Journal A propos du devoir électoral

Posté par (page perso) .
29
18
juin
2012

Bonjour

En ce lendemain d'élection, je me permets d'écrire un petit journal pour revenir sur la dernière élection législative.

Je ne commenterai pas les résultats, mais bien plus les manières dont s’expriment les votants.

Premier point, l’abstention : au niveau national, elle atteint 44%. Dans ma circonscription, elle est de 40,78%, soit deux points de plus qu’au premier tour ou elle était déjà a 38,87%

C’est beaucoup, beaucoup trop même. Et franchement, je ne comprends pas.
Ma circonscription est celle où l’on a eu le plus grand nombre de listes candidates au premier tour (23 candidats). Il y a eu de tout : les partis nationaux PS, UMP, FdG, EELV, FN … Tous les autres partis NC, Cap21, PP, Debout La République etc. …
Et puis les OVNIS : Parti de la décroissance, les Royalistes (rien à voir avec Ségolène, plus avec la maison d’Orléans), Chasse-Pêche et tradition (heureusement qu’il y a le bois de Vincennes parce que bon, la chasse et la pèche à Paris …), L’enfant du quartier se prévalant du soutient d’un François pour un vrai changement, le Parti du Vote Blanc …

Bref, je m’arrête là, mais clairement, l’électeur avait le choix. Et malgré cela abstention a 38,87%. Le nombre de votes blancs ou nuls est de 0,97%.

Je ne comprends vraiment pas. Dans ma circonscription, les bureaux de votes sont « forcément » à moins de 10 minutes à pied de votre logement, et de plus ouvert de 8 à 20.
C’est vraiment pas ça qui va gâcher un dimanche.
En plus maintenant, voter par procuration est super simple.

Donc ma question : pourquoi ne pas voter ? Même pour un type qui n’à aucune chance de gagner ? Pour une fois qu’on vous demande vraiment votre avis….

Deuxième point : les votes blanc/nuls.
Je ne sais pas si vous avez déjà participé au dépouillement des bulletins de vote (chose que je vous encourage à faire, il suffit de demander au président d’un bureau de votre circonscription), mais il y a 17 type de votes blancs ou nuls.
Ca va de l’enveloppe vide aux bulletins réellement blancs en passant par tous les cas possibles ou imaginables.
Mon avis personnel : les bulletins de vote blanc, c’est chiant, ca casse complètement la dynamique du dépouillement, on doit chercher de quel cas il s’agit etc…
Mais bon, c’est le jeu, vous avez le droit de voter blanc (et personnellement je préfère le vote blanc a l’abstention).

Par contre, pensez un peu aux bénévoles qui vont ouvrir votre enveloppe. Ils ne sont pas payés, n’auront même pas un café ou un sandwich pour leur peine.
Ils vont devoir compter les enveloppes non ouvertes, compter les bulletins, vérifier et revérifier qu’ils ne se sont pas trompés.

Bref, on n’a pas envie d’avoir à ouvrir un bulletin dans lequel vous avez déféqué. Au sens propre du terme.

Oui, vous avez bien lu, certaines personnes se torchent avec les bulletins électoraux. C’est arrivé hier soir dans mon bureau de vote. Alors croyez-moi, votre bulletin, a part la personne qui l’a déplié à la table, personne d’autre ne va le toucher. Il va rester dans son enveloppe, signée par les 4 gens qui étaient autour de la table. C’est tout.
Vous « conchiez » peut être les candidats, mais ce n’est pas une raison faire preuve d’un tel manque de savoir vivre.

Merci pour votre attention.

  • # Ah

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Je ne comprends vraiment pas

    Bizarrement, moi je ne comprend pas ceux qui vont voter, comme quoi …

    et personnellement je préfère le vote blanc a l’abstention

    Ceux sont pourtant deux choix qui n'ont rien à voir:
    - Je n'ai pas trouvé de candidat me convenant pour le premier
    - Je ne me retrouve pas dans le système représentatif

    Bon, après, pour le second choix, y'a aussi beaucoup de: aujourd'hui il fait beau, j'ai autre chose à faire…

    Les nouveaux beaufs furent des déçus du socialisme
    Ayant toujours voté à droite, c'est assez normal !
    De tout' façon, la politique… Y s'en balancent… ça les bassine…
    C'est même pour ça qu'ils vont voter, c'est dir' s'ils y comprennent que dalle !
    Les malpolis

    • [^] # Re: Ah

      Posté par . Évalué à 7.

      Je n'arrive pas à comprendre cette logique de ne pas voter car ça ne sert à rien.
      J'ai toujours pensé qu'avant de critiquer un système il fallait y participer. 44% des gens ont pensé que ça ne servait à rien, c'est énorme, ce pourcentage aurait pu faire basculer le résultat très largement.

      • [^] # Re: Ah

        Posté par . Évalué à -9.

        Les abstentionnistes ont le sentiment que voter non plus ne sert à rien, car ils constatent que la politique les opprime plutôt que les sert.

      • [^] # Re: Ah

        Posté par . Évalué à 10.

        Non c'est pas 44% qu'il faut regarder, mais l'abstention au 1er tour.

        Au second tour, tu as le choix (je caricature un peu) entre le PS et l'UMP, que tu vote pour l'un ou pour l'autre tu ne feras pas trop avancer ta cause.

        C'est au premier tour qu'il faut absolument voter (j'avais 19 candidats, dont 2 royalistes, un cheminade, 3 écolos…), et de préférence vers des partis qui ont la possibilité de réclamer un vraie proportionnel (il n'y a pas que le FN, fort heureusement), ou même une nouvelle constitution.

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: Ah

          Posté par . Évalué à 6.

          oui. Par chez moi, 66 % d'abstention au second tour, mais quand il ne reste plus qu'un seul candidat parce que le second s'est désisté, ça se comprend. Ça serait plus parlant d'avoir le pourcentage d'abstention en ne prenant en compte que les circonscriptions où il y avait au moins deux candidats au second tour.

          • [^] # Re: Ah

            Posté par . Évalué à 5.

            Déjà ça c'est idiot.
            Il faudrait limite requalifier d'office un candidat éliminé (pour ne pas avoir atteint le nombre de vote minimal) si un candidat qualifié se désiste.
            Ou alors annuler le tour (je crois que c'est le cas pour la présidentielle d'ailleurs).

            • [^] # Re: Ah

              Posté par . Évalué à 10.

              Disons que s'il fallait changer quelque chose au mode de scrutin, c'est pas par ça que je commencerais…

      • [^] # Re: Ah

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        ça ne sert à rien.

        Voter non plus. Rien ne change jamais.
        "Plus ça change plus c'est la même chose."
        C'est en gros le sentiment d'un tas de gens de plus de 35 ans, qui à force d'en voir, n'y croient plus. Certains votent, sans illusion sur la probité ou la rectitude des élus de leurs choix, d'autres non, qui s'en désintéressent totalement. C'est aussi je crois ce qui fait une partie du vote Le Pen: le ras le bol des politiques - par contraste avec eux on a l'impression que Le Pen, lui, dit ce qu'il pense, et sans langue de bois.

        Il y a autre chose aussi, c'est ce qu'on voit dans toutes les associations: la désaffection, qui transforme les membres de l'asso en consommateurs. Par manque de lien social, les gens sont de plus en plus individualistes.
        Exemple: j'étais vice-président d'une grosse crêche parentale (crêche gérée par les parents), qui emploie 10 salariées. Si on annonce que la crêche ferme, tout le monde vient à la réunion d'information et propose des solutions, s'excite, etc. vous connaissez ça non? les ralliés de la 4e heure. Mais si on demande des volontaires pour le bureau, la tonte de la pelouse, les courses, déposer des flyers à la boulangerie, etc. vous connaissez aussi: on tourne toujours avec les mêmes 10 personnes à la fois membres du bureau (et dieu sait que c'est du boulot!) et préposés à tous les menus travaux.
        C'est pareil en politique, on consomme le résultat, on râle sur ce qui ne se fait pas, on dit ce qu'il faudrait faire, mais on ne va pas voter.

        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

        • [^] # Re: Ah

          Posté par . Évalué à 10.

          par contraste avec eux on a l'impression que Le Pen, lui, dit ce qu'il pense, et sans langue de bois

          Note quand même que depuis quelques années déjà, Le Pen a changé de sexe :)

          • [^] # Re: Ah

            Posté par . Évalué à 10.

            Elle a même fait un régime et un lifting qui lui font paraître 22 ans…

      • [^] # Re: Ah

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        J'ai toujours pensé qu'avant de critiquer un système il fallait y participer. 44% des gens ont pensé que ça ne servait à rien, c'est énorme, ce pourcentage aurait pu faire basculer le résultat très largement.

        Si aucun candidat acceptable pour toi n'est présent au second tour, aller voter est contre-productif : que tu votes pour l'un de ceux restés en lice ou que tu votes blanc/nul, tu aides à légitimer leur score (car les médias parlent peu du vote blanc).

        En revanche, les chiffres de l'abstention, eux, sont largement diffusés. Je ne suis donc pas allé voter délibérément, pour ne pas aider par là-même le vainqueur de ma circo à faire croire qu'il est largement soutenu par la population (je précise que mon parti n'avait pas donné de consigne de vote).

        Envoyé depuis mon PDP 11/70

        • [^] # Re: Ah

          Posté par . Évalué à 5.

          Faut pas mettre la charrue avant les boeufs : si les medias ne parlent pas plus du vote blanc, c'est parce qu'il ne fait que qq pourcents. Si on inversait les chiffres entre le vote blanc et l'abstention, les médias parleraient du vote blanc et pas de l'abstention.

          Bref, dire qu'on ne vote pas blanc parce que les medias n'en parle pas, c'est bizzare : les médias n'en parlent pas parce qu'on ne vote pas blanc !

      • [^] # Re: Ah

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        J'ai toujours pensé qu'avant de critiquer un système il fallait y participer.

        Point de vu difficilement soutenable. Critiquerais-tu un système xénophobe qui promeut le massacre des « étrangers », sans y avoir participer ?

        ce pourcentage aurait pu faire basculer le résultat très largement.

        Basculer le résultat de l’élection, ce n’est pas (nécessairement) basculer vers un autre système social. Les têtes peuvent changer et les rouages demeurer.

    • [^] # Re: Ah

      Posté par . Évalué à 8.

      En pratique, ne pas voter ou voter blanc favorise systématiquement ceux pour qui tu n'aurais pas voter.

      Je suppose donc que si tu ne votes pas, tu t'abstiens également de critiquer les décisions de ceux qui sont élus, puisque d'une certaine manière tu les as favorisés ?

      • [^] # Re: Ah

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je suppose donc que si tu votes, tu t'abstiens également de critiquer les décisions de ceux qui sont élus puisque tu acceptes les règles du jeu dès le départ…

        Moi les règles du jeu ne me conviennent pas…

        • [^] # Re: Ah

          Posté par . Évalué à 4.

          Mais tu ne proposes rien de mieux

          • [^] # Re: Ah

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            http://fr.wikipedia.org/wiki/Anarchisme_socialiste

            Et en prévision de la suite:
            "Blah blah … anarchistes … blah blah utopistes blah blah… ca peut pas marché … blah blah extrémistes…."

            Ceux à quoi je répondrai:
            "Blah blah … républicains … blah blah fascistes blah blah … ca marche pas … blah blah… méchants…"

            Histoire de ne pas élever le débat…

            • [^] # Re: Ah

              Posté par . Évalué à 6.

              http://fr.wikipedia.org/wiki/Anarchisme_socialiste

              Bah tu n'en parles que maintenant. Jusqu'ici tu n'as dit que "ce qu'il y a ne me convient pas". Ma remarque "tu ne proposes rien d'autre" etait donc justifiée.

              Et en prévision de la suite:
              "Blah blah … anarchistes … blah blah utopistes blah blah… ca peut pas marché … blah blah extrémistes…."

              Qui t'as dit que j'allais répondre ca ?

              Ceux à quoi je répondrai:
              "Blah blah … républicains … blah blah fascistes blah blah … ca marche pas … blah blah… méchants…"

              Républicains fascistes… Tu peux développer ta réponses à cette remarque que personne n'a faite ?

              Histoire de ne pas élever le débat…

              Histoire surtout de le fermer avant qu'il n'ait commencé.

              Contrairement à l'opinion répandue, l'anarchisme socialiste n'a pas été traditionnellement un mouvement utopique (…). Les penseurs anarchistes furent plutôt enclins à considérer que les changements majeurs ne pouvant être réalisés dans l'immédiat historique, il s'agissait d'abord de conduire un combat permanent pour la mise en place de structures sociales nouvelles, pour qu'une solution soit atteinte à terme selon des voies démocratiques et organiques.

              Va donc bien falloir voter, un jour ou l'autre !

              • [^] # Re: Ah

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Qui t'as dit que j'allais répondre ca ?

                Rien, mais en principe les débats sur le socialisme libertaire partent en eau de boudin rapidement ;)

                Républicains fascistes… Tu peux développer ta réponses à cette remarque que personne n'a faite
                ?

                Tu n'a quand même pas pris cette ligne au sérieu ?

                Va donc bien falloir voter, un jour ou l'autre !

                Ah mais je vote, au moins quand on me pose une question même si la dernière fois, je crois qu'on s'est assis sur mon choix… Après, l'anarchisme, c'est le vote permanent…

            • [^] # Re: Ah

              Posté par . Évalué à 5.

              Proposer ce n'est pas donner un lien wikipedia. Proposer c'est expliquer comment le mettre en place et éventuellement commencer à se sortir les doigts pour aller dans cette direction.

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

            • [^] # Re: Ah

              Posté par . Évalué à 1.

              Ce n'est pas parce que c'est utopique qu'on a pas essayé, c'est parce qu'on n'a pas essayé qu'on dit que c'est utopique…

        • [^] # Re: Ah

          Posté par . Évalué à 4.

          Ah non pas du tout !!

          – Je vote. Ça permet d'améliorer le système de l'intérieur. Par ce moyen, il n'y aura sans doute jamais de révolution, mais au moins ça évite de laisser ce pouvoir aux extrémistes et fanatiques ; Je reste convaincu que si le pouvoir est au moins du FN, du FG, du Ps ou de l'UMP, le ressenti pour les citoyens sera très différents.

          – J'essaye de m'impliquer pour construire une alternative au système actuel.

          Il me semble qu'appliquer le deuxième point en négligeant le premier est paradoxal : tu va favoriser tes adversaires en ne votant pas, pour ensuite les critiquer…

          Voter ne veux surtout pas dire « se la fermer pendant 5 ans » pour moi.

          • [^] # Re: Ah

            Posté par (page perso) . Évalué à -1.

            Voter ne veux surtout pas dire « se la fermer pendant 5 ans » pour moi.

            Donc tu est pour la démocratie représentative et tu es en désaccord avec le résultat ? C'est pas un peu bizarre?

            • [^] # Re: Ah

              Posté par . Évalué à 3.

              J'ai pas bien vu où il a dit qu'il était pour la démocratie représentative. Il a dit qu'en attendant de parvenir à construire mieux, il y participait. Si tu ne vois pas la différence entre les deux, je comprends mieux ta façon de (ne rien) faire.

            • [^] # Re: Ah

              Posté par . Évalué à 2.

              Pour quelqu'un de simpliste à la vision binaire probablement.

              Mais c'est le cas d'un paquet de syndicalistes pour ne parler que des cas les plus médiatiques. Ils sont vraiment bizarre ces gens n'est ce pas ? On arrive même pas à les faire rentrer dans notre petite boite toute jolie.

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

              • [^] # Re: Ah

                Posté par . Évalué à 4.

                On arrive même pas à les faire rentrer dans notre petite boite toute jolie.

                à la fin on y arrive !

          • [^] # Re: Ah

            Posté par . Évalué à 3.

            – J'essaye de m'impliquer pour construire une alternative au système actuel.

            Tu fais quoi pour ça, concrètement ?

            • [^] # Re: Ah

              Posté par . Évalué à 5.

              Concrètement pas grand chose, c'est vrai.

              Pour moi le problème principal est le capitalisme, et non pas seulement la démocratie représentative. J'essaye donc de vivre au maximum selon mes principes non capitalistes :

              – implication dans le logiciel libre et les FAI associatif locaux ;
              – Au niveau nourriture, j'essaye de favoriser les circuits courts : AMAP, jardins des parents, etc.
              – j'essaye de réparer un maximum, plutôt que de jeter et sur-consommer
              – j'essaye de respecter au maximum mon environnement au sens large : vélo à la place de la voiture, bonne entente avec les voisins, les collègues de boulot, respect du travail d'autrui, etc.

              Concernant spécifiquement la démocratie représentative, c'est vrai je ne fait pas grand chose, par manque de temps et de motivation… Peut-être parce que je crois que c'est un système qui peut fonctionner, à condition que les citoyens l'utilisent…

              J'essaye malgré tout de faire fonctionner au mieux ce système par exemple interpellant mon député (LOPPSI, HADOPI, ACTA, etc.), j'essaye aussi de favoriser la démocratie directe là où je suis (assoce, boulot… avec plus ou moins de succès).

              • [^] # Re: Ah

                Posté par . Évalué à -9. Dernière modification le 18/06/12 à 14:50.

                J'essaye donc de vivre au maximum selon mes principes non capitalistes :

                – j'essaye de respecter au maximum mon environnement au sens large : vélo à la place de la voiture, bonne entente avec les voisins, les collègues de boulot, respect du travail d'autrui, etc.

                J'ai ri.

                Concernant spécifiquement la démocratie représentative, c'est vrai je ne fait pas grand chose, par manque de temps et de motivation…

                Ça me rappelle une interview de Florent Pagny où on lui demandait si il aidait les jeunes artistes, il a répondu « ouais ouais complètement ! », l'interviewer lui demande alors ce qu'il fait concrètement, il s'est senti con et a dit « bah rien ».

                • [^] # Re: Ah

                  Posté par . Évalué à 4.

                  J'essaye donc de vivre au maximum selon mes principes non capitalistes :

                  – j'essaye de respecter au maximum mon environnement au sens large : vélo à la place de la voiture, bonne entente avec les voisins, les collègues de boulot, respect du travail d'autrui, etc.

                  J'ai ri.

                  Tu peux développer ?

                  Concernant spécifiquement la démocratie représentative, c'est vrai je ne fait pas grand chose, par manque de temps et de motivation…

                  Ça me rappelle une interview de Florent Pagny où on lui demandait si il aidait les jeunes artistes, il a répondu « ouais ouais complètement ! », l'interviewer lui demande alors ce qu'il fait concrètement, il s'est senti con et a dit « bah rien ».

                  Je vois pas vraiment le rapport. Adrien n'a pas prétendu oeuvrer contre la démocratie representative.
                  Si tu voulais dire que Pagny est un con… Bah on le savait depuis longtemps !

                  • [^] # Re: Ah

                    Posté par . Évalué à -3.

                    On 18/Jun - 14:57, CHP wrote:
                    > Tu peux développer ?

                    Bah, les capitalistes par définition polluent, chie sur le pallier de leurs voisins, insultent leurs collègues de boulot et ne respectent pas le travail d'autrui, c'est bien connu !

                    Je vois pas vraiment le rapport. Adrien n'a pas prétendu oeuvrer contre la démocratie representative.

                    Adrien a dit textuellement :

                    J'essaye de m'impliquer pour construire une alternative au système actuel

                    Et lorsque je lui pose la question, il dit qu'il ne fait concrètement rien. Je trouve ça amusant, c'est tout.

                    • [^] # Re: Ah

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Bah, les capitalistes par définition polluent, chie sur le pallier de leurs voisins, insultent leurs collègues de boulot et ne respectent pas le travail d'autrui, c'est bien connu !

                      oula, tu as un doctorat en sophisme ?? « A => B » ne veux pas dire « non A => non B ». À part une moquerie débile, j'ai du mal à voir le fond de ta pensée…

                      Et lorsque je lui pose la question, il dit qu'il ne fait concrètement rien. Je trouve ça amusant, c'est tout.

                      ou alors tu n'a strictement rien compris à mes idées ? C'est possible aussi. Je disais justement que capitalisme et démocratie représentatie étaient très lié, voire même indisociable. Il me semble juste plus opportun de d'abord lutter contre l'un des aspects du système, le deuxième étant moins problématique à mes yeux. Tu remarqueras d'ailleurs l'usage du « j'essaye de m'impliquer » et non le « je m'implique », qui amène une nuance que tu sembles complètement négliger…

                      Mais vu tes commentaires, tu dois sûrement arriver à vivre complètement en harmonie avec tes idées, ça pourrait être intéressant de nous expliquer comment ;-)

                      • [^] # Re: Ah

                        Posté par . Évalué à 3.

                        oula, tu as un doctorat en sophisme ?? « A => B » ne veux pas dire « non A => non B ». À part une moquerie débile, j'ai du mal à voir le fond de ta pensée…

                        Sauf que la façon dont tu l'énonces, ça implique que ce sont ces principes qui font de toi un non-capitaliste. Tu n'as pas mentionné le fait que tu buvais de l'eau et que tu respirais de l'oxygène. Si "vélo à la place de la voiture, bonne entente avec les voisins, les collègues de boulot, respect du travail d'autrui" n'allaient pas à l'encontre du capitalisme (dans ton énoncé), alors ton message n'apporterait pas d'information.

                        • [^] # Re: Ah

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Excuse-moi de ne pas avoir eu les arguments pertinents… Je parlais de « respecter mon environnement » à la base. D'une manière générale et à mes yeux il me semble que ce sujet est très difficilement compatible avec le capitalisme.

                          Je n'ai pas donner de bon exemples, ok.Ça ne veux pas forcément dire que l'idée est complètement débile derrière. Au lieu du vélo, j'aurais du peut-être dire « être soucieux de ses émissions polluantes » ? À la place de respect du travail d'autrui, j'aurais peut-être pu dire « éviter de contribuer à l'exploitation des gens, par ex. dans les usines Foxconn ou autres » ?

                          • [^] # Re: Ah

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Pour ma part je réagissais juste à ta remarque sur le sophisme, qu'on lit un peu trop souvent en guise d'excuse "ce n'est pas ce que j'ai dit". Ici, c'était d'ailleurs ton intention, puisque tu le dis. Je ne conteste pas, et au moins on sait de quoi tu parles à présent! :)

      • [^] # Re: Ah

        Posté par . Évalué à 5.

        Donc si je soutiens un candidat, il suffit que je décide de voter pour un autre et je m'abstiens de le faire, comme ça ça aide celui que je veux soutenir.

        Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

      • [^] # Re: Ah

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Je suppose donc que si tu ne votes pas, tu t'abstiens également de critiquer les décisions de ceux qui sont élus, puisque d'une certaine manière tu les as favorisés ?

        Je suppose donc qui si tu votes, tu t'abstiens également de critiquer les décisions de la personne élue puisqu’en votant tu légitimes la délégation de tes responsabilités civiles.

        • [^] # Re: Ah

          Posté par . Évalué à 0.

          Je suppose donc qui si tu votes, tu t'abstiens également de critiquer les décisions de la personne élue puisqu’en votant tu légitimes la délégation de tes responsabilités civiles.

          Je m'interroge sur l'aspect « légitime » et l'efficacité de la pratique. Si tu ne votes pas, tu ne légitimes pas le vote, pourquoi pas. Mais ça change quoi en pratique de légitimer ou pas un vote ? Les élus auront quand même le pouvoir à l'issu de l'élection, même avec 80% d'abstention.

          Du coup, voter pour le mec élu ou ne pas voter conduit au même résultat : c'est l'élu qui a le pouvoir. Par contre, voter pour un « moins pire » permet de mettre au pouvoir une autre personne, ce qui est peut-être préférable suivant tes convictions.

          Par exemple, si quelqu'un comme Nadine Morano se retrouve parlementaire avec 40% d'abstention, j'estime que les 40% sont en partie responsable de l'avoir comme élue. Ils auraient pu choisir quelqu'un de correct, mais non, ils ont préféré ne pas choisir. Refuser de choisir, puis critiquer la parlementaire sur ses prises de positions me semble légèrement hypocrite pour le coup.

          Enfin sur la critique, je ne vois pas bien pourquoi je ne critiquerais pas l'élu sous prétexte qu'il vote pour moi. D'abord il y a des chances que je n'ai pas voté pour l'élu en question, et que donc je ne partage pas ses opinions. Si j'ai fait entendre ma voix lors du vote, je continuerais à la faire entendre hors du vote, c'est le devoir de tout citoyen il me semble. Par contre, j'accepte de respecter les lois votées par les parlementaires. Mais à l'inverse, est-ce que ne pas voter donne le droit moral de ne pas respecter les lois ?

          • [^] # Re: Ah

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Par exemple, si quelqu'un comme Nadine Morano se retrouve parlementaire avec 40% d'abstention, j'estime que les 40% sont en partie responsable de l'avoir comme élue.

            Et tu n’estimes pas que les personnes qui considères la délégation des pouvoirs civiques comme responsable ? Il pourrait choisir d’exprimer leur refus de déléguer leurs responsabilités, mais non, ils ont préféré choisir de les abandonner à un inconnu.

            Consentir à ce système de délégation, puis critiquer le parlementaire qui utilise les pouvoirs qu’on lui abandonne me semble légèrement hypocrite pour le coup.

            le devoir de tout citoyen il me semble

            D’abandonner ses devoirs et de se plaindre que ceux à qui ont les a abandonné n’agissent pas selon nos attentes ?

            Mais à l'inverse, est-ce que ne pas voter donne le droit moral de ne pas respecter les lois ?

            Ce n’est pas une question de droit moral mais de devoir citoyens, qui comprend des devoirs moraux. Si tu estimes qu’une loi est anti-citoyenne, je ne t’encouragerait certainement pas à t’y soumettre. Le tout est d’être en mesure d’exposer en quoi on considère le comportement induit par la loi comme une pratique anti-citoyenne.

            Préfère-t-on être un citoyen qui respect les êtres humains, ou un être humain qui respect les lois ?

            • [^] # Re: Ah

              Posté par . Évalué à 3.

              Consentir à ce système de délégation, puis critiquer le parlementaire qui utilise les pouvoirs qu’on lui abandonne me semble légèrement hypocrite pour le coup.

              Non, car on n'a pas le choix : admettons qu'on soit contre la délégation de pouvoir. En pratique, il n'est pas possible de ne pas déléguer son pouvoir. Il me semble bien que le plus efficace reste de déléguer son pouvoir au moins pire, plutôt que de ne pas choisir, non ?

              Si le choix existait, alors la question serait toute autre, et je rejoindrais sans problème ton avis. Mais sans ce choix, j'estime que la première chose à faire est justement de choisir le moins pire.

              Si tu estimes qu’une loi est anti-citoyenne, je ne t’encouragerait certainement pas à t’y soumettre
              Préfère-t-on être un citoyen qui respect les êtres humains, ou un être humain qui respect les lois ?

              C'est une belle réthorique, qui ne veux pas dire grand chose. Sans lois, pas de société possible. En effet, qui détermine ce qu'il faut faire ou pas ? Comment savoir si une loi est anti-citoyenne ? Si je considère que buter tous les arabes de France est bon pour la société, m'encouragerais-tu à le faire ?

              Face à une loi qu'on juge « anti-citoyenne », la décision d'enfreindre la loi est difficile… et personnelle je pense.

              Les loi permettent de définir ce qui est acceptable ou non pour la société. C'est pour ça que l'élection des parlementaires devrait être un moment absolument crucial de la vie politique, (qu'on soit pour ou contre le système actuel), pour justement éviter les lois débiles, qui sont inapplicable ou contraire à l'éthique des gens.

              • [^] # Re: Ah

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Non, car on n'a pas le choix

                Des alternatives frustrantes et aucune satisfaisante, ça ne fait pas disparaître la perception que nous avons un choix à faire.

                En pratique, il n'est pas possible de ne pas déléguer son pouvoir.

                Pourquoi ? Pourquoi pas ?

                Il me semble bien que le plus efficace reste de déléguer son pouvoir au moins pire, plutôt que de ne pas choisir, non ?

                Le plus efficace pour quoi ? Ne pas voter, c’est faire un choix, qui du reste est bien plus débattu que le vote blanc.

                C'est une belle réthorique, qui ne veux pas dire grand chose.

                Superbe argumentation, je suis totalement convaincu de l’absurdité de me propos maintenant.

                Sans lois, pas de société possible.

                « Sans lois, on peut établir la meilleure des sociétés possibles. » Convaincant n’est-ce pas ?

                En effet, qui détermine ce qu'il faut faire ou pas ?

                Chacun, en fonction de ses propres mécanismes d’évaluations, qui peuvent être plus ou moins formatés par l’expérience.

                Si je considère que buter tous les arabes de France est bon pour la société, m'encouragerais-tu à le faire ?

                D’où la nécessité de ne pas agir de façon inconsidéré, càd être en mesure d’exposer les considérations qui, selon nous, nous déterminent.

                Les loi permettent de définir ce qui est acceptable ou non pour la société.

                Les loi permettent de définir ce qui est acceptable ou non pour ceux qui commandent les législateurs.

                les lois débiles, qui sont inapplicable ou contraire à l'éthique des gens.

                Et si tu juges le principe législatif immorale ?

                • [^] # Re: Ah

                  Posté par . Évalué à 3.

                  En pratique, il n'est pas possible de ne pas déléguer son pouvoir.
                  Pourquoi ? Pourquoi pas ?

                  Peux-tu faire toi-même les lois ? peux-tu te pointer à un conseil municipal et prendre les décisions comme les conseillés qui concerne ta commune ? Si non, alors ça voudra dire que ton pouvoir de décision appartient bien aux représentants et non à toi.

                  « Sans lois, on peut établir la meilleure des sociétés possibles. » Convaincant n’est-ce pas ?

                  Je ne me suis pas étendu sur le sujet car la guestion des lois est débattu depuis… l'antiquité ? Je pensais que c'était acquis que sans lois il n'y a pas de société possible. Mais comment fonder une société sans lois ? Je ne vois pas très bien…

                  Si je considère que buter tous les arabes de France est bon pour la société, m'encouragerais-tu à le faire ?
                  D’où la nécessité de ne pas agir de façon inconsidéré, càd être en mesure d’exposer les considérations qui, selon nous, nous déterminent.

                  ?? Tu ne réponds pas à la question. M'encourageras-tu à persévérer dans mes idées ? Et d'ailleurs, comment résoudre ce problème sans lois ?

                  Et si tu juges le principe législatif immorale ?

                  En quoi est-il immoral selon toi ?

                  • [^] # Re: Ah

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Peux-tu faire toi-même les lois ? peux-tu te pointer à un conseil municipal et prendre les décisions comme les conseillés qui concerne ta commune ? Si non, alors ça voudra dire que ton pouvoir de décision appartient bien aux représentants et non à toi.

                    C’est partir du principe que le pouvoir décisionnel d’un être humain se résume à a promulgation de lois et aux décisions des conseillés municipaux.

                    Tu ne réponds pas à la question. M'encourageras-tu à persévérer dans mes idées ? Et d'ailleurs, comment résoudre ce problème sans lois ?

                    Tu ne réponds pas à ma question, quelles seraient tes motivations à agir ainsi, et en quoi considères-tu que cela serait un acte citoyen. Les lois sont des textes sur des papiers rangés aux fonds d’une étagère. Ce qui compte c’est ce que les êtres humains font effectivement. Sans les lois, le dialogue reste toujours possible.

                    De toute façon, il faudrait être extrêmement naïf que qui que ce soit agit selon les lois, ne serait-ce parce que personne ne consulte tous les textes de lois avant de prendre une quelconque décision.

                    En quoi est-il immoral selon toi ?

                    Je n’ai pas dit que c’était mon point de vue, simplement qu’il me paraît un peu gros de prendre comme postulat que le principe législatif est nécessairement moral. Qu’est-ce qui t’amène à penser que les lois sont établis pour des considérations morales et pas pour des considérations autres ?

    • [^] # Re: Ah

      Posté par . Évalué à 4.

      Il ne te reste qu'à aller te présenter si vraiment aucune idées défendue par les X candidats ne te conviennent. Tu es libre de présenter ce que tu veux, ensuite, c'est TON boulot d'aller convaincre PierrePaulJacques de voter pour toi, et ainsi, d'être représentatif d'une partie de la population locale/globale.

      Et le système représentatif ne correspond à personne. Moi aussi, j'aimerais bien que mon cas personnel soit directement débattu au niveau présidentiel/assemblée, ou que je puisse personnellement agir directement sur les lois, mais heureusement pour les autres, ça ne l'est pas.
      Du coup, pour que mes idées soient prises en compte, je fais des compromis en allant vers un parti qui correspond à mes idées générales, et je participe à mon petit niveau (j'ai le choix de m'investir bien plus, mais je ne le fais pas) à la vie de ce parti.

      Voilà, tu as le choix (qui est théoriquement sans limite, si tu as le courage d'aller au bout de tes idées). Comme tu as le choix de ne pas aller voter, c'est ta liberté.
      Le système n'est pas si pourri. Il n'est pas parfait, mais il est loin d'être l'ignominie décrite par les partisans de l'individualisme politique la démocratie participative.

    • [^] # Re: Ah

      Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 18/06/12 à 14:44.

      Dans ma circonscription dans le Cher, il y a une une manifestation (ça hurlait au déni de démocratie) car le candidat PS s'est désisté au profit du Front de Gauche arrivé en tête. Hors il n'y avait que 400 voix d'écart et il était probable que le PS l'emporte face au FdG. Mais lors d'un coup de fil, la candidate a reçu l'ordre de se désisté.

      Regardez cette vidéo. C'est stupéfiant ! Elle dit que si elle avait maintenu sa candidature face au Front de Gauche, elle risquait d'être exclu du PS.
      Ce n'est pas ma vision de la démocratie. Ce genre de petits arrangements entre amis, c'est quand même la démocratie confisquée. Résultat : des Verts sans aucun ancrage réel dans la population française se retrouvent avec un groupe politique à l'Assemblée Nationale.

      Pour moi le système idéale est proche du système suisse avec le scrutin proportionnel majoritaire à 1 tour. Exemple : au lieu que mon département soit divisé en trois circonscriptions, il n'y en aurait plus qu'une seul. Les électeurs seraient appelé pour élire les 3 députés du département. Les 3 premiers arrivés en tête lors du vote serait élus.

      • [^] # Re: Ah

        Posté par . Évalué à 4.

        Ça s'appelle le désistement républicain, ça se fait à gauche depuis la fin du XIXè siècle. Moi ce que je trouve malheureux, c'est qu'il faille un coup de fil pour lui rappeler à cette candidate. Je te renvoie à cette note par exemple pour mieux comprendre les tenants et les aboutissants. Voici l'extrait qui fait sens : «Il s’agit d’éviter que les électeurs de droite ne prennent en otage les débats entre partis de gauche.»

        • [^] # Re: Ah

          Posté par . Évalué à 4.

          Si il y avait eu un duel PS-EELV, j'aurais pu comprendre.
          Mais le Front de Gauche et le Parti socialiste divergent sur de nombreux points de vue. Il faut voir comment le maire communiste de ma ville insulte les socialistes. A les écouter, les communistes sont les seuls vrais partis de gauche.

          • [^] # Re: Ah

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Tu sais, ça se fait dans les deux sens, il arrive plus fréquemment que le candidat du Front de gauche se désiste pour le candidat Parti socialiste que l'inverse. Cette règle est présente depuis longtemps au sein du Parti socialiste, si tu étais absolument contre, il ne fallait pas voter pour eux :)

        • [^] # Re: Ah

          Posté par . Évalué à -3.

          Ça s'appelle le désistement républicain

          Je trouve comique de parler de désistement républicain quand on se désiste pour le Front de Gauche…

          • [^] # Re: Ah

            Posté par . Évalué à 3.

            Tu peux expliquer le fond de ta pensé ou c'est juste pour le plaisir de troller? en quoi le Front de Gauche ne serait pas républicain?

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: Ah

              Posté par . Évalué à 2.

              Vu le FUD quotidien de ceux qui disent que le FdG est un parti d'extrême-gauche aussi dangereux que le FN, Copé en tête (et sans jamais être contredit), ça ne m'étonne qu'à moitié ce genre de réaction…

              • [^] # Re: Ah

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                Le FN se dit aussi républicain.

                Donc si tu dis que le FG est républicain, j'espère que tu défends aussi le FN quand on dit qu'il n'est pas républicain.
                Parce que si ta parole sur ton poulain a de la valeur, ben la parole d'un pro-FN su son poulain a aussi de la valeur.

                Mais bizarrement, au FG, on n'applique pas aux autres ce qu'on fait pour soit…

                PS : après, c'est un accord PS-FG pour avoir des élus FG au parlement, je trouve normal que le PS respecte sa part, le système est pourri (pas de proportionnelle), on bidouille comme on peut pour que le FG soit au parlement d'une manière qu'il représente une partie de la population (déjà qu'ils n'ont pas ce qui correspond à leur score du 1er tour), pas de soucis la dessus, je ne vois pas le rapport avec un quelconque "républicain" dans cette histoire. Mais en face, le FN devrait avoir 2x plus de députés que le FG, ce qui n'est pas le cas.

                • [^] # Re: Ah

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Donc si tu dis que le FG est républicain, j'espère que tu défends aussi le FN quand on dit qu'il n'est pas républicain.

                  A supposer que FG et FN seraient symétriques sur l'échiquier politique, alors qu'en fait non, pas du tout, quand bien même Copé le répèterait en boucle partout.
                  Après, "républicain", ça veut dire quoi, concrètement ? La Droite Populaire, avec exactement le même discours que le FN, mais au sein de l'UMP, c'est républicain ? Le FN ne me gêne pas parce qu'il n'est pas "républicain", mais parce qu'il est raciste.

                  "Républicain", ça sert surtout à justifier un bipartisme en classant les partis qui veulent sortir des rails d'"extrêmes". J'ai déjà vu des gens pour qui même EELV était un parti "extrême".

                • [^] # Re: Ah

                  Posté par . Évalué à 0.

                  Le FN se dit aussi républicain.

                  Ce n'est pas parce qu'il «se dit» qu'il l'est. Le FN se dit laïque, il ne l'est pas, il est anti-musulman. Et je pense qu'il n'est pas républicain. La République, c'est entre autre l'égalité des citoyens devant la loi. À partir du moment où un parti parle de «préférence nationale», il n'est plus républicain, parce qu'il crée deux catégories de citoyens : les bons qui sont «français de souche» dans le cas du FN et les mauvais, c'est-à-dire grosso-modo tout le reste, mais surtout les musulmans, parce qu'il faut quand même bien désigner un bouc émissaire.

                  Ce n'est pas une question de se dire ou pas, c'est une question d'idéologie politique.

                  • [^] # Re: Ah

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Ce n'est pas parce qu'il «se dit» qu'il l'est.

                    Exactement. Ca marche aussi pour le FG/PG.

                    c'est-à-dire grosso-modo tout le reste, mais surtout les musulmans, parce qu'il faut quand même bien désigner un bouc émissaire.

                    Remplace "musulman" par "riche", et… Oups.

                    Ce n'est pas une question de se dire ou pas, c'est une question d'idéologie politique.

                    Ah ça… Je suis bien d'accord avec toi…

                    La République, c'est entre autre l'égalité des citoyens devant la loi.

                    La Grèce antique avait des esclaves et était une république.
                    Ca n'a juste rien à voir
                    http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9publique
                    "Une république est un régime politique sans monarque."
                    Ca n'a juste rien à voir avec ce que tu dis, et le FN n'est pas moins républicain que le FG (ou l'UMP ou le PS ou EELV), ou alors montre moi où le FN souhaite remettre une monarchie chez nous.

                    Dur dur la définition des mots contre les fantasmes.

                    • [^] # Re: Ah

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Remplace "musulman" par "riche", et… Oups.

                      Tu saoules avec toujours le même argument en boucle. Le FdG ne propose pas d'instaurer des droits différents pour les riches, ils auront les mêmes que tout le monde. Et tu ne cherches même pas à écouter le discours qui dénonce le fonctionnement de la finance et non pas "les méchants riches", mais bon, tu es tellement borné dans tes certitudes manichéennes que je n'ai pas vraiment espoir de te faire voir la différence entre FN et FDG, bien qu'elle soit énorme.

                    • [^] # Re: Ah

                      Posté par . Évalué à 0.

                      je pense que quand ont par le parti républicain, on parle de république française et sa devise : liberté égalité fraternité. Lorsque l'on fait une distinction sur l'origine de la personne, il me semble difficile de parler d'égalité.

                      ensuite prendre juste une caractéristique de la république et dire que tous les régimes sans monarques sont des république, c'est du putain se sophisme.

                      Si tu prends la page anglaise http://en.wikipedia.org/wiki/Republic , tu pourra y voir une description plus détaillée

                      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                    • [^] # Re: Ah

                      Posté par . Évalué à 8.

                      Et si tu rangeais ta rhétorique pour donner de vrais arguments ?

                      La République en France, ce n'est pas juste «ne pas avoir de roi». Il suffit de lire le début de la Constitution de la France (puisque c'est ça qui fonde notre République) :

                      PRÉAMBULE

                      Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l’Homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu’ils ont été définis par la Déclaration de 1789, confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946, ainsi qu’aux droits et devoirs définis dans la Charte de l’environnement de 2004.

                      En vertu de ces principes et de celui de la libre détermination des peuples, la République offre aux territoires d’outre-mer qui manifestent la volonté d’y adhérer des institutions nouvelles fondées sur l’idéal commun de liberté, d’égalité et de fraternité et conçues en vue de leur évolution démocratique.

                      Article 1er

                      La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.

                      Déjà dans le préambule, on comprend bien que la République, c'est un ensemble de valeurs et de principes, puisqu'on y «adhère», ce n'est pas un régime neutre. Ensuite, dans ces principes et ces valeurs, on trouve «liberté, égalité, fraternité». Et dès le premier article, on définit la République française comme indivisible (donc, on ne fait pas deux tas suivant une religion), et on assure «l'égalité devant la loi (…) sans distinction de race ou de religion». C'est ça la République en France.

                      Maintenant, tu peux être de mauvaise foi mais il y a des limites. La «préférence nationale», c'est anti-républicain, point. Et après, tu me montreras ce qui, dans le programme du Front de Gauche, ne se conforme pas à ces principes et ces valeurs.

                      Ton argument sur les «riches» ne tient pas. Oui, nous voulons taxer les riches. Plus que les autres. Et ça, ce n'est pas anti-républicain, c'est marqué dans la déclaration des droits de l'homme de 1789, qui fait parti de la Constitution de la République française, article XIII : «Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable. Elle doit être également répartie entre tous les Citoyens, en raison de leurs facultés.» C'est cette dernière partie qui fonde l'impôt progressif, éventuellement jusqu'à une tranche de 100%.

                  • [^] # Re: Ah

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Non, la préférence nationale, comme son nom l'indique, c'est basé sur le fait d'avoir ou pas la citoyenneté française, et non pas sur l'origine, auquel cas ça s'appellerait préférence ethnique ou que sais-je encore.

                    Ça ne consiste donc pas à rejeter une partie de la population française.
                    (Je ne soutiens pas pour autant cette pratique, mais qu'au moins on évite de raconter des conneries)

                    • [^] # Re: Ah

                      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                      mais qu'au moins on évite de raconter des conneries

                      Je crois qu'on va devoir espérer longtemps…

                    • [^] # Re: Ah

                      Posté par . Évalué à 4.

                      tiens en voila de la préférence nationale :

                      http://www.humanite.fr/node/329559

                      hé oui le FN a aussi eu sa place dans certaines mairies et le tribunal administratif a retoqué certaines de leur mesure.

                      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: Ah

              Posté par . Évalué à 3.

              Staline est responsable de pas mal de morts. </mode commentateur du figaro>

              Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

              • [^] # Re: Ah

                Posté par . Évalué à 6.

                Note qu'être républicain n'empêche pas d'avoir du sang sur les mains ;-)

        • [^] # Re: Ah

          Posté par . Évalué à 3.

          Ceci dit, ça fait quand même un peu étrange de recevoir UN feuillet et UN bulletin de vote par la poste.

          À Montreuil-Bagnolet, en région parisienne, ça a été aussi le cas. L'ancien maire/député Front De Gauche Brard n'était d'ailleurs pas content pour le désistement citoyen, en lisant sa lettre qui était distribué au métro, j'avais l'impression de me prendre des droites dans la tronche, bien que n'étant pas spécialement attaché au PS.

          Mais bon, à Montreuil, on est habitué à la politique borderline, aux attaques personnelles et aux coups bas dans la sainte ambiance démocratique. Et tout ce petit monde est de gauche, mais se tire dans les pattes les uns les autres (les conseils municipaux sont agités). Les prochaines municipales vont être sympathique.

          Et le désistement citoyen, il a pas trop fonctionné à la Rochelle. Si vous voyez ce que je veux dire…

          • [^] # Re: Ah

            Posté par . Évalué à 1.

            Ceci dit, ça fait quand même un peu étrange de recevoir UN feuillet et UN bulletin de vote par la poste.

            Les candidats font avec ce qu'ils ont. Ils adaptent les principes à la réalité du mode de scrutin. Quand on aura changé cette élection qui donne une prime démentielle à deux partis, on n'aura plus ce genre de chose.

            Mais bon, à Montreuil, on est habitué à la politique borderline

            Brard est plutôt cool sur le coup, parce que Voynet a eu la mairie en ne se désistant pas aux municipales (et donc en étant élue avec les voix de la droite). Il aurait pu renvoyer l'ascenceur mais il ne l'a pas fait, c'est tout à son honneur. Mais nous perdons un bon député qui avait bataillé ferme contre DADVSI et HADOPI.

            • [^] # Re: Ah

              Posté par . Évalué à 2.

              Je comprends le pourquoi du désistement, pas de problème. Et je comprends aussi qu'il soit "un poil" énervé.
              Mon propos se rapportait uniquement à l'anecdote du "UN bulletin", qui surprend toujours en ouvrant l'enveloppe, même quand on est au courant depuis quelques jours.

              Et quand je parlais de politique "borderline", c'était pour l'ensemble, je ne visais pas spécialement Brard. Je ne suis pas un spécialiste de la politique locale montreuilloise, mais du peu que j'en ai vu ces dernières années (je m'y suis installé quelques mois après l'élection de Voynet, je ne connaissais pas vraiment la région et je commençais tout juste à m'intéresser à la politique), ils sont plutôt…. mmmh… taclant dans le coin au niveau politique, pour les gros partis locaux. Mais je pense que ce ne doit pas être spécifique à cette ville, dans les autres, ça doit être pareil, mais plus feutrés.

          • [^] # Re: Ah

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            […]j'avais l'impression de me prendre des droites dans la tronche, bien que n'étant pas spécialement attaché au PS.

            Certes, mais ça fait toujours mal de se prendre une droite de la gauche.

        • [^] # Re: Ah

          Posté par . Évalué à 2.

          Il s’agit d’éviter que les électeurs de droite ne prennent en otage les débats entre partis de gauche

          Je n’aime pas cette façon de classer les électeurs «de gauche» ou «de droite». Pour moi les gens qui se revendiquent d’un bord politique font surtout ça pour frimer en société (car parfois ça fait bien de dire qu’on vote toujours à gauche, parfois ça fait bien de dire qu’on vote toujours à droite, ça dépend du contexte…).
          J’ai l’impression d’entendre Ségolène Royal qui elle fait bien la distinction entre les voies de gauches et celles de droites. Personnellement je pense qu’on peut parler de voies de citoyens.

          207829⁶+118453⁶=193896⁶+38790⁶+14308⁶+99043⁶+175539⁶

      • [^] # Re: Ah

        Posté par . Évalué à 3.

        Ce n'est pas ma vision de la démocratie. Ce genre de petits arrangements entre amis, c'est quand même la démocratie confisquée.

        S'il s'agit bien de « petits arrangements entre amis », peut-être qu'en réalité ce n'est pas la démocratie qui est confisquée, mais seulement l'illusion de celle-ci. C'est plutôt une bonne nouvelle, non ?

    • [^] # Re: Ah

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Je n'ai pas trouvé de candidat me convenant pour le premier

      L’exemple typique du mec qui ne sera content que le jour ou la France sera coupée en 70M de parts égales.

      Sérieusement, être citoyen dans la République c’est savoir exprimer ce qui est bon pour tous, pas ce qui est bon pour soit.

  • # hé oui

    Posté par . Évalué à 7.

    Tu mets le doigt sur l'abstention aux législatives, élection qui est, d'un point de vue national, nettement plus importante que celle du président de la république, puisque ce sont les députés qui font les lois.

    En fait la présidentielle est l'une des élections la moins importante dans notre vie de tous les jours; et pourtant ça doit être la plus codifiée.

    Le truc c'est que je ne vois pas vraiment comment pousser les gens à voter autrement que par le vote obligatoire. Un truc qui serait bien aussi serait une proportionnelle au niveau national.

    Parce que honnêtement dans l'hypothèse où tu est pour un parti genre CPNT, CD, DLR, LO, NPA, PP, au premier tour tu peux voter, mais tu sais aussi que ton candidat sera pas au second tour.

    Pour un parti à l'assemblée nationale, il faut passer 3 filtre : celui du premier tour (minimum 12.5%) deuxième tour (meilleur des restant), et enfin pour pouvoir avoir un groupe parlementaire il faut être 15.

    Donc c'est pas forcément que les gens s'en foutent, mais qu'ils sont en désaccord avec le mode de scrutin, et pour eux ne pas voter c'est un façon de le dire.

    Bon moi j'ai une autre approche et je vote pour les partis qui proposent de changer les choses.

    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Re: hé oui

      Posté par . Évalué à -10.

      La plupart des lois ne sont que des retranscriptions de directives européennes, et le restant est tenus de respecter les contraintes drastiques des traités européens, si bien qu'on peut dire que la politique de la France ne se décide plus en France.

      • [^] # Re: hé oui

        Posté par . Évalué à 8.

        Les directives européennes étant décidées par le conseil, la commission et le parlement européen, sachant que le premier est grandement influencé par les grand états, le deuxième assez influencé et que dans le troisième la France apporte le deuxième plus grand nombre de députés (et il siège en France…) c'est juste faux. Mais merci d'avoir participé.

        Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

        • [^] # Re: hé oui

          Posté par . Évalué à -1.

          Je n'ai absolument pas l'impression que les électeurs décident quoi que ce soit en ce qui concerne le Conseil et la Commission…

          • [^] # Re: hé oui

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Pourtant le conseil est constitué des représentant du peuple des états membres. Pour la commission, elle doit avoir un vote de confiance lorsque la législature du parlement européen commence et peut-être renversé avec un vote des 2/3 par le parlement européen.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: hé oui

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Néanmoins, la Commission prend parfois de drôles de libertés, comme quand elle décide d'examiner ACTA sans en informer le Parlement européen (alors qu'elle en a l'obligation).

            • [^] # Re: hé oui

              Posté par . Évalué à 1.

              On va résumer pour voir si j'ai bien compris:

              • Le président de la Commission choisit avec le Conseil les 27 commissaires ;
              • Le président de la Commission est proposé par le Conseil ;
              • Le Conseil est composé des chefs d'état et ministres des affaires étrangères des différents pays membres ;
              • En France (mais j'imagine que c'est similaire pour les autres pays européens): le 1er ministre choisit les membres de son gouvernement ;
              • Toujours en France: le 1er ministre est choisi dans la majorité parlementaire par le Président.

              Désolé, mais je trouve le concept de démocratie un peu trop dilué là-dedans.

              • [^] # Re: hé oui

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Tu oublie le vote par le parlement, cette législature, un commissaire a été écarté avant le vote pour ne pas risquer un vote défavorable. Le parlement a donc bien son mot à dire dans la constitution de la commission.

                Et ce n'est pas de la faute de l'Union Européenne si le gouvernement français ne doit pas subir un vote de confiance comme d'autres gouvernements.

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: hé oui

                Posté par . Évalué à 2.

                C'est sûr que si tu omets tout ce qui ne t'arranges pas, c'est simple. Mais si tu rajoutes les pouvoirs du parlement présentés par claudex, et le fait que le gouvernement français peut être censuré par l'assemblée nationale.

                Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

          • [^] # Re: hé oui

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Je n'ai absolument pas l'impression que les électeurs décident quoi que ce soit en ce qui concerne le Conseil et la Commission…

            C'est parce que tu gobes la propagande "bouh les méchants" des gens qui n'aiment pas que d'autres ne pensent pas comme eux. Mais la réalité est la : ils sont élus par les gouvernements des pays, eux-mêmes élus. Tu choisis. Mais tu choisis avec les autres (la démocratie).

            Le peuple décide. Mais le peuple n'est juste pas les individus qui voudraient que ça changent (ils n'ont pas su convaincre que leur proposition était meilleure, loin de la).

            • [^] # Re: hé oui

              Posté par . Évalué à 2.

              Mais quel est le rapport avec le fait d'être d'accord ou non avec la politique menée ?
              Je dis simplement que dans le cas du Conseil et de la Commission, il y a un peu trop d' "indirections" au niveau de leur choix par rapport au peuple (au contraire des députés européens). Il suffit de voir comment force la Commission sur certains dossiers (au hasard, les brevets logiciels) par rapport au Parlement.

      • [^] # Re: hé oui

        Posté par . Évalué à 3.

        À noter qu'il faut une définition très souple de "la plupart" pour pouvoir écrire

        La plupart des lois ne sont que des retranscriptions de directives européennes

        http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2009/05/quel-est-le-pourcentage-de-lois-nationales-dorigine-communautaire.html

        Concrètement, en France, en 2007, 87 lois ont été promulguées. 51 avaient pour objet d’autoriser la ratification ou l’approbation d’accords internationaux (dont 8 négociés par l’Union) ; sur les 36 autres lois, 10 comportaient des dispositions d’origine communautaire. Au final, ce sont donc seulement 25 % des lois adoptées qui étaient d’origine communautaire.

        Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Re: hé oui

      Posté par . Évalué à 0.

      sauf que pour que l'élection "rapporte" quelque chose au parti il suffit d’être dans les conditions de campagne remboursable et de financement public soit de mémoire 2% dans 50 circonscriptions et beaucoup de partis pourraient l'atteindre je penses

      • [^] # Re: hé oui

        Posté par . Évalué à 6.

        J'apporte des corrections, car tu confonds plusieurs choses :
        * Le remboursement des frais de campagne se fait candidat par candidat, et non selon le score obtenu nationalement par le parti : seuls les candidats ayant obtenu au moins 5% des voix sont remboursés de leurs frais de campagne.
        * Le parti reçoit un financement public (qui se monte à env. 1,70€/an/vote obtenu) pendant les 5 ans de la mandature, si au moins 50 de ses candidats ont dépassé la barre des 1%.

        De tout ceci, on peut en déduire que certains partis peuvent avoir droit aux financements publics, sans pour autant que leurs candidats se fassent rembourser leur campagne.

    • [^] # Re: hé oui

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Bon moi j'ai une autre approche et je vote pour les partis qui proposent de changer les choses.

      Ça aussi c'est une garantie que ton candidat ne sera pas au second tour.

      -->[]

  • # j'ai voté au 1er, me suis abstenu au 2nd

    Posté par . Évalué à 10.

    Au premier tour des législatives, j'ai voté et cela a été redirigé vers /dev/null.

    Au second tour, je ne voulais absolument d'aucun des deux candidats, pour de multiples raisons :
    - divergences d'idées
    - cumul des mandats
    - promesses pour la circonscription

    J'aurais donc pu voter blanc, ce qui aussi aurait été redirigé vers /dev/null. Alors je me suis abstenu, encore une fois redirigé vers /dev/null. Comme tu dis « clairement, l’électeur avait le choix. »

    Crois bien qu'hier j'étais plus préoccupé par le système politique français que par mon dimanche. C'est bien gentil de reprocher à la populace de ne pas jouer son rôle de citoyen, « pour une fois qu'on lui demande son avis ». Il faudrait voir ce qu'on en fait, de son avis.

    • [^] # Re: j'ai voté au 1er, me suis abstenu au 2nd

      Posté par . Évalué à 3.

      J'aurais donc pu voter blanc, ce qui aussi aurait été redirigé vers /dev/null. Alors je me suis abstenu, encore une fois redirigé vers /dev/null.

      Pareil. J'avais envie de voter blanc, et je me suis abstenu pour éviter de "faire chier" les gens qui dépouillent. Suite à des explications de Maitre Éolas à ce sujet, d'ailleurs.

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: j'ai voté au 1er, me suis abstenu au 2nd

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Pareil. J'avais envie de voter blanc, et je me suis abstenu pour éviter de "faire chier" les gens qui dépouillent. Suite à des explications de Maitre Éolas à ce sujet, d'ailleurs.

        Alors il suffit qu’un Blogueur Influent™ pique son coup de sang à cause des précieuses secondes qu’il a perdu à dépouiller des bulletins blancs pour que tu décides de t’abstenir plutôt que de voter blanc ?

        Eh bé, on peut critiquer l’influence de la télévision sur les masses, après ça…

        Pour apporter un modeste contre-point aux opinions de Maître Eolas et de l’auteur de ce journal : je ne trouve pas que les bulletins blancs ou nuls (toutes catégories : bulletins déchirés, raturés, au nom d’un candidat inexistant, etc.) soient « chiants » à dépouiller.¹ Ça ne casse pas la « dynamique du dépouillement », au contraire ça casse la monotonie du dépouillement — surtout dans les seconds tours où il n’y a que deux ou trois candidats —, et ce n’est pas désagréable.

        ¹ Hors le cas bien sûr des bulletins « chiants » au sens propre du terme, comme celui rapporté par l’auteur et pour lequel il n’y a guère de commentaires à faire — mais j’ose espérer que ces bulletins-là sont rares…

        • [^] # Re: j'ai voté au 1er, me suis abstenu au 2nd

          Posté par . Évalué à 9.

          j'ai dépouillé pour la première fois ce we, et c'est vrai que le bulletin pour Chewbacca, c'était assez fendard !

        • [^] # Re: j'ai voté au 1er, me suis abstenu au 2nd

          Posté par . Évalué à 6.

          Pour apporter un modeste contre-point aux opinions de Maître Eolas et de l’auteur de ce journal : je ne trouve pas que les bulletins blancs ou nuls (toutes catégories : bulletins déchirés, raturés, au nom d’un candidat inexistant, etc.) soient « chiants » à dépouiller.¹ Ça ne casse pas la « dynamique du dépouillement », au contraire ça casse la monotonie du dépouillement — surtout dans les seconds tours où il n’y a que deux ou trois candidats —, et ce n’est pas désagréable.

          Bon, ben va falloir que je participe à un dépouillement moi-même, pour me faire une idée, alors. Z'êtes chiants à pas tomber d'accord.

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: j'ai voté au 1er, me suis abstenu au 2nd

            Posté par . Évalué à 4.

            C'est con que l'envie ne te vienne que maintenant : il n'y aura pas d'élections avant 2014 (sauf décès, dissolution de l'Assemblée, …).
            À moins que tu ne participes à un dépouillement "non-politique" (comprendre : syndical, associatif, …).

        • [^] # Re: j'ai voté au 1er, me suis abstenu au 2nd

          Posté par (page perso) . Évalué à -1.

          et ce n’est pas désagréable

          … si tu n'es pas pressé de rentrer chez toi, bien sûr :-/

          Envoyé depuis mon PDP 11/70

        • [^] # Re: j'ai voté au 1er, me suis abstenu au 2nd

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Juste pour être clair, je n'ai rien contre le vote blanc.
          Je prefere ca a l'abstention, mais au moins, ne mettez rien dans l'enveloppe, c'est plus rapide a gérer et puis c'est le Cas 17 :)

      • [^] # Re: j'ai voté au 1er, me suis abstenu au 2nd

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        moi aussi je suis allé voté au premier tour, et pour une candidate à lunettes en plus.

        par contre au deuxième tour, je ne savais pas du tout pour qui voter, mais j'y suis quand même allé, et je doit dire que j'ai voté plutôt au hasard, en fait je regrette mon chois, j'aurais du voté blanc, ou mieux ne pas aller voter.

        le problème c'est qu'en allant voter blanc => mon bulletin ne compte absolument pas puisqu'on parle de des taux d'abstention, et les score des candidats sont des pourcentage des bulletins exprimé
        en allant pas voté, mon "vote" compte plus car on en parle, mais on pense que j'ai eu la flemme d'aller voter, et c'est pas secret contrairement au vote blanc/nul

      • [^] # Re: j'ai voté au 1er, me suis abstenu au 2nd

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Pareil. J'avais envie de voter blanc, et je me suis abstenu pour éviter de "faire chier" les gens qui dépouillent.

        D'un autre côté, la seule fois où j'ai dépouillé, le processus était lourdingue : pour chaque nul, il fallait en permanence appeler à notre table la personne qui avait la feuille avec les codes pour chaque catégorie, attendre qu'elle retrouve le fichu code, le noter sur l'enveloppe, etc. Évidemment, avec un processus aussi inefficace, ça ralentit énormément.

        Envoyé depuis mon PDP 11/70

    • [^] # Re: j'ai voté au 1er, me suis abstenu au 2nd

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Au second tour, je ne voulais absolument d'aucun des deux candidats,

      Oui, bon, on t'a demandé ton avis (lequel était le "moins pire"), tu as dit "je m'en fous", OK. Bon be fout-toi en.

      C'est bien gentil de reprocher à la populace de ne pas jouer son rôle de citoyen, « pour une fois qu'on lui demande son avis ». Il faudrait voir ce qu'on en fait, de son avis

      On t'as demandé ton avis, et ton avis compte. Par contre, on demande aussi l'avis des autres (démocratie). Maintenant, tu ne souhaites pas donner ton avis à la question posée, ben on fait sans toi.

      C'est d'une lâcheté de prendre pour excuse que comme la question ne te plait pas, tu ne veux pas donner ton avis à la question. Vachement constructif. Ben oui, la vie en société, c'est faire des concession, pas d'imposer son point de vue. Ton avis est pris en compte, celui des autres aussi. Bouder parce que les autres ne sont pas d'accord avec toi est juste nul. Oui, c'est juste bouder, et ça ne fait pas avancer les choses. Et non, ils ne sont pas tous pareils.

      • [^] # Re: j'ai voté au 1er, me suis abstenu au 2nd

        Posté par . Évalué à 1.

        Oui, bon, on t'a demandé ton avis (lequel était le "moins pire"), tu as dit "je m'en fous", OK. Bon be fout-toi en.

        Dans ce que tu décris, il est impossible de dire non. Non pas qu'il n'y ait pas de vote blanc ou que le vote soit obligatoire. Mais parce que dans la tête de Zenitram, lorsqu'un citoyen refuse de soutenir des gens portant des idées allant à l'encontre de sa vision de l'intérêt général, c'est qu'il se fout des choses. Ainsi faudrait-il systématiquement encourager des mesures (ou des absences de mesures) que l'on juge nuisibles pour empêcher d'autres mesures que l'on juge nuisibles.

        On t'as demandé ton avis, et ton avis compte. Par contre, on demande aussi l'avis des autres (démocratie). Maintenant, tu ne souhaites pas donner ton avis à la question posée, ben on fait sans toi.

        Je l'avais donné mon avis, au premier tour. Oh, j'avais fait des compromis, et tout et tout, t'inquiète pas. Mais comme il a été défini que mon avis n'était pas partagé par suffisamment de monde, il a été exclu du système de représentation (démocratie ?).

        C'est d'une lâcheté de prendre pour excuse que comme la question ne te plait pas, tu ne veux pas donner ton avis à la question.

        Où as-tu vu que la question posée était « lequel est le moins pire ? »
        Si la question posée est effectivement celle-ci, quelle perspective de progrès a-t-on si systématiquement on est ramené à choisir du « moins pire », alors que le « pas trop mal » et le « souhaitable » ont éventuellement été écartés ?

        Pour moi, la lâcheté, c'est de reprocher à quelqu'un de ne pas dire qu'il est d'accord - on a bien compris qu'il soit d'accord ou non n'a aucune espèce d'importance, n'est bon citoyen que celui qui vote, fût-ce contre ses idées - en invoquant des grands mots comme démocratie.

        Vachement constructif. Ben oui, la vie en société, c'est faire des concession, pas d'imposer son point de vue.

        Ok, au début de me reprochais de m'en foutre, maintenant tu me reproches d'imposer mon point de vue.

        Ton avis est pris en compte, celui des autres aussi.
        Oui, il a été pris en compte : on m'a invité à voter à nouveau, mais pas pour lui.

        Bouder parce que les autres ne sont pas d'accord avec toi est juste nul. Oui, c'est juste bouder, et ça ne fait pas avancer les choses. Et non, ils ne sont pas tous pareils.

        Si j'avais considéré les candidats comme tous pareil, tu crois que j'aurais apporté ma voix à l'un au premier tour, pour la refuser aux autres au second ?

        • [^] # Re: j'ai voté au 1er, me suis abstenu au 2nd

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Ainsi faudrait-il systématiquement encourager des mesures (ou des absences de mesures) que l'on juge nuisibles pour empêcher d'autres mesures que l'on juge nuisibles.

          On te demande ce que tu penses de moins nuisible. Tu ne veux pas répondre, tu t'en fou, OK. Viens pas faire chier ensuite à te plaindre, tu as clairement exprimé que tu en avais rien à foutre.

          Je l'avais donné mon avis, au premier tour.

          Pr miracle, au deuxième tour on te pose une AUTRE question. tu ne as rien à foutre, OK, boude dans ton coin mais comme on ne sait pas ce que tu penses, on fait comme on pense le mieux.

          Si j'avais considéré les candidats comme tous pareil, tu crois que j'aurais apporté ma voix à l'un au premier tour, pour la refuser aux autres au second ?

          Je te parle de la DEUXIEME question. Et tu les considères pareil. Ben moi, je considère pareil ton cas de ceux qui n'en ont rien à foutre (ils font la même chose, ils ne répondent pas à la question posée, impossible à différencier en plus). Tu ne veux pas t'exprimer, ben ne t'exprime pas, et continue de ne pas t'exprimer. Désolé, mais je n'ai aucune sympathie envers les gens qui râlent alors qu'ils évitent de répondre aux questions quand ils ont une responsabilité à prendre. J'ai bien plus de respect envers les gens qui votent le "moins pire" et râlent ensuite (c'est "le moins pire" qu'on a choisi, pas le mieux), au moins assument leur responsabilité et font des choix avec les contraintes du moment, ils ne fuient pas en boudant sous n'importe quelle excuse pour avoir leur conscience tranquille.

          • [^] # Re: j'ai voté au 1er, me suis abstenu au 2nd

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            On te demande ce que tu penses de moins nuisible. Tu ne veux pas répondre, tu t'en fou, OK. Viens pas faire chier ensuite à te plaindre, tu as clairement exprimé que tu en avais rien à foutre.

            Super, donc tu sais mieux que lui ce qu’il tente d’exprimer par ses actes. Plus fort, la seule interprétation possible et valable de ses actes, c’est celle que tu fais.

            Pr miracle, au deuxième tour on te pose une AUTRE question.

            S’abstenir de parler est également une réponse, on ne peut pas ne pas communiquer.

  • # Très simple

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Si tu ne t'intéresse pas à la politique, que par exemple tu n'as jamais ouvert un bouquin d'histoire, que tu n'as aucune idée de qui sont les candidats, de leur histoire et parcours personnel, que tu sais que la majorité de l'information que tu reçois par la presse est orientée voire bidonnée mais que tu n'as pas envie de chercher plus loin, c'est simple : ton devoir est de ne PAS voter. C'est juste logique.

    • [^] # Re: Très simple

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Non, dans ce cas, ton devoir c'est d'ouvrir un bouquin justement…

      Mais sinon oui, je suis contre le fait de forcer les gens moralement à aller voter, s'ils pigent rien à la politique, qu'ils restent chez eux. Je m'intéresse à la politique, je fais un vote pleinement assumé et réfléchi, et ce vote va compter autant que le gars qui a lu une phrase cliché, qu'il a trouvé ça "vrai" et qui va voter parce que c'est son devoir.

      • [^] # Re: Très simple

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je suis bien d'accord avec toi.
        J'aimerais d'ailleurs connaître le pourcentage de votes qu'apporte une tête sympa :D

      • [^] # Re: Très simple

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Je m'intéresse à la politique,

        Tu regardes la télé et tu lis la presse ? WAHOU!

        • [^] # Re: Très simple

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          À notre époque il existe un tas d'autres médias que la TV et les journaux pour s'enquérir de l'actualité politique avec suffisamment de sources différentes pour rendre les faits plutôt objectifs : tu sais le truc magique qu'on appelle le Internet…

          Tiens en bonus un média (donc un truc forcement subjectif) : http://nosdeputes.fr/

    • [^] # Re: Très simple

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      C'est juste logique.

      Arrêtons avec cet anglicisme, merci :-)

      • [^] # Re: Très simple

        Posté par . Évalué à 2.

        Oh ça va, c'est juste un anglicisme. Actuellement ça dérange pas tant de monde que ça.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

  • # A manger !

    Posté par . Évalué à 4.

    Par contre, pensez un peu aux bénévoles qui vont ouvrir votre enveloppe. Ils ne sont pas payés, n’auront même pas un café ou un sandwich pour leur peine.

    J'ai participé à plusieurs dépouillements et il m'est déjà arrivé d'avoir droit à un café ou à un sandwich. C'est pas systématique mais ça arrive.

    • [^] # Re: A manger !

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      J'aurais bien mis un sandwich dans mon enveloppe, mais j'avais peur que ça ne rentre pas dans l'urne.

      • [^] # Re: A manger !

        Posté par . Évalué à 7.

        du coup c'est toi qui a envoyé un sandwich déjà digéré ?

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: A manger !

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      ça t'a demandé tant d'effort que ça d'ouvrir une centaine enveloppe ?
      Tu n'a pas honte de demander à être nourri au frais du contribuable ?

      • [^] # Re: A manger !

        Posté par . Évalué à 3.

        J'ai rien demandé moi ! En plus j'aime pas le café et j'avais déjà mangé avant, donc je n'en ai pas profité.

      • [^] # Re: A manger !

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        ça t'a demandé tant d'effort que ça d'ouvrir une centaine enveloppe ?

        Mine de rien, tu passes quand même souvent deux heures de ton dimanche. C'est pas incroyablement difficile, mais c'est quand même un effort.

        Tu n'a pas honte de demander à être nourri au frais du contribuable ?

        J'ai connu des bureaux où les dépouilleurs (?) ramenaient eux-mêmes des trucs à manger pour le pot après le dépouillement.

      • [^] # Re: A manger !

        Posté par (page perso) . Évalué à -10.

        Des millions de gens sont nourris au frais du contribuable, et en plus on ne leur demande aucune contrepartie: ce sont les fonctionnaires.

        • [^] # Re: A manger !

          Posté par . Évalué à 5.

          Il semblerait que Fracasse ait un nouveau compte…

          • [^] # Re: A manger !

            Posté par . Évalué à 2.

            Il en a piraté un autre alors, car ce compte là n'est pas tout neuf.

            • [^] # Re: A manger !

              Posté par . Évalué à 2.

              ou alors c'est un de ses multi et il s'est planté.

              Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Re: A manger !

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Moi j'ai eu le droit à un jus de pomme !

      Et au premier tour, c'était jus d'orange. La municipalité avait des restes, et en profitait pour les écouler ainsi.

      Mais d'après un habitué au dépouillement qui était à ma table, c'était la première fois que ça lui arrivait.

  • # Dépouillement et bulletins nuls.

    Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 18/06/12 à 11:20.

    Je ne sais pas si vous avez déjà participé au dépouillement des bulletins de vote (chose que je vous encourage à faire, il suffit de demander au président d’un bureau de votre circonscription), mais il y a 17 type de votes blancs ou nuls.
    Mon avis personnel : les bulletins de vote blanc, c’est chiant, ca casse complètement la dynamique du dépouillement, on doit chercher de quel cas il s’agit etc…

    Bizarre ta remarque.
    En tant que scrutateurs, je n'ai jamais eu à détailler les types de bulletins nuls lors du dépouillement. La feuille de comptage ne fait aucune distinction entre les différents type de bulletins nuls. Cette tâche est effectuée par les assesseurs du bureau de vote qui vérifient et contresignent chaque bulletins nuls.

    • [^] # Re: Dépouillement et bulletins nuls.

      Posté par . Évalué à 1.

      En tant que scrutateurs, je n'ai jamais eu à détailler les types de bulletins nuls lors du dépouillement. La feuille de comptage ne fait aucune distinction entre les différents type de bulletins nuls. Cette tâche est effectuée par les assesseurs du bureau de vote qui vérifient et contresignent chaque bulletins nuls.

      Les assesseurs vérifient et contresigne le bulletin blanc et nul mais dans les deux bureaux de vote que j'ai connu ce sont les scrutateurs qui reportent ensuite les différents type sur la deuxième feuille.

      Hier soir j'ai dépouiller mon premier bulletin blanc (cas 8).

    • [^] # Re: Dépouillement et bulletins nuls.

      Posté par . Évalué à 2.

      Chez moi, les scrutateurs demandent le code aux assesseurs, l'indiquent sur l'enveloppe et signent l'enveloppe. Je pense qu'il faudrait regarder dans le code électoral pour savoir la bonne marche à suivre.

    • [^] # Re: Dépouillement et bulletins nuls.

      Posté par . Évalué à 3.

      Peut-être les feuilles de comptage ont-elles évolué car, pour avoir dépouillé aux présidentielles et aux législatives, je confirme que les différents cas possibles de vote nul sont listés (avec un cas en plus pour le vote blanc).
      Les scrutateurs les notent et signent l'enveloppe, les assesseurs en font de-même ainsi, et surtout, que le président du bureau de vote (qui a le dernier mot en cas de litige sur la validité d'un bulletin).

  • # Pour diminuer l'abstentionnisme

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Ne faudrait il pas revoir les scrutins présidentielles/législatives ?

    Je propose de remplacer les 4 tours présidentielles/législatives en seulement 2 tours avec proportionnelle à la clé.

    1er tour: élections de 66% des postes de député à la proportionnelle. On peut envisager un mode de fonctionnement similaire au vote des députés européens soit des listes de candidats par région qui se partage x postes en fonction de leur résultats mais à la proportionnelle stricte.
    Chaque parti étant bien sûr libre d'organiser en interne ou publiquement des élections concernant la représentativité de leurs listes.

    2ème tour: élection présidentielle. Le gagnant remporte la moitié des postes de députés restant à pourvoir, le reste étant de nouveau réparti à la proportionnelle stricte.

    Enfin, à l'AN , la notion de groupe sera revu afin que chaque député, qu'il fasse parti d'une majorité ou d'une minorité puisse s'exprimer proportionnellement au poids politique qu'il représente. Ainsi les petits partis auront malgré tout un rôle à jouer.

    • [^] # Re: Pour diminuer l'abstentionnisme

      Posté par . Évalué à 7.

      2ème tour: élection présidentielle. Le gagnant remporte la moitié des postes de députés restant à pourvoir,

      Le gouvernement et l'AN sont censés êtres deux pouvoirs indépendant (et deux contres-pouvoir l'une envers l'autre).

    • [^] # Re: Pour diminuer l'abstentionnisme

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Le problème de la proportionnelle, c'est qu'il favorise des candidats que la majorité déteste.

      http://devnewton.bci.im

      • [^] # Re: Pour diminuer l'abstentionnisme

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Le problème de la proportionnelle, c'est qu'il favorise des candidats que la majorité déteste.

        Favorise par rapport à qui ?

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Pour diminuer l'abstentionnisme

        Posté par . Évalué à 10.

        Et au nom de quel principe on devrait refuser d'écouter 17% des votants? Je suis contre leur idées, mais si effectivement la majorité est contre leur idée, je ne vois pas le problème à les faire siéger à l'assemblée. Et ce serait même un point positif, ça montrerait à ces 17% ce que ces gens votent. Refuser le dialogue n'est pas toujours la solution (dans le cas de Fracasse, dont le but est uniquement de troller je te l'accorde, c'est la solution)

        Et si la majorité se met à approuver leur idée, c'est triste à dire, mais c'est aussi ça la république.

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: Pour diminuer l'abstentionnisme

          Posté par (page perso) . Évalué à -1.

          Et au nom de quel principe on devrait refuser d'écouter 17% des votants?

          Au nom des oreilles des 83% :-)

          Dans une copropriété, si 17% des occupants veulent faire la nouba les soirs, on leur interdit bien de le faire :-)

          http://devnewton.bci.im

          • [^] # Re: Pour diminuer l'abstentionnisme

            Posté par . Évalué à 7.

            Tu ne leur refuse pas le droit de siéger à l'assemblée de copro, ni de voter à l'assemblée, ils votent pour ou contre les ravalements, ils ont leur mot à dire sur la couleur des paillassons, bref ils sont autorisé à participer à la vie de la copro, même si cette copro leur refuse (légitimement) le droit de faire la nouba tous les soirs.

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: Pour diminuer l'abstentionnisme

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Tu raisonnes avec le mode d'élection 1 personne = 1 voix = 1 candidat. Avec un système d'élection par points ou par classement, la définition de la représentation est très différente.

              http://devnewton.bci.im

          • [^] # Re: Pour diminuer l'abstentionnisme

            Posté par (page perso) . Évalué à 9.

            Oui il ne sont conviés au réunion de copropriété.

            Si le FN fait 17% de l'AN, il n'aura de toute façons pas suffisamment de pouvoir pour faire voter des lois que les grands partis rejettent. Mais au moins les 17% de la population seront représentés au parlement.

        • [^] # Re: Pour diminuer l'abstentionnisme

          Posté par . Évalué à 0.

          Alors, les 17.9% pour le Front National, ça correspond au premier tour des présidentielles.
          Ensuite, pour les législatives :
          - 1er tour : 13.6%
          - 2em tour : 0.3%

          Apparemment, un certain nombre de personne veulent bien du FN, mais loin de chez eux.
          On verra si la vague "Bleu Marine" va continuer à déferler sur la France en 2014 pour les municipales, ou si elle va mystérieusement s'évanouir (avant de réapparaître pour les présidentiels en 2017).

          Bon, ils sont tout de même un certain nombre si on se base sur le premier tour des législatives. C'est vrai qu'ils pourraient être représenté par un moyen ou par un autre au sein des institutions de l'État. Mais d'un autre coté, si ils n'ont pas réussi à convaincre les citoyens de les emmener vers une victoire en second tour (ce dont il est question pour avoir un député), est-ce que cela leur donne la légitimité d'avoir un poids certain dans les institutions de ce pays ?
          J'en sais rien, et c'est sincèrement une question que je me pose.

          Si il y a deux tours pour les législatives, c'est qu'il y a une bonne raison.

          • [^] # Re: Pour diminuer l'abstentionnisme

            Posté par . Évalué à 10.

            Donc tu t'assieds allègrement sur 13% des voix (je ne connais pas trop les détails, et je ne sais pas si le FN à pu se présenter dans toutes les circos.)

            regarder le score du 2eme tour n'a aucun sens, nombre de candidats n'ont pas eu le score leur permettant de se maintenir. Si 13% des votants avaient comme choix premier le FN, on devrait avoir à l'assemblé 13% de député front national.

            En les ostracisant tu fais leur jeux, et accrédite leur position de victime. En leur donnant leur place à l'assemblée; tu peux leur mettre leur nez dans leur caca et leur contradictions.

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: Pour diminuer l'abstentionnisme

              Posté par . Évalué à -3. Dernière modification le 18/06/12 à 14:32.

              Bien que j'aimerais effectivement m’asseoir allègrement sur ces 13%, je ne le peux pas vu que je ne suis investi d'aucun pouvoir particulier.

              Je suis d'accord pour dire qu'il ne faut pas nier ces 13%, ni les 17% de la présidentielle. Si une grosse proportion des électeurs ont votés Front National en premier tour, c'est qu'il y a une raison, et les autres partis devraient tenter d'aller les chercher avec les dents si il le faut, au lieu de charmer, avec parfois populisme, leur auditoire déjà conquis.
              Bien sûr, il s'agit de le faire sans perdre sa base électorale, il faut être agile, mais c'est aussi ce que je demande perso à un représentant du peuple.
              Bon, ceci dit, il n'y a pas eu de grosse diabolisation du FN de la part de l'UMP et du PS (hormis quelques sorties de ci- de là) pour ces dernières campagnes, contrairement à avant. Mélenchon est à part, il a sorti la grosse bertha médiatique pour continuer à survivre et ça n'a pas vraiment fonctionné.
              Les autres partis devrait aussi aller étudier les raisons de la "réussite" du Front National, ça pourrait leur servir. Mais je pense que sous les airs dédaigneux de certains, la majorité doit étudier ce point de façon rationnelle (j'ose l'espérer).

              Par contre, il ne faut réécrire l'histoire. Il y a un premier et un second tour, et c'est dans les règles du jeu. Si tu passes à un seul tour, je suis sûr que les résultats auraient été différent (les candidats aussi d'ailleurs). Peut-être que le Front National aurait eu un meilleur score, peut-être se serait-il crashé électoralement, nul le sait. Mais dans les faits, il y a 3~4 députés FN élu, et le score au second tour est de 0.3%.
              Ils ont ce score final, et c'est de cela dont il est question dans la constitution de l'assemblé, selon les règles en vigueur actuellement. Du coup, ils n'ont pas à être représentés différemment dans les institutions de ce pays.
              Que nos représentants tiennent compte AUSSI de ces 13% de leur représentés, oui.

              Si tu changes ces règles, alors, il n'est plus question de 13%, mais d'un autre chiffre que personne ne connaît pour les députés sous bannière Front National.

              En les ostracisant tu fais leur jeux, et accrédite leur position de victime. En leur donnant leur place à l'assemblée; tu peux leur mettre leur nez dans leur caca et leur contradictions.

              Je suis d'accord avec la première partie. Mais qu'on n'aille pas leur accorder des "pouvoirs" hypothétique qu'ils n'ont pas acquis selon les règles électorales actuelles.

              • [^] # Re: Pour diminuer l'abstentionnisme

                Posté par . Évalué à 10.

                Mais qu'on n'aille pas leur accorder des "pouvoirs" hypothétique qu'ils n'ont pas acquis selon les règles électorales actuelles.

                C'est bien le problème du système; tu peux tourner le problème dans tous les sens, qu'un parti qui fasse 13% au premier tour n'ai que 2 siège au final, cela ne me parait pas normal. De même qu'un parti qui tourne autour de 30% qui se choppe plus de la moitié des sièges. Au final on assiste peu à peu à l'uniformisation des partis, avec quelques position de niche, et un effet de levier tel qu'il est quasiment impossible pour un parti d'émerger.

                Tu peux te cacher derrière les règles en disant c'est le jeux, n'empêche que les règles ne sont pas juste.

                Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                • [^] # Re: Pour diminuer l'abstentionnisme

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Ça tombe bien le parti qui a obtenu la majorité absolue a justement un accord gouvernemental avec un autre parti pour instaurer une part de proportionnelle. Attention, c'est super précis :

                  nous réformerons le mode de scrutin aux élections législatives : X% des députés seront élus à la proportionnelle sur une liste nationale

                  Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                  • [^] # Re: Pour diminuer l'abstentionnisme

                    Posté par . Évalué à 4.

                    ça me semble précis, mais c'est sûrement parce que je connais les chiffres romains

                    il manque juste une date

                  • [^] # Re: Pour diminuer l'abstentionnisme

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Une liste nationale… c'est tout bénef pour les gros partis ! Ça permet d'y mettre les copains/copines qui ne résisterait pas à un parachutage et/ou à un combat loyal face à d'autres candidats…

                    Reste à voir combien vaut X. Il ne faudrait pas que les listes soit phagocytés par les apparatchik de l'appareil politique au détriment des militants locaux privé ou évitant la médiatisation à outrance.

                    • [^] # Re: Pour diminuer l'abstentionnisme

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Ça dépend, tu peux avoir une liste nationale avec un système de vote préférentiel dans la liste, qui peut changer l'ordre d'élection par rapport à l'ordre proposé. Et est-ce que quelqu'un qui est plébiscité par 10% de l'ensemble de la population est moins légitime à siéger à l'assemblée (nationale) que quelqu'un qui est plébiscité par 60% d'une circonscription ?

                      De plus, même si l'ordre ne peut pas être changé, rien n'oblige les français de voter pour les gros partis si ils ne sont pas d'accord avec les gens sur la liste.

                      Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                  • [^] # Re: Pour diminuer l'abstentionnisme

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Les promesses n'engagent que ceux qui y croient. Je prend les paris que l'on aura X faible (je pari sur entre 10% et 30%) et des clauses du genre "5% des votes au moins" qui empêcheront des petits partis (ex parti pirate) d'être élu. Le PS, en tant que regroupement de professionnels de la politique, n'a aucun intérêt à mettre en place une vrai proportionnelle.

                    • [^] # Re: Pour diminuer l'abstentionnisme

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      des clauses du genre "5% des votes au moins" qui empêcheront des petits partis (ex parti pirate) d'être élu.

                      Mauvais exemple, changer exemple.
                      Pour info, le parti pirate est aux parlements régionaux allemands. En allemange, c'est 100% proportionnel, avec cette limite de 5%.

                      Cette limite de 5% est très bien, c'est un bon compromis : il faut quand même un minimum de représentativité nationale (non, désolé, se taper famille de France ou chasse/peche/nature dans l'AN, c'est intéressant pour pas grand monde et on ne peut pas porter 0.1% de chaque idée à chaque décision à prendre).

                      • [^] # Re: Pour diminuer l'abstentionnisme

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Et pourquoi pas chasse pêche nature et traditions à l'assemblée nationale ? Pourquoi 5% ? Si une sensibilité politique (au hasard, pour troler, le communisme) fais moins de 5%, on ne la représente pas ou on l'oblige à se prostituer avec une autre sensibilité ? Les citoyens sont égaux, sauf ceux qui sont minoritaires à moins de 5% ? Ce n'est « pas intéressant » donc on ne représente pas ? C'est d'autant plus dommage que je pense que la majorité des français ont des opinions politiques très minoritaires, dès que l'on prend un découpage plus précis que les deux grands partis. La majorité des français ne mérite pas d'être représenté fidèlement ?

                        Si tu penses qu'une assemblée pour fonctionner doit avoir des partis importants, c'est pour simplifier les discussions. Mais cela ne les simplifie que si les élus suivent la ligne du parti, ie sont godillots. Donc soit on accepte que l'Assemblée Nationale ne soit qu'une chambre d'enregistrement des accords entre partis, soit on accepte qu'il y ai des discussions dans l'assemblée, mais dans ce cas on n'a aucune raison de refuser un découpage fin des sensibilités. Il faut être cohérent quoi  ;-)

        • [^] # Re: Pour diminuer l'abstentionnisme

          Posté par . Évalué à 10.

          Je suis contre leur idées, mais si effectivement la majorité est contre leur idée, je ne vois pas le problème à les faire siéger à l'assemblée.

          Je partage tout à fait. J'ai l'impression que la seule arme contre le FN pour le PS et l'UMP, ce sont les institutions bancales qu'on a en ce moment. D'ailleurs, dès qu'on parle de proportionnelle, la seule réponse qu'on a, c'est : «Ha mais tu veux faire élire des députés FN !». Et bien oui, et je veux les combattre dans un hémicycle où, de toute façon, ils n'auront rien à dire à part des conneries, mais ça se verra.

  • # Suppression de l'élection présidentielle!

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Pour améliorer la participation aux élections législatives, certains proposent de regrouper l'élection présidentielle et législative.
    Je pense qu'il faut aller plus loin et supprimer l'élection présidentielle pour la remplacer par une élection du Président par l'assemblée nationale.
    Et oui un vrai retour au régime parlementaire au lieu d'un régime présidentiel qui persuade qu'une élection digne d'un défilé de mode peu tenir lieu de grande messe démocratique.

    • [^] # Re: Suppression del'élection présidentielle!

      Posté par . Évalué à -4.

      Je pense qu'il faut aller plus loin et supprimer l'élection présidentielle pour la remplacer par une élection du Président par l'assemblée nationale.

      Comme aux États-Unis ? Ah merde.

      • [^] # Re: Suppression del'élection présidentielle!

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Le président des Etats-Unis est élu par le congrès? On ne doit pas avoir les mêmes sources:
        lien

      • [^] # Re: Suppression del'élection présidentielle!

        Posté par . Évalué à 3.

        • [^] # Re: Suppression del'élection présidentielle!

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Non plus car les premier ministre anglais est chef de gouvernement alors que le président est chef de l'Etat… comme la reine d'Angleterre!

          • [^] # Re: Suppression del'élection présidentielle!

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            En fait je pensais à ça ou ça

          • [^] # Re: Suppression del'élection présidentielle!

            Posté par . Évalué à 3.

            Le pouvoir du Président français n'a rien à voir avec les "pouvoirs" de la Reine d'Angleterre !
            Dans un système parlementaire, le chef de gouvernement est issu du parti (ou de la coalition de partis) majoritaire. Les chefs d'état n'ont dans ce cas, que peu de pouvoir et d'influence. Des pays comme l'Italie et l'Allemagne ne sont pas représentés, sur la scène européenne voire internationale, par leur président mais par leur chef de gouvernement.

            • [^] # Re: Suppression del'élection présidentielle!

              Posté par . Évalué à 2.

              C'est d'ailleurs ce qui a empêché le retour des Bourbons au pouvoir après 1870.
              Le prétendant au trône, le comte de Chambord , Henri V pour ses partisans ne voulait pas régner comme les Saxe-Cobourg et Gotha de Grande-Bretagne mais de manière autoritaire comme Charles X, chassé du pouvoir suite aux Trois Glorieuses. Ce qui a épouvanté certains députés qui se sont exclamés : "On n'a quand même pas interdit à l’empereur Napoléon III de revenir pour le remplacer par le petit-fils du tyran Charles."

        • [^] # Re: Suppression del'élection présidentielle!

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Ça n'a pas du tout l'air d'être une obligation. C'est uniquement une tradition issue du bipartisme qui fait que le parti majoritaire aura quasiment la majorité au parlement. D'ailleurs, il me semble qu'aux dernière élection les conservateurs ont failli ne pas être au gouvernement.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Suppression del'élection présidentielle!

            Posté par . Évalué à 4.

            Je n'ai pas dit que c'était une obligation. En fait, c'est surtout plus une tradition qu'autre chose… On sent là-dessous une pitié envers la famille royale, à qui on laisse un tout dernier semblant de pouvoir (la Reine ne peut même pas voter, pour info), histoire de dire que ce ne sont pas totalement des parasites (une famille qui coûte plusieurs dizaines de millions de livres/an aux contribuables, sans rien foutre d'autres que faire parler d'elle dans la presse people, je ne vois pas comment l'appeler autrement).

            Mais si on appliquait ce système en France, ce ne serait pas le descendant du roi Louis XVI qui désignerait le Premier Ministre, mais (je suppose) un vote des députés eux-mêmes.

            • [^] # Re: Suppression del'élection présidentielle!

              Posté par . Évalué à 4.

              Je peux me tromper, mais il ne me semble pas qu’il y ait de texte de loi interdisant aux membres de la famille royale de voter, ça tient plus du domaine de la mise en pratique du discours que nous sortent systématiquement nos présidents fraîchement élus, Le président de tous les Français, au dessus des clivages, etc.

              Depending on the time of day, the French go either way.

  • # Confusion

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Vous « conchiez » peut être les candidats, mais ce n’est pas une raison faire preuve d’un tel manque de savoir vivre.

    Il y a plusieurs points intéressants dans ce post. Celui-ci est le plus amer et je ne suis pas sur qu'il concerne peu de monde. La révolte va grandissante mais elle ne trouve pas de débouchés constructifs.

    Dans cet exemple, la bêtise prend une forme plus rare. Mais ce n'est qu'une des manifestations de ces "revoltés", qui ne s'en prennent qu'au premier venu / à une communauté ethnique ou religieuse, sexuelle ou professionnelle / ou encore au supérieur hiérarchique direct , sans remettre en cause quoi que ce soit.

    Nous voilà loin de toute analyse politique - le seul combat possible est l'instruction.

  • # Expression

    Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 18/06/12 à 14:48.

    Pour une fois qu’on vous demande vraiment votre avis….

    On ne nous demande pas notre avis, on nous demande de faire un choix. Je me sens quand même vachement plus impliqué quand je poste un gros troll sur linuxfr que quand je mets un papier dans une boîte.

    […]le Parti du Vote Blanc

    Ils ont foiré avec le nom. Si il avaient appelé leur parti "Abstention", ils auraient fait un score de 38,87% ! \o/

    Oui, vous avez bien lu, certaines personnes se torchent avec les bulletins électoraux.

    Ça doit faire bizarre de voir quelqu'un avec le pantalon baissé dans l'isoloir.

    • [^] # Re: Expression

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Ça doit faire bizarre de voir quelqu'un avec le pantalon baissé dans l'isoloir.

      « Euh, non, monsieur, ce n'est pas une cabine d'essayage ! »

    • [^] # Re: Expression

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      Je suppose qu'il a pris un des bulletins envoyé dans le pli electoral recu par la poste et qu'il a fait ca chez lui.

      Ce qui en dit long sur la personne parce que bon, se promener avec ca ….

      Bref

  • # Abstentionnisme et vote moutonnier

    Posté par . Évalué à 8.

    D'une manière générale, j'ai l'impression qu'après les présidentielles, les électeurs sont "saturés", ils ne veulent pas continuer à regarder de près ce qu'on leur propose, et je crois que beaucoup se disent que "ça se passera comme les sondages".

    Et il n'y a pas que l'abstention, beaucoup votent n'importe quoi.

    Chez nous (11ème circo. des Français de l'Étranger), c'est un cliché du parachutage qui a été élu à 60% des voix au second tour… pour environ 20% de participation!

    Quelques faits sur son élection:

    • Depuis juin 2011, jusque janvier 2012 (soit un peu plus d'un an), il a effectué 26 déplacements à l'étranger, dont 24 dans un pays de la 11ème circo (certes grande, "l'Asie-Océanie-et-plus", mais qui ne représente pas 24/26e du globe).
    • Son prédécesseur, également UMP, par comparaison, avait effectué 11 déplacements dans le monde entier en un an, et seulement 3 dans les pays de la 11ème circo.
    • M. Mariani a justifié ces déplacements par l'actualité: une inauguration d'école vaut bien 8000km de déplacement. Évidemment le fait qu'il organise en même temps des meetings électoraux est complètement secondaire et on n'imaginerait pas une seconde que ce soit la motivation de ces déplacements. Pardon, il nous explique aussi qu'il le fait pour soutenir les entreprises Françaises dans le domaine du transport.
    • C'est donc bien par zèle qu'il se déplace pour mieux défendre la France et notamment les entreprises telles que Airbus, TGV/Alsthom, etc. La preuve? Il a préféré refaire un mini-déplacement pour une école pendant que SeaFrance était en crise, et il ne s'est jamais rendu en Arabie Saoudite, où Alsthom a manqué un contrat de 7milliards. Mais l'Arabie Saoudite n'est pas dans la 11ème circo…
    • Inutile de dire que M. Mariani est également le seul candidat sur 20 dans la circo qui n'a jamais vécu à l'étranger.
    • Quand on se penche un peu sur son actif, il est très très proche de l'extrême-droite, partisan d'un "dialogue" avec eux. Il est également rapporteur dans toutes les lois sur… pardon, CONTRE l'immigration.

    Bref, l'étoffe d'un mec "international".

    Il y avait pour info 4 ou 5 autres candidats de droite républicaine, dont un briguait également l'investiture UMP, et qui par ailleurs était déjà membre actif de l'Assemblée des Français de l'étranger. Ils ont presque tous fait des scores dérisoires en ayant pourtant bien plus de contenu dans leurs discours que M. Mariani "Moi j'aime (taxer) les Français de l'étranger!". Il avait effectivement soutenu la taxation "à la nationalité", en sus des impôts du pays hôte… enfin, jusqu'à ce qu'il soit investi dans notre circo, après il ne s'en souvenait plus!

    Mais les Français de l'étranger votent traditionnellement à droite pour le RPR ou l'UMP, donc ils ont voté pour n'importe qui, mais de l'UMP!

    • [^] # Re: Abstentionnisme et vote moutonnier

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Chez nous (11ème circo. des Français de l'Étranger), c'est un cliché du parachutage qui a été élu à 60% des voix au second tour… pour environ 20% de participation!

      Pour qu'un candidat soit élu, il me semble qu'il doit rassembler au minimum 12,5% des inscrits.
      Dans ton cas, 0,6*0,2 = 0,12 soit seulement 12% des inscrits.

      Ton candidat n'est pas censé être élu !

      • [^] # Re: Abstentionnisme et vote moutonnier

        Posté par . Évalué à 3.

        Il n'y a pas de quorum à atteindre !
        Les 12,5% des inscrits ne concernent que le maintien au 2° tour. Et s'il n'y a pas 2 candidats à se maintenir, ce sont les 2 meilleurs qui sont retenus. C'est tout.

        • [^] # Re: Abstentionnisme et vote moutonnier

          Posté par . Évalué à 1.

          Si, au premier tour, il y a un quorum à atteindre. L'article L126 du Code Électoral précise que «Nul n'est élu au premier tour de scrutin s'il n'a réuni : 1° la majorité absolue des suffrages exprimés; 2° un nombre de suffrages égal au quart du nombre des électeurs inscrits. Au deuxième tour la majorité relative suffit.»

          • [^] # Re: Abstentionnisme et vote moutonnier

            Posté par . Évalué à 3.

            Je crois que tout en ayant raison, tu te trompes dans ta réponse, enfin c'est déjà ce qu'il disait.

            Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Re: Abstentionnisme et vote moutonnier

      Posté par . Évalué à 1.

      Chez nous (11ème circo. des Français de l'Étranger), c'est un cliché du parachutage qui a été élu à 60% des voix au second tour… pour environ 20% de participation!

      52,15 % des voix pour 26,07 % de participation pour être plus précis… Tu arrondis à 20 % près quoi.

    • [^] # Re: Abstentionnisme et vote moutonnier

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      D'après ce que je lis, dans la 4e circonscription des Française de l'étranger (Benelux), ils ont réussi à avoir un bulletin nul avec le vote électronique http://www.pcinpact.com/news/71719-vote-electronique-bug-benelux.htm

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Abstentionnisme et vote moutonnier

      Posté par . Évalué à 2.

      Quand on se penche un peu sur son actif, il est très très proche de l'extrême-droite, partisan d'un "dialogue" avec eux. Il est également rapporteur dans toutes les lois sur… pardon, CONTRE l'immigration.
      […]
      Il y avait pour info 4 ou 5 autres candidats de droite républicaine

      Quand je lis ça, je me demande ce qui différencie « la droite républicaine » de la ou des droite(s) pas républicaine(s) ? L'usage à tout va - à tout va ! - de l'adjectif « républicain » quand on parle de l'UMP, ça sonne un peu comme « l'importune révélation d’un doute profond qui suit de devoir réaffirmer ce qui normalement devrait aller sans dire ».

      Je recommande chaudement la lecture de cet article d'où est extraite la citation de Frédéric Lordon :
      http://www.telerama.fr/idees/presidentielle-j-51-la-campagne-vue-par-frederic-lordon,78502.php

      • [^] # Re: Abstentionnisme et vote moutonnier

        Posté par . Évalué à 3.

        Bon, je vais tenter de clarifier:
        Malgré la nature de l'UMP, une fusion improbable de partis de droite allant d'un quasi-centrisme aux néo-libéraux, on considère qu'il s'agit d'un parti de droite qu'on appellera droite républicaine, ou droite modérée.
        Les électeurs UMP se retrouvent donc beaucoup derrière cette étiquette droite républicaine, par opposition à l'extrême droite du FN.

        Je ne considère pas M. Mariani comme un modéré dans l'âme, mais j'ose supposer au moins que les électeurs qui l'ont fait atterrir à bon port ont voté UMP parce que "l'UMP, c'est la droite républicaine" sans trop poser de question, et donc ignorant sans doute que M. Mariani est président de "la Droite populaire", qui représente l'aile dite dure de l'UMP, et il ne s'en cache même pas: la droite populaire est censée représenter un "nouveau courant" au sein d'une UMP faite de centristes et libéraux, et rameuter les électeurs FN.

        On pourra citer parmi ses brillantes idées:
        -fichage des allocataires sociaux, dangereux profiteurs du bas
        -suppression du droit de vote aux élections locales pour les étrangers
        -rétablissement de la peine de mort
        -réhabilitation de Christian Vanneste, son super pote, au sein de l'UMP (homophobe, c'est pas si grave, va!)
        j'en passe et des meilleures!

        À côté de ça, il y avait d'autres candidats qui auraient tout aussi bien pu recevoir l'investiture UMP au nom des courants centristes et libéraux. On pouvait donc très facilement voter pour un modéré de droite, plutôt qu'un extrême-droite qui ne met les pieds hors de France que pour se faire élire député parachuté.

        Mais bon, cette circonscription a servi ses créateurs en accomplissant son but: donner un siège facile à l'UMP.

        • [^] # Re: Abstentionnisme et vote moutonnier

          Posté par . Évalué à 2.

          Malgré la nature de l'UMP, une fusion improbable de partis de droite allant d'un quasi-centrisme aux néo-libéraux, on considère qu'il s'agit d'un parti de droite qu'on appellera droite républicaine, ou droite modérée.

          La droite modérée, ce serait plutôt le Modem (lointain héritier de l'UDF). On peut être républicain sans être modéré (même si ça fait chier Zenitram).

          • [^] # Re: Abstentionnisme et vote moutonnier

            Posté par . Évalué à 3.

            pas tout à fait, lors de la création de l'ump, l'udf s'est scindé en 3 un partie pour l'ump (l'appât des postes faciles), le NC (poste facile + conservation de certains poste via une collaboration étroite avec l'ump), et le Modem (conservation des fief, peu ou pas de collaboration avec le l'ump, et promesse d'un mouvement démocrate.)

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: Abstentionnisme et vote moutonnier

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            On peut être républicain sans être modéré (même si ça fait chier Zenitram).

            Ca va t'étonner, mais ça me va. Juste qu'il faut accepter de dire que le FN est républicain aussi (voir mon autre commentaire sur le sujet).
            Le truc faux-cul est de se considérer républicain tout en "refusant" ce droit aux autres. Ah ben oui, pas facile d'accepter de voir les choses en face, et pas se dire "moi je suis génial les autres sont des cons".

  • # Juste une question comme ça

    Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 18/06/12 à 16:20.

    Je viens de faire un tour dans l'historique des journaux, concernant les élections prud'homales de 2008, et je n'ai rien trouvé. Rien. Que dalle. Nada. Il y a même un journal qui parle du vote électronique, à quelques jours de l'élection, et le sujet n'est absolument pas abordé.

    Pourtant, l'abstention était cette fois de… 75 % !

    Alors je me demande, pour quelle raison n'es tu pas venu pousser de coup de gueule cette fois-ci ? Je vois les raisons suivantes :
    - tu es étudiant, retraité, expatrié ou fils d'un PDG du CAC40 qui attend d'hériter ?
    - les prud'hommes, c'est tous des pourris, ça ne sert à rien de voter pour eux, on bafoue notre liberté en la laissant à un autre, etc…
    - les prud'hommes ? mais ma petite dame, on en parle jamais à la télé ! moi je suis un mouton qui obéit aux foutaises que les médias me racontent, le reste on s'en tape, mais bon, je veux bien fournir une petite explication vaseuse d'ici 5 mn histoire de réduire ma dissonance cognitive.

    • [^] # Re: Juste une question comme ça

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Il y a une grande différence, pour les prud'homales je n'ai pas vraiment de raison de voter d'une facon ou d'une autre:
      - Ils appliqueront la loi de toute facon
      - C'est un scrutin de liste non modifiable mais de toute facon il n'y a pas de campagne et je ne connais personne sur aucune des listes…

      Dans ce contexte, l'election a vraiment peu de sens. J'avais voté mais plus ou moins au hasard…

    • [^] # Re: Juste une question comme ça

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Alors pour te répondre simplement : en 2008, j'avais peut etre autre chose a faire que d'écrire un journal. Ma vie ne se résume pas à ca.

      Sinon, comme à toutes les élections, j'ai bien entendu voté. Par correspondance même (oui, je travaille a 200km de mon bureau de vote).

      De ce fait, je n'ai pas participé au dépouillement.

      Ensuite, les prud'hommes ne sont qu'une émanation du pouvoir judiciaire.
      Si je ne conteste pas leur utilité, je considère quand meme que le pouvoir executif et legislatif (donc elections présidentielles et legislatives) ont un poids largement plus grand dans ma vie de tous les jours.

      Bref voila.

  • # 3615 Mavie

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Je suis quelqu'un de sensibilisé à la politique, j'ai participé à une municipale en 2001 et j'ai passé quelques mois de ma vie à aider un candidat aux législatives en 2002, j'ai présidé des bureaux de vote à plusieurs reprises. J'ai failli être sur une liste aux régionales, j'ai commencé à droite de l'échiquier, puis j'ai été membre du parti d'un gars qui a eu son heure de gloire mais qui n'a désormais plus de siège de député. Je suis désormais plus près des décroissants.

    J'ai voté EELV au premier tour des présidentielles, principalement pour le franc parler de la candidate. Au second tour, je n'ai pas tant voté pour un candidat que contre un sortant.

    Aux législatives, j'avais une douzaine de candidats à choisir. La députée sortante était éliminée d'office vu son peu d'assiduité au palais Bourbon. Beaucoup de candidats évoquaient plutôt des enjeux locaux que nationaux, ce qui est éliminatoire pour moi dans une législative. J'ai pensé voter EELV, la candidate n'étant pas inintéressante, mais elle avait dépassé les 60 ans et je pense que passé l'âge de la retraite, on ne devrait plus pouvoir briguer de mandat. Pas d'objecteur de croissance chez moi, du coup je me suis posé la question de préparer un vote nul rigolo (et hygiénique) ou de rester chez moi. Je suis finalement resté chez moi à réparer des chaises en bois.

    Malgré une pléthore de choix, tu peux ne pas trouver ton bonheur (de même que tu peux le trouver avec 5 candidats seulement). Auquel cas il est tout à fait respectable de s'abstenir.

    bq. Donc ma question : pourquoi ne pas voter ? Même pour un type qui n’à aucune chance de gagner ? Pour une fois qu’on vous demande vraiment votre avis…

    Vu que le système actuel déclenche presque un bipartisme, sans proportionnelle, c'est pas parce qu'on va nous demander pour une fois (enfin, pour une fois tous les 5 ans) qu'il servira à quelque chose. Ou alors fallait qu'on fasse tous gagner Cheminade et nous aurions laissé nos anciennes élites agiter leurs mouchoirs lors de notre départ pour Mars. Ça leur aurait fait les pieds et été un bel hommage à Bradbury.

    Prochainement, je vous proposerai peut-être un commentaire constructif.

    • [^] # Re: 3615 Mavie

      Posté par (page perso) . Évalué à -2.

      Malgré une pléthore de choix, tu peux ne pas trouver ton bonheur (de même que tu peux le trouver avec 5 candidats seulement). Auquel cas il est tout à fait respectable de s'abstenir.

      Bonne excuse (on peut toujours trouver un "petit" détails pour éliminer un choix). Il y aurait 1000 candidats que cette excuse bidon pour ne pas choisir marcherait aussi.

      A lire les messages, j'ai l'impression que les seuls problèmes sont : vivre ensemble et respecter le choix des autres. Dur dur la démocratie…

      • [^] # Re: 3615 Mavie

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        J'ajouterai qu'il y a toujours un candidat moins pire que les autres. Parce qu'un super candidat, c'est quasiment impossible à trouver : il faudrait que ça soit toi ou quelqu'un que tu connais bien et que tu apprécies. Mais il y a toujours un moins pire. Tu peux toujours éliminer des candidats par rapport aux autres (parce que celui là est trop vieux, trop peu impliqué, trop raciste etc.). Je doute par exemple que, quand on a voté EELV au premier tour de la présidentielle, on trouve kif kif que ça soit un député FN ou socialiste qui soit élu.

      • [^] # Re: 3615 Mavie

        Posté par . Évalué à 2.

        A lire les messages, j'ai l'impression que les seuls problèmes sont : vivre ensemble et respecter le choix des autres.

        A lire tes messages, c'est plutôt ton problème : tu es incapable de respecter le choix de ceux qui ont fait un choix différent du tien (celui de ne pas voter, en l'occurrence). Il faut donc que tu inventes des arguments moraux pour essayer de les culpabiliser - comme si la morale était un argument politique.

      • [^] # Re: 3615 Mavie

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Bonne excuse (on peut toujours trouver un "petit" détails pour éliminer un choix). Il y aurait 1000 candidats que cette excuse bidon pour ne pas choisir marcherait aussi.

        Je pars aussi du principe que c'est à eux de me donner envie de voter (pour eux).

        A lire les messages, j'ai l'impression que les seuls problèmes sont : vivre ensemble et respecter le choix des autres. Dur dur la démocratie…

        Visiblement, le choix de s'abstenir semble difficile à respecter.

        Cela dit, une grande avancée serait de regrouper présidentielles et législatives, tu votes pour les 1ers tours des deux le même jour, et de même pour le second tour. Ça éviterait à la législative de devenir un plébiscite de l'élection du mois d'avant.

        Prochainement, je vous proposerai peut-être un commentaire constructif.

    • [^] # Re: 3615 Mavie

      Posté par . Évalué à 1.

      C'est assez drôle j'ai regardé le programme de plusieurs députés et la plupart d'entre eux mettent en avant leur circonscription avant la nation.
      Et puis des députés qui continuent leurs mandats après 600 ans, il y en a un paquet. Comme mon dentiste qui continue son métier à 76 ans parce qu'il n'y a pas de remplacent et trouve que son fils, aussi dentiste est incompétent.

      • [^] # Re: 3615 Mavie

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Et puis des députés qui continuent leurs mandats après 600 ans

        Je comprend mieux qu'on parle d'un problème de retraite en France.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: 3615 Mavie

          Posté par . Évalué à 2.

          Oups j'ai validé trop vite. Tous le monde aura compris qu'il s'agissait de 60 ans et non 600.

  • # Mon point de vue

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Abstention = Je m'en fous de l'élection où je suis en désaccord avec le système.
    Vote blanc = Aucun choix ne me convient ou la question est à reformuler.

    Je n'ai voté blanc qu'une fois, au référendum pour la Constitution Européenne car je ne pouvait pas dire Oui ou Non à un texte de dizaines de pages avec des parties auxquelles je n'adhérais pas et d'autres que j'approuvais plutôt. Je ne savais dire si ce texte était un bon compromis. Qui plus est la question était très mal posée. Mon vote blanc c'était un peu comme un "Copie à revoir".

    L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

    • [^] # Re: Mon point de vue

      Posté par . Évalué à 1.

      Moi j'ai choisi mon candidat pour le premier tour mais vu qu'au second tour, il n'y avait pas de duel suite à un désistement, je me suis abstenu au second tour.

  • # le choix

    Posté par . Évalué à 3.

    Bref, je m’arrête là, mais clairement, l’électeur avait le choix.

    Si on te donne le choix entre dix versions différentes de Windows, tu fais quoi ?

    • [^] # Re: le choix

      Posté par . Évalué à 3.

      faut pas exagérer non plus, alors oui il y avait le choix seven, vista (UMP/DVD), mais tu avais aussi les différentes sauce d'unix (quelques partis écolos+modem), en passant par mac(PS) et tu avais même quelques distib communautaires qui n'arrivent pas à convaincre les foules (DLR, EELV), tu avais aussi des royaliste (dos 6.22 ou windows 3.11), et le FN (win98SE)

      Bref dire que tous les candidats c'est du pareil au même, c'est ne même pas avoir regardé ce qu'il y avait dans les programmes.

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: le choix

        Posté par . Évalué à 4.

        Tu as oublié le Hurd : le parti du type qui veut aller sur Mars (Cheminade non ? C'était quoi son parti ?)

    • [^] # Re: le choix

      Posté par . Évalué à 6.

      Entre windows millenium, win 98 et Windows 7, je choisis le dernier, sans trop d'hésitation… pas toi ?

      Question inverse : tu préfères avoir un système avec windows ou un système sans rien du tout (et sans possibilité d'installer toi-même autre chose) ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.