Journal Toi aussi gagne un séjour en HP

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags : aucun
36
3
avr.
2012

Rien a voir avec le libre (tm) mais un petit peu quand même avec la liberté :
Hier, un mec qui s'est enchaîné à la grille d'un puits pour protester contre le déclassement Natura 2000 d'une zone de sa commune s'est retrouvé non pas en cabane mais en hôpital psychiatrique, grâce a une loi du 5 juillet 2011.
Alors, à moins d'aimer les shoots aux calmants gratos et les cellules capitonnées, faites gaffe lors des prochaines manifs communiw libristes et ne vous enchaînez pas au mobilier urbain.

source : http://www.ldh-france.org/section/loupian/2012/03/29/hospitalisation-sous-contrainte-dun-militant-non-violent/

  • # Logique

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    On met les fous en prisons, puis les militants à l'hosto! Il ne reste plus qu'à placer des délinquants dans les asso, la boucle est bouclée

    ex http://noeletienne.blogspot.fr/2012/03/les-fous-ont-ils-leur-place-en-prison.html

    • [^] # Re: Logique

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Oui c'était d'ailleurs la logique de la Russie soviétique ou la dissidence était considérée comme le symptôme d'un trouble mental et traité en conséquence par les psychiatres.
      Nous progressons.

  • # Contournement simple

    Posté par . Évalué à 6.

    Faut y aller à plusieurs.
    Déjà, je pense que trouver une place en HP, ça doit pas être simple (m'est avis qu'ils se risquent pas à entasser 10 mecs par mètre carré, comme en prison).
    Alors en trouver 5, je pense qu'ils y regarderons à deux fois.

    Mais il est bon de savoir à l'avance qu'on risque ce genre d'exactions.

  • # Hallucinant et révoltant !

    Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 03/04/12 à 13:59.

    Deja, en lisant le journal, j'ai trouvé ca assez scandaleux, mais en lisant le lien, j'ai bondit à la phrase suivante :

    Elus, gendarmes et pompiers se rendent sur place et décident, bien que l’action se déroule dans le calme, de l’hospitalisation d’office du militant par arrêté municipal !

    Par arreté municipal ! en gros le maire a dit "il nous casse les couilles, enfermez le", et hop, on s'excute, le gars va être drogué contre sa volonté, privé de sa liberté, et tout ca SANS AUTRE FORME DE PROCES ! C'est d'autant plus hallucinant que, justement, le gars venait pour protester contre une décision dudit maire !

    Reflechissez bien aux prochaines municipales : le gars qui sera élu aura le droit de vous envoyer a l'HP si vous avez le malheur de contester une de ses décisions éclairées !

    Edit : Perso, le maire, je l'enverrai lui-meme dans un HP, pour qu'il voit un peu de ce qu'il a décidé pour un de ses administrés !

    • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

      Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 03/04/12 à 14:18.

      Apparement le maire est un dangereux psychopathe !

      Tiré du meme site :
      http://www.ldh-france.org/section/loupian/2011/12/31/sfdgdg/
      http://www.ldh-france.org/section/loupian/2012/01/17/des-armes-illegales-en-mairie-de-loupian-oui-c%e2%80%99est-grave/

      Edit : le gars a meme une section rien que pour lui sur le site de la ligue des droits de l'homme…

    • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Par arreté municipal ! en gros le maire a dit "il nous casse les couilles, enfermez le", et hop, on s'excute,

      D'un autre côté, tu ne connais qu'un seul point de vue. A partir de là, tu ne peux pas du tout savoir si il n'y a pas eu autre chose qui a fait qu'on le met en HP. Non, parce que bon, un HP, ça coûte, et c'est pas pour un enchaînement qu'on va dépenser de la thune non plus, donc j'ai un doute.

      Désolé, mais la présomption d’innocence, ça s'applique aussi au maire qu'on accuse ici d'avoir utilisé un moyen à mauvais escient.

      Je trouve que pas mal de monde sort des grandes phrases sans prendre de recul, en se posant la question si tout ce qui est annoncé, avec un seul point de vue, est la réalité. Vous ne vous posez aucune question vous, vraiment?

      • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

        Posté par . Évalué à 10.

        D'un autre côté, tu ne connais qu'un seul point de vue.

        Certes

        A partir de là, tu ne peux pas du tout savoir si il n'y a pas eu autre chose qui a fait qu'on le met en HP.

        Peu importe qu'il y ait d'autres raisons. C'est pas la raison qui me choque : c'est le moyen : un arrété municipal. En gros, le maire dit : "celui la vous me l'enfermez" et on t'enferme. Pas de jugement, rien. Des pouvoirs aussi importants dans les mains d'un simple maire de village.

        Non, parce que bon, un HP, ça coûte, et c'est pas pour un enchaînement qu'on va dépenser de la thune non plus, donc j'ai un doute.

        Ca coute pas à la mairie, ni au maire.

        • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          C'est pas la raison qui me choque : c'est le moyen : un arrété municipal.

          C'est la procédure pour l'hospitalisation d'office danger imminent.

          Pour le reste, on ne sait pas grand chose, s'il y a eu certificat médical ou pas et s'il y avait effectivement danger ou non.

          • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

            Posté par . Évalué à 5.

            C'est pas la raison qui me choque : c'est le moyen : un arrété municipal.

            C'est la procédure pour l'hospitalisation d'office danger imminent.

            Oui, bah c'est justement cette procédure qui me parait choquante. Encore une fois : le gars se retrouve privé de sa liberté sans jugement et sans limite de temps.

            • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Qui te dit sans limite de temps ? Si le psychiatre dit qu'il n'a rien à foutre là, il ne va pas rester.

              • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                Posté par . Évalué à 7.

                Qui te dit sans limite de temps ? Si le psychiatre dit qu'il n'a rien à foutre là, il ne va pas rester.

                si le psychiatre dit que…
                Je disais sans limite de temps par rapport à la garde a vue, dans laquelle on te prive de liberté sans jugement, mais y'a un cadre très strict, une limite de temps clairement définie, etc…

                • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Il y a sans doute des psychiatres incompétents, mais bon… en général, il savent reconnaître les troubles psychiatriques qui méritent l'HO. Sinon, à qui se fier si le mec est un réel danger pour lui même et les autres ?

                  • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Sinon, à qui se fier si le mec est un réel danger pour lui même et les autres ?
                    
                    

                    Déja pas à un seul psychiatre peut être ?
                    C'est un peut comme les jurés en assises, on prend plusieurs avis.

                    • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                      Posté par . Évalué à 5.

                      En fait, c'est pas tellement la procédure en elle même qui est choquante si elle est bien appliquée (le mec se retrouve en HP, voit les 3 psy qui se rendent vite compte qu'il est OK et ressort, ou bien il est effectivement du genre à se mettre en danger et la manoeuvre politique n'était qu'une façade à un comportement réellement dangereux), ça serait que si le maire a abusé de celle ci (le gars n'était pas dangereux, le maire se sert de la mesure pour l'éliminer) il n'y ait aucune conséquence pour lui.

                      Dans ce cas là, c'est le maire qui devrait par la suite être relevé des ses fonctions et mis en examen à son tour.

                      • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Enfin quelqu'un qui a tout compris ! (pas de mauvais jeu de maux svp…)

                      • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                        Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 03/04/12 à 18:07.

                        le mec se retrouve en HP, voit les 3 psy qui se rendent vite compte qu'il est OK et ressort, ou bien il est effectivement du genre à se mettre en danger

                        • Tu suppose qu'une equipe de 3 psy ne peuvent pas se tromper
                        • Quelle raison de l'interner s'il est effectivement du genre a se mettre en danger, s'il n'est pas dangereux pour les autres ?

                        J'ajouterai que, du coup, le fait qu'il soit vu par 3 psy et pas un seul, on en sait rien : le seul qui l'a affirmé ici n'est pas medecin

                        • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                          Posté par . Évalué à 5.

                          J'ajouterai que, du coup, le fait qu'il soit vu par 3 psy et pas un seul, on en sait rien : le seul qui l'a affirmé ici n'est pas medecin

                          La personne qui m'a raconté l'histoire ce matin, m'a dit que la procédure pour sortir dépendait de l'avis de 3 psys.

                          A un certain niveau, c'est anecdotique, soit on a confiance dans les médecins, ou pas. Qu'il soit vu par plusieurs psys permet d'éviter une éventuelle collusion entre le médecin et la personne qui fait interner le supposé malade mais c'est le niveau de la médecine en générale qui fera qu'on sera bien traité ou pas, pas la législation en question.

                          Pas mal de gens ont peur des psys (psychiatre, psychologue, psychanaliste) et pas mal de gens n'ont pas confiance en eux; je suppose que historiquement c'est mérité vu les traitements qui étaient infligés aux malades mentaux, et il reste des problèmes dans certains lieux de traitement; donc j'imagine qu'une certaine méfiance n'est pas forcément un signe de paranoïa qui implique un internement.

                          Tu suppose qu'une equipe de 3 psy ne peuvent pas se tromper

                          Là aussi, c'est anecotique, 3 ou 1 ou 5 ou 25, ça dépend de la confiance qu'on a en général envers la médecine, l'avancée de la psychiatrie et le confiance qu'on a dans les intentions de nos administrations.

                          Est ce qu'on a passé ces lois parce qu'il y a un besoin et qu'il faut aider certaines personnes ainsi, est ce qu'il est possible d'aider certaines personnes ainsi, est ce que laisser aller est mieux ou est ce un complot de notre gouvernement totalitaire pour éliminer les opposantsdéviants?

                          Quelle raison de l'interner s'il est effectivement du genre a se mettre en danger, s'il n'est pas dangereux pour les autres ?

                          Pour l'aider
                          Et parce que pas dangereux pour les autres est très relatif.
                          Quelqu'un qui est en crise psychotique, même s'il n'est pas tourné vers l'agression peut indirectement mettre en danger les autres, genre marcher au milieu de la route pendant une phase hallucinatoire ou avoir ses enfants qui se retrouvent à la dass, par exemples.

                          • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                            Posté par . Évalué à 2.

                            A un certain niveau, c'est anecdotique, soit on a confiance dans les médecins, ou pas. Qu'il soit vu par plusieurs psys permet d'éviter une éventuelle collusion entre le médecin et la personne qui fait interner le supposé malade mais c'est le niveau de la médecine en générale qui fera qu'on sera bien traité ou pas, pas la législation en question.

                            Bah pas seulement au niveau de la collusion entre le psy et la personne qui te fait interner : avoir 3 personnes permet de limiter le risque d'erreur aussi (sans l'annuler).

                  • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Il y a sans doute des psychiatres incompétents, mais bon… en général, il savent reconnaître les troubles psychiatriques qui méritent l'HO.

                    Et pour le gars qui a pas eu de chance, qui a croisé le maire un jour ou il etait mal lunné, puis qui est tombé sur un des rares psychiatres incompétents, c'est normal qu'il soit drogué et enfermé pour rien ?

                    • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                      Posté par . Évalué à 5.

                      Et pour le gars qui a pas eu de chance, qui a croisé le maire un jour ou il etait mal lunné, puis qui est tombé sur un des rares psychiatres incompétents, c'est normal qu'il soit drogué et enfermé pour rien ?

                      Où est ce que c'est dit qu'il a été drogué?

                  • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                    Il y a sans doute des psychiatres incompétents, mais bon… en général, il savent reconnaître les troubles psychiatriques qui méritent l'HO.

                    http://en.wikipedia.org/wiki/Rosenhan_experiment

                    Envoyé depuis mon PDP 11/70

                    • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Hallucinant. Je ne connaissais pas.

                      Et apres ca, tu vas voir que certains vont continuer a nous dire "mais non mais s'il est amené a l'HP, s'il a rien il va sortir sans pb en moins de 48h"…..

      • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Oh putain je suis d'accord avec Zenitram… Vite mon cachet….
        -->[]

      • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Et Zenitram les bisounours, faut revenir sur terre…

        Des gens qui ont été enfermé de manière arbitraire en france, c'est pas que ca existe, c'est juste un principe de base… J'ai un pote qui a failli y faire un tour dernièrement parce qu'il s'était cassé la gueule en voulant pisser au bord du Canal, certe éméché, c'est un boulet, mais je vois pas ce que l'HP venait faire là…

        Vous ne vous posez aucune question vous, vraiment?

        Si une seule: "Quel connard faut il être pour envoyer quelqu'un en HP?"

        • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

          Posté par (page perso) . Évalué à -2.

          Si ton pote était mort noyé en tombant dans le canal tu ne parlerais certainement pas comme ça…

          • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Quel rapport avec l'HP ?

            • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

              Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 03/04/12 à 16:37.

              Parce que c'est souvent là que le policiers amènent quelqu'un en état d'ivresse. Et dans le cas présent ça aurait pu lui sauver la vie et lui permettre de repartir le lendemain matin sous le regard goguenard du médecin qui en voit bien d'autres…

              ps: et non il ne sera pas fiché comme un ex-interné…

              • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                Posté par . Évalué à 2.

                Quand tu es rond, on t’emmènes en cellule de dégrisement. En général, tu ne souhaites pas y retourner après une nuit où tes amis de cellules on vomis, se sont fait dessus…

                Je suis personnellement heureux de n’y avoir jamais été.

    • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

      Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 03/04/12 à 14:44.

      Par arreté municipal !

      L'article est probablement erroné, ce ne peut être que par arrêté préfectoral (c'était déjà le cas avant la loi de 2011). En pratique la différence c'est qu'il y a une procédure prévue dans les cas de trouble à l'ordre public, c'est donc plus facile pour la police. Après l'article ne dit pas si le type a dit « si vous continuez comme ça je me laisse mourir de faim/je me jette dans le puits », donnant une justification ou un bon prétexte pour demander son internement.

      le texte de loi

      • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

        Posté par . Évalué à 5.

        L'article est probablement erroné, ce ne peut être que par arrêté préfectoral

        Franchement, ca ne change rien pour moi. Quelqu'un se retrouve privé de sa liberté sans jugement. Que ce soit par la décision d'un prefet ou d'un maire, bof !

        Après l'article ne dit pas si le type a dit « si vous continuez comme ça je me laisse mourir de faim/je me jette dans le puits », donnant une justification ou un bon prétexte pour demander son internement.

        Tu trouve franchement que quelqu'un qui fait la grève de la faim mérite d'être privé de sa liberté ?

        le texte de loi

        Mouaip… C'est un texte de loi qui modifie d'autres lois. Déja, les textes juridiques, en général, c'est imbitable, mais là…

        ― à la première phrase, les mots : « est hospitalisée sans son consentement » sont remplacés par les mots : « fait l'objet de soins psychiatriques »

        J'ai arrété de lire là….

        • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Quelqu'un se retrouve privé de sa liberté sans jugement.

          Euh… Oui, c'est possible, encore heureux. Certes, des fois la police en abuse alors qu'elle n'en a pas le droit, mais la garde à vue (qui prive de liberté sans jugement) est aussi faite sans jugement.

          Un préfet n'est pas un maire, ça change déjà pas mal.

          Tu trouve franchement que quelqu'un qui fait la grève de la faim mérite d'être privé de sa liberté ?

          Justement, on peut aussi se demander si ceux qui parlent de l'affaire n' "oublient" pas des points importants pour comprendre.

          J'ai arrété de lire là….

          C'est un tort.

          • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

            Posté par . Évalué à 2.

            Euh… Oui, c'est possible, encore heureux. Certes, des fois la police en abuse alors qu'elle n'en a pas le droit, mais la garde à vue (qui prive de liberté sans jugement) est aussi faite sans jugement.

            La garde a vue est strictement encadrée, ne peut pas dépasser une certaine durée, etc…

            • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

              Posté par (page perso) . Évalué à 8.

              Là aussi… il sera examiné par un psy qui va dire si effectivement il doit être hospitalisé. Sinon il ressort dans les 48h max.

              • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                Posté par . Évalué à 0.

                Là aussi… il sera examiné par un psy qui va dire si effectivement il doit être hospitalisé. Sinon il ressort dans les 48h max.

                Voila… Donc si le psy a décidé qu'il restait ad vitam eternam, il reste des années la bas sans jamais avoir été jugé.

                Si le psy est le beau-frere du maire, c'est sur, il a toutes ses chances…

                • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                  Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                  Non, les patients sont conduits devant le juge des libertés. Eh puis les psy ont autre chose a foutre qu'enfermer les gens.

                  • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Non, les patients sont conduits devant le juge des libertés.

                    Déja, ca, je savais pas. Mais meme : ce juge des libertés il se base sur quoi ? Sur l'avis du psychiatre ?

                    • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Sur l'avis du psychiatre ?

                      Mais bon sang de bonsoir y'en a pas qu'un de Psychiatre ! Encore une fois ils sont une tripotée à prendre la décision de garder quelqu'un !

                      • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Ne t'enerves pas comme ca.

                        Tu vas passer pour un fou, tu risque de te faire interner !

                        Plus sérieusement, ne t'enerves pas "mais bon sang y'en a pas qu'un psy", la première fois ou tu en as parlé, c'etait là : https://linuxfr.org/nodes/90157/comments/1337587 et c'etait après l'ecriture du commentaire auquel tu réponds.

                        • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Tu vas passer pour un fou, tu risque de te faire interner !

                          M'en fout j'irais voir mes potes et faire la fête avec eux… ;)
                          Nan ce qui me gène vraiment c'est l'image qu'on se fait encore aujourd'hui des HP. Comme si les neuroleptiques/anti-psychotiques ou les mesures de contention étaient encore de nos jours une chose banale…

                          • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                            Posté par . Évalué à 2.

                            T'es ironique, là, non ?

                            Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

                          • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                            Posté par . Évalué à 3.

                            Comme si les neuroleptiques/anti-psychotiques ou les mesures de contention étaient encore de nos jours une chose banale…

                            N'etant pas médecin, qu'en sais-tu ?

                            • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                              qu'en sais-tu ?

                              Parce que j'en ai maintes fois discuté avec mes amis (en soirée c'est un sujet extra ;).
                              Les chambres capitonnées ça existe surtout dans l'esprit des gens. La contention c'est attacher un malade à son lit et dans un hôpital de 150 places ça n'arrive que qq fois par an. C'est comme pour le Lexapac ce sont des procédures qui existent mais qui restent très rares.

                              • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                                Posté par . Évalué à 1.

                                Parce que j'en ai maintes fois discuté avec mes amis

                                Bah moi j'ai maintes fois discuté avec des amis qui m'ont dit qu'ils te droguaient d'office dès que t'arrives, parce que c'est plus simple pour eux, parce qu'ils ne sont pas assez nombreux pour s'occuper comme il faut de tout le monde et parce que quand t'es drogué tu risque pas de faire quoi que ce soit de mal ni a toi ni aux autres.

                                Entre deux "j'en ai discuté avec des amis qui m'ont dit que"… On arrive a rien !

                                • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                                  Posté par . Évalué à 1.

                                  Bah moi j'ai maintes fois discuté avec des amis qui m'ont dit qu'ils te droguaient d'office dès que t'arrives.

                                  C'est ça du moins dans beaucoup d'HP en RP, tu arrives comme on ne sait pas si tu va être agiter, violent ou non on te file des médocs à haute dose pour t’assommer et on diminue petit à petit pendant 15j. Après tu vois le médecin 5min tous les 15j vu qu'ils s'occupent de plusieurs secteurs et qu'ils sont surchargés.

                    • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                      Posté par . Évalué à 0.

                      Tu dois faire la demande « expresse » de passer devant le juge des libertés. Demande toi ce qui se passe si tu es sous le coup d'un internement d'office, avec tous le choc émotionnel que cela implique. T'es bourré de neuroleptique, on t'explique que c'est pour ton bien. Tu le sens, d'aller titiller le juge des libertés alors que tu dors encore en cellule capitonnée. :P

                      Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

                      • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        Tu le sens, d'aller titiller le juge des libertés alors que tu dors encore en cellule capitonnée. :P

                        Ton message est un ramassis de poncifs !

                        • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                          Posté par . Évalué à -1.

                          Tu n'as pas répondu a sa question.

                          • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                            Non et je pense avoir déjà assez perdu de temps comme ça aujourd'hui…

                            • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                              Posté par . Évalué à 2.

                              N'empeche, qu'il y a quand meme là un point important de la discussion :

                              • Dr BG affirme que le gars va passer devant un juge des libertés (ce que j'ignorais, mais bon je connais pas du tout ce genre de trucs, je suis pret à le croire)

                              • neCua6nahS nous apprend que c'est au gars de demander a passer devant un juge (deja, ca change tout : il faut qu'il sache qu'il peut faire cette demande.) et ajoute qu'avec le choc de l'internement d'office + d'eventuelles drogues, c'est vraiment pas sur que le gars ait la force de faire la demande.

                              Perso, la question soulevée par neCua6nahS me parait importante. Mais toi, t'as décidé que non, de toute facon il serait pas drogué, donc du coup c'est nimporte quoi, je répondrait pas.

                              Ca me parait assez nul comme facon d'eviter la question.

                    • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      Déja, ca, je savais pas.

                      C'est bien ça le problème : tu ne sais pas comment ça marche, ni comment ça s'est passé sur ce cas précis, mais tu as déjà ton jugement. Pas très correct comme démarche.

                      Tu ne sais rien à part le fait qu'il a été interné 1 minute (tu ne sais pas si c'est plus ou pas), c'est la seule chose que tu sais. A partir de la, impossible d'avoir la moindre position sur ce sujet…

                      • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Tu ne sais rien à part le fait qu'il a été interné 1 minute (tu ne sais pas si c'est plus ou pas),

                        Non non. Il etait encore enfermé avant hier ! Ca fait un peu long. Surtout que le motif pour lequel ils le gardent c'est "refuse de prendre ses medicaments" !

                        • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                          Posté par . Évalué à 4.

                          Tu n'en sais toujours pas assez. Peut-être qu'il était sous médicaments avant ça, peut-être qu'il est vraiment énervé et ils ne veulent pas le laisser sortir avant qu'il se calme. Ou peut-être que, si j'ai compris ton argument, les médecins abusent ou sont incompétents. Les histoires de santé sont privées, y'a que lui, sa famille et le juge qui peuvent savoir. On peut s'inquiéter, mais pas encore accuser. Si son hospitalisation était abusive, il se chargera dès sa sortie de porter plainte éventuellement jusqu'à la CEDH.

                          • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                            Posté par . Évalué à 3.

                            Si son hospitalisation était abusive, il se chargera dès sa sortie de porter plainte éventuellement jusqu'à la CEDH.

                            Et là, ce sera sa parole a lui, ex-interné (présumé fou par le juge, malgré tout, meme s'il est censé ne pas en prendre compte, il ne pourra pas éliminer cette info de sa mémoire), contre celle de plusieurs psychiatres.

                            C'est sur, il a toutes ses chances !

                            • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              contre celle de plusieurs psychiatres.

                              D'une, il peut demander plusieurs contre-expertises.
                              De deux, toi, tu es meilleurs que plusieurs psychiatres, tu sais qu'il est pas fou, sans l'avoir jamais vu.

                              Hum… Préjugés, préjugés… (entre "il est pas fou, j'en suis sûr je ne l'ai pas vu" et "les psychiatres, tous des méchants")

                              • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                                Posté par . Évalué à 1.

                                Il ne peut rien demander du tout, si il est en HO, il y a des procédures claires cadencés dans le temps par des délais, et 15j dehors, c'est pas 15j enfermé privé de tout droit de se défendre. Pas de téléphone, pas de visite, pas de contacte avec l’extérieur, donc il pourra se plaindre mais après être sorti.

                              • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                                Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 04/04/12 à 12:38.

                                Tu commences sérieusement à me les briser.

                                1/ Dis moi, montre moi où, dans quel commentaire, j'ai affirmé qu'il n'etait pas fou ?

                                2/ Tant que t'y arrives pas, efface cette idée de ta tete. J'ai JAMAIS affirmé qu'il etait pas fou. J'ai juste dit qu'il y avait de bonnes chances qu'il le soit pas, et qu'en tout cas il a été envoyé en HP par simple décision d'un maire qui est un gros psychopathe (il a une section pour lui sur le site de la ligue des droits de l'homme !). Ajoute à ca le fait que http://en.wikipedia.org/wiki/Rosenhan_experiment si tu entre en HP on va forcément te considérer comme fou et t'y garder plusieurs semaines, et si tu comprends pas pourquoi ca me révolte, bah je peux rien pour toi

                                Edit : je passe sur ton habituelle tentative de ridiculiser l'autre :
                                > entre "il est pas fou, j'en suis sûr je ne l'ai pas vu" et "les psychiatres, tous des méchants"

                                J'ai jamais affirmé ni l'un, ni l'autre, mais ca t'arrange tellement d'essayer de ridiculiser l'autre !

                                • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                                  Ajoute à ca le fait que http://en.wikipedia.org/wiki/Rosenhan_experiment si tu entre en HP on va forcément te considérer comme fou et t'y garder plusieurs semaines, et si tu comprends pas pourquoi ca me révolte, bah je peux rien pour toi

                                  T'es gentil avec ton expérience :
                                  - c'était il y a 40 ans, ça a pas mal évolué depuis
                                  - c'était pas en France, donc rien à voir avec la procédure de HO
                                  - Dans cette expérience, les gens ont menti pour faire croire qu'ils avaient des troubles psy, faut pas s'étonner qu'ils aient été crus… après, si ton mec veux simuler pour rester enfermé, tant pis pour lui.

                                  • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                                    Posté par . Évalué à 2.

                                    c'était pas en France, donc rien à voir avec la procédure de HO

                                    J'ai pas de raison de croire que les psys francais soient nettement meilleur que les americains. J'ai plus de raison de croire que la psychiatrie est une science jeune et balbutiante.

                                    Dans cette expérience, les gens ont menti pour faire croire qu'ils avaient des troubles psy, faut pas s'étonner qu'ils aient été crus… après, si ton mec veux simuler pour rester enfermé, tant pis pour lui.

                                    Simuler ca explique pourquoi ils ont été internés. Pas pourquoi ils sont restés des mois, ni pourquoi on n'a pas voulu les laisser sortir sans qu'ils acceptent un traitement médical !

                • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Vu la difficulté à certains endroits de trouver des places dans les hôpitaux psychiatriques, je ne pense pas que le psy va décider de le garder ad vitam eternam comme tu dis.

                  C'est même parfois l'inverse. Le malade sort de l'HP alors qu'il a encore besoin de soin.

                  • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Vu la difficulté à certains endroits de trouver des places dans les hôpitaux psychiatriques, (…)

                    Si il fallait avoir un peu de recul sur le sujet pour taper sur les "méchants", ça se saurait.
                    Donc, au fait, vous savez donc quoi sur l'arrêté? l'avis des psys? etc… RIEN. C'est tout.

                    Ne surtout pas se renseigner avant de taper. Oui, c'est avec un arrêté, qui envoie devant un médecin. Il y a plusieurs "juges" (des médecins, certes…).

          • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            Un préfet n'est pas un maire, ça change déjà pas mal.

            Je ne suis pas maire non plus, j'ai le droit d'enfermer les gens? (parce que j'ai justement une liste sous la main)

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

              Posté par . Évalué à 2.

              Hé, je ne suis pas fou ! J'ai seulement un petit problème avec l’ammoniaque.

              The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

        • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

          Posté par . Évalué à 6.

          Mouaip… C'est un texte de loi qui modifie d'autres lois. Déja, les textes juridiques, en général, c'est imbitable, mais là…

          Faudrait apprendre aux députés l'usage du diff coloré :)

      • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

        Posté par . Évalué à 1.

        « si vous continuez comme ça je me laisse mourir de faim/je me jette dans le puits », donnant une justification ou un bon prétexte pour demander son internement.

        Donc selon toi on peut interner n'importe quel gréviste de la faim ?

        • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

          Posté par . Évalué à 7.

          Faisons une grève de la faim au fond d'un puit pour protester contre ça !

        • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Donc selon toi on peut interner n'importe quel gréviste de la faim ?

          Ce qui est bien, c'est que vous êtes sûrs qu'il est interné pour avoir fait grève de la faim. Sans AUCUNE source fiable. Si c'était un fou enfui de l'HP faisant grève de la faim, vous retiendriez la grève de la faim…

          Source, source, source…

          • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

            Posté par . Évalué à 0.

            Merci pour ton sens critique sans faille.

            Même si comme je l'ai dit plus haut, on ne connaît pas les antécédants et le caractère de cet homme, le fait que ça remonte dans la presse (presse au sens large), que visiblement ce maire est déjà dans le collimateur de certaines associations, fait douter que la manifestation de cet homme ne soit pas légitime (c'est juste un écolo qui veut préserver la nature…).

            Autrement dit, si c'était un connard fini, complètement con que personne n'aime, on en aurait sans doute jamais entendu parler.

            Ça peut aussi être une complète manipulation. Mais à chacun de voir…

          • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

            Posté par . Évalué à 3.

            « si vous continuez comme ça je me laisse mourir de faim/je me jette dans le puits », donnant une justification ou un bon prétexte pour demander son internement.

            Donc selon toi on peut interner n'importe quel gréviste de la faim ?

            Ce qui est bien, c'est que vous êtes sûrs qu'il est interné pour avoir fait grève de la faim. Sans AUCUNE source fiable. Si c'était un fou enfui de l'HP faisant grève de la faim, vous retiendriez la grève de la faim…

            Relis bien : la personne au début a dit "s'il a menacé de se laisser mourrir de faim, c'est un bon pretexte pour l'interner". On répond qu'une greve de la faim n'est pas une raison pour interner. Et la tu en déduis qu'on était persuadé que le gars en question avait effectivement fait uen greve de la faim. Je sais pas d'ou tu tires une telle conclusion, mais t'y arrives. Ah si, je sais : comme d'hab, t'arrives a te convaincre que tous tes interlocuteurs sont des cons, et ca te suffit pour en déduire n'importe quoi.

            Ici, encore une fois, tu fais dire aux gens ce qu'ils n'ont pas dit (que le gars de Loupian faisait une greve de la faim) + Tu essayes de ridiculiser : "Si c'était un fou enfui de l'HP faisant grève de la faim, vous retiendriez la grève de la faim…". Bref, du grand Zenitram lorsqu'il sait qu'il a tord ! A chaque fois que y'a ce genre de discussion, tu t'emballes de la sorte, et tu retombes dans ce genre de travers ! Fais un peu attention !

        • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Donc selon toi on peut interner n'importe quel gréviste de la faim ?

          Tenir des propos suicidaires est une raison absolument valable pour nécessiter mise en sécurité et une évlauation psychiatrique, pour protéger le type en question contre lui-même.

          Si le maire se contente de lui répondre "eh bien vas-y, suicide-toi, même pas cap !" et qu'il passe à l'acte, qui va se retrouver au tribunal pour non-assistance à personne en danger à ton avis ?

          Enfin bon, moi j'aimerais bien avoir un article complet et pas biaisé.

          • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

            Posté par . Évalué à 2.

            Tenir des propos suicidaires est une raison absolument valable pour nécessiter mise en sécurité et une évlauation psychiatrique, pour protéger le type en question contre lui-même.

            Dans le cas d'une grève de la faim, le danger n'est pas immédiat donc la restriction de libertés n'a pas lieu d’être. On voyait les grévistes de la faim différemment il n'y a encore pas si longtemps.

            The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

        • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

          Posté par . Évalué à 2.

          Donc selon toi on peut interner n'importe quel gréviste de la faim ?

          Je n'ai en effet pas été très clair. Je visais les propos suicidaires, pas les grèves de la faim. Il y a une différence entre se laisser mourir (arrêter de manger et boire, mort en 15 j) et faire une grève de la faim contrôlée (en consommant eau, minéraux et vitamines, wikipédia jeûne cite un cas de grève de la faim de 85 j).

          Mais pour répondre à ta question, un détenu qui se livre à une grève de la faim peut être alimenté de force (articles D.364 et D.390 CPP). Pour le gens qui ne sont pas en prison, l'administration ne peut pas savoir si un type se laisse mourir de faim chez lui, mais les personnes qui ont connaissance de la situation ont l'obligation de la dénoncer (articles L223-3 et L223-4 CP ; 20 ans de prison si la personne meurt faute de secours ; voir ce fait divers).

          • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

            Posté par . Évalué à 2.

            arrêter de manger et boire, mort en 15 j

            À mon avis sans une goutte d'eau c'est plutôt 3 ou 4 jours…

            • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

              Posté par . Évalué à 2.

              Ça doit dépendre si t'es en plein soleil ou pas. Si tu suis le lien vers le fait divers que je cite, la jeune femme a agonisé 15 j.

              • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 06/04/12 à 11:39.

                J'avais pas suivi le lien, mea culpa.

                Les femmes ont plus d'endurance c'est connu ! Et oui, température ambiante toussa, effectivement…

      • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        L'article est probablement erroné, ce ne peut être que par arrêté préfectoral (c'était déjà le cas avant la loi de 2011).

        Pas en cas de danger imminent : http://psychiatriinfirmiere.free.fr/hospitalisation-psychiatrie/HO-urgence.htm

    • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      le gars va être drogué contre sa volonté

      Bon, j'avais décidé de ne pas participer au journal mais là je me sens obligé de le faire…

      J'ai un excellent ami infirmier en chef dans un HP qui s'est battu contre cette loi tout à fait liberticide. Il se trouve qu'il est en plus délégué syndical et militant actif. Son épouse fait le même métier. Voilà pour mes sources qui ne sont donc pas issues des ragots de la concierge de Mme Michu…

      J'ai souvent abordé avec lui le sujet de son activité qui me paraissait être quelque peu imprégné de poncifs et d'images à la 'Vol au dessus d'un nid de coucou'.
      Pour faire court, les HP ont énormément évolués depuis les années 70 et on ne drogue pas qq comme ça sans l'avis d'un psychiatre. L'administration de Loxapac est réservée à des cas vraiment exceptionnels.
      Il faut savoir qu'ils en voient vraiment de toutes les couleurs (raison pour laquelle j'adore discuter avec lui) et que bien souvent lui sont amenées des personnes (il a même eu un juge une fois !) sous l'emprise de l'alcool ou de la colère qui ne restent que qq heures le temps de discuter et de se calmer.

      Alors NON, on ne drogue pas comme ça en HP de nos jours.

      • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

        Posté par . Évalué à 0.

        "Alors NON, on ne drogue pas comme ça en HP de nos jours."
        Ça dépends des HP.

        • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Ça dépends des HP.

          Absolument pas non.
          Si tu as subi de mauvais traitement ici ou dans un autre HP je t'invites à porter plainte auprès du webmaster de l'administration…

          • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

            Posté par . Évalué à -1.

            Si tu as subi de mauvais traitement ici ou dans un autre HP je t'invites à porter plainte auprès du webmaster de l'administration…

            Mettons qu'il le fasse.

            Il se retrouve au tribunal, s'est la parole d'un ex-interné "j'avais pas besoin de médicament" contre celle d'un psychiatre reconnu, a qui la justice demande régulièrement d'établir si telle personne etait suffisament lucide au moment des faits pour être jugée ou non, qui va dire "ce type est un dangereux malade, j'ai eu raison de lui niquer le cerveau".

            C'est sur, là encore, il a toutes ses chances ! Le juge va bien entendu croire l'ex-interné, plutot que le psychiatre reconnu !

            Non mais ca vous viendrait pas a l'esprit de reconnaitre les failles quand elles existent ?

            • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              contre celle d'un psychiatre reconnu

              Tu regardes trop les films… Quand un patient est reçu c'est par plusieurs médecins et infirmiers. Les décisions sont collégiales. Faut arrêter de diaboliser l'hôpital publique !
              Tiens, un peu de lecture te feras le plus grand bien: http://www.collectifpsychiatrie.fr/?p=1278

              • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                Posté par . Évalué à -2.

                Tu regardes trop les films…

                Loupé, je ne vais jamais au cinéma, et je regarde très rarement la télé. Par contre, j'apprecie le fait que tu sous-entende que je suis décérébré.

                Quand un patient est reçu c'est par plusieurs médecins et infirmiers. Les décisions sont collégiales.

                Ca, je l'ignorais, et d'ailleurs c'est pas ce que plusieurs personnes ont dit dans ce thread : plusieurs fois j'ai lu "le gars va etre vu par un psychiatre".
                Et meme, les decisions collégiales, c'est mieux, mais ca n'empeche pas les erreurs. On peut penser que les gens vont être rétissents à contredire leur collègue, surtout sur des cas un peu limite, surtout si le collègue en question est reconnu comme une sommité dans sa spécialité.

                Faut arrêter de diaboliser l'hôpital publique !

                Je ne cherche à diaboliser personne, simplement à montrer les failles possibles.

                Tiens, un peu de lecture te feras le plus grand bien: http://www.collectifpsychiatrie.fr/?p=1278

                J'ai lu. J'y vois juste un groupe de gens (le fameux "collectif des 39") qui demandent le retrait de la loi qui introduit une obligation de soin après l'hospitalisation, c'est a dire à domicile. Le fait que le site s'appelle collectif psychiatrie doit me faire penser qu'ils s'agit d'un collectif de psychiatres, mais je n'en sais rien et je n'en ai aucune preuve. Que dois-je en conclure ?

                • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  et d'ailleurs c'est pas ce que plusieurs personnes ont dit dans ce thread

                  Je pense que très peu ici savent réellement de quoi ils parlent…

                  les gens vont être rétissents à contredire leur collègue

                  Détrompes-toi, même les infirmiers ont leur mot à dire et sont réellement impliqués. Et tu peux me croire ces gens sont humains et ne partagent pas la même envie sadique d'interner des personnes saines. ;)

                  Que dois-je en conclure ?

                  Pardon, je t'ai donné un mauvais lien. Oui il s'agit d'un collectif de médecins et d'infirmiers qui se sont regroupés pour lutter (entre autre chose) contre cette loi liberticide. Preuve que ces gens y ont vu une dérive du pouvoir à l'encontre de la personne humaine qu'ils ont en charge de soigner. J'avais même signé leur pétition l'année dernière. Voici le bon lien: http://www.collectifpsychiatrie.fr/?p=1392

                  • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Preuve que ces gens y ont vu une dérive du pouvoir à l'encontre de la personne humaine qu'ils ont en charge de soigner.

                    J'ai donc raison de chercher les failles : elles existent, meme les professionnels le reconnaissent ^
                    Encore une fois : chercher les failles ne veut pas dire diaboliser

                    • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                      Encore une fois : chercher les failles ne veut pas dire diaboliser

                      Mouaif, enfin quand t'écris ça 2 messages plus haut si c'est pas diaboliser…

                      j'ai eu raison de lui niquer le cerveau

                      • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Alors là, oui, je pense qu'on va pas être d'accord, mais pour moi "niquer le cerveau", c'est vraiment l'expression juste pour certains médicaments.

                        C'est peut être parfois nécessaire, mais c'est bien ce que certains médicaments font !

                        • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                          C'est peut être parfois nécessaire,

                          Ça j'en sais rien je ne suis pas médecin.

                          mais c'est bien ce que certains médicaments font !

                          Je ne doute pas une seconde du fait que l'industrie pharmaceutique puisse produire de telles horreurs Cf. Servier, je voudrais juste expliquer que les médecins et infirmiers des hôpitaux psychiatriques n'administrent pas des médocs comme l'inconscient collectif semble le supposer.

                          • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Mmmhh. Attends je réfléchis. J'ai eu quelqu'un de ma famille à qui c'est arrivé. En fait si, la médication en psychiatrie c'est très répandu et on hésite pas à en faire un usage immodéré avec des sacrés saloperies.

                            Tiens regarde plutôt ça

                            Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

                            • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                              Un forum france2, ça c'est de la source d'info ou je ne m'y connais pas !

                              • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                                Posté par . Évalué à 2.

                                Tu sais, le scandale du médiator a été mis à jour après qu'une seule personne ait relevé un nombre de coïncidence troublantes entre des valvulopathie et la prise de cette molécule (un faisceau d'indice). L'Agence nationale qui s'occupe de cela a toujours voulu éviter la question. Le fait est que les autorités sanitaires en France sur la question sont loin d'être autonomes, de récents scandales démontrent que l'industrie pharmaceutique a les mains assez libres pour faire gober à peu près tout et n'importe quoi à n'importe qui.

                                La personne de ma famille qui a pris ce médicament a vu son poids grimper de 20 kg (soit +30% de poids corporel en plus), demande toi si c'est vraiment bon pour la santé. À partir du moment où tu évoques des discussions avec tes amis infirmiers, tu ne peux pas vraiment de bonne fois m'opposer qu'il s'agit d'un forum france 2, qui a bien le mérite d'exister en l'occurrence, puisqu'il regroupe le vécu de différentes personnes sur le sujet.

                                Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

                  • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                    t ne partagent pas la même envie sadique d'interner des personnes saines.

                    mais pourquoi ils bossent dans un hôpital psychiatrique alors?

                    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

                    Posté par . Évalué à 1.

                    et d'ailleurs c'est pas ce que plusieurs personnes ont dit dans ce thread

                    Je pense que très peu ici savent réellement de quoi ils parlent…

                    Mais toi non plus : tu n'es pas medecin

          • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

            Posté par . Évalué à 2.

            Un proche à vu un joyeux pompier avec des troubles psy, se faire shooter au point d'avoir du mal à marcher, puis d'être en fauteuil roulant (5j après), il est mort dans le service d'un arrêt cardiaque 10j après. HP du 95.

      • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Il faut aussi voir qu'en général, les schizophrènes sont dans le déni de leur maladie et vont dire que leur traîtement n'est pas nécessaire.

        • [^] # Re: Hallucinant etrévoltant!

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          les schizophrènes sont dans le déni de leur maladie et vont dire que leur traîtement n'est pas nécessaire.

          C'est faut je n'était pas dans le déni mais dans le Vercors (sautant à l'élastique) preuve que j'ai besoin du traitement.

      • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Alors NON, on ne drogue pas comme ça en HP de nos jours.

        Mais bien sur… Moi, je connais des gens qui ont été interné de force, et je peux te dire que pour un psychiatre, c'est dans 90% des cas: médicament…

        Pour le cadre de l'enfermement, on m'a demandé une fois si je voulais enfermer mon ex, j'avais juste à dire oui et elle partait direct en HP…

        "POUR TE GUERIR, ON TE DETRUIT, QUELLE POURRITURE LA PSYCHIATRIE!"

        • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Si t'as une solution pour calmer les troubles liés à la schizophrénie, je t'en prie publie la, ça devrait intéresser du monde.

          • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

            Posté par . Évalué à 7.

            Un coup derrière la nuque ?

            • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

              Posté par . Évalué à 1.

              après concertation avec moi-même, nous ne sommes pas d'accord !

              Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          et je peux te dire que pour un psychiatre, c'est dans 90% des cas: médicament…

          Source ???

          • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

            Posté par . Évalué à 6.

            Pas une source, mais un témoignage.

            J'ai des amis habitués des séjours en HP et des psychotropes légaux (et illégaux d'ailleurs) et j'hallucine complètement sur les prescriptions de médocs qu'ils arrivent à obtenir. Ils peuvent aller voir plusieurs psychiatres et se faire prescrire ainsi 3 ou 4 fois la "dose" prescrite par le premier psychiatre (leur référent en fait). L'une étant COTOREP à 100% (oui oui juste pour des problèmes psychiatriques…) elle ne paye rien, c'est la Sécu via la CMU qui régale.

            Je pense que le lobby pharmaceutique voit d'un très bon œil ces dérives et que certains psychiatre prennent goût au rôle de chaman-dealer que la société leur octroie.

            Je ne voudrais pas faire des généralités sur les psychiatres qui font somme toute un travail difficile et peu reconnu. Je parle juste de l'expérience de certains de mes proches.

        • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

          Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 03/04/12 à 23:12.

          "POUR TE GUERIR, ON TE DETRUIT, QUELLE POURRITURE LA PSYCHIATRIE!"

          C'est du Ron Hubbard ? (lire p.ex. La scientologie en guerre contre la psychiatrie)

      • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

        Posté par . Évalué à 2.

        Je ne peux que confirmer. L'administration de médicaments forts comme le Loxapac par exemple n'est plus du tout systématique. Il n'y a pas que des zombies dans les HP.

      • [^] # Re: Hallucinant et révoltant !

        Posté par . Évalué à 5.

        J'ai un excellent ami infirmier en chef dans un HP qui s'est battu contre cette loi tout à fait liberticide.

        J'aimerais bien que tu expliques en quoi elle est liberticide de son point de vue?

  • # Et bah...

    Posté par . Évalué à 6.

    J'espère que la personne va porter plainte !

    D'un autre coté on ne sais pas qui est ce militant. Peut-être que c'est un cas social/malade mental notoire…

    • [^] # Re: Et bah...

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      J'espère que la personne va porter plainte !

      ça serait fou que la plainte soit recevable, il est cinglé ;)

    • [^] # Re: Et bah...

      Posté par . Évalué à 2.

      J'espère que la personne va porter plainte !

      Le problème d'un séjour en HP, c'est que tu trimballe l'étiquette « fou » et que tu n'a perd beaucoup de crédibilité devant un juge (comme devant une bonne partie de la population en fait).

      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

      • [^] # Re: Et bah...

        Posté par . Évalué à 3.

        "Mais non je suis pas fou ! J'ai un certificat !"

        • [^] # Re: Et bah...

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Vous avez bien noté le pseudo de l'auteur du journal ?

        • [^] # Re: Et bah...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Il y a peu de gens qui peuvent en dire autant.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Et bah...

        Posté par . Évalué à 4.

        Si le gars n'est pas fou je pense pas que ça prenne des jours aux psychiatres pour le relâcher, les lits en psy c'est comme les lits à l'hosto en général…

        • [^] # Re: Et bah...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 03/04/12 à 14:56.

          Tu as tout à fait raison, vu que l'histoire s'est passé il y a une semaine (et non pas hier comme le dit le journal) il doit déjà être dehors.

          • [^] # Re: Et bah...

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Ah beh oui tiens j'ai une semaine de retard :D
            Un coup d'IPOT et ça repart…

        • [^] # Re: Et bah...

          Posté par (page perso) . Évalué à -3.

          Si le gars n'est pas fou je pense pas que ça prenne des jours aux psychiatres pour le relâcher, les
          lits en psy c'est comme les lits à l'hosto en général…

          Et tu finis sous Anxiolytique avec des rendez vous chez un psychiatre qui, pour s'assurer une clientèle fidèle, fera tout pour t'enfoncer encore plus…

          • [^] # Re: Et bah...

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            À le psy de l'hôpital a plutôt intérêt à avoir moins de clientèle.

            • [^] # Re: Et bah...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Et tu crois qu'il te file pas direct rendez vous avec un collègue ?

              • [^] # Re: Et bah...

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Non.

                • [^] # Re: Et bah...

                  Posté par . Évalué à -1.

                  Belle argumentation !
                  Tu m'as convaincu !

                  • [^] # Re: Et bah...

                    Posté par . Évalué à 5.

                    Si la personne a obligation de suivre un traitement c'est la Sécu qui paye, et c'est à l'hôpital, ça peut être de l'ambulatoire certes. Si il n'y a pas d'injonction et seulement une incitation à consulter, la personne concerné n'a vraiment aucune obligation de le faire. De plus, tous les médecins le disent, il manque des lits en psy et je pense bien qu'une grande majorité d'entre-eux préfère les réserver à de vrais malades plutôt que de transformer des gens sains en légumes vivants…

                    • [^] # Re: Et bah...

                      Posté par . Évalué à 2.

                      plutôt que de transformer des gens sains en légumes vivants…

                      C'est peut être ça la solution à la faim dans le monde. Les psy ont une longueur d'avance sur nous
                      -->[]

                      • [^] # Re: Et bah...

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Venez à moi les légumes, que je vous transforme en soupe…

                        PS : Ceci n'est pas un journal sur les habitudes alimentaires qui pourrait remédier à la fin dans le monde. C'est un journal sur la perception de la "folie" par la société. Merci.

                        • [^] # Re: Et bah...

                          Posté par . Évalué à 2.

                          PS : Ceci n'est pas un journal sur les habitudes alimentaires qui pourrait remédier à la fin dans le monde. C'est un journal sur la perception de la "folie" par la société. Merci.

                          Tu fais bien de le préciser, même si tu aurais pris encore plus de risque en parlant de gratins de légume …

                          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                    • [^] # Re: Et bah...

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Le problème c'est de définir vrais malades et gens sains.

                      Quelqu'un qui décide de faire une grève de la faim jusqu'a ce qu'il n'y ait plus aucune violence entre deux peuples, certains auraient tendance a le considérer comme un malade. Pourtant, Gandhi était juste quelqu'un de déterminé, qui a finit par réussir (oui, meme sur ce point).

                      Interner d'office quelqu'un parce qu'il pourrait être dangereux pour lui-meme, pour moi, c'est de la grosse connerie. L'internement d'office ne devrait être possible qu'en cas de dangers avéré pour les autres.

                      • [^] # Re: Et bah...

                        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                        Ils n'hospitalisent pas n'importe qui. Dans ce journal, c'est le maire qui demande l'hospitalisation car il juge, peut-être à tort, que cela demande une hospitalisation en psychiatrie. Cependant, s'il n'a en fait pas de trouble psychiatrique, il ne sera pas gardé. Les psychiatres savent comment faire la différence entre un type en colère et un mec qui a des troubles psychiques.

                        • [^] # Re: Et bah...

                          Posté par . Évalué à 0.

                          Cependant, s'il n'a en fait pas de trouble psychiatrique, il ne sera pas gardé.

                          Cool, il aura juste été enfermé et drogué quelques jours pour absolument RIEN ! Aucune raison de se plaindre, vraiment !

                          • [^] # Re: Et bah...

                            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                            T'en sais rien du tout ! Et ils ne filent pas des médocs à des gens qui n'ont pas de maladie. Autant j'ai beaucoup de critiques sur les psychiatres, autant il faut un peu arrêter avec vos fantasmes de l'hôpital avec chambres capitonnées et personnel sadique.

                            • [^] # Re: Et bah...

                              Posté par . Évalué à 1.

                              C'est quoi être malade ?

                              La psychiatrie c'est très vaste et il y a normalement une quantité d'étape avant d'en arriver à l'internement, tout simplement parce que ce n'est pas adapté aux cas les plus bénins. La quantité de patient face au manque de personnel rend compliqué l'aide au patient autrement que par des solutions médicamenteuses. Autrement dis, le personnel n'a pas les moyens d'offrir un suivi aussi personnalisé qu'il le faudrait à leurs patients.

                              personnel sadique

                              Tu pense que l'ensemble du personnel en France sont habités par la gentillesse et la qualité du travail ? Ce serait bien la seule profession. Chaque métier a des bons et des moins bons. Le problème c'est l'impact que ça a. Personnellement quand je me rate dans mon travail, ça coûte de l'argent à mon entreprise, quand le personnel d'un hôpital psychiatrique se plante c'est la vie d'une personne qu'ils ont entre les mains. Quand le patient a suivi la procédure habituelle, il y a moins de risque car un médecin a effectué un suivi détaillé du patient depuis plusieurs mois, lorsque que c'est une procédure aussi expéditive la médecine peut se planter.

                              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                            • [^] # Re: Et bah...

                              Posté par . Évalué à 1.

                              T'en sais rien du tout ! Et ils ne filent pas des médocs à des gens qui n'ont pas de maladie.

                              https://linuxfr.org/nodes/90157/comments/1337674
                              https://linuxfr.org/nodes/90157/comments/1337719

                              Autant j'ai beaucoup de critiques sur les psychiatres, autant il faut un peu arrêter avec vos fantasmes de l'hôpital avec chambres capitonnées et personnel sadique.

                              Qui a parlé de chambres capitonnées et de personnel sadique ? TOI ! Seulement TOI ! C'est toi qui fantasme sur notre conception de l'hopital !
                              Il n'y a pas besoin d'être sadique pour bourrer des gens de medicaments d'office. Il suffit d'avoir trop peu de moyens pour trop de patients.

                              • [^] # Re: Et bah...

                                Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 04/04/12 à 12:15.

                                Fais une recherche de texte pour voir que ce n'est pas moi qui ai parlé en premier de chambre capitonnée et de médecin qui file des doses de cheval pour bousiller le cerveau et faire de toi un légume.

                                • [^] # Re: Et bah...

                                  Posté par . Évalué à 0.

                                  Tu parles de personnel sadique ou de medecin qui file des medocs qui te legumisent ? Dans le premier cas, c'est bien TOI qui en a parlé en premier !

                                  Et manifestement, t'es pas capable de voir la différence. Finalement, c'est toi qui a une mauvaise idée des psy ^

                                  • [^] # Re: Et bah...

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                                    Eh bien, t'as un sacré problème, mec ! Je m'arrête là, ça sert à rien de parler avec quelqu'un de si mauvaise foi.

                                    • [^] # Re: Et bah...

                                      Posté par . Évalué à 1.

                                      Indice : le smiley indique l'humour (ca c'est pour la dernière phrase)

                                      Sinon, je faisais juste remarquer que tu as été le seul a parler de sadisme. Je n'ai fait que parler de médicaments. Y'a pas besoin d'être sadique pour gaver quelqu'un de medocs. Avoir trop peu de personnel pour trop de patients peut suffir.

                      • [^] # Re: Et bah...

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Interner d'office quelqu'un parce qu'il pourrait être dangereux pour lui-meme, pour moi, c'est de la grosse connerie.

                        J’ai une amie, interne en médecine dans un service de réanimation, qui pensait comme toi. Elle essayait de convaincre ses chefs de laisser les gens choisir, que la maladie mentale ne devait pas être un prétexte à entraver les libertés publiques.

                        Et puis un jour, lors d’une d’une garde avec le SAMU, ils sont appelés pour une femme qui fait une bouffée délirante aiguë (BDA). Une BDA, c’est un truc qui ne prévient pas : ça arrive parfois sans aucun signe avant-coureur, et paf ! tu te mets à entendre des voix, à avoir des hallucinations. Une BDA, ça se soigne en général bien, avec des médicaments et un séjour à l’hôpital de quelques jours. Ils arrivent donc pour embarquer cette femme. Dommage, elle s’était jetée par la fenêtre entre temps. Morte sur le coup.

                        Mon amie a passé un très long moment à parler avec son mari, à essayer de lui faire comprendre ce qui venait de se passer, que ce n’était pas de sa faute. Lui passait son temps à répéter sans fin : « Je dois aller chercher les enfants à l’école. Qu’est-ce que je vais leur dire ? »

                        Peut-être était-ce les larmes qui brillaient dans ses yeux quand elle m’a raconté cette histoire, peut-être que l’émotion et la référence aux enfants sont de mauvais arguments, mais depuis, mois aussi, je pense que l’hospitalisation d’office est parfois nécessaire — et indispensable — pour protéger les gens d’eux-mêmes.

                        • [^] # Re: Et bah...

                          Posté par . Évalué à 7.

                          Ce cas là n'a strictement rien à voire avec une BDA.

                          De plus dans une BDA, la personne est dangereuse pour elle ET les autres, le sortir comme argument pour dire qu'il faut hospitaliser les gens qui sont dangereux pour eux même uniquement me semble hors de propos.

                          ps : je passe sur le passage avec les enfants, parce que là dans le hors sujet le plus total…

                          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                          • [^] # Re: Et bah...

                            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                            1. Je répondais à un point précis du commentaire parent qui m’a interpellé. Je ne me prononce pas sur le cas relaté dans le journal, pour lequel on manque selon moi d’informations pour juger.
                            2. Oui, quelqu’un qui fait une BDA est aussi potentiellement dangereux pour les autres. Mais le but de mon commentaire est que la notion de « dangerosité pour soi-même » a aussi son importance : tu peux perdre quelqu’un sans autre raison que parce qu’il « pète les plombs » d’un coup. N’étant pas psychiatre, je ne sais pas s’il existe de telles pathologies (je pense aux automutilations, par exemple), mais s’il est possible que ces pathologies entraînent un risque que pour la personne, je pense que cela justifie une hospitalisation d’office. Non, un malade mental n’est pas toujours libre de choisir de s’exposer à un danger ou pas, au contraire.
                            3. J’ai prévenu pour les enfants ; le mari aurait sans doute suffit à la démonstration. Mais pourquoi hors-sujet ? Mon argument est justement que lorsque tu représentes un danger pour toi-même, sans t’en rendre compte souvent, cela touche ta propre vie mais aussi celle des autres, en particulier de tes proches.
                          • [^] # Re: Et bah...

                            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                            ps : je passe sur le passage avec les enfants, parce que là dans le hors sujet le plus total…

                            Au contraire. La mort d'un parent n'est pas quelque chose d'anodin pour un enfant. Mais vraiment pas du tout…

                            • [^] # Re: Et bah...

                              Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 04/04/12 à 08:27.

                              Cela n'a aucun rapport direct avec l'internement d'office, pas plus que cette histoire puisque la femme est déjà morte à l'arrivée du SAMU.

                              Ils arrivent donc pour embarquer cette femme. Dommage, elle s’était jetée par la fenêtre entre temps. Morte sur le coup.

                              Si on ajoute ce passage :

                              Une BDA, c’est un truc qui ne prévient pas : ça arrive parfois sans aucun signe avant-coureur, et paf !

                              Il faut, pour préserver les personnes d'une BDA, interner d'office tout le monde au titre d'une mesure préventive (ou principe de précaution).

                              The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

                              • [^] # Re: Et bah...

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                Cela n'a aucun rapport direct avec l'internement d'office, pas plus que cette histoire puisque la femme est déjà morte à l'arrivée du SAMU.

                                Oui. Mais, je re-cite le commentaire qui m’a amené à raconter cette histoire :

                                Interner d'office quelqu'un parce qu'il pourrait être dangereux pour lui-meme, pour moi, c'est de la grosse connerie.

                                Si l’on suit la logique de ce commentaire, il n’y aurait eu aucune raison de l’interner, après tout elle n’était dangereuse que pour elle-même. Et bien non, pour moi si elle n’est pas en mesure de juger, même si elle ne risque « que » de porter atteinte à ses propres jours, l’hospitalisation d’office est justifiée.

                                Je ne dis rien de plus, je n’essaye pas de donner une valeur plus générale à cet exemple. J’aurais juste aimé une réponse de CHP (l’auteur du commentaire en question), pour savoir s’il maintient sa position au regard de cas de délires comme celui-ci (dont il n’était peut-être pas conscient en écrivant son commentaire).

                                • [^] # Re: Et bah...

                                  Posté par . Évalué à 3.

                                  il n’y aurait eu aucune raison de l’interner, après tout elle n’était dangereuse que pour elle-même.

                                  Au contraire une personne atteinte d'hallucination n'est pas dangereuse que pour elle même, mais aussi tout son entourage; si elle se met à traverser sans regarder pour fuir une vision il y a un gros risque d'accident.

                                  Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                        • [^] # Re: Et bah...

                          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                          Je suis désolé je ne vois pas le problème, à partir du moment où on dit clairement au gens « vous être potentiellement dangereux pour vous même, vous pouvais rester et on vous soignera ou vous pouvez quitter l'hôpital à vos risques et périls », ce n'est pas la faute de l'hôpital, mais de la femme (en supposant qu'au moment du choix elle était en pleine faculté de ses moyens). C'est triste à dire, je sais, mais c'est comme ça. Si elle ne voulais pas que ses enfants souffrent, elle aurait dût rester à l'hôpital.

                          En suivant ce raisonnement, pour être sur que quelque ne meurt pas écrasé pas une voiture ou électrocuté, on l'enferme à vie dans une cellule en l'empêchant de sortir et le tenant à l'écart de tout réseaux électrique ? La liberté, c'est la liberté de faire des conneries, de faire des erreurs, de se tromper. C'est lourd à assumer, c'est risqué et c'est dangereux. Mais si quelqu'un veut être libre, il doit pouvoir l'être ! Ou alors on est plus dans un pays libre…

                          • [^] # Re: Et bah...

                            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                            Est-ce que tu laisses ton enfant de 5 ans se promener seul dans les rues ? Non, parce qu’il n’est pas conscient des dangers, et pas en mesure de les éviter.

                            Est-ce que tu laisses quelqu’un qui délire sortir seul ? Non, pour les mêmes raisons. Elle n’a pas vraiment choisi de sauter par la fenêtre. Elle a juste eu peur d’une vision qu’elle a eu, ou entendu des voix qui lui disait de le faire, ou cru qu’elle pouvait voler…

                            • [^] # Re: Et bah...

                              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                              Relis ce que j'ai mis :

                              en supposant qu'au moment du choix elle était en pleine faculté de ses moyens

                              Quand elle a fait le choix de quitter l'hôpital, elle était majeur et saine d'esprit (si cette supposition est fausse, alors oui, mon raisonnement devient faux). Qui te donne le droit de choisir à sa place ? Un enfant de 5 ans est mineur et cela n'a tout simplement rien à voir. Si elle, elle veut vivre dangereusement (pour elle), alors l'hôpital doit respecter ce choix et peut seulement lui proposer de l'aide, mais pas l'imposer. On suppose bien évidemment qu'elle ne représente pas un danger pour les autres (dans ce raisonnement).

                              Non, parce qu’il n’est pas conscient des dangers

                              Aux moment de son choix elle en était consciente ! Maintenant, lorsque qu'une crise commence, qu'on choisisse pour elle de l'interner me dérange pas, car cela signifie qu'elle a perdu sa pleine faculté de ses moyens.

                              • [^] # Re: Et bah...

                                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                Effectivement, j’avais lu un peu vite. Je suis d’accord avec toi : on interne d’office les gens en crise, on les laisse sortir quand ils vont mieux s’ils le souhaitent.

                      • [^] # Re: Et bah...

                        Posté par . Évalué à 4.

                        Interner d'office quelqu'un parce qu'il pourrait être dangereux pour lui-meme, pour moi, c'est de la grosse connerie. L'internement d'office ne devrait être possible qu'en cas de dangers avéré pour les autres.

                        +1 Pour l'interprétation de Darwin au pied de la lettre.

        • [^] # Re: Et bah...

          Posté par . Évalué à 5.

          Oui ça c'est quand ça se passe bien. Quand ça se passe bien ton maire ne te fais pas interné non plus.

          En vrai tu te retrouve à la merci d'un médecin. Se simple fait suffit à trouver cela inacceptable (dans une démocratie tout du moins).

          Chez les psychatres il y a un taux de gens bien à peu près aussi important que dans le reste de la population et il y a les autres. Il suffit que le monsieur aussi révolté qu'apeuré, s'énerve et/ou devienne violent pour que les choses se compliquent de beaucoup pour lui.

          Les médicaments en psychatrie sont pour la plus part assez lourd, c'est probablement la médecine que l'on maîtrise le moins.

          Le problème c'est que même si un médecin garantie que tu n'a pas de problèmes psychologique (ou du moins pas plus que la moyenne), pas mal de flics (comme une bonne partie de la population) va t'écouter avec un sourire en coin et t'ignorer.

          Je ne dis pas que porter plainte est impossible, juste que c'est un parcourt du combattant périlleux.

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: Et bah...

            Posté par . Évalué à 0.

            En vrai tu te retrouve à la merci d'un médecin. Se simple fait suffit à trouver cela inacceptable (dans une démocratie tout du moins).

            Merci ! J'avais l'impression de me battre seul contre une foule !

      • [^] # Re: Et bah...

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Le pire c’est que (comme dit dans Shutter Island) : tout ce que tu diras sera considéré comme une preuve de ta folie.

  • # Les fondamentaux

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Nous sommes (normalement) dans un était de droit, au dessus des lois il y a la Constitution de 1958, elle même déclarant qu'elle respecte la déclaration des Droits de l'Homme de 1789, dont il est toujours bon de rappeler quelques articles plein de bon sens :

    Article VII

    Nul homme ne peut être accusé, arrêté, ni détenu que dans les cas déterminés par la Loi, et selon les formes qu’elle a prescrites. Ceux qui sollicitent, expédient, exécutent ou font exécuter des ordres arbitraires, doivent être punis ; mais tout Citoyen appelé ou saisi en vertu de la Loi doit obéir à l’instant : il se rend coupable par la résistance.

    Article VIII

    La Loi ne doit établir que des peines strictement et évidemment nécessaires, et nul ne peut être puni qu’en vertu d’une Loi établie et promulguée antérieurement au délit, et légalement appliquée.

    Article IX

    Tout homme étant présumé innocent jusqu’à ce qu’il ait été déclaré coupable, s’il est jugé indispensable de l’arrêter, toute rigueur qui ne serait pas nécessaire pour s’assurer de sa personne, doit être sévèrement réprimée par la Loi.

    Article X

    Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi.

    • [^] # Re: Les fondamentaux

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Sauf qu'une hospitalisation n'est pas une peine.

      • [^] # Re: Les fondamentaux

        Posté par . Évalué à -2.

        Sauf qu'une hospitalisation n'est pas une peine.

        Donc c'est niquel, on peut très bien en abuser, c'est pas grave.

      • [^] # Re: Les fondamentaux

        Posté par . Évalué à 1.

        Et que même si c'était une peine, il n'y a pas d'éléments contraire à la déclaration des droits de l'homme :
        Le trouble à l'ordre public existe, est puni, est antérieur aux faits, …

        Après on peut argumenter sur deux points :
        - l'excès de zèle de l'application de la loi
        - la loi qui n'est pas conforme à la déclaration des droits de l'homme

      • [^] # Re: Les fondamentaux

        Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 03/04/12 à 19:19.

        Ta phrase m'interpelle. C'est quand même la justice qui peut prononcer des peines pour faire interner des gens dans les hôpitaux psychiatriques, dont certains étant extrêmement sécurisés. Je ne vois guère de différence avec un peine de prison. C'est juste une prison spéciale pour des gens spéciaux.

        • [^] # Re: Les fondamentaux

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Ils ne sont pas à l'hôpital pour les punir (la définition d'une peine), mais pour les soigner. Certains centres sont très sécurisés, mais ceux là c'est pour les détenus (qui eux ont une peine) dangereux qui ont besoin de soin.

  • # Pseudo

    Posté par . Évalué à 2.

    Pendant qu'on interne des militants, des gens Toufou sont en liberté à écrire des journaux sur DLFP. Mais que fait la police le préfet le maire ?

  • # Abréviation

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Suis-je le seul à ne pas avoir compris HP en lisant le titre du journal?

    Parce que y'en a marre des abréviations à tout bout de champs!

    • [^] # Re: Abréviation

      Posté par . Évalué à 10.

      Je pense qu'il est question d'Harry Potter et que la personne a été envoyée à Poudlard.

  • # un avis sur la question

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    tiens tant que j'y suis, un autre lien sur le sujet :
    http://blogs.mediapart.fr/blog/gilles-sainati/030412/brazil-languedocien

    C'est un juriste qui donne quelques explications sur la procédure utilisée et son avis sur la question.

    D'ailleurs, un autre lien (musical) en rapport parce que j'aime bien trust : http://www.youtube.com/watch?v=QOPhVxlw0EE

    Et en effet, j'ai warpé la date de l'évènement : ça s'est passé la semaine dernière et non hier.
    Fallait bien que mon pseudo me joue des tours :)

    • [^] # Re: un avis sur la question

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Ce qui me semble le plus fou dans toute cette histoire c'est le programme électoral du maire pour sa réélection en 2008

      • Repousser les menaces d’un urbanisme galopant et sauvage.
      • Renforcer encore la qualité du lien social qui nous unit.

    • [^] # Re: un avis sur la question

      Posté par . Évalué à 0.

      Aujourd'hui, 2 avril 2012, ce militant est toujours interné à l'hôpital La Colombière à Montpellier car il semble qu'il refuse les barbituriques auxquels certains médecins veulent le soumettre y compris par injection…

      C'est encore plus grave que je ne le pensais !

      • [^] # [ref needed]

        Posté par . Évalué à 2.

        T'as lu ça où ? Ou bien c'est blague ;)

      • [^] # Re: un avis sur la question

        Posté par . Évalué à 1.

        Il est pas prêt de sortir. Si les activistes espèrent que des pressions sur le préfet/centre hospitalier vont le faire sortir ils se mettent le doigt dans l'oeil. Dans ce cas il faut faire profil bas, chopper les médocs, avoir les effets secondaire et être malade. Le médecin chef sera content que ses équipes ne se soient pas trompés dans le diagnostique et dans 15j, vu que les dossiers sont revu à espace régulier le médecin proposera au préfet une levé de l'hospitalisation.

        • [^] # Re: un avis sur la question

          Posté par . Évalué à 5.

          En fait le mieux c'est de faire profil bas dès l'étape du militantisme. Si besoin, prendre des cours d'action non violente chez Amnesty ou Greenpeace. Ne pas menacer de se tuer, ne pas gueuler, ne pas résister à la police quand ils essaient de vider la place publique.

          Pour finir à l'hosto il faut que la police ait au moins un prétexte (être un danger pour soi ou les autres). Il suffit de faire attention à ne pas en donner. Ensuite, en cas de passage à la case hosto, éviter de se débattre contre les brancardiers ou de partir en courant, c'est le meilleur moyen de se faire bourrer de calmants.

          • [^] # Re: un avis sur la question

            Posté par . Évalué à 1.

            C'est grave ce que tu dis la !

            Je prefererais un monde dans lequel on peut effectivement s'enchainer si on le veut sans être traité comme un dingue, interné d'office, et qu'on me laisse pas sortir pour cause de "refuse ses medicaments qui vont faire de lui un légume"…

            • [^] # Re: un avis sur la question

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              C'est grave ce que tu dis la !

              Ce qui est grave, c'est de parler de ça sans RIEN savoir si son état mental avant, après, etc… Tu as un préjugé (celui de savoir qu'il était sain d'esprit avant, ou après), et impossible pour toi de douter de ce préjugé. Tu n'as aucune preuve, mais tu es sûr. Tu sais mieux que sa famille (qui peut très bien porter plainte)

              • [^] # Re: un avis sur la question

                Posté par . Évalué à 0.

                C'est grave ce que tu dis la !

                Ce qui est grave, c'est de parler de ça sans RIEN savoir si son état mental avant, après, etc…

                On parle meme plus du cas de Loupian, là ! Pourquoi tu reviens a la charge sur ce sujet sur ce commentaire là, alors qu'on en parle plus ? C'est pas comme si on en parlais pas ailleurs. C'est pas comme s'il y avait des tas de fils de commentaires sur lesquels tu n'as pas répondu !

                Tu as un préjugé

                Oui, toi aussi

                et impossible pour toi de douter de ce préjugé.

                Si si, je t'assure. J'ai jamais affirmé que j'etais sur a 100% de quoi que ce soit dans cette histoire.
                Là encore, c'est TOI qui a décidé que "impossible pour (moi) de douter de ce préjugé".

                Tu n'as aucune preuve, mais tu es sûr.

                Pareil : NON je ne suis sur à 100% de rien. OU alors, tu me montre où j'ai affirmé être sur et certain de quoi que ce soit ? Bonne chance !

            • [^] # Re: un avis sur la question

              Posté par . Évalué à 3.

              Je prefererais un monde dans lequel on peut effectivement s'enchainer si on le veut sans être traité comme un dingue,

              Tu peux t'enchainer chez toi.

              C'est aussi ton droit de demander à réaliser une manifestation publique où toi et tes amis défilez avec des chaines. Mais si tu fais de la résistance civile en t'enchainant à un un convoi nucléaire ou à un puits communal, tu te places à la limite de la légalité. Savoir organiser ce genre d'actions tout en restant du bon côté de la limite légale nécessite une connaissance précise des textes de loi, du sang froid et de la pratique.

              • [^] # Re: un avis sur la question

                Posté par . Évalué à 2.

                Il y à une différence entre ce qui relève du domaine médical et du cadre législatif.

                • [^] # Re: un avis sur la question

                  Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 04/04/12 à 14:32.

                  Si le type a donné un signe que son infraction à la loi provenait de son état mental (il a fait le fou pendant son action, il a menacé de se suicider, ou il était connu comme ayant eu des problèmes mentaux non soignés), alors la loi autorise à l'envoyer à l'hôpital pour une période limitée (jusqu'à 15 j avant de voir un juge). Comme on n'a pas la description complète des faits, on ne peut pas savoir si p.ex.il s'est mis tout seul dans la merde en jouant au fou, ou si p.ex. le maire aurait abusé de ses pouvoirs pour écarter un opposant local.

              • [^] # Re: un avis sur la question

                Posté par . Évalué à -1.

                Ca, c'est la loi. Tu l'enfreins, tu vas en garde a vue, et eventuellement, si le procureur estime que ca vaut le coup, tu vas en jugement. On te met pas dans HP. Ca fait une belle différence.

                • [^] # Re: un avis sur la question

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Ca, c'est la loi. Tu l'enfreins, tu vas en garde a vue.

                  • Uniquement si l'infraction à la loi qu'il est suspecté d'avoir commise est passible d'une peine de prison (62-2 CPP).
                  • Au moindre doute sur sa santé physique ou mentale, l'officier de police (ou à la demande du procureur, de l'intéressé ou de sa famille) peut conduire le gardé à vue devant un médecin (63-3 CPP).

                  si le procureur estime que ca vaut le coup, tu vas en jugement.

                  Avant tout le procureur se demandera si ta santé mentale te rend pénalement responsable (s'il y a une raison d'y avoir un doute).

  • # Mouarf

    Posté par . Évalué à 3.

    J'espère que c'est faux ou que ça n'arrivera plus jamais.

    Non, c'est vrai quoi, si on commence à enfermer n'importe qui en hopital psychiatrique, il n'y aura plus de places libres quand on décrètera qu'être pauvre est une maladie mentale.

    (Futurama toussa)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.