Journal Tiens ....

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
14
jan.
2003
En sufant ce matin sur clubic (un des rares sites que le sale proxy ne filtre pas (je cherche meme plus a comprendre)), voila sur quoi je suis tombé. Pour la petite histoire, sachez que cela fait plusieurs mois que nous travaillons sur cette nouvelle version et que le site a été complètement ré-écrit pour la bonne et simple raison que nous sommes passés d'un site sous Windows 2000/IIS/ASP à un site sous Linux/Apache/PHP. Cela nous permet d'accélérer le chargement (...)

Journal Recette : Gateau aux Courgettes

Posté par (page perso) .
Tags :
0
22
oct.
2002
Ingredients : - 3 oeufs; - 400 gr de Vergoise brune (pure canne) ou a defaut du sucre ordinaire; - 150 gr d'huile; - 300 gr de farine; - 1/2 c a cafe de bicarbonate de soude (gr. surfaces ou pharmacie); - 1/2 c a cafe de levure chimique; - 300 gr de courgettes rapées fins (comme carottes) - 150 gr de noisettes en poudre,; - 1 c a café de cannelle. Préparation : Mélanger sucre et oeufs; Ajouter les (...)

Journal Désespoir après un first jeudi ...

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
6
déc.
2002
Bonjour mon journal . Donc, j'ai été au first hier, et vu qu'il y avait plus de place à la table de la tribune, et que la serveuse qui mène le restau a la baguette ne veut pas qu'on dérange les chaises (ce qui peut se comprendre), j'ai été obligé de m'asseoir autre part. Et là, j'ai été en contact avec des gens qui viennent sur linuxfr, mais qui eux, ont un boulot interessant, apparemment, puisqu'on les voit pas sur (...)

Spider

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
19
nov.
2002
Cinema
Spider, c'est le nouveau film de David Cronenberg sorti mercredi dernier sur vos écrans.
Spider, alias Ralph Fiennes, est un homme tout droit sorti d'un asile psychiatrique. Il est alors placé dans un (minable) institut de réinsertion.

Mais voici qu'il se retrouve à quelques pas de l'endroit où il a vécu, étant enfant, le drame qui l'a traumatisé à vie.

Petit à petit, le cinéaste nous dévoile, au travers du miroir des souvenirs de Spider, l'histoire dramatique que ce dernier a vécu.

Enquête sur le Monde Invisible ...

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
12
nov.
2002
Cinema
Enquête sur le monde invisible est un film-documentaire de Jean Michel Roux. Pour ceux qui apprécient ce cinéaste, aucune suprise, il reste ancré dans son domaine en traitant de nouveau un thème fantastique.

En quelques mots, qui sont à peu près tirés de l'incipit du film : L'islande se situe à la frontière entre deux plaques tectoniques (européenne et nord-américaine). Or, le peuple de cette île semble aussi croire qu'il se trouve à la frontière entre deux mondes: le réel et l'imaginaire ...

Bref, à réserver à ceux qui croient que la vérité est ailleurs.

Un homme sans passé

Posté par (page perso) . Modéré par Pascal Terjan.
Tags :
0
9
nov.
2002
Cinema
Un homme arrive dans une ville par le train. A sa sortie de la gare, il se fait agresser par 3 délinquants. Peu après, il se reveille à l'hopital, ayant perdu la mémoire. Il ne se souvient plus qui il est, qui il était.

Laissé pour mort par les médecins, il se réveille miraculeusement et s'installe dans un container ... Le but de cette nouvelle n'étant pas de raconter toutes les aventures de cet homme, ce n'est qu'en allant voir ce film au cinéma que vous pourrez suivre les tribulations de cet homme sans passé.

Critique sans concessions du mode de vie capitaliste occidental, ce film finlandais est une véritable bouffée d'air frais. Loin de tromber dans le misérabilisme, chose simple quand on fait un film sur le quart monde, il remplit son rôle de comédie romantique douce amère. La bande originale est aussi pas mal du tout. Allez donc voir l'Homme Sans Passé, vous passerez un bon moment.

Austin Powers dans Goldmember

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
25
oct.
2002
Cinema
Mercredi dernier est sorti le troisième opus des aventures d'Austin Powers, Goldmember.

Disons le tout net, si vous n'avez pas aimé les épisodes précédents, inutile d'aller le voir (vous n'avez, je pense, même pas besoin de ce conseil pour en être convaincu).

Comme dans les épisodes précédent, Austin Powers doit faire échouer le diabolique plan du Docteur Denfer et de son complice néerlandais Goldmember, bien que ceux ci aient enlevé le père d'Austin Powers.

Si vous êtes fan, adepte des années 70, un certain gout pour l'humour très lourd, voire assez pipi caca, précipitez-vous !

Minority Report

Posté par (page perso) . Modéré par Pascal Terjan.
Tags :
0
7
oct.
2002
Cinema
Mercredi dernier est sorti sur vos écran "Minority Report", le dernier film de Spielberg avec Tom Cruise dans le rôle principal.

Le film est basé sur une nouvelle de Philip K. Dick (en francais : Rapport Minoritaire).
L'histoire en quelques mots: Dans un futur assez proche, le crime a été presque totalement supprimé de Washington-DC par la mise en oeuvre d'une technologie appelée PRECRIME, qui permet de détecter à l'avance les meurtres et autres crimes graves, grace aux visions de trois 'mediums'.
Tout va pour le mieux pour l'inspecteur principal de PRECRIME, jusqu'au moment où c'est lui qui est désigné comme futur assassin.

S'en suit alors une course poursuite haletante qui tient le spectateur en haleine tout le long des 2 heures 25 minutes que durent le film.

Mais réduire le film a un banal film d'action ne serait pas lui faire justice. C'est tout d'abord un beau film, extrement bien réalisé par un Spielberg inspiré. Le scénario est lui aussi intelligent puisqu'au fil de l'intrigue, le scénariste aborde des sujets aussi divers et variés que la sécurité, l'éthique médicale, le rôle des scientifiques, le pouvoir, la politique, la famille (dieu merci, ce n'est pas miêvre) ... et j'en passe.

De plus, les acteurs sont tous excellents, même (et surtout) les seconds rôles.

L'intrigue est également pleine de rebondissements, ce qui ne gâche rien au plaisir d'aller voir ce film, que je vous conseille, si vous n'êtes pas déjà allé le voir.

Seul bémol, malheureusement trop courant dans les films à gros budget actuels : la présence de différentes marques qui trouvent dans le film le moyen de se faire de la publicité. Bien que le film se veuille egalement par certains cotés une critique de la société de consommation, cela reste gênant, à mon humble avis.

Blanche

Posté par (page perso) . Modéré par Pascal Terjan.
Tags :
0
17
sept.
2002
Cinema
Blanche est le dernier film de Bernie Bonvoisin, qui sort ce mercredi sur vos écrans.

L'histoire en quelques mots: La famille de Blanche, dont le père est riche armateur et cousin de la reine de France, se fait massacrer sous ses yeux, par le cardinal Mazarin et ses sbires ...
Adoptée par Doryphore, un 'nettoyeur' de Mazarin, elle décide de prendre sa revanche ...
L'intérêt de Mazarin pour une certaine 'Poudre du Diable' et des bénéfices de la revente de cette substance va lui fournir le moyen de faire triompher la justice.

Ce film est magnifiquement servi par une distribution hors norme -c'est son principal atout- : Mazarin est interprété par Jean Rochefort, le roi Louis XIV par José Garcia, la Reine mère par Carole Bouquet, Antoine de Caunes interprète un lieutenantde Mazarin. Le rôle titre est tenu par Lou Doillon et le premier role masculin (celui d'un agent secret), par Roschdy Zem.

Le film fait jouer plusieurs ressort comiques, notemment le décalage entre un parlé 'vieux' tout en salamalecs qui passe sans transition à l'argot. Le film, si le sujet en fait un film de cape et d'épées, oscille entre le western et un OVNI cinématographique mal défini.
On trouve egalement une satire féroce du pouvoir et de ses excès ...

Le reproche que j'ai à faire à ce film, c'est le choix de l'actrice principale qui est en complet décalage avec le reste des acteurs, elle se prend beaucoup trop au sérieux ... Le deuxième reproche est la réalisation qui est légèrement fatiguante, le rythme est souvent trop rapide et il faut se concentrer pour saisir tout ce qui est dit ...

Bref, il faut aimer le style, mais somme toute, il s'agit d'un bon petit film, à mon humble avis.

La Possession

Posté par (page perso) . Modéré par DAGAN Alexandre.
Tags :
0
10
sept.
2002
Cinema
La Possession, c'est le dernier film de Neil Labute, avec Aaron Eckhardt, Gwyneth Paltrow, Jeremy Northam, Jennifer Ehle.
Si je vous donne les noms de ces quatres acteurs, c'est que ce film retrace l'histoire de deux couples, à des époques différentes.

Tout commence lorsqu'un jeune américain Rolland Michell, chercheur stagiaire au British Museum, trouve dans un livre poussiéreux d'une bibliothèque, deux brouillons de lettres d'un écrivain victorien (britannique), Randolph Ash. Ces lettres sont adressées à une femme, qui n'est pas l'épouse de Randolph (ohlala).

A partir de là, il va mener une enquête qui va le mener droit dans les bras de Maud Bailey, universitaire spécialiste de la vie et l'oeuvre de Christabel LaMotte (non, on ne rit pas), qui se trouverai être la correspondante de Randolph...

Ce film veut mettre en parallèle deux histoires d'amour, l'une se passant aujourd'hui, et l'autre il y a trois générations.
A mon humble avis, c'est raté. L'histoire d'amour entre Randolph et Christabel écrase le film de par sa force et sa violence.
Par comparaison, l'histoire d'amour contemporaine se résume en quelques mots, cris, baisers et caresses.
C'est évidemment normal, puisque l'on peut suivre la vie des deux britannique sur plusieurs années (au fil des lettres, des écrits qui sont retrouvés), alors que l'histoire de Maud et Rolland se contcentre sur quelques semaines tout au plus.
Maud et Rolland sont là uniquement comme deux enquêteurs qui nous dévoilent au fil du film la vie des deux écrivains britanique.

Bien sûr, c'est un film romantique (à l'eau de rose diront certain) mais c'est, dans son genre, un très bon film, bien réalisé, avec beaucoup de rythme ...

Lagaan

Posté par (page perso) . Modéré par Manuel Menal.
Tags :
0
1
juil.
2002
Cinema
Vous aimez le sport et vous aimez le cinéma ...
Je vous propose donc d'aller voir pendant 3h40 ce merveilleux film indien : Lagaan.

L'histoire en quelques mots :
Dans un royaume au centre de l'Inde, les (méchants) anglais soumettent à un terrible impôt (le lagaan) les pauvres paysans des villages de la province ... Cet impot, qui s'applique sur les récoltes (de blé, riz, etc ...), est écrasant pour les villageois, surtout que depuis deux ans, la sécheresse sévit ...
Or, voici que l'administrateur anglais propose un curieux accord aux villageois : si, lors d'un match de cricket, une équipe composée de villageois peut battre une équipe de soldats britaniques, alors l'impôt ne sera pas perçu pendant trois ans. Au contraire, si ils perdent, les villageois doivent payer 3 fois plus d'impôt.

Bon, alors, ce film il faut le prendre au second degré. Les méchants sont tres méchants, petits, mesquins etc. etc. etc. Les gentils sont tres gentils. On a bien sûr une belle histoire d'amour, entre le héros et sa copine, et le tout est pétri de bons sentiments (idéaux de justice, d'égalité, fraternité etc. etc. etc.)
De plus, c'est une comédie musicale (avec des scène de danse et de chants aux moments clés de l'action).
Que du bonheur donc !

Attention également à la durée du film : 3h40 (sans entracte). Soyez motivés.

La salle était comble (ce qui est normal vu la diffusion restreinte de ce film). Personnellement, j'ai passé un très bon moment.

Les Neuf Reines

Posté par (page perso) . Modéré par DAGAN Alexandre.
Tags :
0
10
sept.
2002
Cinema
Les neuf reines c'est l'histoire de deux arnaqueurs qui se trouvent presque par hasard dans une station service, l'un novice, l'autre plus expérimenté.
Et voila que ce dernier entraine l'autre dans une arnaque de grande ampleur, dont l'objet est de vendre à un riche philatéliste une planche de timbres de grande valeur, ayant pour nom : 'Les neufs reines'.

Ce film est assez intéressant, le scénario est très bien construit et efficace. Les retournements de situations collent bien aux personnages qui (eux même) jouent sur les faux semblants pour mieux tromper leur monde.

De plus, ce film, du réalisateur argentin Fabian Bielinsky, nous offre un autre regard sur l'Argentine et le début de la crise économique dans ce pays qui a conduit à la situation (dramatique) actuelle.

C'est donc un très bon polar, au scénario solide, même si ce sujet à déjà été traité auparavant. Les acteurs jouent très bien leur rôle, ce qui ne gâche rien ...

Dog Soldiers

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
26
août
2002
Cinema
Dog Soldiers est un film d'horreur britannique de Neil Marshall.

L'histoire en quelques mots :
Un bon soldat (fort, bon, droit et loyal), est recalé à un test pour rejoindre un commando super secret d'opérations spéciales.
Quelques temps après, il est envoyé, avec le reste de son équipe, au milieu de la cambrousse anglaise pour un exercice militaire.
Ils découvrent alors que le groupe qui les a précédés sur le terrain (et qui se trouve être le commando super secret) a été quasiment entièrement anihilé par des créatures horribles, des loups garous...

Dog Soldiers reprend le schéma classique de tout bon film sur les loups garous et sur les soldats. Il verse aussi dans le gore (grand guignolesque ?).
D'un autre côté, c'est un film sans prétentions (du moins je l'ai pris comme tel), et si on en demande pas trop, tout en aimant ce genre de carnage, on est servis.

Le règne du feu

Posté par (page perso) . Modéré par Manuel Menal.
Tags :
0
26
août
2002
Cinema
Le règne du Feu est le dernier film de Rob Bowman, sorti mercredi dernier sur vos écrans.
On y retrouve Matthew McConaughey et Christian Bale, le premier dans le rôle d'un militaire américain, et l'autre dans le rôle d'un chef de communauté anglais.

L'histoire en quelques mots :
De nos jours, à Londres, des travaux d'aménagements du métro ouvrent une cavité qui se trouve être l'antre d'un dragon (ayant plusieurs milliards d'années). Celui ci s'échappe, tue les ouvriers ne laissant qu'un orphelin, Quinn.
On le retrouve 10 ans après, à la tête d'une communauté qui tente de survivre face aux dragons qui ont totalement colonisé la surface du globe.
Et voila, un jour, qu'arrive Van Zane, un américain à la tête d'une petite armée, qui prétend que l'on peut erradiquer les dragons ...

Effectivement, dans ce film, il y a beaucoup de feu, et de cendres.
On y apprend que les dragons sont la cause de l'extermination des dinosaures et qu'ils sont capable de dormir très très très longtemps (puisque ils sont encore vivant en l'an 2000).
Ce film fait vaguement penser à Mad-Max, et nous montre (une fois encore), que même si s'occuper d'une communauté dans des conditions précaires c'est bien, il faut parfois prendre les armes et s'en aller à la guerre comme un bon ptit soldat !

Personnellement, je n'ai pas trouvé les effets speciaux transcendants (c'est pourtant l'interet unique du film) : on voit beaucoup de feu, beaucoup de flammes, mais a part dans 2 ou trois plans, les dragons ne sont que des silhouettes. Le scénario est, comme il se doit, aussi creux et tiré par les cheveux que dans tout bon nanar de SF bon marché repris par Hollywood.

Bref, allez le voir pour vous faire votre propre opinion, après cette critique, vous ne pouvez craindre qu'une seule chose, c'est de l'apprécier.

La sirène rouge

Posté par (page perso) . Modéré par DAGAN Alexandre.
Tags :
0
21
août
2002
Cinema
Vous avez de l'argent à perdre ?
Vous êtes adepte du second degré et voulez voir un film navrant ?
Vous n'avez pas de cerveau ?

Allez voir 'La sirène rouge' !!!
Un film terrible, avec Jean Marc Barr.
Un film européen, malheureusement, où tout est tellement nul qu'on en rit. Les acteurs européens qui parlent anglais comme des pieds (en VO). Des personnages stéréotypés. Des dialogues laborieux.

Une histoire inintéressante ... Mais je vais tout de meme vous présenter l'intrigue :
Une petite fille s'enfuit de chez elle et va à la police pour dénoncer sa mère, femme riche et puissante, en tant que meurtrière sadique. Par malchance, la police ne peut rien pour elle et elle s'enfuit encore (pourchassée par les tueurs de sa moman). Et là, miracle, elle tombe sur un mercenaire faisant partie d'une organisation para-militaire, ayant des remors pour avoir tué un enfant. Le reste est une course poursuite entre les différents protagonistes de l'histoire.

Ah oui, en générique d'ouverture, y a du Rammstein (Die Sonne).
Le reste en est a pleurer (de rire?) tellement c'est nul.