport à un code QR direct : dépendance à une base centrale, contrôle par une entreprise privée.
    Avantages commerciaux par rapport à un code QR direct : contrôle par une entreprise privée.

    Bilan : puisse le flashcode faire un bide total. Vivent les code QR directs.
  • # Code matriciel

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Le fait de coder les liens à l'aide de codes matriciels a tout de même un intérêt : cela évite aux lecteurs de devoir recopier ces liens.

    En revanche, donner des codes matriciels sans fournir également le lien en clair, c'est mal, parce que discriminant. Et donner des flashcodes plutôt que des codes QR, c'est mal parce que cela force un contrôle privé (facturation, traçage des visites et tout).
    • [^] # Re: Code matriciel

      Posté par . Évalué à 3.

      je ne peux qu'abonder dans ton sens.

      Les QR-code, c'est génial, par exemple au lieu de devoir recopier l'hypertitre de ce journal qui n'est pas hyper-pratique à taper sur le petit clavier d'un tel portable, on a juste à scanner un QR-code, format ouvert, pour obtenir l'URL en clair. Exemple pour ce journal :

      http://qrcode.kaywa.com/img.php?s=5&d=http://linuxfr.org(...)

      Alors qu'utiliser un flashcode, qui est un format fermé et propriétaire, implique parfois de passer par des plateformes qui peuvent disparaître ou faire de la rétention d'information. Exemple :
      http://mobilecrossmedia.blogspot.com/2009/05/code-2d-libre-e(...)
      (je viens de vérifier, certaines plateformes de délivrance de lien ne fonctionnent plus. J'en ai profité pour télécharger

      C'est marrant quand même que quand il y a un format ouvert qui va bien (QR code), il faut toujours qu'il y ait des gens qui viennent ensuite pourrir cela avec leur format propriétaire tout caca.

      L'inconvénient aussi d'envoyer un hyperlien dans un livre, c'est que dans 5, 10 ou 20 ans, lorsqu'on relira le livre (enfin, un bouquin d'AttilaAttali, c'est pas sûr que j'aurais envie de le relire), le site http://monsupertitredelivre.com aura sans doute disparu et les infos sous-jacentes avec.

      D'un autre côté, on peut imaginer coder des infos dans du QR code, qui offrirait du contenu direct sans passer par internet : image couleur dans le cas d'un livre noir et blanc, musique midi, voire mélodie dans le format de notation simplifiée abc ( http://abcnotation.com/ )

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Code matriciel

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        >> le site http://monsupertitredelivre.com aura sans doute disparu et les infos sous-jacentes avec.

        Cool URIs don't change [http://www.w3.org/Provider/Style/URI]
        Si Attali est un mec cool, alors son lien sera toujours là.
        • [^] # Re: Code matriciel

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Sauf que si la société fait faillite, ils vont avoir du mal à garder le serveur up.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Code matriciel

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Un DNS à 5€ par mois, un hébergement chez free, c'est pas la mort.

            Et sinon, avec une URI cool et fixe, un coup de waybackmachine ou d'IPoT, c'est à la portée de tout le monde…
      • [^] # Re: Code matriciel

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Pas mal oui, c'est intéressant du coups comme concept. D'après wikipedia on peu stocker 2953 octets. Pas trop mal pour un si petit carré.
      • [^] # Re: Code matriciel

        Posté par . Évalué à 4.

        Je vais faire un autre parallèle : tinyurl & co ... Le pire, c'est qu'au contraire de ces QR codes "proprios", tinyurl marche très bien auprès du public ...

        Et concernant ton deuxième lien, je mettrais un petit bémol en disant qu'il existe quand même une "base" centrale sur Internet : les DNS ...
        • [^] # Re: Code matriciel

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Central, oui et non, tu peux monter un serveur tinyurl chez toi ? Je veux dire qui se synchronise et tout, pas juste je fait ma bdd dans mon coin.
          • [^] # Re: Code matriciel

            Posté par . Évalué à 3.

            Soit tu as mélangé mes deux remarques, soit je ne comprend rien à ta réponse ...
  • # quel kdo ! ! !

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    C'est un hyper-cadeau ça, un livre de atalli. quel chance....

    enfin c't'une blague .....
    • [^] # Re: quel kdo ! ! !

      Posté par . Évalué à 0.

      7 Hyper mEg4 Gig4 trop top Moum0ut , kikolol !!
    • [^] # Re: quel kdo ! ! !

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Sans doute un cadeau de quelqu'un qui aura cru que c'était un geek comme François Fillon. Fais attention, Mathieu, ton prochain cadeau risque d'être un iPhone, si ça continue comme ça.
      • [^] # Re: quel kdo ! ! !

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Arf, tu as raison, mon anniversaire approchant, je devrait en informer mon entourage. :P

        Cela étant pour noël j'ai aussi eu droit à «les pathologies de la démocratie» de Cyntia Fleury qui m'a l'air d'être un essai moins m'as-tu vu et intéressant pour mes propres réflexions sur le sujet. Si quelqu'un à l'a déjà lu et à un avis à partager…
        • [^] # Re: quel kdo ! ! !

          Posté par . Évalué à 3.

          Arf, tu as raison, mon anniversaire approchant, je devrait en informer mon entourage. :P
          Mais carrément! C'est la précaution à prendre.

          Sinon, tu te retrouves avec des baladeurs qui ne fonctionnent que sous Windows et ne lisent que des formats proprios, des DVD avec un chiffrement anti-lecture, et t'as l'air con à demander le ticket de caisse des cadeaux pour les échanger contre des trucs qui marchent.
          Seuls des geeks libristes peuvent faire des bons cadeaux à des geeks libristes, et encore.

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

  • # L'hyperprincipe de l'hyperproducteur et de l'hyperconsommateur

    Posté par . Évalué à 5.

    Il vend de la merde, des gens l'achète : je te laisse deviner qui est le plus couillon de l'histoire ...

    « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

  • # Le plus simple serai....

    Posté par . Évalué à 1.

    Le plus simple serai de faire tout simplement afficher les url classiques et d'indiquer l'adresse d'une page où tout les url serai cliquables classé par pages
  • # Réponse de l'intéressé

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Je vais au moins vous lire. Merci!

    >-----Message d'origine-----
    >De : Mathieu Stumpf,,, [mailto:xxx@xxxxx.xx] De la part de Mathieu Stumpf
    >Envoyé : samedi 16 janvier 2010 17:16
    >À : j chez attali point com
    >Objet : Critique de l'hyperlivre
    >
    >Bonjour,
    >
    >Je vous contact pour vous signaler que j'ai écrit une petite critique de
    >l'hyperlivre. C'est à dire du concept, pas de l'œuvre «Le sens des
    >choses» que je n'ai pas encore eu le temps de lire.
    >
    >Je l'ai publié sur le site linuxfr.org[1] où sa communauté peut le
    >commenter et sur le wiki[2] de l'association culture-libre où les
    >inscrits peuvent le modifier.
    >
    >Peut être vous ferez nous le plaisir de votre participation en l'un des
    >deux lieux virtuel.
    >
    >Salutation les meilleurs,
    >Mathieu Stumpf
    >
    >[1] http://linuxfr.org/~psychoslave__/29270.html
    >[2] http://www.culture-libre.org/wiki/L%27hyperlivre_ou_l%27hype(...)
    >%27organiser_l%27hyperconsum%C3%A9risme_des_hyperpigeons
    >


    Voili, voilou.
  • # "Il a flashé !"

    Posté par . Évalué à 3.

    J'ai découvert ça hier en prenant le bus à côté de Paris, maintenant, on peut avoir les prochains horaires en utilisant un flashcode. Quel intérêt par rapport à l'affichage qui est déjà installé sur la majorité des arrêts ? Je ne vois pas trop, apparemment ça permettrait d'aller prendre un café à côté en ayant toujours l'horaire sur soi, chouette ! En comparaisons des avantages du "SIEL" déjà existant, qui est mis à jour en temps réel, gratuit, compatible avec tout le monde sans avoir besoin d'un portable dernier cri, je crois que c'est un peu mince. Bonne nouvelle quand même, ça n'a pas l'air d'être surtaxé, c'est déjà ça.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.