Journal L'agence fédérale allemande pour l'emploi économise de l'énergie et de l'argent grâce à Linux !

17
14
mar.
2014

Déploiement Linux

Il y a des bonnes nouvelles qu'il faut parfois savoir partager. L'ANPE d'outre-rhin est parvenue à économiser argent et énergie en migrant son socle technique sous Linux.

Deux bonnes nouvelles en une car avec les temps de vache maigre, économiser de l'argent, c'est bien. Mais si en plus en ces temps de pollution intense et de tentative d'abandon de l'énergie nucléaire, on arrive à économiser de l'énergie, c'est encore mieux !

1 800 serveurs Linux tournent actuellement dans cette agence fédérale. Un gros déploiement donc.

si vous travaillez à l'ANPE ou dans une grosse entreprise, et si votre patron est soit prudent sur son argent ou écolo, c'est nouvelle est à lui transmettre dans les plus brefs délais !

  • # Bémol sur les "raisons"

    Posté par (page perso) . Évalué à -1. Dernière modification le 14/03/14 à 10:05.

    et si votre patron est soit prudent sur son argent ou écolo,

    Pour l'argent, il peut aussi demander à ce que l'énérgie soit moins chère comme il le fait en France (le prix du kWh est 3x plus cher outre-Rhin, ce qui fait que le calculs de rentabilité lors d'une migration sont pas du tout comparable entre l'Allemagne et la France, donc le patron en France a décidé : prix de l'énérgie). Le fait que ce soit rentable pour eux ne signifie pas que ce soit rentable en France vu la différence de coût.
    Pour l'écologie, je ne vois pas trop de quoi tu parles, puisque le nucléaire a été remplacé par le charbon en Allemagne, pas meilleur au niveau écologique, juste différent.

    Bref, pour ne pas trop se ridiculiser, vaut mieux adapter les argument au pays dans lequel on est (es-tu capable d'argumenter que ça marche au niveau argent avec un prix du kWh 3x moins cher? L'écologie allemande ne convainc que ceux qui veulent être convaincus, es-tu capable de contre-argumentert quand on va te dire que les allemands ne sont pas dérangés par le CO2 de leur usine à charbon qui rémplacent leurs centrales nucléaires vu qu'ils bloquent déjà toute limite plus basse pour le dégagement de CO2 des voitures, ainsi que les morts bien réels dans les mines de charbon étrangères mais ce sont des étrnngers donc pas grave…), si tu balances le truc comme ça tu va juste être ridicule, les arguments ne sont pas transposables comme ça (notion de coût, notion culturelle), il faut adapter.

    • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

      Posté par . Évalué à 4.

      En parlant de charbon (qui est la source d'énergie la plus polluante), j'ai lu une news qui m'a fait sourire.
      Un groupe d'écologiste au USA a lancé l'idée de racheter entièrement l'industrie du charbon pour 50 milliard de $. Avec pour but unique de la démanteler. ça c'est une vraie idée!

      • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

        Posté par . Évalué à 4.

        Donc en gros, il va leur falloir 50 milliards pour l'achat, puis une somme non-déterminée (mais potentiellement bien supérieure) pour le démantèlement. Ça va chauffer chez Kickstarter :)

        • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Sans compter le coût de l'alternative à mettre en place.

          De toutes façon, je ne pense pas que ce soit possible (même en théorie), car les lois antitrust l'empêcheraient.

      • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

        Posté par . Évalué à 3.

        C'est une vraie idée à la con, oui.

        Dans bon nombre d'endroits, le charbon n'est pas utilisé parce que "c'est cool, le charbon", mais bien parce qu'il n'est pas remplacé, ou au mieux pas encore remplacé.

        Les Allemands ne sont pas les derniers de je-m'en-foutiste en matière de pollution, et pourtant ils les font tourner, leurs centrales au charbon, et c'est pas près de s'arrêter, parce que les sources alternatives ont encore un rendement bien trop faible pour permettre à un pays développé de subvenir à ses besoins ; de plus, pour faire tenir un réseau électrique, il faut pouvoir adapter en permanence la production et la consommation, et il y a peu de sources modulables. En fait je n'en connais que 2: hydro-électrique et… charbon!

        Donc j'aimerais bien savoir si les 50milliards comprennent aussi l'alternative immédiate? Parce que si tous les foyers doivent s'équiper en groupes électrogènes au pétrole pour continuer à être alimentés, ils vont le sentir passer violemment.

        Je ne sais pas pourquoi cette info me fait penser à TheOnion. Finalement la réalité dépasse la caricature!

    • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Pour l'argent, il peut aussi demander à ce que l'énérgie soit moins chère comme il le fait en France (le prix du kWh est 3x plus cher outre-Rhin

      C'est une des raisons qui fait que le "green IT" ne marche pas fort en France, l'autre raison étant que souvent, l'électricité des salles machines est payée par les services généraux, donc c'est dilué, et le directeur informatique n'est pas spécialement motivé pour avoir des serveurs consommant moins.

      Pour l'écologie, je ne vois pas trop de quoi tu parles, puisque le nucléaire a été remplacé par le charbon en Allemagne, pas meilleur au niveau écologique, juste différent.

      Oui, tu veux dire que ça émet des tonnes de CO2 ?

      Sinon, une migration a un coût, doit être accompagnée de formations (résistance au changement…) pour ne pas foirer lamentablement.

      Quand je vois le gouvernement expliquer qu'il va économiser quelques centaines de millions d'Euros sur un ou deux ans, en utilisant des logiciels libres, je n'y crois pas un instant.
      Suffit de regarder les réussites des programmes de paie dans l'administration
      Louvois,
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_unique_%C3%A0_vocation_interarm%C3%A9es_de_la_solde
      et plus récemment, la paie des personnels du ministère des finances)
      http://pro.01net.com/editorial/615628/bercy-abandonne-le-super-logiciel-de-paie-des-fonctionnaires/
      qui a fait perdre plus de 200 millions d'Euros…

      par contre, la gendarmerie peut être citée en exemple pour sa migration vers Linux, Thunderbird et autres, mais cela a pris une dizaine d'année je crois.

      If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

      • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

        Posté par . Évalué à 9. Dernière modification le 14/03/14 à 13:32.

        Je remarque surtout que les migrations quand c'est vers un logiciel proprio, tres bien vendu par les commerciaux comme quoi il fera meme le cafe sont tres tres souvent des echecs. La decision de passer vers ce logiciel provenant generalement du haut de la hierachie qui ne comprend rien a la technique, encore moins que le commercial, et qui sont ebahi par les capacites theorique du nouveau systeme. Le commercial assurant naturellement que la migration sera totalement transparente.

        Les migrations vers les solutions libres sont generalement bien mieux faite car reflechi et promu par la base donc le cote technique. Et puis tout le monde, surtout la direction, s'attend a des merdes (pour certains c'est plus qu'une attente mais un desir, il faut bien se faire inviter au resto par les grosses boites…) donc c'est fait avec plein de precaution.

        Le probleme ne vient pas du fait que ce soit proprio ou libre mais de l'approche pour faire une migration et je ne connais aucun exemple, ou le top-down ait ete une franche reussite.

    • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

      Posté par . Évalué à 10.

      Une autre analyse qui se défend est qu'en France il a été décidé de remettre le vrai coût de l'énergie à plus tard. C'est cohérent avec les pratiques habituelles de l'État, comme de laisser filer les déficits, de contracter des partenariats public privé, à terme exorbitants, j'arrête là, d'autres ont écrit des livres sur ces sujets.

      Les centrales nucléaires passent par plusieurs phases. La conception, la construction, les essais, l'exploitation, l'arrêt et le démantèlement. Certaines posent quelques problèmes. La petite centrale de Brennilis est en phase de démantèlement depuis vingt-cinq ans sans résultats tangibles.

      Oui, tout n'est pas simple.

      • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Une autre analyse qui se défend est qu'en France il a été décidé de remettre le vrai coût de l'énergie à plus tard.

        je n'ai pas dit le contraire. Ca ne change pas le fait qu'aujourd'hui, pour le décideur, le prix du kWh n'est pas le même entre la France et l'Allemagne, alors avant de parler de faire de la pub sur le gain financier, il faut avoir un argumentation adaptée et qui fonctionne encore avec le coût actuel du pays, sinon c'est juste passer pour un rigolo incompétant.

        • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Une autre analyse qui se défend est qu'en France il a été décidé de remettre le vrai coût de l'énergie à plus tard.

          On peut être pour ou contre le nucléaire, mais le démantèlement d'une centrale, que ce soit Fessenheim ou une autre, me semble une bonne idée, les pro et anti nucléaire s'écharpant sur le coût d'un démantèlement, vu qu'on attend toujours la premier.
          Vu les sommes en jeu, à multiplier par la (grosse) cinquantaine de centrales nucléaires en France, ce n'est pas négligeable.

          If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

      • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

        Posté par . Évalué à 2.

        "La petite centrale de Brennilis est en phase de démantèlement depuis vingt-cinq ans sans résultats tangibles."

        ça c'est un gros mensonge. L'usine à totalement disparu, il reste le réacteur par contre. Beaucoup pense, qu'il est beaucoup moins polluant de le laisser tel quel, entretenir les murs, que de tout ouvrir, pour aller mettre les déchets ailleurs.

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

          Posté par . Évalué à 0.

          Oui, bien sûr, tout a disparu sauf le réacteur. Extrait de Wikipédia : "Un « confinement sûr » sur place (sous un mausolée ou un sarcophage) n'est pas envisageable, pour des raisons liées, entre autres, à la nature du sous-sol (faille sous le réacteur) et à l'existence d'une nappe phréatique baignant l’enceinte du réacteur3."

          Beaucoup pense, qu'il est beaucoup moins polluant de le laisser tel quel

          Ça fera une belle pochette-surprise pour les générations à venir. Je ne t'accuse pas de mensonge mais tu gagnerais à mieux t'informer.

          • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

            Posté par . Évalué à 5.

            Ça fera une belle pochette-surprise pour les générations à venir. Je ne t'accuse pas de mensonge mais tu gagnerais à mieux t'informer.

            Pas forcément : il s'agit d'une évaluation de risque. Pense-tu qu'il soit bon de tenter un démantèlement à tout prix maintenant alors qu'on est pas sur de son cou(p|t), ou attendre un peu histoire de mieux se préparer, tant techniquement que financièrement ?

            • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

              Posté par . Évalué à 5.

              Je rajoute une question : que fait-on si on n'a toujours pas les compétences techniques et/ou les moyens financiers, mais que le bâtiment menace de s'effondrer sur la cuve ? Ou si cette dernière présente des signes d'usure dus au temps et à la radioactivité, pouvant entrainer des fuites radioactives dans la nature ?

            • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

              Posté par . Évalué à 3.

              Pourquoi payer maintenant ce que quelqu'un d'autre pourra payer plus tard.

              C'est une bonne doctrine pour le développement durable.

              Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

          • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

            Posté par . Évalué à 1.

            la commission d’enquête estime que l’urgence de démanteler le bloc réacteur, actuellement
            confiné dans l’enceinte réacteur, largement au dessus du niveau de la nappe phréatique, n’est
            pas démontrée et que ce démantèlement est prématuré tant que l’ICEDA n’est pas
            opérationnelle.
            il faut lire les sources complètement.

            Leur principale argument est de ne pas laisser de site nucléaire un peu partout en France. Mais il y a de toute façon déjà un problème de foncier pour les nouvelles centrales. Cela ne parait pas déconnant de garder ses anciens réacteurs dans l'enceinte de nouvelles centrales.

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

              Posté par . Évalué à 4.

              Oui, si on veut résumer, ce n'est pas fini. Ça, du boulot pour les générations futures, il y en aura, reste à savoir si on pourra le financer.

              Sans être mauvaise langue, je pense que tu pourras m'accorder l'assertion suivante : le démantèlement d'une centrale nucléaire, c'est long, c'est compliqué, c'est plein de surprises, c'est dangereux et ça coûte très cher. C'est ce que je voulais dire dès le départ en parlant de coût réel de l'énergie.

            • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

              Posté par . Évalué à 2.

              la commission d’enquête estime que l’urgence de démanteler le bloc réacteur, actuellement
              confiné dans l’enceinte réacteur, largement au dessus du niveau de la nappe phréatique, n’est
              pas démontrée et que ce démantèlement est prématuré tant que l’ICEDA n’est pas
              opérationnelle. il faut lire les sources complètement.

              Pourrais-tu donner la source de ta citation ? Ce n'est en tout cas pas dans l'article que je mentionne. Cependant un détail me fait penser qu'il s'agit d'une citation authentique.

              • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

                Posté par . Évalué à -6.

                Ne te dérange pas. Je l'ai trouvée. http://www.acro.eu.org/ep_brennilis.html

                Ce n'était donc pas dans l'article que je citais, que j'avais lu jusqu'au bout, plusieurs fois. Je me permets de te dire que le procédé que tu utilises, si c'est bien volontaire, est déloyal et si ça ne l'est pas je préfère ne rien dire. Je te lirai désormais d'un autre œil, il est possible que ton orthographe ne soit pas seule déplorable, mais aussi tes pratiques.

                • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Les attaques ad nomiem, c'est donc la fin des arguments rationnel ?

                  C'est si difficile de lire les sources ?:
                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Site_nucl%C3%A9aire_de_Brennilis#cite_note-enquete-3

                  "La première sécurité est la liberté"

                  • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Récapitulons.

                    Je réponds à un commentaire parlant du coût de l'énergie comparé entre la France et l'Allemagne qu'il y a des coûts cachés de l'énergie en France, dont la facture est remise à plus tard. Je donne comme exemple de coût non assumé immédiatement le démantèlement des centrales nucléaires en citant le cas de la seule centrale de ce type en cours de démantèlement, depuis 25 ans, sans pouvoir parler de succès éclatant.

                    Tu réponds, à propos de Brennilis, que je mens, qu'elle est presque totalement démantelée, qu'il n'en reste que trois fois rien. Juste le réacteur. Qu'il est bien mieux de le laisser là, il ne gêne personne, qu'il est beaucoup moins polluant de le laisser tel quel (citation de ta prose). Donner des résultats tangibles, ça veut dire démanteler ce qui est le plus significatif, donc le réacteur, donc le cœur. Quand je dis que ça fait vingt-cinq ans que le démantèlement de Brennilis a été entrepris sans résultat tangible, je ne pense pas mentir. Il ne faut pas croire, si ce démantèlement avait été mené à terme avec des résultats exemplaires, j'aurais été le premier à applaudir. De plus, quand tu dis que c'est plus simple de laisser le réacteur en place, tu ne mentionnes pas qu'il ne peut s'agir que d'une situation provisoire, sachant que le réacteur est sur une faille et au-dessus d'une nappe phréatique. On peut considérer ça comme un mensonge par omission, ne serait-ce que par le fait que tu ne fais même pas sous-entendre que ce n'est pas définitif. Cette information, je la trouve en deux minutes sur Wikipédia, je ne passe pas ma vie à suivre ce qui se passe là-bas, un simple survol de la page Wikipédia me montre que tu ne dis pas tout.

                    Et voilà que tu me reproches de ne pas savoir, ce qui est vrai, ce que tu avais caché ou pas encore découvert. Quand je t'ai cité la page Wikipédia, je n'ai pas prétendu en avoir appris toutes les annexes, j'ai juste extrait un passage qui montre que le réacteur ne peut pas ad libitum être laissé en l'état, contrairement à ce que tu sembles prétendre à ce moment-là. Tu me sors alors un extrait des annexes de la page, que je retrouve sur le site de l'association pour le contrôle de la radioactivité de l'ouest (ACRO) d'où elle est issue.

                    Bon, je ne rentre pas dans tous les détails, il y en aurait pour des heures. Puisque tu parles d'attaque ad hominem, retiens bien cette expression, je ne venais que de me faire traiter de menteur en disant ce que toute personne disposant d'un tant soit peu de raison et aucun intérêt à faire croire le contraire dirait, c'est à dire que la seule entreprise de démantèlement d'une (petite) centrale nucléaire en France souffrait d'une grande lenteur d'exécution pour des résultats pour le moment discutables. Avec des complications imprévues. Qu'on peut craindre pour le démantèlement de centrales autrement plus importantes par la suite, sachant que le parc actuel ne pourra pas être prolongé indéfiniment.

                    Il y a quelque chose de juste dans ce que tu dis, malheureusement c'est seulement sous-entendu. EDF aurait bien aimé procéder au démantèlement à la cosaque, de manière expéditive et en prétendant après coup que ce n'était pas grand chose, après avoir mis tout ce qui gêne sous le tapis, pour pouvoir minimiser le problème du démantèlement d'un parc bien plus important. C'est pour ça que le démantèlement du réacteur a été différé. Certains, peut-être un peu douillets, en tout cas habitant de manière inconfortablement proche du site, ont pesé pour qu'il ne soit pas fait n'importe quoi sans s'inquiéter des conséquences.

                    Pendant que j'y suis je mets le site de l'ACRO, qui a l'air intéressant. http://www.acro.eu.org/

              • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

                Posté par . Évalué à 4.

                C'est simplement dans le pdf qui sert de source à ton assertion.

                Le document est un rapport d’enquête. La phrase de wikipedia est une citation, issue de document EDF, reprise par ce rapport.

                "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

            Posté par . Évalué à 5.

            La pochette surprise tu preferes la deplacer? Si oui tu veux la mettre a quel endroit?

            • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

              Posté par . Évalué à 2.

              Me reprocherais-tu de ne pas savoir démanteler une centrale nucléaire ? Je ne suis pas le seul. Ce serait me reprocher de ne pas trouver de solution quand il n'y en a pas. Oui, le problème du nucléaire, ce sont bien les déchets. Les accidents, aussi, mais il ne faut pas s'inquiéter car ils ne peuvent pas se produire en France.

              • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

                Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 14/03/14 à 15:55.

                Par definition un accident peut intervenir n'importe ou et n'importe quand. Maintenant c'est super bien de ne pas vouloir le nucleaire et tres respectable mais bon pour le moment, que je sache, il n'y a rien pour remplacer ces centrales par quelques choses de mieux et moins polluant et le probleme n'est pas que Francais. Je suis tres intrigue de voir comment va se passer la transition de l'Allemagne mais j'ai un peu peur que les energies renouvelable ne soit encore qu'un leurre surtout face a l'augmentation constante de la demande electrique.

                ps: je ne t'ai pas pose la question de savoir faire le demantelement mais de l'emplacement de la pochette surprise. Parceque tu peux tourner le probleme dans tous les sens, il faudra bien se coltiner a un endroit ou l'autre les dechets.

                mode ironique: au moins dans le charbon on a pas a se preoccuper de la ou sont les dechets vu que tu les balances dans l'atmosphere…

                • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

                  Posté par . Évalué à 4.

                  mode ironique: au moins dans le charbon on a pas a se preoccuper de la ou sont les dechets vu que tu les balances dans l'atmosphere…

                  Ça veut aussi dire que si un jour on identifie une solution miraculeuse pour traiter les déchets et les rendre "propres", on aura bouclé une boucle pour le nucléaire, tandis que pour le charbon…
                  "Quelqu'un aurait un gros aspirateur? (…) Euh, ouai, genre vraiment très gros, ouai!"

                  (Je sais, c'est pas beau de spéculer autour de rien)

                  • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Certain voulait faire passer les fumées de charbon dans des piscines de bactéries qui fixerait le carbone.

                    "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Ce qu'il y a d'un peu ennuyeux dans ta question de départ, c'est de me considérer comme pouvant répondre au problème de savoir où l'on peut mettre les déchets (la pochette-surprise). C'est aux responsables de ce genre de programme qu'il faudrait poser la question. Une fois qu'ils ont répondu où les mettre, il faut poser la question, si l'on est dans un régime qui ressemble peu ou prou à une démocratie, aux personnes qui vivent au voisinage de ces endroits s'ils sont d'accord. Donc il faut demander tout de suite à tout le monde qui est d'accord pour accueillir des déchets nucléaires près de là où ils vivent, pour donner tout de suite une possibilité de choix aux responsables précédemment cités.

                  C'est le même problème qu'avec l'exploitation de l'énergie nucléaire en elle-même. Sachant qu'un accident est possible, d'ailleurs un des raffinements des futurs réacteurs EPR est d'avoir un réceptacle pour recueillir le corium en cas de fonte du cœur, comme quoi il y a de l'optimisme, il faudrait que ceux qui se déclarent favorables à la poursuite de la production d'énergie nucléaire soient en même temps volontaires pour jouer le rôle de liquidateurs en cas d'accident. Faire des listes, afin que chacun prenne ses responsabilités.

                  Maintenant, si une majorité de la population est contre (n'accepte pas le rôle potentiel de liquidateur), il faut amorcer un abandon progressif de cette énergie, tenant compte de ce qui existe, pour le meilleur et pour le pire, et ne pas s'imaginer que ce sera facile. Il y a cependant une assertion d'une justesse extraordinaire concernant les ressources énergétiques : c'est qu'on peut en trouver énormément dans les économies. La question serait alors de savoir de quoi il est possible de se passer, plus ou moins progressivement. Prétendre que tout serait rose serait un fieffé mensonge. Il serait de toute façon stupide de ne pas profiter que l'énergie est encore bon marché pour ne pas en profiter pour réfléchir aux mutations à accomplir.

                  • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Je pense que tu as oublie un tout petit detail…

                    Toutes les decisions relative au nucleaire ont ete prise par des gens qui sont pour la plupart mort et enterre. Donc pointer du doigt le responsable de la situation c'est bien mignon mais cela n'amene a rien. De plus, qui te dis que il y a 60 ans, si tu avais eu a prendre les decisions en question tu n'aurais pas opte pour les memes solutions. A posteriori c'est tres facile de critiquer.

                    Donc pour en revenir au probleme en question. Pourquoi bouger le reacteur (qui est eteind) de la ou il est? Vu que PERSONNE ne sait ou mettre les dechets en question. On va peut etre arreter de soit balancer nos merdes dans la mer, soit dans les pays plus defavorise. Cela serait bien de les garder chez nous, sans compter tous les risques que posent leur deplacement (accident, securite et pas que nucleaire).

                    Que les riverains n'en veulent plus ok mais bon les futurs voisins de ce genre de chose n'en n'ont pas plus envie.

                    • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

                      Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 14/03/14 à 21:15.

                      Ce n'est pas parce que les décisions concernant l'énergie nucléaire civile ont été prises grosso modo sous Pompidou, et lancées sous Giscard qu'il n'y a plus personne pour les endosser et les prolonger.

                      Sinon, pour le problème des déchets, tu es complètement à côté de la plaque. Tu proposes en gros de ne pas démanteler et de laisser les choses en place. En-dessous des centrales, il y a de la terre, éventuellement des nappes phréatiques, au-dessus il y a l'atmosphère, autour il y a des gens, des tas de choses dont on ne peut pas modéliser toutes les interactions. Si tu laisses la centrale à l'abandon, tout va petit à petit se ruiner, se fissurer, avec des conséquences imprévisibles. C'est pourquoi il est absolument nécessaire de procéder au démantèlement avant qu'il ne se fasse tout seul, et sur place !

                      Et puisque l'on parle des déchets, tu ne sembles prendre en compte que ceux issus du démantèlement. N'oublie pas tout le combustible consommé au cours du fonctionnement, il n'y a pas de tapis assez grand sur place pour le fourrer dessous.

                      • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Sinon, pour le problème des déchets, tu es complètement à côté de la plaque. Tu proposes en gros de ne pas démanteler et de laisser les choses en place.

                        Je ne propose rien, je te demande juste l'emplacement ou tu veux TOI envoyer ces dechets la.

                        N'oublie pas tout le combustible consommé au cours du fonctionnement, il n'y a pas de tapis assez grand sur place pour le fourrer dessous.

                        Tu devrais te renseigner sur le volume total de ces dechets, tu risques d'etre un peu surpris.

                • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Je suis tres intrigue de voir comment va se passer la transition de l'Allemagne mais j'ai un peu peur que les energies renouvelable ne soit encore qu'un leurre surtout face a l'augmentation constante de la demande electrique.

                  Une méthode qui marcherait serait d'éduquer la population pour en arriver à un niveau de consommation raisonnable, mais c'est incompatible avec le modèle de développement actuel. Faute de mieux, il y a aussi la méthode crise économique (c'est un peu de l'éducation forcée) qui marche pas mal : maintenant en Espagne ils produisent trop d'énergie sans compter le nucléaire qui représente moins que les renouvelables là-bas, qui ont connu une espèce de bulle ces derniers temps au point que c'est assez ridicule d'ailleurs.

                  • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

                    Posté par . Évalué à 2.

                    C'est bien parceque je pense que c'est totalement irrealiste de penser que les habitudes vont changer que je suis tres curieux de voir comment ils vont gerer les penuries qui ne vont pas manquer.

                    • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Personnellement je ne suis pas si pessimiste sur ce point : au Japon ils ont bien arrêté toutes les centrales à peu près depuis la catastrophe de Fukushima (et très vite, en moins d'un an), alors qu'ils étaient déjà plus dépendants à la base que l'Allemagne je crois (mais je peux me tromper sur ce point).

                      Et puis, si on enlève une poignée de pays dont la France, en général le nucléaire n'est (ni de loin) la source d'énergie électrique principale, donc on a beau parler du terrible CO2 des centrales à charbon ou de cycle combiné, la réalité c'est que c'est elles qui produisent le gros de l'énergie électrique mondiale aujourd'hui de toutes façons parce que le nucléaire ne peut simplement pas les remplacer à grande échelle aujourd'hui, pas plus que les renouvelables. Donc, que ce soit pour de bonnes ou mauvaises raisons, pour réduire le nombre de centrales à charbon et compagnie dans le monde la seule solution convaincante dans l'immédiat (à défaut d'être vraisemblable) est juste de moins consommer.

                      • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

                        Posté par . Évalué à 2.

                        la source d'énergie électrique principale, donc on a beau parler du terrible CO2 des centrales à charbon ou de cycle combiné, la réalité c'est que c'est elles qui produisent le gros de l'énergie électrique mondiale

                        Surtout en Chine ou la situation a Beijing par exemple devient catastrophique au niveau de la pollution de l'air.

                        • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

                          Posté par . Évalué à 9. Dernière modification le 15/03/14 à 04:22.

                          Pas qu'à Beijing, qui n'est pas d'ailleurs la ville la plus polluée, juste celle dont on parle le plus à l'étranger.

                          Quelques références sur l'AQI (indice de pollution, calculé à partir de plusieurs inducateurs, y compris les particules fines):
                          < 50: l'air est considéré excellent
                          ">200: les transports en commun deviennent gratuit à Paris

                          160: c'est une "bonne" journée d'hiver à Wuxi (là où j'habite), à 1h de Shanghai. Les recommandations à 150: les populations sensibles (personnes âgées, enfants, asthmatiques etc.) doivent éviter de faire des efforts physiques ; tout le monde ressent les effets de la pollution
                          1000: c'est ce qu'on a enregistré plusieurs jours à Harbin, capitale de la province au nord-est de la Chine, et qu'on a vu calculé aussi ponctuellement dans de multiples autres villes

                          Notez que 1000 ne veut pas dire grand chose, parce que l'échelle est censée s'arrêter à 500. Personne n'a jamais imaginé qu'on verrait plus haut un jour.

                          1000, ça donne quoi?
                          les voitures ne prennent plus d'amendes quand elles sont automatiquement flashées au feu rouge, parce que les feux sont comme aux US: de l'autre côté du carrefour, et les autorités ont admis qu'il était impossible d'en voir la couleur à l'entrée du carrefour

                          les pires journées à Harbin:
                          les gens se rentraient dedans littéralement en marchant dans la rue ; on ne voit plus l'écran de son téléphone portable ; on ne compte plus les personnes âgées qui n'arrivent plus à rentrer chez elles, faute de retrouve le chemin

                          La solution au problème vue par les autorités?
                          Ils se dépêchent de construire des centrales nucléaires pour réduire la voilure sur le charbon!

                          • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

                            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                            La solution au problème vue par les autorités?
                            Ils se dépêchent de construire des centrales nucléaires pour réduire la voilure sur le charbon!

                            Il me semblait que leurs plans avaient été revus un peu à la baisse depuis Fukushima, mais j'imagine qu'une fois qu'ils sont lancés ils ne vont pas arrêter non plus en bloc. En fait quand on voit qu'au niveau mondial, en tant d'années, le nucléaire ne représente que quelque chose qu'autour de 15% de l'énergie électrique mondiale, j'ai tendance à penser que ça fait longtemps que le secteur nucléaire s'était refroidi, et se contentait de planifications et de subventions (qu'on paye tous solidairement) pour maintenir ce qui est en place.

                            Si on remarque en plus que l'énergie électrique ne représente qu'une petite partie de l'énergie totale, je me demande pourquoi pour réduire toute cette contamination une des premières initiatives n'est pas de s'en prendre aux transports, et l'industrie autour. Ce n'est pas en construisant quelques centrales que cette contamination va diminuer. Au final ce sera contamination habituelle (parce que le nucléaire ne suffira même pas de près à subvenir aux besoins électriques, encore moins aux autres), plus déchets radioactifs en bonus, et éventuellement un gros accident ou deux tous les cinquante ans si on en reste au même rythme (en supposant que les dernières innovations en sécurité compensent l'augmentation du nombre de centrales).

                            • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

                              Posté par . Évalué à 6.

                              La culture locale veut que les discours ne servent pas à grand chose, et en tout cas pas à informer…
                              Donc non, à ma connaissance, ils n'ont ni réduit l'ampleur du projet, ni réduit la cadence. Tout au plus le pote du cousin d'une relation aura décroché un juteux contrat de consultant pour confirmer que tout est très très sûr, expertise effectuée pendant un copieux repas au resto avec le reste des pontes du projet.

                              Tu penses que la pollution vient plus des transports, mais voilà: 2 ans avant, là où j'étais, j'avais un air très très acceptable. C'était le cas de toute la région. Bien sûr il y a plus de voitures, mais surtout:
                              Ça fait déjà quelques années que la Chine met en service à l'arrache une nouvelle centrale au charbon PAR SEMAINE. Ils ont fait une pause, parce qu'ils ont vu aussi que ça polluait, puis les impératifs économiques ont repris le dessus, comme d'habitude.

                              Le nucléaire permettra de réduire la cadence de ces centrales. Il n'est pas non plus dans la culture des autorités de réfléchir à long terme, donc les problèmes futurs du nucléaire passent à la trappe. Je ne te comprends pas très bien sur les besoins électriques, je ne crois pas qu'on connaisse une source ayant un meilleur rendement.

                              Par contre, j'aurais pas aimé être un paysan à la campagne avant en Chine, j'aimerais encore moins l'être quand ils recevront les containers vaguement isolés de déchets nucléaires à 1km de chez eux à ciel ouvert, et ça arrivera tôt ou tard, parce qu'il y a un autre facteur que je trouve ici désespérant au sujet des "élites": ils font des conneries, se font choper, tentent de sauver la face, tombent, mais ils n'apprennent jamais!

                              • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

                                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                Tout au plus le pote du cousin d'une relation aura décroché un juteux contrat de consultant pour confirmer que tout est très très sûr, expertise effectuée pendant un copieux repas au resto avec le reste des pontes du projet.

                                Ça ne m'étonnerai pas non plus. D'ailleurs c'est un peu ce que laisse imaginer ce qui est écrit sur wikipedia, parce qu'ils parlent en effet d'inspections de sécurité, mais on dirait que c'est juste sensé retarder un peu les choses.

                                Je ne te comprends pas très bien sur les besoins électriques, je ne crois pas qu'on connaisse une source ayant un meilleur rendement.

                                Vu les coûts de construction, rentabiliser prend beaucoup plus de temps que par rapport à d'autres énergies. Si on ajoute à ça les différents travaux de sécurisations qui viennent après coup, plus ce qu'on fait des déchets et des centrales vieillissantes, on s'aperçoit qu'on ne sait plus quel est le vrai coût de cette technologie. Sans une vraie volonté de transparence à ce sujet pour nous détailler exactement qu'est-ce qu'on a payé et qu'est-ce qu'on payera avec nos impôts ça ne m'inspire pas la confiance. Et puis, si le nucléaire est si peu cher, pourquoi ne représente-t-il encore aujourd'hui qu'une si petite partie l'énergie mondiale, dans un monde qui va et vient au grès des intérêts économiques ?

                                il y a un autre facteur que je trouve ici désespérant au sujet des "élites": ils font des conneries, se font choper, tentent de sauver la face, tombent, mais ils n'apprennent jamais!

                                En Europe ils font des conneries, se font parfois choper, tentent de sauver la face, et réussissent ;)

                                • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

                                  Posté par . Évalué à 9.

                                  En Europe ils font des conneries, se font parfois choper, tentent de sauver la face, et réussissent ;)

                                  Je crois qu'on ne parle pas du même degré de connerie.

                                  Je veux dire: après un scandale dans l'alimentaire (le lait en poudre pour bébé), tu te dis qu'ils vont au moins se tenir à carreau, mais que dalle! Les scandales alimentaires se suivent et se ressemblent. Le lait n'était qu'un parmi d'autre, juste à plus grande échelle et sur quasiment tout le pays. Il est d'ailleurs de notoriété publique (non, pardon: chut!) que les instances d'élite à Beijing sont nourries de produits qui viennent de fermes très spéciales qui leur sont réservées, parce qu'ils n'ont pas confiance dans les autres fermes, tu sais: celles qui approvisionnent le reste du pays.

                                  Après avoir subi les foudres d'internet (oui, en fait, ils "manifestent" beaucoup leur mécontentement sur internet, aussi "contrôlé" soit-il), tu te dis qu'ils vont arrêter de mettre des photo-montages débiles, mais non, pourquoi? On a encore des photos d'officiels qui "flottent" dans un décor, parce que le mec qui a fait le truc n'a pas mis d'ombre ou rien du tout.
                                  Les excuses à la con sont toujours les mêmes "c'est un travailleur temporaire, son contrat est fini, et le mec a disparu!".

                                  Les périphériques à plusieurs "étages" se cassent la gueule, mais le prochain sera construit en carton comme les autres. De toute façon, quand ils tombent, c'est parce que les 4 camions dessus étaient trop lourds!

                                  Quand tu suis les infos ici, tu ne sais plus s'il faut rire ou pleurer. Mais surtout tu es blasé parce que tu as l'impression de lire la même chose en boucle tous les 6 mois, avec les mêmes conneries grosses comme des maisons. Mais rien n'y fait: un autre recommencera la même chose plus tard.

                                  Du coup, pour les déchets nucléaires, ça ne sert à rien de les menacer de toutes les conséquences possibles et imaginables: tu peux être sûr à 99% qu'un responsable finira par envoyer des déchets dans un terrain vague lointain si ça peut lui rapporter un peu (frais de transports et de traitements dans la poche). Ils vont essayer! Ils essaient toujours!

        • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

          Posté par . Évalué à 0.

          Pendant que j'y suis, autant mettre le lien sur l'article de Wikipédia, qui ne me donne pas l'impression, contrairement à ton commentaire, que tout est simple, et serein.

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Brennilis_%28centrale%29

        • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

          Posté par . Évalué à 10.

          "Vous voyez bien qu'on a avancé, m'sieurs-dames, puisque le baraquement des douches, la cantine et même, tenez-vous bien, les locaux des syndicats ont été complètement rasés. Super !
          Bon, il reste bien ce truc, là… Comment vous dites ? "Un réacteur nucléaire" ? De suite les grands mots ! Nous, on appelle ça une cuve… radioactive, oui si vous voulez. Mais bon, d'ici 20 ans, on aura trouvé comment l'enlever."
          Bref, on a enlevé ce qui n'était que du bâti "classique", non contaminé.
          Et, en attendant, le coût du démantèlement de Brennilis est déjà 20 fois le coût initialement prévu (dans les années 70, me semble-t-il, et jamais vraiment révisé depuis) par la commission PEON.
          Rapporté aux 58 réacteurs existants, qu'il faudra forcément démanteler tôt ou tard, et qui ont tous une puissance bien plus grande, ça peut faire une belle facture !
          Récemment, on a aussi parlé de 300 milliards d'euros pour rénover les centrales (donc retarder leur démantèlement). Bref, plus ça va, et plus le prix du nucléaire explose, car il intègre de plus en plus les coûts de sécurisation (recommandations de l'ASN suite à Fukushima), d'entretien, de rénovation voire de démantèlement.

          • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

            Posté par . Évalué à 2.

            Comme j'aurais aimé répondre tout de suite aussi bien que toi. Tout est là, avec une tournure ironique très réussie. Je suis vert de jalousie.

          • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

            Posté par . Évalué à 4.

            Rappelons qu'on parle de problèmes à moyen, voire long terme.
            Rappelons que le coût de la main d'oeuvre en France est élevé.
            Et rappelons que le SMIC pourrait très bien descendre à 100€ d'ici à ce qu'on démantèle effectivement la centrale.

            Du coup ce sera 'achement moins cher!!
            -----------> [ ]

            Ah non! [ ]----->
            J'ai une autre idée de génie pour réduire globalement les coûts: utiliser des vieux et des chômeurs pour les travaux.
            De rien!
            (oui, je repars…)
            ----------> [ ]

            • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

              Posté par . Évalué à 5.

              J'ai une autre idée de génie pour réduire globalement les coûts: utiliser des vieux et des chômeurs pour les travaux.
              De rien!
              (oui, je repars…)

              Les Japonais t'ont devancé : eux, ils font carrément appel à des SDF pour aller décontaminer Fukushima !

        • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Il n'y a pas que cela.

          Un certain nombre de déchets radioactifs sont à demi-vie assez courtes (je pense notamment au cobalt 60
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Cobalt_60 …mais je viens de recherhce… ça ne semble pas être celui-là).
          Ils sont produits en grande quantité sur la surface interne du réacteur. A la fin, il y en a plusieurs dizaines voire plusieurs centaines de kg. L'activité est assez forte mais comme la demi-vie est assez courte (quelques mois/ quelques années), attendre, juste attendre, permet leur désintégration en isotopes plus stables et donc de gérer moins de déchets problématiques.

          C'est pourquoi lors d'un démantèlement, on considérait, que le réacteur devait être laissé tranquille quelques dizaines d'années avant d'y toucher. J'avais lu que, finalement, on revenait un peu dessus mais je ne sais plus la raison. Si quelqu'un à cela en stock.

      • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

        Posté par . Évalué à 8.

        Il n'a jamais été question de remettre le coût à plus tard, initialement un fond de démantèlement a été mis en place en estimant la somme nécessaire et la durée d'exploitation des centrales.
        Le coût a été sous-estimé, comme d'habitude, mais pourrait être ajusté avec l'expérience.

        Le véritable problème est que EDF est maintenant une société anonyme et plus un service public, on se doute bien que l'État ne va pas laisser une centrale à l'abandon. On a donc l'habituelle privatisation des bénéfices et mutualisation des pertes, EDF a donc commencé à placer l'argent du fond d'investissement en bourse ou y placer le réseau de transport d'électricité plutôt que des liquidités.

        • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

          Posté par . Évalué à 3.

          On a donc l'habituelle privatisation des bénéfices et mutualisation des pertes, EDF a donc commencé à placer l'argent du fond d'investissement en bourse ou y placer le réseau de transport d'électricité plutôt que des liquidités.

          L'état devrait saisir ce vond d'investissement et le bloquer via la CDC, et faire payer à tout fournisseur d'énergie nucléaire une redevance "Démantellement".

          • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

            Posté par . Évalué à 3.

            Je viens de survoler le rapport émis par la cour des comptes en janvier 2012: http://www.ccomptes.fr/content/download/1794/17981/version/6/file/Rapport_thematique_filiere_electronucleaire.pdf

            On y apprend que le placement en actions était prévu sous certaines conditions fixées par décret d'application (page 184) :

            obligations d’Etat, actions de sociétés ayant leur siège social au sein d’un pays de l’Union européenne ou de l’OCDE, droits réels immobiliers, parts d’OPCVM et de fonds communs de placement, dépôts monétaires.

            Les conditions sont respectées, les risques financiers n'étaient pas correctement évalués et le coupable est donc le législateur.

            L'utilisation de RTE comme actif dédié (pour garantir le démantèlement) est mis en doute par la cour des comptes (page 189), et il est indiqué qu'un décret a été publié pour rendre cette utilisation de la filiale en tant qu'actif dédié possible.

            Je n'ai pas le temps de lire en détail tout le rapport, mais il semble que rien n'ait été fait illégalement, la cour des comptes n'a pas le pouvoir de changer les lois et ne fait que pointer du doigt les problèmes.
            Il y a clairement une complaisance des politiques pour permettre à EDF de disposer de plus de liquidités, et le statut de société anonyme de EDF ne fait qu'aggraver les choses en lui demandant d'être rentable et avoir de la croissance.

            • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

              Posté par . Évalué à 2.

              Les conditions sont respectées, les risques financiers n'étaient pas correctement évalués et le coupable est donc le législateur.

              Si tu met tout ton argent en bourse et que tu perd, c'est la faute du législateur qui ne te l'a pas interdit ?

              Que la loi ai était mal faite est une chose, mais ça ne dédouane pas pour autant EDF de leur perte.

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

        • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

          Posté par . Évalué à 2.

          Il y a plusieurs soucis avec les fonds consignés pour ce genre de prévision. D'abord, en période de pénurie budgétaire, ils deviennent un enjeu, pour être utilisés autrement tout de suite. Je ne sais pas s'il faut donner tort à ceux qui les convoitent, car, autre souci, l'argent c'est comme l'énergie, c'est difficile à stocker, au prix de lourdes pertes.

    • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

      Posté par . Évalué à -3.

      le prix du Kwh est pas trop chère en france, mais ils en profitent pour mettre plein de taxe à la con :)

      pour mon exemple : je paye 800 € / an a EDF sur ces 800 € j'ai 400 € de taxe diverse et varié et la tva sur tous cela :D

      en 2011 pour la france : 0,142
      pour l'allemagne : 0,253

      source :
      http://epp.eurostat.ec.europa.eu/statistics_explained/index.php?title=File:Half-yearly_electricity_and_gas_prices,_second_half_of_year,_2009-2011_%28EUR_per_kWh%29-fr.png&filetimestamp=20130923111451

      au finale ce que je paye c'est plutôt proche de 0,30 :(, avoir le Kwh le moins chère Europe c'est un blague je m'en fous un peu si j'ai 300 % de taxe dessus !

      d'ailleurs je trouvais réellement bizarre tous ce gargarisme du Kwh le moins chère dans notre pays ou rien n'est pas chère !

      • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        au finale ce que je paye c'est plutôt proche de 0,30

        N'importe quoi.
        Regarde ta facture, le prix en France est 0,14 plutôt avec tout.
        C'est pas dur de regarder la facture :
        - kWh à 0,0883 € HT (donc 0.10 avec TVA)
        - Taxes 0,00610 + 0,01480 par kWh. CSPE + CTA
        Au total, quand je divise le prix total de la facture par le nombre de kWH, j'ai une moyenne de 0.125€ par kWh mais 0.142 est logique (différences avec abo etc…). Et j'ai pris 2014.

        La seule chose que tu pourrais me critiquer est le x3, effectivement j'y suis allé un peu fort, c'est "que" x2 car j'ai regardé ma facture alors que ma facture n'est pas la moins chère (volonté de madame de pas payer pour le charbon). Ton tableau est toutefois dépassé (en Allemagne, il y a eu encore un autre bon dans le prix de l'électricité l'année dernière).

        Je paye l'électricité des deux côtés du Rhin, alors pas la peine de faire du FUD, je sais très bien ma conso de chaque côté (l'un est moins que l'autre) et la facture de chaque côté (l'un est plus que l'autre).

        d'ailleurs je trouvais réellement bizarre tous ce gargarisme du Kwh le moins chère dans notre pays ou rien n'est pas chère !

        Elle n'est pas chère, que tu veuilles te le cacher ou pas. ton chiffre "ce que je paye c'est plutôt proche de 0,30 :(" est juste du FUD, je te défie de m'en faire la démonstration.
        Le pire dans cette histoire est que je suis sûr que pas mal de monde avale les chiffres sortis sans se poser de question :(, ou la belle démonstration de la manipulation.

        • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

          Posté par . Évalué à 1.

          prenons ma dernière facture réel de 885€

          total de votre consommation d'électricité : 466 € dont 163 € acheminement

          soit 303€ de consommation, jusque la tous va bien tous correspond avec tes chiffres. Je pense que tous le monde sera d'accord sur le fait que l'acheminement ce n'est pas de l'electricité.

          heure pleine : 6000

          ah oui merde ca fait 0,14, bon ok le fait que je paye 885€ pour 300€ consomé m'avais hautement surpris, d'ou le raccourci de mon poste plus haut sans prendre le temps de le faire a tête reposé

          merci de m'avoir ouvert les yeux !

          • [^] # Re: Bémol sur les "raisons"

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Je pense que tous le monde sera d'accord sur le fait que l'acheminement ce n'est pas de l'electricité.

            Ca dépend si tu es un cas "spécial" perdu au milieu de la forêt, mais perso je regarde le prix "livré sur place", donc avec l'acheminement. J'ai zappé cette ligne tellement elle est petite de mon côté, mais dans ma division j'ai bien regardél afacture totalle.
            A 163€ d'acheminement, c'est un peu un cas spécial non? (j'ai regardé de nouveau, j'ai moins de 3€ tous les deux mois).
            Et dans tous les cas, acheminement compris, tu ne dépasses pas 0.20€/kWh, raté pour viser le 0.30 ;-).

            heure pleine : 6000

            Le contrat "standard" est sans heures pleines, tu as pris un tarif spécial. Si tu payes plus cher en tout qu'avec le tarif standard, tu es un peu stupide d'avoir pris un tarif non adapté (le tarif avec heures pleines négocie un tarif pas cher en échange d'une utilisation hors heures pleines, si tu ne respectes pas ta part du deal il vaut mieux ne pas prendre ce deal).

            merci de m'avoir ouvert les yeux !

            Avec plaisir :-D.

  • # Inaperçu

    Posté par . Évalué à 8.

    Avec toutes ces engueulades, personne n'a encore fait remarquer que le rédacteur du journal est Samuel Pajilewski et que l'agence considérée utilise SUSE Linux Enterprise Server. En plus, c'est vendredi. Les traditions se perdent…

    • [^] # Re: Inaperçu

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Bin comme je disais quand c'est pas carrément du publireportage (même si l'argument sur les coûts d'énergie est un peu rapide comme relevé par Zenitram) on va quand même pas taper dessus par plaisir.

  • # Abandon du nuléaire, ah bon?

    Posté par . Évalué à 1.

    en ces temps de pollution intense et de tentative d'abandon de l'énergie nucléaire

    Il ne me semble pas que quiconque tente d'abandonner le nucléaire? (à part quelques exceptions, Allemagne, Japon(?)…)

    M'aurait-on menti?

    Certes, dans ce lien il est écrit que notre bon président a projeté de réduire la part du nucléaire d'un tiers d'ici 2025.

    Mais bof, « Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent ».

    • [^] # Re: Abandon du nuléaire, ah bon?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Une chose c'est planifier des centrales, une autre chose c'est de les voir fonctionner un jour, indépendamment du fait que ce soit un bonne ou mauvaise chose. C'est un des points les plus lucratifs des centrales nucléaires : la planification et la construction. Lucratif, parce que les constructeurs réussissent à faire payer ça par tout le monde : c'est une méthode très ancienne pour rentabiliser des projets divers et variés, et qui marche toujours aussi bien.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.