Journal La novlangue fait son entrée dans Django

42
27
mai
2014

Bonjour(nal),

Il y a une semaine a été proposé en Pull Request sur le dépôt github du framework web Python Django le patch suivant :

#22667 replaced occurrences of master/slave terminology with leader/follower

The docs and some tests contain references to a master/slave db configuration.
While this terminology has been used for a long time, those terms may carry racially charged meanings to users.
This patch replaces all occurrences of master and slave with 'leader' and 'follower'

Celui-ci a été accepté upstream, comme on peut le voir sur la page via le message ironique suivant :

alex merged commit 8a95b4f into django:master

Alors même qu'il ne fut pas question de race à l'origine de l'esclavage¹, est-ce que le politiquement correct qui va jusqu'à substituer des termes techniques en d'autres abscons a sa place dans le logiciel libre, au détriment de la compréhension des utilisateurs qui vont se retrouver face à Twitter lorsqu'ils chercheront surr Google de la documentation sur le concept de leader/follower ?

Un contributeur a en tous cas posté le message suivant sur la mailing list de Django, après avoir tenté de révoquer le changement en obtenant une fin de non recevoir malgré ses arguments pertinents :

As some of you may have notice, a hot discussion is happening in the comments of this pull request: https://github.com/django/django/pull/2692
Essentially, this pull request suggests that all occurences of master/slave be replaced with leader/follower. > While this is clearly insane, a less jaw-dropping, but still weird change was made in commit https://github.com/django/django/commit/beec05686ccc3bee8461f9a5a02c607a02352ae1

Many users in comments to the original pull request agreed that primary/replica is not a good word choice, is vague and misleading. Current django docs compensate for the confusion by referring to "master/slave" in parentheses after mentioning "primary/replica". Of course, this change is nothing more than cosmetical, but it still carries more downsides than upsides.
Master/slave is immediately obvious for the experienced users, and easily googleable for the newbies.

I reverted the change and sent a pull request https://github.com/django/django/pull/2720. In the corresponding ticket, I was told to "wait 6 months" and then resubmit the ticket.(https://code.djangoproject.com/ticket/22707), and the pull request was closed immediately with an advice to start a discussion on mailing list. So that's what I'm doing here :)

I sum up my personal point of view in this comment: https://github.com/django/django/pull/2692#issuecomment-44265422

Of course, it'll be hard for the django maintainers to admit their mistake and revert the change. It's always hard to admit mistakes, but it's better than leaving it how it is.

¹ Alexis de Tocqueville rappelle que « chez les anciens, l'esclave appartenait à la même race que son maître, et souvent il lui était supérieur en éducation et en lumières. » https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_l%27esclavage

  • # Et le nom du projet ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 27/05/14 à 22:51.

    Tant qu'à prendre des décisions débiles, Django, c'est aussi le nom d'un esclave dans le film de Tarantino, non ?
    Je leur propose donc de rebaptiser le projet, pour éviter de choquer les bonnes mœurs.

  • # lulz pwnage

    Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 28/05/14 à 00:33.

    Apparemment ça fait partie d'une vaste opération de trolling qui sévit sur Github depuis plusieurs semaines, et qui utilise plein de comptes plus ou moins bidons. Ça a touché Linux notamment : https://github.com/torvalds/linux/pull/82

    Les petits malins qui font ça doivent bien rigoler en voyant qu'ils ont enfin trouvé un dev suffisamment con pour accepter leur patch.

    splash!

    • [^] # Re: lulz pwnage

      Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 28/05/14 à 00:53.

      un dev suffisamment con pour accepter leur patch.

      Suffisamment con je sais pas. Mais se faire publiquement traiter de sexiste/macho lorsqu'on fait quelques vaseuses (boob…), ça refroidit. Alors accepter une demande à la con ne m'étonnerait pas.

      D'ici quelques temps, il va falloir revoir le terme "blacklist" parce que ça va froisser certains.

      • [^] # tant qu'on y est

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Dans les projets en français, je propose de remplacer dans la doc et les commentaires
        indubitablement
        par
        induchosablement
        beaucoup moins polémique

        comment on n'est pas vendredi ?

        Si si, pour ceux qui font le pont, on est le dernier jour travaillé de la semaine, donc

        Ok je []

        If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

    • [^] # Re: lulz pwnage

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      https://github.com/torvalds/linux/pull/82

      Je comprends bien qu'il s'agit d'un troll, mais qu'est-ce que c'est que ce délire de vouloir remplacer the par xhe ? C'est quoi xhe en fait, c'est un mot anglais cette horreur ?

      • [^] # Re: lulz pwnage

        Posté par . Évalué à 1.

        Je ne pense pas. Ça me semble être une abomination au moins du même niveau que les "é/ée/és/ées/etc".

      • [^] # Re: lulz pwnage

        Posté par . Évalué à 2.

        Ce que je comprends pas surtout c'est que, putain, les noms communs en anglais (et donc the) sont déjà neutre !

        • [^] # Re: lulz pwnage

          Posté par . Évalué à 3.

          Il me semblait que xhe était une horreur introduite pour remplacer he or she, en gros l'invention américaine pour remplacer le they singulier, trop britanique à leur goût (et surtout trop correct à mon sens). Donc ça me semble en plus d'être une abomination (le fait de mettre xhe quel que soit le contexte), une erreur ici de remplacer the par xhe.

          • [^] # Re: lulz pwnage

            Posté par . Évalué à 3.

            Je crois que j'ai confondu avec zhe.

            Est-ce que xhe est une abomination de plus dans le même goût ?

            (Je trouve que le temps pour éditer son message est trop cout. Voici que je suis en train d'être obligé de me répondre, c'est comme ça que commence la folie.)

  • # La novlangue est d'abord la langue des vainqueurs

    Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 28/05/14 à 03:48.

    Alors même qu'il ne fut pas question de race à l'origine de l'esclavage

    Certes, si l'on veut se payer de mots, mais l'idée reste quand même puissamment connotée dans l'histoire contemporaine (celle qui nous intéresse, en fait).

    Pour avoir bossé aux Antilles et avoir dû faire un topo sur le DNS (devant une audience mixte créole/métropolitaine), j'avoue que je n'en menais pas large. J'ai botté en touche en parlant de serveurs primaire et secondaire. Oui, les grecs aussi, blablabla, mais c'est pas à eux que je parlais.

    Autant en Europe on ne voit plus pas des proto-nazis dans les étudiants allemands Erasmus qui peuplent nos facultés, autant aux Antilles le poids des générations reste présent et le sujet est plutôt touchy (Liyannaj Kont Pwofitasyon, pour parler de l'histoire récente). Y'a un travail à faire des deux côtés (et c'est quasi psychanalytique côté antillais), mais le refus de la métropole d'assumer sa responsabilité n'aide pas. Je suis bordelais, et plusieurs des rues de la ville portent le nom de familles qui ont prospéré dans le commerce triangulaire, c'est plutôt minable.

    En gros ça ne me dérangerait pas d'utiliser une autres terminologie, la notion de maître/esclave est plutôt rare en informatique (qui a eu l'idée d'appliquer ça à des putains de disques durs ? Ça ne veut rien dire.) et devrait pouvoir être facilement remplacée par une autre notion qui véhiculerait tout aussi bien l'idée d'asservissement ou de dépendance.

    • [^] # Re: La novlangue est d'abord la langue des vainqueurs

      Posté par . Évalué à 10.

      Pourtant le fait de changer de vocabulaire ne dit disparaître ni les idées ni les concepts, tout au plus il réduit les manières de les exprimer.

      Dans le cas des DNS on est purement dans la notion d’asservissement, et il semble judicieux d'utiliser le concept de maître-esclave. Il ne faut pas oublier que nous sommes en train de parler de serveurs.

      L'esclavage des serveurs (je ne parle pas des étudiants officiants dans les cafés) ne choque pas ma morale, c'est l'esclavage des êtres humains qui est choquant. Le fait de réduire l'interprétation d'un mot en lui refusant la possibilité d'un autre contexte, car en effet quand nous parlons d'esclavage sans préciser le contexte, nous parlons d'esclavage d'être humains, induit une prohibition sur le mot, même quand dans le contexte où il est employé, il décrit parfaitement la situation.

      C'est justement l'utilisation des mots pour ce qu'ils sont, et donc de parler d'esclavage pour des serveurs, qui nous permets de garder la signification profonde du mot, et ainsi nous rendre abjecte l'application de ce qu'il véhicule aux êtres humains.

      Je désapprouve de nombreuses fois l'usage du terme novlangue, mais je dois bien avouer qu'il est ici précisément employé dans le contexte de 1984, c'est à dire tenter de supprimer une réflexion par la suppression du vocabulaire approprié. Si un jour l'esclavage redevenait à la mode, serions-nous condamné à utiliser primaire/secondaire pour parler des être humains ? Je préférerai utiliser les mots pour ce qu'ils véhiculent, quelque chose d'acceptable pour des serveurs, d'intolérable pour des êtres humains.

      • [^] # Re: La novlangue est d'abord la langue des vainqueurs

        Posté par . Évalué à 4.

        Pourtant le fait de changer de vocabulaire ne dit disparaître ni les idées ni les concepts, tout au plus il réduit les manières de les exprimer.

        et

        Je désapprouve de nombreuses fois l'usage du terme novlangue, mais je dois bien avouer qu'il est ici précisément employé dans le contexte de 1984, c'est à dire tenter de supprimer une réflexion par la suppression du vocabulaire approprié.

        Sois tu affirme que le langage influence la réflexion soit tu affirme le contraire, mais commencer avec l'un et finir avec l'autre me semble rigolo.

        Personnellement je me fou de l'utilisation de maître/esclave, mais je ne vois pas de problème particulier à utiliser primaire/secondaire ou leader/follower (que je trouve plutôt bien trouvé au passage). D'un point de vu purement technique, je pense qu'il n'existe pas moins de sens différents au maître/esclave qu'aux terme leader/follower, donc ça ne change pas grand chose aux recherches. Mais d'un point de vu plus technique maître/esclave renvoie à l'idée d'un maître actif dans l'esclavagisme du ou des esclaves, c'est lui qui donne les ordres. Or ce n'est pas toujours le cas (et lorsque l'on veut augmenter le ratio esclave/maître il vaut mieux que ça ne soit pas le cas). De ce point de vu leader/follower est pas mal je trouve parce qu'il renvoi a des notions souvent plus proches de la réalité.

        Mais bon ça n'a pas grand chose d'important je trouve.

        Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

        • [^] # Re: La novlangue est d'abord la langue des vainqueurs

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          De ce point de vu leader/follower est pas mal je trouve parce qu'il renvoi a des notions souvent plus proches de la réalité.

          Justement, il y a une distinction et il vaut mieux utiliser le bon terme dans le cas approprié et ne pas remplacer aveuglément l'un par l'autre.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: La novlangue est d'abord la langue des vainqueurs

            Posté par . Évalué à 1.

            Donc il vaut mieux utiliser primaire/secondaire par défaut qui est bien plus neutre quant à la manière dont c'est géré.

            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

        • [^] # Re: La novlangue est d'abord la langue des vainqueurs

          Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 28/05/14 à 09:53.

          De ce point de vu leader/follower est pas mal je trouve parce qu'il renvoi a des notions souvent plus proches de la réalité.

          J'avoue avoir du mal avec "follower" : personne ne suit (s'interesse à lui etc…), mais copie (réplique) on seconde en cas de défaillance.
          Primaire/secondaire (ou primaire/répliquant) me semble bien mieux adapté et compréhensible.

          La, ils ont surtout inventé de nouveaux termes encore (on avait déja primaire/secondaire! Sans connotation bla bla), pas des plus compréhensibles.
          Bof : quand on change, vaut mieux le faire bien, et d'autres avaient déjà des mots…

      • [^] # Re: La novlangue est d'abord la langue des vainqueurs

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Pourtant le fait de changer de vocabulaire ne dit disparaître ni les idées ni les concepts, tout au plus il réduit les manières de les exprimer.

        Ne plus utiliser les mots qui correspondent à des situations précises est justement là pour que l’on pense différemment. Nous pensons avec des mots, donc si on en réduit leur utilisation, on pense moins. C’est un peu le même principe que la langue de bois chez les politiques.
        Je vous conseille d’écouter l’émission Se désintoxiquer de la langue de bois qui est passée sur france culture. Ça donne un bonne aperçu des conséquences de la manipulation de la langue.

    • [^] # Re: La novlangue est d'abord la langue des vainqueurs

      Posté par . Évalué à 10.

      qui a eu l'idée d'appliquer ça à des putains de disques durs ? Ça ne veut rien dire.

      En fait, sans vouloir entrer dans la polémique, ça a tout son sens historiquement quand on étudie le fonctionnement des disques IDE.

      À l'époque des disques IDE, on pouvait placer deux disques sur la même natte, dans une configuration appelée master/slave. Le fonctionnement était tel que en fait le contrôleur du premier disque (le "master") indiquait au second disque (le "slave") quand il pouvait transférer des données vers ou depuis l'ordinateur. Le terme "slave" vient donc du fait que le contrôleur du 2e disque de la natte était asservi au contrôleur du 1er disque.

      Ça avait probablement plus de sens que dans le cas de systèmes de redondance où le slave n'est aucunement asservi au master…

      • [^] # Re: La novlangue est d'abord la langue des vainqueurs

        Posté par . Évalué à 0.

        Le fonctionnement était tel que en fait le contrôleur du premier disque (le "master") indiquait au second disque (le "slave") quand il pouvait transférer des données vers ou depuis l'ordinateur.

        Là pour le coup, ça n'a pas grand chose à voir avec ce qu'on appelle communément du maître esclave, surtout que dans le cas IDE, ça serait du "contrôleur/maître/esclave" ce qui n'aide pas à la compréhension.

        Au final c'est le contrôleur qui donne les ordres, c'est le maître qui gère la coordination du bus et c'est à la fois le maître et l'esclave qui répondent aux ordres. Ça m'a pas l'air bien clair tout ça.

    • [^] # Re: La novlangue est d'abord la langue des vainqueurs

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      la notion de maître/esclave est plutôt rare en informatique

      Il n'y a pas que les disques durs en informatique, il y a les bus aussi.

    • [^] # Re: La novlangue est d'abord la langue des vainqueurs

      Posté par . Évalué à 6.

      qui a eu l'idée d'appliquer ça à des putains de disques durs ? Ça ne veut rien dire.

      Qui a eu l'idée d'appliquer le concept de race à un programme informatique ? C'est ça l'argument du commit : avoir un maitre/esclave c'est raciste… Mais le racisme existe-il lorsqu'on parle de programme ?

      • [^] # Re: La novlangue est d'abord la langue des vainqueurs

        Posté par . Évalué à 10.

        L'esclavagisme ce n'est pas que la traite des noirs, voir la manière dont sont construit certains de nos appareils/vêtement/accessoire fétiches aujourd'hui.

        Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

        • [^] # Re: La novlangue est d'abord la langue des vainqueurs

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Oui, associer fondamentalement l’esclavage à la traite des noirs est une forme de racisme, car cela suppose que le noir est l’archétype de l’esclave, rendant le noir nécessaire à l’esclavage.

          On rencontre parfois le même problème avec l’antisémitisme, quand certains associent fondamentalement totalitarisme et antisémitisme, ils nourrissent sans le savoir la dualité hitlérienne de l’homme fort contre le juif éternel, rendant le juif nécessaire au totalitarisme.

          Parfois, à trop vouloir en faire, on entretien une dialectique qu’on voudrait combattre.

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: La novlangue est d'abord la langue des vainqueurs

      Posté par . Évalué à 10.

      la notion de maître/esclave est plutôt rare en informatique
      (qui a eu l'idée d'appliquer ça à des putains de disques durs ? Ça ne veut rien dire.)

      C'est la terminologie des bus de communication en électronique depuis au moins 30 ans : bus I2C {Phillips, 1982-}, Serial Peripheral Interface {Motorola, 1985- ; p.ex. microcontrôleur 68HC11}, D2B (:en:IEC 61030, en production dans les les lecteurs CD jusqu'en 2006). Un électronicien s'attend à trouver un pin S̅S̅ (slave select) sur une puce utilisant certains protocoles de communication, et ces protocoles sont très utilisés, p.ex. les cartes Arduino (microcontrôleur Atmel) possède deux connecteurs SPI et une voire deux lignes I2C séparées.

      • [^] # Re: La novlangue est d'abord la langue des vainqueurs

        Posté par . Évalué à 4.

        C'est le cas de tout les bus asynchrone ou le master génère une clock et le slave répond en fonction de cette clock. Après les termes on parfois été remplacé par host/device, mais ça reste la même chose.

        Et c'est le cas pour l'i2s, le pcm, sdcard, sdio, …
        Bref quasiment tout sauf le rs232.

        • [^] # Re: La novlangue est d'abord la langue des vainqueurs

          Posté par . Évalué à 1.

          Bref quasiment tout sauf le rs232.

          … qui a néanmoins les notions de DTE et DCE (à peu de choses près maître et esclave, dans cet ordre).

          • [^] # Re: La novlangue est d'abord la langue des vainqueurs

            Posté par . Évalué à 3.

            Les architectures serveur/terminal ne sont pas des architectures maitre-esclave : Le terminal n'est qu'une interface entre le serveur et une autre machine et/ou humain, qui se trouve être souvent le donneur d'ordre (mais pas toujours).

            • [^] # Re: La novlangue est d'abord la langue des vainqueurs

              Posté par . Évalué à 2.

              On peut pinailler (c'est pour cela que j'avais dit « à peu près ») mais dans le RS232 tel qu'il est pensé, c'est le DTE intelligent qui commande le DCE idiot : toutes les dénominations sont vue du côté DTE (émission, réception), c'est le DTE qui émet l'ordre (RTS), le DCE donne des informations et une indication (RI) de la même façon qu'un esclave peut piloter une ligne d'interruption. Après, comme il n'y a pas de spécification de protocole, on peut faire faire ce que l'on veut à chaque ligne et toutes ces notions peuvent s'effacer.

              Il n'est pas question d'architecture serveur/terminal (serveur/client) dans le RS232 mais d'architecture terminal/équipement de communication. Il y a des chances qu'entre un serveur et un terminal, la connexion se fasse en null-modem, les 2 étant DTE.

        • [^] # Re: La novlangue est d'abord la langue des vainqueurs

          Posté par . Évalué à 1.

          [%$*#@ de délai de modification qui est trop court…]

          C'est le cas de tout les bus asynchrone ou le master génère une clock et le slave répond en fonction de cette clock. Après les termes on parfois été remplacé par host/device, mais ça reste la même chose.
          Et c'est le cas pour l'i2s, le pcm, sdcard, sdio, …

          Non, tout ça, ce sont des bus synchrones. Asynchrone => pas de ligne d'horloge séparée, elle est reconstruite à partir des changements d'états des lignes de données et/ou des bits/mots de synchonisation. Par exemple RS232, RS422/485, USB, etc.

  • # std::string, chaînes et cuir?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Il ne faut pas oublier que les termes maîtres et esclaves renvoient à d'autres univers!

    http://devnewton.bci.im

  • # Attention !

    Posté par . Évalué à 10.

    L'étape suivante, c'est quoi? Ils vont se rendre compte que leader/follower c'est pas bien parce que leader se dit Führer en allemand?

    • [^] # Re: Attention !

      Posté par . Évalué à 10.

      Moi j'attends qu'on renomme les prises mâle/femelle parce que c'est sexiste, tout ça. Et puis pourquoi on ne pourrais pas brancher 2 prises mâles/2 femelles ensemble si on veut ? Quelle bande d'homophobes ces techos.

      • [^] # Re: Attention !

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        L'avenir serait-il aux prises hermaphrodites, genre celles utilisées pour le Token Ring ?

      • [^] # Re: Attention !

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Pas seulement. Les prises mâles et femelles impliquent pénétration, et en général la prise femelle est fixée au mur, à la carte, etc. et n'a pas d'autre choix que de recevoir.

        Ce n'est à la fois pas safe pour les féministes radicaux et les petits nenfants.

  • # Multi-primary?

    Posté par . Évalué à 7.

    À priori master/slave --> primary/replica ça ne me choquait pas particulièrement (mis à part la raison loufoque pour le changement) et puis je me suis souvenu que dans certaines base de donnée on a de la réplication multi-maitre et donc ça deviendrait "multi-primary" et là il faudrait demander à un Anglais pour être sûr mais je trouve que ça fait bizarre..

  • # Et la branche master ?

    Posté par . Évalué à 8.

    Ohlà, mais ça suffit pas, il faut aussi changer le nom de la branche ! Allez, on force git a créer par défaut une branche "primary" ou "leader", parce que bon, une branche master, c'est vraiment trop connoté…

    Quelqu'un pour faire la pull request ?

    • [^] # Re: Et la branche master ?

      Posté par . Évalué à 4.

    • [^] # Re: Et la branche master ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Quelqu'un pour faire la pull request ?

      "pull" c'est mal ;-).

      Sinon j'ai bien aimé dans les propositions sur C+= (= c'est Euqality!) des mêmes :
      - Curly brackets are not allowed, as they perpetuate our society's stereotype of the 'curly' women.
      - The use of mathematical operands such as < and > to denote "greater or less than" are very sexist, and affirm unequal states between objects, logical statements, numbers, and feelings.
      - Equality between two variables is denoted by ==. Since everyone is equal (with the exception of cishet men, who are already excluded as per the license), this always evaluates to true.
      - The word debugging also implies the phrase bug chasing, which is a strawman often used as a homophobic smear tactic. This is highly problematic.

      Ils ont de la suite dans les idées.

      • [^] # Re: Et la branche master ?

        Posté par . Évalué à 3.

        je dois avouer que j'ai bien rigolé, mais c'est, je crois bien, la page avec le plus de blague sexiste qui m'ait été donné de lire. Par contre je crains que certaines personnes prennent ça au premier degré…

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: Et la branche master ?

        Posté par . Évalué à 10.

        La prochaine cible est le binaire car le '1' est un signe ostentatoire phallique opposé au '0' dont le sens n'échappera à personne. De plus le '1' est considéré comme un état haut alors que le '0' est l'état bas, ce qui renforce l'idée que l'homme est supérieur à la femme.

        L'informatique repose sur un fondement misogyne qu'il faut détruire.

        The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

        • [^] # Re: Et la branche master ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Ce que tu dis n'est ni vrai ni faux.

        • [^] # Re: Et la branche master ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Et que dire des prises mâles et femelles.

          • [^] # Re: Et la branche master ?

            Posté par . Évalué à 8.

            Aucun soucis dans ce cas : elle représente l'état naturel des choses, qui fait que les « mâles » s'insèrent naturellement dans les « femelles ».

            Avoir des prises mâles/mâles ou femelles/femelles serait par contre complètement contre-nature et donc condamnable.

            • [^] # Re: Et la branche master ?

              Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 28/05/14 à 15:18.

              Aucun soucis dans ce cas : elle représente l'état naturel des choses, qui fait que les « mâles » s'insèrent naturellement dans les « femelles ».

              Sauf chez l’espèce « USB », où l’insertion doit être précédée par une parade nuptiale très complexe permettant de déterminer l’orientation relative du mâle et de la femelle.

            • [^] # Re: Et la branche master ?

              Posté par . Évalué à 7.

              Et pour les connecteurs au bas de cette image ? prise

              Male ? Femelle ? Hermaphrodite ?

              Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

      • [^] # Re: Et la branche master ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Il y en a vraiment des pas mal, un vrai troll de compétition ;-)

        • In general, all data types are dynamic. Who's to say a number can't be a string if it believes it is?

        • Data structures and variables of all kinds have a random chance of deciding that they don't "feel right", and are actually a different type, and must henceforth be referred to ONLY as its preferred data type.

        ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

  • # Fud.

    Posté par . Évalué à 3.

    http://knowyourmeme.com/memes/events/c-plus-equality-c

    Overview
    C Plus Equality is a satirical programming language created by 4chan users in response to a proposal of a feminist programming language published on the humanities and technology site Hastac in December 2013.

    C Plus Equality est un langage de programmation satirique créé par des utilisateurs de 4chan en réponse à une proposition d'un langage de programmation féministe publié sur le site de sciences humaines technologies Hastac en décembre 2013.
    (c'est un projet de recherche).
    http://www.hastahttp://www.hastac.org/blogs/ari-schlesinger/2013/11/26/feminism-and-programming-languagesc.org/blogs/ari-schlesinger/2013/11/26/feminism-and-programming-languages

    Quant à la "FSF" (héhé) Feminist Software Foundation, elle est une émanation de l'initiative C Plus Equality.

    On respire un coup, ok ?

    Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

    • [^] # Re: Fud.

      Posté par (page perso) . Évalué à -3.

      Tu devrais vraiment lire le journal et ses liens avant de taper dans le HS.
      Le sujet n'est pas l'origine de la F(eminist)SF, mais que le commit ait été (sérieusement?) accepté.

      Ou alors explique en quoi c'est pas le GIT officiel et/ou c'est aussi une blague de Django :
      https://www.djangoproject.com/download/
      "git clone https://github.com/django/django.git"
      https://github.com/django/django/pull/2692
      "alex merged 1 commit into django:master from fcurella:patch-5 8 days ago"
      (même si ça a été annulé 2 jours après, certes, mais pas en prenant ça avec humour, ça a l'air sérieux chez Django, ou alors je tombe aussi dans le panneau de l'épquipe de Django qui ont fait un sacré coup avec l'aide de la F(eminist)SF).

      • [^] # Re: Fud.

        Posté par . Évalué à 2.

        même si ça a été annulé 2 jours aprè

        il me semble, d'apres ton lien qu'ils n'ont rien annule du tout mais changer encore les mots utilises et maintenant plutot que leader/follower c'est primary/replica.

      • [^] # Re: Fud.

        Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 28/05/14 à 17:51.

        nope, a lire le lien que tu donnes c'est pas une annulation mais une transition de :

        master/slave => leader/follower => primary/replicas

        (en conservant l'appelation master pour les routers)

        apparemment (toujours ce que je comprend des lien que tu donnes) cette nouvelle définition des terminologie s'apparente plus pour eux à de l'activisme qu'a du politiquement correct, et il faut avouer que les terme master/replica ont plus de sens que master/slave dans le contexte (en tout cas pour moi, et le master devient du même coup la copie d'origine et non plus le maître).

        du coup il faudra faire attention à traduire en français par master/réplique et non pas par maître/réplique ce qui n'aurait plus de sens

        • [^] # Re: Fud.

          Posté par (page perso) . Évalué à -1.

          master/slave => leader/follower => primary/replicas

          Certes, j'ai raccourci, je voulais dire qu'on vire quand même la novlangue leader/follower

          et il faut avouer que les terme master/replica ont plus de sens que master/slave dans le contexte

          tu es en retard ;-).
          PS : c'est primary/repliqua (tu avais bien écrit en 1ere partie, pas en 2ème).

  • # Au moins il a payé son patch

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Je voudrais tout de même noter que si je considère cette modification idiote et inutile, l'auteur a au moins proposé un patch plutôt que d'aller se plaindre sur un réseau social à la mode.

    C'est peut-être pour ça que le patch a été accepté aussi vite. La terminologie choisie (leader/follower) était très mauvaise car incorrecte et impossible à comprendre. La nouvelle (primary/replica) est bien meilleure même si primary est utilisé dans d'autres contextes.

    Je trouve donc l'attitude de l'auteur du patch louable, mais beaucoup moins celle des développeurs qui l'ont inclus sans réfléchir, surtout pour un framework sensé être professionnel, qui adopte un vocabulaire peu utilisé, pour des motifs politiques et non pragmatiques.

    • [^] # Re: Au moins il a payé son patch

      Posté par . Évalué à 2.

      Heu… c'est pas ça, ce n'était pas fait pour être constructif, c'est juste que c'est la mode en ce moment de troller via des patchs sur github.

      • [^] # Re: Au moins il a payé son patch

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        J'ai l'impression que l'auteur était sincère, si c'était un troll c'est encore plus triste pour Django.

        • [^] # Re: Au moins il a payé son patch

          Posté par . Évalué à 2.

          J'ai l'impression que l'auteur était sincère,

          Je ne peux me résoudre à le croire, ça serait tellement pathétique. D'un côté ceux qui ont accepté le patch sont déjà pathétiques, de l'autre c'est le propre d'un troll bien fait d'être crédible et de paraître sincère. Ah, le bon vieux troll d'Usenet ciselé à la main…

          Si quelqu'un à un compte github, pourrait-il faire remarquer que les Réplicants souffrent déjà de leur statut d'esclaves et que le terme de replica est donc inapproprié et douloureux ?

  • # Nous sommes des petits joueurs

    Posté par . Évalué à 5.

    Le troll sur github a, je pense, explose tous nos records. Impressionnant.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.