Journal Mon retour d'expérience sur l'auto-hébergement

24
19
nov.
2014

Bonjour, je tenais à vous partager mon retour d'expérience concernant l'auto-hébergement au travers d'un petit journal. Non, je ne vais pas vous parler d'une pseudo expérience lancée juste histoire de dire "oui je l'ai fait !", mais parce que j'ai toujours désiré devenir indépendant. Je ne vais pas vous mentir, ça fait de très nombreuses que j'ai toujours voulu avoir mon propre serveur web, non pas pour défendre une cause juste ou paraître cool sur le web, mais parce que c'était une nécessité. Une nécessité ?! Oui, eh bien disons que je n'aime pas devoir payer d'abonnement pour héberger mes sites ou avoir un espace pour développer. Vous savez, on peut très bien ouvrir un blog ou autre, et puis se dire quelques mois plus tard qu'on a plus envie de le mettre à jour ou que l'on souhaiterait passer à autre chose. C'est quand même dommage de devoir payer 30 euros par an pour un blog avec quelques articles, mais qu'on continue de financer pour qu'il reste en vie. Autre exemple tout bête, des sites pour mes projets. Oui ! J'ai plusieurs projets et j'aimerais leur réserver quelques pages pour que les internautes puissent en prendre connaissance, consulter un wiki et bien sûr le télécharger. Si je devais prendre un hébergement pour chaque site, franchement je m'en sortirais avec une facture assez conséquente en plus d'être très limité dans mes fonctions.

Enfin voilà, grossièrement j'ai besoin de travailler librement sans qu'on me demande de payer pour ajouter une fonction, éditer un fichier ou avoir une table MYSQL supplémentaire. Et puis l'auto-hébergement me permet de faire énormément de choses à côté en plus d'être formateur. Le problème c'est que je n’avais pas de machine sous la main pouvant faire office de serveur, hélas, j'avais une carte mère VIA EPIA M1000, mais elle a tristement rendu l'âme… Mon apprentissage et mes tests se sont donc effectués sur un NAS où j'ai chrooté une Debian Squeeze. J'ai énormément appris, mais j'étais bien trop limité par la faible puissance du processeur. J'ai eu beau trouver les outils les plus légers existants, mais il était très difficile d'afficher une page rapidement. C'est alors que je me suis monté un petit serveur basé sur une carte mère de type mini-itx pour moins de 100 euros (carte mère + processeur + mémoire vive).

Bon, je ne vous ai pas tout dit. Avant d'en arriver là, j'avais préparé le terrain à l'aide de mon ancienne machine de jeux vidéo. J'ai pu tester l'auto-hébergement de mon blog et de mon courrier pendant un mois. Ce que j'ai adoré, une fois la nouvelle machine montée, c'est qu'il ma juste suffit d'y brancher le disque dur pour retrouver un serveur fonctionnel. J'étais très content. Aujourd'hui, ça fait plusieurs mois que le serveur tourne 7/7 et je ne me vois pas revenir chez un hébergeur mutualisé pour pas mal de raisons. Avec ce serveur, je n'ai aucune limite, je me sens vraiment libre de faire tout ce dont j'ai envie. Je fais plus que de l'auto-hébergement, car le serveur héberge des parties de Counter Strike Source, Asseto Corsa, Left 4 Dead 2 etc. à certains moments de la journée (merci systemd et cron). Il me sert également à uploader des vidéos sur YouTube ou bien télécharger de gros fichiers afin de ne pas laisser mon ordinateur principal allumé toute la journée (faut dire qu'il fait pas mal de bruit, c'est une machine de jeux). Naturellement, j'ai installé plein d'autres choses en faisant attention de ne pas surcharger la mémoire vive et la charge CPU.

Le gros avantage d'avoir son propre serveur web à la maison, c'est de pouvoir y installer tout un tas d'application web ou de les faire, mais de garder toutes les données à la maison. C'est très important pour moi, car quand j'ai envie de partager une photo avec quelqu'un, un simple partage via owncloud et le tour est joué ! J'envisage même de partager mes codes sources via gitLab. Je trouve que c'est tout simplement énorme l'auto-hébergement, et je remercie du fond du cœur tous ces gens qui proposent gratuitement des applications web pour se passer des géants tels que Google et Microsoft.

Mais un serveur à la maison, ce n'est pas trop de boulot ? Pas trop de bruit ? Non pas vraiment, disons que parfois j'y passe quelques heures, car je veux faire des choses compliquées et que je n'ai pas forcément toutes les connaissances adéquates. Par exemple, lorsque je veux créer un script en bash, ça me prend un peu de temps, car je ne connais pas tout à fait ce langage. Je me débrouille, mais je suis loin des grosses lignes de codes en C++ et PHP. Sans vous mentir, les seules galères que j'ai rencontrées c'est le changement de FAI, mais bon le problème venait de moi (sûrement trop fatigué), car je n'avais pas ouvert les ports pour recevoir le courrier et aussi parce que je n'avais pas vu que mon IP était blacklistée. Dans l'ensemble tout marche très bien, c'est fiable et je n'ai pas eu la moindre panne matérielle ou logiciel (pour information je tourne sur ArchLinux). Honnêtement, je n'arrive pas à comprendre pourquoi les gens sont si sceptiques vis-à-vis de l'auto-hébergement. En tout cas chez moi, ça m’a plus simplifié la vie qu'autre chose. Bon d'accord, il y a un hic dans tout ce beau discours : le débit ! Je suis connecté derrière une ligne ADSL et forcément ça rend les choses moins agréables, mais avec de l'optimisation au niveau du code source et d'apache, il y a toujours moyen d'accélérer la vitesse de chargement des pages. D'ailleurs, après avoir optimisé correctement mon serveur, je suis toujours aussi bien référencé sur Google, et je peux donc dire que le fait d'être passé à un hébergement mutualisé à de l'auto-hébergement n'est pas un problème pour le référencement.

  • # Référencement

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    D'ailleurs, après avoir optimisé correctement mon serveur, je suis toujours aussi bien référencé sur Google, et je peux donc dire que le fait d'être passé à un hébergement mutualisé à de l'auto-hébergement n'est pas un problème pour le référencement.

    Ça c'est normal, Google n'ont aucune raison de regarder où tu es hébergé, ce que leur robot regarde, ce sont des pages Web et les liens entre elles. Du moment qu'il peut accéder à tes pages, c'est bon.

    • [^] # Re: Référencement

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      En fait, le problème c'est plutôt la vitesse de chargement. Plus le site est rapidement, plus tu montes dans le classement. Google préfèrent référencer en premier pages des sites qui se charge très vite, donc quand on passe en auto-hébergement à souvent tendance à penser qu'on va se retrouver dans les choux ^

      • [^] # Re: Référencement

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Bof, je ne pense pas que le robot de Google s'amuse à télécharger beaucoup plus que le texte (les images pour la recherche d'image, d'accord, mais ça doit être analysé à part je pense), et ça, même sur la voie montante d'une ADSL, ça se charge raisonnablement vite.

        • [^] # Re: Référencement

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Je t'avoue que je n'ai jamais vraiment expérimenter la chose et je ne connais pas réellement les conséquences. Je sais juste que Google recommande fortement un site rapide pour améliorer le référence, c'est expliqué sur leur site avec un outil en ligne pour tester la vitesse du site et nous apporter des conseils. Bon après, je reconnais que le référencement sur Google ce n'est pas le plus important, je préfère être bien référencé sur des moteurs comme DuckDuckGo.

          • [^] # Re: Référencement

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Bon après, je reconnais que le référencement sur Google ce n'est pas le plus important, je préfère être bien référencé sur des moteurs comme DuckDuckGo.

            Sauf qu'à moins d'avoir un site très axé sur le libre et ce qui va autour, c'est bien Google et non DuckDuckgo qui va t'apporter tes utilisateurs.

            À moins d'être dans un cas particulier, ou d'en avoir rien à faire d'être facile à trouver pour le quidam moyen (ce qui est un constat que je respecte et non un jugement de valeur), le référencement Google reste hélas le plus important.

            La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

  • # Inspirant !

    Posté par . Évalué à 1.

    Comme dans le titre, ça donne envie de faire la même chose !
    Plusieurs questions me traversent l'esprit :
    Niveau électricité, ça ne consomme pas trop ? T'as un onduleur au cas où ?
    Niveau internet, je vois que t'es en ADSL, t'as pas possibilité de prendre du SDSL ? (chez OVH par exemple) Et ça ne te ralentit pas trop ta connexion pour ta navigation perso ? Et as tu une IP fixe ? Si non, comment résous-tu le problème d'IP flottante ?

    • [^] # Re: Inspirant !

      Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 19/11/14 à 11:39.

      Alors pour répondre à tes questions, non ça consomme rien du tout, mais tout dépend de ce que tu vas acheter comme matériel. Je consomme moins de 20W, bien qu'on peut faire mieux. Il suffit de prendre un processeur basse consommation, une carte mère mini-itx et de ne brancher que le strict nécessaire. Forcément, un onduleur est important d'autant plus qu'il sert également à protéger mon NAS et les autres appareils. Ce n'est pas ce qui coûte le plus cher.

      Concernant l'IP, oui c'est fixe, heureusement ! Sinon pour le débit, c'est comme si j'avais pas de serveur web. A aucun moment je n'ai remarqué que j'avais un problème de débit à cause du serveur web et puis tu as moyens de contrôler cela si vraiment tu avais un problème. Le serveur fait pas mal de choses et ça ne joue pas sur le débit, sauf bien entendu quand je télécharge des fichiers à plein régime, mais dans ces cas je prend mon smartphone, je me connecte à l'application pyload ou autre et je limite le débit tout simplement :)

      Malheureusement pas de SDSL pour le moment, je vie dans une petite ville dans le sud à 60km de Toulouse, donc ça me limite énormément dans les choix possibles. J'avais contacté une association, mais au final je me serais retrouver avec une facture trop élevée car il faut compter 30 euros de participation, 16 euros environ pour avoir une ligne France Télécom et passer des appels téléphonique, sans oublier un abonnement satellite qui doit se toucher dans les 30 euros je crois. Je rêve d'avoir accès à la fibre :)

      • [^] # Re: Inspirant !

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Un bon onduleur coute cher et puis il faut changer (tres) regulierement ses batteries sinon ton onduleur ne va pas te servir a grand chose…

        • [^] # Re: Inspirant !

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Oui, c'est pourquoi un vieux portable est souvent la meilleure solution :
          - consommation basse (je vois du 4W sur des portables de 2014, et c'est 14W avec un portable de 2006 écran éteint)
          - onduleur intégré avec la batterie ;-)
          - silencieux
          - peu encombrant

          Bon d'accord, ça fait pas onduleur pour la box ADSL…

          ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

          • [^] # Re: Inspirant !

            Posté par . Évalué à 9.

            onduleur intégré avec la batterie ;-)

            Hum : sur un vieux portable il n'est pas rare que la batterie ne puisse plus remplir son rôle. Et le remplacement d'une batterie, surtout pour un modèle un peu ancien, ça coûte cher.

            • [^] # Re: Inspirant !

              Posté par . Évalué à 3.

              Généralement, on ne lui demande que de tenir le temps d'éteindre proprement la machine.

  • # Si l'auto-hébergement ne te suffit plus (débit faible, disponibilité, etc ...)

    Posté par . Évalué à 8.

    tu peux te tourner vers un serveur dédié style https://www.online.net/fr/serveur-dedie/dedibox-scg2.

    Avantages :
    1/ pas très cher
    2/ un vrai serveur dédié
    3/ pas de bruit chez toi
    4/ hébergé dans un datacenter avec tout ce qu'il faut pour assurer un minimum de dispo (onduleur, salle climatisée)
    5/ débit correct en émission.
    6/ tu mets ce que tu veux sur le serveur (sous réserve de ne pas sortir de la légalité, et de ne pas perturber les autres).

    L'inconvénient :
    1/ vu que tu n'es pas chez toi tu ne fais pas ce que tu veux (réserve mentionnée au dessus)
    2/ la machine n'est pas chez toi, donc il te faut faire confiance à l'hébergeur pour la confidentialité des données. Mais pour ce genre de service je ne vois pas trop de problème (ce n'est pas Facebook ni Google).

    Ce genre d'offre est à mon avis un bon compromis : tu évites certains problèmes de l'auto-hébergement (que Zenitram a maintes fois rappelés ici), et tu n'as pas les inconvénients de l'hébergement mutualisé.

    • [^] # Re: Si l'auto-hébergement ne te suffit plus (débit faible, disponibilité, etc ...)

      Posté par . Évalué à 10.

      Quand je vois le niveau des questions sur les forums de personnes qui louent des serveurs dédiés, je me dis que tout le monde devrait d'abord passer par l'auto-hébergement pour apprendre à maîtriser la distribution choisie et les services à héberger.

    • [^] # Re: Si l'auto-hébergement ne te suffit plus (débit faible, disponibilité, etc ...)

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      L'auto-hébergement et les serveurs dédiés ne sont pas incompatible.

      J'héberge une partie de mes services, mais à par mon NAS et mes équipements réseaux, il n'y a rien chez moi.

    • [^] # Re: Si l'auto-hébergement ne te suffit plus (débit faible, disponibilité, etc ...)

      Posté par . Évalué à 4.

      pour ton 6, tu ranges TOR et freenet dans l'illégalité? car ces services sont explicitement interdit par les CGV d'online, tout comme les proxys sans authentification ;)

      Il y a aussi les salons type camfrog qui sont interdit…

      Tu as aussi une obligation de mise à jour (sous peine de voir ton serveur suspendu), deux trois autres obligations en sus… Bref tu peux pas vraiment laisser le truc tourner dans un coin et oublier qu'il existe ou qu'il est à administrer et revenir 6 mois après.

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: Si l'auto-hébergement ne te suffit plus (débit faible, disponibilité, etc ...)

        Posté par . Évalué à 3.

        pour ton 6, tu ranges TOR et freenet dans l'illégalité?

        Moi non, et je ne pense pas que ce soit le cas non plus des hébergeurs : c'est plutôt les conséquences d'un système législatif et judiciaire qui a tendance à considérer les intermédiaires technique (hébergeurs) responsable du contenu de leurs clients. Je vois plus ces contraintes comme une façon pour les hébergeur d'éviter des ennuis judiciaires.

        Il y a aussi les salons type camfrog qui sont interdit…

        Qu'est-ce ?

        Tu as aussi une obligation de mise à jour (sous peine de voir ton serveur suspendu),

        Ca ne me choque pas : ce devriat même être une obligation pour les particuliuers.

        Bref tu peux pas vraiment laisser le truc tourner dans un coin et oublier qu'il existe ou qu'il est à administrer et revenir 6 mois après.

        C'est comme ça que tu t'auto-héberges ? Pas moi ;)

        Les mises à jour je les fais réguilièrement, je passe un peu de temps chaque semainepour voir ce qui se passe sur mes machines, et pour intervenir si besoin. Ca ne me prend pas beaucoup de temps, mais ça m'en prend quand même un peu.

        • [^] # Re: Si l'auto-hébergement ne te suffit plus (débit faible, disponibilité, etc ...)

          Posté par . Évalué à 2.

          Qu'est-ce ?

          Si j'ai bien compris c'est des salons de discussion avec webcam.

          Ca ne me choque pas : ce devriat même être une obligation pour les particuliuers.

          Va dire ça aux heureux propriétaires d'une licence winXP.

          C'est comme ça que tu t'auto-héberges ? Pas moi ;)

          Ce n'est sans doute pas la meilleur des choses à faire, mais jusqu'à présent il tourne :P. Lorsque c'est pertinent je sauve le contenu des disques, y a du monitoring pour vérifier qu'il n'envoie pas n'importe quoi sur le web, mais le reste du temps j'oublie qu'il existe. Si un jour j'ai besoin d'un truc plus performant, plus sécurisé, je verrai avec une offre type online, mais jusqu'à présent j'ai un truc qui marche et qui n'est pas prise de tête.

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: Si l'auto-hébergement ne te suffit plus (débit faible, disponibilité, etc ...)

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Va dire ça aux heureux propriétaires d'une licence winXP.

            Eh bien ils mettent à jour vers Windows 7/8/10 lorsque le support finit, de la même façon qu'un utilisateur de Debian met à jour lorsque le support de sa version est arrêté et il ne reçoit plus de màj de sécurité ? Je ne comprends pas ta remarque.

            • [^] # Re: Si l'auto-hébergement ne te suffit plus (débit faible, disponibilité, etc ...)

              Posté par . Évalué à 4.

              Va dire ça aux heureux propriétaires d'une licence winXP.

              Eh bien ils mettent à jour vers Windows 7/8/10 lorsque le support finit, de la même façon qu'un utilisateur de Debian met à jour lorsque le support de sa version est arrêté

              Mouais…

              • il faut une machine qui tienne la route (je connais bien des gens qui ont encore des Duron 1000 / 512 Mo RAM. ça marche très bien sous XP, et pas du tout sous Seven). Pas question d'envoyer à la poubelle une machine qui marche encore.
              • il faut payer (et les personnes en question ne roulent pas sur l'or)

              (cela dit c'est une bonne occasion pour faire du prosélytisme vers Debian/LXDE… :)

              • [^] # Re: Si l'auto-hébergement ne te suffit plus (débit faible, disponibilité, etc ...)

                Posté par . Évalué à 3.

                (je connais bien des gens qui ont encore des Duron 1000 / 512 Mo RAM ça marche très bien sous XP, et pas du tout sous Seven)

                Sous XP A partir du SP2 ça ne marche plus (swap à mort) : il faut au minimum 1 Gb de RAM. A mon avis les mises à jours n'ont jamais été faites sur ces machines : je n'oserais pas les connecter à Internet.

                (cela dit c'est une bonne occasion pour faire du prosélytisme vers Debian/LXDE… :)

                Même avec Debian/LXDE je conseillerais un achat de 512 Mb de RAM supplémentaire (que l'on peut trouver pour pas cher d'occaz - si ça t'intéresse j'en ai peut-être encore).

                • [^] # Re: Si l'auto-hébergement ne te suffit plus (débit faible, disponibilité, etc ...)

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Sous XP A partir du SP2 ça ne marche plus (swap à mort) : il faut au minimum 1 Gb de RAM.

                  Source? Je faisais tourner un XP SP3 avec 512Mo, et jouer à UT 2000 à l'époque ne faisais pas ramer…
                  Après, évidemment, si tu gardes activés tous les services débiles et utilises des thèmes playskool, ben oui, ça bouffe plus. Mais toujours est-il qu'il est possible de faire tourner un XP SP3 avec moins de 512M.

                  Même avec Debian/LXDE je conseillerais un achat de 512 Mb de RAM supplémentaire

                  J'ai fait… non, je fait, tourner une Debian/XFCE sur une machine qui à moins de 200M. J'avoue, c'est pas super rapide, mais ça suffit pour faire tourner wesnoth (bien que le processeur en chie), iceweasel, et/ou mpd.
                  Encore que… je l'avais installé quand il n'y avait que 64M, oui, machine de récup, ça me fait toujours mal de jeter les vieux coucou qui marchent encore. Ensuite seulement, j'ai réussi à choper une barrette de plus, et j'arrive du coup pas loin des 200M. Debian fonctionne bien, sur ce système… antique, on va dire (design for windows millenium, tu vois le genre? Je me souviens plus du proc, mais ça doit tourner dans les 700-800MHz, de mémoire).

                  Ceci dit, je n'avais mis XFCE que pour la prêter à un frère dont le PC avait lâché, de base, je n'y avait mis que i3.

                • [^] # Re: Si l'auto-hébergement ne te suffit plus (débit faible, disponibilité, etc ...)

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Sous XP A partir du SP2 ça ne marche plus (swap à mort)

                  Je l'ai fait tourner en SP3 avec bien moins que ça ! (idem pour LXDE)

                  je n'oserais pas les connecter à Internet

                  Oui mais quand la personne n'a rien d'autre (et pas les moyen de s'acheter une autre machine), il faut bien faire avec les moyens du bord…
                  A minima, on s'arrange pour que la machine soit NATtée. C'est toujours mieux que rien

                  je conseillerais un achat de 512 Mb de RAM

                  Oui bien sûr. C'est d'ailleurs ce que j'ai fait sur les Duron/Athlon que j'ai retapés (j'ai pu choper un stock de barrettes de SDRAM 512 Mo pour environ 1 € / pièce !). Mais il ne faut pas oublier que certaines machines sont limitées par leur carte-mère (par exemple le plus vieux PC en stock chez moi est un PII-400/256Mo. Je voudrais le donner mais j'avoue que j'hésite car ça commence à être un peu limite si l'usager a le malheur de lancer Firefox ou LibreOffice…).

                  Cela dit cette obsolescence m'agace : même quand il s'agit de machines trop limitées pour les trucs hype du moment en HTML5/flash/OpenGL/…, ces machines devraient être toujours capables de rendre au moins les mêmes services que ceux qu'elles rendaient à l'époque ! Au risque de passer pour un vieux con, je me rappelle que dans mon jeune temps, mon Amiga 1200 (68020 à 14 MHz, 2 Mo RAM) faisait tourner un OS multitâche préemptif, et des applications parfaitement utilisables (traitement de texte Wordsworth par exemple) sur lesquelles j'ai tapé de vrais textes (et j'ai également tapé un rapport de stage entier sur un Psion Séries 5 car je n'avais pas d'ordi à l'étranger - ni d'argent pour en acheter - et que c'était la seule chose qu'on m'avait prêtée…)

  • # Toujours le même mélange

    Posté par (page perso) . Évalué à -10. Dernière modification le 19/11/14 à 12:37.

    Le gros avantage d'avoir son propre serveur web à la maison, c'est de pouvoir y installer tout un tas d'application web ou de les faire, mais de garder toutes les données à la maison.

    tu voulais dire : "ce n'est pas de pouvoir y installer tout un tas d'application web ou de les faire, vu qu'un serveur dans le cloud c'est pareil.

    En tout cas chez moi, ça m’a plus simplifié la vie qu'autre chose.

    Tu ne dis pas en quoi (aucun argument sur la simplification contre un serveur en ligen, tout ce dont tu parles est pareil avec un serveur dans le cloud).

    mon ordinateur principal allumé toute la journée (faut dire qu'il fait pas mal de bruit, c'est une machine de jeux).

    Une machine de jeux qui fait du bruit au repos est une mauvaise machine, de jeu ou pas.

    Je fais plus que de l'auto-hébergement, car le serveur héberge des parties de Counter Strike Source, Asseto Corsa, Left 4 Dead 2

    Sympa l'avantage que tu tires de la localisation du serveur… Je n'aimerai pas jouer avec une personne qui tire à son avantage les pings.

    Honnêtement, je n'arrive pas à comprendre pourquoi les gens sont si sceptiques vis-à-vis de l'auto-hébergement. Bon d'accord, il y a un hic dans tout ce beau discours : le débit ! Je suis connecté derrière une ligne ADSL et forcément ça rend les choses moins agréables, mais avec de l'optimisation au niveau du code source et d'apache,

    Rigolo : tu ne comprends pas, mais explique juste après…


    Beau mélange entre 2 choses :
    1/ La gestion par toi-même du serveur (tous tes arguments)
    2/ Le localisation du serveur (aucun argument sauf 1 contre ça).

    Tu utilises 1/ pour dire que 2/ est bien, hum hum… Perso, j'en conclu surtout que tu cherches à te convaincre toi-même que tu as bien choisi la localisation du serveur, sans y avoir vraiment réfléchi. rien de nouveau : quand on veut une conclusion, on trouve toujours un moyen de tordre les arguments pour y arriver! A quand une argumentation non subjective?

    • [^] # Re: Toujours le même mélange

      Posté par . Évalué à 10.

      Sympa l'avantage que tu tires de la localisation du serveur… Je n'aimerai pas jouer avec une personne qui tire à son avantage les pings.

      Excuse de sac, si tu sais pas jouer, n'utilise pas le ping comme excuse ;). Les disparité entre FAI sont déjà énormes :D

      Tu ne dis pas en quoi (aucun argument sur la simplification contre un serveur en ligen, tout ce dont tu parles est pareil avec un serveur dans le cloud).

      Moi le premier point que je vois c'est accès aux disque quand t'a planté le serveur ssh ;) Là capacité de le déconnecter totalement du réseau le temps de faire quelques manips, et pas d'intermédiaire entre la machine qui sert à faire la conf et le serveur. Plus tu réduit le champs de possibilité des erreurs plus rapidement tu trouves l'erreur.

      Shingo expose sa situation pour un serveur à petite charge, et n'étant pas une cible pour diverses attaques, n'ayant pas besoin d'une disponibilité 99.99%, je ne comprends pas la hargne que tu ramènes à chaque fois qu'on parle d'auto-hébergement. T'as des actions dans les société d'hébergement?

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: Toujours le même mélange

        Posté par (page perso) . Évalué à -10. Dernière modification le 19/11/14 à 13:01.

        je ne comprends pas la hargne que tu ramènes à chaque fois qu'on parle d'auto-hébergement.

        Pas de la hargne, juste la constation que les gens cherchent à justifier un choix qu'ils ont du mal à assumer : si la personne a décidé d'héberger chez lui, pas besoin de chercher des excuses HS.
        Sans parler de toujours ce joli mélange entre accès au serveur complet et localisation, comme si ça avait un rapport… Rien de nouvau dans la non réfléxion sur ce qu'est l'auto-hébergement, mis à toutes les sauces.

        Moi le premier point que je vois c'est accès aux disque quand t'a planté le serveur ssh ;)

        Sérieusement, tu n'as jamais dû jouer avec un serveur hébergé ailleurs pour balancer cette excuse.
        Mais sinon, ça doit être rigolo tes accès quand tu es en vacances.
        Bref, toujours rigolo les arguments.

        Pourquoi est-ce si difficile d'assumer ses choix au point d'inventer des raisons?

        Pas d'actions, juste des rires sur la nature humaine.

        • [^] # Re: Toujours le même mélange

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Bof, j'essaie pas de me convaincre, ça fait plusieurs semaines que j'avais déjà écris un billet sur le sujet. Je m'étais dis que j'aimerais partager mon expérience sur Linuxfr, si je viens vous parler c'est que ça me fait plaisir. Enfin bon, parler du ping… Mes amis ont un ping aux alentours de 25, je ne suis pas un pro, mais ça ne doit pas être énorme, si ? En tout cas, on a pas remarqué d'impact, sauf sur mon ancienne connexion où les pings pouvaient monter à plus de 100, mais étrangement ça ramait chez moi aussi donc c'était du pareil au même.

          On peut chipoter sur le ping, moi ça me gêne pas. J'ai fais pas mal de partie sur serveurs japonais, chinois, etc. OK, c'est moins confortable, mais ça reste jouable et puis faut assurer dans la vie, même avec des handicaps :)

          Après je doute que les solutions de serveurs dédiées soient plus intéressantes d'un point de vue financier. Là j'ai débourser 80 euros pour monter la machine car j'avais de l'équipement à côté (disque dur, boîtier…). Je m'attends à payer 20 euros par an sur ma facture edf, y a des serveurs dédiés à ce prix là ? De plus, le serveur web, comme je l'ai dis dans un autre commentaire, me sert à travailler avec d'autres machines sous Windows et Linux à la maison. Donc même si je ne fais pas d'auto-hébergement, j'ai absolument besoin d'un serveur pour communiquer avec tous les appareils.

          Autres points : ma femme branche son smartphone sur le serveur, il est automatiquement monté et disponible sur le réseau local, il sauvegarde les photos vers deux destinations (l'un étant destiné au backup) et on peut penser à pleins d'autres scénarios possibles !

          • [^] # Re: Toujours le même mélange

            Posté par . Évalué à 3.

            Après je doute que les solutions de serveurs dédiées soient plus intéressantes d'un point de vue financier. Là j'ai débourser 80 euros pour monter la machine car j'avais de l'équipement à côté (disque dur, boîtier…). Je m'attends à payer 20 euros par an sur ma facture edf, y a des serveurs dédiés à ce prix là ?

            https://www.online.net/fr/serveur-dedie/dedibox-scg2 => 72 euros/an, avec espace disque, onduleur, etc. Ramène ça au prix d'une conf à peu près équivalente + onduleur + clim (parce que l'été, ta machine elle peut chauffer - tout dépend de la configuration de la pièce ou tu te trouves). Ramèe ça sur 3 ans, je ne suis pas sur que tu sois perdant lorsque tu prends ce genre d'offre.

            De plus, le serveur web, comme je l'ai dis dans un autre commentaire, me sert à travailler avec d'autres machines sous Windows et Linux à la maison. Donc même si je ne fais pas d'auto-hébergement, j'ai absolument besoin d'un serveur pour communiquer avec tous les appareils.

            Personnellement je ne le mettrais pas sur le serveur web qui est censé être une entrée de l'extérieur.

            Autres points : ma femme branche son smartphone sur le serveur, il est automatiquement monté et disponible sur le réseau local, il sauvegarde les photos vers deux destinations (l'un étant destiné au backup) et on peut penser à pleins d'autres scénarios possibles

            Pas besoin d'auto-hébergement pour ça : tu peux le faire avec un poste de travail et un serveur distant + sshfs par exemple.

            • [^] # Re: Toujours le même mélange

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Oui 72 euros l'année, hors ce n'est que pour du service que tu paies. Pour 80 euros, je possède la machine quoi qu'il arrive. Je n'ai plus besoin de payer 72 euros, ce qui fait des économies non négligeables.

              • [^] # Re: Toujours le même mélange

                Posté par . Évalué à 1.

                80 euros : tu ne comptes que la carte mère ? Parc que là ce n'est pas comparable, il faudrait comparer deux configs identiques (même type de CPU, de RAM, et même capacité disque).

                De plus si tu veux changer dans deux ans (pour du matos qui, on peut l'espérer, sera normalement plus performant pour le même prix), ou si tu viens à devoir changer pour du matos plus puissant, je ne suis pas sur que tu sois perdant avec la location chez un hébergeur.

                Maintenant dans ton cas tu avais déjà le matos, donc ça ne t'a couté que 80 euros, mais dans un cas plus "général (il faut acheter le matos), je pense qu'il faudrait compter aux alentours de 120 euros.

                • [^] # Re: Toujours le même mélange

                  Posté par . Évalué à 10.

                  Parc que là ce n'est pas comparable, il faudrait comparer deux configs identiques

                  Non il faut comparer 2 besoins identique. Si mon vélo suffit pour aller à la boulangerie pour acheter le pain tous les jours, le comparer avec une agence de location de voiture n'est pas forcément pertinent. Oui la voiture fait beaucoup plus, mais en l’occurrence, je m'en branle.

                  mais dans un cas plus "général (il faut acheter le matos),

                  Dans un cas général, pour ceux qui songent à l'auto hébergement, il y a souvent une vieille bouse qui traine plus très à jour pour lancer eclipse ou le dernier jeu à la mode ;)

                  Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: Toujours le même mélange

              Posté par . Évalué à 2.

              + onduleur + clim
              Onduleur: ça dépend vraiment où tu habites, mon expérience est que l'arrivée électrique est très stable.

              Clim: chez toi tu n'utilises pas ton ordinateur l'été ?

              • [^] # Re: Toujours le même mélange

                Posté par . Évalué à 2.

                Clim: chez toi tu n'utilises pas ton ordinateur l'été ?

                Ca m'est arrivé de devoir l'arrêter lors de fortes chaleurs (enfin c'est pas moi qui l'ai arrêté, il s'est arrêté tout seul parce qu'il avait trop chaud).

                Bon tu me diras, depuis j'ai remis de la pate thermique et arrangé un peu l'agencement de mes passages de cables/nappes.

            • [^] # Re: Toujours le même mélange

              Posté par . Évalué à 2.

              Les offres VPS chez OVH se sont bien démocratisées aussi !

        • [^] # Re: Toujours le même mélange

          Posté par . Évalué à 8.

          Sérieusement, tu n'as jamais dû jouer avec un serveur hébergé ailleurs pour balancer cette excuse.

          Justement si…

          Mais sinon, ça doit être rigolo tes accès quand tu es en vacances.

          Quand je suis en vacance je ne bidouille pas j'ai autre chose a faire que de l'info :)

          Ensuite n'ayant pas l'usage d'un serveur perso, je me contente des pages perso free, et assistance dépannage pour un serveur tournant depuis plus de 10 ans chez mes parents lorsqu'ils partent en vacance. Et sur ces 10 ans il doit bien y'avoir en cumulé que 7 ou 8 jours d'indisponibilité, les premières années le FAI était nerim, puis lorsqu'ils sont passé à free, le serveur n'a pas eu de problème.

          Quand j'étais à la fac (2002) (donc il remonte vraiment à loin, une mandrake je crois) il me servait de 'relai' irc, et me permettait d'avoir une connexion persistante pour faire de gros transferts (eh oui les clés USB c'était pas là :) ) Depuis il a servi à héberger un blog, un serveur mail, des tunnels / proxy…

          Bref, il tourne sans anicroche, quasi sans gestion, et sans avoir a se farcir les nouvelles conditions d'utilisations, restriction, fouille de disque dur (ahah vous hébergez des mp3…), vérification des protocoles employés (aha vous avez un logiciel bittorrent, edonkey… ), bref il marche, quant y a besoin d'un truc on l'ajoute, quant un truc devient inutile on le retire.

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: Toujours le même mélange

        Posté par . Évalué à 8.

        je ne comprends pas la hargne que tu ramènes à chaque fois qu'on parle d'auto-hébergement. T'as des actions dans les société d'hébergement?

        Je pense que c'est pour lui une façon de se justifier par rapport à ce qu'il paie pour se faire héberger … (je sais que c'est faux, mais c'était trop tentant ;)

      • [^] # Re: Toujours le même mélange

        Posté par . Évalué à 3.

        Chez les hébergeurs, il y a un mode rescue qui permet d'accéder à son disque dur en cas de problème.

        On a également la possibilité de faire l'installation via debootstrap en utilisant le mode rescue pour les amateurs de Debian (ou dérivées), l'équivalent doit exister pour les autres distributions. Chez Online on peut installer sont serveur à partir d'une iso (sur toutes la gamme ?)

        Je ne sais pas ce qu'est un serveur "n'étant pas une cible pour diverses attaques". Tout serveur accessible est une cible pour permettre des actions à partir de lui.

        Personnellement, le gros avantage que je trouve à l'auto hébergement, c'est d'avoir ses données chez soi. Pour le prix, il y a des vm vraiment pas cher et des dédiés se trouvent pour le prix d'un paquet de cigarettes par mois.

        Pour ce qui est de la formation, je préfère les vm sur mon pc qui permettent de faire toutes les manip comme sur un serveur sans ouverture sur l'extérieur.

        • [^] # Re: Toujours le même mélange

          Posté par . Évalué à 2.

          Tout serveur accessible est une cible pour permettre des actions à partir de lui.

          toute IP est la cible de worm/scan et autre, généralement un fail2ban nettoie les logs, et une gestion saine de quelle carte réseau écoute quoi permet de s'assurer des accès non désirés. Quand je parle de cible, c'est avec quelqu'un qui essaye réellement, pas les truc automatiques.

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: Toujours le même mélange

            Posté par . Évalué à 1.

            La plus part des serveurs ne sont attaqués que par des outils qui recherchent une faille (quelques ?) en particulier. D'où d'ailleurs la nécessité de faire les mises à jour. Pour être visé "personnellement", c'est effectivement rare mais je pense que ca marche à tous les coups avec la plupart des admin amateurs qui comme moi ne sont pas toujours au top de la compétence. Sans parler des pro qui comme mon c*#%*#%d de chef met en ligne un site avec comme accès admin/admin123, chose qui me semble assez répandue dans les sociétés de service.

            Pour les desktop, l'adresse IP pointe souvent sur une box en France (et à l'étranger ?) donc pas grand chose à faire sinon faire confiance à son FAI. La, le problème de sécurité est généralement situé entre la chaise et le clavier.

    • [^] # Re: Toujours le même mélange

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Ah non je t'assure tu te trompes. Je me suis peut-être mal exprimé, j'en suis fort désolé, mais j'ai tester l'auto-hébergement pour me faire mon propre avis et voir si ça pouvait tenir la route. Si j'aurais constaté que l'auto-hébergement c'était galère et moins avantageux que les offres proposées, j'aurais abandonnés. Je n'essaie pas de me convaincre, loin de là. Aujourd'hui l'auto-hébergement c'est devenu indispensable !

      Pourquoi ça me simplifie la vie ? Car j'automatise tout à la maison, ce qui simplifie mon quotidien ! Bien sûr, on peut faire la même avec un serveur dédié, mais je ne pourrais pas profiter du réseau intranet ! Par exemple, mon NAS et mon serveur travaille main dans la main pour différente tâche. Je souhaite partager 40GO de photos dans une application web, je fais quoi ? J'upload toutes les photos ou je crée un point de montage vers le NAS afin d'accéder directement aux photos sans devoir tout copier ? De plus, le serveur web peut servir à pleins d'autres choses et la liste est très longue. Pour te donner un autre exemple, est-ce que se serait plus facile et simple de demander à un serveur dédié de me convertir des vidéos ou muxer des vidéos d'environ 8GO avec ffmpeg et une fois le travail terminé, de la balancer sur le NAS, puis de m'envoyer un petit email pour me dire que je peux à présent le lire via le service upnp ? De plus, mon serveur web me permet d'accéder à ma musique, photo et films depuis l'extérieur via BubbleUPNP. Sur le serveur dédié c'est tout de suite plus complexe.

      Donc pour apporter de la précision un serveur web te permet de travailler avec les autres appareils de ta maison pour te faciliter la vie ! Si je copie une vidéo dans un répertoire partagée vie Samba, un script va automatiquement préparer le fichier pour l'envoyer sur ma chaîne youtube, c'est no prise de tête !

      Je peux également écrire des scripts qui s’exécuteront si une machine est allumée et connecter au réseau, on peut faire tellement de chose avec un serveur à la maison. Pour moi un serveur, c'est le centre névralgique de la maison. Même s'il est question d'un simple ftp pour partager des photos ou autre, je fais quoi ? J'upload mes 500Go de fichiers sur un serveur dédié ? Ou je passe par mon serveur qui possède plusieurs points de montages vers d'autres appareils ?!

      C'est bien gentil les serveurs dédiés, mais si je veux ajouter de l'espace de stockage je fais quoi ? Si je veux plus de mémoire vive ? Avec un serveur à la maison, je peux y toucher physiquement…

      Concernant la machine de jeux, oui elle fait du bruit, j'ai 5 ventilateurs actifs et une grosse carte graphique, ça fait du bruit pour que cela reste à bonne température. Après y a moyen de faire silencieux, mais les ventilateurs coûtent relativement chers. Je possède un tour Nine Hundred de chez Antec et ça me va parfaitement bien que j'aimerais changer à l'occasion. Le bruit ne me dérange pas, c'est plutôt pour ma femme, mais bon, elle savait à quoi s'en tenir en étant avec moi. Le pire, c'est le bruit que fait mon commutateur catalyst, c'est horrible, au point que je préfère le débrancher en attendant d'avoir un bon caisson.

      • [^] # HS bruit

        Posté par (page perso) . Évalué à -10. Dernière modification le 19/11/14 à 13:18.

        Passons sur le reste (toujours les mêmes "explications", et il suffit de lire les uatres journaux pour voir le démontage en règle), mais ça c'est nouveau bien que toujours rigolo :

        ai 5 ventilateurs actifs et une grosse carte graphique, ça fait du bruit pour que cela reste à bonne température.

        Vois pas le rapport, tu n'as sans doute pas lu mon commentaire. Au repos.
        J'ai une machine de jeu, elle fait du bruit quand je joue, et elle ne fait pas de bruit quand je ne joue pas.
        Un fil de plus pour moins de bruit…

        • [^] # Re: HS bruit

          Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 19/11/14 à 13:24.

          Au repos ou en jeu elle fait le même bruit, car les ventilateurs ne se régulent pas automatiquement, j'ai que trois position sur chaque ventilateurs : low, medium, high. Je vais pas m'amuser à ouvrir la tour et chercher à chaque fois la petite commande quand je ne compte pas jouer. Après oui, faudrait que j'investisse dans un bon reobus mais je veux un truc qui se marie parfaitement avec mon boîtier ce qui n'est pas facile à trouver.

          Sinon pour ton lien, j'ai vite fais lu, mais bon je vois pas le rapport. J'ai une grosse tour de gros ventilateurs avec des prises molex, je peux pas faire grand chose en l'état si ce n'est changer tous les ventilateurs ou changer carrément de boîtier ou passer par un réobus avec un contrôle automatisé (ptain j'en veux un !!!)

          • [^] # Re: HS bruit

            Posté par . Évalué à 0.

            chez moi tu as un reglage dans le bios pour ça

            • [^] # Re: HS bruit

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Oui mais dans ce cas il faudrait que les ventilateurs soient connectés sur la carte mère et non directement sur l'alimentation via les molex…

      • [^] # Re: Toujours le même mélange

        Posté par . Évalué à 8.

        J'aurais pas v'nu.

    • [^] # Re: Toujours le même mélange

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Bon c'est facile de critiquer mais un serveur auto hébergé est un passe temps qui permet de mettre en œuvre des compétences, qui ne coûte pas trop cher et qui participe à l'esprit d'un internet décentralisé.

      Certes les débits sont mauvais encore que la fibre pourrait rebattre les cartes, la Qos est problématique et la sécurité pourrait être déléguée à un datacenter, mais avoir une machine chez soi qui intègre et reproduit les principaux schémas de base de l'internet, en avoir suffisamment compris le fonctionnement pour que ça marche correctement est le fruit d'un investissement personnel dont on peut être légitimement fier.

      Cela vaut-il le coup et le coût? oui à condition d'intégrer la dimension de plaisir. J'ai installé mon premier serveur en 2001 ou 2002, il a fallu que j'apprenne à installer une Debian Woody, j'avais développer un petit cms en php (hop on apprend le php et un peu de sql) et configurer Postfix (3 nuits de travail mais quelle joie de recevoir mon premier email).

      J'aurais pu me contenter de mes pages persos chez Free mais je n'aurais pas appris la moitié de ce que je connais en informatique (y compris monter un pc à partir de pièces récupérées à droite à gauche).

      Il n'y a aucune raison valable de faire cela sinon d'en avoir envie et aucun avantage indiscutable sinon d'avoir acquis des compétences et de ne pas se retrouver idiot face à une panne quelconque.

      • [^] # Re: Toujours le même mélange

        Posté par (page perso) . Évalué à -4. Dernière modification le 19/11/14 à 15:43.

        Bon c'est facile de critiquer mais un serveur auto hébergé est un passe temps qui permet de mettre en œuvre des compétences, qui ne coûte pas trop cher et qui participe à l'esprit d'un internet décentralisé.

        Je serai d'accord si tu parlais de gestion de serveur, pas uniquement d'hérgement chez soit.
        Tout ce dont tu parles, à part "qui participe à l'esprit d'un internet décentralisé" (et encore, il y a des milliers d'hébergeurs avec une QoS plus correcte) s'applique à un serveur (ou VM) posée n'importe où sur le globe, pas que chez soit.

        Encore une fois, c'est expliquer un truc pour dire qu'un autre truc est bien.
        Pourquoi faut-il que les gens mélangent 2 choses complètement différentes (oui, administrer un serveur avec des services et poser le serveur chez soit sont orthogonaux)? Ca ne fait que confirmer le manque d'objectivité, une auto-persuasion.

        Pourquoi ne pas simplement dire que c'est pour un hobby (et même pas pour apprendre l'OS, pour apprendre l'OS la Dedibox suffit, jsute pour apprendre à gérer les pannes HW) et assumer ses choix plutôt que de trouver des excuses sous couvert de retour d'expérience? Mystère…

        • [^] # Re: Toujours le même mélange

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          C'est ce que j'ai dit: c'est un passe-temps, je précise qu'en 2001-2002 Dedibox n'existait pas et qu'un serveur dédié était très cher.
          J'ai ajouté ce que m'avait apporté cette expérience et d'un seul coup tu viens m'expliquer que, en 2014 cela pourrait se faire autrement. Sans doute mais je n'en éprouve ni le besoin, ni l'envie.

        • [^] # Re: Toujours le même mélange

          Posté par . Évalué à 4.

          Je serai d'accord si tu parlais de gestion de serveur, pas uniquement d'hérgement chez soit.

          Hum … Je pense qu'il est évident pour une grosse partie des personnes qui lisent ici que l'auto-hébergement implique la gestion de serveur.

          Il faudrait effectivement être un peu débile pour avoir son serveur chez soi sans s'occuper dela gestion du matériel.

          Sinon, tu lis les commentaires auxquels tu réponds ?

          Je cite :

          J'aurais pu me contenter de mes pages persos chez Free mais je n'aurais pas appris la moitié de ce que je connais en informatique (y compris monter un pc à partir de pièces récupérées à droite à gauche).

          C'est pas de la gestion de hardware ça ?

          Enfin, pour le coût, il n'est pas dit qu'automatiquement, l'hébergement coutera moins cher : tout dépend de ou l'on part et ce que l'on veut. Comme je l'ai dit plus haut, il y a des cas ou l'auto-hébergement sera moins cher, d'autres ou il sera plus cher.

      • [^] # Re: Toujours le même mélange

        Posté par . Évalué à 6.

        Il n'y a aucune raison valable de faire cela sinon d'en avoir envie et aucun avantage indiscutable sinon d'avoir acquis des compétences et de ne pas se retrouver idiot face à une panne quelconque.

        En fait si, il y a un avantage quand on pratique les choses dans le sens inverse : on veut un serveur chez soit (un NAS ou autre) et que l'objectif c'est finalement d'avoir tout ou parti de ces services dispo quand on est pas chez soit. Du coup on cherche à avoir une qualité de service maximale quand on est chez soit sur le réseau local et un service correct quand on est ailleurs.

        Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

        • [^] # Re: Toujours le même mélange

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Vu le pc que j'utilise comme serveur je t'assure que mes performances en local ne sont pas terribles, mais bon il est tout petit au fond d'un placard pour moi c'est ok.

    • [^] # Re: Toujours le même mélange

      Posté par . Évalué à 4.

      Une machine de jeux qui fait du bruit au repos est une mauvaise machine, de jeu ou pas.

      Quelqu'un qui a d'autres critères que moi est un con, Zenitram ou pas.

      • [^] # Re: Toujours le même mélange

        Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 20/11/14 à 00:10.

        Non, je suis désolé, mais en 2014 où on trouve soit du matériel à refroidissement entièrement passif avec des perfs correctes, ou du refroidissement actif bien conçu avec (entre autres) des boitiers farcis de gros ventilos silencieux et à l'écoulement d'air optimisé pour le même prix que d'autres, une machine qui fait du boucan au repos, c'est de la merde, point.

        • [^] # Re: Toujours le même mélange

          Posté par . Évalué à 7.

          Il me semble que le type a juste dit: lorsque j'ai acheté cette machine, c'était pour jouer, donc, je m'en foutais que c'était bruyant ou pas.
          Par la suite de la discussion, en fait, le bruit de la machine est totalement irrelevant (au contraire, c'est un désavantage que l'auteur souligne).
          Du coup, ce point apparait un peu comme une excuse à la critique, en déformant l'info (on passe de: "pas de bol, ma machine est pas pensée pour être silencieuse" à "t'as machine est pas silencieuse, donc, c'est quand même que t'es pas doué, ce qui renforce mon hypothèse comme quoi tu dis n'importe quoi")

  • # Vitesse

    Posté par . Évalué à 6.

    Bon d'accord, il y a un hic dans tout ce beau discours : le débit ! Je suis connecté derrière une ligne ADSL et forcément ça rend les choses moins agréables, mais avec de l'optimisation au niveau du code source et d'apache, il y a toujours moyen d'accélérer la vitesse de chargement des pages.

    Tu peut optimiser ce que tu veux, ça ne changera pas le débit faible de ta ligne. C'est pas parce que les voitures peuvent aller à 150km/h qu'on peut en faire passer des centaines par seconde sur une route de campagne.

    Le débit n'est pas forcément un gros problème, ça dépend des usages, mais tu peut avoir le serveur que tu veux chez toi (que ce soit logiciel ou matériel), tu aura toujours la même limite.

    Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

    • [^] # Re: Vitesse

      Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 19/11/14 à 16:44.

      Une ligne ADSL "classique" est tout à fait exploitable pour héberger du web, à la condition qu'il y ait très peu d'images, ou que ces dernières soient vraiment light.

      • [^] # Re: Vitesse

        Posté par . Évalué à 6.

        Le débit n'est pas forcément un gros problème, ça dépend des usages, mais tu peut avoir le serveur que tu veux chez toi (que ce soit logiciel ou matériel), tu aura toujours la même limite.

        Au contraire, je dirais que je suis d'accord avec vous.

        Deschamps aux guignols de l'info

        Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

      • [^] # Re: Vitesse

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        On peut optimiser les images et on peut activer le cache d'apache en plus de compresser la page web, ça joue énormément ! Sur mon blog il y a pas mal d'images en 1920x1080 car je rédige mes tests de jeux vidéo et j'ai pas un souci pour charger les pages depuis la 3G/4G ou autre, c'est assez rapide. La génération de ma page s'effectue en 0.5 secondes :

        Auto-hébergé sur Linux 3.17.3-1-ARCH x86_64
        Mémoire utilisée par PHP 5.6.3 : 9.69 MB
        Page générée en 0.53 secondes

        • [^] # Re: Vitesse

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Tu sais une ARCH-Linux pour la prod, tu joues quand même un peu avec le feu ;)

        • [^] # Re: Vitesse

          Posté par . Évalué à 2.

          on peut activer le cache d'apache

          ??? En quoi le cache d'Apache qui se trouve su le serveur va-t-il accélérer le chargement d'image sur le client ?

          compresser la page web,

          Ca par contre on est d'accord : ça peut aider.

          • [^] # Re: Vitesse

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            C'est un module qui indique au navigateur dans le header de ne pas recharger les images pendant X période. Ça peut être une durée d'un an ou autre, du coup ça peu accélérer la vitesse de chargement…

        • [^] # Re: Vitesse

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Jolie confusion entre temps pour générer le PHP, et temps de chargement de l'image. tu devrais essayer d'utiliser le module de bench réseau de Firefox depuis une autre connexion ADSL pour comprendre ce que vont vivrer tes visiteurs.

          Ceci étant, j'aime bien l'auto-hébergement.

          ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

          • [^] # Re: Vitesse

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Non, je n'ai pas mélangé la génération d'une page PHP et l'affichage des images, j'ai juste dit qu'on peut gagner significativement en vitesse en activant certains modules pour Apache et en optimisant les images. Je le répète, je me connecte sur mon blog à l'aide de mon smartphone via le réseau 3G / 4G ou depuis des ordinateurs qui ne sont pas sur le réseau local. Je demande souvent à mes amis de me donner leur avis sur la vitesse de chargement. D'ailleurs j'ai pas mal de visites provenant de Chine et du Japon :)

  • # Je ne peux que t'encourager à continuer dans cette démarche, c'est ça le vrai "Internet".

    Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 19/11/14 à 16:36.

    En tant que camarade auto-hébergé également, les deux facteurs qui sont à mon sens limitant sont : la bande passante et le côté paranoïaque qui vient s'installer avec le temps, sécurité, sécurité, backup !

    Je suis toujours en train de boutiquer sur une VM de recette des techno diverses de virtualisations, pour empiler les services en cloisonnant, avec limitation de RAM et CPU bien entendu ma machine de prod n'étant pas bien puissante, bien séparer Owncloud (ce dernier ayant besoin d'un accès à un sas de data) du reste du site de prod, je tourne sous BSD + Jails mais j'hésite à migrer vers OpenVZ …

    En revanche je n'ai toujours pas passé le cap de l’hébergement de ma messagerie perso, trop les pétoches.

    Autre problème : c'est vraiment, vraiment chronophage.

    Pour les débutants qui souhaiteraient s'initier à l'ensemble il y a le très prometteur projet Yunohost qui permet d'avoir tout les services clés en main.

    • [^] # Re: Je ne peux que t'encourager à continuer dans cette démarche, c'est ça le vrai "Internet".

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Autre problème : c'est vraiment, vraiment chronophage.

      Certes la configuration demande du temps mais c'est la partie la plus intéressante d'un point de vue pédagogique ensuite faire régulièrement les mises à jour de sécurité prend quelques minutes.

      Les sauvegardes peuvent être automatisée via un script cron.

      En revanche je n'ai toujours pas passé le cap de l’hébergement de ma messagerie perso, trop les pétoches.

      Les pétoches de quoi au juste?

      • [^] # Re: Je ne peux que t'encourager à continuer dans cette démarche, c'est ça le vrai "Internet".

        Posté par . Évalué à 9.

        Les pétoches de quoi au juste?

        De ne pas arriver à tenir le service, de se faire blacklister, de devoir gérer le spam, etc je présume.

        Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

      • [^] # Re: Je ne peux que t'encourager à continuer dans cette démarche, c'est ça le vrai "Internet".

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Surtout les pétoches d'avoir un service en carafe pendant plusieurs jours lorsque je ne peux intervenir (déplacement, absence) et du coups de louper des mails. En ce moment je dégooglise quand même à mort et j'utilise Openmailbox qui me semble être une initiative de messagerie plutôt intéressante, pour info ils sont en pleine période de funding vos aides sont les bienvenues pour maintenir le service gratuit.

        Pour la sécurité, c'est surtout le DoS, les trop nombreuses failles, SSL, PHP … qui sont découvertes chaque mois et là je ne parle que de la partie http.

        Réfléchir à un découpage cohérent de tes VM/Jails/Conteneur, ça prend du temps, mettre en place une sécurité efficace au niveau firewalling également, tester/recette un plan de PRA efficace aussi, reconfigurer Nginx à la mano après un plantage et restaurer depuis des Tar n'est clairement pas une options.

      • [^] # Re: Je ne peux que t'encourager à continuer dans cette démarche, c'est ça le vrai "Internet".

        Posté par . Évalué à 2.

        Les sauvegardes peuvent être automatisée via un script cron.

        … en montant un deuxième serveur pour ça. Pour bien faire, chez un hébergeur.

        Blague mise à part, il faut monitorer aussi, hein ? Parce que c'est pas plaisant de t'apercevoir que tes backups ne sont plus fonctionnels au moment où tu as besoin d'en restaurer un.

  • # L'auto-hebergement c'est bien mais l'amateur doit voir comme un pro.

    Posté par . Évalué à 2.

    S'auto-hebergé c'est à la mode.

    Mais quid de la sécurité ?

    Personne ou peu ne parle du coût en matériel pour arriver à quelques choses de sérieux.

    Les avantages :
    - On a les machines à la maison.
    - On se forme au métier d'admin/sys/network | Integrateur d'application etc.
    - On gère l'ensemble de la chaine (Hard,Soft,Exploitation).
    - On monte le matériel et gère un budget.
    - On se chauffe l'hiver ;)
    - Et j'en passe

    Les inconvénients :
    - On paie directement la facture EDF et Hardware en cas de panne.
    - On peut perdre toutes ces données.
    - On oublie bien souvent la sécurité et nous ne sommes pas à l'abris de piratage.
    - C'est Chronophage.

    Existe-il un regroupement d'auto hebergeur ?

    On en parle de partout mais je ne vois pas souvent de regroupement entre personne qui s'auto-heberge.

    On pourrait très bien faire le secondaire d'un dns pour quelqu'un ?
    Proposer du storage pour stocker ces sauvegardes chez un tiers de confiance.

    Je ne vois que très rarement des personnes qui appliquent des procédures pro pour faire leur auto hebergement ou alors il n'en parle pas.

    Et oui j'accepte le fouet pour mon commentaire.

    • [^] # Re: L'auto-hebergement c'est bien mais l'amateur doit voir comme un pro.

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      On pourrait très bien faire le secondaire d'un dns pour quelqu'un ?
      Proposer du storage pour stocker ces sauvegardes chez un tiers de confiance.
      Je ne vois que très rarement des personnes qui appliquent des procédures pro pour faire leur auto hebergement ou alors il n'en parle pas.
      

      Effectivement j'avais émis l'idée de proposer quelques Gigas de stockage pour du backup sur ma ligne, en contre-partie également d'un peu de stockage distant, à la charge de chacun de mettre en place une QoS et des données chiffrées.

      Pour le DNS bonne idée en effet >> problème je suis en IP dynamique :)

    • [^] # Re: L'auto-hebergement c'est bien mais l'amateur doit voir comme un pro.

      Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 19/11/14 à 16:55.

      • On peut perdre toutes ces données.

      C'est pareil chez un hébergeur type Online.

      • On oublie bien souvent la sécurité et nous ne sommes pas à l'abris de piratage.

      Pareil chez un hébergeur.

      Pour le reste je suios d'accord avec toi.

      • C'est Chronophage.

      Tout dépend de ce que l'on héberge. Au début ça l'est, mais au fur et à mesure ça le devient de moins en moins.

    • [^] # Re: L'auto-hebergement c'est bien mais l'amateur doit voir comme un pro.

      Posté par . Évalué à 4.

      Pour le côté regroupement, il y a par exemple le site suivant : http://www.auto-hebergement.fr/

      Pour la sécurité, je dirais c'est pas pire qu'ailleurs : sous linux tu peux avoir un serveur relativement sûr, sans trop de technicité. Par exemple
      – Debian stable + logiciels des dépôts + unattended-upgrades pour automatiser les mises à jour de sécurité
      – restriction de l'accès SSH avec mot de passe
      – fail2ban pour éviter le gros des attaques
      – utilisation systématique de HTTPS

      C'est sûr, on peut toujours se faire avoir… comme les pro en fait.

      • [^] # Re: L'auto-hebergement c'est bien mais l'amateur doit voir comme un pro.

        Posté par . Évalué à 1.

        Effectivement je ne disais pas que l'on faisait mieux que chez les pro's.

        Mais j'ai souvent le sentiment que les gens font de l'auto hebergement la fleur au fusil.

        Pourtant après quelques temps on se rends compte qu'il faut un minimum s'investir dans les concept de sécurité.

        Tu as des articles sur le RAID 5, alors j'avoue je l'ai fais. Mais on n'insiste jamais assez sur le fait que ce n'est pas une sauvegarde.

        En fait je rale parce que bien souvent on oublie les bonnes pratiques parce qu'elles sont ennuyeuse.

        Mais je suis d'accords sur le principe et tous les arguments cités plus haut.

        C'est pareil chez le pro. En fait on est limité par ces propres connaissances et le temps que l'on est prêt à allouer à notre objectif.

        • [^] # Re: L'auto-hebergement c'est bien mais l'amateur doit voir comme un pro.

          Posté par . Évalué à 9.

          Moi j'ai souvent le sentiment que ceux qui critiquent ceux qui font de l'auto hébergement ont un niveau d'exigence dépassant de très loin la criticité dudit serveur.

          Le seul point qui ne peut être mis de coté c'est de s'assurer qu'on ne sert pas de relai involontaire. La sécurité des données (sauvegarde), la disponibilité du serveur (onduleur, redondance…) est très souvent inutile.

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: L'auto-hebergement c'est bien mais l'amateur doit voir comme un pro.

            Posté par . Évalué à 4.

            Le seul point qui ne peut être mis de coté c'est de s'assurer qu'on ne sert pas de relai involontaire. La sécurité des données (sauvegarde), la disponibilité du serveur (onduleur, redondance…) est très souvent inutile.

            Je ne suis absolument pas d'accord avec toi sur les sauvegardes.

          • [^] # Re: L'auto-hebergement c'est bien mais l'amateur doit voir comme un pro.

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Sauvegarder c'est juste la base lorsque tu t'auto-héberges, le reste effectivement tu peux t'en passer, à commencer par du RAID qui à mon sens ne sert pas à grand chose si tu as une bonne politique de sauvegarde/restauration justement.

            Et sauvegarder des VM/Jails entiéres et pas du tar de /var/www … pour ne pas avoir à se refaire à chaque fois la conf, nginx, php …

            A noter que sous FreeBSD ça prend approximativement 15 minutes pour restaurer une machine from scratch depuis les sauvegardes des jails ;)

      • [^] # Re: L'auto-hebergement c'est bien mais l'amateur doit voir comme un pro.

        Posté par . Évalué à 5.

        Le problème de la sécurité quand on n'est pas professionnel, c'est qu'on ignore même ce qu'on est censé savoir.
        Du coup, à la question, "es-tu attentif à la sécurité?", la réponse serait souvent "dans la limite de la liste de risques que JE connais".

        Et vois-tu, quand tu dis "il suffit de faire ça", non, je regrette, mais il est facile, en ne sachant pas très bien ce qu'on fait, de laisser des failles pour accéder à son réseau, de laisser des données mal protégées, etc. juste parce qu'on ne comprend pas tous les tenants et aboutissants des options de tous les logiciels installés qui tournent.

        La sécurité, c'est un métier, non? Les pros peuvent se faire avoir, mais je suppose que eux passent un certain temps à se tenir au courant et à faire en sorte que leurs systèmes restent sûrs. Un auto-hébergé qui n'a pas eu le temps de faire autre chose que "update/upgrade" depuis des mois sur sa Debian ne pourrait-il pas rater quelque chose d'important?

      • [^] # Re: L'auto-hebergement c'est bien mais l'amateur doit voir comme un pro.

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        C'est pas quasi obligatoire maintenant ?

      • [^] # Re: L'auto-hebergement c'est bien mais l'amateur doit voir comme un pro.

        Posté par . Évalué à 3.

        Je dirais que le plus gros trou reste les applications que tu mets derrière. Un plugin ou un thème sont souvent la source de l'infection d'un site.

        • Mettre une authentification HTTP ( même assez simple ) avant toutes autre authentification évite bon nombre de brute force ou de scan sur les parties plus sensibles.
        • Changer les ports des services qui n'ont pas à être public ( ssh, pop, imap ). Avec la redireciton de la box, c'est simple.
    • [^] # Re: L'auto-hebergement c'est bien mais l'amateur doit voir comme un pro.

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Personnellement, le problème majeur que je vois à l'auto-hébergement, c'est la disponibilité (coupure de courant, matériel pas fiable, pas de redondance parce que c'est cher et compliqué, etc.). Bref, il faut pas avoir besoin d'une disponibilité à toute épreuve, sinon c'est une mauvaise idée, à moins d'avoir beaucoup de temps et de l'argent à investir.

      Le « perdre toutes ces données » est peu probable du moment qu'on fait des backups (sauf catastrophe majeure).

      La sécurité ne me semble pas insurmontable (du moins à un niveau très raisonnable), même pour quelqu'un qui n'est pas un sysadmin (comme moi), du moment qu'on est conscient de ce qu'on sait ou pas, que l'on essaie d'avoir le moins possible de fonctionnalités activées, qu'on utilise des serveurs à la configuration simple et sûre par défaut (comme OpenSMTD pour les mails, etc.), et qu'on évite qu'un processus utilise plus de privilèges qu'il n'en faut. Après, si on veut utiliser de gros logiciels qui fournissent des services moins basiques, qu'on ne maîtrise pas, et qui typiquement ont des failles de sécurité assez souvent, c'est une autre histoire ; moi, vu mes connaissances limitées, je ne m'y risquerais pas.

      Pour Chronophage, c'est vrai, mais c'est pas non plus si terrible : une fois qu'on l'a fait une fois, même en n'étant pas un professionnel, d'après mon expérience, mettre en place par exemple OpenBSD avec OpenSMTD, nginx (chrooté), et OpenSSH se fait très vite.

      En résumé, l'auto-hébergement c'est bien du moment qu'on n'a pas besoin d'une disponibilité parfaite, et qu'on peut adapter ses besoins à ses connaissances un tout petit peu, pour le bien de la simplicité (et donc de la sécurité).

  • # Mon experience

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    j'ai longtemps fait dans l'auto-truc principalement pour le mail et parfois j'ajoutais des services (jabber, http, …).

    J'en suis revenu:

    • contrairement aux idees recues, ca ne coute pas moins cher ou si ca coute moins cher, c'est que fatalement il y a une erreur dans le casting (mauvais matos qui lachera sans prevenir, mauvaise repercussion des couts dans la facture (typiquement l'electricite), etc.)
    • contrairement a ce qu'on raconte: sur la longueur s'auto-heberger est juste LOURDINGUE. Il arrivera forcement un jour ou tu en auras marre, puis 2 puis 3 puis … et un jour, le systeme s'effondre, les problemes s'enchainent.
    • ok c'est gratifiant de pouvoir se dire qu'on a monte le dernier truc a la mode et qu'on peut faire "comme" les grands. Sauf que, pas besoin d'auto-hebrgement pour faire ca. Une petite VM sur son poste perso pour se former et paf.
    • renouveler regulierement son matos coute: en temps, en argent

    Je passe sur les brimades lorsque ca ne fonctionne pas/plus, de la crainte de la panne lorsque tu es en vacances, etc.

    Bref, le tableau n'est pas si rose qu'on veut bien nous le vendre.

    Alors oui, il reste des gros avantages: le stockage perso, pour le reste, je prefere maintenant consacrer mon temps et mon energie a d'autres choses: coder, passer du temps avec la famille, faire du sport, etc. plutot qu'a suer devant la moindre migration ;)

    L'age avancant, les priorites changent ^

    • [^] # Re: Mon experience

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Bof, ça fait un moment que je trifouille dans tous les sens mon serveur et j'ai pas de soucis. Quand j'ai merdé, bah j'interviens. Désormais, je connais parfaitement le fonctionne d'apache / postfix / dovecot. Si il y a un problème, tu regardes les logs et tu peux déterminer rapidement ce qui cloche. Après ouais, l'auto-hébergement ce n'est pas le truc ultime qu'on devrait tous faire. Faut avoir des connaissances et un peu de temps. Je ne pense pas être plus intelligent qu'un autre, alors si je sais le faire et que je peux me débrouiller pour réparer les pannes, alors beaucoup peuvent le faire.

      Après bien entendu ça dépend des besoins et de la personne. Moi ça me convient très bien, et si sa merde pendant quelques jours, je risque quoi au fait ? J'auto-héberge pas une boutique en ligne qui chiffre des centaines de millions par semaines, je suis juste un type moyen, qui souhaite s'exprimer sur la toile et donner vie à des projets librement et gratuitement. La machine héberge des sites deux domaines, j'ai mes mails et tout le tralala. J'en suis très content, et honnêtement, j'adore me connecter au serveur pour voir ce qui s'y passe, que se soit avec mon smartphone ou le pc, mais on peut très bien vérifier le serveur de temps en temps.

      • [^] # Re: Mon experience

        Posté par . Évalué à 4.

        Faut avoir des connaissances et un peu de temps. Je ne pense pas être plus intelligent qu'un autre […] Après bien entendu ça dépend des besoins et de la personne.

        Ce qu'il te dit, c'est que tu peux vite ne plus avoir l'envie de consacrer ton temps à ça, et je le comprends tout à fait (sur la slack stable de ma machine principale, je mets aujourd'hui plusieurs mois à faire l'upgrade de version, et encore d'assez mauvais gré, alors qu'avant je rongeais mon frein :) Bref, tes priorités en terme d'investissement personnel peuvent changer indépendamment de tes besoins en termes de services, ce qui peut être problématique quand la qualité de ceux-ci dépend précisément de cet investissement-là.

        • [^] # Re: Mon experience

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          C'est tout a fait ca.

          Je suis encore avec une slack 13.37 (edition collector pour moi :D ) et je n'ai ni l'envie ni le courage de la monter en version.

          Alors imagine un serveur, un NAS ou autre ou il faut en plus toujours avoir un oeil sur la Sécurité (veille sur les sites d'info, être a l'affut des derniers 0-day ou autres exploits, toujours blinder plus ses serveurs, patcher des logiciels, etc…) C'est un boulot dans la vraie vie alors ca l'est aussi a la maison sinon c'est …. trojan & co (un NAS en a fait les frais ici par exemple).

          Et ce n'est pas tant du a l'auto-hebergement mais plus au fait de vouloir tout faire soit-meme; il y a forcement des biais.

          Finalement, je m'y retrouve en confiant cela (gestion, administration, etc..) a des tiers moyennant finance bien entendu. C'est le prix de la "sérénité" (ce qui ne m'empêche pas de rester méfiant vis a vis d'eux :) ).

          • [^] # Re: Mon experience

            Posté par . Évalué à 4.

            Alors imagine un serveur, un NAS ou autre ou il faut en plus toujours avoir un oeil sur la Sécurité

            Ou pas.
            Une Debian stable ou Centos 6 ou 7 en mises à jour automatiques via un script fourni par la distrib ou un bête script dans cron.daily

            yum -y update/apt-get update && apt-get -y upgrade

            Un firewall configuré de base, avec les ports 22, 80 et 443 ouvert et le reste fermé vers l'extérieur. Pas d'accès ssh à root direct et un fail2ban tel que fourni par les distributions pour jeter les robots des scripts kiddies.
            Rien qu'avec ça, tu as un serveur qui tient le choc sans aucuns soucis et surtout sans maintenance fastidieuse. Les distributions orientés serveurs font en général du très bon boulot de base pour la sécurisation de leurs OS. On peut bien sur faire mieux, mais de base ça tient parfaitement la route.

            • [^] # Re: Mon experience

              Posté par . Évalué à 4.

              Si tu utilises un CMS par exemple (genre wordpress) qui n'est pas intégré à ta distribution, tu as intérêt à suivre les alertes de sécurité sur cet outil (et tout composant de ce genre).

              Celà dit, se retrouver avec une machine vérolé une fois, ça apprend à être prudent.

              • [^] # Re: Mon experience

                Posté par . Évalué à 3.

                Les CMS Wordpress et Drupal7 par exemple sont intégrés dans Debian et bénéficient des mises à jour de sécurité en version stable. Pour les Centos, on les trouve via le dépôt EPEL qui est un peu moins réactif que Debian sur les mises à jour de sécurité, mais qui reste tout de même très acceptable.

                Si l'on veux faire le moins possible de maintenance, il faut suivre la distribution au plus près, en évitant autant que faire se peut les logiciels tierces parties et les installations personnalisées.

                • [^] # Re: Mon experience

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Donc aux recommandations que tu as citées précédemment, on peut ajouter "n'utiliser que des composants qui sont maintenus par la distribution", et dans le cas d'utilisation de CMS, ne pas utiliser d'extesion tierces, ce qui peut être parfois compliqué (je pense par exemple à certains petits utilitaires pratiques sous forme d'appli web qui ne sont pas forcément intégrés à des distributions).

                  • [^] # Re: Mon experience

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    En même temps, utiliser WordPress avec des plugins c'est jouer avec le feu à moins d'installer que des plugins vraiment safe. Je connais pleins de types qui installe des templates et plugins contenant du code malicieux, ça fait pas mal de dégâts malheureusement. Quand je bossais sur WordPress, je faisais tout moi-même, même pour un plugin complexe. Je préfère tout faire afin d'être sûr de ne pas être embêter dans l'avenir. Maintenant je suis sur CakePHP et j'applique chaque mise à jour dès que sa sort. Je fais un petit lien symlink vers /usr/share/webaaps/cakephp/libs et du coup je met à jour chacune de mes applications web sans me prendre la tête. Après maintenant si je fais du code pourrave et que ça joue sur la sécurité du serveur, c'est de ma faute et je pourrais me foutre des claques ou pas.

                    Je pense que la sécurité c'est avant tout du bon sens.

      • [^] # Re: Mon experience

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Je ne retire plus aucun plaisir a faire ca maintenant. A la base, le truc qui m'attire, c'est coder du LL et pas forcement tout maitriser sur le bout des doigts (chose de toute manière impossible).

        Je suis dans le "milieu" (comme beaucoup par ici j'imagine) et quand tu passes des journées entieres a faire le pompier (administrer des serveurs), se retaper ca a la maison le soir…

        Aujourd'hui, si je veux monter en competence sur un sujet précis, je le fais au sein d'une VM que je peux exploser et surtout qui n'a pas vocation a survivre au de la de l'experience. Parce que, a l'origine, l'auto-hebergement, en ce qui me concerne, est le résultat d'une experience: tiens et si je mettais le DNS chez moi et les mails. Et de fils en aiguille, je me suis monte une petite infra (jusqu'a 6 machines en meme temps) :)

        J'ai atteints l'age de raison et le pragmatisme l'a emporte sur la folie de mes debuts. Je me recentre sur d'autres trucs plus passionnants.

        Apres, libre a chacun de faire comme il l'entend. Mon environnement perso se resume aujourd'hui a un EeePc sous slackware et une machine "familiale" sous Mac OS X (dailleurs c'est d'autres bidouilles possibles ces machines).

        Tout le reste est dans le "cloud" :P (et finalement, je n'ai besoin que du mail principalement).

        • [^] # Re: Mon experience

          Posté par (page perso) . Évalué à -7. Dernière modification le 19/11/14 à 22:57.

          J'ai atteints l'age de raison et le pragmatisme l'a emporte sur la folie de mes debuts.

          C'est sans doute la le principe : il faut que jeunesse se fasse, on s'amuse quelques années avec un auto-hebergement car on a rien d'autre de plus interessant à faire, et puis ça gonfle et on passe à autre chose plus "real life".

          Perso, je trouve amusant tout les fans d'autohebergement quand je vois que la majorité des admin sys (donc des mecs qui connaissent comment faire de l'autohebergement) que je connais ont certes une machine "serveur" à la maison pour leur LAN, mais certainement pas pour des services qui donnent sur l'extérieur (faut pas déconner, autre chose à faire que gérer ces merdes la pour juste quelques utilisateurs, surtout si c'est des mails, le serveur de mail ou la ligne ADSL tombe jamais en rade quand on est en vacances loin du serveur enfin c'est ce qu'on croit jusqu'à ce que ça arrive et qu'on perd un mail important), que ce soit chez soit ou hébergé ailleurs.

          J'ai atteints l'age de raison et le pragmatisme l'a emporte sur la folie de mes debuts. Je me recentre sur d'autres trucs plus passionnants.

          Il y a les jeunes, et ceux qui ont été jeunes :).
          (je serai méchant, je parlerai d'une vie avec pas beaucoup de "trucs plus passionnants" mais bon tu l'as en fait été déjà un peu méchant avant moi ;-) )

          • [^] # Re: Mon experience

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Hey, je suis encore jeune hein ! ^

            Disons qu'avec un boulot ultra-prenant, une famille et des occupations associatives et sportives, les journées sont bien remplies.

            Ne reste alors que le soir quand tout le monde dort pour s'adonner a des plaisirs solitaires (rhoo…) genre: jouer de la guitare, coder etc.

            Alors effectivement refaire ma journée de boulot sur l'infra de la maison, bof.

            Bien sur, ceci n'engage que moi mais a la maison, je suis client des services dont je pourrais avoir a m'occuper la journée ^ Et il faut que ca fonctionne :P

            • [^] # Re: Mon experience

              Posté par . Évalué à 0.

              C'est effectivement le problème des gens "plus vieux" et du temps qui passent.

              Pendant que l'on fait l'admin les enfants grandissent et on passe à côté.

        • [^] # Re: Mon experience

          Posté par . Évalué à 2.

          Je suis dans le "milieu" (comme beaucoup par ici j'imagine) et quand tu passes des journées entieres a faire le pompier (administrer des serveurs), se retaper ca a la maison le soir…

          Oui c'est pas entièrement faux, sauf que bon à la maison, premièrement l'infrastructure est forcément plus petite qu'à ton taf, enfin je l'espère pour toi. Deuxièmement, tu as mis en place ta petite solution pour maintenir ces quelques petites machines de façon amusante pour que cela ne soit pas un fardeau.

          Personnellement, l'auto-hébergement j'adhère totalement au concept du pourquoi devrait-on être uniquement restreint au rôle de consommateurs de vidéo youtube.

          Un exemple qui marche bien pour l'auto-hébergement c'est le partage des photos avec la famille ou les amis. Qu'est-ce qu'on a comme solution ? Facebook, google plus ou un autre truc où l'on doit uploader ses photos ? le mail ? Finalement la façon la plus simple pour partager ses photos reste encore de mettre ce bout de disque dur disponible via le web avec son accès Adsl.

          Dire que vous vous n'en avez rien à faire de la vie privée parce que vous n'avez rien à cacher, c'est comme dire que vous n'en avez rien à faire de la liberté d'expression parce que vous n'avez rien à dire. Edward Snowden

          • [^] # Re: Mon experience

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            C'est bien le seul cote utile (et pas trop hard-core/dangereux) que je trouve encore a faire de l'auto-hébergement.

            Mais bon, mon NAS m'a joue des tours et euh, les backups a la maison, on me dira ce qu'on voudra, je suis certain que pas une personne ici ne les teste vraiment (et donc elles sont aussi utiles qu'un vélo sans roue :D ).

            Bref, pour le moment, je passe par des clouds pas très recommandés et pas très recommandables mais bon, ca dépanne.

          • [^] # Re: Mon experience

            Posté par (page perso) . Évalué à -7.

            Un exemple qui marche bien pour l'auto-hébergement c'est le partage des photos avec la famille ou les amis.

            Justement, un des plus gros exemple du problème.

            Finalement la façon la plus simple pour partager ses photos reste encore de mettre ce bout de disque dur disponible via le web avec son accès Adsl.

            Sympa de faire chier tes amis à se farcir ta lenteur d'upload ADSL.

            Qu'est-ce qu'on a comme solution ? Facebook, google plus ou un autre truc où l'on doit uploader ses photos ?

            http://piwigo.com/ par exemple.
            D'ailleurs, tu peux le poser sur une VM quelque part aussi, que tu peux administrer toi-même si tu as envie.
            Dans tous les cas (Facebook, Piwigo.com, auto-gestion sur un serveur ayant un vrai accès), ça sera moins insultant envers tes amis.
            tu aurais pu au moins parler de fibre qui dépote…

            • [^] # Re: Mon experience

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Effectivement l'upload est un facteur limitant derriere son dsl (ce qui m'avait conduit a sortir le blog de madame blinde de ses photos).

              Au final, une toute petite infra chez Gandi a décongestionné les accès a son blog (au grand plaisir de ses lecteurs et d'elle-même).

            • [^] # Re: Mon experience

              Posté par . Évalué à 2.

              Pour le moment il n'y a que toi qui m'insulte ici avec ton pamphlet.

              Dire que vous vous n'en avez rien à faire de la vie privée parce que vous n'avez rien à cacher, c'est comme dire que vous n'en avez rien à faire de la liberté d'expression parce que vous n'avez rien à dire. Edward Snowden

          • [^] # Re: Mon experience

            Posté par . Évalué à 4.

            Finalement la façon la plus simple pour partager ses photos reste encore de mettre ce bout de disque dur disponible via le web avec son accès Adsl.

            Oula, non. Le plus simple c'est bien de les balancer sur un dropbox ou autre. La faut quand même se farcir l'installation du serveur web en question. Le meilleur pour la privacy, probablement, par contre (encore faut-il que le serveur en question ne soit pas une passoire à gros grain)

            Cela dit, je voulais surtout réagir pour les photos, car pour l'avoir fait, l’hébergement de photos via l'ADSL, c'est le pire truc contre l'auto hébergement @home. La ligne est très vite saturée en upload (car on a classiquement 1MBit) et il n'y a plus rien qui marche, y compris l'utilisation normale de la ligne depuis chez toi en consultation web. Autant une ligne ADSL saturée en download, ça se comporte à peu près bien, autant en upload, ça ne marche pas du tout.
            Du coup, il faut mette un shaper, et la on sombre dans le lourdingue.

            Entre autre pour cette raison, je m'autohéberge maintenant chez moi et Tatave dans la Roubaix Valley (le kimsufi premier prix au moment ou c'était vraiment vraiment pas cher).

            • [^] # Re: Mon experience

              Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 21/11/14 à 07:51.

              Que fais-tu du QoS ? Il y a toujours moyen d'optimiser un peu tout ça, après c'est clair que si les gens s'amusent à uploader des photos de plus de 5mo, à un moment ça va boucher. Idem pour n'importe quel site, car si t'as tout le monde qui souhaite uploader des photos très lourdes au même moment, ça va forcément boucher que se soit avec un serveur dédié ou un serveur domestique. Si tu fais un script js afin de refuser des photos trop lourde pourquoi pas, et pourquoi ne pas créer un script qui optimise l'image avant d'être envoyer sur le serveur ? Aujourd'hui, on a tous plus ou moins un PC capable de redimensionner une image et de la compresser assez rapidement, alors autant en profiter non ?

              Actuellement, j'upload mes vidéos sur YouTube en journée aux alentours de 20ko, c'est long, mais ça évite de monopoliser toute la bande passante. Après je m'en fou que sa prenne un jour ou deux, l'essentiel c'est que la procédure est lancée et que je n'ai plus à m'en soucier. Quand je recevrais un mail de YouTube pour me dire que la vidéo est en ligne, je me dirais ah super ! :

              [shingosan@archserver scripts]$ trickle -u 20 sh youtube.sh
              trickle: Could not reach trickled, working independently: No such file or directory
              Login to Youtube API: email='******', password='*******'
              Start upload using a HTTP post: /home/shingosan/youtube/sw_2014_11_19_18_40_20_600.mkv
              0% | | ETA: 1 day, 2:46:53 14.78 kB/s

              • [^] # Re: Mon experience

                Posté par . Évalué à 4.

                Que fais-tu du QoS ? Il y a toujours moyen d'optimiser un peu tout ça, après c'est clair que si les gens s'amusent à uploader des photos de plus de 5mo, à un moment ça va boucher. Idem pour n'importe quel site, car si t'as tout le monde qui souhaite uploader des photos très lourdes au même moment, ça va forcément boucher que se soit avec un serveur dédié ou un serveur domestique. Si tu fais un script js afin de refuser des photos trop lourde pourquoi pas, et pourquoi ne pas créer un script qui optimise l'image avant d'être envoyer sur le serveur ? Aujourd'hui, on a tous plus ou moins un PC capable de redimensionner une image et de la compresser assez rapidement, alors autant en profiter non ?

                Souvent il ne s’agit pas de mettre des images sur un site pour l'illustrer, mais de partager tes photos avec ta famille ou tes amis. Il n'y a aucune raison de ne pas garder la qualité maximale (et d'avoir de très gros volumes de données avec des vidéos par exemple).

                Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                • [^] # Re: Mon experience

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Dans ce cas, j’aurais tendance à utiliser un .torrent, l’avantage, c’est que dix personnes peuvent télécharger et s’envoyer les morceaux entre eux. Ce qui du coup monopolise moins ta propre bande passante.

                  • [^] # Re: Mon experience

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Dans ce cas, j’aurais tendance à utiliser un .torrent, l’avantage, c’est que dix personnes peuvent télécharger et s’envoyer les morceaux entre eux. Ce qui du coup monopolise moins ta propre bande passante.

                    Même des milliards puisqu'on est tous une grande famille ! Ou alors en fait dans ce genre de cas c'est une personne qui télécharge un fichier 80% du temps et quand c'est pas le cas c'est 2 personnes qui le téléchargent en même temps. Ton serveur aura toujours la même charge car personne ne seed, une fois le fichier téléchargé. Donc non ça ne change rien, sans compter que faire un upload en torrent, c'est pas le premier venu qui le fait.

                    Ça n'enlève pas que torrent est super bien quand c'est à peu près bien mis en place notamment parce que tous les clients gèrent la limitation du débit et l'arrêt/reprise des téléchargements.

                    Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                    • [^] # Re: Mon experience

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Par exemple, dans le cas de mes parents, il suffit de laisser le client torrent démarrer… ils ne penseront jamais à le désactiver et comme ils ont une meilleure bande passante :'( c’est tout bénef.

                      Pour les milliards, tu peux partager ton fichier torrent par mail.

        • [^] # Re: Mon experience

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          Le problème ce n'est pas l'auto-hébergement, c'est surtout que tu n'as pas l'envie ni le temps de t'occuper d'un serveur web, ce que je comprend tout à fait. Cela peut valoir pour l'auto-hébergement et pleins d'autres choses dans la vie. Je peux te donner pleins d'exemples et pour se faire, il suffit de regarder autour de nous, dans notre quotidien.

          L'exemple le plus flagrant, c'est la voiture des français. En général, les gens qui possèdent une voiture n'ont ni l'envie, ni le temps de l'entretenir par eux même et peine même à l’emmener chez un professionnel. Pourtant faire de l'entretient, il n'y a rien de compliqué et c'est accessible à tous pour peu que l'on possède quelques outils. On pourrait tous faire la vidange sur le parking ou bien dans le garage, mais combien de français le font ? Je suis le genre de type qui fait tous ce qu'il peut par lui même que se soit en mécanique, en informatique ou autre. Pourtant quand je vois que c'est le moment de faire la vidange, changer un joint sur le carburateur ou autre, bah ça m'enchante pas vraiment, mais pourtant je me donne les moyens de le faire. Au final, j'économise de l'argent sur l'entretient de ma voiture en plus de me faire une petite activité mécanique.

          En général les gens ne veulent pas toucher à leur voiture de peur de mal faire, de se salir les mains ou tout simplement parce qu'ils veulent pas se prendre la tête avec ça. Tiens ça me fait penser à l'auto-hébergement. A partir de là, il en découle pleins d'autres exemples :

          Je n'ai pas le temps ni l'envie de faire à manger, donc je préfère aller au restaurant ou au fast-food.

          Je n'ai pas le temps ni l'envie de réparer la plomberie, donc je préfère appeler un professionnel.

          Je n'ai pas le temps ni l'envie de monter mes nouveaux meubles, alors je préfère demander à un professionnel de le faire.

          Je n'ai pas le temps ni l'envie de *** alors je préfère ***.

          On est tous très différents et fait donc des choix différents dans la vie. Il y en a qui préfère payer un service afin de gagner du temps et avoir l'esprit tranquille, c'est ce que j'appelle du luxe. C'est facile de lâcher de l'argent pour se simplifier la vie, on le fait tous plus ou moins. Mais tu as d'autres personnes qui préfèrent se débrouiller par eux-même. Comme je l'ai dis dans mon expérience, je n'ai pas envie de lâcher 30 euros ou plus à un professionnel pour un hébergement ou un serveur dédié tout comme je n'ai pas envie de lâcher 80 euros à un garagiste pour me faire la vidange. Bien entendu, on ne peut pas tout faire soit même, du moins si on ne possède pas les compétences, mais je trouve que c'est extrêmement dommage de détenir un savoir et d'aller chez un professionnel pour faire le travail. Certes, j'ai de petits moyens, mais je suis un simple particulier qui souhaite juste avoir un serveur web à la maison.

          Je ne pense pas que faire de l'auto-hébergement affecte ma vie sociale ou de famille. Il suffit juste d'être organisé et de bien faire les choses. Une coupure de courant ? Je suis en vacance ? Ah merde je reçois plus les mails ? Personnellement, j'ai eu rarement des coupures de courant et même si cela m'arriverait, ça n'existe pas un modem-routeur qui peut faire du wakeup ?! Si je prend ma box, elle possède cette fonction, et du coup, si le courant revient, la box va démarrer et réveiller l'ordinateur.

      • [^] # Re: Mon experience

        Posté par . Évalué à 3.

        Moi ça me convient très bien, et si sa merde pendant quelques jours, je risque quoi au fait ?

        Oui, voila. Ca te convient peu etre. Mais personnellement, pas de mail pendant 3 jours, ca serait un peu embetant. Et generalement la panne de courant, elle arrive quand tu viens de partir en voyage pour 2 semaines et que tu dois recevoir des mails importants.

        • [^] # Re: Mon experience

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Exactement. Et lorsque c'est tout simplement une panne de courant et que l'onduleur n'est plus tres robuste, bah, on est marron.

          Personnellement, 2j sans mails est impensable mais c'est affaire de priorite tout ca.

  • # Ma propre expérience, bien que pas très instructive...

    Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 20/11/14 à 09:34.

    Il y a à peu prés 15 ans, comme je m'étais acheté un nouvel ordinateur, j'ai décidé de recycler mon ancienne machine en serveur internet. J'avais envisagé d'y installer Windows (NT 4.0 à l'époque, si je ne m'abuse), mais elle n'était pas assez puissante. C'est à cette occasion que j'ai installé ma première distribution GNU/Linux, que je connaissais déjà, mais que je n'avais jamais utilisé. Depuis, je n'ai jamais cessé de m'auto-héberger.
    Il me semble que j'avais déjà quelques pages Web hébergées par mon FAI, et je me rappelle plus la raison pour laquelle j'ai décidé de mettre en ligne mon propre serveur Web, toujours est-il que j'avais développé peu après une application Web codée en C++, et qu'aucun FAI à l'époque (et de nos jours encore me semble-t-il) n'acceptait d'héberger une application codée en C++. Du coup, le fait d'avoir mon propre serveur internet m'a permis de mettre cette application en ligne.
    J'ai connu quelques mésaventures, comme un piratage de mon serveur au travers d'une faille du serveur DNS. Depuis, je n'ai plus jamais installé de serveur DNS sur ma machine :-) (et je suis plus attentif aux alertes de sécurité de ma distribution). J'ai également perdu mon nom de domaine de l'époque, parce que l'adresse e-mail que j'avais donné comme adresse de contact pour mon domaine n'était plus valide au moment de le renouveler (bon, ce n'est pas directement lié au fait de m'auto-héberger, mais cela s'inscrivait quand même dans ce contexte). Mais sinon, mis à part la phase initiale d'installation, qui est certes chronophage, mais que je trouve sans difficultés particulières, je ne consacre que quelques minutes par semaine (généralement pour lancer les mises à jour suite à une alerte de sécurités) à la maintenance de mon serveur…
    A l'époque, je ne pense pas qu'il y avait possibilité pour un particulier de louer un serveur dédié, du moins à un tarif raisonnable (je n'avais pas cherché non plus), donc je n'avais guère le choix. De nos jours, vu les tarifs, si je continue de m'auto-héberger, c'est plus par habitude que pour d'autres raisons, qu'elles soient financières, techniques ou autres…

    Freelance en ingénierie informatique.

  • # Outils les plus légers?

    Posté par . Évalué à 2.

    J'ai eu beau trouver les outils les plus légers existants

    Et lesquels? J'ai lu un certain nombre de commentaires, et je n'ai vu que des mentions d'apache… je doute, très franchement, qu'il soit léger…
    Aussi, je me demandais, tu utilises des VMs pour séparer les tâches, ou tu mets tous les services (que tu sembles avoir en quantité) en vrac sur le même OS? La seconde approche me paraît plus coûteuse en cas de problèmes, mais la première à un impact matériel… Si tu prends la première, quel hyperviseur utilises-tu?

    Ah, tiens, et on est dredi, donc…

    Je fais plus que de l'auto-hébergement, car le serveur héberge des parties de Counter Strike Source, Asseto Corsa, Left 4 Dead 2 etc. à certains moments de la journée (merci systemd et cron).

    Pardonnez moi, mais quel est le rapport entre systemd et les tâches planifiées? Quel est, de manière générale, l'intérêt de systemd sur un serveur?

    • [^] # Re: Outils les plus légers?

      Posté par . Évalué à 8.

      Quel est, de manière générale, l'intérêt de systemd sur un serveur?

      Générer des abonnements au support RedHat.

    • [^] # Re: Outils les plus légers?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Pour les outils légers : nginx lighttpd php-fpm etc. Je n'ai rien trouvé pouvant tourner correctement sur mon NAS, pour te donner un exemple, une installation toute fraiche de WordPress prenait environ 30 à 1 minute pour se générer. J'ai utilisé le framework CodeIgniter, qui tournait assez bien au début, mais dès que j'ai commencé à remplir mon application avec du code, les pages sont devenues de plus en longues. Non franchement, de l'auto-hébergement avec un NAS pas puissant, c'est même pas la peine d'y penser, déjà rien qu'en serveur de fichier j'ai l'impression qu'il a du mal (le ventilateur qui tourne souvent à fond à cause du processeur qui chauffe trop).

      Apache est plus lourd, mais c'est ce que j'utilise sur mon serveur web qui est nettement plus puissant et m'offre plus de possibilité => ArchLinux x86_64 vs Debian Squeeze ATOM chrooté, y a pas photo.

      Sinon pour systemd, il y a le timer qui est très pratique et je trouve que c'est plus simple de lancer mes scripts via un service que je peux contrôler facilement. Je sais que tout le monde crash sur systemd, mais j'ai pas de problèmes particuliers avec lui, ça me rend bien des services !

      • [^] # Re: Outils les plus légers?

        Posté par . Évalué à 5.

        J’aurais dis : « le monde crache sur systemd quand celui-ci crash, mais pas seulement. » ;-)

        • [^] # Re: Outils les plus légers?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Oui je mélange très mal l'anglais et le français.

          Sinon pour défendre systemd, j'ai eu très peu de problèmes depuis que je tourne sur ArchLinux ou autre, ça fait quand même plus de 3 ans. Quand j'ai un problème au démarrage, et que plus rien ne fonctionne, c'est souvent de ma faute et puis y a pas mal d'indication pour réparer. Donc je comprend pas pourquoi il a si mauvaise réputation.

          • [^] # Re: Outils les plus légers?

            Posté par . Évalué à 0.

            Ma question sur systemd, hors troll, reviens en fait à poser la question de l'intérêt de cette techno compte tenu du fait que pour moi, les services d'un serveur sont, idéalement, lancés sur des VMs, du coup le fait qu'il contrôle l'ensemble des services et soit capables de les démarrer parallèlement, et donc de booter la machine plus vite, me semble moins intéressant sur un serveur que sur une machine de bureau (qui, elle, à tous les services en local).

            Àprès, la réputation… ou plutôt le reproche essentiel qui lui est fait, c'est d'être tentaculaire, de faire un peu tout.
            Par exemple pour cron, quel est l'intérêt que ce soit réimplémenté alors que cron existe, et gère bien ce genre de problématiques?
            C'est ce qui rend frileux un certain nombre de personnes: il fait effectivement plus de choses que sysVinit, et c'est bien le souci, il en fait trop, là ou un certain nombre d'utilisateurs de Linux ont plus d'affinités avec la philosophie POSIX (1).
            Et franchement, c'est dommage, j'aimais bien, moi, l'idée de ne pas être obligé de lire des scripts cryptiques pour configurer qu'est-ce qui démarre dans quelles conditions. D'ailleurs, faut que je pense à regarder de plus près uselessd.

            1: dont chacun pense ce qu'il veut, mais moi j'aime bien, parce qu'il est clairement plus simple de tester un soft, où une classe dans le cas d'un dev, dont les limites sont clairement définies. Ou de circonscrire les dégâts en cas de problème.

            • [^] # Re: Outils les plus légers?

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              les services d'un serveur sont, idéalement, lancés sur des VMs, du coup le fait qu'il contrôle l'ensemble des services et soit capables de les démarrer parallèlement,

              Déjà, le fait de mettre les processus dans un cgroup permet de garantir que quand tu fais un stop, ton service sera bien arrêté, ça évite de se retrouver avec des restart qui ne tuent pas correctement le processus (ou ses enfants) et on se retrouve avec des processus qui ont encore l'ancienne config et d'autres avec la nouvelle.

              "L'héritage" des units, ça permet aussi d'avoir une unit "maître" qui contient la plupart des paramètres et il ne reste plus qu'à fixer les paramètres spécifiques (comme le fichier de config, les limites de cgroup, l'utilisateur ou le contexte SELinux) dans chaque unit "fille", c'est pratique quand tu as plusieurs instances openvpn ou serveurs web (par exemple avec un frontal et d'autre "applicatif" derrière avec différents utilisateurs chacun).

              Et lancer une VM pour chacun de ces exemples, ça me semble overkill pour de l'autohébergement.

              Par exemple pour cron, quel est l'intérêt que ce soit réimplémenté alors que cron existe, et gère bien ce genre de problématiques?

              Le fait qu'il y ait vixie-cron, mcron, bcron… me fait dire que tout le monde n'est pas d'accord sur le fait que ce soit si bien géré que ça (sans compter qu'il y a anacron pour pallier à certains problèmes). Ensuite, ça apporte les mêmes avantages que pour l'init, c'est-à-dire limiter la consommation de ressource simplement, d'avoir la syntaxe lisible des units…

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: Outils les plus légers?

              Posté par . Évalué à 3.

              le fait qu'il contrôle l'ensemble des services et soit capables de les démarrer parallèlement, et donc de booter la machine plus vite, me semble moins intéressant sur un serveur que sur une machine de bureau (qui, elle, à tous les services en local).

              Il a deja du etre expliqué des millions de fois que l'interet principal de systemd n'est pas la vitesse de boot.

              Mais comme à chaque fois que ca parle de systemd, tu as quelqu'un pour venir expliquer qu'on s'en moque de la vitesse de boot et donc que systemd n'a aucun interet. Personnellement j'en ai pas grand chose à faire de la vitesse de boot de ma machine, et pourtant je trouve que systemd a beaucoup d'interet.

              C'est ca qui est enervant avec les debats sur systemd. Il y aurait sans doute des critiques valides à faire, systemd n'est pas parfait. Mais non, à chaque fois tu as des gens pour venir resortir les memes arguments debiles auquel il a été répondu je ne sais pas combien de fois.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.